Les névroses sont des troubles fonctionnels d'activité nerveuse supérieure d'origine psychogène. La clinique de la névrose est très diverse et peut inclure des troubles névrotiques somatiques, des troubles autonomes, diverses phobies, une dysthymie, des obsessions, des compulsions et des problèmes émotionnels-mentaux.

Les névroses sont un groupe de maladies qui ont une image persistante du cours. Les personnes souffrant de fatigue constante, de manque de sommeil, de sentiments, de chagrin, etc., sont exposées à cette maladie.

Qu'est-ce que la névrose?

La névrose est une combinaison de troubles psychogènes, fonctionnels et réversibles qui tendent à durer. Des manifestations obsessionnelles, asthéniques ou hystériques, ainsi qu'un affaiblissement temporaire des performances physiques et mentales, sont caractéristiques du tableau clinique de la névrose. Ce trouble est également appelé psychonévrose ou trouble névrotique.

Les névroses chez l'adulte se caractérisent par une évolution réversible et peu sévère, ce qui les distingue notamment de la psychose. Selon les statistiques, jusqu'à 20% de la population adulte souffre de divers troubles névrotiques. Le pourcentage peut varier selon les groupes sociaux.

Le mécanisme principal du développement est un trouble de l'activité cérébrale, qui prévoit normalement l'adaptation d'une personne. Il en résulte des troubles somatiques et mentaux.

Le terme névrose dans la terminologie médicale a été introduit en 1776 par le médecin d'Ecosse, William Cullen.

Les causes

Les névroses et les états névrotiques sont considérés comme une pathologie multifactorielle. Un grand nombre de causes qui agissent ensemble et déclenchent un vaste ensemble de réactions pathogéniques conduisant à la pathologie du système nerveux central et périphérique conduisent à leur apparition.

La cause de la névrose est l'action d'un facteur psycho-traumatique ou d'une situation psycho-traumatique.

  1. Dans le premier cas, nous parlons d'un impact négatif à court terme mais fort sur une personne, par exemple le décès d'un être cher.
  2. Dans le second cas, il est fait mention d'un impact chronique à long terme d'un facteur négatif, par exemple une situation de conflit interne. En ce qui concerne les causes de la névrose, ce sont précisément les situations traumatiques et surtout les conflits familiaux qui revêtent une grande importance.

À ce jour, émettez:

  • les facteurs psychologiques dans le développement des névroses, qui désignent les caractéristiques et les conditions du développement personnel, ainsi que de l'éducation, du niveau des aspirations et des relations avec la société;
  • les facteurs biologiques, à savoir l'insuffisance fonctionnelle de certains systèmes neurophysiologiques et neurotransmetteurs, rendant les patients prédisposés aux influences psychogènes

De même, dans toutes les catégories de patients, quel que soit leur lieu de résidence, il existe une psychonévrose due à des événements tragiques tels que:

  • la mort ou la perte d'un être cher;
  • maladie grave chez les parents ou chez le patient;
  • divorce ou séparation d'avec votre proche;
  • licenciement au travail, faillite, effondrement des entreprises, etc.

Pas tout à fait raison de parler d'hérédité dans cette situation. Le développement de la névrose est influencé par l'environnement dans lequel une personne a grandi et a été élevée. Un enfant qui observe les parents sujets à l'hystérie adopte son comportement et expose lui-même son système nerveux à des blessures.

Selon l'American Psychiatric Association, la fréquence des névroses chez les hommes varie de 5 à 80 cas pour 1000 habitants, tandis que chez les femmes, elle varie de 4 à 160.

Type de névrose

La névrose est un groupe de maladies qui surviennent chez une personne en raison d'un traumatisme mental. En règle générale, ils s'accompagnent d'une détérioration du bien-être humain, de changements d'humeur et de manifestations de manifestations somato-végétatives.

Neurasthénie

La neurasthénie (syndrome de faiblesse nerveuse ou de fatigue) est la forme la plus courante de névrose. Survient en cas de surmenage nerveux prolongé, de stress chronique et d’autres conditions similaires qui causent de la fatigue et une "dégradation" des mécanismes de protection du système nerveux.

La neurasthénie est caractérisée par les symptômes suivants:

  • irritabilité accrue;
  • haute excitabilité;
  • fatigue
  • perte de maîtrise de soi et de maîtrise de soi;
  • larmoiement et sensibilité;
  • distraction, incapacité à se concentrer;
  • capacité réduite au stress mental prolongé;
  • perte d'endurance physique normale;
  • troubles graves du sommeil;
  • perte d'appétit;
  • apathie et indifférence à ce qui se passe.

Névrose hystérique

Les manifestations végétatives de l'hystérie se manifestent par des spasmes, des nausées persistantes, des vomissements, des évanouissements. Caractérisé par des troubles du mouvement - tremblements, tremblements des membres, blépharospasme. Les troubles sensoriels sont exprimés par une sensibilité altérée dans diverses parties du corps, une douleur, une surdité hystérique et la cécité peuvent se développer.

Les patients cherchent à attirer l'attention de parents et de médecins sur leur état, ils ont des émotions extrêmement instables, leur humeur change de façon dramatique, ils passent facilement de sanglots à des éclats de rire.

Il existe des types spécifiques de patients ayant une tendance à la névrose hystérique:

  • Impressionnable et sensible;
  • Auto-suggestible et suggestible;
  • Avec instabilité d'humeur;
  • Avec une tendance à attirer l'attention externe.

La névrose hystérique doit être distinguée de la maladie somatique et mentale. Des symptômes similaires se manifestent dans la schizophrénie, les tumeurs du système nerveux central, l’endocrinopathie, l’encéphalopathie à la base des lésions.

Névrose obsessionnelle

La maladie, qui se caractérise par l’émergence d’idées et de pensées obsessionnelles. L'homme surmonte ses peurs dont il ne peut se débarrasser. Dans un tel état, le patient manifeste souvent des phobies (cette forme s'appelle également névrose phobique).

Les symptômes de névrose de cette forme se manifestent de la manière suivante: une personne ressent une peur qui se manifeste lors d'incidents désagréables répétés.

Par exemple, si un patient s'évanouit dans la rue, il se retrouvera au même endroit la prochaine fois et sera poursuivi par une peur obsessionnelle. Au fil du temps, une personne a peur de la mort, de maladies incurables et d’infections dangereuses.

Forme dépressive

Névrose dépressive - se développe dans le contexte d'une dépression psychogène ou névrotique prolongée. Le trouble se caractérise par une détérioration de la qualité du sommeil, une perte de capacité de se réjouir, une mauvaise humeur chronique. La maladie est accompagnée de:

  • troubles du rythme cardiaque
  • vertige
  • larmoiement
  • sensibilité accrue
  • problèmes d'estomac
  • les intestins
  • dysfonctionnement sexuel.

Symptômes de névrose chez l'adulte

La névrose est caractérisée par une instabilité de l'humeur, des actions impulsives. L’humeur changeante affecte tous les domaines de la vie du patient. Cela affecte les relations interpersonnelles, l'établissement d'objectifs et l'estime de soi.

Les patients ont une perte de mémoire, une faible concentration d'attention et une fatigue élevée. Une personne est fatiguée non seulement du travail, mais aussi de ses activités préférées. L'activité intellectuelle devient difficile. En raison de son absence, le patient peut commettre de nombreuses erreurs, ce qui entraîne de nouveaux problèmes au travail et à la maison.

Parmi les principaux signes de névrose sont:

  • stress émotionnel déraisonnable;
  • fatigue accrue;
  • insomnie ou désir constant de dormir;
  • fermeture et obsession;
  • manque d'appétit ou trop manger;
  • affaiblissement de la mémoire;
  • mal de tête (prolongé et apparaissant soudainement);
  • vertiges et évanouissements;
  • assombrissement des yeux;
  • désorientation;
  • douleurs dans le coeur, l'abdomen, les muscles et les articulations;
  • poignée de main;
  • mictions fréquentes;
  • transpiration excessive (à cause de la peur et de la nervosité);
  • puissance réduite;
  • haute ou faible estime de soi;
  • incertitude et incohérence;
  • priorisation incorrecte.

Chez les personnes atteintes de névroses, il est souvent noté:

  • instabilité de l'humeur;
  • un sentiment d'insécurité et la justesse des actes accomplis;
  • réaction émotionnelle trop prononcée face à des stress mineurs (agressivité, désespoir, etc.);
  • sensibilité et vulnérabilité accrues;
  • larmoiement et irritabilité;
  • méfiance et autocritique exagérée;
  • manifestation fréquente d'anxiété et de peur injustifiées;
  • désirs contradictoires et changements dans le système de valeurs;
  • obsession excessive du problème;
  • fatigue mentale accrue;
  • capacité réduite de se souvenir et de se concentrer;
  • degré élevé de sensibilité aux stimuli sonores et lumineux, réaction à de légères baisses de température;
  • troubles du sommeil.

Signes de névrose chez les femmes et les hommes

Les signes de névrose chez le beau sexe ont leurs propres caractéristiques qui doivent être spécifiées. Tout d'abord, les femmes se caractérisent par une névrose asthénique (neurasthénie), provoquée par une irritabilité, une perte de capacités mentales et physiques, ainsi que par des problèmes de vie sexuelle.

Les hommes sont caractérisés par les types suivants:

  • Dépressif - les symptômes de ce type de névrose se retrouvent plus souvent chez les hommes. Les raisons de son apparition sont l’incapacité de se réaliser au travail, l’incapacité de s’adapter aux bouleversements de la vie, tant personnels que publics.
  • Neurasthénie masculine. Il survient généralement sur fond de surtension, à la fois physique et nerveuse, le plus souvent les bourreaux de travail y sont soumis.

Les signes de névrose ménopausique qui se développent chez les hommes et les femmes sont une sensibilité émotionnelle accrue et une irritabilité de 45 à 55 ans, une diminution de l’endurance, des troubles du sommeil et des problèmes courants de fonctionnement des organes internes.

Les étapes

Les névroses sont des maladies fondamentalement réversibles et fonctionnelles, sans lésions organiques du cerveau. Mais ils suivent souvent un cours prolongé. Cela est moins lié à la situation la plus traumatisante qu’aux particularités du caractère d’une personne, son attitude vis-à-vis de cette situation, le niveau des capacités d’adaptation du corps et le système de défense psychologique.

Les névroses sont divisées en 3 étapes, chacune ayant ses propres symptômes:

  1. La phase initiale se caractérise par une excitabilité et une irritabilité accrues;
  2. Le stade intermédiaire (hypersthénique) est caractérisé par une augmentation des impulsions nerveuses du système nerveux périphérique;
  3. Le stade final (hyposténique) se manifeste par une diminution de l'humeur, de la somnolence, de la léthargie et de l'apathie en raison de la sévérité des processus d'inhibition dans le système nerveux.

Une évolution plus longue du trouble névrotique, une modification des réactions comportementales et l’émergence d’une évaluation de la maladie indiquent le développement d’un état névrotique, c’est-à-dire de la névrose elle-même. Un état névrotique qui n'est pas arrêté pendant 6 mois - 2 ans conduit à la formation d'un développement de la personnalité névrotique.

Diagnostics

Alors quel médecin aidera à guérir la névrose? Ceci est fait soit par un psychologue ou un psychothérapeute. En conséquence, le principal outil de traitement est la psychothérapie (et l'hypnothérapie), le plus souvent complexe.

Le patient doit apprendre à regarder objectivement le monde qui l’entoure afin de réaliser son inadéquation dans certains problèmes.

Diagnostiquer la névrose n'est pas une tâche facile, ce qui n'est possible que pour un spécialiste expérimenté. Comme mentionné ci-dessus, les symptômes de la névrose apparaissent différemment chez les femmes et les hommes. Il faut également tenir compte du fait que chaque personne a son propre caractère, ses propres traits de personnalité, qui peuvent être confondus avec des signes d'autres troubles. C'est pourquoi le diagnostic ne devrait être fait que par un médecin.

La maladie est diagnostiquée à l'aide de méthodes de coloration:

  • Toutes les couleurs participent à la technique et le syndrome de type névrose apparaît lors du choix et de la répétition des couleurs mauve, grise, noire et marron.
  • La névrose hystérique se caractérise par le choix de deux couleurs seulement: le rouge et le violet, ce qui indique à 99% la faible estime de soi du patient.

Pour identifier les signes de nature psychopathique, un test spécial est effectué - il vous permet de détecter la présence de fatigue chronique, d'anxiété, d'indécision et d'insécurité dans vos propres capacités. Les personnes atteintes de névroses se fixent rarement des objectifs à long terme, ne croient pas au succès, elles ont souvent des problèmes d'apparence, il leur est difficile de communiquer avec les gens.

Traitement de névrose

Il existe de nombreuses théories et méthodes de traitement de la névrose chez l'adulte. La thérapie est réalisée dans deux domaines principaux - pharmacologique et psychothérapeutique. L'utilisation de médicaments traitement pharmacologique est réalisée uniquement dans les formes extrêmement graves de la maladie. Dans de nombreux cas, il s’agit d’une psychothérapie suffisamment qualifiée.

En l'absence de pathologies somatiques, il est recommandé aux patients de changer leur mode de vie, de normaliser travail et repos, de dormir au moins 7 à 8 heures par jour, de bien manger, d'abandonner les mauvaises habitudes, de passer plus de temps à l'extérieur et d'éviter les surcharges nerveuses.

Des médicaments

Malheureusement, très peu de personnes atteintes de névrose sont disposées à travailler sur elles-mêmes, à changer quelque chose. Par conséquent, les médicaments sont largement utilisés. Ils ne résolvent pas les problèmes, mais sont uniquement conçus pour atténuer la netteté de la réaction émotionnelle face à une situation traumatique. Après eux, cela devient plus facile pour l’âme - pour un temps. Dans ce cas, il est peut-être intéressant de regarder le conflit (à l’intérieur de vous-même, avec les autres ou avec la vie) sous un angle différent et finalement de le résoudre.

Avec l'aide de médicaments psychotropes a éliminé la tension, les tremblements, l'insomnie. Leur nomination n'est autorisée que pour une courte période.

En cas de névrose, en règle générale, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • tranquillisants - alprazolam, phénazépam.
  • antidépresseurs - fluoxétine, sertraline.
  • hypnotiques - zopiclone, zolpidem.

Psychothérapie pour névrose

Actuellement, les principales méthodes de traitement de tous les types de névrose sont les techniques psychothérapeutiques et l'hypnothérapie. Au cours des séances de psychothérapie, une personne a la possibilité de se faire une image cohérente de sa personnalité, d’établir des relations de cause à effet, ce qui a donné lieu à la naissance de réactions névrotiques.

Les traitements contre la névrose comprennent la chromothérapie. La couleur correcte pour le cerveau est utile, tout comme les vitamines pour le corps.

  • Pour éteindre la colère, l'irritation - évitez la couleur rouge.
  • Au moment de l'apparition d'une mauvaise humeur, excluez de la garde-robe les tons noir et bleu foncé, entourez-vous de tons clairs et chauds.
  • Regardez les tons bleus et verdâtres pour atténuer le stress. Remplacez le papier peint de la maison, choisissez le décor approprié.

Remèdes populaires

Avant d'utiliser des remèdes populaires pour la névrose, nous vous recommandons de consulter votre médecin.

  1. En cas de sommeil agité, de faiblesse générale, de neurasthénie, versez une cuillerée à thé de verveine avec un verre d'eau bouillante, puis insistez pendant une heure, prenez de petites gorgées pendant la journée.
  2. Thé Melissa - mélangez 10 g de feuilles de thé et d'herbes, versez 1 litre d'eau bouillante, buvez du thé le soir et avant d'aller vous coucher;
  3. Menthe Versez 1 tasse d'eau bouillante 1 c. cuillerée de menthe. Laisser infuser pendant 40 minutes et filtrer. Buvez une tasse de bouillon chaud le matin à jeun et le soir avant de vous coucher.
  4. Bain à la valériane. Prendre 60 grammes de racine et laisser bouillir pendant 15 minutes, laisser reposer pendant 1 heure, filtrer et verser dans la salle de bain avec de l'eau chaude. Prenez 15 minutes.

Prévisions

Le pronostic de la névrose dépend de son type, de son stade de développement et de sa durée, de l’actualité et de l’adéquation des soins psychologiques et médicamenteux fournis. Dans la plupart des cas, une thérapie initiée en temps opportun conduit, si ce n'est à guérir, à une amélioration significative de l'état du patient.

L'existence prolongée de la névrose est une modification dangereusement irréversible de la personnalité et du risque de suicide.

Prévention

Malgré le fait que la névrose est traitable, il est toujours préférable de prévenir que de la guérir.

Méthodes de prévention pour adultes:

  • La meilleure prévention dans ce cas sera de normaliser votre arrière-plan émotionnel autant que possible.
  • Essayez d'éliminer les facteurs irritants ou de changer votre attitude à leur égard.
  • Évitez le surmenage au travail, normalisez le travail et reposez-vous.
  • Il est très important de bien se reposer, de bien manger, de dormir au moins 7 à 8 heures par jour, de faire des promenades quotidiennes et de faire du sport.

Qu'est-ce que la névrose - types, causes, symptômes et méthodes de traitement

La névrose est un groupe de troubles psychonévrotiques, accompagnés non seulement de symptômes psycho-émotionnels, mais également de symptômes somatiques. À ce jour, les névroses sont les troubles les plus courants parmi la population des grandes villes. Dans les zones rurales, les populations souffrent moins souvent de problèmes similaires. Ici, nous examinons de plus près ce que sont la névrose, les symptômes et le traitement de la maladie.

La névrose ne s'applique pas aux maladies organiques. Et, bien que souvent utilisé en conjonction avec le terme "maladie", ce n'est toujours pas une maladie. Selon les dernières données de l'OMS, le nombre de personnes souffrant de divers troubles névrotiques est en augmentation constante. Pratiquement une personne sur deux dans les pays développés est confrontée à telle ou telle forme de névrose. La pathologie peut perturber considérablement la qualité de la vie, aussi les médecins ont-ils commencé à y accorder une plus grande attention.

Quelle est la névrose

La névrose est une combinaison de troubles psychogènes, fonctionnels et réversibles qui tendent à durer. Avec le traitement rapide du patient pour obtenir de l'aide, les névroses répondent bien au traitement. Le tableau clinique de la névrose est caractérisé par des symptômes somatiques (physiques), des états obsessionnels, asthéniques ou hystériques, ainsi que par un affaiblissement temporaire des performances mentales et physiques. Dans l'environnement professionnel, la névrose est souvent appelée psychonévrose ou trouble névrotique.

Les personnes de tous âges et groupes sociaux sont sujettes à la névrose. Des troubles similaires sont observés chez les enfants et les personnes âgées. Mais le plus souvent observé chez les personnes âgées de 18 à 40 ans. Cette tendance est associée aux caractéristiques psychologiques de la période d'âge au cours de laquelle une personne entre dans une vie «adulte» et tente d'y parvenir. Les femmes souffrent de troubles psychonévrotiques 2 fois plus souvent que les hommes.

La manifestation de la névrose à un âge plus avancé est davantage associée aux changements corporels liés à l'âge et à l'affaiblissement progressif des capacités cognitives.

Causes de la névrose

En étudiant les troubles névrotiques, les scientifiques ont conclu que les facteurs suivants expliquaient principalement leur croissance rapide parmi la population moderne:

  • Rythme de vie accéléré.
  • Un énorme flux d'informations, principalement négatif.
  • Surcharge mentale et physique.
  • Valeurs imposées.

Bien sûr, ce ne sont pas les seules raisons. Mais ce sont eux qui sont à la base qui créent chez la personne une charge énorme sur le système nerveux. L'échec dans le système nerveux central, à son tour, affecte l'état psychologique et physique du patient.

Mais dans le même temps, des facteurs externes ne peuvent pas être la seule cause de la névrose. Le problème réside dans le psychisme de personnes qui n’ont tout simplement pas le temps de s’adapter au rythme de la vie moderne. La réaction aux circonstances extérieures crée une vague d’émotions négatives.

Incapable de faire face à un tel fardeau émotionnel, le système nerveux échoue.

Si nous examinons plus en détail les causes de la névrose, nous pouvons en distinguer quelques-unes plus fondamentales:

  • Chocs expérimentés. Décès d'un être cher, divorce, mauvaise nouvelle, soudainement, licenciement, faillite d'une entreprise, de telles situations créent beaucoup de stress et mettent une personne en dehors du cours habituel de la vie. Une charge excessive est placée sur le système nerveux, à la suite de quoi il échoue.
  • Surmenage Le rythme de vie moderne incite les gens à "labourer" 10 à 12 heures par jour. Certains propriétaires d’entreprises travaillent sans jours de congé ni vacances. Le corps n'est pas capable de travailler dans le mode de tension accrue pendant une longue période. Le système nerveux est surchargé et en panne.
  • Stress chronique. Un très grand nombre de personnes vivent dans un état de stress chronique et la plupart d'entre elles ne le réalisent même pas. Différentes raisons peuvent provoquer un stress à long terme: travail et revenus insatisfaits, conditions de vie médiocres, mauvaises relations familiales, etc.
  • Conflits internes et traumatismes psychologiques non résolus. À partir de la virginité, l'homme accumule beaucoup de problèmes. Les insultes commises par des enfants, cachées pendant des décennies, peuvent résider dans le corps d'une unité émotionnelle et influer sur le comportement humain. Si nous oublions le traumatisme psychologique, cela ne signifie pas que nous les libérons. Ils vont juste dans l'inconscient, mais continuent à agir sur la conscience et les nerfs.
  • Incohérences attentes attentes. La société moderne nous impose trop de fausses valeurs et de stéréotypes. La poursuite de l'argent, la carrière, les choses rendent les gens des créatures "zombies". Une faible estime de soi, de nombreux désirs et le manque de possibilités font souffrir une personne et tombent dans la dépression et la névrose.
  • Maladie chronique. De nos jours, les gens sont très susceptibles à diverses maladies chroniques, dont la plupart sont causées par le stress. Si une personne souffre constamment de problèmes de santé, cela affaiblit également considérablement le système nerveux central, provoquant des troubles névrotiques.
  • Mauvaises habitudes L'alcool et les drogues affaiblissent considérablement le système nerveux et la santé en général.

Sur la base de ces descriptions, les causes sous-jacentes et les symptômes de la névrose sont compris. Les résidents de mégapoles, obsédés par leur désir de parvenir à un bien-être et à un certain statut social dans la vie, courent après des valeurs imaginaires, oubliant complètement leur état intérieur et leur santé. Incapables de faire face aux obstacles, ne voulant pas vivre avec la réalité, les gens tombent dans des troubles névrotiques, même sans se rendre compte qu'ils se sont eux-mêmes entraînés.

Symptômes de névrose

Les troubles psychonévrotiques ont des manifestations très diverses. Les experts les divisent en 2 types principaux: psychologique et somatique. Considérez-les plus en détail.

Signes somatiques

Bien que la névrose puisse s'exprimer par des symptômes physiologiques, les maladies organiques chez l'homme ne sont généralement pas observées.

Mais un système nerveux épuisé ou trop tendu provoque des troubles végétatifs et un déséquilibre entre le système nerveux sympathique et parasympathique. En raison de tels dysfonctionnements, les symptômes somatiques suivants peuvent survenir chez un névrosé:

  • Attaques de panique (accompagnées de plusieurs des manifestations suivantes).
  • Troubles du sommeil, difficulté à s'endormir, insomnie.
  • Perte d'appétit (parfois, au contraire, trop manger).
  • Faiblesse, malaise.
  • Vertiges, déséquilibre du corps.
  • Maux de tête
  • Bruit, bourdonnement dans les oreilles.
  • Douleur dans le coeur.
  • Troubles du rythme cardiaque (tachycardie, arythmie).
  • Douleur dans les muscles, les articulations.
  • Problèmes intestinaux (constipation, diarrhée, flatulence, crampes).
  • Nausée, parfois vomissements.
  • Hyperhidrose (transpiration excessive).
  • Engourdissement des membres.
  • Frissons constants, extrémités froides, tremblements, tremblements.
  • La pression artérielle baisse.
  • Température corporelle basse.
  • Dyspnée, manque d'air.
  • Se sentir chaud dans le corps.
  • Mictions fréquentes.
  • Augmentation de la sensibilité aux sons forts et à la lumière vive.

Souvent, les gens ont peur de leur maladie et commencent à soupçonner qu’ils sont atteints de diverses maladies. Les craintes à ce sujet ne font qu'aggraver le cours de la névrose et aggraver les symptômes.

Signes psychologiques

En plus des manifestations somatiques, les névrosés éprouvent des symptômes psycho-émotionnels.

La névrose peut se manifester dans les conditions suivantes:

  • Labilité émotionnelle. L'humeur du patient est instable, il y a de fortes baisses dans l'état émotionnel. Un malheureux peut se réjouir de quelque chose et après quelques minutes tomber dans l'apathie et le désir ardent. Ces gouttes peuvent être plusieurs fois par jour.
  • Anxiété Névrologie constamment tourmentée par les peurs, les expériences, l'anxiété, la panique. Il vit dans l'attente constante de quelque chose de mauvais, voit le danger partout. Les phobies peuvent se développer sur cette base.
  • En pleurant Le névrosé devient très sensible et toute situation négative lui cause des larmes. Il peut pleurer même sans raison, ressentant une faiblesse intérieure et un désespoir.
  • Irritabilité. Les personnes atteintes de névrose sont très irritables. Toute petite chose peut les faire caler sur les autres.
  • Diminution de l'estime de soi. Le caractère du patient commence à changer. Il devient un pessimiste indécis et peu sûr. L'homme commence à voir l'avenir en noir et gris et cesse de ressentir des émotions positives au présent. Il y a des pensées à propos de leur propre inutilité et de leur échec
  • Réactions aiguës aux facteurs externes. Un névrosé peut prendre une blague sans danger, jeté à son adresse, avec des baïonnettes. Toute difficulté dans la vie peut provoquer une hystérie ou une autre réaction psycho-émotionnelle inappropriée en lui.
  • Performance réduite, productivité. Malheureux perd force, motivation, motivation au travail. Souvent, la névrose aiguë se termine par le renvoi d'une personne de son poste.
  • Dépressivité Avec un cours prolongé de névrose, beaucoup de personnes développent une dépression. Si le temps ne fournit pas d'assistance à la victime, l'affaire peut s'autodétruire complètement.
  • Difficulté à communiquer. Il devient difficile pour une personne en état de névrose d’exprimer ses sentiments. Il est confronté à un manque de compréhension des autres, s'enferme, évite la communication active. Sur cette base, des conflits peuvent survenir au sein de la famille et avec des personnes proches.

Face à un état similaire, la névrose commence à se tourner vers les médecins. Mais notre médicament n'est pas encore prêt à considérer la névrose comme une violation complexe du corps et de l'esprit. Chaque spécialiste commence à traiter le patient uniquement dans sa propre partie, ce qui conduit finalement à la nomination d'un grand nombre de médicaments.

Types de névrose

La psychiatrie distingue plusieurs types de névrose. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques du flux.

Névrose hystérique

Aussi appelé démonstratif. Plus commun chez les femmes. Les personnes atteintes de ce type de névrose sont sujettes à des accès de colère ostentatoires pour une raison quelconque. Par un tel comportement, ils cherchent à attirer le plus d'attention possible sur leur personne ou à se faire faire.

Les névrosées hystériques tombent en crise et peuvent entraîner une perte de conscience ou une paralysie. Lui-même a peur de son état et effraie son entourage. Il agit dans la plupart des cas inconsciemment et est sûr qu'il est physiquement malade. La fausse maladie devient un outil de manipulation. Mais cela amène souvent une névrose à de vrais problèmes avec le cœur ou d’autres organes.

L'hypocondrie

Le type de névrose le plus courant. Les malheureux "meurent" dans leur santé et sont constamment à la recherche de maladies diverses. Son attention est rivée sur le corps, il entend presque tous les battements de son cœur et chaque «gargouillis» dans les intestins. Il va souvent chez le médecin, lit constamment sur les «plaies», subit divers examens, mesure sans cesse sa pression et boit tous les médicaments.

L'hypocondriaque ignore complètement le fait de troubles mentaux et est convaincu que tous ses problèmes découlent d'une maladie somatique que les médecins ne peuvent pas détecter. La plupart du temps, le patient se sent mal et éprouve beaucoup de symptômes physiques.

Asthénique

Aussi appelé syndrome de fatigue chronique. C'est un type courant de névrose. Cela se produit en raison de surcharges à long terme, de stress, de situations non résolues, d'expériences constantes.

Le patient commence à ressentir une faiblesse constante, d’autres symptômes physiques apparaissent et sa capacité de travail est considérablement réduite. L'humeur devient instable, l'irritabilité augmente. Souvent, avec la névrose asthénique, une personne commence à ressentir le désespoir, l’apathie, le manque de volonté de faire quoi que ce soit, littéralement, abandonner est incapable de supporter davantage la vie. La condition physique ne fait qu'aggraver le désordre. L'asthénie va souvent dans l'hypochondrie.

Névrose obsessionnelle

Il est également appelé général-facial. La personne commence à souffrir d'états obsessionnels, sans les réaliser. Ils peuvent se manifester par des actions extérieures (la disposition des objets dans un certain ordre, l'habitude de corriger constamment les vêtements, de toucher le visage ou les cheveux, de vérifier si le gaz est coupé) et dans le processus de réflexion. Le névrosé est capable d'éprouver des pensées négatives obsessionnelles qui ne lui donnent pas de repos. Sur le fond de son processus de pensée, il forme diverses peurs, attaques de panique, phobies. La condition peut atteindre une anxiété grave et des troubles phobiques nécessitant un traitement clinique.

Des troubles tels que l'agoraphobie, la claustrophobie, la phobie sociale, etc., sont formés à partir d'états obsessionnels.

Professionnel

Dans le monde, il existe de nombreuses professions qui provoquent un stress grave et constant chez les travailleurs. Celles-ci incluent les professions associées au risque de danger de la vie et à une trop grande responsabilité, telles que mineur, médecin, avocat, sapeur, policier, électricien, pompier.

Le type professionnel de névrose est formé en raison de la tension constante et de la peur de faire une erreur, une action fausse. Les personnes exerçant des professions difficiles et dangereuses souffrent rarement de symptômes psychologiques de névrose. Mais ils peuvent commencer à développer activement des troubles somatiques: maux de tête, tremblements des membres, vision brouillée, tachycardie, douleurs au coeur. Seulement tout cela n'est pas causé par la matière organique, à savoir la psyché.

Teenage

Se produit moins fréquemment. Plus associé aux changements hormonaux dans le corps de l'enfant, affectant la psyché. Aussi sujettes à la névrose des enfants, de la naissance avec des violations du système nerveux central.

Chez les patients jeunes, on observe des formes de névrose hystériques ou asthéniques. Moins communément, le général-phobique et presque jamais l'hypochondrie. Les troubles peuvent se transmettre après la stabilisation des niveaux hormonaux. Avec un cours de névrose prononcé, l'aide de spécialistes est nécessaire.

Des névroses peuvent également être observées chez les femmes pendant la ménopause, pendant et après la grossesse, ce qui est directement lié aux changements hormonaux dans le corps.

Diagnostic de névrose

Certaines maladies somatiques, telles que l'hypothéose, les tumeurs surrénaliennes, les maladies des organes digestifs, peuvent être masquées en tant que symptômes de la névrose. Pour exclure les maladies physiologiques, il est nécessaire de faire un diagnostic complet. Cela vaut la peine de commencer par une visite chez le thérapeute. Sur la base des antécédents médicaux, le médecin décidera quels tests et quelles études doivent être effectués en premier. Sur la base des données obtenues, le spécialiste décide de la rationalité de l'examen ultérieur.

Si une personne ne découvre aucune maladie grave causant le syndrome de la névrose, il est évident que le problème réside dans la psyché. Un patient devrait consulter un psychothérapeute, un psychologue clinicien ou un psychiatre.

N'ayez pas peur de ces professionnels. La névrose n'est pas une maladie mentale grave et dangereuse. Ceci est une panne fonctionnelle et est complètement réversible.

Traitement

La névrose est généralement traitée en ambulatoire. Dans les cas avancés et graves, un traitement hospitalier peut être recommandé au patient.

Le traitement implique deux méthodes principales:

  • psychothérapie;
  • traitement médicamenteux.

Parallèlement, le médecin peut recommander au patient un repos sanatorium, un changement de mode de vie, l'inclusion de son mode d'activité physique.

Traitement médicamenteux de la névrose

Pour la correction et le soulagement des états névrotiques, les types de médicaments suivants peuvent être prescrits aux patients:

  • Sédatifs (sédatifs). La plupart de ces médicaments sont fabriqués à base de plantes et ont un minimum d'effets secondaires. Les sédatifs aident à détendre le système nerveux, favorisent un bon sommeil et le calme. Axé sur l'utilisation à long terme.
  • Tranquillisants Ils agissent rapidement, mais créent une dépendance et ont de nombreux effets secondaires. En outre, de nombreux tranquillisants ont un syndrome de sevrage. Sont prises strictement dans le dosage spécifié par le médecin et pas plus longtemps que la période prescrite. Ils aident à réduire l'anxiété, mais réduisent également la concentration.
  • Antidépresseurs Rarement prescrit pour la névrose. Ils aident le cerveau à produire des "hormones du bonheur", axées sur une utilisation à long terme. Peut être addictif et le retrait.
  • Neuroleptiques. Nommé que dans les cas graves. Ils suppriment la vitesse des influx nerveux dans le cerveau, réduisant ainsi l'anxiété, la peur et d'autres émotions. Ont de nombreux effets secondaires.

Il faut comprendre que les médicaments ne guérissent pas la névrose, mais arrêtent seulement ses symptômes. le traitement médicamenteux de la névrose n'existe pas, car il s'agit d'un problème psychologique et non physiologique. Les médicaments ne peuvent que maintenir l'état.

Psychothérapie

Si les médicaments ne produisent qu'un effet temporaire dans le traitement de la névrose, la psychothérapie aide à éliminer complètement le trouble neuropsychiatrique fonctionnel.

Il existe différentes techniques dans ce domaine. Les plus efficaces sont:

  • Thérapie de Gestalt.
  • Psychothérapie cognitive.
  • L'hypnothérapie.

La méthode est choisie par un spécialiste en fonction de l’état du patient et de ses caractéristiques individuelles.

Un psychothérapeute aide une personne à faire face aux causes profondes de la névrose et à les résoudre. Ainsi, le patient se débarrasse de la racine de la maladie, à la suite de laquelle tous les symptômes disparaissent. Le médecin peut également apprendre au patient à réagir différemment aux difficultés et aux autres situations qui lui ont déjà causé une névrose.

Après la psychothérapie, un résultat constant est observé.

Il s'agissait d'informations de base sur la névrose, les symptômes et le traitement du trouble. La thérapie dépend beaucoup de la personne et de son attitude. Lorsque le patient lui-même veut vraiment se débarrasser de son problème, le traitement est beaucoup plus rapide et plus efficace. L'essentiel est de chercher de l'aide à temps et de croire fermement que la névrose est un état complètement réversible.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez le fragment de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée. Merci pour votre attention et votre aide!

MedGlav.com

Répertoire médical des maladies

Menu principal

Névrose. Causes, symptômes et traitement de la névrose.

Névrose.


Névrose (du grec Neuron - vécu, nerf) - groupe de maladies neuropsychiatriques fonctionnelles qui surviennent le plus souvent sous l'influence d'expériences psychiques à long terme, lors de tâches trop difficiles pour une personne donnée (surtout si elles se soldent par un échec, une déception), un repos insuffisant et irrégulier et sommeil, lutte interne prolongée, besoin de cacher la colère, chagrin, etc.

Les raisons
Les maladies aiguës et chroniques des organes internes, les infections et les intoxications, les traumatismes crâniens, une alimentation irrégulière et inadéquate, des modifications de l'environnement interne du corps (par exemple, la ménopause), etc., contribuent au développement de la névrose.
Ces effets débilitants du corps peuvent précéder un traumatisme mental et une surtension ou coïncider, les accompagner (par exemple, la ménopause prolongée d’une femme survient chez une femme sur fond de conflits familiaux prolongés), ou enfin, agit après un malaise et une surcharge, comme si elle brisait les derniers freins sur le développement de la névrose ( par exemple, après un travail long et infructueux sur une invention, il s'ensuit une contusion accidentelle à la tête, après laquelle N. se développe.

Les émotions positives, même avec de grandes surtensions, ne causent généralement pas de névrose.

Les états névrotiques résultant du processus de la maladie et de la blessure (par exemple, ulcère peptique, hypertension, contusion, etc.), mais non causés par un traumatisme psychique, doivent être distingués de ceux de la névrose.
Une caractéristique commune à tous est qu'il n'y a pas de dommages organiques au cerveau. Les neuros n'ont pas d'âge ni de sexe.
Il est de coutume de sélectionner 3 maladies qui forment le groupe de Neurosis:

En règle générale, la névrose est une maladie curable, mais pas toujours rapidement.
Cours prolongé de névrose, et parfois sa durabilité dépend de moments différents. Une maladie affligée, un traitement retardé, un repos insuffisant, une situation de conflit non résolue sont consolantes et retardent l'évolution de la névrose.

Symptômes cliniques.
Les manifestations cliniques de la névrose sont différentes et dépendent de sa forme.
Cependant, chaque névrose entraîne des troubles mentaux:

  • irritabilité,
  • sautes d'humeur
  • peurs obsessionnelles
  • doute de soi
  • mauvais sommeil, etc.

Donc aussi Désordres des fonctions de divers organes:

  • battement de coeur
  • constipation
  • perte de poids
  • fluctuations de la pression artérielle, etc.

Ces troubles entraînent une baisse temporaire de la performance.
Les neuroses ont longtemps été étudiées expérimentalement (chez les animaux) et en clinique par I. Pavlov et ses étudiants.
Ils ont constaté que la base de la névrose est un changement temporaire de l'activité réflexe conditionnée, qui diffère selon les névroses.
Il y a violation de la force, de la mobilité, de l'équilibre et une modification de l'interaction des systèmes de signalisation.

Le mécanisme de développement de la névrose.
Il existe une surcharge de l'un des processus nerveux (irritable ou inhibiteur) et de la soi-disant collision.
Il a également été prouvé que le rôle de premier plan dans l'apparition, l'évolution et la guérison de N. appartient aux influences sociales et sociales, qui déterminent les principes généraux du traitement. L'influence des caractéristiques de l'activité nerveuse supérieure sur l'apparition, l'évolution et l'issue de N.

Plaintes pour névrose:

  • Transpiration
  • battement de coeur
  • douleurs lancinantes dans le coeur,
  • fluctuations de la pression artérielle
  • dysfonctionnement intestinal,
  • changements métaboliques
  • démangeaisons, urticaire, etc.

Dans certains cas, apparaissant comme une névrose, ces symptômes restent prédominants.
Dans le même temps, ils se manifestent sous la forme de troubles généraux, ou sous la forme d'un dysfonctionnement prédominant d'un organe ou d'un système - cardiovasculaire (névrose cardiovasculaire), organes digestifs, etc., occultant les symptômes névrotiques généraux. De tels cas sont appelés névrose végétative ou névrose de tel ou tel organe.

La prévention.
Tout d’abord, elle est liée à la bonne construction du travail et du repos, l’exercice régulier de sports renforce le système nerveux et le rend plus résistant au stress.

TRAITEMENT DE LA NEUROSE.


Le traitement comprend la psychothérapie, l'auto-entraînement, le repos et le sommeil, l'entraînement physique (sports réguliers, essuyage, douches) et la prise de médicaments toniques et apaisants.
Le meilleur traitement pour la névrose au stade de développement consiste à éliminer le facteur qui a provoqué la maladie. Si ce n'est pas possible, la psychanalyse vient à la rescousse.
Dans le cas d'une névrose «chronique», lorsque l'effet traumatique initial risque même de ne pas être pertinent, encore une fois la psychanalyse, l'hypnose, le traitement médicamenteux (tranquillisants), diverses méthodes de physiothérapie aident.
Il existe une grande variété de méthodes de psychanalyse. Ils devraient être appliqués sur la base de chaque cas individuel. Le traitement d’une même névrose diffère grandement selon le niveau social, culturel et intellectuel du patient. En outre, le sexe et l'âge du patient jouent également un rôle important.

Ainsi, la névrose est un vaste groupe de troubles mentaux, formés de 3 maladies:

Névrose: principaux types, causes, signes et traitement

Malheureusement, en cette période troublée, les symptômes de névrose apparaissent périodiquement chez presque tout le monde. Cette maladie n’est pas associée à une lésion organique de l’activité cérébrale, c’est pourquoi un traitement approprié et le retour à une vie calme sont complètement réversibles. Mais si vous ne prenez aucune mesure pour traiter la névrose, la maladie est lourde de complications.

Quelle est la névrose, comment elle se manifeste et les symptômes de la maladie

La névrose est une maladie mentale (conflictuelle), c'est-à-dire causée par l'influence de circonstances psycho-traumatiques (conflits) qui violent les relations de vie significatives d'un individu. Celles-ci peuvent être des conflits entre des installations internes, ou des conflits avec d'autres, ou des conflits avec la vie quand elle ne répond pas aux attentes.

Les névroses sont des maladies fondamentalement réversibles et fonctionnelles, sans lésions organiques du cerveau. Mais ils suivent souvent un cours prolongé. Cela est moins lié à la situation la plus traumatisante qu’aux particularités du caractère d’une personne, son attitude vis-à-vis de cette situation, le niveau des capacités d’adaptation du corps et le système de défense psychologique.

Augmentation constante de la croissance des troubles névrotiques. Les causes de tous les types de névrose peuvent être l’impact d’une grande quantité d’informations, la nécessité de la traiter en permanence, la nécessité de prendre des décisions responsables nécessitant beaucoup de stress neuropsychique dans le contexte d’une diminution de l’activité physique et, partant, de la diminution des réserves adaptatives.

Comment la névrose se manifeste-t-elle chez une personne en situation de stress? Au début, une réaction névrotique au stress («tension») survient - peur, anxiété, mélancolie, troubles somato-végétatifs (fluctuations de la pression artérielle, sensation de manque d'air, transpiration, palpitations, vertiges, nausées, selles perturbées, diminution ou augmentation de l'appétit, etc.)..

La névrose elle-même fait suite à une réaction névrotique dans des conditions défavorables: neurasthénie (syndrome de fatigue), en fonction de la nature - névroses hystériques ou obsessives-phobiques (syndrome de l'état obsessif), névrose dépressive.

Vous trouverez ci-dessous une description des principaux types de névrose, de leurs caractéristiques et de leurs symptômes.

Types de névrose et leurs caractéristiques générales

La neurasthénie (syndrome de fatigue) est la névrose la plus courante. Dans le tableau clinique, le syndrome asthénique et divers troubles somato-végétatifs viennent en tête. On distingue la neurasthénie hypersthénique et hyposténique. Le type hypersthénique se manifeste par une irritabilité excessive, une instabilité émotionnelle, un épuisement de l’attention, une insomnie, une diminution des performances, une fatigue après un travail mental, un stress constant, des douleurs musculaires. La caractéristique générale d’une névrose hyposténique est la faiblesse, la passivité, la léthargie, une sensation constante de fatigue, la fatigue après un effort minimal et la somnolence. Dans les deux cas, il existe de nombreux troubles somato-végétatifs (maux de tête, transpiration, fluctuations de la pression artérielle, battement de coeur, vertiges, nausée, selles anormales, diminution ou augmentation de l'appétit, etc.) Le plus souvent, les gens sont actifs, responsables, énergiques, entreprennent beaucoup de choses, habitués à mener toutes leurs affaires de bonne foi. Un conflit psychologique survient chez ces personnes lorsqu'elles manquent de force et de capacité pour réaliser leurs aspirations.

Dans les états obsessionnels-phobiques de la névrose obsessionnelle-névrose, les pensées obsessionnelles, les peurs, les idées et les actions, qui reflètent souvent une situation de conflit, apparaissent en premier dans le tableau clinique. Une personne critique les pensées obsessionnelles, mais ne peut s'en débarrasser d'elle-même. Avec un long cours de l'un des principaux types de névrose, un état de désespoir et de confusion se produit. La plupart des personnes atteintes de cette névrose sont élevées dans le cadre de demandes excessives d'adhésion stricte aux interdictions sociales.

Et qu'est-ce qu'une névrose hystérique, quels sont ses symptômes et ses causes? se développe généralement dans des circonstances traumatiques chez des personnes présentant des traits de caractère hystériques prononcés. Ils ont d'abord développé une suggestibilité accrue et la capacité de créer des représentations imaginatives vives. Le conflit psychologique est le plus souvent réduit à la résolution d'un problème: qu'il s'agisse de sortir d'une situation critique en surmontant des conditions de vie difficiles ou au contraire de «tomber dans une maladie». En même temps, une personne est capable de recréer (à un niveau inconscient) les signes extérieurs de toute maladie au sujet de laquelle elle a des idées. Une personne ne prétend pas, elle découvre des signes de maladie en elle-même et essaie de les utiliser dans son propre intérêt, dans la situation qui s'est développée. Les manifestations externes de la névrose hystérique sont très diverses. Les troubles somato-végétatifs peuvent se manifester sous forme de hoquet, de vomissements, d’essoufflement, de toux, de troubles de la déglutition, accompagnés de plaintes de "nodule dans la gorge", etc. Syndromes douloureux possibles imitant diverses maladies des organes internes.

Quels autres symptômes de névrose hystérique apparaissent le plus clairement? Dans cet état, se développent une parésie et une paralysie hystériques, la cécité, le mutisme sourd, un spasme des paupières et autres. Tous les troubles sont de nature fonctionnelle, les signes de dommages organiques au système nerveux ne sont pas détectés. Le comportement des personnes atteintes de névrose hystérique est souvent théâtral, démonstratif. Il y a de violentes réactions affectives, accompagnées de mains qui se tordent, de gémissements, de cris, lui arrachant les cheveux sur la tête. Un autre symptôme de cet état de névrose est une crise hystérique, accompagnée d'un rétrécissement de la conscience et ressemblant à une crise d'épilepsie apparemment convulsive. Lorsqu'une crise hystérique contraste avec une crise d'épilepsie, il n'y a jamais de blessure grave, de morsure de la langue, de miction involontaire, d'oubli complet; ne se produit pas de crise d'amnésie. Une telle saisie ne se produit jamais en l'absence du public et en l'absence d'attention indue passe rapidement.

Les névroses prolongées pendant des années deviennent le sens de la vie humaine: se développe le développement névrotique de la personnalité.

Maintenant que vous savez ce qu'est une névrose, et ci-dessous, familiarisez-vous avec les principales méthodes de traitement de cette maladie.

Comment traiter la maladie de névrose

Après avoir identifié des signes de névrose, le traitement doit commencer immédiatement. Dans le traitement des affections neurologiques, il est très important d'améliorer l'environnement de la personne et, si possible, d'éliminer la situation stressante. La psychothérapie est la principale méthode de traitement qui donne un effet thérapeutique durable. Il est important de travailler non seulement avec une personne souffrant de névrose, mais également avec son environnement familial. Après tout, une famille est un système dans lequel tout est interconnecté. Un composant du système change - tout change. La psychothérapie peut être individuelle ou en groupe. Les méthodes les plus efficaces visent à corriger la structure de la personnalité et son système de relations.

Mais, malheureusement, très peu de personnes atteintes de névrose sont disposées à travailler sur elles-mêmes, à changer quelque chose. Par conséquent, les médicaments sont largement utilisés. Ils ne résolvent pas les problèmes, mais sont uniquement conçus pour atténuer la netteté de la réaction émotionnelle face à une situation traumatique. Après eux, cela devient plus facile pour l’âme - pour un temps. Dans ce cas, il est peut-être intéressant de regarder le conflit (à l’intérieur de vous-même, avec les autres ou avec la vie) sous un angle différent et finalement de le résoudre.

Une autre recommandation sur la façon de traiter une névrose consiste à observer le schéma correct, une alternance raisonnable de travail et de repos. De plus, vous avez besoin de suffisamment de temps pour rester à l’air frais, pour bien dormir. Exercices modérés utiles, thérapie physique, bains, bains au pin, au bromure et autres; yoga, danse, développement de leurs passe-temps. Des méthodes de traitement spa et physiothérapeutiques sont appliquées (réflexothérapie, photothérapie, sommeil électrolytique, thérapie SCENAR, thérapie BOS).

Qu'est-ce que la névrose et quels sont les types les plus graves de cette maladie?

Les névroses sont des types de psychogénicité. Ces troubles du système nerveux résultent d'une surcharge mentale.

Par rapport aux autres maladies nerveuses, une personne peut se débarrasser complètement de la névrose sans changer de personnalité. Le patient est conscient qu'il est malade et demande l'aide d'un psychiatre. Dans d'autres maladies mentales, le patient peut ne pas savoir qu'il souffre d'anomalie, voire même le nier.

La médecine est connue pour 4 formes de cette maladie:

  • neurasthénie (syndrome asthéno-névrotique);
  • névrose obsessionnelle-phobique (névrose obsessionnelle);
  • névrose hystérique;
  • névrose mixte.

Contenu:

Neurasthénie (syndrome asthéno-névrotique)

Le premier à parler de neurasthénie fut un médecin américain, G. Beard, en 1880.

Symptômes de la neurasthénie

Les principaux signes de cette violation sont:

Une fatigue mentale constante est accompagnée d'une excitabilité émotionnelle excessive.

Généralement, les patients avec ce diagnostic se caractérisent par les symptômes suivants:

  • pleurer sans raison;
  • rire incontrôlable;
  • la capacité raffinée de maîtriser de nouvelles connaissances;
  • problèmes de concentration;
  • impatience
  • perte rapide d'attention;
  • sommeil médiocre ou superficiel (souvent insomnie complète);
  • fatigue augmentant au réveil;
  • irritabilité mentale accrue;
  • l'hypéréesthésie polysensorielle;
  • facteurs d'irritation:
    • contact avec vos propres vêtements;
    • porte qui craque;
    • bruissement de feuilles de papier;
    • divers sons.
  • sensations de picotement;
  • engourdissement dans les membres;
  • troubles visuels (points, toiles d'araignées ou cercles lumineux devant les yeux);
  • des vertiges;
  • la tachycardie;
  • incertitude lors de la marche;
  • bourdonnement dans les oreilles;
  • étouffement;
  • marées de chaleur et de froid;
  • mal de tête

Causes du syndrome asthéno-névrotique

La cause principale du syndrome asthéno-névrotique est considérée comme une surcharge mentale. En règle générale, après le traitement nécessaire, le patient est complètement rétabli.

Par rapport à la fatigue habituelle, qui survient après le repos, vous pouvez vous débarrasser de la neurasthénie uniquement après un traitement spécial.

Formes de neurasthénie

Selon les manifestations mentales, il existe plusieurs formes (stades) de neurasthénie:

  • Simple (neurasthénie hypersthénique): dont les symptômes ont été mentionnés ci-dessus;
  • Anxieux (faiblesse irritable): une anxiété accrue s'ajoute à tous les symptômes courants de la névrose;
  • Neurasthénie hyposténique, caractérisée par des sensations désagréables sous le couvert de troubles neuro-végétatifs. Les symptômes classiques de cette forme sont:
    • picotements dans les membres;
    • engourdissement des jambes et des bras.

Cette dernière forme de neurasthénie se développe longtemps et est plus difficile à guérir.

Diagnostic du syndrome asthéno-névrotique

Lors du diagnostic de cette maladie, le syndrome pseudo-névrotique est considéré comme un symptôme important, à l’origine de nombreux troubles mentaux ou affectant le fonctionnement du système nerveux:

  • la schizophrénie;
  • athérosclérose cérébrale;
  • sclérose en plaques;
  • tumeurs cérébrales;
  • intoxication au plomb ou au monoxyde de carbone;
  • hépatite toxique.

Traitement de la neurasthénie

Les mesures les plus importantes pour traiter cette maladie sont les suivantes:

  • La distribution judicieuse des vacances;
  • Restaurer la qualité du sommeil avec un traitement médicamenteux:
    • médicaments hypnotiques;
    • les sédatifs (méprobamate);
    • tranquillisants faibles (lévomépromazine).
  • Élimination de l'asthénie à l'aide de préparations toniques:
    • le méclofénoxate;
    • la lécithine;
    • phosphobion;
    • vitamines B1, Dans6, Dans12.
  • Élimination des maux de tête en utilisant de telles mesures:
    • repos actif;
    • psychothérapie;
    • se reposer dans un sanatorium;
    • massage
    • les bains;
    • gymnastique;
    • consommation de sulfate de magnésium.

Névrose obsessionnelle-phobique (névrose obsessionnelle)

Cette forme de névrose est également appelée psychasthénie, caractérisée par des symptômes très douloureux pour le patient.

Les causes de la psychasthénie

Le mécanisme d'apparition de cette maladie est associé à l'apparition dans l'imaginaire du patient d'images effrayantes (qu'il craint). Lorsque le patient commence à lutter avec sa peur et sa phobie, la psychasthénie apparaît.

La psychasthénie se développe dans le contexte de telles expériences:

  • anxiété;
  • des doutes;
  • manque de fiabilité;
  • la peur

Signes de névrose obsessionnelle-phobique

Le syndrome psychasthénique (obsessionnel-phobique) peut également être observé dans les cas suivants:

  • psychopathie psychasthénique;
  • paralysie progressive générale;
  • mélancolie involutive;
  • athérosclérose cérébrale.

Les symptômes obsessionnels peuvent être de plusieurs types:

  • idées obsessionnelles;
  • les rituels;
  • les phobies;
  • souvenirs intrusifs.

En règle générale, les capacités intellectuelles suivantes ne sont pas affectées par la psychasthénie:

Malheureusement, le syndrome obsessionnel-phobique affecte négativement ces capacités:

  • fond émotionnel;
  • efficacité du travail;
  • sera.

Cela est dû au fait que le patient est aux prises avec la maladie. Cette maladie s'appelle également la folie consciente.

Traitement de psychasthénie

Le type de traitement pour le syndrome obsessionnel-phobique dépend du patient et de la gravité du cas.

La méthode de traitement principale est la thérapie psychotrope, antidépressive, sédative, tonique et anxiolytique, basée sur les médicaments suivants:

  • Anxiolytiques:
    • l'hydroxyzine;
    • Librium;
    • Tranksen.
  • Tranquillisants:
    • le diazépam;
    • thioridazine.
  • Neuroleptiques:
    • la chlorpromazine;
    • lévomépromazine.

La psychothérapie nécessite beaucoup de patience.

Névrose hystérique

Cette maladie est connue de l'homme depuis l'Antiquité. La première dans le monde scientifique sur la névrose hystérique a commencé à parler de J. Babinski (I. Babinski) et de J. M. Charcot (J. M. Charcot).

Les Grecs anciens pensaient même que le mécanisme de l'hystérie était associé à un trouble de l'utérus.

Causes de la névrose hystérique

Les causes de l'hystérie peuvent être:

  • le désir du patient de concentrer l'attention des autres sur lui-même;
  • une querelle;
  • contestation;
  • conflit.

Signes d'hystérie

La névrose hystérique est caractérisée par des manifestations polymorphes, caractérisées par de tels signes:

  • des troubles similaires à certains troubles somatiques et neurologiques;
  • perturbation de la conscience;
  • crises hystériques.

Les crises hystériques peuvent survenir dans diverses situations stressantes. Bien qu'elles ressemblent beaucoup aux crises d'épilepsie, elles diffèrent à bien des égards avec les manifestations observées dans l'épilepsie.

Une crise d'hystérie se caractérise généralement par les phases suivantes:

  • le patient crie (cri spécifique);
  • tombe sur le sol, choisissant un endroit pour ne pas se blesser en tombant;
  • entre dans un état de contraction tonique avec une forte courbure du dos, la tête penchée en arrière (posture convulsive - opisthotonus) ou avec une posture forcée avec le corps penché en avant en raison de la contraction tétanique des fléchisseurs (posture convulsive - emprostotonus).

L'attaque peut durer de quelques minutes à plusieurs heures.

Dans l'hystérie, le patient n'a pas les mêmes problèmes de conscience que l'épilepsie (la conscience est affectée à plus petite échelle).

Chez un patient présentant une névrose hystérique, la contracture tonique n'est pas remplacée par des bronches cloniques comme dans l'épilepsie. Pendant l'attaque, le patient n'excrète pas d'urine et ne se mord pas la langue.

Habituellement, le patient réagit à la douleur, ainsi la durée de l'attaque diminue. Cela est dû au fait qu'en raison de la douleur, le corps se concentre sur l'élimination de la source d'inconfort.

Les pupilles oculaires réagissent à la lumière.

Après l'attaque, la patiente se souvient d'une image partielle de la situation pendant celle-ci.

Les troubles de la conscience dans l'hystérie sont similaires aux états crépusculaires. Par conséquent, le patient ne rappelle que partiellement les événements qui se sont produits pendant l'attaque.

Certains troubles associés à l'hystérie peuvent stimuler de tels troubles neurologiques:

  • troubles de la sensibilité;
  • hémiplégie hystérique;
  • paraplégie.

Le mutisme hystérique est caractérisé par le fait que le patient commence à gesticuler au lieu du discours habituel.

Certains patients peuvent se plaindre de tels signes au cours de la névrose hystérique:

  • cécité hystérique: le patient se plaint de cécité lors d'une attaque;
  • surdité hystérique: comme avec la cécité.

En règle générale, il est possible de ramener le patient à un état normal si vous indiquez l’utilisation de ces récepteurs (yeux et oreilles).

De telles manifestations sont généralement observées chez les patients présentant un développement mental insuffisant. Avec eux, le patient espère recevoir de la compassion et d’autres avantages.

Traitement de la névrose hystérique

Le traitement de la maladie consiste en une psychothérapie individuelle accompagnée d'hypnose, de phrases simples ou de stimuli douloureux (injections d'eau distillée sous la peau).

Il n'est pas recommandé d'accorder une attention particulière au patient pendant l'attaque afin d'éviter son extension. Néanmoins, le patient doit être observé et traité avec calme, douceur et compréhension.

Névrose mixte

Ces types de névrose sont caractérisés par une déficience motrice, ainsi que par le syndrome de Tourette (maladie des tiques) ou le bégaiement (logonévrose).

Voir aussi:

Des recherches scientifiques ont prouvé que la moitié des cas (50%) de cancer de la prostate, cancer du sein...

Chaque personne a besoin de se reposer, alors qu'elle doit utiliser différents types de loisirs. Le type principal de renouvellement...

L'angine de poitrine est de différents types: non spécifique; catarrhale, folliculaire, lacunaire. Les signes cliniques dépendent des manifestations du processus inflammatoire.

Qu'est-ce que la rhinite? La rhinite ou rhinite est une inflammation de la muqueuse nasale. Quand on parle de...

Parmi les maladies des organes génitaux chez les hommes sont les malformations (congénitales), les maladies inflammatoires et néoplasiques, et...

Les maladies sexuellement transmissibles sont des maladies infectieuses transmises d'un patient infecté à une personne en bonne santé par le biais de rapports sexuels…

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie