L'épilepsie est un type de maladie chronique liée à des troubles neurologiques. Pour cette maladie, les manifestations caractéristiques sont les convulsions. En règle générale, pour les crises d'épilepsie, il existe une périodicité intrinsèque, mais il arrive parfois qu'une crise épileptique se produise une fois en raison de modifications du cerveau. Très souvent, il n’est pas possible de comprendre les causes de l’épilepsie, mais des facteurs tels que l’alcool, les accidents cérébrovasculaires, les lésions cérébrales peuvent provoquer une attaque.

Causes de la maladie

Aujourd'hui, il n'y a pas de raison spécifique pour l'apparition de l'épilepsie. La maladie présentée ne se transmet pas par la lignée héréditaire, mais néanmoins dans certaines familles où cette maladie est présente, la probabilité de sa survenue est élevée. Selon les statistiques, 40% des personnes atteintes d'épilepsie ont un parent atteint de cette maladie.

Les crises d'épilepsie ont plusieurs variétés, la gravité de chacune est différente. Si la crise s’est produite en raison de violations d’une seule partie du cerveau, elle est qualifiée de partielle. Lorsque tout le cerveau souffre, la crise s'appelle généralisée. Il existe différents types de crises d'épilepsie: une partie du cerveau est touchée puis le processus l'affecte complètement.

Dans environ 70% des cas, il n’est pas possible de reconnaître les facteurs qui déclenchent l’épilepsie. Les causes de l'épilepsie peuvent être les suivantes:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • accident vasculaire cérébral;
  • lésions cérébrales causées par le cancer;
  • manque d'oxygène et de sang lors de la naissance;
  • changements pathologiques dans la structure du cerveau;
  • méningite;
  • maladies de type viral;
  • abcès cérébral;
  • prédisposition génétique.

Quelles sont les causes du développement de la maladie chez les enfants?

Les crises d'épilepsie chez les enfants sont dues à des convulsions chez la mère pendant la grossesse. Ils contribuent à la formation des changements pathologiques suivants chez les enfants à l'intérieur de l'utérus:

  • hémorragies internes cérébrales;
  • hypoglycémie chez les nouveau-nés;
  • hypoxie sévère;
  • épilepsie chronique.

Les principales causes d'épilepsie chez les enfants sont les suivantes:

  • méningite;
  • la toxicose;
  • thrombose;
  • l'hypoxie;
  • embolie;
  • encéphalite;
  • commotion cérébrale

Qu'est-ce qui déclenche les crises d'épilepsie chez l'adulte?

Les facteurs suivants peuvent causer l'épilepsie chez les adultes:

  • lésions cérébrales - ecchymoses, commotions cérébrales;
  • infection du cerveau - rage, tétanos, méningite, encéphalite, abcès;
  • pathologies organiques de la zone de la tête - kyste, tumeur;
  • prendre certains médicaments - antibiotiques, axiomes, antipaludéens;
  • changements pathologiques dans la circulation sanguine de l'AVC;
  • sclérose en plaques;
  • pathologies des tissus cérébraux de nature congénitale;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • intoxication au plomb ou à la strychnine;
  • athérosclérose vasculaire;
  • la toxicomanie;
  • un rejet sévère des sédatifs et des médicaments hypnotiques, des boissons alcoolisées.

Comment reconnaître l'épilepsie?

Les symptômes de l'épilepsie chez les enfants et les adultes dépendent de la façon dont les crises sont présentes. Il y a:

  • crises partielles;
  • partielle complexe;
  • crises tonico-cloniques;
  • absense

Partiel

La formation de foyers de fonction sensorielle et motrice altérée se produit. Ce processus confirme l'emplacement du foyer de la maladie dans le cerveau. L'attaque commence à se manifester à partir des secousses cloniques d'une certaine partie du corps. Le plus souvent, les crampes commencent par les mains, les coins de la bouche ou le gros orteil. Après quelques secondes, l'attaque commence à toucher les muscles environnants et finit par couvrir tout le côté du corps. Souvent, les convulsions sont accompagnées d'un évanouissement.

Compliqué partiel

Ce type de crise fait référence à l'épilepsie temporale / psychomotrice. La raison de leur formation est la défaite des centres olfactifs végétatifs et viscéraux. En cas d'attaque, le patient s'évanouit et perd le contact avec le monde extérieur. En règle générale, lors de convulsions, une personne est dans une conscience altérée, effectuant des actions et des actions sur lesquelles elle ne peut même pas rendre compte.

Les sensations subjectives incluent:

  • hallucinations;
  • des illusions;
  • changement dans la capacité cognitive;
  • troubles affectifs (peur, colère, anxiété).

Une telle crise d'épilepsie peut survenir sous une forme bénigne et ne s'accompagner que de signes objectifs récurrents: élocution incompréhensible et incohérente, déglutition et gifles.

Tonico-clonique

Ce type de crises chez les enfants et les adultes est classé comme généralisé. Ils traînent dans le processus pathologique du cortex cérébral. Le début de l'additif tonique est caractérisé par le fait qu'une personne se raidit sur place, ouvrant grand la bouche, redresse ses jambes et plie ses bras. Après la contraction des muscles respiratoires, les mâchoires se contractent, ce qui entraîne de fréquentes morsures de la langue. Avec de telles convulsions, une personne peut cesser de respirer et développer une cyanose et une hypervolémie. Lors d'une crise tonique, le patient ne contrôle pas la miction et la durée de cette phase sera de 15 à 30 secondes. Au bout de ce temps, la phase clonique commence. Elle se caractérise par une contraction rythmique violente des muscles du corps. La durée de ces convulsions peut être de 2 minutes, puis la respiration du patient se normalise et un sommeil court se produit. Après un tel «repos», il se sent déprimé, fatigué, il a la confusion des pensées et un mal de tête.

Absense

Cette attaque chez les enfants et les adultes se caractérise par sa courte durée. Il se caractérise par les manifestations suivantes:

  • forte conscience avec troubles mineurs du mouvement;
  • crise soudaine et absence de manifestations externes;
  • contractions musculaires du visage et tremblements des paupières.

La durée d'un tel état peut atteindre 5 à 10 secondes, alors que cela peut passer inaperçu pour les proches du patient.

Test de diagnostic

L'épilepsie ne peut être diagnostiquée qu'après deux semaines d'attaques. En outre, l’absence d’autres maladies pouvant être à l’origine d’un tel état est une condition préalable.

Le plus souvent, cette maladie affecte les enfants et les adolescents, ainsi que les personnes âgées. Chez les personnes d'âge moyen, les crises sont extrêmement rares. Dans le cas de leur formation, ils peuvent être le résultat d'une blessure ou d'un accident vasculaire cérébral antérieur.

Chez les nouveau-nés, cette condition peut être ponctuelle et la raison en est d'élever la température à des points critiques. Mais la probabilité de développement ultérieur de la maladie est minime.
Pour diagnostiquer l'épilepsie chez un patient, vous devez d'abord consulter un médecin. Il effectuera un examen complet et sera capable d'analyser les problèmes de santé actuels. Une condition préalable est d'étudier les antécédents médicaux de tous ses proches. Les tâches du médecin dans la préparation du diagnostic comprennent les activités suivantes:

  • vérifier les symptômes;
  • analyser la pureté et le type de crises aussi minutieusement que possible.

Afin de clarifier le diagnostic, il est nécessaire d'appliquer l'électroencéphalographie (analyse de l'activité cérébrale), l'IRM et la tomodensitométrie.

Premiers secours

Si un patient a une crise d'épilepsie, il a un besoin urgent de premiers secours. Il comprend les activités suivantes:

  1. Assurer la perméabilité des voies respiratoires.
  2. Respirer de l'oxygène.
  3. Avertissements d'aspiration.
  4. Maintenir la pression artérielle à un niveau constant.

Lorsqu'une inspection rapide a été effectuée, vous devez alors établir le motif allégué de la formation de cette affection. Pour cela, une histoire est recueillie auprès des parents et des proches de la victime. Le médecin doit analyser avec soin tous les signes observés chez le patient. Parfois, ces crises sont un symptôme d'infection et d'accident vasculaire cérébral. Pour éliminer les crises formées à l'aide de ces médicaments:

  1. Le diazépam est un médicament efficace dont l'action vise à éliminer les crises d'épilepsie. Mais un tel médicament contribue souvent à un arrêt respiratoire, notamment avec l'effet combiné des barbituriques. Pour cette raison, lorsque vous le prenez, vous devez prendre des précautions. L'action du diazépam vise à arrêter l'attaque, mais non à empêcher sa survenue.
  2. La phénytoïne est le deuxième médicament efficace pour éliminer les symptômes de l'épilepsie. De nombreux médecins le prescrivent à la place du diazépam, car il n’altère pas la fonction respiratoire et peut prévenir la récurrence des crises. Si vous entrez le médicament très rapidement, vous pouvez provoquer une hypotension artérielle. Par conséquent, le taux d’administration ne doit pas dépasser 50 mg / min. Pendant la perfusion, vous devez garder le contrôle de la pression artérielle et des indices ECG. Une extrême prudence est nécessaire pour introduire les personnes souffrant de maladie cardiaque. L'utilisation de la phénytoïne est contre-indiquée chez les personnes chez lesquelles on a diagnostiqué un dysfonctionnement du système de conduction cardiaque.

Si les médicaments présentés n’ont aucun effet, les médecins prescrivent du phénobarbital ou du paraldéhyde.

Si vous arrêtez une attaque d'épilepsie pendant une courte période, probablement, le motif de sa formation est un trouble métabolique ou des dommages structurels. Lorsqu'une telle affection n'a pas été observée auparavant chez un patient, une cause probable de sa formation peut être un accident vasculaire cérébral, une blessure ou une tumeur. Chez les patients pour lesquels un tel diagnostic avait déjà été posé, des convulsions récurrentes se produisent en raison d'une infection intercurrente ou du refus d'un traitement anticonvulsivant.

Thérapie efficace

Des mesures thérapeutiques visant à éliminer toutes les manifestations de l'épilepsie peuvent être mises en œuvre dans des hôpitaux neurologiques ou psychiatriques. Lorsque des attaques d'épilepsie entraînent un comportement incontrôlé d'une personne, à la suite de quoi elle devient complètement folle, le traitement est appliqué.

Traitement médicamenteux

En règle générale, le traitement de cette maladie est effectué à l'aide de préparations spéciales. En cas de convulsions partielles chez l'adulte, on lui prescrit de la carbamazépine et de la phénytoïne. Lors de crises tonico-cloniques, il est conseillé d'utiliser ces médicaments:

  • Acide valproïque;
  • La phénytoïne;
  • La carbamazépine;
  • Phénobarbital.

Des médicaments tels que l'éthosuximide et l'acide valproïque sont prescrits aux patients pour le traitement de l'absorbance. Les personnes souffrant de crises myocloniques, de clonazépam et d’acide valproïque sont utilisées.

Pour soulager un état pathologique chez les enfants, utilisez des médicaments tels que l'éthosuximide et l'acétazolamide. Mais ils sont activement utilisés dans le traitement de la population adulte souffrant d'absences depuis l'enfance.

En appliquant les médicaments décrits, il est nécessaire de respecter les recommandations suivantes:

  1. Pour les patients qui prennent des anticonvulsifs, un test sanguin doit être effectué régulièrement.
  2. Le traitement à l'acide valproïque s'accompagne d'une surveillance de l'état du foie.
  3. Les patients doivent constamment observer les restrictions établies concernant la conduite de véhicules de transport.
  4. La réception des médicaments anticonvulsifs ne doit pas être interrompue brusquement. Leur annulation est effectuée progressivement sur plusieurs semaines.

Si le traitement médicamenteux n’a pas d’effet, il faut alors recourir à un traitement non médicamenteux, qui comprend la stimulation électrique du nerf vague, la médecine traditionnelle et la chirurgie.

Traitement chirurgical

L'intervention chirurgicale implique l'ablation de la partie du cerveau où se concentre le foyer épileptique. Les principaux indicateurs d'une telle thérapie sont les crises fréquentes qui ne peuvent pas être traitées par un traitement médical.

En outre, il est conseillé de ne procéder à cette opération que lorsque le pourcentage de garanties d’amélioration de l’état du patient est élevé. Les dommages possibles liés à un traitement chirurgical ne seront pas aussi importants que ceux causés par les crises d'épilepsie. Un préalable à la chirurgie est la détermination précise de la localisation de la lésion.

Stimulation électrique du nerf vague

Ce type de thérapie est très populaire dans le cas de l’inefficacité du traitement médicamenteux et de l’intervention chirurgicale injustifiée. Cette manipulation est basée sur une irritation modérée du nerf vague à l'aide d'impulsions électriques. Ceci est fourni par l'action d'un générateur d'impulsions électriques, qui est cousu sous la peau dans la partie supérieure de la poitrine à gauche. La durée d'utilisation de cet appareil est de 3 à 5 ans.

La stimulation du nerf vague est autorisée pour les patients à partir de 16 ans qui présentent des crises d'épilepsie focales qui ne peuvent pas être traitées par un traitement médicamenteux. Selon les statistiques, environ 1–40–50% des personnes lors de telles manipulations améliorent l’état général et diminuent la fréquence des crises.

Médecine populaire

Utiliser les moyens de la médecine traditionnelle n’est recommandé qu’avec la thérapie principale. Aujourd'hui, ces médicaments sont disponibles dans une large gamme. Éliminer les crampes aidera les infusions et décoctions à base d'herbes médicinales. Les plus efficaces sont:

  1. Prenez 2 grandes cuillères d'herbe mère hachée et ajoutez ½ litre d'eau bouillante. Attendez 2 heures que la boisson soit syntonisée, filtrée et consommée 30 ml avant les repas 4 fois par jour.
  2. Placez dans le réservoir un grand bateau des racines de chernokorn médicinal et ajoutez-y 1,5 tasse d'eau bouillante. Mettez la casserole sur un feu lent et laissez bouillir pendant 10 minutes. Décoction prête pris une demi-heure avant les repas pour une cuillère à soupe 3 fois par jour.
  3. D'excellents résultats sont obtenus avec l'absinthe. Pour préparer une boisson, prenez 0,5 cuillère à soupe d’absinthe et versez 250 ml d’eau bouillante. Prêt bouillon à prendre 1/3 tasse 3 fois par jour avant les repas.

L'épilepsie est une maladie très grave qui nécessite un traitement immédiat et continu. Un tel processus pathologique peut survenir pour diverses raisons et toucher à la fois l'organisme adulte et les enfants.

Symptômes de l'épilepsie chez l'adulte: les premiers signes

L’épilepsie est une maladie connue de l’humanité depuis plus de quelques centaines d’années. Cette maladie multifactorielle se développe sous l'influence de nombreuses causes différentes, qui sont divisées en interne et externe. Les experts en psychiatrie affirment que le tableau clinique peut être si clairement défini que même des modifications mineures peuvent nuire au bien-être du patient. Selon les experts, l'épilepsie est une maladie héréditaire qui se développe malgré l'influence de facteurs externes. Regardons les causes de l'épilepsie chez l'adulte et les méthodes de traitement de cette pathologie.

L'épilepsie est une maladie du système nerveux dans laquelle les patients souffrent de crises soudaines.

Causes des crises d'épilepsie

L'épilepsie, qui se manifeste à l'âge adulte, fait référence à des maladies neurologiques. Au cours des activités de diagnostic, la tâche principale des spécialistes est d'identifier la cause principale de la crise. Aujourd'hui, les attaques d'épilepsie sont divisées en deux catégories:

  1. Symptomatique - se manifeste sous l'influence de lésions cérébrales traumatiques et de diverses maladies. Il est intéressant de noter que dans cette forme de pathologie, une crise d'épilepsie peut commencer après certains phénomènes externes (un son puissant, une lumière vive).
  2. Cryptogénique - attaques simples de nature inconnue.

La présence de crises d'épilepsie est une raison brillante de la nécessité d'un examen diagnostique approfondi du corps. Pourquoi il y a épilepsie chez les adultes, la question est tellement compliquée que les experts ne peuvent pas toujours trouver la bonne réponse. Selon les médecins, la maladie peut être associée à des lésions organiques du cerveau. Les tumeurs bénignes et les kystes situés dans cette zone sont les causes les plus courantes de crise. Le tableau clinique associé à l'épilepsie se manifeste souvent sous l'influence de maladies infectieuses telles que la méningite, l'encéphalite et les abcès du cerveau.

Il convient également de mentionner que de tels phénomènes peuvent être le résultat d'accidents vasculaires cérébraux, de troubles des antiphospholipides, d'athérosclérose et d'une augmentation rapide de la pression intracrânienne. Souvent, les crises d'épilepsie se développent dans le contexte de l'utilisation prolongée de médicaments de la catégorie des bronchodilatateurs et des immunosuppresseurs. Il convient de noter que le développement de l'épilepsie chez l'adulte peut être causé par un arrêt brutal de l'utilisation de somnifères puissants. En outre, ces symptômes peuvent être causés par une intoxication aiguë du corps par des substances toxiques, un alcool de qualité médiocre ou des substances narcotiques.

Nature de la manifestation

Les méthodes et les stratégies de traitement sont sélectionnées en fonction du type de maladie. Les experts identifient les types d'épilepsie suivants chez l'adulte:

  • crises non convulsives;
  • crises nocturnes;
  • saisies sur le fond de la consommation d'alcool;
  • crises convulsives;
  • l'épilepsie sur le fond des blessures.
Malheureusement, les causes spécifiques des convulsions ne sont pas connues des médecins.

Selon les experts, le développement de la maladie chez l'adulte n'a que deux raisons principales: la prédisposition héréditaire et les lésions organiques du cerveau. La gravité d'une crise épileptique est influencée par divers facteurs, parmi lesquels les troubles mentaux, les maladies dégénératives, les troubles métaboliques, les maladies oncologiques et l'intoxication par les toxines doivent être mis en évidence.

Facteurs déclenchant une crise d'épilepsie

Une crise d'épilepsie peut être déclenchée par divers facteurs, qui sont divisés en interne et externe. Parmi les facteurs internes, il convient de souligner les maladies infectieuses affectant certaines parties du cerveau, les anomalies vasculaires, le cancer et les prédispositions génétiques. En outre, une crise épileptique peut être provoquée par une altération de la fonction rénale et hépatique, une hypertension artérielle, la maladie d'Alzheimer et la cysticercose. Souvent, les symptômes caractéristiques de l'épilepsie sont dus à une toxicose pendant la grossesse.

Parmi les facteurs externes, les experts distinguent les intoxications aiguës du corps causées par l'action de substances toxiques. En outre, une crise d'épilepsie peut être causée par certaines drogues, drogues et alcool. Beaucoup moins souvent, les symptômes inhérents à la maladie considérée apparaissent sur le fond des blessures à la tête.

Quel est le danger d'attaques

La fréquence des épisodes de crise épileptique revêt une importance particulière dans le diagnostic de la maladie. Chaque crise similaire entraîne la destruction d'un grand nombre de connexions neuronales, ce qui provoque des changements personnels. Souvent, les crises d'épilepsie à l'âge adulte entraînent des modifications du caractère, de l'insomnie et des problèmes de mémoire. Les crises d'épilepsie, qui se produisent une fois par mois, sont rares. L'incidence moyenne des épisodes est d'environ trois dans les trente jours.

Le statut d'épilepsie est attribué à un patient en présence d'une crise permanente et de l'absence d'un écart «léger». Lorsque l'attaque dure plus de trente minutes, le risque de conséquences catastrophiques pour le patient est élevé. Dans une telle situation, vous devez immédiatement appeler l'ambulance pour informer le répartiteur de la maladie.

Le signe le plus caractéristique de cette maladie est une crise convulsive.

Tableau clinique

Les premiers signes d'épilepsie chez l'homme adulte se manifestent le plus souvent sous une forme latente. Les patients tombent souvent dans une seconde confusion, accompagnés de la commission de mouvements incontrôlés. Dans certaines phases de la crise, les patients modifient leur perception de l'odorat et du goût. La perte de communication avec le monde réel entraîne une série de gestes répétitifs. Il convient de mentionner que des attaques soudaines peuvent causer des blessures susceptibles de nuire à la santé du patient.

Parmi les signes évidents d'épilepsie, il convient de citer une augmentation du nombre d'élèves, une perte de conscience, des tremblements des membres et des convulsions, des gestes et des gestes aveugles. De plus, lors d'une crise épileptique aiguë, il existe un transit intestinal incontrôlé. Le développement d'une crise d'épilepsie est précédé par une sensation de somnolence, une apathie, une fatigue intense et des problèmes de concentration. Ces symptômes peuvent être temporaires ou permanents. Dans le contexte d'une crise d'épilepsie, le patient peut perdre conscience et perdre sa mobilité. Dans cette situation, le tonus musculaire augmente et des crampes incontrôlées dans les jambes.

Caractéristiques des activités de diagnostic

Les symptômes de l'épilepsie chez l'adulte sont si prononcés que dans la plupart des cas, le diagnostic correct peut être posé sans recourir à des techniques de diagnostic complexes. Cependant, vous devriez faire attention au fait que l'examen ne devrait pas être plus tôt que deux semaines après la première attaque. Au cours des activités de diagnostic est très important d'identifier l'absence de maladies qui causent des symptômes similaires. Le plus souvent, la maladie se manifeste chez les personnes qui ont atteint les personnes âgées.

Les crises d'épilepsie chez les personnes âgées de trente à quarante-cinq ans ne sont observées que dans quinze pour cent des cas.

Afin d'identifier la cause de la maladie, vous devriez consulter un médecin, qui non seulement prendra l'historique, mais effectuera également un diagnostic approfondi de tout l'organisme. Pour poser un diagnostic précis, le médecin est obligé d'étudier le tableau clinique, d'identifier la fréquence des crises et de réaliser une imagerie par résonance magnétique du cerveau. Étant donné que les manifestations cliniques de la maladie peuvent varier considérablement en fonction de la forme de la pathologie, il est très important de procéder à un examen complet du corps et d'identifier la principale cause du développement de l'épilepsie.

Que faire pendant l'attaque

Compte tenu de la manifestation de l'épilepsie chez l'adulte, une attention particulière devrait être accordée aux règles de premiers secours. Dans la plupart des cas, une crise d'épilepsie a pour origine un spasme musculaire, ce qui entraîne des mouvements incontrôlés du corps. Souvent, dans un état similaire, le patient perd conscience. L’apparition des symptômes ci-dessus est une bonne raison de contacter une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, le patient devrait être dans un état horizontal, la tête abaissée sous le corps lui-même.

Au cours de l'attaque, l'épilepsie ne réagit même pas aux stimuli les plus forts, la réaction des pupilles à la lumière est totalement absente

Les crises d'épilepsie s'accompagnent souvent de vomissements. Dans ce cas, le patient devrait être en position assise. Il est très important de maintenir la tête d'un épileptique afin d'empêcher le vomi de pénétrer dans les organes respiratoires. Après sa convalescence, le patient devrait recevoir une petite quantité de liquide.

Traitement de la toxicomanie

Afin de prévenir une rechute d'une maladie similaire, il est très important d'aborder correctement la question du traitement. Afin de parvenir à une rémission à long terme, le patient doit prendre des médicaments pendant une longue période. L'usage de drogues uniquement dans les moments de crise est inacceptable, en raison du risque élevé de complications.

Il est possible d’utiliser des médicaments puissants qui arrêtent le développement de crises épileptiques seulement après avoir consulté votre médecin. Il est très important d'informer le médecin de tout changement lié à l'état de santé. La plupart des patients parviennent à éviter avec succès la récurrence d'une crise épileptique grâce à des médicaments bien choisis Dans ce cas, la durée moyenne de rémission peut atteindre cinq ans. Cependant, au début du traitement, il est très important de choisir la bonne stratégie de traitement et de s'y tenir.

Le traitement de l'épilepsie implique une attention particulière de la part du médecin quant à l'état du patient. Au début du traitement, les médicaments ne sont utilisés qu’à petites doses. Une augmentation de la posologie est autorisée uniquement lorsque l'utilisation de médicaments ne contribue pas à une tendance positive. Le traitement complexe d'attaques partielles d'épilepsie inclut des médicaments du groupe des phonitoins, des valproates et des carboxamides. Lors de crises d'épilepsie généralisées et d'attaque idiopathique, on prescrit du valproate au patient en raison de son effet doux sur le corps.

La durée moyenne du traitement est d'environ cinq ans d'utilisation régulière de médicaments. Il est possible d'arrêter le traitement uniquement si, pendant la période susmentionnée, il n'y a aucune manifestation caractéristique de la maladie. Étant donné que des médicaments puissants sont utilisés pendant le traitement de la maladie considérée, le traitement doit être complété progressivement. Au cours des six derniers mois de traitement, la posologie est progressivement réduite.

L'épilepsie provient de l'épilepsie grecque - "attrapé, attrapé par surprise"

Complications possibles

Le principal danger des crises d'épilepsie est une forte dépression du système nerveux central. Parmi les complications possibles de cette maladie, il faut mentionner la possibilité d'une rechute de la maladie. En outre, il existe un risque de développement d'une pneumonie par aspiration, dans le contexte d'une pénétration de vomissements dans les organes respiratoires.

Une crise d'épilepsie lors de l'adoption de procédures à l'eau peut être fatale. Vous devez également souligner le fait que les crises d'épilepsie au cours de la gestation peuvent nuire à la santé du futur bébé.

Prévisions

Avec une seule apparence d'épilepsie à l'âge adulte et un accès rapide aux soins médicaux, nous pouvons parler d'un pronostic favorable. Dans environ 70% des cas, les patients utilisant régulièrement des médicaments spéciaux, il existe une rémission à long terme. En cas de récurrence de la crise, des anticonvulsivants sont prescrits aux patients.

L'épilepsie est une maladie grave qui affecte le système nerveux du corps humain. Afin d’éviter des conséquences catastrophiques pour l’organisme, il convient de concentrer au maximum l’attention sur sa propre santé. Sinon, une des crises d'épilepsie peut être fatale.

Épilepsie - Causes, symptômes et traitement chez les adultes

De quoi s'agit-il? L'épilepsie est une maladie nerveuse mentale caractérisée par des crises récurrentes, accompagnée de divers symptômes paracliniques et cliniques.

Dans le même temps, entre les attaques, le patient peut être complètement normal, pas différent des autres. Il est important de noter qu'une seule crise ne constitue pas encore l'épilepsie. Une personne est diagnostiquée seulement quand il y a au moins deux crises.

La maladie est connue dans la littérature ancienne, des prêtres égyptiens (environ 5000 ans av. J.-C.), Hippocrate, des docteurs en médecine tibétaine et d'autres le mentionnent. Dans la CEI, l'épilepsie est appelée "épilepsie" ou simplement "épilepsie".

Les premiers signes d'épilepsie peuvent survenir entre 5 et 14 ans et ont un caractère croissant. Au début de son développement, une personne peut avoir des crises légères à des intervalles allant jusqu'à un an ou plus, mais au fil du temps, leur fréquence augmente et atteint plusieurs fois par mois. Leur nature et leur gravité changent également avec le temps.

Raisons

Qu'est ce que c'est Malheureusement, les causes de l'activité épileptique dans le cerveau ne sont pas encore suffisamment claires, mais sont probablement liées à la structure de la membrane de la cellule cérébrale, ainsi qu'aux caractéristiques chimiques de ces cellules.

L'épilepsie est classée en raison de son apparition sur idiopathique (s'il existe une prédisposition héréditaire et aucun changement structurel dans le cerveau), symptomatique (si un défaut structurel du cerveau est détecté, par exemple des kystes, des tumeurs, des hémorragies, des malformations) et cryptogénique (s'il n'est pas possible d'identifier la cause de la maladie ).

Selon les données de l'OMS dans le monde, environ 50 millions de personnes souffrent d'épilepsie - c'est l'une des maladies neurologiques les plus courantes à l'échelle mondiale.

Symptômes d'épilepsie

Dans l'épilepsie, tous les symptômes surviennent spontanément, moins souvent provoqués par une lumière clignotante, un son fort ou une fièvre (élévation de la température corporelle au-dessus de 38 ° C, accompagnée de frissons, de maux de tête et d'une faiblesse générale).

  1. Les manifestations d'une crise convulsive généralisée résident généralement dans les convulsions tonico-cloniques, bien qu'il ne puisse y avoir que des convulsions toniques ou cloniques. Un patient tombe malade pendant une crise et subit souvent des dommages importants, se mord souvent la langue ou manque d'urine. La crise se termine essentiellement par un coma épileptique, mais une agitation épileptique se produit également, accompagnée d'un assombrissement crépusculaire de la conscience.
  2. Les crises partielles se produisent lorsqu'un centre d'excitabilité électrique excessive est formé dans une zone particulière du cortex cérébral. Les manifestations d’une attaque partielle dépendent de la localisation d’un tel foyer - elles peuvent être motrices, sensibles, autonomes et mentales. 80% de toutes les crises d'épilepsie chez l'adulte et 60% chez l'enfant sont partielles.
  3. Crises tonico-cloniques. Ce sont des crises convulsives généralisées qui impliquent le cortex cérébral dans le processus pathologique. La crise commence par le fait que le patient se fige sur place. De plus, les muscles respiratoires sont réduits, les mâchoires sont comprimées (la langue peut mordre). La respiration peut être avec cyanose et hypervolémie. Le patient perd la capacité de contrôler la miction. La durée de la phase tonique est d'environ 15 à 30 secondes, après quoi se produit la phase clonique, à laquelle se produit la contraction rythmique de tous les muscles du corps.
  4. Absansy - Coupures de conscience soudaines pendant très peu de temps. Lors d'un abcès typique, une personne subit soudainement, absolument sans aucune raison apparente pour elle-même ou pour autrui, de réagir aux irritants extérieurs et se fige complètement. Il ne parle pas, ne bouge pas les yeux, les membres et le torse. Une telle attaque dure au maximum plusieurs secondes, après quoi elle poursuit également ses actions, comme si de rien n'était. La crise passe complètement inaperçue pour le patient.

Dans la forme bénigne de la maladie, les crises épileptiques se produisent rarement et ont le même caractère, mais elles sont quotidiennes et se succèdent 4 à 10 fois de suite (statut épileptique) et ont un caractère différent. En outre, les patients ont des changements de personnalité: la flatterie et la douceur alternent avec la malice et la mesquinerie. Beaucoup ont un retard mental.

Premiers secours

Habituellement, une crise d'épilepsie commence par le fait qu'une personne a des convulsions, puis elle cesse de contrôler ses actes et, dans certains cas, elle perd conscience. Une fois sur place, vous devez immédiatement appeler une ambulance, retirer tout objet lourd et tranchant du patient, essayer de le coucher sur le dos, la tête en arrière.

En cas de vomissement, plantez-le légèrement en appui sur la tête. Cela empêchera les vomissures de pénétrer dans les voies respiratoires. Après avoir amélioré l'état du patient peut boire un peu d'eau.

Manifestations inter-épidémiques de l'épilepsie

Tout le monde connaît de telles manifestations de l'épilepsie que les crises d'épilepsie. Mais, il s'est avéré que l'augmentation de l'activité électrique et la disponibilité convulsive du cerveau ne laissent pas les victimes même entre les attaques, quand, semble-t-il, il n'y a aucun signe de maladie. L'épilepsie est dangereuse dans le développement de l'encéphalopathie épileptique - dans cette condition, l'humeur se dégrade, l'anxiété apparaît et le niveau d'attention, de mémoire et de fonctions cognitives diminue.

Ce problème est particulièrement pertinent chez les enfants, car peut conduire à un retard de développement et interférer avec la formation de compétences en langage, lecture, écriture, comptage, etc. De plus, une activité électrique inappropriée entre les attaques peut contribuer au développement de maladies aussi graves que l'autisme, la migraine, le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention.

La vie avec l'épilepsie

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle une personne atteinte d'épilepsie devra se limiter de nombreuses manières, que de nombreuses routes en face de lui sont fermées et que la vie avec l'épilepsie n'est pas si stricte. Le patient lui-même, sa famille et les autres doivent se rappeler que, dans la plupart des cas, ils n’ont même pas besoin d’être enregistrés.

La clé pour une vie bien remplie sans restrictions est la réception régulière et ininterrompue des médicaments sélectionnés par le médecin. Le cerveau protégé par des médicaments n'est pas aussi sensible aux effets provocateurs. Par conséquent, le patient peut mener une vie active, travailler (y compris à l'ordinateur), faire de l'exercice, regarder la télévision, voler dans des avions et bien plus encore.

Mais il existe un certain nombre d'activités qui constituent essentiellement un «chiffon rouge» pour le cerveau d'un patient souffrant d'épilepsie. Ces actions devraient être limitées:

  • conduire une voiture;
  • travailler avec des mécanismes automatisés;
  • nager en eau libre, nager dans la piscine sans surveillance;
  • auto-annulation ou sauter des pilules.

Et il y a aussi des facteurs qui peuvent causer une crise d'épilepsie, même chez une personne en bonne santé, et eux aussi doivent se méfier:

  • manque de sommeil, travail de nuit, fonctionnement quotidien.
  • usage chronique ou abus d'alcool et de drogues

L'épilepsie chez les enfants

Il est difficile de déterminer le nombre réel de patients atteints d'épilepsie, car de nombreux patients ne connaissent pas leur maladie ou ne la cachent pas. Aux États-Unis, selon des études récentes, au moins 4 millions de personnes souffrent d'épilepsie et sa prévalence atteint 15 à 20 cas pour 1 000 personnes.

L'épilepsie chez les enfants survient souvent lorsque la température augmente - environ 50 enfants sur 1000. Dans d'autres pays, ces chiffres sont probablement à peu près les mêmes, puisque l'incidence ne dépend pas du sexe, de la race, du statut socio-économique ou du lieu de résidence. La maladie entraîne rarement la mort ou une violation flagrante de l'état physique ou des capacités mentales du patient.

L'épilepsie est classée selon son origine et son type de crise. Par origine, il existe deux types principaux:

  • l'épilepsie idiopathique, dans laquelle la cause ne peut pas être identifiée;
  • épilepsie symptomatique associée à une lésion organique spécifique du cerveau.

L'épilepsie idiopathique survient dans environ 50 à 75% des cas.

L'épilepsie chez l'adulte

Les crises d'épilepsie qui apparaissent après vingt ans ont généralement une forme symptomatique. Les causes de l'épilepsie peuvent être les facteurs suivants:

  • blessures à la tête;
  • les tumeurs;
  • anévrisme;
  • accident vasculaire cérébral;
  • abcès cérébral;
  • méningite, encéphalite ou granulomes inflammatoires.

Les symptômes de l'épilepsie chez l'adulte se manifestent sous différentes formes. Lorsqu'un foyer épileptique est situé dans des zones bien définies du cerveau (épilepsie frontale, pariétale, temporale, occipitale), ce type de crise est appelé focale ou partielle. Les modifications pathologiques de l'activité bioélectrique de l'ensemble du cerveau provoquent des épisodes d'épilepsie généralisée.

Diagnostics

Basé sur la description des attaques par des personnes qui les ont observées. En plus d'interroger les parents, le médecin examine soigneusement l'enfant et lui prescrit des examens supplémentaires:

  1. L'IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau: permet d'exclure d'autres causes d'épilepsie;
  2. EEG (électroencéphalographie): des capteurs spéciaux, superposés sur la tête, permettent d’enregistrer l’activité épileptique dans différentes parties du cerveau.

L'épilepsie est-elle traitée

Toute personne souffrant d'épilepsie est tourmentée par cette question. Le niveau actuel de résultats positifs dans le traitement et la prévention de la maladie suggère qu'il existe une réelle opportunité de sauver les patients de l'épilepsie.

Prévisions

Dans la plupart des cas, après une seule attaque, le pronostic est favorable. Environ 70% des patients au cours du traitement viennent en rémission, c’est-à-dire que les crises sont absentes pendant 5 ans. Dans 20-30% des saisies continuent, dans de tels cas, il est souvent nécessaire la nomination simultanée de plusieurs anticonvulsivants.

Traitement de l'épilepsie

Le but du traitement est d’arrêter les crises épileptiques avec des effets secondaires minimes et de guider le patient afin que sa vie soit aussi remplie et productive que possible.

Avant de prescrire des médicaments antiépileptiques, le médecin doit procéder à un examen détaillé du patient - clinique et électroencéphalographique, complété par une analyse des données de l'ECG, des fonctions rénale et hépatique, du sang, des urines, du scanner et de l'IRM.

Le patient et sa famille doivent recevoir des instructions sur la prise du médicament et être informés des résultats réels et réalisables du traitement, ainsi que des éventuels effets indésirables.

Principes de traitement de l'épilepsie:

  1. Respect du type de crises et d'épilepsie (chaque médicament a une certaine sélectivité pour un type de crise et d'épilepsie);
  2. Dans la mesure du possible, utilisez la monothérapie (utilisation d'un seul antiépileptique).

Les médicaments antiépileptiques sont choisis en fonction de la forme d'épilepsie et de la nature des attaques. Le médicament est généralement prescrit dans une petite dose initiale avec une augmentation progressive jusqu'à l'effet clinique optimal. Avec l'inefficacité du médicament, il est progressivement annulé et le suivant est nommé. N'oubliez pas que vous ne devez en aucun cas modifier vous-même la posologie du médicament ni arrêter le traitement. Un changement soudain de dose peut entraîner une détérioration et une augmentation des crises.

Le traitement médicamenteux est associé à un régime alimentaire, déterminant le mode de travail et de repos. Les patients épileptiques recommandent une alimentation avec une quantité limitée de café, d'épices chaudes, d'alcool, d'aliments salés et épicés.

Pourquoi une crise d'épilepsie survient-elle? Causes et précurseurs de l'épilepsie

Une crise d'épilepsie chez certaines personnes peut survenir une seule fois, mais d'autres devront faire face à son apparition plus d'une fois dans leur vie. Avec le développement de la variante classique de l'épilepsie, les patients présentent des convulsions dans tout le corps, une salivation accrue et une perte de conscience. La crise tonico-clinique dure quelques minutes.

Pourquoi une crise d'épilepsie?

La survenue d'épilepsie convulsive est le plus souvent déclenchée par les facteurs suivants:

  • éclats de lumière et de couleur répétés;
  • sons répétitifs;
  • images lumineuses alternantes, effets vidéo;
  • empoisonnement de divers types;
  • l'usage de boissons alcoolisées, de stupéfiants;
  • prendre certains médicaments;
  • manque d'oxygène;
  • attaque hypoglycémique - avec une forte baisse de la glycémie.

Vous devez savoir qu'une crise d'épilepsie chez une personne en bonne santé peut être causée par l'une des trois dernières raisons.

Symptômes d'une crise d'épilepsie chez une personne en bonne santé

Souvent, le patient et ses proches ignorent la présence de l'épilepsie avant la première attaque. Il est assez difficile de déterminer les causes de son développement et le stimulus spécifique pour la première fois, mais on soupçonne que la crise d'épilepsie approche si le patient présente certains signes:

  • mal de tête quelques jours avant une crise d'épilepsie;
  • troubles du sommeil;
  • stress sévère;
  • nervosité et irritabilité;
  • perte d'appétit;
  • perte d'appétit.

Au cours d'une crise convulsive, on observe une tension musculaire, l'absence de réponse aux stimuli - les patients n'entendent pas les sons, ne réagissent pas au toucher, ne souffrent pas et leurs pupilles ne se rétrécissent pas et ne s'élargissent pas. Après une crise d'épilepsie, l'état physique devient lent et somnolent. Ils ont besoin de repos et d'un sommeil adéquat pour retrouver leur force et normaliser leur état.

En raison de crises épileptiques de longue durée et d'une aggravation des symptômes, les patientes ont besoin d'une assistance médicale qualifiée. Pour cela, vous devez immédiatement appeler une équipe d'ambulance et vous efforcer de prévenir les blessures de la patiente lors de convulsions avant son arrivée. Sans soins médicaux, l'état d'épilepsie peut être fatal.

La crise d'épilepsie: diagnostic

Aucun spécialiste ne pourra établir un diagnostic précis pour un seul cas de crise, puisqu’une crise épileptique unique chez une personne en bonne santé peut également se produire.

Pour établir la cause qui provoque la survenue de crises d'épilepsie, les neurologues et les épileptologues de la clinique de neurologie de l'hôpital de Yusupov prescrivent un examen complet aux patients.

Les données obtenues d'études de laboratoire et d'instruments, l'analyse des symptômes mentaux et neurologiques, ainsi que la collecte de l'anamnèse des crises convulsives permettent aux spécialistes de l'hôpital Yusupov avec la probabilité maximale de confirmer ou d'exclure le diagnostic.

Le diagnostic de l'épilepsie à l'hôpital de Yusupov est effectué selon les méthodes suivantes:

  • imagerie par résonance magnétique et informatique;
  • l'angiographie;
  • électroencéphalographie;
  • diagnostic neuroradiologique;
  • examen par l'oculiste du fundus;
  • analyse biochimique du sang.

Dans certains cas, la ponction lombaire est prescrite pour aider à identifier l'infection qui a affecté le cerveau.

Saisie d'épilepsie: traitement à l'hôpital de Yusupov

Les spécialistes de la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov utilisent plusieurs méthodes pour améliorer l'état des personnes souffrant d'épilepsie. Un traitement bien choisi et le strict respect par le patient des recommandations du médecin aident nos patients à oublier les crises d’épilepsie pendant longtemps.

Grâce au traitement médicamenteux, l'activité électrique est réduite dans le lobe cérébral, où une pathologie détectée par électroencéphalographie (EEG) est réalisée sur l'équipement de diagnostic de pointe de l'hôpital de Yusupov. En clinique de neurologie, seuls les médicaments les plus modernes sont utilisés, avec une efficacité marquée et un nombre minimal d’effets secondaires.

Des neuroscientifiques de l'hôpital Yusupov sélectionnent des patients pour des médicaments sur une base individuelle, compte tenu du type, de la durée et de la fréquence des crises, grâce à l'état après une crise d'épilepsie chez les patients, celle-ci est grandement améliorée.

Au cours du traitement médical dans la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov, le patient est sous la surveillance constante d'un médecin qui contrôle le déroulement de la pathologie.

Il existe des situations où l'hospitalisation est indiquée chez les patients atteints d'épilepsie:

  • pour la première fois révélé l'épilepsie - pour examen, prescription d'un traitement efficace;
  • avec le développement du statut épileptique;
  • lors de la planification d'un traitement chirurgical (par exemple, une intervention chirurgicale visant à enlever une tumeur au cerveau provoquant des crises d'épilepsie);
  • pour l'évaluation de routine de la dynamique de la pathologie.

En outre, le traitement de l'épilepsie à l'hôpital de Yusupov est effectué à l'aide de méthodes supplémentaires: thérapie physique, correction psychologique de la personnalité, correction bioacoustique du cerveau, etc.

Les cours de physiothérapie, dispensés sous la supervision d'un médecin expérimenté en thérapie de l'exercice, contribuent à la normalisation dans le cortex cérébral des processus d'éveil et d'inhibition perturbés chez les patients épileptiques. Grâce à des mouvements rythmiques spéciaux et à un ensemble d’exercices respiratoires, les cellules nerveuses ont un effet positif, l’état mental du patient est harmonisé et le stress et la maladie sont évités.

Vous pouvez vous inscrire pour un rendez-vous avec un neurologue et un épileptologue à, connaître les conditions d'hospitalisation et le coût estimé des services en appelant l'hôpital Yusupov ou sur le site de la clinique.

La saisie de l'épilepsie: prévention

Pour prévenir la survenue de crises d'épilepsie, chaque personne, en particulier les personnes ayant des antécédents de crises d'épilepsie, devrait adhérer aux recommandations préventives suivantes:

  • protégez votre tête des blessures;
  • éviter l'alcool, le tabagisme;
  • ne pas consommer de drogue;
  • évitez de rester dans des pièces bouchées et mal ventilées;
  • ne pas trop refroidir;
  • mener une vie saine, faire du sport;
  • éviter le stress;
  • observez le sommeil et le repos.

L'épilepsie est une maladie plutôt grave et intraitable. Les médicaments anticonvulsifs modernes sont activement utilisés dans les cliniques de neurologie. Les patients de l'hôpital de Yusupov les prennent pendant une longue période et mènent une vie à part entière.

Le diagnostic correct et la sélection correcte d'un médicament antiépileptique confèrent au traitement une grande efficacité et empêchent le développement de crises d'épilepsie.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie