Comparée aux pathologies courantes, la toxicomanie est une maladie psychologique qui détruit la santé mentale et physique du toxicomane et de son environnement. Différents groupes de tensioactifs diffèrent par leurs effets sur le corps et la nature des dommages.

Types de drogues

Par définition, l'OMS, un médicament est un agent chimique qui provoque la stupeur, l'insensibilité ou qui. Le terme désigne les opiacés, les opioïdes, ainsi que toutes les substances narcotiques interdites par la loi.

Les groupes de substances suivants sont distingués:

  • Naturel. Ce sont des éléments de plantes qui sont pris sans traitement (marijuana);
  • Semi-synthétique. Pour la production de substances naturelles utilisées soumises à un traitement chimique (par exemple, les opiacés sont obtenus à partir de pavot, la cocaïne est obtenue à partir de feuilles de coca);
  • Synthétique. Produit en laboratoire (épice, sel).

Sur la base de l'effet clinique observé de médicaments sur l'homme, on distingue les classes suivantes:

Chez les adolescents sans abri et les anciens toxicomanes à l’opium, les préparations pharmaceutiques deviennent une source de surfactants synthétisés. Certains d'entre eux peuvent facilement être achetés et utilisés à des fins non médicales pour le traitement d'une intoxication médicamenteuse. Ils sont appliqués sous forme pure, transformés ou mélangés à de l'alcool. Les médicaments suivants sont en demande:

  • À fortes doses, entraînant une intoxication aux amphétamines (Teofedrin N);
  • Hallucinations de développement (Tussin Plus);
  • À fortes doses, entraînant une intoxication aux opioïdes (Zaldiar, Butorphanol, Terpinkod, Codelac, Coxil);
  • Nurofen Plus sert de substrat pour la production de désomorphine.

Les alcalis, les acides, le phosphore et d'autres composants chimiques qui forment des composés insolubles sont utilisés pour la production de médicaments. Ils ne sont pas destinés à être utilisés à des doses excessives non prescrites par les Conditions techniques.

Les étapes de la dépendance

Certains médicaments ont un effet sédatif, sédatif ou stimulant. Ils agissent sur le psychisme, développant une dépendance et un changement de la personnalité humaine.

La formation de la dépendance physique et mentale est divisée en étapes:

  1. L'euphorie Tentatives d'éviter de nombreux problèmes, la diversité de la vie stimule le désir d'essayer de nouvelles émotions et les sentiments positifs à long terme après la consommation de drogue incarnent la conviction qu'il existe un moyen simple et réel de devenir heureux. Au premier stade, l'équilibre neurochimique est perturbé dans le cerveau et, avec un usage intensif, il s'épuise. Avec la consommation à long terme de la dépendance de surfactant formé;
  2. Admission régulière. À ce stade d'interruption de l'action d'un dosage régulier, le toxicomane se sent déprimé, humeur dépressive et faible, il commence à consommer pour amener le corps à un état normal. Il a des problèmes sociaux (au travail, à l'école, dans les relations), des difficultés financières. Les scandales et les complications au sein de la famille sont à l’origine de la consommation de drogues. Le cercle social est en train de changer, les amis et les loisirs sont évincés de la vie du toxicomane;
  3. L'émergence de la tolérance. L'impossibilité du fonctionnement du cerveau sans un nouveau dosage. L'objectif principal est la recherche d'une drogue, le caractère moral est déformé et les valeurs morales sont perdues. Le toxicomane connaît une dépression et une solitude aiguë, des pensées suicidaires apparaissent, le travail des organes internes est perturbé.

Une conséquence commune de la toxicomanie est l'intoxication, l'épuisement des ressources mentales et physiques du corps.

Mec aux épices

Conséquences de la toxicomanie sur la santé humaine

Basé sur le type de drogue, l'effet est sur différents systèmes du corps. Dans le même temps, les effets des drogues sur l’ensemble du corps se manifestent:

  • Navires et coeur. Les apaisants, les tranquillisants et les opiacés ont un effet dépresseur sur la région cardiovasculaire du cerveau, réduisant la pression artérielle et développant le manque d'oxygène. Il y a une mort cellulaire massive du corps. Les psychostimulants entraînent des palpitations cardiaques qui se terminent par un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Les effets de la consommation de drogues injectables entraînent l'apparition d'une thrombose veineuse et d'une inflammation. Des ulcères se forment sur le corps avec des tissus en décomposition (gangrène);
  • Organes digestifs. Avec l'entrée de toxines dans l'estomac, on observe une inflammation, une accumulation et une décomposition des matières fécales dans l'intestin, des vomissements, des nausées;
  • Les organes du système respiratoire. La consommation de tabac et d'odeurs odorantes provoque une inflammation des tissus muqueux dans les organes respiratoires, entraînant une pneumonie et la mort par arrêt de la respiration;
  • Pancréas. Le travail de l'organe est perturbé, à la suite de quoi ses enzymes commencent à ronger les tissus. La glande est défaillante, la peau prend une teinte terreuse, des anguilles apparaissent, les cheveux deviennent ternes et tombent.
  • Du foie Ne maintient pas les charges et ne supprime pas de tels volumes de toxines du corps, une cirrhose apparaît;
  • Système musculo-squelettique. Lors de la prise de drogues synthétiques, il se produit une pourriture grave et une destruction des os et des dents;
  • Immunité Avec l'action constante des toxines, le manque d'oligo-éléments et de vitamines importants, les réactions de protection immunitaire sont détruites, une personne devient infectée par le VIH et l'hépatite;
  • Système nerveux La drogue tue la personne humaine, provoquant fatigue chronique, insomnie, hallucinations, psychose aiguë, schizophrénie, trouble antisocial, tendances suicidaires, dépression.

L’effet des drogues sur le corps d’une femme est 1,5 à 2 fois plus rapide que celui des hommes. Il a un effet important sur le système reproducteur, qui est associé à une altération du cycle menstruel, une perte de fonction des trompes de Fallope, une interruption ou une grossesse douloureuse, le développement de défauts mentaux et physiques du fœtus.

Des troubles mentaux associés à la toxicomanie sont observés, associés à la dépendance du toxicomane à la psychose, aux attaques de panique, au délire et aux hallucinations, à l'agression, aux ruptures émotionnelles, aux scandales.

Vous pouvez arrêter de prendre de la drogue si vous vous adressez à temps à nos spécialistes du Centre de sensibilisation. Seulement ici, le traitement fournit un ensemble de mesures, de reconnaissance et le concept de causes résultant de la dépendance. L'assistance est disponible autour de l'horloge. Il prévoit également une réadaptation sociale avec des consultations familiales et une psychothérapie.

Prévention de la toxicomanie

La base de chaque dépendance inclut des problèmes socio-psychologiques dans les relations, la famille ou le travail. Par conséquent, il est possible de mener une prévention dans l'environnement et la famille de chaque personne. Cela nécessite d'éliminer la violence physique et psychologique, de créer une relation de confiance, une atmosphère amicale, conviviale et chaleureuse, de fournir un soutien, de prodiguer des soins et de passer du temps de loisirs sains.

Dépendance: services et prix

  • Service
  • Coût de
  • Première consultation par téléphone
  • GRATUIT
  • Consultation d'un narcologue à domicile
  • à partir de 3000 frotter.
  • Départ de l'équipe d'intervention (envie de guérir)
  • à partir de 5000 frotter.
  • Retrait de drogue
  • à partir de 4000 frotter.
  • Hôpital à domicile (jour)
  • à partir de 6000 frotter.
  • Compte-gouttes unique
  • à partir de 3000 frotter.
  • Double compte-gouttes
  • à partir de 5000 frotter.
  • Désintoxication standard
  • à partir de 4000 frotter.
  • Service
  • Coût de
  • Première consultation par téléphone
  • GRATUIT
  • Consultation narcologue
  • à partir de 1500 frotter.
  • Appelle le narcologue à la maison
  • à partir de 2500 frotter.
  • Test de drogue
  • à partir de 1000 frotter.
  • Motivation d'intervention
  • à partir de 5000 frotter.
  • Accompagnement à la clinique / rééducation
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Retrait de drogue
  • à partir de 6000 frotter.
  • Détoxiquer le corps de la drogue
  • à partir de 7000 rub.
  • Diagnostic de la santé générale
  • à partir de 5000 frotter.
  • Psychologue conseil
  • à partir de 2000 frotter.
  • Psychothérapie
  • à partir de 2500 frotter.
  • Agrafage de drogue
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Réadaptation en milieu hospitalier
  • à partir de 40 000 roubles.
  • Rééducation ambulatoire
  • à partir de 25 000 roubles.
  • Adaptation d'un toxicomane après traitement
  • à partir de 20 000 roubles.
  • Service
  • Coût de
  • Première consultation par téléphone
  • GRATUIT
  • Départ du narcologue et consultation à domicile
  • à partir de 3000 frotter.
  • Accompagnement à la clinique de l'hôpital
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Désintoxication ultra-rapide des opioïdes
  • à partir de 20 000 roubles.
  • Diagnostic de la santé
  • à partir de 8000 rub.
  • Observation d'un narcologue à l'hôpital (jour)
  • à partir de 6000 frotter.
  • Une séance avec un psychologue
  • à partir de 1500 frotter.
  • Psychothérapie
  • à partir de 2500 frotter.
  • Traitement forcé (méthode d'intervention)
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Programme de réhabilitation unique
  • à partir de 40 000 roubles.
  • Réhabilitation des toxicomanes à l'étranger
  • à partir de 50 000 roubles.
  • Service
  • Coût de
  • Première consultation par téléphone
  • GRATUIT
  • Départ et consultation du narcologue à domicile
  • à partir de 3000 frotter.
  • Enlèvement de drogue brisant à la maison
  • à partir de 8000 rub.
  • Retrait du retrait de drogue à l'hôpital
  • à partir de 6000 frotter.
  • Désintoxication ultra-rapide des opioïdes
  • à partir de 20 000 roubles.
  • Désintoxication combinée du corps
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Observation d'un narcologue à l'hôpital (jour)
  • à partir de 6000 frotter.
  • Réception chez le psychologue
  • à partir de 1500 frotter.
  • Psychothérapie pour toxicomanes
  • à partir de 2000 frotter.
  • Accompagnement à la clinique de l'hôpital
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Programme de réhabilitation unique
  • à partir de 40 000 roubles.
  • Service
  • Coût de
  • Analyse d'urine
  • à partir de 400 frotter.
  • Prise de sang générale, prise de sang biochimique
  • à partir de 1500 frotter.
  • Électrocardiographie (ECG)
  • à partir de 500 frotter.
  • Sang pour le VIH
  • à partir de 500 frotter.
  • Syphilis de sang
  • à partir de 500 frotter.
  • Sang pour l'hépatite b (anticorps)
  • à partir de 500 frotter.
  • Sang pour l'hépatite C (anticorps)
  • à partir de 500 frotter.
  • Vérifier la présence de stupéfiants dans l'urine
  • à partir de 3000 frotter.
  • Analyse de génotypage (risque héréditaire de dépendance)
  • à partir de 10.000 roubles.
  • Analyse express du génotypage (risque héréditaire de développer une dépendance)
  • à partir de 15 000 roubles.

En quoi consiste le traitement médicamenteux et comment se passe-t-il?

L'acceptation de substances psychoactives conduit à l'autodestruction. Dans un état émotionnel instable, certaines personnes utilisent la stimulation chimique, dont elles ont besoin, pour éliminer toute agression ou toute panne.
Lire la suite →

Hôpital de traitement de la toxicomanie à Saint-Pétersbourg

Si des problèmes de dépendance à des boissons alcoolisées ou à des narcotiques ont surgi dans votre famille, vous devez immédiatement faire appel à un professionnel.

Co-dépendance dans l'alcoolisme et la toxicomanie

Une telle dépendance est un attachement émotionnel douloureux. Accompagné par l'hyper-care et la préoccupation de l'attachement d'objet dépendant du code.

Déterminez ce qui est devant vous, c'est de l'alcool.
Lire la suite →

Effets de la consommation de drogue

L'expression «substances narcotiques» a été introduite pour la première fois par un médecin grec. À cette époque, la racine de mandrakera et les graines d’éclact étaient considérées comme des stupéfiants. L’impact des plantes décrites sur le corps humain est une condition préalable à l’émergence d’un nouveau terme.

Dans ce cas, la personne a expérimenté:

  • perte de sensation;
  • se brouiller dans la conscience;
  • comportement inapproprié sur les stimuli externes.

Les médicaments modernes incluent des substances qui ont un effet sédatif ou stimulant et créent une dépendance constante.

Drogue et société

Un toxicomane détruit sa santé de ses propres mains, se détachant de l'environnement social. Une telle catégorie de personnes gâte les relations avec les proches, des situations conflictuelles se produisent constamment. Les parents éprouvent, essaient de sortir leur enfant de diverses situations désagréables, sont épuisés et commencent à tomber malades.

Le toxicomane au fil du temps perd son emploi, cesse d'être utile à la société. Sa puissance est perturbée, beaucoup de jeunes sont privés de plaisirs sexuels. Les filles qui ont pris de la drogue donnent naissance à des bébés présentant de graves anomalies, les condamnant ainsi à une angoisse constante.

Sous l'influence de stupéfiants, une personne peut se retrouver dans une situation imprévue qui pourrait se terminer tragiquement. Lorsque la psyché change, le toxicomane n'est pas en mesure de rendre compte de ses propres actions. En conséquence, les toxicomanes tombent souvent sous la voiture, gèlent dans la rue pendant la saison froide et sont jetés par la fenêtre.

A côté de la toxicomanie est toujours un crime. Une personne qui a perdu son emploi tente par tous les moyens de trouver de l’argent. Le toxicomane commence à voler, à exposer les autres, à commettre des infractions graves. Le toxicomane est motivé par un seul objectif: trouver de l'argent.

Toxicomanie et santé

La toxicomanie peut être divisée en:

Le premier est un changement complet du métabolisme de la matière dans le corps humain. La seconde - le désir d'euphorie. Une personne veut faire l'expérience de sensations inhabituelles. Cela forme une sorte de réflexe qui persiste dans le corps presque pour toujours.

La toxicomanie est une maladie causée par la dépendance à des drogues psychotropes. Une personne qui prend de telles formulations de manière incontrôlée est un toxicomane.

Les drogues ont un effet néfaste sur le corps et la conséquence la plus grave est la destruction des organes internes.

La toxicomanie peut se transformer en certains problèmes:

  • une forme complexe de pneumonie;
  • perte d'intégrité de la peau, formations pustuleuses;
  • changements de pression dans les artères;
  • palpitations cardiaques;
  • problèmes cardiaques et veineux;
  • écarts dans la performance du tractus gastro-intestinal, réflexe nauséeux, troubles de la chaise;
  • troubles des organes urinaires.

Il est nécessaire de prendre en compte que des perturbations dans le travail des organes peuvent se produire lentement, voire rapidement - la santé se détériore rapidement sur plusieurs mois.

Les effets de la toxicomanie peuvent également apparaître dans les troubles mentaux. La personne montre de l'agressivité et de l'irritabilité, même vis-à-vis des personnes les plus proches.

Effet sur le corps de certains types de drogues

Toutes les compositions narcotiques connues peuvent être divisées en deux groupes:

En fait, chacun a des propriétés toxiques. Cependant, les médecins pensent que la différence réside dans le fait que les anomalies pathologiques proviennent de médicaments beaucoup plus lourds.

Cannabis, marijuana, haschisch

Beaucoup de gens croient que ces drogues ne sont pas trop nocives. Lors de leur utilisation, il peut y avoir des éclats de rire inexpliqués, une sécheresse de la cavité buccale, une faiblesse de l'organisme, des bavardages, des troubles de la concentration de l'attention, une augmentation du rythme cardiaque, une augmentation du rythme cardiaque. Et tout cela est très grave.

En prenant de tels médicaments, une personne subit des déviations dans ses capacités mentales, sa pensée est atténuée, sa mémoire est perturbée.

En outre, la probabilité de cancer, de bronchite, d’anomalies dans le travail du cœur et des vaisseaux sanguins augmente.

Morphine, codéine, héroïne

Les actions de ces médicaments font du toxicomane un «légume». Une personne n'est pas capable d'accomplir des tâches, ne peut pas penser, bouge lentement, parle de manière incohérente, perd sa sensibilité. Le corps devient lent et sans vie. Prendre de grandes doses peut être fatal.

L’usage prolongé de drogues dans ce groupe pose les problèmes suivants:

  • le système immunitaire s'affaiblit;
  • les cellules du foie sont détruites;
  • commencer des problèmes avec la peau et les dents;
  • le risque de sepsie augmente;
  • les personnes sont exposées au VIH, à la tuberculose et à l'hépatite.

En moyenne, l'espérance de vie ne dépasse pas cinq ans.

Krek, cocaïne, éphédrine

Ces substances narcotiques sont combinées dans un seul groupe de drogues psycho-stimulantes. En règle générale, ces drogues sont inhalées ou fumées.

Après avoir bu, une personne commence à faire l'expérience d'une activité excessive et le désir d'y emménager augmente. Il y a du désir sexuel, le pouls bat plus vite. L'appétit peut empirer, l'insomnie apparaît.

Après un certain temps, lorsque l'effet du médicament faiblit, le toxicomane se montre agressif et irritant envers l'environnement. Souvent, une telle condition entraîne une utilisation répétée du médicament.

La dépendance survient après trois à cinq doses. À l'avenir, la personne aura les conséquences suivantes:

  • il y a un sentiment d'insécurité;
  • tremblements dans les membres, appétit et sommeil pire;
  • le système immunitaire s'affaiblit.

L'extase

Prenez ce médicament par voie orale. Quelques doses suffisent pour créer une dépendance complète. Une personne devient bavarde, perd le sens de la réalité. Très souvent, un toxicomane a des idées de suicide et la performance du muscle cardiaque est perturbée.

Mort de drogue

Il en résulte que l'effet des drogues sur le corps humain dure de un à plusieurs ans, entraînant la destruction complète des organes. Si le toxicomane ne fournit pas une assistance médicale et psychologique en temps voulu, il mourra.

Conclusion

La toxicomanie est une maladie terrible caractérisée par un besoin impérieux de drogues. En cas de surdosage ou d'utilisation prolongée est fatale. Une personne qui prend constamment des drogues illicites expose ses organes internes à une intoxication, car les drogues peuvent être comparées à des poisons puissants.

Conséquences de la dépendance

La toxicomanie est un problème de la génération moderne. La toxicomanie prive une personne de la vie normale et souvent des amis et des parents. Quelles sont les conséquences de la dépendance? Que doit faire un toxicomane et où puis-je obtenir de l'aide?

Effets sur la santé

Les substances de type narcotique ont un effet négatif sur l’état de santé (tant physique que mental). La destruction de tous les organes et tissus est l’une des conséquences les plus graves de la prise de médicaments. La toxicomanie pose les problèmes suivants:

  1. Pneumonie sévère;
  2. violation de l'intégrité de la peau, caractère éruption pustuleuse;
  3. changement de type de pression artérielle;
  4. augmentation du rythme cardiaque;
  5. insuffisance cardiaque;
  6. problèmes de veines (chez les toxicomanes qui s'injectent), phlébite;
  7. perturbation du système digestif, vomissements, troubles des selles, ce qui se traduit par une diarrhée;
  8. violation du système urogénital, troubles menstruels chez la femme, fertilité réduite, activité réduite des spermatozoïdes.

Pour information:

La violation du travail de tous les organes peut survenir lentement et peut-être dans quelques mois. Cela dépend du médicament particulier.

Les effets de la dépendance se manifestent également dans les problèmes de santé mentale. Une personne devient irritable et agressive, alors que l'agression se répand souvent sur les personnes les plus proches. Progressivement, les névroses et les psychoses se développent, les actions du patient deviennent inadéquates.

Conséquences sociales de l'usage de drogues

La personne sociale communique avec ses amis et ses connaissances, assiste à des événements culturels de masse, s’engage activement dans des activités professionnelles et, éventuellement, sportives. Dans la vie du toxicomane de tout cela n'existe pas.

Les toxicomanes sont complètement coupés du monde extérieur, leur objectif principal est d’obtenir une autre dose. Pour cette dose, ils sont prêts à continuer presque n'importe quoi, y compris l'acte répréhensible. D'où l'augmentation du taux de criminalité parmi les toxicomanes, les vols et les vols qualifiés.

Le toxicomane n'a pas non plus la possibilité de travailler. Les conséquences de la dépendance comprennent la perte de compétences professionnelles et, par conséquent, le renvoi. Dans le même temps, la personne ne reste pas longtemps dans le nouvel emploi en raison de son absentéisme constant.

Peu à peu, le cercle de contacts avec une personne dépendante se rétrécit. Avec ses anciens amis et connaissances, il ne devient pas très intéressant. Les contacts se limitent aux interactions avec les personnes qui fournissent des drogues. En conséquence, la dépression et l'isolement presque complet de la société.

La spiritualité


L'homme est une créature non seulement biologique, mais aussi spirituelle. Chacun a ses propres principes, puisque les parents d’enfance inculquent des normes morales à leurs enfants, leur apprennent à prendre soin de leurs voisins, à être aussi honnête que possible. Toxicomane invétéré n'a presque aucune attitude morale.

Les conséquences de la consommation de drogue se traduisent par un vide spirituel, une promiscuité: une personne dépendante ne ressent pas de honte pour ses actes illicites et immoraux.

Pour information:

Les drogues suppriment les barrières de timidité et les restrictions morales. Une personne peut mener une vie sexuelle coquine, marcher sous une forme désordonnée.

L'attitude envers les parents et les amis devient rapidement indifférente, essayant de cacher sa mauvaise habitude, une personne commence à tromper constamment ses proches.

Relations familiales

Le toxicomane détériore rapidement les relations avec sa famille, ses proches commencent à souffrir à cause de la passion addictive d'une personne dépendante. Les conséquences de l’usage de drogues comprennent l’aliénation progressive d’une personne dépendante qui passe moins de temps à la maison: un temps libre est consacré à la recherche d’une nouvelle dose.

Querelles constantes, scandales - c’est un phénomène courant dans la famille des toxicomanes. Voulant gagner de l'argent, le toxicomane commence à vendre des objets appartenant à la famille, provoquant ainsi de nouveaux conflits.

Que doivent faire les parents dans cette situation? Tout d’abord - essayer le plus tôt possible de comprendre et d’accepter le fait que la personne autochtone est tombée dans le réservoir de dépendance, après quoi elle doit absolument la convaincre de rechercher une aide qualifiée. Il est nécessaire de comprendre que les scandales permanents ne mèneront à rien, mais ne feront qu'aggraver la situation: le patient peut complètement rompre toutes ses relations avec ses proches.

Après une conversation longue et détaillée, il est nécessaire d'expliquer doucement mais de manière persistante à un proche qu'il doit se rendre dans un centre de traitement pour toxicomanes. Dans ce cas, l’aide à domicile n’aura aucun résultat: toutes les techniques à domicile ne peuvent être combinées qu’avec un traitement médicamenteux efficace.

Ainsi, les conséquences de la consommation de drogues nuisent non seulement à la santé du toxicomane, mais aggravent également la vie de sa famille. En outre, le toxicomane peut être simplement dangereux pour la société, car ses actions sont souvent immorales, voire criminelles. Au dernier stade de la dépendance, des processus de type irréversible se produisent dans tous les organes et tissus, de sorte que le traitement à ce stade ne donne aucun résultat. C'est pourquoi il est recommandé de contacter le traitement médicamenteux dès que possible. Les spécialistes effectueront un traitement compétent, y compris le nettoyage professionnel du corps des toxines, la thérapie de groupe et individuelle, ainsi que la réadaptation sociale.

Attention!

Les informations contenues dans l'article sont à titre informatif uniquement et ne constituent pas un manuel d'instructions. Vérifiez auprès de votre fournisseur de soins de santé.

Effets de la consommation de drogue

La toxicomanie est une maladie terrible caractérisée par des substances narcotiques incontrôlables qui causent l’euphorie et, dans le cas d’une surdose - la mort. Les personnes qui consomment régulièrement de la drogue soumettent leur corps à une intoxication constante. L'utilisation de tels moyens peut être comparée à l'absorption de poison: presque tous les systèmes et organes du corps humain souffrent et diverses maladies mentales se développent. Une mortalité élevée, une dégradation sociale et des dommages sur tout le corps sont les conséquences de la consommation de drogue. Un traitement complet de la toxicomanie est donc nécessaire.

Sel, vitesse, méphédrone, miaou

En raison de l'utilisation de ces médicaments, le toxicomane se comporte de manière agressive, une hypersensibilité et une irritabilité se manifestent. Avec une utilisation régulière, une personne n'est pas en mesure de refuser une substance narcotique. Pour parvenir à un «buzz», il cherche à utiliser une autre dose de médicaments psychotropes.

En règle générale, la durée d'action du sel ou de la méphédrone dure plusieurs heures. Le toxicomane ressent ensuite les effets désastreux suivants de la consommation de ces drogues:

  • Hallucinations;
  • La dépression;
  • La nervosité;
  • Traction au travail dur;
  • Troubles mentaux;
  • Soif inextinguible due à une déshydratation sévère;
  • Regard fou
  • Faible appétit;
  • Troubles de la parole, gesticulation des membres, saccades de la mâchoire;
  • Anxiété accrue;
  • Pire sommeil

Dès les premiers symptômes du comportement de votre proche, contactez immédiatement le personnel du centre de réadaptation «Autre vie» pour obtenir de l'aide. Nous traitons la toxicomanie et la toxicomanie, ce qui comprend un nettoyage complet du corps des narcotiques, ainsi que la réhabilitation complète d'un toxicomane.

Conséquences de l'épice, korehi, placer, doux, dur

Avec l'usage régulier et à long terme de drogues synthétiques, la parole, les hallucinations et la psychose sont altérées. Le système reproducteur souffre également, ce qui conduit souvent à la stérilité et à la surdose - au décès ou au fait qu'un toxicomane devient un «légume». Il est mille fois inutile de parler des conséquences de la toxicomanie chez un toxicomane - un traitement immédiat est nécessaire dans le centre.

Résultats de l'utilisation d'herbes, de haschisch, de marijuana, de chanvre

Certains jeunes considèrent que l'herbe, le chanvre et d'autres drogues similaires sont légers, au lieu de penser à ce que l'utilisation à long terme de ces substances peut entraîner. Effets sur la santé:

  • Troubles de la reproduction;
  • Il y a de l'irritabilité, des dépressions nerveuses;
  • Violation de la mémoire, coordination des mouvements;
  • Le développement de bronchites chroniques et de tumeurs malignes;
  • Peut-être le développement de la schizophrénie;
  • Trouble du rythme cardiaque.

Effets de l'héroïne, de l'opium, de la codéine, de la morphine, de la méthadone

Sous l'influence de tels médicaments, la personne à charge devient un "légume". Il dit à peine, n'est pas capable d'effectuer rapidement des tâches simples, marche lentement. Le surdosage peut être fatal. Si votre être cher utilise de tels médicaments, il a besoin d'un traitement médicamenteux immédiat. Les conséquences d'une consommation prolongée de drogues sont très graves:

  • Hépatite, VIH;
  • La carie dentaire;
  • Troubles mentaux;
  • Insuffisance hépatique;
  • Immunité réduite;
  • La destruction du système nerveux central.

La durée de vie d'un toxicomane qui utilise de la morphine et de l'héroïne est de 5 ans. L'issue fatale survient le plus souvent après une surdose.

Après avoir consommé de l’ecstasy, du coke, du phén, de la cocaïne, de l’éphédrine, du crack et de l’amphétamine

Ce type de drogue appartient aux psychostimulants. Il suffit de prendre plusieurs fois pour créer une dépendance. Le toxicomane devient bavard, agité, le sens de la réalité est perdu, certains objectifs apparaissent (par exemple, sauter du toit), conduisant au suicide, et le travail du cœur est perturbé, un tremblement de membre se produit.

Comme vous pouvez le constater, l’effet prolongé du médicament sur la personne à charge (dans le temps - un an ou quelques années) conduit à la destruction complète de l’organisme entier. Une personne n'est pas en mesure de refuser de manière autonome d'accepter ces fonds, elle a besoin d'une aide urgente. Sinon, la mort est inévitable.

Effets de la consommation de drogue

La passion pour les drogues ne mène pas seulement à la perte d'amis et à la discorde au sein de la famille, elle peut également entraîner des problèmes d'application de la loi et une perte de santé. Les drogues sont des substances qui affectent l'état mental et physique d'une personne. Les principaux types de drogues illicites: l'héroïne, la marijuana, l'éphédrine, la méthadone, l'ecstasy, l'opium.

Types de drogues et conséquences de leur consommation

Cannabis, marijuana, haschisch, plan

Habituellement, ces substances sont fumées en ajoutant du tabac à la drogue. L'effet de leur utilisation peut être différent. Tout dépend de la dose et des caractéristiques individuelles du corps: rougeur des yeux, sensation de bouche sèche, mou, bavardage excessif, rire hystérique. Une personne n'est pas en mesure d'accomplir un travail responsable, car la coordination est perdue, la réaction devient terne, il n'y a pas de concentration de l'attention. Une peur injustifiée peut se produire, le rythme cardiaque sera perturbé.

Malheureusement, la majorité des jeunes pensent que ces drogues sont inoffensives, ne causent pas de dépendance et ne causent pas de préjudice particulier à la santé.

Après une utilisation prolongée de ces médicaments: une bronchite se développe, un cancer du poumon peut se développer, le muscle cardiaque est perturbé, une infertilité masculine et féminine se développe.

Les complications les plus graves se produisent avec les capacités mentales du toxicomane: la mémoire et la pensée abstraite sont perturbées, de fréquentes dépressions nerveuses et du délire. De telles complications peuvent amener une personne à se perdre complètement dans la société et à prendre davantage soin de soi.

Morphine, codéine, héroïne, méthadone

La dépendance survient après quelques médicaments. Sous l'action de la drogue, la personne devient: somnolente, les mouvements deviennent lents et lents, la parole est incompréhensible, la sensibilité est perdue, l'élève se rétrécit.

Même une petite surdose peut entraîner la mort d'un toxicomane et l'administration par voie intraveineuse peut provoquer une infection par le VIH.

Avec une utilisation régulière: le système immunitaire du corps est détruit, le foie est détruit, des processus irréversibles dans la fonction des organes reproducteurs et respiratoires se produisent, la couleur de la peau change, les dents sont détruites. Des complications telles qu'une septicémie peuvent survenir lorsque l'infection se propage dans tout le corps et que le traitement peut s'avérer inutile. La plupart des héroïnomanes. Ils souffrent de maladies telles que le VIH, la tuberculose et l’hépatite des groupes B et C. Le traitement de ces maladies est très coûteux et tous les toxicomanes n’ont pas cet argent. L'État alloue des fonds pour le traitement de ces patients, mais en petites quantités. La durée de vie moyenne d'un héroïnomane est de 5 ans. La mort survient à la suite de complications ou d'un surdosage.

Psychostimulants (crack, cocaïne, éphédrine)

Plus souvent, ces drogues fument ou inhalent. Les médicaments provoquent: une activité motrice excessive, le désir sexuel (conduit à des relations de promiscuité), une insomnie apparaît, l'appétit diminue, le pouls s'accélère.

Lorsque l'effet de la drogue prend fin, la personne devient irritable, agressive, affaiblie et déprimée.

La toxicomanie survient après 5 à 7 doses du médicament. La période de récupération est d'environ 3 jours (la personne dort).

Ces substances narcotiques affectent littéralement tous les organes: les capacités mentales diminuent, le toxicomane devient agressif. Le patient tombe dans une dépression qui ne mène pas rarement au suicide. La sensibilité des terminaisons nerveuses disparaît, un tremblement convulsif des membres apparaît. Le rythme cardiaque est perturbé, la pression augmente (peut provoquer une crise cardiaque ou des saignements dans le cerveau).

L’administration de drogues par voie intraveineuse entraîne l’infection par le VIH et l’hépatite. Les rapports sexuels sans discernement mènent à la transmission du VIH, de l'hépatite et des maladies sexuellement transmissibles.

C'est une drogue synthétique. Agit comme hallucinogène et psychostimulant. Pilules multicolores. Sont pris oralement.

Après la prise du médicament: l'activité augmente, il y a anxiété, hallucinations et insomnie. Le médicament provoque une forte dépendance et conduit à des cas mortels: une forte augmentation de la température (plus de 40 degrés) et un accident vasculaire cérébral.

Effets de la consommation de drogue

  1. La diminution des fonctions immunitaires de l'organisme entraîne l'apparition de diverses maladies infectieuses. Des suppurations purulentes se développent dans tout le corps du toxicomane, se transformant en ulcères et en cicatrices. Après une injection intraveineuse d'un médicament sale, le tissu musculaire meurt. Tendons et os touchés.
  2. Un métabolisme perturbé conduit souvent à une perte de poids importante.
  3. La violation des processus métaboliques internes entraîne une carence en calcium dans l'organisme et une perte des dents.
  4. L’usage régulier de stupéfiants entraîne l’impuissance chez les hommes et une ménopause précoce chez les femmes.
  5. Troubles mentaux et hallucinations - conduisent au comportement agressif du toxicomane et, par conséquent, à des actions offensantes.
  6. L'usage prolongé de médicaments entraîne la destruction du foie (hépatite A, B, C), des reins et du système respiratoire du corps.
  7. Il y a des maladies du système cardiovasculaire.
  8. L'intellect diminue, la personne se dégrade en tant que personne.
  • L'utilisation d'une seringue après une personne infectée peut entraîner une infection par le VIH.
  • Infection par les hépatites virales B et C. Avec le développement rapide de l'infection, l'issue fatale se produit dans 2-3 ans.
  • Peut-être un fort empoisonnement avec des toxines, des organes internes et le sang d'un toxicomane, tels que l'acétone, le plomb et l'arsenic, qui sont utilisés pour la fabrication de stupéfiants.
  • Le désir d'obtenir un maximum de plaisir, obligeant le toxicomane à augmenter la dose du médicament, entraînant une surdose et la mort.
  • Les psychoses et les comportements inappropriés d'un toxicomane peuvent entraîner des traumatismes chez le patient ou chez d'autres.

Remarqué une erreur? Veuillez sélectionner le texte avec l'erreur et appuyez sur Ctrl + Entrée pour le signaler à l'éditeur.

Souvent, vous pouvez entendre la "recette" pour augmenter la pression artérielle à travers l'alcool. Est-ce si.

Le "serpent vert" notoire - un adversaire sérieux. Il est capable de transformer des personnes en bonne santé en personnes handicapées, de détruire nos vies ou.

Vous voulez arrêter de fumer, mais vous ne savez pas comment le faire correctement ni par où commencer? Ou peut-être que vous avez déjà essayé d'abandonner.

L'alcoolisme est actuellement considéré comme l'une des dépendances les plus courantes. La réaction aux boissons alcoolisées est toujours individuelle.

Copier des documents uniquement en référence à la ressource.

Conséquences de la dépendance

De nombreux adolescents et adultes consommant ou essayant des drogues ne pensent pas beaucoup aux conséquences de la toxicomanie.

La dépendance se développe et cause des dommages si graduels que beaucoup de consommateurs de drogues ne s'en rendent même pas compte. La toxicomanie se traduit par de terribles conséquences non seulement pour une personne toxicomane, mais également pour ses parents, ses proches, ses amis et presque toutes les personnes avec qui il est lié d'une manière ou d'une autre. Dans de nombreux cas, les dangers et les conséquences de la consommation de drogue et d’alcool peuvent être éliminés, mais il existe des substances narcotiques qui entraînent des modifications irréversibles et endommagent le corps et l’esprit si sévèrement qu’il est impossible de retrouver une telle personne. Ainsi que de nombreux types de "traitements" psychiatriques; (si vous pouvez appeler cela un traitement), les drogues causent des dommages irréversibles, transformant une personne en un légume ou un animal dont les actions ne sont qu'une réaction à des stimuli externes, comme un robot, et un manque total d'individualité, de rationalité et, naturellement, de capacité à expérimenter émotions et sentiments humains souhaitables.

Les conséquences de la consommation de drogues pour d’autres personnes peuvent être tout aussi fatales.

La famille et les amis du toxicomane, c'est-à-dire ceux avec lesquels il est le plus étroitement associé, seront les premiers à en souffrir. L'état mental d'une personne, son attitude émotionnelle, sa capacité à travailler et à réussir dépendent largement de son environnement. Une personne réussira-t-elle à travailler et à se reposer si son enfant est devenu toxicomane? Non, presque toute son attention sera dirigée sur cette situation et sur la recherche d'une solution. Il y pensera, parfois à contrecœur, et la solution au travail actuel ou aux tâches ménagères sera difficile, il fera plus d'erreurs et deviendra malheureux.

Les amis du toxicomane sont également attaqués, ils peuvent commettre la même erreur - toxicomanes. Au niveau de l'entreprise, il est dangereux de garder un employé dépendant, en particulier dans des postes importants ou clés. Les toxicomanes font un grand nombre d'erreurs, ils ne raisonnent pas raisonnablement et leurs actions font plus de mal que de bien. Au niveau de l’État, les conséquences de la toxicomanie sont les suivantes: au lieu d’une personne qui pourrait travailler et en tirer parti, créer une famille et élever des enfants, l’État reçoit un criminel. Ses dépenses augmentent et ses revenus diminuent, ce qui nuit à l'économie et au niveau de vie de chaque personne.

Ainsi, les effets de la consommation de drogues sont beaucoup plus vastes que vous ne pouvez l’imaginer. Il n’est donc pas surprenant que les zones où l’abus de drogues est plus courant, se distinguent des autres, et où les personnes qui mènent un mode de vie sain, évitent de vivre dans ces endroits.

À quoi mène la toxicomanie?

La consommation de drogues entraîne de la douleur, des souffrances, des accidents et des erreurs fatales. À première vue, on peut constater une amélioration à la suite de l’utilisation de certains médicaments: c’est l’apparence derrière laquelle se cache la réalité amère. Et cette réalité est la suivante: une personne ne peut pas gérer seule ses problèmes, s’ajuster dans sa vie et est contrainte de consommer des stupéfiants.

Avec l'abus de drogues, leur impact négatif s'étend à tout ce qui les entoure. Il s’agit d’une marche en lame de rasoir et c’est précisément leur dépendance qui fait mourir les toxicomanes: overdose, accidents (et ce n’est pas une coïncidence, mais un cours naturel pour le toxicomane) et les maladies associées.

Que faire si votre enfant ou un proche est devenu toxicomane?

En fin de compte, la plupart des difficultés relèvent des parents, des membres de la famille du toxicomane. Mais il est important pour vous de savoir qu’il existe un moyen de sortir de cette situation. Il existe des méthodes simples pour réduire les pauses et de bons programmes de réadaptation peuvent aider le toxicomane à surmonter sa dépendance et à restaurer son état antérieur. Aider un toxicomane, ce n’est pas seulement se séparer, c’est éliminer les effets de la toxicomanie dans le cadre d’un programme de réadaptation long et compétent.

Mais pour commencer à travailler avec un toxicomane, il est important qu'il veuille lui-même se débarrasser de sa dépendance. Et il est important de maintenir ce désir en son sein afin de le mener à bien à travers toutes les étapes de la rééducation. Le danger de la toxicomanie et de l'alcoolisme réside également dans le fait qu'une personne croit que "tout est en ordre" et que "je peux arrêter de fumer à tout moment". Nos consultants, qui peuvent être appelés au numéro de téléphone indiqué sur ce site, vous informeront et vous conseilleront sur de nombreuses questions liées à l’assistance en matière de toxicomanie. Ils vous aideront à trouver une clinique et un centre de réadaptation adaptés à votre cas particulier. En outre, ils sont des experts en matière de conversation avec un toxicomane et de le convaincre de suivre un traitement et de se réadapter s’il ne croit pas que la drogue lui gâche la vie.

Le but de notre travail est le résultat, à savoir une personne sans drogue qui peut mener une vie normale et être heureuse. Appelez nos consultants maintenant!

© 2009-2016 Narconon St. Petersburg Centre de réadaptation pour toxicomanes. Tous droits réservés. Narconon est une marque de commerce et une marque de service appartenant à ABLE Int. et est utilisé avec permission.

Photos effrayantes montrant les effets irréversibles de la consommation de drogue

Sur les dangers de la drogue peuvent parler pendant longtemps. Ils détruisent une personne de l'intérieur et de l'extérieur. La plupart des personnes qui prennent des drogues pour la première fois ne se rendent même pas compte du destin qui les attend. Et, malheureusement, le nombre de personnes souffrant de toxicomanie augmente chaque année.

Nous avons décidé de partager des photos horribles de personnes avant et après la prise de méthamphétamine. Ces images montrent clairement comment les drogues détruisent le corps.

Le chemin qui mène à nulle part: les tristes conséquences de la toxicomanie

Les conséquences de la dépendance sont toujours tragiques. La consommation de drogue entraîne une dégradation physique, personnelle, intellectuelle, la destruction de la famille, la perte de travail, le statut social habituel. L'impact négatif des stupéfiants est divisé en deux catégories: physique et psycho-émotionnel. Le premier groupe comprend les problèmes de digestion, de cœur et de pression artérielle. Il y a une pénurie aiguë d'oligo-éléments, de vitamines, qui provoque la chute des cheveux et des dents. Un toxicomane se sent constamment déprimé, fatigué. L’une des conséquences les plus graves de l’abus de drogues est le VIH ou son stade final - le sida.

Causes fondamentales: pourquoi la dépendance survient

Certains groupes de substances provoquent des sensations psycho-émotionnelles agréables, un sentiment d’euphorie à court terme. Ceci est dû à la production active de sérotonine, dopamine, endorphine. Lorsqu'il consomme des composés chimiques, le toxicomane s'habitue à de telles impressions et s'efforce de les avoir plus souvent. Peu à peu, le corps perçoit la substance comme une nécessité, y compris dans les processus métaboliques, et réagit ensuite fortement à son absence. Dépendance chimique persistante formée. Chaque jour, une personne a besoin d'une dose importante pour atteindre son "effet" précédent.

Le vrai visage de l'ennemi - les principaux types de dépendance

Il existe plusieurs types de toxicomanie, qui sont conditionnellement divisés en deux catégories: lourds et légers. Le premier à être reconnu comme le plus dangereux et insoluble. Les conséquences de la consommation excessive de drogues sont déjà apparentes après la première dose. Variétés de dépendance:

  • l'héroïne - l'utilisation de la substance narcotique la plus lourde provoque des modifications irréversibles de la condition physique;
  • cocaïne - provoque une forte dépendance mentale;
  • dépendance à l'opium - les opiacés causent des dommages destructeurs à la santé. La dépendance est formée après 3-5 réceptions;
  • La dépendance au LSD est une cause fréquente de suicide. L'utilisation de psychédéliques affecte grandement l'intellect et le psychisme.

Également identifié des types tels que la toxicomanie, la dépendance à l'amphétamine. Pas moins dangereux pour le corps du "sel" chimique moderne, comparable à celui des drogues du groupe de l'opium, ainsi que du haschisch, de la marijuana et d'autres dérivés du cannabis. Les conséquences de la consommation de drogue sont toujours des hallucinations, des problèmes de comportement, de la confusion, de la paranoïa, une agression incontrôlée, des lésions cérébrales irréversibles.

Le premier résultat: dégradation et dommages physiologiques

Une atteinte grave du système nerveux central est l’une des conséquences typiques de l’usage de drogues. En conséquence, les zones du cerveau responsables des émotions, de la mémoire et de la perception sont endommagées. Les principales impulsions sont bloquées, une insuffisance d'oxygène se forme. La rupture est une affection extrêmement douloureuse caractérisée par une douleur intense, présente dans tout le corps. Le syndrome douloureux est souvent accompagné d'insomnie, de vomissements, de convulsions, de vertiges.

Le toxicomane perd progressivement son apparence humaine. Le corps pourrit littéralement de l'intérieur. Les conséquences médicales de la consommation de drogues sont les infections, l'hépatite, les infections sanguines, l'impuissance, les défaillances des systèmes respiratoire, endocrinien et excréteur. En raison de l’intoxication constante, le risque de tachycardie et de pathologies somatiques augmente, le foie s’effondre progressivement (cancer, cirrhose), des reins et des poumons. Le visage du patient acquiert une couleur jaunâtre malsaine, la peau se déshydrate, devient flasque, et des ulcères et des plaies apparaissent dessus. Le système urogénital est inhibé, la fonction de reproduction est déstabilisée. Le risque d'infection par les hépatites B, C et les maladies vénériennes augmente plusieurs fois.

Le résultat de la seconde: les conséquences psychologiques de la toxicomanie

Même une délivrance complète de la dépendance physique ne signifie pas une guérison complète. L'absence de casse n'est pas une garantie de récupération. La chose la plus difficile à surmonter la dépendance mentale. Les conséquences psychologiques les plus courantes de la dépendance pour une personne sont:

  1. Violations des processus de pensée, de la mémoire, de la coordination.
  2. Insomnie, instabilité émotionnelle, paranoïa.
  3. Dépression, tendance suicidaire.
  4. Démence, anxiété, peurs, perte de perception rationnelle.

Une soif de drogue devient un moyen de se débarrasser de la dépression et l'absence d'une dose régulière provoque une rupture émotionnelle, provoque un désir incontrôlable de prendre la substance. Un «cercle vicieux» se forme progressivement et il n'est plus possible de s'en sortir. La durée totale de la libération psychologique est de six mois à deux ans.

Effets psychopathiques de la dépendance

L'usage de drogues détruit non seulement le corps humain, mais aussi son âme. Les conséquences de la toxicomanie sont terribles tant pour la condition physique de la personne que pour son psychisme. Parmi toutes les conséquences médicales de la toxicomanie figurent les changements de personnalité typiques des personnes qui utilisent régulièrement des substances psychoactives.

C’est l’appauvrissement et l’affaiblissement de la psyché, la perte d’émotions et d’intérêts, une diminution du potentiel vital.

Au début de l’initiation à la consommation de stupéfiants chez l’homme, les troubles affectifs prédominent, c’est-à-dire que la sensibilité augmente, que l’on assiste à des tremblements émotionnels et à des réactions inadéquates face à ce qui se passe autour d’eux. Au fil du temps, les caractéristiques subjectives de la personnalité sont lissées et les patients présentent un comportement semblable à celui des autres.

Les toxicomanes ont un comportement caractérisé par la dépression, la tromperie, la perte de devoir et l'autocritique. Ils n'apprécient plus vraiment les dangers des conséquences de la toxicomanie. Il se produit une dégradation psychopathique de l'individu, dans laquelle toutes les pensées et les forces d'une personne sont subordonnées au même objectif - trouver et utiliser un médicament.

Conséquences sociales de la toxicomanie

La consommation de drogues entraîne de nombreuses difficultés et impasses pour le patient lui-même. Ils apparaissent après la première dose du médicament. L’homme entre dans un monde complètement différent, où il n’ya ni inquiétudes ni inquiétudes. Ce monde le remplacera bientôt par un monde réel, mais pas pour longtemps, mais dans le monde réel, un véritable cauchemar l'attend - instabilité psychologique, dépression, retrait constant, maux de tête, dents en décomposition, cheveux tombants, toux chronique, impuissance. Le corps humain commence à pourrir d'un poison appelé drogue.

Sur le plan social, le toxicomane attend un effondrement complet. Sa vie personnelle est bouleversée, sa famille se déchire, il ne peut plus travailler. Mais à la question - le médicament vaut-il tout cela? - De nombreux toxicomanes répondent par l’affirmative.

Pour une personne «prise au piège» de la drogue, la vie commence par la tristesse constante des couloirs d’hôpitaux, des scalpels et des phonendoscopes, un monde incolore, une incompréhension sociale et le déni des autochtones. La plupart des toxicomanes nient qu'ils sont déjà accrochés à la drogue et ceux qui les entourent cessent de réagir. Après tout, chacun choisit son propre chemin dans la vie. Mais on ne peut nier les conséquences sociales de la toxicomanie. Il s'agit d'un taux de criminalité en croissance avec la participation de toxicomanes, l'incertitude quant à l'avenir et le niveau de vie devenu plus dangereux.

Les conséquences sociales de l'alcoolisme et de la toxicomanie sont également liées à la génération suivante, ce qui est le plus important pour chaque personne. Il y a un demi-siècle, presque personne n'avait entendu parler de drogues, mais aujourd'hui, vous pouvez les acheter n'importe où. Qu'attend notre jeunesse et les générations futures si l'élimination de la toxicomanie ne prend pas toute la détermination aujourd'hui?

Effets médicaux de la dépendance

Les effets les plus courants de la consommation de drogues sur la santé humaine sont les infections qui apparaissent en raison d’un manque d’hygiène lors des injections. Il s’agit des hépatites B et C, des intoxications sanguines, du SIDA.

Presque tous les toxicomanes ont un foie hypertrophié et douloureux et présentent des irrégularités dans les systèmes respiratoire, cardiovasculaire, endocrinien, nerveux et excréteur. Il est également important que la gravité des conséquences de la toxicomanie soit une mortalité prématurée due à des accidents, des suicides, des intoxications par surdose, des blessures, des actes de violence et des maladies somatiques. L'âge moyen du décès des toxicomanes est de 36 ans.

Toxicomanie et toxicomanie - leurs conséquences

Pour le psychisme humain est presque identique. Les troubles psychopathiques se développent plus rapidement chez les patients qui inhalent l’évaporation de solvants organiques, en particulier de barbituriques et d’autres sédatifs. Aux derniers stades de la toxicomanie chez les patients atteints de démence mûrit.

Les conséquences médicales graves de la toxicomanie et de la toxicomanie sont la tendance accrue des patients au suicide. Selon les statistiques, les toxicomanes commettent des actes suicidaires 5 à 20 fois plus souvent que les personnes normales. En outre, ils ont tendance à se blesser - par exemple, des coupures. Mais le plus souvent, de tels actes sont commis par des toxicomanes dans le but de leur confort - la vue du sang soulage leur tension.

Dérivés du cannabis - marijuana, haschisch

Le chanvre mène à la dépendance - d'abord mentale, caractérisée par un fort désir de reprendre la drogue, puis au physique, dans laquelle il y a un syndrome de sevrage. Le patient est poursuivi par irritabilité, baisse d'humeur, impatience, il perd l'appétit, ne peut pas s'endormir, perd du poids. On observe des tremblements, des frissons, de la lourdeur et des compressions dans les tempes et la poitrine. Cela dure de 3 jours à plusieurs semaines.

L'utilisation unique de dérivés du chanvre peut entraîner une perte de sensation de temps et d'espace, une perception anormale des sons et des couleurs, une perte de communication avec le monde extérieur. Il y a souvent une déficience visuelle, des symptômes de psychose d'intoxication accompagnés d'hallucinations, des idées délirantes, un état de panique et de la peur. Des pensées de suicide peuvent venir.

Les conséquences de la toxicomanie chez les adolescents qui consomment de la marijuana se manifestent souvent par un syndrome amotivationnel appelé «épuisement professionnel» Disparaît son intérêt pour le monde, étudie et travaille. Ce syndrome est ressenti par 40% des toxicomanes qui consomment régulièrement de la marijuana. Ce médicament provoque des lésions cérébrales graves. En plus de l’insomnie et des maux de tête, les toxicomanes souffrant de perte d’appétit, de troubles gastriques ou de constipation chronique, leur poids corporel est réduit à un état d’épuisement.

Même de petites doses de ce médicament altèrent considérablement la mémoire et la capacité de comprendre les buts et objectifs, ce qui affaiblit l’attention et la concentration. Cela conduit à l'incapacité d'apprendre. Une cigarette de haschisch peut supprimer la mémoire d’une personne pendant 37 jours! Lors de l'utilisation de dérivés du chanvre, le risque de développer la schizophrénie est élevé.

L'immunité devient une cible pour ce médicament. Son utilisation par les femmes endommage les molécules d'ADN responsables de l'information génétique. L'ovulation est altérée, la stérilité se développe. Chez les hommes, ce médicament réduit la mobilité et le nombre de spermatozoïdes en bonne santé réduit l'activité sexuelle.

Opium et ses dérivés

En plus de la dépendance mentale, provoquer un physique prononcé. Les opiacés inhibent le cerveau et la moelle épinière, entraînant le développement d'une encéphalopathie - une diminution des capacités mentales. Les substances utilisées pour traiter les matières premières pour les opiacés ont des effets néfastes sur les poumons, le cœur et le foie.

La dépendance physique à ces médicaments s'exprime par le syndrome de sevrage, qui survient en l'absence de l'opioïde. Dans le même temps, le patient a un désir irrésistible de prendre un médicament, des convulsions, une perte d’appétit, une anxiété motrice, un bâillement, une faiblesse, une transpiration, une diarrhée et des vomissements. Il ressent une douleur élégante dans les muscles, les articulations et l'abdomen. La pression artérielle et la température corporelle augmentent.

Pour rechercher la prochaine dose, le toxicomane est obligé de commettre des actes illégaux. Ces personnes se suicident souvent à propos du suicide, elles ne peuvent pas se concentrer, perdent l’intérêt pour le travail et deviennent inutiles pour la société.

L'utilisation chronique d'opiacés conduit à un épuisement de l'immunité. Les seringues non stériles provoquent des infiltrats, des inflammations des veines, du foie, des poumons, des sepsis et une endocardite. Les toxicomanes sont les principaux distributeurs d'hépatite, de maladies sexuellement transmissibles et du sida. Au fil du temps, ils deviennent handicapés pour cause de maladie mentale ou autre.

Cocaïne et autres substances psychotropes

La cocaïne forme une dépendance mentale faible et physique prononcée. Le LSD peut même endommager de manière permanente les cellules du cerveau et créer des symptômes similaires à ceux de la schizophrénie, même en cas de consommation unique.

Les amphétamines sont des stimulateurs du système nerveux central et provoquent une dépendance en 3 à 5 injections. L'éphédrine, en raison de la présence de sels de manganèse après plusieurs années de consommation, provoque une paralysie des jambes et une démence spécifique au manganèse non traitée.

Les substances actives narcotiques volatiles (LNVD) - vernis, déodorants, acétone, essence, adhésifs, etc., détruisent le corps plus rapidement et plus fort que certains médicaments. Les adolescents toxicomanes connaissent rapidement un retard dans leur développement mental physique, des tissus et des organes sont endommagés, entraînant une invalidité.

Le traitement des effets de la toxicomanie est long et douloureux et il n’est pas toujours possible de rétablir pleinement la santé. De nombreux dommages au corps sont irréversibles. Par conséquent, avant de prendre une décision quant à l'utilisation d'un médicament, il convient de se demander quelle sera l'euphorie à court terme et l'évasion des difficultés de la vie.

Il n'y a pas de médicaments faciles, sans danger ou malsains. La soi-disant drogue «légère» ouvre la voie à une drogue plus «difficile». En règle générale, il s’agit d’héroïne.

Contrairement aux drogues «légales», les drogues «illégales» détruisent une personne plusieurs fois plus rapidement. Mais beaucoup moins de gens en meurent que des "légaux".

En règle générale, les toxicomanes vivent rarement jusqu'à 30 ans. Tout médicament est un poison qui détruit la santé humaine et conduit à la mort.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie