Le mot "sociopathe" dessine dans sa tête l'image d'un maniaque intimidant armé d'une hache, avec des traces de sang de victimes innocentes sur ses mains.

En fait, ces personnes sont parfaitement qualifiées pour imiter la normalité sociale.

Un contact étroit avec un sociopathe risque de provoquer un traumatisme psychologique et une vie en ruine; il est donc très important de le reconnaître dès le stade initial de l'interaction.

Qu'est-ce que la phobie sociale? Renseignez-vous sur notre article.

Sociopathie: qu'est-ce que c'est - le sens du mot

Qu'est-ce qu'un sociopathe?

Le trouble de la personnalité sociopathique est associé à la psychopathie dans la dernière édition du livre de référence américain faisant autorité sur les troubles mentaux.

Psychopathe et sociopathe - y a-t-il une différence? Les experts ne considèrent plus la maladie séparément.

Les deux appartiennent à un concept plus large - le trouble de la personnalité antisociale. En d'autres termes, psychopathe et sociopathe sont des noms différents pour la même personne.

Bien que les experts ne soient pas parvenus à une opinion commune, quelle est la description complète du trouble de la personnalité sociopathique.

Mais pour chaque sociopathe, il y a une caractéristique brillante: un manque total d'empathie, c'est-à-dire qu'une personne ne peut pas compatir avec d'autres personnes, elle est égoïste à l'extrême. L'expression "la mère va la vendre" - à leur sujet.

Les symptômes caractéristiques restants sont:

  • tromperie pathologique;
  • une violation de l'attachement (incapacité à maintenir une relation longue et chaleureuse);
  • tendance à des actions scandaleuses: positives et négatives;
  • comportement extrêmement agressif de l'individu lorsqu'il est impossible d'atteindre l'objectif souhaité;
  • violation démonstrative des normes sociales.

Le trouble est prononcé, et ensuite, il est facile à reconnaître. La plupart des sociopathes cachent habilement leurs traits, la plupart d'entre eux ont un niveau d'intelligence supérieur à la moyenne.

Les hommes sont plus sensibles à la maladie: il y a un sociopathe pour quatre sociopathes.

La sociopathogenèse est un processus qui crée les conditions préalables au développement de la pathologie.

Déjà au stade de la formation d'un trouble, un jeune sociopathe fait preuve de matité émotionnelle, d'irritabilité, d'impulsivité excessive, de caractère faible.

Les arguments sur une attitude positive à l'égard de l'injustice et du mal sont un autre trait caractéristique de la sociopathogenèse.

Sociopathe: qui est-ce?

Qu'est-ce qu'un sociopathe? Un sociopathe est une personne sans conscience.

Selon la gravité des sociopathes sont divisés en 2 types:

  1. Les actifs portent un masque de normalité tant qu'il est rentable. Quand il y a une chance de commettre un acte inconvenant (y compris une infraction pénale) pour leur propre bénéfice, ils vont certainement en profiter. Les tueurs en série, les maniaques, les persécuteurs entrent dans cette catégorie.
  2. Passif (latent) ne peut pas faire un seul acte choquant dans une vie. Ces personnes sont soumises à l'influence d'autorités tierces, telles que l'opinion publique ou les principes religieux. Les représentants de cette catégorie ne violent pas la loi, seules les personnes classiquement appelées parents souffrent de leur comportement.

Selon les particularités de comportement, 2 types sont également classiquement distingués:

  1. Très actif (parfois appelé à tort hautement fonctionnel ou très intelligent). Ce type est caractérisé par un intellect développé, la capacité à tisser des liens sociaux, la capacité à manipuler. C'est à propos de telles personnes, quand on les voit encore dans des actes criminels, elles disent: "Oui, c'est un mec génial, il ne pouvait pas faire ça!". Exemples tirés du cinéma: Sherlock de la série télévisée américaine éponyme, Dr. Bykov de Interns.
  2. Le sociopathe impérieux est simple et ne montre aucune mauvaise qualité. Les petits tyrans, patrons, maris-tyrans, mères qui répriment les enfants appartiennent à cette catégorie. Exemples: les demi-mères de contes russes qui envoient les demi-filles se faire dévorer par les loups.
au contenu ↑

D'où vient-il?

Et il n'y a pas de réponse exacte à cette question, seulement des versions:

  • famille et environnement;
  • prédisposition génétique;
  • stress transféré dans l'enfance, blessures à la tête.

On a longtemps supposé que la cause principale du développement de la maladie était une mauvaise éducation. Cette théorie remet en question le fait que les enfants élevés par des parents sociopathes grandissent souvent comme des gens normaux.

C'est l'inverse qui se passe: l'enfant devient porteur du trouble de la personnalité, bien qu'il ait grandi dans un environnement prospère.

La plupart des experts estiment que la principale cause de la maladie - les défauts génétiques.

Des études ont montré qu'un encéphalogramme de personnes ayant reçu un diagnostic de sociopathie était différent d'une étude similaire portant sur une personne en bonne santé.

Mais le type de violation entraînant de telles conséquences est inconnu.

Diagnostics

Reconnaître un sociopathe est une compétence utile, ils ne sont pas si nombreux (environ 1% de l’ensemble des habitants de la planète), mais ils sont très actifs et essaient de charmer tout le monde au cas où.

Seul un psychiatre peut poser un diagnostic sérieux. Mais si une personne a trouvé au moins 3 des 10 signes ci-dessous, en elle-même ou chez des personnes proches, alors il faut se méfier.

  1. Dommages intentionnels aux choses - souvent des étrangers. Parfois, le désir de nuire par la destruction de biens prend une autre forme: un sociopathe cache d’importants documents ou objets et les utilise plus tard, en fonction des circonstances. Par exemple, un mari cache constamment le passeport de sa femme pour lui inculquer la pensée de sa propre maladie mentale.
  2. Incapacité à s'auto-analyser. Une personne n'a pas la capacité de déterminer des relations de cause à effet. À chaque fois, il commet les mêmes erreurs, sans tirer de conclusions d'expériences antérieures, et agit même au détriment de lui-même.
  3. L'agression accrue conduit de nombreux sociopathes au banc des accusés. Dans un accès de colère, ils sont capables de violence physique. Une partie des individus souffrant de ce trouble ne sont pas enclins à baisser les bras (généralement par peur de la condamnation), ce qui n’annule pas leur malignité.

  • Les mensonges permanents sont un compagnon d'un sociopathe. Une personne ment pour quelque raison que ce soit et même sans raison, souvent confuse dans ses propres tromperies et en oubliant ce qu’elle a racontée et à qui. Par exemple, la dame a raconté à son amie que le marié lui avait présenté un nouveau manteau de fourrure et le lendemain, elle avait annoncé à la même amie qu'elle s'était elle-même acheté un vison, après s'être installée dans une position très bien rémunérée.
  • Être à plusieurs reprises dans des lieux de privation de liberté témoigne des actes antisociaux de la personnalité.
  • L'absence de peur, la négligence de la sécurité de leur propre et des autres. Un exemple frappant est le comportement de conduite agressive, y compris la conduite en état d'ébriété.
  • Une personne se rend compte qu'elle va mal mais ne se sent pas coupable. Développe progressivement un sentiment de totale permissivité.
  • Menaces, harcèlement, chantage. Ils sont appliqués à ceux qui ont "repéré" un sociopathe et l'ont blessé, ou du moins ont eu une telle opportunité. Ce sont généralement d'anciens partenaires (moins souvent - des partenaires).
  • La présence de plans grandioses dans les mots et l'absence de tentatives pour les mettre en œuvre dans la réalité.
  • Irresponsabilité. Même si une personne est prise au piège d'un acte répréhensible, elle blâme tout son entourage: épouse, mari, parents, président.

    Sociopathe et responsabilité sont des concepts incompatibles, il rejettera toujours le blâme sur le prochain.

    Les symptômes qui accompagnent toujours le trouble:

  • toute dépendance (alcool, jeu, nourriture);
  • instabilité du travail: changements de travail fréquents, conflits avec des collègues;
  • l'incapacité de fonder une famille: mariages et divorces permanents, parfois avec le même partenaire;
  • manipulation des autres à des fins lucratives;
  • prétentions ridicules et déraisonnables de fermer des personnes (expression du visage "not that");
  • obscurcissement et réinterprétation des faits.
  • Les sociopathes sont faciles à mentir et à manipuler car ils ne connaissent pas le sentiment de culpabilité.

    La sociopathie est souvent accompagnée de TOC (trouble obsessionnel-compulsif), qui se manifeste par des actes obsessionnels qui ressemblent à des rituels. Cela peut être un désir excessif de propreté: une douche cinq fois par jour ou un nettoyage quotidien approfondi.

    Comment traiter et comment éviter?

    Comment faire face à la sociopathie? La maladie ne peut pas être complètement guérie. La principale difficulté du traitement réside dans le fait qu'une personne ne voit pas d'inconvénients dans son comportement.

    Parfois, un individu pense: «Et si je suis sociopathe?». Les pensées mêmes qui ont surgi sur ce point indiquent qu’une personne est en bonne santé, mais aurait pu subir une influence destructive à long terme.

    Les vrais sociopathes ne se doutent de rien, l'autocritique leur est totalement étrangère. Une personne qui a trouvé des problèmes en elle-même et qui s'est tournée indépendamment vers un spécialiste n'est pas un sociopathe, le désordre n'implique pas la capacité de s'auto-analyser et le repentir.

    Le sociopathe ne vient chez le médecin que sous pression, le plus souvent en partenaire. Et le motif est la crainte de perdre une femme ou un mari et, par conséquent, certains avantages, et non le désir de changer.

    La psychothérapie ne corrige que les manifestations du trouble: une personne est formée pour se conformer aux normes de comportement, pour prendre en compte les souhaits de ses proches.

    Des problèmes peuvent survenir ici: il est difficile de faire confiance à un psychothérapeute à un sociopathe. En outre, il peut également tenter de manipuler le médecin.

    Certains spécialistes refusent immédiatement de travailler avec de tels patients, ne croyant pas à la possibilité d'un résultat positif.

    La maladie médicamenteuse n'est pas traitée, seuls les symptômes associés: dépression, anxiété. Si nécessaire, le médecin vous prescrira des antidépresseurs, des barbituriques ou des tranquillisants.

    Il est impossible de cesser d'être sociopathe par un effort de volonté: ce n'est pas le caprice d'une personne, mais un trouble grave de la personnalité.

    Il est possible de réduire les manifestations de la sociopathie uniquement avec un long cycle de psychothérapie et avec une motivation élevée du patient (par exemple, en cas de peur d'être abandonné par un partenaire régulier).

    La sociopathie est une question de hasard, mais les parents peuvent aider leur enfant à ne pas devenir sociopathe. Une éducation raisonnable, sans sévérité excessive ou, au contraire, une douceur au bord de la promiscuité, aidera à faire grandir une personne en bonne santé dans tous les sens.

    Communication: comment se comporter?

    Une personne normale a intérêt à ne rien avoir à faire avec des sociopathes. Si, néanmoins, une personne présentant des manifestations prononcées du trouble est entre amis ou collègues, certaines tactiques seront utiles:

  • N'essayez pas de battre le sociopathe. Premièrement, il consomme énormément d'énergie et, deuxièmement, c'est impossible. De son côté - le manque de conscience, qui maintient une personne normale dans le cadre.
  • N'aie pas peur. Les sociopathes sont lâches quand ils se sentent rebutés. Ils menacent rarement, le plus grand plaisir des gens destructeurs fait craindre le sacrifice.
  • Ne rééduquez pas la personne: ne menez pas de conversations qui sauvent l'âme, ne proposez pas une visite au médecin. Une telle approche ne peut que provoquer une attaque d'agression sociopathique.
  • au contenu ↑

    Sociopathe mari: que faire, comment vivre avec lui?

    Il est préférable de laisser un conjoint avec un trouble de la personnalité dès que les pires craintes dans le diagnostic sont confirmées. La deuxième option consiste à essayer de guérir le plus possible.

    Mais vous devez être prêt non seulement à passer toute votre vie à corriger le comportement de votre mari, mais également à mettre en danger votre santé et le bien-être de vos enfants.

    Les sociopathes ont un charme magnétique et admirent assez longtemps leur partenaire. Puis la femme, à un moment donné, tombe du socle et devient désagréable en tout: la violence morale, et parfois physique, commence.

    Les cycles d'idéalisation-dépréciation peuvent être infinis, les intervalles clairs seront réduits et les mauvaises augmentations.

    Pour un sociopathe, de tels jeux sont juste amusants.

    Le spectre de ses émotions n'est pas riche: peur, envie, dégoût. Par conséquent, il "réduit" les sentiments du partenaire humain.

    Pour la femme, les sautes émotionnelles sont désastreuses. Les épouses des sociopathes souffrent toujours de névrose, de dépression ou de pensées suicidaires. Compte tenu de l'impact manipulateur d'un sociopathe sur la victime, il est possible qu'une femme ait besoin d'aide extérieure.

    Si, pour une raison quelconque, il est impossible de se séparer d'un conjoint destructeur, l'épouse est préférable d'appliquer la tactique de la «pierre grise»: ne pas donner de réactions vives aux actes de son mari, mais se plaindre plus souvent de problèmes et de maladies.

    Les sociopathes n'aiment pas l'ennui et les difficultés, il est probable que le partenaire lui-même laissera la femme seule.

    L'image d'un sociopathe est romancée dans le cinéma et la littérature. Dans la vraie vie, ce sont des personnes dangereuses, à qui une personne normale, si elle a l'intention de le rester, devrait rester à l'écart.

    Sociopathie - qu'est-ce que c'est et qui sont les sociopathes

    Bonjour, chers lecteurs du blog KtoNaNovenkogo.ru. Ils ne se sont pas demandé quel héros de la série bien-aimée est vraiment un sociopathe et à qui cette maladie mentale est-elle imputée à tort?

    Ou, par exemple, votre ami se comporte de manière trop active (ala cholérique) - est-ce parce qu'il a beaucoup de problèmes aujourd'hui ou est-ce un signe de maladie? Le sujet est très pertinent dans notre âge fou.

    Le sociopathe est une personne qui ne rentre pas dans la société

    Commençons par une définition ennuyeuse, mais ceci est juste pour comprendre ce qui est quoi. Ainsi, le mot sociopathie (ou plutôt le concept) est devenu courant et populaire parmi les gens ordinaires, principalement en raison de films, d'émissions de télévision, de littérature et des médias.

    Prenez au moins l'inimitable Sherlock Holmes de la série récemment réduite au silence. Le voici, un exemple de ce sociopathe raffiné. Ou pas? Voyons le comprendre.

    Dans la nomenclature médicale des maladies (DSM-5), la sociopathie est interprétée comme un trouble de la personnalité dissociale. Cela parle déjà de quelque chose, mais donnons un peu plus de détail.

    Une personne sujette aux symptômes de ce trouble présentera:

    1. asocialité;
    2. impulsivité;
    3. agressivité;
    4. inattention à leur propre sécurité;
    5. irritabilité;
    6. manque de culpabilité et de honte.

    En raison d'un ensemble de ces qualités, il est difficile pour les personnes sujettes à ce trouble de nouer des relations durables et solides avec leurs proches et de se faire de nouveaux amis. Un tempérament excessif ne permet pas d'écouter l'interlocuteur, de faire des concessions et le manque de honte - de s'excuser pour son comportement.

    Comment reconnaître la sociopathie à l'adolescence

    Cela commence à se manifester à l'adolescence, vers 14-16 ans. Visible sur la relation avec leurs pairs. Sociopathe peut facilement devenir un paria entre camarades de classe. Souvent, ne pas bien étudier à l’école, a un comportement insatisfaisant, les parents sont appelés au principal.

    Il est difficile pour de telles personnes de rester au même endroit pendant toute une leçon. Ils ne perçoivent pas les normes de la société, ne suivent pas les règles générales.

    Si un tel adolescent est pris pour un acte immoral et illégal, il ne ressentira toujours aucune culpabilité. Il commence immédiatement à sortir et à fournir des explications. La capacité de mentir et de sortir rapidement revient à un niveau tel que pour comprendre quand ils mentent et quand ils disent la vérité, même les personnes qui communiquent constamment avec eux ne le peuvent pas.

    La culpabilité est le genre de réaction qui permet à une personne de ne pas trop s'écarter du comportement accepté dans la société. Lorsque le sentiment de culpabilité est affligé, il n'y a pas de retour d'information qui corrige le comportement. D'où la pathologie sociale. Eh bien, le terme Sociopat est précisément formé à partir de cette expression (une personne souffrant de pathologie sociale).

    Âge mûr

    Un sociopathe est une personne qui, à l'âge adulte, dégage une odeur tout à fait irrésistible et peut séduire les gens. Ils peuvent bien adhérer aux règles sociales, devenir une personne simple et ordinaire aux yeux des autres. Si cela est bien sûr nécessaire pour créer une image.

    L'égoïsme, les mensonges fréquents et l'utilisation de familiers pour atteindre des objectifs égoïstes mènent à un comportement manipulateur. Par conséquent, les relations profondes sont presque impossibles.

    Les personnes atteintes d'un trouble mental dissocial veulent obtenir plus de plaisir de la vie. S'il y a des obstacles, ils peuvent aller à l'encontre de la loi ou des normes sociales.

    Les causes

    Les scientifiques se posent une question: qui est sociopathe? La personne qui a hérité des gènes de la maladie mentale ou qui a été mal élevée?

    En ce qui concerne la première déclaration, disent les statistiques. Chez les parents de sexe masculin, le trouble de la personnalité dissociale se produit 5 fois plus souvent. Si l'un des conjoints est atteint de cette maladie, ils ont souvent des enfants atteints d'hystérie.

    On a également remarqué qu’un sociopathe grandissait dans une famille où il était trop enveloppé dans la tutelle, ou pas du tout engagé dans un enfant (négligence pédagogique). Parents dépendants ou alcooliques, conditions de vie médiocres, changements fréquents de résidence - autant de facteurs susceptibles de provoquer des troubles mentaux. Celles-ci incluent les traumatismes crâniens, la présence de schizophrénie et d'oligophrénie.

    La théorie moderne de la psychologie prétend que la majorité des troubles mentaux est une combinaison de gènes hérités qui se manifestent dans des conditions défavorables et sous l’influence de facteurs négatifs.

    Un psychopathe est-il synonyme de sociopathe?

    C'était probablement un peu plus clair. Mais il existe un autre concept très proche: le psychopathe. Quelle est la différence entre un sociopathe et un psychopathe? Qui est un psychopathe?

    Auparavant, ces concepts sont distingués. On disait qu'un psychopathe est une personne qui a hérité d'une maladie et qui n'a pas été correctement élevée. L'une des principales raisons était le sous-développement d'une partie du cerveau (le système limbique), responsable des émotions et de l'empathie (capacité d'empathie avec les autres).

    Une telle conclusion a été faite en raison du fait que si un sociopathe peut montrer de l'agressivité, de la colère, un psychopathe ne le fait pas. Mais ils n’ont aucune empathie pour les gens qui les entourent. Pour cette raison, ils sont le plus souvent emprisonnés, incapables de contrôler leur comportement.

    Selon la version du livre de référence du DSM-5 moderne, la sociopathie et la psychopathie ne font pas de distinction et appartiennent à un trouble de la personnalité dysociale. Ces deux concepts n'existent que dans les discours familiers et dans les médias pour permettre au public de comprendre ou de briller l'image.

    Diagnostics

    Les sociopathes demandent rarement l'aide de psychologues ou de psychiatres car ils ne se sentent pas malades. Mais il existe des exceptions, lorsqu'une personne se considère inférieure aux autres et a besoin d'aide. Dans tous les autres cas, ils sont apportés par des parents proches de l'adolescence ou de la jeunesse.

    Sur la base de la conversation et de la collecte de l'anamnèse à partir des paroles du patient et des parents, un diagnostic de trouble de la personnalité dissociale est établi. Des méthodes supplémentaires incluent les tests d'intelligence, la sphère émotionnelle-volontaire, la pensée, la mémoire. Ils aident à différencier ces maladies mentales:

    1. la schizophrénie;
    2. manie chronique;
    3. changements de personnalité sur le fond de la consommation d'alcool ou de drogue.

    Est-il possible de traiter une sociopathie?

    Les sociopathes se reconnaissent rarement comme ayant besoin d'une thérapie. Par conséquent, il est très difficile de traiter avec un résultat élevé. Vous devez d’abord créer une alliance fiable entre le patient et le psychothérapeute.

    Le médecin ne doit pas être amené à manipuler son client, vous devez définir clairement les limites. Mais en même temps, créez une atmosphère dans laquelle une personne peut se détendre, se sentir à l'aise et en sécurité.

    Lors de la séance, le psychologue découvre les problèmes du client et essaie de lui apprendre à résoudre lui-même. Des auto-formations sont organisées, où une personne apprend à se calmer dans des situations stressantes. L'un des principaux objectifs du psychothérapeute est d'aider à la socialisation dans la société.

    Lorsqu'un sociopathe est très excité, des préparations à base de lithium, des sédatifs ou des tranquillisants sont utilisés. Dans le trouble dépressif, qui peut accompagner le dissocial, donner des antidépresseurs. Toutes les doses sont minimes, car les personnes de ce type de personnalité s’habituent rapidement aux médicaments.

    Est-il possible de se remettre complètement de ce trouble psychologique? Non Mais si vous convaincez une personne de la nécessité de suivre un traitement, vous pouvez obtenir une adaptation sociale et un équilibre mental accrus. Le plus tôt à appliquer - le traitement le plus efficace.

    Si un ami était soudainement. Et pas un ami, pas un ennemi, mais... un sociopathe...

    Qui est sociopathe? Quel genre de personne est sujette à la sociopathie? Les signes d'un sociopathe, les types de sociopathes dans la société, les causes de la sociopathie chez l'homme.

    Il y a une expression amusante: «tous les marqueurs sont différents en goût et en couleur». Avec des gens, une telle histoire - pas la même chose à trouver. Quelqu'un qui est mignon, quelqu'un qui grogne, quelqu'un qui aime les héros...

    Images et comportements de masse. Il existe également des personnes extrêmement déplaisantes: en colère, sans principes, sans tenir compte des opinions des autres. De plus en plus, on entend dans leur adresse: oui, vous êtes un sociopathe! Mais est-ce vraiment?

    Qui est sociopathe? Malade mental ou simplement brute impolie? Comment le traiter et à quoi s'attendre de lui?

    Sociopath - définition de la classification internationale des maladies

    Une fois encore, en qualifiant quelqu'un de «sociopathe», il convient de rappeler que la sociopathie est toujours une maladie mentale et ne peut être attribuée à chaque personne désagréable.

    Selon la classification médicale, la sociopathie est un trouble de la personnalité dissociale (antisociale) qui se traduit par un mépris manifeste des normes et des attitudes sociales, une impulsivité excessive qui se transforme en une agression franche et une incapacité à créer des attachements humains universels.

    Un sociopathe est une personne qui a un trouble de la personnalité antisociale. La pathologie de la sociopathie est assez répandue. Jusqu'à 3% des femmes et 5% des hommes peuvent être classés comme sociopathes. Parmi eux, plus de 80%, tôt ou tard, franchissent la ligne criminelle.

    Sociopathe - définition en mots simples

    Si vous ne travaillez pas avec une terminologie professionnelle, un sociopathe peut être défini comme suit: il s’agit d’une personne ayant un problème psychologique réel qui ne sait pas comment vivre correctement dans la société. Il ne se conforme pas aux lois et aux cadres de la décence, ne s'inquiète pas de l'opinion des autres, croise facilement les intérêts des autres, causant préjudice et douleur.

    Un esprit sophistiqué et curieux explique à un sociopathe de nombreux trucs et astuces pour réussir à manipuler les gens.
    Il ne s'engage pas dans "l'auto-creusage", analysant ses actions, il ne ressent pas les affres de la conscience. Il est sûr d'avoir raison et ne voit rien de mal dans son comportement.

    Sociopathe n'est pas une personne autonome qui se cache des gens (c'est une phobie sociale). Au contraire, il aime être visible, parfois même l'âme de l'entreprise, mais seulement dans le cas d'un intérêt personnel. Toutes ses actions ne visent que des gains personnels.

    Qu'il soit capable de sentiments profonds sincères (amour, affection amicale) est une question controversée. Un certain nombre de psychologues ont tendance à croire que dans le cas d'un véritable bouleversement spirituel, un sociopathe peut ressentir une véritable sympathie pour une autre personne. Mais dans la très grande majorité des cas, un sociopathe n'a pas besoin de liens étroits, garde les gens proches de lui, seulement tant qu'ils peuvent en bénéficier.

    Sociopathe: signes

    Types de sociopathes

    En psychologie, il existe une division des sociopathes en actifs et passifs (latents).

    Les premiers ne se déguisent pas, montrent ouvertement des traits de caractère négatifs: égoïsme, impolitesse, arrogance, irresponsabilité et immoralité. Rencontrer ce type n'est clairement pas l'expérience la plus agréable de la vie.

    Les sociopathes passifs cachent leurs caractéristiques de base, tentent de nouer un contact minimal avec le monde extérieur afin de ne pas révéler leur vraie nature.

    Sociopathe très actif

    Ce n'est pas une classification professionnelle. Cette phrase est devenue populaire avec la main légère et le langage perspicace de Sherlock Holmes moderne, joué inimitablement par Benedict Cumberbatch. Littéralement dans la série, la définition sonnait comme «haut fonctionnement» et diverses sources traduites en sociopathe hautement actif, très adaptable ou très fonctionnel.

    Qu'y a-t-il sous cette formulation? Un sociopathe de ce type a été capable de s’adapter efficacement à la vie en société, il a des interactions sociales bien établies qui satisfont tous ses caprices et ses désirs.

    Sociopathe gai

    Ce n’est pas non plus un terme psychologique professionnel, mais une définition simplifiée de l’un des schémas comportementaux possibles d’un sociopathe.

    En raison de leurs caractéristiques intellectuelles exceptionnelles, certaines personnes atteintes de troubles antisociaux ont trouvé un moyen de réussir leur existence dans la société. Ils portent le masque d'un extraverti, rayonnent d'un positif, jouent avec succès le rôle de l'âme de l'entreprise. Mais la base n'est que le désir de réaliser leurs propres avantages. Lorsque vous obtenez ce que vous voulez, un sociopathe se calme rapidement, perd de l’intérêt pour l’entreprise et fait preuve d’une totale indifférence.

    Homme sociopathe

    Le trouble de la personnalité dissociale est plus fréquent chez les hommes. En plus des psychopathes évidents qui ont changé toutes les facettes possibles (maniaques, tyrans, récidivistes), il existe l'option du charme masculin.

    Ces amants de héros immoraux, manipulent habilement les femmes, les "détendent", tirent un bénéfice maximal des relations. Une femme pour elles n’a aucune valeur en soi, donc, ayant trouvé un sujet plus intéressant, elles jettent facilement la vieille passion.

    Vous pouvez suspecter un sociopathe dans votre homme à cause de son comportement instable, de ses phrases rudes et grossières, de sa tendance à humilier son interlocuteur.

    Sociopathe mari

    Au cours de la vie de famille, de telles caractéristiques négatives vont sûrement commencer à se manifester: obstination, tempérament, fourberie, repli sur soi, cruauté. Les événements peuvent se développer selon le scénario le plus triste: affrontements intérieurs constants, conflits, scandales. Un mari sociopathe ne prend pas en compte les intérêts de la famille, ne reste pas fidèle à sa femme, ne se soucie pas de l'aide sociale, humilie ses proches parents et ses proches et manifeste des méthodes violentes pour élever ses enfants. Très souvent, des problèmes tels que l’alcoolisme, la toxicomanie, la dépendance au jeu viennent chez un sociopathe.

    Bien sûr, une femme aimante peut essayer de joindre son mari, de le convaincre de la nécessité de faire appel à un psychiatre. Mais les chances de succès sont très faibles. Les sociopathes ont tendance à nier leurs écarts de comportement.
    Si une femme ne veut pas vivre dans la peur pour elle-même et ses enfants, il est préférable qu'elle se sépare d'un tel homme.

    Sociopathe

    Les représentants de la belle moitié de l’humanité, même en sociopathie, peuvent être charmants et attrayants. Des chiennes fatales, "marchant au-dessus de la tête" leur brisent facilement le cœur et réussissent de manière significative leur carrière

    Sociopathe enfant

    Un trouble de la personnalité antisociale peut survenir même à un âge précoce. Déjà chez les garçons d'âge préscolaire, des signes de sociopathie peuvent être notés. Les déviations dans le comportement des filles se produisent généralement à l'adolescence.

    De tels enfants commencent tôt à montrer des penchants criminels: vol dans le porte-monnaie des parents, petits vols dans le magasin. Pour eux, dans l’ordre des choses, brimades d’animaux, humiliation d’enfants plus jeunes et de pairs faibles.

    Les enfants de sociopathes ne sont pas seulement espiègles et espiègles, ils affrontent ouvertement leurs parents, ne tiennent pas compte des conseils de leurs aînés, mentent habilement et ne confessent pas leur infraction, même en se faisant prendre en flagrant délit.

    Au moindre soupçon d'un tel trouble chez votre enfant, vous devez consulter un psychologue afin de procéder à l'ajustement du comportement le plus rapidement possible.

    Comment devenir sociopathe?

    5 phrases de base des sociopathes

    Personnages célèbres - sociopathes

    L'histoire comprend la personnalité la plus brillante de son époque. On se souvient de eux pour leurs exploits, leurs bonnes actions ou, au contraire, le mal commis. Les sociopathes les plus célèbres n'appartiennent évidemment pas aux saints. C'est Adolf Hitler, Joseph Staline, Caligula. Vous pouvez vous souvenir des terribles maniaques: Chikatilo, Jeffrey Dahmer, John Gacy.

    Il y a beaucoup de sociopathes parmi les personnages de films modernes. Les réalisateurs aiment utiliser de tels personnages - ils sont épiques, leur destin est saturé, les personnages sont brillants. Les sociopathes les plus célèbres du film sont: Dr. House, Sherlock Holmes (joué par Benedict Cumberbatch), Dexter, Hannibal Lecter.

    Vidéo: test de sociopathie

    Conclusion

    Connaissant la réponse exacte à la question «sociopathe, qui est-ce?», Étant bien conscient des symptômes de la sociopathie, on peut être plus sélectif quant à son environnement.

    Pour votre tranquillité d'esprit et votre équilibre émotionnel, il est préférable de minimiser le nombre de contacts avec ces personnes. La chance de leur correction est minime, le risque de tristes conséquences de la communication avec eux est élevé.

    Qui sont les sociopathes?

    Dans ce post, je veux parler d'un phénomène tel que la "sociopathie".
    De nombreux fans de feuilletons se souviennent de la phrase de Sherlock "Je ne suis pas un psychopathe, mais un sociopathe très actif! Apprenez la terminologie!".
    La culture populaire, comme toujours, embellit et rompt la réalité. Les films et les séries montrent souvent les sociopathes comme des super-personnes. Ils sont intelligents, beaux, charmants, réussis. Regardez Hannibal, Sherlock, Dexter. Eh bien, ils ne sont pas cool?
    Oui, ils manquent d’empathie, mais elle s’efface à la lumière de ses mérites.

    Mais regardons les psychopathes en réalité.
    Beaucoup de livres ont été écrits sur les psychopathes. Mais personnellement, je recommande de lire des auteurs tels que Robert Haer et Kent Kyl pour se familiariser. Ces scientifiques étudient les psychopathes non pas à partir de films, mais dans la vie. Ils étudient leur cerveau avec l'aide de l'IRM, font des recherches, écrivent des articles scientifiques, discutent avec des psychopathes (la plupart des psychopathes, bien sûr, sont en prison).

    À la fin de ce long post, je parlerai d'expériences personnelles avec un psychopathe.

    Ainsi, les principales caractéristiques du psychopathe selon le questionnaire de Robert Khaer:
    1. Faible empathie. Ceci est la base. Le psychopathe est incapable de sympathiser avec les autres. Le psychopathe ne vous perçoit tout simplement pas comme une personne vivante.
    par exemple: si vous regardez comment une personne est blessée, vous vous sentez un peu blessé. Vous commencez à ressentir la même chose que cette personne. Voici comment fonctionnent les neurones miroirs de votre cerveau.
    Les psychopathes ont tout mauvais. Il ne ressent rien. Tout comme je jette une pierre avec indifférence, un psychopathe écoute avec indifférence les pleurs et les supplications de ses victimes.

    Presque toutes les autres caractéristiques du psychopathe sont une conséquence du manque d'empathie.

    2. Parasitisme. Les psychopathes ne sont pas enclins au travail honnête. Très souvent, ils ne travaillent nulle part, ils sont assis sur le cou de leurs proches. En raison du manque d'empathie, ils ne voient pas cela comme un problème. "Bien, oui, je vis de l'argent de mes parents / épouses / parents. Et alors? Qu'est-ce qui est si terrible à ce sujet?"

    3. Tendance à une activité criminelle. Depuis leur enfance, les psychopathes ont tendance à commettre des crimes. Bien sûr, beaucoup d’entre eux sont en prison. Un détenu sur cinq est un psychopathe (soit 20%).

    4. Mendacity pathologique. Oui, tout le monde ment (bonjour Dr. House!). Mais les psychopathes mentent tout le temps. Juste comme ça. Pas parce que c'est rentable pour eux, mais vraiment comme ça. Ils exagèrent, embellissent et racontent sans cesse des histoires sur leurs "exploits". Ils sont très faciles à attraper dans un mensonge. Mais De ce fait, le psychopathe ne s’inquiète pas du tout (n’oubliez pas le manque d’empathie, oui?).

    5. Le besoin d'éveil mental. Chaque personne a un soi-disant. seuil minimum d'excitation. Par exemple, un introverti est assis à la maison, en train de lire un livre - et il est à l'aise. Il a un seuil bas d'excitation. Un extraverti s'amuse avec des amis - et il est à l'aise. Son seuil d'excitation est plus élevé. Chez les psychopathes, ce seuil d'éveil est encore plus élevé. D'où le sentiment constant d'ennui et le désir de sensations fortes. Les combats permanents, le désir de semer le trouble, de commettre des crimes, de prendre des drogues dures, "marcher sur le tranchant d'un couteau" est une caractéristique typique du psychopathe.

    6. Impulsivité. Les psychopathes ne sont pas enclins à s'inquiéter de l'avenir. Ils n'ont pas peur de la prison, de la pauvreté, de l'opinion des gens, etc. Par conséquent, si un psychopathe veut faire quelque chose (que ce soit légal ou non), il le prend simplement et le fait. Se battre avec l'interlocuteur? Oui, pas de problème! Commettre un crime devant de nombreux témoins? Oui, pas question. Le psychopathe sait parfaitement ce qui l'attend, par exemple une prison. Mais il ne monte tout simplement pas. Il vit peut être dit un moment, ici et maintenant

    Sur ce je vais finir. Au total, Robert Haer écrit environ 20 signes d'un psychopathe.
    Vous pouvez faire un test sur un psychopathe (google).

    Eh bien, maintenant, comme promis, je vais raconter mon expérience.

    Mon camarade de classe (enfant normal, adéquat) a un frère plus jeune. Il s'appelle Vlad et il a 21 ans. Le diagnostic officiel d'un psychiatre est "une propension à la sociopathie". Ses principales caractéristiques sont:
    1. Parasitisme. Vlad n'est pas enclin à travailler. Diplômé 9 classes, pour tout travail est retardé d'un mois maximum. Souvent, soit interrompus par des petits boulots, soit simplement insolemment, ils vivent de l’argent de la mère et du frère.

    2. crime. Combats constants, l'alcool. À 21 ans, j'ai essayé toutes les drogues que je pouvais avoir. y compris essayé de piquer l'héroïne. Il est impliqué dans plusieurs actes de vandalisme et de vol (c'est ce que je sais). Yaksha avec une sorte de scumbags, de psychos et de petits criminels. Honnêtement, je suis surpris qu'il ne soit toujours pas en prison.
    Au fait, le voici:
    https://m.pikabu.ru/story/khochesh_kvartiru_5823745

    3. Habileté. Oh oui, Vlad décore constamment ses exploits. Il se vante d'avoir bu avec trois filles en même temps. En même temps, il n’est pas difficile de demander qui était ivre et de préciser ce qui était là (et il n’y avait rien là-bas). ou, par exemple, Vlad peut se vanter d'avoir commis un meurtre (et c'est aussi un mensonge flagrant sur lequel il est facilement attrapé). nouveau

    4. La recherche constante du plaisir. Beaucoup pensent que le célèbre Hannibal Lecter est un sociopathe. Oui, il est un tueur insensible. Mais dans le même temps - un psychiatre exceptionnel, cuisinier, aristocrate. En réalité, les intérêts des sociopathes se limitent au niveau de «dévorer-baiser-boire-sucer». Vlad ne fait pas exception. Presque toute sa vie est un désir constant de plaisir ici et maintenant. Alcool, drogues, sexe. il n'y a pas d'aristocratie et de développement culturel.

    5. Charme superficiel. Avec une connaissance superficielle, les psychopathes ont l’air très charmants et charismatiques. Pourquoi Parce qu'en raison de l'absence de freins tels que la conscience, la honte, la peur, etc. - Les psychopathes se comportent très naturellement et se détendent.
    Regardez, par exemple, sur Jirinovski. Ce n'est pas un psychopathe, mais il est très détendu. Il dit et fait ce qu'il veut. Il n’est pas dérouté par quoi que ce soit, il dit des bêtises très naturellement, fait du bruit, fait des bruits, etc. Cela lui donne +100 au charisme.
    Les psychopathes sont les mêmes détendus. Par conséquent, de nombreuses filles tombent déjà amoureuses de psychopathes lorsqu'elles se rencontrent et l'utilisent.
    Vlad est aussi très détendu.
    A quoi ça ressemble?
    Une fois je suis allé avec Vlad au supermarché. Pas du tout gêné, Vlad a très fort raconté une autre histoire sur la façon dont il s'était disputé, comment il avait enculé un autre shmara dans la cage d'escalier, comment il avait été un flic fantôme. Et j'étais juste un PETIT BÉBÉ à quel point il était mal à l'aise de voir à quel point tout le monde nous tournait et ressemblait à des abrutis.
    Ou, par exemple, je vais avec Vlad au bus. Pas du tout gêné, Vlad HOLMKO a déclaré: "La surveillance en ligne fonctionne! Montrez des billets à tout le monde!" puis vient à une fille inconnue, sort son oreillette de son oreille et dit "bonjour comment vas-tu? Aller au travail, oui? Réticence réticente?" La fille est en colère, tous les passagers de la CTA, j'ai presque tous les cheveux sur une telle poubelle. Et Vlad s'en moque et il va immédiatement chez la fille suivante.

    6. Impulsivité. J'ai déjà dit que les psychopathes ne se soucient pas des conséquences. Vlad est le même.
    Une fois, Vlad était absent de la maison pendant un mois. Lorsqu'il est apparu tout sale et envahi par la végétation, il s'est avéré qu'il avait simplement décidé de faire de l'auto-stop à travers la Russie. Je ne sais pas à quelle distance il est allé, mais selon lui, il a voyagé de la région de Tambov (où nous vivons) en Sibérie.
    Vrai ou pas - je ne sais pas (tu te souviens de la duperie pathologique?).

    Une fois, Vlad est rentré à la maison complètement mouillé de la tête aux pieds. C'était dans la rue en janvier. Il s’est avéré que Vlad s’était disputé avec les garçons pour qu’il saute habillé du pont dans la rivière. Il a gagné la discussion.
    Ou, par exemple, une fois, il a porté une bouche de BDSM et s'est promené autour de la ville avec sa petite amie. Je suis allé au magasin et a demandé à la vendeuse okhuevshey "et où avez-vous de la nourriture pour chien?".

    Sur ce, je finis probablement.
    En général, les résultats sont les suivants:
    1. Un sociopathe et un psychopathe ne font qu'un (bien que, pour une raison quelconque, on considère souvent qu'un sociopathe est une version plus légère du psychopathe).
    2. Les psychopathes dans la vie réelle sont des scumbags complets.
    3. Ce n'est jamais ennuyeux avec les psychopathes. Mais c'est amusant que lorsque vous ne rencontrez pas cela directement. Toutes les personnes qui vivent avec des psychopathes (parents, épouses, parents) souffrent beaucoup financièrement, moralement et physiquement.
    4. Qui voudrait en savoir plus - lisez Robert Khaer et Kent Kiel.
    5. À mon avis, le psychopathe est très bien décrit dans le film peu connu Take it. Tom Hardy a joué juste GENIUS! Un méchant charmant, un favori des filles, et en même temps un pervers et un criminel. Fortement recommandé pour la visualisation.
    Le reste des images de psychopathes dans le film, à mon avis, est très faux (Sherlock, Hannibal, Dexter, Joe Carol - non, c'est du passé).

    Comment reconnaître un sociopathe et survivre en communiquant avec lui

    Ils ne montrent pas leurs émotions et ne respectent pas les autres, ils mentent et insultent. Leurs critiques et leurs louanges sont tout aussi toxiques, et la communication ressemble à une tentative d'embrasser un hérisson - cela fera encore mal. Cependant, ils occupent souvent des postes de direction, ont beaucoup d'amis et de relations dans les milieux d'affaires. La bonne nouvelle est que les gens qu'on appelle «écume» derrière les yeux sont scientifiquement appelés des sociopathes. La mauvaise nouvelle: ils ne changeront pas. Jamais.

    Qui est sociopathe

    Un sociopathe est une personne dont la pathologie de la personnalité ne se manifeste que dans la sphère sociale. Mais la définition est trop belle, elle représente un sociopathe presque comme une victime des circonstances. Dans la vie, les sociopathes sont des personnes avec une sphère émotionnelle non développée et une morale assez spécifique qui leur permet de commettre divers crimes exclusivement pour le divertissement. De plus, les sociopathes peuvent être des individus complètement sans éducation ou très intelligents.

    Les sociopathes n'ont pas d'intelligence émotionnelle ni la moindre idée de normes sociales: ce qui est acceptable dans la communication et ce qui est tabou. Ils ne ressentent pas les subtilités du comportement, alors ils suivent, jaggent et répètent les schémas comportementaux. Malgré la surdité émotionnelle, ils reproduisent habilement convivialité, séduction, repentance, honte, sens de l'humour. Pour reconnaître et suivre les sociopathes dans la vie, vous devez être non seulement attentif, mais théoriquement averti.

    Quelle est la sociopathie

    La sociopathie est un trouble de la personnalité dissociale qui se manifeste par un mépris des normes sociales du comportement, un manque de culpabilité et de compassion, une incapacité à créer un attachement pour nouer des relations solides à long terme. Cela peut être une conséquence d'une prédisposition génétique, mais le plus souvent, il résulte d'un traumatisme psychologique profond.

    La sociopathie est souvent confondue avec le vampirisme énergétique, le comportement de protestation, le narcissisme, le manque d'éducation, des perturbations dans la sphère volitive (jeux de hasard, par exemple), une réaction défensive sous forme de sarcasme ou de cynisme. Bien que de chaque type de comportement dans une personnalité sociopathique, il existe des caractéristiques distinctes. Plus souvent - le pire.

    Histoire de la recherche en sociopathie

    Selon les statistiques, environ 4% des personnes sont des sociopathes, la plupart d'entre eux des hommes. De plus, une sorte de diagnostic ne peut être posé qu’après l’âge de la majorité. Il existe très peu d'études explicatives sur le sujet de la sociopathie, il n'y a pas de cas documentés de traitement ou de correction du comportement. Le plus souvent, ce sont des observations de tiers qui vous permettent de créer un portrait collectif du trouble dissocial. Après tout, il est impossible de promouvoir un sociopathe expérimenté pour la recherche.

    Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le désordre s'appelait "folie morale", il fut remplacé plus tard par la psychopathie et la sociopathie. Aujourd'hui, le trouble de la personnalité ne s'applique pas aux maladies cliniques. Les psychothérapeutes sont donc plus intéressés par l'étude de la psychologie de la personnalité et des comportements. Les scientifiques judiciaires s’intéressent également à lui, car les sociopathes caractérisés par un manque caractéristique de culpabilité sont considérés comme des criminels potentiels.

    Les travaux les plus cités et célèbres sur le sujet:

    • En tant que phénomène de sociopathie distinct du point de vue de la jurisprudence, le psychiatre anglais James Pritchard (1786-1848) a décrit pour la première fois le psychiatre. Dans ses travaux scientifiques, Prichard développa la théorie de la folie morale, qui oblige une personne à commettre des crimes. La pathologie elle-même était considérée comme héréditaire, mais selon le chercheur, des facteurs sociaux: éducation, niveau de développement économique, migration, etc., servaient de levier à la criminalité.
    • Le premier chercheur russe sur le comportement antisocial était le professeur-psychiatre P. B. Gannushkin (1875-1933). Il a étudié des personnes indifférentes au manque d'émotions sociales: sympathie pour les autres, sens du devoir, honte, culpabilité, indifférence à la censure. Pour ce type de personnalité, le terme a été introduit: matité émotionnelle. Gannushkin P. B. a estimé que ce trouble résultait d'un mélange de points de vue biologiques et sociaux déformés.
    • La psychanalyste américaine, Ph.D. Nancy McWilliams (née en 1950) a écrit plusieurs livres sur le comportement asocial. Selon l'auteur, le principal plaisir des personnes de type sociopathique est la capacité de «marcher sur les autres». Par conséquent, ils choisissent des professions sous le signe du risque et du pouvoir, du goût de l'excitation et du danger dans leur forme la plus pure: politique, armée, cultes religieux, commerce, divertissement.
    • Le psychiatre populaire, fondateur de l'analyse transactionnelle, Eric Bern (1910-1970), a scindé un seul concept de sociopathie en 2 types: latent et actif. Les sociopathes latents manifestent moins de tendances antisociales, mais uniquement parce qu'ils obéissent à des règles volontairement acceptées. Ils n'ont pratiquement aucune expression faciale et aucun geste, et leur visage ressemble plus à un masque. Les psychopathes actifs masquent habilement la pauvreté des émotions avec un riche mimétisme, une imitation des expériences.

    Comment reconnaître un sociopathe

    Reconnaître un sociopathe n’est possible qu’avec un rapport sexuel prolongé, car il ne semble pas être différent des autres. Tout tourne autour de la psyché. Les sociopathes sont des acteurs et des manipulateurs qualifiés. L'incapacité à ressentir des émotions leur permet de tout observer du côté du froid. Ayant connecté aux observations des connaissances en psychologie et des capacités artistiques, ils savent à coup sûr: quel sentiment vous devez "activer" en ce moment pour exploiter les points faibles de l'interlocuteur. Mais parfois, dans un désir de se vanter de comportement asocial, les sociopathes oublient le jeu. C'est comme ça qu'ils se déclassent.

    Pour reconnaître un sociopathe aux approches lointaines, vous devez prêter attention à 7 signes évidents d'une personnalité asociale:

    1. Impoli et insultant sans aucune raison. Et le mot insultant pour l'interlocuteur peut glisser dans la conversation sans raison. Ayant reçu une réaction stupéfaite, le sociopathe la présente immédiatement comme une blague. Il ne va pas s'excuser. Et s'il dit des excuses, transformez-le en farce.
    2. Chaque fois, le style de communication change sans raison apparente. Un jour, il est capable de parler gentiment avec un interlocuteur, un autre - insulter en présence de collègues ou d'étrangers, et le troisième - activer le charme à pleine capacité pour demander un service comme si rien ne s'était passé.
    3. Sujet à la violence émotionnelle et physique. La violence se manifeste verbalement: menaces, critiques constantes. Les souvenirs d'incidents de violence physique passés sont accompagnés d'accusations à l'encontre de la victime. Souvent, les menaces se traduisent par une blague, mais l'impression laisse le plus désagréable.
    4. Ne cache pas les différences entre les sexes dans la communication. Dans la conversation, on peut faire des déclarations offensantes sur des personnes du sexe opposé. Dans une relation infiniment jalouse et méfiante, l'élu cherche à s'isoler de l'environnement, à subjuguer son influence.
    5. En cas d'échec, blâme l'environnement. L'absence de honte et de repentance permet à un sociopathe de commettre les actes les plus terribles et de transférer calmement tous les péchés à autrui. Même dans ses propres échecs, il blâme les autres. Phrase de service: "Tu m'as énervé (amené, sorti de lui-même)", il transfère la responsabilité sur une autre personne.
    6. Tous les crédits attribués à lui-même. Toutes les réalisations - seulement ses réalisations. Le sociopathe aime en parler sans cesse. De plus, avec les références suivantes, les exploits augmentent de nombreuses fois avec des détails incroyables, mais assez crédibles.
    7. Il ment constamment. Excellente mémoire et intelligence lui permettent de mémoriser les plus petits détails et de ne pas être confondu dans les témoignages. Il ment souvent à propos de son état de santé pour justifier un échec, pour éviter toute responsabilité ou pour consacrer sa part du travail à d'autres employés.

    Certaines de ces qualités peuvent se manifester chez des personnes "ordinaires". Mais pour les sociopathes, ils sont groupés et se manifestent de plein fouet. En reconnaissant un sociopathe le plus tôt possible, vous pouvez minimiser vos risques et maîtriser les scénarios nécessaires pour communiquer à temps.

    Comment survivre si la communication avec un sociopathe est inévitable

    Pendant longtemps, on a pensé que la victime provoquait inconsciemment son poursuivant, puis tirait quelques avantages de la violence. Dans cette optique, les sociopathes semblent être presque des «infirmières forestières» capables d'améliorer la société. En fait, un sociopathe est un tyran dont la victime peut être n'importe qui: une personne âgée, un enfant, un nouveau collègue, un conjoint. Un certain respect n’est accordé qu’à un partenaire fort psychologiquement ou physiquement. Afin de ne pas devenir la cible de l'agresseur, vous devez suivre les conseils des psychologues:

    • Ne soyez pas franc. Nous essayons souvent de plaire à la personne et nous brouillons nos secrets. Pire encore: des étrangers. Lorsque vous traitez avec un sociopathe, la phrase «tout ce que vous dites peut être utilisé contre vous» fonctionne à 100%. Toute petite chose que vous oubliez même, sortira au moment le plus inopportun.
    • Ne vous attendez pas à ce que cela change avec vous. Certaines femmes aiment porter une casquette de sauveur et commencer à rééduquer une personne mauvaise. Ou amusez-vous avec des illusions qu'il n'est pas aussi mauvais avec eux qu'avec eux. Oui, il est difficile de résister à la pression et au charme d'un sociopathe. Mais plus tard, son essence se manifestera toujours.
    • Ne discutez pas du bien et de la justice. C'est inutile. Rien que du mépris que vous obtenez. En traitant avec un sociopathe, vous pouvez clairement indiquer que vous avez apprécié sa capacité à manipuler les gens, mais ce nombre ne fonctionnera pas avec vous. Si vous ne répondez pas aux provocations, il ne sera pas intéressant de jouer avec vous. Le sociopathe va vite s'ennuyer et prendre du retard.
    • Minimiser la communication et avertir les autres. Si vous avez du mal à résister à l'agresseur, il vous suffit de limiter la communication au minimum. Au travail - pour limiter les conversations d’affaires. Et encore mieux - par correspondance, pour qu'il y ait plus tard des preuves que vous avez raison. Avertissez les parents ou les amis proches de la communication avec une personne asociale. Cela les aidera à ne pas tomber sous l'influence du manipulateur.

    Les sociopathes ont acquis une réputation de communication désagréable. Mais en termes professionnels, ils n’ont souvent pas d’égal. Et ils réussissent grâce à des traits de caractère non négligeables, qui seront très utiles pour leur propre évolution de carrière.

    Que pouvez-vous apprendre d'un sociopathe

    Les sociopathes sont sans pitié et sourds aux sentiments des autres. En même temps, ils sont intelligents, cool, énergiques, sans peur. Ce sont ces qualités qui les aident souvent à devenir des cadres supérieurs. Si vous ne pouvez pas complètement éviter de communiquer avec des personnes asociales, arrêtez de vous inquiéter de leur nature "svolochnoy" et essayez d’adopter des compétences en affaires. Et au bon moment - inclure le "régime sociopathique" afin de devenir le maître de la situation et de construire votre propre carrière.

    • Capacité à éteindre les émotions. Les négociateurs expérimentés savent que les émotions incontrôlées sont le précurseur de la perte. Après tout, ils prennent beaucoup d’énergie, provoquent de la fatigue, une intuition sourde. Par conséquent, la possibilité de conclure des transactions à des conditions favorables, des réductions inédites ne sont possibles que par l'esprit froid.
    • La capacité d'aller au fond des choses. Parfois, nous sommes rejetés, ragoût, n'hésitez pas à demander ses raisons. Les sociopathes, ces doutes sont inconnus. Ils sont en mesure d'amener une personne à un blanc chaud, mais en même temps clarifier pour eux-mêmes tous les points d'intérêt. Parfois, pour plus de clarté, la question du «pourquoi?» Répétée plusieurs fois suffit.
    • La capacité de dire "non" Souvent, nous ne pouvons pas refuser une personne parce que nous avons peur de l’offenser. Les sociopathes n'agissent jamais au détriment de leurs propres intérêts. Ils savent refuser, rejeter tout ce dont ils n’ont pas besoin. Parfois, il est intéressant d'observer la réaction des autres à l'échec, bien sûr: les conséquences ne sont pas aussi dévastatrices que nous nous en tirons nous-mêmes.

    Conclusions:

    • Dans un langage humain, un sociopathe n'est pas simplement un bâtard, mais un bâtard certifié.
    • La sociopathie n’est pas un trouble clinique, elle ne peut donc pas être traitée de force.
    • Sociopathie et criminalité sont des concepts qui se chevauchent mais ne sont pas équivalents.
    • Reconnaître un sociopathe est difficile, mais possible. Et reconnaissant - cela vaut la peine de prévenir de ses amis proches et de sa famille.
    • Les gens sans conscience existent.
    • Chacun de nous peut devenir un objet d'intérêt pour une personne asociale. Vous pouvez résister à l'attaque en faisant preuve de calme, de froideur d'esprit et d'une séquence d'actions.
    • Le "régime sociopathique" vous aidera à adopter certaines compétences en affaires et à les inclure pour créer votre propre carrière.

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie