Les violations du développement de la parole sont très diverses, elles peuvent se manifester par une violation de la prononciation, de la structure grammaticale de la parole, de la pauvreté du vocabulaire, ainsi que par une violation du rythme et de la douceur du discours.

Il est nécessaire de distinguer les troubles de la parole pathologiques des anomalies possibles de la parole causées par les particularités liées à l'âge de la formation de la parole ou des conditions environnementales (certaines caractéristiques de la parole des parents, le bilinguisme dans la famille, le dialectisme, l'analphabétisme).

À l'heure actuelle, il existe deux classifications des troubles de la parole dans les thérapies orthophoniques domestiques, l'une clinique et pédagogique, l'autre psycho-pédagogique ou pédagogique (selon R.Ye. Levina).

Les classifications nommées avec des distinctions dans la typologie et le regroupement des types de troubles de l'élocution abordent les mêmes phénomènes sous des angles différents, mais elles ne se contredisent pas tellement, mais se complètent, puisqu'elles sont centrées sur la résolution de différents problèmes d'un processus unique, mais multidimensionnel, de la thérapie par la parole..

Classification clinique et pédagogique

Il s’appuie sur les associations traditionnelles entre l’orthophonie et la médecine, mais contrairement au type purement clinique, les types de troubles de l’élocution qu’il identifie ne sont pas strictement liés aux formes de la maladie.

Ainsi, en orthophonie, on distingue 12 formes de troubles de la parole, dont 9 violations de la parole à différentes étapes de sa génération et de sa mise en œuvre, et 3 formes de violation de l'écriture, attribuées en fonction du processus perturbé.

  • Dysphonie (aphonie) - absence ou trouble de la phonation dû à des modifications pathologiques de l'appareil vocal. Synonymes: troubles de la voix, troubles de la phonation, troubles du phonon, troubles de la voix.
  • Bradilalia - ralentissement pathologique de la parole.
  • Tachilalia - débit de parole accéléré de façon pathologique.
  • Le bégaiement est une violation de l'organisation tempo-rythmique de la parole due à l'état convulsif des muscles de l'appareil vocal (logonévrose).
  • Dyslalie - violation de la prononciation du son lors d'une audition normale et innervation intacte de l'appareil vocal (prononciation de la prononciation, défauts phonétiques, déficiences de la prononciation des phonèmes).
  • La rhinolalie est une violation de la prononciation de la voix et du son provoquée par des défauts anatomiques et physiologiques de l'appareil vocal.
  • La dysarthrie est une violation de la prononciation du discours, en raison du manque d'innervation de l'appareil vocal.
  • Alalia - l'absence ou le sous-développement de la parole en raison de la lésion organique des zones de la parole du cortex cérébral au cours de la période prénatale ou précoce du développement de l'enfant.
  • Aphasie - perte de la parole complète ou partielle due à des lésions cérébrales locales.
  • La dyslexie est une violation spécifique partielle du processus de lecture.
  • Disgrafia est une violation spécifique partielle du processus d’écriture.
  • La difforographie est un manque persistant et spécifique de formation (violation) de la maîtrise des connaissances et des compétences en orthographe, en raison du sous-développement d'un certain nombre de fonctions mentales non verbales et mentales, cette violation persistante et spécifique de l'assimilation et de l'utilisation des principes orthographiques morphologiques et traditionnels se traduisant par de nombreuses et diverses erreurs orthographiques.

La classification psychopédagogique est le résultat d'une analyse critique de la classification clinique en termes de son applicabilité dans le processus pédagogique, à savoir l'impact de l'orthophonie. Une telle analyse s’est avérée nécessaire dans le cadre de l’orientation de l’orthophonie vers l’éducation et l’éducation des enfants atteints de troubles du développement de la parole.

  • Le sous-développement de la parole phonétique et phonémique est une violation des processus de formation du système de prononciation de la langue maternelle chez les enfants présentant divers troubles de la parole dus à des défauts de perception et de prononciation des phonèmes.
  • Sous-développement de la parole en général - divers troubles de la parole complexes dans lesquels la formation de toutes les composantes du système de parole liées au son et au côté sémantique est perturbée.
  • Le bégaiement est considéré comme une violation de la fonction communicative de la parole avec des moyens de communication correctement formés. Un défaut combiné est également possible, dans lequel le bégaiement est associé à un sous-développement général de la parole.

En fonction de la gravité des troubles de la parole, on peut distinguer ceux qui ne constituent pas un obstacle à l’apprentissage dans l’école de masse et les infractions graves qui nécessitent une formation spéciale.

Dans notre pays, il existe un système de jardins d'enfants spécialisés. L'une de ces institutions est une école maternelle pour les enfants souffrant de troubles de la parole. Le jardin d'enfants d'orthophonie est conçu pour les enfants ayant un développement retardé de la parole et d'autres problèmes d'orthophonie. Malheureusement, dans de nombreuses villes, de tels jardins n'existent pas. Et les enfants atteints de troubles de la parole graves sont obligés de fréquenter un jardin d'enfants de masse. Dans de nombreuses écoles maternelles «d'enseignement général», il existe des groupes d'orthophonie où orthophonistes et éducateurs spécialisés suivent les enfants. En plus de corriger le langage avec les enfants, ils sont engagés dans le développement de la mémoire, de l’attention, de la réflexion et de la motricité fine. Dans la plupart des établissements pour enfants, ces groupes ont été fermés en raison du fait que le taux d'occupation des enfants dans les groupes d'orthophonie est presque deux fois moins élevé que dans les groupes normaux. Dans ces institutions de masse, les enfants atteints de troubles de la parole ont également besoin d'une assistance spéciale. Les troubles de la parole ne disparaissent pas d'eux-mêmes sans un travail correctionnel spécialement organisé. Dans de tels cas, la seule solution consiste à fournir des soins correctionnels dans les centres d’orthophonie fonctionnant sur la base de ces établissements.

Les enfants d'âge scolaire sont assistés aux journaux scolaires. Les travaux correctionnels sont menés parallèlement aux travaux scolaires et contribuent dans une large mesure à surmonter les échecs scolaires.

Le succès de l’impact correctionnel de toute forme de trouble de la parole dépend en grande partie de l’intérêt de la famille pour les résultats du travail et contribue à la consolidation des connaissances acquises en classe.

Troubles de la parole - causes, types et traitement des troubles de la parole chez les enfants et les adultes

Troubles de la parole

Les troubles de la parole sont connus depuis l'Antiquité. Sans aucun doute, ces maladies existent aussi longtemps que la parole humaine. Ceci est assez fréquent chez les enfants et les adultes.

Les Grecs et les Romains, dans lesquels la parole publique jouait un rôle public important et l’enseignement du discours élégant et figuraient parmi les matières de l’enseignement général, avaient déjà une idée de nombreux troubles de la parole, ce qui se reflétait dans un grand nombre de termes utilisés pour les désigner. Déjà à Hippocrate, nous connaissons presque toutes les formes de troubles de la parole: perte de la voix, perte de la parole, langage impoli, trouble de la parole, bégaiement, etc.

Causes des troubles de la parole

Parmi les causes de troubles de la parole, il existe des facteurs de risque biologiques et sociaux. Les causes biologiques des troubles de la parole sont des facteurs pathogènes qui affectent principalement la période de développement prénatal et d'accouchement (hypoxie fœtale, traumatisme à la naissance, etc.), ainsi que dans les premiers mois de la vie après la naissance (infections du cerveau, blessures, etc.). )

Des facteurs tels que la charge familiale de troubles de la parole, de gaucherie et de droiture jouent un rôle particulier dans le développement des troubles de la parole. Les facteurs de risque socio-psychologiques sont principalement associés à la privation mentale d'enfants. Le manque de communication émotionnelle et verbale de l'enfant avec les adultes est d'une importance particulière.

L’impact négatif sur le développement de la parole peut également obliger un enfant d’âge préscolaire à maîtriser deux systèmes linguistiques simultanément, une stimulation excessive du développement de la parole de l’enfant, un type d’éducation inadéquat, une négligence pédagogique, c’est-à-dire un manque d’attention portée au développement de la parole de l’enfant, des défauts de parole des autres.

En conséquence de l'action de ces causes, l'enfant peut être atteint de troubles du développement liés à divers aspects de la parole. Les troubles de la parole sont considérés en orthophonie dans le cadre d'approches cliniques, pédagogiques et psychopédagogiques. Les mécanismes et les symptômes de la pathologie de la parole sont considérés du point de vue de l'approche clinique et pédagogique.

En même temps, se distinguent les troubles suivants:

  • dyslalie;
  • troubles de la voix;
  • rhinolalie;
  • la dysarthrie;
  • bégayer;
  • Alalia;
  • l'aphasie;
  • disgrafia;
  • dyslexie

Types de troubles de la parole

Dyslalie (la langue attachée)

Jusqu'à un certain âge, cette violation ne nécessite pas l'intervention de spécialistes. L'essence de la dyslalie est en violation de la prononciation du son, à savoir: les sons peuvent être déformés, remplacés par d'autres, mixés ou simplement absents. Ce diagnostic est posé lorsqu'un enfant a plus de 4 ans, il a une bonne oreille, un vocabulaire suffisant, construit des phrases correctement, en évitant les erreurs grammaticales, mais son apparence est aussi enfantine que celle d'un petit enfant. Un tel enfant dira au lieu de "chapeau" - "houe", pas "cancer", mais "laque".

Rhinolalie

Ceci est une violation du timbre de la voix et de la prononciation, due aux défauts anatomiques et physiologiques de l'appareil vocal. En même temps, l'enfant dit «nasalement» ou nasal. Cela se produit lors de la division du palais dur et du palais mou, de lésions de la bouche et de la cavité nasale, de la paralysie du palais mou. Avec la rhinolalie, tous les sons de la parole sont déformés.

Un tel enfant est difficile à comprendre: il parle de façon monotone et illisible. De plus, un changement de timbre vocal est possible même lorsqu'une quantité suffisante d'air ne pénètre pas dans la cavité nasale. Cela se produit souvent avec les végétations adénoïdes, les polypes, la courbure du septum nasal, ce qui complique grandement la respiration nasale. Dans le même temps, la prononciation des consonnes nasales et des voyelles retentit.

Dysarthrie

En raison des dommages organiques du système nerveux central, un autre trouble de la parole se produit - la dysarthrie. Dans ce cas, ce n'est pas la prononciation des sons individuels qui en souffre, mais tout le côté prononciation du discours. Il y a dysarthrie lorsque la vitesse, la force et l'amplitude de mouvement des organes de la parole sont limitées. Par exemple, il est difficile pour un enfant de contrôler sa langue, ce qui devient gênant, désobéissant et le dépassement peut dévier sur le côté.

Il est difficile pour un tel enfant de faire l’élémentaire: bouffer les joues, froncer les sourcils ou hausser les sourcils, car les muscles du visage ne sont pas mobiles. Dans la dysarthrie, toutes les composantes du côté prononciation du discours sont violées:

  • prononciation sonore;
  • la voix;
  • respiration par la parole;
  • l'intonation;
  • mélodie commune du discours.

Mais il faut savoir que ce n'est pas une maladie indépendante, mais une partie des violations d'un large champ moteur. Dans ce cas, l'enfant est traité de manière globale.

Alalia

En parlant d’alalia, ils signifient un manque de parole complet ou partiel chez les enfants malentendants. Dans ce cas, l'enfant est dans un environnement de parole, cherche à communiquer avec les autres (mais le fait avec l'aide d'expressions faciales et de gestes), n'est pas retardé mentalement, son appareil de parole ne présente pas d'anomalies, de paralysie ni de parésie.

Quelle est la raison? Les experts notent que la survenue de ce trouble est due au sous-développement ou à la lésion des zones de parole dans l'hémisphère gauche du cerveau. Que se passe-t-il lorsque de telles violations surviennent pendant la période prénatale ou précoce du développement de l'enfant?

Alalia est divisée en sensoriel (lorsque l'enfant ne comprend pas et ne peut donc pas reproduire le discours humain) et moteur (dans ce cas, l'enfant comprend le discours qui lui est adressé, mais ne peut pas le maîtriser).

Développement retardé de la parole (ZRR)

Ce diagnostic est généralement donné aux jeunes enfants. Avec la FRA, l’enfant est tout à fait normal, mais beaucoup plus tard et plus lentement que ses pairs, il maîtrise le discours. Parmi les causes de la FER, on trouve un environnement vocal imparfait, une santé physique et mentale médiocre chez l’enfant, ou un taux de maturation spécial, ralenti, des cellules nerveuses responsables de la parole.

Stutter (logonévrose)

Les mécanismes (causes et nature) de la survenue d'une logonévrose ne sont pas complètement décrits. Ce type de trouble de la parole est basé sur la répétition de sons (dans la plupart des consonnes), l’étirement des voyelles, l’arrêt de la parole, la répétition d’une syllabe ou d’un mot, et est souvent causé par la peur. Souvent en même temps, la coordination des mouvements de l'appareil vocal et de la respiration est perturbée.

Dans la vie de tous les jours, dans la décontraction, ces enfants ne bégaient pas, mais s’ils montent sur scène ou se tiennent devant le conseil d’école, c’est comme une excitation qui se fait sentir.

Disgraphie et dyslexie

Si un enfant ne souffre d'aucune déficience intellectuelle ou auditive, mais ne parvient pas à maîtriser l'écriture et la lecture (ou le fait très difficilement), il parle de dysgraphie et de dyslexie.

Traitement des troubles de la parole

Les troubles de la parole (chez l'adulte) sont le symptôme d'un certain nombre de maladies dans lesquelles les zones dites «de la parole» du cerveau sont impliquées dans le processus pathologique.

Cela peut être une pathologie progressivement progressive (sclérose en plaques, maladie d'Apzheimer, plusieurs maladies dégénératives) et les conséquences de lésions cérébrales focales résultant d'accidents vasculaires cérébraux, de lésions cérébrales, de tumeurs opérées de manière radicale, etc.

Si dans le premier cas l'effet thérapeutique est inefficace, alors dans le cas d'une catastrophe cérébrale «décapitée», la rééducation précoce donnera un bon résultat clinique.

La décision sur la faisabilité et la complexité de l'impact est prise après des mesures de diagnostic, y compris un examen et des tests pour évaluer la nature des violations et la gravité des fonctions perdues.

La rééducation des patients présentant une pathologie de la parole comprend un effet complexe comprenant:

  • traitement de la toxicomanie;
  • magnéto-électro-stimulation transcrânienne (TCMES);
  • cours de rattrapage en orthophonie avec le patient.

Le traitement médicamenteux est choisi individuellement, en tenant compte de la maladie existante, du degré de violation des fonctions perdues, de l'état du corps dans son ensemble. La pharmacothérapie vise à améliorer la capacité d'intégration du cerveau (parole, mémoire, attention, capacité à apprendre) en activant les processus de la neuroplasticité.

Un trouble de la parole peut être un symptôme

Quel genre de docteur traiter pour un trouble de la parole

Questions et réponses sur "Altération de la parole"

Question: Bonjour! Enfant, j'ai eu un traumatisme à la base du crâne. Depuis, je ne parle pas bien et je n'entends parler d'aucun défaut lors d'une conversation. J'ai travaillé avec un orthophoniste pendant de nombreuses années, mais je n'ai mené à rien. Que peut conseiller des méthodes de traitement?

Réponse: bonjour! Le travail d'orthophonie pour surmonter l'aphasie est très long et laborieux, et nécessite la coopération d'un orthophoniste, d'un médecin, d'un patient et de ses proches. La restauration de la parole dans l'aphasie se déroule d'autant mieux que le travail de correction a commencé plus tôt. La prédiction de la récupération de la fonction de la parole dans l'aphasie est déterminée par l'emplacement et la taille de la zone touchée, le degré de troubles de la parole, la période de début de la formation en réadaptation, l'âge et la santé générale du patient. La meilleure dynamique est observée chez les patients jeunes. En même temps, l'aphasie acousto-gnostique, apparue à l'âge de 5 à 7 ans, peut entraîner une perte complète de la parole, voire une violation grave du développement de la parole.

Question: Mon enfant a des végétations adénoïdes. L'ENT a recommandé que l'orthophoniste apparaisse également. Pourquoi

Réponse: En effet, des végétations adénoïdes ou une prolifération excessive des amygdales nasopharyngées peuvent provoquer des troubles de la parole chez les enfants. La faiblesse des muscles de l'appareil de parole, une altération de la respiration de la parole, une perte de l'ouïe physique et une perte de perception phonémique ne sont pas tous les symptômes de cette maladie qui affectent négativement le développement de la parole de l'enfant.

Question: Pourquoi un enfant parle-t-il mal?

Réponse: Dans la plupart des cas, le développement de la parole est retardé en raison de l’immaturité du système nerveux de l’enfant. Ce n’est un secret pour personne que le niveau de santé des enfants a fortement diminué récemment. Des enquêtes sur les jeunes enfants ont montré que les troubles de la parole sont les plus fréquents - 50,5%, car la parole est la fonction mentale la plus complexe. Les travaux sur la correction des troubles de la parole doivent être effectués immédiatement, dès l'apparition d'un retard de la parole. Il est important de ne pas manquer une période aussi délicate pour le développement de la parole (jusqu'à 3 à 5 ans) qui est si importante pour le développement complet de l'enfant.

Question: Combien de temps dois-je faire avec un orthophoniste?

Réponse: La durée des cours avec un orthophoniste dépend de la gravité des troubles de la parole chez un enfant. Après l'examen initial, l'orthophoniste fait une prédiction principale de la durée des séances d'orthophonie.

Article (orthophonie) sur le sujet:
Types de troubles de la parole

Brève description des troubles de la parole

Télécharger:

Aperçu:

Types de troubles de la parole.

Actuellement, les thérapies de la parole utilisent deux classifications des troubles de la parole: clinique et pédagogique et psychologique et pédagogique. Ces classifications ne se contredisent pas mais se complètent, en considérant les mêmes problèmes sous des angles différents.

La classification clinique et pédagogique des troubles de la parole est basée sur l’association traditionnelle de l’orthophonie à la médecine, elle est axée sur la correction du défaut de la parole et repose donc sur une approche allant du général au particulier.

Les principaux types de troubles de la parole considérés dans cette classification sont divisés en deux groupes.

Troubles de la parole orale.

I. Troubles de la conception de fond de la déclaration.

Dyslalie - violation de la prononciation du son lors d'une audition normale et innervation intacte de l'appareil vocal.

Selon la préservation de la structure anatomique de l'appareil vocal, il existe deux types de dyslalie:

Les dyslaliae fonctionnels se produisent dans l’enfance en train de maîtriser le système de prononciation, de manière mécanique, à tout âge en raison de dommages causés à l’appareil périphérique de la parole. Dans certains cas, des défauts fonctionnels et mécaniques sont combinés.

Causes de dyslalie fonctionnelle:

-faiblesse physique générale due aux maladies somatiques fréquentes survenant pendant la période de formation la plus intensive de la fonction de langage;

-développement insuffisant de l'audition phonémique;

-troubles de la parole dans lesquels l'enfant est élevé;

-bilinguisme dans la famille.

Causes de dyslalie mécanique:

-imperfections de la structure du système maxillo-dentaire (défauts de la structure de la dentition, défauts de la structure des mâchoires, bride de la langue raccourcie ou trop massive);

- changements pathologiques dans la taille et la forme de la langue;

- structure irrégulière du palais dur et mou;

-structure atypique des lèvres.

Des violations de la prononciation par le son dans le discours de l'enfant avec dyslalie peuvent survenir:

-manque de son: ampa (lampe), aketa (fusée);

-le son est prononcé déformé, c'est-à-dire il est remplacé par un son qui ne fait pas partie du système phonétique de la langue russe: par exemple, au lieu de p, il est prononcé «gorge»; au lieu de c, s interdentaire;

-le son est remplacé par un son dont l'articulation est plus simple (l → y).

Dysphonie (aphonie) - absence ou trouble de la phonation dû à des modifications pathologiques de l'appareil vocal.

Il se manifeste soit par l’absence de phonation (aphonie), soit par une violation de la force, de la hauteur et du timbre de la voix (dysphonie), qui peuvent être dus à des troubles organiques ou fonctionnels du mécanisme de formation de la voix de la localisation centrale ou périphérique et se produire à n’importe quel stade du développement de l’enfant. Cela se produit de manière isolée ou fait partie d'un certain nombre d'autres troubles de la parole.

Bradilalia - rythme de parole pathologiquement ralenti.

Manifesté dans la mise en œuvre lente du programme de parole articulatoire, est conditionné centralement, peut être organique ou fonctionnel. Au ralenti, la parole s'avère étirée, léthargique et monotone.

Tachilalia - débit de parole accéléré de façon pathologique.

Manifesté dans la mise en œuvre accélérée du programme de parole articulatoire, est conditionné centralement, il peut être organique ou fonctionnel. À un rythme accéléré, la parole est pathologiquement rapide, impétueuse, énergique.

Bradilalia et tachilalia sont unis sous le nom commun - violation du débit de parole. La conséquence d'un débit de parole altéré est une violation de la finesse du processus de parole, du rythme et de l'expressivité mélodique-intonale.

Le bégaiement est une violation de l'organisation tempo-rythmique de la parole, due à l'état convulsif des muscles de l'appareil vocal. Elle est conditionnée centralement, de nature organique ou fonctionnelle, intervient le plus souvent au cours du développement de la parole de l'enfant.

Les symptômes du bégaiement sont caractérisés par des symptômes physiologiques et psychologiques.

-les saisies, qui sont classées selon la forme et la localisation;

- violation de l'aspect mélodique-intonational de la parole;

-la présence de mouvements involontaires du corps, du visage;

- violation de la parole et de la motricité générale.

-la présence de logophobie (peur de la parole dans certaines situations, peur de prononcer certains mots, certains sons);

-la présence de techniques de défense (astuces) - parole (prononciation de sons individuels, interjections, mots, combinaisons de mots) et moteur, modifications du style de la parole;

-divers degrés de fixation sur le bégaiement (zéro, modéré, sévère).

Il y a différents degrés de sévérité du bégaiement: lumière (le bégaiement ne se manifeste que dans un état excité, avec un effort pour parler rapidement), modéré (dans un état calme, dans un environnement familier, le bégaiement ne se manifeste pas, un fort bégaiement se manifeste), grave (un bégaiement se manifeste).

La rhinolalie est une violation de la prononciation de la voix et du son causée par des défauts anatomiques et physiologiques de l’appareil de parole.

La rhinolalie se manifeste par un changement pathologique du ton de la voix, qui est excessivement nasalisé en raison du fait que le jet respiratoire de la voix passe lorsque tous les sons de la parole sont prononcés dans la cavité nasale et y reçoivent une résonance. La parole à rinolalia est inaudible monotone.

Rhinolalie fermée - trouble de la prononciation du son, qui se traduit par un changement de ton de la voix; la cause en est des modifications organiques dans la région nasale ou nasopharyngée ou des troubles fonctionnels de la valve nasopharyngée.

La rhinolalie est ouverte - un changement pathologique dans le timbre de la voix et une prononciation déformée des sons de la parole qui se produit lorsque le voile du palais, lors de la prononciation des sons, se trouve loin derrière le mur arrière du pharynx.

Dysarthrie - une violation de la prononciation du discours, due au manque d’innervation de l’appareil de parole.

Le principal défaut de la dysarthrie est une violation de la partie phonétique et prosodique de la parole associée à des lésions organiques des systèmes nerveux central et périphérique.

Les violations de la prononciation par le son dans la dysarthrie se manifestent à des degrés divers et dépendent de la nature et de la gravité des dommages subis par le système nerveux. Dans les cas légers, il existe des distorsions distinctes des sons, une «parole floue», dans les cas plus graves, des distorsions, des substitutions et des sauts de sons, le tempo, l'expressivité, la modulation souffrent, en général, la prononciation devient indistincte. Dans les lésions graves du système nerveux central, la parole devient impossible à cause de la paralysie complète des muscles moteurs de la parole. Ces violations sont appelées anarthrie. Selon la localisation de la lésion de l'appareil moteur de la parole, on distingue les formes suivantes de dysarthrie: bulbaire, pseudobulbaire, extrapyramidale (ou sous-corticale), cérébelleuse, corticale.

Il existe quatre types de troubles de la parole chez ces enfants.

Le premier est le degré le plus facile, lorsque les violations de la prononciation d'un son ne sont détectées que par un spécialiste en train d'examiner un enfant.

Le second - les violations de prononciation sont perceptibles par tout le monde, mais compréhensibles par d’autres.

La troisième est que le discours n'est compréhensible que par les proches de l'enfant et en partie par ceux qui l'entourent.

La quatrième est la plus difficile, le manque de parole ou de parole est presque incompréhensible même pour les parents d’un enfant (anarthrie). L’Anarthrie est comprise comme l’absence totale ou partielle de la possibilité d’une prononciation saine en raison de la paralysie des muscles moteurs de la parole.

La sévérité des manifestations de l’anarthrie peut être différente:

- grave manque complet de parole et de voix;

- présence modérée de réactions vocales uniquement;

- présence facile d'activité syllabique.

Ii. Violations de la conception de déclaration structurelle-sémantique.

Alalia - l'absence ou le sous-développement de la parole chez les enfants ayant une audition normale et une intelligence primaire.

Alalia est causée par des lésions des régions de la parole des hémisphères cérébraux lors de l'accouchement, ainsi que par des maladies cérébrales ou des blessures subies par l'enfant au cours de la période prévérale.

L'alalia motrice se développe en violation des fonctions des zones fronto-pariétales de l'hémisphère cérébral (centre de Broca) et se manifeste par une violation de la parole expressive accompagnée d'une assez bonne compréhension de la parole inversée, de la formation tardive de la parole (après 4 ans) et de la pauvreté avant le discours (manque fréquent de babillage). Accompagné d'une violation flagrante de la structure grammaticale. Il existe un vocabulaire de pauvreté prononcé. Dans l'état mental des enfants atteints d'un tel trouble, les manifestations de la gravité différente du syndrome psychoorganique sous forme de désinhibition motrice, de troubles de l'attention et de la performance, associées à des troubles du développement intellectuel ne sont pas rares.

L'alalia sensorielle se produit lorsque la région temporale de l'hémisphère gauche est touchée (centre de Wernicke) et est associée à une altération du côté de la parole acoustique / gnostique avec une déficience auditive. Il se manifeste par un manque de compréhension de la parole inversée et une violation flagrante de son côté phonétique avec un manque de différenciation des sons. Les enfants ne comprennent pas le discours des autres, ce qui explique pourquoi le langage expressif est extrêmement limité, déforme les mots, mélange les sons avec une prononciation similaire, n'écoute pas le discours des autres, peut ne pas répondre à l'appel, mais répond en même temps aux bruits abstraits. l'attention auditive fortement perturbée, bien que le ton de la parole et l'intonation ne soient pas modifiés. Dans l'état mental, des signes de lésion organique du cerveau sont notés, souvent en combinaison avec un sous-développement intellectuel dans une large gamme (allant de légers retards de développement partiels à un retard mental).

Aphasie - perte de la parole complète ou partielle due à des lésions cérébrales locales.

L'enfant perd la parole à la suite de blessures à la tête, de neuroinfections ou de tumeurs au cerveau après la formation de la parole.

Il existe six formes d’aphasie: aphasie acoustique-gnostique et acoustique-ménestative qui se produisent avec des lésions du cortex temporal du cerveau, aphasie sémantique et aphasie motrice afférente qui se produisent avec la lésion des parties pariétales inférieures du cortex cérébral, aphasie motrice efférente et aphasie dynamique qui se manifestent parties prémotrices et postérieures du cortex cérébral (à gauche de la main droite).

Troubles de l'écriture.

La dyslexie est une violation spécifique partielle du processus de lecture.

Manifesté dans les difficultés d'identification et de reconnaissance des lettres; dans les difficultés de fusion des lettres en syllabes et des syllabes en mots, ce qui conduit à une reproduction incorrecte de la forme sonore du mot; agrammatisme et distorsion de la compréhension en lecture.

La dyslexie phonémique est causée par une violation de la formation de la perception phonémique et de l'analyse et de la synthèse phonémiques. Lors de la lecture, le remplacement des sons proches proches lors de la lecture, la difficulté à maîtriser les lettres dénotant des sons similaires du point de vue acoustique et articulaire, permettent également de lire les lettres par lettre afin de déformer la structure syllabique sonore du mot.

La dyslexie agrammatique se manifeste par l'agrammatisme lors de la lecture. Au cours de la lecture, l’enfant prononce mal les fins, préfixes, suffixes, modifiant les formes grammaticales des mots.

La dyslexie sémantique se traduit par une violation de la compréhension en lecture par une lecture techniquement correcte. La dyslexie sémantique peut se manifester tant au niveau des mots que lors de la lecture de phrases et de textes.

La dyslexie optique se manifeste par des remplacements et des mélanges de lettres graphiquement similaires lors de la lecture. Avec ce type de dyslexie, la lecture miroir peut également se produire.

La dyslexie mécanique se manifeste par la violation de l'assimilation des lettres, par la difficulté d'établir des associations entre le son et la lettre. L'enfant ne se souvient pas quelle lettre correspond à un son particulier.

La disgraphie est une violation spécifique partielle du processus d’écriture.

Il se manifeste par l'instabilité de l'image spatio-optique de la lettre, par des mélanges ou des omissions de lettres, par des distorsions de la composition syllabique du mot et de la structure des phrases.

La dysgraphie articulo-acoustique se manifeste par des mélanges, des remplacements, l’omission de lettres correspondant à des mélanges, des remplacements, un manque de son dans la parole.

La dysgraphie acoustique se manifeste par le remplacement de lettres indiquant des sons proches phoniquement, en violation de la désignation des consonnes douces dans la lettre.

Dégraphier sur la base d’une violation de l’analyse et de la synthèse du langage se manifeste par l’écriture continue de mots, en particulier de prépositions; en orthographe séparée des mots, en particulier des préfixes et des racines.

La dysgraphie agrammaticale se manifeste par des agrammatismes sur la lettre et est causée par le manque de formation de la structure lexicale et grammaticale de la parole. Les agrammatismes sont notés au niveau des mots, des phrases, des phrases et du texte.

Dysgraphie optique avec dysgraphie optique, on observe les types de violations de lettres suivants: reproduction déformée des lettres sur la lettre, remplacement et mélange de lettres graphiquement similaires.L'une des manifestations de la dysgraphie optique est une lettre en miroir: une écriture en miroir de lettres, une lettre de gauche à droite pouvant être observée dans les mains gauches, avec des dommages organiques le cerveau.

Cette classification prend en compte les composantes structurelles du système de parole (son, structure grammaticale, vocabulaire), les aspects fonctionnels de la parole, le rapport entre les types d’activités de parole (oral et écrit).

Les troubles de la parole dans la classification psychopédagogique sont divisés en deux groupes.

Le premier groupe est une violation des moyens de communication.

Le sous-développement phonétique-phonémique (FFN) est une violation des processus de formation du système de prononciation de la langue maternelle chez les enfants présentant divers troubles de la parole dus à des défauts de perception et de prononciation des phonèmes.

Les principales manifestations caractérisant cette condition:

- prononciation indifférenciée des paires ou des groupes de sons. Dans ces cas, le même son peut remplacer l'enfant pour deux voire trois autres sons. Par exemple, un son doux t 'est prononcé au lieu des sons c', h, w («pantoufle», «bâtard», «hachoir» au lieu de sac, tasse, casquette);

- remplacer un son par un autre, avoir une articulation plus simple et représenter une difficulté moins prononcée pour l'enfant. Habituellement, les sons difficiles à prononcer sont remplacés par des sons plus légers, caractéristiques du début du développement de la parole. Par exemple, le son l est utilisé à la place du son p, le son f - au lieu du son w;

- mélanger des sons. Ce phénomène est caractérisé par l'utilisation non durable d'un certain nombre de sons dans différents mots. Un enfant peut utiliser les sons dans certains mots correctement et dans d’autres - les remplacer par des proches par une articulation ou des signes acoustiques. Ainsi, l’enfant, pouvant prononcer les sons de p, l ou s de manière isolée, dans des énoncés de langage, dit, par exemple, «Stalked tire une canne» au lieu d’un menuisier rabotant une planche.

Sous-développement de la parole en général (OHP) - divers troubles de la parole complexes dans lesquels la formation de tous les composants du système de parole est altérée, c.-à-d. côté sonore (phonétique) et côté sémantique (vocabulaire, grammaire).

Le sous-développement de la parole en général peut être observé dans les formes complexes de la pathologie de la parole des enfants: alalia, aphasie (toujours), ainsi que rhinolalie, dysarthrie.

Malgré la nature différente des défauts chez les enfants atteints de rétroprojection, on peut distinguer les tendances générales suivantes:

-apparition sensiblement tardive du discours;

-vocabulaire limité;

-violations flagrantes du système grammatical;

-déficiences prononcées dans la prononciation sonore;

-la parole des enfants avec OHP est obscure.

Il existe trois niveaux de rétroprojection.

Le premier niveau de développement de la parole est caractérisé par l’absence de parole (les «enfants sans voix»). Ces enfants utilisent des mots de «babillage», des imitations, accompagnent des expressions avec des expressions faciales et des gestes. Mots communs que l'enfant reproduit sous forme de syllabes et de combinaisons distinctes.

Le deuxième niveau de développement de la parole. En plus des gestes et des mots «bredouillant», bien que des mots communs déformés, mais plutôt permanents, apparaissent, des phrases courantes simples de 2-3 ou 4 mots apparaissent. Chez les enfants de cette catégorie, le vocabulaire passif est limité, un agrammatisme est noté (utilisation incorrecte de constructions grammaticales), une omission de prépositions est constatée et un manque de coordination des adjectifs avec les noms. Les capacités de prononciation des enfants sont loin derrière la norme d'âge. La structure de la syllabe est cassée.

Le troisième niveau de développement de la parole se caractérise par la présence d’une parole non pliée avec des éléments de sous-développement lexico-grammatical et phonétique-phonémique. La communication libre est difficile. Malgré des progrès significatifs dans la formation du discours indépendant, les principales lacunes dans la conception lexico-grammaticale et phonétique du discours cohérent sont clairement distinguées.

Le deuxième groupe - les violations dans l'utilisation des moyens de communication.

Ce groupe comprend le bégaiement, considéré comme une violation de la fonction de communication de la parole avec des moyens de communication correctement formés. Un défaut combiné est également possible, dans lequel le bégaiement est combiné au sous-développement de la parole en général (OHP).

1. Zhukova N.S., Mastyukova E.M., Filicheva T.B. Orthophonie Ekaterinburg, "ARD LTD", 1998.

2. Orthophonie / Ed. L.S. Volkova M., "Vlados", 1998.

Préparé par l’orthophoniste OBUSO «Malovishersky

refuge social pour enfants "Alekseeva Elena Vasilyevna

2.4. Les principaux types de troubles de la parole

2.4.1. Dyslalie - violation de la prononciation du son Lorsque la dyslalie, l'audition et l'innervation des muscles de l'appareil du langage restent intactes. La violation de la prononciation par le son au cours de la dyslalie est associée à une anomalie de la structure de l'appareil articulatoire ou des caractéristiques de l'enseignement de la parole. À cet égard, il existe une dyslalie mécanique et fonctionnelle. Dyslalie mécanique (organique) associée à une violation de la structure de l'appareil articulatoire: mauvaise morsure, mauvaise structure des dents, mauvaise structure du palais dur, langue anormalement grande ou petite, bride courte de la langue, ces défauts rendent difficile la prononciation normale des sons. La dyslalie fonctionnelle est le plus souvent associée à: une mauvaise éducation de la parole d'un enfant dans une famille («lisping», en utilisant le «langage de nourrice» lors de la communication avec un adulte); mauvaise prononciation sonore des adultes dans l'environnement immédiat de l'enfant; négligence pédagogique, immaturité de la perception phonémique. On observe souvent un dyslalium fonctionnel chez les enfants qui, au début de l’âge préscolaire, maîtrisent deux langues à la fois, et les sons de la parole de deux systèmes langagiers peuvent évoluer. Un enfant atteint de dyslalie peut avoir une violation de la prononciation d'un ou plusieurs sons difficiles à exprimer (sifflement, sifflement, p, l). Les violations de la prononciation des sons peuvent se manifester par l’absence de certains sons, des distorsions des sons ou leur remplacement. Dans la pratique de l’orthophonie, les violations de la prononciation des sons portent les noms suivants: sigmatisme (manque de prononciation des sifflements et des sifflements); rotacisme (manque de prononciation des sons р-р ’); Lambdacisme (manque de prononciation des sons de l ’); défauts de prononciation des sons palataux (manque de prononciation des sons à-to ', gd ’, xx’, d); Défauts d’expression (au lieu de sons exprimés, leurs paires de sourds sont prononcés); défauts de ramollissement (au lieu de sons durs, leurs paires douces sont prononcées). En règle générale, chez les enfants atteints de dyslalie, il n’ya pas de violation du développement de la parole, c’est-à-dire que les aspects lexical et grammatical de la parole sont formés conformément à la norme. On sait que la formation d’une prononciation saine normative chez l’enfant se produit progressivement jusqu’à quatre ans. Si un enfant après quatre ans a des défauts de prononciation, il est nécessaire de consulter un orthophoniste. Toutefois, des travaux spéciaux sur le développement de la partie acoustique de la parole en cas de violation peuvent être commencés plus tôt.

2.4.2. Déficience vocale La déficience vocale est l'absence ou le trouble de la formation de la voix (phonation) due à des modifications pathologiques de l'appareil vocal. Il existe une violation partielle de la voix (taille, force et timbre) - dysphonie et absence totale de voix - aphonie. Les violations de la voix résultant de processus inflammatoires chroniques de l'appareil vocal ou de ses modifications anatomiques sont classées comme organiques. Ce sont des dysphonies et des aphonies dans les cas de laryngite chronique, de paralysie du muscle laryngé, de tumeurs et de pathologies consécutives à des interventions chirurgicales du larynx et du palais mou. Les troubles de la voix fonctionnels se manifestent également par l'aphonie et la dysphonie. Ils sont plus communs et plus diversifiés. Ces troubles sont associés à un surmenage vocal, à diverses maladies infectieuses et à des situations traumatiques. L’auditeur a le sentiment que la voix d’une personne souffrant de dysphonie est enrouée, enrouée, sèche, épuisée, avec une faible gamme de modulations de la voix. Les troubles de la voix se rencontrent tant chez l'adulte que chez l'enfant. Les changements de voix liés à l'âge se produisent chez les adolescents âgés de 13 à 15 ans, ce qui est associé à un ajustement endocrinien pendant la puberté. Cette période de développement de la voix est appelée mutation. A cette époque, l'adolescent a besoin d'un mode vocal protecteur. Vous ne pouvez pas surtaxer et forcer la voix. Les personnes dont la profession est associée à une charge vocale longue se voient recommander une formulation spéciale de la voix, qui la protège des surtensions.

2.4.3. Rhinolalie La rhinolalie est une violation de la prononciation sonore et du timbre de la voix associée à un défaut anatomique congénital de la structure de l'appareil articulatoire. Le défaut anatomique se manifeste sous la forme d'une fente (non-couplage) sur la lèvre supérieure, la gencive, le palais dur et le palais mou. En conséquence, entre les cavités nasale et orale se trouve une crevasse ouverte (ouverture) ou une crevasse recouverte d’une membrane muqueuse amincie. Souvent, les crevasses sont combinées avec diverses anomalies dentaires. Le discours d’un enfant dans la rhinolalie est caractérisé par une voix brouillée due à la nasalisation (nasalisme) de la voix et à une violation de la prononciation de nombreux sons. Plus la fente est étendue, plus son effet négatif sur la formation du côté sonore de la parole est fort. Dans les cas graves, la parole de l'enfant n'est pas claire pour les autres. Les perturbations dans la structure et l'activité de l'appareil vocal en rhinolalie provoquent des déviations dans le développement non seulement du côté sonore de la parole. À des degrés divers, tous les composants structurels du système linguistique sont affectés. Les enfants souffrant de rhinolalie ont besoin d'un examen médical précoce, ainsi que d'un traitement orthodontique et chirurgical. L'orthophonie pour ces enfants est nécessaire à la fois avant et après l'opération. Il devrait être systématique et assez long.

2.4.4. Dysarthrie La dysarthrie est une violation du côté phonétique producteur du son et intonational mélodique, en raison du manque d'innervation des muscles de l'appareil vocal. La dysarthrie est associée à une lésion organique du système nerveux à la suite de quoi le côté moteur de la parole est perturbé. Ce trouble peut survenir chez les enfants et les adultes. La dysarthrie dans l'enfance est causée par des lésions du système nerveux, principalement au cours de la période prénatale ou générique de la vie, souvent dans le contexte de la paralysie cérébrale. La paralysie cérébrale (PC) comprend un grand groupe de troubles moteurs qui se développent avec des lésions organiques des systèmes moteurs du cerveau. Chez ces enfants, il y a un retard dans le développement moteur, des troubles des mouvements volontaires, une dystogenèse dans la formation des capacités motrices. Les troubles du mouvement peuvent être exprimés à des degrés divers: de la paralysie des bras et des jambes à des déviations mineures du mouvement des organes d'articulation. De tels enfants, plus tard que leurs pairs en bonne santé, commencent à s'asseoir, se tiennent debout, marchent, parlent. Dans la dysarthrie, on observe des troubles de la prononciation, de la formation de la voix, du tempo-rythme de la parole et de l'intonation. Le degré de sévérité de la dysarthrie est différent: de l’impossibilité totale de prononcer des sons de la parole (anarthrie) à un manque de prononciation à peine perceptible de l’auditeur (dysarthrie effacée), qui dépend de la nature et de la gravité des dommages subis par le système nerveux. Il existe plusieurs formes cliniques de dysarthrie, dont la nature est associée au site de lésions organiques du système nerveux. Chez les enfants, les formes les plus communes de dysarthrie, exprimées à des degrés légers et modérés, sont les plus courantes. En règle générale, dans la dysarthrie, la parole des enfants se développe avec un retard. Chez ces enfants, la prononciation de sons difficiles à articuler (ss ’, -z’, p, w, щ,,, h, r ’, l–’) souffre plus souvent. En général, la prononciation des sons est floue, floue («bouillie dans la bouche»). La voix de ces enfants peut être faible, enrouée, nasalisée. Malointonirovannaya de la parole, inexpressif. La vitesse d'élocution peut être à la fois accélérée et lente. La perception phonémique de ces enfants, en règle générale, n'est pas suffisamment formée. L’analyse et la synthèse du son s’effectuent difficilement. Le côté lexico-grammatical de la parole ne souffre généralement pas de la douleur, mais en même temps, pratiquement tous les enfants atteints de dysarthrie ont un vocabulaire médiocre, un manque de connaissances en matière de grammaire et de constructions. Le processus de maîtrise de l'écriture et de la lecture de tels enfants est difficile. L'écriture est inégale, les lettres sont disproportionnées, les enfants ont beaucoup de difficulté à maîtriser l'écriture cursive, des erreurs d'écriture spécifiques persistantes (dysgraphie) existent. La lecture à haute voix chez de tels enfants est intolérable, la vitesse de lecture est réduite, la compréhension du texte est limitée. Ils font beaucoup d'erreurs de lecture (dyslexie). Les enfants souffrant de dysarthrie ont besoin d'un traitement précoce de l'orthophonie et d'une correction à long terme du défaut d'élocution.

2.4.5. Bégaiement Le bégaiement est une violation de la fluidité de la parole due aux crampes musculaires de l'appareil vocal. Le bégaiement commence généralement chez les enfants âgés de 2 à 6 ans. Il peut apparaître chez les enfants dont le développement de la parole est avancé en raison d'un stress excessif, d'un traumatisme mental ou chez les enfants dont le développement de la parole est retardé en raison de lésions de certaines structures du système nerveux central. Les principales manifestations du bégaiement sont les crampes musculaires de l'appareil vocal, qui ne surviennent qu'au moment de la parole ou lorsqu'on tente de commencer à parler. Les bègues de parole se caractérisent par la répétition de sons, de syllabes ou de mots, l’allongement des sons, la rupture de mots, l’insertion de sons ou de mots supplémentaires. En plus des convulsions verbales, les bègues ont plusieurs caractéristiques. Le bégaiement de la parole convulsif s'accompagne généralement de mouvements accompagnateurs: plissement des yeux, gonflement des ailes du nez, mouvements de la tête, tapotements, etc. Le bégaiement utilise souvent les mots du type inséré: etc. L'utilisation de tels mots dans les bègues est obsessionnelle. À l’âge de 10-12 ans, les adolescents qui bégaient dans le bégaiement ont souvent conscience de leur trouble de la parole et craignent par conséquent de laisser une impression défavorable à l’interlocuteur, d’attirer l’attention des étrangers sur leur défaut de parole, de ne pas pouvoir exprimer une pensée résultant d’un balbutiement convulsif. À cet âge, le bégaiement commence à former une peur persistante de la communication verbale avec une attente obsessionnelle d’échecs de la parole - la logophobie. La réaction émotionnelle sous forme de logophobie augmente les balbutiements de la parole au moment de la communication. En règle générale, la logophobie est particulièrement prononcée dans certaines situations: parler au téléphone, répondre au tableau, communiquer dans un magasin, etc. À cet égard, il y a une réaction à éviter de telles situations et à limiter la communication vocale. Souvent, la logophobie chez les adolescents entraîne le refus de répondre oralement à la classe. Les adolescents demandent aux enseignants de les interroger par écrit ou après les heures de classe. En même temps, lors de la communication pendant la récréation, avec des amis proches, à la maison, les bègues peuvent parler assez facilement et couramment à la maison. Malgré les difficultés d'élocution et psychologiques rencontrées par ces adolescents, l'enseignant ne doit pas remplacer les réponses orales de ceux qui bégaient par des réponses écrites. Du fait que pendant la période de scolarisation, un discours contextuel cohérent est activement formé, la traduction d'un adolescent bégaiement en langage écrit a un effet négatif sur la formation de l'énoncé monologique dans son ensemble. De plus, le manque de pratique de la parole en termes d'activités d'apprentissage a un impact négatif sur tous les aspects de la parole orale et, plus important encore, sur la communication orale. Pour vaincre un défaut d'élocution, un bègue a besoin de l'assistance systématique d'un orthophoniste. Dans les cas où le bégaiement est prolongé (adolescents, adultes), il fait également appel à un psychologue.

2.4.6. Alalia Alalia - l'absence ou le sous-développement de la parole chez les enfants, provoquée par des lésions organiques du cerveau. Alalia est l’un des troubles de la parole les plus graves et les plus complexes. Cette pathologie de la parole se caractérise par l’apparition tardive de la parole, son développement lent, une limitation significative du vocabulaire passif et actif. Le développement de la parole dans cette violation est la voie pathologique. Selon les symptômes prédominants, il existe principalement deux formes d'alalia: expressive et impressionnante. Avec alalia expressif (moteur), l’image sonore du mot n’est pas formée. Le langage oral de ces enfants se caractérise par des simplifications de la structure syllabique des mots, des omissions, des permutations et des substitutions de sons, de syllabes et de mots d'une phrase. L'assimilation des structures grammaticales de la langue en souffre considérablement. Le développement de la parole de ces enfants est différent: de l'absence totale de parole orale à la possibilité de réaliser des déclarations assez cohérentes dans lesquelles diverses erreurs peuvent se produire. Conformément à cela, le degré de compensation d'un défaut d'élocution à la suite d'une orthophonie peut être différent. Ces enfants comprennent assez bien le langage de tous les jours et répondent adéquatement à l'appel des adultes, mais uniquement dans le cadre d'une situation particulière. Alalia impressionnant (sensoriel) se caractérise par une perception et une compréhension altérées de la parole avec une audition complète. Le symptôme principal de ce trouble est un trouble de la perception phonémique, qui peut être exprimé à des degrés divers: de la non-discrimination totale des sons de la parole à la difficulté d’écouter. En conséquence, les enfants atteints d'alalia sensorielle ne comprennent pas du tout la parole qui leur est adressée ou leur compréhension de la parole est limitée par leur situation quotidienne habituelle. Les enfants atteints d'alalia sensorielle sont très sensibles aux stimuli sonores. La parole, prononcée à voix basse, ils perçurent mieux. Pour de tels enfants, le phénomène d'écholalie est caractéristique, c'est-à-dire la répétition de mots entendus ou de phrases courtes sans réflexion. Souvent, les enfants atteints d'alalia sensorielle ont l'impression d'être sourds ou handicapés mentaux. Chez les enfants atteints d'alalia sans impact correctionnel particulier, la parole n'est pas formée. Ils ont donc besoin d'une assistance à long terme en orthophonie. Le travail correctif auprès de ces enfants est systématiquement effectué dans des établissements préscolaires spéciaux, puis dans des écoles spéciales pour enfants atteints de troubles de la parole graves.

2.4.7. Aphasie L'aphasie est une perte de parole complète ou partielle due à des lésions organiques locales du cerveau. Dans l'aphasie, certaines zones de l'hémisphère dominant sont principalement touchées. Il existe plusieurs formes d’aphasie, fondées sur une violation de la compréhension de la parole ou de sa production. Dans les cas graves, l'aphasie chez une personne est altérée en raison de sa capacité à comprendre le langage des autres et à parler. Ce trouble de la parole survient souvent chez les personnes âgées à la suite de graves maladies cérébrales (accident vasculaire cérébral, tumeur) ou de lésions cérébrales. Chez les enfants, l'aphasie est diagnostiquée dans les cas où des lésions organiques du cerveau se sont produites après que l'enfant a maîtrisé le discours. Dans ces cas, l'aphasie entraîne non seulement une violation de son développement ultérieur, mais également la désintégration du discours formé. L'aphasie conduit souvent à un handicap profond. Les possibilités de compenser les troubles de la parole et les troubles mentaux chez les enfants et les adultes sont nettement limitées. Les adultes aphasiques ont tendance à perdre leur profession, ils s’adaptent difficilement à la vie quotidienne. Les incompréhensions dans le discours des autres et l'incapacité d'exprimer leurs désirs provoquent des troubles du comportement: agressivité, conflit, irritabilité. Dans l'aphasie, l'orthophonie doit être associée à l'ensemble des effets de la rééducation. L’aide aux personnes souffrant d’aphasie est fournie par le système de santé.

2.4.8. Perturbation du développement de la parole L'approche psychopédagogique de l'analyse des troubles de la parole est une priorité de l'orthophonie domestique. Dans ce cadre, l’évolution du langage chez les enfants atteints de troubles de la parole est analysée. Tenue dans les années 60. (R.Ye. Levina avec le personnel) L’analyse linguistique des troubles de la parole chez les enfants souffrant de diverses formes de pathologie de la parole nous a permis d’identifier un sous-développement général de la parole et un sous-développement phonétique-phonématique de la parole. Le sous-développement de la parole en général se caractérise par une violation de la formation chez l’enfant de toutes les composantes du système de la parole: phonétique, phonémique et lexico-grammatical.

Les enfants avec OHR ont un développement pathologique de la parole. Les signes principaux de ONR à l’âge préscolaire sont l’apparition tardive du développement de la parole, un ralentissement du développement de la parole, un vocabulaire limité lié à l’âge, une violation de la formation de la structure grammaticale de la parole, une violation de la prononciation et de la perception phonémiques. Dans le même temps, les enfants ont conservé une audition et une compréhension satisfaisante du discours inverse accessible à un certain âge. Chez les enfants atteints de SPO, la parole peut être à un niveau de développement différent. Il existe trois niveaux de développement de la parole dans ONR (R. E. Levin). Chacun des niveaux peut être diagnostiqué chez les enfants de tout âge. Le premier niveau est le plus bas. Les enfants ne possèdent pas de moyens de communication communs. Dans leur discours, les enfants utilisent des mots et des imitations babillards («bo-bo», «av-av»), ainsi qu'un petit nombre de noms et de verbes dont le son est fortement déformé («cook» - une poupée, «avat» - un lit). Par le même mot de babillage ou une combinaison de sons, un enfant peut désigner plusieurs concepts différents, remplacer les noms d'actions et les noms d'objets par eux («bi-bi» - une voiture, un avion, un train, partir, voler). Les paroles des enfants peuvent être accompagnées de gestes actifs et d'expressions faciales. Le discours est dominé par des phrases d'un ou deux mots. Il n'y a pas de liens grammaticaux dans ces phrases. La parole des enfants ne peut être comprise que dans une situation spécifique de communication avec des personnes proches. La compréhension de la parole par les enfants est quelque peu limitée. Le côté sonore de la parole est brisé. Le nombre de sons défectueux dépasse le nombre de sons correctement prononcés. Les sons correctement prononcés sont instables et peuvent être déformés et remplacés dans la parole. La prononciation des consonnes est largement perturbée, les voyelles peuvent rester relativement intactes. La perception phonémique est brisée grossièrement. Les enfants peuvent confondre des mots qui sonnent de la même manière, mais dont le sens est différent (le lait est un marteau, l’ours est une mine). Jusqu'à l'âge de trois ans, ces enfants sont pratiquement sans voix. Le développement spontané de la parole à part entière est impossible pour eux. Surmonter le sous-développement de la parole nécessite un travail systématique avec un orthophoniste. Les enfants avec le premier niveau de développement de la parole devraient être formés dans une institution spéciale préscolaire. La compensation du défaut d'élocution étant limitée, ces enfants ont par la suite besoin d'une éducation à long terme dans des écoles spéciales pour enfants présentant de graves troubles de l'élocution. Le deuxième niveau - les enfants ont les bases du discours commun. La compréhension de la parole de tous les jours est bien développée. Les enfants

communiquer plus activement avec la parole. En plus des gestes, des complexes sonores et des mots bavards, ils utilisent des mots courants qui désignent des objets, des actions et des signes, bien que leur vocabulaire actif soit nettement limité. Les enfants utilisent des phrases simples de deux ou trois mots avec les bases de la construction grammaticale. Dans le même temps, des erreurs flagrantes dans l'utilisation de formes grammaticales sont constatées («je frappe le cuisinier», je joue avec la poupée). La réduction du son est considérablement perturbée. Cela se manifeste par des remplacements, des distorsions et des omissions d'un certain nombre de sons de consonnes. Violé la structure syllabique du mot. En règle générale, les enfants réduisent le nombre de sons et de syllabes et notent leurs permutations (“Teviki” - bonhommes de neige, “Wimet“ - ours). Pendant l'examen, il y a violation de la perception phonémique. Les enfants qui ont un deuxième niveau de développement de la parole ont besoin d’une orthophonie spéciale pendant une longue période, à la fois à l’âge préscolaire et à l’âge scolaire. La compensation des défauts vocaux est limitée. Toutefois, en fonction du degré de cette indemnisation, les enfants peuvent être envoyés à la fois dans une école d’enseignement général et dans une école pour enfants souffrant de troubles de la parole graves. Lors de leur inscription dans une école d'enseignement général, ils devraient recevoir une aide logopédique systématique, car il est difficile de maîtriser l'écriture et la lecture de ces enfants. Le troisième niveau - les enfants utilisent un phrasé non plié, ils ne trouvent pas difficile de nommer des objets, des actions, des signes d'objets qui leur sont familiers dans la vie quotidienne. Ils peuvent parler de leur famille, raconter une courte histoire à partir de la photo. En même temps, ils ont des défauts de tous les côtés du système de la parole, à la fois lexico-grammatical et phono-phonétique. Leur discours est caractérisé par une utilisation imprécise des mots. Dans les déclarations libres, les enfants utilisent peu d'adjectifs et d'adverbes, n'utilisent pas de mots généralisants ni de mots avec un sens figuré, ne forment pas de nouveaux mots à l'aide de préfixes et de suffixes, utilisent par erreur des conjonctions et des prépositions, font des erreurs en faisant correspondre le nom à l'adjectif sexe, nombre et cas. Les enfants ayant un troisième niveau de développement de la parole, à condition de recevoir une assistance systématique en orthophonie, sont prêts à s'inscrire dans une école d'enseignement général, bien qu'ils éprouvent certaines difficultés d'apprentissage. Ces difficultés sont principalement liées au manque de vocabulaire, aux erreurs de construction grammaticale de phrases cohérentes, à la formation insuffisante de la perception phonémique et à la violation de la prononciation des mots. Le discours monologue se développe chez de tels enfants est mauvais. Ils utilisent principalement la forme de communication dialogique. En général, le degré de préparation à la scolarisation de ces enfants est faible. Dans les classes primaires, ils ont beaucoup de difficulté à maîtriser l'écriture et la lecture, et il existe souvent des violations spécifiques de l'écriture et de la lecture. Chez certains de ces enfants, le sous-développement de la parole peut être léger. Il se caractérise par le fait que les violations de tous les niveaux du système linguistique apparaissent à un degré insignifiant. La prononciation des sons peut être intacte, mais «floue» ou souffrir par rapport à deux ou cinq sons. La perception phonémique n'est pas assez précise. La synthèse phonémique et l’analyse sont plus lentes que la normale. Dans les déclarations orales, ces enfants admettent la confusion des mots en raison de la similitude acoustique et du sens. Le monologue contextuel est un personnage de la situation et de la vie quotidienne. Ces enfants sont généralement inscrits dans une école secondaire, bien que leurs performances soient faibles. Ils ont certaines difficultés à transmettre le contenu du matériel éducatif. Souvent, des erreurs spécifiques d’écriture et de lecture sont commises. Ces enfants ont également besoin d'une orthophonie systématique. Ainsi, le sous-développement général de la parole est une violation systémique de l'assimilation de tous les niveaux de la langue, ce qui nécessite un impact long et systématique en orthophonie. Le sous-développement phonétique-phonémique (FFN) est caractérisé par une violation de la prononciation et de la perception des phonèmes de la langue maternelle. Parmi les enfants atteints de troubles de la parole, ce groupe est le plus nombreux. Ceci inclut les enfants qui ont observé: la prononciation incorrecte de sons individuels, un ou plusieurs groupes de sons (sifflement, sifflement, l, p); perception phonémique insuffisante des sons perturbés; difficulté de perception des différences acoustiques et d'articulation entre les phonèmes d'opposition. Lors du discours oral chez les enfants atteints de FFN, les écarts suivants dans la prononciation des sons peuvent être observés: manque de son («cuisinier» - main); remplacement d'un son par un autre son spécifique (“suba” - manteau de fourrure, “oignon” - main); les décalages de ces sons faisant partie de certains groupes phonétiques. Il y a une utilisation instable de ces sons dans différents mots. L'enfant peut utiliser les sons correctement dans certains mots, et dans d'autres, les remplacer par des proches par une articulation ou des signes acoustiques. Chez les enfants atteints de FFN, la formation de l'analyse phonémique et de la synthèse est altérée. En conséquence, ils ont beaucoup de difficulté à apprendre à lire et à écrire. Surmonter les NAF nécessite un travail ciblé en orthophonie. Ainsi, le sous-développement phonétique-phonémique est une violation de la formation du système de prononciation de la langue maternelle en raison de défauts de perception et de prononciation des phonèmes.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie