Souvent, à la réception, l'oto-rhino-laryngologiste entend une plainte: une toux suffoquée. Une toux étouffante provoquant des vomissements peut être un signe de l'apparition de diverses maladies dans les organes respiratoires ou du passage des maladies existantes à une forme plus grave. Les facteurs qui provoquent une réaction réflexe de la toux chez un adulte ou un enfant peuvent être complètement différents: commencer par une infection virale et se terminer par un objet étranger coincé dans la gorge.

Causes du processus pathologique

Nous nous concentrons sur les autres facteurs responsables de cette pathologie. Il y en a beaucoup:

  • maladies du système broncho-pulmonaire;
  • déficience aiguë ou chronique du coeur;
  • tumeurs malignes;
  • maladies infectieuses du système respiratoire (laryngite torachéite, pharyngite torachéite);
  • réactions allergiques du corps;
  • tabagisme actif et passif;
  • maladies professionnelles.

Signes d'un problème

Dans la plupart des cas, une toux étouffante est accompagnée de toutes sortes de symptômes qui deviennent des aides pour déterminer la cause de la pathologie. Par exemple:

  1. Une toux suffocante sans crachats, apparaissant le matin chez les gros fumeurs, n'indique pas la présence de la maladie dans le corps. Même chose si quelqu'un étouffait ou respirait de l'air poussiéreux.
  2. Les crises de toux matinales qui vous étouffent peuvent être causées par une suppuration pulmonaire ou une bronchite chronique.
  3. L'excrétion des expectorations et de la fièvre, accompagnée d'une forte toux avant l'air, sont souvent des signes d'inflammation du larynx.
  4. Douleurs thoraciques, essoufflement, fréquentes épisodes nocturnes de sécheresse, de toux, d'asphyxie rendant la respiration difficile, ainsi que de faibles expectorations indiquent souvent un asthme bronchique.
  5. Une toux avec attaques d'étouffement apparaissant pendant la nuit peut indiquer une fonction cardiaque irrégulière, des maladies pulmonaires ou une coqueluche (chez les enfants). Si la toux est accompagnée d'une douleur thoracique intense, de tels symptômes peuvent être des signes de l'apparition de tumeurs malignes.
  6. Les processus infectieux aigus dans le système respiratoire résultent d'une pharyngite, d'une trachéite, d'une laryngite ou d'une bronchite. Avec ces maladies, des accès de forte toux gênent la personne toute la journée.

Types de toux sèche

La toux sans expectorations est appelée improductive. Il en existe deux types: physiologique et pathologique. La première survient lors d'une irritation de la muqueuse respiratoire. La seconde est une conséquence du développement pathologique des organes du système respiratoire. Pour la durée d'une toux est:

Ne pas respirer un spasme dans la gorge après avoir toussé. Crampes respiratoires. Maladies causant une toux spastique

Toux spasmodique causée par diverses causes. Il s’agit peut-être d’une infection virale banale, à laquelle presque toutes les personnes sont saisies chaque saison, et d’une maladie grave et potentiellement mortelle.

Quels sont les types de toux

Un médecin expérimenté parfois "du seuil" par le bruit de la toux détermine ce que le patient est malade.

Spasme des bronches - diagnostic d'éventuelles maladies

Une toux grave pendant ou après l'exercice est un symptôme d'asthme provoqué par l'exercice, une affection qui affecte un patient présentant des symptômes d'asthme pendant l'exercice. Si vous souffrez d'asthme causé par un effort physique, vous souffrez de bronchospasme au travail. Cela signifie que les tubes bronchiques qui transportent l'oxygène dans vos poumons gonflent lorsque vous faites de l'exercice. Le fait d'être diagnostiqué avec un asthme induit par l'exercice ne signifie pas que vous devez sauter l'exercice en entier.

Dans différentes maladies et conditions, la toux est différente:

Sec (non productif) - il y a peu ou pas de crachats. Apparaît au début ou à la fin d'une maladie respiratoire aiguë en cas d'inflammation, mais sans expectoration. Quand il sort dans les airs, avec un sifflement surmontant les ligaments fermés, il ne semble pas y avoir de "gargouillis" dans la poitrine.

Au lieu de cela, cherchez de meilleures formes d'exercice et des moyens de réduire la toux. Si vous vous entraînez souvent avec une toux, vous pourriez avoir d'autres facteurs de risque d'asthme causés par l'exercice. Par exemple, si votre asthme est diagnostiqué, vous courez un risque accru de développer ce type d'activité. Faire de l'exercice dans un climat froid et sec peut également causer une quinte de toux. Le surpoids peut contribuer à votre risque de maladie, tout en étant exposé à la fumée de cigarette ou à des produits chimiques irritants pour les poumons.

Humide (productive) - apparaît avec les expectorations. Cela arrive avec les maladies inflammatoires. Au cours de cette toux, le son de la vibration des expectorations se joint. Quand les expectorations sortent, la toux disparaît.

Le réflexe - résulte de l'irritation du récepteur avec une odeur âcre, de l'air froid, de l'allergène (s'il n'y a pas de gonflement de la membrane muqueuse).

Toux spasmodique (spastique) - se produit s'il y a un gonflement de la membrane muqueuse. Il s'épaissit, la lumière des voies respiratoires se rétrécit. Dans les lieux de constriction (glotte), l'air commence à passer difficilement.

Si certains membres de votre famille souffrent d'asthme, vous êtes plus susceptible de souffrir d'asthme causé par l'exercice. La toux peut être l’un des symptômes les plus prononcés de l’asthme provoqué par l’exercice, mais ce n’est probablement pas le seul. Vous pouvez également ressentir une respiration sifflante, une sensation de lourdeur dans la poitrine, une accélération du pouls et un essoufflement. En règle générale, ces symptômes sont présents 5 à 30 minutes après un exercice intense, avec un soulagement après 30 minutes. Les crampes de la toux peuvent être particulièrement désagréables, car vous pouvez vous sentir comme si vous avez la gorge qui chatouille, ou vous devez vous accroupir pour vous débarrasser de la poitrine.

En conséquence, une toux accompagnée d'un son fort et vibrant apparaît à l'arrière-plan de la respiration sifflante (non due aux expectorations, la membrane muqueuse elle-même vibre). Il n'apporte pas de soulagement. Spasme lié à la toux - tension musculaire excessive du larynx ou contraction des bronches avec diminution de la lumière.

Parfois, il est très difficile d'arrêter cette toux, car le composant réflexe se joint. Un souffle court à la fin d'une attaque provoque une irritation des récepteurs et une nouvelle attaque.

Si vous avez une toux et d’autres symptômes, ralentissez votre niveau d’activité jusqu'à ce que vous puissiez vous arrêter complètement, mais pas soudainement. Cela vous aidera à reprendre votre souffle et à arrêter de tousser. Ensuite, prenez rendez-vous avec un médecin. Vous pouvez être invité à utiliser un inhalateur de secours lorsque vous vous exercez. Suivez les instructions de votre médecin concernant l’utilisation de votre inhalateur de secours.

Vous pouvez rendre les exercices plus faciles en prenant quelques précautions avant de commencer votre séance d’entraînement. Réchauffer et refroidir avant et après les entraînements peut aider votre corps à s’acclimater à l’exercice pour éviter les attaques. Choisir le bon type d'exercice peut également affecter vos symptômes - recherchez des exercices avec arrêts fréquents et commencez à vous permettre de reprendre votre souffle. La natation, en particulier, est bénéfique pour les asthmatiques. Si votre médecin vous a prescrit un médicament par jour en même temps que votre inhalateur de secours, veillez à rester à jour avec vos médicaments afin que vous puissiez mieux faire de l'exercice.

Caractéristiques de la toux spastique chez les enfants

En raison de certaines caractéristiques du corps, la toux spastique chez les enfants se produit plus souvent et est plus grave que chez les adultes:

les muqueuses des enfants sont plus friables, leur œdème se développe plus rapidement;

la lumière des voies respiratoires est initialement plus étroite, de sorte que même un léger gonflement entraîne une diminution significative de la lumière;

La toux élimine fortement les corps étrangers, le mucus et les autres irritants, tels que la pollution, de la gorge et les dégage des voies respiratoires. Cependant, lorsque la toux dure trop longtemps, cela peut être le signe d'un problème majeur ou d'une maladie grave. De plus, la toux devient un problème. Des forces qui affectent votre corps en toussant constamment peuvent entraîner des problèmes physiques directs - par exemple, endommagement des cordes vocales, déchirure de petits vaisseaux sanguins dans les voies respiratoires, évanouissements, hernies ou même côtes cassées.

les muscles, en particulier le diaphragme, sont plus faibles, l'enfant peut ne pas avoir assez de force pour cracher des expectorations ou même totalement respirer après une attaque;

le système immunitaire est imparfait et, par conséquent, un composant allergique, qui provoque un spasme supplémentaire, rejoint très souvent toute infection.

Les infections des voies respiratoires chez les enfants se produisent souvent avec un essoufflement, avec le développement d'une attaque de toux spastique, la situation devient effrayante. L'enfant respire d'abord de manière rauque, puis s'étouffe en une toux forte avec un bruit de cliquetis, il inspire avec un sifflement et tousse à nouveau. Si un enfant pleure, il ne peut surtout pas respirer correctement, ses lèvres deviennent bleues par manque d'oxygène.

Cela peut également nuire à votre qualité de vie, à votre sommeil et à votre vie sociale. Lorsqu'une toux dure plus de six à huit semaines, elle est considérée comme une toux chronique. Le diagnostic de la cause peut prendre beaucoup de temps, mais il s’agit en règle générale d’une première étape cruciale, qui consiste à s’attaquer systématiquement aux causes probables en prenant, testant et testant diverses méthodes de traitement, notamment la toux chronique.

C'est une sensation de mucus s'écoulant de l'arrière du nez vers la gorge. Il peut être causé par le rhume des foins, des allergies ou des irritants. Comment une gouttelette postnasale provoque la toux n'est toujours pas clairement comprise. Dans certains cas, cette sensation ne peut même pas être remarquée. Avec une toux chronique, une chute post-nasale peut être causée par une inflammation des voies nasales, y compris des sinus.

Dans cette situation, il y a miction involontaire, perte de conscience, convulsions (surtout à haute température). Lorsque le système respiratoire est surexcité et que le centre de vomissement est impliqué, l'enfant développe des vomissements.

Avec des attaques fréquentes à long terme, des hémorragies ponctuelles se produisent sur la peau du visage et du cou. Chez les jeunes bébés, une hernie ombilicale peut se former. Il existe également des complications plus graves - pneumothorax spontané, hémorragie.

Bien qu'inhabituel, l'asthme ne peut être présent qu'avec une toux. Ceci s'appelle l'asthme de toux. Cela ne signifie pas nécessairement que vous développez un asthme chronique avec respiration sifflante. Reflux gastro-oesophagien. Il peut atteindre la boîte vocale. Dans les cas graves, le reflux peut pénétrer dans les poumons. Ces substances irritent les voies respiratoires et peuvent causer la toux.

La toux elle-même peut provoquer un reflux acide, ce qui en fait un cercle vicieux. Bien que les brûlures d'estomac soient courantes avec le reflux, toutes les personnes atteintes de reflux ne le ressentent pas. Ceci s'appelle le reflux laryngopharnique. Une toux chronique peut être causée par un cas de coqueluche non reconnu.

Maladies causant une toux spastique

La plupart des maladies chez les enfants et les adultes sont les mêmes, ne différant que par la gravité des symptômes. Les enfants sont plus sujets à la toux spasmodique.

Les raisons les plus fréquentes sont:

Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine. Une toux chronique peut survenir après le début de ces médicaments. Et il faudra peut-être deux à trois semaines pour améliorer la toux après l’arrêt de ces médicaments. Une toux chronique peut être causée par des lésions des voies respiratoires, appelées bronchiectasies, et par une affection qui provoque des symptômes associés à l'asthme, mais avec une fonction pulmonaire normale.

Les fumeurs ont une production commune de toux et d'expectorations. On peut suspecter un cancer de la gorge ou des poumons chez un fumeur ou un ancien fumeur qui présente une toux chronique qui change soudainement ou dure plus d'un mois après avoir cessé de fumer, ou qui tousse du sang ou remarque un changement de voix.

Comment aider votre enfant avec une toux spasmodique

En règle générale, on peut arrêter la toux chronique en traitant la cause sous-jacente. Si on soupçonne une maladie des sinus ou un reflux, la réponse au traitement peut aider à déterminer la cause. Parfois, il peut y avoir plus d'une raison à résoudre.

Selon votre diagnostic, le traitement peut inclure. Antihistaminiques pour le traitement des allergies et des décongestionnants. Ce sont des procédures standard pour le goutte-à-goutte postnasal. Si vous pouvez identifier le déclencheur à l'origine des symptômes, il peut être utile de l'éviter. Les pulvérisations nasales de corticostéroïdes peuvent également être importantes.

Lorsque l'enfant tousse, il est nécessaire de montrer au médecin. Le choix des médicaments dépend de la maladie sous-jacente. S'il s'agit d'une manifestation d'ARI, d'une laryngite, des médicaments antiviraux sont prescrits. Avec bronchite, coqueluche présentant des antibiotiques. En cas d’asthme bronchique, des médicaments à inhaler (bronchodilatateurs, glucocorticoïdes) sont utilisés pour le traitement de base.

Spasmes respiratoires nerveux

Ils réduisent l'inflammation et les crampes et ouvrent vos voies respiratoires. Préparations pour la suppression de l'acide gastrique. Ils aident à faire face au reflux acide. La perte de poids est un autre moyen de réduire le reflux acide. Si vous êtes en surplus, mangez pendant trois à quatre heures avant de vous allonger sur le lit ou de lever la tête de votre lit de quelques centimètres.

Spasme de souffle pendant le sommeil

Si votre toux est suspectée d'être causée par une infection bactérienne, telle qu'une infection sinusale persistante ou une infection pulmonaire, des antibiotiques peuvent vous aider. Ne fumez pas et évitez le tabagisme passif. En plus de la bronchite chronique, le tabagisme irrite vos poumons et peut aggraver votre toux pour d'autres raisons.

Pour lutter contre la toux, des médicaments du type d'action suivant:

Les médicaments antitussifs d'action centrale (Sinekod, Codelac). Médicaments réduisant la sensibilité du centre de la toux. Ils sont prescrits lorsque la toux n'est pas associée à des expectorations. En présence de crachats, ils sont contre-indiqués.

Médicaments réduisant la sensibilité des récepteurs (Libeksin). Il n'a pas d'action centrale, n'empêche pas l'écoulement des expectorations, mais ne contribue pas à son élimination.

Ce qui se passe Le terme "tique" en médecine peut signifier n'importe quel nombre de choses involontaires que votre corps fait. Pourquoi ton corps fait-il cela? "Votre corps vous dit qu'il est tendu ou fatigué", dit Cain. "Dans le cas de crampes oculaires, elles peuvent être dues à la fatigue. Par exemple, regardez l'écran de votre ordinateur toute la journée."

Traitement de la toux sèche paroxystique

Que devriez-vous faire? Pour la plupart d'entre nous, ces secousses ne constituent pas un problème grave », déclare Cain. En règle générale, le corps dit simplement qu'il a besoin d'une pause. Cain recommande de prendre des mesures pour déballer vos bagages sous le signe de l'un: «Jouez de la musique relaxante, parlez à un ami ou concentrez-vous sur autre chose», par exemple depuis l'écran de votre ordinateur. Si ces astuces ne vous aident pas, ou si les crampes continuent à vous tourmenter, parlez-en à votre médecin. Les tics peuvent être des symptômes d'affections telles que la maladie de Parkinson, l'autisme, la paralysie de Bell ou, dans le cas d'une crise oculaire, une lésion de la cornée.

Médicaments diluant les flegmes - mucolytiques (Ambroxol, Bromhexin). Ils réduisent la viscosité des expectorations que contribuent à sa décharge.

Expectorant (drogues réglisse, thermopsis, tussilage). Ces médicaments irritent indirectement le centre de la toux. Ils sont prescrits pour la stagnation des expectorations afin d'améliorer son écoulement. Avec la toux spastique, ils sont contre-indiqués, car ils peuvent eux-mêmes provoquer une attaque.

Exercice bronchospasme

Lorsque vous avez le nez qui coule, votre corps réagit à un envahisseur, tel qu'un allergène, un virus ou une bactérie. Votre système immunitaire crée une réponse inflammatoire qui augmente le flux sanguin dans la région. il apporte plus de cellules sanguines pour lutter contre une infection ou un allergène, et produit également plus de mucus. En cas d'infection, la muqueuse aide à l'entourer et à l'attraper, tandis que les cellules immunitaires des petits vaisseaux sanguins à l'origine de l'attaque de votre nez. Avec les allergies, les cellules d'histamine dans les voies nasales agissent pour créer une inflammation.

Bronchodilatateurs (Salbutamol, Berodual) - soulagent le bronchospasme.

Préparations de l'action combinée. Ils peuvent être multi-composants (Codelac) et issus d'une substance à action diverse (Libexin).

Aidez l'enfant avant l'arrivée du médecin

Si l'attaque s'est développée soudainement, certaines mesures peuvent être prises avant l'arrivée du médecin. Le plus important est de calmer l'enfant pour qu'il ne se sente pas pire à cause des pleurs. À l'intérieur, il est nécessaire d'humidifier et de réchauffer l'air. Vous pouvez amener l'enfant à la salle de bain et ouvrir le robinet d'eau chaude pour respirer à la vapeur, ou bien commencer l'inhalation avec une solution isotonique à l'aide d'un nébuliseur.

Seule la muqueuse fait pour le rhume; accompagné d'une grande quantité d'inflammation, il se transforme en un nez bourré. Parfois, la réponse est peut-être trop », déclare Dale Amanda Taylor, MD, professeure assistante d'oto-rhino-laryngologie à l'Université Vanderbilt de Nashville, dans le Tennessee,« votre nez est donc complètement bouché ou vous avez du mal à respirer ou à dormir. Pourquoi ton corps fait-il cela? Pour l'essentiel, l'écoulement nasal est le résultat des efforts de votre corps pour attraper les envahisseurs étrangers et les tuer avec des cellules immunitaires spéciales.

Mais il peut y avoir d'autres raisons. Manger des plats épicés, sentir certaines saveurs ou subir un changement brusque du climat peut également provoquer un écoulement nasal. Cela est dû au fait que votre système nerveux parasympathique passe à la vitesse supérieure. Certaines personnes ont aussi le nez qui coule quand elles pleurent. Dans ce cas, les canaux lacrymaux obstrués par le trop-plein peuvent s’écouler dans le nez, mais ce qui aboutit vraiment, ce sont les larmes, pas les muqueuses. Dans de rares cas, un vrai rhume peut être le signe d'une maladie grave.

Pour hydrater et assouplir les muqueuses, donnez une boisson chaude (thé au lait et beurre). Si les crachats sont et ne partent pas - vous pouvez tapoter doucement l'enfant entre les omoplates. Si un enfant a de l'asthme, inspirez le médicament habituellement utilisé, mais ne dépassez pas la dose. Avec un effet insuffisant, vous devez appeler un médecin.

Que devriez-vous faire? Essayez d'utiliser un spray contraceptif pour aider à ouvrir les voies nasales et améliorer le drainage. Si le matériau est transparent ou blanc, vous n’avez probablement aucune infection et l’instigateur risque davantage de devenir allergique. Lorsque le drainage semble vert, il est plus probable que vous ayez une infection bactérienne; Vous devriez consulter votre médecin pour savoir si vous avez besoin d'antibiotiques. Consultez également un médecin si vous effectuez un drainage blanc ou propre pendant une longue période - deux semaines ou plus: dans des cas très inhabituels mais dangereux, des écoulements nasaux clairs au goût salé accompagnés d'un mal de tête peuvent être dus à une fuite de la moelle épinière. fluide, dit tylore.

Avec le développement de la toux spasmodique, une visite chez le médecin est nécessaire, elle peut donc être le symptôme d’une terrible maladie et entraîner elle-même des complications.

Le traitement à domicile est possible avec une affection bénigne, s'il y a des recommandations d'un médecin, et qu'elles sont effectuées. Une fois le diagnostic établi, une hospitalisation peut être nécessaire sous surveillance médicale 24h / 24 si l'état de l'enfant s'aggrave.

Le bronchospasme est une affection dangereuse des organes du système respiratoire, caractérisée par un rétrécissement soudain de la lumière qui rend impossible la saturation du sang en oxygène en quantité suffisante. En conséquence, les tissus et les cellules des organes vitaux sont saturés en dioxyde de carbone et une grave privation d'oxygène se développe, ce qui peut provoquer le développement de processus irréversibles dans le corps humain. La cause du bronchospasme est souvent la présence de maladies telles que la bronchite obstructive et l’asthme bronchique. Les personnes ayant une longue expérience de travail dans des ateliers poussiéreux, des mines et d’autres installations industrielles sont en danger.

Le spasme des bronches est une réaction physiologique du corps à un irritant interne ou externe. Il peut s'agir d'une manifestation locale d'allergie résultant du contact constant de la membrane muqueuse des poumons avec des composants négatifs. Cette réaction est possible après l’inhalation d’air saturé d’une grande quantité de poussière, de vapeurs chimiques et de spores de champignons pathogènes. Les bronches sont réduites et ne permettent pas aux particules pathogènes de pénétrer profondément dans les poumons avec une pénétration ultérieure dans la circulation sanguine.

Après l’apparition d’un bronchospasme, le patient ne peut plus relâcher les muscles pectoraux ni respirer de l’air jusqu’à la poitrine. Il y a une compression systématique des bronches. Ce processus est associé à la pression sanguine sur les poumons en raison d'un flux sanguin excessif vers le système respiratoire.

Par réflexe, le patient essaie de prendre de plus en plus de respirations pour compenser le manque d'oxygène, mais ces efforts n'apportent pas les résultats escomptés, car les bronches spasmées ne libèrent pas de dioxyde de carbone lors de l'expiration. Cela ne fait que conduire au fait que la partie inférieure des poumons est remplie d’air en excès. En l'absence de médication, un œdème de la membrane muqueuse pulmonaire et une détérioration de l'état général du patient commencent à se développer.

Dès les premières minutes de développement d'un spasme bronchique, la tâche principale du patient et de son entourage est d'éliminer la réduction nette de la lumière bronchique. La première normalisation des échanges sanguins dans le sang garantit que le patient ne subira pas d'empoisonnement du cerveau par l'azote. En cas de manque prolongé d'oxygène dans le sang, non seulement le dioxyde de carbone, mais également l'azote, qui provoque des hallucinations auditives et visuelles, s'accumule dans le cortex.

Étant dans un tel état, le patient présentant un spasme étendu des bronches est incapable d’évaluer correctement la situation avec lui.

Si au moins une fois il y a eu développement de spasmes, la personne doit toujours avoir avec elle un médicament.

Signes de bronchospasme rapide

Avant le début d'une attaque de spasme des bronches, le patient peut ressentir certains symptômes. Surtout si une personne a déjà rencontré une manifestation de bronchospasme. Afin de réagir à temps au dysfonctionnement des organes du système respiratoire, il convient de faire attention à la présence des symptômes suivants, qui indiquent directement l'apparition d'une crise d'asphyxie:

  1. Le sentiment de ne pas prendre une profonde respiration. De l'extérieur, il semble qu'une personne essaie de respirer tout le temps, mais quelque chose l'en empêche. Dans ce contexte, le patient développe la panique et la peur de la suffocation.
  2. Le sifflement provenant de la poitrine est entendu. Le souffle devient court et le souffle est presque impossible. Avec le dégagement d'air de la trachée, entendez une respiration sifflante.
  3. Toux sèche qui ne s'arrête pas pendant plusieurs minutes. Dans de rares cas, une petite quantité de crachats peut se produire.
  4. La peau devient pâle. Un léger gonflement apparaît sous les yeux et des lèvres bleuâtres. Environ 60% des patients avec une pâleur de la peau éprouvent une transpiration abondante.
  5. La tachycardie se développe avec la tonalité étouffée du muscle cardiaque. Chaque mouvement supplémentaire provoque un battement de coeur encore plus rapide.
  6. Les vaisseaux principaux situés sur le cou deviennent distincts et remplis d'un grand volume de sang.
  7. Le patient a un désir instinctif de soutenir ses mains sur ses pieds et le corps d'avancer pour prendre la respiration la plus profonde. Les épaules sont redressées et sont en position relevée. Sur le visage, on lit clairement les expressions faciales de la peur.


Si ces symptômes ont été découverts en soi directement par le patient ou dans un état similaire, par quelqu'un d'autre, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance. Une personne aura besoin d'un traitement qualifié sous la forme d'une élimination des spasmes avec des médicaments vasodilatateurs. Il est possible que la cause du bronchospasme soit d'origine allergique, ce qui nécessitera l'élimination des effets négatifs des stimuli externes sur la muqueuse de la muqueuse.

Précurseurs

Il faut comprendre que le bronchospasme est une mesure extrême de la réaction de défense du corps face à un environnement agressif. Avant le début de la première crise d'essoufflement, environ 90% des patients présentent certains symptômes sous forme de réactions allergiques locales. Malheureusement, tous ne trahissent pas la valeur de leur manifestation. À l'avenir, une personne peut avoir un bronchospasme si elle observe périodiquement les réactions corporelles suivantes:

  • , irritation des muqueuses des yeux, rhinite allergique abondante avec libération de morve liquide sans symptômes du rhume;
  • toux sèche sans raison apparente qui passe après quelques minutes;
  • essoufflement sans effort physique intense;
  • mal de tête dans la région occipitale;
  • mictions fréquentes avec une eau claire comme l'urine;
  • fatigue déraisonnable, dépression psycho-émotionnelle, irritabilité excessive.

Ce sont tous les signes primaires d’une réaction allergique prolongée aux stimuli externes et de faiblesses du système immunitaire du patient. Le bronchospasme est une forme d'allergie plus grave qui s'est formée en raison du manque de traitement des manifestations susmentionnées de la part du corps.

Facteurs de développement

Il est toujours possible de prévenir l'apparition d'une crise d'asphyxie si vous savez dans quelles situations il se produit un rétrécissement de la lumière des bronches. Les principaux facteurs de développement d'un bronchospasme chez un patient sujet à une réaction similaire du système respiratoire:

  • allergique à la poussière, au pollen, aux moisissures, à la laine, aux aliments, aux médicaments;
  • fumer, quelle que soit sa source;
  • poussière de chaux;
  • sprays aromatisés avec une odeur piquante;
  • inflammation pulmonaire étendue ou bronchite obstructive;
  • intoxication du corps dans les formes graves d'helminthiases;
  • Travailler dans l'atelier avec une pollution atmosphérique accrue avec des produits chimiques.

Les personnes dont le système respiratoire est vulnérable devraient éviter ces facteurs de toutes les manières possibles pour se maintenir en bonne santé et éviter le manque d'oxygène dans le cerveau. Pour ce faire, dans la rue, il vaut mieux se déplacer dans les allées de parcs et de places, où il y a de la verdure.

Il est nécessaire d’éviter les rues gazeuses avec des gaz d’échappement et les lieux publics où le tabagisme est florissant.

Toutes les maladies inflammatoires du système pulmonaire doivent être traitées rapidement afin que la maladie ne devienne pas chronique.

Traitement des spasmes dans les bronches

La gravité des conséquences du spasme transféré des bronches dépend directement de la rapidité avec laquelle le patient recevra des soins médicaux. Pour l'ablation chirurgicale du bronchospasme, un complexe de préparations médicales est utilisé, qui vise à éliminer la réaction allergique et à élargir la lumière des bronches. Dans la plupart des cas, le traitement comprend des médicaments qui réduisent le tonus des bronches, à savoir:

  • comprimés Singlelon;
  • Sirops de clenbutérol et de bronholitine;
  • Salbutamol.

Il est important de se rappeler qu'il y a des situations de la vie où les soins médicaux d'urgence ne peuvent pas toujours venir rapidement au patient souffrant de bronchospasme, et dans ce cas, le temps s'écoule pendant quelques minutes. Par conséquent, il est toujours nécessaire d'avoir un inhalateur bronchodilatateur Ventolin ou Salbutamol. Quelques respirations de la substance active de ces aérosols permettent au patient de respirer à nouveau avec la poitrine pleine. Dans le régime alimentaire des personnes sujettes aux spasmes des poumons devrait toujours être une boisson chaude. À l'automne et au printemps pour la prévention, il est recommandé de boire les sirops Ambrobene et Fluimucil.

Pour lutter contre la manifestation de réactions allergiques, on prescrit au patient des médicaments tels que Cetrin, Loratadine, Suprastin, Terfénadine, Ceritisin, Suprastinol. Leur réception peut être réalisée sous forme de comprimé ou par introduction d’injections intramusculaires. Les enfants se font prescrire des antihistaminiques sous forme de sirops. Pour que le patient ne contracte pas le bronchospasme subitement, vous devez toujours prendre quelques comprimés d'Eufellin ou de Noshpa avec vous. Un seul comprimé suffit pour soulager le bronchospasme en quelques minutes. Au cours de la période de traitement, il est très important de maintenir un équilibre psycho-émotionnel et de ne pas autoriser de surmenage nerveux.

Maladies buccales

30/08/2018 admin Commentaires Pas de commentaires

Les spasmes de la toux ne sont pas rares. De nombreuses personnes y sont exposées pendant la période des rhumes et des allergies. Arrêter la toux étouffante est presque impossible. La gorge s'intercepte et la respiration devient presque impossible. Dans ce cas, une aide urgente est nécessaire, qu’une personne peut se procurer à elle-même, car si vous ne supprimez pas le spasme, vous pouvez subir de très graves conséquences.

Un spasme de la toux peut affecter la rupture du poumon, les vaisseaux sanguins, les vomissements excessifs, la dépression nerveuse et la surexcitation, ce qui est particulièrement dangereux pour les jeunes enfants.

Spasme de toux

Une toux suffocante entraîne des spasmes actifs dans la gorge. Les muscles commencent à se contracter activement, ce qui contribue à augmenter la douleur dans la gorge et à "intercepter" la respiration. Dans certains cas, l’étouffement se produit et l’attaque se poursuit avec une nouvelle force. Dans ce cas, le problème le plus souvent ne réside pas dans un rhume, mais dans des problèmes plus profonds, surtout si la toux dure plus de deux semaines. Les préparations simples pour le résultat de l'expectoration ne sont pas réalisées. Afin de prévenir les spasmes respiratoires lorsque vous toussez, vous devez prendre un médicament pour soulager les quintes de toux, que le pneumologue vous prescrira.

Toux gorge

Les raisons qui peuvent provoquer un spasme dans la gorge quand on tousse beaucoup et toutes ne sont pas froides. Très souvent, les terminaisons nerveuses situées dans la gorge sont très agitées, ce qui entraîne une irritation du centre de la toux. Il est possible de provoquer un spasme dans la gorge en toussant avec:

  • Toutes sortes de maladies du tractus gastro-intestinal aggravées par le reflux œsophagien.
  • Dommages du système nerveux central, à la suite desquels le nerf glossopharyngé est endommagé.
  • Abcès de l'anneau pharyngé des amygdales.
  • Maladies du système endocrinien.
  • Trizm mordant les muscles.

Si la cause du spasme est l’un des états mentionnés ci-dessus, il est alors nécessaire de contacter un spécialiste capable de vous prescrire un traitement adéquat.

Spasmes de bronches en toussant

Presque toujours, les spasmes de la bronche causant la toux causent beaucoup de problèmes à une personne susceptible de souffrir d'asthme bronchique, d'emphysème et de bronchite chronique. Non seulement le patient se sent constamment faible, mais il a des convulsions lors de quintes de toux auxquelles il est très difficile de faire face. Souvent, le bronchospasme lors de la toux survient après un effort physique considérable, un contact actif avec des allergènes ou même un simple air froid.

En raison du rétrécissement des bronches en cas de spasme, il est pratiquement impossible pour une personne de tousser et de faire des expectorations.

Spasmes en toussant, que faire?

Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer ce qui est devenu une condition préalable au développement de convulsions et de spasmes. Si vous êtes inquiet au sujet de la toux des crampes, le spécialiste du profil vous dira quoi faire, car un traitement spécialisé est requis dans chaque cas. Selon le degré et le type de la maladie, les médicaments expectorants et les vasodilatateurs peuvent être utiles. Il est important de diagnostiquer rapidement la cause principale et de commencer son traitement systématique.

Quelles pilules soulagent la toux?

Déterminer les bonnes pilules n'est pas si facile. Le plus souvent, ils sont prescrits sur la base des symptômes et des maladies associées. Si la raison réside dans des maladies du tractus gastro-intestinal, des pilules soulageant les spasmes de toux peuvent être suggérées par un gastro-entérologue. Recommandons le plus souvent "No-shpu" et "Tavigil". Des pilules spéciales pour l'expectoration sont prescrites pour les spasmes causés par une bronchite chronique. Ils diluent parfaitement le flegme et le font ressortir.

Les troubles nerveux provoquant un spasme de la toux ne peuvent être guéris sans prendre un sédatif. Dès qu'une personne apprend à se calmer d'elle-même, les problèmes de toux persistante et improductive cesseront.

Les comprimés contenant de l'iode peuvent permettre de vaincre les maladies de la glande thyroïde provoquant des spasmes lors de la toux.

Spasme en toussant bébé

Chaque jour, ce problème apparaît de plus en plus souvent. Les spasmes liés à la toux d'un enfant sont des phénomènes très fréquents, mais vous vous efforcez de vous en débarrasser le plus rapidement et le plus efficacement possible afin d'aider votre petit miracle. Pour la plupart, un inhalateur devient un excellent assistant pour résoudre ce problème. Après avoir passé au moins trois inhalations avec une solution physique au cours d'une journée, vous pouvez vous attendre à ce que les expectorations soient retirées beaucoup plus rapidement. En outre, un spasme lors de la toux d'un enfant peut être enlevé avec l'aide de "No-shpy" et "Suprastin". La moitié de la pilule est donnée immédiatement avant le coucher.

Il faut se rappeler que si le spasme quand l'enfant tousse, surtout la nuit, devient continu et que la température monte inexorablement, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance, car le bébé peut développer activement une pneumonie.

Comment éliminer les spasmes quand on tousse chez les enfants?

L'utilisation de sirop d'expectoration et antipyrétique n'est que temporaire. Comment supprimer le spasme lorsque la toux chez les enfants dira un pédiatre. L'auto-traitement, en particulier d'une si petite créature, ne produit pas toujours un résultat. Les médicaments habituels peuvent ne pas fonctionner, mais tout simplement nuire. Dans ce cas, vous ne devriez pas «lire les feuilles de thé», mais aller chez le médecin ou appelez-le à la maison, car les spasmes peuvent augmenter.

Le spasme lorsque la toux est une manifestation désagréable du corps. Vous pouvez vous battre avec lui seulement si vous savez exactement ce qui a causé son apparition. Un traitement approprié et systématique apporte toujours les résultats souhaités.

Toux spasmodique retient son souffle

Raisons

Une toux spasmodique peut survenir à la fois chez l'adulte et chez l'enfant. Les causes de cette manifestation résident souvent dans les maladies du système respiratoire. Mais une manifestation peut avoir une autre origine.

Les causes les plus courantes de toux avec spasmes dans la gorge peuvent être:

  • processus inflammatoires qui se produisent dans le larynx ou le nasopharynx. En règle générale, ceux-ci incluent les rhumes. Avec de tels maux dans les premiers jours, la toux est improductive et peut causer un spasme;
  • trachéite, bronchite et pneumonie. Avec ces maux, la nature de la toux peut aussi être sèche et spasmodique;
  • si une telle attaque est le plus souvent observée le soir ou la nuit, cela peut alors être le symptôme d'une maladie aussi dangereuse que l'asthme bronchique;
  • la toux spastique chez un enfant est souvent un signe de coqueluche. Cette maladie est très dangereuse. Avec elle, la toux peut ne pas s'arrêter pendant des heures et finalement provoquer des vomissements.

Si l'enfant est petit, il peut inhaler ou avaler de petits objets. Dans un tel cas, une toux persistante peut également survenir.

Une autre raison de cette manifestation, assez répandue aujourd'hui, est une allergie. Dans ce cas, la toux commence soudainement et se termine rapidement. Cependant, il peut aussi avoir un caractère spasmodique.

Les causes de ce type de toux peuvent ne pas être associées au système respiratoire. Très souvent, la toux spasmodique est une conséquence d'une maladie cardiaque ou de problèmes du système endocrinien. De plus, même une dépression nerveuse peut conduire à des manifestations similaires.

Quelle que soit la cause de la toux, il est impératif de la trouver et de commencer le traitement. Cela est particulièrement vrai chez les jeunes enfants. Il convient de rappeler que la toux d’un enfant peut être causée par la coqueluche et que la lutte contre cette maladie doit être entreprise dès que possible afin de ne pas causer de complications. Mais même si une telle manifestation est causée par la pénétration d'un objet étranger, elle ne peut en aucun cas être laissée sans attention.

Comment enlever le spasme

Le traitement de la toux, ou plutôt de la maladie qui l’a provoquée, peut prendre diverses formes.

Mais si le symptôme est de nature spastique et qu'il retient son souffle, le principal problème pour le patient est donc de savoir comment arrêter le spasme. Quelles recommandations les médecins donnent-ils à ce sujet?

Afin de réduire les spasmes, vous avez besoin de:

Symptômes principaux

Le principal symptôme de la toux spasmodique est un réflexe de toux long et débilitant qui se produit de manière inattendue et sans raison apparente. Cela peut être court et ne durer que quelques minutes, mais une attaque sérieuse peut durer plusieurs heures. Souvent, une telle toux ne survient pas seule, mais se développe dans le contexte de maladies respiratoires négligées. Par exemple, si les parents remarquent la présence d'une toux spasmodique chez un enfant, vous devez immédiatement demander l'aide d'un pédiatre, car une telle toux accompagne souvent la coqueluche. En outre, dans l’enfance, il est très probable qu’un enfant ait inhalé un objet, par exemple un jouet ou un aliment. Ceci conduit à un affaiblissement de la fonction respiratoire et à des difficultés respiratoires.

Une toux épuisante peut provoquer des vomissements et, lors des vomissements, une personne ne cesse de tousser, augmente le risque d'inhalation de vomissements. Le plus souvent, il dépasse une personne la nuit, même pendant son sommeil, le patient peut se réveiller soudainement et se mettre à tousser sans s'arrêter.

Un corps étranger pénétrant dans l'une des bronches provoque une obstruction complète ou partielle de la lumière bronchique. Un examen attentif du patient peut être vu comme une moitié de la poitrine est en retard dans l'acte de respirer. Cela signifie qu'un objet étranger est entré dans cette partie des poumons. Dans des cas plus rares, le spasme bronchique se produit sur le fond de maladies affectant les voies respiratoires supérieures. Dans le même temps, tous les patients souffrent de toux sèche, de fièvre et de troubles du sommeil. Le principal symptôme est des maux de tête, à la poitrine et aux muscles abdominaux, aggravés de manière significative par la toux. Une toux intense peut provoquer non seulement des vomissements, mais également une crise convulsive généralisée.

Les causes

Le mécanisme de développement de la toux spasmodique est à la base de l'irritation du nerf laryngé. Même une toux ordinaire se développe pour cette raison. De nombreux facteurs peuvent irriter le nerf laryngé:

Une toux spasmodique avec une interception classique de la respiration, symptôme de diverses maladies, se développe à différentes vitesses et a une durée différente de la crise chez l'adulte et chez l'enfant.

Diagnostics

La collecte des informations nécessaires sur le patient commence par un examen, une percussion de la poitrine et des voies respiratoires supérieures. Les rayons X et la fluorographie sont effectués. Le sang est en cours d'analyse afin de déterminer la maladie sous-jacente à l'origine du développement de la toux spasmodique. Pour déterminer l'agent pathogène est effectuée bakposiv.

Méthodes de thérapie

Il est important de comprendre que le traitement d'un seul symptôme ne donnera pas de résultats positifs, car il est nécessaire de rechercher la cause initiale, de traiter la maladie et tous les symptômes d'un complexe.

Pour faciliter la décharge du mucus et des expectorations accumulés dans les bronches, des médicaments mucolytiques sont utilisés: ACC, Lasolvan, Fluimucil, Bromhexin. Pour faciliter l’expectoration, afin que le flegme ou le mucus soit plus facilement excrété, des expectorants sont prescrits: Mukaltin, Dr. IOM, Gedelix. Un complexe correctement sélectionné de ces médicaments est capable d'influencer efficacement l'état du patient et de faciliter son état en peu de temps. En outre, après avoir établi la cause fondamentale de la toux spasmodique, prescrit un traitement médicamenteux, visant à traiter la maladie sous-jacente.

En plus des médicaments, les recettes populaires sont testées.

La solution de valériane aidera à soulager ou à soulager partiellement le spasme avant l’arrivée de l’ambulance. Il est dilué dans une proportion de 20 gouttes dans un verre d'eau. Après quelques minutes, le patient sera soulagé, ce qui l’aidera à attendre que l’ambulance arrive sans complications.

Mesures préventives

Le respect d’un mode de vie sain et approprié aidera à maintenir l’immunité du corps, ce qui ne permettra pas le développement de maladies respiratoires. Le traitement opportun des maladies qui peuvent entraîner une toux spasmodique et même provoquer une crise d'asphyxie aidera à éviter des complications et des situations néfastes à l'avenir. Une attention particulière aux enfants, à votre corps, aidera à remarquer les symptômes de la maladie à temps et fournira les premiers soins en cas de fort spasme ou de risque d'aspiration par vomissement. Le respect de toutes les prescriptions et des recommandations du médecin en matière de traitement assurera une amélioration rapide de l’état et un rétablissement complet.

Symptômes principaux

Un spasme dans la gorge apparaît le plus souvent soudainement et peut se développer aussi bien chez l'adulte que chez l'enfant. Cette condition présente les symptômes suivants:

L'attaque peut durer de quelques secondes à quelques minutes. Une caractéristique de cette attaque est cyclique. C'est-à-dire qu'après la première attaque, un soulagement peut apparaître, mais après un certain temps, l'attaque peut se reproduire. Par conséquent, il est important pendant un certain temps d’observer le patient qui a eu un accès de spasme à la gorge. Après une crise, il se produit une inhalation prolongée, les muscles laryngés se relâchent et la personne peut respirer normalement.

Après un certain temps, la respiration est complètement rétablie, le pouls se stabilise, après une attaque, un sommeil peut se produire. Dans les cas graves, un spasme dans la gorge peut être accompagné d'une perte de conscience et, dans certaines situations, des crises même généralisées peuvent survenir. En règle générale, ces convulsions sont accompagnées d'une crise d'épilepsie. Le patient commence à parler de la mousse de la bouche. Le temps imparti aux premiers soins avec une telle attaque peut sauver la vie d'une personne. Il est très important que le patient commence à respirer le plus rapidement possible lui-même, sinon la mort par suffocation pourrait survenir.

Causes de spasmes de la gorge

Pour savoir comment agir dans une situation de spasme de la gorge, il faut étudier soigneusement les raisons.

Il existe plusieurs causes principales qui contribuent à un spasme de la gorge. Ceux-ci comprennent:

  • irritation du nerf laryngé, par exemple, à la suite d'une tumeur, d'un goitre ou d'un anévrisme;
  • la lubrification de la gorge avec certains médicaments peut également provoquer une contraction de ce groupe musculaire;
  • poussière ou autres substances irritantes emprisonnées dans l'air inhalé;
  • diverses maladies de la gorge, telles que la pharyngite, la laryngite, pouvant également conduire à une attaque;
  • un spasme dans la gorge peut être causé par un trouble du système digestif, auquel cas le spasme est également accompagné de brûlures d'estomac. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin afin qu'il vous prescrive un traitement qui aidera à améliorer le travail de l'œsophage.

Très souvent, en mangeant, il se produit une sensation de spasme du larynx. Cela peut en réalité être causé par le fait qu’un morceau de nourriture était gros et difficile à avaler. Mais, si une attaque se produit exactement comme cela en parlant ou en avalant de la salive, la douleur apparaît et la voix devient rauque, probablement en raison d'une infection ou d'un mal de gorge. Il convient de noter qu'un spasme dans la gorge peut être provoqué par des maladies telles que le mal de gorge ou la laryngite. Après une attaque, vous devez immédiatement consulter un médecin afin qu'il vous prescrive le traitement nécessaire.

Dans de tels cas, à la maison, avant d'aller chez le médecin, vous pouvez vous rincer la gorge avec de la camomille ou une infusion de sauge, qui possède des propriétés antiseptiques et aidera à éliminer l'infection dans la gorge.

Spasme de la gorge chez les enfants

Ces attaques sont très souvent observées chez les jeunes enfants, dont la classe d'âge n'excède pas deux ans, en particulier chez ceux qui sont allaités. Les tout-petits souffrent de telles attaques en raison de la surexcitabilité de l'appareil laryngé neuromusculaire. Les spasmes dans le larynx chez un bébé, bien sûr, est une chose désagréable, en particulier pour ses parents et pour ceux qui ont eu une attaque pour la première fois. Par conséquent, vous devez être préparé à de tels problèmes, si l'enfant a été observé:

  • troubles métaboliques;
  • pendant longtemps, il y a eu un manque de vitamine D et de calcium;
  • diverses maladies infectieuses, telles que la bronchopneumonie, la chorée, la spasmophilie, le rachitisme, etc., ont été transférées

L'apparition d'un tel spasme chez les enfants peut également être causée par des éclats de rire prolongés, une toux, des pleurs, de la peur ou par l'étouffement de l'enfant. Les symptômes chez les enfants sont très similaires à ceux déjà décrits. La tête d’un enfant pendant une attaque peut être rejetée en arrière, la respiration s’arrête, des sueurs froides s’échappent et la bouche est grande ouverte pour tenter de respirer un bon souffle. Ces attaques chez les bébés peuvent se produire plusieurs fois par jour.

Premiers soins pour un spasme de la gorge

Si vous rencontrez un jour une personne qui a subi une telle agression, l’essentiel n’est pas de passer et de ne pas vous perdre, mais de monter et de l’aider, son avenir peut en dépendre.

Quand un spasme de la gorge commence, il est très important de calmer la personne, si elle continue à être nerveuse et inquiète, cet état ne fera que s’aggraver. Une fois que le patient s'est calmé, il est nécessaire de garantir l'accès à l'air frais. Si l'attaque s'est produite dans la pièce, vous devez l'emmener à l'extérieur. Si vous ne pouvez pas le faire sortir, demandez aux gens autour de vous de se séparer. Donnez au patient un verre d'eau, sentez l'ammoniac. Essayez d’expliquer à la victime, après son calme, qu’elle devrait essayer de soulager un spasme dans la gorge, cela l’aidera à retenir son souffle pendant un certain temps.

J'avais des rêves cauchemardesques, des troubles visuels et une altération de la motilité gastro-intestinale. J'ai lu les instructions tchèques pour ce médicament, il en est peu écrit dans nos instructions.
Voici des extraits:

Effets secondaires:
Principalement associé à l'effet anticholinergique du médicament: parésie d'accommodation. Vision floue, augmentation de la pression intra-oculaire, bouche sèche, constipation, obstruction intestinale, rétention urinaire, fièvre. Tous ces phénomènes disparaissent généralement après l’adaptation au médicament ou la réduction des doses.
SNC: maux de tête, ataxie, fatigue, faiblesse, irritabilité, vertiges, acouphènes, somnolence ou insomnie, troubles de la concentration, cauchemars, dysarthrie, confusion, hallucinations, agitation motrice, désorientation, tremblements, paresthésie, périphérique neuropathie, changements sur EEG. Troubles extrapyramidaux rares, convulsions, anxiété. Depuis le système cardiovasculaire: tachycardie, arythmie, trouble de la conduction, instabilité de la pression artérielle, expansion du complexe QRS sur l'ECG (violation de la conduction intraventriculaire), symptômes d'insuffisance cardiaque, évanouissements. Sur le tractus gastro-intestinal: nausées, vomissements, brûlures d'estomac, anorexie, stomatite, troubles du goût, assombrissement de la langue, gêne épigastrique, gastralgie, augmentation de l'activité des transaminases hépatiques, rarement ictère cholestatique, diarrhée. Du côté du système endocrinien: augmentation de la taille des glandes mammaires chez l'homme et la femme, galactorrhée, modification de la sécrétion d'hormone antidiurétique (ADH), modification de la libido, puissance. Rarement hypo- ou hyperglycémie, glycosurie, altération de la tolérance au glucose, œdème testiculaire. Réactions allergiques: éruption cutanée, prurit, photosensibilité, œdème de Quincke, urticaire. Autres: agranulocytose, leucopénie, éosinophilie, thrombocytopénie, purpura et autres changements sanguins, perte de cheveux, ganglions lymphatiques enflés, prise de poids en cas d'utilisation prolongée, transpiration, pollakiurie. Avec un traitement prolongé, en particulier à fortes doses, avec un arrêt brutal du traitement, le syndrome de sevrage peut survenir: maux de tête, nausées, vomissements, diarrhée, irritabilité du sommeil, troubles du sommeil accompagnés de rêves inhabituels, excitabilité accrue.

Contre-indications:
Insuffisance cardiaque en phase de décompensation
Période aiguë et période de rétablissement de l'infarctus du myocarde
Conduction du muscle cardiaque avec facultés affaiblies
Hypertension artérielle sévère
Maladies aiguës du foie et des reins avec dysfonctionnement sévère
Ulcère peptique et 12 ulcères duodénaux en phase aiguë
Hypertrophie prostatique
Atony de la vessie
Sténose pylorique, obstruction intestinale paralytique
Traitement simultané avec des inhibiteurs de MAO (voir Interaction)
Grossesse, période d'allaitement
Age des enfants jusqu'à 6 ans
Hypersensibilité à l'amitriptyline
L'amitriptyline doit être utilisé avec prudence chez les personnes souffrant d'alcoolisme, d'asthme bronchique, de maniaco-dépression, schizophrénie (bien qu’avec sa réception, il n’ya généralement pas d’aggravation de la symptomatologie productive).

Surdose
Somnolence, désorientation, confusion, pupilles dilatées, fièvre, essoufflement, dysarthrie, agitation, hallucinations, convulsions, raideur musculaire, supor, coma, vomissements, arythmie, hypotension, insuffisance cardiaque, dépression respiratoire.

Les contractions spasmodiques des muscles pharyngés sont également appelées laryngospasmes et, chez les humains, un simple spasme de la gorge. La contraction des muscles de la gorge se produit soudainement, brutalement et s'accompagne de douleur. Les spasmes dans la gorge peuvent avoir différentes causes et nécessitent parfois l'aide immédiate d'un spécialiste, car la situation peut même être fatale.

Laryngospasme - Causes

Un spasme dans la gorge peut être déclenché par des stimuli externes. Il peut exister des raisons sérieuses qui nécessitent un diagnostic approfondi et un traitement complexe.

  • Manger
  • Inhalation d'air contenant des substances nocives
  • Exposition à des substances médicinales
  • Maladies inflammatoires de la gorge,
  • Pathologistes endocriniens,
  • Manque de minéraux et de vitamines
  • Problèmes neurologiques.

En cas d'ingestion, un spasme dans la gorge peut survenir en raison du coincement de morceaux d'aliments. Il peut s'agir d'aliments très secs ou grossiers, l'os du poisson peut également rester coincé dans la gorge. La violation de la perméabilité de l'œsophage peut être due à un repas précipité ou à une conversation active en mangeant. Dans ces cas, le spasme musculaire réflexe se produit. Le plus souvent, ça passe vite. Cependant, la pathologie du tractus gastro-intestinal peut être la cause du laryngospasme au cours d'un repas. Ensuite, le plus souvent, le spasme est précédé de tels symptômes:

Si la gorge crisse en avalant de la salive, elle s'accompagne généralement de plaies ou de douleurs. Des manifestations similaires sont caractéristiques des processus inflammatoires.

Le laryngospasme est souvent déclenché par l'inhalation d'air trop poussiéreux ou contenant des substances irritantes. Ceux-ci peuvent être des peintures, des produits chimiques ménagers ou des risques professionnels. Les spasmes musculaires dans la gorge peuvent dans ces cas être de nature allergique. Ensuite, d'autres symptômes d'allergie seront présents:

Réponse possible des muscles de la gorge lors du traitement de maladies inflammatoires. Certaines préparations qui lubrifient les amygdales peuvent provoquer une irritation grave et provoquer un spasme.

Maladies inflammatoires

Les spasmes graves de la gorge et la suffocation sont souvent provoqués par des maladies inflammatoires:

L'inflammation provoque un gonflement grave, particulièrement douloureux pour les enfants. Bien que le spasme soit le plus souvent soudain, il est précédé des signes habituels de maladies inflammatoires de la gorge:

  • douleur en avalant,
  • maux de gorge,
  • enrouement,
  • faiblesse générale
  • augmentation de la température.

Si vous ou votre enfant avez déjà eu une attaque de laryngospasme à la suite d'un mal de gorge ou d'une laryngite, gardez à l'esprit que cela peut se reproduire. Le danger de telles attaques est qu’un puissant spasme peut bloquer complètement les voies respiratoires, ce qui est dangereux. Dans ce cas, des soins d'urgence seront nécessaires.

Une combinaison de symptômes tels qu'une crampe dans la gorge et une toux est tout à fait possible. Dans ce cas, le développement du laryngospasme se produit dans le contexte d'une trachéite ou d'une bronchite. Une forte toux dans ces maladies peut irriter la gorge au point de provoquer une contraction musculaire spasmodique.

Pathologies endocriniennes

Si le patient ne présente aucun signe de maladie inflammatoire et qu'aucun facteur n'irrite la muqueuse de la gorge, mais qu'il existe des spasmes, un écart par rapport à la norme du fond hormonal est possible. Très souvent, cela est causé par des maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'hyperplasie des organes. En raison d'une glande élargie, il peut y avoir une sensation de coma dans la gorge. Le plus souvent, avec des troubles endocriniens, il existe encore des symptômes tels qu'une nervosité accrue, une détérioration générale de l'état. Si, dans le contexte de ces changements, il y a des spasmes dans la gorge, une suffocation, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Le diagnostic est nécessaire pour un traitement approprié.

Causes neurologiques

Fatigue chronique et stress, une fatigue intense peut entraîner des troubles neurologiques. Ces troubles affectent négativement la conduction nerveuse et altèrent la sensibilité et la réponse des terminaisons nerveuses. Cela provoque des spasmes musculaires pour des problèmes neurologiques. Un spasme dans la gorge sur les nerfs du sol peut être accompagné d'une perte de voix, de difficultés respiratoires et d'un engourdissement du larynx. La personne devient nerveuse et irritable.

Vous devez faire très attention à cet état. Un spasme de la gorge avec névrose peut s'accompagner d'une sensation de coma, très similaire aux manifestations de maladies de la glande thyroïde. Par conséquent, le diagnostic joue un rôle clé, car seul un diagnostic correct peut permettre un traitement adéquat.

Laryngisme chez les enfants

Les enfants souffrent souvent de spasmes de la gorge, en particulier les bébés de moins de 5 ans. Les raisons peuvent être les mêmes que chez les adultes, mais il peut y avoir des spécificités propres à l'âge des enfants:

  • réaction émotionnelle à n'importe quoi
  • effrayer
  • carence en calcium ou en vitamine D

Les caractéristiques de l'innervation pharyngée de l'enfant et du développement des muscles chez l'enfant sont telles que de nombreux facteurs conduisent à un gonflement de la gorge. Le développement ultérieur du processus peut entraîner des spasmes, une sténose et une défaillance respiratoire.

Que faire avec un spasme de la gorge

Pour un traitement complet, l'examen est nécessaire, prescrit par un spécialiste. Cependant, le laryngisme peut survenir soudainement et chacun doit savoir comment soulager un spasme de la gorge.

  • Assurez-vous que l'air du patient circule et que le repos est complet
  • Renifler de l'ammoniac,
  • Donnez un verre d'eau à boire, de préférence tiède.

Dans la plupart des cas, cela suffit et l’attaque s’arrête. S'il s'agit d'un adulte et qu'il perçoit correctement la situation, il pourra alors s'aider lui-même. Certaines personnes, en particulier les enfants, ont très peur de telles attaques et ont donc besoin de soutien. Si ces mesures ne suffisaient pas, vous pouvez essayer de retenir votre souffle, prendre un bain chaud. Ces mesures aideront les muscles contractés à se détendre et le spasme passera. Dans les cas plus graves, en cas de sténose du larynx et d’étouffement, vous devez contacter l’institution médicale ou appeler une ambulance.

  • Causes et symptômes du spasme de gorge
  • Puis-je me débarrasser d'un spasme dans la gorge et comment le faire exactement?
  • L'apparition de spasmes de gorge après avoir mangé

Les spasmes dans la gorge sont très divers. Spasmes - un très désagréable, mais assez commun.

L'émergence de la maladie est due au fait que la musculature du pharynx est réduite de manière assez brutale et très inattendue pour une personne.

Ces crampes de la gorge sont accompagnées d'une dyspnée inspiratoire. En d'autres termes, une personne avec beaucoup de difficulté peut respirer de l'air.

En conséquence, une personne a une fermeture complète de la glotte.

Causes et symptômes du spasme de gorge

L'apparition de spasmes de la gorge est toujours inattendue et s'accompagne des symptômes suivants:

  • au moment du spasme chez un homme, la sueur est froide;
  • l'anxiété et la tension des muscles du cou sont fortes;
  • la peau d'une personne tourmentée par les spasmes de la gorge devient pâle, voire même complètement bleue;
  • une personne respire difficilement, avec des bruits.

Au moment de l'apparition d'un spasme de gorge, une personne peut avoir une crise d'asphyxie pouvant entraîner un arrêt respiratoire. Très souvent, une telle attaque disparaît d'elle-même après un certain temps. Le souffle est assez allongé.

Dans les cas les plus graves, le patient peut perdre connaissance. Il y a une possibilité de crises généralisées, la mousse peut aller de la bouche. Affaiblit considérablement le travail du cœur. Si l'attaque dure très longtemps, une personne peut mourir d'asphyxie.

Causes du spasme:

  • toutes sortes de maladies inflammatoires de la gorge;
  • certaines substances médicamenteuses, en cours d'utilisation, qui lubrifient toute la cavité du larynx;
  • irritation suffisamment aiguë du nerf récurrent ou du nerf vague, accompagnée de la présence de goitre, de diverses tumeurs de l'œsophage et de nombreux autres phénomènes;
  • inhalation d'air saturé avec une quantité énorme de toutes sortes de substances irritantes.

Le plus souvent, ce type de spasmes est susceptible de se sentir en train de manger, notamment au moment de la déglutition. Ce phénomène peut être dû au fait que dans la gorge se collent simplement quelques morceaux mineurs de nourriture. Si des douleurs apparaissent lors de l’avalage de la salive, accompagnées de douleurs à la gorge ou d’un enrouement, il est possible qu’une tumeur se soit formée dans la gorge ou qu’une sorte d’infection y soit entrée.

Des spasmes à la gorge peuvent souvent se produire en raison de l’impact de certains facteurs psycho-émotionnels. L'un d'eux peut être un stress assez fréquent dans lequel la personne est directement. Les spasmes peuvent être accompagnés de tensions nerveuses. Dans une telle situation, le soi-disant spasme nerveux de la gorge commencera à se manifester dans la gorge humaine.

Retour à la table des matières

Puis-je me débarrasser d'un spasme dans la gorge et comment le faire exactement?

Si vous ressentez un spasme de la gorge, vous pouvez utiliser plusieurs astuces qui peuvent facilement aider à améliorer l'état général de la victime et à le soulager de ce phénomène:

  • en cas de spasme à la gorge, la personne doit être en état de repos complet et suffisamment d'air frais lui est fourni;
  • il est important qu'il y ait de l'ammoniac liquide dans la maison pouvant affecter de telles crampes;
  • Vous pouvez boire 1 verre d'eau à la température ambiante.

Si aucune des méthodes ci-dessus ne donne le résultat souhaité, il vous suffit alors de retenir votre souffle ou de demander à quelqu'un de se caresser légèrement le dos. Pas souvent, mais il arrive aussi qu'avec les spasmes de la gorge, seuls les vomissements provoqués artificiellement puissent aider. Si l'attaque dure longtemps, vous devez prendre un bain chaud.

Pour que de telles attaques n'aient jamais été poursuivies, il suffit de respecter les mesures préventives les plus simples:

  • toutes sortes de procédures de relaxation devraient être un phénomène constant, en d’autres termes, être effectuées régulièrement;
  • le sommeil d'une personne doit être sain et complet;
  • une personne doit planifier correctement et soigneusement le temps de travail et de repos;
  • besoin de bien manger;
  • Il convient de faire les promenades au grand air le plus souvent possible (il est préférable de le faire avant de se coucher).

Chaque type de spasme est caractérisé exclusivement par une contraction musculaire, qui finalement ne peut pas se détendre correctement. De plus, ce phénomène s'accompagnera dans tous les cas de sensations très désagréables et même douloureuses.

Très souvent, les spasmes de gorge chez l'homme peuvent survenir en présence de toutes sortes d'infections bactériennes. De telles maladies telles que la laryngite, la pharyngite et les maux de gorge peuvent être facilement attribuées à ce type de maladie. Pour que le patient puisse se débarrasser définitivement et complètement de ce problème, il doit cesser de boire et de fumer.

L’une des méthodes de traitement consiste à utiliser du thé chaud chez les malades. Vous devez également vous gargariser en utilisant toutes sortes de décoctions de différentes herbes médicinales. Il peut s'agir de camomille ou de sauge. Il sera bon de procéder à des inhalations, à diverses compresses pour se réchauffer et bien sûr à des bains de pieds.

Si les crampes de la gorge sont accompagnées de brûlures d'estomac, c'est l'un des signes du reflux gastro-intestinal.

Le spasme du larynx, ou comme on l'appelle aussi le laryngisme, n'est rien de plus qu'une contraction involontaire. Il peut en résulter une diminution soudaine de la lumière de la glotte ou sa contraction complète, ce qui provoque une privation d'oxygène ou la mort par suffocation. Certains facteurs contribuent au développement d'un tel processus:

  • Rachitisme
  • Pneumonie.
  • Traumatisme à la naissance.
  • Debout sur l'alimentation artificielle.

Les causes peuvent également être cachées dans l'air pollué, qui est rempli de substances nocives, l'utilisation inappropriée de certains médicaments, la présence d'autres maladies, ce qui peut avoir un effet sur les terminaisons nerveuses du larynx des enfants.

Symptômes de pathologie

En règle générale, chez les enfants, les spasmes musculaires se manifestent par des modifications de la nature de l'inhalation et l'apparition de certains problèmes. L'inspiration devient très bruyante, un certain sifflement s'ajoute aux sons typiques. Les symptômes peuvent également inclure la participation au processus de respiration et aux muscles du cou qui ne devraient pas le faire.

Les spasmes manifestent des convulsions, en particulier chez les enfants, chez les adultes, cela semble un peu différent. Pendant ce temps, la tête du patient peut être fortement inclinée vers l'arrière et la bouche sera très grande ouverte, car il tentera de capter plus d'air. Il peut même y avoir arrêt de la respiration, mais cela ne nécessite qu'une aide habile.

Dans la plupart des cas, l'attaque dure quelques instants, après quoi une respiration très profonde a lieu et les muscles du cou se relâchent. Le plus souvent, ces symptômes se manifestent au cours de la journée et il est fréquent que les enfants s’endormissent immédiatement après une crise.

Chez les adultes, en particulier si les attaques sont très longues, de graves crampes peuvent survenir et persister pendant et après l'attaque. Il peut même donner de la mousse de la bouche.

Si le spasme est d'origine hystérique, il est généralement associé à des convulsions de tout le cou, du tube digestif, des bras et des jambes, mais dans ce cas il se termine très rapidement. Chez les enfants qui ont connu ce problème pour la première fois, une attaque peut ressembler à l'épilepsie. Souvent, tout ce qui l’accompagne est un bref rétrécissement de la glotte, une longue respiration et un changement de teint.

Raisons

Les causes des spasmes des muscles du larynx peuvent consister en une excitation accrue de la partie neuromusculaire de notre cou. Dans la plupart des cas, pour cette raison, il est observé chez les enfants qui reçoivent actuellement une alimentation artificielle. Cela peut être dû à des problèmes de métabolisme, à divers troubles en présence de sels dans le corps et à diverses vitamines. Un tel développement chez les enfants peut également être dicté par la présence de chorée, bronchite, spasmophilie et autres maladies similaires.

Chez l'adulte, les causes peuvent être recouvertes d'une respiration prolongée par un air trop sec, qui contient automatiquement beaucoup plus de poussière et d'autres substances irritantes. Ils peuvent provoquer de telles pathologies et l'utilisation de médicaments contre-indiqués ou leur utilisation sans familiarisation préalable avec des instructions détaillées à ce sujet.

Thérapie Spasm

Si vous remarquez que quelqu'un a une telle attaque, vous devez essayer rapidement de la calmer moralement et de créer toutes les conditions d'un flux d'air frais. Ensuite, il doit être distrait, car c’est le meilleur effet gênant. Vous pouvez le verser avec de l'eau froide ou de la douleur pour le pincer.

Pour détendre les muscles du larynx, vous pouvez demander au patient de retenir sa respiration aussi longtemps qu'il le peut, généralement après qu'une inhalation normale puisse survenir.

Une autre méthode efficace consiste en un picotement nauséabond qui peut être provoqué si vous mettez quelque chose dans la bouche le plus profondément possible. Vous pouvez le faire en touchant simplement une cuillère à thé à la racine de la langue. Dans ce cas, les médecins recommandent également d’inhaler avec de l’ammoniac ou d’injecter des remèdes contre les convulsions. Si ces symptômes sont chroniques chez l’enfant, vous pouvez essayer de prendre des bains chauds plusieurs fois par jour et de le calmer.

Dans tous les cas, si le phénomène de ce genre se produit pour vous, les clients assidus doivent aller voir un médecin pour obtenir de l'aide, demandez au moins des conseils généraux. Le plus souvent, les méthodes de traitement seront courantes, telles que le durcissement du corps, la stimulation immunitaire du corps, sa saturation en vitamines et en oligo-éléments utiles en quantité suffisante.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie