Chacun de nous a rencontré au moins une fois dans sa vie un homme au visage "tordu". Ce symptôme est la première chose qui attire l'attention d'un patient atteint de névrite faciale. La névrite du nerf facial est une maladie multifactorielle du système nerveux périphérique, caractérisée par des lésions de la septième paire de nerfs crâniens. Souvent trouvé sous le nom de paralysie de Bell. La pathologie du nerf facial est peut-être la plus courante parmi les 12 paires de nerfs crâniens: l'incidence est de 25 cas pour 100 000 habitants par an. Découvrons donc de quel type de maladie il s’agit, quels symptômes ne doivent pas être oubliés pour un diagnostic correct et comment cette affection est habituellement traitée.

Raisons

Le nerf facial (il y en a deux: gauche et droite) après être sorti du cerveau, passe dans le canal de l'os temporal dans la cavité du crâne. Le visage entre par une ouverture spéciale dans l'os temporal et ici, il innerve (se connecte au système nerveux central) les muscles du visage qui fournissent les expressions faciales. En outre, le nerf contient des fibres qui assurent la déchirure, la salivation, un sens du goût dans les deux tiers antérieurs de la langue et l'audition. Toutes ces fonctions peuvent souffrir ensemble ou partiellement en fonction du niveau de lésion nerveuse le long de la ligne. Comme la plupart des maladies neurologiques, la névrite du nerf facial n’a pas une cause unique. Les coupables de son développement peuvent être:

  • infections virales: virus de l'herpès simplex, grippe, oreillons, Epstein-Barr, adénovirus;
  • infections bactériennes: syphilis, brucellose, leptospirose, borréliose, diphtérie, etc.
  • maladies inflammatoires de l'oreille (dans la région de l'oreille externe, moyenne et interne - otite, mésotympanite);
  • étroitesse anatomique congénitale du canal nerveux facial;
  • fractures de la base du crâne avec lésions de l'os temporal, intervention chirurgicale dans cette région;
  • les tumeurs;
  • méningite, encéphalite, arachnoïdite;
  • maladies du tissu conjonctif diffus (lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, périartérite noueuse, dermato et polymyosite - ce que l’on appelle le collagénose);
  • troubles métaboliques (diabète, par exemple);
  • Polyradiculonévrite de Hyraan-Barre;
  • troubles circulatoires aigus du cerveau;
  • sclérose en plaques.

Les facteurs à l'origine de la maladie sont l'hypothermie du visage (notamment sous la forme d'un courant d'air - voyage en voiture avec fenêtre ouverte, climatisation), la grossesse (en raison du développement d'un œdème, le canal du nerf facial devient étroit).

Les symptômes

Avec la défaite de la partie motrice du nerf, se développe la prostate dite périphérique, c’est-à-dire la faiblesse des muscles faciaux. Très souvent, les symptômes apparaissent soudainement en quelques heures, parfois en une journée. Une personne peut ne pas ressentir de douleur du tout, mais en se regardant dans le miroir, elle découvre l'asymétrie du visage:

  • l'œil fendu d'un côté est plus grand que l'autre, il est impossible de fermer les yeux, les paupières du côté affecté ne se ferment pas - on parle alors de lagophtalmie (œil de lièvre);
  • en essayant de fermer les yeux, l'œil endolori semble être «enroulé», une bande blanche de la sclérotique est visible - le phénomène de Bell;
  • du côté de la parésie, les yeux clignotent moins;
  • sourcil est plus élevé que dans la moitié en bonne santé, le patient ne peut pas lever un sourcil;
  • impossible de froisser le front: pas de rides sur le front;
  • la joue du côté affecté «navigue»: elle est aspirée lors de l'inspiration et gonflée lors de l'expiration, le patient ne peut pas gonfler la joue;
  • pli nasolabial lisse, angle abaissé de la bouche;
  • il est impossible de siffler, de cracher, de sourire, la parole peut devenir trouble.

Cela ressemble à un visage "tordu". En se lavant, le savon pénètre dans les yeux. En mangeant, de la nourriture est versée de la bouche, il y a ce que l'on appelle un symptôme de «larmes de crocodile»: en mangeant, les patients pleurent involontairement. S'il y a de la douleur, elle est souvent insignifiante dans l'oreille. Souvent, les patients se plaignent de malaise sur la moitié malade du visage.

Selon le niveau de lésion nerveuse et le suivi, les symptômes satellites peuvent accompagner la défaillance des muscles mimiques. Ils surviennent lorsque les fibres nerveuses sont endommagées, responsables du déchirement, de la salivation, du goût et de l’ouïe:

  • violation de la déchirure: l'oeil sec apparaît;
  • violation de la salivation: bouche sèche, un symptôme peut ne pas être perçu par les patients en raison de la production non perturbée de salive de l'autre côté;
  • perturbation du goût sur les deux tiers antérieurs de la langue;
  • L'hypersensibilité aux sons (hyperacousie) se produit lorsque les fibres nerveuses sont dirigées vers les muscles du tympan.

Les symptômes des satellites apparaissent si le nerf est également endommagé dans la cavité crânienne ou dans le canal de l'os temporal. Si le nerf est déjà affecté par la sortie du canal vers le visage, seule se développe une faiblesse des muscles mimiques présentant des larmoiements (due à une irritation de la membrane muqueuse de l'œil non fermé). Ce point est important pour déterminer le niveau de lésion nerveuse.

Un neurologue révèle une diminution ou une disparition des réflexes cornéens et superciliaires. L'asymétrie du visage est renforcée lorsque vous essayez d'effectuer des mouvements actifs: il est demandé au patient de sourire, d'étirer les lèvres avec une paille, un sifflet, etc.

Les options spéciales pour la névrite du nerf facial ont des noms distincts en médecine. Si le virus de l'herpès est devenu la cause, on l'appelle syndrome de Hunt. Si la raison en est l'étroitesse du canal nerveux, c'est la véritable paralysie de Bell. Il existe également une forme particulière de la maladie, qui se manifeste par des cas répétés de névrite du nerf facial, souvent bilatéraux, avec prédisposition héréditaire, maladie de Rossolimo-Melkerson-Rosenthal.

Le danger particulier de la névrite du nerf facial est la formation de contracture des muscles faciaux. Ceci est une complication résultant de la restauration incomplète de la fonction nerveuse, lorsque le côté sain semble paralysé. La raison peut être incorrecte et prescrite à temps. Parfois, cette complication se développe sans raison apparente. Les signes indiquant la formation de contracture sont:

  • rétrécissement de la fissure palpébrale du côté affecté;
  • le sillon nasogénien du côté affecté est plus prononcé que du côté sain;
  • l'épaisseur de la joue du côté affecté est supérieure à celle du côté sain;
  • contractions spontanées des muscles du visage;
  • lorsque vous fermez les yeux, le coin de votre bouche se lève du même côté;
  • en fermant les yeux, le front est ridé;
  • rétrécissement de la fissure palpébrale en mangeant.

Dans ce cas, la déformation du visage ne peut être éliminée qu'avec la chirurgie plastique. Par conséquent, un patient présentant des signes de névrite du nerf facial doit immédiatement consulter un médecin pour prévenir cette complication.

Diagnostics

Le diagnostic est posé par un neurologue sur la base de plaintes de patients typiques, de données issues d'un examen neurologique. En outre, une étude clinique sur le sang, l’urine, les rayons X, l’électromyographie, la tomodensitométrie (CT) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ils sont nécessaires pour établir la cause de la maladie et la gravité du processus. L'électromyographie vous permet de suivre le processus de récupération du nerf dans le processus de traitement, afin d'identifier les premiers signes de contracture.

Traitement

Pour le traitement de la névrite du nerf facial, des méthodes médicales et physiothérapeutiques sont utilisées. L'évolution de la maladie peut être longue, le rétablissement peut prendre plusieurs mois. Dans le meilleur des cas, il est possible de faire face à la maladie pendant un mois, mais parfois un traitement semestriel n'apporte pas des résultats à 100%. Parmi les groupes de médicaments, il est conseillé d'utiliser les éléments suivants:

  • anti-inflammatoires: parmi eux, les glucocorticoïdes occupent la première place selon leur efficacité. Au cours des premiers jours, une administration par voie intraveineuse est possible (en fonction de la gravité du processus pathologique) ou une administration orale immédiatement. La prednisolone, la méthylprednisolone (métipred), la dexaméthasone peuvent être utilisées. La dose est sélectionnée individuellement. La durée d'utilisation est de 2 à 3 semaines; pendant ce temps, la dose du médicament est progressivement réduite jusqu'à l'annulation;
  • diurétiques: ce groupe est utilisé pour réduire l'œdème nerveux. Ceux-ci incluent le lasix, le furosémide, le triampur. Appliquez les premiers jours contre un régime riche en potassium;
  • Vasculaire: Ce groupe de médicaments aide à améliorer la "nutrition" du nerf. Trental, agapurine, dipyridamole (curantil), cavinton, acide nicotinique sont utilisés;
  • vitamines du groupe B: kombilipen, milgamma, néyrurubine, neurobéques, etc.
  • antispasmodiques: euphyllinum, no-shpa;
  • analgésiques: avec syndrome douloureux marqué (nimésulide, ibuprofène, etc.);
  • anticholinesterase: utilisé à partir de 5-10 jours de maladie, pas plus tôt. Contribue à l'amélioration de la conductivité des impulsions nerveuses, à la restauration des contractions des muscles du visage. Le plus souvent à cette fin, la neuromidine est utilisée;
  • localement sur le visage: applications avec du dimexide et de l'acide nicotinique;
  • Si la névrite du nerf facial est causée par le virus de l’herpès, ils sont traités avec de l’acyclovir, du zovirax, du virus de l’herpès;
  • si la cause est une infection bactérienne, une antibiothérapie appropriée est utilisée;
  • avec les yeux secs, il est nécessaire d'utiliser des préparations du type des larmes artificielles pour prévenir l'infection de l'oeil.

Les procédures physiothérapeutiques jouent un rôle important dans le traitement. Ils commencent à appliquer à partir de 7 à 10 jours de maladie afin d'améliorer les effets du médicament, d'améliorer la circulation sanguine, la conduction nerveuse, de prévenir le développement de contractures musculaires. L'arsenal de procédures est très vaste: UHF, magnétothérapie, laser, irradiation infrarouge, courants diadynamiques, électrophorèse avec substances médicamenteuses (acide nicotinique, prosérine, aminophylline, chlorure de calcium, sulfate de magnésium), électrostimulation des branches nerveuses, darsonvalisation.

Un patient de la 2e à la 6e semaine suivant le début de la maladie (individuellement) reçoit un massage. En règle générale, le cours dure 15 procédures d’une durée de 10 minutes. Si nécessaire, après une pause de 10 jours, le cours peut être répété. Vous devez également effectuer des exercices thérapeutiques quotidiens (de 5 à 10 jours de maladie). Vous devez être engagé devant un miroir, en vous aidant d’abord avec votre main pour effectuer des mouvements sur la moitié touchée du visage. Le but de la gymnastique est d'enseigner aux muscles mimiques à travailler de nouveau.

L'acupuncture est une place importante dans le traitement de la névrite du nerf facial. Elle peut être appliquée même pendant la période aiguë de la maladie.

Les traitements chirurgicaux sont indiqués principalement chez les patients pour lesquels la compression nerveuse est devenue la cause de la névrite. L'absence d'effet du traitement conservateur pendant 3 mois peut également servir d'indication pour un traitement chirurgical. Cependant, aucune méthode de traitement ne peut fournir une garantie de récupération à 100%.

La chirurgie plastique s'impose chez les patients qui ont contracté les muscles du visage et qui le défigurent. Bien entendu, ces patients représentent un faible pourcentage de tous les patients (environ 3%). Bien sûr, le chirurgien élimine le défaut esthétique, mais la fonction musculaire ne récupérera pas. Habituellement, un ensemble de mesures thérapeutiques, nommé par un neuropathologiste compétent, conduit à la restauration complète des fonctions du nerf affecté.

Prévention

Les principaux moyens de prévention de la maladie incluent le durcissement (amélioration de l'immunité), le maintien d'un mode de vie sain (normalisation du métabolisme et prévention de maladies telles que le diabète), le traitement rapide des maladies inflammatoires des voies respiratoires supérieures, la prévention de l'hypothermie et des blessures.

Névrite aiguë du nerf facial. Traitement de névrite. Conseil du neurologue MM Shperlinga (Novosibirsk).

Névrite du nerf facial

La névrite est une inflammation des fibres nerveuses périphériques.

La névrite du nerf facial est une maladie très grave, parfois irréversible et esthétiquement traumatique. Dans lequel se produit une perte unilatérale complète ou partielle de l’activité faciale du visage.

La maladie ne dépend pas du sexe et de l'âge. Le plus souvent, des changements pathologiques surviennent pendant la saison froide en raison de l'hypothermie.

Qu'est ce que c'est

Une personne possède XII paires de nerfs crâniens, qui contiennent leur noyau central dans le cerveau et le réseau périphérique dans différentes parties de la tête. Chaque paire ne remplit que ses fonctions inhérentes et son innervation.

La paire VII - le nerf facial innerve les muscles impliqués dans les expressions faciales - le muscle circulaire de la bouche, le groupe occipital, le stylohyoïdien, le double muscle abdominal (abdomen postérieur) et le muscle sous-cutané du cou. Les noyaux moteurs de cette paire crânienne sont situés près de la médulla oblongate. La structure anatomique du nerf facial est très complexe. Le chemin qui relie les noyaux nerveux aux muscles est très tortueux et passe par diverses structures anatomiques de la tête.

Les causes

Le nerf facial (il y en a deux: gauche et droite) après être sorti du cerveau, passe dans le canal de l'os temporal dans la cavité du crâne.

Le visage entre par une ouverture spéciale dans l'os temporal et ici, il innerve (se connecte au système nerveux central) les muscles du visage qui fournissent les expressions faciales. En outre, le nerf contient des fibres qui assurent la déchirure, la salivation, un sens du goût dans les deux tiers antérieurs de la langue et l'audition. Toutes ces fonctions peuvent souffrir ensemble ou partiellement en fonction du niveau de lésion nerveuse le long de la ligne. Comme la plupart des maladies neurologiques, la névrite du nerf facial n’a pas une cause unique.

Les coupables de son développement peuvent être:

  • les tumeurs;
  • méningite, encéphalite, arachnoïdite;
  • maladies du tissu conjonctif diffus (lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, périartérite noueuse, dermato et polymyosite - ce que l’on appelle le collagénose);
  • troubles métaboliques (diabète, par exemple);
  • Polyradiculonévrite de Hyraan-Barre;
  • troubles circulatoires aigus du cerveau;
  • infections virales: virus de l'herpès simplex, grippe, oreillons, Epstein-Barr, adénovirus;
  • infections bactériennes: syphilis, brucellose, leptospirose, borréliose, diphtérie, etc.
  • maladies inflammatoires de l'oreille (dans la région de l'oreille externe, moyenne et interne - otite, mésotympanite);
  • étroitesse anatomique congénitale du canal nerveux facial;
  • fractures de la base du crâne avec lésions de l'os temporal, intervention chirurgicale dans cette région;
  • sclérose en plaques.

Les facteurs à l'origine de la maladie sont l'hypothermie du visage (notamment sous la forme d'un courant d'air - voyage en voiture avec fenêtre ouverte, climatisation), la grossesse (en raison du développement d'un œdème, le canal du nerf facial devient étroit).

Le développement de névrite

Le mécanisme de développement du nerf facial est basé sur un dysfonctionnement des nerfs. Les tumeurs, blessures, infections détruisent progressivement la myéline et les lemmocytes impliqués dans la transmission des impulsions à travers les fibres, dans les cas difficiles, le cylindre axial s’effondre. En conséquence, la transmission des impulsions du cerveau aux tissus, qui cessent alors de fonctionner, est perturbée dans les fibres nerveuses.

La forme la plus courante de paralysie du nerf facial, due à une neurite ou à une neuropathie aiguë, est le syndrome de Bell idiopathique (ou paralysie de Bell). La pathologie se développe de façon spectaculaire. Premièrement, il y a une douleur inhabituelle derrière l'oreille et après 2-3 jours, les muscles du visage s'affaiblissent.

La paralysie de Bell se déroule en plusieurs étapes:

  • augmentation progressive des symptômes (de 48 heures à 8 jours), apparition d'un œdème, ischémie, pincement du nerf;
  • récupération précoce - jusqu'à 1 mois - retrouvant la même fonctionnalité du système musculaire facial et élimination de l'œdème fibreux;
  • récupération tardive (de 3 à 4 mois) - les perturbations des muscles faciaux du visage sont restaurées lentement et de manière incomplète, ce qui indique des modifications sévères du nerf facial;
  • le stade final, caractérisé par des signes résiduels de paralysie - atrophie des muscles faciaux, mouvements involontaires de fragments de visage (embout buccal, œil).

Symptômes de névrite du nerf facial

La névrite du nerf facial est toujours aiguë. Avant la formation complète des manifestations cliniques, le patient peut ressentir une douleur derrière l'oreille, irradiant vers le visage, l'arrière de la tête, l'orbite (début de l'œdème nerveux). L'incapacité du cerveau à contrôler les muscles du visage du côté des lésions nerveuses se développe progressivement.

Le patient a:

  • visage masqué du côté douloureux et perte de symétrie;
  • mastication fréquente de la joue en mangeant;
  • sécheresse de la bouche - conséquence d'une violation de l'innervation de la glande salivaire, ou inversement - salivation excessive de l'angle abaissé de la bouche;
  • problèmes de langage - inaudibilité, en particulier lorsque vous essayez de prononcer des sons - “p”, “b”, “c”, “f”;
  • yeux secs, un clignement des yeux rare et l'impossibilité de fermer les yeux du côté affecté, dessèchement et inflammation de la membrane muqueuse. Certaines personnes se plaignent de larmoiement excessif;
  • large ouverture de l'oeil, abaissant le coin de la bouche, lissant le pli nasolabial. Ces signes apparaissent surtout lorsque vous parlez, essayez de rire ou pleurez;
  • verser de la nourriture liquide du coin de la bouche;
  • perte de goût sur le devant de la moitié touchée de la langue;
  • sensibilité accrue aux sons du côté affecté (en raison de la proximité des noyaux des nerfs facial et auditif). Le patient sonne plus fort, particulièrement bas.

Selon les plaintes et les symptômes existants, un neurologue expérimenté peut suggérer l'emplacement du nerf facial.

Diagnostics

Le diagnostic de névrite du nerf facial est réalisé sur la base de:

  1. Plaintes et antécédents de la maladie, examen objectif du visage et évaluation de sa symétrie au repos et pendant l'articulation et tentative de sourire.
  2. Tests de diagnostic spéciaux pour névrite du nerf facial: fermeture des yeux simultanément et alternativement, fermeture des yeux, agitation des sourcils (symétriquement et asymétriquement), tentative de froncement du nez et des sourcils, lèvre.
  3. Vérifier la sensibilité de la langue au goût et à la température (dysgueusie) est une violation de la différenciation salée et sucrée, seule la sensation d'amertume reste inchangée.
  4. Identification des symptômes pathologiques de névrite du nerf facial:
    • Le symptôme de Bell est un symptôme désagréable et immédiatement perceptible: il suffit de tourner le globe oculaire vers le haut lorsque vous essayez de fermer les yeux. En conséquence, le signe suivant devient perceptible - lagophtalmie ou «œil de lièvre», il s’agit de la zone blanche béante de la sclérotique de l’œil.
    • Symptôme Reviyo - cette paupière discordante, qui se manifeste lorsque vous essayez de fermer les yeux. Du côté sain, les yeux restent entrouverts, en raison du manque de contrôle sur le muscle circulaire de l’œil.
    • Un symptôme de la voile est lorsque vous essayez de prendre de l'air dans votre bouche et de fermer vos lèvres, de souffler une bougie ou un sifflet, l'air avec un sifflet vole du coin paralysé de votre bouche et votre joue "navigue" en même temps.
    • Le symptôme de "raquette" - lorsque vous essayez de vous mordre les dents, leur exposition se produit uniquement du côté sain, du fait que la fente buccale prend la forme d'une raquette de tennis allongée.
    • Strabisme convergent à coups.
    • Nystagmus horizontal avec syndrome de Hunt.
  5. Des méthodes de recherche instrumentales sont utilisées pour la névrite du nerf facial avec un objectif étiologique: l’imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur.
  6. L'électroneuromyographie est utilisée pour déterminer la localisation de la zone inflammatoire.

Des complications

Si vous commencez le traitement de la névrite du nerf facial ou si vous ignorez les recommandations du médecin, les conséquences peuvent être graves:

  • synkinésie - mouvements amicaux. À cause de la maladie, certaines fibres nerveuses meurent. Par conséquent, un nerf peut contrôler plusieurs muscles. Donc, avec
  • le clignotement peut s'élever du coin de la bouche;
  • atrophie musculaire - peut survenir en raison de violations de l'innervation des muscles et de leur inaction;
  • conjonctivite - se développe en raison de l'incapacité de fermer complètement les yeux;
  • contraction spontanée des muscles du visage;
  • contracture musculaire - contraction des muscles du visage du côté affecté du visage.

Traitement de névrite du nerf facial

Le traitement de l'inflammation du nerf facial vise à améliorer l'apport sanguin et le drainage lymphatique au niveau du visage et du cou, à normaliser la conduction de l'influx nerveux et à restaurer le travail des muscles endommagés. Le moment le plus propice pour commencer le traitement est les trois premiers jours suivant l'apparition des symptômes.

Si le traitement est commencé plus tard, les chances d'obtenir un résultat favorable diminuent.

Traitement de la toxicomanie

La névrite aiguë est traitée simultanément par plusieurs groupes de médicaments.

  1. Les glucocorticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens - les injections de prednisolone, de dexaméthasone, de méloxicam, de nimésulide, de piroxicam - contribuent à réduire l’inflammation et à inhiber les processus pathogènes dans le corps.
  2. Antibiotiques - Amoxicilline, Tétracycline - inhibent le développement d’une infection bactérienne.
  3. Les médicaments vasodilatateurs - eufilline, acide nicotinique, Complamin - stimulent la circulation sanguine dans la zone touchée.
  4. Les pilules diurétiques - Torasemide, Furasemide - réduisent l'enflure.
  5. Analgésiques et antispasmodiques - Analgin, Solpadine, Drotaverin, Spazmolgon - anesthésient, réduisent les spasmes.
  6. Les médicaments neurométaboliques - Espalipon, Berlition, Thiogamma - améliorent les processus de régénération dans les muscles affectés.

Pour lutter contre le virus de l'herpès, qui a provoqué l'inflammation du nerf du visage, des médicaments antiviraux sont utilisés - Acyclovir, Valacyclovir. Pour améliorer les processus métaboliques dans les tissus de la fibre nerveuse, des préparations contenant de la vitamine B sont utilisées.

Soulagement du syndrome de la douleur

Afin de soulager la douleur causée par une inflammation du nerf facial, vous pouvez utiliser des anticonvulsivants puissants, tels que la carbamazépine. La dose du médicament est choisie par le médecin individuellement et après deux jours, les patients constatent une diminution de la douleur.

Il faut parfois prendre de la carbamazépine pendant une longue période (jusqu'à six mois), jusqu'à ce que le patient constate une diminution de la gravité du syndrome douloureux.

Cependant, il n'est pas recommandé de prendre ce médicament pendant la grossesse, car il a des effets néfastes sur le fœtus et sur l'irrigation sanguine intra-utérine.

Massage pour névrite

Il est possible de commencer le massage avec une névrite du nerf facial 5 à 7 jours après l’apparition des premiers symptômes de la maladie. Il est préférable de confier cela à un spécialiste expérimenté, car le massage présente certaines particularités.

  1. Avant le massage, vous devez étirer les muscles du cou. Pour ce faire, faites basculer la tête en avant, en arrière et en rotation. Tous les exercices sont effectués 10 fois à un rythme très lent. Assurez-vous de ne pas avoir la tête qui tourne.
  2. Commencez le massage du cou et de la région du cou. Préparez donc les vaisseaux lymphatiques, car ils doivent prélever une portion supplémentaire de lymphe par l’avant de la tête.
  3. Masser le côté malade et sain de la tête.
  4. Une attention particulière est portée au visage, au processus mastoïdien et au cou. Pétrir également la zone du col.
  5. Le massage facial devrait être superficiel, surtout dans les premiers jours. Sinon, des contractions musculaires douloureuses peuvent se produire.
  6. Masser par des mouvements caressants, un bon effet donne une légère vibration.
  7. Les mouvements sont effectués dans le sens du drainage lymphatique.
  8. Tenez vos doigts du milieu du menton, du nez et du front vers les glandes parotides. Répétez ce mouvement plusieurs fois.
  9. Vous ne pouvez pas masser les zones où se trouvent les ganglions lymphatiques. Cela peut provoquer leur inflammation.
  10. Faites indépendamment cet exercice. Le pouce d'une main est poussé derrière la joue et il est facile d'étirer les muscles. Le pouce et l'index de l'autre main massent les muscles de la joue à l'extérieur.
  11. Après le massage, les visages sont re-massés aux muscles du cou et du cou pour améliorer le flux de la lymphe vers les canaux principaux.
  12. Le massage se termine par des exercices pour les muscles du cou.

La durée du massage est de 10-15 minutes. Le massage est nécessaire jusqu'à la disparition des symptômes. Habituellement, le masseur organise 10 à 20 séances et vous pourrez à l'avenir effectuer un auto-massage selon la même méthode.

Gymnastique thérapeutique

La gymnastique avec névrite faciale est pratiquée plusieurs fois par jour pendant 20 à 30 minutes. Cela devrait être fait devant un miroir, en se concentrant sur le travail des muscles faciaux du côté affecté. Lors de la réalisation des exercices, il est nécessaire de tenir les muscles de la moitié saine du visage avec la main, sinon ils peuvent «tirer» toute la charge sur eux-mêmes.

Une série d'exercices pour la névrite faciale:

  1. Fermez bien les yeux pendant 10-15 secondes.
  2. Autant que possible, soulevez les paupières supérieures et les sourcils, fixez la position pendant quelques secondes.
  3. Sourcils froncés, fixez cette position pendant quelques secondes.
  4. Essayez de gonfler les ailes du nez lentement.
  5. Inspirez lentement l'air avec votre nez, pendant que vous devez poser vos doigts sur les ailes du nez et exercer une pression sur elles, en résistant au flux d'air.
  6. Souriez aussi largement que possible, essayez de rendre vos molaires visibles lorsque vous souriez.
  7. Souriez largement avec votre bouche fermée et vos lèvres fermées, émettant le son "et".
  8. Mettez une petite noix sur le côté affecté de la joue et essayez de parler comme ça.
  9. Gonflez vos joues et retenez votre souffle pendant 15 secondes.
  10. Pliez la langue avec une paille, couvrez les lèvres et inspirez lentement et expirez par la bouche.
  11. Déplacez votre langue entre votre joue et vos dents en cercle.

Hirudothérapie

Le traitement de la névrite du nerf facial avec des sangsues gagne en popularité. L'effet cicatrisant est observé grâce aux propriétés de la salive de sangsue: elle restaure la nourriture nécessaire aux tissus, dilate les vaisseaux sanguins, soulage la douleur. Ainsi, l'utilisation de l'hirudothérapie pour la névrite donne:

  • élimination de l'inflammation;
  • réduction de la douleur;
  • amélioration des navires;
  • renforcer le système immunitaire;
  • élimination de l'œdème.

Les sangsues sont placées le long du nerf enflammé. 4 à 6 personnes sont utilisées à la fois, en fonction de la zone touchée. Un tel traitement doit être convenu avec le médecin.

Méthodes folkloriques

À la maison, vous pouvez essayer des remèdes populaires comme accessoire si vous traitez en médecine un nerf qui a été refroidi:

  1. Faites chauffer les points sensibles avec 200 g de sel ou de sable chaud. Pour ce faire, chauffez la substance dans une casserole sans huile, mettez-la dans un sac en tissu et maintenez-la sur les zones touchées pendant au moins une demi-heure;
  2. Buvez du thé de camomille en pharmacie et faites des compresses avec les sachets de thé restants;
  3. Buvez du thé à partir de pétales de rose. 3 cuillères à soupe la matière sèche versez un verre d'eau bouillante, laissez le thé infuser et prenez un verre trois fois par jour pendant un mois;
  4. Préparer une pommade de guérison à partir de bourgeons de peuplier noir. Vous aurez besoin de 2 c. substance sèche ou fraîche et la même quantité de beurre. Mélanger les ingrédients et appliquer la pommade obtenue sur les points sensibles après avoir chauffé avec du sel une fois par jour. La durée de la thérapie est un mois.

Opération

Si les méthodes de traitement conservatrices ne donnent pas de résultats avant 8 à 10 mois, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il ne donnera les résultats souhaités que pendant la première année de la maladie, après quoi des changements irréversibles se produisent dans les muscles.

Dans la plupart des cas, une névrite ischémique nécessite une intervention lorsqu'un nerf est comprimé dans un canal étroit. Cela peut être dû à une inflammation prolongée de l'oreille ou à une fracture des os crâniens. En outre, l'opération est nécessaire pour l'origine traumatique de la névrite, lorsqu'une rupture nerveuse est survenue à la suite de la lésion.

Si la névrite est une conséquence de la compression du nerf, une incision semi-circulaire est faite derrière le pavillon. La paroi du canal nerveux avec un outil spécial est enlevée.

Il est nécessaire de procéder avec une extrême prudence afin de ne pas perturber le tronc du nerf. En conséquence, il est placé dans la rainure ouverte, mettant ainsi fin à la compression de l'os temporal. Une telle intervention est réalisée sous anesthésie générale.

Si le nerf est réticulé, une incision est pratiquée dans l’oreillette. Après quoi, le médecin trouve les extrémités du nerf et nettoie la région déchirée - cela donnera le meilleur épissage.

Si la distance entre les extrémités du nerf ne dépasse pas 3 mm, elles sont cousues. Si cette distance dépasse 12 mm, il devient nécessaire de libérer le nerf des tissus voisins et d'ouvrir un nouveau canal. Cette procédure permet à un fil de suture de connecter le nerf, mais celui-ci souffre de sa circulation.

Il est également possible de restaurer l'intégrité du nerf par une autogreffe. Dans ce cas, une partie du nerf de la longueur requise est prélevée à la cuisse et placée à l'endroit de la rupture.

Cela vous permet de restaurer la partie du nerf, qui a une longueur de plusieurs centimètres. Cependant, il est nécessaire de coudre le nerf à deux endroits, ce qui perturbe la transmission du signal.

Prévention

Pour prévenir les maladies du nerf facial, peut-être en suivant des règles simples:

  • éliminer l'hypothermie, rester dans le projet;
  • surveiller l'état des dents;
  • traiter rapidement le rhume, les infections, les maladies systémiques;
  • éviter les blessures, les efforts excessifs nerveux, les situations stressantes;
  • mener une vie saine et active;
  • prévenir l'excès de poids;
  • faire de l'éducation physique et du sport;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • mangez bien, prenez périodiquement des vitamines.

Si vous soupçonnez des lésions nerveuses, contactez immédiatement un spécialiste.

Courant et prévu

Le pronostic de cette maladie chez la plupart des patients est favorable - un rétablissement complet est observé chez 75% des patients. Si la paralysie des muscles faciaux persiste pendant plus de 3 mois, les chances du patient de récupérer complètement diminuent rapidement.

Si la névrite est causée par une blessure ou une maladie de l'organe de l'audition, le rétablissement de la fonction musculaire normale peut ne pas se produire. En ce qui concerne la névrite récurrente, chaque épisode ultérieur de la maladie est un peu plus lourd que le précédent et la période de récupération est rallongée.

Symptômes et traitement de l'inflammation du nerf facial

Asymétrie du visage, parésie ou paralysie des muscles faciaux, douleur à l'oreille et aux yeux, larmoiement accru - symptômes fréquents accompagnant l'inflammation du nerf facial (névrite - code CIM-10 G51.0). La maladie ne dépend pas du sexe et de l'âge. Le plus souvent, des changements pathologiques surviennent pendant la saison froide en raison de l'hypothermie.

L'inflammation du nerf facial entraîne une asymétrie faciale et une paralysie des muscles faciaux.

Anatomie du nerf facial

Sur les 12 paires de nerfs crâniens, le facial est de 7 paires. Il se compose de 2 branches et de 3 noyaux - moteur, sensoriel et sécrétoire. La photo montre à quoi ressemble le nerf du visage et son emplacement.

Localisation du nerf facial

La fibre traverse l'ouverture auditive jusqu'au passage auditif interne, puis se déplace le long du canal facial de l'os temporal, à la sortie reliant le nerf intermédiaire. À travers le foramen stylo-mastoïdien, le nerf pénètre dans la glande parotide et forme le plexus nerveux, qui se disperse en petites branches sur le visage et le cou. Chaque processus est responsable de l'innervation (contraction) d'un muscle spécifique.

Causes de l'inflammation du nerf facial

Le plus souvent, la névrite se développe à la suite d'un long séjour dans le froid, par exemple si elle gèle par temps glacial, avec un vent fort ou un souffle d'air sous le climatiseur.

En plus de l'hypothermie, les changements pathologiques peuvent provoquer des névrites, telles que:

  • processus inflammatoires dans les sinus nasaux, les oreilles (otite, sinusite) - provoquent une névrite otogène;
  • psychosomatique - dépressions nerveuses, sentiments, infractions, chocs stressants;
  • maladies infectieuses et virales - rougeole, herpès, oreillons;
  • blessures à la tête qui ont entraîné un pincement du nerf facial (le trajet du canal facial est obstrué);
  • processus inflammatoires dans le cerveau;
  • obstruction des artères vertébrales par des plaques athéroscléreuses;
  • néoplasmes dans le tissu cérébral.

Les processus inflammatoires dans le cerveau peuvent endommager le nerf facial

L'anesthésie du nerf alvéolaire inférieur, pratiquée au cours d'interventions dentaires, peut également provoquer des lésions nerveuses au visage.

Le développement de névrite

Le mécanisme de développement du nerf facial est basé sur un dysfonctionnement des nerfs. Les tumeurs, blessures, infections détruisent progressivement la myéline et les lemmocytes impliqués dans la transmission des impulsions à travers les fibres, dans les cas difficiles, le cylindre axial s’effondre. En conséquence, la transmission des impulsions du cerveau aux tissus, qui cessent alors de fonctionner, est perturbée dans les fibres nerveuses.

La forme la plus courante de paralysie du nerf facial, due à une neurite ou à une neuropathie aiguë, est le syndrome de Bell idiopathique (ou paralysie de Bell). La pathologie se développe de façon spectaculaire. Premièrement, il y a une douleur inhabituelle derrière l'oreille et après 2-3 jours, les muscles du visage s'affaiblissent.

La paralysie de Bell se déroule en plusieurs étapes:

  • augmentation progressive des symptômes (de 48 heures à 8 jours), apparition d'un œdème, ischémie, pincement du nerf;
  • récupération précoce - jusqu'à 1 mois - retrouvant la même fonctionnalité du système musculaire facial et élimination de l'œdème fibreux;
  • récupération tardive (de 3 à 4 mois) - les perturbations des muscles faciaux du visage sont restaurées lentement et de manière incomplète, ce qui indique des modifications sévères du nerf facial;
  • le stade final, caractérisé par des signes résiduels de paralysie - atrophie des muscles faciaux, mouvements involontaires de fragments de visage (embout buccal, œil).

Symptômes de névrite du nerf facial

Lorsqu'un nerf facial est gelé, des symptômes désagréables se développent rapidement et intensément:

  • 1-3 jours avant l'affaiblissement des muscles faciaux apparaît une douleur derrière l'oreille;
  • la paralysie d'un côté du visage (les muscles sont soit fortement affaiblis, soit une hypertonicité des muscles est observée);
  • il n'y a pas d'expression faciale du côté lésé, les rides frontales sont lissées sur la partie affaiblie du visage, le coin de la bouche est abaissé, la lèvre est déformée;
  • paupière tombante sur le côté affecté du visage, à la suite de quoi l'œil ne ferme pas;
  • le visage devient engourdi, douloureux, lourd;
  • il est impossible de sourire, de gonfler une joue normalement ou de montrer des dents;
  • la diction est perturbée, il est difficile de manger de la nourriture;
  • Les muscles faciaux involontaires se contractent (hémispasme).

Signes de névrite du nerf facial

Si le travail de l'œil et des glandes salivaires est altéré, la séparation du liquide lacrymal augmente / diminue et la salivation augmente.

Quel médecin contacter?

Si vous suspectez une névrite du nerf facial, une visite chez le médecin est nécessaire. Le neuropathologiste est engagé dans un problème similaire. Le médecin recueille l'anamnèse, procède à un examen et désigne un autre examen instrumental.

Méthodes de diagnostic

Les dommages au nerf maxillo-facial ont des signes spécifiques qui sont prononcés. Si une inflammation est suspectée, le médecin effectue des tests neurologiques - le patient effectue certains exercices avec les muscles du visage:

  • fronce les sourcils, lève les sourcils;
  • clignote, clignote;
  • sourit, montrant des dents;
  • gonfle ses joues, tente de siffler;
  • les rides du nez

Des tests neurologiques spéciaux aideront à déterminer la présence de la maladie.

De tels mouvements aident le spécialiste à analyser la symétrie des muscles du visage des deux côtés du visage, à identifier une paralysie ou un affaiblissement des tissus.

Si vous soupçonnez le développement de maladies concomitantes (inflammation du cerveau, tumeurs, infections et virus), des méthodes de diagnostic supplémentaires sont prescrites:

  • électroneuromyographie;
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • tomographie par ordinateur;
  • électroencéphalogramme.

Traitement de l'inflammation du nerf facial

Le traitement opportun des névrites permet de rétablir complètement le fonctionnement des muscles du visage et, dans les cas graves, d’arrêter la rechute de la pathologie.

Traitement de la toxicomanie

La névrite aiguë est traitée simultanément par plusieurs groupes de médicaments.

  1. Les glucocorticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens - les injections de prednisolone, de dexaméthasone, de méloxicam, de nimésulide, de piroxicam - contribuent à réduire l’inflammation et à inhiber les processus pathogènes dans le corps.
  2. Antibiotiques - Amoxicilline, Tétracycline - inhibent le développement d’une infection bactérienne.
  3. Les médicaments vasodilatateurs - eufilline, acide nicotinique, Complamin - stimulent la circulation sanguine dans la zone touchée.
  4. Les pilules diurétiques - Torasemide, Furasemide - réduisent l'enflure.
  5. Analgésiques et antispasmodiques - Analgin, Solpadine, Drotaverin, Spazmolgon - anesthésient, réduisent les spasmes.
  6. Les médicaments neurométaboliques - Espalipon, Berlition, Thiogamma - améliorent les processus de régénération dans les muscles affectés.

Euphyllinum est prescrit pour stimuler la circulation sanguine dans la zone touchée.

Pour lutter contre le virus de l'herpès, qui a provoqué l'inflammation du nerf du visage, des médicaments antiviraux sont utilisés - Acyclovir, Valacyclovir. Pour améliorer les processus métaboliques dans les tissus de la fibre nerveuse, des préparations contenant de la vitamine B sont utilisées.

Thérapie folklorique à la maison

Les recettes de la médecine traditionnelle aident à combattre les névralgies et les névrites du nerf facial aux premiers stades de la maladie.

Décoction anti-inflammatoire

Herbe séchée Hypericum et les feuilles de lavande se combinent à parts égales (3 cuillères à soupe.). Dans 0,5 litre d'eau bouillante, brasser 1 c. l ramasser et faire bouillir pendant 3 minutes. Infusé dans l'heure, filtrez le bouillon et prenez 200 ml matin et soir. Cours - 1 mois.

Sel du nerf glacé

Une compresse sèche au sel chaud combat efficacement la paralysie faciale

Versez 5 cuillères à soupe dans une poêle bien chaude. l saler et chauffer pendant 3-5 minutes en remuant constamment. Versez le contenu chaud dans un sac en coton et répartissez-le uniformément. Appliquez une compresse sèche sur le côté douloureux matin et soir avant le coucher. Gardez le visage jusqu'à ce que le sel refroidisse.

Lotion d'absinthe

Moulez de l’absinthe fraîche, versez 50 ml d’eau bouillante et mélangez jusqu’à formation d’une bouillie. Avant l'application, ajoutez 10 ml d'huile d'argousier, mélangez. Étaler la consistance pâteuse sur la partie affectée du visage, puis couvrir de cellophane et envelopper avec une serviette ou un mouchoir. La durée de la procédure est de 40 minutes.

Compresses anesthésiques de graines de lin

Faire chauffer les graines de lin à la vapeur et appliquer sur le visage pendant un mois

Dans un sac de chiffon, versez 3 c. l Graines de lin, mettez dans un bain-marie et maintenez jusqu'à ce que les graines soient cuites à la vapeur. Faites des compresses avec un sac chaud et gardez-les au frais. Le nombre de procédures par jour est de 3. La durée du traitement est de 1 à 2 mois.

Un mélange de teintures au miel

À proportion égale, combinez les teintures de calendula, de pivoine, d’aubépine et d’Agripaume (1 bouteille chacune), ajoutez 10 ml de Corvalol et 2 c. l chérie Pour utiliser les moyens reçus pour la nuit sur 1 c. Il est traité pendant au moins 3 mois avec une pause similaire, puis répétez le traitement.

Massage de paralysie de Bella

Le traitement des muscles faciaux affaiblis par un massage donne de bons résultats s'il est utilisé correctement et à temps pour pouvoir être traité.

  1. Les procédures ne commencent pas avant 6 à 8 jours après les premiers signes de la maladie.
  2. Le massage se fait par mouvements modérés, sans assaut. Commencez par le cou, le cou, en vous dirigeant progressivement vers la zone lésée. Portez une attention particulière au processus mastoïde.
  3. Masser non seulement la zone touchée, mais aussi la partie saine du visage.
  4. Ne pas masser les endroits où se trouvent les ganglions lymphatiques afin de ne pas provoquer leur inflammation.
  5. Terminez en massant le cou et le cou.

Le massage facial aide à restaurer les muscles du visage

Physiothérapie

La thérapie physique pour la névrite du nerf facial aide à stimuler la conductivité dans les terminaisons nerveuses et aide à accélérer la régénération des fibres blessées.

Les procédures les plus efficaces comprennent:

  • La lampe de Minin - utilise une chaleur sans contact pour réchauffer la partie affectée du visage ;;
  • les procédures échographiques utilisant l'hydrocortisone dans la région du processus mastoïde - elles sont effectuées immédiatement à gauche et à droite du visage;
  • exposition à la chaleur - applications de boue, de paraffine, d'ozokérite;
  • traitement au laser - sur le côté affecté du visage est affecté par le rayonnement infrarouge.

La lampe de Minin aide à réchauffer les zones du visage touchées sans contact

Des interventions de physiothérapie régulières donnent un résultat positif après 2-3 séances, ce qui se manifeste par la restauration des muscles du visage.

L'acupuncture est-elle efficace?

L'acupuncture - un outil efficace dans la lutte contre l'inflammation du nerf facial. Les améliorations se produisent après 2-3 procédures. Un traitement complet comprend 10 séances.

L'amélioration de l'état du patient survient après 2-3 procédures d'acupuncture.

La nuance dans l'utilisation de l'acupuncture - il n'est pas prescrit en conjonction avec la physiothérapie. Le patient prend toutes les méthodes de traitement à son tour.

Le biocontrôle est-il efficace?

Le biofeedback est une technique d'amélioration de la santé informatique. En pratique, il n'a pas prouvé son efficacité, mais il n'a causé aucun dommage au corps.

Inflammation du nerf facial pendant la grossesse

Les futures mères sont susceptibles de développer une névrite du nerf facial en raison de changements dans le corps:

  • immunité affaiblie;
  • altération hormonale;
  • infections virales.

Même une légère hypothermie ou un stress sévère donnent lieu à la maladie. Habituellement, des signes de pathologie apparaissent au premier trimestre.

Névrite du nerf facial chez les enfants

Chez un nouveau-né, la cause de la névrite est le plus souvent un traumatisme à la naissance. Les enfants plus âgés souffrent de cette pathologie pour les mêmes raisons que les adultes.

À la suite d’une blessure à la naissance, une paralysie faciale peut également survenir chez les nourrissons.

Le traitement des nourrissons consiste à fournir des procédures complètes de repos, de silence et thermiques à la partie du visage blessée. Parmi les médicaments, on préfère les diurétiques, complexes vitaminés. Les enfants plus âgés ont prescrit un traitement par corticostéroïdes. Les massages, la physiothérapie et la gymnastique du visage font partie intégrante de la thérapie. Ils sont sélectionnés individuellement pour chaque patient.

Conséquences possibles et complications

Un traitement inapproprié ou inopportun entraîne des conséquences telles que:

  • atrophie des muscles faciaux;
  • l'apparition d'une sorte de masque sur le côté gauche ou droit du visage est une expression figée;
  • développement de l'hémispasme - contractions musculaires involontaires;
  • développement de la synkinésie - contractions indésirables des muscles de la bouche, des yeux, qui se produisent involontairement.

Avec un mauvais traitement, la paralysie faciale entraîne une expression figée d'un côté.

Prévention

La prévention de la névrite est une réalité si vous respectez strictement les mesures préventives.

  1. Traiter les rhumes, les maladies virales et infectieuses à temps et à fond.
  2. Mangez bien et équilibré.
  3. Mener une vie active, ne pas trop travailler, éviter le stress.
  4. Ne pas trop refroidir, éviter le temps venteux.
  5. Ne pas ignorer les premières manifestations de la maladie.

Le renforcement constant de l'immunité grâce aux complexes vitaminiques et au sport fait partie intégrante de la prévention de la névrite.

Renforce le corps avec des vitamines pour éviter la névrite du nerf facial

La névrite du nerf facial, en particulier la paralysie de Bell, est une maladie dangereuse qui, en peu de temps, paralyse un côté du visage et perturbe sa symétrie. La parésie des muscles mimiques survient à la suite d'une hypothermie grave, d'un pincement du nerf, de maladies infectieuses, d'une inflammation du cerveau. La pathologie est caractérisée par des symptômes prononcés - douleur derrière l'oreille, il n'est pas possible de fermer l'œil, abaissement du coin des lèvres, larmoiement et salivation. La névrite est difficile à traiter. Pour éliminer la maladie, il faut un traitement médicamenteux, des massages, de la physiothérapie, de l’acupuncture et des méthodes traditionnelles.

Noter cet article
(5 évaluations, moyenne 5.00 sur 5)

Caractéristiques du traitement de la névrite faciale

La névrite (parésie, paralysie de Bell) du nerf facial provoque un dysfonctionnement des muscles faciaux. Dans la plupart des patients, la pathologie affecte un côté. L'apparition d'une neuropathie du nerf facial est due à ses lésions ou à son inflammation. La maladie est caractérisée par un long parcours. Lors du choix d'un traitement, il est important de comprendre la nature de la parésie du nerf facial et les causes de la pathologie.

Qu'est-ce que la névrite du nerf facial?

Pour déterminer les raisons du développement d'une névrite, il est nécessaire de prendre en compte l'anatomie du nerf facial. Ce dernier comprend les éléments suivants:

  • zone située dans le cortex cérébral (régule le mouvement des muscles du visage);
  • noyau nerveux;
  • le cœur du trajet facial (régule les papilles gustatives);
  • noyau salivaire supérieur (responsable du travail des glandes lacrymales et salivaires);
  • processus moteurs.

Le nerf facial passe par l’ouverture auditive et relie les muscles du front, les joues, les yeux, les narines et la bouche.

Lorsque les pulsions de névrite, qui émettent le cerveau, passent avec des violations. En conséquence, la pathologie provoque une diminution de la fonctionnalité des muscles de l'avant de la tête.

Classification

Selon la cause, il existe deux types de névrite du nerf facial:

  • primaire (se produit sur le fond de l'hypothermie);
  • secondaire (se développe à la suite de la défaite du nerf ternaire dans diverses pathologies).

Selon l'emplacement, la parésie est également classée comme suit:

Dans la parésie périphérique du nerf facial (paralysie de Bell), seul un côté du visage est affecté, ce qui est causé par une inflammation des tissus locaux.

Une telle lésion provoque une diminution du tonus musculaire. Les processus inflammatoires dans les fibres nerveuses provoquent un rétrécissement du canal par lequel ils passent. Cela cause la paralysie de Bell.

Dans la parésie centrale du nerf facial, il y a violation des fonctions des muscles situés sous le front et les yeux. Cette forme de pathologie survient lorsque le tissu cérébral est endommagé.

Chez environ 10% des patients, une parésie congénitale est diagnostiquée. Les formes bénignes et modérées de la maladie de ce type sont traitables. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Raisons

À ce jour, aucun facteur responsable du développement de la pathologie n'a été identifié. Les chercheurs pensent que, quelle que soit la forme de parésie du nerf facial, les causes de l'inflammation sont dues aux facteurs suivants:

  1. Infection par le virus de l'herpès. Ce type d'infection est présent dans le corps chez plus de 90% de la population. Le virus de l'herpès infecte les cellules nerveuses. Une forte immunité inhibe l'activité de l'agent pathogène. L'affaiblissement des fonctions protectrices du corps provoque l'activité de l'herpès, qui provoque une inflammation et un gonflement du nerf.
  2. Infection par des virus d'étiologie différente. On pense que le développement de la névrite faciale peut être causé par des adénovirus, des épidémies de parodose, une polio ou des entérovirus.
  3. Hypothermie sévère. La parésie se développe en cas de lésion des tissus du visage.
  4. Surdose d'alcool. L'alcool affecte négativement l'état de l'ensemble du système nerveux central, y compris le cerveau. L'intoxication alcoolique provoque une inflammation des fibres nerveuses.
  5. L'hypertension. L'évolution de la maladie s'accompagne souvent d'une augmentation de la pression intracrânienne, qui affecte les noyaux du nerf facial (situés dans le cerveau). L'hypertension provoque souvent des accidents vasculaires cérébraux. En cas de violation du flux sanguin près du nerf facial, ce dernier est également affecté.
  6. Le déroulement de la grossesse. Au cours du premier trimestre, il se produit dans l’organisme un déséquilibre hormonal qui perturbe le travail du système nerveux central.
  7. Tumeur cérébrale. Les tumeurs de ce type provoquent rarement une névrite.
  8. Blessures à la tête Si les tissus locaux sont endommagés, les fibres se cassent et du liquide s'accumule dans la zone touchée. De ce fait, il se produit un processus inflammatoire qui affecte tout le nerf.
  9. Otite, sinusite Les deux maladies se produisent sur le fond de l'infection des organes ORL avec des bactéries. En raison de la proximité des sinus maxillaires et du nerf facial, la microflore pathogène s’étend souvent à ce dernier.

Parmi les causes probables du développement de la parésie, il existe une perturbation du flux sanguin dans les tissus du visage, qui peut être due aux pathologies suivantes:

  • accident vasculaire cérébral ischémique;
  • crise hypertensive;
  • sclérose en plaques;
  • le diabète;
  • athérosclérose.

Chacun des facteurs ci-dessus provoque un spasme ou une constriction des capillaires. En conséquence, le sang stagne, ce qui entraîne le développement d'artères dans certaines zones. Le fluide, filtrant à travers les parois des capillaires, s'accumule dans l'espace intercellulaire, ce qui entraîne la formation d'un œdème.

Les processus décrits perturbent le flux sanguin dans les tissus locaux. Le manque de kilosrod entraîne un gonflement du tronc nerveux. De ce fait, la transmission de l'influx nerveux du cerveau aux fibres musculaires est perturbée.

Symptômes de la maladie

Dans la névralgie du nerf ternaire, les symptômes apparaissent rapidement. Si ces troubles se développent lentement, une autre maladie les provoque.

Les symptômes de névrite du nerf facial sont les suivants:

  1. Douleur irradiant au visage ou au cou. Le syndrome survient 1 à 2 jours avant l’apparition des premiers signes de mimétisme.
  2. Asymétrie du visage. Il se pose principalement à droite ou à gauche. En neuropathie aiguë du nerf, un coin de la bouche s’écoule et l’œil s’ouvre grand. Les symptômes deviennent plus prononcés au cours d'une conversation.
  3. L'œil du nerf touché ne ferme pas. Lorsque vous essayez de fermer les yeux, il y a un écart notable.
  4. Les muscles buccaux ne répondent plus aux ordres.
  5. Sécheresse dans la bouche. Cela s'explique par le dysfonctionnement des glandes salivaires.
  6. Discours brouillé. Le symptôme est dû au fait que seule une partie de la bouche est impliquée dans l'articulation.
  7. Yeux secs. Il se produit sur le fond du dysfonctionnement des glandes lacrymales. C'est également pour cette raison qu'un certain nombre de patients présentent un larmoiement abondant.
  8. Perception altérée du goût. Affecte la moitié de la langue.
  9. Augmentation de la sensibilité aux sons.

Lors de la neuropathie ischémique du nerf facial par compression, caractérisée par des lésions du cortex cérébral, on observe les phénomènes suivants:

  • mouvement involontaire des muscles du visage;
  • tic nerveux;
  • paralysie des muscles du bas du visage.

En outre, les patients atteints de parésie présentent les symptômes cliniques suivants:

  • nystagmus (mouvements rapides et involontaires des globes oculaires);
  • engourdissement d'une partie du visage;
  • saccades fréquentes dans la gorge et dans le ciel;
  • manque de coordination de l'une des moitiés du corps;
  • surdité nerveuse.

Pour la névrite du nerf facial, les symptômes et les traitements dépendent de la zone touchée. En particulier, la paralysie des muscles faciaux est due à une lésion du cortex cérébral.

Comment traiter la parésie du nerf facial?

Le traitement de cette pathologie impliquait un neurologue. La maladie se caractérise par des symptômes caractéristiques. Le diagnostic de névrite du nerf facial n’est donc souvent pas posé. Toutefois, afin d'exclure d'autres pathologies présentant des signes cliniques similaires, un examen supplémentaire est prévu, qui comprend les procédures suivantes:

  1. Test sanguin Vous permet d'identifier la présence dans le corps du processus inflammatoire. Un test sanguin peut indiquer, avec les symptômes qui l’accompagnent, l’évolution de l’otite et un certain nombre d’autres pathologies provoquant une inflammation du nerf facial.
  2. IRM La méthode permet non seulement de détecter la présence d'une inflammation, mais également de diagnostiquer la cause du développement de la parésie.
  3. TDM du cerveau. Affiche des résultats similaires à ceux de l'IRM.
  4. Électroneurographie. Vous permet d'évaluer la vitesse de passage du pouls à travers un seul nerf.
  5. Électromyographie. Permet d'évaluer la nature de la propagation des impulsions dans les fibres musculaires.

En cas de suspicion de névrite, un ensemble de mesures de diagnostic est souvent attribué, qui permet d’établir le facteur causatif et l’emplacement du processus inflammatoire.

Traitement de la toxicomanie

Il est assez difficile de prévoir à l'avance combien de traitement une névrose est traité. La durée du traitement dépend de la nature de la lésion, du degré de négligence, de la cause de la pathologie et d'autres facteurs. Si les causes de la parésie du nerf facial sont identifiées, que les symptômes et le traitement sont débutés rapidement, il faut environ 6 mois pour récupérer le patient.

Dans le traitement de la pathologie utilisé une approche intégrée. En cas de névrose du nerf facial, le traitement est effectué à l'aide de divers médicaments, dont la sélection est effectuée en tenant compte du facteur causal. Parallèlement, des médicaments sont prescrits pour soulager les symptômes de la maladie.

Lorsque le médicament contre l'inflammation implique la prise des médicaments suivants:

  1. Diurétiques ("Furon", "Furosémide"). Accélère l'excrétion du liquide du corps, de sorte que l'enflure disparaisse.
  2. Anti-inflammatoire non stéroïdien ("Nurofen", "Nise"). Supprimez le processus inflammatoire, réduisant simultanément l'intensité de la douleur.
  3. Glucocorticoïdes, ou anti-inflammatoires stéroïdiens (prednisolone, dexaméthasone). Élimine l'inflammation et améliore le passage des impulsions nerveuses. Les glucocorticoïdes aident à se débarrasser des contractures (contraction musculaire).
  4. Antiviral ("acyclovir", "valacyclovir"). Ils sont prescrits si la névrite est causée par une exacerbation de l'herpès.
  5. Antispasmodiques et analgésiques (analgésiques, "No-shpa"). Éliminez les spasmes musculaires, arrêtez la douleur, rétablissez le flux sanguin dans la zone à problèmes, développez les artères.
  6. Médicaments neurotropes ("Phénytoïne", "Carbamazépine"). Ils restaurent la fonction des cellules nerveuses, éliminent le tic nerveux et la contraction involontaire des fibres musculaires.
  7. Vitamines du groupe B. Protégez le système nerveux contre les dommages toxiques.
  8. Antizolinestérases ("Galantamine", "Proserine"). Augmente le tonus musculaire et améliore la perméabilité de l'influx nerveux. Ces médicaments restaurent la fonction des glandes salivaires et lacrymales.

Il n'est pas recommandé de se soigner soi-même. Le non-respect des recommandations médicales, ainsi que la prise de médicaments qui ne suppriment pas la cause de la pathologie, peuvent provoquer une paralysie complète des muscles faciaux.

Traitement chirurgical

La parésie des muscles mimiques (prosoparésie) est généralement traitée avec des médicaments. Cependant, si cette approche ne donne pas de résultats positifs dans les 8 à 10 mois, une intervention chirurgicale est prescrite. L'opération n'est effective que la première année. Des changements irréversibles se produisent plus tard dans les muscles.

La plupart des opérations sont réalisées avec une neuropathie ischémique par compression du nerf facial. Ces troubles résultent de blessures à la tête qui ne peuvent faire l’objet d’un traitement médical. De plus, une intervention chirurgicale est indiquée en cas de dégénérescence nerveuse.

La tactique de l'opération est déterminée en fonction de la nature du dommage. Dans les lésions de compression, une incision est faite derrière l'auricule. Ensuite, la paroi externe du canal nerveux facial est enlevée. En conséquence, la pression sur lui disparaît.

Lorsque le nerf facial est brisé, l'incision est faite dans la zone où se trouve le problème. En cas de dommage grave, une autogreffe est installée. Ce dernier est un nerf prélevé à la hanche. Il est introduit dans la zone où l'écart s'est produit. Ensuite, le nerf fémoral est cousu sur le visage.

Méthodes physiothérapeutiques

Les procédures de physiothérapie sont prescrites 7 à 10 jours après le début des signes de neuropathie du nerf facial. Dans le traitement de la névrite sont utilisés:

  1. UHF faible intensité thermique. La méthode améliore la nutrition des tissus endommagés, soulage le gonflement. UHF stimule la synthèse des leucocytes, qui suppriment le processus inflammatoire.
  2. Irradiation ultraviolette. Les UV en stimulant la synthèse d'un certain nombre d'hormones et de cellules immunitaires ont des effets anti-inflammatoires.
  3. Thérapie décimètre. Au cours d'une telle exposition, les vaisseaux se dilatent, accélérant ainsi le flux sanguin et rétablissant les fonctions nerveuses dans la zone à problème.
  4. Électrophorèse avec une solution à 0,02% de dibazol, une solution à 0,1% de prozerine, de potassium ou de vitamine B1. Il a des effets anti-inflammatoires et analgésiques. L'électrophorèse élimine le gonflement des tissus.
  5. Thérapie diadynamique. La procédure est appliquée pour restaurer la fonction contractile des muscles.
  6. Applications à la paraffine ou à l'ozocérite. Stimuler le processus de régénération des fibres nerveuses endommagées.

Lors de l'application de méthodes de traitement de physiothérapie, il est important d'éviter de trop refroidir le visage. Après chaque procédure, il est recommandé de ne pas quitter la pièce pendant 15 à 20 minutes.

Psychothérapie

La névrite du nerf facial affecte négativement l'état mental du patient. La polyneuropathie est particulièrement dangereuse pour la personne. Cette maladie est accompagnée de multiples lésions des nerfs périphériques, ce qui réduit la sensibilité du visage.

Si le traitement avec des sédatifs n'améliore pas l'état du patient, il est recommandé de faire appel à un psychothérapeute. Sinon, les troubles mentaux peuvent accélérer l'évolution de la maladie et provoquer le développement de complications plus graves.

Acupuncture et remèdes populaires

En effectuant des procédures d'acupuncture pour la névrite du nerf facial, il est possible d'obtenir des améliorations notables. Cette méthode permet d’obtenir les résultats suivants:

  • éliminer l'inflammation;
  • récupération rapide des fibres endommagées;
  • arrêtez la douleur;
  • se débarrasser de la paralysie des muscles du visage;
  • éliminer les phénomènes associés.

L'acupuncture aide à restaurer le tonus musculaire. Cette méthode est autorisée à être utilisée 5 à 7 jours après le début des symptômes de pathologie.

Il est important de comprendre que seul un médecin peut déterminer comment guérir la névrite. Indépendamment engagé dans la restauration du nerf facial n'est pas recommandé. Cela vaut également pour le traitement à domicile avec les méthodes de médecine traditionnelle. Ce dernier peut compléter, mais non remplacer, le traitement médicamenteux.

Les remèdes populaires suivants sont utilisés dans le traitement de la pathologie:

  1. Sel, sable. Ils doivent être préchauffés dans une plaque chauffante. Le sel chaud ou le sable doit être plié dans un linge épais et appliqué pendant 30 minutes sur la zone à problèmes avant le coucher. La durée de ce traitement est de 1 mois.
  2. Mumie 10 pour cent de solution. L'outil peut être acheté à la pharmacie. La momie doit être appliquée sur un coton-tige et frotter la zone à problèmes en massant la peau.
  3. Teinture d'acacia blanc. Pour la cuisson, il faudra 4 cuillères à soupe. plantes à fleurs et un verre de vodka. La teinture est vieillie 7 jours. Le produit fini est utilisé pour un broyage deux fois par jour.
  4. Camomille pharmacie. Il faudra 3 sachets de la plante. La camomille doit être brassée dans une tasse d’eau et infusée pendant 5 minutes. Les sacs usagés sont utilisés pour compresser.

Le traitement de la pathologie prend du temps. Par conséquent, les premiers résultats deviennent visibles au plus tôt 10 jours après le début du traitement.

Autres traitements

En cas de neuropathie du nerf facial, il est recommandé de compléter le traitement par un massage de la zone à problèmes. Les premières procédures sont autorisées 5 à 7 jours après le début des symptômes de pathologie.

Pour soigner les névrites du nerf facial, il est nécessaire d’effectuer plusieurs inclinaisons et rotations de la tête avant le massage.

Les manipulations doivent commencer par le coude et le cou. Ensuite, vous pouvez pétrir la peau sur les parties saines et touchées du visage. Dans les premiers jours d'auto-massage, faites-le avec une extrême prudence, sans insister sur la zone à problèmes.

Pour améliorer le flux de la lymphe, les doigts doivent être portés du menton, du nez et du front jusqu'aux oreillettes. Dans le même temps, il est nécessaire d'éviter les zones où se trouvent les ganglions lymphatiques. La procédure s’achève comme au début: masser le cou et le cou.

Lorsque névrite du nerf facial est recommandé d'effectuer des exercices de gymnastique qui restaurent la fonction des muscles endommagés. Pour cela, vous avez besoin de:

  • lever les sourcils froncés;
  • sourire, séparant au maximum les lèvres sur les côtés;
  • élargir les narines;
  • rétracter les joues;
  • abaisser la lèvre inférieure;
  • tenez vos lèvres d'un côté à l'autre;
  • Squint, ferme les yeux.

En d'autres termes, lors de la réalisation d'exercices, il est nécessaire d'utiliser tous les groupes de muscles du visage. Ces cours devraient être répétés jusqu'à trois fois par jour.

Complications de névrite du nerf facial

Non seulement la paralysie se produit sur le fond de la névrite. La longue évolution de la pathologie entraîne les conséquences suivantes:

  • atrophie musculaire;
  • contraction des muscles mimiques;
  • blépharospasme, hémispasme (contractions musculaires involontaires);
  • synkinésie faciale;
  • inflammation conjonctivale des yeux.

La névrite est une pathologie assez commune qui entraîne des complications graves. Il est recommandé de commencer à traiter la maladie immédiatement après l'apparition des premiers symptômes.

Avec cette approche, la restauration complète des fonctions des muscles faciaux prend en moyenne 6 mois.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie