Le plein développement personnel nécessite une influence extérieure. Cet impact peut concerner des personnes, des événements et... du stress. Nous ne sommes intéressés que par ce dernier facteur.

Le stress peut être physique et psychologique. Physique - provenir de sentiments de faim, de chaleur, de soif, de froid, d'infection, etc. Psychologiques - sont le résultat d'une forte surcharge nerveuse.

L'effet du stress sur le corps humain peut être à la fois positif et négatif. Les changements positifs conduisent à un stress pas trop fort et prolongé. Cependant, si les effets du stress sont intenses, brusques, prolongés dans le temps, ils sont destructeurs. Pour tenter de compenser l'insatisfaction interne croissante, une personne commence à consommer des substances psychoactives, de l'alcool, des drogues, modifie ses préférences sexuelles, fait des actions téméraires et se plonge dans le monde du jeu. Ce comportement ne fait qu'exacerber l'inconfort interne et ajoute des problèmes.

Si le stress a un impact négatif, il est possible de modifier plusieurs indicateurs, notamment la santé physique et mentale, le cercle social, la réussite de la mise en œuvre de projets professionnels et les relations avec le sexe opposé.

Impact du stress sur la santé

Le stress et ses conséquences sont des phénomènes directement proportionnels: plus le stress est fort et long, plus son impact négatif est grand, principalement sur la santé.

Le stress viole le rythme habituel de la vie d’une personne. En raison d'une forte surmenage nerveuse, les systèmes les plus vulnérables du corps sont sous "choc": le système cardiovasculaire, le tractus gastro-intestinal, le système endocrinien.

Développement possible de maladies telles que:

  • angine de poitrine
  • taux élevé de sucre dans le sang
  • l'hypertension
  • crise cardiaque
  • augmentation des niveaux d'acides gras
  • gastrite
  • l'insomnie
  • ulcère à l'estomac
  • névrose
  • colite chronique
  • maladie de calculs biliaires
  • dépression
  • en conséquence, diminution de l'immunité, rhumes fréquents, etc.

L'effet du stress sur le corps humain peut ne pas se manifester immédiatement, mais peut retarder l'apparition d'une maladie grave et parfois mortelle. Pas étonnant que les médecins nous avertissent que "toutes les maladies des nerfs".

Les hormones produites par le corps pendant le stress sont nécessaires pour assurer le fonctionnement normal du corps, mais le volume de ces hormones ne doit pas être élevé. Une grande quantité de ces hormones contribue au développement de diverses maladies, notamment les maladies oncologiques. Leur impact négatif est aggravé par le fait que les gens modernes mènent une vie sédentaire et utilisent rarement l'énergie musculaire. Pour cette raison, les substances actives "errent" pendant longtemps dans le corps à des concentrations élevées, ce qui maintient le corps dans un état de tension et empêche le système nerveux de se calmer.

Ainsi, une concentration élevée de glucocorticoïdes provoque la dégradation des protéines et des acides nucléiques, ce qui contribue finalement à la dégénérescence musculaire.

Dans les tissus osseux, les hormones inhibent l'absorption du calcium, réduisant ainsi la masse osseuse. Le risque d'ostéoporose, une maladie assez commune chez les femmes, augmente. Dans la peau, le renouvellement des fibroblastes est ralenti, ce qui entraîne un amincissement de la peau, contribuant ainsi à une mauvaise cicatrisation des lésions.

Les effets du stress peuvent se manifester par la dégénérescence des cellules cérébrales, un retard de croissance, la sécrétion d'insuline, etc.

En liaison avec une liste aussi longue en médecine, une nouvelle direction est apparue: la médecine psychosomatique. Il traite de toutes les formes de stress, qui jouent le rôle de facteurs pathogéniques majeurs ou concomitants qui déclenchent le développement de maladies.

Stress et cercle social

Le stress en soi n'a aucun impact sur le cercle social. Cependant, les effets du stress, exprimés lors de la restructuration psycho-émotionnelle, peuvent constituer l'un des principaux facteurs de perturbation de l'interaction avec les représentants de la société. Tout d'abord, ces violations sont associées à la réticence à maintenir la relation antérieure, ce qui conduit à un cercle d'amis restreint.

De plus, les conflits, le négativisme vif et les accès de colère sont des phénomènes courants dans cette situation, ce qui affecte naturellement les interactions avec les partenaires de communication.

En conséquence, une personne qui a connu un trouble de stress, sous l’influence de traits acquis, perd son cercle social habituel, ce qui contribue à renforcer les réactions post-poussée.

Stress et famille

Le stress et ses conséquences affectent négativement les relations familiales. Quel que soit le conjoint qui a subi les effets du stress, il existe certaines difficultés dans la famille. Ils sont associés à des violations:

  • en communication (le tempérament court, les conflits, la méfiance ne renforcent pas la communication des conjoints)
  • dans la sphère intime (incapacité de s'acquitter de dettes maritales)
  • dans les activités professionnelles (perte de travail, détérioration du bien-être matériel de la famille).

Comment éviter les conséquences négatives

Nous avons répété à maintes reprises que la force de la personnalité ne réside pas dans la capacité de "se cacher" du stress, mais dans la capacité de contrôler sa condition. C'est cette capacité qui protégera plus tard les effets néfastes des situations stressantes. Il existe une masse de techniques pour restaurer un état psycho-émotionnel normal.

  1. Tout d’abord, après avoir souffert d’un effort excessif nerveux, «laissez-vous aller» devrait être. Un outil efficace est un exercice consistant en un cri puissant. Pour le remplir, une condition est nécessaire: garantir la confidentialité afin de ne pas effrayer les autres. Vous pouvez aller sur la nature et là dans son sein, jeter tout ce qui s'est accumulé. Pour ce faire, vous devez vous concentrer sur les émotions négatives et sur les forces à crier. Vous pouvez crier n'importe quel son ou mot. Trois approches suffisent.
  2. Restaure bien les exercices de respiration d'équilibre interne. La relation entre la respiration et la condition humaine est établie depuis longtemps. Par exemple, au moment de la grande frayeur, il intercepte le souffle. En rétablissant le rythme respiratoire normal, il est possible de rétablir l'état émotionnel. Il y a une masse de toutes sortes de gymnastique. Pour se calmer, il est nécessaire d'inspirer lentement par le nez en retenant légèrement la respiration pendant quelques secondes, puis d'expirer lentement, mais en se coupant déjà la bouche. Cet exercice est bien combiné avec des exercices pour détendre les parties du corps ou les muscles du visage.
  3. Aide à faire face aux effets de l'activité physique stressante. Il peut s’agir d’activités sportives (jeux d’équipe ou exercices individuels) ou de travaux ménagers ordinaires qui vous permettent de vous déplacer activement (nettoyage à la vadrouille, désherbage du jardin). En outre, grâce aux efforts déployés par les muscles du corps pour éliminer les produits de stress inutiles qui se forment dans ses tissus, ces exercices distraient les pensées désagréables.
  4. Le soutien des êtres chers est d’une importance capitale pour surmonter les conséquences du stress. La capacité de parler, de rejeter les pensées accumulées et d'obtenir en même temps l'approbation, permettra de «soigner» le traumatisme.
  5. Soulager le corps des hormones du stress un bon bain russe.
  6. Le pouvoir de l'art aide à faire face. Le chant, la musique, la danse affectent les émotions, soulagent les tensions, vous permettent d'exprimer des sentiments. De plus, chanter et danser contribuent à la normalisation de la respiration (nous en avons parlé plus haut) et augmentent l'activité physique, dont le rôle est inestimable dans le traitement anti-stress.

Ainsi, il est possible de faire face aux stress et à leurs conséquences sans nuire à la santé et à la perte des liens sociaux. Il est important de vouloir cela et de connaître certains secrets avec lesquels nous partageons. Une fois que vous aurez vaincu ce «monstre», vous pourrez vous promener dans la vie avec le sentiment d'être un gagnant et un maître de votre vie.

Les effets négatifs du stress prolongé

1) Maladies psychosomatiques et stress

Les maladies psychosomatiques sont des maladies dans le développement desquelles des facteurs psychologiques jouent un rôle prépondérant, notamment le stress psychologique. L'ensemble classique des maladies psychosomatiques comprend l'asthme bronchique, l'hypertension, la thyrotoxicose, l'ulcère duodénal, la colite ulcéreuse, la neurodermite, la polyarthrite rhumatoïde et plusieurs autres maladies.

2) Syndrome post-traumatique

Le trouble de stress post-traumatique (SSPT) se manifeste chez les personnes qui ont subi l'impact d'un événement «qui dépasse les expériences humaines ordinaires et qui est extrêmement stressant pour toute personne».

11. Causes subjectives du stress psychologique

Il existe deux groupes de causes subjectives de stress. Le premier groupe est associé à une composante relativement permanente de la personnalité d’une personne, tandis que le deuxième groupe de causes de stress est dynamique. Dans les deux cas, le stress peut être causé par une inadéquation entre les événements attendus et la réalité, bien que les programmes de comportement humain puissent être à long terme ou à court terme, rigides ou dynamiques.

1) L'incohérence des programmes génétiques avec les conditions modernes

Bon nombre de nos stress et problèmes seront plus clairs si nous nous rappelons l'évolution de l'homme et de son cheminement historique, de l'état sauvage au sein de la civilisation. Les scientifiques ont maintenant fermement établi que La plupart des réactions aux effets biologiques et physiques sont de nature réflexe et sont génétiquement programmées au niveau de l'ADN. Le problème est que la nature a préparé une personne aux moyens de subsistance dans des conditions d'effort physique accru, de jeûnes périodiques et de changements de température, tandis que la personne moderne vit dans des conditions d'inactivité physique, de surconsommation et de confort thermique.

2) Stress de la mise en œuvre de programmes parentaux négatifs

Certains programmes de comportement sont intégrés dans la tête d’un enfant par ses parents, ses enseignants ou d’autres personnes, alors que son esprit se distingue toujours par une suggestibilité accrue. Ces programmes sont appelés «attitudes inconscientes», «principes de vie» ou «scénarios parentaux» et peuvent jouer un rôle très important dans la vie future d'un individu.

3) Stress causé par la dissonance cognitive et les mécanismes de défense psychologiques

Comme nous l'avons déjà compris ci-dessus, La source de nombreux stress réside dans les émotions d'une personne, qui la provoquent par des réactions spontanées malgré la voix de la raison, qui tentent d'évaluer calmement et rationnellement une situation particulière.

4) Stress associé aux attitudes et croyances inadéquates de l'individu

Optimisme et pessimisme

L’optimisme et le pessimisme sont des attitudes assez communes de la conscience, c’est-à-dire la tendance à voir de bons ou de mauvais moments dans les phénomènes du monde qui nous entoure. En fait, il y a très peu d’optimistes ou de pessimistes prononcés et la plupart des gens se situent près d’un certain point central, s’éloignant de celui-ci conformément aux lois de la distribution normale.

Attitudes politiques et religieuses

Assez souvent, les attitudes idéologiques de l’individu, qu’il soit politique ou religieux, sont une source de stress. De tels stress se généralisent à l'ère des changements socio-économiques (qui incluent une variété de révolutions, de réformes et de "restructurations"), Cependant, même dans des périodes relativement stables de l'existence de la société, ces stress se produisent assez souvent.

5) Impossibilité de satisfaire le besoin réel

Actuellement, le schéma le plus célèbre et le plus simple qui décrit l'organisation des besoins humains est la «pyramide» d'Abraham Maslow. Selon ce schéma, à mesure que les besoins biologiques «inférieurs» sont réalisés, une personne essaie de satisfaire ses besoins sociaux, puis spirituels, et, selon Maslow, le besoin humain le plus criant est son désir de se réaliser lui-même.

6) Stress dû à une mauvaise communication

Il existe de nombreuses causes de stress lors de la communication.

Une des sources les plus importantes de stress de communication est le conflit, c’est-à-dire l’interaction de deux personnes ou plus dont les besoins dans cette situation semblent être incompatibles avec les participants à l’interaction.

7). Stress de la réalisation inadéquate de réflexes conditionnés

D'autres programmes sont développés dans le processus de la vie - ce sont les réflexes dits conditionnés découverts par I. P. Pavlov. Maîtrisant l'habitat, notre cerveau apprend à reconnaître les signaux indiquant la survenue d'événements importants pour le corps. Ainsi, le fracas de plats avant le dîner provoque la sécrétion de suc gastrique, et l’apparition de la porte de la salle de réception du patron sévère accélère le rythme cardiaque. Celles-ci peuvent être des réactions utiles qui nous aident à nous préparer à l’avenir pour les événements à venir (seul l’aspect du stade prépare son corps à participer au concours), mais des réflexes parfois conditionnés empêchent les gens de vivre.

8). Incapacité à gérer le temps (stress et temps)

Des délais inadéquats comme cause de stress

Assez souvent, la cause du stress est due aux frontières temporelles de l’état psychologique excessivement floues. Cela se produit lorsqu'une personne accorde trop d'importance émotionnelle au passé ou au futur.

Stress résultant d'une utilisation inefficace du temps et de son dépassement

Selon le célèbre psychologue américain A. Elkin, vous devriez apprendre à gérer votre temps, sinon le temps vous contrôlera. A. Elkin souligne les signes suivants qu'une personne est stressée à cause d'une utilisation inefficace du temps:

+ le sentiment de hâte constante;

+ manque de temps pour les affaires préférées et la communication avec la famille;

+ manque de planning horaire clair;

+ incapacité à déléguer l'autorité à d'autres personnes;

+ incapacité de refuser des personnes qui prennent votre temps;

+ sensation récurrente de perte de temps.

Comment faire face aux effets du stress prolongé

Une situation stressante prolongée ne passe pas sans laisser de traces pour le corps. Les effets du traumatisme affectent différents niveaux de la vie. Le stress devient la cause du développement de nombreuses maladies, la sphère mentale en souffre, le comportement change. L'activité mentale et la créativité sont réduites. Les moments négatifs affectent différents domaines, parfois le résultat du stress conduit une personne à un déséquilibre de vie. Comment réduire l'influence des expériences nerveuses? Le rétablissement après une situation stressante est nécessaire pour revenir à une activité complète.

Effets indésirables du stress

Le corps après le stress subit des effets à trois niveaux. Les conséquences d'une expérience nerveuse se manifestent de la manière suivante:

  • manifestations physiologiques;
  • troubles psychologiques;
  • changements de comportement.

Au niveau physiologique, le travail de tous les organes et systèmes est altéré. Les expériences à long terme déforment le travail du corps, il subit une surcharge et échoue. Les endroits les plus vulnérables sont l’estomac, le cœur et la peau. La cause de nombreuses maladies réside dans le stress chronique. De plus, le sommeil est perturbé, la léthargie est présente et l'efficacité diminue.

Et quelles sont les conséquences psychologiques?

  1. Après des expériences nerveuses, la sphère émotionnelle change. La dysthymie est la maladie la plus grave. Dans ce cas, la personne perçoit le monde en noir, il y a des pensées suicidaires. Les perturbations émotionnelles incluent également l'anxiété, l'instabilité de l'humeur, l'inadéquation des émotions et l'apathie.
  2. Au milieu du stress, la mémoire, l'attention et les capacités intellectuelles sont réduites. Les expériences mentales se reflètent dans la sphère mentale, il est parfois difficile pour une personne de résoudre des tâches simples et d'identifier des chaînes logiques.
  3. Diminution de l'estime de soi, doute de soi. Le stress chronique mine l’état de confiance, une personne minimise ses capacités et ne croit pas en elle-même. Restaurez le niveau d'estime de soi souhaité après un stress difficile.
  4. Conflit accru et irritabilité. Même des circonstances insignifiantes rendent furieux.

Dans le contexte de stress nerveux, on modifie les comportements. La personne évite la communication ou la refuse, le comportement alimentaire, les intérêts changent. Il existe des moyens destructeurs de réduire le stress: tabagisme, alcool, consommation de substances toxiques.

Maladie après stress

La tension nerveuse à long terme est le facteur principal de l'apparition de diverses maladies. Le corps est affaibli et devient facilement susceptible aux maladies. Les maladies les plus courantes sont:

  • cardiovasculaire;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • maladies associées à une diminution de l'immunité.

Le stress exacerbe les maladies existantes. Les médecins notent qu'après une forte tension nerveuse, les maladies chroniques sont exacerbées et la susceptibilité aux infections augmente. Le corps devient plus sujet aux blessures.

Parfois, le traitement des maladies doit être accompagné d'une consultation avec un psychothérapeute, car les préparations médicales ont un effet à court terme.

Dans certains cas, la maladie disparaît d'elle-même après réduction du facteur de stress.

Comment soulager la maladie et sortir des expériences chroniques avec des pertes minimales? Existe-t-il un remède contre le stress? Considérez quelques façons. Qu'est-ce qui aidera à restaurer un sentiment de joie?

Sédatifs

Les médicaments apaisants aident à soulager les effets physiologiques et émotionnels du stress. Le traitement avec des sédatifs forts n'est prescrit que par le médecin, en fonction du tableau général de la maladie et de l'état de la personne. Vous pouvez appliquer indépendamment des produits contenant des ingrédients naturels à base d'herbes.

Liste des sédatifs naturels:

  1. Camomille. Cette herbe soulage la nervosité légère, l'irritabilité, restaure le corps après l'anxiété de la journée.
  2. Melissa Moyens avec cette herbe bien agir sur les processus de sommeil et calmer après une journée nerveuse.
  3. Valériane Le remède le plus connu avec un minimum d'effets secondaires. Cette plante est considérée comme un antidépresseur d’origine végétale, le corps la tolère bien.
  4. Passiflore Insomnie, surmenage, irritabilité. Passiflore apaise doucement et vous permet de faire face aux conséquences après des expériences émotionnelles.

Il est souhaitable de coordonner les médicaments plus puissants avec le médecin, car ils ont des contre-indications. L'auto-traitement ne donne pas toujours des résultats et peut nuire. Les médicaments anti-stress comprennent:

  • L'afobazole;
  • Phenibut;
  • Le phénazipam;
  • Persen;
  • Adaptol;
  • Novopassit.

Psychothérapie

En cas de stress chronique, il est conseillé de faire appel à un psychothérapeute. Qu'est-ce qui est inclus dans le traitement de psychothérapie?

  1. Thérapie de Gestalt. Après des expériences nerveuses, le corps est affaibli. Au cours de la thérapie, on aide le patient à se concentrer sur tous les aspects de son état. Le stress laisse des traces chez une personne: tension musculaire, posture, expressions faciales, changement de démarche. Dans le processus de travail, une personne est consciente de elle-même et évolue.
  2. Thérapie cognitivo-comportementale. À la suite de ce travail, une personne modifie son attitude vis-à-vis du problème, cherche une alternative et fixe un nouvel état de la vie ordinaire.

Recommandations générales

Comment se rétablir après un traumatisme? Essayez des recommandations simples - dormir, faire de l'exercice, prendre un bain chaud. Le corps est restauré, le système nerveux revient à la normale.

Il est important d'ajuster la nutrition en utilisant des aliments sains. Le yoga, les techniques respiratoires et la communication avec les animaux aideront à rétablir l'équilibre.

Il vaut la peine de refuser des substituts - il s’agit d’un ordinateur, d’une télévision. Assurez-vous de renoncer à l'alcool et au tabac.

Vidéo: Olga Kostenko, psychologue, «Blessures mentales: oubliez ou guérissez.»

Quelles peuvent être les conséquences du stress

Le stress a un impact négatif sur toute la vie d'une personne moderne, affectant sa santé psychologique et physique. Les effets du stress incluent une perturbation du travail des organes vitaux, une réduction des défenses naturelles de l'organisme. Il est nécessaire de comprendre le mécanisme de l'impact du stress et la possibilité d'éviter une influence pernicieuse.

Impact du stress sur la santé humaine

L'ensemble du corps souffre de stress, en particulier les effets d'un choc nerveux affectent l'état de santé général. De plus, l'impact négatif ne se termine pas avec la fin de l'impact des facteurs de stress, il ne fait que commencer.

Le stress et ses conséquences

Les symptômes de stress sont très vagues, il est souvent impossible d'associer les symptômes aux effets d'une tension prolongée ou grave à court terme. Avec des signes individuels, une personne se tourne vers des spécialistes restreints qui tentent de guérir une conséquence sans éliminer la cause des maladies qui en résultent.

Les conséquences d'un stress grave peuvent être exprimées dans les symptômes suivants:

  • augmentation de la pression, insuffisance cardiaque;
  • maux de tête, vertiges;
  • perturbation du système immunitaire;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • changements dans l'état de la peau, des cheveux, des ongles;
  • attaque de panique.
Effets du stress

Les effets du stress sur les femmes comprennent les rapports sexuels avec facultés affaiblies, le manque d'intimité, la douleur pendant les rapports sexuels, les démangeaisons et les brûlures, ainsi que les symptômes du muguet. Dans certains cas, il peut y avoir des problèmes avec le cycle menstruel. Tous ces signes indiquent le traumatisme causé par la tragédie. Un traitement complet basé sur une aide psychothérapeutique peut aider.

Liste des maladies possibles

Un stress important peut avoir des effets imprévisibles. Le coup est appliqué sur le plan physique et émotionnel.

Conséquences sur la santé mentale

Du côté du système nerveux, des violations de la nature suivante se produisent:

  • anxiété accrue;
  • irritabilité;
  • névrose;
  • instabilité émotionnelle;
  • l'intolérance;
  • sur l'excitation;
  • l'hypocondrie;
  • panne;
  • la dépression;
  • fatigue
  • l'insomnie;
  • altération de la mémoire.

Une personne subit des crises d’agressivité inexplicables, souvent incontrôlées, des sautes d’humeur, perd de l’intérêt pour les choses habituelles qui lui ont plu auparavant.

Effets sur la santé physique

L'effet sur une personne d'un stress constant est le suivant.

  • Augmentation de la glycémie. Il est nécessaire que le corps reçoive de l'énergie. Mais à stress constant, le niveau de sucre augmente constamment, la tension conduit à une perturbation des organes internes, en particulier du pancréas, elle cesse de faire face à ses fonctions, ce qui conduit au développement du diabète.
  • Pour la production de leucocytes se rencontre le thymus, qui souffre également de stress. Avec une diminution de l'immunité, ce corps est réduit de manière incontrôlée, ce qui entraîne une perturbation de la formation de leucocytes. Cela réduit davantage les défenses de l'organisme.
  • Avec la libération d'adrénaline, les capillaires se dilatent et éclatent avec une forte tension nerveuse. Cela provoque la formation d'hématomes, la stagnation du sang. La surface de la peau devient anormalement pâle avec une teinte bleuâtre. L'approvisionnement en sang des organes est également perturbé.
  • Une tension musculaire involontaire entraîne la destruction des tissus au niveau cellulaire. L’alternance régulière de tension et de relaxation affecte négativement le travail des organes internes. Les glucostéroïdes, accumulés dans le tissu musculaire, contribuent à la dégradation des protéines et des acides nucléiques, ce qui conduit à la dégénérescence.
  • Les troubles métaboliques souffrent des cellules, elles accumulent des toxines qui provoquent une intoxication du corps. La conclusion de leur voie naturelle est difficile. La croissance cellulaire est altérée, la peau devient plus fine, facilement endommagée, les plaies guérissent longtemps. Les os souffrent également d'un manque de calcium, leur fragilité augmente et l'ostéoporose se développe.

Sur fond de tension émotionnelle constante, un terrain fertile pour le développement de maladies oncologiques se pose. Le stress provoque des problèmes avec le tractus gastro-intestinal, provoque des ulcères d'estomac. C'est le principal facteur de risque qui provoque des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, de l'hypertension et de l'angine.

La complexité de la situation réside dans le fait que l'homme moderne mène une vie peu active. Les substances biologiquement actives sont stockées dans le corps à des concentrations élevées pendant une longue période, ce qui empêche les nerfs et le corps de se calmer en raison du manque d'activité musculaire.

Mode de vie inactif

Les réactions destructives sont causées non seulement par un stress prolongé mais également à court terme. Il est prouvé qu'un choc fort ponctuel a un impact négatif sur une longue période après une exposition. Dans ce cas, les effets du stress sont irréversibles, dans certains cas, la destruction des cellules du cerveau.

Comment éviter les conséquences négatives

Avec une situation de fort stress émotionnel devrait apprendre à faire face par eux-mêmes. La règle principale est de ne pas "cacher" le stress, de ne pas prétendre que rien ne se passe, mais d'appliquer certaines pratiques qui vous permettront de vous en sortir. Cette capacité aidera dans de nombreuses situations difficiles à rester en santé et à devenir un gagnant.

Après le stress, il faut soulager les tensions, céder le pas aux émotions, ne pas tout garder pour soi. Entrer efficacement dans la nature et faire tout ce qui s'est accumulé à l'intérieur.

Par exemple Pour ce faire, vous devez collecter toute la négativité et crier de toutes vos forces. Une seule marche suffit pour obtenir un soulagement.

Excellente aide à soulager la tension des exercices de respiration anti-stress. L'état émotionnel dépend directement de la respiration, il existe de nombreuses options pour la pratique. Parfois, il suffit de prendre quelques respirations profondes, de retenir votre souffle pendant quelques secondes et d’exhaler lentement. Cet exercice simple est bien combiné avec la relaxation.

L'activité physique est un moyen efficace et efficace de gérer les effets négatifs du stress. En même temps, il n’est pas nécessaire de courir au gymnase, il suffit de faire une petite promenade ou de faire un travail monotone: laver les sols, laver la vaisselle et traiter les fleurs. Prendre soin des plantes d'intérieur est extrêmement apaisant.

L’excellente tension de stress est une activité favorite: tricoter, broder, danser, dessiner, chanter. Une thérapie anti-stress est impossible sans la participation du pouvoir de l'art. Attirer l'attention sur de bonnes choses réduit le stress. L'essentiel est de ne pas plonger en soi, ne reste pas seul avec le problème.

Soutien aux proches

Prévenir les effets du stress est impossible sans le soutien de proches. Une personne a besoin de partager des problèmes, de rejeter son anxiété, de parler d'une situation difficile. Ayant des problèmes partagés, ils ne semblent plus si désespérés, une personne se sent soulagée.

Si vous-même ne pouvez pas éviter les effets négatifs du stress, vous devriez contacter un psychologue. Mais pendant le traitement, dans tous les cas, vous devez prendre soin de vous, effectuer des exercices physiques simples, maintenir un régime alimentaire sain, abandonner les mauvaises habitudes. Tout cela dans un complexe permettra de traverser des moments difficiles sans conséquences négatives importantes pour la santé.

3.3. Les effets négatifs du stress prolongé

3.3. Les effets négatifs du stress prolongé

3.3.1. Maladies psychosomatiques et stress

Les maladies psychosomatiques sont des maladies dans le développement desquelles des facteurs psychologiques jouent un rôle prépondérant, notamment le stress psychologique. L’ensemble classique des maladies psychosomatiques comprend l’asthme bronchique, l’hypertension, la thyrotoxicose, l’ulcère duodénal, la colite ulcéreuse non spécifique, la neurodermite, la polyarthrite rhumatoïde et de nombreuses autres maladies @@@@@ 3, ​​4, 6, 9 #####. Les facteurs psychologiques jouent un rôle important dans d'autres maladies: migraines, troubles endocriniens, néoplasmes malins. Cependant, il est nécessaire de faire la distinction entre la vraie psychosomatose, dont l'apparition est déterminée par des facteurs mentaux et dont le traitement doit être principalement destiné à leur élimination et à leur correction (psychothérapie et psychopharmacologie), et les autres maladies, y compris les maladies infectieuses, dont les facteurs psychiques et comportementaux ont un impact significatif et qui changent de manière non spécifique. résistance de l'organisme et qui, dans ce cas, ne sont pas la cause première de leur apparition. Plusieurs hypothèses expliquent l'origine des maladies psychosomatiques (Fig. 22).

Selon l'un d'entre eux, les maladies psychosomatiques sont le résultat d'un stress causé par un psychotraumatisme durable et insurmontable.

Une autre hypothèse relie l’apparition de symptômes psychosomatiques à un conflit interne entre la même intensité, mais des motifs multidirectionnels de l’individu. Des conflits de contenu différent provoquent certains types de maladies.

Ainsi, l'hypertension est associée à la présence d'un conflit entre un contrôle social élevé du comportement et le besoin insatisfait de l'individu au pouvoir. L'ulcère duodénal est associé à un besoin inacceptable de protection et de favoritisme pour l'auto-perception. Selon la logique de ce concept, si un estomac fait mal - une personne ne digère pas quelqu'un ou quelque chose dans sa vie, un mal de gorge (mal de gorge) - une personne n'exprime pas ses revendications, ses jambes - une personne ne veut pas aller quelque part, par exemple, pour travailler etc. Voici comment, par exemple, dans le cadre du concept psychanalytique, le diabète sucré se développe: les conflits intrapersonnels non résolus sont compensés par la satisfaction de l'acte de manger, ce qui conduit à la formation d'une formule symbolique - la nourriture est égale à l'amour. Cela conduit à une hyperglycémie stable, ce qui affaiblit l'activité sécrétoire des îlots pancréatiques de Langerhans. En conséquence, la nourriture est identifiée avec l'amour et l'état de faim augmente, quel que soit le repas. Métabolisme "affamé" formé, qui correspond au métabolisme d'un patient diabétique. Les peurs inconscientes conduisent à une réponse constante de type «lutte au vol» et sont accompagnées d'une hyperglycémie. En l'absence de stress psychologique, le diabète peut se développer à partir de l'hyperglycémie initiale @@@@@ 7 #####.

Selon la troisième hypothèse, le conflit insoluble de motifs (ainsi que le stress irrécupérable) engendre finalement une réaction de capitulation, l’abandon du comportement de recherche, qui constitue la condition préalable la plus courante pour le développement des maladies psychosomatiques.

Cela se manifeste sous la forme d'une dépression manifeste ou masquée. Dans le contexte de la réduction résultante de la résistance du corps aux facteurs environnementaux défavorables, le travail d’un organe donné est perturbé selon le principe du «lien faible», qui est causé par des facteurs génétiques ou des maladies (lésions) en cours de ontogenèse.

Fig. 22. Hypothèses décrivant la survenue de maladies psychosomatiques.

Ainsi, selon ce schéma, le stress est l’un des facteurs déterminants du développement des maladies psychosomatiques et son rôle déterminant dans ce processus a été prouvé non seulement par des observations cliniques, mais également par des expériences sur différents types d’animaux. Les expériences menées sur des singes, considérés comme le modèle expérimental le plus proche de l'homme, ont été particulièrement révélatrices.

Ainsi, dans une expérience, le chef d’un groupe de singes qui, dans son statut, mangeait généralement plus tôt que d’autres, a été séparé du reste des animaux et avant que ses yeux ne commencent à nourrir d’autres singes avant lui. Après un certain temps, le chef a développé une hypertension. Dans une autre expérience, deux singes adultes ont été placés côte à côte sur des chaises spéciales qui limitent les mouvements. Les deux singes ont simultanément reçu un court choc électrique toutes les 20 secondes. Des leviers ont été placés devant les singes, et l'un des singes était relié à un circuit électrique, ce qui pouvait interrompre la stimulation, tandis que chez le second singe, le levier n'était pas connecté à l'électrostimulateur. Très vite, le premier singe («responsable») a appris à interrompre les chocs électriques en appuyant sur le levier, mais un travail aussi intense et responsable a entraîné une augmentation de l'acidité de son suc gastrique. Après 23 jours de travail dans le mode «six heures d'exposition actuelle - six heures de repos», le singe «responsable» est décédé des suites d'un ulcère duodénal. À ce moment-là, le deuxième singe («non responsable») n'a pas trouvé de signes de lésions intestinales, bien qu'il ait reçu le même nombre de décharges électriques que le premier singe. [25]

Chez l'homme, le stress émotionnel peut avoir des conséquences encore plus graves, notamment le développement d'un cancer. Ces dernières années, des chercheurs de la Houston Medical School (États-Unis) ont obtenu des preuves convaincantes que le stress peut provoquer des troubles de l'appareil génétique, augmentant ainsi les risques de cancer @@@@@@ 25 #####. Comme le notent les auteurs nationaux, «connaissant les effets pharmacologiques des stéroïdes, leur action directe sur le génome humain, on peut supposer que leur libre circulation pendant une longue période ou leur concentration corporelle élevée sont la cause directe de nombreuses maladies psychosomatiques» @@@@@ 19 c. 344 #####.

Le scientifique russe Yu. N. Korystov écrit: «Nous sommes entrés dans une ère où le stress joue un rôle déterminant dans les maladies humaines: jusqu'à 90% de toutes les maladies peuvent être associées au stress. Le stress émotionnel est la principale cause des lésions cardiovasculaires, de la névrose, de certaines maladies de l’estomac et de l’intestin, augmente le risque de contracter une maladie infectieuse et en complique l’évolution. À ce jour, la plupart des chercheurs s'accordent pour dire qu'un stress excessif résultant de conflits ou de situations désespérées et accompagné de dépression, d'un sentiment de désespoir ou de désespoir augmente les risques de nombreuses tumeurs malignes » c. 636 #####.

En plus des maladies psychosomatiques proprement dites, les psychophysiologistes distinguent les affections limites, qu’ils définissent comme les premières étapes du développement de la détresse, découlant de l’action à long terme de divers facteurs de stress et caractérisées par des troubles somatiques inconfortables. Il est noté qu’une des caractéristiques de cette étape est le «déguisement» de l’une ou l’autre des maladies graves, ce qui oblige une personne à s’adresser à divers centres de diagnostic à orientation thérapeutique jusqu’à ce qu’elle rencontre un psychologue ou un psychiatre expérimenté ».

Les effets du stress prolongé

L'augmentation de la nervosité, l'agressivité et l'apathie sont les symptômes les plus courants du stress prolongé. Un stress prolongé sur le psychisme entraîne les conséquences suivantes: la physiologie, l'état moral d'une personne, ses relations sociales en souffrent.

L'apathie est l'une des manifestations du stress prolongé

Les conséquences du stress dépendent de la tolérance au stress de la personne, de l'occupation et du statut de la personne. Le stress à long et à court terme peut changer le comportement et le caractère d'un homme, d'une femme, d'un adolescent ou d'un enfant.

État de stress

Les conséquences d'une telle condition surviennent après une longue charge sur le système nerveux. Le système nerveux central fonctionne selon deux processus: la relaxation et l'état d'éveil. La violation d'un processus entraîne un certain nombre de symptômes: irritabilité, maux de tête, insomnie, confusion et agressivité. Les conséquences d'un stress grave sont des changements comportementaux chroniques, traités avec des tranquillisants, des sédatifs et une psychanalyse profonde.

Qu'est-ce qui cause le stress? La réaction du corps humain est imprévisible. La symptomatologie des effets dépend de la vie, de l’habitat et des facteurs déclenchant le stress. Quel est le stress dangereux:

  • changements irréversibles de l'identité de la victime;
  • pathologies des organes internes;
  • le développement de troubles mentaux;
  • violation de l'adaptation;
  • la destruction de la relation entre la personne stressée et son environnement.

Le stress et ses conséquences dépendent de la fréquence des facteurs de stress (événements, personnes, souvenirs qui effraient une personne). La peur est normale. La protection émotionnelle à court terme crée un préjudice minime pour le corps.

Le stress constant est dangereux pour la santé mentale et physiologique: plus une personne a peur, plus il est difficile de se débarrasser de sa cause fondamentale.

Causes du stress

Les émotions négatives apparaissent dans le contexte de situations difficiles de la vie. Des facteurs héréditaires, une altération hormonale du corps, des changements physiques, un stress psycho-émotionnel, une violation du régime quotidien, des problèmes relationnels peuvent être les causes d'une situation morale difficile.

Éviter les causes du stress dans le monde moderne ne réussira pas, mais il appartient à chacun de développer une résistance au stress.

Les réactions protectrices du corps peuvent être ajustées à l'aide d'exercices de respiration, de sport, de yoga ou d'autres activités nécessitant une concentration d'attention et de force.

Réponse au stress

La réaction au stress est la conséquence à laquelle on doit faire face. Les attaques de panique ou l'insomnie fréquentes créent des conditions préalables au développement d'un trouble mental. La fréquence des maladies humaines dépend de la fréquence des réactions au stress. Un corps affaibli ne peut résister à la moindre menace: maladies infectieuses ou virales. Symptômes de stress:

  • palpitations cardiaques;
  • maux de tête;
  • confusion
  • perte de mémoire;
  • transpiration accrue;
  • douleur à la poitrine et au coeur;
  • crampes abdominales;
  • des frissons;
  • troubles de la parole.

Le mal de tête est l’un des symptômes de la tension nerveuse.

Les symptômes peuvent provoquer des odeurs, des sons, des souvenirs ou des hallucinations après un événement traumatique. La "contrariété" est terminée, mais des signes de peur persistent.

L'expérience négative vécue amène le psychisme à se défendre: une personne tombe dans l'apathie forcée, s'échappe (le cerveau bloque partiellement les souvenirs ou déforme la perception de la réalité). Se débarrasser des effets du stress aide la psychanalyse et une série d'exercices.

Effets du stress sur la santé

Le stress et ses conséquences sont des concepts dépendants: une blessure grave dure plus longtemps. L'état de stress perturbe le rythme de la vie. Il est difficile pour le patient de s'orienter dans ce qui se passe, de se remettre d'un stress grave sans ressentir une dévastation. Souffrir de stress mental et des organes internes de la victime: le système cardiovasculaire, l'estomac et les intestins, le système endocrinien.

Le corps humain s'affaiblit et l'irritabilité se transforme progressivement en apathie. Les personnes stressées par leur travail ou qui ont des problèmes personnels semblent indifférentes à leurs proches et au monde qui les entoure. En raison de la tension constante, le sommeil est perturbé: le cerveau ne se détend pas, la confusion apparaît et la gravité des réactions s’affaiblit.

Maladies psychosomatiques

Les effets psychosomatiques d'un état de stress important se manifestent dans le contexte d'une immunité affaiblie. Une activité réduite et un manque d'appétit épuisent le corps: une immunité réduite ne peut pas résister aux maladies. Les conséquences d'un fort stress émotionnel:

  • accident vasculaire cérébral;
  • ulcères de l'estomac et de l'intestin;
  • insomnie chronique;
  • concentration réduite;
  • la migraine;
  • la dépression;
  • dysfonctionnement sexuel;
  • l'asthme;
  • athérosclérose.

Les pathologies émergées dépendent de l'état du corps humain avant le stress ressenti. L'augmentation de l'anxiété, de l'agressivité et de la névrose s'accompagne d'une inflammation des maladies chroniques. L'eczéma et la dermatite surviennent chez les personnes qui ne peuvent pas gérer des pensées perturbantes.

Le stress est une maladie mentale, telle que le syndrome de traumatisme pénétrant à personnalité double. Pour les personnes malades, la réalité change, s'adapte à leurs peurs.

Les enfants survivants de violences domestiques souffrent du syndrome de manque d'attention: l'enfant présente des symptômes de maladie contractée. Au fil du temps, ce syndrome se développe en graves maladies chroniques. L'état de stress réduit l'activité professionnelle. Au cours du traitement à domicile et de la prise de sédatifs, la conductivité des neurones du cerveau est réduite. La mémoire est altérée, la capacité de travail est réduite, la concentration est perdue.

L'asthme peut être de nature psychosomatique.

Fatigue chronique et stress chronique

En psychologie, il existe trois types de réponses comportementales humaines au stress. La première réaction est généralement appelée «pied sur gaz» - une personne est en colère et constamment agitée. Sous la pression des circonstances, il bout littéralement, seules les émotions négatives surgissent en lui. Le deuxième état - «pied sur le frein» - est caractérisé par l'isolement et le retrait de la victime du monde extérieur. Il se ferme, se cache derrière un masque d'indifférence. La dernière et la plus dangereuse réaction au stress est «les pieds sur les deux pédales». L’homme est tendu et contraint, il est difficile pour lui de s’éloigner, mais il n’est pas capable de rejeter des émotions.

Le stress chronique se produit à l’arrière-plan de toute réaction du corps: la durée des symptômes d’une affection grave est un facteur déterminant. Le corps est épuisé par des émotions violentes et tente d'échapper à la conscience. Les longues charges mènent à un épuisement émotionnel complet.

Certaines personnes deviennent léthargiques sous le stress.

Symptômes d'épuisement professionnel

Les conséquences de l'instabilité émotionnelle, l'épuisement professionnel, s'accompagnent de symptômes particuliers. Les signes d'épuisement émotionnel sont divisés en 3 groupes:

  1. Cognitif. La victime a des problèmes de mémoire. Il se concentre uniquement sur les situations négatives. Des pensées anxieuses constantes accompagnent l'épuisement émotionnel. Changer la mentalité de la victime est la tâche la plus difficile. L'inquiétude ne passe pas pendant la journée et, la nuit, l'anxiété se transforme en cauchemars. La personne se sent fatiguée, insensible, léthargique.
  2. Émotionnel. Les conséquences de l'épuisement professionnel sont exprimées dans les traits de caractère acquis de la victime: celle-ci est capricieuse, exigeante, colérique, pour quelque raison que ce soit. Une personne touchée par le stress est envahie par des sentiments de solitude et d’isolement. Dépression et dépression - les principaux symptômes de l'épuisement professionnel.
  3. Comportementale. Les effets comportementaux de l'épuisement professionnel sont plus fréquents chez les adolescents et les enfants. La victime est mal nourrie ou mange trop, se cachant des autres, elle est tourmentée par l'insomnie. La victime de stress ne peut pas et ne veut pas accomplir les tâches qui lui sont assignées.

Les effets de l’épuisement professionnel se manifestent en un ou plusieurs symptômes. La perte de contrôle de leurs émotions par des personnes expressives se produit avec une agression accrue: une personne se détruit elle-même, son environnement et ses relations.

Chez les femmes, l'épuisement professionnel se traduit par la frigidité, la froideur sexuelle. Chez les hommes, l'épuisement professionnel peut manifester un dysfonctionnement sexuel.

La douleur thoracique et la tachycardie sont deux symptômes indiquant un stress chronique. La fatigue sur le fond de l'agression ou de l'inaction caractérise le stress chronique. Le début d’une maladie ne peut être déterminé que par un spécialiste. Il est très difficile de se débarrasser du problème de nature prolongée sans l'aide d'un spécialiste.

Rupture de la relation

Le stress lui-même ne peut pas conduire à un comportement asocial de la victime et les conséquences d'un état de stress sont responsables de la destruction des relations dans la famille et au travail. L'adaptation psycho-émotionnelle affecte la perception du monde et de son entourage. Une personne en état de stress constant n'est pas en mesure d'évaluer objectivement la situation. Le conflit est une conséquence du stress chronique: une attitude agressive devient une réponse constante. L'irritabilité conduit à un cercle restreint d'amis. Si une personne est moralement mauvaise, elle jette des effets négatifs sur des parents, des amis ou des collègues.

Souffrir des effets du stress et des relations familiales. Communication perturbée entre les époux. Le tempérament chaud et la méfiance brisent l'harmonie au sein de la famille: une personne tente de soulager la tension et rejette des émotions négatives. Dans un sens intime, la victime est froide et inerte. Le manque de vie sexuelle affecte les relations entre les époux.

Le stress à long terme pour les relations de travail est dangereux. Les conflits et le tempérament chaud mènent à la confrontation sur le lieu de travail, au licenciement et à la perte de revenus stables. Les personnes apathiques en raison d'un état dépressif manquent de volonté de travailler - l'employé est constamment critiqué par ses collègues et ses supérieurs, ce qui aggrave son état. Le corps lance des mécanismes de défense supplémentaires: l'employé part, tombe dans une dépression encore plus grande, perd le sens de la vie.

Les relations familiales souffrent de stress

Contrer les effets du stress chronique

Des exercices complexes aideront à se débarrasser d'une forte tension nerveuse: une personne subit une thérapie émotionnelle et effectue des exercices physiques. Des événements complets mènent une personne à l'harmonie intérieure. Pour le traitement du stress chronique, utilisez:

  1. Yoga Les cours de yoga vous permettent de concentrer votre attention, de concentrer vos pensées et de libérer votre anxiété. La pratique quotidienne du yoga a un effet positif sur la condition physique du corps.
  2. Exercices de respiration. L'équipement respiratoire peut être utilisé à la maison, au travail et même dans les transports en commun. La respiration et une respiration calme fourniront de l'oxygène au cerveau. Par la respiration, le corps sous tension se détend et les processus internes sont normalisés.
  3. Techniques de relaxation. Le massage et l’acupuncture amélioreront le travail du système digestif, la circulation sanguine et le tonus musculaire. Soulager le stress éliminera les effets du stress au travail.
  4. Organisation du mode de vie. La normalisation de la nutrition et un mode de vie sain modifient la pensée. Si une personne prend soin de elle-même, son niveau de stress diminue.

Pour lutter contre le stress, il n'est pas nécessaire d'assister à des cours rémunérés.

Une personne qui a subi un épuisement émotionnel peut faire ses devoirs. Les courses du matin et une alimentation équilibrée établiront des processus métaboliques internes.

Pour améliorer le moral, des exercices silencieux sont utiles: lecture, tricot, thérapie par l'art. La concentration des forces et l'attention sur un processus affectent favorablement les personnes ayant des pensées perturbantes.

Conclusion

Le corps humain est un système complet. Les perturbations du travail du système nerveux central entraînent des modifications du comportement et de la perception du monde environnant. Et ce sont les premières conséquences graves du stress. Les causes de stress peuvent être la confusion au travail ou dans la vie de famille, des changements brusques dans les conditions de vie ou des événements traumatiques.

Une longue période de surmenage nerveux se manifeste par les conséquences suivantes: une personne devient autonome, constamment malade et se ferme à des personnes proches. Pour éliminer les effets du stress, une personne recherche la cause première d'un état mental et physique grave, élimine les facteurs de stress et crée des conditions confortables pour une sortie progressive du stress grave.

Les effets négatifs du stress sur le corps humain

La vie est impossible sans réactions de stress. Elles peuvent être causées par diverses raisons: problèmes au travail, relations avec les personnes, maladies, problèmes mineurs. Ces situations ne passent pas sans laisser de trace. Les effets du stress, en particulier lors d'une exposition prolongée, affectent la santé psychologique et physique de la personne.

Qu'est-ce qu'un stress dangereux?

Lorsqu'une personne est dans une situation stressante pendant une longue période, son corps subit de nombreux changements. Cela se reflète dans son bien-être, son état émotionnel, son comportement, ses relations avec ses proches, son efficacité.

Il existe une croyance répandue selon laquelle toutes les maladies découlent de nerfs. Pour les personnes qui souhaitent savoir s'il est possible de tomber malade à cause du stress, la réponse est sans équivoque: oui. Toutes les maladies et dans tous les cas ne sont pas causées par une tension nerveuse, mais ce facteur contribue au développement de troubles de divers systèmes du corps.

En plus des problèmes physiques, le stress peut causer des problèmes dans les domaines émotionnel et cognitif. Sous l'influence de facteurs de stress, une personne devient moins équilibrée. Il peut se comporter de manière agressive et irritable avec les autres ou, au contraire, devenir plus passif et apathique, avoir des humeurs dépressives.

Le travail du cerveau chez une personne qui souffre de stress depuis longtemps est également sujet à des effets indésirables. Pour cette raison, il peut y avoir confusion, problèmes de mémoire, il devient plus difficile de se concentrer.

Globalement, une mauvaise condition physique, une instabilité émotionnelle et des troubles cognitifs affectent tous les domaines de l'activité humaine. Performance réduite et résultats d'apprentissage. En conséquence, des problèmes peuvent survenir au travail ou une personne réussit moins que ce qu’elle aurait pu réaliser sans être sous l’influence du stress.

La difficulté à contrôler ses émotions peut mener à des conflits avec les autres. Les échecs au travail et la situation tendue à la maison deviennent de nouveaux facteurs de stress qui ont un impact négatif sur l'état, les émotions et les processus de pensée. En conséquence, un cercle vicieux apparaît lorsqu'une réponse au stress déclenche un nouveau stress.

Les facteurs qui provoquent la réponse au stress ne sont pas les mêmes pour toutes les personnes. La façon dont le corps réagit à la situation dépend de la perception. Par exemple, une personne claustrophobe sera terrifiée s’il se trouve dans un espace confiné. Pour les personnes sans une telle phobie, cette situation sera neutre et ne causera donc aucune émotion.

Les causes et les effets du stress peuvent être différents, mais le corps réagira de la même manière dans de telles conditions.

Que se passe-t-il dans le corps d'une personne en période de stress?

Le corps humain réagit au facteur de stress comme s'il était dangereux. Peu importe qu'en ce moment de la vie rien ne menace, le corps se comportera comme s'il y avait une menace mortelle. Dans une telle situation, le corps mobilise toutes les forces pour y faire face. Si vous établissez un parallèle avec la menace pour la vie, il y a 2 options de réponse: fuir ou se battre. Dans les deux cas, la concentration de l'attention, une réponse rapide et le tonus musculaire sont nécessaires.

Par conséquent, dans une situation stressante, l'adrénaline et le cortisol sont libérés dans le sang. Ils aident à augmenter la pression artérielle, accélérer le rythme cardiaque. La respiration devient également plus fréquente. La vision périphérique s'affaiblit, l'œil se concentre davantage sur le sujet du danger.

Le taux de sucre dans le sang augmente, ce qui contribue à la libération de l’énergie nécessaire au travail actif des muscles. Les fonctions digestives s'affaiblissent, la transpiration augmente. Les réactions psychomotrices deviennent plus rapides, le système nerveux est activé. La sécrétion de glucocorticoïdes, des hormones produites par les glandes surrénales, inhibe les réponses immunitaires.

À court terme, le stress peut être utile, car il mobilise des processus physiques et mentaux, ce qui vous permet de prendre des décisions et d'agir plus rapidement et plus efficacement. Mais le corps ne peut pas toujours être à l'état activé. Ainsi, lorsque l'effet du stress dure longtemps, des changements négatifs commencent. Le système cardiovasculaire souffre, l'immunité ne fait pas face à ses tâches.

Le stress chez les femmes et les hommes peut se manifester de différentes manières. Les femmes sont plus sujettes à l'émotivité, elles peuvent donc devenir plus irritables et pleurer souvent. Le stress chez les hommes peut manifester davantage de problèmes de santé, car ils préfèrent souvent limiter leurs sentiments.

Les effets négatifs du stress

Les problèmes de santé physique et psychologique, les mauvaises relations avec les proches, le manque de réalisation dans la sphère professionnelle - voilà ce que le stress entraîne.

Effets physiologiques du stress

Un long séjour dans une situation stressante peut entraîner des pathologies du système cardiovasculaire: tachycardie, hypertension, augmente le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Dans certains cas, après une nuit de stress intense, une éruption cutanée apparaissait; il y a souvent des troubles du système digestif. Les fonctions de protection de l'immunité étant réduites, une personne peut être exposée à de fréquents rhumes et infections.

En raison d'une tension musculaire excessive constante, des pinces peuvent se produire. Il y a souvent des insomnies, des troubles de la sphère sexuelle. Le diabète sucré est une maladie qui peut souvent se développer sous l'influence du stress. Selon les données de la recherche, les maladies oncologiques peuvent être favorisées par des processus dans le corps qui se produisent pendant une situation stressante.

Les effets psychologiques d'un stress intense

Il peut y avoir non seulement des maladies dues au stress, mais également des troubles de l'activité mentale. Risque particulièrement élevé de développer une dépression et un trouble anxieux. Un sentiment constant de peur peut mener à des attaques de panique.

Une personne sous l'influence de facteurs de stress se caractérise par une irritabilité accrue. Cela peut entraîner des conflits avec les autres.

L’apathie, la fatigue, le manque de motivation, le syndrome de fatigue chronique et un sentiment de tension interne sont parmi les effets du stress prolongé sur l’état psychologique d’une personne. Tout cela peut mener à la névrose.

Comment se remettre du stress?

Pour faire face à une situation stressante, il est nécessaire de résoudre le problème qui la cause. Pour réduire le risque de maladie des nerfs, il est nécessaire de mener une vie saine: bien dormir, suivre le régime.

Dans une situation stressante, les gens peuvent souvent abuser de l'alcool ou trop manger. Au lieu de contribuer à de mauvaises habitudes, si vous ne pouvez vous débrouiller seul, il est préférable de contacter un psychologue. Il peut vous aider non seulement à résoudre le problème que vous avez abordé, mais également à vous apprendre à réagir à des situations similaires à l'avenir afin de réduire les conséquences négatives probables.

La relaxation générale est favorisée par le yoga, la méditation et les pratiques de respiration. Toute activité physique réduit le niveau de stress émotionnel.

Si la tension nerveuse est trop forte, vous pouvez utiliser des médicaments à base de plantes que vous pouvez acheter dans toutes les pharmacies. Les anxiolytiques et les tranquillisants nécessitent un rendez-vous chez le médecin.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie