Le traitement de la boulimie est une combinaison de mesures thérapeutiques et psychologiques visant à se débarrasser de cette maladie. La boulimie nerveuse sans traitement approprié entraîne souvent des conséquences négatives et inutiles, qui se manifestent à la fois dans la santé physique et mentale du patient. Dans les cas graves, la maladie peut être fatale. Cependant, avec un traitement opportun et approprié, ces conséquences sont réversibles. Il est donc extrêmement important de consulter des spécialistes dès les premiers signes de la maladie.

Qu'est-ce que la boulimie et quels sont les moyens de traitement de cette maladie? Que devrait faire une personne pour se débarrasser de cette maladie une fois pour toutes? Quel type de thérapie est le plus propice à la récupération? Est-il possible de guérir la maladie seul ou de s'en débarrasser avec des remèdes populaires? Vous trouverez des réponses à ces questions et à d’autres en lisant l’article suivant.

Comment vaincre un trouble mental

La boulimie est un trouble mental grave qui affecte la plupart des adolescents à mesure que leur personnalité se développe. Elle se caractérise par des crises de surconsommation alimentaires incontrôlées et fréquentes, suivies d'un nettoyage de l'intestin des aliments consommés. Afin de ne pas récupérer, après chaque repas, les patients provoquent artificiellement des vomissements, prennent des laxatifs et des diurétiques.

Il est assez difficile de lutter contre cette maladie, mais vous pouvez même arrêter sa progression par vous-même. Mais il n’est possible de se remettre complètement de la maladie et d’éviter ses rechutes que par une approche thérapeutique globale.

Il est extrêmement important de commencer le traitement de la boulimie à temps. Le traitement de ces troubles mentaux comprend des médicaments, une assistance psychologique et des séances de psychothérapie. En outre, la boulimie peut être traitée avec des remèdes populaires à la maison, où les infusions et les décoctions peuvent aider à réduire et à supprimer l'appétit. Les examens de nombreux patients indiquent qu'il est possible de faire face à cette maladie par eux-mêmes, en utilisant un régime alimentaire et en jeûnant.

Mais pour tout type de thérapie, il est extrêmement important que le patient lui-même veuille sortir de son zazora et faire des pas dans cette direction. Et s’il manifeste un tel désir, aidez-le à se mettre au diapason, contribuant ainsi au prompt rétablissement.

Dans la plupart des cas, le traitement de la boulimie ne nécessite pas d'hospitalisation à l'hôpital, mais des mesures de réadaptation peuvent également être prises dans un sanatorium.

Une hospitalisation obligatoire du patient est nécessaire dans les situations suivantes:

  • grave épuisement du corps;
  • perte de poids critique pouvant atteindre vingt pour cent;
  • déshydratation sévère;
  • formes sévères de dépression.

Dans de tels cas, il est nécessaire d'arrêter le développement de la maladie dès que possible, car elle peut être fatale.

Traitement de la boulimie

Le traitement de la maladie avec des médicaments est l’un des éléments importants du traitement de la boulimie. À cet égard, les ISRS, inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, ont fait leurs preuves à cet égard. Ce sont des antidépresseurs utilisés dans le traitement de la dépression et des troubles anxieux. Ils contribuent à la violation de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline, affectant ainsi le centre de saturation du cerveau et contribuant à l'oppression de la faim.

La liste de ces médicaments sont des antidépresseurs et des tranquillisants:

  • Reduxine;
  • La fluoxétine;
  • Phenibut;
  • L'afobazole;
  • La grandaxine;
  • La carbamazépine;
  • Zoloft;
  • Velaksin ou Venlafaksin.

Cependant, ces pilules ne doivent être prises que sur ordonnance et sur ordonnance. En aucun cas, vous ne pouvez vous soigner avec des médicaments, car tout médicament, en particulier celui qui affecte la psyché, crée une dépendance et des effets secondaires négatifs. Et un médecin expérimenté vous prescrira le remède nécessaire pour combattre la maladie, en fonction des caractéristiques individuelles du patient, de la gravité de la maladie et d'autres facteurs importants. Par conséquent, avant de commencer à boire des pilules contre la boulimie, vous devriez consulter un spécialiste.

Très souvent, l'homéopathie et divers compléments alimentaires sont utilisés pour traiter la boulimie. Mais tout cela ne peut pas être appelé le traitement de cette maladie. L'utilisation de tels médicaments n'est qu'un des moyens de réduire l'appétit accru.

Psychothérapie et aide psychologique à la boulimie

La psychothérapie et le soutien psychologique pour les troubles de l'alimentation jouent également un rôle important. Après tout, ce sont souvent des facteurs psychologiques qui causent la maladie. Et vous débrouiller seul, sans l'aide d'un spécialiste qualifié, est assez difficile. Si vous ne savez pas où aller et quel médecin choisir en cas de boulimie, les informations suivantes vous aideront à faire votre choix.

Des méthodes psychothérapeutiques dans le traitement de cette maladie, la psychanalyse et l'approche de Gestalt sont utilisées. La psychanalyse considère la maladie elle-même comme un moyen de contrôler les désirs et les sentiments refoulés. Le psychothérapeute aide la personne malade à réaliser et à accepter ces désirs, à les exprimer. Et lorsque cela se produit, les symptômes de la boulimie commencent à s'estomper.

L'approche gestalt se concentre sur le travail avec des sentiments et des désirs non exprimés, des émotions non contrôlées. Avec cette méthode de thérapie, la situation est analysée en relation avec toute expérience émotionnelle: anxiété, colère ou tristesse. Habituellement, les gens essaient de restreindre de telles expériences liées aux troubles de l’alimentation.

Les méthodes psychologiques de traitement de la boulimie sont destinées à diverses formations, à la thérapie de groupe, interpersonnelle et familiale. La thérapie interpersonnelle aide le patient à améliorer son estime de soi, à développer sa confiance en soi, à normaliser la relation entre le patient et les autres et contribue également à l’acquisition de compétences en communication sociale. Travailler avec un spécialiste dans un tel traitement vise à trouver et à résoudre de tels problèmes.

La thérapie familiale aide tous les membres de la famille du patient à modifier le mode de vie établi de manière à exclure les facteurs possibles ayant provoqué la survenue d'un trouble aussi grave. En effet, dans la plupart des cas, ce sont les problèmes familiaux qui sont à l'origine de l'apparition de la boulimie.

Pendant la période de rééducation, la thérapie de groupe peut avoir un effet suffisamment important sur le patient. Au cours de ces séances, les participants discutent de leurs problèmes et des moyens de surmonter leur dépendance, partagent leurs expériences et apprennent des méthodes pour faire face à la maladie d’autres patients. En outre, l’aide aux personnes en souffrance accroît considérablement l’estime de soi, ce qui a également un effet positif sur l’élimination des problèmes psychologiques. Un tel groupe devrait être supervisé par un psychologue expérimenté, ayant reçu l’instruction appropriée et suivi une certaine formation.

Une autre option de psychothérapie pour la boulimie est le traitement de l'hypnose. Cette méthode vous permet d'identifier les causes subconscientes de la maladie et aide le patient à prendre le contrôle de lui-même par suggestion. L'hypnothérapie réduit considérablement les craintes et les sentiments du patient, augmente la confiance en soi et aide à gagner l'estime de soi.

Un psychiatre sera nécessaire aux stades plus avancés de la maladie, lorsque la boulimie sera traitée à l'hôpital ou dans un service d'hospitalisation, en utilisant non seulement des méthodes psychologiques, mais également une pharmacothérapie avec antidépresseurs et tranquillisants.

Une bonne nutrition dans la boulimie

Une bonne nutrition avec cette maladie a également un aspect très important. Cependant, ne le confondez pas avec le jeûne, car un régime alimentaire avec la boulimie peut être très dangereux, surtout sans aide psychologique supplémentaire. Aucun nutritionniste ne peut résoudre le problème de la boulimie.

Et vous pouvez perdre du poids non seulement avec l'aide d'un régime.

Une alimentation saine et équilibrée, un travail avec un psychologue et un traitement médicamenteux constituent un ensemble de programmes destinés au traitement de la maladie.

La base de la nutrition dans la boulimie est la division des repas. Il est préférable de manger en petites portions plusieurs fois par jour et de manger des aliments qui ne pèsent pas lourd pour l'estomac: salades de légumes, purées de fruits, diverses céréales, soupes faibles en gras et produits laitiers faibles en gras.

Pour la première fois, vous devriez abandonner les produits carnés, car ils sont difficiles à digérer dans le corps.

Se débarrasser de la dépression aidera les légumes, les baies et les fruits de fleurs oranges et jaunes: agrumes, abricots, pêches, poivrons, bananes et autres.

Il est très important de manger des plats chauds chauds avec la boulimie, ainsi que des aliments riches en oligo-éléments: magnésium, potassium et calcium.

En outre, le médecin peut prescrire des complexes de vitamines et de minéraux qui aident à rétablir l'équilibre des nutriments dans le corps, perdus en raison de la déshydratation.

Remèdes populaires contre la boulimie

La normalisation du corps en boulimie aidera également certaines des recettes de la médecine traditionnelle, en utilisant diverses infusions et décoctions. Ils peuvent facilement être fabriqués à la maison par eux-mêmes à partir des produits à portée de main. Mais il est important de se rappeler que la médecine traditionnelle à domicile n’est en aucun cas un substitut au traitement professionnel de la boulimie. Ces médicaments ne feront que soutenir le corps fragile, calmer le système nerveux et atténuer légèrement la sensation de faim.

En médecine traditionnelle, pour la préparation des décoctions et des teintures utilisées pour traiter la boulimie, appliquez: absinthe amère, huile de lin, figues et prunes, thé vert, eau minérale, kéfir, soie de maïs et autres produits.

Infusion de persil et de menthe en boulimie

Cette infusion a un effet calmant et tonique, et contribue également à atténuer l'appétit de la faim.

Pour sa préparation, vous aurez besoin de:

Les plantes doivent être prises en proportions égales et réduites en poudre. Une cuillère à soupe de la poudre obtenue verse un verre d'eau bouillante et laisse infuser pendant environ trente minutes.

Décoction de céleri pour la boulimie

Pour préparer une telle décoction, vous devez:

Versez le céleri avec un verre d'eau bouillie et faites bouillir à feu doux pendant environ quinze minutes. Passé ce délai, filtrer le bouillon et l'utiliser en trois doses au cours de la journée. Buvez le bouillon à manger.

Infusion d'ail pour la boulimie

Pour préparer, vous avez besoin de trois gousses d’ail, râpées et râpées avec de l’eau bouillie tiède. Laissez-le reposer pendant un jour. Il est nécessaire d'utiliser un tel bouillon avant d'aller au lit une cuillère à soupe. Une telle infusion maintient très bien une valve tonale reliant l’estomac à l’œsophage.

En résumé

Le traitement de la boulimie est un processus assez long, laborieux et nécessitant une approche intégrée. Le traitement d'une telle maladie implique une approche médicale, une psychothérapie et une saine alimentation. En règle générale, une telle maladie est bien traitée à la maison, mais dans certains cas, une hospitalisation peut être nécessaire. Mais pour ne pas y parvenir, il est nécessaire, dès les premiers signes de la présence d'une telle maladie, de consulter un spécialiste afin de pouvoir commencer le traitement à temps et d'accélérer le processus de récupération et de réadaptation.

Boulimie nerveuse

La boulimie nerveuse apparaît fréquemment. Le monde des médias est cruel envers les propriétaires de formes «imparfaites», qu’il s’agisse de couvertures de magazines sur papier glacé, d’écrans de télévision, de maquettes minces qui regardent les femmes, suscitant l’envie et le doute de soi. Sans surprise, la boulimie est devenue une maladie courante, non seulement chez les adolescentes, mais aussi chez les femmes adultes.

Manifestations de désordre

La boulimie nerveuse est une déviation dans le comportement alimentaire, dans laquelle le patient ressent une faim excessive, conduisant à manger. Après chaque épisode de ce type, une personne ayant migré «se vide» l'estomac, le plus souvent par induction artificielle de vomissements, en prenant des laxatifs.

Cette maladie est surtout fréquente chez les femmes très inquiètes pour leur poids.

La boulimie est diagnostiquée plus souvent que l'anorexie. Cependant, il est beaucoup plus difficile à remarquer. Si un patient anorexique perd du poids rapidement, une personne avec une boulimie normale peut conserver un poids normal.

Pour cette raison, de nombreux patients ont été en mesure de cacher ce trouble pendant plusieurs années.

Regarde la vidéo

Les causes

Les causes de ce trouble peuvent être variées. Cependant, il apparaît dans la plupart des cas chez les filles et les femmes qui se font trop de souci pour leur poids.

Souvent, ils ont des exigences excessives pour leur apparence, ils considèrent un corps mince comme la clé du succès et de la beauté. Beaucoup ont une faible estime de soi.

La raison réside souvent dans les souvenirs d'enfance. Lorsque la famille d’un enfant est forcée de manger selon un horaire strictement limité et dans des proportions strictes, il ya ce que l’on veut, l’enfant ne le peut pas.

Ou inversement, la nourriture dans la famille devient un culte, souvent les parents eux-mêmes mangent beaucoup, peuvent avoir des kilos en trop. Même un enfant qui grandit peut commencer à développer une boulimie. Si les parents imposent des exigences excessives à leur comportement ou à leur scolarité, ils ne tiennent pas compte de l’opinion de l’enfant et ses désirs restent en dehors de l’attention des parents.

Un tel enfant commence à ressentir la solitude, l'incompréhension, la colère. Pour se débarrasser de ce négatif, il commence à manger de façon excessive, puis à se débarrasser de la nourriture.

En commençant à trop manger, une personne ne peut pas s'en empêcher. Après une autre portion de nourriture, souffrant de boulimie, se reproche son acte, aggravant encore la situation, provoquant de nouvelles émotions désagréables, qui sont ensuite saisies à nouveau. En conséquence, une personne commence à ressentir la panique, l'hostilité envers elle-même, l'incapacité de se contrôler.

Vidéo

Symptômes et manifestation de la maladie

Habituellement, les personnes atteintes de boulimie mentale ne montrent pas les symptômes de leur maladie à ceux qui les entourent. Seule l'attention des proches, les amis aideront à remarquer ce trouble à temps, contribueront au traitement chez le médecin et au traitement.

Les signes de boulimie au niveau du comportement:

  1. Manger une grande quantité de nourriture, hâte de manger, avaler des morceaux, presque sans mâcher.
  2. Après avoir mangé, la personne atteinte du trouble peut aller aux toilettes pour faire vomir.
  3. Fermeture, insécurité, secret.

Symptômes physiologiques de la maladie:

  1. Changements de poids fréquents, le patient peut perdre du poids ou prendre du poids.
  2. Somnolence, manque d'énergie dans le corps, état faible.
  3. Susceptibilité accrue aux maladies de la gorge.
  4. Maladies de l'estomac, des intestins.
  5. Problèmes de métabolisme.
  6. Problèmes avec les dents, les gencives, à la suite de vomissements fréquents.
  7. La peau devient molle, déshydratée.

Si la boulimie n'est pas traitée pendant une longue période, cette maladie peut causer de graves maladies gynécologiques, des maladies de l'appareil digestif et des lésions des voies respiratoires. L'émergence du diabète et d'autres maladies endocriniennes peut avoir des conséquences dangereuses.

Lien avec l'anorexie mentale

La boulimie mentale peut souvent apparaître chez une personne anorexique. Les causes de ces maladies sont courantes, le désir pathologique de perdre du poids conduit à l'anorexie.

Si les patients boulimiques ont un appétit accru, sont engourdis, puis dans l'anorexie, une personne se limite à une perte de poids catastrophique. L'anorexie mentale touche le plus souvent les filles de 15 à 25 ans.

La principale raison de leur refus de manger est la peur de gagner des kilos en trop.

Ils ne peuvent pas évaluer correctement leur corps, même avec un poids très faible, les anorexigènes se considèrent comme étant gros.

L'anorexie mentale se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Troubles mentaux: nervosité excessive, dépression.
  2. Refus d'avoir un poids normal, correspondant à la taille et à la taille du corps.
  3. Peur pathologique de prendre du poids.
  4. Déni de pathologie alimentaire, une personne ne peut évaluer objectivement l'état de son corps.
  5. Troubles du cycle menstruel chez la femme.
  6. Problèmes avec le système digestif.
  7. Troubles hormonaux.

Traitements efficaces

Pour le traitement de la boulimie, un ensemble de procédures est utilisé, consistant en une assistance psychologique et un traitement de la toxicomanie. Pour vous débarrasser de la racine du problème, appliquez une psychothérapie personnelle ou de groupe. Un psychologue peut déterminer la cause première de ce trouble.

Les formes avancées compliquées de cette maladie sont traitées à l'hôpital afin que le patient soit sous la surveillance constante du personnel. Les patients sont nourris selon un horaire régulier, uniquement sous la supervision de professionnels de la santé.

Les psychologues peuvent proposer les types de thérapie suivants:

  1. Cognitive-behaviorist - travaille sur les mentalités erronées. La correction des modèles de pensée, des valeurs et des attitudes psychologiques du patient, qui provoquent des attaques de suralimentation ou de refus de manger, est effectuée.
  2. La thérapie interpersonnelle vise à corriger l’estime de soi insuffisante, la perception de soi en tant que personne. L’objectif principal de cette thérapie est de restaurer la confiance en soi du patient et de lui permettre de développer ses compétences en communication interpersonnelle.
  3. Thérapie familiale - est utilisée dans les cas où il est nécessaire de modifier les facteurs familiaux affectant le comportement d'une personne souffrant d'un trouble. En effet, dans de nombreux cas, la cause de la maladie est constituée par de mauvaises relations familiales.
  4. Psychothérapie de groupe - aide le patient à comprendre son problème par le biais d’une interaction avec d’autres patients. Les membres du groupe partagent leurs expériences et discutent des moyens de surmonter le désordre.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des vitamines, des minéraux perdus au cours d'une maladie. Si nécessaire, le traitement des troubles du système digestif et des autres systèmes du corps affectés est prescrit. Le complexe de médicaments comprend les antidépresseurs.

Plus le traitement commence tôt, plus il fonctionnera efficacement et moins il coûtera.

Traitement de la boulimie: types d’impact psycho-émotionnel, conseils de nutritionnistes

La boulimie est une maladie grave dans laquelle une personne a un trouble de l'alimentation. Dans la plupart des cas, la maladie s'accompagne de crises de gourmandise incontrôlées, à la suite desquelles le patient provoque des vomissements.

Cela provoque une telle maladie, ainsi que la manière dont il faut traiter la boulimie, et cet article le dira.

Quelle est la boulimie et ses causes

Les médecins disent que la boulimie est causée par une grave dépression nerveuse, qui se manifeste par une perte de contrôle de la nourriture consommée. Ces patients sont souvent obsédés par leur poids, leurs calories et leur nourriture en général.

Le plus souvent, la boulimie, ainsi que l'anorexie, est observée chez les adolescents. Les psychologues justifieront cela par la psyché instable des jeunes et leur susceptibilité à l'opinion des autres ou à l'influence de la mode imaginaire.

Avant de vous débarrasser de la boulimie, vous devez en apprendre davantage sur ses manifestations caractéristiques. Le plus souvent, la maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • sensation de forte faim se manifestant par des attaques;
  • obsession de son poids;
  • appétit malsain;
  • prendre des médicaments pour perdre du poids et des laxatifs;
  • autocritique excessive et faible estime de soi chez un patient;
  • idée fausse sur leur apparence et leur poids;
  • sauts de poids fréquents, dont les photos peuvent être visionnées sur Internet;
  • faiblesse et douleur dans l'abdomen.

En outre, la boulimie survient souvent à l’origine de maladies du système nerveux central ou à l’exacerbation de troubles mentaux (psychopathie, névrose, états obsessionnels). La boulimie est souvent associée à l'anorexie.

Pour savoir comment traiter la boulimie, il est important de comprendre qu'il s'agit d'une maladie mentale toujours basée sur des traumatismes psychologiques subis auparavant par une personne.

Le plus souvent, les facteurs et causes suivants contribuent au développement de la maladie:

  1. Auparavant vécu un traumatisme psychologique. Cela peut être dû à des raisons très différentes. Par exemple, une maladie peut survenir chez une personne avec un manque d'attention dans l'enfance, un sentiment de faim fréquent chez un nourrisson et une relation difficile entre un étudiant et ses pairs. Cela conduit en outre à la susceptibilité aux troubles de l'alimentation.
  2. Mauvaise éducation, dans laquelle l'enfant est formé faible estime de soi. Cela signifie que les parents suggèrent de perdre du poids pour être beaux.
  3. Autocritique d'une personne qui veut avoir une apparence de modèle. Progressivement, cette caractéristique peut entraîner des régimes épuisants et le désir de perdre du poids à tout prix.
  4. Faible estime de soi.
  5. Augmentation de l'anxiété due au stress. Cela conduit souvent à des crises de gourmandise et à de plus en plus de reproches de perte de contrôle. Dans le même temps, les événements négatifs et positifs peuvent constituer une situation stressante.
  6. La pénurie aiguë de nutriments dans le corps. Très souvent, ceux qui ont un régime alimentaire trop restrictif souffrent de boulimie. Dans cet état, une personne ne peut penser à rien sauf à la nourriture.
  7. Stress ou dépression de longue durée.
  8. Manque de plaisir. Dans cet état, les gens peuvent s'introduire dans la nourriture après des achats ou une proximité intime. La gourmandise agira comme une punition pour le plaisir.
  9. Prédisposition héréditaire

Quel médecin contacter

Dans le traitement de la boulimie, l'approche doit être complète, de sorte que pendant le traitement, une personne doit faire l'objet d'une surveillance obligatoire par plusieurs spécialistes à la fois. Au début, vous devriez contacter votre médecin généraliste, votre neuropathologiste et votre gastro-entérologue. Ces médecins vont rassembler l’histoire et prescrire les études nécessaires.

Lors de la confirmation du diagnostic, le patient reçoit un traitement qui peut être dispensé en ambulatoire ou en clinique. Dans les cas plus graves, des soins psychiatriques peuvent être nécessaires.

Traitement de la boulimie nerveuse

Lorsqu'on demande comment traiter la boulimie, il est important de comprendre que le traitement doit être adapté à chaque patient individuellement, en fonction du degré de négligence de la maladie et des causes de la maladie.

Le traitement traditionnel implique un traitement médicamenteux et des soins psychologiques obligatoires. En tant que méthodes auxiliaires, on peut utiliser des recettes traditionnelles et des médicaments à base de plantes, méthodes artisanales de traitement de la maladie.

En outre, il est très important dans le traitement de la boulimie de l'aide des personnes proches. La tâche principale de la famille consiste donc à éliminer les facteurs qui affectent le patient à la maison.

Traitement médicamenteux

Dans le traitement de la boulimie nécessite un médicament obligatoire. Pour cela, des antidépresseurs sont utilisés. Ils éliminent l'anxiété, la panique, suppriment le sentiment de peur. C’est la base de la thérapie, car la maladie est causée par une dépression nerveuse.

Pour normaliser la digestion, le patient peut recevoir des préparations enzymatiques sous forme de comprimés ou de gels. Aussi souvent utilisé antiémétiques et vitamines pour renforcer le système immunitaire.

Auto-traitement

Il est très difficile pour une personne de gérer seule la boulimie. Dans cet état, le patient doit tout d'abord comprendre son problème et en trouver les causes. Après vous devriez faire beaucoup d'efforts pour la récupération, ce qui n'est pas rapide.

Les experts recommandent fortement à une personne de reconsidérer son mode de vie et son métier. Il est important d'abandonner les stéréotypes et les opinions concernant l'apparence idéale empêchant le patient de vivre.

Dans certains cas, les médecins recommandent l’utilisation de l’hypnose ou de l’auto-hypnose, ce qui permettra à une personne de se contrôler. Les revues de patients ne font que confirmer l'efficacité de cette méthode.

Changements alimentaires

Un bon moyen de vaincre la boulimie est de conserver une alimentation équilibrée. Dans cet état, la personne doit complètement éliminer les produits suivants du régime alimentaire:

  • café
  • l'alcool;
  • pain frais;
  • jus de citron;
  • boissons sucrées;
  • produits semi-finis;
  • restauration rapide;
  • aliments gras ou épicés;
  • les cornichons.

Ces produits sont affichés négativement sur le travail de l'estomac et du cœur, de sorte qu'ils doivent être abandonnés.

Les nutritionnistes recommandent de les utiliser dans le traitement de la boulimie:

  • soupes légères;
  • pain au son;
  • légumes verts frais;
  • des bouillies;
  • produits laitiers;
  • des légumes et des fruits;
  • poisson et viande maigre.

Méthodes psycho-émotionnelles

Pour le traitement de la boulimie, ces types d'effets psycho-émotionnels peuvent être utilisés:

  • thérapie cognitivo-comportementale;
  • thérapie interpersonnelle;
  • psychanalyse de la boulimie;
  • thérapie familiale.

Conseils nutritionnels

Une personne malade devrait absolument suivre ces conseils nutritionnistes:

  1. Évitez de trop manger.
  2. Donner la préférence à la nourriture faite maison.
  3. Faites un menu clair et suivez-le sans ajouter de produits supplémentaires à votre régime.
  4. Évitez de jeûner. Il est également interdit de se limiter délibérément à manger, car cela menacerait plus tard de tomber en panne.
  5. Mangez souvent, mais pas en grandes portions.
  6. Le menu doit être composé de plats nutritifs (soupes, céréales, viande bouillie).

Acupression et acupuncture

L'utilisation de l'acupression et de l'acupuncture pour la boulimie a un effet positif. Ces procédures ont un effet positif sur le travail des systèmes nerveux et digestif.

Le cours d’acupuncture devrait durer au moins un mois. Avant la procédure, il est important de s’assurer que la personne n’a pas de contre-indications à un tel traitement.

Médecine populaire

Les meilleures recettes pour le traitement traditionnel de la boulimie sont:

  1. Broyer l'ail et verser de l'eau bouillante dessus. Prenez une cuillerée avant le coucher.
  2. Verser l'eau bouillante prune. Insister et prendre un moyen de 100 ml.
  3. Prenez 100 grammes d'avoine et versez-le avec de l'eau. Faire bouillir et prendre une décoction par jour.

De plus, les patients boulimiques doivent souvent boire de l'eau minérale, du kéfir et du thé vert, ce qui contribuera à réduire la sensation de faim.

Phytothérapie

Selon les critiques des patients, il est bon d'aider à la boulimie décoctions de figues et de prunes. Vous pouvez également utiliser du thé à la camomille, du thé à la menthe et de la décoction de soie de maïs. Ces boissons réduiront le sentiment de faim.

De plus, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

  1. Versez une cuillerée d'absinthe avec un verre d'eau bouillante. Insister et prendre avant les repas.
  2. Prendre 20 ml d’huile de lin trois fois par jour.
  3. Versez de l'eau bouillie sur le céleri pilé et faites-le bouillir. Buvez une décoction dans un verre.
  4. Broyez la menthe avec du persil. Versez de l'eau bouillante. Prenez avec une faim sévère.

Prévention

Réduire le risque de boulimie est assez simple. Pour ce faire, la famille doit avoir un climat psychologique sain et une parentalité normale. Il n'est pas nécessaire de limiter l'enfant dans la nourriture ou de le punir, de critiquer l'apparence et le poids.

Les adultes devraient suivre ces recommandations:

  1. Pour la dépression, prenez des antidépresseurs.
  2. Ne vous attardez pas sur votre poids.
  3. Ne vous en tenez pas à des régimes trop restrictifs.
  4. Avoir un régime alimentaire bien équilibré.
  5. Etre capable d'évaluer correctement votre poids et votre régime alimentaire.

Auteur de l'article: Korunsky Evgeny Sergeevich, psychothérapeute

Boulimie: comment se soigner

✓ Article vérifié par un médecin

Le traitement des maladies liées à des troubles mentaux est assez complexe, car tous les symptômes ne sont que le reflet extérieur des processus en cours. Dans de tels cas, le traitement des conditions somatiques est inefficace sans la restauration de la psyché, car la lutte contre cet effet est inutile sans éliminer les causes. Le problème est qu’il est extrêmement difficile de déterminer la cause de la maladie - souvent, le patient lui-même n’est pas en mesure d’expliquer clairement quand et comment tout a commencé, ce qui a provoqué un réflexe soutenu. De plus, il est généralement difficile pour une personne de remarquer des déviations, et quand il y fait attention, il l'explique avec une habitude ordinaire. Pour que le problème soit traité par un médecin, il est nécessaire que le problème commence à perturber gravement le patient, de sorte que le traitement commence même lorsque la maladie est au stade développé. Souvent, une visite à la clinique est organisée par des parents ou des amis qui ont convaincu le patient de demander de l'aide.

Boulimie: comment se soigner

Quelle est la boulimie

La boulimie est un type de trouble de l'alimentation, un syndrome comportemental qui se manifeste par une réaction au stress, à une névrose ou à d'autres états émotionnels, se traduisant par un sentiment de forte faim et l'absorption de grandes quantités d'aliments. Le patient n'éprouve pas de sensation de plénitude, il mange avant l'apparition de la douleur.

Les conséquences en sont un sentiment de honte pour de telles manifestations, des tentatives pour se débarrasser des aliments consommés en provoquant des vomissements, l'utilisation de laxatifs, des tentatives pour jeûner ou pour s'épuiser avec des efforts physiques.

C'est important! Ne confondez pas la boulimie avec une maladie similaire - une suralimentation psychogène (compulsive).

Quelle est la boulimie

La similitude est très grande, mais la différence entre eux est que, quand il mange trop, une personne tente de cette manière de s’isoler des problèmes et, dans la boulimie, il éprouve simplement une forte faim, alternant avec des tentatives de correction de la situation par des méthodes radicales. Ce comportement affecte négativement:

  1. Oesophage Le passage fréquent du vomi provoque la brûlure de l'acide digestif muqueux.
  2. Cavité buccale L'état de l'émail des dents s'aggrave, la membrane muqueuse des gencives est endommagée par les effets du suc gastrique lors des vomissements, il existe une irritation constante du larynx.
  3. Violation du foie et des reins.
  4. La consommation fréquente de laxatifs provoque des troubles intestinaux.
  5. Troubles métaboliques, provocation d'une maladie cardiaque, troubles menstruels chez les femmes, il peut y avoir un saignement interne.
  6. Manque de sels et de minéraux, provoquant des crampes ou des contractions musculaires involontaires.
  7. États dépressifs.

Le plus grand danger de la maladie est qu’il est très difficile à reconnaître à ses débuts et que le patient n’est pas en mesure de contrôler son comportement et n’est pas conscient de sa maladie. Le plus souvent, ils essaient d'expliquer cela par «des caractéristiques de l'organisme», «l'habitude», etc. Dans le même temps, les tentatives de neutralisation de leurs actions sont très actives, elles sont utilisées de manière très intensive et à fortes doses. Tout cela dans le contexte de stress constant dû à un sentiment de honte pour leur comportement. Il y a un "cercle vicieux" - la tension nerveuse provoque des accès de faim, ce qui provoque des tentatives pour se débarrasser des aliments consommés et neutralise en quelque sorte ce qui s'est passé, créant ainsi un nouveau stress. Ainsi, la maladie progresse, détruisant simultanément les organes internes et provoquant des processus destructeurs supplémentaires.

Ils deviennent souvent les raisons pour lesquelles aller chez le médecin, et le problème principal reste méconnu, continuant son action jusqu'au moment où cela devient complètement évident. Le patient surveille son poids, les signes extérieurs sont presque complètement absents. La maladie est purement féminine, les hommes en souffrent très rarement, bien que personne n’ait encore été en mesure de lier une telle circonstance à la marque de genre. De nombreux experts attribuent cette position aux caractéristiques de la psychologie féminine, à l’émotivité accrue et à la susceptibilité au stress.

Méthodes de traitement de la boulimie

Les méthodes médicales ne résoudront pas le problème car son essence se situe sur le plan psychologique. Dans la plupart des cas, la maladie est traitée en ambulatoire, l'hospitalisation n'étant utilisée que dans les cas les plus négligés, lorsque les conséquences de la maladie nécessitent des mesures urgentes.

Pour le traitement, une méthode complexe est utilisée, combinant psychanalyse, thérapie comportementale et, enfin, thérapie médicamenteuse. Pendant le traitement, la tâche principale consiste à aider une personne à comprendre l’existence d’un problème, ses signes et ses symptômes. Le patient doit apprendre à analyser son état de santé à distance, sans stress émotionnel, pour contrôler son comportement et sa façon de penser.

Le problème principal est la capacité d'une personne à comprendre et à accepter sa condition, à prendre en charge ses expériences et à changer la vision générale des choses. Nous devons apprendre à décomposer le problème en ses composants et à les traiter séparément:

  1. Contrôlez votre alimentation, surveillez la fréquence et la quantité de nourriture ingérée.
  2. Arrêtez de faire trop attention à votre apparence, en particulier - n'ayez pas peur de devenir trop gros.
  3. Arrêtez d'utiliser des laxatifs, ne considérez pas le sport comme un moyen de cacher votre maladie.

L'étape la plus importante dans la résolution d'un problème consiste à comprendre qu'il s'agit d'une maladie surmontée par des efforts personnels plutôt que par des médicaments et des procédures. Les spécialistes sont tenus d’aider à acquérir la bonne attitude psychologique, en évitant la survenue de situations de stress et de crises émotionnelles dues à ce qui se passe. Le patient doit comprendre que son problème n'est pas un cas isolé, cela s'est déjà produit et continuera, il est donc nécessaire de le traiter comme une nuisance, mais pas comme une tragédie.

La correction des relations interpersonnelles du patient revêt une grande importance, en particulier un changement du degré de responsabilité de celui-ci envers les autres. Une personne doit comprendre que l'opinion des autres n'est que celle de quelqu'un et en aucun cas un ordre ou un devoir. La thérapie de groupe a un effet très important à cet égard, où les personnes ayant des problèmes similaires commencent à changer progressivement d'attitude et à renforcer leur estime de soi.

La thérapie familiale n’est pas moins importante, car elle aide à identifier et à éliminer les sources d’attitudes pathologiques dans la pensée, à organiser un contrôle étroit et positif de l’état du patient.

Le traitement médicamenteux est réduit à la nomination d’antidépresseurs qui soutiennent l’état psychologique du patient, ainsi qu’à l’élimination des problèmes secondaires - pression, dysfonctionnement des reins, du foie, des intestins, etc.

Auto-traitement pour la boulimie

S'il n'est pas possible de contacter les spécialistes, vous pouvez et devez essayer de vous soigner. Tout d'abord, il faut avoir une idée claire de l'ampleur du problème et du fait que la lutte avec soi-même est en avance. Par conséquent, l'aide et le soutien du ménage sont hautement souhaitables. Mais le fardeau principal incombe bien entendu au patient, et nous devons être prêts pour cela. Nous devons définir pleinement nos sentiments et accepter le fait qu'il existe une maladie. Pas une habitude, pas une caractéristique du corps, pas une condition, mais une maladie qui doit être vaincue, et non pas avec l'aide de drogues ou de régime, mais en changeant la façon de penser et l'attitude envers vous-même et les autres.

Les principaux postulats dont vous avez besoin pour vous instiller:

  1. Comprendre votre condition, comprendre qu'il s'agit d'une maladie.
  2. Refus de garder le silence sur le problème, discussion calme avec des amis, des membres de la famille.
  3. Libérez-vous de la peur d'être incompris ou jugé par d'autres. Comprendre que ce n'est pas la chose la plus importante dans la situation actuelle.
  4. Reconnaissance de la complexité du problème, nécessité d’efforts considérables pour le résoudre.
  5. Volonté de porter certaines victimes en voie de guérison - rappelez-vous que seul un médicament amer guérit.
  6. Détermination à surmonter leur maladie, un fort désir de revenir à la normale.

C'est important! Toutes les installations doivent être constamment réparées et alimentées, car tout affaiblissement de la maîtrise de soi menace de perdre tous les progrès réalisés.

5 signes de boulimie

Parallèlement au traitement psychologique, il est nécessaire de réapprendre à votre corps à réagir correctement à la quantité de nourriture mangée, pour donner des signaux de saturation. Ici, nous avons besoin d'une maîtrise de soi constante, en tenant compte de la quantité de nourriture consommée. Tout le monde sait combien il doit manger en même temps, et il est nécessaire de commencer avec cette quantité, en ne permettant pas de dépasser les valeurs moyennes. Il est utile de connaître le nombre de calories dans les aliments familiers, la valeur nutritionnelle des aliments consommés. Il est nécessaire de s'accorder sur le fait qu'au début, il n'y aura pas de sentiment de satiété et que vous ne vous nourrissez que de manière mathématique, selon le principe «il en faut trop». Attendez-vous à des résultats rapides, il ne devrait y avoir aucune amélioration, il y aura un processus très long et difficile. Habituellement, cela dure entre 2 et 3 ans. Plus précisément, rien ne peut être prédit, car chaque période est propre.

Les experts conseillent d’abord de planifier la consommation de nourriture plus fréquemment, mais avec de petites portions, environ 100-200 grammes. Ainsi, l'étirement de l'estomac est arrêté, il diminue progressivement de volume et commence à s'habituer aux quantités normales de contenu digestible. Dans le même temps, il est recommandé d’éliminer toutes les distractions - télévision, musique, etc., afin de se concentrer pleinement sur une alimentation réfléchie. Il est nécessaire de bien la mâcher, de la goûter, de la sentir, de faire revivre toutes les réactions du corps.

Quels produits sont recommandés pour la boulimie

Un bon régime alimentaire - un facteur très important dans la lutte contre la maladie. Le respect des recommandations des diététistes du bulmitikov contribuera à accélérer le processus de restauration des fonctions corporelles et à établir le système de signalisation du complexe digestif. Considérez la liste des produits qui peuvent et ne doivent pas être utilisés pendant le traitement:

Médicaments pour la boulimie

Boulimie. Causes, symptômes, diagnostic et traitement de la maladie

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux.

Qu'est-ce qui façonne notre appétit?

Table des matières:

  • Les récepteurs du centre alimentaire sont trop sensibles à la baisse du taux de sucre dans le sang - l’appétit apparaît trop tôt.
  • L'impulsion des récepteurs dans l'estomac ne va pas bien le long de la chaîne de cellules nerveuses en raison de problèmes à leur jonction (synapse) - il n'y a pas de sensation de satiété.
  • Les différentes structures du centre alimentaire ne fonctionnent pas bien.

Il y a 2 manifestations d'appétit:

  1. L'appétit général - vous réagissez positivement à n'importe quel aliment. Cela provient du fait que le sang "en état de famine", dans lequel il y a peu de nutriments, lave les cellules nerveuses sensibles (récepteurs) dans le cerveau de l'hypothalamus. Les violations de ce mécanisme conduisent à l'apparition d'une forme de boulimie, dans laquelle une personne absorbe tout et dont l'appétit est permanent.
  • Appétit sélectif - vous voulez quelque chose de spécifique: sucré, acide, salé. Cette forme est associée à un manque de nutriments dans le corps: glucose, sels minéraux, vitamines. Cette forme d'appétit provient du cortex cérébral. Sur sa surface, il y a des zones responsables de la formation de comportements alimentaires. Un échec dans cette zone provoque des crises périodiques de suralimentation de certains aliments.

    Causes de la boulimie

    1. Traumatisme psychologique chez l'enfant
      • le nourrisson en bas âge souffrait souvent de la faim;
      • l'enfant n'a pas reçu assez d'amour et d'attention parentales dans son enfance;
      • l'adolescent n'avait pas de relation de pairs;
      • Les parents ont encouragé l'enfant à manger, pour son bon comportement ou ses excellentes notes.

    Beaucoup de filles sont trop désireuses d’avoir une apparence de mannequin. Ils sont convaincus qu’une silhouette mince est la clé du succès dans la carrière et dans la vie personnelle. Par conséquent, recourir à diverses méthodes pour perdre du poids.

    Le risque élevé de développer une boulimie concerne les personnes suspectes qui tentent de contrôler tous les événements.

    Qu'est-ce qui se passe lors d'une crise de boulimie

    Symptômes et signes de boulimie

    1. Envie de nourriture que personne ne peut contrôler et qui consomme par conséquent une grande quantité de nourriture en peu de temps. Cependant, il ne contrôle pas la quantité de nourriture consommée et ne peut pas arrêter
    2. Pour éviter l'obésité, une personne prend des mesures inadéquates: provoque des vomissements, prend des laxatifs, des diurétiques ou des hormones qui réduisent l'appétit. Cela se produit environ 2 fois par semaine pendant 3 mois.
    3. Chez l'homme, un faible poids corporel est établi.
    4. L'estime de soi est basée sur le poids et la forme du corps.

    La boulimie a de nombreuses manifestations. Ils vous aideront à déterminer si vous ou l'un de vos proches êtes atteint de cette maladie.

    • Parlez de l'excès de poids et d'une alimentation saine. Puisque les gens sont devenus le centre de l’estime de soi, toute l’attention est concentrée sur ce problème. Bien que les boulimiques ne souffrent souvent pas d'excès de poids.
    • Pensées obsessionnelles sur la nourriture. En règle générale, la personne ne dit pas qu’elle aime manger. Au contraire, il cache soigneusement ce fait et adhère officiellement à un régime alimentaire sain ou à un régime nouveau.
    • Fluctuations périodiques du poids. Les boulimiques peuvent prendre 5 à 10 livres et ensuite perdre du poids assez rapidement. Ces résultats ne sont pas liés au fait que les excès alimentaires ont cessé, mais au fait que des mesures sont prises pour éliminer les calories consommées.
    • Somnolence, somnolence, perte de mémoire et d'attention, dépression. Le cerveau manque de glucose et les cellules nerveuses manquent de nutriments. En outre, les sentiments de surpoids et de suralimentation sont un lourd fardeau pour la psyché.
    • La détérioration des dents et des gencives, des ulcères aux coins de la bouche. Le suc gastrique contient de l'acide chlorhydrique. Lors de vomissements, il érode la muqueuse buccale et des ulcères apparaissent. L'émail des dents jaunit et s'effondre.
    • Enrouement, pharyngite fréquente, amygdalite. Les cordes vocales, le pharynx et les amygdales s'enflamment après des blessures lors de vomissements.
    • Spasme de l'œsophage, brûlures d'estomac. Des vomissements fréquents endommagent la couche superficielle de l'œsophage et nuisent au travail des muscles qui empêchent les aliments de sortir de l'estomac (sphincters). En même temps, le suc gastrique acide brûle la paroi interne de l'œsophage.
    • Éclatement des vaisseaux sanguins dans les yeux. Des taches rouges ou des traînées sur le blanc de l'œil sous la conjonctive apparaissent après la rupture des vaisseaux sanguins lors de vomissements, lorsque la pression artérielle augmente temporairement.
    • Nausée, constipation ou troubles intestinaux. Ces troubles sont associés à la suralimentation. Des vomissements fréquents ou la prise d'un laxatif perturbent le système intestinal.
    • Inflammation de la glande parotide à la suite de vomissements fréquents. L'augmentation de la pression empêche l'écoulement normal de la salive et la stomatite et d'autres lésions de la muqueuse buccale contribuent à la pénétration des microbes dans la glande salivaire.
    • Les convulsions, les troubles du cœur et des reins sont associés à une carence en sels de sodium, de chlore, de potassium, de phosphore et de calcium. Ils sont lavés avec de l'urine lorsqu'ils prennent des diurétiques ou n'ont pas le temps de digérer en raison de vomissements et de diarrhée, privant ainsi les cellules de leur capacité de fonctionner normalement.
    • La peau devient sèche, des rides prématurées apparaissent, l'état des cheveux et des ongles s'aggrave. Cela est dû à la déshydratation et à la carence en minéraux.
    • Violations du cycle menstruel et diminution du désir sexuel, problèmes d’érection chez les hommes. La détérioration du métabolisme entraîne des perturbations hormonales et des organes génitaux.

    Les complications de la boulimie peuvent être très dangereuses. Les victimes de la maladie décèdent d'un rêve en raison d'un arrêt cardiaque en raison d'une violation de l'équilibre salin, de la pénétration du contenu de l'estomac dans le système respiratoire, de la rupture de l'estomac et de l'œsophage, d'une insuffisance rénale. Développe souvent une dépendance grave à l'alcool et aux drogues, ainsi qu'une dépression grave.

    Traitement de la boulimie

    • pensées suicidaires;
    • émaciation intense et comorbidités graves;
    • la dépression;
    • déshydratation sévère;
    • boulimie qui ne peut pas être traitée à la maison;
    • pendant la grossesse, lorsque la vie de l'enfant est menacée.

    Les meilleurs résultats en matière de lutte contre la boulimie mentale sont obtenus par une approche intégrée associant psychothérapie et méthodes de traitement médicamenteuses. Dans ce cas, il est possible de rétablir la santé mentale et physique d'une personne pendant plusieurs mois.

    Traitement psychologue

    Traitement de la boulimie médicaments

    Nous vous recommandons de lire:

    Commenter ou partager des expériences:

    La copie d'informations sans hyperlien vers la source est interdite.

    Inscription

    Login Profile

    Inscription

    Cela vous prend moins d'une minute.

    Login Profile

    Connectez-vous à l'aide d'un profil sur un réseau social ou d'un profil déjà enregistré sur le site.

    Boulimie nerveuse

    Description:

    La boulimie nerveuse est une maladie qui se caractérise par des épisodes d’absorption abondante et non contrôlée de nourriture, souvent d’aliments riches en calories. Après de telles attaques de «gourmandise», une patiente souffrant de boulimie mentale tente de provoquer artificiellement des vomissements en elle-même et / ou utilise divers moyens, notamment laxatifs, pour «nettoyer» le corps des aliments consommés. Habituellement, la consommation d'aliments et l'auto-nettoyage subséquent sont maintenus dans la solitude.

    Actuellement, il est tout à fait clair que l'identification et le traitement de la boulimie nerveuse constituent un problème médical grave en raison du risque élevé de développer des complications dangereuses de la maladie.

    La boulimie nerveuse est dangereuse dans le développement de maladies mettant la vie en danger: lésions ulcéreuses du tractus gastro-intestinal, saignements internes, hypoglycémie, perforation gastrique, dysfonctionnement rénal, rythme cardiaque anormal, aménorrhée, chute de pression artérielle.

    La relation entre l'anorexie, la boulimie et l'obésité

    Causes de la boulimie nerveuse:

    Dans la plupart des cas, la boulimie a un caractère psychogène. Les épisodes de surconsommation sont souvent provoqués par le stress.

    Symptômes de boulimie nerveuse:

    La boulimie se caractérise par des épisodes périodiques et fréquents de consommation d'une quantité inhabituellement élevée d'aliments. Le patient a un sentiment subjectif de manque de contrôle dans la nourriture. Ces accès de gourmandise sont remplacés par un ensemble de comportements visant à compenser les effets «endémiques», par exemple le nettoyage (y compris les vomissements, la prise de laxatifs ou de diurétiques), ou l’abstention de nourriture avec des séances d’entraînement améliorées. Contrairement aux patients souffrant d'anorexie, le poids d'un patient atteint de boulimie peut se situer dans les limites de la normale pour son âge et sa taille. Mais, comme pour l'anorexie, ils ont également peur de prendre du poids, veulent désespérément perdre du poids et sont douloureusement inquiets pour leur silhouette.

    Symptôme Roussel - blessures infligées lors de tentatives de vomissement

    Traitement de la boulimie nerveuse:

    La plupart des patients atteints de boulimie non compliquée ne nécessitent pas d'hospitalisation. En général, les patients atteints de boulimie mentale ne présentent pas des symptômes aussi secrets que les patients souffrant d'anorexie mentale. Ainsi, le traitement ambulatoire ne pose généralement pas de problèmes, mais la psychothérapie nécessaire est souvent longue. Souvent, des patients complets atteints de boulimie nerveuse, qui suivent de longues séances de psychothérapie, récupèrent et même ramènent leur poids à la normale. Dans certains cas, lorsque les épisodes de «gourmandise» sont fréquents et à long terme, le traitement ambulatoire n’est pas efficace, ou si le patient présente des tendances suicidaires ou psychotiques, l’hospitalisation devient le seul choix approprié. être arrêté que dans des conditions stationnaires.

    Les antidépresseurs ont démontré leur efficacité dans le traitement de la boulimie. Parmi les antidépresseurs, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) ont été utilisés, tels que la fluoxétine. Les antidépresseurs peuvent réduire la fréquence et la gravité des attaques de suralimentation et de nettoyage. Ainsi, les antidépresseurs ont été utilisés avec succès dans des cas cliniques de boulimie mentale particulièrement difficiles qui ne répondent pas à la monopsychothérapie. L'imipramine (Tofranil), la désipramine (Norpramin), la trazodone (Desyrel) et les inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO) se sont également révélés efficaces. Ainsi, il s'est avéré que pour le traitement de la boulimie mentale, la plupart des antidépresseurs ont un effet thérapeutique aux doses utilisées pour traiter les épisodes dépressifs.

    Où postuler:

    Médicaments, médicaments, comprimés pour le traitement de la boulimie:

    ZAO Canonfarm Production Russia

    CJSC ALSI Pharma Russie

    AS Grindex (JSC Grindeks) Lettonie

    CJSC Biocom Russia

    Ozon Russia LLC

    CJSC ALSI Pharma Russie

    Sun Pharmaceutical Industries Ltd. (San Pharmaceutical Industries) Inde

    Ozon Russia LLC

    Antidépresseurs Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

    JSC "Usine pharmaceutique Nobel Almaty" de la République du Kazakhstan

    LLC République des terres agricoles de Biélorussie

    Hemofarm, A.D. (Hemofarm A.D.) Serbie

    OJSC Usine chimique et pharmaceutique AKRIKHIN Russie

    Ranbaxy Laboratories Ltd, Ind. Area (Laboratoires Ranbaksi Ltd, Indus Area) Inde

    Comment faire face à la boulimie par soi-même: la voie vers une nouvelle vie

    Dans les documents précédemment publiés sur la boulimie mentale, nous avons expliqué en quoi elle consiste, d’où elle vient et de quoi elle est lourde. Il est clair que si le problème est allé loin, alors sans mesures complexes, y compris une intervention médicale à multiples facettes (commençant par la psychothérapie et se terminant par la perfusion intraveineuse de diverses solutions correctives), il n’existe aucun moyen de le faire.

    Cependant, au tout début de la maladie, lorsqu'il n'existe toujours pas de mécanisme réflexe figé avec des crises de gourmandise et leur "correction" ultérieure, vous pouvez toujours essayer de vous passer de mesures sérieuses. Ce sera discuté aujourd'hui.

    Racine du problème

    Le traitement d'une maladie est rarement efficace sans traiter sa cause. La boulimie nerveuse est exactement le cas. Tout d'abord, vous devez essayer de comprendre votre propre âme et sa relation subtile avec la coquille physique. Vous devez d’abord déterminer si cet excès de poids notoire, ou si sa présence est toujours une auto-illusion provoquée par les idéaux illusoires de beauté enfoncés dans sa tête.

    La signification de l'indice de masse corporelle peut être faussée par certaines caractéristiques constitutionnelles: elle est toujours plus basse chez les asthéniques, plus élevée chez les hypersthéniques, quelle que soit la quantité de graisse. En outre, l'indice est influencé par la masse musculaire - chez les athlètes et même les sportifs, il peut être supérieur à la norme, mais le poids ne sera pas pathologique.

    Caractéristiques constitutionnelles sur la photo

    Il se trouve que les proches ne peuvent pas toujours nous aider à évaluer la disponibilité des réserves de graisse, qu'ils soient trop exigeants ou au contraire libéraux. Par conséquent, si vous ne pouvez pas vous débrouiller seul, vous pouvez demander à un expert indépendant, qui dans cette situation est un endocrinologue. Et si vous décidez de perdre du poids, faites-le sous la direction d'un spécialiste - entraîneur sportif, nutritionniste, même endocrinologue. Ou même avec l'aide de chacun d'eux.

    Tactiques d'action dépendant du poids

    Dans la boulimie nerveuse, le poids peut être inférieur à la normale, supérieur et correspondre. Laissez-nous comprendre quelle devrait être la tactique dans chacun de ces cas.

    Si le poids est inférieur à la norme, vous devez le soulever. Peut-être qu’après la normalisation du poids, le corps cessera d’envoyer des signes alarmants de faim. Pour commencer, calculez et enregistrez le moment de votre journée approximative - ce que vous faites, ce que vous faites pendant chaque minute. Puis, avec l’aide d’exister sur Internet dans de nombreux tableaux de dépenses énergétiques, calculez combien vous dépensez en kilocalories par jour. Et commencez à manger en ajoutant environ 10 à 20% du nombre total de calories. Il est important de se rappeler que dans la première moitié de la journée, 70 à 80% de la ration quotidienne devrait être consommée. Il y a une chance que des accès de faim passent. Si cela ne se produit pas, essayez parallèlement de réduire votre appétit à l'aide de fonds, ce dont nous discuterons ci-dessous.

    Avec un poids normal, tout le problème est de limiter l'appétit. La recommandation figurant dans la dernière phrase du paragraphe précédent est donc pertinente ici.

    Exercice - le moyen le plus efficace de perdre du poids

    Si le poids est augmenté, il n'est pas nécessaire de jouer seul. Premièrement, une augmentation de l'appétit avec une augmentation de poids n'est souvent pas une maladie boulimique, mais une maladie assez grave du système endocrinien ou du système nerveux, nécessitant l'intervention immédiate de spécialistes compétents. Deuxièmement, il n’est pas facile de gérer l’appétit lorsque vous devez prendre une petite quantité de nourriture et, afin de ne pas vous blesser, vous devriez au moins consulter un nutritionniste. Si vous décidez toujours de vous essayer d'abord, ne commencez pas par un régime, mais par une activité physique.

    Que faire avec un appétit déchaîné?

    Tout d’abord, nous stipulons que le texte ci-dessous ne doit pas être considéré comme une recommandation pour perdre du poids. Bien sûr, tout cela contribuerait à cette mission, mais s'il arrivait que vous veniez ici pour lire non pas sur la perte de poids, mais sur la boulimie, alors ce n'est certainement pas un hasard. Rappelez-vous - si vous avez du mal à évaluer correctement le besoin de perdre du poids et de commencer à réduire votre appétit, le risque de souffrir de boulimie nerveuse augmentera des centaines de fois, car si vous limitez votre appétit sans un apport adéquat en nutriments, il finira par «casser». Vos astuces, et pas le fait qu'il le fera pacifiquement.

    Alors, appétit. Comment freiner ses remèdes populaires?

    Commencez simplement - augmentez la dose d'eau que vous buvez. Besoin de boire 2,5 à 3 litres par jour. Il est souhaitable qu'il s'agisse d'une simple eau - le soda irrite les muqueuses gastro-intestinales déjà instables dans cette pathologie et stimule l'appétit.

    Pendant la période de lutte contre l'appétit, l'activité mentale devrait être réduite. Le cerveau consomme du glucose, de sorte que son niveau dans le sang diminue, ce qui provoque une sensation de faim, même s'il existe un ordre avec la présence d'autres nutriments. Il est préférable d'alterner activité mentale et activité physique - au cours de l'exercice, le sang circule mieux, ce qui augmente l'efficacité de la conversion de nos réserves internes de glycogène en glucose. Ainsi, nous normalisons le niveau de glucose au détriment de nos réserves internes.

    Mauvaises habitudes qui augmentent l'appétit (galerie de photos)

    Il est nécessaire de limiter tout ce qui augmente directement ou indirectement l'appétit - épices, café, alcool et drogues, nicotine, etc. En outre, «écrasez» votre régime pour que les aliments deviennent cinq fois par jour. Donc, vous sevrez le ventre de grandes portions. Ajoutez plus de légumineuses au menu - il y a beaucoup de choses utiles pour les patients souffrant de boulimie nerveuse.

    Mange lentement Bien sûr, nous pouvons remplir notre ventre à la vitesse de l'éclair, mais à présent, la nourriture ne peut pas être absorbée à un rythme similaire. Le corps ne comprend pas immédiatement qu'il y a assez de nourriture et nous continuons à manger et à manger. Alors tenez vos mâchoires et laissez les récepteurs les rattraper et dites au cerveau que le corps est plein.

    Phytothérapie: qu'est-ce qui aidera et ce qui ne l'est pas?

    Tout d'abord, disons quelques mots sur l'ail. Il est arrivé que beaucoup de gens le recommandent avec une boulimie, arguant de son effet curatif sur le tonus du sphincter gastro-oesophagien, affaibli par de fréquents vomissements. Cependant, il y a une mise en garde - l'ail augmente la sécrétion de suc gastrique, stimulant ainsi la sensation de faim. C'est pourquoi les chefs l'aiment tant pour l'assaisonnement, ce qui ajoute un appétissant à de nombreux plats. Et c’est pourquoi il n’est guère intéressant de soigner la maladie de l’ail, caractérisée par un appétit accru.

    À peu près la même chose avec l’infusion largement répandue de menthe et de persil. Les deux ingrédients augmentent le péristaltisme et induisent l'appétit. Ils ne sont recommandés que dans les cas où le corps est épuisé par des vomissements fréquents pour normaliser la digestion. En tant que "cure pour la faim" ne peut pas être utilisé. Une histoire similaire avec l'absinthe, qui a longtemps été utilisée comme un excellent moyen d'augmenter l'appétit.

    L'huile de lin normalise le péristaltisme et l'absorption, traite les muqueuses irritées. Il est utilisé pour soulager les effets de la gourmandise, éliminer les débris alimentaires non finis ou pourris et apaiser les muqueuses. Prendre une demi-heure avant les repas 20 grammes.

    Si le poids est réduit - mangez des figues. C’est une véritable "bombe" de vitamines, d’oligo-éléments et de fibres, qui accélère considérablement le processus de rétablissement du tractus gastro-intestinal après des régimes épuisants.

    Si vous avez un tonus intestinal réduit, la constipation et les ballonnements, ainsi que si le cycle menstruel a légèrement changé, vous pouvez utiliser la décoction de céleri. La racine agit mieux sur les intestins, les graines sur le système reproducteur.

    • 34 g de céleri-rave exigent 1 litre d'eau froide pendant 8 heures; utilisez une cuillère à café trois fois par jour
    • insister sur une cuillère à café de graines de céleri sur 400 ml d'eau bouillie et refroidie, filtrer, utiliser 3-4 cuillères à soupe par cuillère à soupe une demi-heure avant les repas.

    Remèdes populaires qui réduisent l'appétit

    Si nous parlons de la nécessité de supprimer le sentiment obsessionnel et douloureux de faim constante, les stigmates du maïs sont un excellent moyen de le faire. En plus de réduire l'appétit, ils ont un effet bénéfique sur la glycémie, apaisent, améliorent le sommeil et rétablissent l'équilibre eau-sel.

    • à soupe de stigmates de maïs secs versez 200 ml d'eau chaude, couvrez, laissez au bain-marie pendant 30 minutes, puis laissez-les refroidir à la température ambiante. Boire 2-4 cuillères à soupe une demi-heure avant les repas 3-4 fois par jour.
    • cuillère à café de stigmatisation faire bouillir une minute dans 200 ml d'eau, puis laissez infuser. Boire trois fois par jour, 70 ml pendant une demi-heure avant les repas.

    La motherwort a des propriétés similaires en ce qui concerne l'appétit. De plus, c'est un excellent agent anti-stress, ce qui est très important en cas de boulimie nerveuse.

    • Prenez une cuillère à soupe d’agripaume sèche dans 200 ml d’eau. Nous chauffons au bain-marie pendant une demi-heure, puis insistons pour la même quantité. Buvez 70 ml trois fois par jour avant les repas.
    • Prenez une cuillère à soupe de Leonurus 400 ml d'eau bouillante. Insister deux heures. Buvez 50 ml 3 à 4 fois par jour.

    Si la faim vous tourmente de nuit, faites attention aux remèdes populaires, décrits dans l'article sur la lutte contre l'insomnie.

    Conclusion

    Si les mesures recommandées par nous ne causent pas d'amélioration, ou si l'effet est insuffisant, consultez immédiatement un médecin. Nous espérons que vous comprenez pourquoi cela devrait être fait immédiatement.

    Mais le meilleur moyen est de ne jamais vous amener dans un tel état. Apprenez à aimer votre corps. Ne corrigez quelque chose que si c'est nécessaire pour la santé.

    • L'auteur: Anastasia
    • Imprimer
    1. 5
    2. 4
    3. 3
    4. 2
    5. 1

    Tous les éléments du site SOVDOK.RU sont écrits spécifiquement pour cette ressource Web et sont la propriété intellectuelle de l'administrateur du site. La publication du contenu du site sur votre page est possible uniquement avec le lien actif complet vers la source.

    Le matériel est publié uniquement à des fins d'information et ne peut en aucun cas être considéré comme un substitut à une consultation médicale avec un spécialiste dans un établissement médical. L'administration du site n'est pas responsable des résultats de l'utilisation des informations postées. Pour le diagnostic et le traitement, ainsi que pour la nomination des médicaments et le schéma posologique de leur admission, nous vous recommandons de contacter votre médecin.

    Comment est le traitement médicamenteux de la boulimie

    Le traitement médicamenteux de la boulimie, à l’heure actuelle, est réalisé à l’aide de médicaments très efficaces. La boulimie est un certain désordre de la conduction alimentaire, qui consiste en une grande série de gourmandises, d'épisodes de bâillonnement et d'autres. Les symptômes les plus visibles de cette maladie sont une attitude incontrôlée à l’égard de l’alimentation, un gain de poids et une perte de poids. Cette maladie est le résultat de graves troubles mentaux.

    En d'autres termes, la boulimie est avant tout un trouble mental dont le fondement est le sentiment de faim constante, accompagné d'une faiblesse.

    Un malade est constamment hanté par un fort appétit qu'il est tout simplement impossible d'étouffer. La plupart des experts ont tendance à dire qu'une telle maladie est un syndrome psychosomatique, caractérisé en premier lieu par un "appétit de loup" au cours duquel le patient est capable d'absorber une quantité incroyable de nourriture.

    Symptômes de la boulimie

    La clinique de boulimie ressemble à une trace:

    1. Le plus souvent, la boulimie suit les femmes âgées de quinze à trente ans. Les symptômes cliniques de la manifestation de cette maladie sont les suivants: gonflement des glandes sur la peau du visage et du cou, maux de gorge persistants, certains processus inflammatoires de l'œsophage et d'autres.
    2. Dans un premier temps, vous devez déterminer si la boulimie est une maladie indépendante. On considère que l'apparition de cette maladie survient au moment où une personne n'est pas satisfaite de son apparence. Le résultat est une tentative très infructueuse de perdre du poids, ce qui peut conduire à la gourmandise.
    3. Le fait est que la majorité des patients, après chaque repas, provoquent des vomissements, privant ainsi votre corps de tous les nutriments. Si vous induisez constamment des vomissements, cela entraînera une maladie telle que la boulimie.

    Signes et conséquences

    Comme mentionné ci-dessus, le premier signe de cette maladie désagréable est une sensation de faim accablante, qui ne peut pas être satisfaite avec une quantité de nourriture standard et habituelle. Le patient mangera tout ce qui lui viendra jusqu'à ce que l'attaque commence à le relâcher. Ceci s'applique à une forme de la maladie.

    Les conséquences de cette maladie peuvent être très désagréables. La toute première chose qui peut arriver est une violation de l'émail des dents, puis toutes sortes de problèmes de gencives apparaissent. Ceci est directement lié au fait que dans le processus de vomissement, un effet actif du suc gastrique sur les dents et les gencives se produit. La même raison peut provoquer un processus inflammatoire au niveau de l'œsophage et de la totalité de la glande salivaire parotide.

    Rappelez-vous que la maladie, la boulimie mentale, peut perturber presque tous les organes humains et tous les systèmes du corps. La fonction intestinale du patient est altérée et les processus des reins et du foie peuvent être facilement perturbés.

    Quant à l'estomac, alors cette maladie est très dangereuse pour lui. Le fait est que, en cas de vomissements constants, des saignements internes peuvent s’ouvrir dans l’estomac même. Si cette maladie a affecté une femme, son cycle menstruel peut être perturbé au cours de son développement.

    Comment traite-t-on les médicaments boulimiques?

    Le traitement médicamenteux de la boulimie est l’un des éléments les plus importants de l’ensemble du programme complexe, qui vise principalement à débarrasser le patient de la maladie existante.

    Dans le processus de traitement de la boulimie mentale avec des médicaments, vous pouvez utiliser divers antidépresseurs en toute confiance. Ces médicaments ont prouvé leur efficacité dans le traitement de cette maladie. Ils n'ont pratiquement aucun effet secondaire.

    Quels médicaments sont prescrits par les médecins pour traiter la boulimie? Parmi les médicaments de ce groupe, les ISRS ont très bien fait leurs preuves. Ces fonds ont un effet antidépresseur, peuvent réduire considérablement l'appétit du patient, ce qui est très important, en particulier au stade initial du développement de la boulimie.

    Les médicaments de ce groupe comprennent: Venlafaxine, Celexa et quelques autres.

    Seul un spécialiste expérimenté et qualifié est en mesure de prescrire ces moyens ou d’autres moyens. Étant donné que seul un médecin sera en mesure d’étudier à fond l’histoire de la maladie de son patient et toutes les caractéristiques individuelles de son corps, après quoi certains médicaments seront prescrits.

    N'oubliez pas que l'effet de tous les antidépresseurs dans divers troubles de l'alimentation est assez largement étudié. Ces médicaments peuvent réduire considérablement le nombre d'épisodes de surconsommation alimentaire, ils atténuent quelque peu les symptômes d'une maladie particulière (dans ce cas, la boulimie).

    Comme mentionné ci-dessus, comme pour toute autre maladie, il est nécessaire de diagnostiquer rapidement la boulimie et de commencer immédiatement à traiter cette maladie désagréable. Le traitement de cette maladie doit être complexe, sinon il n'apportera pas le moindre résultat.

    Le fait que le spécialiste ait une conversation spéciale avec la famille du patient est un facteur important, car la correction thérapeutique devrait également avoir lieu à la maison.

    Toute la thérapie de cette maladie commence à partir du moment où le patient est arrivé à la première consultation. Quant à la psychothérapie du patient, elle est réalisée par l’ensemble du personnel médical.

    N'oubliez pas que la plupart des personnes atteintes d'une maladie comme la boulimie sont sujettes à une dépression permanente. Leurs symptômes peuvent également être supprimés à l'aide d'antidépresseurs. Aujourd'hui, la fluoxétine est excellente pour lutter contre cette maladie. Cet antidépresseur est capable d’arrêter les excès constants de suralimentation.

    Il y a aussi de tels cas où l'hospitalisation est simplement nécessaire pour le patient, et avec elle, vous ne devriez pas tarder. Ces cas peuvent facilement inclure la boulimie, qui peut conduire à l'anorexie, et le patient, en train de développer cette maladie, perd jusqu'à vingt pour cent en poids.

    En résumé, nous ne pouvons dire qu'une chose: ne jamais se soigner soi-même et demander rapidement l'aide d'un spécialiste. Vous bénisse!

    La copie de documents du site est possible sans autorisation préalable en cas d'installation d'un lien actif indexé sur notre site.

    Méthodes de traitement de la boulimie à la maison

    1 thérapie conservatrice

    Comment se débarrasser de la boulimie? Il est possible de se débarrasser de ce problème si le traitement est complet. La pharmacothérapie est l’un des principaux composants. La tâche principale de la thérapie est de débarrasser le patient du trouble psychologique existant.

    En règle générale, la boulimie est traitée médicalement avec divers antidépresseurs. Ces médicaments ont fait leurs preuves dans le traitement de cette pathologie. Malgré le fait que les médicaments ne provoquent presque pas d'effets secondaires, le traitement est réalisé sous la surveillance du médecin traitant.

    En luttant contre la boulimie, les médecins prescrivent des médicaments du groupe ISRS qui ont des effets antidépresseurs et réduisent considérablement l'appétit du patient. Les antidépresseurs peuvent lutter contre l'apparition d'épisodes de boulimie, pour résister au désir de saisir telle ou telle situation stressante. Ces symptômes sont caractéristiques au stade initial du développement de la maladie, c'est pourquoi les médicaments peuvent avoir un effet thérapeutique pendant cette période. Ces médicaments incluent Venlafaxine et Celexa.

    L'auto-administration de ces médicaments ne peut qu'aggraver la situation. De tels médicaments ne peuvent être prescrits que par le médecin traitant après avoir étudié les antécédents de la maladie et déterminé les caractéristiques individuelles de la santé du patient.

    Lors de la prise d'antidépresseurs a considérablement réduit le nombre d'épisodes de surconsommation alimentaire, ces médicaments atténuent considérablement les manifestations cliniques de la boulimie.

    Les préparations médicinales se présentent principalement sous forme de comprimés. Les plus efficaces sont Phenibut et Fluoxetine. Phenibut avec une maladie a un effet trakvilizuyuschee. Ce médicament apaise bien le système nerveux et normalise le sommeil. La fluoxétine a des effets antidépresseurs et stimulants.

    2 alimentation saine

    Comment faire face à la boulimie? Malheureusement, de plus en plus de filles sont confrontées à ce problème chaque année. Ce sont les normes de la mode qui obligent les filles de différents âges à utiliser des médicaments miracles pour perdre du poids.

    Ceux qui ont déjà rencontré la boulimie et veulent s'en débarrasser, vous devez maintenir une nutrition adéquate. Le corps n'est pas immédiatement prêt à prendre de grandes quantités d'aliments gras et hypercaloriques. Par conséquent, lorsque la boulimie doit suivre un régime alimentaire particulier.

    Tout d'abord, les produits à base de farine, les aliments gras et frits doivent être exclus du régime alimentaire. Les soupes de légumes légers, les bouillons faibles en gras et les bouillies d’eau sont jugés utiles. Les médecins ne recommandent pas de manger de la bouillie de semoule, car c'est la plus riche en calories.

    Vous pouvez manger des légumes bouillis, tels que des carottes, des aubergines, des courgettes et des pommes de terre. Le pain blanc frais doit être remplacé par du seigle.

    Les portions devraient être petites. Pour digérer les aliments, mastiquez bien les aliments.

    Peu à peu, radis, concombres, chou, tomates et huile végétale peuvent être ajoutés à l'alimentation. Nous devons essayer de minimiser l’utilisation de la mayonnaise, du ketchup, des sauces, du sel et des épices diverses.

    En ce qui concerne les boissons, les boissons sucrées et gazéifiées, les jus acides et le kvas doivent être exclus du régime alimentaire. Il faut préférer le jus de carotte, le thé, le bouillon de dogrose, la compote et de l’eau sans gaz.

    3 effets psychothérapeutiques

    Comment traiter la boulimie? En plus des médicaments et du régime alimentaire, les médecins prescrivent des procédures psychothérapeutiques, qui ont pour but d'identifier la cause de la maladie et son élimination.

    En règle générale, la psychothérapie est effectuée par groupes. Au cours de la séance, le psychothérapeute lutte avec un sentiment de rejet ou d'incohérence. La boulimie, causée par un manque d'amour dans l'enfance, est considérée comme la plus courante.

    Le psychothérapeute aide également à se comprendre et à s’accepter soi-même, à renforcer l’estime de soi et l’autorité dans la société, à surmonter la peur de l’intimité avec les gens, car ces problèmes sont à l’origine de la gourmandise et du développement de la maladie.

    Souvent, les patients qui perdent le sens de la vie commencent à se remplir de nourriture par eux-mêmes. Les séances psychothérapeutiques aident à se sentir rassasié et à retrouver un nouveau sens de la vie.

    Obtenir le résultat souhaité du traitement n’est possible que si le patient reconnaît sa maladie et s’intéresse au traitement.

    4 recettes de médecine traditionnelle

    Comment se débarrasser de la boulimie vous-même? Outre les méthodes susmentionnées de traitement de la boulimie, vous pouvez utiliser des recettes de médecine alternative. Par exemple, vous pouvez utiliser l'ail. Vous devez prendre 3 tranches d'ail et les râper sur une râpe fine. Versez 1 tasse d'eau bouillie tiède, laissez infuser pendant une journée. Prendre une infusion de 1 cuillère à soupe. l avant le coucher. Cette méthode aidera à normaliser le tonus de la valve qui relie l’estomac à l’œsophage.

    À la maison, la boulimie peut être traitée avec de l'huile de lin. Vous pouvez l'acheter dans n'importe quelle pharmacie. Avant chaque repas, boire 20 ml d'huile.

    La menthe et le persil ont un effet calmant et tonique. Pour préparer la perfusion devra mélanger 1 cuillère à soupe. l chaque herbe. Puis versez 1 cuillère à soupe. l mélange haché 200 ml d'eau bouillante. Prenez le besoin de perfusion 3 fois par jour pour 1/3 tasse. Cette infusion aide à satisfaire la faim.

    Lors du traitement de la boulimie, on peut utiliser une infusion d'absinthe amère. Pour préparer la teinture, versez 1 c. herbes 200 ml d'eau bouillante. Laissez l'infusion à nous. Prendre 30 minutes avant les repas pour 1 cuillère à soupe. l infusion.

    La boulimie est souvent traitée avec une décoction à base de prunes et de figues. Chaque fruit à prendre 250 g et hacher finement. Versez 3 litres d'eau et allumez le feu, faites bouillir pendant environ une minute. Prenez une décoction de ½ tasse 3 fois par jour.

    Vous pouvez vaincre la faim avec du thé vert, du kéfir ou de l'eau minérale. Un effet similaire a une décoction de stigmates de maïs. Pour sa préparation, vous aurez besoin de stigmatisation et de 200 ml d’eau. Faire bouillir le bouillon dans un bain-marie pendant une minute. Prenez une décoction de 1 cuillère à soupe. l avant les repas.

    Pour stimuler le métabolisme, vous pouvez boire du jus de bouleau, concombre, tomate et jus de citrouille. La boulimie nerveuse peut être traitée avec de la teinture de valériane et d’agripaume, car elles aident à faire face à l’état dépressif.

    • Causes et traitement des ballonnements et des gaz dans les intestins

    Boulimie comprimés

    La boulimie (faim bovine) est un trouble de l'alimentation qui se manifeste par une ingestion de nourriture incontrôlable accompagnée d'un désir obsessionnel de parvenir à des indicateurs de poids idéaux. Elle se manifeste principalement chez les femmes de l’âge, sous forme d’attaques de suralimentation et de purification du corps à l’aide d’émétiques, de laxatifs et d’autres moyens (attaque de boulimie). La fréquence de ces attaques varie de 5 à 10 fois par mois et jusqu'à 5 à 10 fois par jour, en fonction du stade de négligence de la maladie.

    Symptômes de la boulimie

    La boulimie ne présente pas de symptômes de développement prononcés permettant de déterminer de manière externe la présence de la maladie chez une personne. Cependant, l'observation d'un complexe de 3 à 5 signes de la maladie chez soi ou chez l'un de ses proches constitue une base pour rechercher des soins médicaux.

    Habituellement, le développement de la boulimie dans le corps est accompagné des symptômes suivants:

    • préoccupation concernant le poids et l'apparence, contrôle du poids jusqu'à quelques grammes;
    • fluctuations de poids constantes et brusques (plage de 10 kg);
    • changement de comportement en mangeant: les restrictions les plus strictes cèdent brusquement la place aux festivités gastronomiques;
    • pendant la panne, l'absorption de nourriture n'apporte pas la satiété et ne peut être arrêtée que par une douleur à l'estomac;
    • sautes d'humeur, dépression après chaque excès alimentaire;
    • sautes d'humeur fréquentes, dépression;
    • problèmes de santé persistants des organes du tractus gastro-intestinal, la carie dentaire;
    • violation du cycle menstruel.

    Traitement

    Une condition importante pour le traitement et, en même temps, le problème est que le patient atteint de boulimie ne considère pas qu'il est malade. Les crises de gourmandise, le plus souvent, sont prises pour faiblesse, manque d'exposition. Lorsque, en fait, la nourriture pour boulimique agit comme une drogue, pour se débarrasser de la dépendance à laquelle il est très difficile. Il est nécessaire d'identifier la maladie à ses débuts, avant qu'elle ne dure des années et entraîne des conséquences graves. Plus un patient atteint de boulimie se fera soigner rapidement, plus le traitement sera rapide et facile.

    Le plus grand effet dans le traitement donne le complexe de toutes ces méthodes. Le traitement psychothérapeutique a pour but de changer l'attitude du patient envers lui-même et son corps. L'observance de la nutrition alimentaire contribue à la restauration du processus digestif normal. Le traitement médicamenteux de la boulimie comprend un ensemble de médicaments qui aident à réduire la fréquence des épisodes de boulimie dus aux effets sur le système nerveux.

    La liste des médicaments contre la boulimie comprend principalement des médicaments produits sous forme de comprimés. La liste des comprimés les plus courants pour la boulimie comprend: fluoxétine et phenibut.

    La fluoxétine avec boulimie a un double effet, car en plus de l'antidépresseur, il a également un effet stimulant. Convient pour une utilisation de jour.

    Phenibut dans la boulimie a un effet plus calmant, calmant le système nerveux, améliorant le sommeil. Il est pris avant le coucher.

    Rappelez-vous que seul un médecin qualifié peut déterminer comment traiter la boulimie avec des médicaments. Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

    19 médecins trouvés pour traiter la maladie: boulimie

    Docteur de la plus haute catégorie. Docteur en sciences médicales.

    Médecin en chef et directeur scientifique de la clinique scientifique et pratique de l'auteur "Men's Health", MD, urologue andrologue, sexologue de la plus haute catégorie. Diagnostic et traitement précis des infections génitales, prostatite, urétrite, adénome de la prostate, dysfonctionnement érectile, éjaculation précoce, ménopause masculine et infertilité, diminution de la libido, surcharge pondérale, diabète de type 2, vieillissement prématuré des hommes. Il est co-auteur d'une méthode unique de traitement complexe de l'adénome de la prostate, de la prostatite avec l'utilisation de Prostachit et de la physiothérapie urologique moderne, grâce à laquelle des milliers d'hommes ont évité des interventions non souhaitées au cours des 10 dernières années. encore

    st. Lavrskaya, 4 (station de métro Arsenalnaya) ul. Lavrskaya, 4 (station de métro Arsenalnaya) Kiev, Ukraine

    50..3 Doc.ua - un service en ligne gratuit pour trouver un médecin et prendre rendez-vous.

    st. Lavrskaya, 4 (station de métro Arsenalnaya). Sur la carte

    Petcherski, Petchersk, m.Arsenalnaya

    Docteur de la plus haute catégorie.

    Andrei Evgenievich assure le traitement psychothérapeutique, médical et restaurateur des troubles du système nerveux, des troubles mentaux, des troubles du désir sexuel et des dépendances. Il aide à se débarrasser des drogues, de l'alcool et des autres dépendances. encore

    st. R. Okipnoy, 5 st. R. Okipnoy, 5 ans Kiev, Ukraine

    50..54 Doc.ua - un service en ligne gratuit pour trouver un médecin et prendre rendez-vous.

    Dniepr, Rive Gauche, M. Levoberezhnaya

    Darnitskiy, Osokorki, m.Osokorki, m.Poznyaki

    Le psychiatre et psychothérapeute, lorsqu’il examine et traite chaque patient, utilise une approche individuelle, maîtrisant des techniques permettant d’éliminer diverses affections et maladies psychologiques, psychiatriques et sexologiques (névrose, dépression, stress, anorexie, anxiété, impuissance, libido, troubles de l’estime de soi, etc..) Évite l'utilisation de drogues inutiles. encore

    st. Khreshchatyk, 44 dans la rue. Khreshchatyk, 44 à Kiev, Ukraine

    50..36 Doc.ua - un service en ligne gratuit pour trouver un médecin et prendre rendez-vous.

    Shevchenkovsky, Center, M. Teatralnaya, M. Kreschatik

    Psychologue, thérapeute en gestalt. Traite les troubles de l'alimentation (excès alimentaire, boulimie nerveuse, anorexie mentale). Consultations et groupes psychologiques pour les personnes ayant une dépendance alimentaire et en surpoids. Elle se spécialise en psychologie familiale et en relations féminines. Consulte. encore

    st. Horeb, le 25/12 Khoriva, 25/12 Kiev Ukraine

    50..73 Doc.ua - un service en ligne gratuit pour trouver un médecin et prendre rendez-vous.

    Podolsky, m.Société contractuelle

    Docteur de la plus haute catégorie.

    Psychiatre, psychothérapeute, narcologue, traite la dépression, le trouble panique, l'agoraphobie, le trouble obsessionnel-compulsif, les troubles du sommeil, la schizophrénie et les troubles délirants, le trouble schizotypique, le trouble affectif bipolaire. encore

    st. Frunze, 103a, Bldg. 11, étage 5, pièce. 502 st. Frunze, 103a, Bldg. 11, étage 5, pièce. 502 Kiev Ukraine

    50..7 Doc.ua - un service en ligne gratuit permettant de rechercher un médecin et de prendre rendez-vous.

    st. Frunze, 103a, Bldg. 11, étage 5, pièce. 502. Sur la carte

    Merci beaucoup

    Votre candidature a été acceptée, nous vous contacterons sous peu.

    Antidépresseurs pour la boulimie

    Le site fournit des données de référence. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont probablement sous la supervision d'un médecin consciencieux.

    La boulimie (boulimie nerveuse) est un trouble de l'alimentation qui est un trouble mental. Il se manifeste par des accès excessifs de nourriture, au cours desquels une personne en une heure ou deux absorbe une quantité énorme de nourriture, de temps en temps, jusqu'à 2,5 kg. Parallèlement à cela, il ne sent pas son goût et ne ressent pas les émotions de saturation. Une telle panne alimentaire engendre un sentiment de remords et le boulimique tente de remédier à la situation. Pour cela, cela conduit à des vomissements. Il prend des laxatifs ou des diurétiques, utilise des lavements, fait du sport ou suit un régime strict. En conséquence, le corps est épuisé et commence tout un tas de maladies qui peuvent conduire à une finale mortelle.

    Une personne atteinte de boulimie a deux idées obsédantes. Il passe des heures à rêver de nourriture et choisit chuchotement dans le magasin des friandises préférées afin de les savourer, au moment où le moment ergonomique vient. Les fêtes se déroulent constamment dans la solitude. La deuxième obsession: j'ai besoin de perdre du poids. La dame se croit grosse, de plus si elle manque de poids. Elle suit fanatiquement la mode, essayant d'avoir une figurine modèle. Argumente invariablement sur la perte de poids, les régimes et une nutrition appropriée.

    Les gens tombent dans un cercle vicieux. Grève de la faim, stress chronique. le surmenage est un lourd fardeau pour les épaules. À un moment où le stress devient accablant, une dépression nerveuse se produit, ce qui conduit à une crise de suralimentation. Au cours du repas, une euphorie, une sensation de légèreté et de détachement apparaissent. Mais il y a ensuite un sentiment de culpabilité, des inconvénients physiques et une peur panique de s'améliorer. Cela conduit à une nouvelle vague de stress et à une tentative de perte de poids.

    Comme la plupart des autres troubles mentaux, la boulimie n'est pas perçue par l'homme comme une nuisance importante. Il ne demande pas l'aide d'un médecin ou d'un psychologue. Cela crée l'illusion qu'il est possible d'arrêter les attaques à tout moment. La boulimie est considérée comme une habitude honteuse qui apporte beaucoup d'inconvénients. Les attaques de suralimentation et de purification par chuchotement se cachent, persuadées que les personnes, à l'exception des membres de leur famille, n'ont pas besoin de le savoir.

    Selon les statistiques, 10-15% des femmes âgées de 15 à 40 ans souffrent de boulimie. Depuis les femmes sont toujours préoccupés par leur apparence et leur excès de poids. Chez les hommes, ce problème est moins commun. Ils ne constituent que 5% du nombre total de patients atteints de boulimie.

    Certaines professions favorisent la formation de boulimie. Par exemple, les danseurs, les acteurs, les modèles et les athlètes sont extrêmement importants pour ne pas avoir de poids excessif. Sur cette base, la maladie est observée 8 à 10 fois plus souvent que chez les représentants d'autres professions.

    Il est à noter que ces problèmes sont surtout importants dans les pays développés, tels que les États-Unis, l'Angleterre et la Suisse. Et chez les personnes à faible revenu, la boulimie est rarement vue.

    La boulimie, comme les autres malheurs, vient rarement seule. Il s'accompagne d'un comportement sexuel autodestructeur, de dépression. tentative de suicide, ivresse et prise de drogue.

    Sans prêter attention à tous les efforts des médecins pour parvenir à un rétablissement complet, environ 50% des patients parviennent à réussir, 30% en quelques années, la récidive de la maladie se produit et dans 20% des cas, le traitement ne fonctionne pas. Le succès de la lutte contre la boulimie dépend fortement de la volonté et de la position de vie d'une personne.

    Qu'est-ce qui façonne notre appétit?

    L'appétit ou le désir de manger sont des émotions qui apparaissent lorsque nous avons faim.

    L'appétit est une attente agréable, une anticipation du plaisir de la nourriture savoureuse. Grâce à lui, une personne développe un comportement alimentaire: acheter de la nourriture, cuisiner, mettre la table, manger. Le centre alimentaire est responsable de cette activité. Il comprend une paire de zones situées dans le cortex cérébral, l'hypothalamus, la moelle épinière. Il existe des cellules sensibles, qui réagissent à la concentration dans le sang de glucose et d'hormones du système digestif. Lorsque leur niveau baisse, il y a une sensation de faim et un appétit se réveille derrière.

    Les commandes du centre alimentaire sont transmises tout au long de la chaîne de cellules nerveuses aux organes digestifs et elles commencent à fonctionner activement. La salive, le suc gastrique, la bile et les sécrétions pancréatiques sont sécrétées. Ces fluides assurent la digestion et une bonne digestion. Le péristaltisme intestinal s’améliore - ses muscles sont réduits afin d’assurer le passage des aliments dans le tractus gastro-intestinal. A ce stade, la sensation de faim s'améliore encore.

    Lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac, des récepteurs spéciaux sont en colère. Ils transmettent cette information au centre alimentaire et il se dégage un sentiment de satiété et de plaisir à manger. Nous comprenons que nous avons suffisamment mangé et qu’il est temps de nous arrêter.

    Si le travail du centre alimentaire est perturbé, la boulimie commence. Les scientifiques ont émis deux hypothèses sur le développement de la maladie:

    • Les récepteurs du centre alimentaire sont trop sensibles à une diminution du taux de sucre dans le sang - l'appétit apparaît trop tôt.
    • L'impulsion des récepteurs dans l'estomac ne va pas bien le long de la chaîne de cellules nerveuses en raison de problèmes à la jonction (synapse) - il n'y a pas de sensation de satiété.
    • Les différentes structures du centre alimentaire ne fonctionnent pas correctement.

    Il y a 2 manifestations d'appétit:

    1. Appétit non spécialisé - vous réagissez positivement à tous les aliments. Cela vient du fait que le sang de famine, dans lequel il y a peu de nutriments, lave les cellules nerveuses sensibles (récepteurs) dans le cerveau de l'hypothalamus. Les violations de ce mécanisme conduisent à l'apparition d'une forme de boulimie, dans laquelle une personne absorbe tout et dont l'appétit est permanent.
    2. Appétit sélectif - vous voulez quelque chose de spécifique: sucré, acide, salé. Cette forme est associée à une carence dans le corps de certains nutriments: glucose, sels minéraux, vitamines. Cette forme d'appétit provient du cortex cérébral. Sur sa surface, il y a des zones responsables de la formation de comportements alimentaires. Un échec à cet endroit conduit à des crises périodiques de suralimentation de certains aliments.

    Circonstances de la boulimie

    La boulimie est une maladie mentale. Très souvent, il est basé sur un traumatisme psychologique, à la suite duquel le travail du centre alimentaire a été perturbé.

    1. Traumatisme psychologique chez l'enfant
      • le nourrisson en bas âge souffrait assez souvent de la faim;
      • l'enfant n'a pas pris assez d'amour et d'attention parentales dans sa jeunesse;
      • l'enfant n'avait pas de relation de pairs;
      • les parents ont encouragé l'enfant à manger, pour son comportement ou ses bonnes notes.

    Dans de telles circonstances, l’enfant forma l’idée que le moyen principal de recevoir du plaisir est la nourriture. Il est sûr, agréable et abordable. Mais une telle installation viole la règle principale de la saine alimentation, il n’est nécessaire que lorsque les affamés ont faim, sinon le centre alimentaire commence à faire faillite.

  • Faible estime de soi, basée sur le manque d'apparence
    • les parents ont inspiré à l'enfant qu'il était trop gros et avait besoin de perdre du poids pour devenir belle;
    • commentaires critiques d'un pair ou d'un formateur sur l'apparence et le surpoids;
    • Prise de conscience d'une fillette que son corps ne ressemble pas à celui d'un modèle sur la couverture d'un magazine.

    Beaucoup de filles sont trop désireuses d’avoir une apparence de mannequin. Ils sont convaincus qu’une silhouette mince est la clé du succès dans la carrière et dans la vie personnelle. Basé sur ce recours à différentes façons de perdre du poids.

    Il existe un risque élevé de développer la boulimie chez les personnes suspectes qui tentent de contrôler tous les événements.

    Les effets du stress et de l'anxiété élevée

    Les crises de boulimie peuvent apparaître à la fin des situations stressantes. À ce moment-là, une personne essaie d'oublier la nourriture pour se donner au moins un petit plaisir. Très souvent c'est fait. À la fin du repas, beaucoup de glucose pénètre dans le cerveau et la concentration d'hormones du plaisir augmente.

    Le stress peut être négatif: perte d'un être cher, divorce, maladie, échec au travail. Dans ce cas, la nourriture reste le seul plaisir qui aide à se calmer. De temps en temps, des événements agréables pourront également provoquer une boulimie: une augmentation de la hiérarchie des services, un nouveau roman. Dans ce cas, trop manger est un festin d'euphorie, une récompense pour le mérite.

    Manque de nutriments

    Parmi les femmes boulimiques, il y en a beaucoup qui suivent toujours le régime. Une telle restriction alimentaire conduit au fait qu'une personne n'est pas capable de penser à autre chose, sans compter la nourriture. À un moment donné, la force d'endurer ne subsiste plus. Le subconscient reçoit le contrôle de la situation et donne la permission d'avoir en réserve. Comme si l'organisme comprend, alors vous vous repentirez bientôt et les temps de faim recommenceront.

    Des épisodes de gourmandise incontrôlée sont observés chez les patients anorexiques. Dans ce cas, le refus de manger et l'aversion pour la nourriture sont remplacés par une attaque de boulimie. Ainsi, le corps, contournant la conscience, tente de reconstituer les stocks de substances nécessaires, qui ont été épuisées pendant la période de la grève de la faim. Certains psychologues estiment que la boulimie est une version bénigne de l'anorexie, à une époque où une personne n'a pas la capacité d'abandonner complètement ses aliments.

    Protection du plaisir

    Il n'est pas rare qu'une personne ne soit pas habituée à se faire plaisir. Il se considère indigne du bonheur ou est convaincu que les moments agréables sont toujours payés. Dans ce cas, les crises de boulimie jouent le rôle de l'auto-punition à la fin du plaisir sexuel, du repos ou des acquisitions agréables.

    Si plusieurs générations de la même famille souffrent de boulimie, elles parlent d'une prédisposition génétique à cette maladie. Il est possible que la tendance à la suralimentation périodique soit héritée. Elle est causée par la forte intensité du système endocrinien et le manque d'hormones contrôlant l'appétit ou l'hypersensibilité des récepteurs du centre alimentaire de l'hypothalamus.

    En règle générale, une personne souffrant de boulimie est incapable de comprendre ce qui le pousse à attaquer. Si vous trouvez cet élément déclencheur, il est possible de prendre des mesures afin de contrôler votre appétit et de ne pas permettre les attaques.

    Qu'est-ce qui se passe lors d'une crise de boulimie

    Avant l'attaque, il y a une forte faim ou plutôt un besoin impérieux de nourriture. Il n'est pas rare qu'une personne veuille avoir seulement le cerveau, malgré le fait que son estomac soit plein. Cela se traduit par des pensées obsessionnelles sur certains plats, un long examen de la nourriture dans le magasin, des rêves de nourriture. Une personne perd la capacité de se concentrer sur ses études, son travail ou sa vie personnelle.

    Resté seul, le patient a sauté sur la nourriture. Il mange vite, ne faisant pas attention au goût des produits, qui parfois ne se combinent pas du tout ou peuvent être cassés. Dans la plupart des cas, les sucreries et autres aliments riches en calories sont privilégiés. En raison de la disparition de la sensation de satiété, la fête peut durer jusqu'à la fin du repas.

    En fin de repas, le boulimique a l'impression que l'estomac est plein. Il appuie sur les organes internes, soutient le diaphragme, serre les poumons sans permettre la respiration. Une quantité énorme de nourriture conduit aux intestins, qui s'accompagnent de douleurs aiguës. Les remplacements et la honte viennent remplacer l'euphorie et la peur de s'améliorer ne suffit pas.

    Afin de ne pas donner aux calories ingérées à digérer, il est souhaitable de provoquer des vomissements. L'exemption de l'excès de nourriture apporte un soulagement physique. Afin de perdre du poids de temps en temps, il est décidé de boire des préparations diurétiques ou laxatives. Ils éliminent du corps non seulement l'eau, qui est vitale, mais aussi les éléments minéraux.

    Si, au stade initial de la boulimie, ne mangez trop qu'après la fin du stress, la situation s'aggrave. Les attaques sont de plus en plus fréquentes 2 à 4 fois par jour.

    La plupart des victimes de boulimie souffrent énormément, mais ne pourront pas abandonner leurs habitudes et murmurer leurs secrets aux autres.

    Symptômes et indicateurs de boulimie

    La boulimie est une maladie comme la consommation d'alcool et la dépendance, et pas seulement une mauvaise conduite. Elle est officiellement reconnue comme une maladie récemment, il y a 20 ans. Le diagnostic de boulimie est fait sur la base d'une enquête approfondie. Des méthodes supplémentaires d'étude (échographie des organes abdominaux, électrocardiographie, tomographie par ordinateur de la tête) sont nécessaires en cas de troubles du fonctionnement des organes internes. L’étude biochimique du sang permet de déterminer si l’équilibre eau-sel est perturbé.

    Il existe 3 critères clairs sur lesquels repose le diagnostic de la boulimie.

    1. Envie de nourriture que personne ne contrôle, et qui en consomme beaucoup en peu de temps. Parallèlement à cela, il ne contrôle pas la quantité de nourriture consommée et est incapable de s'arrêter
    2. Afin d'éviter l'obésité, une personne prend des mesures inadéquates: provoque des vomissements, prend des laxatifs, des diurétiques ou des hormones qui réduisent l'appétit. Cela se produit environ 2 fois par semaine pendant 3 mois.
    3. Chez l'homme, un faible poids corporel est établi.
    4. L'estime de soi est basée sur le poids et la forme du corps.

    La boulimie a un grand nombre de manifestations. Ils vous aideront à découvrir que vous ou un membre de votre famille êtes atteint de cette maladie.

    • Conversations sur l'excès de poids et une alimentation saine. Parce que chez l'homme, la figure devient le centre de l'estime de soi, alors toute l'attention est concentrée sur ce trouble. Malgré le fait que les boulimiques ne souffrent généralement pas d'excès de poids.
    • Pensées obsessionnelles sur la nourriture. La personne, dans la plupart des cas, cache ce qu’elle aime manger. Au contraire, il chuchote cache ce fait et adhère officiellement à un régime alimentaire sain ou à un régime nouveau.
    • Fluctuations périodiques du poids. Les boulimiques pourront récupérer de 5 à 10 kilogrammes et ensuite perdre du poids rapidement. Ces résultats ne sont pas liés au fait que la suralimentation est terminée, mais au fait que des mesures sont prises pour économiser sur les calories consommées.
    • Somnolence, somnolence, perte de mémoire et d'attention, dépression. Le cerveau manque de glucose et les cellules nerveuses manquent de nutriments. En outre, les sentiments de surpoids et de suralimentation sont un lourd fardeau pour la psyché.
    • La détérioration des dents et des gencives, des ulcères aux coins de la bouche. Le suc gastrique contient de l'acide chlorhydrique. Lors de vomissements, il ronge la muqueuse buccale et des ulcères apparaissent dessus. L'émail des dents jaunit et s'effondre.
    • Enrouement, pharyngite fréquente, amygdalite. Les cordes vocales, le pharynx et les amygdales palatines s'enflamment à la fin des blessures qui apparaissent lors de vomissements.
    • Spasme de l'œsophage, brûlures d'estomac. Des vomissements fréquents endommagent la couche superficielle de l'œsophage et altèrent la fonction musculaire, ce qui empêche les aliments de sortir de l'estomac (sphincters). De plus, le suc gastrique acide brûle la paroi interne de l'œsophage.
    • Éclatement des vaisseaux sanguins dans les yeux. Des taches rouges ou des traînées sur le blanc de l'œil sous la conjonctive apparaissent à la fin de la rupture des vaisseaux sanguins lors des vomissements, tandis que la pression artérielle augmente temporairement.
    • Nausée, constipation ou troubles intestinaux. Ces troubles sont associés à la suralimentation. Les vomissements fréquents ou la prise d'un laxatif violent l'ordre des intestins.
    • Inflammation de la glande parotide salivaire à la suite de vomissements fréquents. L'augmentation de la pression empêche l'écoulement normal de la salive et la stomatite et d'autres lésions de la muqueuse buccale contribuent à la pénétration des microbes dans la glande salivaire.
    • Crampes les troubles du cœur et des reins sont associés à une carence en sels de sodium, de chlore, de potassium, de phosphore et de calcium. Lors de la prise de diurétiques, ils sont lavés à l’urine ou n’ont pas le temps de digérer en raison de vomissements et de diarrhée, privant les cellules de leur capacité de fonctionner normalement.
    • La peau devient sèche, des rides prématurées apparaissent, l'état des cheveux et des ongles s'aggrave. Ceci est dû à la déshydratation et au manque de minéraux.
    • Les violations du cycle menstruel et la diminution du désir sexuel, les troubles de l'érection pour les hommes. La détérioration du métabolisme entraîne des perturbations hormonales et des organes génitaux.

    Les complications de la boulimie peuvent être très effrayantes. Les victimes de la maladie décèdent d'un rêve en raison d'un arrêt cardiaque en raison d'une violation de l'équilibre salin, de la pénétration du contenu de l'estomac dans le système respiratoire, de la rupture de l'estomac et de l'œsophage, d'une insuffisance rénale. Assez souvent, une dépendance grave à l'alcool et aux drogues et une grave dépression commencent.

    Traitement de la boulimie

    Le traitement de la boulimie est effectué par un médecin psychothérapeute ou un psychiatre. Il décide d'aller à l'hôpital ou s'il est possible de se faire soigner à la maison.

    Indications du traitement hospitalier de la boulimie:

    • pensées suicidaires;
    • épuisement grave et comorbidités graves;
    • la dépression;
    • déshydratation sévère;
    • boulimie qui ne peut pas être traitée à la maison;
    • pendant la grossesse, à un moment où la vie de l’enfant est menacée.

    Les excellentes performances dans la lutte contre la boulimie mentale donnent une approche globale, à l’époque, en combinant psychothérapie et méthodes de traitement médicamenteuses. Dans ce cas, il est possible de rétablir la santé mentale et physique d'une personne en quelques mois.

    Traitement psychologue

    L'idée du traitement est faite personnellement pour chaque patient. En règle générale, vous devez suivre des séances de psychothérapie 1 à 2 fois par semaine. Dans les cas graves, des rencontres avec un psychothérapeute plusieurs fois par semaine pendant 6 à 9 mois seront utiles.

    Psychanalyse de la boulimie. Le psychanalyste identifie les circonstances qui ont provoqué le changement de comportement alimentaire et les aide à comprendre. Il peut s'agir de conflits survenus dans la petite enfance ou d'incohérences entre les croyances conscientes et l'attirance inconsciente. Le psychologue analyse les rêves, les fantasmes et les associations. À partir de ce matériel, il révèle les mécanismes de la maladie et formule des recommandations sur la façon de résister aux attaques.

    La thérapie cognitivo-comportementale dans le traitement de la boulimie est considérée comme l'une des méthodes les plus efficaces. Cette méthode aide à changer les pensées, le comportement et leur attitude vis-à-vis de la boulimie et de tout ce qui se passe autour de soi. Une personne dans la classe est formée pour reconnaître l'approche d'une attaque et pour résister aux pensées obsessionnelles sur les aliments. Cette méthode est excellente pour les personnes anxieuses et méfiantes qui souffrent constamment de boulimie.

    Psychothérapie interpersonnelle. Cette méthode de traitement convient aux personnes atteintes de boulimie associée à la dépression. À la base, il y a l'identification des problèmes cachés dans la communication avec les autres. Le psychologue vous apprendra comment sortir des situations conflictuelles.

    La thérapie à domicile pour la boulimie aide à améliorer les relations familiales, à éliminer les conflits et à établir une bonne communication. Pour une personne souffrant de boulimie, l’aide de parents est extrêmement importante et toute parole négligée peut conduire à une nouvelle attaque de suralimentation.

    Thérapie de groupe pour la boulimie. Un psychothérapeute intentionnellement formé forme un groupe de personnes souffrant de troubles de l'alimentation. Les gens partagent leur histoire et leur expérience en la matière. Cela donne à une personne l’occasion d’augmenter son estime de soi et de comprendre qu’elle n’est pas seule et que les autres surmontent également de telles difficultés. La thérapie de groupe est particulièrement efficace au stade final pour prévenir les cas de suralimentation répétés.

    Surveillance de l'apport alimentaire. Le médecin ajuste le menu pour que la personne reçoive tous les nutriments nécessaires. Entrer en petites quantités les produits que le patient avait précédemment considérés comme interdits pour lui-même. Cela est nécessaire pour former la bonne attitude face à la nourriture.

    Il est recommandé de tenir un journal. Dans cette direction, vous devez enregistrer la quantité de nourriture mangée et indiquer s'il y a un désir de rester assis ou si le désir de vomir est apparu. À un moment donné, il est recommandé de développer l'activité physique et de pratiquer des sports d'équipe, qui permettent de prendre du plaisir et de se débarrasser de la dépression.

    Traitement Internet à distance pour la boulimie. Travailler avec un psychothérapeute peut passer par Skype ou par courrier électronique. Dans ce cas, appliquez les méthodes de thérapie cognitive et comportementale.

    Médicaments pour la boulimie

    Les antidépresseurs sont utilisés pour traiter la boulimie. qui améliorent la conductivité du signal d'une cellule nerveuse à une autre par le biais de connexions spéciales (synapses). N'oubliez pas que ces médicaments ralentissent la réaction, ils ne conduisent pas et évitent les travaux qui nécessitent une concentration d'attention élevée pendant le traitement. Les antidépresseurs ne sont pas combinés à l'alcool et peuvent être très effrayants lorsqu'ils sont pris en association avec d'autres médicaments. Sur cette base, informez le médecin de tous les médicaments que vous utilisez.

    Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine

    Ils améliorent la conduction de l'influx nerveux du cortex cérébral au centre de l'alimentation, puis aux organes digestifs. Ils soulagent la dépression et aident à évaluer objectivement leur apparence. Mais l'effet de la prise de ces médicaments se fait en un jour. N'arrêtez pas le traitement vous-même et n'augmentez pas la dose sans l'autorisation du médecin.

    Prozac Ce médicament est considéré comme le traitement le plus efficace contre la boulimie. Prendre 1 capsule (20 mg) 3 fois par jour, quel que soit le repas. La dose quotidienne forme 60 mg. La capsule ne peut pas être mâchée, boire beaucoup d'eau. La durée du cours que le médecin établit personnellement.

    La fluoxétine. 1 comprimé 3 fois par jour à la fin du repas. Le cours minimum est de 3-4 semaines.

    Augmenter la concentration d'adrénaline et de sérotonine dans les synapses, améliorer la transmission des impulsions entre les cellules nerveuses. Ils ont un fort effet sédatif, aident à se débarrasser de la dépression, réduisent les attaques de trop manger. Un effet durable se produit dans 2-4 semaines. Contrairement au groupe précédent de médicaments, il est possible d'avoir un résultat avec le coeur.

    Amitriptyline. Les premiers jours, prenez 1 comprimé 3 fois par jour pour les repas. Plus tard, la dose est augmentée de 2 fois, 2 comprimés 3 fois par jour. La durée de la réception est de 4 semaines.

    Imizin. Commencez le traitement avec 25 mg 3 à 4 fois par jour après les repas. La dose est augmentée chaque jour de 25 mg. Le médecin détermine personnellement la dose journalière pour chaque patient (200 mg environ). Durée du cours 4-6 semaines. Plus tard, la dose est lentement réduite au minimum (75 mg) et le traitement se poursuit pendant 4 semaines supplémentaires.

    Antiémétiques (antiémétiques) dans le traitement de la boulimie

    Aux premiers stades du traitement, il est conseillé de prendre des agents anti-émétiques qui permettent de supprimer rapidement le réflexe nauséeux, tandis que les antidépresseurs n’ont pas encore commencé à fonctionner. Les antiémétiques interfèrent avec la transmission du signal du centre émétique, situé dans la médulla oblongate vers l'estomac, bloquant les récepteurs de la dopamine et de la sérotonine. C'est pourquoi il est possible d'éviter les vomissements que certains types d'aliments peuvent provoquer chez les boulimiques.

    Zeercal. Prendre une demi-heure avant les repas 3-4 fois par jour. Le cours de traitement de 2 semaines. Le médicament ne réduit pas seulement les nausées. mais normalise également le travail des organes digestifs.

    Zofran. Prenez 1 comprimé (8 mg) 2 fois par jour pendant 5 jours.

    N'oubliez pas que le traitement de la boulimie est un long processus qui exige de la patience et de la foi en la réussite. Apprenez à accepter votre corps tel qu'il est et à mener une vie active et épanouissante. La victoire finale sur la maladie que vous recevrez, à un moment où vous apprendrez à vous réjouir et à recevoir du plaisir, pas seulement l’absorption de nourriture

    Spécialité: Docteur en exercice de 2ème catégorie

  • En Savoir Plus Sur La Schizophrénie