C’est généralement le cœur (les hommes sont plus susceptibles aux crises cardiaques précoces, aux ruptures cardiaques et aux arrêts cardiaques - les femmes en âge de procréer sont protégées par des hormones) et divers types d’accidents. D'autres raisons (par exemple, l'oncologie) n'ont pas de préférences sexuelles. Mourir d'un cancer à un jeune âge est tout aussi probable pour un homme que pour une femme.

Curieusement, l’appartenance même au sexe masculin est déjà un facteur de risque pour le développement des MCV (maladies cardiovasculaires), dont le taux de mortalité est au premier rang partout dans le monde. Les garçons naissent d’abord plus (calculés), puis au début de l’âge adulte, les hommes travaillent dans des industries où il existe un risque élevé de blessures, d’accidents. Ils servent dans l'armée, conduisent des voitures, et ce sont tous des facteurs de l'accident présumé, des accidents de la circulation, etc.

Les hommes consomment plus d'alcool, fument, sont plus susceptibles aux effets narcotiques. Pratiquement dans toutes les pathologies lors du calcul des différences entre les sexes, les hommes occupent la première place. Et les statistiques sont une chose têtue. L’appartenance même au sexe masculin implique une plus grande susceptibilité à prendre des décisions risquées.

Regardez, presque tous les politiciens de la planète sont des hommes.

Raison inattendue de la mort prématurée

Des scientifiques de l'Université de Copenhague ont conclu que la solitude pouvait être un facteur de décès prématuré. Selon le verdict des experts, une existence solitaire provoque le développement de maux qui mènent à la tombe à l'avance.

Des spécialistes danois ont organisé une étude approfondie sur les causes des maladies cardiaques. Dans le cadre de ce projet, ils ont analysé les données de 13 436 patients chez lesquels on avait diagnostiqué une maladie coronarienne, une arythmie, une insuffisance cardiaque et une maladie des valves cardiaques. Il s’est avéré que la plupart de ces patients cardiaques étaient célibataires.

Selon les scientifiques, la solitude contribue au développement des maladies cardiaques, pas seulement en rapport avec l'aspect émotionnel. Les célibataires sont moins disposés à maintenir un mode de vie sain, ils sont inhérents aux mauvaises habitudes et à l'excès de poids. Contrairement aux membres de la famille, dont l'état est non seulement sous leur propre attention, mais également contrôlé par leurs proches, les solitaires vont rarement chez le médecin.

Auparavant, des scientifiques de l'Université Carnegie Mellon ont découvert que les personnes mariées présentaient un taux inférieur d'hormone cortisol dans leur corps. En conséquence, moins affecté par le stress. Les médecins disent que le stress est un facteur déterminant dans 40% des cas de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Selon Medicorum, la taille de la famille affecte à son tour la propension au cancer.

Causes de mort subite - maladie cardiaque, thrombose et facteurs héréditaires.

La mort subite survient à la suite d'un état pathologique rapide latent ou cliniquement prononcé. Comme le montre la pratique médicale, la mort subite chez l’adulte est souvent due à une insuffisance coronaire aiguë, à des pathologies cardiaques et vasculaires congénitales ou acquises. Découvrez quels symptômes peuvent indiquer indirectement une menace cachée.

Quelle est la mort subite

Selon les recommandations médicales internationales, le décès d'une personne dans les 6 heures suivant l'apparition des premiers symptômes d'un état pathologique est considéré comme soudain. La mort instantanée, ou en anglais, la mort subite, vient sans cause connue. De plus, il n’existe aucun signe morphologique permettant d’effectuer, lors de l’autopsie, le diagnostic approprié de la mort subite du patient.

Toutefois, lors de l’examen post mortem d’une personne, un pathologiste, en comparant toutes les données disponibles, peut tirer une conclusion logique à propos de la mort immédiate ou violente de la personne. Dans la plupart des cas, de tels changements d’organes, dans lesquels il est impossible de continuer à vivre pendant une période aussi courte que possible, plaident en faveur d’une mort instantanée.

Causes de mort subite

Les statistiques montrent que les maladies cardiaques constituent la principale cause de décès: la pathologie ischémique, l’apparition de la fibrillation ventriculaire. Dans le même temps, les experts appellent souvent les maladies chroniques la maladie qui surviennent longtemps sous une forme latente, après quoi elles deviennent subitement aggravées et entraînent la mort inattendue d'une personne. Le cancer est l’une de ces maladies mortelles.

Dans la plupart des cas, l'oncologie se développe de manière asymptomatique et se fait sentir lorsque le patient est souvent considéré comme désespéré. Ainsi, les lésions hépatiques malignes sont la principale cause de décès imprévus en Chine. Le sida est une autre maladie insidieuse pouvant entraîner la mort subite: il fait des millions de vies chaque année en Afrique. En outre, une mention distincte est faite du Mexique. C’est le seul pays où la cirrhose est la principale cause de mortalité élevée.

À un jeune âge

Aujourd'hui, les jeunes sont quotidiennement exposés aux influences négatives du style de vie moderne. Depuis les écrans des téléviseurs, les couvertures des magazines de mode, le culte du corps mince (souvent dystrophique), de l'accessibilité et de la licence sont imposés aux jeunes. Par conséquent, il est clair que le taux de mortalité des personnes qui commencent tout juste leur chemin de vie augmentera avec le temps. Les principales causes de décès instantané chez les garçons et les filles de moins de 25 ans sont les suivantes:

  • l'alcool;
  • fumer;
  • la promiscuité;
  • la dépendance;
  • régime alimentaire malsain;
  • susceptibilité psychologique;
  • maladies héréditaires;
  • anomalies congénitales graves.

Dans le rêve

La mort inattendue dans cet état est due à la perte de cellules spéciales responsables de la contractilité des poumons. Ainsi, des scientifiques américains ont réussi à prouver que, dans la plupart des cas, des personnes mourraient dans un rêve en raison de l'apnée du sommeil centrale. Dans le même temps, une personne peut même se réveiller, tout en quittant ce monde mortel à cause du manque d'oxygène causé par un accident vasculaire cérébral ou un arrêt cardiaque. En règle générale, les personnes âgées sont sujettes à ce syndrome. Il n'y a pas de traitement spécifique pour l'apnée centrale du sommeil.

Mort subite d'un enfant

Ce syndrome a été décrit pour la première fois au début des années 60 du siècle dernier, bien que des cas de mort instantanée de bébés aient été enregistrés plus tôt, mais ils n'ont pas été soumis à une analyse aussi minutieuse. Les jeunes enfants ont des capacités d'adaptation très élevées et une résistance incroyable à une variété de facteurs négatifs, car la mort d'un nourrisson est considérée comme une situation exceptionnelle. Néanmoins, un certain nombre de causes externes et internes peuvent entraîner une disparition soudaine et puérile:

  • allongement de l'intervalle Q-T;
  • l'apnée (le phénomène de la respiration périodique);
  • déficit en récepteurs de sérotonine;
  • surchauffe.

Facteurs de risque

Étant donné que la maladie coronarienne est la principale cause cardiogénique de décès instantané, il est logique de supposer que les syndromes associés à cette maladie cardiaque peuvent être entièrement attribués à des affections pouvant augmenter le risque de mort subite. Avec tout cela, il a été scientifiquement prouvé que cette connexion passe par la maladie sous-jacente. Les facteurs de risque cliniques pour le développement de la mort clinique chez les patients atteints du syndrome ischémique sont:

  • infarctus aigu du myocarde;
  • sclérose macrofocale post-infarctus;
  • angine instable;
  • perturbation du rythme cardiaque due à des changements ischémiques (rigides, sinusaux);
  • asystole ventriculaire;
  • dommages du myocarde;
  • épisodes de perte de conscience;
  • dommages aux artères coronaires (cardiaques);
  • le diabète;
  • déséquilibre électrolytique (par exemple, hyperkaliémie);
  • hypertension artérielle;
  • fumer

Comment survient la mort subite

Ce syndrome se développe en quelques minutes (moins souvent heures) sans aucun signe parmi le bien-être complet. Dans la plupart des cas, la mort instantanée affecte les jeunes hommes âgés de 35 à 43 ans. En même temps, souvent lors de l'examen pathoanatomique du défunt, les causes vasculaires de l'apparition de la mort subite sont détectées. Ainsi, en étudiant les cas fréquents de mort instantanée, les experts ont conclu que le principal facteur déclencheur de l’apparition de ce syndrome était une violation du flux sanguin coronaire.

Avec insuffisance cardiaque

Dans 85% des cas, un décès instantané est enregistré chez les personnes présentant des anomalies structurelles de l'organe qui pompe le sang dans les vaisseaux. Dans le même temps, la mort subite cardiaque ressemble à une variante clinique ultrarapide de la maladie coronarienne. La pratique médicale montre que le quart des personnes décédées sur le moment ont des épisodes de bradycardie et d'asystolie avant l'apparition des premiers symptômes. La mort par arrêt cardiaque est due au lancement des mécanismes pathogénétiques suivants:

  • Réduction de la libération fractionnelle du ventricule gauche de 25-30%. Le syndrome indiqué augmente à plusieurs reprises le risque de mort coronarienne subite.
  • Foyer ectopique d'automatisme dans le ventricule (plus de 10 extrasystoles ventriculaires par heure ou tachycardie ventriculaire instable), résultant d'arythmies ventriculaires. Ces derniers se développent principalement sur fond d'ischémie aiguë myocardique transitoire. La focalisation ectopique de l'automatisme est généralement classée comme facteur de risque de mort subite par arythmie.
  • Le processus de spasme des vaisseaux sanguins du coeur, qui conduit à une ischémie et contribue à la détérioration de la restauration du flux sanguin dans les zones endommagées.

Il convient de noter que la tachyarythmie est un mécanisme électrophysiologique particulièrement important, en raison duquel une mort coronaire subite se produit chez une personne souffrant d'insuffisance cardiaque. Dans le même temps, le traitement rapide de cette maladie à l'aide d'un défibrillateur dont la configuration du pouls est modifiée réduit considérablement le nombre de décès chez les patients ayant subi un arrêt cardiaque soudain.

De crise cardiaque

Le sang pénètre dans le cœur par les artères coronaires. Si leur lumière est fermée, la formation de foyers primaires de nécrose, ischémie dans le cœur se produit. Une manifestation aiguë de la pathologie cardiaque commence par une lésion de la paroi vasculaire accompagnée d'une thrombose et d'un spasme des artères. En conséquence, la charge sur le cœur augmente, le myocarde commence à souffrir d'insuffisance d'oxygène, ce qui affecte son activité électrique.

Une fibrillation ventriculaire survient à la suite d'un spasme coronaire soudain. Quelques secondes plus tard, la circulation sanguine dans le cerveau est complètement arrêtée. À l'étape suivante, le patient présente un arrêt respiratoire, une atonie et l'absence de réflexes cornéens et pupillaires. Quatre minutes après le début de la fibrillation ventriculaire et l'arrêt complet de la circulation sanguine dans le corps, des modifications irréversibles se produisent dans les cellules cérébrales. En général, une crise cardiaque peut entraîner la mort en 3-5 minutes.

De thrombus

Dans le lit veineux, ces formations pathologiques résultent du travail non coordonné des systèmes de coagulation et d'anticoagulation. Ainsi, l'apparition d'un caillot est provoquée par une lésion de la paroi vasculaire et son inflammation au fond d'une thrombophlébite. En percevant le signal chimique approprié, le système de coagulation est activé. En conséquence, des filaments de fibrine se forment près de la zone pathologique, dans laquelle les cellules sanguines s’emmêlent, créant ainsi toutes les conditions pour la séparation du thrombus.

Dans les artères, la formation de caillots se produit en raison d'un rétrécissement de la lumière vasculaire. Ainsi, les plaques de cholestérol bloquent le chemin qui mène à la libre circulation du sang, ce qui entraîne la formation d’une masse de plaquettes et de filaments de fibrine. Il est important de noter qu’en médecine, il existe des thrombi pariétaux et de la flottation. Comparé au premier type, ce dernier a peu de chance de se rompre et de provoquer un blocage (embolie) du vaisseau. Dans la plupart des cas, les causes d'un arrêt cardiaque soudain causé par un thrombus sont dues au mouvement d'un thrombus flottant.

L'une des conséquences graves de la séparation d'un tel caillot est un blocage de l'artère pulmonaire, qui se traduit par une forte toux, une cyanose de la peau. Il y a souvent une violation de la respiration avec cessation ultérieure de l'activité cardiaque. La conséquence non moins grave de la séparation d'un caillot sanguin est une violation de la circulation cérébrale dans le contexte de l'embolie des grands vaisseaux de la tête.

Diagnostic de mort subite

Un examen physique en temps voulu est la clé du succès des mesures ultérieures de réanimation cardio-respiratoire (RCP). Le diagnostic de mort instantanée repose sur les symptômes caractéristiques de la disparition naturelle du patient. Ainsi, le manque de conscience est déterminé si aucun stimulus externe ne provoque de réactions chez la personne réanimée.

Le diagnostic des troubles respiratoires est noté après 10-20 secondes. les observations ne parviennent pas à saisir les mouvements coordonnés du sternum, le bruit de l'air expiré par le patient. Dans le même temps, les inhalations agonales ne permettent pas une ventilation adéquate des poumons et ne peuvent être interprétées comme une respiration autonome. Au cours de la surveillance de l'ECG, les modifications pathologiques caractéristiques du décès clinique sont détectées:

  • fibrillation ou flutter des ventricules;
  • asystole cardiaque;
  • dissociation électromécanique.

Manifestations cliniques

Dans 25% des cas, une mort subite se produit instantanément, sans aucun précurseur. Une semaine avant le décès clinique, certains patients se plaignent de diverses manifestations prodromiques: douleur accrue au sternum, faiblesse générale, essoufflement. Il est important de noter qu’aujourd’hui, il existe déjà des méthodes de prévention d’une crise cardiaque, basées sur le diagnostic précoce de la symptomatologie préventive de cette affection. Immédiatement avant le début de la mort subite, la moitié des patients ont une crise d’angine de poitrine. Les signes cliniques de la mort imminente d'un patient comprennent:

  • perte de conscience;
  • manque de pouls dans les artères carotides;
  • pupilles dilatées;
  • pas de respiration ou de respiration agonale;
  • décoloration de la peau de normale à grise avec une teinte bleuâtre.

Assistance médicale en cas de mort subite

En règle générale, la plupart des cas d’arrêt cardiaque inattendu se produisent en dehors des murs de l’hôpital. Pour cette raison, il est extrêmement important de disposer de la technique permettant de fournir des soins d’urgence en cas de survenue d’un décès clinique. Cela est particulièrement vrai pour les sujets de la société qui, en vertu de leurs fonctions officielles, sont en contact avec un grand nombre de personnes. N'oubliez pas que les actions de réanimation menées avec compétence directement dans les premières minutes qui suivent l'apparition des symptômes d'insuffisance cardiaque aideront à gagner du temps avant l'arrivée du personnel médical.

Premiers secours

Le principal problème rencontré chez les personnes inconscientes est l'obstruction des voies respiratoires par la racine de la langue et l'épiglotte due à une atonie musculaire. Il faut dire que cette affection se développe à n’importe quelle position du corps et que, lorsque la tête est inclinée vers l’avant, elle se développe dans 100% des cas. Parce que la première chose à faire est d’assurer une bonne perméabilité des voies respiratoires. Pour ce faire, vous devez utiliser une triple réception P. Safara, composée des étapes suivantes:

  1. Tête basculante;
  2. Tirant la mâchoire inférieure vers l'avant;
  3. Ouverture de la bouche.

Une fois la perméabilité des voies respiratoires assurée, il est nécessaire de procéder à la ventilation mécanique (VLA). Lors des premiers secours, l’événement indiqué est réalisé par la méthode du bouche à bouche. Ainsi, une main se situe sur le front de la victime, tandis que l’autre lui pince le nez. Ensuite, le réanimateur fixe ses propres lèvres autour de la bouche de l'animé et souffle de l'air tout en contrôlant l'excursion de la poitrine du patient. Avec son élévation visible, il est nécessaire de relâcher la bouche de la victime pour lui permettre de faire une expiration passive.

À l'étape suivante, on effectue un maintien artificiel de la circulation sanguine, qui utilise un algorithme pour effectuer un massage cardiaque indirect ou une compression thoracique. Pour ce faire, vous devez poser correctement la personne réanimée sur une surface plane. Ensuite, vous devez déterminer le point de compression: en palpant le processus xiphoïde et en vous retirant par 2 doigts transversaux vers le haut.

La main doit être située sur le bord des parties centrale et inférieure du sternum de manière à ce que les doigts soient parallèles aux côtes. Les poussées sont effectuées avec les membres redressés dans les coudes. La compression de la poitrine est effectuée à une fréquence de 100 pressions par minute avec une pause pour la ventilation artificielle des poumons. La profondeur des secousses est d'environ 4 à 5 cm Les activités de récupération cardiaque doivent être arrêtées si:

  1. Il y avait une impulsion dans les artères principales.
  2. Les actions entreprises n'ont pas l'effet souhaité pendant 30 minutes. L'exception concerne les conditions suivantes nécessitant une prolongation de la réanimation:
  • l'hypothermie;
  • se noyer;
  • surdose de drogue;
  • choc électrique.

Réanimation

Aujourd’hui, le concept de RCP repose sur des règles strictes qui garantissent la sécurité des événements tout au long de la vie. De plus, l'algorithme des actions du réanimateur en cas d'arrêt cardiaque soudain ou de perte abrupte de la fonction respiratoire chez la personne concernée est présenté et scientifiquement justifié. Avec le développement de ces états, le rôle principal est joué par le temps: quelques minutes seulement séparent une personne de la mort. L'algorithme de réanimation cardiopulmonaire implique les actions suivantes:

  1. Détermination de l'état de la victime sur la base duquel l'ensemble des mesures nécessaires à la réanimation est choisi
  2. La RCP à début précoce implique deux manipulations: un massage cardiaque indirect et une ventilation mécanique.
  3. Avec l'inefficacité de la deuxième étape, ils procèdent à la défibrillation. La procédure implique l'impact sur le muscle cardiaque avec une impulsion électrique. Dans ce cas, les décharges en courant continu ne doivent être appliquées que si les électrodes sont correctement positionnées et en contact avec la peau de la victime.
  4. En règle générale, à ce stade, la victime reçoit des soins médicaux spécialisés, notamment les mesures thérapeutiques précoces suivantes:
  • ventilation artificielle des poumons avec intubation trachéale;
  • soutien en médicaments pour l'utilisation de:
  • les catécholamines (adrénaline, atropine);
  • hormones antidiurétiques (vasopressine);
  • médicaments antiarythmiques (cordarone, lidocaïne);
  • agents fibrinolytiques (streptokinase).
  • goutte intraveineuse d'électrolyte ou de solutions tampons (par exemple, du bicarbonate de sodium est ajouté pour l'acidose)

Deux causes principales de décès prématuré sont nommées.

Les médecins suédois ont appelé deux facteurs principaux contribuant à la mort prématurée d'une personne. Une étude publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology décrit brièvement l'édition d'EurekAlert!

Selon les scientifiques, le tabagisme est la première cause de mortalité prématurée et la faible activité physique, la seconde. Ces conclusions, les médecins sont venus après avoir mené une longue étude des hommes qui vivaient à Göteborg (Suède). Au total, 792 personnes nées en 1913 faisaient partie de l'échantillon de scientifiques. Ils ont été suivis par des médecins pendant 45 ans.

L'étude a commencé en 1963, alors qu'elle était observée depuis 50 ans. Ensuite, les médecins ont suivi chez les hommes les indicateurs du système cardiovasculaire. En 1967, 656 personnes ont réussi le test VO2 max, qui détermine la capacité maximale du corps à absorber et à assimiler l’oxygène. Il a été interdit au reste des 792 hommes de le faire en raison de contre-indications médicales. Les participants à la recherche ont été menés environ une fois tous les dix ans.

En 2012, les auteurs ont analysé les causes de mortalité. Selon l'étude, les observés ont été divisés en trois groupes (consommant 2,00, 2,26 et 2,56 litres d'oxygène par minute), illustrant la relation entre les valeurs de VO2 max et le risque de mortalité prématurée.

Matériaux sur le sujet

Immortal Flips

Il s'est avéré que plus le corps est capable d'absorber de l'oxygène pendant l'exercice, moins le risque de décès prématuré est élevé.

L'étude des médecins prend en compte l'influence d'autres facteurs de risque associés à un risque accru de mortalité: tabagisme, hypertension artérielle et cholestérol. Comme indiqué, la faible tolérance aux exercices aérobiques était directement liée à la mortalité prématurée.

Décès prématuré - deux raisons supplémentaires

Les informations génétiques déterminent essentiellement la durée de la vie d’une personne. Cependant, de nombreux facteurs sont responsables de la mort prématurée d'une personne. Des scientifiques de l'Université de Harvard ont cité deux autres raisons de la mort prématurée d'une personne.

Amis et femme aideront à vivre jusqu'à un âge avancé

L'étude a montré que les niveaux de protéines associés aux risques de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux étaient plus élevés chez les personnes socialement isolées. De plus, les niveaux de protéines ont augmenté quelle que soit l'évaluation du nombre d'amis par les sujets eux-mêmes, mais dépendaient du nombre de personnes ayant déclaré être en amitié avec la personne soumise à l'étude. Ceux qui avaient peu d'amis avaient des taux de fibrinogène similaires à ceux des fumeurs.

En bref, être populaire est très bénéfique pour la santé, et l'ermitisme, les conflits et l'isolement nuisent littéralement à la vie. Les analyses médicales de l’influence des liens sociaux ont analysé les taux de fibrinogène - une protéine produite par le foie qui améliore la coagulation du sang et stoppe les saignements. En cas de blessure, une coagulation sanguine élevée est salutaire. Cependant, si une telle capacité demeure à long terme, des caillots sanguins se forment, entraînant des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques.

Aux mêmes conséquences mènent des expériences profondes en relation avec la perte d'un conjoint. Mais ils touchent surtout les hommes. Pourquoi est-ce ainsi n'est pas entièrement compris. Il convient de noter que les divorces et les pertes d’emploi entraînent également le vieillissement et le décès. Il est évident que les hommes ayant perdu leur femme sont privés de tout lien social et s’occupent d’eux, jusqu’à rappeler qu’il faut prendre des médicaments en temps voulu. Très souvent, les hommes célibataires commencent à fumer après la perte de leur épouse, ce qui aggrave encore leur état de santé.

Les femmes, en revanche, sont plus autonomes et ont tendance à avoir un grand réseau d'amis qui les soutiendront si nécessaire.
Des recherches menées à l'Université du Massachusetts ont révélé que les gens ne sont pas vraiment aussi populaires qu'ils se pensent et que le nombre d'amis réciproques ne représente souvent que 50%.

Les tirs à la tête comportent un risque de décès prématuré

Des commotions cérébrales dans l’enfance ont également été infligées à la tête, que ce soit lors de jeux pour enfants, de portraits au football et au rugby, de boxe, ou après un accident de voiture, en plongeant dans l’eau dans des endroits non contrôlés. Les effets dévastateurs de la commotion cérébrale, une lésion cérébrale viendra après des années. Même une commotion cérébrale modérée à l’école peut entraîner une maladie mentale, la mort à 40 ans, selon des chercheurs de l’Université d’Oxford.

À cet égard, ils entendent chercher à modifier la conception des terrains de jeux et à protéger les outils contre les blessures dans les sports d'équipe.

Ces conclusions ont permis d’enquêter et d’observer plus d’un million de Suédois nés entre 1973 et 1985 et ayant vécu jusqu’à 41 ans. 9,1% d’entre eux ont subi des blessures à la tête avant l’âge de 25 ans, la plupart ont subi de légers tremblements, certains dans des unités de soins intensifs.

Malgré divers degrés de blessures, leurs conséquences à long terme ont été graves. Comparativement à ceux qui ne souffraient pas de blessures à la tête, 76% des personnes blessées avaient plus de chance d'avoir droit à des prestations d'invalidité, car elles ne pouvaient pas travailler. 58% d'entre eux ont été obligés de quitter l'école. Les personnes atteintes de TBI plus de deux fois sur d'autres ont été hospitalisées pour des problèmes psychiatriques, dont 72 sont décédées avant l'âge de 41 ans. Heureusement, ces personnes représentent 1,6%, disent les scientifiques.

Les chercheurs ont noté qu’il n’avait probablement pas bien suivi les liens et que l’impact du TBI sur la santé et la mortalité précoce était encore plus important. Même une blessure légère à la tête a des conséquences négatives sur la santé de l’adulte tout au long de sa vie.

Mais tout cela n'est pas une raison pour l'abolition des jeux d'enfants, disent les scientifiques. Juste besoin de prévention, de prudence et exclure les exercices qui peuvent conduire à des commotions cérébrales. De plus, les exercices actifs entraînent souvent une augmentation de la masse musculaire. Ce ne serait pas étonnant, mais les statistiques indiquent que les personnes plus occupées vivent plus longtemps que les personnes minces.

Mais si seulement les blessures étaient à blâmer pour les causes de décès prématuré. Comme l’a noté un neuroscientifique canadien, la sédentarité est toujours une cause importante de décès prématuré et l’immobilité réduit considérablement l’espérance de vie.

Causes de décès prématuré

Médecine d'urgence

La mort d'un organisme chez les animaux supérieurs et les humains résulte d'une perturbation profonde des fonctions des organes vitaux, en particulier du système nerveux central, et de l'absence totale de mécanismes d'adaptation.

Table des matières:

Des troubles prononcés des fonctions des centres vitaux conduisent à une discoordination des activités de divers organes et systèmes d'un organisme mourant.

La mort, en tant que cessation irréversible de l'activité vitale de l'organisme, est la fin naturelle inévitable de tout ce qui vit. La mort est un moment nécessaire et essentiel de la vie. "La négation de la vie est essentiellement contenue dans la vie elle-même, de sorte que la vie est toujours pensée par rapport à son résultat nécessaire, la mort" - F. Engels.

L'immortalité ne peut être fondamentalement et l'homme ne fait pas exception à cette loi de la nature.

La mort, due à l'usure naturelle et au vieillissement des tissus et des cellules, au ralentissement progressif et à l'extinction des processus métaboliques, est dite naturelle ou physiologique. Mais, chacun le sait bien, dans le processus d'activité vitale, le corps rencontre un certain nombre de facteurs défavorables (infections, empoisonnements, blessures, maladies, asphyxie, saignements, blessures électriques, noyades, etc.) qui raccourcissent l'espérance de vie et rapprochent la mort. Le décès qui survient dans ces cas est appelé prématuré ou pathologique.

Cependant, toute mort, même naturelle de la vieillesse, est, à proprement parler, prématurée. Selon des données littéraires, la limite naturelle de la vie humaine est de plusieurs années. L'extinction physiologique de l'organisme et la mort naturelle surviennent ensuite. Malheureusement, les gens vivent beaucoup moins, environ un tiers de la limite fixée par la nature. L'espérance de vie biologique moyenne des femmes est considérée comme égale à celle des hommes. Il y a une blague qui dit: "vivre plus que ces chiffres est aussi peu naturel que de mourir dans la force de l'âge". Dans la vraie vie, cela est souvent confirmé.

La tâche la plus importante de la réanimation - la science du rétablissement - consiste à fournir une assistance immédiate à une personne dont la mort a été accidentelle, déraisonnable, prématurée et il n’ya pas de changements bruts et irréversibles dans le corps.

Quelle que soit la cause de la mort, le corps passe par une série d'étapes ou étapes de la mort, appelées états terminaux ou finaux. Ceux-ci incluent: 1) une condition pré-diagonale, 2) une pause agonale (terminale), 3) une agonie et 4) un décès clinique. Il comprend également les chocs récents et graves de degré III à IV et divers types de coma. Les états terminaux sont des étapes réversibles de la mort, à partir desquelles le corps peut être excrété avec une assistance appropriée.

État prégonal: caractérisé par une inhibition, une confusion, une pression artérielle non déterminée, une absence de pouls dans les artères périphériques (déterminées uniquement par des contractions carotides, fémorales et cardiaques), un essoufflement, une pâleur ou une cyanose. La durée de l'état pré-diagonal va de quelques dizaines de minutes à plusieurs heures.

L'état pré-diagonal se termine par une pause terminale. À l'extérieur, il se caractérise par un arrêt temporaire de la respiration (pendant 30 secondes à une minute et demie) et par une diminution de la pression artérielle à un niveau presque nul. En même temps, l'activité réflexe s'estompe, les réflexes oculaires disparaissent.

L'essence de ces périodes de mort (la fin de l'état préagonal et la pause terminale) réside dans la poursuite du processus d'inhibition profonde qui a débuté plus tôt dans le cortex cérébral et dans l'arrêt complet de ses fonctions. A ce moment, la tige, principalement la régulation bulbaire des fonctions physiologiques, demeure. Toute activité vitale devient chaotique, erratique, le corps cesse d'exister en tant que tout. Conformément à cela, des changements significatifs se produisent dans le métabolisme. La forme d'échange normale, plus évolutive, dans laquelle les transformations de substances aboutissent naturellement à l'oxydation, est remplacée par une méthode plus primitive - glycolytique, caractérisée par une violation de la correspondance entre la vitesse de scission des glucides et leur synthèse. Les processus de leur dégradation commencent à prévaloir sur les processus de synthèse.

La dernière phase de la lutte du corps pour sauver des vies est caractérisée par une perturbation profonde de toutes les fonctions vitales de l’organisme et par une inhibition des parties du système nerveux central situées au-dessus du tronc cérébral. Au cours de l'agonie, une respiration profonde rare réapparaît et une augmentation légère, brève mais nette, de la pression artérielle se produit souvent, parfois à la maison. La conscience et les réflexes oculaires sont absents, mais peuvent rapidement récupérer. Les fonctions physiologiques à ce moment-là sont régies par les centres boules-barres, car les fonctions de la moelle épinière et des parties supérieures du tronc sont déjà éteintes. Ce dernier épisode de vie dans la période agonale, malgré sa faible manifestation externe, s'accompagne d'une certaine dépense d'énergie, qui n'est possible dans cette étape de la mort que grâce à l'énergie de la glycolyse. La durée de l'agonie - quelques minutes (de 2 à 5).

La mort clinique est la dernière étape de la mort réversible, caractérisée par l’absence de signes extérieurs de vie (activité cardiaque, respiration, réflexes, conscience, tonus musculaire), la présence d’une peau de couleur cadavre mais la préservation dans les tissus des processus métaboliques se produisant au niveau le plus bas possible. Dans les conditions de normothermie, les périodes de mort clinique réversible sont de 3 à 4 minutes et de 5 à 6 minutes au maximum pour les chiens humains et adultes, et un peu plus pour les jeunes animaux. Ceci est déterminé par le moment de l'expérience de la partie la plus vulnérable du système nerveux dans l'organisme - le cortex cérébral. De plus, ces périodes de mortalité clinique dépendent des conditions de température de l'environnement, du type d'animal, de l'âge, du degré d'activité et de l'excitation avant et pendant la mort, de la durée et de la rapidité de la mort, des caractéristiques individuelles de l'organisme. Si la mort est lente et que le cerveau est soumis à un apport sanguin fortement limité pendant une longue période, le cortex cérébral peut mourir à jamais jusqu'à la cessation de la respiration et de l'activité cardiaque. Avec la mort très rapide (2-3 minutes), la mort clinique réversible peut être plus longue.

Récemment, en raison de l'utilisation de l'hypothermie artificielle dans la pratique médicale, particulièrement en profondeur, les périodes de décès clinique réversible peuvent être étendues à 2-2,5 heures.

La mort clinique passe en mort véritable ou biologique, caractérisée par l'apparition de modifications irréversibles, principalement dans les parties supérieures du SNC (cortex cérébral), puis dans d'autres tissus du corps, y compris au niveau cellulaire. Des signes fiables de mort biologique sont les soi-disant changements post mortem (rigor mortis, points de mort, etc.).

Examinons de plus près la dynamique d'extinction des principaux systèmes vitaux du corps (système nerveux central, circulation sanguine cardiaque et sanguine, respiration), le métabolisme.

DA Enikeev, Physiopathologie des états extrêmes et terminaux. 1997

Menu principal

SONDAGE

Nota bene!

Les matériaux du site sont présentés pour obtenir des connaissances sur la médecine d'urgence, la chirurgie, la traumatologie et les soins d'urgence.

En cas de problème médical, contactez un centre médical et consultez un médecin.

Deux causes principales de décès prématuré sont nommées.

Les médecins suédois ont appelé deux facteurs principaux contribuant à la mort prématurée d'une personne. Une étude publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology décrit brièvement l'édition d'EurekAlert!

Selon les scientifiques, le tabagisme est la première cause de mortalité prématurée et la faible activité physique, la seconde. Les médecins ont tiré ces conclusions après avoir mené une étude longitudinale sur des hommes vivant à Göteborg (Suède). Au total, 792 personnes nées en 1913 faisaient partie de l'échantillon de scientifiques. Ils ont été suivis par des médecins pendant 45 ans.

L'étude a commencé en 1963, alors qu'elle était observée depuis 50 ans. Ensuite, les médecins ont suivi chez les hommes les indicateurs du système cardiovasculaire. En 1967, 656 personnes ont réussi le test VO2 max, qui détermine la capacité maximale du corps à absorber et à assimiler l’oxygène. Il a été interdit au reste des 792 hommes de le faire en raison de contre-indications médicales. Les participants à la recherche ont été menés environ une fois tous les dix ans.

En 2012, les auteurs ont analysé les causes de mortalité. Selon l'étude, les personnes observées ont été divisées en trois groupes (consommant 2,00, 2,26 et 2,56 litres d'oxygène par minute), illustrant la relation entre la VO2 max et le risque de mortalité prématurée.

Il s'est avéré que plus le corps est capable d'absorber de l'oxygène pendant l'exercice, moins le risque de décès prématuré est élevé.

L'étude des médecins prend en compte l'influence d'autres facteurs de risque associés à un risque accru de mortalité: tabagisme, hypertension artérielle et cholestérol. Comme indiqué, la faible tolérance aux exercices aérobiques était directement liée à la mortalité prématurée.

Commenter

Tous les commentaires (10)

a commenté le matériel le 27/07/2016 #

Un mode de vie sain et un niveau de revenu élevé n'affectent pas de manière significative la capacité de vivre jusqu'à 100 ans. Ces conclusions étaient des scientifiques américains, ont rapporté les agences de presse.

non-sens.. Les principaux facteurs de la mort précoce des humains: un troupeau, une poule, une larve irrépressible, un mode de vie inactif et une vie parmi les idiots (noirs, sauvages, russes, sans différence).. Si vous supprimez les 5 facteurs, vous pouvez vivre assez longtemps..

Et pourquoi vivre assez longtemps, si vous refusez tout en vous-même, est-ce une sorte de flagellation?!

Si le patient veut vivre, alors la médecine est impuissante dans ce cas. :-))))

Quelque chose qu'il ne correspond pas à votre "non-sens".

Les exceptions sont partout.

Ce n'est pas une exception, c'est la règle.

Comme le disait un personnage dans un dessin animé:

"Pour vivre dans le désert, il faut boire avec modération, manger avec modération et travailler avec modération." :-))))

Tout doit être raisonnable et conforme aux circonstances.

Il n'y a pas et il ne peut y avoir de recette universelle pour une vie longue et heureuse.

Tout est strictement individuel, car il n'y a pas deux personnes identiques.

Et «l'alcool, le tabagisme, la gourmandise» ne sont pas les paramètres qui déterminent l'espérance de vie.

Je suis sûr que votre grand-père avait un groupe de frères et sœurs moins chanceux. Ils ne possédaient pas un ensemble de gènes aussi bien situé. Ils ne pouvaient pas vivre aussi longtemps et mouraient beaucoup dans leur jeunesse ou leur jeunesse. Plus tôt en Russie, une femme a donné naissance à durée de vie des grossesses dans une vie.. les plus génétiquement fortes ont survécu que le poulailler n’était rien

Vous pouvez être sûr de tout ce que vous voulez.

Ses frères et soeurs ont vécu au moins 87 ans.

Les grands-parents ont eu 11 enfants.

8 filles et trois fils.

De ce nombre, un seul est décédé à l'âge de 12 ans.

Un fils est mort à l'avant.

Les autres ont sagement dépassé le cap des 80 ans et sont décédés en courant.

C'est-à-dire sur ses propres pieds et avec sa mémoire.

Sans accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques et oncologie.

La génétique? Peut-être

Bien qu'ils vivaient dans un environnement écologiquement propre, sans produits chimiques ni autres "charmes" de civilisation.

a commenté le matériel le 27/07/2016 #

Les scientifiques juste pour pousser une idée plus folle.

a commenté le matériel le 27/07/2016 #

L'essentiel est de dormir quand tu veux et autant que tu veux.

Événements et opinions

Monde des affaires

Intérêts privés

Auteurs Guidpark

Poutine et Rouhani discutent du programme nucléaire iranien

Est-il trop tard pour aimer? 7 raisons de se marier dans leurs années de déclin

Pilip Filipov - héros. Cependant, qui a-t-il défendu?

En quoi est-ce que nous nous trompons?

Le journal officiel Rada a inopinément révélé la vérité sur l'Ukraine

Homme moderne - suicide de zombie!

Le tribunal établit-il les faits?

Zadornov est mort, mais son travail vit

Herostrat a de nouveau décidé de me rappeler

Erreurs en compagnie de Pavel Grudinin

Nous sommes dans les réseaux sociaux

laissé 228 nouvelles et commentaires

Il y a actuellement 3501 visiteurs.

À propos de Newsland
Les utilisateurs
ANNONCEURS

Conformément à l'accord d'utilisation, les éditeurs ne sont pas responsables du contenu des éléments (actualités, articles, photos, vidéos, commentaires) publiés par les utilisateurs.

Pour résoudre les litiges et les plaintes, vous pouvez contacter les éditeurs et l’administration de Newsland pour obtenir du contenu et des modérations.

Après avoir commandé ce service, vous pourrez tout voir dans le bloc «Maxparkers recommend» - ainsi vous pourrez rapidement trouver de nouveaux amis, des personnes partageant les mêmes idées, des lecteurs, des partenaires.

Le paiement de cet hébergement se fait en utilisant des paris. Chaque offre achetée permet de placer la publicité dans un bloc spécial dans la colonne de droite pendant 1 heure. Le bloc reçoit trois annonces avec le plus grand nombre de taux non dépensés. Après l'expiration de la période d'une heure de l'annonce, un tarif sera facturé.

Maintenant, pour un coup instantané dans ce bloc, vous devez acheter 1 pari.

Enregistré dans Newsland ou Maxpark? Se connecter

Les troubles mentaux peuvent causer la mort prématurée

Des perturbations émotionnelles apparaissent en relation avec divers facteurs personnels externes et internes, portant en elles-mêmes une énorme force destructrice. Ils détruisent non seulement notre mentalité, mais ont également un effet néfaste sur tous les systèmes corporels. Un état mental malsain ne peut, au début, causer que peu d'inconfort au patient et à son entourage, mais il évolue progressivement vers une maladie grave, affectant principalement l'activité cérébrale.

La survenue de troubles mentaux est liée à la production de substances et d'hormones dans la partie frontale du cerveau responsables des fonctions cognitives de l'individu. S'il y a surabondance de telle ou telle substance dans le corps, la perception personnelle normale de l'environnement de la personne est perturbée et tous les événements sont perçus par elle trop près de son cœur. En outre, l'individu commence à dominer les traits de caractère négatifs, l'humeur variable, l'agressivité excessive ou l'apathie.

Ces troubles mentaux ont une incidence sur l'espérance de vie et peuvent entraîner une mort prématurée. Un groupe de chercheurs américains a déclaré que les troubles mentaux coûtent la vie à plus de huit millions de personnes chaque année et réduisent également l'espérance de vie de dix ans. Dans leurs jugements, les experts se sont appuyés sur l'historique de plus de 200 études menées sur plusieurs décennies. La méta-analyse a montré une relation claire entre les troubles mentaux et la mort prématurée, mais du point de vue de l'impact physiologique, les maladies mentales n'étaient pas la cause principale des décès prématurés.

Les scientifiques croient que le tout dans des pensées de suicide constantes, poursuivant des personnes avec un handicap mental prononcé. Ainsi, le taux de mortalité des personnes atteintes de schizophrénie est sept fois plus élevé. La cause du décès peut être à la fois un suicide et des maladies chroniques exacerbées résultant d’une immunité affaiblie chez les patients souffrant de troubles psycho-émotionnels.

Toutes les informations présentées sur ce site sont pour référence seulement et n'est pas un appel à l'action. Si vous avez des symptômes, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Ne vous soignez pas et ne déterminez pas le diagnostic.

Les troubles mentaux et la mort prématurée sont liés

La dépression, la schizophrénie, les troubles anxieux peuvent entraîner une mort précoce. Selon les spécialistes, les personnes atteintes de troubles mentaux quittent la vie 10 ans plus tôt que les personnes en bonne santé. Chaque année, jusqu'à 8 millions de patients souffrant de troubles mentaux meurent subitement. Les scientifiques ont analysé 200 articles scientifiques menés au cours des dernières décennies, ce qui leur a permis de tirer des conclusions aussi décevantes. Mais, bien qu'un lien ait été trouvé entre la mort prématurée et la maladie mentale, les experts affirment que dans la majorité des décès, des causes très différentes sont à blâmer.

Lorsque les gens parlent de la mort de personnes souffrant de maladie mentale, il existe le plus souvent une association de décès associée au suicide, mais la plupart des décès surviennent pour des raisons naturelles. La psychose et la schizophrénie étant l’une des formes les plus graves de troubles psychologiques, les décès de ces patients sont enregistrés plus souvent. Mais les maladies les plus courantes sont la dépression et les troubles anxieux, selon l’auteur de l’étude, professeur de psychiatrie clinique à l’Université Columbia, Mark Olfson. Et ces conditions réduisent également considérablement l'espérance de vie du patient.

Les décès dus à des causes non naturelles - tels que les accidents et la tentative de suicide chez les personnes atteintes de troubles mentaux sont 7 fois plus susceptibles que les personnes en bonne santé. Les troubles mentaux sont souvent à l’origine de maladies chroniques, qui entraînent souvent la mort prématurée. De plus, les maladies somatiques, plus courantes chez les patients psychiatriques, augmentent la mortalité de près de 80%.

Matériaux sur le sujet:

  • Le lien entre la violation des biorythmes et les troubles mentaux de chaque personne a été retrouvé: la nature a donné naissance à des «horloges internes» depuis sa naissance. Avec leurs...
  • Les migraines et la mort prématurée sont liées Les migraines réduisent non seulement de manière significative la qualité de la vie, obligeant...
  • Transpiration excessive associée à des troubles mentauxLa qualité de vie des patients souffrant de transpiration excessive laisse à désirer.…
  • Dans la plupart des cas, les antidépresseurs sont prescrits en vain. Les résultats d'études récentes menées par des spécialistes du centre médical de Montefiore ont été choquants.…
  • La dépression détruit le système immunitaire et augmente le risque de décès.Les scientifiques américains ont compris exactement comment la dépression affecte le corps du patient,...
  • Une enfance malheureuse prive le contrôle de soi. Des conditions difficiles dans lesquelles l’enfance a passé peuvent être les causes du développement...

Vos commentaires: Annuler la réponse

Site de recherche

Nouveaux articles

L'aspirine peut être utilisée avec succès dans le traitement de la dysfonction érectile.

L'habitude de se régaler constamment de thé trop chaud, dont la température est n.

Plus précisément, les substances de raisins peuvent être utilisées pour traiter le dépres.

Les informations sur les symptômes des maladies, les méthodes de diagnostic et de traitement, publiées sur le site, sont présentées uniquement à des fins d'information. Si vous présentez des symptômes de maladie, nous vous recommandons de consulter un spécialiste approprié. Les informations sur les hôpitaux, les cliniques et les centres médicaux proviennent de sources publiques. L'administration du site n'est pas liée aux avis publiés par leurs auteurs et n'est pas responsable de ceux-ci.

Deux causes principales de décès prématuré sont nommées.

Les médecins suédois ont appelé deux facteurs principaux contribuant à la mort prématurée d'une personne. Une étude publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology décrit brièvement l'édition d'EurekAlert!

Selon les scientifiques, le tabagisme est la première cause de mortalité prématurée et la faible activité physique, la seconde. Ces conclusions, les médecins sont venus après avoir mené une longue étude des hommes qui vivaient à Göteborg (Suède). Au total, 792 personnes nées en 1913 faisaient partie de l'échantillon de scientifiques. Ils ont été suivis par des médecins pendant 45 ans.

L'étude a commencé en 1963, alors qu'elle était observée depuis 50 ans. Ensuite, les médecins ont suivi chez les hommes les indicateurs du système cardiovasculaire. En 1967, 656 personnes ont réussi le test VO2 max, qui détermine la capacité maximale du corps à absorber et à assimiler l’oxygène. Il a été interdit au reste des 792 hommes de le faire en raison de contre-indications médicales. Les participants à la recherche ont été menés environ une fois tous les dix ans.

En 2012, les auteurs ont analysé les causes de mortalité. Selon l'étude, les observés ont été divisés en trois groupes (consommant 2,00, 2,26 et 2,56 litres d'oxygène par minute), illustrant la relation entre les valeurs de VO2 max et le risque de mortalité prématurée.

Matériaux sur le sujet

Immortal Flips

Il s'est avéré que plus le corps est capable d'absorber de l'oxygène pendant l'exercice, moins le risque de décès prématuré est élevé.

L'étude des médecins prend en compte l'influence d'autres facteurs de risque associés à un risque accru de mortalité: tabagisme, hypertension artérielle et cholestérol. Comme indiqué, la faible tolérance aux exercices aérobiques était directement liée à la mortalité prématurée.

Quelles sont les causes de la mort précoce chez les hommes?

C’est généralement le cœur (les hommes sont plus susceptibles aux crises cardiaques précoces, aux ruptures cardiaques et aux arrêts cardiaques - les femmes en âge de procréer sont protégées par des hormones) et divers types d’accidents. D'autres raisons (par exemple, l'oncologie) n'ont pas de préférences sexuelles. Mourir d'un cancer à un jeune âge est tout aussi probable pour un homme que pour une femme.

Curieusement, l’appartenance même au sexe masculin est déjà un facteur de risque pour le développement des MCV (maladies cardiovasculaires), dont le taux de mortalité est au premier rang partout dans le monde. Les garçons naissent d’abord plus (calculés), puis au début de l’âge adulte, les hommes travaillent dans des industries où il existe un risque élevé de blessures, d’accidents. Ils servent dans l'armée, conduisent des voitures, et ce sont tous des facteurs de l'accident présumé, des accidents de la circulation, etc.

Les hommes consomment plus d'alcool, fument, sont plus susceptibles aux effets narcotiques. Pratiquement dans toutes les pathologies lors du calcul des différences entre les sexes, les hommes occupent la première place. Et les statistiques sont une chose têtue. L’appartenance même au sexe masculin implique une plus grande susceptibilité à prendre des décisions risquées.

Regardez, presque tous les politiciens de la planète sont des hommes.

Selon les statistiques, les hommes partent en moyenne avant les femmes. Il y a plusieurs raisons à ce phénomène:

1) les mauvaises habitudes (tabagisme, alcool, toxicomanie), qui, malheureusement, les hommes sont plus susceptibles que les femmes;

2) exercice constant, même lorsque la santé ne le permet pas;

3) le manque d'habitude de surveiller votre propre santé, associée à un travail pénible et stressant, qui met l'accent sur le succès de quelque manière que ce soit;

4) maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;

5) mode de vie sédentaire;

6) la probabilité d'accidents et de morts violentes est plus élevée;

Les raisons peuvent être des centaines, parmi les plus courantes, je tiens à noter ce qui suit. Ainsi, parmi eux: l’alcoolisme, la toxicomanie, le manque de sommeil et un travail épuisant, une nutrition médiocre et le travail dans des conditions insalubres, un travail nerveux, des problèmes cardiaques, des maladies difficiles à soigner.

Les hommes, dans une plus grande mesure, mènent un mode de vie inacceptable: ils boivent de l'alcool, fument, font de gros efforts physiques et ne s'adressent pas spécifiquement à leur médecin. En conséquence, cela conduit à des maladies chroniques des vaisseaux sanguins, du cœur, de l'impuissance, du système nerveux et des cellules, de la posture, etc.

Mort précoce chez les femmes

Grâce aux chercheurs, les scientifiques ont pris conscience des causes de la mort prématurée chez les femmes.

Des études à grande échelle qui ont duré jusqu'à treize ans ont permis de déterminer ce qu'est la mort prématurée. En sachant quoi craindre, vous pouvez vous sauver.

Quelle est la cause de la mort prématurée

Les scientifiques ont identifié dix facteurs majeurs qui augmentent le risque de mortalité précoce chez les femmes. Parmi eux, l'hypertension est en tête - une augmentation de la pression dans les vaisseaux sanguins. En conséquence de ce type de maladie, les patients développent une athérosclérose. À son tour, cela augmente encore la pression artérielle dans les artères.

Tout cela est extrêmement puissant et affecte négativement le travail des systèmes vitaux et des organes du corps humain, y compris les reins, le cerveau, etc.

Après l’hypertension, l’obésité est considérée comme l’un des facteurs de décès prématuré chez les femmes. La prise de poids affecte négativement tous les systèmes et l'état général du corps. Cela a longtemps été prouvé par des scientifiques. En outre, l’obésité peut servir de point de départ à d’autres maladies, qui seront extrêmement difficiles à combattre, voire impossibles. Ce qui peut être fatal.

Le troisième sur la liste des raisons de la mort prématurée des femmes est le diabète. Le troisième à son tour, mais pas en gravité. L'une des raisons qui ont conduit au développement du diabète, c'est simplement le gain de poids.

Il est possible d'anticiper les décès prématurés, il suffit de faire attention à soi et à sa santé, de prendre des moyens pour augmenter l'immunité, se durcir, mener une vie saine.

Si une femme mange mal, ne surveille pas le niveau de sel dans le corps, boit de l'alcool, fume et consomme de manière excessive des aliments riches en cholestérol, alors tout cela peut aussi être la cause de la mort à un âge précoce.

Prévenir la mort à un âge précoce juste

Les scientifiques qui ont enquêté sur cette question ont cité l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces d’éviter les décès prématurés, y compris chez les femmes.

Et cette méthode est assez simple - vous devez donner régulièrement du sang pour une analyse générale.

Les scientifiques du monde entier, y compris britanniques, ont convenu qu'en effectuant cette analyse à temps, elle permettrait probablement d'éviter le risque de décès à un âge précoce. Après tout, si vous faites don de votre sang pour analyse au moins une fois tous les six mois, presque toutes les maladies peuvent être diagnostiquées très tôt.

Une numération globulaire complète, en plus de l'identification d'un certain nombre de maladies, aidera à vérifier le niveau de: hémoglobine, globules rouges et blancs, ainsi que de plaquettes.

Même des maladies graves telles que le cancer peuvent être diagnostiquées à un stade précoce, grâce à un équipement moderne et à des analyses de sang effectuées en temps voulu.

En général, cette analyse des décès prématurés peut aider à identifier une vingtaine de types de maladies différents.

Et si les médecins ont encore détecté une maladie, une étude plus approfondie sera réalisée pour établir un diagnostic plus précis. Suivant sera affecté à un cours de traitement. Et ce sera beaucoup plus efficace que si la maladie était découverte à un stade plus avancé et plus grave.

Cela aide à réduire considérablement le risque de décès à un âge précoce.

Ça va être intéressant pour vous

Laisser une réponse Annuler la réponse

Le gel intime pour la contraction musculaire vous rendra le plus désirable.

Si vous voulez perdre du poids, faites-le avec la sagesse orientale.

Votre santé est entre vos mains, faites de la prévention des parasites.

Si dans la maison de trouble - l'alcoolisme, ne jetez pas votre bien-aimé, aidez-le.

Dentifrice pour toute la famille à remplir et à blanchir les dents!

Commandez un horoscope personnel et la chance ne vous évitera pas!

En surpoids? Boisson biphasique - pour vous et votre silhouette.

La principale cause de décès prématuré

Voici les résultats d'une étude à grande échelle sur la principale cause de décès prématuré. Les scientifiques ont compris pourquoi les gens meurent avant l'heure. Je voudrais dire que les résultats obtenus sont surprenants - mais non, tout est prévu.

La principale cause de décès prématuré

Une étude à grande échelle a été menée.

Jugez par vous-même: sa durée était de 23 ans. Couverture

Ainsi, des scientifiques américains de l'Institute of Health Metrics and Evaluation ont découvert la cause la plus courante de décès prématuré.

La conclusion des scientifiques dit: la principale cause de décès prématuré est le mauvais régime.

Que veut dire mal manger?

  • Faible consommation de fruits, légumes, noix et céréales.
  • Augmentation de la consommation de viande rouge, de sel et de boissons sucrées.

En d'autres termes, la nourriture malsaine est le minimum de nourriture vivante, le maximum est mort. Lorsqu'une personne ne respecte pas l'équilibre entre les aliments vivants et morts et que ces derniers commencent à prédominer dans son alimentation, l'extinction naturelle de toutes les fonctions corporelles commence. Au lieu de développer et de lutter contre d’autres facteurs environnementaux négatifs (dont nous sommes nombreux), le corps doit dépenser toute son énergie pour neutraliser l’empoisonnement quotidien de la soi-disant nourriture.

C'est difficile à croire, mais plus de personnes meurent de malnutrition que des drogues légales comme l'alcool et le tabac.

C'est dans les dons de la nature sans traitement thermique que tout ce qui est le plus utile pour l'homme est contenu. La nature a veillé à ce que l'homme dispose de tout le nécessaire pour sa vie. Mais l'homme s'imagine le plus intelligent. Il ne veut pas manger ce que mère nature lui offre. Pour cela et payer.

À l’avenir, très probablement, l’ampleur de cette tragédie ne fera que croître. De plus en plus d'aliments synthétiques sont dans les magasins. Et tout ce que nous pouvons nous permettre d’être moins utile en raison de l’accélération constante du rythme de la vie et, partant, du manque de temps pour une alimentation saine. Amis, ne laissez pas cela arriver! Prenez soin de vous et de vos proches! Mangez bien!

Vie heureuse et saine

Abonnez-vous à SIZOZ dans les réseaux sociaux ^ _ ^

Plus par sujet:

TOP 10 aujourd'hui

Commentaires

TOP 10 pour tous les temps

© 2018 SIZOZH · Mode de vie heureux et sain · Fait avec une âme · Entrez dans plus que

Causes de mort subite - maladie cardiaque, thrombose et facteurs héréditaires.

La mort subite survient à la suite d'un état pathologique rapide latent ou cliniquement prononcé. Comme le montre la pratique médicale, la mort subite chez l’adulte est souvent due à une insuffisance coronaire aiguë, à des pathologies cardiaques et vasculaires congénitales ou acquises. Découvrez quels symptômes peuvent indiquer indirectement une menace cachée.

Quelle est la mort subite

Selon les recommandations médicales internationales, le décès d'une personne dans les 6 heures suivant l'apparition des premiers symptômes d'un état pathologique est considéré comme soudain. La mort instantanée, ou en anglais, la mort subite, vient sans cause connue. De plus, il n’existe aucun signe morphologique permettant d’effectuer, lors de l’autopsie, le diagnostic approprié de la mort subite du patient.

Toutefois, lors de l’examen post mortem d’une personne, un pathologiste, en comparant toutes les données disponibles, peut tirer une conclusion logique à propos de la mort immédiate ou violente de la personne. Dans la plupart des cas, de tels changements d’organes, dans lesquels il est impossible de continuer à vivre pendant une période aussi courte que possible, plaident en faveur d’une mort instantanée.

Causes de mort subite

Les statistiques montrent que les maladies cardiaques constituent la principale cause de décès: la pathologie ischémique, l’apparition de la fibrillation ventriculaire. Dans le même temps, les experts appellent souvent les maladies chroniques la maladie qui surviennent longtemps sous une forme latente, après quoi elles deviennent subitement aggravées et entraînent la mort inattendue d'une personne. Le cancer est l’une de ces maladies mortelles.

Dans la plupart des cas, l'oncologie se développe de manière asymptomatique et se fait sentir lorsque le patient est souvent considéré comme désespéré. Ainsi, les lésions hépatiques malignes sont la principale cause de décès imprévus en Chine. Le sida est une autre maladie insidieuse pouvant entraîner la mort subite: il fait des millions de vies chaque année en Afrique. En outre, une mention distincte est faite du Mexique. C’est le seul pays où la cirrhose est la principale cause de mortalité élevée.

À un jeune âge

Aujourd'hui, les jeunes sont quotidiennement exposés aux influences négatives du style de vie moderne. Depuis les écrans des téléviseurs, les couvertures des magazines de mode, le culte du corps mince (souvent dystrophique), de l'accessibilité et de la licence sont imposés aux jeunes. Par conséquent, il est clair que le taux de mortalité des personnes qui commencent tout juste leur chemin de vie augmentera avec le temps. Les principales causes de décès instantané chez les garçons et les filles de moins de 25 ans sont les suivantes:

  • l'alcool;
  • fumer;
  • la promiscuité;
  • la dépendance;
  • régime alimentaire malsain;
  • susceptibilité psychologique;
  • maladies héréditaires;
  • anomalies congénitales graves.

Dans le rêve

La mort inattendue dans cet état est due à la perte de cellules spéciales responsables de la contractilité des poumons. Ainsi, des scientifiques américains ont réussi à prouver que, dans la plupart des cas, des personnes mourraient dans un rêve en raison de l'apnée du sommeil centrale. Dans le même temps, une personne peut même se réveiller, tout en quittant ce monde mortel à cause du manque d'oxygène causé par un accident vasculaire cérébral ou un arrêt cardiaque. En règle générale, les personnes âgées sont sujettes à ce syndrome. Il n'y a pas de traitement spécifique pour l'apnée centrale du sommeil.

Mort subite d'un enfant

Ce syndrome a été décrit pour la première fois au début des années 60 du siècle dernier, bien que des cas de mort instantanée de bébés aient été enregistrés plus tôt, mais ils n'ont pas été soumis à une analyse aussi minutieuse. Les jeunes enfants ont des capacités d'adaptation très élevées et une résistance incroyable à une variété de facteurs négatifs, car la mort d'un nourrisson est considérée comme une situation exceptionnelle. Néanmoins, un certain nombre de causes externes et internes peuvent entraîner une disparition soudaine et puérile:

  • allongement de l'intervalle Q-T;
  • l'apnée (le phénomène de la respiration périodique);
  • déficit en récepteurs de sérotonine;
  • surchauffe.

Facteurs de risque

Étant donné que la maladie coronarienne est la principale cause cardiogénique de décès instantané, il est logique de supposer que les syndromes associés à cette maladie cardiaque peuvent être entièrement attribués à des affections pouvant augmenter le risque de mort subite. Avec tout cela, il a été scientifiquement prouvé que cette connexion passe par la maladie sous-jacente. Les facteurs de risque cliniques pour le développement de la mort clinique chez les patients atteints du syndrome ischémique sont:

  • infarctus aigu du myocarde;
  • sclérose macrofocale post-infarctus;
  • angine instable;
  • perturbation du rythme cardiaque due à des changements ischémiques (rigides, sinusaux);
  • asystole ventriculaire;
  • dommages du myocarde;
  • épisodes de perte de conscience;
  • dommages aux artères coronaires (cardiaques);
  • le diabète;
  • déséquilibre électrolytique (par exemple, hyperkaliémie);
  • hypertension artérielle;
  • fumer

Comment survient la mort subite

Ce syndrome se développe en quelques minutes (moins souvent heures) sans aucun signe parmi le bien-être complet. Dans la plupart des cas, la mort instantanée affecte les jeunes hommes âgés de 35 à 43 ans. En même temps, souvent lors de l'examen pathoanatomique du défunt, les causes vasculaires de l'apparition de la mort subite sont détectées. Ainsi, en étudiant les cas fréquents de mort instantanée, les experts ont conclu que le principal facteur déclencheur de l’apparition de ce syndrome était une violation du flux sanguin coronaire.

Avec insuffisance cardiaque

Dans 85% des cas, un décès instantané est enregistré chez les personnes présentant des anomalies structurelles de l'organe qui pompe le sang dans les vaisseaux. Dans le même temps, la mort subite cardiaque ressemble à une variante clinique ultrarapide de la maladie coronarienne. La pratique médicale montre que le quart des personnes décédées sur le moment ont des épisodes de bradycardie et d'asystolie avant l'apparition des premiers symptômes. La mort par arrêt cardiaque est due au lancement des mécanismes pathogénétiques suivants:

  • Réduction de la libération fractionnelle du ventricule gauche de 25-30%. Le syndrome indiqué augmente à plusieurs reprises le risque de mort coronarienne subite.
  • Foyer ectopique d'automatisme dans le ventricule (plus de 10 extrasystoles ventriculaires par heure ou tachycardie ventriculaire instable), résultant d'arythmies ventriculaires. Ces derniers se développent principalement sur fond d'ischémie aiguë myocardique transitoire. La focalisation ectopique de l'automatisme est généralement classée comme facteur de risque de mort subite par arythmie.
  • Le processus de spasme des vaisseaux sanguins du coeur, qui conduit à une ischémie et contribue à la détérioration de la restauration du flux sanguin dans les zones endommagées.

Il convient de noter que la tachyarythmie est un mécanisme électrophysiologique particulièrement important, en raison duquel une mort coronaire subite se produit chez une personne souffrant d'insuffisance cardiaque. Dans le même temps, le traitement rapide de cette maladie à l'aide d'un défibrillateur dont la configuration du pouls est modifiée réduit considérablement le nombre de décès chez les patients ayant subi un arrêt cardiaque soudain.

De crise cardiaque

Le sang pénètre dans le cœur par les artères coronaires. Si leur lumière est fermée, la formation de foyers primaires de nécrose, ischémie dans le cœur se produit. Une manifestation aiguë de la pathologie cardiaque commence par une lésion de la paroi vasculaire accompagnée d'une thrombose et d'un spasme des artères. En conséquence, la charge sur le cœur augmente, le myocarde commence à souffrir d'insuffisance d'oxygène, ce qui affecte son activité électrique.

Une fibrillation ventriculaire survient à la suite d'un spasme coronaire soudain. Quelques secondes plus tard, la circulation sanguine dans le cerveau est complètement arrêtée. À l'étape suivante, le patient présente un arrêt respiratoire, une atonie et l'absence de réflexes cornéens et pupillaires. Quatre minutes après le début de la fibrillation ventriculaire et l'arrêt complet de la circulation sanguine dans le corps, des modifications irréversibles se produisent dans les cellules cérébrales. En général, une crise cardiaque peut entraîner la mort en 3-5 minutes.

De thrombus

Dans le lit veineux, ces formations pathologiques résultent du travail non coordonné des systèmes de coagulation et d'anticoagulation. Ainsi, l'apparition d'un caillot est provoquée par une lésion de la paroi vasculaire et son inflammation au fond d'une thrombophlébite. En percevant le signal chimique approprié, le système de coagulation est activé. En conséquence, des filaments de fibrine se forment près de la zone pathologique, dans laquelle les cellules sanguines s’emmêlent, créant ainsi toutes les conditions pour la séparation du thrombus.

Dans les artères, la formation de caillots se produit en raison d'un rétrécissement de la lumière vasculaire. Ainsi, les plaques de cholestérol bloquent le chemin qui mène à la libre circulation du sang, ce qui entraîne la formation d’une masse de plaquettes et de filaments de fibrine. Il est important de noter qu’en médecine, il existe des thrombi pariétaux et de la flottation. Comparé au premier type, ce dernier a peu de chance de se rompre et de provoquer un blocage (embolie) du vaisseau. Dans la plupart des cas, les causes d'un arrêt cardiaque soudain causé par un thrombus sont dues au mouvement d'un thrombus flottant.

L'une des conséquences graves de la séparation d'un tel caillot est un blocage de l'artère pulmonaire, qui se traduit par une forte toux, une cyanose de la peau. Il y a souvent une violation de la respiration avec cessation ultérieure de l'activité cardiaque. La conséquence non moins grave de la séparation d'un caillot sanguin est une violation de la circulation cérébrale dans le contexte de l'embolie des grands vaisseaux de la tête.

Diagnostic de mort subite

Un examen physique en temps voulu est la clé du succès des mesures ultérieures de réanimation cardio-respiratoire (RCP). Le diagnostic de mort instantanée repose sur les symptômes caractéristiques de la disparition naturelle du patient. Ainsi, le manque de conscience est déterminé si aucun stimulus externe ne provoque de réactions chez la personne réanimée.

Le diagnostic d'insuffisance respiratoire est noté lorsque l'amb. les observations ne parviennent pas à saisir les mouvements coordonnés du sternum, le bruit de l'air expiré par le patient. Dans le même temps, les inhalations agonales ne permettent pas une ventilation adéquate des poumons et ne peuvent être interprétées comme une respiration autonome. Au cours de la surveillance de l'ECG, les modifications pathologiques caractéristiques du décès clinique sont détectées:

  • fibrillation ou flutter des ventricules;
  • asystole cardiaque;
  • dissociation électromécanique.

Manifestations cliniques

Dans 25% des cas, une mort subite se produit instantanément, sans aucun précurseur. Une semaine avant le décès clinique, certains patients se plaignent de diverses manifestations prodromiques: douleur accrue au sternum, faiblesse générale, essoufflement. Il est important de noter qu’aujourd’hui, il existe déjà des méthodes de prévention d’une crise cardiaque, basées sur le diagnostic précoce de la symptomatologie préventive de cette affection. Immédiatement avant le début de la mort subite, la moitié des patients ont une crise d’angine de poitrine. Les signes cliniques de la mort imminente d'un patient comprennent:

  • perte de conscience;
  • manque de pouls dans les artères carotides;
  • pupilles dilatées;
  • pas de respiration ou de respiration agonale;
  • décoloration de la peau de normale à grise avec une teinte bleuâtre.

Assistance médicale en cas de mort subite

En règle générale, la plupart des cas d’arrêt cardiaque inattendu se produisent en dehors des murs de l’hôpital. Pour cette raison, il est extrêmement important de disposer de la technique permettant de fournir des soins d’urgence en cas de survenue d’un décès clinique. Cela est particulièrement vrai pour les sujets de la société qui, en vertu de leurs fonctions officielles, sont en contact avec un grand nombre de personnes. N'oubliez pas que les actions de réanimation menées avec compétence directement dans les premières minutes qui suivent l'apparition des symptômes d'insuffisance cardiaque aideront à gagner du temps avant l'arrivée du personnel médical.

Premiers secours

Le principal problème rencontré chez les personnes inconscientes est l'obstruction des voies respiratoires par la racine de la langue et l'épiglotte due à une atonie musculaire. Il faut dire que cette affection se développe à n’importe quelle position du corps et que, lorsque la tête est inclinée vers l’avant, elle se développe dans 100% des cas. Parce que la première chose à faire est d’assurer une bonne perméabilité des voies respiratoires. Pour ce faire, vous devez utiliser une triple réception P. Safara, composée des étapes suivantes:

  1. Tête basculante;
  2. Tirant la mâchoire inférieure vers l'avant;
  3. Ouverture de la bouche.

Une fois la perméabilité des voies respiratoires assurée, il est nécessaire de procéder à la ventilation mécanique (VLA). Lors des premiers secours, l’événement indiqué est réalisé par la méthode du bouche à bouche. Ainsi, une main se situe sur le front de la victime, tandis que l’autre lui pince le nez. Ensuite, le réanimateur fixe ses propres lèvres autour de la bouche de l'animé et souffle de l'air tout en contrôlant l'excursion de la poitrine du patient. Avec son élévation visible, il est nécessaire de relâcher la bouche de la victime pour lui permettre de faire une expiration passive.

À l'étape suivante, on effectue un maintien artificiel de la circulation sanguine, qui utilise un algorithme pour effectuer un massage cardiaque indirect ou une compression thoracique. Pour ce faire, vous devez poser correctement la personne réanimée sur une surface plane. Ensuite, vous devez déterminer le point de compression: en palpant le processus xiphoïde et en vous retirant par 2 doigts transversaux vers le haut.

La main doit être située sur le bord des parties centrale et inférieure du sternum de manière à ce que les doigts soient parallèles aux côtes. Les poussées sont effectuées avec les membres redressés dans les coudes. La compression de la poitrine est effectuée à une fréquence de 100 pressions par minute avec une pause pour la ventilation artificielle des poumons. La profondeur des secousses est d'environ 4 à 5 cm Les activités de récupération cardiaque doivent être arrêtées si:

  1. Il y avait une impulsion dans les artères principales.
  2. Les actions entreprises n'ont pas l'effet souhaité pendant 30 minutes. L'exception concerne les conditions suivantes nécessitant une prolongation de la réanimation:
  • l'hypothermie;
  • se noyer;
  • surdose de drogue;
  • choc électrique.

Réanimation

Aujourd’hui, le concept de RCP repose sur des règles strictes qui garantissent la sécurité des événements tout au long de la vie. De plus, l'algorithme des actions du réanimateur en cas d'arrêt cardiaque soudain ou de perte abrupte de la fonction respiratoire chez la personne concernée est présenté et scientifiquement justifié. Avec le développement de ces états, le rôle principal est joué par le temps: quelques minutes seulement séparent une personne de la mort. L'algorithme de réanimation cardiopulmonaire implique les actions suivantes:

  1. Détermination de l'état de la victime sur la base duquel l'ensemble des mesures nécessaires à la réanimation est choisi
  2. La RCP à début précoce implique deux manipulations: un massage cardiaque indirect et une ventilation mécanique.
  3. Avec l'inefficacité de la deuxième étape, ils procèdent à la défibrillation. La procédure implique l'impact sur le muscle cardiaque avec une impulsion électrique. Dans ce cas, les décharges en courant continu ne doivent être appliquées que si les électrodes sont correctement positionnées et en contact avec la peau de la victime.
  4. En règle générale, à ce stade, la victime reçoit des soins médicaux spécialisés, notamment les mesures thérapeutiques précoces suivantes:
  • ventilation artificielle des poumons avec intubation trachéale;
  • soutien en médicaments pour l'utilisation de:
  • les catécholamines (adrénaline, atropine);
  • hormones antidiurétiques (vasopressine);
  • médicaments antiarythmiques (cordarone, lidocaïne);
  • agents fibrinolytiques (streptokinase).
  • goutte intraveineuse d'électrolyte ou de solutions tampons (par exemple, du bicarbonate de sodium est ajouté pour l'acidose)

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux des articles n'appellent pas à l'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Deux causes principales de décès prématuré sont nommées.

Les médecins suédois ont appelé les deux principaux facteurs de risque de décès prématuré d'une personne. Une étude publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology.

Selon les scientifiques, en premier lieu est le tabagisme, sur le deuxième - faible activité physique. Ces conclusions, les médecins sont venus après avoir mené une longue étude des hommes qui vivaient à Göteborg (Suède). Au total, 792 personnes nées en 1913 ont été échantillonnées. Ils ont été suivis par des médecins pendant 45 ans.

L'étude a commencé en 1963, alors qu'elle était observée depuis 50 ans. Ensuite, les médecins ont suivi chez les hommes les indicateurs du système cardiovasculaire. En 1967, 656 personnes ont réussi le test VO2 max, qui détermine la capacité maximale du corps à absorber et à assimiler l’oxygène. Il a été interdit au reste des 792 hommes de le faire en raison de contre-indications médicales. Les examens des participants ont lieu environ une fois tous les 10 ans.

En 2012, les auteurs ont analysé les causes de mortalité des sujets. Selon l'étude, les observés ont été divisés en trois groupes (consommant 2,00, 2,26 et 2,56 litres d'oxygène par minute). Il s'est avéré que plus le corps est capable d'absorber de l'oxygène pendant l'exercice, moins le risque de décès prématuré est élevé.

Les chercheurs ont conclu que la faible tolérance aux exercices aérobiques (due au manque d'activité physique ou au tabagisme) était directement associée au décès prématuré. Pour vivre longtemps, les scientifiques recommandent tout d’abord d’abandonner les mauvaises habitudes.

Pour poser une question sur le projet ou contacter les éditeurs, utilisez ce formulaire.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie