Bonjour chers lecteurs! Beaucoup de parents le savent, à cause du stress ou de problèmes neurologiques qui peuvent survenir chez les enfants. Mais ce n'est pas le seul problème qui peut dépasser maman et papa. Rappelez-vous: lorsque vous vous inquiétez, cela vous fait mal au ventre, il semble que vous soyez contrarié Les problèmes psychologiques et neurologiques peuvent donner lieu à une autre maladie: incontinence fécale ou encoprésie chez les enfants, les conseils d'un psychologue nous aideront à comprendre cela et à trouver le traitement approprié.

Qu'est-ce que c'est

Tous les parents ne rencontrent pas ce terme. Qu'est-ce que c'est - l'encoprésis? C'est l'incontinence fécale. Elle se développe plus souvent chez les garçons âgés de 2 à 10 ans et se produit 5 à 10 fois moins souvent que l'énurésie.

Les causes de la maladie peuvent provenir de problèmes physiologiques ou neurologiques. Ces derniers sont assez communs. En ce qui concerne la physiologie, on peut noter les raisons suivantes:

  • perturbation du sphincter rectal;
  • dommages aux muscles ou à la muqueuse intestinale;
  • inflammation dans les intestins;
  • anomalies congénitales du tube digestif;
  • constipation fréquente;
  • mauvaise nutrition.

Cependant, ces raisons sont rares et si votre enfant a une encoprésie, il faut en rechercher la raison dans les troubles psychologiques ou du système nerveux:

  • anomalies congénitales dans la structure et le fonctionnement du cerveau;
  • exigences accrues pour l'enfant;
  • pression émotionnelle;
  • conflits familiaux, désaccords.

Comme le problème se manifeste dans l'après-midi, les parents pensent qu'il est facile de s'en débarrasser. À leur avis, il est nécessaire que l'enfant apprenne seulement à se contrôler.

Ils punissent l'enfant, lui crient dessus, ne font qu'aggraver l'évolution de la maladie. Le problème réside précisément dans le fait que le bébé ne peut pas contrôler les selles et qu'il ne devrait pas être grondé, mais chercher des moyens d'aider.

Les symptômes

Le signe principal de l'encoprésie devient une proximité caractéristique, le désordre. Jusqu'à l'âge de 11-12 ans, l'enfant accorde encore peu d'attention à ce fait.

Ce n’est qu’après 10-12 ans que les enfants commencent à faire attention à leur apparence, à leur propreté sous l’influence des autres. Il n’est pas surprenant que l’enfant ne se concentre pas trop sur le problème et le perçoive comme quelque chose de naturel.

Outre la comazoania, il existe d'autres signes:

  • capricieux
  • larmoiement;
  • irritabilité;
  • énurésie

L'énurésie et l'encoprésie chez l'enfant peuvent survenir simultanément ou se précéder. Cette condition est possible si les raisons se situent dans les domaines psychologique ou neurologique. Dans ce cas, vous devriez immédiatement consulter un médecin, car à l'avenir, seule une détérioration sera observée.

Types de maladie

Chers lecteurs, il n’est pas toujours possible que la communication soit le résultat d’une violation grave. À cet égard, les médecins distinguent les encoprésis vrai et faux.

True résulte de perturbations du cerveau au centre du transit intestinal. L’hypoxie pendant la grossesse, le travail compliqué, le stress peuvent être la cause du défaut.

Le type faux de la maladie se produit lors de la répression consciente de l'acte de défécation. Avec la constipation fréquente, les saignements de l'anus, des fissures, l'enfant peut être blessé pour faire ses besoins. Il retarde délibérément l'acte de défécation, ce qui entraîne des masses fécales en petites portions, et la clomatisation se produit.

Avec une véritable encoprésie, l'intestin ne change pas de taille. L'enfant a constamment des sous-vêtements sales, une odeur désagréable se dégage. Le contrôle volontaire des matières fécales est absent.

Lorsque fausse encoprésie chez les enfants, il y a constipation. Les masses fécales sortent sous pression, comme dans un tube. Parfois, la diarrhée peut être malodorante. La fermentation a lieu dans le haut de l'intestin, les masses fécales liquides sont lavées, durcies et sortent progressivement par l'anus. La palpation de la région rectale semble durcir.

Dans ce cas, il devrait être clair que l'enfant a besoin d'un traitement urgent.

Comment traiter?

Le traitement du bébé commence par le fait que les parents doivent décider quel médecin traite l'encoprésie chez les enfants. Le problème est délicat et le traitement doit être complet.

Le choix du médecin dépend de la cause. Le pédiatre devrait être le premier de la chaîne des médecins: il procédera à un examen général et choisira à qui envoyer l'enfant.

Si une miette a survécu au stress ou si elle a des problèmes neurologiques depuis sa naissance, il devrait consulter un neurologue. Le traitement des patients neurologiques a généralement lieu à l'hôpital.

Si la cause en est une anomalie congénitale et des lésions du tube digestif, des gastro-entérologues ou un proctologue seront nécessaires.

En raison de problèmes de nature neuropsychiatrique, il est préférable de laisser le bébé se reposer, de créer une atmosphère détendue et de le renvoyer dans un sanatorium.

Les cours sont confiés à un psychologue qui reconfigure le bébé pour lui donner une nouvelle perception de sa position. Les parents doivent être aussi tolérants que possible envers l'enfant.

Contrôle appliqué et psychologique des matières fécales. Cela se traduit par le fait que le bébé est envoyé aux toilettes toutes les 5 à 7 minutes. Si une selle s'est produite, cela est fortement encouragé.

Dans les cas graves, en cas de troubles du système nerveux, des tranquillisants sont prescrits. De bons résultats sont obtenus par thérapie quantique.

Pour les problèmes de nature physiologique, un régime alimentaire composé de produits laitiers et végétaux et de remèdes contre la constipation est prescrit (il est dangereux de les utiliser soi-même, car ils peuvent entraîner des contre-indications ou des effets indésirables graves).

Lorsque la constipation est nécessaire, activité physique: course à pied, saut à la corde. Avec un tonus faible du sphincter, il est recommandé d'entraîner la compression et la relaxation de la région anale.

Le traitement à domicile sera associé à la physiothérapie, aux massages et à la physiothérapie. Parfois, des médicaments sont prescrits. La décision de leur admission est prise par un neurologue.

Les parents doivent se rappeler que les encopores constituent un problème grave et qu’ils ne doivent pas être traités avec négligence. Plus le traitement commence tôt, meilleur sera le résultat.

Si l'article vous a plu, recommandez-le à vos amis et connaissances sur les réseaux sociaux. Au revoir, amis!

Histoire intéressante de la fête de la Saint-Valentin le 14 février

Bon après-midi, chers lecteurs! Aujourd'hui, nous avons un thème romantique, car le 14 février prochain, la Saint-Valentin. La société moderne ne condamne pas les sentiments et ne les oblige pas à se cacher. Mais dans le passé historiquement prévisible, il était fréquent que sur le chemin de l'union des cœurs aimants se dressent des obstacles insurmontables.

Combien de mois le bébé se retourne-t-il du dos vers le ventre et le dos?

Bon après-midi, chers parents! Depuis la naissance de votre bébé, presque chaque jour vous surprend avec quelque chose de nouveau. L'enfant développe, maîtrise la prochaine habileté motrice, qui est souvent une source de fierté, et, on ne se cachera pas, se vanter de ses parents.

5 moyens efficaces pour éliminer les points noirs sur le nez à la maison pendant 1 jour

Salutations à vous, chers lecteurs, sur mon blog. Vous avez de minuscules points noirs sur le nez et le menton qui refusent de s'estomper. Dans un autre, ils s'appellent des comédons. Ils sont causés par le blocage des follicules pileux par le sébum, la saleté environnementale et les microbes. J'ai personnellement

Ce blog est lu par 10875 mamans, au revoir
jouer avec leurs enfants.

Encoprésie chez les enfants: causes, symptômes, diagnostic et traitement

L'incontinence fécale - encoprésie - est une excrétion involontaire de matières fécales chez les enfants âgés de 3 à 4 ans et plus.

Les mêmes problèmes à un âge plus précoce ne sont pas considérés comme une incontinence fécale, puisqu'un jeune enfant ne maîtrise pas bien les intestins.

La perte de matières fécales est une action inconsciente. Il est donc inutile de réprimander ou de blâmer l'enfant pour négligence.

Ce phénomène est observé chez environ 1,5 à 2% des enfants et se produit 5 fois plus souvent chez les garçons que chez les filles.

Découvrez s'il est possible de donner de la valériane aux enfants. À quel âge l'utilisation de ce médicament est-elle autorisée et existe-t-il une différence de traitement: comprimés ou gouttes.

L'hypoxie cérébrale est très dangereuse pour un nouveau-né. Lisez les principaux symptômes de l'article. Après tout, les problèmes opportuns sont beaucoup plus faciles à résoudre à un stade précoce.

En fonction des caractéristiques individuelles de l'intestin et des troubles de l'activité du système nerveux central, l'encoprésie est divisée en vrai et en faux.

  1. La véritable encoprésie est causée par l’inhibition de la réaction du cortex cérébral lors de la défécation. Simultanément, l'enfant avait un contrôle physiologique sur le besoin de déféquer et l'ouverture du sphincter anal. Ce type d'encoprésie n'est observé que dans 5% des cas d'excrétion spontanée de selles.
  2. La fausse encoprésie est la suppression du réflexe de défécation et une incontinence supplémentaire due au débordement de l'intestin. Souvent observé chez les enfants souffrant de constipation.

Raisons

Les causes de l'encoprésie chez les enfants, vrai et faux, sont différentes.

Ainsi, dans le cas d’une maladie réelle, les principaux facteurs qui affectent son développement sont les violations de la régulation centrale de l’activité de l’appareil rectal.

Également des dommages à la membrane muqueuse et aux muscles de l'intestin à la suite de blessures, de malformations congénitales du développement.

Une autre raison de l'encoprésie acquise peut être une maladie inflammatoire du rectum, ainsi que des maladies associées à une altération de la structure intestinale (par exemple, la maladie de Hirshsprung - une expansion du côlon).

Souvent, des situations stressantes au sein de la famille, à la maternelle, à l’école dépriment la psyché de l’enfant et conduisent au développement du syndrome asthéno-névrotique, pouvant entraîner une encoprésie.

Ces enfants avaient souvent des antécédents d'hypoxie au cours de la période de développement intra-utérin, de naissance grave et de naissance par césarienne.

L'encéphalopathie périnatale et d'autres problèmes de développement du système nerveux des enfants peuvent être attribués au même groupe de causes.

Une forte peur peut également conduire à l'excrétion spontanée des matières fécales chez un enfant.


Coiffures pour enfants pour tous les jours. Vous pouvez facilement faire de l'enfant une coiffure originale.

Quelles sont les raisons d'une régurgitation fréquente chez les nouveau-nés et est-il normal de le lire ici.

La fausse encoprésie est la constipation chronique. En conséquence, le rectum est étiré par des masses de selles stagnantes et une sensibilité altérée des terminaisons nerveuses et des muscles de l'intestin.

Le résultat - l'incapacité de garder des masses fécales. La constipation se développe souvent lorsque l'enfant est entraîné au pot contre sa volonté.

Des exigences trop lourdes pour l'enfant, des conflits familiaux, des sanctions physiques peuvent faire craindre la défécation, non seulement dans les lieux publics, mais aussi à la maison.

En conséquence, il y a une diminution de la sensibilité du rectum en raison du surpeuplement des masses fécales, entraînant une encoprésie.

Les symptômes

La véritable encoprésie existe sur le fond d’une chaise ordinaire chez un enfant.

Observé sous la forme de comaceation, qui peut se produire sans cause, ou à la suite d'un stress psychologique ou physique.

La maladie progresse lentement à mesure que l'enfant grandit: au début, les parents détectent rarement des particules de matières fécales sur le linge, puis les actes de défécation contrôlés deviennent rares et peuvent disparaître complètement.

Dans l'anus de l'enfant montrent constamment des excréments, les culottes sont de plus en plus sales, il y a une odeur désagréable. La peau autour du périnée et de l'anus est irritée, recouverte d'une petite éruption cutanée, de fissures.

La fausse encoprésie se développe dans le contexte d'une rétention régulière des selles (plus de 2 à 3 mois) pendant au moins 36 heures. Calomasing est observé au début; avec la progression de la constipation, ce phénomène devient plus fréquent.

Et si l'enfant a la constipation? Conseils

Lors de l'inspection du rectum, vous pouvez remarquer un grand nombre de grandes matières fécales de grand diamètre. La constipation peut être remplacée par une diarrhée fétide.

Cela est dû au fait que dans la partie supérieure de l'intestin en raison de leur vidange irrégulière, des conditions sont créées pour la fermentation ainsi qu'une production accrue de gaz.

Des excréments liquides peuvent être libérés en contournant la masse solide. Un estomac à la palpation ferme, souvent douloureux.

Diagnostic de la maladie

Compte tenu des fréquentes manifestations de selles involontaires chez les enfants de plus de 4 ans, la consultation d'un pédiatre est requise.

Le programme d'enquête comprend:

  • histoire prenant des mots des parents;
  • examen général, palpation de l'abdomen;
  • matières fécales: analyse bactériologique, coprogramme (pour exclure la dysbiose, la pancréatite);
  • Échographie des organes abdominaux.

La rectoscopie est prescrite en cas de suspicion de kystes et autres structures provoquée par la stagnation des matières fécales, ainsi que pour exclure d'autres maladies de l'intestin.

Traitement

Comment traiter l'encoprésie chez les enfants? Cela nécessite une approche intégrée.

Les principales directions de thérapie:

  • correction des troubles psychologiques;
  • régulation du réflexe de défécation et augmentation du tonus du sphincter anal;
  • se débarrasser de la constipation.

Considérez ces points plus en détail.

Tout d'abord, il est nécessaire de créer une atmosphère de bienveillance autour de l'enfant à la maison et en dehors de la famille (à la maternelle, à l'école). Les enfants ne doivent en aucun cas être punis et blâmés pour leur problème, pas plus que les conflits familiaux. Souvent, des séances d'assistance psychologique d'un spécialiste qualifié sont nécessaires afin de dissiper la peur de la maladie.

Pendant la période de traitement, il est interdit de regarder des programmes qui entraînent un stress émotionnel accru, des jeux comportant des éléments d'actions militaires.

Il est recommandé d’intéresser l’enfant à un nouveau passe-temps: collectionner, faire de la couture et de la créativité.

La prévention de la constipation repose principalement sur la conformité alimentaire. Les rations de légumes, les fruits, les légumes frais, les pruneaux, le miel, les produits laitiers, le pain de grains entiers devraient constituer la base de l'alimentation.

Le régime de consommation optimal avec la consommation de tisanes, eau, compotes et boissons aux fruits est très important.Pour nettoyer les intestins des masses fécales, l'administration de préparations à base de séné, bisacodyl, duphalac est recommandée.

Il est également nécessaire de former un temps de selles clair chez l'enfant, par exemple, avant d'aller se coucher. Pour cela, il est nécessaire d'utiliser un lavement de petit volume (300 à 400 ml) pendant 15 à 20 jours.

En même temps, il est nécessaire d'expliquer à l'enfant comment vider les intestins par portions, c'est-à-dire l'entraîner à conserver ses excréments. En outre, des sédatifs, des bains chauds avant le coucher et de petites doses de brome sont prescrits.

Pour entraîner le sphincter, en particulier dans les cas avancés d'encoprésie, un tube en caoutchouc d'un diamètre de 0,7 à 0,8 mm est inséré dans l'anus. à une profondeur de 3-4 cm

Après l'insertion, l'enfant doit serrer et desserrer le tube avec la force des muscles du rectum et du sphincter. Ces procédures continuent 2-3 semaines 2 fois par jour.

En outre, nous recommandons une thérapie par l'exercice, dans laquelle une attention particulière est accordée aux muscles du bassin et de la paroi abdominale. Pour améliorer le tonus des muscles lisses, le médecin prescrit des injections de prozerin et peut également décider de la stimulation électrique du sphincter anal.

Des médicaments contenant des fibres alimentaires pour prévenir la constipation constituent un long parcours de l'enfant.

Comment utiliser un oreiller pour nourrir un enfant. Après avoir lu notre article, vous pouvez fabriquer vous-même un oreiller magnifique et confortable.

Sab simplex pour les nouveau-nés. À quelle posologie donner et à quel âge lire ici. Nous parlerons également des analogues existants.

Si l'effet du traitement conservateur est absent et que des modifications irréversibles des parois du rectum ou du sphincter sont diagnostiquées, une intervention chirurgicale peut être prescrite.

Dans ce cas, la zone du rectum est remplacée par une partie de l'intestin des sections sus-jacentes.

Traitement des remèdes populaires encopresis chez les enfants

Comme la principale cause d'encoprésie chez les enfants reste la constipation, la médecine traditionnelle propose diverses méthodes pour se débarrasser de ce problème.

Il faut se rappeler que l'auto-traitement peut être très dangereux et si le traitement n'apporte pas de soulagement dans la journée, il est alors nécessaire de consulter un médecin.

Considérez les méthodes de base et les recettes de traitement:

  • inclusion dans le régime alimentaire du chou, des pommes, des carottes, de la pulpe de citrouille, des abricots secs, des pruneaux.Si l'enfant refuse de manger de tels aliments, vous pouvez les faire cuire sous forme de purée de pommes de terre et ajouter du miel, des noix;
  • bon jus de prune et de raisin. Il sera également utile d'y ajouter des jus de légumes - chou, betterave rouge;
  • thé avec des feuilles de framboise et de cassis, ainsi que l'ajout de fruits de figue va soulager la constipation;
  • décoctions de graines de lin, cônes de houblon peuvent être dilués avec du jus de pêche ou d'abricot ou de la compote et donner à un enfant à boire;
  • Une infusion de graines d'aneth ou de fenouil est un excellent remède contre la constipation.

Règles pour le baptême de l'enfant. Découvrez à partir de quel âge vous pouvez baptiser un enfant.

Duphalac pour les nouveau-nés: instructions

Les lavements nettoyants peuvent également être préparés selon des recettes populaires:

  1. De la graine de lin. Versez 1 cuillère de matière première 100 ml. Faire bouillir de l'eau, laisser infuser 30 minutes, puis donner un lavement à l'enfant.
  2. De la faible infusion de camomille. La décoction chaude de la plante fleurit dans une quantité de 10-15 ml. mettre l'enfant dans l'anus sous la forme d'un lavement. Après une selle, la procédure peut être répétée.
  3. Eh bien aide à la lubrification de l'entrée du rectum avec de la vaseline ou de l'huile végétale.

Dans la plupart des cas, avec la bonne approche, l'encoprésie peut être guérie en 3-4 mois. L'essentiel est de respecter la complexité de la thérapie et de créer un climat psychologique optimal dans la famille.

Incontinence fécale chez l'enfant: que faire?

Cette question répond à: un médecin de catégorie supérieure, un urologue pour enfants, Sumin A.I.

Causes et méthodes de traitement de l'incontinence fécale chez les enfants

L'incontinence fécale, également appelée encoprésie, est la norme pour les enfants de moins de deux ou trois ans, mais à un âge plus avancé, cela peut indiquer la présence de diverses pathologies dans le corps.

Si un enfant a ce trouble, vous devriez consulter un médecin qui diagnostiquera et établira les causes. Le traitement de l’incontinence fécale chez les enfants ne commence qu’après que l’on en a clairement déterminé la cause.

Informations générales sur la violation

La maladie est largement répandue en pédiatrie: 1 à 5% des enfants ont présenté ce trouble.

Le plus souvent, il est détecté chez les enfants de 5 à 8 ans et peut être un symptôme de troubles du système nerveux ou un signe d'autres pathologies, y compris des troubles mentaux.

L'incontinence fécale chez les garçons est plusieurs fois plus fréquente que chez les filles.

Chez 30 à 35% des enfants souffrant d’incontinence fécale, l’incontinence urinaire est également présente.

Lorsqu'ils constatent qu'un enfant a des problèmes de rétention des selles, de nombreux parents risquent de ne pas consulter un médecin avant longtemps, car ils s'attendent à ce que le problème disparaisse d'eux-mêmes tôt ou tard.

Des affirmations telles que «c'est l'âge de tels», «tout vient des nerfs» servent d'excuse, mais il est important de comprendre que, dans certains cas, il s'agit d'un signe de maladies graves sur lesquelles il est urgent de commencer le traitement, et qui crée en outre un malaise psychologique pour l'enfant plus âgé.

Les enfants atteints de cette maladie sont plus difficiles à adapter à l'école, ils peuvent devenir des parias, qui seront ridiculisés pendant des années, même lorsque l'infraction disparaîtra.

Les enfants en bas âge souffrant d'incontinence souffrent aussi souvent d'humiliation et d'injures de la part de leurs parents, y compris de parents dont beaucoup, après avoir vu leurs excréments dans leurs sous-vêtements, commencent à ressentir et à faire honte à l'enfant, ce qui ne fait qu'aggraver le problème.

Il est important que les parents apprennent: il est impossible d'humilier et de faire honte à un enfant souffrant d'incontinence fécale. Il ne peut vraiment pas contrôler le processus de défécation et la violence psychologique n’a profité à personne.

Causes de

Pourquoi bébé a-t-il une incontinence fécale? Si l'enfant a moins de 3 ans, la violation peut être considérée comme une variante de la norme, mais si elle persiste à l'âge de 3 ou 4 ans, le bébé devra être conduit à l'hôpital.

Chez les enfants et les adolescents, l'incontinence fécale a généralement des causes similaires, mais chez les enfants plus âgés (8 à 10 ans), cette violation est plus souvent associée à des problèmes psychologiques, l'incontinence causée par des anomalies somatiques (physiques) étant détectée beaucoup plus tôt.

Les principales causes de véritable encoprésie:

  1. Fort choc émotionnel. Les enfants réagissent brusquement à la mort d'êtres chers, d'animaux de compagnie bien-aimés, à divers événements difficiles: accident de la route, divorce des parents, viol, épisode aigu de violence physique ou psychologique. Chez les enfants plus âgés, la perte d'un ami proche ou d'un être cher peut être un choc.
  2. Changer l’environnement habituel: déménager, entrer dans une école, changer d’établissement scolaire, se séparer momentanément des parents (par exemple, aller dans un camp de vacances ou rester chez des parents que votre enfant ne connaît pas bien), aller en internat.
  3. Pathologies neurologiques, telles que l'épilepsie, lésions infectieuses et non infectieuses de la moelle épinière, perturbation du fonctionnement du système nerveux autonome, paralysie cérébrale.
  4. Traumatismes de la tête ou de la colonne vertébrale. Ils peuvent entraîner des perturbations dans les mécanismes de transmission des impulsions, ce qui permet à l'enfant de contrôler le processus de défécation.
  5. Anomalies congénitales de la structure de la région ano-rectale et d'autres zones du gros intestin, telles que la maladie de Hirschsprung, caractérisée par une constipation prolongée.
  6. Blessures à la naissance, anomalies au cours de la gestation. Chez les enfants ayant des antécédents d'hypoxie et de lésions congénitales à la tête et à la colonne vertébrale, la violation est plus courante. Les risques augmentent si, au cours de la grossesse, la mère souffre de maladies infectieuses, notamment de rubéole, rougeole, herpès, a de mauvaises habitudes (tabagisme, dépendance à l'alcool et à la drogue), a pris des médicaments qui ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes.
  7. Situation constamment stressante. Les enfants vivant dans des familles dysfonctionnelles souffrent souvent de coups, d'humiliations, d'insultes. Mais la situation traumatique ne s’observe pas toujours exclusivement dans de telles familles: elle peut se développer dans une famille prospère de l’extérieur et dans un établissement d’enseignement, y compris un internat.

On observe souvent de l'incontinence chez les enfants régulièrement victimes d'intimidation à l'école.

  • Manque de compétences associées à la défécation. Surtout observé chez les enfants de familles défavorisées.
  • Il existe également une fausse encoprésie, qui apparaît pour les raisons suivantes:

    1. Constipation chronique Une cause très courante d'incontinence. Les matières fécales recueillies dans les zones inférieures du rectum exercent une pression sur l'anus. Il s'étire et perd sa sensibilité. Plus de selles liquides à ce stade peuvent fuir.
    2. L'enfant garde les selles pendant longtemps pour diverses raisons. Par exemple, l'école peut avoir des toilettes de mauvaise qualité, dans lesquelles il n'y a même pas de cloisons, sans parler des cabines, de sorte que certains enfants peuvent hésiter à y faire leurs besoins. De plus, si les selles provoquent des douleurs (fissure anale, hémorroïdes) chez un enfant, il peut essayer de garder ses matières fécales. Lorsque la masse fécale est bien collectée, la région ano-rectale peut perdre temporairement de la sensibilité. Ses murs vont s'étirer et les matières fécales tombent dans des sous-vêtements.

    Les grossesses précoces et les accouchements peuvent également avoir un impact sur l’incontinence fécale chez les adolescentes.

    Dans la plupart des cas, on observe une incontinence fécale lorsque l'enfant est réveillé et qu'il n'y a pas de problème la nuit.

    L'incontinence fécale nocturne est rare et indique généralement la présence d'anomalies neurologiques et de troubles mentaux. Si l'enfant a une forme nocturne, il s'agit d'un signe pronostique défavorable.

    Types et formes

    En fonction des causes de la violation, les types suivants sont distingués:

      Névrotique. Le type d'incontinence le plus courant. Son apparence est associée à divers troubles mentaux résultant de l’impact de situations traumatiques, notamment divers types de violence, de stress chronique et de tout ce qui pourrait, d’une manière ou d’une autre, avoir un impact négatif sur la psyché de l’enfant.

    Contrairement à la confiance de certains adultes, les anomalies névrotiques, en particulier les plus graves, ne disparaissent pas complètement de manière autonome, si ce n’est qu’elles peuvent s’atténuer avec le temps, deviennent à peine perceptibles; ces enfants ont donc besoin de soutien et d’une aide psychologique.

  • Bio Toutes les encoprésies causées par des désordres organiques dans les organes et systèmes responsables du mécanisme de la défécation, en particulier le gros intestin, le sphincter, la moelle épinière et le cerveau, entrent dans cette catégorie. Chez les enfants, ces troubles ont généralement un caractère congénital, mais ils peuvent également être acquis (par exemple, lésions traumatiques de la tête et de la colonne vertébrale, néoplasmes du rectum).
  • En termes d'apparition de pathologie émettre:

    1. Primaire. Le mécanisme réflexe qui permet à l'enfant de contrôler le processus de défécation n'est pas formé pour quelque raison que ce soit (manque d'éducation et d'attention de la part des parents, imperfections physiques et mentales empêchant toute interaction avec l'enfant - cécité, surdité, retard mental profond).
    2. Secondaire. L'enfant avait un mécanisme réflexe qui lui permettait de contrôler les processus de défécation pendant au moins un an, mais avait ensuite été perturbé en raison d'anomalies organiques ou névrotiques.

    Il existe également une classification associée au mécanisme de développement, selon laquelle l'encoprésie est divisée en:

    1. Vrai. Cela inclut tous les cas résultant de violations des mécanismes de transmission de l'influx nerveux du cerveau au gros intestin. Ce type d'incontinence fécale est beaucoup moins fréquent que faux: seulement 10 à 20% des cas entrent dans cette catégorie.
    2. Faux Associé à la constipation chronique ou à la rétention intentionnelle de matières fécales.

    En outre, l'incontinence fécale est divisée en jour et nuit.

    Comment traiter la diarrhée chez un enfant? Renseignez-vous sur notre article.

    Les symptômes

    Si la maladie est associée à la constipation, les parents peuvent noter les signes caractéristiques de ce trouble:

    • l'enfant va aux toilettes de manière improductive, peut se plaindre de ne pas pouvoir marcher et d'avoir mal au ventre;
    • avec constipation à long terme, faiblesse, perte d’appétit, nausée, l’enfant peut se plaindre de douleurs à la tête et à l’abdomen, ne dort pas bien.

    Dans les familles aimantes, les enfants ont rarement peur de parler de leur état. La constipation ne devient donc pas chronique, sauf dans les cas où elle est associée à des troubles organiques.

    L'incontinence peut être exprimée de différentes manières. Dans la plupart des cas, les sous-vêtements présentent des traces d'excréments plutôt que des fragments à part entière (mais ils ne sont pas rares).

    Un ou plusieurs cas d'incontinence non systématique pour des raisons bien expliquées (par exemple, l'enfant a joué à des jeux actifs avec enthousiasme et n'a pas réagi à l'heure où l'envie est apparue) ne devrait pas susciter l'inquiétude.

    L’incontinence névrotique est accompagnée de symptômes caractéristiques des troubles mentaux:

    • l'apathie;
    • insomnie, sommeil superficiel;
    • anxiété, peurs qui empêchent l'enfant de dormir et de faire ses activités quotidiennes;
    • mauvaise humeur;
    • détérioration du bien-être général;
    • irritabilité, dans certains cas, agressivité;
    • isolement, détachement;
    • perte d'intérêt pour les activités et les jouets habituels;
    • fatigue
    • violation de la concentration;
    • détérioration des notes à l'école.

    Certains de ces symptômes peuvent être manquants. Tout dépend de quel type de violation chez l'enfant et de ce à quoi elle est liée.

    On peut parler de pathologie si l'incontinence a été constatée chez un enfant au moins une fois par mois pendant six mois.

    Si l’incontinence fécale est associée à l’énurésie (incontinence urinaire), cela favorise souvent des causes psychologiques, mais indique parfois la présence de pathologies organiques. Généralement, l'énurésie se produit la nuit et l'encoprésie le jour.

    Diagnostics

    Les diagnostics ont pour principaux objectifs d'identifier les maladies qui ont affecté la survenue d'une violation afin de pouvoir les éliminer efficacement ou d'atténuer leur gravité.

    Le médecin interroge les parents de l’enfant et le bébé lui-même, découvre quel type de nourriture il reçoit, s’il existe d’autres symptômes lui permettant de poser un diagnostic, comment l’accouchement et la grossesse se sont déroulés.

    Des études complémentaires sont également menées, en fonction des symptômes:

    • examen rectal;
    • radiographie du gros intestin;
    • résonance magnétique et tomodensitométrie du cerveau et de la colonne vertébrale;
    • radiographie de la colonne vertébrale;
    • analyse clinique de l'urine et du sang.

    L'incontinence est diagnostiquée par un gastroentérologue et un pédiatre. Si nécessaire, l'enfant est également examiné par un psychiatre ou un psychothérapeute.

    Est-il nécessaire de traiter les tics nerveux chez les enfants? Découvrez la réponse maintenant.

    Traitement

    Comment traiter? Dans le traitement de l'incontinence, les méthodes suivantes sont utilisées:

    1. Exercice, renforcement des muscles des cuisses, des fesses et des abdominaux. Des exercices spéciaux pour renforcer le sphincter sont nommés par nécessité exclusivement par le médecin traitant.
    2. Régime alimentaire Pour que les intestins fonctionnent correctement, une grande quantité d’aliments contenant des fibres est ajoutée au régime alimentaire de l’enfant: légumes, légumes verts et fruits. Il est recommandé d’exclure du régime les aliments riches en sucre et en amidon (bonbons, pommes de terre, pâtes, pain, petits pains). En outre, l'enfant doit boire beaucoup d'eau.
    3. Médicaments. Des laxatifs (Duphalac, Microlax) et des sédatifs (Valérian, Persen) sont prescrits.
    4. Les lavements. Les lavements classiques peuvent éliminer l’accumulation de masses fécales dues à la constipation chronique. En l'absence de troubles organiques dans le rectum, des lavement lavants sont appliqués pendant une durée limitée. Des lavements d'apprentissage peuvent également être prescrits: environ 500 ml de liquide sont injectés à l'enfant et celui-ci le retient en comprimant le sphincter.
    5. Travailler avec un psychothérapeute. Le spécialiste identifiera les causes et aidera l'enfant à résoudre ses problèmes internes, à survivre à des événements difficiles et à regarder les situations sous différents angles. En outre, le psychothérapeute s'entretiendra avec les parents et leur donnera des recommandations. Si la situation autour de l'enfant ne change pas, il n'y aura pas de dynamique positive, les parents devraient donc supprimer tous les facteurs de stress.

    Les méthodes traditionnelles de traitement, en particulier la phytothérapie, peuvent améliorer l’état de l’enfant. Il est utile de préparer des herbes apaisantes (menthe, mélisse, agripaume, valériane, camomille). Vous pouvez également ajouter des bouillons à la baignade.

    Recommandations pour le développement d'un mécanisme réflexe contrôlant le processus de défécation:

    1. Après avoir mangé un enfant, vous pouvez le mettre aux toilettes de manière à ce qu'il exerce une pression sur le sphincter pendant un certain temps: cela stimule la motilité intestinale et l'enfant apprend à contrôler la défécation et à sentir les signes d'appel.
    2. Le respect du régime est très important: si l'enfant s'habitue à faire des efforts à un moment donné, la plupart des problèmes d'intestins disparaîtront.
    3. Si l'enfant ne veut pas s'asseoir sur les toilettes, il n'est pas nécessaire de le forcer: cela affectera négativement son psychisme. En outre, l'enfant devrait être dans une atmosphère calme pour parler du travail des intestins et de la raison pour laquelle il est important d'observer le régime.
    au contenu ↑

    Prévention

    Pour réduire les risques d'incontinence fécale chez les enfants, il est important:

    • assurez-vous que la maison a une atmosphère amicale et confortable;
    • résoudre les problèmes par une conversation calme et mesurée (si l'enfant est petit, il peut s'expliquer beaucoup sous forme de jeu ou avec l'aide d'images);
    • à temps pour former un mécanisme réflexe chez l'enfant (il est important d'éviter les punitions, les insultes);
    • Ne grondez pas lorsque vous détectez des traces d'excréments sur des sous-vêtements;
    • réduire la consommation d'aliments nocifs et augmenter la quantité de légumes et de fruits dans le régime.

    La maladie lancée est complètement difficile à guérir, elle est donc nécessaire lorsque les signes d'incontinence conduisent l'enfant à l'hôpital. Si le traitement est commencé à l'heure, le pronostic est favorable.

    Incontinence fécale chez l'enfant: que faire? Découvrez à partir de la vidéo:

    Nous vous demandons de ne pas vous soigner vous-même. Inscrivez-vous avec un médecin!

    Incontinence fécale chez un enfant: causes et traitement

    Le problème de l'incontinence fécale chez les enfants est assez courant, mais la plupart des parents n'y attachent aucune importance et pensent que tout passera de manière autonome. Cependant, il faut dire que c'est très grave et que les raisons qui causent l'incontinence des matières fécales chez un enfant peuvent être différentes et très dangereuses. Ne pas ignorer le fait que le bébé "vêtements sales". Il est nécessaire de comprendre les raisons et de s’adresser dès que possible à un spécialiste qui aidera à surmonter ce problème et à guérir l’enfant.

    Qu'est-ce que l'encoprésis? Qui est malade plus souvent?

    L'encoprésie est une maladie dans laquelle le contenu intestinal de l'enfant est inconsciemment sécrété. D'une autre manière, on parle d'incontinence fécale. Le plus souvent, les bébés "vêtements sales" à l'âge de trois ans et plus. Il faut dire que les enfants de moins de 3 ans n'appartiennent pas à cette catégorie, car les centres nerveux des bébés de cet âge ne sont pas encore en mesure de contrôler pleinement le travail de l'intestin. Par conséquent, il faut dire que si un enfant âgé de 1 an ou de 2 ans défèque inconsciemment, ne vous inquiétez pas. Toutefois, si les parents remarquent que l'incontinence fécale de l'enfant persiste à l'âge de trois ans ou plus, il est nécessaire de contacter les spécialistes et dès que possible de sauver le bébé de cette maladie.

    Selon les statistiques, cette maladie est observée chez 3% des enfants et les garçons en souffrent plus souvent que les filles.

    L'incontinence fécale la plus courante chez un enfant est âgée de 5 ans et plus. Il est à noter que sa libération involontaire lors du passage des gaz est également considérée comme une encoprésie.

    Incontinence fécale inconsciente

    Il convient de noter que l’incontinence de matières fécales peut être appelée précisément une sélection inconsciente. Très souvent, les enfants jouent ou se sentent tout simplement gênés d'aller aux toilettes, ce qui leur permet de «laver leurs vêtements». Ce n'est pas une maladie, car à l'époque des selles, l'enfant a compris qu'il voulait aller aux toilettes et il l'a fait exprès. Cela vaut la peine de dire que si un bébé souffre d'encoprésie, les parents ne devraient en aucun cas le réprimander, parce qu'il défèque inconsciemment et ne contrôle pas le processus d'excrétion des matières fécales. De plus, cela ne peut qu'aggraver le problème et affecter négativement le psychisme du patient.

    Beaucoup de parents pensent que la diarrhée est un signe de «linge sale», mais ce n'est pas le cas. Chez les enfants qui souffrent d'encoprésie, on observe le plus souvent une constipation prolongée. Les excréments liquides, que les parents voient sur les sous-vêtements de leur bébé autour d’excréments serrés, remplissent le rectum.

    Incontinence de matières fécales chez un enfant. Causes de l'encoprésie

    La constipation chronique est la principale cause de l'écoprésie chez les enfants. En conséquence, le rectum du bébé est très rapidement et fortement étiré, ce qui explique pourquoi il ne peut plus se fermer étroitement pour retenir les matières fécales. Presque toujours, l’incontinence fécale chez un enfant de 7 ans (huit, neuf et dix ans) est causée non seulement par une alimentation inadéquate, mais également par des facteurs psychologiques. Ceux-ci incluent la peur, les peurs diverses, le comportement agressif des parents, etc.

    Le plus souvent, sauf en cas de régime alimentaire malsain, l'incontinence de matières fécales chez un enfant est associée à la honte due à la défécation.

    L'incontinence fécale chez un enfant de 9 ans et plus est une maladie grave qui doit être traitée le plus tôt possible. Les enfants de cet âge commencent à avoir honte de leur maladie et essayent d'éviter tout contact avec d'autres personnes. Afin d'éviter des conséquences graves et des traumatismes sur le psychisme de l'enfant, vous devez contacter un spécialiste et suivre ses instructions.

    La constipation en tant que cause de l'incontinence fécale

    De plus, il convient de noter que la constipation est l’une des principales causes de l’incontinence fécale. Cela peut commencer pour la première ou la deuxième des raisons ci-dessus, à savoir la honte ou une mauvaise nutrition. Si l'enfant est constipé à long terme, des facteurs psychologiques peuvent également être ajoutés à cette cause. Le bébé peut ressentir du stress, ainsi que de la honte, associés à la défécation, ce qui aura pour effet de supprimer consciemment son désir. Rappelez-vous: si les parents remarquent que leur enfant ne peut pas aller aux toilettes pendant une longue période, vous devriez reconsidérer le régime alimentaire et consulter un médecin qui pourra vous aider à gérer ce problème. Si le temps ne permet pas de faire face à la constipation, divers facteurs psychologiques peuvent développer une incontinence fécale chez un enfant.

    Étirement de la paroi intestinale - la cause de l'encoprésie

    La raison suivante qui développe une incontinence fécale chez un enfant de 3 ans ou plus est l'étirement des parois intestinales. Lorsqu'un enfant ne peut pas aller aux toilettes pendant une longue période et commence à retarder délibérément ses matières fécales, des masses denses et volumineuses s'accumulent dans le rectum. Après cela, les parois intestinales sont étirées et leur sensibilité disparaît. Par conséquent, après un certain temps après une constipation prolongée, l'enfant cesse de ressentir le besoin d'aller aux toilettes, après quoi le retard dans les masses intestinales se produit inconsciemment.

    Fissures dans les intestins et les hémorroïdes

    Cela peut entraîner de graves problèmes, car les selles s’accumulent progressivement et deviennent très volumineuses. Cela blesse les intestins du bébé, ce qui provoque une gêne, une gêne et même des fissures. De plus, un retard inconscient des masses intestinales peut entraîner des hémorroïdes.

    Les fissures dans les intestins et les hémorroïdes provoquent des douleurs et des malaises non seulement chez les enfants, mais également chez les adultes. Cependant, le bébé ne peut pas parler comme ses parents et commence à éviter d'aller aux toilettes, ce qui aggrave encore la situation déjà difficile.

    Tous les facteurs ci-dessus font que les muscles rectaux perdent leur sensibilité et cessent de garder les selles correctement. Cela devient la cause directe de l'encoprésis.

    L'incontinence fécale chez les enfants de 8 ans et plus doit être traitée le plus tôt possible. Cependant, il est préférable de prévenir l’encoprésie, d’inclure uniquement des aliments sains dans le régime alimentaire du bébé, de prévenir la constipation à temps et de ne pas le gronder de «salissure du linge». Un enfant de cet âge peut être gravement traumatisé psychologique toute sa vie à cause de l'incontinence fécale. Les parents doivent donc faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter cette maladie ou s'en débarrasser au plus vite.

    La honte augmente-t-elle l'incontinence fécale?

    L'incontinence fécale chez un enfant de 6 ans et plus devient généralement honteuse. En raison du fait que le bébé ne peut pas tenir des masses intestinales et constamment "des vêtements sales", il devient honteux et inconfortable. Cela peut conduire au fait que l'enfant évitera d'aller aux toilettes et maintiendra consciemment l'envie de faire ses besoins. Comme on le sait déjà, cela ne fera qu'aggraver la situation, car les muscles rectaux s'étireront de plus en plus, les fèces dures s'y accumuleront et l'encoprésie ne fera que se renforcer, car l'intestin ne pourra plus fonctionner normalement.

    Comment prévenir l'incontinence fécale chez l'enfant

    De ce qui précède, il convient de conclure que l’incontinence fécale chez un enfant de 8 ans, ainsi que 7, 6, 5 et 4 ans est mieux évitée. Pour cela, il est nécessaire que le régime alimentaire du bébé se compose uniquement d'aliments sains. Vous devez manger régulièrement. Cependant, si les parents ont remarqué que l'enfant était toujours atteint de constipation et qu'il ne pouvait pas aller aux toilettes pendant une longue période, vous devez contacter un spécialiste et commencer un traitement adéquat.

    Si le père et la mère ne peuvent pas faire tout ce qui est en leur pouvoir pour prévenir l'incontinence fécale, il est nécessaire de ne pas hésiter et de prendre des mesures urgentes, sans quoi l'encoprésie peut se développer de plus en plus et causer un inconfort à l'enfant.

    L'incontinence de matières fécales chez un enfant de 10 ans et moins est un problème assez grave qui non seulement l'inconforte, ne la gêne pas, mais qui affecte également la douleur, mais affecte également l'état psychologique. Si un enfant âgé de 7 à 8 ans a une encoprésie, il est nécessaire de prendre des mesures et de traiter cette maladie le plus tôt possible car, dans le contexte de cette maladie, elle peut devenir fermée, timide et ne pas communiquer.

    Incontinence de matières fécales chez un enfant. Traitement

    Vous devez savoir que l'encoprésie est une maladie suffisamment grave qui ne peut être ignorée. Les parents qui ont appris que leur bébé souffrait d'incontinence des masses intestinales devraient être patients et prendre ce problème très au sérieux. Dans ce cas, il est interdit de prendre une décision indépendante quant à la prise de tel ou tel médicament. Consultation obligatoire avec un médecin!

    Le rapport des parents au "linge sale"

    Ne grondez pas votre enfant, nerveux parce qu'il a encore "des vêtements sales". Les parents doivent comprendre que l'excrétion des matières fécales se produit inconsciemment et que le bébé en est totalement innocent. La première chose que les adultes peuvent faire dans une telle situation est de changer la situation et leur attitude face au problème. Si un enfant va à la maternelle, il doit alors veiller à ce que l'enseignant lui rappelle de se rendre aux toilettes. Ensuite, il peut contrôler le processus lui-même.

    Sanatoriums pour le traitement de l'encoprésie

    De plus, les parents peuvent demander de l'aide dans des hôtels spécialisés dans lesquels l'enfant peut récupérer de l'excrétion involontaire d'excréments. Là, le bébé reposera moralement et oubliera toutes les situations associées à l’encoprésie, qui le gênaient. S'il cesse d'avoir honte, oublie le contrôle constant de la défécation, sa maladie partira au bout d'un moment.

    Lavements

    Un moyen de traiter l’incontinence fécale consiste à nettoyer les lavement. Les enfants atteints d'encoprésie sont administrés tous les jours à la même heure. Si les parents n'ignorent pas les recommandations des médecins, la libération involontaire de masses intestinales pourra bientôt être éliminée.

    Afin de consolider le réflexe de déféquer, il est nécessaire de faire les lavements de formation de l'enfant. 300 à 400 mm de décoction de camomille doivent être injectés dans le rectum du bébé, après quoi il devra marcher et essayer de retenir le liquide.

    Si la constipation est la cause de l’incontinence fécale, les parents doivent prévoir un régime alimentaire spécial pour le bébé. Il est recommandé d’ajouter des betteraves à l’huile végétale, des carottes à la crème sure, du chou, des pommes, etc. À l’alimentation de l’enfant, faciles à digérer, ainsi que des laxatifs aidant à assouplir les matières fécales et à lutter contre la constipation.

    Les enfants souffrant d'incontinence fécale devraient prendre des médicaments qui améliorent les processus métaboliques du cortex cérébral. Il est également nécessaire d’inclure dans le traitement des médicaments complexes qui normalisent la microflore. Ces méthodes aideront à lutter contre l'incontinence des matières fécales.

    Des exercices spéciaux qui entraînent les muscles de la région du plancher pelvien font également partie des méthodes de lutte contre les matières fécales non contrôlées. Vous devez consulter un spécialiste qui vous expliquera comment procéder correctement et à quelle fréquence.

    L'électrostimulation du sphincter anal est également l'une des principales activités qui aideront les parents d'un enfant atteint d'encoprésie à vaincre la maladie du bébé.

    L'incontinence de selles chez un enfant est un problème très grave qui ne peut être ignoré. Si un enfant qui "tache les vêtements" a déjà 4 ans, la décharge incontrôlée de masses intestinales est une raison pour consulter un médecin. Les parents de chaque bébé devraient être inquiets si leur enfant souffre de constipation prolongée, car cela peut provoquer une encoprésie. Il est préférable de prévenir la maladie et d'inclure des aliments sains dans le régime alimentaire de l'enfant. Cependant, s'il est toujours malade et qu'il a commencé à «porter des vêtements sales», il est nécessaire de faire appel à un spécialiste dès que possible et, en aucun cas, d'en blâmer le bébé, car l'incontinence fécale survient inconsciemment. Vous ne pouvez pas hésiter avec le traitement de l'encoprésie, car cela peut entraîner des conséquences graves qui affecteront l'avenir de votre enfant!

    Causes, symptômes et traitement de l'encoprésie chez les enfants: correction psychologique et remèdes populaires contre l'incontinence fécale

    Les parents de bébés âgés de 4 à 10 ans sont parfois confrontés au phénomène de l'incontinence fécale (encoprésie). Le flux des selles aux sous-vêtements une fois que l'enfant a maîtrisé l'utilisation des toilettes est observé chez 1,5% des enfants, souvent accompagné d'énurésie (incontinence urinaire). La violation du sphincter du rectum est plus souvent détectée chez les garçons, ce qui n'a toujours aucune explication.

    Qu'est-ce qui devrait être considéré comme la norme et qu'est-ce qui devrait être considéré comme une pathologie?

    La défécation involontaire est caractéristique des nouveau-nés dont le corps n'est pas encore capable de garder les organes digestifs sous contrôle. Cependant, dès la troisième année, le cycle des réflexes conditionnés était établi, les plus petits savent déjà reconnaître les signaux du corps et s'asseoir dans un pot à temps.

    L'envie de visiter les toilettes découle d'un ensemble de réactions. Les masses fécales dans le rectum s’accumulent et exercent une pression sur le sphincter. Avec un impact fort, l'impulsion va au cerveau, d'où la commande revient à la vidange des intestins ou à la rétention de masses fécales (selon la situation) via le canal rachidien. Les muscles du péritoine, du rectum et du système nerveux participent à leur évacuation consciente.

    Il existe des cas d’incontinence chez les adolescents, les jeunes et les personnes âgées. Chacun d’entre eux requiert sa propre approche et correction.

    Caractéristiques de l'âge

    Selon l'âge et les habitudes alimentaires, la fréquence des selles chez les enfants varie. Le fait que dans certains cas, ils le prennent comme norme, dans d’autres, il est dit à propos du problème:

    • Jusqu'à six mois sont considérés comme la norme chez les nourrissons jusqu'à six fois par jour. Des envies plus fréquentes indiquent une diarrhée, l'incontinence de la parole ne se produit pas - le bébé ne contrôle pas le sphincter.
    Jusqu'à 6 mois, l'enfant ne contrôle pas du tout le processus de défécation.
    • De six mois à un an, les muscles de l'enfant se renforcent, les intestins se vident 2 fois par jour. Les tout-petits ne sont pas conscients de l'importance de l'hygiène, ils peuvent continuer à tacher le linge.
    • Les muscles du sphincter d'un enfant de 1,5 à 4 ans sont déjà forts, il est capable de contrôler le processus de défécation et de demander un pot à temps. L'exception - le stress et les traumatismes psychologiques, à la suite desquels le bébé l'oublie.
    • De 4 à 8 ans, l’incontinence fécale chez les enfants est loin d’être la norme. Il témoigne de troubles psychologiques ou physiques. Il est important d’examiner, d’identifier et d’éliminer la cause.

    Causes de l'encoprésie

    Les experts identifient deux causes d'encoprésie chez l'enfant: psychologique et physiologique. Chez certaines personnes, il ne part pas en grandissant (violation principale). D'autres développent un désordre indirect en raison de circonstances stressantes (admission à l'école, divorce des parents, détérioration des conditions sociales, des conditions de logement, etc.). Les causes des violations indirectes sont les suivantes:

    • des exigences excessives sur le bébé;
    • entraînement forcé au pot;
    • peur d'un pot ou des toilettes;
    • manque de caresses dans la famille;
    • incapacité d'exprimer des émotions;
    • impossibilité de se rendre aux toilettes à temps (dans le jardin, à l'école ou ailleurs);
    • réticence à fréquenter un jardin, une école;
    • situation familiale défavorable, autres facteurs.
    L'entraînement forcé au pot entraîne des traumatismes psychologiques et parfois une encoprésie

    Ce qui est souvent précédée d'incontinence fécale?

    Souvent, l'apparition de l'encoprésie est précédée par la constipation. Un bébé peut se sentir timide pour aller aux toilettes dans un environnement inconnu (long voyage, camping, présence étrangère dans la maison) ou le processus de défécation lui fait mal. Il réprime souvent l'envie qui provoque un réflexe dans le temps. En accumulant, les masses fécales sont compactées et étirent les parois du rectum. Les réflexes sont supprimés et, à un moment inattendu, il se produit une excrétion spontanée des matières fécales.

    Les selles bloquées dans les intestins peuvent entraîner une intoxication du corps - «fausse diarrhée». Dans le second cas, la fermentation active commence dans le haut de l’intestin et le liquide avec une odeur fétide descend vers le sphincter, lave les fèces condensées et s’écoule. Parfois, l'encoprésie est causée par une «maladie baissière» (syndrome du côlon irritable) résultant de problèmes non résolus et de peurs.

    Psychologues d'opinion à propos de l'encoprese

    Tout en communiquant avec un enfant, un bon psychologue peut rapidement identifier la cause du problème. Habituellement, il s'agit d'une relation complexe avec des pairs, des querelles et des problèmes familiaux, à cause desquels le bébé est en tension constante. Il est à noter que l'encoprésie affecte souvent les garçons et les filles dont les parents ne leur accordent pas suffisamment d'attention: ils sont dépendants de l'alcool et utilisent des méthodes d'éducation dures.

    Un psychologue qualifié peut aider à identifier la cause du problème d’un enfant.

    Le problème ne contourne pas le côté des enfants hyperactifs, des familles prospères, où les parents cherchent à créer de meilleures conditions pour leurs enfants (nous recommandons de lire: comment et avec quoi pouvez-vous calmer efficacement un enfant hyperactif?). Il n’est pas toujours possible de choisir un traitement efficace et de remédier rapidement aux causes de l’incontinence fécale. Tout dépend de la perception de ce problème par les aînés, de leur volonté de résoudre les problèmes de l’enfant.

    Les symptômes

    L'encoprésie chez les enfants se développe généralement lentement et les parents ne s'inquiètent pas toujours à temps. Une "cloche" importante - les restes de matières fécales en sous-vêtements, il ne peut être ignoré. Si la situation se répète, vous devez observer l'enfant, son comportement et son bien-être.

    Les principaux symptômes de la vraie encoprésie

    Selon les causes de l'encoprésie (déficience physiologique ou psychologique des selles), les symptômes diffèrent également. La véritable encoprésie (violation majeure) est généralement accompagnée de:

    • la calomatisation;
    • énurésie (nous recommandons de lire: symptômes et le traitement de l'énurésie chez les enfants);
    • comportement en dehors des normes généralement acceptées;
    • sphincter à moitié ouvert (examiné par un médecin);
    • puanteur qui ne cache pas de l'environnement.
    Ne pas remarquer que la maladie est difficile, parce que les choses et le corps de l'enfant commencent à sentir mauvais

    Les symptômes faux encoprésie

    La fausse encoprésie chez les enfants (déficience indirecte) confirme de tels symptômes:

    • alternance de constipation et de diarrhée fétide;
    • des fissures et des rougeurs près de l'anus;
    • la proximité de l'enfant;
    • ventre dur quand examiné par un docteur (palpation);
    • douleurs au nombril;
    • fèces chroniques dans le gros intestin.

    L'incontinence de matières fécales chez un enfant est souvent accompagnée d'une situation tendue au sein de la famille. Les parents ne peuvent pas isoler l'enfant des autres membres de la famille, ignorer le problème, gronder pour des choses sales, pour permettre de ridiculiser son adresse. Cela conduira à une détérioration des résultats scolaires, une protestation interne d'un enfant qui ignorera les tâches scolaires et domestiques, deviendra retirée et lugubre.

    Laissons le problème de l'incontinence fécale chez les enfants, convaincus qu'il ne devrait pas être trop grand. L'enfant grandit, il a besoin de s'adapter à la société. Une assistance médicale ponctuelle vous permettra de déterminer par quels moyens vous pouvez traiter l’incontinence et comment faire face à la clomatisation.

    Méthodes de diagnostic

    Tout d'abord, le médecin différencie l'encoprésie vraie de la fausse encoprésie. Toutes les causes conduisant à la constipation sont prises en compte, les vers sont exclus, des tests supplémentaires (sang, selles, urine, échographie de l'abdomen, coloscopie) permettant d'identifier les anomalies congénitales sont prescrits. Lorsqu'un problème délicat ne peut être résolu pendant longtemps, une biopsie de la paroi rectale et une analyse de la motilité sont liées.

    Méthodes de traitement

    Si vous soupçonnez l’incontinence fécale chez un enfant, adressez-vous à un pédiatre. Le médecin peut prescrire des tests, écrire des laxatifs (par exemple, Duphalac) et des lavements, qui permettront de nettoyer les intestins et de restituer les dimensions originales du rectum (voir aussi: un laxatif pour les enfants de moins de 6 ans). Après examen et rendez-vous initiaux, le pédiatre envoie l'enfant pour consultation chez un neuropathologiste et un gastroentérologue.

    Si le problème a affecté l'étudiant, il est important de trouver un médecin spécialisé dans le traitement de l'encoprésie et prêt à travailler avec l'enfant et ses proches. Le traitement sera basé sur les composants suivants:

    • prévention de la rétention des selles;
    • établissement de selles régulières;
    • restauration du contrôle du travail de l'intestin;
    • réduction de l'atmosphère psychologique tendue dans la famille causée par l'encoprésie.
    Si les problèmes ont touché l'étudiant, il est important d'éliminer non seulement la cause mais aussi les effets psychologiques

    Travailler avec un psychologue

    La première étape du traitement comprend nécessairement le conseil d'un psychologue, au cours duquel le spécialiste déterminera pourquoi l'encoprésie est apparue. Il aidera l'enfant à surmonter la peur de la maladie, à réduire la tension nerveuse et à travailler séparément avec ses parents. Parfois, l'aide d'un bon spécialiste suffit à résoudre le problème. Après avoir écouté les conseils d'un psychologue et créé une atmosphère amicale et confiante au sein de la famille, les parents aideront l'enfant à faire face à un problème délicat.

    Régime alimentaire

    Une bonne nutrition évitera l'accumulation de masses fécales dans les intestins. L'accent est mis sur les aliments riches en fibres, faciles à digérer. Le chou, les soupes faibles en gras, les salades à la crème sure de betterave et de carotte, les fruits séchés (pruneaux, abricots secs), les produits laitiers, les fruits et les baies sont obligatoires dans le régime alimentaire de l'enfant.

    Il est conseillé de limiter la consommation de miel, de matières grasses, d'aliments gras et de pâtisseries. Avec la progression de l'encoprésie se développe une dysbactériose, de sorte que les médecins prescrivent souvent les moyens de restaurer la microflore intestinale. Parmi eux se trouvent les médicaments "Linex" (Sandoz d.d, Lek), "Hilak Forte" (Ratiopharm) et d’autres.

    Dans le processus d'organisation du travail du tractus gastro-intestinal peut nécessiter une révision du régime alimentaire de l'enfant

    La médecine traditionnelle dans la résolution des problèmes encoprésie

    Dans le traitement de l'incontinence fécale incluent généralement des méthodes folkloriques douces. Ils visent à éliminer le malaise psychologique, à réduire l'agressivité et l'anxiété de l'enfant. Parmi les moyens sûrs et efficaces qui s'appliquent après la consultation d'un gastroentérologue et d'un pédiatre:

    • réception avant les repas 100 ml. jus de pomme frais ou abricot;
    • bains du soir aux herbes avec racine de valériane, extraits de calendula, de camomille, de sauge, de conifères;
    • réchauffez le thé à la menthe avant de vous coucher pour vous calmer et éviter l'insomnie.

    L'importance de l'exercice

    L'activité physique aide à lutter contre la constipation. En plus des promenades et des jeux en plein air, des séances de kinésithérapie sont proposées aux enfants présentant une encoprésie. Des exercices pour renforcer les muscles de la paroi abdominale, du sphincter anal et du plancher pelvien vous permettent de faire face à une incontinence physiologique. Prend le temps des exercices de respiration, gymnastique douce. Toutefois, les charges de saut, de saut et de puissance sont exclues.

    Note des parents

    Dans le traitement de l'encoprésie, on distingue 4 étapes: entretiens avec l'enfant et ses parents (éducation, élimination commune des idées fausses sur cette question), facilitation du passage des masses fécales, soutien thérapeutique et régime alimentaire, élimination lente des laxatifs après la mise en place des selles. Le réajustement intestinal prend du temps, parfois accompagné de rechutes, de sorte que le soutien de spécialistes est pertinent au dernier stade du traitement.

    Le Dr Komarovsky a relevé un certain nombre de restrictions dans le traitement médical de l'encoprésie chez les enfants de moins de 7 ans. La plupart des médicaments destinés à lutter contre la constipation sont destinés au troisième âge et ceux qui peuvent être pris ne sont pas toujours efficaces. Souvent, les enfants de moins de 7 ans ne suivent qu'un traitement non conservateur (exercice physique, régime alimentaire, bains relaxants, formation d'un réflexe de vidange de l'intestin au coucher).

    L'intervention chirurgicale est utilisée chez les enfants de plus de 7 ans si les muscles et les terminaisons nerveuses de l'anus sont atrophiés (nécessairement confirmés par des recherches médicales). D'autres traitements devraient être essayés. Dans d'autres cas, le succès peut être obtenu en corrigeant les intestins et en créant une atmosphère positive dans la maison.

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie