Réflexion dans la pédagogie moderne

Télécharger:

Aperçu:

Résumer la leçon. La réflexion

L'un des principes de l'apprentissage développemental est le principe d'activité et de conscience. Un enfant peut être actif s'il est conscient du but de l'enseignement, de ses besoins, si chaque action est consciente et compréhensible. Le stade de la réflexion est une condition préalable à la création d’un environnement en développement dans une leçon. Le mot reflet vient du latin reflexio - faire demi-tour. Un dictionnaire de mots étrangers définit la réflexion comme une réflexion sur l’état intérieur, la connaissance de soi. Le dictionnaire explicatif de la langue russe traite la réflexion comme une introspection. Dans la pédagogie moderne, la réflexion fait référence à l'auto-analyse de l'activité et de ses résultats.

La réflexion peut être effectuée non seulement à la fin de la leçon, comme on le croit généralement, mais également à tout moment. La réflexion vise à la réalisation du chemin parcouru, à la collecte de ce qui a été remarqué, réfléchi, compris de tous dans une boîte de collection commune. Son objectif n'est pas seulement de laisser la leçon avec un résultat fixe, mais de construire une chaîne sémantique, afin de comparer les méthodes et méthodes utilisées par d'autres avec les leurs.

Sur la base des fonctions de réflexion, la classification suivante est proposée:

  • reflet de l'humeur et de l'état émotionnel;
  • reflet de l'activité;
  • reflet du contenu du matériel éducatif.

Il est conseillé de réfléchir à l'humeur et à l'état émotionnel au début de la leçon afin d'établir un contact affectif avec le groupe et à la fin de l'activité. Des cartes avec l'image de personnes, une image couleur d'humeur, une décoration émotionnelle et artistique (image, fragment musical) sont utilisées.

La réflexion sur l’activité permet de comprendre les méthodes et les méthodes de travail avec le matériel éducatif, de rechercher le plus rationnel. Ce type d’activité de réflexion est acceptable au stade de la vérification des devoirs, afin de protéger les travaux de conception. L’utilisation de ce type de réflexion à la fin du cours permet d’évaluer l’activité de chacun à différentes étapes de la leçon, en utilisant par exemple la technique de «l’échelle du succès». L'efficacité de la résolution d'un problème éducatif (situation problématique) peut être définie sous la forme d'un organisateur graphique «arête de poisson».

La réflexion sur le contenu du matériel éducatif est utilisée pour identifier le niveau de connaissance du contenu transmis. Recevoir une phrase inachevée, une thèse, choisir un aphorisme, réfléchir à la réalisation de l'objectif en utilisant "l'arbre des objectifs", évaluer "l'accroissement" des connaissances et atteindre les objectifs (affirmations que je ne connaissais pas... - Maintenant, je sais...) est efficace; réception de l'analyse de l'expérience subjective et réception assez bien connue d'une synquain, ce qui contribue à clarifier l'attitude à l'égard du problème étudié, à combiner une connaissance ancienne et une compréhension du nouveau.

Habituellement, à la fin d’une leçon, ses résultats sont résumés, une discussion sur ce qui a été appris et son fonctionnement, c’est-à-dire Chacun évalue sa contribution à la réalisation des objectifs fixés au début de la leçon, son activité, l'efficacité de la classe, la fascination et l'utilité des formes de travail choisies. Les gars parlent en cercle avec une phrase, choisissant le début d'une phrase sur l'écran de réflexion au tableau:

aujourd'hui j'ai découvert...

Je faisais le travail...

J'ai senti que...

Je l'ai fait...

m'a donné une leçon pour la vie...

Pour résumer la leçon, vous pouvez utiliser l’exercice "Plus ou moins intéressant". Cet exercice peut être fait à la fois verbalement et par écrit, en fonction du temps disponible. Pour une exécution écrite, il est proposé de remplir un tableau de trois colonnes. Dans la colonne «P» - «plus», tout ce qui a été aimé dans la leçon est enregistré, les informations et les formes de travail qui ont provoqué des émotions positives, ou de l’opinion de l’élève, peuvent lui être utiles pour atteindre certains objectifs. Dans la colonne «M» - «moins», tout ce qui n'était pas agréable dans la leçon est enregistré, cela semblait ennuyeux, provoquait de l'hostilité, restait incompréhensible, ou des informations qui, selon l'étudiant, se révélaient inutiles pour lui étaient inutiles du point de vue de la résolution de situations de la vie. Dans la colonne "I" - "intéressant", les élèves entrent tous les faits curieux qu'ils ont appris en classe et ce qu'ils aimeraient savoir de plus sur ce problème, des questions à l'enseignant. Ce tableau a été inventé par Edward de Bono, MD, Ph.D. de l’Université de Cambridge, expert en développement de compétences pratiques en matière de réflexion. Cet exercice permet à l'enseignant de regarder la leçon à travers les yeux des élèves, de l'analyser en termes de valeur pour chaque élève. Pour les étudiants, les plus importantes seront les colonnes "P" et "I", car elles contiendront un rappel des informations qui pourraient éventuellement leur être utiles.

À la fin de la leçon, vous pouvez donner aux enfants un petit questionnaire qui vous permet de réaliser une auto-analyse, de donner une évaluation qualitative et quantitative de la leçon. Certains éléments peuvent être variés, complétés, cela dépend des éléments de la leçon qui font l'objet d'une attention particulière. Vous pouvez demander aux étudiants de discuter de leur réponse.

1. J'ai travaillé à une leçon

2. Dans mon travail à la leçon, je

3. La leçon pour moi semblait

6. La leçon matérielle j'étais

7. Les devoirs me semblent actifs / passifs

satisfait / pas satisfait

pas fatigué / fatigué

mieux / pire

clair / pas clair

intéressant / pas intéressant

Pour que les élèves puissent évaluer leur activité et la qualité de leur travail en classe, je suggère aux enfants de marquer leurs réponses de manière conventionnelle sur une feuille de papier:

"V" - a répondu à la demande de l'enseignant, mais la réponse est fausse

"W" - a répondu à la demande de l'enseignant, la réponse est correcte

"| | "- a répondu de sa propre initiative, mais la réponse est fausse

“+” - a répondu de sa propre initiative, la réponse est correcte

En discutant à la fin de la leçon des résultats de leurs observations, les élèves seront en mesure d'évaluer objectivement leur activité et la qualité de leur travail. Pour terminer la leçon sur une note positive, vous pouvez utiliser l’une des options de l’exercice «Compliment» (Compliment-louange, Compliment aux qualités d’entreprise, Compliment aux sentiments), dans lequel les élèves évaluent la contribution de chacun à la leçon et se remercient mutuellement ainsi que l’enseignant pour la leçon.. Cette option de la fin de la leçon donne l’occasion de répondre à la nécessité de reconnaître la signification personnelle de chacun.

Le concept d'éducation au développement suggère d'enseigner aux enfants à travailler selon différents modes (individuel, groupe, collectif) Une activité d'apprentissage collective crée les conditions nécessaires à la maîtrise de la communication en langue étrangère. Par conséquent, une activité de réflexion, comme toute autre activité, peut être organisée sous forme individuelle ou en groupe. Afin de montrer aux étudiants comment ils ont travaillé en groupe, quel est le niveau de leur communication, non seulement le résultat est analysé, mais également le processus de travail, qui peut être évalué à l'aide de l'algorithme suivant:

Comment la communication au cours du travail a-t-elle affecté la performance de la tâche?

- l'a rendu plus efficace

- ralenti la tâche

- ne permettait pas d'accomplir la tâche avec précision, relations gâchées dans le groupe

A quel niveau se situe plus de communication dans le groupe?

tous les niveaux étaient également impliqués

Quel est le niveau de difficultés de communication rencontrées par les membres du groupe au cours de la mission?

manque d'outils de communication (échantillons de discours, textes, etc.)

difficultés de communication

Quel style de communication a prévalu dans le travail?

orienté vers les gens

orienté tâche

L'unité du groupe a-t-elle été préservée pendant la mission?

le groupe a maintenu l'unité et les partenariats

l'unité du groupe pendant le travail a été violée

Qui ou quoi a joué un rôle décisif dans ce qui s'est passé dans le groupe?

chef de file

réticence à établir des contacts avec la majorité des membres du groupe

manque de compréhension de la tâche assignée à la collaboration

la tâche elle-même s'est avérée inintéressante, difficile

Les activités de contrôle et d'évaluation réflexives dans l'organisation d'activités d'apprentissage collectif au sein du groupe impliquent l'inclusion de chaque élève dans l'action de contrôle et d'évaluation mutuels. À cette fin, des cartes d'évaluation sont utilisées, dont le but est d'enseigner une évaluation adéquate de soi et des autres. On peut demander aux étudiants de prendre des notes brèves - des justifications d’évaluation sous forme d’éloges, d’approbation, de suggestions, etc.

Tout ce qui est fait dans la leçon sur l'organisation de l'activité de réflexion n'est pas une fin en soi, mais une préparation à la réflexion intérieure consciente du développement des qualités très importantes d'une personnalité moderne: indépendance, entreprise et compétitivité.

Toutefois, le processus de réflexion doit être multiforme car l’évaluation doit être effectuée non seulement par la personnalité elle-même, mais également par les personnes qui l’entourent. Ainsi, la réflexion sur la leçon est une activité conjointe de l’élève et de l’enseignant, qui permet d’améliorer le processus éducatif en mettant l’accent sur la personnalité de chaque élève.

1) Kulnevich, S.V., Lakocenina, T.P. "Analyse de la leçon moderne." Guide pratique - Editeur "Enseignant", Rostov-sur-le-Don, 2003

2) Kulnevich, S.V., Lakotsenina, T.P. Leçon moderne. Partie 1. Guide scientifique et pratique. - Éditeur "Enseignant", Rostov-sur-le-Don, 2004

3) Mayorova N.P., Chepurnykh E.E., Shurukht S.M., «Apprendre des compétences scolaires essentielles: un guide pour les chefs de classe». - SPb.: Édition "Education - Culture", 2002.

4) «Modernisation du processus éducatif dans les écoles primaires, primaires et secondaires: solutions. Recommandations pour le travail expérimental de l'école./ Ed. A.G. Kasprzhak et autres - Fondation nationale pour la formation. Institut des nouvelles technologies de l'éducation. - M.: Education, 2004

5) Yakimanskaya I.S. Enseignement de la personnalité à l'école moderne - Moscou: "septembre", 1996

Réflexion pédagogique.

2. Types de réflexion pédagogique.

3. Formes de réflexion.

4. Fonctions de réflexion.

5. Réflexion pédagogique et professionnelle.

Liste de la littérature utilisée.

Dans les conditions socio-économiques actuelles de tout établissement d’enseignement, la capacité du personnel enseignant à mener des activités de réflexion est devenue l’un des critères les plus importants pour sa survie, sa productivité et son succès. Les problèmes et tâches récemment rencontrés par les équipes pédagogiques sont de plus en plus créatifs et n’ont pas de solution structurée et sans ambiguïté. À cet égard, la manière la plus constructive est de repenser et de transformer leur expérience par les enseignants. Le développement de la capacité de réflexion aide l'enseignant moderne à trouver un style individuel d'activité professionnelle, permet de développer une estime de soi professionnelle adéquate, de prédire et d'analyser les résultats de ses activités et d'accroître le niveau d'auto-organisation.

Réfléchissant, l’enseignant détermine dans quelle mesure son impact sur les élèves est cohérent, déterminé et efficace, et dans quelle mesure le résultat escompté a été atteint.

Dans les conditions modernes, l’enseignant doit non seulement choisir les méthodes et méthodes d’enseignement appropriées dans des conditions spécifiques, mais aussi créer ses propres modifications. Cela est possible si l'enseignant a reçu une formation appropriée, maîtrise les moyens et méthodes de réflexion en relation avec ses activités, maîtrise les moyens de passer de la description des activités à la critique et au rationnement, et compare les méthodes qu'il a développées à celles déjà disponibles.

La réflexion pédagogique implique une "image mutuelle", une évaluation mutuelle des participants au processus pédagogique, la "pénétration" de l'enseignant dans le monde intérieur de l'élève, en identifiant l'état de développement de l'élève.

La réflexion dans le processus pédagogique est le processus d'auto-identification du sujet de l'interaction pédagogique avec la situation pédagogique dominante, avec ce qui constitue la situation pédagogique: étudiants, enseignant, conditions de développement des participants dans le processus pédagogique, environnement, contenu, technologies pédagogiques [1].

Comprendre la nature et les procédures pour la mise en œuvre de la réflexion pédagogique contribue à la compréhension de sa structure. Nous estimons qu’il est opportun de procéder à un examen de la structure de la réflexion pédagogique en tenant compte de la structure du processus pédagogique et de ses interactions. En mettant l’accent sur le fait que le processus pédagogique implique l’échange d’activités de l’enseignant et des stagiaires, il est légitime, à notre avis, que la structure de la réflexion mette en évidence ses composantes telles que: la réflexion des activités de l’élève par l’enseignant; réflexion de l'enseignant sur ses activités; réflexion de l'enseignant sur les interactions pédagogiques; la réflexion des stagiaires sur leurs activités; la réflexion de l'élève sur l'activité de l'enseignant; réflexion de l'étudiant sur l'interaction pédagogique qui a eu lieu.

Le processus pédagogique est organisé et réalisé par l'enseignant afin de créer les conditions du développement des stagiaires. Cela signifie que toutes les composantes de la réflexion dans le processus pédagogique sont dues à la réflexion de l'élève sur ses propres activités dans le processus pédagogique. Cette circonstance détermine l'opportunité de la réflexion de l'activité de l'enseignant, de l'interaction réalisée.

2. Types de réflexion pédagogique.

L'absence d'une approche unifiée pour comprendre et étudier le phénomène de la réflexion implique la construction de diverses classifications.

I. Stepanov S.Yu. et Semenov I.N. On distingue les types de réflexion et les domaines de recherche scientifiques suivants:

1. La réflexion coopérative est directement liée à la psychologie de la gestion, de la pédagogie, du design, du sport. La connaissance psychologique de ce type de réflexion assure notamment la conception d'activités collectives et la coopération d'actions communes des parties prenantes. Dans le même temps, la réflexion est considérée comme une «sortie» du sujet du processus d’activité, comme sa «sortie» vers un nouveau poste extérieur, à la fois par rapport aux activités précédentes déjà terminées et par rapport aux activités futures prévues, afin de garantir la compréhension mutuelle et la coordination des actions. conditions de l'activité conjointe.

2. La réflexion sur la communication est prise en compte dans les études du plan socio-psychologique et du plan d'ingénierie psychologique en relation avec les problèmes de perception sociale et d'empathie dans la communication. Il s'agit de l'élément le plus important de la perception développée de la communication et des relations interpersonnelles.

3. La réflexion personnelle explore les actions propres du sujet, ses images en tant qu'individu. Elle est analysée en général et en pathopsychologie en relation avec les problèmes de développement, de désintégration et de correction de la conscience de soi de la personne et les mécanismes de construction de l'image de soi du sujet.

4. Le sujet de la réflexion intellectuelle est la connaissance de l'objet et de la façon de le gérer. Actuellement, les travaux dans ce domaine prédominent clairement dans le volume total des publications reflétant l'évolution du problème de la réflexion en psychologie. La réflexion intellectuelle est considérée principalement en psychologie pédagogique et technique en relation avec les problèmes d'organisation des processus cognitifs de traitement de l'information et de développement d'outils d'apprentissage pour résoudre des problèmes typiques.

Ii. N. I. Gutkina identifie les types de réflexion suivants dans une étude expérimentale:

1. Logique - réflexion dans le champ de la pensée, dont le sujet est le contenu de l'activité de l'individu.

2. Personnel - réflexion dans le domaine de la sphère des besoins affectifs, associée aux processus de développement de la conscience de soi.

3. Interpersonnel - réflexion en relation avec une autre personne, visant à l'étude de la communication interpersonnelle.

Iii. Les scientifiques russes S.V. Kondratyeva, B.P.Kovalev proposent des types de réflexion dans les processus de communication pédagogique:

1. La réflexion socio-perceptuelle, dont le sujet est à repenser, revérifie ses propres idées et opinions qu'il a formées à propos des étudiants en train de communiquer avec eux.

2. La réflexion communicative réside dans la prise de conscience par le sujet de la manière dont il est perçu, évalué et des relations que les autres entretiennent avec lui («Je suis à travers les yeux des autres»).

3. Réflexion personnelle - la compréhension de leur propre conscience et de leurs actions, la connaissance de soi.

3. Formes de réflexion.

La réflexion sur les activités propres du sujet est envisagée sous trois formes principales en fonction des fonctions qu’il remplit dans le temps:

réflexion situationnelle, rétrospective et perspective.

La réflexion situationnelle agit en tant que "motivations" et "auto-évaluations" et fournit au sujet une implication directe dans la situation, comprenant ses éléments, analysant ce qui se passe actuellement, c.-à-d. la réflexion est ici et maintenant. La capacité du sujet à corréler avec la situation objective ses propres actions, à coordonner, à contrôler les éléments de l'activité en fonction de l'évolution des conditions est prise en compte.

La réflexion rétrospective est utilisée pour analyser et évaluer l'expérience déjà acquise dans le passé, les conditions préalables, les motivations, les conditions, les étapes et les résultats de l'activité ou de ses étapes individuelles. Ce formulaire peut servir à identifier les erreurs possibles, à rechercher des activités terminées, des événements ayant eu lieu dans le passé. Le travail réflexif vise à mieux comprendre, comprendre et structurer les raisons de leurs propres échecs et succès.

La réflexion prospective comprend une réflexion sur les activités à venir, une idée de la progression des activités, une planification, le choix des moyens les plus efficaces pour l’avenir.

Réflexion en pédagogie

Notion de réflexion

En philosophie, la réflexion est la réflexion de l'individu sur lui-même, l'observation de soi, l'analyse de ses propres actions, émotions et pensées, l'esprit se tournant vers l'intérieur et la réflexion sur son état intérieur personnel. La réflexion est le produit de nouvelles connaissances dans la conscience humaine.

En psychologie, la réflexion est considérée comme un processus de connaissance de soi des états mentaux internes du sujet. Dans la psychologie de la réflexion sociale, il ne s’agit pas seulement de la connaissance, de la compréhension que le sujet se donne de lui-même, mais également de la prise de conscience de son évaluation et de sa perception par d’autres personnes. C'est la capacité de refléter mentalement la position d'une autre personne de sa position.

La réflexion est une propriété personnelle, qui joue un rôle important dans le développement de la personnalité et la construction d’une culture mentale intégrale de la personnalité humaine. Le concept de réflexion dans la pédagogie a commencé à entrer activement seulement dans les dernières décennies. Ceci en dépit du fait que l'activité pédagogique a en fait un caractère réflexif. Cela se manifeste par le fait que, dans le processus d’organisation des activités des élèves, l’enseignant cherche à se voir et à percevoir ses actions à travers le regard de ces derniers, afin de prendre en compte leurs points de vue et le monde intérieur dans leur travail. En organisant une interaction avec l'enfant, l'enseignant se considère comme un participant à cette interaction et à ce dialogue. L'enseignant en cours de réflexion pédagogique s'identifie avec le contenu de l'interaction pédagogique, avec une certaine situation pédagogique, avec un élève, avec des collègues enseignants, avec différents modèles d'activité et technologies pédagogiques.

Essayez de demander de l'aide aux enseignants

Le processus dominant d’influence pédagogique est le développement. Ce processus est avant tout interne et peut être jugé d’abord par le développement et l’activité. L'évaluation des résultats, l'efficacité du développement et du développement de soi sont réalisés par le sujet à travers l'observation de soi et l'auto-analyse, c'est-à-dire par la réflexion.

En conséquence, la réflexion dans le processus pédagogique est un processus direct, ainsi que le résultat des sujets qui déterminent le niveau de leur développement et de leur développement personnel, en sont la raison.

La réflexion pédagogique implique l'évaluation mutuelle et l'interrelation des participants dans le processus et l'interaction pédagogiques, la notion d'enseignant du monde intérieur et l'état de développement de l'élève, et inversement.

Composantes de la réflexion

Le processus pédagogique implique en pratique un échange d'activités entre l'enseignant et les élèves. La réflexion dans le processus pédagogique comprend donc les principaux éléments suivants:

Posez une question à des spécialistes et obtenez
répondez dans 15 minutes!

  • reflet des activités des élèves par l'enseignant;
  • réflexion de l'enseignant sur son propre travail pédagogique;
  • réflexion sur l'interaction pédagogique de l'enseignant;
  • réflexion des étudiants sur leurs propres activités;
  • réflexion de l'activité de l'enseignant sur les élèves;
  • reflet de l'interaction des élèves avec l'enseignant.

Le processus pédagogique est mis en œuvre par l'enseignant pour le développement des élèves, de sorte que tous les éléments constitutifs de la réflexion dans le processus pédagogique sont dus au reflet direct de l'élève de ses propres activités dans ce processus. Cela rend nécessaire de refléter l'interaction et le reflet du travail de l'enseignant.

Fonctions de réflexion

La réflexion dans le processus d'interaction pédagogique est la condition première pour optimiser le développement et le développement personnel de tous les participants à ce processus. Reflection remplit les fonctions suivantes:

  • fonction de diagnostic, qui consiste à indiquer le niveau de développement des participants au processus pédagogique, ainsi que leur interaction et le niveau de son efficacité;
  • la conception, qui comprend les activités de conception et de modélisation, l’interaction étroite des participants du processus pédagogique;
  • fonction d'organisation qui contribue à l'organisation des activités les plus efficaces, à une interaction productive de l'enseignant et des étudiants;
  • la fonction de communication, qui est l'une des conditions les plus importantes pour la communication entre un enseignant et ses élèves;
  • la fonction de signification qui permet aux participants au processus de constituer la base sémantique de leur propre activité et interaction;
  • la fonction de motivation qui définit la direction, la nature et la performance de l'activité, ainsi que l'interaction de l'enseignant et des élèves;
  • fonction correctionnelle qui encourage les participants au processus à ajuster leurs activités et leurs interactions.

L'isolement et la mise en œuvre de ces fonctions contribuent à augmenter le niveau de potentiel de développement de la réflexion dans le processus d'interaction pédagogique, aident à déterminer la procédure de l'activité réflexive elle-même.

N'a pas trouvé la réponse
à votre question?

Écris juste ce que tu veux
besoin d'aide

Réflexion en pédagogie: concept, composants et fonctions

D'un point de vue philosophique, la réflexion est la réflexion d'un individu sur lui-même, l'observation de soi, l'analyse des produits de sa propre activité et de leur repenser, l'étude de ses émotions et de ses pensées, le retournement de la conscience et la réflexion de son état intérieur personnel. La réflexion peut être définie comme la formation de nouvelles connaissances dans l'esprit de l'homme.

Qu'est-ce que la réflexion en pédagogie? Du point de vue de la psychologie, la réflexion est considérée comme un processus de connaissance de soi par la personnalité de ses états mentaux internes. La psychologie sociale définit la réflexion non seulement sous la forme d'une compréhension de soi en tant que sujet, mais également comme une prise de conscience de son évaluation et de sa perception par les autres. Une telle prise de conscience est une conséquence de la capacité de l'individu à se placer dans un lieu inconnu et à comprendre la position d'une autre personne.

La réflexion est une propriété personnelle, qui constitue un aspect important du développement personnel et de la formation de toute sa culture mentale. Le concept de réflexion n'a commencé à être utilisé activement dans le cadre de la pédagogie qu'au cours des dernières décennies. Ce fait acquiert un caractère inhabituel supplémentaire, étant donné que la pédagogie est par nature un concept réflexif. Cela s’observe dans la volonté de l’enseignant de regarder le processus d’apprentissage du point de vue des élèves, d’évaluer ce qui se passe de leur point de vue et d’essayer de le prendre en compte ainsi que le monde intérieur des élèves à l’avenir.

Interagissant avec l'enfant, l'enseignant évalue ses actions dans le cadre de l'organisation du processus en tant que l'un des participants à cette interaction. Au cours de la réflexion pédagogique, un enseignant examine ce qui se passe entre collègues et élèves, examine ses propres activités du point de vue d'une situation pédagogique et de technologies particulières, et s'identifie également au contenu de l'interaction pédagogique.

L'objectif principal du processus d'impact pédagogique est de parvenir au développement. Ce processus est principalement interne et ne peut être évalué équitablement que directement par le sujet de cet impact. L'évaluation du produit de l'interaction, de l'efficacité du mode de développement et du développement de soi est réalisée par le sujet par immersion en soi et par l'auto-analyse, autrement dit par la réflexion.

La réflexion en pédagogie est définie comme un processus direct, ainsi que par le résultat de la détermination du degré de développement de chaque sujet, de son développement personnel et de ce qui le cause. Le cours de la réflexion pédagogique implique l’estime de soi et l’interaction entre les membres d’un processus et d’une interaction pédagogiques donnés, la prise de conscience par l’enseignant de certains aspects du monde intérieur et l’état de développement de l’élève, et inversement.

Composants réfléchissants

Le processus pédagogique implique concrètement l'échange d'activités entre l'enseignant et les élèves, raison pour laquelle il existe des composantes dites réflexives.

Les composantes réflexives sont les composantes principales, ce qui inclut la réflexion pédagogique:

  • reflet des activités des élèves par l'enseignant;
  • réflexion de l'enseignant sur son propre travail pédagogique;
  • réflexion sur l'interaction pédagogique de l'enseignant;
  • réflexion des étudiants sur leurs propres activités;
  • réflexion de l'activité de l'enseignant sur les élèves;
  • reflet de l'interaction des élèves avec l'enseignant.

Le processus pédagogique est réalisé par l'enseignant afin de développer les élèves. C'est pour cette raison que chacun des éléments constitutifs de la réflexion dans le processus pédagogique est basé sur la réflexion directe des activités propres de l'élève dans le processus ci-dessus. Ce fait facilite les processus d'interaction de réflexion et la réflexion du travail de l'enseignant.

Fonctions de réflexion

La réflexion dans le cadre du processus d’interaction pédagogique est le premier élément important contribuant à l’atteinte d’une efficacité maximale du développement et du développement personnel de chacun des participants. Reflection effectue une liste des fonctions suivantes:

  • fonction diagnostique dont l’objet est de déterminer le niveau de développement des participants au processus pédagogique, ainsi que leur interaction et leur degré d’efficacité;
  • la conception, basée sur les activités de conception et de modélisation, ainsi que sur la coopération étroite de tous les participants au processus pédagogique;
  • fonction d'organisation permettant l'organisation de l'activité la plus efficace, interaction productive de l'enseignant avec les élèves;
  • la fonction de communication, qui est l’une des conditions les plus importantes pour une communication efficace de l’enseignant avec ses élèves;
  • fonction de signification qui contribue à la formation dans l'esprit des participants au processus de la base sémantique de leurs propres activités et interactions;
  • la fonction de motivation qui définit la direction, la nature et la performance de l'activité, ainsi que l'interaction de l'enseignant et des élèves;
  • fonction correctionnelle dont le sens est d'inciter les participants au processus à ajuster leurs activités et leurs interactions.

L’isolement et la mise en œuvre de ces fonctions contribuent à augmenter le potentiel de développement de la réflexion dans le processus d’interaction pédagogique, et aident également à trouver la procédure pour l’activité la plus réflexive.

Article: "Réflexion sur le processus pédagogique - un des facteurs de la mise en œuvre du FEM"

Centre de formation de la capitale
Moscou

Olympiade de distance internationale

pour les enfants d'âge préscolaire et les élèves de la 1re à la 11e année

"Réflexion sur le processus pédagogique - un des facteurs de la mise en œuvre du FEM"

Nekrasova Larisa Leonidovna,

Professeur d'anglais

MBOU "Secondaire No. 40" Koursk

À l’heure actuelle, la question de l’application des normes d’éducation des États fédéraux est la question la plus urgente et la plus discutée en matière d’éducation. Les objectifs des normes de formation de l’État fédéral en matière d’enseignement général de base devraient être la formation d’un système intégré de connaissances universelles; compétences, ainsi que des activités indépendantes et la responsabilité personnelle des étudiants, à savoir compétences clés définissant l’éducation moderne. Le stade moderne de développement de l’éducation accorde une grande attention au développement de la personnalité, prêt au développement personnel et à l’éducation autonome. C’est la raison pour laquelle l’une des exigences des normes d’éducation des États fédérés est la formation d’une estime de soi positive, adéquate et réfléchie parmi les écoliers, sur la base des critères de succès des activités éducatives. L’étape de la réflexion est une condition préalable à la création d’un environnement en développement dans une leçon: la capacité de l’enfant à réfléchir par réflexe, à évaluer ses activités en tant que source d’intérêts cognitifs et à se préparer à un apprentissage réussi.

Alors, quelle est la réflexion?

Le mot reflet vient du latin reflexio - faire demi-tour. Le dictionnaire des mots étrangers traite la réflexion comme une réflexion sur son état interne, la connaissance de soi. Dictionnaire de la langue russe Ozhegova S.I. donne la définition suivante: «La réflexion est une réflexion sur l’état intérieur, l’auto-analyse». Dans la pédagogie moderne, la réflexion fait référence à l'auto-analyse de l'activité et de ses résultats. Dans le même temps, la profondeur de la réflexion et de l’auto-analyse dépend du degré d’éducation d’une personne, du développement du sens moral et du degré de maîtrise de soi. La réflexion aide les apprenants à formuler les résultats obtenus, à déterminer les objectifs des travaux à venir, à ajuster leurs actions ultérieures. La réflexion contribue au développement de trois qualités importantes d'une personne qui seront nécessaires au XXIe siècle pour se sentir comme une personne à part entière:

Autonomie L'élève analyse et reconnaît lui-même ses propres capacités, fait son propre choix, détermine la mesure de l'activité et de la responsabilité dans son activité.

Entreprise. L'élève est conscient de ce qu'il peut faire maintenant pour l'améliorer. En cas d'erreur, il ne désespère pas, il évalue la situation et, sur la base de nouvelles conditions, se fixe de nouveaux objectifs et tâches et les résout avec succès.

Compétitivité L'élève est capable de faire mieux que les autres, agit de manière plus efficace dans toutes les situations.

La réflexion vise à comprendre le chemin parcouru. Son objectif n'est pas simplement de laisser la leçon avec un résultat fixe, mais de construire une chaîne sémantique, de comparer les méthodes et méthodes utilisées par d'autres avec les leurs. La réflexion est associée à la formation d'activités d'apprentissage universelles personnelles, réglementaires et communicatives avec la technologie de la pensée critique. Lorsqu’il interagit avec les élèves, l’enseignant utilise, selon les circonstances, l’un des types de réflexion d’apprentissage reflétant quatre domaines de l’essence humaine:

Physique (je l'ai fait - je ne l'ai pas fait);

Sensoriel (bien-être: confortable - inconfortable);

Intellectuelle (qui a compris - n'a pas compris les difficultés que j'ai rencontrées);

Spirituel (est devenu meilleur - pire).

Traditionnellement en psychologie, il existe plusieurs types de réflexion:

Communicatif - son objet est l'idée du monde intérieur d'une autre personne et les raisons de ses actions. Ici, la réflexion agit comme un mécanisme pour la connaissance d'une autre personne.

Personnel - l'objet de la connaissance est la personne connaissante elle-même, ses propriétés et qualités, ses caractéristiques comportementales, son système de relations avec les autres.

Intellectuelle - manifesté dans le cadre de la résolution de différents types de tâches, dans la capacité d’analyser diverses solutions, de trouver plus rationnelle, de revenir à plusieurs reprises aux conditions du problème.

Fonctions de réflexion dans le processus pédagogique:

La réflexion pédagogique est. Définition, caractérisation, développement, méthodes et application en pédagogie

Le développement et la formation étant des processus internes, il est impossible de les gérer par des moyens externes, par exemple par la contrainte. Pour les orienter dans une certaine direction et aider l'enfant à comprendre le matériel, l'enseignant doit d'abord imaginer ces processus internes et, si possible, y apporter des corrections. La réflexion de l'activité pédagogique est le début introspectif de la connaissance de soi et des autres.

Cette capacité est extrêmement nécessaire pour le professeur d'école. En fait, il s’agit d’une des qualités de personnalité nécessaires à un étudiant qui a choisi une université pédagogique.

Caractéristiques générales

Avec le développement de la philosophie, l'homme a de plus en plus appris son monde intérieur. La théorie de la connaissance est apparue et, dans son cadre, le concept de réflexion. Qu'est ce que c'est La réflexion vous donne l'occasion de réaliser votre activité mentale et sa direction.

Pour comprendre plus clairement le sens d'un mot, vous devez vous pencher sur les racines du concept. Le mot "réflexion" est traduit par "retour". Les auteurs définissent la réflexion différemment, mais nous nous concentrerons sur une définition plus précise et plus spécifique. La réflexion pédagogique est une façon de penser qui vise à comprendre les composantes du processus pédagogique.

Avec cette méthode de connaissance de soi, l'enseignant interprète non seulement les problèmes des enfants, mais aussi ses pensées et ses moyens de penser. Le choix d'un moyen de compréhension de la vie est le plus haut niveau de connaissance de la réflexion.

Réflexion en philosophie, psychologie et pédagogie

La philosophie du mot "réflexion" introduite au XVIIe siècle, John Locke. Il a compris que la réflexion était un processus mental qui aide à trouver et à accumuler de nouvelles idées. René Descartes a décrit cela comme la capacité d'un individu à se concentrer sur le contenu de ses pensées. En psychologie, la réflexion est perçue comme une réalité et une analyse des valeurs internes par rapport à la nouvelle expérience.

La pédagogie a introduit le concept de réflexion dans le but d'apprendre à un jeune enseignant à orienter son regard intérieur sur le "passé" de soi, sur toutes nos erreurs d'interaction avec les enfants.

Vidéos connexes

Réflexion de l'activité pédagogique

Contrairement à la philosophie épistémologique, la réflexion de l’enseignant porte sur 3 aspects importants:

  • Analyse de son propre travail.
  • Évaluation de la performance des étudiants.
  • Evaluation de l'implication des étudiants dans le processus cognitif.

L'auto-analyse de l'enseignant comprend les domaines suivants:

  • émotionnel et sensuel;
  • l'étendue des orientations de valeur;
  • la portée de la détermination du niveau de besoins des étudiants;
  • Gnostic - l'étude des méthodes de la connaissance;
  • sphère d'activité de la conscience.

La difficulté de l’activité pédagogique réside dans le fait que la pensée de l’enseignant doit toujours être à deux dimensions. En premier lieu, l’enseignant est l’organisateur du processus éducatif, mais il doit en même temps se regarder et regarder les enfants. Il a besoin de comprendre comment son matériel est perçu.

La réflexion de l'expérience pédagogique développe un jeune spécialiste. C'est sur la base de la révision de sa pratique que l'enseignant peut planifier ses nouveaux projets intéressants et se motiver pour un engagement total dans le processus d'apprentissage.

Ce n’est que grâce à l’activité mentale réflexive que l’enseignant est capable de percevoir la personnalité de l’élève et de nouer un dialogue constructif avec lui.

Arc réfléchissant

Sans conscience de leurs erreurs et de leurs mérites, aucune profession créative ne peut exister. Le métier d’enseignant appartient également au créatif, et une personne qui a choisi cette voie ne peut développer ses compétences que grâce à un arc réflexif. Qu'est-ce qu'un arc réflexif? Il s’agit d’une analyse systématique de la personnalité de l’élève et de sa personnalité dans le contexte de la situation.

La réflexion sur la pratique de l’enseignement est nécessaire tout le temps. Chaque nouvelle expérience constitue une incitation à poursuivre le développement, même s’il s’agit d’une expérience négative. C’est ce qu’il faut d’abord enseigner aux étudiants: ne pas avoir peur des résultats négatifs, corriger les erreurs, tirer des conclusions et aller de l’avant.

Fonctions

Que signifie le terme "réflexion"? Nous savons déjà que c’est la capacité de l’enseignant, dans sa pensée, à projeter la pensée de l’enfant et à diriger la leçon en fonction des besoins intellectuels et affectifs des élèves.

Mais quelles sont les fonctions de la réflexion pédagogique?

  1. Recherche. Tout d'abord, l'enseignant devrait pouvoir apprendre lui-même.
  2. Organisationnel. L'enseignant n'est capable d'organiser le processus éducatif que s'il a la capacité de réflexe.
  3. Diagnostic. La réflexion aide l'enseignant à comprendre le niveau de développement de ses élèves, à comprendre l'efficacité de son activité personnelle.
  4. Communicatif. Un enseignant, s’il veut que ses élèves l’écoutent et l’apprécient, doit comprendre comment trouver une approche de tel ou tel enfant. L'essentiel est de rappeler que chaque élève est une personnalité avec ses propres caractéristiques.
  5. Designer. Définir de nouvelles tâches pour vous-même.
  6. Correctionnel. Par réflexion interne, l’enseignant ajuste son activité en fonction du niveau de développement de l’élève.

En pratique, déjà en train d'appliquer la réflexion comme méthode, l'enseignant apprendra à interagir plus efficacement avec l'équipe d'enfants. La réflexion pédagogique est à la fois un chemin et un résultat. Au fil du temps, la capacité d'auto-organisation et de réflexion ne fera qu'augmenter.

Le mécanisme d'inclusion de la réflexion

La tâche principale de l'enseignant est d'enseigner aux enfants. Traiter avec les parents de l’enfant et les convaincre de quelque chose n’est pas leur responsabilité, la réflexion est donc exclusivement incluse dans la classe.

Les étapes de l'introspection sont les suivantes:

  1. Recherche
  2. Souligner les difficultés.
  3. Déterminer les raisons de cet état de fait.
  4. La critique des schémas anciens est l'étape la plus difficile. Il est nécessaire de revenir mentalement à l'expérience passée, d'y identifier le positif et le négatif, de comprendre quelle était la cause du comportement passé.
  5. Créer de nouveaux modèles de comportement. Sur la base de la vieille expérience, vous devez trouver de nouvelles façons de résoudre les problèmes.

Bien entendu, les nouveaux modèles ne seront pas développés dans une semaine. Il faudra surmonter de nombreux obstacles et trouver une stratégie de comportement qui convienne à cette équipe car, selon le niveau de développement des enfants et leur curiosité, les comportements de l’enseignant peuvent être différents.

Composants

La structure de l'activité pédagogique mérite également une attention particulière. Le reflet de l'activité pédagogique en tant que système complexe d'opérations mentales a sa propre structure.

L'activité de l'enseignant en tant que matière organisatrice d'études comprend:

  • L'élément volontaire est la capacité de prendre des décisions et de les mener jusqu'au bout.
  • Cognitif - la capacité de trouver la bonne information et d'apprendre efficacement.
  • Émotionnel - la formation d'attitudes envers leurs activités et leurs résultats.
  • Motivation - prise de conscience de l'idée clé. Pour ce que l'enseignant effectue tout son travail.

En analysant constamment les situations, l’enseignant réalise la valeur réelle de son travail. Lorsque les difficultés s’accumulent couche par couche, il est difficile de ne pas tomber dans la déception. La volonté et les connaissances ne permettent pas toujours de faire face à une baisse de motivation.

Développement

La réflexion pédagogique est le soutien et le développement de sa propre personnalité. L'enseignant doit connaître ses caractéristiques psychologiques et évaluer correctement ses capacités, sinon le stress émotionnel entraînerait une perte de force et un épuisement professionnel. La maîtrise de l'enseignant repose sur le développement personnel et le soutien constants, l'orientation des enfants dans leur quête de connaissances et de créativité, ce qui ne peut se faire si vous ne vous comprenez pas.

L'une des approches populaires de l'activité analytique a été proposée par G. G. Ermakova. Elle identifie 3 critères sur lesquels repose le réflexe personnel:

  1. Suffisance de la connaissance. La connaissance de la réflexion peut être profonde ou non, différenciée ou non.
  2. Attitude à l'introspection. La personne apprécie-t-elle elle-même ses efforts d'analyse? Aime-t-il se transformer et transformer ses aspirations?
  3. Comportement Ce critère évalue l’intégrité du système de connaissances, des actions et des aspirations de l’enseignant.

Nous constatons que la réflexion pédagogique des enseignants est nécessaire non seulement pour une interaction réussie avec un groupe d’enfants, mais également pour le développement professionnel et la préservation de la capacité de travail de chacun.

La technologie

Chaque enseignant développe sa propre technologie de réflexion. Ils sont tous efficaces et intéressants à leur manière pour les enfants. La réflexion dans le processus pédagogique consiste à prendre note de l'expérience des élèves, qu'ils ont reçue après avoir échangé avec l'enseignant.

Considérons plusieurs technologies populaires:

  1. Mot-clé - les étudiants choisissent un mot qui deviendra une sorte de résumé de l'expérience de la leçon.
  2. Cercle réflexif - lorsque la partie informationnelle est résumée, les participants à l’interaction s’assoient en cercle et parlent librement des découvertes qu’ils ont faites, des nouvelles connaissances et de leurs conclusions.
  3. Cible réfléchissante.
  4. Mini-essai, écrit à la fin de la leçon.

Même un très jeune enseignant peut utiliser ces techniques. Il lui sera utile d'apprendre comment les enfants se rapportent à ses leçons. De telles études amélioreront son auto-analyse et donneront plus de matière à réflexion sur le développement de leur professionnalisme.

Méthodes de contenu de réflexion

Une technique telle que "Train" convient aux enfants plus jeunes. Le sens est simple: les idées principales du matériel étudié pendant la leçon sont écrites sur les wagons du train tiré. On propose à l'enfant de choisir parmi les idées écrites celle qu'il a mieux comprise.

Vous pouvez créer un modèle d'analyse réflexive plus complexe. Dessine un poisson au tableau. Dans la tête du poisson se trouve l'idée principale du matériau étudié, dans la queue - les conclusions que l'on peut tirer, et sur les nageoires - les faits que l'enfant peut comprendre et mémoriser.

Analyse de leur approche envers les enfants

Il existe donc des techniques d’activité pédagogique relatives à la réflexion du contenu et à la perception émotionnelle de l’enseignant. La seconde est tout aussi importante.

Le professeur doit être un compagnon attentif et perspicace. La réflexion pédagogique de l'enseignant devrait aller à chaque leçon. Parfois, vous devez comprendre un enfant, devenir un ami pour lui, dans d’autres situations - soyez strict avec un enfant qui a peu d’expérience dans la vie et n’est pas conscient des conséquences de ses activités. L'enseignant éduque et contrôle constamment son comportement, car il est responsable du développement d'une nouvelle génération.

Chacun a sa propre expérience de réflexion pédagogique. Les méthodes sont choisies les plus intéressantes et pour l'enseignant lui-même, ainsi que pour les étudiants. Après tout, la monotonie de leurs pneus.

Voici quelques méthodes:

  • "Iles". Il est nécessaire de dessiner une carte où se trouvent les îles, qui déterminent le fond émotionnel. À la fin de la leçon, chaque enfant doit accrocher son drapeau sur l'île de l'émotion, qu'il a choisie plus appropriée à sa condition.
  • "Compliment". À la fin de l'interaction au sein de l'équipe, chaque élève doit faire un compliment à l'enseignant afin que ce dernier puisse ressentir au moins un retour.

C’est difficile de travailler sans retour. L'enseignant devrait recevoir une satisfaction mentale intérieure de son travail. À chaque cours, l'enseignant doit encourager les enfants à tirer leurs propres conclusions et à se concentrer sur les lacunes dans les connaissances.

Conscience de l'expérience passée

Remettre en question tout ce que vous savez est la voie d'un vrai penseur.

Le doute ne me procure pas moins de plaisir que la connaissance.

La réflexion pédagogique est également la capacité d'admettre vos erreurs. En tant que personne qui est convaincue d'avoir tout accompli et qui sait tout, il s'arrête dans le développement et ne peut pas déjà enseigner aux autres. Si un étudiant veut maîtriser son art, il devra consacrer beaucoup de temps à la révision de ses erreurs et à la recherche de nouveaux moyens d’interagir avec les étudiants.

Technologie de réflexion dans le processus pédagogique

TECHNOLOGIE DE REFLEXION DANS LE PROCESSUS PEDAGOGIQUE

Le concept de réflexion (du latin. Back, réflexion) est considéré en philosophie, psychologie, pédagogie.

Trois types de réflexion:

- reflet de l'état émotionnel;

- réflexion sur les connaissances.

La définition philosophique de la réflexion est associée à la réflexion de l'individu sur lui-même, à l'observation de soi, à l'analyse de ses propres actions, pensées, émotions, esprit se tournant vers lui-même, pensant à son état intérieur. La réflexion est toujours le produit de nouvelles connaissances dans l'esprit de l'individu.

Les psychologues considèrent la réflexion comme un processus de connaissance de soi par le sujet d'actes et d'états mentaux internes. Et en psychologie sociale, la réflexion est non seulement la connaissance et la compréhension de soi du sujet, mais aussi sa prise de conscience de la manière dont il est évalué par d'autres individus, de la façon dont ils sont perçus. C'est la capacité de refléter la position mentale d'un autre de son point de vue.

La réflexion est un processus et le résultat d'une auto-analyse par le sujet de sa propre conscience, de son comportement, de ses actes mentaux internes et des états de sa propre expérience, de ses structures personnelles. La réflexion est la propriété personnelle qui représente le facteur le plus important dans le développement d'une personnalité, la formation d'une culture mentale intégrale d'une personnalité.

Le concept de réflexion n'a été particulièrement actif dans la pédagogie qu'au cours de la dernière décennie. Bien que l’activité pédagogique ait un caractère réflexif, elle se manifeste par le fait que lorsqu’il organise ses activités, l’enseignant cherche à se regarder et à regarder ses actions comme si, à travers ses yeux, il tenait compte de leur point de vue, de leurs vues, pour représenter leur monde intérieur, leur évaluation de leur activités; essayer de "sentir" chez l'élève, pour comprendre son état émotionnel. En construisant son interaction avec l’enfant, l’enseignant s’évalue lui-même en tant que participant à cette interaction, participant au dialogue, tout en créant les conditions d’une relation intersubjective entre les participants au processus pédagogique. Dans le processus de réflexion pédagogique, l'enseignant s'identifie à la situation pédagogique actuelle, à tel ou tel contenu d'interaction pédagogique, avec l'élève, avec son collègue - un autre enseignant, avec différents modèles d'activité pédagogique, différentes technologies pédagogiques, etc.

Qu'est-ce qu'une réflexion pédagogique ou une réflexion dans le processus pédagogique?

Nous avons déjà noté que le processus pédagogique dominant est le développement. C'est dans la création de conditions propices au développement et au développement personnel des élèves et de l'enseignant que se situe l'objectif du processus pédagogique.

L’essence du développement dans le processus pédagogique se définit d’abord par les changements successifs de ses participants: changement de l’état de l’activité, des motivations de l’activité, des émotions et des sentiments, des connaissances, des compétences, etc.

Le développement étant un processus interne, il peut être jugé avant tout par le sujet du développement lui-même, le sujet de l'activité. L’évaluation de la performance, de la productivité développementale, de l’autodéveloppement est réalisée par le sujet par auto-observation, auto-analyse, auto-analyse, c’est-à-dire par réflexion.

Ainsi, la réflexion dans le processus pédagogique est le processus et le résultat de la fixation par les sujets (participants du processus pédagogique) de l'état de leur développement, de leur développement personnel et de leurs raisons.

La réflexion pédagogique implique l’image mutuelle, l’évaluation mutuelle des participants au processus pédagogique, l’interaction qui a eu lieu, la réflexion de l’enseignant sur le monde intérieur, l’état de développement de l’élève et inversement.

La réflexion dans le processus pédagogique est le processus d’auto-identification du sujet de l’interaction pédagogique avec la situation pédagogique prédominante, avec ce qui constitue la situation pédagogique: élèves, enseignant, conditions de développement des participants au processus pédagogique, environnement, contenu, technologies pédagogiques, etc. l'interaction de l'enseignant et de l'élève, dans laquelle l'activité de l'un détermine une certaine activité de l'autre.

La définition de l'essence de la réflexion pédagogique contribue à la prise en compte de sa structure. Sur la base des idées sur la structure du processus pédagogique, l'interaction pédagogique, nous présentons notre point de vue sur la structure de la réflexion dans le processus pédagogique.

Étant donné que le processus pédagogique implique l'échange d'activités de l'enseignant et des étudiants, la réflexion dans le processus pédagogique comprendra les éléments suivants:

    réflexion de l'enseignant sur les activités des élèves (l'élève); réflexion de l'enseignant sur son activité pédagogique; réflexion de l'enseignant sur les interactions pédagogiques; reflet de l'élève (élève) de leurs activités; réflexion de l'activité d'un enseignant (enseignant) auprès des élèves; réflexion des étudiants sur l’interaction pédagogique (Fig. 5).

Étant donné que le processus pédagogique est organisé et mis en œuvre par l'enseignant pour créer les conditions du développement des élèves, toutes les composantes de la réflexion dans le processus pédagogique sont conditionnées par la réflexion de l'élève sur ses activités dans le processus pédagogique. C'est cette composante qui rend opportun le reflet de l'activité de l'enseignant, le reflet de l'interaction.

Définissant les fonctions de réflexion dans le processus pédagogique, notons tout d’abord qu’il s’agit de la condition première pour optimiser le développement et le développement personnel des participants au processus pédagogique.

Bien entendu, la réflexion remplit une fonction de diagnostic, indiquant le niveau de développement des participants au processus pédagogique et leur interaction, le niveau d'efficacité de cette interaction, des outils pédagogiques individuels.

Parmi les autres fonctions inhérentes à la réflexion dans le processus pédagogique, on appelle:

    projeter - la réflexion implique la modélisation, la conception d'activités, l'interaction des participants dans le processus pédagogique, la fixation d'objectifs dans les activités; l'organisation - la réflexion contribue à l'organisation des activités les plus productives, à l'interaction de l'enseignant et des étudiants; communicationnel - la réflexion est une condition préalable essentielle à la communication entre un enseignant et un élève; création de sens - la réflexion détermine la formation dans l'esprit des participants du processus pédagogique du sens de leur propre activité, du sens de l'interaction; motivationnelle - la réflexion détermine la direction, le caractère, l'exécution des activités, l'interaction de l'enseignant et des étudiants; correctionnel - la réflexion encourage les participants au processus pédagogique à corriger leurs activités et leurs interactions.

En affectant ces fonctions et d’autres, leur mise en œuvre contribuera à accroître le potentiel de développement de la réflexion dans le processus pédagogique, afin de déterminer la procédure à suivre pour l’activité de réflexion de l’enseignant et des élèves.

Tout d'abord, en organisant l'activité réflexive des étudiants d'une université formatrice dans les classes des disciplines du cycle psychopédagogique, nous avons essayé de définir (créer) une procédure, et en d'autres termes, une technologie, une réflexion dans le processus pédagogique.

Notez que la procédure de réflexion est effectuée au cours d'une activité (interaction) ou après une activité (interaction).

À notre avis, la procédure de réflexion dans le processus pédagogique comprend trois composantes principales:

fixer l'état de développement; déterminer les raisons pour cela; évaluation de la productivité développementale de l'interaction pédagogique.

Dans un premier temps, le sujet de l’interaction pédagogique fixe verbalement son état de développement dans les domaines suivants:

    sphère émotionnelle et sensuelle (augmentation de l'excitabilité émotionnelle; émotion positive ou négative ressentie: joie, déception, satisfaction, déception, étonnement, plaisir, gratitude, réussite, etc.; types d'émotions, etc.); la sphère des besoins (état passif ou actif; désir, désir, désir d’activité, de développement personnel) est apparue; la sphère motivationnelle (quelles expériences ont provoqué l'activité (interaction); dans quelle mesure l'activité (interaction) s'est révélée avoir une signification personnelle pour le sujet; motivations externes et internes, etc.);

- domaine d'intérêt (quels intérêts sont apparus, quels sont leurs objectifs, niveau de développement de l'intérêt, intérêts cognitifs, etc.);

    la sphère des orientations de valeur (qui était une valeur personnelle; comment la gamme de valeurs était enrichie; quelle était la valeur, etc.); la sphère d'activité (quel type d'activité cette interaction provoque; quel type d'activité corrige; quel type d'activité nous oblige à abandonner; en quoi cela enrichit-il l'expérience de l'activité, etc.);

- la sphère gnostique (ce qui est arrivé au savoir; si la construction a eu lieu, un savoir approfondi, si le savoir était systématisé, ce que le nouveau appris a appris, etc.);

- la sphère de conscience (si la conscience de ses activités a eu lieu, si elle est consciente d'elle-même en tant que sujet d'activité (interaction), comment le "concept I" a changé; auto-évaluation de ses activités);

- la sphère des compétences (quelles compétences ont été acquises ou non, etc.). La deuxième étape de la mise en œuvre de la procédure de réflexion

dans le processus pédagogique, le sujet détermine les causes et les relations de cause à effet de l'état de développement enregistré. Parmi les raisons peuvent être notées: le succès de l'activité (interaction); changement d'activités; contenu intéressant; atmosphère de communication favorable; la possibilité de la créativité; polylog; dialogue valeur personnelle; l'importance des problèmes discutés, des activités entreprises; technologies éducatives innovantes, etc.

La procédure de réflexion dans le processus pédagogique est complétée par l'évaluation par les participants du processus pédagogique de la productivité de leur développement résultant de l'interaction. Par évaluation, nous entendons les vues du sujet de l'interaction pédagogique sur le degré, le niveau de son développement et l'influence sur celui-ci d'éléments individuels de l'interaction pédagogique (contenu, activités, technologies éducatives, communication, etc.); l'établissement par le sujet de la qualité, degré, niveau de développement, qualité de l'interaction mis en place.

À notre avis, les critères d’évaluation sont les composantes de l’état de développement (c’est-à-dire l’état émotionnel, l’état des motivations, l’activité, etc.).

Description des technologies individuelles de réflexion dans le processus pédagogique

Technologie "cercle réfléchissant"

Tous les participants aux interactions pédagogiques sont assis en cercle.

L'enseignant définit l'algorithme de réflexion:

    parlez de votre état émotionnel pendant et après la leçon; Qu'avez-vous appris de nouveau, qu'avez-vous appris? Quelles en sont les raisons?

- comment évaluez-vous votre participation à la leçon (parascolaire). Ensuite, tous les participants de l'interaction pédagogique s'expriment alternativement selon un algorithme donné.

L’enseignant complète le cercle réflexif avec sa déclaration,

Technologie "cible réfléchissante"

Une cible est dessinée sur une feuille de papier de la taille d'une feuille Whatman, qui est divisée en quatre secteurs (possibles et plus petits).

Les paramètres sont enregistrés dans chacun des secteurs - questions de réflexion sur l'activité réalisée, interaction. Par exemple, le secteur 1 est l’évaluation du contenu; 2e secteur - évaluation de la forme, méthodes d’interaction; Secteur 3 - évaluation de l'enseignant; Secteur 4 - évaluation de ses activités (Fig. 6).

Chaque participant à une interaction pédagogique avec un marqueur ou un feutre (stylo, crayon) quatre fois (un dans chaque secteur) "tire" sur la cible, en faisant une marque (point, plus, etc.). L'étiquette correspond à son évaluation des résultats de l'interaction. Si le participant évalue les résultats très bas, l'étiquette est placée dans le champ «Lait» ou dans le champ «O» de la cible, si elle est plus élevée, puis dans le champ «5». Si les résultats sont jugés très élevés, l'étiquette est placée dans la "cible", dans la zone "10".

Après chaque participant de l’interaction "tire" (place quatre tags) dans une cible réflexive, celle-ci est affichée à la vue de tous et l’enseignant organise sa brève analyse.

Les participants aux interactions pédagogiques sont invités à écrire sur de petites feuilles de papier, à la fin du cours, de petits textes (activités parascolaires, séminaires, jeux, trimestres, semestres, années scolaires, etc.) sur les thèmes suivants:

    «Je suis dans la leçon, la leçon est en moi» («Je suis dans le séminaire, le séminaire est en moi» (ma participation, ma contribution à la leçon, l'auto-évaluation de l'activité; la signification de la leçon, le séminaire pour le développement de l'étudiant est l'auto-évaluation); ma participation à l'affaire ";" Comment puis-je évaluer les résultats de l'affaire ";

- "Qu'est-ce que cette leçon m'a donné?"
Connaissant les écrits, l'enseignant effectue leur analyse.

Technologie "Mot clé"

Les participants aux interactions pédagogiques (étudiants, étudiants, enseignants, participants au séminaire, etc.) se voient proposer des petits morceaux de papier que l’enseignant peut préparer et distribuer à tous à l’avance; écrivez un mot auquel ils associent le contenu de l’activité achevée, interaction, business in Globalement, les résultats de l'interaction.

Cela prend 2-3 minutes pour terminer ce travail. Une fois le temps écoulé, l'enseignant collecte des brochures avec des mots-clés écrits dessus.

Après cela, l'enseignant effectue une brève analyse des résultats obtenus ou suggère que les élèves le fassent.

Cette méthode technologique peut également être mise en œuvre oralement: chacun des participants, au bout de 2 ou 3 minutes de la chaîne, prononce son mot.

Les participants à l’interaction pédagogique, qui forment un cercle, l’enseignant suggère, par la mise en œuvre de certains mouvements, d’évaluer les composantes individuelles de cette interaction (contenu, technologies individuelles, activités de certains groupes créatifs, d’un élève, d’un enseignant, de jeux individuels, etc.), ainsi que d’exprimer leur attitude envers ces composants.

Les mouvements suivants peuvent être proposés:

    accroupi - très faible score, attitude négative; s'asseoir, les jambes légèrement pliées au niveau des genoux, est un score faible, une attitude indifférente; posture debout normale, mains aux coutures - évaluation satisfaisante, attitude calme; levez les coudes - bonne évaluation, attitude positive; lever les mains, frapper des mains, monter sur la pointe des pieds est un très bon score, une attitude enthousiaste.

"Au début de la mise en œuvre de cette technologie, l'enseignant présente aux participants tous les mouvements et leur signification.

Chaque participant, après que l’enseignant a nommé l’un ou l’autre élément de l’interaction qui a eu lieu, effectue un mouvement de son propre chef.

Sur une grande feuille de papier (papier à dessin), les participants aux interactions pédagogiques (étudiants, stagiaires, etc.) sont invités à exprimer leur attitude, à évaluer les interactions qui ont eu lieu (cours, activités parascolaires, jeux, séminaires, etc.) sous forme de dessins, de dessins animés., caricatures, poèmes, petits textes de prose, souhaits, commentaires, suggestions, questions, etc.

Une fois que tout le monde a participé à la conception et à la publication du journal, celui-ci est affiché en public.

Technologie "Chaîne de souhaits"

Chaque participant à l’interaction pédagogique qui s’est déroulée le long de la chaîne (dans un certain ordre) est invité à adresser ses souhaits à lui-même et aux autres à la suite de l’interaction. Les souhaits peuvent être envoyés à la prochaine interaction, les affaires futures.

L'enseignant termine la chaîne de souhaits en résumant un certain résultat.

Technologie "Compléter la phrase"

Les participants à l’interaction pédagogique qui ont eu lieu pour identifier l’efficacité de la leçon (activités extrascolaires, séminaires, etc.), la divulgation de la formation d’une certaine signification du phénomène considéré, l’événement sont destinés à compléter un certain nombre de phrases relatives au contenu, à l’atmosphère, à l’organisation, à l’organisation.

Par exemple, après un jeu de voyage à contenu écologique («Sur le sentier de Berendei»), avec réflexion, les participants peuvent être invités à compléter les phrases suivantes:

    "La nature, c'est ça." "La nature est pour moi." "Parmi les étapes du jeu de voyage, j'ai particulièrement apprécié."; "Au cours de la partie, j'ai gagné." "Le jeu m'a fait penser à."; "On peut juger par le rapport de l'homme à la nature", etc.

La technologie est mise en œuvre de la manière suivante: l’enseignant prononce la phrase inachevée et indique au participant qui propose de la compléter. Avec la même phrase, l'enseignant peut faire référence à 2-3 participants. Il est souhaitable que chaque participant complète au moins une phrase.

Sur une grande feuille de papier, une carte illustrant des "îles" émotionnelles est dessinée: Joie, oh Tristesse oh Perplexité, oh. Anxiété, oh. Attentes oh Lumières, oh. Inspiration, oh. Plaisir, oh. Plaisir, le Triangle des Bermudes et d’autres (Fig. 7).

La carte des îles est affichée sur le tableau (mur) et chaque participant à l'interaction est invité à se rendre sur la carte et à utiliser un marqueur (stylo-feutre) pour dessiner son bateau dans la zone correspondante de la carte, qui reflète l'état mental, émotionnel et sensoriel du participant après l'interaction.

Par exemple: "Après l’interaction, mon état est caractérisé par la satisfaction, la prise de conscience de l’utilité de la cause, des émotions positives. Je vais tirer mon navire à la dérive entre les îles du plaisir, de la joie et des lumières".

Chacun des participants a le droit de dessiner sur la carte et sur toute nouvelle île portant son propre nom, si elle n’est pas tout à fait satisfaite de ceux qui existent déjà. Après avoir rempli la carte, celle-ci est affichée et le professeur peut l’analyser.

L'enseignant peut utiliser cette technologie à la fin de chaque journée d'école pendant un certain temps. Des cartes de chaque jour peuvent être affichées dans la classe et à la fin de la semaine pour les comparer, afin de déterminer en quoi l'état des élèves a changé.

Technologie "anneau réfléchissant"

Alternativement, chacun des participants du cas est invité à l'anneau réflexif (en cercle), en réfléchissant sur les résultats et le déroulement du cas selon un algorithme donné:

    état émotionnel, motifs d'activité, avec
    connaissance permanente; causes de la condition; évaluation du cas passé, etc.

Après l'histoire-réflexion d'un participant, d'autres se tournent vers lui avec diverses questions, approfondissant la réflexion.

Un autre mode de réalisation de cette approche technologique est également possible, lorsqu'un couple de participants est invité à l'anneau réflexif. Tout d'abord, ils échangent des questions entre eux, en réfléchissant sur les affaires qui ont eu lieu, puis ils peuvent être interrogés par d'autres participants à l'interaction.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie