La maladie mentale est une phrase très effrayante que chaque personne craint dans son adresse. En fait, ce terme a des frontières très larges, loin de toujours être un diagnostic mental est une phrase. Dans différents contextes (juridique, psychiatrique, psychologique), ce concept est interprété différemment. Dans la liste de la CIM-10, les troubles mentaux et du comportement sont divisés en une classe distincte de maladies et diffèrent selon le tableau clinique. Les particularités de la psyché humaine ont toujours suscité un vif intérêt chez les médecins et les scientifiques, notamment en ce qui concerne la limite entre la normale et la pathologie. L'Organisation mondiale de la santé affirme que chaque cinquième personne sur la planète souffre de divers handicaps mentaux. Quels sont les types de troubles mentaux? Qu'est-ce qui déclenche les troubles mentaux?

Différences étiologiques

Le psychisme et le cerveau d'une personne sont si complexes qu'ils ne peuvent toujours pas identifier clairement toutes les causes des troubles mentaux. La plus précise est l’opinion selon laquelle de telles maladies se développent sous l’effet complexe de causes sociales, personnelles et biologiques. Tous les facteurs de provocation peuvent être divisés en deux grandes catégories: endogènes (internes) et exogènes (externes). Les troubles mentaux endogènes sont davantage associés aux gènes et à l'hérédité. La survenue de telles maladies survient généralement de manière soudaine, sans aucune influence environnementale prononcée. Les facteurs exogènes comprennent diverses neuroinfections, situations stressantes, intoxications et traumatismes psychologiques subis au cours du processus de développement personnel. Les troubles mentaux liés à des lésions cérébrales ou des troubles vasculaires sont également une conséquence de l’influence de causes externes. Il arrive parfois que la propension à certaines maladies mentales en soi ne garantisse pas leur apparition. Cependant, ce sont précisément divers facteurs externes et caractéristiques mentales qui peuvent finalement jouer le rôle de déclencheur.

Les premiers symptômes des troubles mentaux

Comment comprendre que la psyché ne va pas bien? Quand devrais-je contacter des spécialistes? Toutes les anomalies mentales peuvent être identifiées par des signes caractéristiques même au tout début de la maladie. Ceux-ci incluent des violations du processus de pensée, une humeur normale et des anomalies de comportement qui dépassent les limites du concept de normes sociales et de croyances. Les symptômes des troubles mentaux affectent presque toujours négativement la vie familiale et professionnelle d'une personne, entravent l'exécution des tâches quotidiennes et provoquent un état d'oppression.

Quels sont les signes de désordre mental de côté? Par exemple, une personne peut entendre ou voir quelque chose d’inexistant, une tendance à l’agression, divers abus ou d’autres anomalies dont elle fait l’objet dans son comportement. Au niveau cognitif, les difficultés sont clairement visibles et logique de penser, il existe des problèmes de mémoire. Les signes les plus précoces de trouble mental incluent les troubles émotionnels: anxiété, peur, tristesse, dépression. De nombreux troubles mentaux sont accompagnés de divers symptômes somatiques. Ceux-ci comprennent les problèmes de sommeil, la douleur, la fatigue, etc. Si l'un des symptômes décrits interfère avec le fonctionnement normal d'une personne, assurez-vous de consulter un psychologue ou un psychothérapeute.

Types de troubles mentaux

À partir du temps de E. Krepelin (un psychiatre allemand renommé), il fut décidé de diviser les maladies mentales en groupes comme unités nosologiques. Cependant, dans la psychiatrie moderne, lorsque les limites des troubles mentaux sont floues, il est plus pertinent de les distinguer selon une base syndromologique.

La classification internationale CIM-10 comprend la liste suivante des troubles mentaux et du comportement (F00-F99):

  • F00-F09 Désordres organiques, y compris symptomatiques, mentaux (démence, troubles de la mémoire et autres anomalies de la fonction mentale associées à des lésions organiques du cerveau);
  • F10-F19 Troubles mentaux et du comportement liés à la consommation de substances psychoactives (dépendance à l'alcool et aux drogues et syndromes).
  • F20-F29 Schizophrénie, troubles schizotypiques et délirants;
  • F30-F39 Troubles de l'humeur (troubles affectifs) (dépression, trouble bipolaire, épisodes maniaques);
  • F40-F48 Troubles névrotiques, liés au stress et somatoformes (liste complète des phobies, troubles anxieux et dissociatifs, trouble obsessionnel-compulsif, névrose);
  • F50-F59 Syndromes comportementaux associés à des troubles physiologiques et à des facteurs physiques (troubles de l'alimentation, troubles du sommeil, fonctions sexuelles);
  • F60-F69 Troubles de la personnalité et du comportement adulte (psychopathies paranoïaques, schizoïdes et autres, divers manies comportementales, troubles sexuels);
  • F70-F79 Retard mental (retard mental);
  • F80-F89 Troubles du développement psychologique (troubles de la parole, de la motricité et autres du développement psychologique);
  • F90-F98 Troubles émotionnels, troubles du comportement débutant généralement pendant l'enfance et l'adolescence (trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention, troubles du comportement de l'enfant, phobies et troubles anxieux);
  • F99 Troubles mentaux non spécifiés.

Troubles affectifs

Les troubles émotionnels sont peut-être les plus courants parmi l’ensemble des troubles mentaux. En particulier au cours des dernières décennies, le nombre de patients souffrant de dépressions diverses a augmenté plusieurs fois. Cela est dû au rythme accéléré de la vie moderne et à beaucoup de stress quotidien. Il est à noter que les troubles mentaux affectifs chez les femmes sont diagnostiqués presque deux fois plus souvent que chez les hommes. La raison réside dans la plus grande inclination de la moitié féminine aux expériences émotionnelles. Les principales violations concernent le domaine de l'humeur, qui change dans le sens du rétablissement ou de l'oppression. Ces symptômes affectent plus clairement le niveau d'activité humaine et toutes les autres manifestations sont secondaires. Les troubles émotionnels peuvent avoir le caractère d'un seul épisode dépressif ou maniaque, mais peuvent également se produire de manière chronique avec des exacerbations périodiques. Les cas graves sont souvent accompagnés de manifestations délirantes et hallucinatoires. Si votre humeur altérée a un effet négatif sur la capacité de travail et les activités quotidiennes, il est préférable de consulter un psychologue ou un psychothérapeute pour éviter que la situation ne s'aggrave.

Troubles de la personnalité et du comportement

Les troubles mentaux appartenant à cette catégorie sont principalement associés à des écarts par rapport aux normes généralement acceptées dans le comportement et le mode de vie d'une personne. Certains schémas comportementaux psychopathiques se manifestent assez tôt, tandis que d'autres se manifestent clairement à l'âge adulte. Les personnes atteintes de troubles de la personnalité sont sujettes à la rigidité (manque de souplesse) de la pensée, à l’incapacité de construire des relations interpersonnelles et de faire preuve de sentiments adéquats. Un traumatisme psychologique grave, une longue période de tension et de stress ou un autre trouble mental peuvent être à l'origine de profonds changements de personnalité. Les psychopathies se distinguent des traits de caractère simplement pointus par des schémas de comportement et des réactions profondément enracinés qui se manifestent dans toutes les sphères de la vie, et pas seulement dans certaines situations. Si les traits de personnalité pathologiques violent l’adaptation sociale d’une personne, on ne peut pas se passer de psychothérapie.

Maladies névrotiques

Les troubles neuropsychiatriques incluent toutes sortes de phobies, panique, anxiété, états dissociatifs. La plupart des maladies de cette catégorie sont dues à des raisons psychologiques et relèvent du concept de névrose. Le symptôme le plus prononcé de ces troubles est une tendance à des sentiments anxieux. Pour les phobies, ces émotions s'accompagnent d'une peur accrue et sont aggravées lorsqu'une personne ressent la proximité du sujet de ses phobies. L'anxiété pendant les attaques de panique peut augmenter considérablement sans facteurs externes visibles. Les états névrotiques du corps provoquent de telles réactions dans lesquelles l'anxiété se manifeste au niveau somatique. Une personne peut ressentir diverses douleurs, des nausées, des vertiges, son rythme cardiaque s'accélère, un essoufflement, une transpiration et d'autres sensations désagréables. Les médicaments réduisant l'anxiété et les techniques cognitivo-comportementales aident à combattre ces conditions.

Troubles symptomatiques de nature organique

La psyché et le cerveau humain étant étroitement liés, il n’est donc pas surprenant que diverses lésions organiques des structures cérébrales soient à l’origine de syndromes caractéristiques de troubles mentaux. Le plus souvent, les lésions cérébrales affectent la mémoire, l'apprentissage, les capacités intellectuelles, l'attention et la conscience. Bien que, dans ce groupe de maladies, il existe également de tels troubles mentaux symptomatiques dans lesquels les principaux signes sont des troubles du processus de perception, de la sphère affective, de la personnalité et du comportement, ainsi que des troubles de la pensée. Celles-ci incluent les manifestations maniaques, hallucinatoires et délirantes causées par diverses blessures, infections, tumeurs et lésions vasculaires du tissu cérébral. Néanmoins, les dommages au cerveau affectent le plus la mémoire et l'intellect. Par conséquent, cette catégorie comprend divers types de démence et de syndromes amnésiques, notamment la démence acquise causée par l'épilepsie, Pick, la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies neurologiques.

Maladie mentale avec psychose

Ce groupe comprend la schizophrénie, divers états délirants et schizotypiques, ainsi que les troubles psychotiques polymorphes aigus. Ces maladies sont caractérisées par des symptômes vifs, des troubles mentaux complexes et affectent. Plus communs tels troubles mentaux chez les hommes. Les idées folles, les comportements excentriques, les explosions émotionnelles qui se produisent chez une personne au moment de la psychose indiquent clairement des troubles mentaux, qui provoquent rarement une controverse dans le diagnostic. Séparément, il est nécessaire de distinguer le trouble psychotique polymorphe aigu. Le titre indique clairement que la nature des psychoses est très semblable à la schizophrénie, mais que son étiologie et son déroulement diffèrent. La schizophrénie se réfère à des maladies endogènes et un trouble psychotique polymorphe se développe toujours en raison d'un stress aigu et d'une détresse émotionnelle grave. Cela commence soudainement, avec un changement radical de comportement et d'humeur, mais dure rarement plus de trois mois, et les symptômes psychotiques éclatants avec un traitement adéquat sont réduits au bout de quelques semaines.

Troubles mentaux graves

De nombreux troubles mentaux, en particulier endogènes, entraînent souvent des conséquences graves et irréversibles pour une personne. Ces maladies incluent diverses formes de schizophrénie, de démence, de démence, ainsi que des dépressions profondes et des pathologies mentales congénitales qui violent les mécanismes naturels de la formation de la personnalité et de l'intellect. Les troubles mentaux graves rendent une personne inadéquate et souvent dangereuse pour les autres. Cependant, dans la plupart des cas, ces personnes sont hospitalisées sous la surveillance de médecins et restent rarement livrées à elles-mêmes. Dans de telles situations, il est extrêmement important d'utiliser un traitement de qualité utilisant des médicaments modernes et des techniques psychothérapeutiques. De bons soins et le soutien des proches permettent dans de nombreux cas d’atteindre un niveau d’adaptation plus ou moins acceptable d’un tel patient dans la société.

Attitudes envers les troubles mentaux dans la société

Entendre parler de la maladie mentale d'un voisin ou de quelqu'un que vous connaissez effraie les rend alertes. La plupart des gens essaient d'éviter les contacts avec les patients des cliniques neuropsychiatriques en raison d'attitudes stéréotypées. Cependant, plus souvent, les différentes options de troubles mentaux créent plus de difficultés pour le patient que pour les personnes qui l’entourent. Certains troubles mentaux sont susceptibles de provoquer une tendance à un comportement antisocial, voire à enfreindre la loi. Une personne peut être considérée comme folle et être soumise à un traitement obligatoire. Même un trouble mental qui n'exclut pas la santé mentale sert de facteur atténuant pour déterminer le degré de culpabilité, car la psyché humaine est un cas délicat et totalement inconnu. Les stéréotypes obsolètes causent des complexes chez les personnes qui ne permettent pas un accès ouvert aux psychothérapeutes, alors que dans les cultures occidentales, il s'agit d'une pratique normale. Personne n’est à l’abri des troubles mentaux, alors n’ignorez pas les psychologues et autres professionnels qui peuvent aider à faire face aux problèmes psychologiques. Chercher en temps opportun une aide médicale évite les effets désastreux et irréversibles des troubles mentaux.

Types de troubles mentaux

Les troubles mentaux sont des états humains caractérisés par des changements mentaux et comportementaux, du normal au destructeur. Le terme est ambigu et a différentes interprétations dans les domaines de la jurisprudence, de la psychologie et de la psychiatrie.

Peu de concepts

Selon la Classification internationale des maladies, les troubles mentaux ne sont pas exactement identiques aux concepts tels que maladie mentale ou maladie mentale. Ce concept donne une description générale de divers types de troubles de la psyché humaine. D'un point de vue psychiatrique, il n'est pas toujours possible d'identifier les symptômes biologiques, médicaux et sociaux d'un trouble de la personnalité. Ce n'est que dans certains cas, le désordre physique du corps peut être à l'origine d'un trouble mental. Sur cette base, le terme CIM-10 utilise le terme «trouble mental» au lieu de «maladie mentale».

Facteurs étiologiques

Toute violation de l'état mental d'une personne est causée par des modifications de la structure ou des fonctions du cerveau. Les facteurs qui affectent cela peuvent être divisés en deux groupes:

  1. Exogène, qui comprend tous les facteurs externes influant sur l’état du corps humain: poisons industriels, substances narcotiques et toxiques, alcool, ondes radioactives, microbes, virus, traumatismes psychologiques, lésions cérébrales, maladies vasculaires du cerveau;
  2. Endogène - les causes immanentes de la manifestation de l'aggravation psychologique. Ils comprennent les anomalies chromosomiques, les maladies géniques, les maladies héréditaires qui peuvent être héritées en relation avec le gène lésé.

Mais, malheureusement, à ce stade de développement de la science, les causes de nombreux troubles mentaux restent inconnues. Aujourd'hui, une personne sur quatre dans le monde est sujette à des troubles mentaux ou à un changement de comportement.

Les principaux facteurs de l'apparition de troubles mentaux comprennent des facteurs biologiques, psychologiques et environnementaux. Le syndrome mental peut être transmis génétiquement chez les hommes et les femmes, ce qui entraîne la similarité fréquente des caractères et certaines habitudes spécifiques de certains membres de la famille. Les facteurs psychologiques combinent l'influence de l'hérédité et de l'environnement, ce qui peut conduire à un trouble de la personnalité. Élever des valeurs familiales inappropriées chez les enfants augmente leurs chances de développer un trouble mental à l'avenir.

Les troubles mentaux surviennent le plus souvent chez les personnes atteintes de diabète, de maladies vasculaires du cerveau, de maladies infectieuses et de l’état d’un accident vasculaire cérébral. L'alcoolisme peut priver une personne de sa responsabilité et violer complètement tous les processus psychophysiques du corps. Les symptômes de troubles mentaux se manifestent également par l'utilisation constante de substances psychoactives qui affectent le fonctionnement du système nerveux central. Une aggravation de l’automne ou des ennuis personnels peuvent assommer une personne, la mettre dans un état de dépression légère. Par conséquent, en particulier pendant la période automne-hiver, il est utile de boire un traitement contenant des vitamines et des médicaments qui ont un effet calmant sur le système nerveux.

Classification

Pour faciliter le diagnostic et le traitement statistique, l’Organisation mondiale de la santé a mis au point une classification dans laquelle les types de troubles mentaux sont regroupés en fonction du facteur étiologique et du tableau clinique.

Troubles mentaux

Troubles mentaux - conditions pathologiques accompagnées d'une violation de la perception de la réalité, de troubles du comportement, de déviations dans la sphère volitive, émotionnelle et mentale. Ils peuvent être exogènes (causés par des maladies somatiques, des traumatismes et des situations stressantes) ou endogènes (déterminés génétiquement). Les psychiatres, les psychothérapeutes et les psychologues médicaux, parfois en collaboration avec des narcologues, des neurologues, des thérapeutes, des traumatologues et des médecins d’autres spécialités, s’emploient à diagnostiquer, traiter et étudier les troubles mentaux.

Troubles mentaux

Troubles mentaux - conditions pathologiques accompagnées d'une violation de la perception de la réalité, de troubles du comportement, de déviations dans la sphère volitive, émotionnelle et mentale. Ils peuvent être exogènes (causés par des maladies somatiques, des traumatismes et des situations stressantes) ou endogènes (déterminés génétiquement). Les psychiatres, les psychothérapeutes et les psychologues médicaux, parfois en collaboration avec des narcologues, des neurologues, des thérapeutes, des traumatologues et des médecins d’autres spécialités, s’emploient à diagnostiquer, traiter et étudier les troubles mentaux.

Maladie mentale

Les troubles mentaux comprennent un large éventail de maladies caractérisées par des changements psychiques qui affectent les habitudes, les performances, le comportement et la position dans la société. Dans la classification internationale des maladies, ces pathologies ont plusieurs significations. Le code ICD est 10 - F00 - F99.

Un large éventail de facteurs prédisposants, allant des lésions cérébrales traumatiques et de l'hérédité accablée à la dépendance aux mauvaises habitudes et à l'intoxication par les toxines, peut être à l'origine de l'apparition d'une pathologie psychologique.

Il existe de nombreuses manifestations cliniques de maladies associées au trouble de la personnalité. De plus, elles sont extrêmement diverses, ce qui permet de conclure qu’elles sont individuelles.

L'établissement du diagnostic correct est un processus assez long qui, outre les mesures de diagnostic en laboratoire et instrumentales, comprend une étude de l'histoire de la vie, ainsi qu'une analyse de l'écriture et d'autres caractéristiques individuelles.

Le traitement d'un trouble mental peut être effectué de plusieurs manières: du travail avec le patient aux cliniciens compétents, en passant par l'application de prescriptions de médicaments traditionnels.

Étiologie

Le trouble de la personnalité signifie une maladie de l’âme et un état d’activité mentale différent de celui de la santé. L’inverse de cet état est la santé mentale inhérente aux personnes qui peuvent s’adapter rapidement aux changements de la vie quotidienne, résoudre divers problèmes de la vie quotidienne ou atteindre leurs buts et objectifs. Lorsque ces capacités sont limitées ou complètement perdues, on peut penser qu’une personne présente une pathologie psychique particulière.

Les maladies de ce groupe sont causées par une grande variété et une multiplicité de facteurs étiologiques. Cependant, il convient de noter que tous sont prédéterminés par la perturbation du fonctionnement du cerveau.

Les causes pathologiques, contre lesquelles des troubles psychiatriques peuvent se développer, devraient inclure:

  • l'évolution de diverses maladies infectieuses pouvant soit affecter négativement le cerveau, soit apparaître sur le fond d'une intoxication;
  • des dommages à d'autres systèmes, tels que l'apparition d'un diabète sucré ou d'un accident vasculaire cérébral antérieur, peuvent provoquer le développement d'une psychose et d'autres troubles mentaux. Ils conduisent souvent à l'apparition d'une maladie chez les personnes âgées;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • oncologie cérébrale;
  • malformations et anomalies congénitales.

Parmi les facteurs étiologiques externes à souligner:

  • effets sur le corps des composés chimiques. Cela devrait inclure l’empoisonnement avec des substances toxiques ou des poisons, l’usage aveugle de drogues ou de composants alimentaires nocifs, ainsi que l’abus d’habitudes nocives;
  • l'effet prolongé de situations stressantes ou de surtensions nerveuses pouvant hanter une personne au travail et à la maison;
  • Une éducation inappropriée de l'enfant ou des conflits fréquents entre pairs entraînent l'apparition d'un trouble mental chez les adolescents ou les enfants.

Par ailleurs, il convient de souligner l'hérédité accablée - les troubles mentaux, comme aucune autre pathologie, sont étroitement liés à la présence de déviations similaires chez leurs proches. Sachant cela, vous pouvez empêcher le développement d'une maladie particulière.

De plus, les troubles mentaux chez les femmes peuvent être causés par le travail.

Classification

Il existe une division des troubles de la personnalité, qui regroupe toutes les maladies de même nature selon un facteur prédisposant et une manifestation clinique. Cela permet aux cliniciens d'établir un diagnostic plus rapidement et de prescrire le traitement le plus efficace.

Ainsi, la classification des troubles mentaux comprend:

  • changement mental causé par la consommation d'alcool ou de drogues;
  • troubles mentaux organiques - causés par la perturbation du fonctionnement normal du cerveau;
  • pathologies affectives - la manifestation clinique principale est un changement d'humeur fréquent;
  • la schizophrénie et les maladies schizotypiques - de telles conditions présentent des symptômes spécifiques, qui incluent un changement radical de la nature de la personne et le manque d'action adéquate;
  • phobies et névroses. Les symptômes de tels troubles peuvent apparaître en relation avec le sujet, le phénomène ou la personne;
  • syndromes comportementaux associés à la violation de l'utilisation de la nourriture, du sommeil ou des relations sexuelles;
  • retard mental. Une telle violation concerne les troubles mentaux limites, car ils surviennent souvent dans le contexte d'anomalies fœtales, d'hérédité et d'accouchement;
  • violations du développement psychologique;
  • Les troubles de l'activité et de la concentration sont les troubles mentaux les plus caractéristiques chez les enfants et les adolescents. Il s'exprime dans la désobéissance et l'hyperactivité de l'enfant.

Variétés de ces pathologies chez les adolescentes:

  • état dépressif prolongé;
  • boulimie et anorexie de nature nerveuse;
  • drancorexie.

Les types de troubles mentaux chez les enfants sont présentés:

Variétés de ces anomalies chez les personnes âgées:

Les troubles mentaux liés à l'épilepsie sont les plus courants:

  • trouble de l'humeur épileptique;
  • troubles mentaux transitoires;
  • crises mentales.

La consommation prolongée de boissons contenant de l'alcool entraîne l'apparition des troubles de la personnalité psychologique suivants:

Une lésion cérébrale peut être un facteur de développement:

  • état crépusculaire;
  • le délire;
  • oniroïde

La classification des troubles mentaux apparaissant sur le fond des affections somatiques comprend:

  • état semblable à une névrose asthénique;
  • Syndrome de Korsakovsky;
  • démence.

Les néoplasmes malins peuvent causer:

  • hallucinations diverses;
  • troubles affectifs;
  • altération de la mémoire.

Types de troubles de la personnalité formés en raison d'anomalies vasculaires du cerveau:

  • démence vasculaire;
  • psychose vasculaire cérébrale.

Certains cliniciens pensent que le selfie est un trouble mental, ce qui se traduit par la tendance à prendre très souvent vos propres photos au téléphone et à les poster sur les réseaux sociaux. Il était composé de plusieurs degrés de gravité d'une telle violation:

  • épisodique - une personne est photographiée plus de trois fois par jour, mais ne diffuse pas les images obtenues au public;
  • modéré - diffère du précédent en ce qu'une personne place des photos dans des réseaux sociaux;
  • Chronique - les photos sont prises tout au long de la journée et le nombre de photos publiées sur Internet dépasse six.

Symptomatologie

L’apparition de signes cliniques de troubles mentaux est purement individuelle. Cependant, ils peuvent tous être divisés en violations de l’humeur, des capacités mentales et des réactions comportementales.

Les manifestations les plus prononcées de telles violations sont:

  • changement d'humeur déraisonnable ou apparition de rire hystérique;
  • difficulté à se concentrer, même lors de l'exécution des tâches les plus simples;
  • conversations quand il n'y a personne
  • hallucinations auditives, visuelles ou combinées;
  • une diminution ou, au contraire, une augmentation de la sensibilité aux stimuli;
  • échecs ou manque de mémoire;
  • apprentissage difficile;
  • manque de compréhension des événements autour;
  • diminution de la capacité de travail et adaptation dans la société;
  • dépression et apathie;
  • sensation de douleur et d'inconfort dans diverses zones du corps, qui peuvent ne pas l'être en réalité;
  • apparition de croyances injustifiées;
  • un sentiment soudain de peur, etc.
  • alternance d'euphorie et de dysphorie;
  • accélération ou inhibition du processus de pensée.

Ces manifestations sont caractéristiques des troubles psychologiques chez les enfants et les adultes. Cependant, il existe plusieurs symptômes les plus spécifiques, en fonction du sexe du patient.

Les représentants du sexe faible peuvent être observés:

  • troubles du sommeil sous forme d'insomnie;
  • trop manger ou, au contraire, refuser de manger;
  • dépendance à l'abus d'alcool;
  • violation de la fonction sexuelle;
  • irritabilité;
  • maux de tête graves;
  • craintes et phobies déraisonnables.

Chez les hommes, contrairement aux femmes, les troubles mentaux sont diagnostiqués plusieurs fois plus souvent. Les symptômes les plus courants d'une violation incluent:

  • apparence inexacte;
  • éviter l'hygiène;
  • isolement et sensibilité;
  • blâmer tout le monde sauf eux-mêmes pour leurs propres problèmes;
  • sautes d'humeur;
  • humiliation et insulte aux interlocuteurs.

Diagnostics

L'établissement du diagnostic correct est un processus plutôt long qui nécessite une approche intégrée. Tout d'abord, le clinicien devrait:

  • étudier l'histoire de la vie et l'histoire de la maladie, non seulement du patient, mais aussi de sa famille proche - afin de déterminer le trouble mental limite;
  • une enquête détaillée sur le patient, qui vise non seulement à clarifier les plaintes concernant la présence de certains symptômes, mais également à évaluer le comportement du patient.

De plus, la capacité d'une personne à raconter ou à décrire sa maladie est d'une grande importance pour le diagnostic.

Pour identifier les pathologies d'autres organes et systèmes, des tests de laboratoire sur le sang, l'urine, les selles et le liquide céphalo-rachidien sont présentés.

Les méthodes instrumentales comprennent:

    TDM et IRM du crâne;

Le diagnostic psychologique est nécessaire pour identifier la nature des changements dans les processus individuels de la psyché.

En cas de décès, un examen diagnostique pathoanatomique est effectué. Cela est nécessaire pour confirmer le diagnostic, identifier les causes de la maladie et du décès d'une personne.

Traitement

La tactique de traitement des troubles mentaux sera faite individuellement pour chaque patient.

La pharmacothérapie implique dans la plupart des cas l’utilisation de:

  • les sédatifs;
  • tranquillisants - pour soulager l'anxiété et l'anxiété;
  • neuroleptiques - supprimer les psychoses aiguës;
  • antidépresseurs - pour lutter contre la dépression;
  • stabilisateurs de l'humeur - pour stabiliser l'humeur;
  • nootropiques

De plus, il est largement utilisé:

  • autotraining;
  • l'hypnose;
  • suggestion;
  • programmation neuro-linguistique.

Toutes les procédures sont effectuées par un psychiatre. De bons résultats peuvent être obtenus avec l'aide de la médecine traditionnelle, mais seulement dans les cas où ils sont approuvés par le médecin traitant. La liste des substances les plus efficaces sont:

  • écorce de peuplier et racine de gentiane;
  • Bardane et centaurée;
  • mélisse et racine de valériane;
  • Le millepertuis et le kava-kava;
  • cardamome et ginseng;
  • menthe et sauge;
  • racine de girofle et de réglisse;
  • chérie

Un tel traitement des troubles mentaux devrait faire partie d'une thérapie globale.

Prévention

La principale recommandation est le diagnostic précoce et la thérapie complexe initiée en temps utile des pathologies pouvant causer une maladie mentale.

De plus, vous devez suivre quelques règles simples pour la prévention des troubles mentaux:

  • abandonner complètement les mauvaises habitudes;
  • prendre les médicaments uniquement selon les directives du clinicien et dans le strict respect du dosage;
  • dans la mesure du possible, évitez le stress et les surtensions nerveuses;
  • respecter toutes les règles de sécurité lors du travail avec des substances toxiques;
  • plusieurs fois par an pour subir un examen médical complet, en particulier pour les personnes dont les proches sont atteints de troubles mentaux.

Ce n'est qu'avec la mise en œuvre de toutes les recommandations ci-dessus qu'un pronostic favorable peut être atteint.

Types de troubles mentaux

Les troubles mentaux sont invisibles à l'œil nu et sont donc très insidieux. Ils gênent considérablement la vie d’une personne qui n’est pas au courant du problème. Les spécialistes qui étudient cet aspect de la nature humaine sans limites affirment que beaucoup d’entre nous sont atteints de troubles mentaux, mais cela signifie-t-il que chaque habitant de notre planète sur deux doit être traité? Comment comprendre qu'une personne est vraiment malade et qu'elle a besoin d'une aide qualifiée? Répondez à ces questions et à beaucoup d’autres que vous recevrez en lisant les sections suivantes de l’article.

Qu'est-ce qu'un trouble mental?

Le concept de "trouble mental" couvre un large éventail de déviations de l'état mental d'une personne par rapport à la norme. Les problèmes de santé internes en question ne doivent pas être considérés comme une manifestation négative du côté négatif de la personne humaine. Comme toute maladie physique, le trouble mental est une violation des processus et des mécanismes de perception de la réalité, en raison desquels certaines difficultés sont créées. Les personnes confrontées à de tels problèmes, mal adaptées aux conditions de vie réelles et n’interprètent pas toujours correctement ce qui se passe.

Symptômes et signes de troubles mentaux

Les manifestations caractéristiques du trouble mental comprennent les troubles du comportement, de l'humeur et de la pensée qui vont au-delà des normes et croyances culturelles généralement acceptées. En règle générale, tous les symptômes sont dictés par l'état d'esprit déprimé. Dans le même temps, une personne perd la capacité d'exercer pleinement ses fonctions sociales habituelles. Le spectre global des symptômes peut être divisé en plusieurs groupes:

  • physique - douleur dans diverses parties du corps, insomnie;
  • cognitif - difficultés de penser clairement, troubles de la mémoire, croyances pathologiques injustifiées;
  • Perceptuel - Conditions dans lesquelles le patient observe des phénomènes que les autres ne remarquent pas (sons, mouvements d'objets, etc.);
  • émotionnel - un sentiment soudain d'anxiété, de tristesse, de peur;
  • comportementale - agression injustifiée, incapacité à prendre des mesures élémentaires en matière de soins personnels, abus de substances psychoactives.

Les principales causes de maladie chez les femmes et les hommes

L'étiologie de cette catégorie de maladies n'a pas été complètement étudiée et la médecine moderne ne peut donc pas décrire clairement les mécanismes à l'origine des troubles mentaux. Néanmoins, il est possible d'isoler un certain nombre de raisons, dont le lien avec les déviations mentales a été scientifiquement prouvé:

  • états stressants de la vie;
  • situation familiale difficile;
  • maladie du cerveau;
  • facteurs héréditaires;
  • prédisposition génétique;
  • problèmes médicaux.

En outre, les experts identifient un certain nombre de cas particuliers, qui sont des déviations, conditions ou incidents spécifiques, dans le contexte desquels se développent des troubles mentaux graves. Les facteurs qui seront abordés se retrouvent souvent dans la vie quotidienne et peuvent donc entraîner une détérioration de la santé mentale des personnes dans les situations les plus imprévues.

Alcoolisme

L'abus d'alcool systématique conduit souvent à des troubles mentaux. Une personne souffrant d’alcoolisme chronique contient en permanence une grande quantité de produits de dégradation de l’éthanol, qui entraînent de graves changements dans la pensée, le comportement et l’humeur. À cet égard, il existe des troubles mentaux dangereux, notamment:

  1. Psychose Trouble mental dû à une altération des processus métaboliques dans le cerveau. L'effet toxique de l'alcool éthylique éclipse l'esprit du patient, mais ses effets ne se manifestent que quelques jours après l'arrêt de l'utilisation. Une personne est saisie par un sentiment de peur ou même par un engouement pour la persécution. En outre, le patient peut avoir toutes sortes d’idées obsessionnelles liées au fait que quelqu'un veut lui causer un préjudice physique ou moral.
  2. Diables Blancs. Désordre mental post-alcoolique courant qui survient en raison de perturbations métaboliques profondes dans tous les organes et systèmes du corps humain. Delirium tremens se manifeste par des troubles du sommeil et des crises convulsives. En règle générale, les phénomènes énumérés apparaissent entre 70 et 90 heures après la fin de la consommation d’alcool. Le patient manifeste des sautes d'humeur brutales allant du plaisir insouciant à une angoisse terrible.
  3. Brad Un trouble mental, appelé délire, se manifeste par l'apparition de jugements et de conclusions inébranlables chez le patient qui ne correspondent pas à la réalité objective. Dans un état de délire chez une personne, le sommeil est perturbé et une photophobie apparaît. Les frontières entre le sommeil et la réalité s’estompent, le patient commence à confondre l’un avec l’autre.
  4. Les hallucinations sont des idées vives, pathologiquement amenées au degré de perception d'objets de la vie réelle. Le patient commence à penser que les personnes et les objets qui l’entourent se balancent, tournoient ou même tombent. La sensation du temps qui passe est déformée.

Lésion cérébrale

Lorsqu'une personne subit une lésion cérébrale mécanique, tout un ensemble de troubles mentaux graves peut se développer. À la suite de dommages aux centres nerveux, des processus complexes sont déclenchés, conduisant à l'obscurcissement de la conscience. Après de tels cas, les troubles / affections / maladies suivants surviennent souvent:

  1. États du crépuscule. Célébré, en règle générale, dans la soirée. La victime devient somnolente, le délire apparaît. Dans certains cas, une personne peut sombrer dans un état de stupeur. La conscience du patient est remplie de toutes sortes d'images d'excitation qui peuvent provoquer des réactions appropriées: du trouble psychomoteur à l'affect brutal.
  2. Le délire. Un trouble mental grave dans lequel une personne a des hallucinations visuelles. Par exemple, une personne blessée dans un accident de voiture peut voir des véhicules en mouvement, des groupes de personnes et d'autres objets associés à la chaussée. Les troubles mentaux plongent le patient dans un état de peur ou d'anxiété.
  3. Onéroïde. Une forme rare de trouble mental en violation des centres nerveux du cerveau. Il s'exprime par l'immobilité et une légère somnolence. Pendant un certain temps, le patient peut être chaotique, puis geler à nouveau sans bouger.

Maladies somatiques

Dans le contexte des maladies somatiques, la psyché humaine souffre très, très sérieusement. Il y a des violations dont il est presque impossible de se débarrasser. Vous trouverez ci-dessous une liste des anomalies mentales considérées par la médecine comme les plus courantes dans les troubles somatiques:

  1. État semblable à une névrose asthénique. Trouble mental dans lequel une personne devient hyperactive et bavarde. Le patient éprouve systématiquement des troubles phobiques, tombe souvent dans une dépression à court terme. En règle générale, les peurs ont des contours clairs et ne changent pas.
  2. Syndrome de Korsakovsky. La maladie est une combinaison de troubles de la mémoire liés aux événements actuels, à la désorientation de l’orientation dans l’espace / terrain et à l’apparition de faux souvenirs. Trouble mental grave qui ne se prête pas aux méthodes de traitement connues en médecine. La patiente oublie constamment les événements qui viennent de se produire et répète souvent les mêmes questions.
  3. Démence. Un diagnostic terrible, décodant comme démence acquise. Ce trouble mental se rencontre souvent chez les personnes âgées de 50 à 70 ans ayant des problèmes somatiques. Le diagnostic de "démence" est posé aux personnes ayant des fonctions cognitives réduites. Les troubles somatiques entraînent des anomalies irréparables dans le cerveau. La responsabilité mentale d'une personne ne souffre pas. Apprenez-en davantage sur la démence: en quoi consiste la maladie, comment se déroule le traitement, combien de temps dure ce diagnostic.

L'épilepsie

Presque toutes les personnes souffrant d'épilepsie, il existe des troubles mentaux. Les troubles qui surviennent sur le fond de cette maladie peuvent être paroxystiques (simples) et permanents (permanents). Les cas de troubles mentaux suivants se retrouvent plus souvent dans la pratique médicale que d’autres:

  1. Crises mentales. La médecine distingue plusieurs variétés de ce trouble. Tous sont exprimés en changements brusques d'humeur et de comportement du patient. La crise mentale chez une personne souffrant d'épilepsie est accompagnée de mouvements agressifs et de cris forts.
  2. Trouble mental transitoire (transitoire). Déviations à long terme du patient par rapport à la normale. Un trouble mental transitoire est un ajustement mental prolongé (décrit ci-dessus), aggravé par un état de délire. Cela peut durer de deux à trois heures à des jours entiers.
  3. Troubles de l'humeur épileptiques. En règle générale, ces troubles mentaux sont exprimés sous la forme de dysphorie, caractérisée par une combinaison simultanée de colère, d'angoisse, de peur déraisonnable et de nombreuses autres sensations.

Tumeurs malignes

Le développement de tumeurs malignes entraîne souvent des modifications de l'état psychologique d'une personne. Avec la croissance des formations sur le cerveau augmente la pression, en raison de laquelle il existe de graves anomalies. Dans un tel état, les patients ont des craintes déraisonnables, des délires, un désir prolongé et de nombreux autres symptômes focaux. Tout cela peut indiquer la présence des troubles psychologiques suivants:

  1. Hallucinations Ils peuvent être tactiles, olfactifs, auditifs et gustatifs. Ces anomalies sont généralement détectées en présence de tumeurs dans les lobes temporaux du cerveau. Souvent, on détecte avec eux des troubles végéto-viscéraux.
  2. Troubles affectifs. Dans la plupart des cas, ces troubles mentaux sont observés dans des tumeurs situées dans l'hémisphère droit. En relation avec cela, des accès d'horreur, de peur et d'angoisse se développent. Les émotions provoquées par une violation de la structure du cerveau sont affichées sur le visage du patient: l'expression du visage et le changement de couleur de la peau, les pupilles se contractent et se développent.
  3. Altération de la mémoire Avec l'apparition de cette déviation, des signes du syndrome de Korsakoff apparaissent. Le patient est confus dans les événements qui viennent de se produire, pose les mêmes questions, perd la logique des événements, etc. De plus, dans cet état, une personne change souvent d'humeur. En quelques secondes, les émotions du patient peuvent passer d'euphoriques à dysphoriques, et inversement.

Maladies vasculaires du cerveau

Les violations du système circulatoire et des vaisseaux sanguins affectent instantanément l'état mental d'une personne. Avec l'apparition de maladies associées à une augmentation ou une diminution de la pression artérielle, la fonction cérébrale s'écarte de la norme. Les troubles chroniques graves peuvent entraîner le développement de troubles mentaux extrêmement dangereux, notamment:

  1. Démence vasculaire. Ce diagnostic signifie démence. Dans ses symptômes, la démence vasculaire ressemble aux effets de certains troubles somatiques qui se manifestent chez les personnes âgées. Les processus de pensée créative dans un tel état sont presque complètement éteints. Une personne devient autonome et perd le désir de rester en contact avec quelqu'un.
  2. Psychose cérébrovasculaire. La genèse des troubles mentaux de ce type n’est pas totalement comprise. En même temps, la médecine avec certitude nomme deux types de psychose cérébro-vasculaire: aiguë et prolongée. La forme aiguë se traduit par des épisodes de confusion, de stupéfaction crépusculaire, de délire. Une forme prolongée de psychose est caractérisée par un état de stupeur.

Quels sont les troubles mentaux

Les troubles mentaux chez les personnes peuvent survenir indépendamment du sexe, de l'âge et de l'ethnie Les mécanismes de développement des maladies mentales ne sont pas complètement compris. La médecine s'abstient de toute déclaration Cependant, pour le moment, la relation entre certaines maladies mentales et la limite d'âge est clairement établie. Chaque âge est caractérisé par ses propres déviations communes.

Personnes âgées

Chez les personnes âgées, sur fond de maladies telles que le diabète sucré, l’insuffisance cardiaque / rénale et l’asthme bronchique, de nombreuses déviations de nature mentale se développent. Les maladies mentales séniles comprennent:

  • la paranoïa;
  • la démence;
  • La maladie d'Alzheimer;
  • marasme;
  • La maladie de Pick.

Types de troubles mentaux chez les adolescents

La maladie mentale chez les adolescents est souvent associée à des circonstances défavorables dans le passé. Au cours des 10 dernières années, les anomalies mentales suivantes ont souvent été constatées chez les jeunes:

  • dépression prolongée;
  • la boulimie nerveuse;
  • l'anorexie mentale;
  • drancorexie.

Caractéristiques des maladies chez les enfants

Dans l'enfance, il peut aussi y avoir de graves troubles mentaux. La raison en est généralement des problèmes familiaux, des méthodes d’éducation inadéquates et des conflits avec des pairs. La liste ci-dessous répertorie les anomalies mentales les plus souvent enregistrées chez les enfants:

  • l'autisme;
  • Le syndrome de Down;
  • trouble déficitaire de l'attention;
  • retard mental;
  • retards de développement.

Quel médecin contacter pour un traitement

Les anomalies mentales ne sont pas traitées indépendamment. Par conséquent, lorsque le moindre soupçon de troubles mentaux apparaît, un appel urgent à un psychothérapeute est requis. Parler à un patient avec un spécialiste vous aidera à identifier rapidement le diagnostic et à choisir une stratégie de traitement efficace. Presque toutes les maladies mentales sont curables, si vous appliquez à temps. Rappelez-vous ceci et ne tardez pas!

Vidéo sur le traitement de la maladie mentale

Ci-dessous, la vidéo contient de nombreuses informations sur les méthodes modernes de traitement des troubles mentaux. Les informations reçues seront utiles à toutes les personnes prêtes à prendre soin de la santé mentale de leurs proches. Écoutez les mots des experts pour briser les stéréotypes sur les approches inadéquates de la lutte contre les handicaps mentaux et découvrir la vérité médicale réelle.

Troubles mentaux

De la peur obsessionnelle du cancer.

Quand "se détendre" n'aide pas.

Et encore une fois psychosomatique.

Comment vivre avec le trouble bipolaire et le trouble de la personnalité limite.

L'histoire d'une fille qui a fait face à la dépersonnalisation et aux attaques de panique.

La chose la plus importante à propos des droits des patients.

Un psychologue clinicien a mis au point des méthodes efficaces pour faire face aux attaques de panique.

Vue d'ensemble de toutes les manières de diagnostiquer une maladie mentale fonctionnelle proposée par le docteur en sciences médicales.

Comment vous aider à faire face au trouble panique?

Confusion, anxiété, envie de prouver quelque chose - une crise ou une dépression?

Faites le test en cas de doute si vous avez besoin de voir un médecin ou non.

Nous répondons aux questions courantes sur la schizophrénie.

Les maladies associées aux troubles mentaux d’ici 2020 figureront parmi les cinq principales maladies qui entraînent une invalidité. Ces données sont en tête de l’Organisation mondiale de la santé. Selon des études récentes, les symptômes d'anxiété inquiètent chaque troisième habitant de la Russie.

Les troubles mentaux se produisent pour plusieurs raisons. Ce sont des facteurs externes, l'hérédité et la prédisposition génétique, bien que toutes les raisons de la science ne soient toujours pas connues.

En conséquence, tout ce qui perturbe le système nerveux devient le sol propice au développement de maladies mentales. Les troubles mentaux se produisent sans raison apparente et après le stress, le surmenage, le contact avec des substances toxiques, l'alcool et les substances psychoactives.

Souvent, la maladie mentale héréditaire se manifeste dans l'enfance. Principaux symptômes:

  • retard de développement
  • émotivité excessive
  • réaction sévère aux remarques sévères et aux événements indésirables
  • comportement inapproprié

D'autres problèmes de santé mentale deviennent perceptibles à un âge de transition. Par exemple, des signes de schizophrénie. Early déclare eux-mêmes et les anomalies associées à la prédisposition génétique.

La maladie mentale est traitable. Dans notre journal, des psychiatres et des psychothérapeutes expérimentés écrivent sur tous les phénomènes de la psychiatrie: sur le tableau clinique, sur le diagnostic et sur les méthodes permettant de revenir à une vie normale. Qui d'autre peut croire en une affaire aussi grave que des médecins compétents et sans expérience?

Les médecins utilisent des méthodes cliniques et de laboratoire pour diagnostiquer les maladies. Dans un premier temps, les psychiatres discutent avec une personne, observent son comportement. Il existe des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales - Neurotest et système de test neurophysiologique.

Des médicaments spéciaux sont capables de vaincre la maladie. Les spécialistes prescrivent des antidépresseurs, des tranquillisants, des nootropiques, des antipsychotiques. Les thérapies individuelles, de groupe, familiales et de gestalt sont également considérées comme des méthodes efficaces de rééducation.

Types de troubles mentaux

Il existe différentes approches pour diviser les problèmes de santé mentale en espèces. Les principaux types de troubles mentaux:

  1. Troubles de l'humeur - dépression, trouble bipolaire
  2. Névrose - anxiété, trouble obsessionnel-compulsif, neurasthénie
  3. Troubles psychosomatiques
  4. Schizophrénie et maladies apparentées, diverses psychoses
  5. Dépendances - troubles de l'alimentation, dépendance à des substances psychotropes

Ce que sont les maladies mentales, décrites en détail dans la dixième révision de la CIM. Ils sont divisés en 11 blocs.

Le premier groupe de classification comprend les complications mentales après des maladies et des lésions du cerveau et des maladies graves, telles que les accidents vasculaires cérébraux. On les appelle troubles mentaux organiques. Le groupe comprend les problèmes de santé mentale symptomatiques (dus aux infections, à l’oncologie). Codes F00 - F09.

Le groupe suivant (F10 - F19) décrit les maladies causées par la toxicomanie et la dépendance. Il s’agit de l’alcool, des drogues et d’autres substances psychoactives. Ce groupe comprend les syndromes de dépendance et d’annulation.

La classe portant les codes F20 - F29 caractérise la schizophrénie, les troubles schizoptiques et délirants. Ils se caractérisent par une perception déformée qui se manifeste sous la forme d'hallucinations et par une pensée déformée - le patient a des déclarations et des idées délirantes.

Les troubles de l'humeur (également appelés troubles affectifs) sont identifiés par les codes F30 - F39. Leur particularité est de changer les émotions vers des vues pessimistes, l'anxiété et l'apathie envers tout. C'est possible et l'état opposé, quand l'humeur d'une personne sans raison est élevée, à l'insouciance et à l'euphorie.

La classe des états névrotiques est associée à toutes sortes de phobies, états d'anxiété. Sont décrits séparément des troubles associés à des pensées obsessionnelles, à un inconfort constant et à des douleurs au niveau du cœur, du tractus gastro-intestinal, du système respiratoire et du système autonome (troubles psychosomatiques). Codes F40 - F49.

Groupe F50 - F59: un tableau clinique des troubles du comportement. Ceux-ci incluent des problèmes d'alimentation, de sommeil, de dysfonctions sexuelles et autres.

Sous les codes F60 - F69, il existe plusieurs types de troubles mentaux de la personnalité. Cette catégorie est unie par un trait commun: le comportement d’une personne entraîne constamment des conflits avec d’autres personnes ou, inversement, une personne devient dépendante d’autres personnes:

  • trouble de la personnalité émotionnellement instable (explosif)
  • schizoïde
  • paranoïaque
  • dépendant
  • anxieux
  • dissocial (sociopathie)
  • hystérique

Les formes d'arriération mentale, de légère à profonde, sont décrites dans les classes F70 - F79. Les signes incluent un retard mental ou une incomplétude. Le retard mental est dû à des lésions irréversibles du système nerveux central pendant la grossesse ou l'accouchement.

Les problèmes d'élocution, de coordination et de fonction motrice parlent de troubles du développement mental, qui sont indiqués par F80 - F89.

L'avant-dernier groupe F90 - F98 caractérise les troubles de l'état émotionnel et du comportement chez les enfants et les adolescents, et le groupe suivant contient tous les problèmes de santé mentale non spécifiés.

Troubles mentaux populaires

Le nombre de cas de maladie mentale inquiète les médecins du monde entier. Comme le notent les psychothérapeutes et les psychiatres en exercice, les principales maladies mentales sont les états dépressifs et les phobies.

La dépression devient un rapport médical fréquent. Tout trouble dépressif (même le plus léger) a une capacité de travail réduite de manière dangereuse, y compris un handicap et des idées suicidaires.

Les maladies de la psyché, associées à un sentiment de peur, constituent une liste énorme. Une personne est capable de paniquer, craignant non seulement les ténèbres, les hauteurs ou les espaces confinés. Il a peur à la vue de:

  • animaux insectes
  • les foules, parler en public, peur de se retrouver dans une situation délicate en public
  • voitures, métro, transports en commun

Ici, nous ne parlons pas de la peur en tant que sentiment de préservation de soi. Les personnes atteintes de ce trouble craignent de ne pas constituer une menace réelle pour leur santé ou leur vie.

Les troubles mentaux majeurs sont également associés à des troubles du sommeil, à des problèmes nutritionnels, à l'alcool et à la toxicomanie.

Les troubles de l'alimentation sont l'anorexie et la boulimie. Avec l'anorexie, une personne se met dans un état où elle ne peut pas manger normalement et le type de nourriture qu'elle dégoute. Avec la boulimie, une personne ne contrôle pas la quantité de nourriture consommée, ne goûte pas le goût des aliments et ne donne pas le sentiment de satiété. Après les pannes (trop manger) vient le repentir, qui est soutenu par des tentatives pour éliminer rapidement les aliments du corps. La personne commence à provoquer des vomissements, boit des laxatifs et des médicaments diurétiques.

Dans notre journal, des praticiens, des psychothérapeutes et des psychiatres agissent en tant qu'experts. Les articles décrivent le tableau clinique de divers syndromes et maladies, le diagnostic et les méthodes de restauration de la santé.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie