La névrose est un trouble fonctionnel et réversible du système nerveux (psychisme), causé par des expériences à long terme, accompagné d'une humeur instable, d'une fatigue accrue, d'une anxiété et de troubles de l'autonomie (palpitations, transpiration, etc.).

Malheureusement, à notre époque, les enfants souffrent également de plus en plus de névrose. Certains parents ne prêtent pas l’attention nécessaire aux manifestations d’un désordre nerveux chez un enfant, les considérant comme des caprices et des phénomènes qui se transmettent avec l’âge. Mais les mères et les pères font ce qu'il faut, essayant de comprendre l'état de leur enfant et de l'aider.

Types de névrose chez l'enfant

À l'âge préscolaire, la peur du noir, la peur d'être seul dans une pièce, le personnage d'un conte de fées ou un film regardé se produisent plus souvent. Parfois, un enfant a peur de l'apparition d'une créature mythique inventée par ses parents (à vocation éducative): un magicien noir, une fée diabolique, "babaya", etc.

À l'âge de l'école primaire, la peur d'une école avec un enseignant strict, une discipline et de «mauvaises» notes peut surgir. Dans ce cas, l'enfant peut fuir l'école (parfois même la maison). La maladie se manifeste par une humeur basse, parfois par une énurésie diurne. Plus souvent, ce type de névrose se développe chez les enfants qui n’ont pas fréquenté la maternelle à l’âge préscolaire.

  1. Névrose d'états obsessionnels. Il se divise en 2 types: névrose obsessionnelle (névrose obsessionnelle) et névrose phobique, mais il peut exister des formes mixtes avec des manifestations de phobies et des obsessions.

La névrose des actions obsessionnelles se manifeste par des mouvements involontaires, tels que hocher la tête, cligner des yeux, frémir, plisser le pont du nez, taper du pied, taper avec des brosses sur la table, tousser ou toutes sortes de tics. Les tics (contractions) se produisent généralement avec le stress émotionnel.

La névrose phobique s'exprime dans la peur obsessionnelle d'un espace clos, de la perforation d'objets, de la pollution. Les enfants plus âgés peuvent avoir des craintes obsessionnelles de maladie, de décès, de réponses orales à l'école, etc. Parfois, les enfants ont des idées ou des pensées obsessionnelles qui contredisent les principes moraux et l'éducation de l'enfant, ce qui lui donne des expériences négatives et une anxiété.

  1. La névrose dépressive est plus fréquente à l'adolescence. Ses manifestations sont une humeur dépressive, des pleurs, une faible estime de soi. Une mauvaise mimique, une parole calme, une expression de visage triste, des troubles du sommeil (insomnie), une perte d’appétit et une activité réduite, le désir d’être seul créent un tableau plus complet du comportement d’un tel enfant.
  1. La névrose hystérique est plus fréquente chez les enfants d’âge préscolaire. Les manifestations de cet état tombent sur le sol avec des cris et des hurlements, se frappant la tête ou les membres au sol ou sur une autre surface dure.

Plus rarement, des attaques respiratoires affectives (étouffement imaginaire) se produisent lorsque la demande ou la punition d’un enfant est refusée. Il est extrêmement rare que des adolescents souffrent de troubles hystériques sensoriels: sensibilité accrue ou réduite de la peau ou des muqueuses, et même cécité hystérique.

Les enfants atteints de neurasthénie sont en larmes et irritables.

  1. La névrose asthénique, ou neurasthénie, est également plus fréquente chez les enfants d’âge scolaire et les adolescents. Les charges excessives du programme scolaire et des classes supplémentaires provoquent des manifestations de neurasthénie, qui se manifestent plus souvent chez les enfants physiquement affaiblis.

Les manifestations cliniques sont les suivantes: pleurs, irritabilité, manque d'appétit et troubles du sommeil, fatigue, agitation.

  1. La névrose hypocondriaque est également plus fréquente à l'adolescence. Les manifestations de cette maladie sont une source de préoccupation excessive pour l’état de santé, une crainte déraisonnable de diverses maladies.
  1. Le bégaiement névrotique se produit souvent chez les garçons au cours du développement de la parole: sa formation ou la formation de la parole (de 2 à 5 ans). Il est provoqué par l’apparition d’une forte frayeur, d’un traumatisme mental aigu ou chronique (séparation des parents, scandales familiaux, etc.). Mais la raison peut aussi être une surcharge d’informations lorsque les parents forgent le développement intellectuel ou vocal de leur enfant.
  1. Les tics névrotiques sont également plus fréquents chez les garçons. La cause peut être à la fois un facteur mental et certaines maladies: par exemple, des maladies telles que la blépharite chronique, la conjonctivite causeront et résoudront l'habitude de vous frotter les yeux souvent ou de frotter ou de cligner des yeux sans raison, et une inflammation fréquente des voies respiratoires supérieures provoquera une toux ou un "grognement" du nez.. De telles mesures de protection raisonnables et opportunes sont ensuite fixées.

Ces actions et mouvements du même type peuvent être obsessionnels ou tout simplement devenir familiers, sans provoquer de sentiments de tension et de contrainte chez l'enfant. Plus souvent, il y a des tics névrotiques à l'âge de 5 à 12 ans. Les tics dans les muscles du visage, la ceinture scapulaire, le cou et les tics respiratoires prévalent généralement. Souvent, ils sont combinés avec l'énurésie et le bégaiement.

  1. Les troubles du sommeil névrotiques se manifestent chez les enfants présentant de tels symptômes: difficulté à s'endormir, sommeil anxieux, agité avec réveils, terreurs nocturnes et rêves cauchemardesques, somnambulisme, conversation dans les rêves. Marcher et parler dans un rêve sont associés à la nature des rêves. Ce type de névrose est plus souvent observé chez les enfants d’âge préscolaire et primaire. Les raisons pour cela ne sont pas entièrement comprises.
  1. L'anorexie, ou trouble d'appétit névrotique, est plus fréquente au début et à l’âge préscolaire. La cause immédiate peut être une suralimentation, une tentative persistante de la mère de forcer l’enfant à nourrir son enfant ou une coïncidence avec le fait de nourrir un événement désagréable (cri sévère, scandale familial, peur, etc.).

La névrose peut se manifester dans tous les types d’aliments ou dans certains types d’aliments: lenteur pendant les repas, mastication prolongée, régurgitation ou vomissements abondants, baisse de l’humeur, humeur et larmoiements durant les repas.

  1. Énurésie névrotique - miction inconsciente (généralement la nuit). L'énurésie nocturne est plus fréquente chez les enfants présentant des traits perturbateurs. Les facteurs psychotraumatiques et les prédispositions héréditaires importent. Les punitions physiques et psychologiques aggravent encore les manifestations.

Dès le début de l’école, l’enfant est tourmenté par les sentiments de son propre manque, l’estime de soi est diminuée, l’attente de la miction nocturne entraîne des troubles du sommeil. D'autres symptômes névrotiques apparaissent habituellement: irritabilité, larmoiement, tics, phobies.

  1. Encoprésie névrotique - involontaire, sans envie de déféquer, l'allocation de matières fécales (sans dommage pour l'intestin et la moelle épinière). Il est observé 10 fois moins que l'énurésie. Les garçons en âge d'aller à l'école primaire souffrent souvent de ce type de névrose. Le mécanisme de développement n'est pas entièrement compris. La raison en est souvent des mesures éducatives trop strictes pour les conflits entre enfants et familles. Habituellement associé à des larmoiements, une irritabilité et souvent à une énurésie névrotique.
  1. Actions pathologiques habituelles: se ronger les ongles, sucer les doigts, irritation des organes génitaux, arrachage des poils et balancement rythmique du corps ou de parties du corps pendant le sommeil. Il se manifeste souvent chez les enfants de moins de 2 ans, mais il peut aussi devenir fixe et se manifester à un âge plus avancé.

Lorsque la névrose change la nature et le comportement des enfants. Le plus souvent, les parents peuvent remarquer de tels changements:

  • larmoiement et sensibilité excessive à une situation stressante: l'enfant réagit à des événements stressants insignifiants avec agressivité ou désespoir;
  • caractère anxieusement méfiant, vulnérabilité à la lumière et sensibilité;
  • obsession de la situation de conflit;
  • diminution de la mémoire et de l'attention, des capacités intellectuelles;
  • intolérance accrue aux sons forts et à la lumière vive;
  • endormissement difficile, sommeil peu profond, anxieux et somnolence le matin;
  • transpiration excessive, palpitations cardiaques, fluctuations de la pression artérielle.

Causes de la névrose chez les enfants

Les facteurs essentiels à la survenue de névrose chez les enfants sont les suivants:

  • biologique: prédisposition héréditaire, développement prénatal et évolution de la grossesse chez la mère, sexe de l'enfant, âge, maladies antérieures, caractéristiques de la constitution, surmenage mental et physique, manque constant de sommeil, etc.
  • psychologique: situations traumatiques dans l’enfance et caractéristiques personnelles de l’enfant;
  • social: relations familiales, méthodes parentales.

La principale signification pour le développement de la névrose est le traumatisme mental. Mais dans de rares cas, la maladie se développe en réaction directe à tout fait traumatique défavorable. La cause la plus courante est une situation durable et l’incapacité de l’enfant à s’y adapter.

Le psychotraumatisme est une réflexion sensuelle dans l’esprit de l’enfant de tout événement significatif pour lui qui a un effet déprimant, dérangeant ou négatif sur lui. Pour des enfants différents, les situations traumatiques peuvent être différentes.

Les psychotraumatismes ne sont pas toujours à grande échelle. Plus l'enfant est prédisposé au développement de la névrose en raison de la présence de divers facteurs qui y contribuent, moins un traumatisme psychologique sera suffisant pour l'apparition de la névrose. Dans de tels cas, la situation de conflit la plus insignifiante peut provoquer des manifestations de névrose: un signal aigu de la voiture, une injustice de la part du professeur, un aboiement de chien, etc.

La nature du psychotrauma qui peut causer une névrose dépend de l'âge des enfants. Ainsi, pour un enfant de 1,5 à 2 ans, la séparation d'avec la mère lors de la visite d'une crèche et les problèmes d'adaptation dans un nouvel environnement seront assez traumatisants. L'âge le plus vulnérable est 2, 3, 5, 7 ans. L'âge moyen d'apparition des manifestations névrotiques est de 5 ans chez les garçons et de 5 à 6 ans chez les filles.

Un psychotraumatisme reçu à un âge précoce peut être réglé longtemps: un enfant qui n'a pas le temps de se rendre à la maternelle rapidement, avec une grande réticence, peut quitter la maison et à l'adolescence.

Les erreurs parentales, les relations familiales complexes et non l’imperfection ou l’insolvabilité du système nerveux de l’enfant sont la principale cause des névroses de l’enfance. Problèmes familiaux, divorce des parents, les enfants vivent une situation difficile, incapable de résoudre la situation.

Les enfants méritent une attention particulière avec l'expressivité brillante de "Je". En raison de leur sensibilité émotionnelle, ils ont de plus en plus besoin de l'amour et de l'attention des êtres chers, de la nuance émotionnelle de leurs relations. Si ce besoin n'est pas satisfait, la peur de la solitude et de l'isolement émotionnel apparaît chez les enfants.

Ces enfants montrent tôt leur estime de soi, leur indépendance dans leurs actions et leurs actions et expriment leurs propres opinions. Ils ne tolèrent pas les dictats et les restrictions de leurs actes, leur tutelle excessive et leur contrôle dès les premières années de la vie. Les parents perçoivent leur opposition et leur opposition à de telles relations comme de l'obstination et tentent de la combattre au moyen de sanctions et de restrictions, ce qui contribue au développement de la névrose.

La plupart des autres sont à risque de développer des névroses, des enfants affaiblis et souvent malades. Dans ce cas, l’important, c’est non seulement la faiblesse de leur système nerveux, mais aussi le problème de l’éducation d’un enfant souvent malade.

Les névroses se développent généralement chez les enfants qui vivent depuis longtemps dans des situations difficiles (orphelinats, familles de parents alcooliques, etc.).

Traitement et prévention de la névrose infantile

Le traitement le plus efficace consiste à éliminer la cause de la névrose. Les psychothérapeutes, à savoir, ils sont engagés dans le traitement de la névrose, ont de nombreuses méthodes de traitement: l'hypnose, l'homéopathie, le traitement des contes de fées, la thérapie par le jeu. Dans certains cas, il est nécessaire de consommer de la drogue. Une approche individuelle du traitement est sélectionnée pour chaque enfant.

Mais le remède principal est un climat favorable dans la famille, sans querelles ni conflits. Le rire, la joie, un sentiment de bonheur effaceront les stéréotypes existants. Il est impossible aux parents de laisser le processus suivre son cours: il passera peut-être par lui-même. La névrose doit être traitée avec amour et rire. Plus l'enfant rit souvent, plus le traitement sera réussi et rapide.

La cause de la névrose est dans la famille. En ce qui concerne l'éducation des enfants, les membres adultes de la famille devraient avoir un avis général raisonnable. Cela ne signifie pas qu'il faille satisfaire tous les caprices de l'enfant ou lui donner une liberté d'action excessive. Mais dictature illimitée et privation de tout type d’indépendance, de soins excessifs et de pression de la part de l’autorité parentale, le contrôle de chaque étape de l’enfant sera une erreur. Une telle éducation donne lieu à un isolement et à un manque absolu de volonté - ce qui est également une manifestation de la névrose. Il faut trouver un terrain d'entente.

Aucune panique concernant la moindre maladie de l'enfant ne mène à rien de bon. Très probablement, il va devenir un hypocondriaque avec des plaintes constantes et un mauvais caractère.

La totale indifférence, l’attention accordée à l’enfant et à ses problèmes, ainsi que la cruauté parentale, suscitant un sentiment constant de peur, seront également préjudiciables. Rien d'étonnant à ce que l'agressivité se manifeste chez ces enfants.

Dans de nombreuses familles, en particulier celles qui ont un enfant unique, leur exclusivité est cultivée avec un enfant bien-aimé, elles prédisent le succès et un avenir prometteur. Parfois, ces enfants sont condamnés à des activités de plusieurs heures (choisies par leurs parents), sans capacité de communication avec leurs pairs et de divertissement. Dans ces conditions, l'enfant développe souvent une névrose hystérique.

Avant de prescrire un traitement, le psychologue essaiera de connaître la situation familiale et les méthodes d'élevage d'un enfant. Beaucoup dépend non pas de l'effet des médicaments prescrits (s'ils sont nécessaires), mais des parents, de leur compréhension de leurs erreurs en matière d'éducation et de leur volonté de les corriger.

Guérir l'enfant contribuera également à l'observance du jour, à une alimentation équilibrée, à l'exercice physique, au séjour quotidien au grand air.

Les méthodes de traitement des névroses chez les enfants à l'aide de la musicothérapie, le traitement avec des animaux (dauphins, chevaux, poissons, etc.) ont été reconnus.

Résumé pour les parents

Si vous voulez que votre enfant grandisse dans le calme, la bonne humeur, réagisse de manière adéquate à toute situation de la vie, veillez à créer un climat affectif favorable dans la famille. «Le temps qu'il fait chez nous, c'est le temps qu'il fait chez soi»: les paroles de la chanson populaire indiquent le chemin de la prévention et du traitement des névroses chez les enfants.

Quel médecin contacter

En cas de violation du comportement de l’enfant, adressez-vous à un psychologue pour enfants. Dans certains cas, il est conseillé de consulter un psychothérapeute ou un psychiatre. Un pédiatre, un neurologue, un orthophoniste, un physiothérapeute, un massothérapeute et un urologue peuvent être impliqués dans le traitement d'un enfant.

Maladies nerveuses chez les enfants

Les maladies nerveuses chez les enfants commencent très tôt. Les raisons sont très différentes et les conséquences peuvent entraîner de graves problèmes de santé à un âge avancé. Par conséquent, il est important que, dès que l'enfant a la moindre perturbation de la parole, des mouvements, des expressions faciales, contactez un médecin. En règle générale, les maladies neurologiques chez les enfants dépendent directement de l'atmosphère qui les entoure: relations avec les parents, les pairs et les éducateurs. Il est nécessaire de surveiller l'état émotionnel de l'enfant et de passer régulièrement des examens médicaux avec lui, car les maladies du système nerveux chez l'enfant sont plus faciles à traiter au stade initial. C'est un domaine distinct de la médecine - la neurologie pour enfants.

Les maladies nerveuses chez les enfants commencent très tôt. Les raisons sont très différentes et les conséquences peuvent entraîner de graves problèmes de santé à un âge avancé. Par conséquent, il est important que, dès que l'enfant a la moindre perturbation de la parole, des mouvements, des expressions faciales, contactez un médecin. En règle générale, les maladies neurologiques chez les enfants dépendent directement de l'atmosphère qui les entoure: relations avec les parents, les pairs et les éducateurs. Il est nécessaire de surveiller l'état émotionnel de l'enfant et de passer régulièrement des examens médicaux avec lui, car les maladies du système nerveux chez l'enfant sont plus faciles à traiter au stade initial. C'est un domaine distinct de la médecine - la neurologie pour enfants.

Causes et conséquences

Parmi les causes de maladies nerveuses chez les enfants, il existe deux groupes.

  1. Facteurs externes. Voici ce à quoi l'enfant est confronté dans sa vie quotidienne:
    • relations familiales;
    • communication avec les pairs;
    • ambiance à la maternelle, à l'école, dans les clubs;
    • situation écologique.
  2. Facteurs internes Ceux-ci incluent les processus de pensée, ce qui affecte l'enfant:
    • stress, dépression, dépression;
    • prédisposition génétique;
    • tempérament: émotivité excessive;
    • maladies du cerveau, organes internes, blessures, infections, faible immunité.

Les symptômes

Les maladies du système nerveux chez les enfants peuvent ne pas se manifester immédiatement. Ils surviennent sous l’influence de plusieurs facteurs. Les raisons se superposent et se manifestent en conséquence. Les conséquences sont déjà à l'âge adulte. Les maladies du système nerveux chez l'enfant se développent en névrose grave, beaucoup plus difficile à soigner. Par exemple, toutes sortes de violations dans le travail de l'appareil psychomoteur.

Les symptômes de violations s'expriment de différentes manières. Ils peuvent se manifester par des contractions périodiques de l'enfant, des clignements des yeux, des haussements d'épaules. Ces coupures affectent les muscles des jambes, des bras et du visage. Les symptômes caractéristiques des maladies neurologiques chez l’enfant sont des actions répétitives: tapoter, marcher d’un côté à l’autre, déplacer le sujet. Les symptômes comprennent divers smaques, toux, étouffement.

Les principaux symptômes évocateurs de maladies nerveuses chez les enfants sont les suivants:

  1. évanouissement
  2. l'insomnie
  3. énurésie
  4. manque d'appétit
  5. coche
  6. l'hypocondrie,
  7. mal de tête

Types de maladies

Les maladies neurologiques des enfants sont divisées en plusieurs types. Ils diffèrent en fonction de la cause de la perturbation dans le corps.

  • Maladies infectieuses du système nerveux chez les enfants:
    • méningite (inflammation de la muqueuse du cerveau);
    • encéphalite (une maladie du cerveau causée par des virus);
    • poliomyélite (infection aiguë entraînant une fonte musculaire).
  • Maladies parasitaires du système nerveux chez les enfants:
    • l'alvéococcose, qui survient lorsque les enfants utilisent de l'eau stagnante et des baies non lavées de la forêt;
    • les helminthiases, dues aux vers et à leurs larves parasites qui vivent dans le corps de l’enfant;
    • nécatoriasis et ankylostome sont déclenchés par l'utilisation de fruits et légumes non lavés.
  • Maladies neuromusculaires du système nerveux chez les enfants:
    • la dystrophie;
    • amyotrophie musculaire spinale;
    • paralysie
  • Maladies héréditaires du système nerveux chez les enfants:
    • arthrogrypose multiple congénitale caractérisée par une limitation de la mobilité, des déformations des articulations;
    • mitonie congénitale, se manifestant par une raideur musculaire, leur hypertrophie;
    • traumatisme à la naissance, se manifestant par des nerfs pincés, des dommages aux structures cérébrales.
  • Maladies dégénératives du système nerveux chez les enfants:
    • Maladie de Parkinson;
    • La maladie d'Alzheimer;
    • Gallervorden - Maladie de Spatz.

Diagnostic et traitement

Les maladies neurologiques chez les enfants sont diagnostiquées en plusieurs étapes. Tout d’abord, le médecin mène une enquête auprès de l’enfant et de ses parents, enregistrant non seulement les données sur l’état de santé de l’enfant, mais également sur l’évolution de la grossesse et le mode de vie de la patiente. Tout cela vous permet de brosser un tableau complet des violations et de choisir un traitement efficace.

Les maladies nerveuses chez les enfants des systèmes nerveux central et périphérique ne peuvent être soignées que par des spécialistes qualifiés. L'automédication est dangereuse. Après l'examen, le neurologue pédiatre établit un plan de traitement choisi individuellement, qui comprend l'utilisation de médicaments et le passage de procédures médicales. Si nécessaire, un dispensaire est désigné pour la rééducation médicale des enfants. Les méthodes de traitement dépendent de l'âge du patient.

Les maladies neurologiques des enfants ne peuvent se détecter d’aucune manière et il est donc intéressant de se soumettre régulièrement à des examens par des spécialistes. Des pathologies telles que l’encéphalopathie périnatale, une augmentation de la pression intracrânienne, une hypertension musculaire et une hypotension sont diagnostiquées chez les enfants de moins d’un an. Pour les enfants d'âge préscolaire, les problèmes liés à l'adaptation dans la société sont typiques. L'enfant peut développer des peurs, une dépression et une hypo-irritabilité. Faire face à toutes les déviations aidera le médecin. Les maladies du système nerveux chez les enfants chez les adolescents se manifestent par un trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention, l'épilepsie et d'autres troubles résultant de problèmes d'apprentissage et de communication avec les autres.

Prévention

La "neurologie" chez les enfants est évitable. Pour réduire le risque de violation, vous devez respecter les règles suivantes:

  1. alimentation équilibrée,
  2. bonne routine quotidienne
  3. être en plein air
  4. exercice raisonnable.

Vous pouvez choisir vous-même un neurologue pédiatrique à consulter ou à traiter sur notre site Web ou appelez le service d'assistance (le service est gratuit).

Maladies du système nerveux chez les enfants

Contenu:

Le système nerveux est divisé en système central (SNC) et périphérique. Son activité est responsable du travail de tout le corps humain et assure l'interconnexion de tous les systèmes et organes. Grâce aux terminaisons nerveuses, la sensibilité du corps humain et sa capacité à se déplacer sont assurées.

Comme le montre la pratique médicale, il n’ya pas de maladies infantiles de ce type qui n’affecteraient pas le système nerveux. Plus le patient est jeune, plus le système nerveux réagit de manière particulière.

La réaction peut être différente: altération de la respiration et de la circulation sanguine, atteinte des lésions au cerveau et à ses membranes. Le système nerveux des enfants est si vulnérable que même la plus petite de ses pathologies entraîne des maladies graves.

Types de maladies

  • Héréditaire ou chromosomique (par exemple, le syndrome de Down) provoque des perturbations dans le fonctionnement du système musculo-squelettique et du système endocrinien.
  • Les traumatismes sont dus à des blessures, des ecchymoses et des commotions cérébrales. Ces maladies sont caractérisées par des vertiges, des nausées, des vomissements, une perte de conscience.
  • Les infections se produisent sur le fond des virus, des bactéries et des parasites. L'enfant a mal à la tête, une conscience trouble, de la fièvre, des vomissements. La rougeole, la méningite, le paludisme et la microcéphalie sont des exemples de ces maladies.
  • Les maladies vasculaires sont généralement le résultat d'un traumatisme à la naissance. Chez les jeunes enfants, l'hypertension peut causer des dommages au système nerveux. Cela entraîne une diminution de l'apport sanguin au cerveau et une insuffisance cérébrovasculaire. Les principaux symptômes sont les maux de tête, l’aggravation de l’activité motrice et la diminution de la sensibilité.
  • Les maladies chroniques, telles que la myasthénie grave, résultent des caractéristiques individuelles de la structure du système nerveux, ainsi que d’une violation des processus métaboliques dans le corps de l’enfant.

Maladies courantes du système nerveux chez les enfants

Les maladies du système nerveux les plus courantes chez l’enfant sont les suivantes:

Attaques respiratoires affectives

Lorsqu'un bébé pleure, il retient sa respiration, il n'y a pas assez d'air dans les poumons, il y a une rougeur, puis du bleu au visage et le bébé cesse de respirer. Dans ce cas, il est possible une privation d'oxygène, et parfois des convulsions.

Traitement: pour permettre l'accès à l'air frais, tournez l'enfant afin que la langue immergée ne gêne pas la respiration.

Information Vous pouvez laver l'enfant à l'eau froide, mais ne lui offrez pas de boire, car le bébé ne peut pas avaler pendant l'attaque.

Afin d'empêcher la rétention de souffle, il est nécessaire de distraire l'enfant et d'éviter les situations conflictuelles. Dans ce cas, vous devriez consulter votre médecin afin d’éviter l’épilepsie et les troubles du rythme cardiaque.

Perturbation du sommeil

  • Cauchemars Se produire avec des troubles respiratoires (asthme, congestion nasale, allergies), des blessures s'il est bouché ou chaud dans la pièce. Ces violations se produisent entre 8 et 9 ans.
  • Peurs: le bébé se réveille en hurlant, ne reconnaît pas les autres, il est difficile de le calmer, il a un battement de coeur rapide, ses pupilles sont dilatées, son visage est déformé. Après quelques minutes, l'enfant se calme et s'endort lui-même. Manifesté dans 4-7 ans.
  • Somnambulisme (somnambulisme): l'enfant se lève du lit, fait le tour de la pièce, parle, peut aller aux toilettes et va à nouveau dormir dans son propre lit.

Traitement: pour les terreurs nocturnes, les cauchemars et les cauchemars, vous devez calmer l'enfant, le mettre dans un lit mais ne le réveillez pas. La consultation d'un médecin qui prescrit des sédatifs légers est nécessaire. Ne laissez pas votre enfant regarder des films ou des contes de fées avant le coucher qui pourraient l'effrayer, ne laissez pas les portes et les fenêtres ouvertes, tenez-vous-en à la routine quotidienne. Quittez tous les jeux actifs et mobiles le matin, le soir, lisez un conte de fées, écoutez de la musique calme.

Maladresse

Tous les enfants sont un peu maladroits, ce qui se manifeste lorsque l'enfant apprend à s'habiller, à marcher, à tenir une cuillère, etc. Mais lorsque les échecs de l’enfant le rendent irritable et anxieux, les parents doivent contacter le plus tôt possible les spécialistes: un neuropathologiste et un psychologue pour déterminer la cause et la nature des violations. Si une lésion cérébrale est détectée, ne désespérez pas, car Il existe de nombreuses façons de corriger et de traiter de tels troubles.

L'hyperexcitabilité

Elle se caractérise non seulement par la mobilité, mais aussi par l'anxiété de l'enfant. Il est difficile pour ces enfants de se concentrer, ils font beaucoup de mouvements inutiles, quand ils font quelque chose, ils changent rapidement d'humeur, il y a de fréquents accès de colère.

Il est important de corriger ce comportement le plus tôt possible, car cela peut causer un comportement antisocial à l'âge adulte.

Les allergies peuvent causer ce désordre. Si nécessaire, vous pouvez faire appel à un psychiatre, un neuropathologiste ou un allergologue.

Les principales causes de maladies du système nerveux

  • Hérédité: quand dans l'environnement proche d'un enfant, il y a des cas de dépendance à l'alcool ou à la drogue, des troubles mentaux, des maladies du système nerveux.
  • Ecologie: la situation écologique dans laquelle la future mère du bébé est d'une grande importance.
  • Maladies infectieuses subies par une femme pendant la grossesse et à un âge précoce de l'enfant.
  • Chocs psycho-émotionnels, manque de sommeil.
  • Exposition à des poisons et des substances toxiques.
  • Différents types de tumeurs.
  • Manque de vitamines et de nutriments.
  • Faible immunité typique des jeunes enfants.
  • Psychotype de l'enfant: chez les enfants facilement excitables, les cas de troubles du système nerveux sont notés beaucoup plus fréquemment.

Prévention

La meilleure prévention contre la maladie consiste à renforcer la NA des enfants. Un ensemble de méthodes efficaces a été mis au point. Son utilisation non seulement calmera votre enfant, mais améliorera également son état mental, émotionnel et nerveux. Ces méthodes sont axées sur le défi des émotions positives, notamment les massages relaxants, une nutrition appropriée, l'ajustement du sommeil et du repos des jeunes patients, la thérapie physique.

Pour que votre enfant soit émotionnellement équilibré et en bonne santé mentale, surveillez les moindres changements dans son comportement et consultez à temps des experts. Comme on le sait, le diagnostic précoce de la maladie est la clé du succès de son traitement.

Comment traiter les troubles nerveux chez les enfants?

Les troubles nerveux chez les enfants dans le monde moderne se produisent de plus en plus souvent. Cela est dû à divers facteurs: la lourde charge de travail des enfants dans les établissements d’enseignement, la relation inadéquate avec les parents qui travaillent, les limites élevées imposées par la société. Il est important de reconnaître les signes avant-coureurs à temps et de commencer à travailler avec l'enfant. Sinon, cela peut entraîner de graves problèmes mentaux à l'avenir.

Symptômes de la panne d’un enfant

Les maladies nerveuses peuvent survenir à tout âge, mais le risque est accru pendant les périodes de crise liée à l'âge:

Plus jeune, un enfant ne peut pas toujours dire ce qui le dérange. Pendant cette période, les parents devraient être alertés par des signes inhabituels tels que:

  • Humeurs fréquentes et irritabilité;
  • La fatigue;
  • Émotivité et vulnérabilité accrues;
  • Entêtement et protestations;
  • Sensation de tension constante et de malaise;
  • Fermeture.

L'enfant peut commencer à éprouver des difficultés d'élocution, même s'il avait un bon vocabulaire avant ce moment-là. Il peut également commencer à s'intéresser à une direction particulière: jouer avec un seul jouet, ne lire qu'un livre, dessiner les mêmes personnages. Et ses jeux sont en train de devenir une réalité pour lui, de sorte que les parents peuvent remarquer à quel point l'enfant est passionné à cette époque. Il peut beaucoup fantasmer et croire vraiment en ses fantasmes. Avec de tels symptômes, il est recommandé de faire un diagnostic psychologique par un psychologue pour enfants, ce qui sera particulièrement important un an avant l’école.

Lorsqu'un enfant va à l'école, il peut également montrer des signes tels que:

  • Diminution de l'appétit;
  • Perturbation du sommeil;
  • Des vertiges;
  • Surmenage fréquent.

Le stress, le manque d'appétit et les troubles du sommeil diminuent principalement les performances scolaires.

Il est difficile pour un enfant de se concentrer et de mener une activité mentale complète.

Les symptômes d'un trouble nerveux chez les adolescents sont les plus graves. La psyché instable au cours de cette période amène à les observer:

  • Impulsivité Même les petites choses peuvent les effrayer;
  • Sentiment d'anxiété et de peur constantes;
  • La peur des autres;
  • Déteste-toi. Souvent, les adolescents n'aiment pas leur propre apparence.
  • Insomnie fréquente;
  • Hallucinations

Parmi les manifestations physiologiques, on peut noter des maux de tête sévères, une pression perturbée, des signes d'asthme, etc. Le pire, c’est qu’en l’absence de traitement en temps voulu, la psyché avec facultés affaiblies peut provoquer des pensées suicidaires.

Causes du trouble nerveux chez les enfants

Les troubles neuropsychiatriques chez les enfants peuvent avoir des racines différentes. Dans certains cas, il existe une prédisposition génétique à cela, mais pas toujours.

Provoquer un désordre peut:

  • Maladies de l'enfant entraînant un dysfonctionnement du système nerveux autonome;
  • Maladies de l'enfant affectant le cerveau;
  • Maladies maternelles pendant la grossesse;
  • État émotionnel de la mère pendant la grossesse;
  • Charge accrue: physique, mentale;
  • Problèmes familiaux: conflits entre parents, divorce
  • Trop de demandes à l’enfant en cours d’éducation.

La dernière raison peut sembler controversée, car l'éducation fait partie intégrante de la formation de l'enfant. Dans ce cas, il est important que les exigences des parents soient adéquates et mises en œuvre avec modération. Lorsque les parents demandent trop à un enfant, ils essaient de lui trouver un reflet de leur potentiel non réalisé et, en outre, le mettent sous pression, en réglant des lattes trop hautes, le résultat ne fait qu'empirer. Le bébé est déprimé, ce qui entraîne directement le développement de troubles du système nerveux.

Les conflits familiaux provoquent souvent des troubles nerveux chez les enfants

Un facteur très important pouvant causer des problèmes mentaux chez un enfant est la différence entre son tempérament émotionnel et celui de sa mère. Cela peut s'exprimer à la fois par le manque d'attention et par son offre excédentaire. Parfois, une femme peut constater un manque de lien émotionnel avec l'enfant, elle a toutes les actions nécessaires pour s'occuper de lui: elle nourrit, baigne, se couche, mais ne veut pas le serrer dans ses bras ni lui sourire. Cependant, une protection parentale excessive vis-à-vis de l'enfant n'est pas la meilleure option, elle comporte également le risque de formation d'un état neuro-psychologique instable de l'enfant.

La présence d'une phobie peut également renseigner les parents sur d'éventuels problèmes liés à l'état neuropsychologique de l'enfant.

Types de névrose chez l'enfant

La névrose chez un enfant, comme chez un adulte, est subdivisée en plusieurs types en fonction des symptômes présents. Les troubles du système nerveux chez les enfants peuvent prendre les formes suivantes:

  • Tique nerveuse. Il survient assez souvent et se traduit par des mouvements involontaires de parties du corps: joues, yeux, paupières, épaules, mains. L'enfant ne peut pas les contrôler, en même temps, ils surviennent dans la période de son état excitant ou stressant. Une tique nerveuse disparaît lorsqu'un enfant est très passionné par quelque chose;
  • Bégaiement Le petit patient commence à avoir des difficultés à parler à cause des crampes dans les muscles responsables de cette activité. Le bégaiement augmente surtout pendant la période d'excitation ou en présence d'un stimulus externe;
  • Névrose asthénique. La cause de ce type de maladie est une grande quantité de stress, qui pèse sur le psychisme de l'enfant. En conséquence, il peut souffrir de sautes d'humeur fréquentes et soudaines, d'une irritabilité accrue et de sautes d'humeur, d'un manque d'appétit et de sensations de nausée;
  • Névrose obsessionnelle. Cela peut être exprimé, par exemple par des pensées de nature inquiétante ou effrayante, ainsi que par des mouvements répétés. Un enfant peut trembler, tourner la tête, bouger les bras, se gratter la tête.
  • Névrose de peur. Les enfants ne découvrent que le monde qui les entoure, alors certaines choses peuvent leur faire peur, parfois même développer une véritable phobie. Le plus souvent, les peurs sont dans l'obscurité, les sons forts, la hauteur, les inconnus;
  • Névrose du sommeil. Il est difficile pour un enfant de s'endormir et il souffre souvent de cauchemars. Tout cela conduit au fait que le bébé ne dort pas assez et se sent constamment fatigué;
  • Hystérie Il se pose dans le contexte de toute expérience émotionnelle. L'enfant ne peut pas supporter ses sentiments et essaie d'attirer l'attention d'autres personnes en train de pleurer fort, couchées par terre, éparpillant des objets;
  • Énurésie Dans ce cas, la névrose est exprimée en incontinence. Mais il est important de garder à l’esprit que ce phénomène jusqu’à l’âge de 4 à 5 ans peut ne pas être informatif pour le diagnostic des troubles mentaux;
  • Comportement nutritionnel. Les enfants expriment souvent une sélectivité accrue dans les aliments. Mais si ce signe est apparu de manière inattendue, alors vous devriez y faire attention. Peut-être était-ce précédé d'une violation de la psyché de l'enfant. L'abus de nourriture peut également parler non seulement du risque de surcharge pondérale, mais également de la présence de névrose;
  • Allergie nerveuse. Caractérisé par le fait qu'il est très difficile de déterminer la source de la réaction de l'organisme.

En fonction de son état, l’enfant peut présenter simultanément des signes de névrose, par exemple des troubles du sommeil et des pensées obsessionnelles.

Qui contacter

S'il y a des signes de troubles psychologiques et nerveux chez un enfant, les parents devraient consulter un médecin. La première chose à visiter est un neurologue. Il sera en mesure de déterminer la raison du changement de comportement de l'enfant et de déterminer s'il est nécessaire de recourir à un traitement médicamenteux.

Vous devez absolument porter votre attention sur la recherche d'un spécialiste travaillant avec un public d'enfants.

La prochaine étape sera une visite chez le thérapeute. Dans certains cas, la consultation sera nécessaire et les parents, car il est fréquent que la cause des troubles névralgiques chez les enfants soient des relations tendues entre eux. Dans ce cas, un psychologue de famille peut aider à résoudre le problème et travailler avec tous les membres de la famille en même temps.

Traitement

Le traitement dans chaque cas est sélectionné individuellement. Cela peut inclure des mesures d’un ou de plusieurs ordres à la fois: prise de drogue, assistance psychologique, procédures supplémentaires.

Préparations

La pharmacothérapie ne traite pas toujours les enfants. Le médecin devrait, sur la base des résultats du diagnostic, déterminer le besoin de médicaments. Si l'enfant a vraiment besoin d'eux, on peut lui montrer la réception:

  • Apaisante. La plupart d'entre eux sont d'origine végétale, ne faites donc pas de mal au corps des enfants. Leur action est réduite à la réduction du stress émotionnel de l'enfant. Ils contribuent également à la normalisation du sommeil;
  • Les médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau. De tels médicaments ont un effet positif sur l’état des vaisseaux en se développant et en leur fournissant de la nourriture;
  • Médicament antipsychotique. Nécessaire pour débarrasser l'enfant de ses peurs obsessionnelles et de son anxiété accrue;
  • Tranquillisants Ils appartiennent également au groupe des médicaments sédatifs, mais ont un effet plus prononcé. Éliminer les tensions émotionnelles, avoir un effet relaxant. Le sommeil, en règle générale, devient plus profond et plus fort;
  • Complexes calcifères. Ils compensent le manque de cet élément dans le corps de l’enfant, ce qui a un effet positif sur l’état de son système nerveux et ses fonctions cérébrales.

Psychothérapie familiale

Une visite chez un psychologue pour enfants constitue le fondement du traitement de la plupart des troubles nerveux chez un enfant. À la réception, le spécialiste essaie de découvrir auprès du patient ce qui le gêne, l'effrayant ou le rendant nerveux. Dans ce cas, le psychologue devrait établir le contact le plus confiant avec l'enfant. S'il y a un besoin, alors le travail est fait avec les parents.

En plus de travailler avec le monde intérieur de l'enfant, il est également important de créer les conditions de son activité vitale. Il devrait avoir une routine quotidienne rationnée, un sommeil complet au moins 8 heures par jour, une alimentation saine, ainsi qu'une quantité équilibrée de travail et de repos.

Médecine populaire

Tous les remèdes populaires destinés à éliminer les signes d’un trouble nerveux chez l’enfant consistent à prendre des remèdes à base de plantes ayant un effet calmant. Les méthodes les plus populaires sont:

  • Teinture de Motherwort. Herbe sèche brassée avec de l’eau bouillante et filtrée sur une étamine. Prenez cet outil pendant 1-2 cuillères à thé 3 fois par jour. Les enfants de moins de 7 ans ne sont pas recommandés.
  • Teinture de valériane. Dans ce cas, l’eau bouillie a versé la racine de la plante broyée. Les moyens filtrés boivent 1 cuillère à thé 3 à 4 fois par jour;
  • Décoction de camomille. Les fleurs sèches sont brassées avec de l'eau bouillante, puis insistent pendant 3 heures. Ce bouillon peut être bu même aux bébés. En présence de troubles neurologiques, il est recommandé à un enfant de boire jusqu'à 150 ml par jour.

Il est important de faire attention au fait que les herbes peuvent provoquer des réactions allergiques, il est donc intéressant de s’assurer en l’absence de leur intolérance à l’enfant.

Prévention

La prévention des troubles nerveux n’est pas seulement importante pour les enfants déjà confrontés à ce problème. Tous les parents doivent être conscients que la psyché de l’enfant n’est pas aussi mature que celle d’un adulte et est donc soumise à divers facteurs de déstabilisation.

Afin de prévenir l'apparition de troubles neurologiques chez un enfant, il est important d'observer les mesures suivantes:

  • Écoutez ses émotions. Il est important de ne pas rater le moment où il a besoin de soutien ou d'une simple attention.
  • Évaluez le potentiel émotionnel de l'enfant. Beaucoup d’attention n’est pas toujours la meilleure solution. Les enfants devraient également avoir leur propre espace personnel;
  • Parle avec lui. N'ayez pas peur de parler à votre enfant de vos sentiments et de vos pensées. Et, bien sûr, il est important de lui apprendre à faire des commentaires;
  • Construire la confiance. L'enfant doit savoir que les parents sont toujours prêts à l'écouter et à l'accepter, même s'il a commis un oubli.
  • Créer les conditions pour la divulgation de son potentiel. Si l'enfant a envie de dessiner, vous ne devriez pas lui interdire de se lancer dans cette activité, en faisant valoir que, par exemple, le sport est une activité plus intéressante.

En général, les parents doivent simplement apprendre à aimer et à comprendre leur enfant, quel que soit son âge (1 an ou 18 ans). Si cela est difficile à faire seul, vous pouvez demander l'aide de livres psychologiques, de séminaires ou directement à des spécialistes dans ce domaine.

Maladies du système nerveux chez les enfants: les principaux types

Le système nerveux de l'enfant est extrêmement vulnérable et instable, même une légère déviation par rapport à la norme peut provoquer une maladie grave. C'est pourquoi les maladies du système nerveux chez les enfants sont une source d'inquiétude pour leurs parents.

La maladie du système nerveux chez les enfants est étroitement surveillée dans des domaines tels que la psychiatrie, la psychologie et la neurophysiologie.

Quelles sont les causes du système nerveux

La première raison est l'hérédité. Un enfant peut présenter une anomalie congénitale si les membres de sa famille ont eu des problèmes de système nerveux, de dépendance à l'alcool ou à la drogue, ou de maladie psychiatrique.

Des problèmes du système nerveux peuvent survenir si l'enfant a été atteint d'une maladie infectieuse.

En outre, le système nerveux peut être affecté par des toxines ou des poisons (intoxication par les métaux lourds, poisons d'origine végétale, barbituriques).

Le surmenage chronique, le manque de sommeil, le stress peuvent affecter la psyché d'un enfant.

Le psycho-type de l'enfant joue un rôle important dans cette affaire. Le plus souvent, des maladies du système nerveux sont observées chez des enfants émotifs et excitables.

Ces blessures peuvent être causées par des ecchymoses et diverses commotions cérébrales, ainsi que par des fractures du nerf périphérique.

Les tumeurs bénignes et malignes ont leurs effets.

Pathologie vasculaire peut conduire à des maladies de la NA.

L'une des principales causes de maladies de la NA est la malnutrition ou un régime alimentaire inadéquat de l'enfant (manque de vitamines E et B).

Les principales maladies de la NA chez les enfants

Névrose. Le plus souvent, la névrose peut se développer chez les enfants présentant une activité nerveuse supérieure excitable ou faible. En principe, les névroses sont faciles à traiter car elles portent le plus souvent un caractère fonctionnel.

Les névroses se développent dans les cas où les enfants rencontrent des stimuli de la psyché à action prolongée, forts ou très difficiles:

- comportement incorrect des parents (abus fréquents, querelles, attitude contrastée à l'égard de l'enfant - passage rapide d'une sévérité accrue à la gentillesse et aux louanges, suppression de l'initiative, interdictions sans fin);

- surcharge d'informations (regarder la télévision en permanence, visiter des théâtres, regarder des films).

Si l'enfant est d'un type faible, les manifestations de la névrose seront exprimées par la timidité, la peur, la léthargie. Les enfants du type excitable, au contraire, deviennent indisciplinés, colérique, excessivement mobiles et agressifs.

Hystérie Cette maladie découle également d'un environnement stressant. L'hystérie se manifeste principalement chez les enfants au tempérament particulier. Ces enfants sont sujets aux crises hystériques sous l'influence de troubles psychiques graves et traumatiques de l'enfance. L'hystérie peut être considérée comme une sorte de réaction défensive à l'un ou l'autre «préjudice» psychologique. Nous pouvons dire qu'il s'agit d'une tentative délibérée de résoudre leurs problèmes, conflits ou difficultés ayant entraîné une maladie.

Chez les enfants et les enfants d'âge préscolaire, l'hystérie se manifeste sous la forme d'une attaque. Dans le cas où l'enfant se voit refuser quelque chose, il commence à tomber sur le sol, se cogner, crier. Ainsi, il essaie de réaliser ses désirs.

Il convient de noter que dans ces cas, l’enfant ne prétend pas, il souffre lui-même de sa maladie. Comment réparer la situation? Si les cas de telles saisies sont rares, ne cédez pas à ses exigences. Il serait préférable d'attirer l'attention de l'enfant sur autre chose. Si ces crises se produisent régulièrement et commencent à entrer dans la norme, vous devriez contacter un psychologue pour enfants ou un spécialiste en psychiatrie.

Neurasthénie Cette maladie est une forme de la névrose décrite précédemment. La neurasthénie implique une excitabilité accrue associée à une faiblesse, une irritabilité, une humeur instable, une capacité de travail réduite et une fatigue rapide.

La neurasthénie survient généralement du fait que l'enfant vit dans une tension émotionnelle constante:

- doute de soi;

L'hystérie survient généralement chez les enfants dont les parents sont excessivement mous et malléables. La neurasthénie, au contraire, apparaît chez les enfants, dont l'éducation se caractérise par une fermeté et une rigueur excessives.

La neurasthénie a deux formes:

- hypersthénique (augmentation de l'excitabilité, entêtement, irascibilité);

- asthénique (peur, larmoiement, faiblesse, fatigue).

Cela se produit et la combinaison de deux formes en même temps.

Les premiers symptômes de la neurasthénie peuvent être pris en compte: augmentation de la fréquence cardiaque; fièvre dans différentes parties du corps; maux de tête fréquents; tremblement; changements d'humeur déraisonnables; énurésie (miction nocturne involontaire).

Pour qu'un enfant ne souffre pas de problèmes de santé mentale, il doit veiller à ce que ses parents soient suffisamment attentifs, se promener quotidiennement au grand air, manger sainement et peut-être que le plus important soit un environnement familial sain. Si les parents remarquent un enfant ayant un problème de comportement, il est urgent de consulter un spécialiste.

Maladies nerveuses chez les enfants: causes, symptômes, types

Toutes les maladies des nerfs - c'est donc considéré. Mais ce n'est pas toujours le cas. La cause des maladies nerveuses est souvent, par exemple, une infection retardée ou des complications de la grippe. Comprenons plus en détail en quoi cela dépend et pourquoi les parents ont besoin de savoir à leur sujet.

Le système nerveux des enfants

Chez un enfant, le système nerveux est significativement différent de celui de l'adulte. Et tout cela uniquement parce que l'enfant se développe littéralement à l'heure et que le système nerveux s'améliore avec le bébé. C'est par son existence que l'homme est un être rationnel. La tâche principale du système nerveux humain est de permettre à une personne de se sentir à l'aise lorsqu'il existe dans son environnement, ainsi que d'interagir avec lui et avec une autre personne.

Au moment de la naissance, le cerveau est le système nerveux le plus complet de l’enfant. Et bien que le nombre de cellules cérébrales d'un nouveau-né et d'un adulte soit identique, chez un enfant, toutes les cellules en sont à leurs balbutiements. C’est-à-dire que, dans leur structure, elles sont encore immatures, et pourtant, les cellules n’ont pas assez de processus pour assurer la fonction d’une activité nerveuse supérieure. Ces fonctions incluent la mémoire, les émotions et les compétences. Comme vous pouvez le constater, à mesure que vos miettes mûrissent, le cortex cérébral, c’est-à-dire le système nerveux du bébé, se développe rapidement. Des réflexes inconditionnels défensifs, qui sont presque tous éteints au bout de quatre mois, la capacité de contrôler les mains et les pieds, par exemple, commence à se manifester.

Caractéristiques du système nerveux du nouveau-né

  • Ces caractéristiques incluent principalement une excitabilité réduite. Cela aide à éviter la sur-stimulation du système nerveux par des conditions constamment changeantes: il est né et il y avait beaucoup de lumière, est allé se promener - de nombreux sons différents, se baigner le soir - encore une cascade de sensations.
  • Fatigue L'enfant ne peut pas suivre le jouet pendant longtemps, faire une action pendant une longue période (selon ses critères) - son système nerveux dit simplement qu'il faut changer le type d'activité.
  • Tout son comportement est soumis à l'alimentation dominante. Dès que la sensation de faim vient, tous ses réflexes ne sont pas connectés avec lui, sont inhibés et l'enfant n'a besoin que d'une chose - la saturation.
  • En raison du fait que le nouveau-né n'a pas eu le temps de former la membrane au niveau des terminaisons nerveuses, c'est-à-dire jusqu'à ce qu'il ait formé la myélinisation des fibres nerveuses. Sa douleur (par exemple, les coliques) s'étend non seulement au centre de la douleur, mais également à ses voisins. Ainsi, non seulement il souffre de coliques, mais aussi de tout ce qui se trouve à proximité (ceci est dû à l’imperfection du système nerveux). Il est préférable que chaque parent connaisse ce stade de développement de l'enfant et comprenne que l'enfant n'est parfois pas content de lui-même, car il ne sait pas qu'il souffre.

Causes des maladies nerveuses chez les enfants

  • Traumatisme Les blessures à la tête peuvent avoir des conséquences graves. C'est souvent une contusion cérébrale qui peut causer une maladie nerveuse chez les enfants. Mais le bébé est encore en croissance et toute blessure peut affecter considérablement son développement.
  • Chronique. Si votre enfant a une structure individuelle et spécifique du système nerveux, alors que les processus métaboliques dans le corps sont également modifiés et ne fonctionnent pas selon les normes habituelles - vous avez peut-être ce type de maladie du système nerveux.
  • L'hérédité. Oui, ce qui est enchâssé dans les gènes des parents est d’une grande importance. Par conséquent, il est important de connaître toutes les maladies de votre famille, elles ne pourront peut-être pas être évitées, mais vous serez au moins prêts à les recevoir et pourrez commencer le traitement à temps. Parmi les formes héréditaires de maladie, par exemple, le syndrome de Down. On croit que les maladies nerveuses des enfants causées par une hérédité dysfonctionnelle se manifestent par des violations du système endocrinien et du système musculo-squelettique.
  • Infectieux. Pas étonnant que vous ayez peur des minites, de la microcéphalie, de la rougeole, du paludisme et de l'hydrocéphalie. Tout ceci n’est pas une maladie si simple, mais des maladies qui apparaissent dans le contexte du travail actif dans le corps des parasites, des bactéries et des virus.
  • Vasculaire. Une maladie hypertensive peut être une cause fréquente de maladies associées au système nerveux. À propos, les adultes sont aussi à risque. Par conséquent, il est important de suivre dans ce cas non seulement l'hérédité, mais aussi votre propre santé. Pourquoi exactement les maladies vasculaires conduisent-elles à la formation de maladies nerveuses?! Tout est simple - il y a une violation de l'apport sanguin au cerveau et, en conséquence, le développement de l'enfant est perturbé. Un signe clair dans ce cas sont des maux de tête. Soit dit en passant, ce type de maladie se forme généralement à la suite d'accidents à la naissance.
  • Facteurs externes. Ce sont des facteurs influencés par le parent, qu’il est possible d’exclure tout facteur irritant de la vie de l’enfant ou d’ajouter un élément manquant. Cet élément peut inclure: violation du régime ou de la routine quotidienne, stress, surmenage, enfant de type psychologique, malnutrition.

Symptômes de maladies nerveuses chez les enfants

Les symptômes de la manifestation de maladies nerveuses chez les enfants sont divers, alors que ce qui est considéré comme normal à un âge ou à un autre est déjà une pathologie. Dans ce cas, il est important de consulter un médecin au moment où apparaissent les premiers signes qui vous déroutent et passent rapidement les examens prévus.

Les principaux symptômes incluent:

  • Maux de tête Les reconnaître d'un nouveau-né est très difficile. Par conséquent, si votre bébé pleure sans raison, consultez votre médecin!
  • Mauvaise coordination des mouvements. Encore une fois, chez le nouveau-né, le médecin le déterminera. Chez un enfant plus âgé, vous remarquerez.
  • Changement, absence ou perturbation des fonctions olfactives ou tactiles du corps.
  • Troubles du mouvement Celles-ci incluent la paralysie et les tremblements (se produisent plus souvent chez le nouveau-né) et peuvent également se manifester sous la forme de mouvements involontaires ralentis.
  • Tous les types de tiques. En règle générale, se produire sur le fond de la névrose.
  • Appétit perturbé.
  • Évanouissement La cause de l'évanouissement peut être à la fois des vaisseaux anormaux et un apport sanguin insuffisant au cerveau.
  • Énurésie
  • Troubles du sommeil (insomnie, somnambulisme).

L'examen et l'identification des maladies nerveuses ne peuvent être effectués que par un médecin. En aucun cas, on ne peut pas se soigner soi-même.

Prévention

Dans ce cas, la meilleure prévention sera l'observance du régime journalier de l'enfant et de la mère (surtout pendant la grossesse), les promenades au grand air et une alimentation équilibrée. Dans ce cas, votre tâche consiste à renforcer le système nerveux! Au moindre signe de handicap, un enfant émotionnellement équilibré ne devrait pas seulement poser la question «pourquoi», mais vous devez également vous inscrire à une consultation.

Vidéo utile

Evgeny Komarovsky parlera des diagnostics de maladies nerveuses.

L'hyperactivité est un personnage ou une maladie. C’est ce que vous apprenez de la vidéo du Dr. Komarovsky

Les résultats

Seul un médecin peut diagnostiquer et déterminer les causes psychologiques des maladies nerveuses chez les enfants. Votre tâche principale est le moment opportun pour y remédier. Avant une visite chez le médecin, il est important que vous vous souveniez de toutes les maladies (y compris l'alcoolisme et les maladies du système nerveux) de votre famille avec votre mari. Sur la base de toutes les données, en plus de mener une série d’études, le médecin pourra diagnostiquer et vous aider avec le traitement.

Photo et vidéo: sources Internet gratuites

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie