Les signes de névrose chez les femmes peuvent être similaires aux symptômes d’autres troubles neurologiques. Par conséquent, un psychothérapeute doit établir ce diagnostic. De temps en temps, chaque personne peut apparaître anxiété, découragement, peur, insécurité, anxiété. Mais de tels signes ne peuvent pas être attribués à la maladie. Tout au long de sa vie, une personne peut éprouver une variété de sentiments, y compris négatifs.

L'étude de la névrose a été engagée en 1776 par William Cullen. Plus tard, le célèbre scientifique russe I.P. Pavlov a fait de nombreuses découvertes intéressantes et importantes dans la formation de la névrose. Dans le monde moderne, le nombre de personnes souffrant de divers types de névrose a considérablement augmenté. Les raisons de ce phénomène sont nombreuses. La plupart des gens obtiennent la mauvaise éducation, fixent des objectifs trop ambitieux et essaient de répondre aux besoins de quelqu'un. Tout cela conduit à des tensions qui, plus tard peut-être au fil des années, aboutiront à une névrose avec des symptômes caractéristiques.

Le mécanisme de développement de la névrose

Les experts disent que la cause de la névrose est un conflit interne entre le conscient et le subconscient. Qu'est-ce qu'un conflit interne? Par exemple, la situation suivante: la jeune fille rencontre un jeune homme et se prépare à se marier. Un homme d’une famille décente, qui a un bon travail, qui s’occupe bien de lui, n’a pas de mauvaises habitudes - le rêve des parents, mais pas celui de la fille elle-même. La future mariée rêve d'une image complètement différente d'un homme qui serait le mari parfait pour elle.

Mais comme le marié respecte les normes de la société, elle aime ses parents et ses amies, la jeune fille accepte le mariage et commence à supprimer ses désirs, ses émotions, se résigne aux désirs des autres. Mais le mécontentement demeure. Un tel état provoque d'abord des tensions, de la mauvaise humeur et parfois de la dépression. Si le problème n'est pas résolu, la fille ne trouvera pas la force de mettre fin à cette relation afin de ne pas fâcher les parents, le corps comporte des fonctions de protection. Une des fonctions de protection est constituée par les symptômes de maladies supposées terribles qui détourneront la fille de ce problème. Ceux-ci peuvent être:

  • des vertiges;
  • des nausées;
  • sensation constante de fatigue, de faiblesse;
  • les fluctuations de la pression artérielle;
  • la tachycardie;
  • douleurs d'estomac;
  • la diarrhée;
  • maux de tête;
  • engourdissement des membres;
  • perte d'appétit;
  • peur pour la santé;
  • diminution du désir sexuel;
  • douleur dans le coeur.

Lorsqu'elle est confrontée à de tels symptômes, qui sont les symptômes d'une névrose ordinaire, une femme en arrive à la conclusion qu'elle est malade de quelque chose de mortel. La peur de la santé devient une préoccupation majeure. Et ils essaient de le résoudre avec l'aide d'un thérapeute qui, après avoir examiné le patient et ne trouvant aucune pathologie grave, établit un diagnostic de l'IRR (dystonie vasculaire). Dans ce cas, on prescrit simplement au patient une série de médicaments sédatifs, qui soulagent temporairement les symptômes mais n'éliminent pas la cause principale. Insatisfaction avec le futur conjoint et reste avec la fille.

De tels conflits internes chez les femmes peuvent être nombreux. Par exemple, la patiente peut ne pas aimer son travail, mais elle doit aller chez elle car elle ne peut pas en trouver un autre. Certaines femmes ne peuvent pas divorcer de leur mari, qui boit et triche, parce qu'elles ont peur de la condamnation des autres. De tels problèmes conduisent à la formation de névrose chez les femmes avec diverses manifestations elles-mêmes.

Comment reconnaître une névrose?

Les symptômes de la névrose ne sont pas les mêmes pour toutes les femmes. Tout dépend du travail du système nerveux autonome. Le système végétatif humain comprend deux parties: la partie sympathique et la partie parasympathique. Un département sympathique, comme une pédale d’essence dans une voiture, augmente la fréquence cardiaque, augmente la pression. La division parasympathique joue le rôle opposé: elle détend les muscles, affaiblit le rythme cardiaque, inhibe les autres processus du corps.

Par conséquent, les symptômes dépendent directement du fonctionnement du service du système autonome chez chaque patient. Les symptômes physiques de la névrose comprennent:

  • manque d'air;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • douleurs cardiaques;
  • fatigue
  • transpiration excessive;
  • augmentation ou diminution de l'appétit;
  • syndrome du côlon irritable;
  • évanouissement;
  • augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • tachycardie, bradycardie;
  • maux de tête fréquents;
  • troubles de la mémoire;
  • diminution de la capacité de travail.

En plus des signes physiques, la névrose est accompagnée de:

  • peur sans cause:
  • anxiété constante;
  • attaques de panique;
  • la dépression;
  • pensées obsessionnelles incessantes;
  • phobies diverses;
  • l'hypocondrie;
  • la déréalisation;
  • dépersonnalisation;
  • actions obsessionnelles (rituels);
  • l'hystérie.

De telles manifestations peuvent indiquer une maladie mentale plus grave, en particulier la schizophrénie, une psychose maniaco-dépressive. Par conséquent, il est nécessaire que le diagnostic soit établi par un psychiatre, un psychothérapeute.

Manifestation de la névrose hystérique

La névrose hystérique chez les femmes se manifeste par des symptômes vifs sous la forme de:

  • des larmes;
  • les rires
  • crier;
  • la paralysie;
  • surdité et cécité temporaires;
  • perte de conscience;
  • hallucinations.

Ce type de névrose est considéré comme une «évasion de la maladie», c'est-à-dire que le patient «désire de manière conditionnelle» des symptômes douloureux. L'hystérie apparaît dans le contexte de l'auto-suggestion et reflète les idées du patient sur la maladie. Se produit le plus souvent après des expériences mentales graves. Le symptôme découle des "besoins" du patient. Dans la névrose hystérique, des crises d'épilepsie peuvent être présentes.

Également observé des troubles de la parole sous forme de bégaiement, prononciation par syllabes, afin que les patients entrent en contact écrit ou à l'aide de gestes.

Un signe de névrose chez les femmes peut être une anomalie mentale.

Par exemple, les pleurs, les caprices, le désir d'être toujours au centre de l'attention, l'exagération, la théâtralité. On a l'impression qu'une femme est «satisfaite de sa maladie». Le traitement consiste en une psychothérapie et en la prise de tranquillisants.

Quelle est la névrose chez les femmes

Cela ne veut pas dire que les troubles nerveux ne se rencontrent que chez certaines personnes. Ces maladies ne dépendent pas de l'âge, du sexe, de l'état de santé ou des traits de caractère. Ils peuvent soudainement se produire chez tout le monde, provoquant un inconfort extrême. Cependant, la névrose chez les femmes est une maladie particulière qui mérite une discussion séparée. Comme la sphère émotionnelle du sexe faible est plus développée que celle des hommes et que les filles trouvent leurs causes d'anxiété plus rapidement et plus souvent que les garçons, la maladie est plus prononcée.

Qu'est-ce qu'une névrose féminine, telle que manifestée

Les médecins croient que: chez les femmes, cette maladie se manifeste beaucoup plus souvent que chez les hommes. Une situation stressante, de l’anxiété, une anxiété constante, de l’anxiété envers les êtres chers devient une poussée de frustration. Il n'y a pas de statistiques officielles, mais psychologiquement, les filles sont plus vulnérables et, par conséquent, il existe objectivement plus de maladies similaires.

Souvent, l'homme doit faire face à ses propres peurs, sans apporter de maladie. La plupart des gens de sexe juste ne peuvent pas supporter psychologiquement une anxiété accrue. Cédant complètement à la peur, perdant le contrôle de leurs émotions personnelles, les filles se mettent inconsciemment aux prises avec la névrose.

Bien que la maladie soulève de nombreux problèmes et perturbe le mode de vie habituel, elle n’est pas imputée à la maladie mais à des troubles mentaux. Les experts estiment que, contrairement à la psychose, une telle affection chez les femmes est plus facile à traiter, n’entraîne pas de conséquences graves, mais provoque des perturbations dans le fonctionnement des systèmes autonome et nerveux. Ils luttent avec le problème de manière complexe, en définissant la cause, en remettant les idées en ordre.

Les manifestations d'un tel état sont nombreuses. Les névroses féminines ont de nombreuses facettes et diffèrent considérablement en termes de durée, d’intensité et de symptomatologie. Une personne devient plus irritable, se fatigue rapidement, perd de son intérêt pour les affaires courantes, cesse de profiter de la vie. Les parents, les amis des malades ont noté des changements dramatiques dans leur caractère, leur comportement et leur perception du monde. Empoisonner l'existence, la maladie est épuisant. Cependant, cela n'entraîne aucune conséquence irréversible: avec un traitement approprié en temps voulu, la maladie est entièrement normalisée. Les troubles organiques du système nerveux central ne sont pas observés.

Comment reconnaître le type de maladie

La maladie est ruse: avec de nombreux symptômes, elle n’est pas perceptible aux stades initiaux. La personne soupçonne qu’elle est malade, mais elle met l’accent sur sa condition physique et recherche des signes de diverses maladies. Il est important d'établir à temps la raison du changement de comportement afin de commencer un traitement adéquat. Les signes de névrose chez les femmes, en fonction de la nature du trouble:

  • Déprimé Caractérisé par une humeur dégoûtante, une perte totale d’intérêt pour la vie, un désir constant. Une personne entre en elle-même, isolée du monde extérieur, cesse de communiquer. Il y a un sentiment d'inutilité, le désir de prendre sa retraite. Il n'y a pas d'objectifs, l'avenir semble sombre, la mort approche.
  • Neurasthénique. Ressemble à dépressif, seul le degré de manifestation est moins intense. La jeune fille se sent dévastée, physiologiquement, l'état se manifeste par une fatigue, une fatigue. Insatisfaction totale face au présent, sentiment que la vie est vécue en vain, les meilleures années passent. L'épuisement émotionnel, l'irritabilité nerveuse, l'irritabilité sont les principaux signes du trouble neurasthénique.
  • Hypocondriaque. Cela commence par un simple: une femme s’invente d’une maladie physique grave, le plus souvent fatale. La psyché se ferme sur la déclaration, des symptômes somatiques apparaissent, l’anxiété augmente. Et bien que la douleur intense dans la névrose soit un phénomène rare, le type de trouble décrit leur est associé. Ayant inventé une maladie inexistante, une femme est tourmentée et en proie à un véritable problème psychologique.
  • Névrose obsessionnelle. L'un des troubles les plus courants chez les femmes. Cela ressemble à un hypocondriaque, seule la fermeture se produit sur des problèmes psychologiques plutôt que physiques. Une personne affligée réfléchit constamment aux relations, aux problèmes de la famille ou du travail, cherchant le sens de la vie. La maladie s'aggrave tous les jours et il est presque impossible de se débarrasser de ses idées obsessionnelles.
  • Hystérique. Diffère de toutes les autres caractéristiques lumineuses - comportement démonstratif. Si tout autre trouble mène au secret, au désir de prendre sa retraite, alors le contraire est vrai. La fille fait des scandales, des crises de colère, jette des émotions négatives sur les autres. Sur cette base, la névrose hystérique chez les femmes est facile à diagnostiquer et à guérir rapidement grâce à une thérapie bien conçue.
  • Etat de peur. Le nom parle pour lui-même: le patient est constamment anxieux. Elle a peur de demain, des nouvelles, des événements négatifs et de la fermeture progressive. Avec de telles personnes, il est difficile de trouver un langage commun car, dans tout ce qu’ils recherchent, un arrière-plan caché. Vivant dans l'attente de messages ou d'événements effrayants, ils détruisent tout ce qui les entoure, plongeant dans l'abîme du stress.

Souvent, ces problèmes psychologiques sont une manifestation externe notable. Par exemple, la névrose de la propreté chez la femme est associée à des processus internes négatifs profonds: le désir de nettoyer en permanence, la détérioration immédiate de l’humeur à la vue de petites motes. Un appartement idéalement décoré, dans lequel chaque objet est au bon endroit et où rien ne peut être touché, est l’un des signes du trouble de la personnalité. De telles manifestations ne peuvent être ignorées.

Symptômes inquiétants

La névrose féminine est un état mental débilitant et grave, qui provoque une gêne non seulement pour les malades, mais aussi pour les autres. Il lui est propre:

  • irritabilité;
  • mauvaise humeur, incapacité à se réjouir;
  • sautes d'humeur;
  • fatigue chronique;
  • distraction, incapacité à se concentrer;
  • faiblesse grave;
  • altération grave de la mémoire;
  • l'incapacité de faire les choses quotidiennes;
  • troubles respiratoires, rythme cardiaque;
  • évanouissement;
  • maux de tête fréquents, maux de coeur;
  • insomnie ou somnolence;
  • symptôme convulsif.
Causes du trouble d'anxiété chez les femmes

Une douleur intense est rare, mais un malaise constant et épuisant se produit souvent. Les phénomènes caractéristiques sont la faiblesse de la névrose, l'incapacité de travailler physiquement ou intellectuellement, la perte d'intérêt vital et le manque d'appétit. Habituellement, un certain nombre de symptômes sont décrits, rendant la vie quotidienne du patient et des autres impossible.

Comment et quoi traiter la maladie

Le traitement de la névrose chez les femmes est complexe. La tâche principale est d'identifier la cause de la maladie, de trouver une situation stressante qui a déclenché le développement de la maladie. Aujourd'hui, le désordre décrit est si courant dans la société qu'il existe un grand nombre de méthodes psychologiques visant à le combattre efficacement. Après avoir parlé avec le patient et déterminé la cause du problème, les médecins choisissent le traitement individuel approprié.

Bien affecté par les sports, les loisirs. La natation, la course à pied, le fitness, la gymnastique avec névrose aident à se sentir mieux, à se distraire des pensées destructives et à ouvrir de nouveaux horizons. L'exercice tonifie le corps, normalise les hormones et améliore l'humeur. Le travail créatif améliore l'estime de soi, donne la joie de créer, qui est nécessaire dans la lutte contre le problème.

Le traitement médicamenteux est choisi strictement individuellement après des examens appropriés. Des plantes apaisantes d'origine végétale sont prescrites, dans les cas les plus graves, des antidépresseurs ou des tranquillisants. Les médicaments nootropes sont efficaces en cas de violation de la circulation cérébrale et de troubles similaires. La supplémentation en vitamines a un effet positif, en particulier - groupe B.

Avec la bonne approche, un diagnostic opportun, une attitude attentive et le soutien des proches, cet état se dégrade rapidement sans nuire à la santé. Cependant, si le patient reste sans surveillance, la maladie progresse et se transforme progressivement en une forme grave de dépression. Ensuite, un traitement plus grave est nécessaire, y compris psychiatrique.

Qu'est-ce que la névrose - types, causes, symptômes et méthodes de traitement

La névrose est un groupe de troubles psychonévrotiques, accompagnés non seulement de symptômes psycho-émotionnels, mais également de symptômes somatiques. À ce jour, les névroses sont les troubles les plus courants parmi la population des grandes villes. Dans les zones rurales, les populations souffrent moins souvent de problèmes similaires. Ici, nous examinons de plus près ce que sont la névrose, les symptômes et le traitement de la maladie.

La névrose ne s'applique pas aux maladies organiques. Et, bien que souvent utilisé en conjonction avec le terme "maladie", ce n'est toujours pas une maladie. Selon les dernières données de l'OMS, le nombre de personnes souffrant de divers troubles névrotiques est en augmentation constante. Pratiquement une personne sur deux dans les pays développés est confrontée à telle ou telle forme de névrose. La pathologie peut perturber considérablement la qualité de la vie, aussi les médecins ont-ils commencé à y accorder une plus grande attention.

Quelle est la névrose

La névrose est une combinaison de troubles psychogènes, fonctionnels et réversibles qui tendent à durer. Avec le traitement rapide du patient pour obtenir de l'aide, les névroses répondent bien au traitement. Le tableau clinique de la névrose est caractérisé par des symptômes somatiques (physiques), des états obsessionnels, asthéniques ou hystériques, ainsi que par un affaiblissement temporaire des performances mentales et physiques. Dans l'environnement professionnel, la névrose est souvent appelée psychonévrose ou trouble névrotique.

Les personnes de tous âges et groupes sociaux sont sujettes à la névrose. Des troubles similaires sont observés chez les enfants et les personnes âgées. Mais le plus souvent observé chez les personnes âgées de 18 à 40 ans. Cette tendance est associée aux caractéristiques psychologiques de la période d'âge au cours de laquelle une personne entre dans une vie «adulte» et tente d'y parvenir. Les femmes souffrent de troubles psychonévrotiques 2 fois plus souvent que les hommes.

La manifestation de la névrose à un âge plus avancé est davantage associée aux changements corporels liés à l'âge et à l'affaiblissement progressif des capacités cognitives.

Causes de la névrose

En étudiant les troubles névrotiques, les scientifiques ont conclu que les facteurs suivants expliquaient principalement leur croissance rapide parmi la population moderne:

  • Rythme de vie accéléré.
  • Un énorme flux d'informations, principalement négatif.
  • Surcharge mentale et physique.
  • Valeurs imposées.

Bien sûr, ce ne sont pas les seules raisons. Mais ce sont eux qui sont à la base qui créent chez la personne une charge énorme sur le système nerveux. L'échec dans le système nerveux central, à son tour, affecte l'état psychologique et physique du patient.

Mais dans le même temps, des facteurs externes ne peuvent pas être la seule cause de la névrose. Le problème réside dans le psychisme de personnes qui n’ont tout simplement pas le temps de s’adapter au rythme de la vie moderne. La réaction aux circonstances extérieures crée une vague d’émotions négatives.

Incapable de faire face à un tel fardeau émotionnel, le système nerveux échoue.

Si nous examinons plus en détail les causes de la névrose, nous pouvons en distinguer quelques-unes plus fondamentales:

  • Chocs expérimentés. Décès d'un être cher, divorce, mauvaise nouvelle, soudainement, licenciement, faillite d'une entreprise, de telles situations créent beaucoup de stress et mettent une personne en dehors du cours habituel de la vie. Une charge excessive est placée sur le système nerveux, à la suite de quoi il échoue.
  • Surmenage Le rythme de vie moderne incite les gens à "labourer" 10 à 12 heures par jour. Certains propriétaires d’entreprises travaillent sans jours de congé ni vacances. Le corps n'est pas capable de travailler dans le mode de tension accrue pendant une longue période. Le système nerveux est surchargé et en panne.
  • Stress chronique. Un très grand nombre de personnes vivent dans un état de stress chronique et la plupart d'entre elles ne le réalisent même pas. Différentes raisons peuvent provoquer un stress à long terme: travail et revenus insatisfaits, conditions de vie médiocres, mauvaises relations familiales, etc.
  • Conflits internes et traumatismes psychologiques non résolus. À partir de la virginité, l'homme accumule beaucoup de problèmes. Les insultes commises par des enfants, cachées pendant des décennies, peuvent résider dans le corps d'une unité émotionnelle et influer sur le comportement humain. Si nous oublions le traumatisme psychologique, cela ne signifie pas que nous les libérons. Ils vont juste dans l'inconscient, mais continuent à agir sur la conscience et les nerfs.
  • Incohérences attentes attentes. La société moderne nous impose trop de fausses valeurs et de stéréotypes. La poursuite de l'argent, la carrière, les choses rendent les gens des créatures "zombies". Une faible estime de soi, de nombreux désirs et le manque de possibilités font souffrir une personne et tombent dans la dépression et la névrose.
  • Maladie chronique. De nos jours, les gens sont très susceptibles à diverses maladies chroniques, dont la plupart sont causées par le stress. Si une personne souffre constamment de problèmes de santé, cela affaiblit également considérablement le système nerveux central, provoquant des troubles névrotiques.
  • Mauvaises habitudes L'alcool et les drogues affaiblissent considérablement le système nerveux et la santé en général.

Sur la base de ces descriptions, les causes sous-jacentes et les symptômes de la névrose sont compris. Les résidents de mégapoles, obsédés par leur désir de parvenir à un bien-être et à un certain statut social dans la vie, courent après des valeurs imaginaires, oubliant complètement leur état intérieur et leur santé. Incapables de faire face aux obstacles, ne voulant pas vivre avec la réalité, les gens tombent dans des troubles névrotiques, même sans se rendre compte qu'ils se sont eux-mêmes entraînés.

Symptômes de névrose

Les troubles psychonévrotiques ont des manifestations très diverses. Les experts les divisent en 2 types principaux: psychologique et somatique. Considérez-les plus en détail.

Signes somatiques

Bien que la névrose puisse s'exprimer par des symptômes physiologiques, les maladies organiques chez l'homme ne sont généralement pas observées.

Mais un système nerveux épuisé ou trop tendu provoque des troubles végétatifs et un déséquilibre entre le système nerveux sympathique et parasympathique. En raison de tels dysfonctionnements, les symptômes somatiques suivants peuvent survenir chez un névrosé:

  • Attaques de panique (accompagnées de plusieurs des manifestations suivantes).
  • Troubles du sommeil, difficulté à s'endormir, insomnie.
  • Perte d'appétit (parfois, au contraire, trop manger).
  • Faiblesse, malaise.
  • Vertiges, déséquilibre du corps.
  • Maux de tête
  • Bruit, bourdonnement dans les oreilles.
  • Douleur dans le coeur.
  • Troubles du rythme cardiaque (tachycardie, arythmie).
  • Douleur dans les muscles, les articulations.
  • Problèmes intestinaux (constipation, diarrhée, flatulence, crampes).
  • Nausée, parfois vomissements.
  • Hyperhidrose (transpiration excessive).
  • Engourdissement des membres.
  • Frissons constants, extrémités froides, tremblements, tremblements.
  • La pression artérielle baisse.
  • Température corporelle basse.
  • Dyspnée, manque d'air.
  • Se sentir chaud dans le corps.
  • Mictions fréquentes.
  • Augmentation de la sensibilité aux sons forts et à la lumière vive.

Souvent, les gens ont peur de leur maladie et commencent à soupçonner qu’ils sont atteints de diverses maladies. Les craintes à ce sujet ne font qu'aggraver le cours de la névrose et aggraver les symptômes.

Signes psychologiques

En plus des manifestations somatiques, les névrosés éprouvent des symptômes psycho-émotionnels.

La névrose peut se manifester dans les conditions suivantes:

  • Labilité émotionnelle. L'humeur du patient est instable, il y a de fortes baisses dans l'état émotionnel. Un malheureux peut se réjouir de quelque chose et après quelques minutes tomber dans l'apathie et le désir ardent. Ces gouttes peuvent être plusieurs fois par jour.
  • Anxiété Névrologie constamment tourmentée par les peurs, les expériences, l'anxiété, la panique. Il vit dans l'attente constante de quelque chose de mauvais, voit le danger partout. Les phobies peuvent se développer sur cette base.
  • En pleurant Le névrosé devient très sensible et toute situation négative lui cause des larmes. Il peut pleurer même sans raison, ressentant une faiblesse intérieure et un désespoir.
  • Irritabilité. Les personnes atteintes de névrose sont très irritables. Toute petite chose peut les faire caler sur les autres.
  • Diminution de l'estime de soi. Le caractère du patient commence à changer. Il devient un pessimiste indécis et peu sûr. L'homme commence à voir l'avenir en noir et gris et cesse de ressentir des émotions positives au présent. Il y a des pensées à propos de leur propre inutilité et de leur échec
  • Réactions aiguës aux facteurs externes. Un névrosé peut prendre une blague sans danger, jeté à son adresse, avec des baïonnettes. Toute difficulté dans la vie peut provoquer une hystérie ou une autre réaction psycho-émotionnelle inappropriée en lui.
  • Performance réduite, productivité. Malheureux perd force, motivation, motivation au travail. Souvent, la névrose aiguë se termine par le renvoi d'une personne de son poste.
  • Dépressivité Avec un cours prolongé de névrose, beaucoup de personnes développent une dépression. Si le temps ne fournit pas d'assistance à la victime, l'affaire peut s'autodétruire complètement.
  • Difficulté à communiquer. Il devient difficile pour une personne en état de névrose d’exprimer ses sentiments. Il est confronté à un manque de compréhension des autres, s'enferme, évite la communication active. Sur cette base, des conflits peuvent survenir au sein de la famille et avec des personnes proches.

Face à un état similaire, la névrose commence à se tourner vers les médecins. Mais notre médicament n'est pas encore prêt à considérer la névrose comme une violation complexe du corps et de l'esprit. Chaque spécialiste commence à traiter le patient uniquement dans sa propre partie, ce qui conduit finalement à la nomination d'un grand nombre de médicaments.

Types de névrose

La psychiatrie distingue plusieurs types de névrose. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques du flux.

Névrose hystérique

Aussi appelé démonstratif. Plus commun chez les femmes. Les personnes atteintes de ce type de névrose sont sujettes à des accès de colère ostentatoires pour une raison quelconque. Par un tel comportement, ils cherchent à attirer le plus d'attention possible sur leur personne ou à se faire faire.

Les névrosées hystériques tombent en crise et peuvent entraîner une perte de conscience ou une paralysie. Lui-même a peur de son état et effraie son entourage. Il agit dans la plupart des cas inconsciemment et est sûr qu'il est physiquement malade. La fausse maladie devient un outil de manipulation. Mais cela amène souvent une névrose à de vrais problèmes avec le cœur ou d’autres organes.

L'hypocondrie

Le type de névrose le plus courant. Les malheureux "meurent" dans leur santé et sont constamment à la recherche de maladies diverses. Son attention est rivée sur le corps, il entend presque tous les battements de son cœur et chaque «gargouillis» dans les intestins. Il va souvent chez le médecin, lit constamment sur les «plaies», subit divers examens, mesure sans cesse sa pression et boit tous les médicaments.

L'hypocondriaque ignore complètement le fait de troubles mentaux et est convaincu que tous ses problèmes découlent d'une maladie somatique que les médecins ne peuvent pas détecter. La plupart du temps, le patient se sent mal et éprouve beaucoup de symptômes physiques.

Asthénique

Aussi appelé syndrome de fatigue chronique. C'est un type courant de névrose. Cela se produit en raison de surcharges à long terme, de stress, de situations non résolues, d'expériences constantes.

Le patient commence à ressentir une faiblesse constante, d’autres symptômes physiques apparaissent et sa capacité de travail est considérablement réduite. L'humeur devient instable, l'irritabilité augmente. Souvent, avec la névrose asthénique, une personne commence à ressentir le désespoir, l’apathie, le manque de volonté de faire quoi que ce soit, littéralement, abandonner est incapable de supporter davantage la vie. La condition physique ne fait qu'aggraver le désordre. L'asthénie va souvent dans l'hypochondrie.

Névrose obsessionnelle

Il est également appelé général-facial. La personne commence à souffrir d'états obsessionnels, sans les réaliser. Ils peuvent se manifester par des actions extérieures (la disposition des objets dans un certain ordre, l'habitude de corriger constamment les vêtements, de toucher le visage ou les cheveux, de vérifier si le gaz est coupé) et dans le processus de réflexion. Le névrosé est capable d'éprouver des pensées négatives obsessionnelles qui ne lui donnent pas de repos. Sur le fond de son processus de pensée, il forme diverses peurs, attaques de panique, phobies. La condition peut atteindre une anxiété grave et des troubles phobiques nécessitant un traitement clinique.

Des troubles tels que l'agoraphobie, la claustrophobie, la phobie sociale, etc., sont formés à partir d'états obsessionnels.

Professionnel

Dans le monde, il existe de nombreuses professions qui provoquent un stress grave et constant chez les travailleurs. Celles-ci incluent les professions associées au risque de danger de la vie et à une trop grande responsabilité, telles que mineur, médecin, avocat, sapeur, policier, électricien, pompier.

Le type professionnel de névrose est formé en raison de la tension constante et de la peur de faire une erreur, une action fausse. Les personnes exerçant des professions difficiles et dangereuses souffrent rarement de symptômes psychologiques de névrose. Mais ils peuvent commencer à développer activement des troubles somatiques: maux de tête, tremblements des membres, vision brouillée, tachycardie, douleurs au coeur. Seulement tout cela n'est pas causé par la matière organique, à savoir la psyché.

Teenage

Se produit moins fréquemment. Plus associé aux changements hormonaux dans le corps de l'enfant, affectant la psyché. Aussi sujettes à la névrose des enfants, de la naissance avec des violations du système nerveux central.

Chez les patients jeunes, on observe des formes de névrose hystériques ou asthéniques. Moins communément, le général-phobique et presque jamais l'hypochondrie. Les troubles peuvent se transmettre après la stabilisation des niveaux hormonaux. Avec un cours de névrose prononcé, l'aide de spécialistes est nécessaire.

Des névroses peuvent également être observées chez les femmes pendant la ménopause, pendant et après la grossesse, ce qui est directement lié aux changements hormonaux dans le corps.

Diagnostic de névrose

Certaines maladies somatiques, telles que l'hypothéose, les tumeurs surrénaliennes, les maladies des organes digestifs, peuvent être masquées en tant que symptômes de la névrose. Pour exclure les maladies physiologiques, il est nécessaire de faire un diagnostic complet. Cela vaut la peine de commencer par une visite chez le thérapeute. Sur la base des antécédents médicaux, le médecin décidera quels tests et quelles études doivent être effectués en premier. Sur la base des données obtenues, le spécialiste décide de la rationalité de l'examen ultérieur.

Si une personne ne découvre aucune maladie grave causant le syndrome de la névrose, il est évident que le problème réside dans la psyché. Un patient devrait consulter un psychothérapeute, un psychologue clinicien ou un psychiatre.

N'ayez pas peur de ces professionnels. La névrose n'est pas une maladie mentale grave et dangereuse. Ceci est une panne fonctionnelle et est complètement réversible.

Traitement

La névrose est généralement traitée en ambulatoire. Dans les cas avancés et graves, un traitement hospitalier peut être recommandé au patient.

Le traitement implique deux méthodes principales:

  • psychothérapie;
  • traitement médicamenteux.

Parallèlement, le médecin peut recommander au patient un repos sanatorium, un changement de mode de vie, l'inclusion de son mode d'activité physique.

Traitement médicamenteux de la névrose

Pour la correction et le soulagement des états névrotiques, les types de médicaments suivants peuvent être prescrits aux patients:

  • Sédatifs (sédatifs). La plupart de ces médicaments sont fabriqués à base de plantes et ont un minimum d'effets secondaires. Les sédatifs aident à détendre le système nerveux, favorisent un bon sommeil et le calme. Axé sur l'utilisation à long terme.
  • Tranquillisants Ils agissent rapidement, mais créent une dépendance et ont de nombreux effets secondaires. En outre, de nombreux tranquillisants ont un syndrome de sevrage. Sont prises strictement dans le dosage spécifié par le médecin et pas plus longtemps que la période prescrite. Ils aident à réduire l'anxiété, mais réduisent également la concentration.
  • Antidépresseurs Rarement prescrit pour la névrose. Ils aident le cerveau à produire des "hormones du bonheur", axées sur une utilisation à long terme. Peut être addictif et le retrait.
  • Neuroleptiques. Nommé que dans les cas graves. Ils suppriment la vitesse des influx nerveux dans le cerveau, réduisant ainsi l'anxiété, la peur et d'autres émotions. Ont de nombreux effets secondaires.

Il faut comprendre que les médicaments ne guérissent pas la névrose, mais arrêtent seulement ses symptômes. le traitement médicamenteux de la névrose n'existe pas, car il s'agit d'un problème psychologique et non physiologique. Les médicaments ne peuvent que maintenir l'état.

Psychothérapie

Si les médicaments ne produisent qu'un effet temporaire dans le traitement de la névrose, la psychothérapie aide à éliminer complètement le trouble neuropsychiatrique fonctionnel.

Il existe différentes techniques dans ce domaine. Les plus efficaces sont:

  • Thérapie de Gestalt.
  • Psychothérapie cognitive.
  • L'hypnothérapie.

La méthode est choisie par un spécialiste en fonction de l’état du patient et de ses caractéristiques individuelles.

Un psychothérapeute aide une personne à faire face aux causes profondes de la névrose et à les résoudre. Ainsi, le patient se débarrasse de la racine de la maladie, à la suite de laquelle tous les symptômes disparaissent. Le médecin peut également apprendre au patient à réagir différemment aux difficultés et aux autres situations qui lui ont déjà causé une névrose.

Après la psychothérapie, un résultat constant est observé.

Il s'agissait d'informations de base sur la névrose, les symptômes et le traitement du trouble. La thérapie dépend beaucoup de la personne et de son attitude. Lorsque le patient lui-même veut vraiment se débarrasser de son problème, le traitement est beaucoup plus rapide et plus efficace. L'essentiel est de chercher de l'aide à temps et de croire fermement que la névrose est un état complètement réversible.

Névrose

Les troubles prolongés et chroniques du système nerveux humain, caractérisés par un changement de l'état psycho-émotionnel, sont appelés névrose. La maladie est causée par une diminution des capacités mentales et physiques, ainsi que par l'apparition de pensées obsessionnelles, d'hystérie et de manifestations asthéniques. Les névroses sont un groupe de maladies qui ont une image persistante du cours. Les personnes souffrant de fatigue constante, de manque de sommeil, de sentiments, de chagrin, etc., sont exposées à cette maladie.

Le fait qu'une telle névrose soit connue depuis 1776, grâce aux recherches du médecin écossais William Cullen. Une étude plus détaillée de cette maladie et de ses types a impliqué le scientifique russe I. P. Pavlov.

Type de névrose

En médecine, il existe quatre principaux types de névrose mentale, qui font l’objet de recherches et d’études pendant des siècles. Ces espèces portent les noms suivants:

  1. Déprimé Signes caractéristiques de l'humeur décadente, inhibition du développement intellectuel.
  2. La névrose hystérique est causée par une faible estime de soi d'une personne, entre autres. Il y a un sentiment de manque d'attention, qui conduit à l'apparition d'un comportement et à une réévaluation complète de l'individu. La névrose hystérique commence souvent avec l'enfance.
  3. Asthénique ou neurasthénie. Facteurs typiques de la maladie: fatigue, instabilité de l'humeur et état d'oppression complète.
  4. Inquiet. Le nom dit que cette maladie est basée sur l'apparition de facteurs de peur, d'anxiété accrue et de dépression.
  5. Névrose boulimique. Traite les troubles mentaux et se caractérise par la manifestation impétueuse de manger des aliments riches en calories. La névrose boulimique est plus fréquente chez les hommes (environ 60%), moins souvent chez les femmes.

Ces névroses ont leurs propres causes d'occurrence, ainsi que les symptômes de fuite, vous devez donc accorder une attention particulière à chaque type.

Causes de la névrose

Les principaux facteurs d’apparition d’une maladie liée à des troubles mentaux incluent les effets physiques et psychologiques. Des médecins expérimentés soulignent les causes suivantes des déficiences mentales chez l'homme:

  1. Gros efforts sur le cerveau ou expériences émotionnelles graves. Le stress mental est inhérent aux enfants et des causes telles que le licenciement non désiré, le divorce, l'insatisfaction à l'égard de la vie sont caractéristiques des adultes.
  2. Manque de capacité à résoudre divers problèmes. Les principales causes de troubles mentaux sont divers types de pressions exercées par d’autres personnes. Par exemple, les prêts d’argent, qui doivent finalement être remboursés, mais s’ils ne le sont pas, il n’ya rien à restituer. Dans une telle situation, la personne qui a emprunté commence à faire pression sur l'emprunteur de toutes les manières possibles, ce qui provoque l'apparition d'un trouble névrotique dans la seconde.
  3. Signes caractéristiques d'oubli, entraînant des conséquences graves (décès de personnes, dommages matériels, maladie). Chez l'homme, ces effets disparaissent dans l'âme et ne donnent pas la possibilité d'une existence normale. Il y a un état d'auto-responsabilité, l'émergence du doute.
  4. Les déviations dans le développement du système nerveux central sont réduites au fait qu'une personne est incapable d'un stress physique et mental prolongé. Ces raisons contribuent au développement de la névrose asthénique.
  5. Maladies, à travers lesquelles il y a un épuisement complet ou partiel du corps. Les maladies typiques de ce type sont considérées comme la tuberculose, la grippe, etc. Une raison importante, qui est caractéristique de provoquer des névroses, est la dépendance d'une personne à l'alcool, aux produits du tabac ou aux stupéfiants.

À l'heure actuelle, les névroses sont entrées de manière imperceptible dans la vie humaine ordinaire et il est presque difficile de dire combien de personnes sont atteintes de cette maladie. Pour certaines personnes, ce trouble est considéré comme un état normal, et pour une personne il souffre, le moyen par lequel une personne ne trouve pas dans les préparations médicales, mais dans l'alcool, la religion, le travail. Nous essayons ainsi de nous éloigner des principales sources principales de troubles mentaux.

On pense que les névroses sont des facteurs de protection du cerveau, offrant une protection contre les influences sociales et psychologiques défavorables. De telles influences incluent: une attitude agressive des parents envers un enfant ou, au contraire, trop de soins, un isolement ou une humiliation, une négligence. Cela n'exclut pas une prédisposition génétique, qui peut éventuellement se manifester à la fois chez les personnes âgées et chez les enfants. Lorsque les parents permettent à l'enfant de tout faire, il s'y habitue et lorsqu'il entre en maternelle ou à l'école, l'attitude de ses pairs et de ses enseignants à son égard sera différente, respectivement. Dans ce cas, les enfants sont en situation de conflit, ce qui se reflète principalement dans la psyché de l'enfant.

Il en résulte que, même à un âge précoce, la cause de la névrose ultérieure chez les enfants se développe.

Ainsi, les raisons psychologiques de provoquer une névrose incluent:

  • caractéristiques des méthodes éducatives;
  • le niveau des créances des parents sur l'enfant;
  • relations humaines dans le domaine social;
  • caractéristique du développement de la personnalité.

Les causes biologiques de la névrose sont caractérisées par:

  • insuffisance fonctionnelle;
  • anomalies sur le fond des anomalies congénitales;
  • blessures physiques;
  • blessures chez les femmes ayant eu un accouchement grave ou un avortement.

Selon les raisons du déclenchement de la maladie, les symptômes correspondants apparaissent chez l'homme.

Symptomatologie

Sachant maintenant ce que sont la névrose et ses causes, il convient de porter une attention particulière aux symptômes. Les symptômes de la maladie chez les adultes et les enfants sont de différentes formes de sévérité, nous allons donc les examiner plus en détail.

Les symptômes de la maladie se divisent en deux formes de manifestation: somatique et mentale.

Les symptômes somatiques de la névrose se caractérisent par la manifestation de douleurs, telles que:

  1. L'apparition de maux de tête et caractérisée par la durée et la soudaineté de l'occurrence. Douleur dans la région du coeur et de l'abdomen, des muscles et des articulations, qui est la cause première de l'indisposition. L’apparition de poignées de main et de mictions fréquentes, qui ne sont pas nécessairement accompagnées de maladies des reins et des organes génitaux, est également caractéristique.
  2. Il est courant qu'une personne se fatigue rapidement, même si elle n'a rien fait. En même temps, la fatigue est à la fois physique et mentale. Il n'y a aucune envie de faire du travail, il y a une baisse de performance. Une personne présentant des symptômes de névrose devient somnolente et morose.
  3. Un assombrissement des yeux, une désorientation dans la localité, des vertiges et même des évanouissements sont tous des symptômes de la maladie.
  4. Une personne se caractérise par l’apparition de transpiration, qui se caractérise par sa fréquence d’apparition. Cette transpiration ne provient pas du temps chaud, mais de la peur constante, des expériences, de la nervosité. La sueur est particulièrement active la nuit, quand une personne dort, et le matin, elle trouve un oreiller mouillé.
  5. Les troubles mentaux affectent la réduction de la puissance et peuvent éventuellement développer une maladie telle que la prostatite.
  6. Appareil vestibulaire perturbé. Les signes de ce trouble sont des vertiges fréquents, en particulier lorsqu’on incline la tête vers l’arrière. Ces étourdissements dans les phases initiales sont rares, mais avec le développement de la maladie augmentent et provoquent une gêne lors du travail physique.
  7. Perturbation alimentaire. L’apparence psychologique provoque une violation de l’appétit chez l’homme, ce qui peut être à la fois une malnutrition et une alimentation excessive. Trop manger ou une consommation excessive d'aliments gras suggère qu'une personne a une névrose boulimique. Dans le contexte des troubles mentaux, une personne trouve du réconfort dans l’utilisation des aliments, ce qui pose un autre problème: l’obésité. Les repas fréquents ne résolvent pas non plus le problème de la névrose, des mesures thérapeutiques seront donc nécessaires.
  8. L'insomnie ou le désir constant de dormir. Selon la personne et la cause de la névrose provoquante, tel ou tel symptôme peut être inhérent. Pendant le sommeil, il y a de nombreux réveils causés par des cauchemars.
  9. Problèmes de santé qui affectent la psyché humaine. Il s'inquiète pour sa santé, ce qu'il faut faire ensuite, comment être.

Symptômes mentaux de la maladie:

  1. Stress émotionnel résultant de l'absence de raisons visibles.
  2. La réaction à des situations stressantes chez les patients atteints de névrose se manifeste par l'isolement et l'obsession d'une chose. Une personne se soucie constamment de quelque chose, pense, mais en même temps ne fait rien d’utile. Souvent, «entrer en soi» peut provoquer des phobies, qui devraient être arrêtées par un traitement.
  3. Les symptômes de la maladie se manifestent par un affaiblissement de la mémoire, une personne qui devient oublieuse, se plaint de la diversité des pensées dans sa tête.
  4. Sensibilité du corps aux changements brusques de température. En outre, la douleur provoque une lumière vive et un son fort. Le patient veut la vie privée et le silence.
  5. Complexe d'infériorité en communication. Un patient atteint de névrose peut être caractérisé par une faible estime de soi ou par une faible estime de soi.
  6. Les symptômes de la maladie sont également caractérisés par des incertitudes et des incohérences. Les gens ont tendance à définir de manière incorrecte les préférences et les priorités du ménage.
  7. Une personne devient irritable face aux bagatelles, difficile à prévoir et sensible aux petites choses de son adresse.

Tous ces symptômes peuvent se transformer en malaise chronique et il s’agit d’une forme plus complexe de névrose.

Symptômes de névrose chez les femmes

Les signes de névrose chez le beau sexe ont leurs propres caractéristiques qui doivent être spécifiées. Tout d'abord, les femmes se caractérisent par une névrose asthénique (neurasthénie), provoquée par une irritabilité, une perte de capacités mentales et physiques, ainsi que par des problèmes de vie sexuelle.

Chez la femme, il existe trois formes de névrose asthénique, caractérisées par les symptômes suivants:

  1. La forme hypersthénique est caractérisée par le stade initial de la névrose et est causée par la manifestation d'irritabilité et d'une légère excitation. Les femmes dans cet état réagissent négativement au bruit, à la conversation et à la lumière vive. Ils se sentent mal à l'aise d'être entourés. Comportement simple et émotionnel dans la famille, en particulier vis-à-vis des enfants. La nuit pour les femmes atteintes de névrose se transforme en repos cauchemardesque.
  2. La forme irritable est causée par une excitabilité accrue, mais simultanément par une augmentation des symptômes de fatigue. En raison de l'exposition au bruit, une maîtrise de soi incontrôlée est typique. Les femmes de la deuxième phase deviennent plus agressives, dispersées, déprimées et dangereuses.
  3. La forme hyposténique se réfère au stade final, qui est très difficile à traiter. Même en l'absence de problèmes et d'angoisse, une femme atteinte de névrose se caractérise par une manifestation d'agression envers les autres et, simultanément, de dépression et d'épuisement. Les signes de névrose du troisième stade chez la femme sont caractérisés par un désir constant de repos ou de sommeil. Les femmes ont souvent recours à l'alcool pour réduire la douleur.

Symptômes de névrose pédiatrique

Chez les enfants, les symptômes de la maladie sont provoqués par une mauvaise éducation de l'enfant, ou plutôt par son absence pratique. Dans ce cas, les enfants ont souvent l'image suivante des symptômes de la maladie:

  • perte d'appétit et sensibilité au sommeil. Les cauchemars suscitent des inquiétudes qui poussent l’enfant à se réveiller et à pleurer;
  • sueurs froides pendant le sommeil, en plus de sentir les membres sentir leur refroidissement;
  • l'apparition de maux de tête chez les enfants, que l'enfant essaie de cacher aux parents au début de sa névrose;
  • l'influence douloureuse de la lumière vive et des sons forts qui causent maux de tête et agitation;
  • instabilité du comportement, à la suite de laquelle l'enfant peut pleurer à tout moment.

Les enfants ont également une manifestation d'un trouble mental, appelé névrose hystérique. Dans le même temps, ses symptômes incluent des manifestations de crises hystériques. Ces crises se manifestent de la manière suivante: sans aucune raison, l’enfant tombe sur le sol et se met à sangloter tout en battant et en donnant des coups de pied.

Pour les enfants, la névrose est une maladie plus dangereuse, car il est très difficile pour le cerveau jeune et non formé de traiter les signes de névrose. La maladie évolue donc assez rapidement et peut conduire à une décomposition mentale complète.

Pour prévenir la progression de la maladie, il faut poser un diagnostic et commencer le traitement approprié.

Diagnostics

Le diagnostic de névrose implique une évaluation correcte des symptômes. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure d'autres maladies similaires aux symptômes somatiques avec névroses. Ce sont des maladies des organes internes de l'homme.

Le diagnostic de la névrose est assez compliqué en raison du manque d'indicateurs objectifs et pratiques décrivant l'image de la maladie. Le médecin ne peut pas prescrire d’examens, car les névroses n’ont pas la capacité d’être diagnostiquées par des examens sur du matériel médical spécial.

La maladie est diagnostiquée à l'aide de méthodes de coloration. Toutes les couleurs participent à la technique et le syndrome de type névrose apparaît lors du choix et de la répétition des couleurs mauve, grise, noire et marron. La névrose hystérique se caractérise par le choix de deux couleurs seulement: le rouge et le violet, ce qui indique à 99% la faible estime de soi du patient.

Un médecin expérimenté sera nécessaire pour diagnostiquer la névrose, qui interrogera le patient et tirera une conclusion finale. Afin d’exclure les maladies des organes internes, un examen à l’hôpital est autorisé.

«Comment soigner une névrose, s’il s’agit d’un trouble mental, et non d’une manifestation physique?» Est une question assez courante chez les utilisateurs qui présentent des symptômes de la maladie tant chez eux-mêmes que chez les enfants.

Traitement

Sur la façon de traiter la névrose, si elle se caractérise par un trouble mental, il existe de nombreux moyens et techniques. Considérez les méthodes de traitement par psychothérapie, médicaments et effets à domicile.

Le traitement de la névrose par la psychothérapie implique un impact sur la psyché du patient, sa persuasion, sa prise de conscience de la réalité. Il est également nécessaire d'identifier la cause fondamentale du développement de la maladie. Si elle est présente dans les gènes ou provient de la petite enfance, le traitement par psychothérapie sera inefficace et n'apportera pas le résultat souhaité.

Le traitement de la toxicomanie implique la prise de médicaments appropriés dont l’action vise à restaurer les processus se déroulant dans le cerveau. Ces processus incluent l'inhibition et l'excitation. Le brome est utilisé pour stimuler l'inhibition et la caféine est responsable de la stimulation.

Dans les crises aiguës de névrose, les médecins prescrivent les médicaments suivants:

Ces médicaments agissent rapidement et sont dus à l'efficacité du traitement. Le principe de l’influence des médicaments est basé sur un effet calmant sur le système nerveux central, entraînant une réduction des symptômes de la manifestation de la maladie.

Pour votre information! N'oubliez pas que tous les médicaments doivent être prescrits par un médecin!

Il y a un autre remède commun - Amizil. Il a un effet thérapeutique dans les troubles névrotiques et agit en tant que correcteur d'épreuves de traitement antipsychotique. N'oubliez pas que tous les médicaments mentionnés sont causés par la présence d'effets secondaires. Par conséquent, dès les premiers signes, arrêtez de prendre et consultez votre médecin.

Traitement à domicile

Le traitement de la névrose à la maison est le moyen le plus courant, car cette maladie nécessite un examen de vos pensées et de cet état. La première méthode de traitement à domicile est le sport. Peu importe quel sport (gymnastique, course à pied) sera choisi, l'essentiel est de commencer à se développer physiquement. Le traitement de la névrose à domicile par un effort physique a un effet positif sur le cœur et le corps dans son ensemble, l'enrichissant en oxygène frais. Pour les cours ne devrait pas être donné plus de 15 minutes par jour et après une semaine, le résultat sera perceptible.

À la maison, le traitement des névroses aiguës et chroniques passe par une nutrition appropriée, qui inclut dans le régime alimentaire des vitamines et des minéraux qui stimulent le cerveau.

Le traitement par chromothérapie consiste à porter des couleurs extrêmement chaudes et claires. Vous pouvez supprimer la tension en regardant des images ou en vous promenant dans un jardin verdoyant, d'où vous obtiendrez un double effet: relaxation et enrichissement en oxygène frais.

À la maison, le traitement de la névrose aiguë peut être effectué par la musicothérapie. Pour calmer, la mélodie ou la chanson correspondante est choisie, ce qui vaut la peine d’être écoutée pendant 30 minutes par jour (de préférence avant le coucher). Donnez-vous la possibilité de vous reposer davantage et de ne pas penser au mal, de ne pas vous soucier de rien et de ne pas prendre à coeur diverses doléances.

Maintenant, connaissant la réponse à la question de savoir comment traiter une névrose, on peut faire les premiers pas pour la contrecarrer afin de prévenir la progression et la détérioration de la situation.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie