Par cette condition, on entend une violation de la profondeur, de la fréquence de la respiration, qui s'accompagne d'une sensation d'insuffisance d'air. Le manque de respiration, ou dyspnée, est aigu et chronique.

Cette condition peut être causée par diverses raisons. Tout d’abord, elles incluent diverses maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, ainsi que divers facteurs environnementaux négatifs. Mais avant de commencer le traitement, pour se débarrasser de cette pathologie, il est nécessaire de connaître la raison de sa cause.

En cas de manque d'air inhalé, les signes extérieurs le notent facilement. Une personne prend constamment une profonde respiration. Il est difficile pour lui de prononcer de longues phrases, il ne peut pas se concentrer rapidement, réagir, répondre à la question. Il est également difficile pour un patient de garder la tête droite, puisqu'un manque d'oxygène dans le sang affecte négativement l'état des muscles et des muscles.

Chaque personne peut déterminer indépendamment la présence des premiers symptômes de la pathologie et, sans perdre de temps, consulter un médecin.

Signes d'essoufflement

- Respirer ne suffit pas, pas seulement en mouvement, mais aussi au repos;

- Dans la poitrine, une pression est parfois ressentie, parfois une douleur;

- Le sommeil est perturbé, à cause du manque d'oxygène, vous devez dormir à moitié assis;

- En respirant, une respiration sifflante se fait entendre ou elle siffle;

- Une "toux sèche" apparut, il était difficile d'avaler. Il y avait une sensation d'oppression dans la gorge.

- Dans le même temps, la température dure plusieurs jours;

- Des difficultés respiratoires accompagnent les réactions allergiques.

Maladies entraînant des difficultés respiratoires

Comme nous l'avons dit, faites la distinction entre le manque de souffle chronique et aigu. Dans la plupart des cas, cette pathologie est observée chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires. Ceux-ci incluent une variété de malformations cardiaques, arythmies.

De plus, l'insuffisance respiratoire est souvent considérée comme une complication d'influenza ou d'infections respiratoires aiguës. Dans ces maladies, le cœur ne fait pas très bien circuler le sang dans les veines et les vaisseaux sanguins et, par conséquent, les organes et les tissus du corps reçoivent moins d'oxygène.

On observe souvent un manque d'air dans les maladies allergiques. La réaction peut se manifester dans de très nombreuses substances, des produits qui sont des allergènes pour cette personne. Par exemple, le pollen, les plantes, les arbres, la poussière domestique, les moisissures, les produits cosmétiques, les produits chimiques, l’alcool, etc. peuvent causer des allergies. Cela peut se produire lorsque vous mangez des œufs, des noix, du blé, du lait entier, des piqûres d’insectes ou un traitement médicamenteux.

Les maladies allergiques provoquent souvent le développement de l'asthme bronchique, ce qui signifie que la dyspnée apparaît. En outre, le développement de pathologies contribue au surpoids, à l'obésité et à une mauvaise alimentation. Si le manque d'air se produit pendant une conversation, cela indique que le rétrécissement des petites bronches est survenu.

De nombreuses manifestations allergiques sont accompagnées d'un manque d'air inhalé, dont l'intensité dépend de l'état du corps humain. Par conséquent, si vous présentez des signes similaires, assurez-vous de consulter un médecin.

Les autres causes de dyspnée comprennent les maladies chroniques des bronches, des poumons, de l'hypertension artérielle.

Sensation de manque d'air pendant la grossesse

Le développement du fœtus affecte la circulation sanguine de la mère, et donc la circulation de l’oxygène dans le sang. Lorsque cela se produit, le niveau d'hormones augmente, ce qui entraîne des réactions cérébrales et un manque de respiration. Très souvent, la dyspnée accompagne une grossesse multiple, car un abdomen très élargi appuie fortement sur le diaphragme, provoquant un essoufflement.

Au cours de la seconde moitié de la grossesse, la sensation de manque d’air pendant la grossesse est perçue comme commune, mais il ne faut pas la prendre à la légère pour la traiter, car cela peut être le signe de certains problèmes du corps. Par conséquent, si la future mère s'aperçoit qu'elle manque souvent d'air sans raison apparente, il est préférable de consulter un spécialiste.

Causes domestiques de la dyspnée

Très souvent, un manque de respiration survient chez une personne dans une pièce où un grand nombre de personnes s'est accumulée. Cela est dû à la forte concentration de dioxyde de carbone dans l'air et au manque d'oxygène. Dans ce cas, vous devez immédiatement quitter la pièce, aller au grand air et vous asseoir un moment sur le banc.

Les fenêtres en plastique modernes constituent souvent un obstacle à la pénétration d'oxygène dans la pièce. Par conséquent, n'oubliez pas de ventiler la pièce plus souvent, pendant la saison chaude, il est préférable de garder les fenêtres ouvertes. Il est particulièrement important de suivre cette règle dans la chambre de bébé et la chambre à coucher.

Il faut dire que parfois même des personnes en bonne santé développent des symptômes de dyspnée. Par exemple, après avoir fait du jogging, vous ne devez pas vous asseoir ou vous coucher immédiatement. Vous devez d’abord marcher un peu jusqu’à retrouver votre rythme cardiaque et votre respiration. Le coeur ne peut pas immédiatement reconstruire de courir à un état de repos. Cela devrait arriver progressivement.

Essayez de garder une trace de votre santé, ne fumez pas, pratiquez des sports réalisables. Assurez-vous de traiter vos maladies, ne les portez pas "sur leurs pieds". Alors la dyspnée ne vous dérangera pas. Eh bien, si vous ressentez déjà un essoufflement, assurez-vous de subir un examen médical et, si nécessaire, prenez des mesures pour le traitement. Vous bénisse!

Comme en témoigne le manque d'air quand on parle

Lorsque vous êtes à bout de souffle après une course, c'est tout à fait normal. Cependant, dans les cas où il n'y a pas assez d'air lorsque vous parlez, vous devez penser à une visite chez le médecin. Vous avez peut-être de graves problèmes de santé et il est préférable de les identifier à un stade précoce.

Dans l'insuffisance cardiaque, il est difficile de respirer de l'air. Cette sensation apparaît après un effort physique léger ou après avoir mangé. Derrière le sternum fait constamment mal, la respiration devient rauque. Il peut y avoir un gonflement fréquent des membres et les mains et les pieds sont très froids. La principale raison de cette situation est que le cœur est incapable de faire face à une charge normale. Le sang n'est pas suffisamment saturé en oxygène, le débit sanguin dans les poumons et les vaisseaux ralentit. Si vous présentez des symptômes similaires, vous devez immédiatement consulter un cardiologue. Le médecin est susceptible de prescrire des médicaments. Dans le régime alimentaire devrait ajouter plus de poissons marins gras, fruits et légumes.

Dans l'angine de poitrine, l'essoufflement survient au cours de l'effort physique le plus insignifiant. Cela peut se produire pendant la marche ou après avoir mangé. Il arrive que même en parlant, il n'y a pas assez d'air. Lorsque la charge augmente, les crises deviennent plus fortes. La poitrine commence à faire mal et la gorge est comme comprimée. Vous devez immédiatement contacter le médecin - les crises d'angine de poitrine sont extrêmement dangereuses.

Une respiration difficile peut survenir après qu'une personne a eu la grippe ou un ARVI. Dans ce cas, l'essoufflement augmente pendant la marche. Il y a une température corporelle légèrement élevée ou normale et pas de douleur thoracique sévère. Avec de tels symptômes, la consultation d'un pneumologue, un test sanguin clinique et une radiographie des poumons sont nécessaires.

Quand une personne souffre d'asthme bronchique, les inhalateurs deviennent courts et sifflent lorsque vous expirez. Une respiration profonde est accompagnée d'une contraction involontaire des muscles du dos, de la ceinture scapulaire et de l'abdomen. Il y a un essoufflement notable. Il est nécessaire de faire appel à un allergologue immunologue et à un pneumologue. Le premier exclura la sensibilité à divers allergènes et le second étudiera la fonction respiratoire.

La dyspnée psychogène survient souvent après un stress grave. Dans de tels moments, une personne respire involontairement de manière superficielle et fréquente. Ce problème survient parfois à la suite d'une lésion cérébrale traumatique. Vous pouvez vous débarrasser de l'essoufflement en le tenant pendant un moment ou en détournant votre attention de l'objet d'irritation.

COMMENTAIRES:

Très souvent, pas lorsque des situations stressantes surviennent, je réalise soudainement que la parole devient intermittente et que ma respiration devient plus fréquente. Il est très difficile, à de tels moments, de contrôler votre corps, les processus qui s’y trouvent semblent se produire sans aucune régulation de la part de leur conscience. Oui, je l'ai déjà lu et même vérifié par moi-même: une longue respiration aide beaucoup selon la méthode de yoga, avec un délai périodique après l'inhalation. Ils disent qu'il est utile de pratiquer pour la prévention de la maladie et l'amélioration générale de la qualité de la vie. Je suis sûr que la philosophie et la médecine orientales sont une source inépuisable de sagesse et que la connaissance de leurs fondements est un gage de santé et de vitalité pendant de nombreuses années!

Moi aussi j'ai remarqué un essoufflement derrière moi, comme si ma gorge se rétrécissait. Et après avoir fait du jogging, l'essoufflement est apparu. Mais je ne pensais pas que cela puisse arriver par manque d'oxygène. Bien que dans mon cas cela puisse être si allergique. Sans médecins, vous ne pouvez pas le comprendre.

Avez-vous constamment l'impression de manquer d'air? C'est ce que dit ce signe...

Vous sentez-vous souvent comme s'il n'y avait pas assez d'air? Cela peut être le premier symptôme de nombreuses maladies dangereuses et constitue une bonne raison de demander de l'aide à l'hôpital le plus proche. Et c'est pourquoi

Le sentiment de manque d'air est le sentiment que chacun de nous a éprouvé dans nos vies. Retenez votre souffle pendant quelques secondes et nous ferons l'expérience d'un manque d'air. Les causes de cette affection ont un effet significatif sur le traitement, avec lequel le médecin peut éliminer ce symptôme de nombreuses maladies terribles.

Les principaux processus énergétiques dans notre corps se produisent avec la participation continue des molécules d'oxygène. Le processus biochimique principal de nos cellules est la phosphorylation oxydative. Ce processus se produit dans les structures intracellulaires - les mitochondries. Pour que la molécule d'oxygène de l'air parvienne dans les mitochondries, elle emprunte un chemin complexe, fourni par divers mécanismes physiologiques.

Les symptômes de manque d'air dans différentes maladies peuvent être de différentes durées - un manque d'air constant, de longues périodes ou de courtes crises d'étouffement.

Les causes du manque d'air doivent être traitées.

Les principales causes des pénuries d’air peuvent et doivent être traitées rapidement. Ils incluent les états suivants:

Asthme bronchique
Son tableau clinique est typique: toux sèches, essoufflement, précurseurs ou apparition soudaine. Les patients ont un essoufflement difficile à respirer, une sensation de constriction derrière le sternum, des sifflements sifflants que l'on entend de loin. Le coffre prend la forme d'un tonneau avec des espaces intercostaux lisses. Le patient est obligé de prendre une position qui facilite la respiration - assis, posant ses mains sur le dos d'une chaise ou d'un lit. Les crises surviennent après le contact avec des allergènes, après l'hypothermie ou dans le froid, en prenant de l'aspirine (aspirine d'asthme), après un effort physique (asthme de stress physique). Après avoir pris la pilule "état de nitroglycérine" ne s'améliore pas. Si lors de l'attaque à prendre du flegme pour analyse, il révèle une forte teneur en éosinophiles, un marqueur des processus allergiques.

• bronchite obstructive chronique
Contrairement à l'asthme, avec la bronchite, la dyspnée est moins permanente avec des exacerbations pendant l'hypothermie, un effort physique accru. Accompagné d'une toux persistante avec écoulement de crachats.
• Maladies aiguës du système broncho-pulmonaire
Bronchite et pneumonie aiguës, la tuberculose peut également être accompagnée de crises d'asthme au cœur de l'incidence, ressemblant à des crises d'asthme. Mais, à mesure que l'état s'améliore, les attaques passent.
• bronchiectasie
Crises d'asthme avec décharge d'une grande quantité d'expectorations mucopuruleuses, parfois avec hémoptysie, généralement le matin.
• Dyspnée et manque d’air en cas de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins
Toute pathologie d'organe peut entraîner une pénurie d'air provenant du cœur lorsque sa fonction de pompage est altérée. Un essoufflement court et rapide peut survenir en cas de crise hypertensive, d'épisodes d'arythmie cardiaque, de dystonie neurocirculatoire. En règle générale, il ne s'accompagne pas de toux avec expectorations.
Avec des problèmes cardiaques constants et graves, accompagnés d'une insuffisance cardiaque, la sensation de manque d'air inquiète toujours le patient, augmente avec l'effort physique et peut se manifester la nuit par des crises d'asthme cardiaque. En même temps, l'essoufflement se traduit par une difficulté à respirer, des râles humides et bouillonnants apparaissent et des expectorations mousseuses sont libérées. Le patient prend une position assise forcée, ce qui facilite son état. Après avoir pris la pilule "nitroglycérine", les crises d'essoufflement et de manque d'air disparaissent.
L'embolie pulmonaire - une cause très commune de sensation de manque d'air, est considérée comme le symptôme principal de cette pathologie. Les caillots sanguins dans les vaisseaux veineux des extrémités supérieures et inférieures se détachent et pénètrent dans la cavité de l'oreillette droite, le flux sanguin se dirigeant dans l'artère pulmonaire, provoquant le blocage de ses grosses ou petites branches. Un infarctus pulmonaire se développe. Il s'agit d'une maladie potentiellement mortelle, qui s'accompagne d'un essoufflement grave et d'une toux douloureuse avec des expectorations sanglantes, une cyanose prononcée de la moitié supérieure du corps.

Pas assez d'air en lisant

S'il n'y a pas assez d'air lors de la lecture, calmez-vous. Peut-être que vous êtes juste pressé. Faites une pause, prenez une pause. Un manque d'air peut être associé à une pince nerveuse. Peut-être que dans votre enfance vous avez été effrayé ou écrasé, par exemple, ils ont dit que vous lisiez clairement et clairement. Vous avez eu peur et ce clip est resté pendant de nombreuses années. Dans ce cas, vous devez vous rappeler de tels cas. Leur survivre et comprendre que vous n'avez pas besoin de vous dépêcher, sauf dans les cas les plus nécessaires.

Alternatives à la lecture dans l'oreille:

  • Vous pouvez essayer de lire en silence, par exemple en utilisant la lecture rapide.
  • Vous ne pouvez pas lire et écouter un livre audio.

Nous attirons votre attention sur les symptômes du manque d’air:

L'un des signes les plus élémentaires d'un manque d'air lors de la respiration est la communication inhibée avec un interlocuteur. Quand une personne sent qu'elle n'a pas assez d'air, elle n'est pas capable de comprendre les questions qui lui sont posées. Avec un manque de respiration, une personne baisse la tête car le manque d'oxygène dans les muscles et les tissus affecte leur état. Un autre signe d'essoufflement est le fait qu'une personne ne peut pas concentrer son attention, car le manque d'oxygène dans le sang nuit au travail du cerveau.

Le manque d'air pendant la respiration est facile à détecter lors de l'examen d'un patient. Les personnes qui ont du mal à respirer ressemblent à celles qui, à plusieurs reprises, ont grimpé et descendu les escaliers d'un immeuble de neuf étages. Ils ne peuvent pas parler de longues phrases, essayant de respirer profondément, compensant le manque d'air.

Si une personne souffrant d’essoufflement présente les signes suivants, vous devez faire appel à un médecin:

  • douleurs et une sensation de compression de la poitrine;
  • difficulté à respirer même dans une position de repos;
  • incapacité de dormir en position couchée, une personne ne peut dormir qu'en position assise;
  • des sifflements et des sifflements se font entendre en respirant;
  • l'homme est difficile à avaler;
  • dans la gorge se sent comme si un objet étranger;
  • quelques jours de suite fait de la fièvre;
  • des difficultés respiratoires allergiques sont observées.

Exercice d'élargissement de l'angle de vue basé sur le tableau Schulte

Cliquez avec la souris sur tous les nombres en séquence (0,1,2,3.), (A, b, c, d), (a, b, c, d, e)

Les employés des instituts de santé des États américains estiment qu'il s'agit d'une réaction allergique qui est la principale raison du manque de respiration. Les allergies peuvent s'ouvrir à la poussière domestique, aux moisissures, aux plantes et aux aliments.

Vous trouverez ci-dessous des exercices qui vous aideront à résoudre ces problèmes.

Autres articles du site "Plus qu'une lecture rapide"

Sections: Lecture Rapide - comment lire plus vite | Formation Java pour appareils mobiles | Discours et augmentation de la vitesse de lecture | Angle de vue - une occasion d'apprendre à lire en zigzag | Concentration - Bruit étranger handicapant Amplificateurs de médicaments - Comment augmenter la capacité de concentration du cerveau | Mémorisation - comment lire, mémoriser et ne pas oublier | Test de lecture de vitesse - vérifier la vitesse | Cours de lecture rapide - Extraits de la théorie. La chose la plus nécessaire pour former | Articles d'auto-amélioration | Livres et logiciels à télécharger | Langue étrangère - formation en langue étrangère | Développement de la mémoire | Ensemble de textes avec dix doigts | Cerveau d'amélioration de la drogue | À propos de

Quelles sont les raisons pour lesquelles la respiration se dégage?

Il existe de nombreuses raisons liées au fait que, à certains moments, il devient difficile pour une personne de respirer. Cela peut être dû à la fois à des facteurs psychologiques et à une maladie grave. Le sentiment de manque d'air n'est pas en soi une maladie, mais sert de symptôme d'une pathologie. Nous comprendrons à cause de ce que la respiration retient et comment y faire face.

Névrose respiratoire

Environ 80% des personnes atteintes de maladies du système nerveux au cours de ces expériences ressentent un manque d'air, une suffocation. Si vous avez du mal à respirer lorsque vous parlez à des supérieurs ou à des inconnus, c'est un signe de névrose respiratoire. Les symptômes d'hyperventilation sur les nerfs d'autres maladies peuvent être distingués en fonction des symptômes:

  • Troubles psychologiques et troubles (diminution des performances, fatigue constante, insomnie, attaques de panique, anxiété);
  • Membres tremblants, douleurs musculaires;
  • Maux de tête fréquents, vertiges, évanouissements;
  • Troubles du tractus gastro-intestinal (bouche sèche, constipation, troubles digestifs, perte d'appétit);
  • Troubles du système cardiovasculaire (douleur cardiaque, arythmie, pression artérielle basse ou élevée, augmentation de la fréquence cardiaque, douleur cardiaque);

Ces symptômes se manifestent dans presque toutes les formes de névrose. Il est nécessaire d'effectuer un traitement et une correction de l'état psychologique. Prenez à l'intérieur des tisanes et des teintures d'herbes qui ont un effet apaisant. Aide à calmer et relaxer les massages et l'aromathérapie.

Il est nécessaire de faire le régime de jour afin que le reste alterne avec un effort physique. Il y a des promenades apaisantes.

Respiration altérée pendant le sommeil

La respiration s'arrête dans un rêve pendant une période de 10 à 15 secondes sous le nom médical d'apnée. Cette condition provoque une relaxation excessive et une chute des muscles et des tissus mous de la gorge pendant le sommeil. Ils bloquent les voies respiratoires. Le plus souvent, ces violations se produisent chez les personnes de plus de 65 ans, moins fréquentes dans le groupe d’âge des 35 à 55 ans. Parfois, la respiration est perdue dans un rêve et chez les enfants.

La cause de ce trouble est que le cerveau n’envoie pas en temps voulu des signaux qui provoquent des contractions musculaires au cours du processus respiratoire. En gros, une personne ne remarque pas que dans un rêve, elle a perdu le souffle. La tendance à l'apnée du sommeil peut être déterminée par les symptômes:

  1. Le sentiment qui veut constamment dormir.
  2. Maux de tête dans la matinée.
  3. Diminution de la mémoire et de l'attention.
  4. Sensation de bouche sèche au réveil.
  5. Miction fréquente d'uriner.
  6. Diminution de la libido, impuissance précoce.

Afin de réduire le risque d'apnée dans le rêve, vous devez adopter un mode de vie sain, faire des exercices, bien manger et garder un œil sur votre poids. Il faut refuser de prendre de l'alcool, des somnifères, du tabac. Dormir sur le côté aide à soulager les muscles du nasopharynx et du diaphragme.

Respiration pendant la nourriture

Si la respiration est interrompue au cours d'un repas ou après un repas, cela peut indiquer un trouble du fonctionnement du tractus gastro-intestinal ou des maladies du système cardiovasculaire. En mangeant trop, il devient difficile de respirer en raison du fait que le métabolisme des lipides et des glucides est perturbé. La charge sur tous les organes et systèmes, en particulier le cœur et le foie, augmente.

Un estomac plein exerce une pression excessive sur le diaphragme, ce qui entraîne une augmentation du taux de respiration et un manque d'oxygène. Une personne a le souffle court, il devient difficile de respirer. Pour prévenir un manque d'oxygène, le cœur commence à battre plus souvent. En relation avec les charges accrues, on note des battements de coeur irréguliers.

Parfois, avec des palpitations cardiaques, une personne ressent de l'anxiété ou de la panique, alors que la respiration peut rester bloquée. L'activité du corps revient à la normale après le rétablissement de la fréquence cardiaque.

Respiration pendant la course

Avec un manque d'oxygène, la respiration s'arrête et il y a un essoufflement, qui se traduit par une sensation de manque d'air. Parfois, l'essoufflement est causé par une anémie, un manque d'hémoglobine dans le sang. Dans ce cas, vous devez être examiné par un médecin et inclure des aliments riches en fer dans votre régime alimentaire.

Faire face à la dyspnée n’est pas aussi difficile qu’il semble au premier abord. Avant un effort physique accru, veillez à charger pendant au moins 10 minutes et à échauffer tous les groupes musculaires. Lorsque vous faites du sport, vous devez augmenter la charge progressivement. Le contrôle de la respiration est un facteur important. Vous devez respirer par le nez, profondément et de manière uniforme.

La lutte contre les troubles du système respiratoire et nerveux commence par le maintien d'un mode de vie actif, le renforcement et le durcissement du corps. Il est nécessaire de contrôler l'état psycho-émotionnel et de se coucher au plus tard 22 heures. Les soins en spa profiteront aux personnes souffrant de souffle coupé.

Causes de la dyspnée: conseils des praticiens généraux

L’essoufflement est l’une des principales plaintes des patients. Cette sensation subjective oblige le patient à se rendre à la clinique, à appeler une ambulance et peut même constituer une indication pour une hospitalisation d'urgence. Alors qu'est-ce que la dyspnée et quelles en sont les principales causes? Vous trouverez des réponses à ces questions dans cet article. Alors...

Quelle est la dyspnée

Comme mentionné ci-dessus, l’essoufflement (ou dyspnée) est une sensation subjective, une sensation aiguë, subaiguë ou chronique de manque d’air, se manifestant par une oppression thoracique et une augmentation clinique du taux de respiration de plus de 18 par minute et de sa profondeur.

Une personne en bonne santé qui est au repos ne fait pas attention à sa respiration. Avec un effort modéré, la fréquence et la profondeur de la respiration changent - la personne en est consciente, mais cette affection ne lui cause pas de gêne et, de plus, les indicateurs de respiration redeviennent normaux quelques minutes après la fin de l'exercice. Si la dyspnée à charge modérée devient plus prononcée, ou apparaît lorsqu'une personne effectue des actions élémentaires (attacher des lacets, marcher dans la maison), ou, pire encore, ne se produit pas au repos, nous parlons de dyspnée pathologique, indiquant une maladie particulière..

Classification de la dyspnée

Si le patient s'inquiète de difficultés respiratoires, cet essoufflement s'appelle inspiratoire. Il apparaît lorsque la lumière de la trachée et les grandes bronches sont rétrécies (par exemple, chez les patients asthmatiques ou à la suite d'une compression de la bronche de l'extérieur - avec pneumothorax, pleurésie, etc.).

Si une gêne survient pendant l'expiration, cet essoufflement est appelé expiratoire. Il se produit en raison du rétrécissement de la lumière des petites bronches et est un signe de maladie pulmonaire obstructive chronique ou d'emphysème.

L'essoufflement peut être associé à un certain nombre de raisons - avec violation, inspiration et expiration. Les principales sont l'insuffisance cardiaque et les maladies pulmonaires aux stades avancés et avancés.

Il existe 5 degrés de dyspnée, déterminés en fonction des plaintes du patient - l'échelle MRC (échelle de la dyspnée du Conseil de recherches médicales).

Causes de la dyspnée

Les principales causes de la dyspnée peuvent être divisées en 4 groupes:

  1. Insuffisance respiratoire due à:
    • violation de la perméabilité bronchique;
    • maladies tissulaires diffuses (parenchyme) des poumons;
    • maladies vasculaires des poumons;
    • maladies des muscles respiratoires ou de la poitrine.
  2. Insuffisance cardiaque.
  3. Syndrome d'hyperventilation (avec dystonie et névrose neurocirculatoires).
  4. Troubles métaboliques.

Dyspnée en pathologie pulmonaire

Ce symptôme est observé dans toutes les maladies des bronches et des poumons. Selon la pathologie, la dyspnée peut survenir de manière aiguë (pleurésie, pneumothorax) ou gêner le patient pendant des semaines, des mois et des années (maladie pulmonaire obstructive chronique ou MPOC).

La dyspnée dans la BPCO est causée par un rétrécissement de la lumière des voies respiratoires, l’accumulation de sécrétions visqueuses. Il est permanent, de nature expiratoire et, en l’absence de traitement adéquat, devient de plus en plus prononcé. Souvent combiné à une toux, suivie par un écoulement de crachats.

Dans l’asthme bronchique, la dyspnée se manifeste par des crises soudaines d’étouffement. Il a un caractère expiratoire - une respiration courte et bruyante est suivie d'une expiration bruyante et difficile. En inhalant des médicaments spéciaux qui dilatent les bronches, la respiration revient rapidement à la normale. Il y a des attaques d'étouffement généralement après le contact avec des allergènes - quand ils sont inhalés ou mangés. Dans les cas graves, l'attaque n'est pas arrêtée par des bronchomimétiques - l'état du patient s'aggrave progressivement, il perd conscience. Il s'agit d'une maladie extrêmement grave qui nécessite des soins médicaux d'urgence.

Essoufflement et maladies infectieuses aiguës - bronchite et pneumonie. Sa gravité dépend de la gravité de la maladie sous-jacente et de l'ampleur du processus. En plus de l'essoufflement, le patient s'inquiète de plusieurs autres symptômes:

  • augmentation de la température de nombres subfébriles à fébriles;
  • faiblesse, léthargie, transpiration et autres symptômes d'intoxication;
  • toux non productive (sèche) ou productive (avec expectorations);
  • douleur à la poitrine.

Avec le traitement rapide de la bronchite et de la pneumonie, leurs symptômes disparaissent en quelques jours et une guérison survient. Dans les cas graves de pneumonie, l'arthrite cardiaque rejoint l'insuffisance respiratoire - la dyspnée augmente de manière significative et d'autres symptômes caractéristiques apparaissent.

Les tumeurs des poumons aux premiers stades sont asymptomatiques. Si une tumeur nouvellement émergée n'a pas été identifiée par hasard (lors de la fluorographie prophylactique ou comme découverte accidentelle dans le processus de diagnostic de maladies non pulmonaires), elle se développe progressivement et, lorsqu'elle atteint une taille suffisamment grande, provoque certains symptômes:

  • premier essoufflement constant, non intensif mais progressivement croissant;
  • hacker la toux avec un minimum de crachats;
  • hémoptysie;
  • douleur à la poitrine;
  • perte de poids, faiblesse, pâleur du patient.

Le traitement des tumeurs du poumon peut inclure une intervention chirurgicale visant à enlever une tumeur, une chimiothérapie et / ou une radiothérapie, ainsi que d'autres méthodes de traitement modernes.

De tels états de dyspnée, tels que la thromboembolie pulmonaire, ou PE, l'obstruction localisée des voies respiratoires et l'œdème pulmonaire toxique sont les plus dangereux pour la vie du patient.

Embolie pulmonaire - état dans lequel une ou plusieurs branches de l'artère pulmonaire sont bouchées par des caillots sanguins, entraînant une partie des poumons, sont exclues de l'acte de respirer. Les manifestations cliniques de cette pathologie dépendent de l'étendue de la lésion du poumon. Il se manifeste habituellement par un essoufflement soudain qui perturbe le patient lors d'efforts modérés ou légers ou même au repos, de sensation d'étouffement, de tiraillement et de douleur thoracique, semblable à celle de l'angine de poitrine, souvent associée à une hémoptysie. Le diagnostic est confirmé par des modifications appropriées sur l'ECG, une radiographie du thorax, au cours de l'angiopulmographie.

L'obstruction des voies respiratoires se manifeste également par un complexe de symptômes d'étouffement. La dyspnée est de nature inspiratoire, on peut entendre la respiration à distance - bruyant, stidoroznoe. Un compagnon fréquent de la dyspnée dans cette pathologie est une toux douloureuse, en particulier lors du changement de la position du corps. Le diagnostic est posé sur la base d'une spirométrie, d'une bronchoscopie, d'un examen radiographique ou tomographique.

Une obstruction des voies respiratoires peut entraîner:

  • altération de la perméabilité trachéale ou bronchique due à la compression de cet organe de l'extérieur (anévrisme de l'aorte, goitre);
  • lésions de la trachée ou de la bronche (cancer, papillomes);
  • frapper (aspiration) d'un corps étranger;
  • formation de sténose cicatricielle;
  • inflammation chronique conduisant à la destruction et à la fibrose du tissu cartilagineux trachéal (maladies rhumatismales - lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, granulomatose de Wegener).

Le traitement par bronchodilatateurs dans cette pathologie est inefficace. Le rôle principal dans le traitement appartient au traitement adéquat de la maladie sous-jacente et à la restauration mécanique des voies respiratoires.

Un œdème pulmonaire toxique peut survenir au fond d'une maladie infectieuse, accompagné d'une intoxication grave ou dû à l'exposition à la voie respiratoire de substances toxiques. Au premier stade, cette affection ne se manifeste que par un essoufflement croissant et une respiration rapide. Au bout d'un moment, l'essoufflement laisse place à une suffocation atroce accompagnée d'un souffle bouillonnant. La direction du traitement est la désintoxication.

Moins fréquemment, l'essoufflement se manifeste par les maladies pulmonaires suivantes:

  • pneumothorax - affection aiguë dans laquelle de l'air pénètre dans la cavité pleurale et s'y attarde, comprimant les poumons et empêchant l'acte de respirer; découle de blessures ou de processus infectieux dans les poumons; nécessite des soins chirurgicaux d'urgence;
  • tuberculose pulmonaire - une maladie infectieuse grave causée par la tuberculose à mycobactéries; nécessite un traitement spécifique à long terme;
  • actinomycose pulmonaire - une maladie causée par des champignons;
  • emphysème pulmonaire - maladie dans laquelle les alvéoles s'étirent et perdent leur capacité à échanger des gaz normalement se développe indépendamment ou accompagne d'autres maladies chroniques du système respiratoire;
  • silicose - groupe de maladies professionnelles du poumon résultant du dépôt de particules de poussière dans le tissu pulmonaire; la récupération est impossible, un traitement symptomatique symptomatique est prescrit au patient;
  • scoliose, défauts de la vertèbre thoracique, spondylarthrite ankylosante - dans ces conditions, la forme de la poitrine est perturbée, ce qui rend la respiration difficile et cause l'essoufflement.

Dyspnée dans la pathologie du système cardiovasculaire

Les personnes souffrant d'une maladie cardiaque, l'une des principales plaintes, sont essoufflées. Aux premiers stades de la maladie, les patients perçoivent un essoufflement comme une sensation de manque d'air au cours de l'effort, mais avec le temps, cette sensation est causée par une diminution du stress. Aux stades avancés, elle ne laisse pas le patient même au repos. En outre, les stades avancés de la maladie cardiaque se caractérisent par une dyspnée nocturne paroxystique, une attaque suffocante qui se développe la nuit et conduit au réveil du patient. Cette condition est également connue sous le nom d'asthme cardiaque. La cause en est la stagnation dans le liquide des poumons.

Dyspnée avec troubles névrotiques

Les plaintes de dyspnée à des degrés divers font des patients des neurologues et des psychiatres. La sensation de manque d'air, l'incapacité à respirer avec un sein plein, souvent accompagnée d'anxiété, la peur de la mort par suffocation, la sensation d'un «lambeau», une obstruction à la poitrine qui empêche une bonne respiration - les plaintes des patientes sont très diverses. Habituellement, ces patients sont très excitables, des personnes extrêmement réactives au stress, souvent à tendance hypocondriaque. Des troubles respiratoires psychogènes apparaissent souvent sur fond d’anxiété et de peur, d’humeur déprimée, après une surexcitation nerveuse. Il existe même des crises possibles de faux asthme - des crises soudaines de dyspnée psychogène. La caractéristique clinique des caractéristiques psychogéniques de la respiration est sa conception en bruit - soupirs, gémissements, gémissements fréquents.

Les neuropathologistes et les psychiatres traitent du traitement de la dyspnée dans les troubles névrotiques et analogues.

Dyspnée avec anémie

Anémie - groupe de maladies caractérisées par des modifications de la composition du sang, à savoir la diminution du contenu en hémoglobine et en globules rouges. Étant donné que le transport de l'oxygène des poumons directement vers les organes et les tissus s'effectue à l'aide de l'hémoglobine, sa quantité diminuant, le corps commence à éprouver une privation d'oxygène - une hypoxie. Bien sûr, il essaie de compenser cet état, en gros, pour injecter plus d'oxygène dans le sang, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence et de la profondeur des respirations, c'est-à-dire un essoufflement. Les anémies sont de types différents et proviennent de différentes raisons:

  • manque d'apport en fer dans les aliments (pour les végétariens, par exemple);
  • saignements chroniques (avec ulcère peptique, léiomyome utérin);
  • après des maladies infectieuses ou somatiques graves récentes;
  • avec des troubles métaboliques congénitaux;
  • en tant que symptôme du cancer, en particulier du cancer du sang.

En plus de l'essoufflement pendant l'anémie, le patient se plaint de:

  • faiblesse grave, fatigue;
  • diminution de la qualité du sommeil, diminution de l'appétit;
  • vertiges, maux de tête, diminution des performances, concentration altérée, mémoire.

Les personnes souffrant d'anémie se distinguent par la pâleur de la peau, dans certains types de maladie - par sa teinte jaune ou jaunisse.

Diagnostiquer l'anémie est facile - il suffit de passer une formule sanguine complète. S'il y a des changements indiquant une anémie, une autre série d'examens, à la fois en laboratoire et instrumentaux, sera programmée pour clarifier le diagnostic et identifier les causes de la maladie. L'hématologue prescrit le traitement.

Dyspnée dans les maladies du système endocrinien

Les personnes souffrant de maladies telles que la thyrotoxicose, l'obésité et le diabète sucré se plaignent souvent d'un essoufflement.

Avec la thyrotoxicose, une maladie caractérisée par une surproduction d'hormones thyroïdiennes, tous les processus métaboliques du corps sont considérablement augmentés - en même temps, il ressent un besoin accru en oxygène. En outre, un excès d'hormones entraîne une augmentation du nombre de contractions cardiaques, ce qui a pour conséquence que le cœur perd la capacité de pomper complètement le sang vers les tissus et les organes. Il manque alors d'oxygène, ce que le corps tente de compenser: essoufflement.

Une quantité excessive de tissu adipeux dans le corps pendant l'obésité rend difficile le travail des muscles respiratoires, du cœur et des poumons, de sorte que les tissus et les organes ne reçoivent pas assez de sang et souffrent d'un manque d'oxygène.

Avec le diabète sucré, le système vasculaire du corps est affecté tôt ou tard, de sorte que tous les organes sont dans un état de manque chronique d'oxygène. En outre, au fil du temps, les reins sont également affectés - une néphropathie diabétique se développe, ce qui provoque une anémie, ce qui entraîne une hypoxie accrue.

Dyspnée chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, les systèmes respiratoire et cardiovasculaire du corps de la femme sont soumis à un stress accru. Cette charge est due à l'augmentation du volume de sang circulant, à la compression de l'utérus à partir du bas du diaphragme (à la suite de quoi les organes thoraciques deviennent plus étroits et les mouvements de respiration et de battement de coeur sont entravés dans une certaine mesure), le besoin en oxygène non seulement de la mère, mais aussi de l'embryon en croissance. Tous ces changements physiologiques font que beaucoup de femmes ont un essoufflement pendant la grossesse. La fréquence de respiration ne dépasse pas 22-24 par minute, elle devient plus fréquente lors d'efforts physiques et de stress. Avec la progression de la grossesse, la dyspnée progresse également. En outre, les femmes enceintes souffrent souvent d'anémie, à la suite de laquelle l'essoufflement s'intensifie.

Si la fréquence respiratoire dépasse les chiffres ci-dessus, l'essoufflement ne passe pas ou ne diminue pas de manière significative au repos, la femme enceinte devrait toujours consulter votre médecin - obstétricien-gynécologue ou thérapeute.

Essoufflement chez les enfants

Le taux respiratoire chez les enfants d'âges différents est différent. La dyspnée doit être suspectée si:

  • chez un enfant de 0 à 6 mois, le nombre de mouvements respiratoires (VPN) est supérieur à 60 par minute;
  • chez l'enfant de 6 à 12 mois, la VAN est supérieure à 50 par minute;
  • un enfant de plus d'un an, la VAN est supérieure à 40 par minute;
  • un enfant de plus de 5 ans avec une fréquence respiratoire supérieure à 25 par minute;
  • un enfant de 10 à 14 ans a une VAN supérieure à 20 par minute.

Il est plus correct de compter les mouvements respiratoires pendant la période où l'enfant dort. Une main chaude doit être posée sur la poitrine du bébé et compter le nombre de mouvements de la poitrine pendant une minute.

Au cours de l'excitation émotionnelle, de l'effort physique, des pleurs, de l'alimentation, le taux de respiration est toujours plus élevé. Toutefois, si la VAN dépasse de manière significative la norme et se rétablit lentement au repos, vous devez en informer le pédiatre.

Le plus souvent, l'essoufflement chez les enfants survient lorsque les conditions pathologiques suivantes sont observées:

  • syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né (souvent enregistré chez les prématurés, dont la mère souffre de diabète, de troubles cardiovasculaires, de maladies de la sphère génitale; l'hypoxie intra-utérine et l'asphyxie y contribuent; cliniquement manifeste par un essoufflement avec un NPI de plus de 60 par minute, la teinte bleue de la peau et leur la pâleur, la raideur de la poitrine est également notée, le traitement doit commencer le plus tôt possible - la méthode la plus moderne consiste à introduire du surfactant pulmonaire dans la trachée du nouveau-né moments s de sa vie);
  • laryngotrachéite sténosante aiguë, ou faux croup (une petite lumière de la structure laryngée chez l'enfant est sa lumière, qui, avec des modifications inflammatoires de la membrane muqueuse de cet organe, peut entraîner une altération de la circulation de l'air; habituellement, une fausse croupe se développe la nuit - dans la région des cordes vocales, l'oedème augmente dyspnée inspiratoire et suffocation; dans cet état, il est nécessaire de donner de l'air frais à l'enfant et d'appeler immédiatement une ambulance);
  • malformations cardiaques congénitales (en raison d'un retard de développement intra-utérin, l'enfant développe des messages pathologiques entre les grands vaisseaux ou les cavités du cœur, ce qui entraîne un mélange de sang veineux et artériel; par conséquent, les organes et tissus reçoivent un sang qui n'est pas saturé en oxygène et présentent une hypoxie; ils souffrent d'hypoxie; en fonction de la gravité tache montre une observation dynamique et / ou un traitement chirurgical);
  • bronchite virale et bactérienne, pneumonie, asthme bronchique, allergies;
  • l'anémie.

En conclusion, il convient de noter que seul un spécialiste peut déterminer la cause fiable de la dyspnée. Par conséquent, si cette plainte se produit, ne vous soignez pas spontanément - la solution la plus appropriée serait de consulter un médecin.

Quel médecin contacter

Si le diagnostic du patient est toujours inconnu, il est préférable de consulter un médecin généraliste (pédiatre pour enfants). Après l'examen, le médecin pourra établir un diagnostic présomptif. Si nécessaire, orienter le patient vers un spécialiste. Si la dyspnée est associée à une pathologie pulmonaire, il est nécessaire de consulter un pneumologue et, en cas de maladie cardiaque, un cardiologue. Hématologue traite l'anémie, les maladies des glandes endocrines - un endocrinologue, une pathologie du système nerveux - un neurologue, les troubles mentaux accompagnés d'un essoufflement, - un psychiatre.

suffoquer en parlant

J'ai parlé avec mon mari au bout d'une dizaine de minutes au téléphone... j'ai le souffle coupé comme si j'avais couru 100 mètres

Je me repose depuis 10 minutes sans rien faire et l'air est tout

Tout aussi manquant...... qu'est-ce que ça pourrait être?

aller chez un cardiologue, avec l'anémie, vous pouvez avoir des problèmes de thyroïde

peut-être que la myasthénie commence, le thymus doit être vérifié.

Bien sûr, il est préférable de consulter le médecin, mais ici, je le vois familier à beaucoup

u menia tozhe samoe!

s pervoi beremennostiu tak zhe bilo.

Et je l'avais, et la pression mesurée?

Il en a été de même lors de la première grossesse, à partir de 6 semaines. Et rien n'y fit: haletant, étourdi. Ils ont mis des injections pour l'oxygénation. Surtout n'a pas aidé. C’est devenu plus facile seulement quand l’été passait et que c’était devenu cool))) À la fin du terme, cela a recommencé, mais je pense ici que tout a été écrasé par le puzhozhitel))))

J'ai le même... ECG a tout fait correctement... tachycardie à cause de la charge... tu vis pour deux maintenant... et tu dois respirer pour deux

Pourquoi pas assez d'air en respirant - que faire?

Dyspnée, ou essoufflement, essoufflement - symptôme désagréable et dangereux pouvant indiquer une maladie grave. Que faire quand il n'y a pas assez d'air quand on respire? Analysons le traitement des drogues et les règles à respecter par tous.

Un essoufflement et un manque d'air fréquents parlent de l'apparition de maladies

Causes du manque d'air respiré

Un manque d'inspiration ou un essoufflement peuvent non seulement résulter de maladies pulmonaires ou de problèmes des voies respiratoires. Elle peut être due à un effort physique intense, à une consommation excessive de nourriture, à des stress et à des troubles psychosomatiques, pendant la grossesse et à des maladies de différents systèmes du corps humain.

Les causes courantes de la dyspnée sont les suivantes:

  1. Mauvais style de vie: tabagisme, consommation d'alcool, surpoids.
  2. Stress et troubles émotionnels.
  3. Mauvaise ventilation dans la pièce.
  4. Maladies d'origines diverses.
  5. Lésions thoraciques: ecchymoses, côtes cassées.

Classiquement, toutes ces causes peuvent être divisées en normales et pathologiques.

Embonpoint préjudiciable à la santé humaine

Maladies possibles

La respiration est difficile en raison de maladies des poumons et du coeur, mais aussi pour indiquer des maladies psychosomatiques, une anémie et des problèmes de la colonne vertébrale.

Autres facteurs

La cause de l'essoufflement peut ne pas être que dans les maladies. Certains facteurs de son apparence sont liés à la «normale»: ils ne sont pas causés par des maladies, mais par un mode de vie, des caractéristiques physiologiques du corps et un état émotionnel.

Une respiration difficile peut résulter des facteurs suivants:

  1. Avec une activité physique: les muscles commencent à avoir besoin de plus d'oxygène et la personne ne peut donc pas respirer profondément. Cela passe en quelques minutes et ne se produit que chez les personnes qui ne pratiquent pas de sport de manière régulière.
  2. Après avoir mangé: il y a un écoulement de sang dans les organes du tube digestif, donc l'apport d'oxygène aux autres organes diminue temporairement. L'essoufflement est dû à une alimentation excessive ou à certaines maladies chroniques.
  3. Pendant la grossesse: l'essoufflement survient au troisième trimestre, lorsque l'utérus s'étire et monte jusqu'au diaphragme lorsque le fœtus est élargi. Le degré d’essoufflement dépend du poids du fœtus et des caractéristiques physiologiques de la femme.
  4. Dans l'obésité: en raison de la graisse viscérale, enveloppant les poumons, le volume d'air en eux diminue. En même temps, en cas de surpoids, le cœur et d’autres organes internes fonctionnent mieux, ils ont donc besoin de plus d’oxygène. En conséquence, il est difficile pour une personne de respirer, surtout après un effort physique.
  5. En fumant: le corps humain souffre de cette dépendance, les poumons sont principalement touchés. Surtout fortement "fumer de la dyspnée" devient perceptible pendant l'exercice.
  6. Lorsque vous buvez de l'alcool: cela affecte le système cardiovasculaire du corps et augmente le risque de maladie cardiaque. La plupart de ces maladies provoquent un essoufflement.
  7. Sous stress: les chocs émotionnels et les attaques de panique s'accompagnent d'une libération d'adrénaline dans le sang. Après cela, les tissus commencent à avoir besoin de plus d'oxygène, ce qui entraîne un essoufflement.
  8. En cas de mauvaise ventilation: dans une pièce mal ventilée, accumule une grande quantité de dioxyde de carbone. Dans le même temps, l'oxygène n'y pénètre pas. Par conséquent, un essoufflement et des bâillements fréquents se produisent, signalant une hypoxie cérébrale.

La dyspnée survient souvent pendant la grossesse.

Quel médecin contacter?

En cas de respiration intermittente, vous devez tout d'abord contacter le thérapeute. Il effectuera une inspection, effectuera les analyses nécessaires et conduira des recherches sur le matériel.

En fonction des autres symptômes de la maladie que vous aurez, le thérapeute vous assignera une référence aux spécialistes suivants:

  • pneumologue - maladies pulmonaires;
  • cardiologue - pathologies du système cardiovasculaire;
  • hématologue - anémie;
  • neurologue - psychosomatique, ostéochondrose;
  • psychologue - névrose et stress;
  • endocrinologue - diabète, thyrotoxicose;
  • allergologue - la présence de réactions allergiques.

Pneumologue s'occupe des maladies pulmonaires

Diagnostics

Afin de comprendre pourquoi le patient retient son souffle, le thérapeute effectue des procédures de diagnostic.

Méthodes pour l'étude de la mauvaise haleine:

  1. Examen et interrogatoire du patient.
  2. Tests: numération sanguine complète, sang pour les hormones, urine.
  3. Etudes matérielles: échographie, rayons X, tomodensitométrie, ECG, spirométrie.
  4. Identifiez la cause en envoyant à un spécialiste un profil étroit.

La spirométrie est utilisée pour identifier les causes de la mauvaise haleine.

Toutes ces méthodes ne sont pas utilisées pour établir la cause de l'essoufflement: après avoir interrogé un patient et procédé à un examen approfondi, le médecin peut exclure le diagnostic. La liste finale des recherches et analyses sur le matériel sera moindre.

Traitement de l'essoufflement

La méthode de traitement de l'essoufflement dépend de la cause de ce phénomène. En cas de problèmes respiratoires dus à des maladies cardiovasculaires, des médicaments améliorant les processus métaboliques et le travail du muscle cardiaque sont prescrits. Lorsque les maladies pulmonaires inflammatoires sont difficiles à respirer, des médicaments antibactériens et mucolytiques sont prescrits. Si les nerfs sont à l'origine de la pression exercée sur le sternum, un conseil psychologique est prescrit à la personne concernée pour la débarrasser de son stress et de son état émotionnel déprimé.

Des médicaments

En raison du manque d'air, conséquence de la maladie, les médicaments sont utilisés dans différents groupes.

Dyspnée et manque d'air: causes du manque d'oxygène

Pourquoi n'y a-t-il pas assez d'air lors de la respiration

La difficulté à respirer, appelée essoufflement ou dyspnée, a de nombreuses causes qui affectent à la fois les voies respiratoires, les poumons et le cœur. L'essoufflement est causé par divers facteurs - par exemple, effort physique accru, stress, maladies respiratoires. Si votre respiration peut être caractérisée comme rapide et bruyante, la profondeur d'inspiration et d'expiration change périodiquement. Si vous ressentez parfois un manque d'air, vous devez comprendre la situation, car de tels symptômes peuvent être dangereux pour la santé et indiquer des maladies graves.

Les causes les plus courantes de pénurie d’air sont:

  • mode de vie malsain;
  • chambre mal ventilée;
  • maladies pulmonaires;
  • maladie cardiaque;
  • troubles psychosomatiques (par exemple, dystonie vasculaire);
  • blessures à la poitrine.

Considérez chacune des raisons plus en détail.

Dyspnée due au mode de vie

Si vous n’avez pas de maladie cardiaque ou pulmonaire, vous pourriez avoir des difficultés à respirer en raison d’un mode de vie insuffisamment actif. Voici quelques conseils pour prévenir les symptômes d'essoufflement.

  • Lorsque la dyspnée survient pendant une activité physique, par exemple lorsque vous courez ou marchez longtemps, cela indique une condition physique insuffisante ou un excès de poids. Essayez de faire de l'exercice et de revoir votre régime alimentaire - avec un manque de nutriments, le manque d'air n'est également pas rare.
  • La dyspnée est fréquente chez les fumeurs, car le système respiratoire est extrêmement vulnérable pendant le tabagisme. Dans un tel cas, respirer avec un sein entier est possible, ne consommant que l'habitude. En outre, les médecins recommandent une fois par an de faire une radiographie des poumons, qu'il y ait ou non des problèmes de santé.
  • La consommation fréquente d'alcool peut également provoquer un essoufflement, dans la mesure où l'alcool affecte négativement le système cardiovasculaire et augmente le risque de crise cardiaque, de troubles du rythme cardiaque et d'autres maladies.
  • N'excluez pas la possibilité d'essoufflement, de chocs émotionnels ou de stress fréquent. Par exemple, les attaques de panique s'accompagnent d'une libération d'adrénaline dans le sang, après quoi les tissus ont besoin de plus d'oxygène et la personne s'étouffe. Des bâillements fréquents indiquent également des problèmes de santé - il s'agit d'un signe d'hypoxie cérébrale.

Dyspnée due à une pièce mal ventilée

Comme vous le savez, la congestion dans un quartier résidentiel est un compagnon constant de mauvaise humeur et de maux de tête. Cependant, une surabondance de dioxyde de carbone a des conséquences plus graves: évanouissements, détérioration de la mémoire et de la concentration, troubles du sommeil et manque d'air persistant. Pour bien dormir et travailler de manière productive, vous avez besoin d'un flux d'air constant de la rue. Nous avons déjà dit qu'il était difficile d'aérer régulièrement la maison: en hiver, par exemple, l'air trop froid pénètre par la fenêtre ouverte, ce qui permet de tomber malade. Le bruit de la rue ou l’air insuffisant de l’autre côté de la fenêtre peuvent également nuire au bien-être. La meilleure solution dans une telle situation serait une ventilation par aspiration avec des systèmes de purification de l'air et de chauffage. Il convient de mentionner le système de microclimat intelligent, avec lequel vous pouvez contrôler à distance les dispositifs de climatisation et mesurer les niveaux de CO2, la température et l'humidité.

Essoufflement dû à une altération de la fonction pulmonaire

Très souvent, le manque d'air est associé à des maladies pulmonaires. Les personnes présentant une insuffisance pulmonaire éprouvent un essoufflement grave à l'effort. Pendant l'exercice, le corps libère plus de dioxyde de carbone et consomme plus d'oxygène. Le centre respiratoire dans le cerveau accélère la respiration avec un faible taux d'oxygène dans le sang ou une teneur élevée en dioxyde de carbone. Si les poumons ne fonctionnent pas normalement, même un petit effort peut considérablement augmenter la fréquence de la respiration. L'essoufflement est tellement désagréable que les patients évitent spécifiquement toute action physique. Avec des pathologies pulmonaires graves, une déficience en air se produit même au repos.

Un manque d'air peut résulter de:

  • troubles respiratoires restrictifs (ou restrictifs) - les poumons ne peuvent pas complètement supporter la respiration, par conséquent, leur volume diminue et une quantité suffisante d'oxygène ne pénètre pas dans les tissus;
  • troubles respiratoires obstructifs - par exemple, l'asthme bronchique. Dans de telles maladies, les voies respiratoires se rétrécissent et lorsque la respiration nécessite un effort considérable pour se dilater. Asthmatiques souffrant d’essoufflement lors d’une attaque, les médecins conseillent généralement de garder l’inhalateur à portée de main.

Dyspnée avec une maladie cardiaque

L'insuffisance cardiaque est l'un des troubles cardiaques courants qui affectent négativement la profondeur et l'intensité de la respiration. Le cœur alimente les organes et les tissus en sang. Si le cœur transporte une quantité insuffisante de sang (c'est-à-dire qu'une insuffisance cardiaque survient), du liquide s'accumule dans les poumons, les échanges gazeux se détériorent et un trouble appelé œdème pulmonaire se produit. L'œdème pulmonaire provoque simplement un essoufflement, qui s'accompagne souvent d'une sensation d'étouffement ou de lourdeur à la poitrine.

Certaines personnes souffrant d'insuffisance cardiaque souffrent d'orthopnée et / ou de dyspnée nocturne paroxystique. Orthopnée - essoufflement, qui survient en position couchée. Les personnes atteintes de ce trouble sont obligées de dormir en position assise. La dyspnée nocturne paroxystique est une dyspnée soudaine et grave qui se produit pendant le sommeil et qui s'accompagne du réveil du patient. Ce trouble est une forme extrême d'orthopnée. En outre, la dyspnée nocturne paroxystique est un signe d'insuffisance cardiaque grave.

Si vous êtes hypertendu, le manque d'air peut entraîner une forte augmentation de la pression artérielle. Une pression élevée entraîne une surcharge du cœur, une violation de ses fonctions et une sensation de manque d'oxygène. Les causes de la dyspnée peuvent également être la tachycardie, l'infarctus du myocarde, les maladies coronariennes et d'autres pathologies cardiovasculaires. Dans tous les cas, seul un médecin expérimenté peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement approprié.

Dyspnée avec anémie (anémie)

Avec l'anémie chez l'homme, le taux d'hémoglobine est réduit et le nombre de globules rouges est réduit. Comme l'hémoglobine et les globules rouges assurent le transport de l'oxygène des poumons aux tissus, leur manque réduit la quantité d'oxygène que le sang fournit. Pénurie d'air particulièrement aiguë ressentie par les patients pendant l'activité physique, car le sang ne peut pas fournir le niveau accru d'oxygène nécessaire à l'organisme. Outre l’essoufflement, les symptômes incluent maux de tête, fatigue, concentration et mémoire. Le principal moyen de se débarrasser du manque d'air dans l'anémie est d'éliminer la cause fondamentale, c'est-à-dire rétablir l'hémoglobine et les globules rouges dans le sang.

Dyspnée avec dystonie végétative

Dystonie végétative - un trouble du système nerveux autonome. En règle générale, les patients se plaignent d'une sensation de coma dans la gorge, d'une respiration rapide, d'un manque d'air. Les troubles respiratoires sont aggravés dans des conditions qui nécessitent une tension du système nerveux: passage d'un examen, entretien, spectacle en public, etc. Les causes de la dystonie végétative-vasculaire peuvent être un stress mental, physique ou émotionnel excessif, des perturbations hormonales, des maladies chroniques.

L'une des manifestations les plus courantes de la dystonie vasculaire est le syndrome d'hyperventilation, qui entraîne une "respiration excessive". Beaucoup de gens croient à tort que l'hyperventilation est un manque d'oxygène. En fait, le syndrome d'hyperventilation est un manque de dioxyde de carbone dans le sang. Quand une personne atteinte de ce syndrome respire trop vite, elle exhale plus de dioxyde de carbone qu'il n'en faut. La réduction du niveau de dioxyde de carbone dans le sang fait que l’hémoglobine est étroitement liée à l’oxygène et que celui-ci pénètre à peine dans les tissus. En cas de symptômes prononcés de dyspnée, les médecins recommandent de respirer dans l'emballage, étroitement pressé contre la bouche. L'air expiré s'accumulera dans le sac et, en l'inhalant à nouveau, le patient compensera le déficit en CO2.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie