Parfois, les enfants de la classe ne vont pas du tout à l'école, mais dans la rue - pas du tout avant la promenade. Ils peuvent sembler déchaînés, tendus, insatisfaits, extrêmement lents, incapables de mettre deux mots ensemble dans des situations simples.
Une couleur additionnelle à l’image intitulée «Échec de la floraison» peut être ajoutée par les ongles mordus, les mains égratignées et autres traces de soulagement de la tension accumulée. Parfois même un parent intelligent, après un certain nombre de conversations bien tenues, lâche les nerfs et se détend: «Quel genre de personne êtes-vous? Combien pouvez-vous? Tous les gens sont comme les gens et vous... ".
Mais nous voulons vous mettre en garde contre les réprimandes injustes. Les enfants se sont retrouvés dans une situation difficile! La névrose touche 50% des personnes à différentes périodes de la vie et ces névroses font souvent leurs débuts à l'adolescence.

La névrose est une maladie qui se produit sur fond de tension émotionnelle et qui se manifeste sous la forme de:

  1. Comportement "inadéquat" dans certaines des formes présentées:
    • évitement prononcé de l'attention des autres et crainte d'une telle attention en raison de la crainte de «dire des bêtises» ou de paraître étranges en raison de signes d'excitation;
    • éviter les lieux de visite difficiles à quitter rapidement (salle de classe, théâtre, transport, fauteuil de dentiste, etc.) et créer des tensions dans de telles situations;
    • actions et rituels obsessionnels ⎯ mordre les ongles, arracher les cheveux, nombreux contrôles et exécutions monotones même ou un nombre impair de fois ou «jusqu'à ce qu'il semble que tout va bien», etc.
    • le souci de leur santé et leur légitime défense excessive.

  2. Symptômes corporels:
    • dystonie végétative ⎯ palpitations, sensation de manque d'air, vertiges, transpiration, etc.
    • fatigue, fatigue, faiblesse irritable, etc.

Il existe différentes formes de névrose. Le développement d'une forme particulière de névrose dépend des caractéristiques de la personnalité de l'adolescent et de la signification des événements psycho-traumatiques existants pour lui.

Voici comment se sentent les enfants atteints de névrose:

  • Alina, 15 ans (phobie sociale): «Aller à l'école est un supplice pour moi. En classe, je me sens tendue, mes mains tremblent et mon cou est engourdi. J'ai peur qu'ils me demandent et toute la classe voit que je suis une sorte de malade mental étrange. J'ai peur que ma tête commence à trembler sous l'effet de la tension, que je cesse de me contrôler. Je rougis aussi, en sueur, je dois esquiver tout le temps pour que personne ne voie mes mains rouges et mouillées. Je me déteste dans de tels états! En venant de l'école, je pleure tout le temps. "
  • Marina, 14 ans (attaques de panique): «J'ai peur de prendre le métro, j'ai peur de m'asseoir dans la salle de classe, j'ai peur de situations difficiles à sortir tout de suite. Mon cœur commence à battre, mes mains deviennent engourdies, je suffoque. J'ai peur que quelque chose m'arrive, que je tombe, que je perde conscience, que je sois aussi étrange dans ce cas. J'ai peur de perdre le contrôle de moi-même. "
  • Pavel, 14 ans (trouble obsessionnel-compulsif, TOC): «Je déteste ma vie, je déteste faire les devoirs. J'ai peur de manquer quelque chose d'important, de faire mes devoirs ou de vivre ma journée, et je dois donc répéter à plusieurs reprises les informations dans ma tête jusqu'à ce que je sente que j'ai déjà tout compris. Cela prend beaucoup de temps, j'en ai marre et je me fâche. Lors de l'ouverture du didacticiel, je dois m'assurer que je n'ai pas écrasé la page, sinon je dois le caresser plusieurs fois par la suite. Parfois, je ne remarque pas comment je tire mes cheveux de tout. Et ce n'est pas tout... ".
  • Larisa, 13 ans (phobie sociale): «J'ai honte et je ne sais pas ce qui peut m'aider. J'ai peur des situations dans lesquelles vous ne pouvez pas sortir rapidement. Dans la classe, dans les transports, je commence à vouloir aller aux toilettes, j'ai peur de ne pas le supporter, je vais perdre le contrôle et tout va se passer pour tout le monde. Je suis tendue tout le temps, je transpire de tension, je suis mal à l'aise de marcher avec des cercles sous les bras. Je mets des serviettes pour qu'elles ne soient pas visibles. Je suis assis en classe et décompte les minutes. Le plus proche de la fin, le plus facile. Avant l’école, j’allais souvent aux toilettes pour espérer ne pas aller à l’école, mais cela n’aide en rien. Les parents qui voient cela se fâchent contre moi. Je me sens anormal. Je ne peux en parler à personne.

Conditions préalables à l'émergence d'un stress psycho-émotionnel et à la formation de névrose chez les adolescents dans la société moderne:

  1. L'adolescence est caractérisée par de puissants changements hormonaux qui se manifestent dans la sphère psychologique sous la forme d'une anxiété accrue, d'une irritabilité ou d'une tendance à l'humeur mélancolique, et dans la sphère physique de symptômes de dystonie végéto-vasculaire (VVD).
  2. À l'adolescence, un ensemble de valeurs et d'objectifs personnels sont formés, conçus pour devenir un pilier de la vie future. Mais, malheureusement, dans la société moderne, la formation d'une personnalité est forcée dans des conditions d'incohérence, de dualité et d'incohérence de l'idéologie de valeur présentée. Un exemple comique de ceci: «Bien sûr, vous devez avoir votre propre opinion, et maintenant je vais vous en parler!» Cela conduit à des conflits internes et externes et, en conséquence, à des troubles émotionnels et souvent à des symptômes de l'IRR.
  3. La société moderne a un niveau d'intolérance élevé. Il existe un pourcentage élevé de personnes souffrant d'anxiété, d'irritabilité, de dépression dues à un déséquilibre, au désordre de leur vie ou à des maladies émotionnelles non traitées, ce qui conduit à un état d'intolérance. Les adolescents, respectivement, sont facilement récompensés par les adultes avec des définitions péjoratives, ce qui contribue à l’émergence de conflits interpersonnels et à la formation d’une estime de soi vulnérable des enfants. En outre, dans une telle atmosphère, face à des adultes mécontents et anxieux, les adolescents lisent les informations sous-jacentes selon lesquelles le monde est dangereux. Et le résultat est encore ⎯ des troubles émotionnels et des symptômes de l'IRR.
  4. Les enfants passent de plus en plus de temps derrière les gadgets, marchent moins et communiquent. C’est d’une part une condition préalable au VSD (les émotions ne se traduisent pas par une activité physique suffisante, un déséquilibre du système nerveux autonome apparaît), et d’autre part, une pratique de communication insuffisante, ce qui a pour effet que la communication ordinaire avec des pairs dans la vie réelle commence à poser problème.

Trois formes courantes de formation de névrose chez les adolescents sur fond de stress émotionnel et de symptômes du TRI:

  1. Une tension émotionnelle peut manifester des symptômes de VSD: tension dans les muscles, tremblements dans le corps, vertiges, nodule, gorge, respiration lente, transpiration, selles fréquentes, besoin urgent d'uriner et autres symptômes. Si, dans ce contexte, l'enfant craint pour sa santé, il subira des ATTAQUES DE PANIQUE ou une NEUROSE IPOCHONDRIQUE. Si l'enfant commence à s'inquiéter de son apparence, il aura une SOCIHOBIE.
  2. Vivre dans des conditions de conflits interpersonnels ou intrapersonnels chroniques, pour lesquels les adolescents n'ont pas de solution, peut conduire à ce que la psyché trouve le moyen de se calmer, en réalisant des actions qui lui soient compréhensibles. C'est ce qu'on appelle une activité déplacée: dans une situation désespérée, une personne peut commencer à effectuer une action compréhensible pour elle, mais sans rapport avec la situation actuelle. De cette manière, des obsessions et divers rituels sont formés, c’est-à-dire, TROUBLES OBSCIEUX-COMPULSIFS ou TOC.
  3. L'épuisement du système nerveux dans le contexte du stress psycho-émotionnel se manifeste par les symptômes du TRI et de la faiblesse irritable, de la fatigue, des maux de tête, des troubles du sommeil. Il y a une sensibilité accrue à la lumière vive et aux sons forts. C’est ainsi que se forme la névrose non esthétique.

Comment aider un adolescent?

  • Affecter le fond de la formation de la névrose. Il est important que l’hygiène de la vie de l’enfant soit respectée: après le stress, l’enfant a la possibilité de se rétablir, de dormir et de manger suffisamment, d’avoir suffisamment d’activité physique pour que le temps passé derrière les gadgets soit limité. Il est important que l'enfant grandisse dans un environnement pacifique, au moins dans la famille. Il est important d'être cohérent dans l'offre et la démonstration de bonnes valeurs, pour être tolérant. Il n'y a pas de chemin à parcourir, mais il sera très utile que les parents équilibrent leur vie et résolvent leurs problèmes afin d'être satisfaits de leur vie. Nous espérons que la santé de votre enfant pourra devenir un motif valable pour vous allouer du temps et d’autres ressources afin de résoudre des problèmes de votre humeur.
  • Contactez un spécialiste pour résoudre la névrose chez un enfant. Avec nous, vous pouvez obtenir de l’aide sous forme de consultations individuelles et un programme de groupe a été mis au point spécialement pour les adolescents. Parlez donc de l'aide reçue dans notre centre.

Outre la névrose, d'autres troubles du niveau névrotique peuvent également être observés à l'adolescence: autres troubles émotionnels et troubles de l'adaptation et décompensation des caractéristiques de la personnalité sous la forme de divers comportements psychopathiques.

Névrose chez les adolescents

La névrose chez l'adolescent est une maladie psychogène peu profonde et complètement réversible, à la base de troubles de l'activité nerveuse supérieure, se manifestant par des troubles affectifs (changements d'humeur, peurs, anxiété, dépression, etc.).

La prévalence de la névrose chez les adolescents est difficile à déterminer car tous les parents ne font pas appel à des spécialistes. Parmi les adolescents observés dans des dispensaires neuropsychiatriques, 15% souffrent de névrose. Le nombre d'enfants atteints de troubles névrotiques augmente chaque année.

Causes et caractéristiques de la névrose chez l'adolescent

La formation de névroses chez les adolescents se produit en présence de certains facteurs psychologiques et physiologiques (type de système nerveux). Beaucoup d'enfants ont des névroses dans la petite enfance sous la forme de troubles du comportement (caprices, agressivité, hyperactivité, obstination, peurs, etc.).

Pour l’émergence de la névrose à l’ère moderne, toutes les conditions sont réunies. Le nombre de familles monoparentales a augmenté et les adolescents vivent le stress de divorcer de leurs parents et de vivre avec leur beau-père ou leur belle-mère. La charge de travail des études a considérablement augmenté, ce qui exacerbe également le stress psycho-émotionnel, dont l'excès n'est pas capable de transférer le corps de chaque adolescent.

La névrose de l'adolescence (12-16 ans) est déclenchée et entretenue par la tempête hormonale dans le corps: la dépression et les changements d'humeur sont des compagnons constants de cet âge.

Les névroses adolescentes sont divisées en général et systémique.

Les plus communs incluent:

  • névrose obsessionnelle;
  • asthénique;
  • névrose de peur;
  • déprimé;
  • névroses hystériques et autres.

Et les principales névroses systémiques ou monosymptomatiques sont considérées comme un bégaiement névrotique, des actions habituelles, des tics névrotiques, etc.

Les facteurs provoquant le développement de troubles neuropsychiatriques chez les enfants comprennent:

  • génétique: traits de personnalité d'un adolescent et traits de caractère (hystérie, instabilité émotionnelle);
  • Cérébro-organique: dysfonctionnements cérébraux minimes causés par la pathologie de la grossesse et de l'accouchement;
  • psychosocial: relations tendues dans la famille, mauvaise éducation, stress, famille incomplète, alcoolisme des parents, etc.
  • Système d'éducation incorrect: pour des raisons ambitieuses, les parents chargent souvent les enfants de classes supplémentaires insupportables.

Les relations parent-adolescent sont cruciales. Il faut être attentif à l'enfant, l'aimer, mais ne pas le "lier" à lui-même: il doit avoir son propre cercle d'amis. Il faut toujours avoir le temps d'écouter l'enfant et, si nécessaire, de le soutenir.

La critique constante et la comparaison avec d'autres enfants (pas en faveur de l'enfant) vont provoquer la négativité et la protestation de l'adolescent. Une telle tactique d'éducation est vouée à l'échec. Chaque enfant a son propre tempérament et ses propres traits de personnalité. Les parents ont pour tâche de s’adapter aux exigences de la vie.

Crise des adolescents

La crise psychologique à l'adolescence est la plus aiguë. Ce n’est pas pour rien qu’ils l’appellent «la phase négative de la puberté». Il se caractérise par un déclin des performances académiques, une discordance du monde intérieur de l'individu, un changement d'intérêts et des critiques. L'adolescent est activement engagé dans l'introspection, sa connaissance de ses propres expériences. Beaucoup commencent à tenir un journal.

Le symptôme de la crise adolescente est aussi le négativisme: il y a de l'hostilité, un penchant pour l'inconduite et les querelles, un désir de solitude. L'harmonie entre droits et responsabilités se forme très péniblement. Le négativisme est particulièrement prononcé chez les jeunes hommes.

Ils luttent pour la permissivité, appelant cela la liberté. Mais le style directif dans les relations avec un adolescent est inacceptable. Vous devez communiquer patiemment, négocier les règles de comportement. Un adolescent doit être compris, respecté en tant que personne, non pas humilié et «lire la moralité».

Les relations entre pairs sont plus importantes pour les adolescents que pour les adultes. Un adolescent est séparé de sa famille. Souvent, les adolescents forment des groupes, des sociétés aux intérêts communs dont les valeurs diffèrent de celles des adultes s’y opposent. Avec cela, ils créent un sentiment d'indépendance.

Des valeurs différentes mènent à des désaccords inévitables avec les adultes: coiffures, style de vêtements, réussite scolaire, temps libre. Néanmoins, les valeurs et les aspects principaux de la vie sociale et les attitudes à leur égard sont hérités des parents. Et avec les pairs, les problèmes momentanés sont résolus.

Les adolescents essaient de montrer leur «âge adulte» dans une relation amoureuse avec des membres du sexe opposé: sympathie, rencontres amoureuses. Dans la fantaisie, ils essaient de créer un idéal d'amour, écrivent des poèmes. Montrez de l’intérêt pour les besoins de l’enfant sans humiliation ni critique excessive.

Le contrôle autoritaire, les interdictions et la manipulation de l'enfant auront un effet paradoxal: soit une faible estime de soi, soit un comportement socialement inacceptable. Mais la non-ingérence des parents et l’affaiblissement de leur contrôle sont source de dangers quand un adolescent est laissé à lui-même, qui prend des décisions et choisit des entreprises.

L'adolescence est caractérisée par des explosions émotionnelles, des expériences orageuses; presque tous ont des idées suicidaires. Les phobies sociales sont prédominantes. Une grande importance est attachée à l'évaluation de leur apparence, ses inconvénients. L’anxiété conduit parfois à l’isolement, à la peur des espaces clos et ouverts.

Peur du ridicule, sensibilité accrue, sautes d’humeur - troubles émotionnels, plus caractéristiques des filles.

Types de névrose adolescente et leurs symptômes

La nature des manifestations de la névrose chez les adolescents peut être physiologique et psychologique.

  • maux de tête et vertiges (dus à des spasmes vasculaires cérébraux);
  • troubles du sommeil (insomnie, cauchemars, sommeil intermittent);
  • modifications de l'appétit (jusqu'à l'anorexie névrotique ou, au contraire, la boulimie);
  • faiblesse musculaire, fatigue;
  • crampes et tics nerveux;
  • toux névrotique;
  • douleurs dans le coeur et l'estomac.

Symptômes psychologiques de la névrose:

  • sautes d'humeur fréquentes, irritabilité;
  • légère vulnérabilité, vulnérabilité accrue, grande sensibilité;
  • réactions hystériques;
  • tendance à la dépression;
  • phobies diverses (peurs).

Selon les manifestations cliniques, la combinaison des symptômes, chez les adolescents, on distingue ces types de névroses:

  1. Névrose hystérique, dont la manifestation sont des crises fréquentes avec des sanglots. Une paralysie hystérique des membres, une perte de voix, des vomissements, des évanouissements, des manifestations pseudo-algiques (plaintes de douleur en l'absence d'une lésion organique) et d'autres peuvent être observés.
  2. Névrose asthénique, dont les symptômes sont une faiblesse générale, une fatigue, des troubles du sommeil, des manifestations de TRI chez un adolescent.
  3. Névrose dépressive avec désir de solitude, humeur dépressive. Son développement est souvent associé à une situation stressante: divorce des parents, décès d'un être cher, orphelin et rôle de Cendrillon. Une telle névrose peut également se produire si un adolescent a un handicap physique. Mauvais mimétisme, expression de visage triste, discours calme, larmoiement, manque d'appétit et de sommeil, manque d'estime de soi, faible performance scolaire - portrait d'un adolescent atteint de névrose dépressive.
  4. Névrose de trouble obsessionnel-compulsif, se manifestant par des tics, des spasmes musculaires, des convulsions. Chez certains adolescents, la névrose peut se manifester par un désir obsessionnel de prononcer des mots indécents. Le désir obsessionnel névrotique peut être dangereux (par exemple, un enfant peut vouloir sauter d'un balcon).
  5. Névrose phobique caractérisée par diverses peurs (solitude, mort, obscurité et autres). La peur peut prendre la forme d'une attaque, surtout au coucher, accompagnée d'anxiété, de pensées et d'idées obsessionnelles. Il peut également s'agir d'une crainte d'une réponse verbale lors d'une leçon ou d'une crainte de parler à un public.
  6. La névrose hypocondriaque se manifeste par des craintes excessives et des craintes déraisonnables d’infection ou par la survenue de diverses maladies.

Traitement ou réhabilitation de la névrose chez l'adolescent

Le traitement de la névrose chez les adolescents impliqués:

  • neurologue pédiatrique: mène une enquête auprès d'un adolescent pour clarifier le diagnostic, si nécessaire, prescrire des sédatifs ou d'autres médicaments;
  • psychologue pour enfants: aide un adolescent à faire face aux complexes, et les parents à trouver la bonne tactique et la bonne approche pour l'adolescent, créent le climat familial amical nécessaire psychologiquement;
  • Psychothérapeute: en cas de trouble obsessionnel-compulsif, il anime des séances de thérapie par l'hypnose.

Les psychiatres, les réflexologues et les endocrinologues peuvent également participer au traitement. Un traitement complet opportun et bien choisi, choisi individuellement et de manière appropriée, offre la possibilité de débarrasser complètement l'adolescent de la névrose.

Prévention

Le rôle principal pour assurer la santé psychologique et prévenir le développement de la névrose chez les adolescents appartient aux parents.

Il est important de suivre ces règles:

  1. Une stricte adhésion au régime quotidien aidera à normaliser les fonctions du système nerveux instable.
  2. Il est nécessaire de surveiller les charges de l'enfant et de réduire l'apparition de symptômes de surcharge.
  3. Un effort physique réalisable aidera à réduire le stress psychologique.
  4. Dans le cas de problèmes psychologiques dans la famille devrait avoir recours à l'aide d'un psychologue.
  5. Dans des situations stressantes, il est nécessaire de donner à l'enfant les conseils d'un psychologue pour enfants.
  6. Si un adolescent est soumis à un stress psychologique, il est nécessaire d'utiliser des outils de relaxation disponibles à la maison (lampe à parfum aux huiles essentielles apaisantes sur l'avis d'un neurologue, bains de pin, exercices de respiration, prise de décoctions d'herbes apaisantes, etc.).

Résumé pour les parents

La névrose chez l'adolescent est plus facile à prévenir qu'à s'en débarrasser. Le traitement de la névrose jusqu'à la guérison complète est possible avec un contact opportun pour obtenir l'aide de spécialistes et la mise en œuvre par le patient de toutes les recommandations.

La prévention de la névrose chez l'adolescent dépend en grande partie de l'éducation appropriée, des relations familiales. Il est important d'apprendre aux enfants à surmonter les difficultés de la vie, à endurcir mentalement un enfant au caractère anxieux et méfiant, à s'intéresser à ses problèmes et à ses intérêts.

État TRK "Crimée", le programme "L'alphabet de la santé", le numéro de "Névrose chez les adolescents":

Névrose chez les adolescents: caractéristiques de l'évolution et du traitement de la pathologie

La névrose chez l'adolescent est un processus pathologique qui survient lors d'une réaction active à une situation stressante. Le processus pathologique est caractérisé par des symptômes sévères, dans le cas desquels il est recommandé de prescrire un traitement approprié avec l'utilisation de médicaments.

Causes de la maladie

Les névroses chez les enfants et les adolescents se développent sur le fond de l'influence de divers facteurs provoquants. La survenue d'une pathologie est observée le plus souvent en conflit avec les parents. Les enfants à risque vivent dans une situation familiale défavorable.

Le principal problème est que l'adolescent ne peut pas percevoir pleinement les situations de la vie observées dans la société. Si un enfant perd un de ses proches parents, une névrose se déclare. Le processus pathologique se développe chez les patients avec l'apparition du deuxième enfant de la famille. Les névroses apparaissent au premier amour.

Les névroses chez les adolescents surviennent lors de surmenage nerveux et de situations stressantes. Il est donc recommandé de les exclure de la vie de l'enfant.

Symptômes de la maladie

Lorsque la névrose apparaît chez les adolescents, les symptômes correspondants sont observés. Le patient se plaint de maux de tête sans aucune raison. Le processus pathologique est accompagné de vertiges. Les patients peuvent parler de la douleur au cœur ou à l'abdomen. Pendant la période de névrose, il y a des problèmes de sommeil et le patient se réveille souvent.

Les névroses chez les adolescents sont accompagnées d'une irritabilité constante. Les patients parlent de l'apparence de faiblesse et de fatigue excessive, même lorsqu'ils font des choses habituelles.

Un enfant ne peut pas faire la même chose pendant longtemps. Lorsque les enfants tombent malades, ils ont des problèmes de scolarisation car ils ne peuvent pas suivre le programme standard. Les adolescents ne sont pas sûrs de leurs propres capacités. La plupart des patients ont une faible estime de soi.

Au cours du processus pathologique, le patient devient pleurnichard. Les patients voient une panique. Lorsqu'un enfant est malade, il peut refuser de manger. Les névroses chez les adolescents sont accompagnées d'un état dépressif. La pathologie est accompagnée d'une pression artérielle élevée. Lorsque la maladie peut faire varier le pouls.

Les névroses sont caractérisées par la présence de symptômes prononcés, dans le cas desquels il est recommandé au patient de consulter un médecin. Seul un spécialiste après des mesures de diagnostic appropriées peut prescrire le traitement approprié.

Caractéristiques du traitement

Le traitement de la névrose chez les adolescents consiste à utiliser des médicaments qui aident à éliminer les symptômes désagréables de la maladie et à combattre les causes de son apparition.

Si la maladie est accompagnée d'insomnie, on prend alors du valérian P. Le médicament se caractérise par un effet apaisant sur le système nerveux. Le traitement de la névrose chez les adolescents est administré le soir avant le coucher.

Le composant principal de la drogue est la drogue de valériane. Le médicament doit être pris 2 à 3 fois par jour. Une seule dose du médicament va de 2 à 3 comprimés.

Si un adolescent atteint de névrose est impuissant et que son humeur se dégrade, il est recommandé de prendre Levzeyu P. Le médicament est développé sur la base de levzey en forme de carthame. Cette plante est utilisée pour lutter contre les situations stressantes, la surcharge physique et psycho-émotionnelle.

Le médicament se caractérise par la présence d'un effet stimulant et tonique. Le traitement de la névrose chez les adolescents est effectué avec l'utilisation du médicament en raison de la présence d'une action adaptogène. Le médicament est autorisé aux patients âgés de plus de 12 ans.

La production de médicaments est réalisée sous forme de comprimés à prendre avec les repas. Avec la maladie, une dose unique du médicament est de 2-3 comprimés.

Pour soutenir la santé mentale du patient a recommandé l'utilisation de médicaments à base de plantes. En cas de névrose chez un adolescent, on lui prescrit une agripaume P. Le médicament se caractérise par la présence de propriétés sédatives. Lors de son utilisation, on observe un ralentissement du rythme des contractions cardiaques, ainsi qu'une diminution de la pression artérielle.

Dans la névrose de l'adolescence, l'utilisation de Neuro-Vita est recommandée. Le médicament est développé sur la base de la valériane, motherwort, cyanose de bleu, mélisse.

Avec l'aide du médicament, il est prévu pour lutter contre les troubles du sommeil et les états dépressifs. Le médicament est recommandé pour les adolescents de plus de 12 ans. Buvez des pilules pendant les repas pour 1-2 pièces. Les patients ont recommandé trois fois le médicament.

Pendant la période de névrose chez l'adolescent, il est recommandé de recourir à la psychothérapie et à la formation autogène. Avant le traitement, le psychothérapeute détermine la cause du processus pathologique. Cela lui permettra de développer un schéma thérapeutique efficace visant à éliminer les causes de la maladie. Le traitement est effectué à l'aide de charges physiques dosées.

Médecine populaire

Pour soulager l’état du patient lors de la névrose de l’adolescent et éliminer les causes de son développement, il est recommandé de recourir à la médecine traditionnelle. Les médicaments se caractérisent par un niveau d'efficacité élevé, ce qui permet de les utiliser pour un grand nombre de patients. Les préparations sont basées sur:

  • Au miel On prend 60 grammes de produit frais et on les dilue dans un demi-litre d'eau préalablement bouilli et refroidi à la température ambiante. Il est recommandé de prendre le médicament 4 fois par jour pendant 150 ml. Grâce au médicament, le bien-être est amélioré et le sommeil stabilisé. Pour obtenir un résultat stable, il est recommandé d'utiliser le médicament pendant au moins une semaine.
  • Origan. Pour le traitement de la maladie, il est recommandé d'utiliser l'infusion de cette plante. Prenez quelques cuillères à soupe de portion pré-séchée et moulue de la plante. Elle a versé 0,5 litre d'eau bouillante et infusé pendant 1 heure. Après avoir filtré le médicament, il est utilisé pour l'administration orale. Le patient doit boire la perfusion trois fois par jour, 100 millilitres. Le médicament est caractérisé par la présence de propriétés sédatives.
  • Géraniums Si, au cours d'un processus pathologique chez un adolescent, il existe une insomnie ou une augmentation de la pression artérielle, il est alors recommandé d'utiliser un médicament à base de cette plante. Avec l'aide du médicament est effectuée lutte efficace contre l'irritabilité. Cette chambre fleur sera suffisante pour mettre dans la maison. Selon les recherches, il a été prouvé qu'avec une inhalation quotidienne de senteurs de géranium, l'état du patient s'améliorait. Après deux semaines, on observe une normalisation du sommeil, un renforcement du système nerveux et une diminution persistante de la pression artérielle.
  • Valériane Préparer un médicament à base de racines sèches et déchiquetées de la plante. Prenez une cuillère à soupe de matières premières et versez 250 millilitres d'eau bouillante. L'outil est mis à feu et porté à ébullition. Après quelques minutes, l'outil est retiré du feu et laissé à infuser pendant 20 minutes. Après filtration, le médicament est pris par voie orale à raison de 100 ml trois fois par jour. Les patients sont invités à prendre le médicament 30 minutes après les repas. Prendre le médicament est recommandé si la névrose est survenue dans le contexte de la fatigue mentale. Le médicament est capable d’éliminer les maux de tête qui accompagnent souvent la maladie. Il est recommandé de l'utiliser pour lutter contre le néo-âge.

La névrose est un état pathologique qui se développe souvent chez les adolescents et les enfants d’âge scolaire. Les enfants ont souvent des troubles obsessionnels compulsifs. Cela s'explique par le fait que, durant cette période de la vie, on observe la formation d'une personnalité, de sorte que l'enfant entre souvent en conflit avec ses pairs et ses parents. Processus pathologique a prononcé des symptômes.

Névroses chez les adolescents: caractéristiques de la maladie

La névrose chez les adolescents est un trouble mental superficiel qui, grâce à une prophylaxie intensive, peut être complètement éliminée. Le trouble, selon les médecins, est une perturbation du travail d'une activité nerveuse supérieure qui se manifeste dans un trouble affectif.
L'adolescent a tendance à faire émerger des peurs non fondées, de l'anxiété, des sautes d'humeur, de l'irritabilité.

Il est difficile d'évaluer l'ampleur de ce phénomène chez les adolescents, car tous les parents ne consultent pas leur médecin à temps. Environ 15% des jeunes hommes sous surveillance dans des dispensaires psychiatriques souffrent de névrose. Cette tendance augmente chaque année.

Raisons

La névrose se forme en raison de certaines influences psychologiques et physiologiques extérieures (relations au sein de la famille, type de système nerveux de l’enfant). Pour beaucoup, la maladie se développe même pendant la période d'un âge irresponsable, elle se manifeste principalement par un changement de comportement, des caprices, une hystérie déraisonnable, un entêtement, la peur des objets, etc.

De nos jours, toutes les conditions ont été créées pour le développement de la maladie chez les adolescents, le nombre de divorces dans les familles a fortement augmenté, ce qui donne une impulsion au développement du trouble chez la jeune génération. Pression exercée par le beau-père / la belle-mère, difficultés d’apprentissage, pression des pairs.

Tout cela ne fait que fonder les problèmes et devient une barrière insurmontable, compte tenu des problèmes accumulés que l'enfant ne peut pas surmonter, il fait une dépression nerveuse.

À l'âge de 12 à 16 ans, la névrose chez les adolescents est le plus souvent provoquée par une augmentation des hormones, ce qui entraîne une perte de contrôle de soi-même, c'est à cet âge que les adolescents souffrent le plus souvent de névrose. Dans la vie d’un adolescent, l’attitude des parents, le manque d’attention et les traitements cruels infligés à la famille le rendent fermé, incertain de lui-même, ne faisant ainsi progresser qu’un trouble de la psyché de l’enfant.

Critique excessive d'un adolescent et humiliation délibérée causant un effet négatif sur son esprit, cette méthode d'éducation devient un test pour le système nerveux d'un adolescent. Il est nécessaire de comprendre que l’enfant a ses propres dispositions, son propre caractère et ses propres points de vue: pour se développer pleinement, il a besoin du soutien des parents dans toutes ses entreprises.

Premiers symptômes

Vous pouvez identifier la maladie par les symptômes suivants.

  1. Douleur sans cause dans la tête
  2. Vertige
  3. Douleur au coeur
  4. Douleur abdominale aiguë
  5. Incertitude / peur / peur
  6. Confusion

Un adolescent en état de névrose est souvent hanté par des pensées de mort, d’arrêt cardiaque soudain, de mort dans un rêve. En même temps, les jeunes hommes peuvent pleurer, crier, se mordre les lèvres, mais après un moment, ils seront de très bonne humeur, ils souriront, feront des blagues, etc. Ainsi, vous pouvez remarquer une tendance dans les sautes d'humeur, le rire peut être remplacé par la peur de la mort, et inversement. Les adolescents plus âgés craignent, dans son cercle social rapproché, que ses amis, ses camarades de classe et ses enseignants parlent de lui. Mais très souvent, ces processus passent inaperçus, dans ce cas, l'adolescent reste seul avec ses problèmes.

Un adolescent atteint de névrose a souvent ce qu’il préfère, il l’emmène à des cours, des promenades, des réunions avec des amis. Un tel attachement au sujet est aussi un signe certain que le jeune homme est dans un état de frustration et que ses parents devraient se tourner vers eux. des spécialistes qui donneront des recommandations ou feront un traitement.

Traitement

Le traitement se déroule de différentes manières, en fonction de la profondeur de la maladie, dans des délais allant de plusieurs semaines à plusieurs années. Le traitement de la névrose chez l'adolescent n'est presque pas différent du traitement chez l'adulte, il s'agit dans les deux cas d'un phénomène réversible. L'exercice physique, la prise de sédatifs, les sports actifs, les promenades dans les parcs, la participation à des procédures de psychothérapie ont un effet positif.

Il est également recommandé de prendre du calcium et des vitamines pour la prévention générale du corps, sauf dans les cas où la maladie est négligée, ce qui est nocif pour l'adolescent. Dans ce cas, les tranquillisants sont utilisés, dans le dosage strict d'un médicament hautement actif.

Chaque cas a une approche individuelle, pour un traitement efficace, il est nécessaire d’établir la cause de la névrose. La plupart des névroses sont causées par les mêmes raisons que la dépression endogène, auquel cas il est simplement nécessaire d’utiliser un grand nombre d’antidépresseurs ayant des effets anti-anxiété. L'effet du traitement apparaît déjà au cours de la première semaine d'utilisation. Par exemple, une amélioration du sommeil peut être donnée et l'irritabilité est réduite. La prise d'antidépresseurs dure un mois. Après cette période, il est nécessaire de réduire la dose afin d'éviter toute dépendance.

Si le surmenage en est la cause, le patient doit alors générer le potentiel du système nerveux, prescrire des médicaments qui stimulent le métabolisme du corps et une circulation sanguine intensive, saturée de vitamines. Ici, il est nécessaire de revenir au mode de sommeil normal, sans lequel le traitement sera inutile.

Et si des raisons psychologiques, des phobies, des expériences, des complexes sont nécessaires, il est nécessaire de suivre un cours complet de psychothérapie pour le traitement de la névrose. Résultat sur le visage, une personne apprend progressivement à se maîtriser, à contrôler ses pensées, son état émotionnel. En pensant à tout par avance et en éloignant de moi les mauvaises pensées.

La principale chose dans le traitement est de trouver la cause, sinon le résultat ne sera que temporaire. La situation redeviendra normale, mais avec des provocations répétées du stimulus, l’état du patient s’aggravera, ce qui risque de conduire à une forme plus grave de la maladie.

Ses parents jouent un rôle important dans le traitement de la névrose chez un enfant. Leur soutien psychologique et leur motivation ne sont pas le dernier recours dans le traitement de cette maladie, même si elle survient sous une forme difficile pour le patient. Dans tous les cas, vous devez toujours faire appel à des spécialistes pour ne pas déclencher la maladie.

Prévention

Pour la prévention, il existe toute une gamme de mesures, à commencer par une alimentation équilibrée, une quantité suffisante de vitamines et de calcium doit être incluse dans l’alimentation pour normaliser l’état physiologique du jeune homme. Il est également recommandé de consommer des aliments riches en glucides, qui devraient représenter environ la moitié de l’alimentation quotidienne totale. Ils contiennent une grande quantité de fibres et d’eau, ce qui procure une sensation de satiété et réduit le risque de trop manger.

En outre, les produits contenant une grande quantité de glucides jouent un rôle positif dans le système digestif, ce qui protège davantage l'enfant des maladies de l'estomac.

Il est recommandé dans la nourriture

  1. Fruits / Légumes
  2. Plats de haricots
  3. Couper
  4. Produits de blé dur
  5. Les noix
  6. Le pain

Il est également nécessaire de manger beaucoup d'aliments contenant des protéines, le manque de protéines affaiblissant le système immunitaire et nuisant au fonctionnement du système nerveux, il est également nécessaire d'utiliser des graisses d'origine naturelle. Il faut se rappeler que l'utilisation dimensionnelle d'aliments à forte concentration de glucides et de protéines peut nuire au patient. Une sursaturation de l'organisme entraînera une aversion pour les aliments contenant un tel nombre de propriétés utiles. Pour la prévention, consultez votre médecin, il vous recommandera des mesures supplémentaires.

Résumé pour les parents

La névrose chez les adolescents survient le plus souvent en raison du manque d'attention des parents envers leur enfant, des querelles fréquentes et des scandales familiaux qui influencent également le développement de déviations psychiques chez les adolescentes. Afin d'éviter de tels cas, les parents devraient fournir une assistance psychologique et morale, donner la possibilité de s'exprimer, en un mot donner la possibilité de se développer de manière indépendante.

Dans des conditions de tension élevée et d'inconfort constant dans la famille, se développe une maladie du système nerveux. Souvent, un adolescent dépourvu d'attention se dépêche de chercher du réconfort, des expériences à long terme et des reproches constants font son travail. Progressivement, l'irritabilité, la confusion et une colère inexplicable contre les autres apparaissent. Ce qui conduit finalement au développement de la névrose. Si les parents ferment les yeux sur un changement de comportement de leur enfant, la maladie commence à progresser, ce qui finit par devenir grave, car elle risque de devenir chronique.

Appuyez sur "J'aime" et obtenez uniquement les meilleurs messages sur Facebook

Symptômes et traitement de la névrose chez l'adolescent

La névrose chez les adolescents est un trouble mental superficiel causé par une déficience du système nerveux. Cette pathologie se manifeste par les troubles suivants: dépression, anxiété, peur, sautes d'humeur. Dans des conditions favorables, la maladie est complètement guérie.

Causes et caractéristiques de la névrose chez l'adolescent

Les névroses chez les adolescents (12-16 ans) se forment sous l’influence de divers facteurs. Parfois, la maladie se développe déjà entre 2 et 3 ans et se manifeste par une violation du comportement (agressivité, caprices, obstination, hyperactivité).

L'état obsessionnel chez un adolescent est causé par des changements hormonaux qui se produisent dans le corps à un âge de transition. La maladie s'accompagne de changements d'humeur et de dépressions fréquentes.

Le développement de troubles neuropsychiatriques provoque de tels facteurs:

  • génétique: traits de caractère (irritabilité constante, manifestations hystériques);
  • Cérébral-organique: troubles cérébraux mineurs causés par une grossesse difficile et un accouchement difficile;
  • psychosocial: tensions familiales, alcoolisme entre mères et père, etc.
  • répartition inégale de la charge: de nombreux parents emmènent leurs enfants dans des cours supplémentaires, ce qui alourdit lourdement le corps de l'adolescent.

Symptômes de névrose chez les adolescents

Signes d'un état névrosé à l'adolescence:

  • méfiance;
  • peur, peur, insécurité;
  • irritation sur le fond de la fatigue;
  • troubles du sommeil;
  • incertitude pathologique, indécision;
  • faible estime de soi;
  • larmoiement;
  • sensibilité excessive;
  • diminution de la concentration de l'attention.

En parallèle, il y a des maux physiques:

  • des vertiges;
  • douleur abdominale;
  • transpiration excessive;
  • palpitations cardiaques;
  • diarrhée ou constipation;
  • perte d'appétit;
  • briser le tabouret.

Les adolescents atteints de troubles neuropsychiatriques commencent souvent à penser à la mort, craignant de mourir dans un rêve. Ils ont des sautes d'humeur, des humeurs, des pleurs. Les hystériques chez les étudiants du secondaire sont causés par une situation traumatisante pour la psyché. Ces enfants ont souvent des conflits internes, ils sont violés en tant qu'individus.

Les symptômes de la névrose à l'adolescence sont exacerbés par l'environnement familial. Souvent, dans une famille entre parents et enfant, il n’ya pas de relation de confiance, les adultes considèrent un adolescent encore petit et ne s'intéressent pas à ses problèmes. La situation est souvent aggravée par les querelles et les conflits de parents, souvent dans le contexte de l’alcoolisme, qui cause un traumatisme psychologique à l’enfant.

La névrose chez les adolescentes survient chez les garçons et les filles de la classe supérieure avant les examens. Les symptômes suivants de désordre mental sont souvent observés:

  • la dépression;
  • l'insomnie;
  • la panique;
  • larmoiement;
  • manque d'appétit.

Traitement de la névrose chez les adolescents

Si un adolescent a des problèmes de santé, les parents demandent l'aide d'un médecin. Le traitement de la névrose à l'adolescence implique l'utilisation de drogues en conjonction avec les méthodes de psychothérapie.

Si la maladie est accompagnée d'insomnie, utilisez des médicaments à base de valériane. Ils calment le système nerveux. Lorsque l'humeur se dégrade, le médecin vous prescrit le médicament Levzey, qui a un effet tonique et stimulant. Cet outil aide à faire face aux situations stressantes, à la surcharge psycho-émotionnelle et physique.

Les médicaments Motherwort se distinguent par un effet calmant. Leur utilisation ralentit la fréquence cardiaque et diminue la pression artérielle. Souvent, avec des conditions similaires à la névrose, il est recommandé d'utiliser Nervo-Vit. Le médicament est fabriqué sur la base de mélisse, cyanose bleue, motherwort, valériane. Cela aide à améliorer le sommeil et à se débarrasser de la dépression.

En plus des méthodes de traitement médicamenteux, la psychothérapie est également utilisée; la psychothérapie de la névrose chez les adolescents aide à éliminer les manifestations psychosomatiques de la maladie.

Appliquez les méthodes suivantes:

  • psychanalyse;
  • approche existentielle;
  • thérapie de gestalt;
  • direction cognitive.

La psychothérapie pour les états névrotiques est la principale méthode de traitement. Les médicaments ne sont nécessaires qu'à titre d'aide.

Prévention de la névrose à l'adolescence

Pour qu'un enfant ne développe pas de névrose, les parents doivent surveiller sa santé psychologique. Leurs tâches incluent:

  • observez que l'enfant n'est pas soumis à de lourdes charges;
  • le forçant à effectuer un effort physique réalisable;
  • contrôle que l'adolescent observe le régime quotidien.

Lorsque les névroses apparaissent chez les enfants et les adolescents, les parents devraient demander l’aide d’un psychologue. La prévention de conditions semblables à la névrose à l'adolescence dépend des relations au sein de la famille et des caractéristiques de l'éducation.

Quelle est la particularité de l'évolution de la névrose adolescente

Nouvelles des sponsors:

La probabilité d'avoir la névrose chez les adolescents est légèrement inférieure, généralement l'état névrotique provient de l'enfance. La névrose de l'adolescence est caractérisée par une symptomatologie de l'adulte, généralement caractérisée par une neurasthénie, une névrose hystérique et une névrose obsessionnelle-compulsive. La situation familiale a une forte influence sur l'évolution de la maladie et les adolescents sont sujets à la peur, principale manifestation clinique du neuroticisme. Comment se déroulent les névroses chez les adolescentes?

Symptomatologie

Les symptômes de névrose hystérique chez les adolescents se manifestent par le désir de rester le centre de toutes les attentions. En même temps, il y a des sautes d'humeur brutales, des caprices, un adolescent peut pleurer et, au bout d'un moment, changer radicalement l'émotion en réaction positive.

Les manifestations hystériques au secondaire sont la cause de la situation traumatique. Ces enfants sont souvent sujets à des conflits internes, ils ne sont pas satisfaits de la situation dans la famille, à l'école, sont défavorisés en tant qu'individus.

La neurasthénie est le plus fréquent chez les enfants, y compris l'adolescence. Les principaux symptômes de la neurasthénie:

  • fatigue
  • irritation sur le fond de la fatigue;
  • méfiance;
  • maux de tête;
  • troubles du sommeil.

La névrose des états obsessionnels chez les adolescents se caractérise par deux types:

Les adolescents soulignent la peur de la mort, par exemple lors d’un arrêt cardiaque ou de toute autre maladie. Les garçons et les filles atteints de névrose phobique ont une grande anxiété, ils craignent de faire la tâche et échouent. Par exemple, un élève de neuvième a peur de répondre au tableau malgré sa bonne connaissance du sujet. Les symptômes de névrose complètent souvent le bégaiement, l'énurésie et l'insomnie.

Névrose peur

À la base de la peur névrotique chez les écoliers du secondaire, il y a la peur de l'attente et la timidité générale, l'anxiété. La peur des adolescents est associée à la communication interpersonnelle, à la situation dans la famille. Les symptômes exacerbent des traits de caractère tels que la vulnérabilité émotionnelle, le doute de soi.

La névrose de peur chez les jeunes peut être de courte durée, mais elle dure parfois plusieurs années. Dans ce cas, la méfiance, l'anxiété élevée, l'hypochondrie se développe.

Il est à noter que les peurs des adolescents reflètent souvent l’anxiété des parents. Maman inquiète et méfiante transmet son inquiétude à l’enfant, le rendant ainsi sans défense.

L'impact de la situation familiale

Les symptômes de névrose chez les adolescents aggravent l'environnement familial. L'incapacité des parents à faire face à l'éducation et à prendre en compte les caractéristiques d'âge de l'enfant provoque souvent un névrotisme. Les psychothérapeutes n'envisagent pas le traitement de la névrose chez les adolescents sans analyser les relations familiales. Faits saillants du scénario parental défavorable:

  1. Caractéristiques personnelles des parents. Principe, intolérant, imposant des exigences excessives à l'adolescent. Les parents n'acceptent pas leur enfant, il n'y a pas de relations chaleureuses dans la famille, il y a une approche formelle des expériences.
  2. Les parents n'acceptent pas de grandir, ils traitent l'enfant comme un enfant faible et sans défense. Un adolescent n'est pas autorisé à faire preuve d'indépendance, les désirs naturels sont interdits. Souvent, dans de telles familles, il est interdit de parler de problèmes sexuels. Les relations sexuelles et amoureuses sont présentées comme des choses sales. Le développement de la maturation sexuelle est soumis à des restrictions et à des interdictions morales.
  3. Dans une famille, une situation difficile, des conflits, des querelles, personne ne fait attention à un enfant qui mûrit. Parfois, l'enfant peut être utilisé comme moyen de se battre entre parents en conflit, ce qui ne fait qu'aggraver l'état névrotique.

Névrose pré-examen

Un état semblable à une névrose peut survenir chez un adolescent lors de la préparation aux examens finaux de la neuvième ou de la onzième année. Les principaux signes du désordre:

  • Panique;
  • Perturbation du sommeil;
  • La dépression;
  • Refus de manger;
  • En pleurant

Les parents à noter. Si vous avez remarqué chez votre enfant des signes similaires lors de la préparation à l'examen, vous ne devez pas différer la visite d'un spécialiste, en particulier d'un psychothérapeute. Le traitement est long, mais il aidera l'adolescent à réussir les examens avec sérénité. En outre, sur la base des résultats de la commission médico-pédagogique, il est possible de réaliser un examen pour un étudiant spécifique dans un cadre moins excitant.

Traitement de la névrose adolescente

Le traitement de la névrose chez les étudiants plus âgés doit commencer le plus tôt possible, afin que les symptômes ne se corrigent pas. Il est important que les parents participent, aident et désirent aider leurs enfants.

Après l'examen, le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux en tenant compte du degré de désordre et de l'état général de l'enfant.

En parallèle, une aide psychothérapeutique et un traitement sont nécessaires. Le spécialiste peut recommander des sessions individuelles et des sessions de groupe. La tâche principale est de travailler avec une situation psycho-traumatique qui a conduit à une maladie névrotique.

Quelle est la particularité de l'évolution de la névrose adolescente

Nouvelles des sponsors:

La probabilité d'avoir la névrose chez les adolescents est légèrement inférieure, généralement l'état névrotique provient de l'enfance. La névrose de l'adolescence est caractérisée par une symptomatologie de l'adulte, généralement caractérisée par une neurasthénie, une névrose hystérique et une névrose obsessionnelle-compulsive. La situation familiale a une forte influence sur l'évolution de la maladie et les adolescents sont sujets à la peur, principale manifestation clinique du neuroticisme. Comment se déroulent les névroses chez les adolescentes?

Symptomatologie

Les symptômes de névrose hystérique chez les adolescents se manifestent par le désir de rester le centre de toutes les attentions. En même temps, il y a des sautes d'humeur brutales, des caprices, un adolescent peut pleurer et, au bout d'un moment, changer radicalement l'émotion en réaction positive.

Les manifestations hystériques au secondaire sont la cause de la situation traumatique. Ces enfants sont souvent sujets à des conflits internes, ils ne sont pas satisfaits de la situation dans la famille, à l'école, sont défavorisés en tant qu'individus.

La neurasthénie est le plus fréquent chez les enfants, y compris l'adolescence. Les principaux symptômes de la neurasthénie:

  • fatigue
  • irritation sur le fond de la fatigue;
  • méfiance;
  • maux de tête;
  • troubles du sommeil.

La névrose des états obsessionnels chez les adolescents se caractérise par deux types:

Les adolescents soulignent la peur de la mort, par exemple lors d’un arrêt cardiaque ou de toute autre maladie. Les garçons et les filles atteints de névrose phobique ont une grande anxiété, ils craignent de faire la tâche et échouent. Par exemple, un élève de neuvième a peur de répondre au tableau malgré sa bonne connaissance du sujet. Les symptômes de névrose complètent souvent le bégaiement, l'énurésie et l'insomnie.

Névrose peur

À la base de la peur névrotique chez les écoliers du secondaire, il y a la peur de l'attente et la timidité générale, l'anxiété. La peur des adolescents est associée à la communication interpersonnelle, à la situation dans la famille. Les symptômes exacerbent des traits de caractère tels que la vulnérabilité émotionnelle, le doute de soi.

La névrose de peur chez les jeunes peut être de courte durée, mais elle dure parfois plusieurs années. Dans ce cas, la méfiance, l'anxiété élevée, l'hypochondrie se développe.

Il est à noter que les peurs des adolescents reflètent souvent l’anxiété des parents. Maman inquiète et méfiante transmet son inquiétude à l’enfant, le rendant ainsi sans défense.

L'impact de la situation familiale

Les symptômes de névrose chez les adolescents aggravent l'environnement familial. L'incapacité des parents à faire face à l'éducation et à prendre en compte les caractéristiques d'âge de l'enfant provoque souvent un névrotisme. Les psychothérapeutes n'envisagent pas le traitement de la névrose chez les adolescents sans analyser les relations familiales. Faits saillants du scénario parental défavorable:

  1. Caractéristiques personnelles des parents. Principe, intolérant, imposant des exigences excessives à l'adolescent. Les parents n'acceptent pas leur enfant, il n'y a pas de relations chaleureuses dans la famille, il y a une approche formelle des expériences.
  2. Les parents n'acceptent pas de grandir, ils traitent l'enfant comme un enfant faible et sans défense. Un adolescent n'est pas autorisé à faire preuve d'indépendance, les désirs naturels sont interdits. Souvent, dans de telles familles, il est interdit de parler de problèmes sexuels. Les relations sexuelles et amoureuses sont présentées comme des choses sales. Le développement de la maturation sexuelle est soumis à des restrictions et à des interdictions morales.
  3. Dans une famille, une situation difficile, des conflits, des querelles, personne ne fait attention à un enfant qui mûrit. Parfois, l'enfant peut être utilisé comme moyen de se battre entre parents en conflit, ce qui ne fait qu'aggraver l'état névrotique.

Névrose pré-examen

Un état semblable à une névrose peut survenir chez un adolescent lors de la préparation aux examens finaux de la neuvième ou de la onzième année. Les principaux signes du désordre:

  • Panique;
  • Perturbation du sommeil;
  • La dépression;
  • Refus de manger;
  • En pleurant

Les parents à noter. Si vous avez remarqué chez votre enfant des signes similaires lors de la préparation à l'examen, vous ne devez pas différer la visite d'un spécialiste, en particulier d'un psychothérapeute. Le traitement est long, mais il aidera l'adolescent à réussir les examens avec sérénité. En outre, sur la base des résultats de la commission médico-pédagogique, il est possible de réaliser un examen pour un étudiant spécifique dans un cadre moins excitant.

Traitement de la névrose adolescente

Le traitement de la névrose chez les étudiants plus âgés doit commencer le plus tôt possible, afin que les symptômes ne se corrigent pas. Il est important que les parents participent, aident et désirent aider leurs enfants.

Après l'examen, le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux en tenant compte du degré de désordre et de l'état général de l'enfant.

En parallèle, une aide psychothérapeutique et un traitement sont nécessaires. Le spécialiste peut recommander des sessions individuelles et des sessions de groupe. La tâche principale est de travailler avec une situation psycho-traumatique qui a conduit à une maladie névrotique.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie