Malgré le fait qu'un certain cadre et des règles de comportement soient établis dans la société, il est de la nature humaine de les violer. Chacun a sa propre pensée qui laisse une empreinte sur la communication avec les autres. Parfois, il devient la cause d'un phénomène tel qu'un comportement déviant. Les exemples d'une telle pensée non standard sont assez nombreux et, heureusement, ne sont pas toujours négatifs.

Définition du concept

La déviation par rapport aux normes sociales généralement acceptées est définie comme un comportement déviant. Les exemples de ce phénomène sont assez nombreux. Dans le même temps, des spécialistes de différents domaines définissent les comportements déviants à leur manière:

  • Du point de vue de la sociologie, on peut dire qu'il s'agit d'un phénomène qui constitue une menace réelle pour la survie de l'homme dans la société. Dans ce cas, nous parlons à la fois du déviant et de son entourage. En outre, il existe une violation des processus d'assimilation de l'information, de reproduction des valeurs généralement acceptées, ainsi que de développement et de réalisation personnels.
  • Du point de vue de la médecine, une violation des interactions interpersonnelles et des anomalies comportementales est provoquée par la présence de pathologies neuropsychiatriques de gravité variable.
  • Du point de vue de la psychologie, un comportement déviant est une manière antisociale de résoudre des situations conflictuelles. En même temps, ils souhaitent nuire à leur bien-être et à celui du public.

Raisons principales

Malheureusement, les psychologues ne sont toujours pas en mesure de déterminer avec précision l'éventail des raisons qui provoquent un comportement déviant. Les exemples permettent de ne faire qu'une liste approximative. Cela ressemble à ceci:

  • incohérence des objectifs avec les moyens disponibles pouvant être utilisés pour les atteindre;
  • diminution des attentes de la société vis-à-vis d’un individu donné, ce qui entraîne progressivement une marginalisation;
  • la dépendance à l'alcool et aux drogues, la détérioration du fonds génétique et d'autres pathologies sociales;
  • maladie mentale de nature différente;
  • l'absence de motivation claire pour déterminer avec précision les actions appropriées pour une situation particulière;
  • l'inégalité sociale et l'injustice, encourager l'agression;
  • les conflits armés, les catastrophes causées par l'homme et les catastrophes naturelles qui violent l'esprit.

Caractéristiques déviantes

De plus en plus, dans la société, on peut rencontrer un phénomène tel que le comportement déviant. Les exemples vous permettent de mettre en évidence un certain nombre de fonctionnalités communes à toutes les personnes confrontées à ce problème. Ainsi, les déviants peuvent être caractérisés comme suit:

  • provoquer une vive réaction négative et la condamnation de la société;
  • peut causer des dommages physiques ou matériels à eux-mêmes ou à autrui;
  • comportement anormal est constamment répété ou est permanent;
  • il y a une désadaptation sociale;
  • les déviations comportementales sont pleinement compatibles avec les caractéristiques individuelles de la personnalité;
  • il y a un désir d'exprimer leurs caractéristiques personnelles.

Exemples de comportement social

Bien que les définitions théoriques décrivent clairement les signes de comportement, elles ne reflètent pas toujours pleinement l'essence du phénomène. Cependant, en regardant autour de vous, vous serez surpris de la fréquence à laquelle un comportement déviant se produit dans la société. Exemples de vie sont les suivants:

  • Personnes sans certain lieu de résidence. En raison des circonstances, leur comportement est très différent des normes généralement acceptées.
  • Demander l'aumône peut causer de la pitié ou une réaction négative des autres. En tout état de cause, dans une société où l'écrasante majorité se procure des moyens matériels par le travail, ce comportement est mal perçu.
  • Les prostituées sont condamnées du point de vue des principes moraux.
  • Les toxicomanes et les alcooliques sont reconnus comme des déviants non seulement en raison de leur dépendance à l'utilisation de certaines substances. En état d'ébriété, ils peuvent constituer une menace physique réelle pour les autres.
  • Ironiquement, du point de vue de la société, les moines sont également considérés comme des déviants. La plupart des gens ne comprennent pas le désir d'abandonner tous les biens et toutes les opportunités publics.
  • Les génies sont également méfiants, malgré le fait que le progrès scientifique et technologique est fermement entré dans la vie moderne. Néanmoins, les attitudes envers les personnes ayant un haut niveau d'intelligence ne peuvent être qualifiées de négatives.
  • Les meurtriers, maniaques et autres criminels ne sont pas seulement condamnés par la société. La législation prévoit des peines sévères pour eux.

Compte tenu des comportements déviants, les exemples de la vie peuvent être cités très longtemps. Ainsi, par exemple, quelqu'un peut emmener ici des gens de l'art, des parasites, des non-formels, etc. Dans tous les cas, une personne peut, si elle le souhaite, se débarrasser d’une telle caractéristique (qu’elle soit acquise ou innée).

Exemples de comportement déviant positif

Les comportements déviants positifs sont des actions visant à changer les valeurs et les normes obsolètes qui entravent le développement social ultérieur. Cela peut se manifester par la créativité, l'activité politique ou simplement une protestation personnelle. Bien que la société puisse avoir un rapport négatif avec de tels phénomènes au début, des exemples de comportements déviants positifs prouvent l'efficacité de ce modèle:

  • G. Perelman est un brillant mathématicien qui est devenu célèbre pour la preuve du théorème de Poincaré (cela fait plus de 100 ans que d’autres scientifiques se battent contre ce théorème). En conséquence, il a été nominé pour plusieurs prix prestigieux. Mais Perelman a catégoriquement refusé toutes les récompenses, ce qui est une mauvaise forme pour les scientifiques. Néanmoins, ce comportement n'a pas nui à la société. En outre, Perelman a jugé inutile de minimiser l’apport d’autres mathématiciens et de traduire généralement la science en un plan commercial.
  • L'exemple suivant est également très intéressant, mais il n'y a aucune preuve de sa véracité. Ainsi, la méthode de l'auteur, le psychiatre D. Rogers, a été reconnue comme une parodie de patients, pour laquelle il a été condamné à mort. L'idée était d'amener le patient à la forme extrême d'hystérie, après quoi il s'est rétabli et a continué à vivre une vie normale. Seulement 50 ans après l'exécution, le comportement déviant du médecin était considéré comme efficace.
  • Certains exemples de comportement déviant positif ont eu un impact significatif sur notre vie aujourd'hui. Ainsi, à la fin des années 60, les ordinateurs avaient la taille d’un salon ou même d’un gymnase d’école. La vraie révolution dans ce domaine a été faite par Steve Jobs et Bill Gates. Ce que beaucoup considéraient comme fou, ils ont donné vie. Aujourd'hui, presque tout le monde a un ordinateur compact et fonctionnel.

Comportement déviant négatif

Les dommages causés à l'individu et aux autres constituent un comportement déviant négatif. Les exemples sont les crimes, la prostitution, l’alcoolisme, la toxicomanie, ainsi que de nombreux autres actes illégaux et immoraux. Les personnes qui commettent de tels actes tombent souvent entre les mains des organismes chargés de l'application de la loi ou obligent les psychothérapeutes à se faire soigner. De plus, la société elle-même crée un contexte de mépris pour les déviants négatifs.

Exemples de situations de comportement déviant

Sans même y penser, nous rencontrons chaque jour des situations de comportement déviant. Un exemple serait comme suit:

  • Un jeune homme en bonne santé entre dans les transports en commun et prend de la place. Il n’ya rien de répréhensible à cela, mais à la prochaine étape, un homme âgé entre. Ne voulant pas céder, le jeune homme commence à faire semblant de dormir et ne remarque pas le vieil homme. Dans la plupart des cas, cet écart est dû non seulement à des qualités personnelles, mais également à une éducation inappropriée.
  • L'élève enfreint constamment la discipline dans la classe en interférant avec l'enseignant et ses pairs. Malheureusement, cette manifestation de comportement déviant provoque souvent une réaction sévère de la part des enseignants, qui génère encore plus de résistance. En règle générale, le manque de discipline chez les écoliers est un reflet direct de l'état psycho-émotionnel et des problèmes de la famille.
  • Les inégalités sociales et les difficultés financières devraient, en théorie, encourager les gens à surmonter activement cette situation. Néanmoins, tous n'ont pas assez de volonté pour cela. Certaines personnes commencent à consommer de l'alcool ou des drogues pour s'éloigner de la réalité, ce qui provoque certainement la condamnation du public.
  • Les gens aspirent aux avantages de la vie, mais les moyens de les recevoir sont différents pour chacun. Ainsi, par exemple, beaucoup, ne ressentant pas le désir ou la force de gagner de l'argent par eux-mêmes, recourent au vol.

Exemples littéraires

Si vous êtes intéressé par des exemples de comportement déviant, vous pouvez apprendre beaucoup de la littérature. Voici les plus brillants d'entre eux:

  • Raskolnikov de l'oeuvre «Crime and Punishment» de Dostoevsky illustre un exemple de comportement déviant. Par souci de gain matériel, il décide de tuer.
  • Comportement Chatsky dans la pièce "Woe from Wit" de Griboedov. Ce personnage est parfois colérique et complètement dénué de tact. Il agit comme un exposant d'autres vices, ainsi que comme un juge strict des principes moraux.
  • Dans le roman «Anna Karenina» de Tolstoï, le personnage principal peut également être cité comme exemple de comportement déviant. L'adultère, les relations extraconjugales et le suicide sont les signes les plus évidents.
  • Dans le «poème pédagogique» de Makarenko, pratiquement tous les élèves de l’orphelinat personnifient d’une manière ou d’une autre un comportement déviant. Ce travail est intéressant principalement parce que le talentueux enseignant a pu corriger la situation.
  • Le héros de l'œuvre "Gobsek" Balzac est un exemple assez intéressant de comportement déviant. L'usurier avide a une propension pathologique à l'accumulation. En conséquence, dans son placard trouver une énorme quantité de richesse, ainsi que la nourriture, qui s'est simplement détériorée.

Exemples d'histoire

S'agissant d'une question comme exemple de comportement déviant, de nombreuses situations intéressantes peuvent être trouvées dans l'histoire:

  • L'un des exemples les plus frappants de comportement déviant est l'incendie du temple d'Artémis par un habitant d'Ephèse, Gerostrat. Pendant la torture, l'homme a dû admettre qu'il l'avait fait afin de glorifier son nom afin que ses descendants parlent de lui. Herostratus a non seulement été condamné à mort, mais il lui a également été interdit de le mentionner. Néanmoins, l'historien Théopompus a jugé nécessaire de parler du crime d'Herostratus, ce qui a permis d'atteindre son objectif.
  • Le comportement d'Adolf Hitler est également considéré comme déviant. Le danger particulier était qu'il possédait de fortes qualités de leadership et qu'il avait du pouvoir. Le triste résultat est connu de tous.
  • Un autre exemple de comportement déviant peut servir de révolution de 1917. Ensuite, I. Lénine et ses associés ont décidé de s'opposer à l'autorité du roi. Le résultat fut la formation d'un État fondamentalement nouveau.
  • Il existe de nombreuses preuves sur la manière dont le comportement déviant des soldats pendant la Seconde Guerre mondiale a contribué à la victoire dans les batailles. Ainsi, les soldats se sont souvent sacrifiés, se précipitant sous les traces de chars à grenades. De cette façon, ils ont ouvert la voie à leur armée. Ceci est l'un des nombreux exemples de comportement déviant, qui s'appelle par conséquent un exploit.

Comportement déviant de l'enfant

Malheureusement, le comportement déviant des enfants n'est pas rare. Les exemples les plus courants sont l'agression verbale (langage grossier, impolitesse et grossièreté), ainsi que l'attaque physique (coups, morsures ou saccades). Ce phénomène a des raisons spécifiques, dont les principales sont les suivantes:

  • La prédisposition génétique à l’agression, qui est transmise par le plus proche parent. Il convient de porter une attention particulière aux maladies associées à une déficience auditive et visuelle, à un retard mental et physique, à des troubles mentaux.
  • Effet sur le psychisme de l'enfant irritants externes. Cela peut être dû à une situation de tension dans la famille, à des conflits avec des pairs et à une attitude partiale des enseignants.
  • Les défauts physiologiques (de la parole ou corporels) provoquent souvent le ridicule et le négatif des autres, et en particulier des enfants. Cela provoque un sentiment d'infériorité chez l'enfant, qui est en train de devenir l'une des principales causes d'agression.

Pour prévenir et corriger les comportements déviants chez les enfants, les mesures suivantes peuvent être prises:

  • la tâche des adultes est de susciter chez l'enfant un vif intérêt pour la communication avec ses pairs, ainsi qu'avec les éducateurs, les psychologues et les autres adultes susceptibles de contribuer à la résolution du problème;
  • la formation de connaissances sur la culture de comportement dans la société et les compétences de communication vivante avec les autres;
  • assistance pour développer une évaluation adéquate de sa propre personnalité et formation aux techniques de maîtrise de soi qui permettront de mettre un terme aux attaques d’agression
  • lecture indépendante ou conjointe de fiction, qui contient des exemples positifs de comportement social correct;
  • l'organisation de jeux de situation dans lesquels les enfants modéliseront indépendamment des moyens de sortir d'un conflit;
  • le rejet des censures habituelles et des interdictions en faveur d'un dialogue constructif, qui vise à expliquer à l'enfant pourquoi un comportement déviant est inacceptable.

Comportement déviant des adolescents

Le comportement déviant des adolescents est un problème épineux, dont les exemples sont malheureusement nombreux. Les premières manifestations peuvent être observées quelque part dans 12-13 ans. C'est l'âge le plus dangereux où un enfant a encore une perception du monde, mais un désir irrésistible semblait en même temps se montrer adulte. Même si les enfants se comportent normalement, il est extrêmement important de ne pas rater cette période. Le signal alarmant peut être un changement de préférences dans la musique et les vêtements, ainsi que les premières manifestations de l'impolitesse. Ne pas prendre des mesures éducatives à temps peut avoir les conséquences suivantes:

  • s'échapper de la maison et du vagabondage;
  • le tabagisme, ainsi que la consommation d'alcool et de drogues;
  • le vol;
  • intégration dans les "mauvaises" entreprises;
  • activités criminelles;
  • passion pour les idées extrémistes;
  • dépendance à l'ordinateur;
  • début de la vie sexuelle;
  • passe-temps mettant la vie en danger.

Il existe des exemples de comportements déviants négatifs et positifs d'adolescents. Si tout est clair avec le premier, le second est alors perçu par beaucoup comme une manifestation normale. Cela peut être un effort excessif d'apprentissage ou de développement physique. Malgré le fait que ces actions ont une couleur positive, il est important de veiller à ce que l'enfant ne se mêle pas de lui-même, que les loisirs ne se substituent pas à la communication avec ses pairs.

Conclusion

L'alcoolisme, le vagabondage, le banditisme et de nombreux autres phénomènes que la société combat activement sont des exemples de comportements déviants. En règle générale, la raison réside dans les problèmes de l'enfance, de l'injustice sociale, ainsi que des troubles mentaux congénitaux. Mais il faut comprendre que la déviation n’est pas toujours mauvaise. Par exemple, nous devons en grande partie le développement des progrès scientifiques et technologiques aux personnes qui présentent des écarts positifs.

Comportement déviant, ses formes et ses manifestations

Le concept de contrôle social est étroitement lié au concept de comportement déviant. Un comportement déviant (déviant) est un écart par rapport à l'échantillon prescrit par la norme. Un comportement déviant peut être perçu différemment par la société. Sur cette base, les sociologues distinguent deux types de comportement déviant - négatif et positif.

Un écart négatif est un écart qui implique un faible niveau de compétences et d'aptitudes, ou un tel comportement, associé à une violation des normes généralement acceptées, une contradiction avec des échantillons socialement acceptables. Ces dérogations suscitent la désapprobation du public ou le recours à des mesures d’influence plus graves - les sanctions.

Écart positif - écart par rapport au comportement le plus approuvé, comportement qui ne correspond pas à la moyenne, niveau de masse, le dépasse de loin. Tout le monde ne peut pas devenir un scientifique ou un artiste exceptionnel pour commettre un acte héroïque. La déviation positive, en règle générale, provoque l'admiration de la société.

Cependant, les comportements déviants tant positifs que négatifs sont relatifs, car les normes des sociétés et des groupes sociaux sont différentes. Par exemple, aux Pays-Bas, l’usage de drogues douces est considéré comme normal. Ils peuvent être achetés librement au café. La prostitution est également légalisée en Hollande, elle est considérée comme une profession commune. Dans la plupart des pays, la loi interdit la vente de drogues douces et la prostitution.

Les concepts de conformité à la norme et les déviations changent dans le processus de développement social. Tout d'abord, les normes elles-mêmes évoluant, de nouvelles lois sont adoptées. Par exemple, en Union soviétique, toutes les opérations en devises étrangères étaient interdites et sévèrement punies par la loi. Dans la Russie moderne, chaque citoyen est libre d'acheter n'importe quelle monnaie au bureau de change et de recevoir l'autorisation de l'exporter hors du pays. Affecte le changement de normes dans la société et la mode, les changements dans la technologie et la technologie, les changements dans le système politique.

Parmi les types de comportement déviant, les sociologues insistent particulièrement sur les comportements délicats - une violation des normes fixées par la loi qui revêtent une importance particulière pour la société. Un comportement délicat implique souvent les sanctions les plus sévères, à savoir des sanctions pénales. Un comportement charmant inclut la toxicomanie, l'alcoolisme et le crime.

Quelle est la différence entre déviation et délicatesse? Tout d’abord, le degré et le signe (plus ou moins) des écarts par rapport à la norme.

Quelles sont les raisons de la formation d'un comportement déviant ou délinquant? En règle générale, le comportement déviant est associé aux particularités du processus de socialisation d'une personne, de son éducation, de son éducation. Les enfants adoptent souvent le comportement de leurs parents, parents et amis. Si le parent est un criminel, l'enfant peut développer une tendance à commettre des crimes.

Si l'enfant n'a pas suffisamment compris sa famille, son comportement peut également devenir déviant. Dans la famille moderne, même très riche, les enfants sont peu pris en compte. Les parents hochent la tête à l'école, les enseignants, oubliant que leur principal devoir est d'élever leur enfant en tant que membre à part entière de la société, une personne accomplie, confiante et en interaction avec la société.

À l'adolescence, une attitude de protestation, une réticence à respecter les normes et les règles des "ancêtres", une sorte d '"émeute de la jeunesse" peuvent conduire à une déviation.

La cause d'un comportement déviant peut être un conflit de normes. Par exemple, dans une famille, un enfant est entouré d'attention, d'amour pour ses proches et de soins. À la maison, il a coutume de respecter ses aînés, d’être honnête et décent. Mais il peut être dans un groupe où d'autres règles et règlements ont pris forme. Où est respecté le droit du fort ou de la taille du portefeuille, et non des qualités personnelles ou la décence. Des valeurs greffées dans la famille, confrontées à celles existant dans le groupe. Cela peut conduire à un grave conflit intrapersonnel, contribuer à la déviation.

Contrôle social

Sous le contrôle social se réfère à l'ensemble des normes qui déterminent le comportement d'une personne dans la société, rationaliser la relation entre les personnes. Nous avons déjà dit plus haut que le contrôle social est une institution sociale spéciale qui garantit le respect des normes.

Un certain nombre de chercheurs soulignent que le contrôle social comprend les moyens par lesquels la société conduit les citoyens à un comportement normal.

Le contrôle social s'effectue sous les formes suivantes:

2) l'influence de l'opinion publique;

3) la réglementation dans les institutions sociales;

4) pression du groupe.

Quelle est l'efficacité de ces formes? Comme le montre la pratique, pas toujours la contrainte, des mesures policières sévères appliquées au délinquant contribuent à corriger le comportement. Il devient beaucoup plus efficace de devenir un choix conscient et indépendant de la part d’une personne d’un comportement conforme aux normes et qui en assume la responsabilité.

Les sociologues soulignent que le contrôle social ne peut être efficace que s'il adhère au «juste milieu» entre liberté de choix et responsabilité. L'efficacité du contrôle social provient principalement non de la contrainte, mais de la présence de valeurs communes établies entre les peuples et de la stabilité de la société.

Il convient également de souligner le contrôle social interne et externe. En science, on entend par science un ensemble de mécanismes sociaux qui régulent les activités des personnes. Le contrôle externe peut être formel et informel. Le formel est basé sur des instructions, des règlements, des règlements; Le contrôle informel est basé sur les réactions des autres et n'est pas fixé dans le formulaire officiel.

En règle générale, un contrôle social excessivement fort et limité conduit à des résultats négatifs. Une personne peut perdre complètement l'initiative et l'indépendance en prenant des décisions. En outre, si le contrôle externe faiblit pour une raison quelconque, une personne peut perdre la capacité de contrôler son comportement. Par conséquent, en particulier dans la société moderne, il est important de former un contrôle interne ou une maîtrise de soi parmi les individus.

Le contrôle social interne est exercé par la personne elle-même et consiste en une maîtrise de soi visant à harmoniser son comportement avec les normes acceptées. La régulation est réalisée à l'aide de sentiments de culpabilité, de honte. La loi pour un homme devient sa propre conscience.

Signes de contrôle social:

1) ordre, catégorisation et formalité: les normes sociales sont souvent appliquées à une personne sans tenir compte de ses caractéristiques personnelles; en d'autres termes, une personne ne doit accepter les normes que parce qu'elle est membre de la société considérée;

2) lien avec les sanctions - sanctions pour violation des normes et incitations à leur respect;

3) la mise en œuvre collective du contrôle social (le système de contrôle social est tout simplement impossible sans l'existence d'un groupe social et d'un individu en tant que membre).

Sanctions sociales.

Les normes sociales contiennent suffisamment d'incitations pour les suivre. Cependant, en plus des normes, des sanctions sociales sont mises au point pour garantir le respect du comportement approuvé dans la société. Les sanctions sociales sont comprises comme un moyen d’affirmer des normes sociales.

Les sanctions peuvent être positives et négatives. Les sanctions positives sont une récompense ou un encouragement pour la conformité du comportement aux normes approuvées par la société. Ils stimulent l'adhésion aux normes. Les sanctions négatives sont des sanctions conçues pour éliminer les formes négatives de comportement déviant ou pour en réduire la probabilité.

Les sanctions sont également divisées en formelles et informelles. Emanations officielles de l'État ou d'autres organismes officiels, ainsi que de la direction d'entreprises, organisations, institutions. Par exemple, le droit d'imposer des sanctions a spécialement autorisé des personnes (dirigeants, juges). Les personnes, la société, sont à l'origine des sanctions informelles.

Comportement déviant: Vues et exemples

Les experts en sociologie entendent par comportement déviant les actions d'une personne qui n'obéit pas aux normes adoptées par la société. Un comportement déviant peut également être considéré comme un phénomène de masse dans la société.

Une définition telle que la norme sociale est au cœur de l’évaluation du comportement déviant. C'est un certain pourcentage de ce qui est permis dans le comportement des gens, dont l'accomplissement est nécessaire pour préserver la structure sociale. Les écarts par rapport aux normes sociales sont classés comme suit:

  • écart positif. Son objectif est de modifier favorablement la structure sociale en passant de normes obsolètes à des normes modernes.
  • écart négatif. Cela conduit à la destruction et à la désorganisation du système social et, par conséquent, à un comportement déviant.

Examinons si les propositions suivantes sur le comportement déviant sont vraies: «Un comportement déviant peut être identifié avec un choix social. Dans les cas où il n’est pas possible d’atteindre de réelles opportunités, les individus ont souvent recours à d’autres moyens pour atteindre les objectifs souhaités ". Pour les sociologues, la réponse est évidente: les jugements sont corrects et, à titre d'exemple, nous pouvons amener les gens à la recherche de pouvoir et de richesse. Pour atteindre leurs objectifs, ils peuvent choisir des moyens illégaux et antisociaux et même devenir des criminels. Ou, par exemple, la protestation, le rejet des valeurs sociales sont aussi des formes de déviations qui caractérisent les terroristes, les extrémistes, les révolutionnaires.

Comportement déviant et ses types

Le comportement déviant est relatif puisqu'il est comparé aux normes d'un groupe particulier. Par exemple, dans le monde criminel, l'extorsion est la norme, mais pour la population moyenne, cela est considéré comme un comportement déviant. En résumé, des exemples de comportement déviant

  • alcoolisme
  • prostitution
  • infraction pénale
  • suicide
  • troubles mentaux
  • le jeu
  • toxicomanie

Dans les milieux scientifiques, la typologie la plus commune est R. Merton. L'auteur de cette typologie considère que la déviation est le résultat d'une base culturelle détruite, en particulier de sa base éthique. Ainsi,

Merton identifie quatre types principaux de comportement déviant:

  1. innovation = accord avec des objectifs sociaux, mais rejet des moyens de réalisation proposés par la société. Formes de déviation - prostitution, chantage, création de "pyramides financières".
  2. ritualisme = déni des objectifs sociaux, exagération délibérée des moyens de les atteindre. La forme de déviation est la bureaucratie.
  3. retretism = non-acceptation d'objectifs approuvés par la société et rejet total des moyens de les atteindre. Formes de déviation - toxicomanie, alcoolisme, vagabondage.
  4. révolte = déni, objectifs et méthodes établis par la société, ainsi que leur remplacement par de nouveaux. La forme de la déviation est une révolution, une lutte pour un changement des relations sociales.

Merton déclare que déviation ne signifie pas une attitude négative vis-à-vis des normes généralement acceptées. Par exemple, un voleur veut de la richesse matérielle, montre du zèle pour cet objectif socialement approuvé. Ou un bureaucrate qui cherche à mettre en œuvre les règles de travail appropriées, mais remplit les exigences à la lettre, et parfois de façon absurde.

Nous donnerons un bref aperçu des principales causes communes du comportement déviant.

Les causes de déviation ne sont pas seulement sociales mais aussi biopsychiques. Par exemple, la tendance à la toxicomanie et à l'alcoolisme peut être transmise aux enfants par les parents.

Une des raisons est la marginalisation. Ses caractéristiques principales sont une rupture avec la société de tous les liens: d’abord social et économique, puis spirituel. La conséquence de la marginalisation est la transition vers des segments primitifs de la société.

Dans la plupart des cas, les déviations sont associées à la dépendance - le désir d'échapper à l'inconfort interne, qui a un caractère socio-psychologique, pour changer son état mental. Le plus souvent, le comportement déviant est choisi par ceux dont la personnalité est supprimée et les aspirations bloquées. Pour diverses raisons, ils sont privés de la possibilité de «construire une carrière», d'élever leur statut social et de considérer les normes généralement acceptées comme injustes.

Les causes psychologiques et biologiques de la déviation ne sont pas encore complètement étudiées et confirmées par la science. Théories sociologiques plus fiables qui considèrent les déviations de comportement dans un contexte public. Le concept de désorientation proposé par le français E. Durkheim est donc très répandu. Il a estimé que l'apparition de comportements déviants était principalement motivée par les crises sociales. En cas de désaccord entre les normes sociales et les principes de vie d'une personne donnée, un état d'anomie peut survenir, ce qui signifie l'absence de normes.

La théorie de la stigmatisation (étiquetage) est également largement connue. Selon cette théorie, absolument tout le monde a tendance à violer les normes sociales. Cependant, seuls ceux sur lesquels cette étiquette est attachée suivront le chemin déviant. Par exemple, un récidiviste peut oublier son passé criminel et commencer une nouvelle vie, mais tous ceux qui l'entourent ne lui permettent pas de le faire, ils peuvent limiter la communication avec lui, ils n'accepteront pas de travailler. Et ensuite, la personne sera forcée de retourner sur le chemin criminel.

Les raisons de la déviation de nature psychologique sont des troubles mentaux, des troubles mentaux. Par exemple, Freud a découvert qu'il existe un type de personnes avec un désir inné de destruction.

Une infection par de mauvaises normes peut également être considérée comme la cause de la déviation. "Infecté" peut être le résultat d'interactions aléatoires avec des personnes inconnues.

L'inégalité dans la société peut aussi causer des déviations dans le comportement des gens. Les besoins fondamentaux de la plupart des gens sont similaires, mais les possibilités de les satisfaire sont différentes pour les différentes couches de la société. En conséquence, les pauvres en viennent à la conclusion qu'ils ont le «droit moral» de s'écarter des riches.

Il convient de noter que les catastrophes naturelles / causées par l’homme sont des causes de déviation. Ils conduisent à une violation de la psyché des personnes, une inégalité dans la société. Regardons l'exemple du passé - les conséquences du conflit militaire prolongé en Tchétchénie ou de la catastrophe de Tchernobyl, divers tremblements de terre.

Pour que la déviation ne progresse pas dans le comportement humain, certaines règles doivent être respectées:

  • accès ouvert à de nouveaux moyens légitimes d’atteindre le bien-être, d’améliorer le statut social;
  • accepter l'égalité sociale des personnes devant la loi;
  • essayer d'interpréter correctement la peine et le crime.

Comportement déviant positif

Déviance positive: qu'est-ce que c'est?

Dans la science moderne, la définition de la déviation est le plus souvent corrélée aux manifestations mentales négatives d'une personne. Mais il y a aussi son côté opposé: la déviance peut être positive, c'est-à-dire ne pas avoir un caractère destructeur. Le plus grand intérêt aujourd'hui est un trait de personnalité aussi déviant que son génie, qui peut être débridé et ne pas être perçu comme un comportement normal.

Des millions de personnes dans le monde entier se consacrent à la création d'œuvres d'art indépendantes ainsi qu'à la création d'œuvres d'art, mais seuls quelques-uns l'apportent à un niveau qualitativement nouveau et créent des objets totalement nouveaux. Ces personnes ont tendance à avoir une façon de penser différente, ce qui les aide à regarder le monde qui les entoure sous un autre angle et, par conséquent, à ne pas succomber à l'influence de la vie quotidienne et à penser différemment. Peu de personnes atteignent également le sommet de l'excellence: une personne manque de professionnalisme, il suffit que quelqu'un ait une idée et ne souhaite pas se développer davantage. Mais il y a des gens qui sont sur le succès, et ils sont appelés doués par la nature, les génies, les geeks.

Essayez de demander de l'aide aux enseignants

Ces personnalités consacrent toute leur vie soit à l’art, soit à la science, soit à l’invention de nouvelles choses qui, par la suite, pénètrent dans la vie humaine quotidienne, la rendant plus intéressante, plus riche et en même temps beaucoup plus facile. Cependant, leur mode de vie n’est pas toujours correctement estimé par d’autres personnes, il peut en principe ne pas être parfaitement clair pour les masses. Une telle personne présente les caractéristiques suivantes:

  • Il refuse de créer une famille afin de consacrer toute sa vie à des inventions.
  • Il refuse le confort banal quotidien, se consacrant uniquement à ses propres affaires, oubliant les besoins humains élémentaires;
  • Il est plutôt impraticable dans les affaires quotidiennes, car il est initialement conçu pour résoudre des tâches complexes et contradictoires. Il n'est tout simplement pas adapté à la résolution de problèmes nationaux et fait donc face à de sérieuses difficultés.

En outre, les génies sont assez capricieux, ils sont perfectionnistes et, par conséquent, ils ne peuvent permettre que les choses aient une apparence différente ou que les événements se déroulent dans le mauvais sens. Ils sont très pointilleux à propos de toutes les bagatelles, ce qui peut gêner les autres, car leur comportement est parfois absurde, à cause de ce que les autres ne comprennent pas.

Posez une question à des spécialistes et obtenez
répondez dans 15 minutes!

La déviance des créateurs et des personnes douées se reflète souvent dans les œuvres d'art. Ils peuvent également avoir une forme et un contenu spécifiques, et tout le monde ne peut les comprendre. Néanmoins, il ne faut pas oublier que l'art peut être interprété à sa manière, et dans toute œuvre, une personne peut trouver quelque chose qui lui est propre, il commence à l'apprécier et, à travers ces processus, il réalise que l'artiste n'est pas une personne étrange: comme tout le monde, il a sa propre vision des choses, qui n’a aucune connotation négative.

Déviation positive comme source de progrès

La déviation positive aide les gens à se comprendre et à comprendre le monde qui les entoure. De plus, les personnes ayant des penchants créatifs peuvent particulièrement profiter de la vie et voient des choses spéciales dans les choses les plus élémentaires. Cela aide à ouvrir le monde à d'autres personnes, et cela se manifeste dans leurs œuvres, leurs œuvres d'art, leur musique, leurs livres. La créativité en général permet aux individus de se développer de tous les côtés et seules les personnes douées peuvent démontrer ce qui est inhabituel dans les choses les plus quotidiennes et quotidiennes.

Les découvertes scientifiques contribuent également au développement progressif de divers domaines et sphères de l'existence humaine. Albert Einstein peut être cité comme exemple particulièrement frappant de déviance surdouée. Il était l'un des brillants physiciens théoriciens et est à juste titre considéré comme le fondateur de la physique sous sa forme moderne. Néanmoins, malgré le génie du domaine scientifique, il était totalement inadapté à la vie quotidienne, se distinguant par une distraction extrême et un isolement par rapport à la réalité, ce qui faisait de lui un génie et de l'autre un "enfant sans pensée".

En art, un exemple de déviance peut être appelé Salvador Dali. Il est difficile de trouver une autre personne qui traite l’art avec autant de passion et de dévouement que Dali. Ses œuvres sont un attrait magique, mais inspirent en même temps horreur et délice, déception et espoir. Au quotidien, l’artiste était très nerveux et souffrait de troubles qui ne lui permettaient pas de mener une vie remplie. L'expression de celui-ci effrayait parfois les autres, la passion pour l'art chevauchait tous les autres intérêts.

Ainsi, grâce à la déviation positive, nous pouvons observer un grand nombre d'exemples qui nous montrent comment des déviations comportementales peuvent conduire une société à un niveau de développement qualitatif et quantitatif complètement différent. Les progrès qui se produisent dans la société grâce à des déviants positifs - génies, doués, geeks - constituent un processus que nous ne valorisons pas dans la société. Sans de telles personnes, le monde serait plutôt à sens unique et monotone, de sorte que nous pouvons le regarder de différents côtés.

L'environnement social dans lequel réagissent les déviations sociales joue un rôle important. Cela peut aller jusqu'à un comportement criminel. Mais il y a un inconvénient: les gens qui en ont marre de la vie quotidienne et qui ont aussi des traits de personnalité, s'efforcent de diversifier ce monde et de le démontrer sous des angles complètement différents. Cette influence peut ne pas être comprise de tous et le comportement peut être dissuasif. Mais, néanmoins, nous utilisons nous-mêmes aujourd'hui un grand nombre d'inventions qui nous sont disponibles précisément à cause de personnes qui ont eu des déviations de comportement. Il est très important de pouvoir vous contrôler vous-même afin que le surdoué ne se transforme pas en folie et que le génie ne se mêle pas à un certain nombre de déviations mentales. Incompris et non acceptés, une personne peut devenir déprimée, ce qui en général peut finalement détruire sa psyché.

N'a pas trouvé la réponse
à votre question?

Écris juste ce que tu veux
besoin d'aide

Comportement déviant

La plupart des gens suivent des normes sociales établies de longue date dans la société. Grâce à eux, la prévisibilité et la régularité des actions dominent la société. Mais il arrive aussi que certains individus ne correspondent pas avec leurs actions aux attentes que la société leur impose. Certaines personnes refusent de suivre les directives et règles généralement acceptées. En conséquence de cela, leurs actions sont un comportement déviant ou en d’autres termes, un comportement déviant.

Le comportement déviant est appelé comportement social dans lequel les actions de l'individu ne correspondent pas aux normes de la société.

Le comportement déviant est négatif et positif, nous allons examiner ses types plus en détail:

  1. Le vagabondage (apparaît en raison du sans-abrisme sans enfant, du manque d'attention et d'éducation des parents, des adultes).
  2. Comportement agressif (manifesté vis-à-vis des personnes, des animaux, etc., mais ne viole pas les limites de la loi).
  3. Alcoolisme, toxicomanie, toxicomanie.
  4. Comportement avec manifestation auto-agressive (nuisant à leur propre santé).

Causes d'un comportement déviant

Parmi les facteurs donnant lieu à des déviations du comportement humain, on peut en identifier plusieurs:

  1. Personnalisé. Celles-ci peuvent inclure des maladies neuropsychiatriques d'une personne, un retard dans son état de santé physique et mental, des raisons personnelles pour la violation de l'éducation familiale appropriée, ainsi que des traits de personnalité.
  2. Socio-psychologique. Les raisons de la manifestation d'un comportement déviant peuvent constituer des caractéristiques négatives de la relation des mineurs avec l'environnement (société des enfants, famille, rue).
  3. Macro-social. Causes causées par le développement socioculturel ou socioéconomique de la société.

Il convient de noter que les personnes qui sont sujettes à l’alcoolisme, à la toxicomanie mentale ou à la toxicomanie et qui ont tendance à adopter des comportements négatifs peuvent être transmises par les parents à leurs enfants. Ce comportement est souvent inhérent aux personnes qui ne sont pas en mesure de changer leur état social et mental, caractérisé par une lutte intrapersonnelle, un conflit. La psychologie du comportement déviant est principalement observée chez les personnes qui ne voient pas la possibilité de leur réalisation personnelle. Ils ne peuvent pas changer leur statut social, atteindre le but souhaité, ce qui les empêche d'accepter les normes sociales de l'ordre.

Un comportement déviant positif ne nuit pas aux autres. Des exemples de ce comportement incluent:

  1. Une personne financièrement riche est engagée dans une œuvre de bienfaisance pour l'entretien d'un orphelinat, etc.
  2. Un passant ordinaire aide la police à arrêter le voleur
  3. Le soldat refuse de tuer des civils, alors même qu'il risque d'être abaissé.
  4. Un artiste avec une pensée créative originale. La société le considère comme un étrange et excentrique.
  5. Génie, sainteté, innovation, ascèse.

Autrement dit, ce type de comportement ne nuit pas à la société, mais ne fait tout simplement pas partie du cadre social généralement accepté.

Le comportement de la personnalité déviant est diagnostiquable. Cette technique peut être exposée, ainsi que les individus ayant un comportement asocial, et une personne ordinaire, un écolier, un employé. Le but de ce diagnostic est de déterminer la propension à un comportement menaçant la société.

Diagnostiquer un comportement anormal

Le questionnaire de test conçu pour diagnostiquer cette maladie consiste en un ensemble d’échelles psychodiagnostiques spécialement créées, qui visent à mesurer la tendance d’une personne à certaines manifestations de comportement déviant. Voici un exemple de la version féminine de ce test:

  1. Je m'efforce de suivre la mode la plus moderne en matière de vêtements ou même d’être en avance sur elle.
  2. Il se trouve que je garde pour demain ce que je dois faire aujourd'hui.
  3. S'il y avait une telle opportunité, j'irais volontiers servir dans l'armée.
  4. Il arrive que je me dispute parfois avec mes parents.
  5. Pour réussir, une fille peut parfois se battre.
  6. Je prendrais un travail dangereux pour la santé s'ils le payaient bien.
  7. Parfois, je ressens tellement d'inquiétude que je ne peux tout simplement pas rester immobile.
  8. J'aime parfois bavarder.
  9. J'aime les métiers dangereux.
  10. J'aime quand mes vêtements et mon apparence agacent les personnes âgées.
  11. Seules les personnes stupides et lâches respectent toutes les règles et lois.
  12. Je préférerais que le travail lié au changement et aux voyages, même s'il met la vie en danger.
  13. Je dis toujours la vérité.
  14. Si une personne, avec modération et sans conséquences néfastes, utilise des substances qui stimulent et affectent la psyché, cela est normal.
  15. Même si je suis en colère, j'essaie de ne gronder personne.
  16. J'aime regarder des films d'action.
  17. Si je suis offensé, alors je dois me venger.
  18. Une personne devrait avoir le droit de boire ce qu'elle veut et où elle veut.
  19. Si ma copine est en retard à l'heure convenue, je reste généralement calme.
  20. Il m'est souvent difficile de fabriquer un robot dans un délai précis.
  21. Parfois, je traverse la rue où cela me convient et pas où cela devrait être.
  22. Certaines règles et interdictions peuvent être écartées si vous voulez quelque chose.
  23. Il est arrivé que je n’ai pas obéi à mes parents.
  24. Dans la voiture, la sécurité est plus importante que la vitesse.
  25. Je pense que j'aimerais pratiquer le karaté ou un sport similaire.
  26. J'aurais aimé le travail de la serveuse au restaurant.
  27. Je ressens souvent le besoin de sensations fortes.
  28. Parfois, je veux juste me faire mal.
  29. Mon proverbe décrit bien mon attitude face à la vie: «Mesurez sept fois, coupez une fois».
  30. Je paie toujours pour les transports en commun.
  31. Parmi mes connaissances, il y a des gens qui ont essayé des substances toxiques enivrantes.
  32. Je tiens toujours mes promesses, même si ce n'est pas rentable pour moi.
  33. Il se trouve que je veux juste jurer.
  34. C’est vrai, les gens qui suivent le proverbe de la vie: "Si vous ne pouvez pas, mais que vous voulez vraiment, alors vous le pouvez."
  35. Il m'est arrivé d'avoir accidentellement une histoire déplaisante après avoir bu de l'alcool.
  36. Je n'arrive souvent pas à me résoudre à poursuivre une activité après un échec insultant.
  37. De nombreuses interdictions sexuelles sont dépassées et peuvent être supprimées.
  38. Il arrive que parfois je raconte un mensonge.
  39. Il est même agréable de souffrir malgré tout.
  40. Je préférerais être d'accord avec la personne que de discuter.
  41. Si j'étais né dans l'Antiquité, je serais devenu un noble brigand.
  42. Il est nécessaire d’obtenir à tout prix la victoire dans le conflit.
  43. Il y avait des cas où mes parents, d'autres adultes ont exprimé leur inquiétude à propos du fait que j'ai bu un peu.
  44. Les vêtements devraient, à première vue, distinguer une personne des autres dans une foule.
  45. Si le film n'a pas de bagarre décente - c'est un mauvais film.
  46. Parfois, les cours me manquent.
  47. Si quelqu'un me blesse accidentellement dans une foule, je lui demanderai certainement des excuses.
  48. Si une personne m'énerve, je suis prêt à lui dire tout ce que je pense de lui.
  49. Lorsque je voyage et que je voyage, j'aime s'écarter des itinéraires habituels.
  50. Je voudrais le métier d'entraîneur d'animaux prédateurs.
  51. J'aime sentir la vitesse lorsque je conduis rapidement une voiture ou une moto.
  52. Quand je lis un roman policier, je veux souvent que le contrevenant s'éloigne des poursuites.
  53. Il se trouve que j'écoute avec intérêt une anecdote indécente mais amusante.
  54. J'aime parfois gêner et gêner les autres.
  55. Je me fâche souvent pour des bagatelles.
  56. Quand on m'objecte, j'explose souvent et je réponds brusquement.
  57. J'aime lire sur les crimes sanglants ou les catastrophes.
  58. Pour en profiter, il vaut la peine d'enfreindre certaines règles et interdictions.
  59. J'aime être dans des entreprises où je bois et m'amuse modérément.
  60. Je considère comme tout à fait normal si une fille fume.
  61. J'aime l'état qui vient quand on boit avec modération et en bonne compagnie.
  62. Il m'est arrivé d'avoir envie de boire, même si j'ai compris que ce n'était ni le moment ni l'endroit.
  63. Une cigarette dans un moment difficile me calme.
  64. Certaines personnes ont peur de moi..
  65. J'aimerais assister à l'exécution d'un criminel qui est justement condamné à la peine capitale.
  66. Le plaisir est la principale préoccupation de la vie.
  67. Si je le pouvais, j'aimerais participer à des courses de voitures.
  68. Quand je suis de mauvaise humeur, il vaut mieux ne pas s’approcher de moi.
  69. Parfois, j'ai une telle humeur que je suis prêt à commencer par se battre.
  70. Je me souviens des cas où j'étais tellement en colère que j'ai saisi la première chose qui me tombait dans la main et que je la cassais.
  71. J'exige toujours que les autres respectent mes droits.
  72. Je voudrais par curiosité sauter avec un parachute.
  73. Les effets nocifs de l'alcool et du tabac sur une personne sont grandement exagérés.
  74. Heureux ceux qui meurent jeunes.
  75. J'apprécie quand je prends un peu de risque.
  76. Quand une personne dans le feu d'une dispute a recours à des malédictions, cela est permis.
  77. Je ne peux souvent pas retenir mes sentiments.
  78. Il est arrivé que j'étais en retard pour mes cours.
  79. J'aime les entreprises où tout le monde se moque.
  80. Le sexe devrait occuper l'une des principales places dans la vie des jeunes.
  81. Souvent, je ne peux pas m'empêcher de discuter si quelqu'un n'est pas d'accord avec moi.
  82. Parfois, il m'arrivait de ne pas faire mes devoirs à l'école.
  83. Je commets souvent des actes sous l'influence d'une humeur minute.
  84. Il y a des moments où je peux frapper une personne.
  85. Les gens sont à juste titre indignés quand ils découvrent que le criminel est resté impuni.
  86. Il se trouve que je dois cacher certaines de mes actions aux adultes.
  87. Les naïfs simplets méritent eux-mêmes d'être trompés.
  88. Parfois, je suis tellement énervé que je crie fort.
  89. Seules des circonstances inattendues et un sentiment de danger me permettent de vraiment m'exprimer.
  90. J'essayerais une substance intoxicante si je savais que cela ne ferait pas de mal à ma santé et n'entraînerait pas de sanction.
  91. Lorsque je me tiens sur le pont, cela me pousse parfois à descendre.
  92. Toute saleté me fait peur ou provoque un fort dégoût.
  93. Quand je suis en colère, je veux gronder fort le coupable de mes problèmes.
  94. Je pense que les gens devraient cesser de consommer des boissons alcoolisées.
  95. J'aimerais aller faire du ski sur une pente raide.
  96. Parfois, si quelqu'un me fait mal, c'est même agréable.
  97. J'aimerais m'engager dans un bassin de plongée.
  98. Parfois, je ne veux pas vivre.

Ces échelles sont divisées en service et contenu. La personne interrogée est tenue de confirmer ou de rejeter les affirmations proposées. Le test est ensuite vérifié à l'aide de la liste de clés ci-dessous:

  1. L’échelle d’installation des réponses socialement souhaitables: 2 (non), 4 (non), 8 (non), 13 (oui), 21 (non), 30 (oui), 32 (oui), 33 (non), 38 ( non), 54 (non), 79 (non), 83 (non), 87 (non).
  2. Echelle de propension à dépasser les normes et règles: 1 (oui), 10 (non), 11 (oui), 22 (oui), 34 (oui), 41 (oui), 44 (oui), 44 (oui), 53 (oui) oui), 55 (oui), 59 (oui), 61 (oui), 80 (oui), 86 (non), 91 (oui), 93 (non).
  3. Ampleur de la dépendance à un comportement de dépendance: 14 (oui), 18 (oui), 22 (oui), 26 (oui), 27 (oui), 31 (oui), 34 (oui), 34 (oui), 35 (oui) 59 (oui), 60 (oui), 62 (oui), 63 (oui), 64 (oui), 67 (oui), 74 (oui), 81 (oui), 91 (oui), 95 (non).
  4. Échelle de propension à un comportement auto-destructeur et autodestructeur: 3 (oui), 6 (oui), 9 (oui), 12 (oui), 24 (non), 27 (oui), 27 (oui), 39 (oui), 51 ( oui), 52 (oui), 58 (oui), 68 (oui), 73 (oui), 75 (oui), 76 (oui), 90 (oui), 91 (oui), 92 (oui), 96 ( oui), 98 (oui), 99 (oui).
  5. Échelle de propension à l'agression et à la violence: 3 (oui), 5 (oui), 15 (non), 16 (oui), 17 (oui), 25 (oui), 40 (non), 40 (non), 45 (oui) ), 48 (oui), 49 (oui), 51 (oui), 65 (oui), 66 (oui), 71 (oui), 77 (oui), 82 (oui), 85 (oui), 85 (oui), 89 (oui ), 94 (oui), 101 (oui), 102 (oui), 103 (oui), 104 (oui).
  6. Échelle du contrôle volontaire des réactions émotionnelles: 7 (oui), 19 (oui), 20 (oui), 29 (non), 36 (oui), 49 (oui), 56 (oui), 56 (oui), 57 (oui), 70 (oui), 71 (oui), 78 (oui), 84 (oui), 89 (oui), 94 (oui).
  7. Échelle de propension à un comportement délibéré: 1 (oui), 3 (oui), 7 (oui), 11 (oui), 25 (oui), 28 (oui), 31 (oui), 31 (oui), 35 (oui), 48 (oui), 53 (oui), 58 (oui), 61 (oui), 63 (oui), 64 (oui), 66 (oui), 79 (oui), 93 (non), 98 (oui), 99 (oui), 102 (oui).
  8. L'ampleur de l'adoption du rôle social féminin: 3 (non), 5 (non), 9 (non), 16 (non), 18 (non), 25 (non), 41 (non), 41 (non), 45 (non), 58 (non), 61 (non), 68 (non), 73 (non), 85 (non), 93 (oui), 95 (oui), 96 (non), 105 (oui), 106 (non) 107 (oui).

Pour chaque réponse appariée, un point est attribué. Plus il y a de correspondances dans l'une des échelles, plus il est probable que l'une ou l'autre inclinaison se produise.

Ainsi, un comportement déviant ne constitue pas toujours une menace pour la société, s'il n'est pas négatif. Mais la manifestation asociale du comportement d’une personne peut être contrôlée en l’éduquant, etc.

Comportement déviant

La psychologie du comportement déviant est telle qu'une personne n'est souvent pas consciente d'agir de manière destructive.

Le comportement déviant est une forme particulière de comportement déviant, dans lequel une personne perd le concept de valeurs morales, de normes sociales et se concentre pleinement sur la satisfaction de ses besoins. Un comportement déviant implique une dégradation obligatoire de l'individu, car il est tout simplement impossible de progresser et de causer des souffrances aux autres. L'homme change littéralement sous nos yeux: il perd le sens de la réalité, une honte élémentaire et toute responsabilité.

La psychologie du comportement déviant est telle qu'une personne n'est souvent pas consciente d'agir de manière destructive. Elle ne veut pas se plonger dans les besoins des autres, elle ne se soucie pas des sentiments de ses proches. Un comportement déviant prive une personne de la capacité de penser et de raisonner de manière sensée.

Le concept de comportement déviant

Le concept de comportement déviant en sciences psychologiques est apparu grâce au travail acharné d'Emile Durkheim. Il est devenu le fondateur de la théorie de la déviation en général. Le concept de comportement déviant au début signifiait un certain décalage avec la compréhension par le public de la manière de se comporter dans une situation donnée. Mais peu à peu, le concept de comportement déviant devint proche de la compréhension des infractions et du fait de nuire délibérément à autrui. Cette idée a été complétée et développée dans ses travaux par un disciple de Emile Durkheim - Robert King Merton. Le scientifique a insisté sur le fait que le comportement déviant dans tous les cas est dicté par la réticence à se développer, à travailler sur soi-même et à profiter aux voisins. Le concept de comportement déviant fait partie de ceux qui affectent la sphère des relations humaines.

Causes d'un comportement déviant

Les raisons pour lesquelles une personne choisit pour elle-même un comportement déviant sont très diverses. Ces raisons sont parfois tellement subordonnées à la personnalité qu'elle perd la volonté, la capacité de penser raisonnablement, de prendre des décisions de manière indépendante. Les comportements déviants sont toujours caractérisés par une sensibilité, une vulnérabilité, une agressivité et une intransigeance accrues. Une telle personne exige que ses désirs soient immédiatement satisfaits et quel qu'en soit le prix. Tous les types de comportement déviant sont extrêmement destructeurs, ils rendent une personne extrêmement susceptible et malheureuse. La personnalité commence progressivement à se détériorer, perdant des compétences sociales, perdant des valeurs habituelles et même leurs propres qualités positives de caractère. Alors, quelles sont les raisons de la formation d'un comportement déviant?

Mauvais environnement

La personnalité est grandement affectée par l'environnement dans lequel elle se trouve. Si une personne est placée dans un environnement où elle est constamment humiliée et réprimandée, elle commencera progressivement à se dégrader. Beaucoup de gens deviennent simplement autonomes et cessent de faire confiance aux autres. Un environnement médiocre amène une personne à ressentir des sentiments négatifs, puis à susciter des réactions défensives contre elle. Un comportement déviant est le résultat d'un traitement cruel et injuste. Jamais des gens prospères et heureux ne feront de mal aux autres, en essayant de prouver quelque chose à tout prix. L'essence du comportement déviant est qu'il détruit progressivement une personne, révélant ainsi d'anciens griefs et des revendications inexprimées.

La raison de la formation d'un comportement déviant indique toujours qu'il est nécessaire de changer de vie. Les caractéristiques d'un comportement déviant sont telles qu'il ne se manifeste pas soudainement, pas immédiatement, mais progressivement. Une personne qui porte une agression en elle-même devient de moins en moins gérable et harmonieuse. Il est très important de changer d’environnement si l’on tente de transformer un comportement déviant en un comportement constructif.

Consommation d'alcool et de drogues

Une autre raison du comportement déviant est la présence dans la vie d'une personne de facteurs destructeurs trop négatifs. Un comportement déviant, bien sûr, ne se produit pas en soi, sans raison apparente. Il est impossible d'être en désaccord avec le fait que les substances toxiques affectent négativement notre conscience. Une personne qui consomme de la drogue est appelée à se détériorer tôt ou tard. Le toxicomane ne peut pas se contrôler, perd la capacité de voir le bien chez les gens, perd son estime de soi, il montre des attaques d'agression dirigées contre les autres. Même une personne sans éducation spéciale peut diagnostiquer un tel comportement déviant. La personnalité dégradante donne une impression de répulsion vive. Les personnes qui l’entourent ont tendance à éviter de rencontrer de tels sujets, à craindre des conséquences néfastes et simplement à s’inquiéter pour leur vie. Parfois, il suffit de regarder une personne pour établir la raison de son comportement inapproprié. Un comportement déviant déviant ne peut être caché aux yeux indiscrets. Les parents et les parents de ceux qui ont un comportement déviant ont tendance à être embarrassés et à avoir honte d'eux-mêmes, bien qu'ils souffrent eux-mêmes énormément des actes des déviants.

Souffrant de dépendance à l'alcool, il existe également des manifestations d'agression et de colère incontrôlable. Le plus souvent, cette personne est déçue d’abord par elle-même, puis par les personnes qui l’entourent. Pour diagnostiquer un comportement déviant, il suffit parfois de regarder la personne elle-même pour en déterminer l'essence. La raison pour laquelle les gens se brisent et commencent à prendre diverses substances toxiques est simple: ils ne peuvent pas réaliser leur potentiel dans le monde. Le comportement déviant d'un individu implique toujours la présence de manifestations négatives nettes qui nuisent à la vie et au bien-être des autres.

Critique constante

Il y a une autre raison pour la formation d'un comportement déviant. Si dans l'enfance un enfant est constamment critiqué pour quelque chose, alors les manifestations de déception de soi ne tarderont pas à attendre. C’est la source du doute de soi, de l’hypersensibilité à la critique, de l’instabilité émotionnelle et mentale. Une critique constante peut éventuellement mener à toutes formes et types de comportement déviant. Tous les types de comportement déviant, quelle que soit la forme d'expression, annulent tout effort visant à devenir meilleur et à s'établir dans n'importe quel domaine de la vie: vie personnelle, profession et créativité. À un moment donné, une personne cesse de croire en elle-même et en ses capacités. Il ne comprend pas les causes de son état, mais cherche la confirmation de manifestations négatives à l'extérieur. Le diagnostic du comportement déviant est un processus plutôt compliqué et qui prend du temps, qui doit être effectué par des spécialistes. Il faut être extrêmement attentif avec les enfants et les adolescents afin de ne pas briser leurs rêves, de ne pas détruire leur confiance en eux-mêmes et leur propre avenir. Les causes d'un comportement déviant peuvent être complètement différentes. Il vaut mieux prévenir le développement d'une telle déviation que d'essayer de corriger les conséquences.

Classification du comportement déviant

La classification du comportement déviant comprend plusieurs concepts importants. Ils sont tous interconnectés et se conditionnent mutuellement. Ceux qui sont proches d'une telle personne commencent d'abord à sonner l'alarme. Même un enfant peut diagnostiquer une personnalité dégradante. En d’autres termes, il n’est pas difficile de reconnaître les comportements déviants. La manifestation d'un comportement déviant est généralement perceptible pour les autres. Considérez les formes et les types de comportement déviant les plus courants.

Comportement addictif

La dépendance est le tout premier type de comportement déviant. Les dépendances chez l'homme se développent progressivement. En formant toute sorte de dépendance, il tente de compenser l'absence dans sa vie de quelque chose de très important et de précieux. Quelles dépendances peuvent être et pourquoi sont-elles si destructives pour une personne? Il s’agit tout d’abord de la dépendance chimique. L'usage de drogues, l'alcool conduit à la formation d'une dépendance stable. Après un certain temps, un homme n’imagine plus une existence confortable sans une habitude malsaine. Ainsi, les gros fumeurs disent qu’une cigarette fumée les aide à se détendre. Les personnes dépendantes à l'alcool se justifient souvent par le fait qu'un verre d'alcool vous permet de découvrir de nouvelles opportunités en vous-même. Bien sûr, ces perspectives sont imaginaires. En fait, une personne perd progressivement le contrôle de elle-même et de son état émotionnel.

Il y a aussi une dépendance psychologique. Il se manifeste en fonction des opinions des autres, ainsi que d'une concentration douloureuse sur une autre personne. Il y a des amoureux non partagés qui enlèvent beaucoup de vitalité. Une telle personne se détruit elle aussi: des expériences sans fin n’ajoutent ni santé ni force. Souvent, le désir de vivre, de se fixer des objectifs et de s'efforcer de les atteindre disparaît. Le diagnostic du comportement déviant implique l'identification rapide des signes pathologiques et la prévention de leur développement. La manifestation d'un comportement déviant doit toujours être corrigée dans tous les cas sans exception. Toute dépendance est un type de comportement déviant qui tôt ou tard conduira une personne à la destruction totale.

Comportement délinquant

Le comportement criminel ou illégal est un autre type de comportement déviant qui peut être considéré comme dangereux non seulement pour l'individu, mais également pour la société dans son ensemble. Un délinquant - celui qui commet des actes criminels - est une personne qui a complètement perdu toute norme morale. Pour lui, il n'y a que ses propres besoins d'ordre inférieur, qu'il cherche à satisfaire de quelque manière que ce soit. Diagnostiquer une telle personne peut être un coup d'oeil. La plupart des gens embrassent la peur naturelle dès qu'il y a un soupçon qu'il y a un criminel à côté d'eux. Certains types de citoyens cherchent immédiatement à contacter la police.

Le délinquant ne s’arrêtera pas devant un obstacle. Il ne s'intéresse qu'à son bénéfice immédiat et, pour atteindre un tel objectif, il est parfois prêt à prendre des risques inutiles. Les principaux signes que le délinquant est devant vous sont les suivants. Le délinquant regarde rarement dans les yeux, mentant pour se sortir d'une situation difficile. Une telle personne ne sera pas difficile à remplacer même un parent proche. Le diagnostic des délinquants est généralement traité par les autorités compétentes.

Comportement anti-moral

Le comportement anti-moral est un type particulier de comportement déviant, qui se traduit par un comportement provocant ou laid, chez l'homme. En outre, dans chaque société, différentes actions et actions seront considérées comme anti-morales. Les violations courantes de la moralité sont: la prostitution, l'insulte publique d'autres personnes, un langage obscène. Les personnes qui ne savent pas comment se comporter dans une situation donnée sont sujettes au comportement antimoral. Souvent, ils entrent dans une contradiction flagrante avec la loi, ont des problèmes avec la police. Il est assez simple de diagnostiquer un tel comportement: il attire le regard immédiatement, dès la première manifestation.

Suicide

Ce type de comportement déviant est un trouble mental. Les tentatives de suicide sont entreprises par des personnes qui ne voient pas d’autres perspectives et possibilités de continuer à exister. Tout leur semble sans signification et dépourvu de toute joie. Si une personne pense uniquement au suicide, cela signifie que sa vie peut toujours être corrigée. Il est juste allé à un point dangereux. Il est nécessaire que quelqu'un soit avec lui au bon moment et mis en garde contre cette étape irréfléchie. Le suicide n'a aidé personne à résoudre les problèmes immédiats. En se séparant de la vie, une personne se punit, tout d'abord, elle-même. Même les parents proches sont toujours réconfortés et, avec toutes leurs forces, les âmes continuent à vivre. Il est plutôt difficile de diagnostiquer les tendances suicidaires, car ces personnes apprennent à rester secrètes et réussissent de manière significative dans cette activité. Dans le même temps, les suicides potentiels ont cruellement besoin d'une assistance rapide. Malheureusement, tout le monde ne comprend pas.

Signes de comportement déviant

La tendance des psychologues à adopter un comportement déviant est déterminée par un certain nombre de caractéristiques essentielles. Ces signes indiquent directement ou indirectement que la personne est dans un état insuffisant et qu'elle peut donc être impliquée dans la perpétration de crimes ou dans une situation de dépendance. Quels sont les signes d'un comportement déviant? Par quels paramètres pouvez-vous comprendre que devant vous est un déviant? Il existe plusieurs formes d'expression négative. Vous pouvez les diagnostiquer simplement en observant les gens et en tirant les conclusions appropriées.

Agressivité

Quiconque fait quelque chose d'illégal manifestera ses pires traits de caractère. Le problème est que même les bons traits de personnalité du déviant finissent par disparaître, comme s’ils disparaissaient dans le vide et se dissolvent dans l’air. Un comportement déviant se caractérise par une agressivité, une intransigeance et une assurance accrues. Le délinquant ou tout autre délinquant tentera de défendre sa position dans tous les domaines et le fera fort. Une telle personne ne prendra pas en compte les besoins des autres, ne reconnaîtra pas d’alternative, car il n’ya que sa propre vérité individuelle. L'agressivité repousse les autres et permet au déviant de rester longtemps inaperçu de la société. Avec l'aide de l'agressivité, une personne va à ses objectifs, évite une interaction efficace avec d'autres personnes.

L'agressivité est toujours un signe de la présence de la peur. Seule une personne confiante peut se permettre d'être calme et équilibrée. Ceux dont les activités quotidiennes sont à risque seront toujours nerveux. Chaque minute, il doit rester vigilant afin de ne pas se donner par inadvertance et parfois même de ne pas détecter sa présence.

Incontrôlable

Déviant cherche à tout contrôler, mais en réalité, il devient incontrôlable et nerveux. De tension constante, il perd la capacité de raisonner logiquement, de prendre des décisions responsables. Parfois, il commence à être confus dans son propre raisonnement et à faire des erreurs importantes. De telles erreurs érodent peu à peu les forces, contribuent à la formation d'un terrible doute de soi. En fin de compte, l'incontrôlabilité peut lui rendre un mauvais service, rendre une personne agressive et retirée en même temps. Et comme tous les liens sociaux sont rompus à ce moment-là, il n'y a personne pour demander de l'aide.

Personne ne peut convaincre déviant qu'il a tort. Par sa propre incontrôlabilité, il découvre la nécessité d'être constamment en danger. En se défendant, une personne perd de plus en plus le contrôle de la situation, car elle gaspille une précieuse énergie en vain. En conséquence, il y a une rupture émotionnelle avec le soi et la personne cesse de comprendre où elle devrait aller.

Sautes d'humeur

Dans le processus d'activité vitale, le déviant a des sautes d'humeur soudaines. Si quelqu'un n'agit pas conformément au stratagème établi, le délinquant commence à adopter une approche agressive. La chose la plus intéressante est qu'il ne peut pas contrôler ses émotions. À un moment, il est joyeux et au bout d’une minute, il crie d’indignation. Le brusque changement d'humeur est dicté par la tension du système nerveux, la fatigue émotionnelle, l'épuisement de toutes les ressources internes importantes.

Le comportement déviant vise toujours à la destruction, même si au tout début d'actes illégaux, il semble à une personne qu'il a trouvé un moyen facile et insouciant de vivre. La tromperie est très vite révélée, entraînant un pouvoir de déception assourdissant. Gaieté délibérée - une illusion, pour le moment, jusqu'à ce que le temps soit soigneusement dissimulé, même au déviant lui-même. Un brusque changement d'humeur a toujours une incidence négative sur l'évolution des événements: une personne devient incontrôlable, privée de paix, de confiance et d'avenir. Il n'est pas difficile de diagnostiquer les sautes d'humeur, même la personne elle-même est capable de s'en rendre compte.

Furtif

Tout contrevenant doit toujours faire des efforts importants pour passer inaperçu le plus longtemps possible. En conséquence, le déviant a un secret qui vise à dissimuler délibérément les informations nécessaires et nécessaires. La furtivité crée la suspicion et le refus de partager vos pensées et vos sentiments avec qui que ce soit. Un tel vide émotionnel contribue au développement d'un grave épuisement émotionnel. Quand une personne ne peut faire confiance à personne dans cette vie, elle perd tout: il ne devient pratiquement plus une raison de vivre, le sens le plus nécessaire est perdu. La nature humaine est tellement arrangée que vous devez constamment avoir dans votre tête certains idéaux pour une existence confortable. Une vision du monde formée nous fait avancer vers de nouveaux défis. En l'absence de perspectives visibles, la personne commence immédiatement à se détruire et à se dégrader.

La furtivité crée un penchant pour la tromperie. Le déviant ne peut pas dire la vérité, car il vit selon des lois différentes de celles de la société environnante. Au fil du temps, la déception devient la norme et cesse complètement de se faire remarquer.

Ainsi, le comportement déviant est un problème grave qui existe dans la société moderne. Un tel phénomène doit nécessairement être corrigé dès que possible, mais sa correction semble beaucoup plus difficile, voire impossible.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie