Le nerf optique est composé de plus d'un million de processus sensibles ou axones de cellules nerveuses rétiniennes qui transmettent des informations sur l'image perçue sous forme d'impulsions électriques au cerveau. Dans le lobe occipital du cerveau, cette information est finalement traitée et une personne est capable de voir tout ce qui l’entoure.

En fonction de la division du nerf optique endommagée, une inflammation du nerf intra-oculaire ou papillite et une névrite rétrobulbaire sont isolées si la section du nerf optique située derrière le globe oculaire est endommagée.

Structure et fonction du nerf optique

Le nerf optique transmet des messages nerveux à la zone du cerveau responsable du traitement et de la perception des informations lumineuses.

Le nerf optique est la partie la plus importante de tout le processus de conversion des informations lumineuses. Sa fonction première et la plus importante est la transmission de messages visuels de la rétine aux zones du cerveau responsables de la vision. Même les plus petites blessures de ce site peuvent avoir de graves complications et conséquences.

Les larmes de fibres nerveuses menacent la perte de vision. De nombreuses pathologies sont causées par des changements structurels dans cette zone. Cela peut entraîner une altération de l'acuité visuelle, des hallucinations, la disparition des champs de couleur.

Les experts identifient trois fonctions principales contrôlées directement par le nerf optique:

  1. Acuité visuelle - permet à l'appareil ophtalmologique de distinguer les petits objets à distance.
  2. Perception des couleurs - capacité à distinguer toutes les couleurs et toutes les nuances (directement responsables du nerf optique).
  3. Le champ de vision est la partie de l'espace environnant que l'œil fixe voit.

Le nerf optique de l'œil est très difficile à traiter. Il est à noter qu'il est presque impossible de restaurer complètement cette partie atrophiée. Le médecin ne peut sauver que les fibres qui ont commencé à se décomposer, si seulement elles sont encore partiellement vivantes. Pour cette raison, le traitement implique principalement une approche intégrée et un objectif important est de mettre un terme aux conséquences négatives, afin que la maladie ne progresse plus.

Qu'est-ce que la névrite optique?

La névrite est une maladie inflammatoire du nerf optique, accompagnée d'une diminution de la fonction visuelle. Distinguer la névrite optique réelle et la névrite rétrobulbaire.

  1. Intrabulbar (papillite). Pour la papillite se caractérise par une violation précoce des fonctions visuelles - diminution de l'acuité visuelle et une modification du champ de vision. La diminution de l'acuité visuelle dépend du degré de modification inflammatoire du faisceau papillomaculaire.
  2. Névrite rétrobulbaire du nerf optique. Ce processus inflammatoire est principalement localisé derrière le globe oculaire. Dans ce cas, le faisceau axial de fibres nerveuses est affecté.
  3. La neurorétinite est une papillite, associée à une inflammation des fibres nerveuses de la rétine. Cette pathologie se caractérise par l'apparition dans la zone maculaire d'une "figure en étoile", qui est un exsudat solide. La neurorétinite est l’une des variétés les plus rares de névrite optique, généralement due à une infection virale, à la syphilis, à la maladie des griffes du chat.

Les fibres nerveuses peuvent être endommagées une deuxième fois et s'atrophier par la suite. La détérioration de la fonction visuelle provoque la dégénérescence des fibres nerveuses dans la zone d'inflammation. Lorsque le processus s'apaise, certaines fibres nerveuses sont capables de régénérer leurs fonctions, ce qui explique le rétablissement de l'acuité visuelle.

Pour suspecter rapidement une inflammation du nerf optique, vous devez connaître les causes les plus courantes pouvant entraîner cette affection.

Causes de la maladie

Les causes de la névrite optique sont très diverses. En principe, il peut s’agir d’une infection aiguë ou chronique. Raisons fréquentes:

  • Inflammation du cerveau et des méninges (méningite, encéphalite);
  • Certaines infections courantes et chroniques (grippe, mal de gorge, typhus, érysipèle, variole, paludisme, tuberculose, syphilis, brucellose, etc.);
  • Maladies générales non infectieuses (pathologie sanguine, néphrite, diabète, goutte, etc.);
  • Infections locales (amygdalite, otite moyenne, sinusite, etc.);
  • Pathologie de la grossesse;
  • Intoxication alcoolique;
  • Les foyers d'inflammation des membranes internes de l'œil et de l'orbite;
  • Sclérose en plaques;
  • Blessures.

Les principaux facteurs de risque sont:

  • Âge La NZN peut survenir à tout âge, mais cette pathologie est répandue chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.
  • Genre. La névrite survient 2 fois plus souvent dans la moitié féminine de l’humanité.
  • La présence de mutations génétiques peut conduire au développement de NZN.

Symptômes de névrite optique

Les premiers signes de la maladie se développent de manière inattendue et peuvent se manifester de différentes manières - de la réduction à la perte de vision en passant par la douleur en orbite.

Parmi les symptômes les plus courants de la maladie, notons:

  • La douleur qui se produit lorsque l'œil bouge (ce symptôme survient presque toujours);
  • Perception de couleur réduite;
  • Diminution de l'acuité visuelle. La gravité du symptôme lorsque OZN peut être différente. Le plus souvent, les patients ne se plaignent que d'une légère perte de vision, qui augmente pendant l'exercice ou par temps chaud. Les modifications de l'acuité visuelle sont temporaires, mais rarement irréversibles.
  • Douleur oculaire sans mouvement;
  • La fièvre;
  • Déficience visuelle périphérique;
  • Nausée et mal de tête;
  • Déficience visuelle après un bain, une douche chaude ou un effort physique;
  • Angle mort au centre de la vue.

Les complications de la névrite optique peuvent être les états suivants:

  • Dommages au nerf optique. La plupart des patients souffrant de névrite optique subiront des dommages irréversibles aux fibres nerveuses à des degrés divers. Il convient également de noter que les symptômes de violation de l'intégrité du nerf optique peuvent être absents.
  • Diminution de l'acuité visuelle. Presque tous les patients retrouvent la même acuité visuelle sur plusieurs mois. Chez certaines personnes, les changements de vision persistent même après la disparition de tous les symptômes de la névrite optique.

Méthodes de diagnostic

Lors du diagnostic d’une telle maladie de l’œil par un ophtalmologiste, plusieurs facteurs sont pris en compte.

  1. Lors de l'examen de la tête du nerf optique, l'ophtalmoscope ne peut pas toujours confirmer la présence de la maladie.
  2. Parfois, lors du diagnostic, on réalise une étude électrophysiologique du nerf optique endommagé, une étude du champ visuel, la détermination de la perception des couleurs et une tomographie par ordinateur du cerveau.

Parfois, ils organisent une consultation avec des spécialistes restreints pour confirmer le diagnostic avec précision et établir la véritable cause de la progression de la maladie.

Traitement pour névrite

Pour le traitement de la névrite optique, les médecins prescrivent:

  1. les corticostéroïdes;
  2. médicaments anti-inflammatoires. Formulaire de libération - gouttes, pommades, comprimés. L'injection peut être donnée;
  3. antibiotiques. En règle générale, la préférence est donnée aux médicaments à large spectre;
  4. les médicaments qui ont un effet positif sur la microcirculation sanguine;
  5. prednisone

Le traitement devrait avoir lieu dans le complexe. Le patient est tenu de prendre des pilules contenant des stéroïdes. En général, la durée du traitement est d'environ 14 jours. De plus, les antibiotiques à large spectre d'action sont attribués à l'homme.

C'est important! Le traitement de la névrite optique doit être effectué uniquement dans un hôpital, en raison du risque élevé de complications graves.

Lorsque le nerf oculaire est malade, le patient doit nourrir son corps avec les vitamines B. Pour ce faire, on lui prescrit du solcoséryle par voie intramusculaire, du piracétam et d'autres médicaments. Le dibazole doit également être pris par voie orale. Cela devrait être fait deux fois par jour. Parfois, la thérapie stéroïde peut ne pas avoir les changements nécessaires, alors tendance à la plasmaphérèse.

En cas de pathologie tardive, des antispasmodiques sont utilisés pour éliminer les symptômes d’atrophie du nerf optique. Ils affectent l'intensité de la microcirculation. Ceux-ci comprennent notamment des médicaments tels que:

  • Le xantinol,
  • Nicergolin,
  • Sermion
  • Trental,
  • acide nicotinique.

Il est conseillé et assez productif de procéder à une stimulation laser et électrique des organes de vision, à une thérapie magnétique.

Le pronostic pour le patient dépend du type de maladie et de sa gravité. Si vous commencez le traitement de la pathologie à temps et que vous choisissez la tactique la plus optimale, vous pourrez obtenir un rétablissement complet du patient. Cependant, souvent après la fin du traitement, une atrophie partielle (dans de rares cas complète) du nerf optique se produit. Lors de l’identification de signes d’atrophie optique, des spasmolytiques et des activateurs de la microcirculation sont également recommandés (sermion, trental, nicotinamide, acide nicotinique).

Méthodes de prévention des maladies

Pour prévenir le développement de la névrite oculaire, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  1. traiter en temps opportun les foyers d'infection chronique dans les voies respiratoires supérieures;
  2. consulter un neurologue en temps opportun si vous avez des plaintes;
  3. contacter immédiatement un ophtalmologiste avec la moindre diminution de l'acuité visuelle ou l'apparition d'autres symptômes oculaires;
  4. éviter les dommages traumatiques au globe oculaire, etc.

Traitement de névrite optique

La névrite optique est un processus inflammatoire qui entraîne une réduction significative de l’acuité visuelle. Il s'agit d'une condition extrêmement dangereuse, car le principal moyen de transmission d'informations visuelles est affecté. La névrite optique nécessite un traitement urgent et extensif, sinon la cécité est possible.

Structure du nerf optique

Le nerf optique est constitué de cellules nerveuses rétiniennes, chacune ayant plus d'un million d'axones. Les axones transmettent des informations visuelles de la rétine aux centres visuels cérébraux. Toutes les fibres nerveuses rétiniennes sont collectées dans la tête du nerf optique.

La partie du nerf située à l'intérieur de l'orbite s'appelle l'intrabulbar. Au-delà de l'orbite, le nerf optique pénètre dans la cavité du crâne (partie rétrobulbaire). La fin du nerf est situé dans les centres visuels du cerveau moyen et intermédiaire.

Sur toute sa longueur, le nerf optique est protégé par des membranes associées aux structures de l'orbite, du cerveau et des membranes cérébrales. Par conséquent, l'inflammation de ces structures pénètre facilement dans le nerf optique. C’est ainsi que se développe la névrite optique.

Classification de névrite optique

Les premiers signes peuvent apparaître soudainement et brusquement. Habituellement, le processus commence par une diminution de l'acuité visuelle ou une douleur dans la région orbitale. En fonction de la partie de la voie visuelle affectée, on distingue les névrites rétrobulbaire et intrabulbaire.

Vues:

  • névrite intrabulbaire (vraie), lorsque le processus inflammatoire affecte le nerf optique et la tête du nerf optique au sein de l'orbite;
  • névrite rétrobulbaire, lorsque l’inflammation se concentre derrière le globe oculaire et affecte le faisceau axial de fibres nerveuses.

Raisons

Les causes exactes du développement de la névrite restent inconnues. Des études montrent que, dans certaines conditions, l’immunité commence à attaquer par erreur la myéline, une substance qui recouvre le nerf optique. Cela conduit à ses dommages et à la propagation de l'inflammation. La myéline est utilisée pour transmettre des impulsions électriques (informations visuelles) des yeux au cerveau. La névrite est une violation dangereuse de ce processus et, par conséquent, de la vue même.

Quelles maladies sont associées à la névrite optique:

  1. Sclérose en plaques Dans la sclérose en plaques, un système auto-immun commence à attaquer la membrane du cerveau et de la moelle épinière. On pense qu'après un seul cas de névrite optique, le risque de développer une sclérose augmente de 50%. L'IRM peut détecter des lésions cérébrales après une névrite.
  2. Optonévromyélite. C'est une inflammation qui affecte simultanément le nerf optique et la moelle épinière. Une affection semblable à la sclérose en plaques, mais dans ce cas, les lésions nerveuses du cerveau sont moins fréquentes.
  3. Processus inflammatoires dans le cerveau et ses membranes (méningite, encéphalite, arachnoïdite).
  4. Maladies générales (diabète, goutte, troubles sanguins, sarcoïdose, lupus).

Le développement de la maladie est souvent associé à des infections aiguës ou chroniques de type général (syphilis, maladie de Lyme, rougeole, herpès, oreillons, tuberculose, brucellose, gonorrhée, malaria, érysipèle, variole, typhus, diphtérie, maux de gorge, grippe). Même les infections nasopharyngées telles que les amygdalites, les otites, les sinusites, les sinusites, les pharyngites peuvent même jouer leur rôle.

Causes ophtalmologiques:

  • inflammation de l'orbite (phlegmon, périostite);
  • inflammation du globe oculaire (iridocyclite, kératite, rétinite, panophtalmie).

La cause ou la récurrence de la névrite devient souvent une intoxication pendant l’alcoolisme. Sont également à risque les femmes ayant une grossesse pathologique et les traumatisés crâniens. Parfois, l'inflammation du nerf optique est associée à des médicaments (en particulier la quinine et certains antibiotiques).

Qu'est-ce qui se passe avec la névrite optique

La névrite optique commence par une infiltration et une prolifération. Le processus inflammatoire passe de la pie-mère aux fibres nerveuses. Une inflammation peut se développer dans le tronc ou dans les gaines du nerf optique.

L'inflammation du tissu se produit avec l'implication des leucocytes, des lymphocytes et des plasmocytes. L'infiltration et le gonflement pinceront les fibres, ce qui perturbera leur fonctionnement et entraînera une déficience visuelle. Une néovascularisation se développe, un tissu conjonctif se forme. Une lésion secondaire des fibres nerveuses se produit.

Après la phase aiguë, les fibres individuelles peuvent récupérer, mais une inflammation sévère entraîne une rupture totale des fibres et la croissance du tissu glial. La névrite persistante conduit à une atrophie du nerf optique avec une détérioration irréversible de la fonction visuelle.

Si la névrite est causée par la sclérose en plaques, la violation est basée sur la démyélinisation des fibres, c'est-à-dire la destruction de la gaine de myéline. Malgré le fait que le processus de démyélinisation ne soit pas une inflammation, une telle lésion est identique à une névrite en symptômes cliniques. Par conséquent, la destruction du nerf optique dans la sclérose en plaques est assimilée à la névrite rétrobulbaire.

Tableau clinique

Les symptômes de névrite n'apparaissent généralement que sur un œil. L'inflammation est caractérisée par une altération de la fonction visuelle et un rétrécissement du champ visuel. Le degré de déficience visuelle dans la névrite dépend des modifications du faisceau papillomaculaire. Habituellement, le champ visuel se rétrécit de manière concentrique; des scotomes centraux et paracentraux (taches aveugles) se produisent. Peut-être l'absence totale de perception des couleurs. La tête du nerf optique ne gonfle que lorsque la névrite est associée à un œdème.

Symptômes de névrite intrabulbaire

La névrite intra-pulmonaire dure 3-6 semaines. Si le temps de commencer le traitement, peut-être un rétablissement complet de la vision. Dans les cas graves et avancés, il y a un risque de perte complète de la vision de l'œil affecté.

La lésion du nerf optique dans la région située à l'intérieur du globe oculaire commence toujours brusquement. Les premiers symptômes apparaissent dans les 1-2 jours, l'état du patient s'aggrave très rapidement. La gravité des symptômes dépendra du degré d'endommagement du nerf optique.

Symptômes caractéristiques de la névrite intrabulbaire:

  1. Scotomes (taches aveugles en vue). Ce symptôme est observé chez la plupart des patients atteints de névrite. Avec une inflammation du nerf optique, les scotomes centraux prédominent.
  2. Déficience visuelle (principalement du type de myopie). Une altération de la fonction visuelle est diagnostiquée chez une personne sur deux avec une inflammation. Au début, l'acuité visuelle diminue de 0,5 à 2 dioptries, mais lorsque le nerf optique est endommagé, une cécité complète peut survenir. Selon la qualité du traitement et l'agressivité de l'inflammation, la cécité peut être réversible et incurable.
  3. Détérioration de la vision crépusculaire. Les yeux d'une personne en bonne santé s'adaptent rapidement à de mauvaises conditions d'éclairage (40 à 60 secondes), mais en cas d'inflammation, le système visuel commence à distinguer les objets dans le noir seulement après 3 minutes ou plus. Habituellement, la détérioration de la vision crépusculaire se produit du côté de l'œil affecté.
  4. Changer la perception des couleurs. En cas de névrite du nerf optique, les patients perdent la capacité de distinguer certaines couleurs. En raison de l'irritation nerveuse, des taches de couleur peuvent apparaître dans le champ de vision.

Symptômes de névrite rétrobulbaire

L'inflammation du nerf à l'extérieur de l'orbite est moins fréquente. Etant donné que dans cette zone, le nerf n'est pas entouré de fibres et reste lâche, l'infection peut affecter la surface externe ou la surface interne - névrite périphérique et axiale, respectivement.

Symptômes:

  1. Axial: diminution de l'acuité visuelle de 3 à 6 dioptries, cécité unilatérale, scotome central.
  2. Périphérique: l'acuité visuelle reste normale, réduction du champ visuel de la périphérie, douleur sourde à l'orbite (aggravée par le mouvement du globe oculaire, stoppée par des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des glucocorticostéroïdes).

La névrite transversale, lorsque l’infection touche toute l’épaisseur du nerf, combine les symptômes de deux types d’inflammation rétro-bulbaire. La névrite rétrobulbaire est caractérisée par l’apparition d’un scotome absolu central. Au début, la tache est grande, mais avec une vision améliorée, elle diminue et peut disparaître. Parfois, le scotome central peut se transformer en annulaire paracentral.

Au début, avec la névrite rétrobulbaire, le fond de l'œil reste dans un état normal, mais une légère hyperémie et un flou du disque optique sont possibles. En règle générale, l'inflammation affecte un œil, le disque augmente, les limites ne sont pas définies, les veines se dilatent et se tordent. Parfois, le tableau clinique de la névrite rétrobulbaire ressemble à un disque stagnant.

Il existe une névrite rétrobulbaire aiguë et chronique. Dans les névrites aiguës, une diminution de l’acuité visuelle se produit au bout de 2 à 3 jours et, progressivement, progressivement L'inflammation aiguë est accompagnée d'une douleur derrière le globe oculaire. La vision commence à se rétablir après quelques jours, bien que dans de rares cas, cela ne se produise pas.

Névrite toxique

Habituellement, la cause de la névrite toxique devient l'intoxication par l'alcool méthylique. En plus des symptômes d'intoxication, après 1-2 jours, la vision dans les deux yeux baisse brusquement (jusqu'à la cécité). Le patient a des pupilles dilatées, un affaiblissement ou aucune réponse à la lumière. Hyperémie légère possible du disque optique, dans de rares cas, des symptômes de névrite ischémique (disque pâle, bords colorés, artères rétrécies) se manifestent.

Des troubles graves du faisceau papillomaculaire se développent lors de l’alcoolisme chronique et de la consommation de tabac fort à haute teneur en nicotine. L’intoxication alcool-tabac est diagnostiquée principalement chez les hommes à partir de 30 ans.

La maladie est une inflammation rétrobulbaire chronique. Des modifications du fond d'œil ne sont pas observées, mais il existe occasionnellement une légère hyperémie du disque optique. Un scotome central apparaît, mais les limites périphériques du champ visuel restent normales. Lorsque vous abandonnez les mauvaises habitudes, la vision s'améliore et les angles morts sont réduits.

Névrite dans la tuberculose

Dans ce cas, le développement d'une névrite normale ou d'un tubercule à disque optique solitaire est possible. La tuberculose est une formation semblable à une tumeur à la surface du disque qui s'étend jusqu'à la rétine.

Névrite dans le diabète

La névrite sur le fond du diabète sucré est généralement diagnostiquée chez les hommes. L'inflammation chronique est souvent bilatérale et la vision se détériore lentement. Les scotomes centraux apparaissent, bien que les limites périphériques du champ visuel restent normales. Au départ, le disque optique est normal, mais on observe un blanchissement temporel avec le développement d’une inflammation.

Névrite dans la neurosyphilis

Dans le contexte de la récurrence de la neurosyphilis, la forme névralgique de la névrite est généralement diagnostiquée. Il existe deux options pour le développement de l'inflammation: légère (hyperhémie et limites floues) et papillite prononcée (déficience visuelle aiguë). Une névrite papuleuse se développe rarement lorsque le disque est caché derrière un exsudat massif gris-blanc qui mine le vitré.

Diagnostic de névrite optique

Reconnaître un cas typique de névrite optique est facile. Il est beaucoup plus difficile de diagnostiquer une névrite légère ou une inflammation accompagnée d'un œdème, semblables à la pseudonévrite et au disque congestif. La principale différence est la préservation des fonctions visuelles.

En cas de symptômes d'augmentation de la pression intracrânienne, une ponction de la colonne vertébrale est effectuée pour confirmer la présence d'un disque congestif. Il est très difficile de distinguer la névrite de l’œdème ou des complications du disque congestif, car il existe dans les deux cas des déficiences visuelles.

Confirmer le diagnostic de "névrite" permet la présence de petites hémorragies ou foyers d'exsudat dans les tissus du disque ou de la rétine. La méthode la plus informative pour diagnostiquer la névrite optique est l’angiographie par fluorescence du fond utérin.

Les signes de névrite dans la sévérité du processus:

  • légère: hyperémie modérée de la tête du nerf optique, bords indistincts du disque optique, artères et veines dilatées;
  • prononcée: hyperémie discale sévère, limites discales confondues avec la rétine, taches blanches et nombreuses hémorragies apparaissent dans la zone péripapillaire;
  • transition vers l'atrophie: blanchissement du disque, rétrécissement des artères, résorption de l'exsudat et des hémorragies.

Traitement de névrite optique

En cas de suspicion de névrite chez un patient, il est nécessaire de l’hospitaliser. Avant de connaître les raisons, des médicaments sont prescrits pour supprimer les infections et l'inflammation, ainsi que des mesures pour la déshydratation, la désensibilisation, l'immunocorrection et l'amélioration du métabolisme.

Régime de traitement:

  1. Pendant 5-7 jours, antibiotiques (injections ou compte-gouttes). N'utilisez pas de médicaments à action ototoxique (streptomycine, gentamicine, kanamycine, néomycine).
  2. L’introduction de corticostéroïdes retrobulbarno (solution de dexaméthasone à 0,4% 1 ml pendant 10-15 jours). À l'intérieur de la prednisolone, 0,005 g 4-6 fois par jour pendant 5 jours avec une diminution de la posologie.
  3. Diakarb à l'intérieur sur 0,25 g trois fois par jour (après trois jours de réception deux jours de pause), avec réception simultanée de Panangin sur 2 comprimés trois fois par jour.
  4. Dose Glycérol calculée à partir du ratio de 1-1,5 g / kg de poids corporel.
  5. Injection intramusculaire de 10 ml de sulfate de magnésium à 25%.
  6. Glucose intraveineux à 40%, solution d’hexaméthylènetétramine à 40%.
  7. Ecouvillons intranasaux avec une solution d'adrénaline à 0,1% tous les jours pendant 20 minutes avec surveillance constante de la pression artérielle.
  8. Vitamines B à l'intérieur.
  9. Piracetam à 12 g par jour.
  10. Solcoseryl par voie intramusculaire.
  11. Dibazol 10 mg deux fois par jour pendant 2-3 mois.

Une fois le diagnostic établi, le traitement de la maladie sous-jacente est traité et l’état du patient est normalisé pour les troubles chroniques. Dans le cas de la névrite rétrobulbaire toxique, un traitement similaire est réalisé, à l’exception des antibiotiques. De plus, une détoxification du corps est nécessaire: en prenant une solution d'éthanol à 30% (d'abord 90-100 ml, puis 50 ml toutes les 2 heures).

La névrite optique ne peut être laissée sans attention. Toute inflammation du système visuel sans traitement peut entraîner la cécité. Dès le premier signe de névrite, il est urgent de contacter un médecin ou un ophtalmologiste.

Causes du développement de la névrite optique et de son traitement

La névrite optique est une maladie dans laquelle le deuxième nerf crânien est enflammé en raison d'un trouble démyélinisant du système nerveux. Cela provoque des maladies. C'est la cause la plus courante de perte de vision soudaine et assez notable. Pourquoi une telle pathologie peut survenir, comment elle est dangereuse, quels en sont les signes, comment elle est traitée, comment elle peut être évitée - essayons de répondre à ces questions.

Pourquoi une personne a-t-elle un nerf optique?

Il joue un rôle majeur dans le fonctionnement normal des yeux. Il connecte plus d'un million de cellules nerveuses dans la rétine. Ils transmettent des informations sur tout ce qu'une personne voit dans le cerveau. De plus, dans le cortex cérébral (sa partie occipitale), il existe un traitement des impulsions. Ce n'est que dans un système aussi complexe qu'une personne peut voir normalement.

Un tel nerf provient du disque situé à l'intérieur du globe oculaire. Ensuite, lorsque vous quittez l'œil, il est entouré d'obus. Ils permettent de transmettre les signaux au cerveau beaucoup plus rapidement. Coquilles et protéger le nerf contre les lésions. Ensuite, il entre dans la cavité crânienne. Dans une petite section - chiasma - il se termine.

Si les processus normaux dans le cortex cérébral sont perturbés, diverses maladies du nerf optique apparaissent. La même chose se développe avec d'autres phénomènes inflammatoires dans le corps.

Une lésion inflammatoire de la région nerveuse à l'intérieur de l'œil peut survenir. Si la zone située derrière le globe oculaire est affectée, on découvre une névrite optique rétrobulbaire.

Les principaux facteurs de la maladie

Les raisons sont très diverses. Le plus souvent, cette pathologie est formée dans le contexte d'événements inflammatoires aigus ou chroniques dans le corps. Les causes de la névrite optique sont enracinées dans les maladies virales respiratoires, les maux de gorge, la sinusite. Les autres facteurs responsables de la névrite optique sont les suivants:

  • dysfonctionnements dentaires;
  • les blessures;
  • inflammation de l'oeil;
  • maladies rénales;
  • l'hyperglycémie;
  • troubles du système sanguin;
  • névralgie;
  • pathologie du tissu conjonctif;
  • la sclérose en plaques;
  • maladies allergiques;
  • carence en vitamines;
  • intoxication (par exemple, le méthanol, le plomb et ses composés).

L'abus d'alcool, le tabagisme, joue un rôle important dans le développement de la névrite. Le taux d'incidence peut aller jusqu'à 5 cas pour 100 000 habitants.

Classification des maladies

L'inflammation du nerf optique a une classification assez compliquée. Cela est dû au fait qu'une telle maladie survient sous l'influence de divers facteurs pathogènes. En pratique médicale, classification ophtalmoscopique appliquée. Selon elle, la névrite optique est la suivante:

  1. Retrobulbar. Dans ce cas, l'apparence normale du nerf n'est qu'au début du développement de la maladie. Cette maladie des yeux est souvent la conséquence de la sclérose en plaques.
  2. La papillite est le processus de lésion primaire de la tête du nerf optique. Il est hyperémique; des hémorragies parapapillaires (appelées flammes) sont diagnostiquées. Souvent, cette maladie oculaire se développe chez les enfants, bien que ce soit souvent le cas chez les adultes.
  3. La neurorétinite est une combinaison de papillite et d'inflammation des fibres nerveuses de la rétine. Dans la région maculaire de la coquille, la figure dite en étoile est visible. C'est un type d'exsudat spécial. Parfois, il peut être compliqué par un œdème séreux de la macula. Il s'agit d'une forme assez rare de cette maladie oculaire, associée principalement au syndrome de l'éraflure du chat, aux pathologies infectieuses et à la syphilis.

Classification de la maladie en fonction de l'étiologie

La névrite optique sur cette base est classée comme:

  • démyélinisante (le plus commun);
  • parainfection (survient à la suite d'une infection virale, au moins - l'introduction d'un vaccin);
  • infectieux (conséquence de la rhinite, du syndrome de griffure du chat, de la syphilis, de la maladie de Lyme, de l'inflammation à méningocoques et du sida);
  • auto-immune (une forme assez rare de lésion oculaire résultant d'un dysfonctionnement du système immunitaire).

La névrite optique peut être la cause la plus fréquente de perte de vision déraisonnable. Une baisse de l'acuité visuelle se situe du côté d'un œil, bien que sa réduction bilatérale se produise souvent. Le patient ressent également une douleur lors d'une légère pression sur l'œil.

En outre, la névrite optique se caractérise également par d'autres manifestations:

  • douleur dans la zone des arcades au-dessus des sourcils;
  • scotome (rétrécissement du champ visuel);
  • la présence d'un angle mort au milieu du champ;
  • la présence d'une "grille" sur les objets;
  • diminution de la sensation de lumière, parfois de la photophobie;
  • douleur à la tête;
  • des nausées;
  • élévation de la température corporelle.

Les symptômes de névrite sont assez prononcés, ce qui oblige les patients à consulter un médecin.

Caractéristiques de la névrite intrabulbaire

La névrite intrabulbaire (papillite) est un trouble du nerf optique allant de la rétine à la plaque sclérale ethmoïde (la tête du nerf en question). Le médecin peut suivre l'évolution de la maladie en détail, car cette partie du disque nerveux est la plus accessible pendant l'ophtalmoscopie. Toutes les violations sont enregistrées et, en fonction des résultats de l'examen, un traitement est prescrit.

La défaite du nerf optique dans de tels cas se produit, comme on l'a déjà noté, en raison de l'ingestion d'une infection bactérienne. Les causes des modifications du nerf discal sont les agents responsables du paludisme, de la variole, de la typhoïde, de la diphtérie, de la syphilis, des lésions gonococciques, de la brucellose.

Ainsi, le processus inflammatoire dans la névrite intra-bulbaire est toujours secondaire. En cas de maladie, la consultation d'un thérapeute est nécessaire.

En règle générale, l'apparition de la maladie est toujours aiguë. Possible maladie partielle et complète du nerf. Si une telle lésion est observée sur toute la longueur du nerf, la vision chute à près de 100 centièmes. Les bovins apparaissent fréquemment dans le champ visuel (sous la forme d'un ovale, d'une arche ou d'un cercle). À l'examen, la couleur des membranes des yeux et des nerfs est presque toujours quelque peu altérée.

Tous les changements douloureux sont situés dans la zone du disque. C'est oedémateux et hyperémique. Les limites sont floues, l'entonnoir des vaisseaux sanguins est rempli d'exsudat. Le fond de l'œil n'est pas clairement visualisé. Vaisseaux sanguins dilatés modérément.

La durée de l'évolution aiguë de la pathologie ne dépasse pas 5 jours. Puis l'enflure et l'inflammation disparaissent un peu. Habituellement, l'activité visuelle de l'œil est complètement restaurée. Cependant, si l'évolution de la maladie est grave, les fibres nerveuses peuvent mourir.

Dans le même temps, sa dégénérescence commence, suivie par une cécité totale. La maladie est très dangereuse et doit donc être traitée avec beaucoup de soin.

Caractéristiques de la névrite rétrobulbaire

Cette maladie est caractérisée par la présence d'un processus inflammatoire allant de la pomme au chiasma. Les causes de la maladie sont les mêmes que celles de la névrite rétrobulbaire. Récemment, cependant, cette pathologie est la conséquence de modifications démyélinisantes du système nerveux central.

Il existe plusieurs formes de cette maladie:

  1. Forme périphérique. Si une telle névrite optique se développe, ses symptômes se manifestent par une douleur oculaire. Les bords latéraux de la vue sont légèrement rétrécis.
  2. La variété axiale est assez souvent. La vision centrale chute assez brusquement. Scotomes centraux formés.
  3. Le plus grave est la forme transversale de la maladie. Cela se traduit par une nette diminution de la vue, pouvant aller jusqu'à la cécité. En effet, l'inflammation affecte tout le tissu. Les fonctions de l'œil sont considérablement altérées.

L'évolution de la maladie varie du rétablissement à la perte de vision. Si une personne développe une névrite, les symptômes et le traitement sont étroitement liés et peuvent affecter de manière significative la préservation de la vision.

Diagnostics

Typiquement, dans des cas typiques, la définition de la maladie n’est pas difficile. Si la névrite se manifeste sous une forme bénigne, sans diminution des fonctions visuelles, il est beaucoup plus difficile à diagnostiquer. Différencie une telle maladie de la pseudonévrite et du soi-disant "disque stagnant". Avec la pseudonévrite, les fonctions visuelles sont bien préservées.

Si même de petites hémorragies apparaissent dans le tissu rétinien, ce signe confirme le diagnostic. La détermination la plus précise se fait par angiographie de la rétine. La même étude fournit des informations de base sur tous les processus pathologiques responsables des maladies du nerf optique.

Le suivi de l’évolution de la maladie revêt une grande importance. S'il y a des signes d'augmentation de la pression intracrânienne, un disque stagnant est diagnostiqué. Mais il est difficile de distinguer un disque congestif compliqué de la maladie considérée: l'acuité visuelle diminue dans tous les cas et de manière significative.

Le type de névrite rétrobulbaire est indiqué par une perte de vision rapide et importante.

Qu'est-ce que la pseudonévrite?

Parfois, une personne peut développer une fausse névrite. Il s’agit d’une anomalie congénitale du nerf du mamelon. Cela peut généralement se produire avec l'hypermétropie. Une pseudonévrite du nerf optique est détectée dans les cas suivants:

  • si son mamelon est légèrement élargi;
  • avec le flou de ses bords;
  • s'il a une teinte gris-rouge;
  • il n'y a pas de saillie du mamelon;
  • les tailles et l'éclat des vaisseaux de la rétine sont généralement conservés.

Cette maladie est plus fréquente que d'autres anomalies. L'ophtalmologiste et le patient doivent faire preuve d'une grande attention. Souvent observé chez les personnes souffrant de troubles réfractifs, ainsi que de myopie et d'hypermétropie.

Avec la pseudonévrite, l'acuité visuelle ne diminue généralement pas, les autres fonctions oculaires sont préservées.

Caractéristiques du traitement de la maladie

La maladie spécifiée nécessite une hospitalisation. Avant que la cause des lésions oculaires ne soit détectée, les mesures thérapeutiques visent principalement à réduire l’intensité des processus infectieux et des phénomènes inflammatoires. Déshydratation, désensibilisation, correction de l'immunité.

Le traitement de la névrite optique dépend de la cause de celle-ci. En pratique, il n'est pas toujours possible d'établir la cause exacte de la pathologie. Toute maladie du nerf optique nécessite une thérapie attentive et attentive.

Les remèdes et méthodes suivants conviennent comme thérapie:

  1. Acceptation des antibiotiques principalement de la pénicilline. Les antibiotiques streptomycine sont indésirables.
  2. Sulfamides
  3. Médicaments anti-histaminiques.
  4. Une hormonothérapie locale est pratiquée (dans les cas avancés, cela devrait être courant).
  5. Un traitement antiviral est effectué si des maladies du nerf optique sont associées à la pénétration de virus dans le corps. Des médicaments tels que "Acyclovir", "Ganciclovir", "Poludan", "Pyrogenal" et d'autres sont utilisés.
  6. Un traitement symptomatique a également été montré - par exemple, la consommation de glucose, "Reopoliglukina". Complexes utiles et vitaminiques, qui comprennent les vitamines C et le groupe B.
  7. Aux stades ultérieurs, des médicaments antispasmodiques sont prescrits ("Trental", "Serminon", "Xantinol" et autres).

Lorsque névrite montre l'utilisation de la thérapie magnétique, stimulation laser.

Le traitement d'urgence comprend:

  • prendre une solution d'alcool éthylique à 30% (environ 100 ml) avec une demi-dose toutes les 2 heures;
  • lavage gastrique avec du bicarbonate de sodium;
  • autres mesures liées au traitement des intoxications aiguës.

L'utilisation de médicaments aide à restaurer les fonctions physiologiques du nerf optique. Les patients doivent savoir que tous les médicaments ne doivent pas être prescrits comme automédication. S'il n'est pas utilisé conformément à la prescription d'un médecin, il ne sera pas en mesure de rétablir le fonctionnement normal de l'organe de la vision.

La prévention des maladies comprend:

  • refus de la consommation de boissons alcoolisées;
  • cesser de fumer;
  • passer des examens médicaux prophylactiques par un ophtalmologiste;
  • traitement rapide des infections virales et bactériennes.

Avec un traitement approprié, on peut discuter de la restauration de la vision. Les médicaments de mauvaise qualité prescrits pour la névrite optique aggravent l'évolution de la maladie et compliquent le pronostic.

Différents types de névrite optique affectent négativement l’état des yeux. Bien que le pronostic d'une telle maladie soit généralement favorable, il existe toujours un risque de modifications dystrophiques de l'œil et de perte de vision.

Pour éviter cela, vous devez faire attention lorsque vous traitez le nerf optique, respectez toujours les exigences de la prévention des ophtalmologistes - tout cela contribuera à préserver la vision.

Névrite optique: causes, symptômes, traitement et pronostic

La névrite optique (névrite optique) est une pathologie caractérisée par l'évolution du processus inflammatoire dans le nerf optique et par des lésions de ses tissus et de ses membranes. Il existe deux formes de la maladie - intrabulbar et retrobulbar. Le plus souvent, la maladie se développe sur le fond de la destruction de la fibre causée par des désordres neurologiques et provoque la détérioration des fonctions visuelles et un certain nombre d'autres symptômes.

Qu'est-ce que la névrite optique?

Afin de représenter le processus de névrite optique, il est nécessaire de considérer la structure et les fonctions de celle-ci. Il se compose d'axones (processus) de neurones provenant de la rétine. Le nerf, constitué de plus d’un million de fibres, transmet des signaux sous forme d’impulsions au centre visuel du cerveau. Il prend ses débuts après l'organe de la vision.

La zone à l'intérieur de la rétine, où se trouvent les nerfs optiques, est appelée intrabulbar ou intra-orbitale. La zone dans laquelle les fibres passent dans le crâne est connue sous le nom de rétrobulbaire.

En neurologie, le nerf optique remplit plusieurs fonctions:

  • permet à l’œil de distinguer des objets de différentes tailles (acuité visuelle);
  • offre la possibilité de distinguer les couleurs;
  • détermine la plage de visibilité (les limites du champ de vision).

Par conséquent, si cette affection de nature inflammatoire se développe, les capacités fonctionnelles de l’œil diminuent simultanément.

Les yeux névrosés ne peuvent pas être complètement guéris. Cela est dû au fait qu'une diminution de la fonction visuelle provoque une dégénérescence des fibres nerveuses qui ne peuvent pas être restaurées.

La classification de la pathologie du nerf optique repose sur l'étiologie de la maladie et la localisation du processus inflammatoire. Sur le premier signe de névrose est divisé en:

  • toxique;
  • ischémique
  • auto-immune;
  • la parainfection;
  • infectieux;
  • déminéralisant.

La forme parainfectieuse se développe dans le contexte d’une lésion infectieuse du corps ou d’une réaction anormale à un vaccin. Le type de pathologie ischémique provoque une violation aiguë de la circulation cérébrale. La névrite toxique du nerf optique provoque une intoxication à l'alcool éthylique.

Selon la localisation du processus inflammatoire, on distingue les formes intrabulbaire (papillite) et rétrobulbaire de la maladie. Le premier type de névrite se produit avec des modifications de la tête du nerf optique.

Dans de rares cas, avec la papillite, la couche de fibres nerveuses qui constitue la rétine devient enflammée. Cette condition est connue sous le nom de neurorétinite. Cette forme de névrite optique entraîne généralement la maladie de Lyme, la syphilis, des pathologies virales ou une égratignure du chat.

La névrite rétrobulbaire est localisée derrière le globe oculaire. La maladie ne provoque pas de modifications de la tête du nerf optique et, par conséquent, cette forme de névrite est généralement détectée après la propagation du processus inflammatoire dans la partie intra-oculaire.

Causes de la maladie

Les causes du développement de la névrite optique chez les enfants et les adultes sont principalement dues à une infection du corps. La pathologie peut survenir lorsque:

  • kératite, iridocyclite et autres maladies des yeux;
  • méningite, encéphalite;
  • périostite, phlegmon;
  • amygdalite chronique, maux de gorge, sinusite et autres maladies du nasopharynx.

Les maladies infectieuses systémiques peuvent causer une névrite visuelle:

  • la tuberculose;
  • le typhus;
  • le paludisme;
  • la brucellose;
  • la diphtérie;
  • gonorrhée et autres.

L'inflammation du nerf optique s'observe souvent lors de grossesses compliquées et de lésions cérébrales traumatiques. L’alcoolisme prolongé, le diabète, une pathologie du sang, des maladies auto-immunes peuvent provoquer une névrite.

La pathologie provoque un œdème inflammatoire, qui provoque une compression des fibres optiques, conduisant à leur dégénérescence. En conséquence, l'acuité visuelle diminue. Dans ce cas, l'intensité du processus pathologique diminue avec le temps et les fonctions des yeux sont restaurées. Dans les cas avancés, le processus inflammatoire provoque la dégradation des fibres, à la place desquelles se forme le tissu conjonctif. Pour cette raison, il existe une atrophie du nerf optique qui ne se rétablit pas.

Les personnes âgées de 20 à 40 ans sont exposées au risque de névrite. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les femmes. Un risque élevé de pathologie est observé dans la sclérose en plaques. Cette pathologie contribue à la démyélinisation (destruction de la gaine de myéline) des fibres nerveuses.

Symptômes de névralgie du nerf oculaire

Dans l'inflammation du nerf optique, les symptômes et le traitement sont déterminés par la forme de la maladie. La plus fréquente est la névrite intra-bulbaire de l’œil, caractérisée par une manifestation intense et un développement rapide.

Dans cette maladie, les symptômes suivants apparaissent:

  1. Scotomes (taches aveugles). Le principal signe de névrite. Le nerf optique dû à une lésion ne conduit pas tous les signaux générés par l'œil. En conséquence, le patient ne voit pas de zones séparées, dont la taille varie en fonction de la négligence du cas.
  2. Myopie (diminution de l'acuité visuelle). Il est diagnostiqué dans 50% des cas. Avec la névrite, l'acuité visuelle diminue de 0,5 à 2 dioptries. Dans les cas extrêmes, le patient cesse de voir d'un œil. Selon le facteur causatif et l'intensité du développement du processus inflammatoire, la cécité est réversible et irréversible.
  3. Vision réduite la nuit. Les patients présentant des lésions du nerf optique commencent à distinguer les objets dans l’obscurité avec un délai de 3 minutes, alors qu’en temps normal - 40 à 60 secondes.
  4. Absence partielle ou totale de perception des couleurs. En cas de lésion intrabulbaire, les patients ne font plus la distinction entre les nuances de couleurs.

De plus, à cause de la maladie, les patients voient des taches floues à la place des objets. Dans ce cas, les limites des champs visuels restent normales.

Les symptômes de la névrite rétrobulbaire chronique se manifestent de différentes manières. Cela est dû aux particularités de la structure du nerf, qui repose librement dans la cavité du crâne. En cas de lésion de la partie interne des fibres, des signes caractéristiques de la forme intra-pulmonaire de la maladie sont notés. Le développement d'une inflammation sur la couche externe provoque des sensations douloureuses dans les yeux et une diminution du champ visuel tout en maintenant la même acuité.

Diagnostic de l'inflammation du nerf optique

Les symptômes de pincement du nerf optique sont caractéristiques de diverses pathologies. Ce problème est donc considéré en neurologie et en ophtalmologie. Pour diagnostiquer la maladie, consultez plus souvent un ophtalmologiste. Dans le même temps, il est nécessaire de différencier la névrite optique d’autres pathologies semblables en symptomatologie.

Dans le cas de lésions mineures, la maladie entraîne de subtils changements dans la structure du disque et de légers troubles visuels. Dans ce cas, une angiographie fluorescente du fond d'œil sera requise. Avec cette procédure, la névrite est différenciée des maladies du nerf optique (disque congestif et autres). De plus, la ponction lombaire et l'écho-encéphalographie sont prescrits dans le même but.

Lors de l'élaboration des tactiques de traitement, il est important de prendre en compte les spécificités de la cause de la maladie. L'IRM du cerveau, l'ELISA, l'hémoculture et d'autres méthodes d'examen sont utilisés pour l'établir.

Comment traiter le nerf optique?

En cas de détection de névrite optique, le traitement est démarré sous condition de diagnostiquer le facteur en cause. Si la maladie se développe dans le contexte d’une infection virale, un traitement antiviral de type Amiksin est inclus dans le schéma de traitement.

Sous réserve de l’identification de la microflore bactérienne responsable de l’inflammation du nerf optique, des antibiotiques sont utilisés dans le traitement. Le plus souvent, la souche de l'agent pathogène ne peut pas être diagnostiquée. Par conséquent, lorsque des neurites du nerf optique sont utilisées, des antibiotiques agissant sur diverses formes d'agents pathogènes. Dans ce cas, les médicaments à base de pénicilline ou de céphalosporine sont recommandés.

Pour réduire les poches du disque optique, des glucocorticoïdes sont utilisés: «Dexamone», «Méthylprednisolone», «Hydrocortisone». Dans le cas d'une forme rétrobulbaire de la maladie, des médicaments de ce type sont injectés à l'aide d'une seringue dans la fibre située derrière l'œil. La névrite intra-bulbaire est traitée avec des glucocorticoïdes généraux.

En cas de lésions toxiques du corps par une veine, «Reopoliglyukin», «Hemodez» et d'autres préparations de détoxication sont administrés via des compte-gouttes.

L'apport en vitamines B1, B6, PP (acide nicotinique), «Neurobion», est une condition importante pour une récupération réussie du nerf en cas de pincement de l'œil. Ces médicaments normalisent les processus métaboliques. Prendre des vitamines améliore la conductivité des impulsions nerveuses. En milieu hospitalier, les médicaments sont injectés par voie intramusculaire et, pendant le traitement à domicile, ils sont pris sous forme de pilule.

La défaite du nerf optique est également stoppée par l’utilisation de médicaments améliorant la microcirculation sanguine: Nicergolin, Trental, Actovegin. Ces médicaments sont prescrits après la fin de la période aiguë.

En plus du traitement médical, des méthodes de correction en physiothérapie sont utilisées. L'inflammation du nerf optique est stoppée par une stimulation oculaire au laser, magnétique ou par électrothérapie.

Le traitement de la névrite, effectué à domicile, est souvent associé à l'utilisation de la médecine traditionnelle, mais il doit d'abord être coordonné avec votre médecin. La momie démontre de bons résultats pour le traitement de la névrite. Cette substance en quantité de 5 g doit être mélangée à 90 ml d’eau pure et à 10 ml de jus d’aloès. Le mélange résultant devrait être une goutte dans les deux yeux. Il est recommandé de répéter cette procédure deux fois par jour.

Pour accélérer la récupération de l'œil avec l'inflammation des fibres nerveuses, appliquez une compresse composée de jus d'aloès (1 c. À thé) et d'eau (5 c. À thé). Le produit obtenu doit être imbibé de coton-tige et appliqué sur les yeux pendant 15 minutes. La procédure est répétée jusqu'à 8 fois par jour.

Méthodes de prévention et de pronostic de la maladie

La prévention de l'inflammation du nerf optique repose sur le soulagement précoce des processus pathologiques causés par une infection infectieuse ou virale. Pour ce faire, il est nécessaire de commencer le traitement dès les premières étapes du développement d'une inflammation du cerveau, des tissus du rhino-pharynx et des yeux. Il est également recommandé de toujours utiliser des médicaments qui suppriment des maladies systémiques telles que le diabète ou la tuberculose.

Etant donné que les dommages toxiques conduisent à la pathologie du nerf optique, il est recommandé de limiter la consommation ou d'abandonner complètement l'alcool. En outre, il est important de respecter les principes de la saine alimentation.

Le pronostic de la névrite dépend directement du degré de négligence du cas, du taux de développement du processus inflammatoire.

Avec une intervention rapide, la fonction oculaire est rétablie dans les 30 jours. Cependant, le patient se rétablit complètement en quelques mois.

Les effets de la névrite optique sont divers. Dans les cas extrêmes, les fibres nerveuses s’atrophient, rendant le patient aveugle d’un œil ou des deux yeux.

Névrite optique


Les maladies associées à l'appareil visuel humain ont des conséquences irréversibles en cas de traitement tardif dans un établissement médical. Une des pathologies affectant la capacité du patient à voir clairement les objets à distance est la névrite optique. Parlons de la nature et de la classification de la maladie, de ses manifestations cliniques, des méthodes de détection et des méthodes thérapeutiques.

Quel est le nerf optique et son but?

Plus de 1 000 000 cellules nerveuses rétiniennes constituent la base du nerf oculaire. Grâce à cet élément du système visuel, le transfert d'informations de couleur vers le cerveau, qui projette ensuite l'image vue.

Les fibres nerveuses sont collectées dans la tête du nerf optique. La moindre blessure ou rupture de ce site peut avoir des conséquences indélébiles et une perte de capacité à percevoir clairement les objets.

Le nerf optique nous permet de naviguer facilement dans l'espace environnant et est responsable des trois fonctions du corps humain:

  • Acuité visuelle (vous permet de reconnaître des objets d'objets de différentes tailles à distance)
  • Perception des couleurs (permet de voir l’ensemble du spectre des couleurs et ses nuances);
  • Champ de vision (capacité de reconnaître la région du monde dans un état oculaire fixe).

Le traitement de la névrite est difficile. La partie atrophiée n'est généralement pas récupérable. Le médecin ne peut que stopper la progression de la maladie.

Essence de pathologie

La névrite optique est une affection inflammatoire. La maladie se manifeste par une diminution de la clarté de la vision des objets à un rythme rapide, affectant les fibres du tissu et de la coquille oculaire. La maladie affecte les images du canal de transmission principal au cerveau.

En raison de l'inflammation des fibres nerveuses sont compressés et ne reçoivent plus de nutriments. Quelque temps plus tard, faute de substances nécessaires, ils meurent. À cet endroit, le tissu conjonctif commence à se développer, ce qui entraîne une atrophie du nerf optique.

La pathologie touche principalement la population âgée de 20 à 40 ans. Dans le même temps, la maladie représente un grave danger pour les patients âgés, car leur système immunitaire est affaibli et le corps est plus difficile à tolérer un traitement.

La pathologie est caractéristique principalement chez la moitié féminine de la population.

Formes de la maladie de névrite du nerf de l'oeil

Le processus inflammatoire est déclenché par d'autres facteurs associés aux dysfonctionnements du corps humain. Considérant la forme de la pathologie, l'ophtalmologiste prescrit un traitement médical.

Selon les causes du processus inflammatoire, on distingue les formes de névrite optique suivantes:

  • Infectieux (causé par la survenue d'une infection);
  • Ischémique (généré dans le processus d'un accident vasculaire cérébral);
  • Auto-immune (système immunitaire altéré);
  • Parainfection (causée par des maladies virales ou par la conséquence d'une vaccination inappropriée);
  • Démyélinisante (lésions aiguës du disque nerveux de l'œil);
  • Toxique (se développant dans le contexte de l'intoxication la plus forte avec des substances dangereuses).

Types de pathologie

Les types de maladie sont considérés en fonction de l'emplacement de la lésion de la voie visuelle. Sur cette base, la névrite est divisée en:

Introbulbar - une violation des fonctions de l'appareil de vision, exprimée par la perte de la capacité d'une perception claire de l'objet et par la réduction de la zone de contrôle. Le type de maladie ne nuit qu'au disque du nerf de l'œil dans l'orbite.

Avec la défaite des fibres de la rétine en conjonction avec le nerf discal de l'oeil, la pathologie s'appelle neurorétinite - une forme rare de la maladie causée par des infections virales passées, la syphilis et des maladies dues à des chats qui grattent.

Retrobulbar - un processus inflammatoire qui est situé en dehors de la prunelle de l'oeil. La maladie est assez commune dans la population, affecte le faisceau axial de fibres nerveuses.

La forme rétrobulbaire est divisée en:

  • Périphérique (inflammation de la gaine nerveuse, suivie d'une pénétration profonde dans le tronc);
  • Axial (affecte les axones);
  • Transversal (couverture de tous les tissus névrotiques de l'œil).

La maladie survient dans la phase aiguë, ce qui peut priver complètement le patient de la vision pendant quelques jours et est chronique, retardant le processus pendant une longue période.

Causes de manifestation

La névrite optique se développe sur le fond d'une infection différente du corps.

Parmi les principaux facteurs provoquant le début du processus inflammatoire, émettent:

  • Prédisposition héréditaire;
  • Mutations génétiques d'un caractère acquis;
  • Dommages à la coque intérieure de l'œil;
  • Maladies du système immunitaire provoquant une inflammation;
  • Infections chroniques;
  • Empoisonnement par des produits chimiques, l'alcool et les drogues;
  • Blessures à la tête et aux yeux;
  • Maladies virales;
  • Dysfonctionnements dans le système endocrinien;
  • Pathologie vasculaire;
  • Les néoplasmes;
  • Les allergies;
  • Grossesse compliquée.

Parmi les causes ophtalmologiques, on distingue l'inflammation:

Symptomatologie

Les premiers signes du développement de la maladie peuvent apparaître soudainement. Chaque type de névrite optique a ses manifestations cliniques. Les causes communes incluent:

  • La perte de la capacité de percevoir clairement les objets à distance;
  • Douleur lorsque la pomme bouge et est dans un état calme;
  • La fièvre;
  • Des nausées;
  • Tache blanche au centre du champ de vision.

Symptômes de la variété Intrabulbar

Ce type de maladie survient pendant 3 à 6 semaines et les premiers signes commencent à se manifester au bout de 2 à 3 jours.

Symptômes de névrite intrabulbaire:

  • L'apparition de points blancs dans le champ de vision, principalement dans sa partie centrale;
  • Hémorragies dans la région du disque nerveux optique;
  • Détérioration de la capacité de vision claire (principalement la myopie);
  • Violation de la perception d'objets à la sombre heure du jour;
  • Bordures visibles floues;
  • Perception des couleurs instable.

Car ce type de pathologie se caractérise par une perte progressive de clarté de la vision jusqu’à la cécité. Un traitement correctement prescrit et la progression de la maladie peuvent inverser la perte de vision en un résultat positif.

En cas de pathologie en phase aiguë, le risque d'atrophie du nerf optique augmente.

Symptomatologie de type rétrobulbaire

Une variété de maladies neurologiques du nerf de l'œil présente trois types d'inflammation. Compte tenu de ce facteur, le tableau clinique se manifeste. La symptomatologie de la maladie rétrobulbaire au stade aigu est caractérisée par une diminution rapide de la clarté visuelle en l'espace de 2-3 jours.

La forme aiguë s'accompagne de sensations douloureuses dans la région de la pomme de l'oeil. Avec le développement chronique de la maladie, le tableau clinique se fait sentir progressivement.

Pour le type axial, situé au centre du nerf est caractérisé par:

  • La perte d'une perception claire des objets à distance;
  • Cécité de l'œil affecté;
  • Les scotomes;
  • Sensations douloureuses dans la région orbitale lors du déplacement de la paupière mobile.

La variété périphérique, déployée sur les fibres nerveuses externes, se caractérise par les symptômes suivants:

  • La disparition de la vue de côté;
  • Douleurs oculaires.

La forme transversale de la névrite rétrobulbaire se développe dans toute l'épaisseur du tronc du nerf et combine les symptômes ci-dessus.

Diagnostic de la maladie

La pathologie étant une conséquence d'un processus inflammatoire différent dans le corps humain, il est nécessaire de consulter des spécialistes des aspects neurologiques et ophtalmologiques pour diagnostiquer la maladie. Etant donné que le traitement est prescrit en fonction de sa forme, le diagnostic est réalisé selon les méthodes suivantes:

  • Examen de routine par un ophtalmologiste avec clarification des signes de maladie;
  • Examen du fond d'œil et de la réaction de l'élève à la lumière vive;
  • Vérifier la réponse du cerveau à la lumière et la vitesse de transmission des impulsions;
  • Mesure de l'acuité visuelle;
  • Thérapie par résonance magnétique pour déterminer le degré de lésion nerveuse de l'œil;
  • Détermination de la pression intraoculaire;
  • Formule sanguine déployée.

Neuropathie toxique et névrite, quelles sont les différences?

Étant donné que ces deux maladies sont très similaires, pour une prescription thérapeutique efficace, il est nécessaire de poser un diagnostic avec une précision particulière. Considérez les principales différences entre la neuropathie toxique:

  1. La cause de la maladie (intoxication par des substances toxiques, des métaux lourds, des produits narcotiques et alcooliques);
  2. Luxation de la lésion (des deux côtés du nerf de l'œil);
  3. Réaction des pupilles (pupille fixe dilatée en pleine lumière);
  4. L'état du fond de l'œil (amincissement et destruction du nerf optique);
  5. L'efficacité du traitement (avec un diagnostic erroné, le traitement n'apportera pas de résultats positifs).

Le principe de base du traitement de la neuropathie toxique est l'élimination des substances empoisonnées du corps du patient, la stimulation du travail du nerf à l'aide de médicaments.

Traitement

Le traitement des maladies du nerf oculaire commence par l'établissement d'une infection à l'origine du processus inflammatoire. Tout d'abord, le virus devrait être éliminé du corps humain à l'aide d'antibiotiques et de médicaments antibactériens. Les médicaments suivants sont prescrits principalement par des médecins:

Le traitement standard de la névrite optique comprend:

  • Glucocorticostéroïdes (Dexamétozone, Hydrocortisone, etc.) pour réduire la réponse au processus inflammatoire;
  • Désintoxication (Gemoldez, Reopoliglyukin), contribuant à l'élimination de l'infection;
  • Complexes de vitamines visant à restaurer les tissus endommagés et à stabiliser le métabolisme;
  • Améliorer les médicaments à la microcirculation (Trental, Actovegin) pour alimenter les tissus du nerf optique.

En cas de symptômes cliniques graves, le traitement de la pathologie est effectué à l'aide de techniques chirurgicales. La chirurgie s'appelle décompression. Ce faisant, le médecin ouvre la gaine du nerf optique, réduisant ainsi la pression qui provoque un gonflement de l'œil.

Les remèdes populaires pour le traitement de la névrite optique ne sont pas recommandés, car une thérapie incorrecte peut contribuer à la détérioration du tableau clinique de la pathologie.

Mesures préventives

La période de traitement et de récupération en cas de névrite optique est longue et coûteuse. Pour minimiser les risques d’apparition et de développement de pathologies, vous devez suivre les recommandations:

  • Visiter en temps opportun l’ophtalmologie;
  • Évitez de blesser l'appareil visuel et la tête;
  • Éliminer l'utilisation de boissons alcoolisées d'origine douteuse;
  • Ne pas ignorer le traitement du rhume;
  • Mener une vie active;
  • Refuser le tabagisme;
  • Manger sainement et complet;
  • Éviter la fatigue oculaire;
  • Réglementer le temps de sommeil et de repos;
  • Donner systématiquement une numération sanguine complète.

Conclusion

L'inflammation du nerf optique est une maladie très grave pouvant entraîner une perte de vision irréversible. Il est très important de consulter un ophtalmologiste dès les premiers symptômes détectés pour diagnostiquer et traiter une maladie.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie