Troubles de la personnalité (obsolètes. "Psychopathies") - il s’agit d’un type de personnalité ou de manifestations comportementales particulier, caractérisé par un écart important par rapport aux normes socioculturelles et présentant des caractéristiques inhérentes:

  • impact sur tous les domaines de la vie;
  • stabilité et invariance de leur manifestation dans le temps;
  • à la suite de leur influence, l'inadaptation sociale persistante se forme.

Le trouble de la personnalité anxieux (évitant) est un type de trouble de la personnalité caractérisé par un désir prononcé d'éviter les interactions sociales en raison de la peur d'expériences émotionnelles extrêmement pénibles associées au risque d'être rejeté (humilié) par d'autres personnes.

Symptômes de trouble de la personnalité anxiété

Une manifestation notable des symptômes du trouble commence vers la fin de l'enfance ou à l'adolescence. C'est à partir de cette période que l'utilisation de ce diagnostic est valide. Pour un âge plus précoce, le terme «accentuation de caractère» est utilisé.

Les personnes ayant un trouble de la personnalité anxieux (évitant) sont trop sensibles aux évaluations négatives et aux critiques des autres. Ils croient fermement que leur identité est peu attrayante et ils sont eux-mêmes imparfaits. En conséquence, 2 modèles comportementaux caractéristiques sont formés:

Premier modèle de comportement

Le désir d'une maîtrise de soi complète et rigide en combinaison avec le suivi constant des réponses des personnes autour d'eux à leurs actions.

Une personne souffrant de trouble anxieux veut communiquer mais considère sa personnalité peu attrayante. Elle passe donc toute son attention à essayer de se créer une image d'elle-même, agréable ou du moins acceptable aux yeux des autres. Parallèlement à cela, il essaie constamment de «compter» la réponse à cette image afin de comprendre s'il a réussi à atteindre l'objectif. Ce processus nécessite des coûts d'énergie mentale énormes, car il devient très difficile pour lui de réagir directement à ce qui se passe, de participer activement à une interaction sociale. Le résultat est un deuxième modèle de comportement caractéristique.

Deuxième modèle de comportement

Rigidité, timidité excessive, isolement pendant la communication.

Une telle personne peut être lente à répondre aux questions, à mal comprendre l'essence de ce qui a été dit et à mal interpréter ce qui se passe. En effet, il semble exister une impression de capacité réduite de communication, perçue comme renforçant les notions de soi en tant que personnalité inférieure peu attrayante, fermant ainsi le cercle de la perception de soi négative.

À la suite de ce "cercle vicieux" de conclusions déformées, il y a une volonté de se protéger de la situation traumatique. Ainsi, la tendance caractéristique de ce trouble est d’éviter les contacts sociaux tout en les cachant. Les personnes atteintes de troubles évitants disent souvent qu'elles se sentent exclues de la société. Ce sont des individualistes et des «solitaires».

Critères de diagnostic

La première condition préalable au diagnostic est l’âge. Vous devez avoir des critères de diagnostic communs pour le trouble de la personnalité. Et enfin, la présence de trois symptômes spécifiques ou plus du trouble de la personnalité anxieux:

  • sentiment général persistant de tension, d'anxiété, de mauvais sentiments;
  • la confiance dans leur inadéquation sociale, le manque d'attrait de leur personnalité; dépréciation de l'estime de soi par rapport à d'autres personnes;
  • hypersensibilité à la critique, peur de ne pas être accepté dans des situations d'interaction sociale;
  • réticence à nouer des relations sans garantie de plaire;
  • mode de vie limité en raison du besoin de sécurité physique;
  • Éviter les types d'activités sociales ou professionnelles associées à des contacts interpersonnels significatifs en raison de la peur des critiques, de la désapprobation ou du rejet.

Raisons

Il n’existe pas d’opinion unique sur les causes de ce trouble. On pense que la formation de troubles de la personnalité anxieux (évitant) est influencée par des facteurs génétiques, psychologiques et sociaux. Les caractéristiques du tempérament, ayant une base héréditaire, ainsi que l’accentuation du caractère, sont sans aucun doute un facteur prédisposant.

La situation de stress chronique dans l'enfance sous forme de critique constante et de rejet par les parents peut devenir ce trouble de la personnalité en tant que méthode de protection psychologique contre les situations de rejet émotionnellement douloureuses.

Traitement

Dans le traitement du trouble de la personnalité anxieux, la psychothérapie est à la pointe. Le traitement médicamenteux est facultatif, n’est pas utilisé dans tous les cas et uniquement pour des raisons particulières.

Très efficaces, la psychothérapie cognitive et comportementale, ainsi que leur combinaison, donnent des résultats rapides et significatifs. Au cours de la psychothérapie individuelle, le psychothérapeute identifie des attitudes mésadaptées et des stéréotypes comportementaux; Cela aide à créer de nouveaux modes de pensée et de comportement plus adaptatifs et, sur cette base, à acquérir les compétences sociales souhaitées.

Dans les phases ultérieures, il est efficace de relier la psychothérapie de groupe pour former et consolider de nouvelles compétences en communication.

L'un des indicateurs de la réussite de la psychothérapie est la transformation de la pensée du patient avec le remplacement de ses idées négatives exagérées sur lui-même par des idées plus positives.

Des psychothérapeutes expérimentés travaillant dans le domaine des méthodes de santé mentale efficaces pour les troubles de la personnalité anxieux travaillent au Centre de santé mentale de l’Alliance. Après plusieurs séances de thérapie, les patients remarquent une amélioration significative de leurs compétences en interaction sociale, une augmentation de leur estime de soi et de leur qualité de vie.

Les personnes atteintes de trouble anxieux de la personnalité derrière l’évasion externe de la communication cachent un fort désir de relations et de contacts sociaux confortables et sécuritaires. La lutte constante entre le désir d'intimité et la peur du rejet mène à l'isolement, à l'appauvrissement de l'expérience de la vie et à l'inadaptation sociale. Grâce aux méthodes modernes de psychothérapie, ces problèmes sont résolus le plus rapidement possible et une base est créée pour une croissance personnelle et un développement social plus poussés.

Caractéristiques du trouble de la personnalité anxieux

Dans la société moderne, le problème est double. Certaines personnes exagèrent l'importance de problèmes de santé individuels qui n'entraînent pas de conséquences négatives pour l'individu. D'autres n'attachent pas d'importance aux maladies qui entraînent des conséquences dangereuses pour une personne et incluent le trouble de la personnalité anxieux. Diagnostiquer des symptômes évidents n'est pas difficile. Mais connaître toutes les sources de cette maladie est assez difficile et nécessaire pour un traitement réussi. La force n'est qu'un spécialiste, dont l'appel ne doit pas être négligé.

Concept de trouble de la personnalité anxiété

Tout trouble mental est un ensemble de certaines émotions qui affectent négativement une personne. Le trouble de la personnalité anxieux amène l'individu à chercher à éviter tout contact avec la société. Une telle personne est très fermée, ne communique pas avec presque personne, mais avec un cercle restreint de personnes qui sont sûres de l'accepter pour ce qu'il est.

La raison de son aliénation réside dans son insécurité: il est plus facile de prendre sa retraite que de montrer ses vrais sentiments. Une telle personne craint de se moquer de lui, de se moquer de lui, de le réprimander. Ces personnes sont convaincues qu'elles n'intéressent personne en tant qu'individus.

Le phénomène décrit ci-dessus, reconnu comme pathologie, fait référence à la psychopathie, isolée dans un trouble distinct en 1980. Le scientifique bien connu Ganushkin a été impliqué dans ses recherches. Il l'a appelé le type de flux psychasthénie, qui se traduit du grec par "faiblesse de l'âme". Le principal symptôme de la pathologie est l’anxiété, qui se manifeste même dans la solitude.

L'inquiétude est propre à absolument tout le monde à certaines périodes en raison de l'influence de facteurs spécifiques. Mais l'anxiété constante est une déviation de la norme. Il n’ya peut-être aucune raison de s’alarmer, mais la personne est toujours inquiète. Cela donne une impulsion au début des changements dans la psyché.

De plus, ce trouble est appelé évasion, car il est caractérisé par la déviation de l'individu par rapport aux contacts sociaux. Ne peut certainement pas distinguer un groupe de personnes sujettes au trouble anxieux. Il peut survenir dans la petite enfance et atteindre son apogée à l'adolescence, lorsqu'il existe de nombreux facteurs provoquants.

Souvent à l'âge adulte, ces personnes deviennent excessivement méfiantes, méfiantes, fières, méprisant tout le monde. Certains chercheurs affirment que les personnes maigres et asthéniques souffrent de cette pathologie et peuvent avoir mal à la tête.

Causes de la maladie

Tout commence dès l'enfance, il faut donc chercher les sources. Les principales raisons sont:

  • hérédité - les membres d'une famille souffrent d'une pathologie génétiquement déterminée;
  • la présence de maladies chroniques graves (tumeurs cardiovasculaires, bronchiques, cérébrales), ainsi que mentales, aggravant la situation;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • pression constante de parents autoritaires;
  • le rejet par les proches, le manque de communication des deux côtés - l'enfant veut recevoir l'amour des parents, mais a peur des jugements de valeur de ses parents;
  • cercle étroit de communication;
  • critique constante, insultes;
  • la dévaluation de l'individu, les résultats de son travail;
  • dépendance totale à l'égard des parents à leur initiative;
  • utilisation à long terme de médicaments spécifiques.

Les experts parlent de 2 grands groupes de causes - biologiques et psychologiques. Les facteurs biologiques sont basés sur des déviations du fonctionnement des systèmes du corps causées par une augmentation de la concentration de certaines substances dans l'atmosphère, en particulier le dioxyde de carbone. Les causes psychologiques sont associées à la suppression des besoins interdits. Le trouble anxieux se présente comme une sorte de réflexe conditionné.

Symptômes de troubles

Cette pathologie est reflétée dans la 10ème révision de la Classification internationale des maladies. Plusieurs critères de trouble de la personnalité sont formulés:

  • absence de comportement uniforme dans différents domaines de la vie;
  • les écarts par rapport aux normes comportementales généralement acceptées deviennent chroniques;
  • Les actions "anormales" ne permettent pas de s'adapter à la plupart des situations;
  • des symptômes similaires commencent à se manifester dès l'enfance et, avec la maturation, ils ne font que s'aggraver;
  • le désordre cause un stress constant, bien que cela ne soit peut-être pas immédiatement apparent;
  • La pathologie entraîne une détérioration significative de la situation dans la société, dans les activités professionnelles.

S'il y a au moins 3 critères, la pathologie est classée parmi les sous-types de troubles anxieux. Mais il est nécessaire d’exclure complètement la présence de maladies physiologiques, psychologiques et psychiatriques.

Les symptômes de cette maladie sont divisés en émotionnel et physique.

Les symptômes émotionnels, dont la plupart sont:

  • timidité excessive, manifeste dans toutes les sphères de la vie - dans la famille, dans l'amitié, dans les établissements d'enseignement, dans les lieux publics;
  • refus conscient de participer à des événements publics;
  • manque d'amis, passe-temps préférable à la maison, lire des livres;
  • très douloureuse perception des paroles des gens qui l'entourent dans son adresse;
  • une forte exagération d'événements négatifs autour de;
  • un cercle étroit de communication constitué de personnes exprimant l'acceptation totale d'un sujet souffrant d'un trouble similaire;
  • la sélection du travail en tant qu'activité professionnelle nécessitant un effort minimal et impliquant une absence presque complète de contacts avec des collègues;
  • difficultés à trouver un conjoint, ces personnes risquent fort de rester seules à la vie;
  • confusion lors de l'entrée dans des situations non standard;
  • anxiété constante;
  • méfiance de tous;
  • forte autocritique, non-acceptation de soi;
  • prédisposition à divers types de dépendances;
  • intuition non développée, manque d’approche créative des affaires;
  • mauvaise mémoire visuelle, incapacité à se concentrer sur une chose.
  • troubles du sommeil;
  • fatigue chronique sans raison apparente, fatigue excessive;
  • maux de tête, vertiges;
  • douleurs cardiaques, palpitations;
  • difficulté à respirer, essoufflement;
  • tremblement de tout le corps;
  • transpiration accrue;
  • douleur abdominale;
  • spasmes musculaires.

Dans le cas spécifique, un spécialiste devrait évaluer les symptômes, car chaque personne a tout individuellement.

Dans le monde actuel, les troubles anxieux sont très fréquents. Ils sont diagnostiqués chez environ 3% de la population.

La pathologie peut changer de cap ou disparaître si une personne proche apparaît à côté d'un tel individu, qui l'acceptera et le soutiendra pleinement, l'aidera à surmonter son problème. Sinon, même s'il n'est pas traité, le trouble anxieux se transforme en un état dépressif permanent auquel personne et rien ne peut soustraire un sujet.

Types de trouble de la personnalité anxieux

Cet état est multiforme, les formes de sa manifestation sont différentes. Il existe plusieurs types de troubles de la personnalité anxieux:

  • général (généralisé);
  • organique;
  • phobique;
  • mixte
  • dépressif;
  • panique

Les classifications peuvent varier, des sous-espèces sont ajoutées.

Trouble général (généralisé)

Cette forme est aussi appelée névrose d’anxiété. La principale caractéristique est la présence d'une anxiété constante et inconditionnelle, très difficile à contrôler.

Elle se manifeste comme les conséquences négatives de situations alarmantes qui ne se sont pas encore produites. L'individu vit leurs attentes, il est programmé à négatif. La généralisation consiste en 3 types de symptômes:

  • préoccupation sans cause:
  • tension de toutes les parties du corps, manque de relaxation;
  • travail accru de certains systèmes corporels - excréteurs, cardiovasculaires, respiratoires.

Un trouble commun est diagnostiqué si les signes ci-dessus sont observés pendant au moins six mois. En outre, l’insomnie, la fatigue constante s’associent à d’autres troubles du système nerveux. Une personne réagit douloureusement aux bruits, elle est constamment de mauvaise humeur.

Trouble organique

La violation est souvent causée par des lésions d'organes et de systèmes organiques exacerbées par la présence de circonstances extérieures traumatiques. Parmi ces maladies:

  • cardiovasculaire;
  • perturbation endocrinienne;
  • formation du cerveau, blessures à la tête;
  • l'hypoglycémie;
  • manque ou excès de contenu dans le corps de certaines substances.

Le trouble d’anxiété organique est basé sur l’échec de l’interaction des systèmes nerveux sympathique et parasympathique: une personne ne peut pas empêcher la stimulation excessive résultant d’une poussée d’adrénaline brutale. Par conséquent, le désordre organique est très difficile à combattre.

Trouble phobique

La forme est due à divers types de phobies. En fonction de la peur, une séparation en fonction des types de troubles est effectuée. Trouble phobique apparaît après des situations traumatiques, ils peuvent être:

  • momentané mais fort - décès d'êtres chers, trahison du conjoint, accident, maladie grave, licenciement;
  • répété plusieurs fois - intimidation, ridicule, manque constant de sommeil, surmenage et malnutrition.

Parmi les phobies les plus célèbres - la peur des espaces clos (claustrophobie), des espaces ouverts (agaraphobie), des hauteurs, des discours en public, des araignées (arachnophobie), des serpents. Lorsque les sources apparaissent, la gâchette est déclenchée, provoquant le désordre.

L'une des phobies les plus populaires est la phobie sociale, directement liée au trouble de la personnalité anxieux.

Les troubles phobiques sont exacerbés par la présence d'une ou de plusieurs maladies chroniques, d'intoxications diverses, de maladies des glandes endocrines.

Trouble mixte

Il est conseillé de parler d'un trouble mixte en présence d'anxiété et de symptômes de dépression, mais aucun d'entre eux n'est prédominant. Le diagnostic ne peut être posé que par un médecin, mais une grande partie de ceux qui ne demandent pas d’assistance médicale.

Les symptômes évidents d'un trouble mixte sont les suivants:

  • humeur changeante;
  • doute de soi;
  • irritabilité;
  • l'apparition de larmes sans raison;
  • estime de soi réduite.

Trouble dépressif

Son nom parle de son symptôme évident - la dépression.

Environ 1/5 de la population court un risque élevé de développer un trouble dépressif tout au long de sa vie. Il se produit en réaction à une situation stressante qui dure très longtemps. En conséquence, l’état de l’individu se dégrade et sa personnalité s’effondre. Il y a une réaction douloureuse aux événements ou une totale indifférence à tout.

L'état d'une personne peut changer radicalement de l'excitation et de l'anxiété à l'apathie complète. L'inquiétude qui se produit dans ce cas est souvent sans fondement. L'individu ne voit pas les vraies raisons, mais se décide.

Trouble panique

Cette forme est étroitement adjacente au phobique. Il s'agit de la dépendance de l'individu à l'égard des attaques de panique - attaques de peur soudaine. Souvent, ils sont accompagnés de la peur de la mort. Les signes physiques sont évidents - palpitations, tremblements, essoufflement, transpiration excessive. Le trouble panique provoque des maux, des événements extérieurs jusqu’au changement de temps.

Diagnostic des troubles mentaux

Un diagnostic précis n'est possible qu'après un examen approfondi par un médecin spécialiste, psychothérapeute ou psychiatre. Ils interrogent le patient pour tenter de déterminer la cause profonde du problème et utilisent une technique de test parmi laquelle l’échelle de l’anxiété prévaut.

S'il y a anxiété, tension, réticence à communiquer, peur de la critique, le diagnostic est posé sans aucun doute. Il est nécessaire d'exclure la présence de maladies somatiques. Cette pathologie peut se produire en même temps que d'autres maladies - schizophrénie, psychopathie hystérique, états limites de l'individu.

Traitement de l'anxiété trouble de la personnalité

Le traitement de cette pathologie peut être un processus long et difficile. Tout dépend de l'état de santé du patient, de son désir, du degré de perturbation du corps. Pour une récupération plus rapide, il est important de commencer à traiter la personne immédiatement après la détection des symptômes correspondants. Souvent utilisé techniques mixtes - traitement de la toxicomanie avec psychothérapie. Le traitement est ambulatoire.

Psychothérapie

Dans la plupart des cas, une psychothérapie cognitivo-comportementale appliquée. Son essence: le patient doit jeter un regard neuf sur lui-même, sur les autres, pour réévaluer ses valeurs.

Le spécialiste doit essayer d’orienter la pensée du patient dans la bonne direction, avant de découvrir les raisons de ses attentes non réalisées. Le patient doit apprendre à se comporter correctement dans la société, à interagir avec les autres, à nouer des relations et à réussir dans la vie.

Pour un traitement réussi entre le patient et le médecin, une relation de confiance est nécessaire, le patient doit se détendre complètement. Contribuez à ces exercices spéciaux qui peuvent être organisés en groupe.

Certains d’entre eux ont pour but d’élaborer leurs peurs, qui sont profondément ancrées dans le subconscient. Le médecin utilise souvent la psychanalyse pour clarifier la situation. Vous pouvez parler de la fin du cours lorsqu'une personne acquiert de nouvelles habitudes qui l'aident dans la vie.

Traitement de la toxicomanie

Les troubles anxieux peuvent être guéris avec des médicaments, mais ils doivent être utilisés sous surveillance médicale stricte. Dans la phase aiguë, les tranquillisants et les antidépresseurs sont prescrits, ce qui devrait soulager la tension, éliminer les signes de dépression.

Les médicaments les plus connus sont le nitrazépam, le bromazépam, le loprazolam, le flurazépam et le fénazépam. Les médicaments sédatifs entraînent la relaxation, normalisent le sommeil - «Novo-Passit», «Alprox», «Dimedrol», «Relium», «Radeorm». Les moyens du groupe des normotistes nivellent l’atmosphère. Les neuroleptiques sont extrêmement rarement utilisés lorsque le patient présente des états délirants.

Prévention des troubles anxieux

Comme vous le savez, de nombreux problèmes sont plus faciles à prévenir qu'à résoudre. Ceci est tout à fait approprié pour ce problème. Si vous suivez un certain nombre de règles simples, la probabilité d'éviter les troubles anxieux est élevée:

  • observer le régime quotidien - se coucher à l'heure, se reposer suffisamment;
  • connaître les techniques de relaxation, les utiliser pendant et après la journée de travail;
  • ne pas se concentrer sur une chose, être capable de changer d'attention;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes - fumer, boire de l'alcool;
  • inhiber l'imagination joué;
  • marcher dans l'air frais;
  • donner à manger au cerveau - lire des livres.

Conclusion

Se débarrasser du trouble de la personnalité anxieux n’est pas si difficile, mais il est encore plus facile de l’empêcher de se produire. Une personne est capable de contrôler sa psyché, et vous ne devriez pas avoir peur de l'interaction avec les autres, nous vivons dans une société, nous n'avons personne sans peuple.

Trouble de la personnalité anxieux

Si une personne ne vit pas comme elle est acceptée dans la société, au moins elle le considère comme étrange. Mais parfois, la personne elle-même se sent mal à l'aise. Ensuite, ils parlent de toutes sortes de troubles de la personnalité. L'un d'eux est inquiet, ou évite / évite. Quelles sont les caractéristiques inhérentes?

Quel est le trouble de la personnalité anxiété

Anxiété (éluder, éviter) le désordre - ensemble de caractéristiques permanentes de la personnalité associées à une sensibilité excessive aux opinions des autres, à un sentiment d'infériorité et à l'évitement de l'activité sociale. La pathologie a récemment été classée dans une catégorie distincte. à l'époque soviétique, ses symptômes étaient associés à la psychasthénie, maintenant appelée névrose.

Comme d’autres troubles de la personnalité, l’anxiété commence à se former à l’adolescence et se manifeste pour la première fois entre 18 et 24 ans. Souvent, les signes d’un problème sont associés à la séparation naturelle des jeunes de leurs parents et du cercle social des enfants. Souvent, les patients souffrant de trouble anxieux se considèrent eux-mêmes comme des individualistes enracinés qui n'ont pas besoin de la société. Ils suppriment le besoin de contacts sociaux, préférant rester seuls, mais ne prennent pas le risque d'être désapprouvés, ridiculisés, rejetés.

Trouble de la personnalité anxieux: symptômes

Tout trouble de la personnalité correspond à plusieurs caractéristiques. En particulier, il:

  • non causée par des dommages organiques au cerveau;
  • affecte toutes les sphères de la vie;
  • provoque l'inadaptation sociale;
  • de manière stable et presque invariablement préservée dans le temps.

Diagnostiquer le trouble d'anxiété avec un œil sur la CIM-10 et le DSM-5. Les principaux symptômes de la maladie:

  1. Pressentiments négatifs et tensions non fondées.
  2. Opinion sur vous-même en tant que personne insuffisamment attirante et développée.
  3. Confiance dans sa propre "non-socialité", inadéquation, incapacité à communiquer "correctement".
  4. Se sentir seul.
  5. Timidité grave, timidité, timidité.
  6. Autocritique hypertrophiée.
  7. Méfiance envers les gens.
  8. Maintien intentionnel de la distance émotionnelle entre amis.
  9. Hypersensibilité à la critique.
  10. Peur d'être rejeté par un individu ou un groupe social.
  11. Éviter de nouvelles connaissances et de nouveaux contacts s’il n’ya pas de confiance en leur succès (le patient veut toujours que tout le monde l’apprécie).
  12. Besoin excessif de sécurité physique, en raison duquel le mode de vie devient très limité.
  13. Evasion d'activités (sociales et professionnelles), si elle implique des contacts interpersonnels actifs.

Les personnes atteintes de troubles anxieux se considèrent en interne comme étant désagréables et de seconde classe. Il leur semble que ceux qui les entourent voient tous leurs échecs, leurs échecs, leur maladresse. Les patients construisent leur vie de manière à minimiser les risques: ils ne se rencontrent pas, ne changent pas d'emploi, n'acceptent pas de promotion, ne vont pas à des soirées, ne réagissent pas à la sympathie. Le «thème» principal du trouble est l’anxiété qui ne quitte pas une personne. Il a constamment peur de:

  • causer du mécontentement à quelqu'un;
  • recevoir un refus;
  • entendre une opinion désapprobatrice de vous-même;
  • être ridiculisé;
  • devenir l'objet d'une attention particulière.

Avec le trouble évitant, une personne veut communiquer et s’efforce de le faire en interne. Mais la crainte que sa personnalité soit dévaluée et rejetée ne permet pas au patient d’établir de nouveaux contacts.

Causes du trouble d'anxiété

Le trouble de la personnalité qui échappe au trouble de la personnalité est souvent (bien que pas toujours) accompagné d'anxiété sociale et de trouble d'anxiété généralisé. Les causes de la pathologie ne sont pas entièrement comprises. Il est généralement admis que le trouble évitant est causé par l’effet cumulatif de plusieurs facteurs:

  1. L'hérédité. Le tempérament est en grande partie associé à une prédisposition génétique. Et mélancolique avec leur peur innée, leur timidité, leur isolement - une "proie" facile pour le trouble de la personnalité.
  2. Expérience négative dans l'enfance. Un enfant qui a souvent été soumis à des critiques déraisonnables ou sévères subit un traumatisme psychologique. Pour protéger sa propre identité, il est obligé de construire autour de lui une coquille émotionnelle dense qui le protège des négatifs extérieurs. En même temps, même à l'âge adulte, une personne continue d'avoir peur de la condamnation et de la désapprobation.
  3. Relations malsaines avec les parents. Le trouble de la personnalité anxieux «prospère» dans les familles où les adultes rejettent les enfants avec émotion mais leur demandent un amour inconditionnel. Peu à peu, une personne craint les autres, même si elle souhaite toujours nouer des relations étroites avec elle.

La plupart du temps, éviter les troubles de la personnalité ne nuit à personne sauf au patient. Pour d'autres personnes, cette personne peut sembler polie, docile, agréable, courtoise - juste un peu froide et détachée. Le patient lui-même sera constamment confronté à un manque de communication, qu'il ne pourra jamais combler, car il le nie délibérément.

Comment traiter le trouble de la personnalité anxieux

Le pronostic pour le traitement du trouble de la personnalité évitante est favorable. Le traitement implique l’utilisation de thérapies cognitivo-comportementales et psychanalytiques. On aide le patient à se comprendre et à commencer à faire confiance aux autres. Pour cette pratique, sessions individuelles et en groupe.

La tâche de la thérapie est de faire en sorte que le patient arrête d'exagérer son attitude négative envers sa propre personnalité et commence à réagir de manière adéquate aux critiques. Au cours du traitement, une personne apprend à communiquer, à faire face à des situations difficiles, à résoudre des conflits. Il est important que le patient accepte le fait qu’il ne réussira pas toujours dans tous les cas - et c’est normal. Lorsque de nouvelles habitudes comportementales sont établies, le traitement est considéré comme complet.

Trouble de la personnalité anxieux - le problème est beaucoup plus commun qu'on ne le pense généralement. Mais cela ne peut être résolu que par la personne elle-même, lorsqu'elle acceptera la nécessité de rechercher une aide qualifiée.

Trouble de la personnalité anxieux

Le trouble de la personnalité anxieux est un trouble de la personnalité caractérisé par un sentiment d'infériorité, d'isolement social, une sensibilité accrue à l'évaluation par d'autres personnes, l'évitement de contacts sociaux par peur d'être rejeté, humilié ou ridiculisé. Se développe habituellement à l'adolescence. Manifesté sous de nombreuses formes avec des symptômes légèrement différents. Souvent associé à d'autres troubles du spectre de l'anxiété. Diagnostic basé sur l'entretien et les résultats de tests spéciaux. Traitement - psychothérapie, pharmacothérapie.

Trouble de la personnalité anxieux

Trouble de la personnalité anxieux (éviter ou éviter le trouble de la personnalité) - traits de personnalité persistants, qui se manifestent par un sentiment d'infériorité, une sensibilité accrue à la critique et l'évitement des contacts sociaux. Se développe à l'adolescence, persiste toute la vie. Aucune information de prévalence disponible. Le trouble de la personnalité anxieux a été relativement récemment classé dans une catégorie distincte, bien que des descriptions fragmentaires de cette pathologie figurent dans les descriptions des troubles mentaux, compilées au début du XXe siècle. Il y a une forte comorbidité avec la phobie sociale, d'autres troubles anxieux et phobiques. Le traitement du trouble de la personnalité anxieux est effectué par des spécialistes en psychiatrie, en psychologie clinique et en psychothérapie.

Causes du trouble de la personnalité anxieux

Les causes de ce trouble ne sont pas encore claires. Les experts dans le domaine de la santé mentale pensent que le trouble de la personnalité anxieux est une maladie multifactorielle résultant d'une prédisposition héréditaire, de traits de personnalité, d'un tempérament et d'un style d'éducation. Les chercheurs ont noté que les patients souffrant de trouble de la personnalité anxieux dès leur enfance ont de la difficulté à entrer dans des circonstances inhabituelles, souffrent d'une peur accrue, de timidité et d'isolement. Cependant, la timidité et la peur de l’enfant ne sont pas nécessairement un signe précurseur du développement du trouble de la personnalité anxieux. Les psychologues soulignent que la timidité avant les contacts sociaux est une étape normale du développement de la psyché. Elle survient chez de nombreux enfants et adolescents et disparaît souvent sans laisser de trace à mesure qu’ils grandissent.

Les experts soulignent également que de nombreux patients souffrant de troubles de la personnalité anxieux ont grandi dans des conditions de critique, de rejet et de rejet constants. En règle générale, l'expérience douloureuse des patients en raison du style d'éducation et des caractéristiques de l'atmosphère dans la famille parentale. L'un des traits distinctifs de l'éducation par le problème est une fusion plus difficile que d'habitude entre les parents et l'enfant. Un enfant qui est confondu avec un adulte majeur qui rejette se trouve dans une situation très difficile et souffre constamment d'une ambivalence prononcée des aspirations.

D'une part, il est constamment désireux de compenser le manque d'amour et d'intimité émotionnelle. D'autre part, il craint de rejeter son identité et ressent le besoin de rester à distance de ses parents. Un long séjour dans de telles conditions implique la formation d'une pensée et d'un comportement caractéristiques - un besoin important de relations intimes avec une distanciation externe et une peur constante de la condamnation.

Symptômes de trouble de la personnalité anxiété

Même dans l'enfance, les patients souffrant de ce trouble font preuve de peur et de timidité. Ils ont peur de rencontrer de nouvelles personnes, de répondre au tableau, d'être au centre de l'attention, de se trouver dans des situations inhabituelles, etc. Avec l'âge, ces caractéristiques deviennent plus prononcées. À l'adolescence et à l'adolescence, les patients présentant un trouble de la personnalité anxieux n'ont pas d'amis proches, ont peu de contacts avec leurs pairs et évitent diligemment de participer à des événements publics.

Ils préfèrent passer du temps seuls à regarder des films, à lire des livres et à rêver. L'ensemble du groupe de patients est composé de parents proches. Les patients présentant un trouble de la personnalité anxieux sont tenus à distance des autres, mais la préservation constante de la distance n’est pas due à l’absence de nécessité de contacts proches, mais à l’attente de critiques, de négligence et de rejet. Les patients sont extrêmement sensibles aux signaux négatifs, s’inquiètent des critiques mineures et interprètent parfois les mots neutres des autres comme un signe d’attitude négative.

Dans le même temps, les patients présentant un trouble de la personnalité anxieux ont un grand besoin de relations proches, mais ne peuvent y faire face que dans une atmosphère très prudente et douce, dans des conditions d'acceptation, d'approbation et d'encouragement inconditionnels. Le moindre écart par rapport à ce scénario est perçu par les patients comme une preuve de rejet péjoratif. La perception non critique des autres dans la vie réelle est très rare, de sorte que les patients présentant un trouble de la personnalité anxieux sont souvent laissés à eux-mêmes. S'ils parviennent encore à créer une famille, ils limitent leur cercle social à leur partenaire. Le soin ou le décès d'un partenaire provoque une solitude totale et provoque une décompensation.

Les problèmes d'établissement de contacts avec d'autres personnes sont exacerbés par la gêne et l'inexpérience sociale des patients souffrant d'un trouble de la personnalité anxieux. Le niveau élevé de stress interne ne permet pas aux patients de se détendre pendant les rapports sexuels. Ils perdent leur spontanéité, ils peuvent paraître étranges, maladroits, trop retirés et incompréhensibles, pour s'attirer les faveurs des autres ou les éviter avec défi. Parfois, cela provoque des réactions négatives de la société. Les patients lisent ces réactions et leur accordent, comme d’habitude, trop de valeur et encore plus de distance.

En règle générale, la carrière des patients présentant un trouble de la personnalité anxieux ne s'additionne pas en raison d'un comportement d'évitement prononcé. Ils ont du mal à établir des contacts professionnels, à parler en public, à diriger et à prendre des décisions responsables. Habituellement, ils choisissent une position discrète et discrète, restant «sur la touche». Difficile de changer d'emploi. Il est difficile de converger avec le personnel. Les tensions et les conflits au sein de l'équipe peuvent provoquer une décompensation.

En raison de la tension et de l’espoir de rejeter des patients souffrant d’un trouble de la personnalité anxieux, il est difficile de faire confiance à un psychologue ou à un psychothérapeute. En parlant de leurs problèmes, ils s'inquiètent constamment de savoir s'ils aiment le spécialiste, s'il approuve leur comportement. S'il semble aux patients que le psychologue ne les approuve pas et ne les accepte pas suffisamment, ils ferment et peuvent interrompre le traitement. Lors des consultations, les patients parlent le plus souvent non pas de leur désir d’adoption, mais de la peur des commérages, du ridicule et des commérages. Le trouble de la personnalité anxieux est souvent associé à la phobie sociale, à d’autres troubles phobiques et anxieux. Certains patients essaient de réduire leur stress émotionnel en prenant de l'alcool, ce qui peut entraîner le développement de l'alcoolisme.

Diagnostic du trouble de la personnalité anxieux

Le diagnostic est établi sur la base d'une conversation avec le patient et des résultats des tests psychologiques. En tant que critères diagnostiques du trouble de la personnalité anxieux, les experts considèrent un sentiment persistant de tension; confiance dans leur embarras social et leur manque de valeur par rapport aux autres personnes; souci excessif de rejet ou de critique; refus de nouer une relation sans suffisamment de confiance dans la sympathie et l'acceptation d'un partenaire; restrictions dans les activités professionnelles et la vie sociale en raison de la volonté de minimiser les contacts actifs avec d'autres personnes par peur du rejet, de la critique et de la désapprobation. Pour poser un diagnostic, il vous faut au moins quatre critères de cette liste.

Le trouble de la personnalité anxieux se distingue de la phobie sociale, de la psychopathie schizoïde, du trouble de la personnalité dépendante, de la psychopathie hystérique et du trouble de la personnalité limite. Lorsque la phobie sociale est observée, la peur de certaines situations sociales et non la peur du rejet par d'autres personnes. Dans le trouble de la personnalité schizoïde, le patient a tendance à être seul, craignant de se rapprocher des autres et de perdre sa personnalité lors de la fusion. Avec le trouble de la personnalité dépendante, la peur de la séparation prévaut et non la peur de la critique. Dans les troubles hystériques et borderline, on constate des tendances évidentes de manipulation, les patients réagissent violemment au rejet et ne s'en vont pas d'eux-mêmes.

Traitement de l'anxiété trouble de la personnalité

Le traitement est généralement effectué en ambulatoire, en utilisant un programme spécialement développé qui inclut des éléments de thérapie cognitivo-comportementale et de thérapie psychanalytique. En utilisant des techniques psychanalytiques, un psychologue aide un patient atteint de trouble de la personnalité anxieux à prendre conscience de la présence et des causes de conflits internes, à se faire une nouvelle idée de sa propre biographie. À l'aide de techniques cognitivo-comportementales, le patient, avec l'aide d'un spécialiste, révèle des distorsions d'attentes, forme des schémas de pensée et d'interprétation plus adaptatifs de ce qui se passe, apprend à communiquer librement avec d'autres personnes.

Le traitement individuel du trouble de la personnalité anxieux est généralement associé à des exercices en groupe. La participation au travail de groupe donne au patient une occasion d’améliorer ses compétences en communication et d’apprendre à communiquer avec plus de confiance avec les autres dans une atmosphère plus proche de la réalité mais plus prudente du groupe psychothérapeutique. Au stade final de la thérapie, un patient souffrant d'un trouble de la personnalité anxieux apprend à utiliser les compétences acquises dans la vie ordinaire. Le psychologue le soutient en cas d'échec, concentre son attention sur les succès, aide à comprendre les situations difficiles, etc.

La thérapie est terminée lorsqu'un nouveau comportement devient une habitude stable. Le pronostic pour le trouble anxieux est favorable. Ce trouble peut être mieux corrigé que d'autres psychopathies. La plupart des patients augmentent considérablement leur niveau de confiance en eux, apprennent avec succès de nouveaux moyens de communication et les appliquent ensuite dans la vie réelle. Le pronostic s'aggrave si les patients présentant un trouble de la personnalité anxieux souffrent de troubles mentaux comorbides, en particulier sévères et à long terme.

Trouble de la personnalité anxieux: symptômes et méthodes de traitement

Le trouble anxieux est un problème courant chez les adolescents. Cela s'exprime en évitant les contacts sociaux dus aux peurs, à la sensibilité à la critique et au sentiment d'infériorité. La symptomatologie peut varier selon les cas et est associée à un certain nombre d'autres troubles. Il est important de faire la distinction entre le trouble de la personnalité anxieux et l’anxiété ordinaire. La maladie, contrairement à l'excitation temporaire, rend difficile la vie en société.

La maladie comprend un large éventail de symptômes. L'émotion prédominante est la peur. L'anxiété peut être de nature organique et psychosociale. Selon les statistiques, la maladie est plus souvent diagnostiquée chez les femmes. Les symptômes commencent à se développer à l'adolescence ou au début de l'âge adulte. L'âge critique de l'exacerbation est de 30 à 40 ans.

Parmi la vaste gamme de symptômes de trouble anxieux sont communs:

  • Excessive sensible à la critique.
  • Non acceptation de son identité.
  • Blâme et intolérance envers leurs propres faiblesses.
  • Faible estime de soi.
  • Éviter les contacts physiques et les relations intimes.
  • Méfiance envers les autres.
  • Fermeture.
  • Se sentir seul.
  • Timidité et modestie sous forme extrême.

La maladie est divisée en types qui diffèrent par les symptômes et la cause d'origine.

La variété des symptômes complique la recherche statistique. On sait que 2,4% de la population est confrontée à ce trouble.

La psychiatrie identifie 4 types de troubles de la situation et de troubles de la personnalité anxieux. Ce dernier est considéré comme une manifestation des caractéristiques personnelles constantes de l'individu. Chacun d'entre eux nécessite une considération distincte:

Le trouble de la personnalité anxieux doit être distingué parmi d'autres conditions. La nature de ces personnes leur évite toutes sortes d'interactions avec leur entourage. Ils évaluent soigneusement chaque regard ou mot jeté dans leur direction. Surtout réagir vivement au ridicule. La plupart du temps, la réaction à un tel stress se traduit par des larmes, une rougeur du visage et des oreilles. L'isolement des contacts sociaux n'indique pas le refus de telles personnes de se faire des amis. Ils ont tendance à rêver et ont un besoin urgent de reconnaître leurs proches, mais la peur les empêche de mener une vie normale.

Un trouble mixte anxiété-dépression est diagnostiqué si, dans le contexte de l'anxiété, une dépression progressive est observée.

Le patient a:

  • Activité mentale réduite.
  • Tomber l'estime de soi.
  • Perte d'intérêt dans les loisirs précédents.
  • Altération de l'humeur.
  • Inhibition des réactions.
  • Perturbation du sommeil
  • Pleurs et irritabilité.
  • Difficulté à se concentrer.
  • Stress physique et mental.

Ces symptômes peuvent indiquer la présence du trouble uniquement s’ils n’ont été précédés d’aucun choc psycho-émotionnel ou de stress. Il est diagnostiqué si 4 à 5 des symptômes de la liste persistent pendant au moins un mois et ne résultent pas de la prise de drogues.

Les causes des troubles neuro-anxieux ne sont pas connues avec certitude. Il existe deux théories: psychologique et biologique. L'État ne dépend pas de l'absence de propriétés de caractère, du sous-développement d'une personne ou d'une éducation médiocre. Ceci est une combinaison de plusieurs facteurs qui provoquent un désordre.

Les troubles de la personnalité liés à l’anxiété provoquent dans leur grande majorité plusieurs facteurs: génétique, social et psychologique. Dans le passé de tels patients, il existe une longue expérience de critiques et de rejet de la part d’autres personnes, de parents ou de membres de la famille.

Pour diagnostiquer la maladie, une longue conversation avec un psychologue est organisée et le patient se voit proposer de subir un test psychologique. Sur la base des résultats obtenus, la psychothérapie est sélectionnée. En tant que critères de diagnostic du trouble anxieux, les spécialistes considèrent:

  • Pas de désir d'entrer dans une relation sans une confiance totale dans la sympathie du partenaire.
  • Confiance dans leur propre maladresse sociale.
  • Restrictions dans les activités professionnelles dues à la peur de ne pas être accepté en équipe.
  • Sentiment constant de tension.
  • Phobie sociale Il y a une peur de certaines situations, pas de la société dans son ensemble.
  • Psychopathie schizoïde. On craint de perdre sa propre identité en cours de fusion avec un partenaire.
  • Psychopathie hystérique et trouble borderline. Il y a une tendance au comportement manipulateur. Le patient réagit trop violemment au rejet.
  • Trouble dépendant. P résorbe la peur de perdre un partenaire, il domine la peur de la critique.

Avant de poser un diagnostic, un spécialiste procède à un examen complet. Cela élimine la présence de maladies somatiques et physiologiques.

Il est dangereux de traiter seul les troubles anxieux. Un diagnostic incorrect aggravera l'état du patient.

Le traitement est choisi en fonction du diagnostic établi, mais est souvent complexe. La combinaison de plusieurs techniques vous permet d’éliminer rapidement les manifestations gênantes. Parmi les médicaments utilisés figurent les antidépresseurs et les sédatifs. Le programme comprend la thérapie cognitivo-comportementale et la psychanalyse.

Pendant le conseil, l’opinion du patient sur son état est soigneusement examinée. Les patients atteints de trouble anxieux reçoivent non seulement une occasion de s'exprimer, mais également un guide détaillé pour comprendre les origines du problème. La thérapie aide à former de nouveaux schémas de pensée et apprend à communiquer avec les autres.

La thérapie individuelle est toujours combinée avec des cours en groupe. Cela aide l'individu dans des conditions prudentes à apprendre à reprendre contact avec les autres. Le patient a la possibilité d'améliorer ses compétences en communication et de prendre confiance en lui. La dernière étape du traitement consiste à utiliser les compétences acquises dans la vie quotidienne. Dans le processus d'adaptation, le psychologue continue à fournir un soutien moral au patient et mène des consultations. En cas d'échec, il aide à se concentrer sur les aspects positifs, les progrès et à résoudre les situations difficiles.

Le traitement est terminé lorsque de nouvelles attitudes deviennent une habitude et que leur utilisation cesse de causer des difficultés. Les troubles anxieux sont plus faciles à corriger que les autres psychopathies. Par conséquent, un traitement dans une clinique spécialisée donne toujours un résultat positif.

Le stress est l’un des facteurs qui influencent l’apparition de troubles anxieux. Un choc nerveux peut ébranler considérablement la psyché. Pour éviter cela, vous devez apprendre à vous détendre correctement. Une approche intégrée et des cours réguliers sont nécessaires.

Pour apprendre à gérer le stress, vous devez choisir un moyen. Cela peut être du yoga, des pratiques spirituelles, des massages, de la méditation, de la peinture ou du chant. Indépendamment des compétences, chaque personne a un métier qui procure du plaisir.

Il est important de rappeler que pour obtenir le résultat souhaité, les techniques de relaxation doivent faire partie de la vie quotidienne et ne pas être pratiquées à l'occasion.

Parmi les techniques de relaxation les plus populaires, il y a:

  • Le développement de la motricité fine. Au bout des doigts contient un grand nombre de terminaisons nerveuses. Leur stimulation active la saturation des cellules cérébrales et soulage le stress. Le moyen le plus simple de stimuler les terminaisons nerveuses consiste à caresser le pelage d'un animal de compagnie. La créature préférée provoque des émotions positives et 15 à 20 minutes de caresses sur la laine donnent un effet de relaxation. S'il n'y a pas d'animaux de compagnie moelleux dans la maison, vous pouvez utiliser un manteau de fourrure ou un morceau de fourrure comme objet pour caresser. De même, l’effet de tisser des figures à partir de perles et de trier des chapelets.
  • Dessin Même s'il n'y a pas de talent artistique, dessiner peut apporter une énorme satisfaction. Parmi les pratiques méditatives, Dudling se distingue et, en se développant sur la base, la direction des colorants anti-stress. Vous pouvez les dessiner vous-même ou utiliser des options toutes faites.
  • Détente naturelle. L’unité avec la nature est une façon naturelle de gérer le stress. Dans la pratique quotidienne, vous pouvez vous promener dans le parc tous les jours et une fois par semaine, vous pourrez vous rendre dans la forêt. Il faut accorder une importance particulière aux promenades près des plans d’eau. L'eau a un effet calmant sur la psyché. Cette caractéristique est préservée dans le cerveau humain au cours du processus d'évolution. C'est pourquoi les gens ont souvent une passion inconsciente pour les objets brillants. S'il n'y a aucune possibilité d'entrer dans la nature, la meilleure option est d'utiliser la salle de bain pour se détendre. L'observation régulière du courant d'eau soulage le psychisme et élimine les pensées perturbantes.

À des fins prophylactiques, il est recommandé d’exclure du régime alimentaire:

  • du chocolat;
  • l'énergie;
  • café
  • le thé;
  • boissons gazeuses / boissons avec des couleurs artificielles.

Si le thérapeute recommande de suivre un traitement pour n'importe quelle maladie, il doit être averti de la présence d'un trouble anxieux. L'utilisation de certains médicaments peut augmenter les symptômes d'anxiété.

Trouble de la personnalité anxieux

Ma dernière traduction d'un article sur la psychiatrie m'a incité à traduire un autre article sur le trouble de la personnalité anxieux. Il y a tellement de choses intéressantes dans la langue anglaise Wikipedia qui ne sont pas en russe - il est dommage que la barrière de la langue soit toujours importante pour moi et pour comprendre quelque chose, vous devez lire et traduire. J'espère que mes traductions ne seront pas intéressantes pour moi tout seul. ^^

Trouble de la personnalité anxieux (évitant) (trouble personnel évitant (anxiété)) - trouble de la personnalité imputable au groupe C du Manuel sur le diagnostic et les statistiques des troubles mentaux (DSM), relatif aux personnes dont le comportement est dominé par des caractéristiques telles que l'isolement social, le sentiment d'infériorité, sensibilité excessive aux évaluations négatives des autres et évitement des interactions sociales. Les personnes atteintes de ce trouble ressentent constamment de l'anxiété, de l'anxiété, se sentent seules, inutiles et isolées des autres.

Ils se considèrent socialement incompétents et peu attrayants sur le plan social, et évitent les interactions sociales par crainte d'être ridiculisés, humiliés, rejetés ou tout simplement de ne pas être acceptés. Le trouble de la personnalité anxieux est généralement observé avec l'âge adulte et est associé au rejet émotionnel d'une personne dans son enfance (dans une famille ou un groupe de pairs, peu importe où, mais ces deux facteurs peuvent augmenter le risque de développer ce trouble).

Il existe des désaccords quant à savoir si le trouble de la personnalité anxieux doit être considéré ou non comme un type de phobie sociale. Il existe également une opinion selon laquelle ces deux troubles ne sont que deux types identiques, et le TRL en est une forme plus grave. La LRT et la phobie sociale ont des critères de diagnostic, des conditions d’occurrence, un déroulement et des méthodes de traitement similaires. En outre, pour les personnes atteintes de ce type de troubles, les mêmes traits de caractère sont caractéristiques - tels que, par exemple, la timidité.

Symptômes et signes
Les troubles de la personnalité anxieux sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes. Les personnes atteintes de ce trouble choisissent généralement un lieu de travail isolé où elles ne doivent souvent pas interagir avec d'autres personnes. La raison en est la peur d’être sous les projecteurs. Ces personnes aiment rêver de relations chaleureuses et idéalisées, d'acceptation, car elles désirent vivement être attachées à la société. Mais souvent, ils se considèrent indignes de la relation dont ils rêvent et ont donc honte de toute tentative d'établir une telle relation.

En outre, les personnes atteintes de trouble de la personnalité anxieux sont très préoccupées par leurs ratés dans la relation (ou plutôt par ce qu’elles appellent des ratés, environ Ed.) Et ne communiquent avec les autres que s’ils sont certains de ne pas être rejetés. La perte de contact et le rejet sont si douloureux pour eux que les personnes atteintes de LRT préfèrent la solitude que de prendre des risques et d'essayer de communiquer avec l'environnement. Ils se traitent souvent avec mépris, manifestent une incapacité persistante à voir en eux-mêmes les qualités considérées comme positives dans la société.

Voici une liste complète des symptômes du trouble de la personnalité anxieux:


  • sensibilité accrue au rejet et à la critique;
  • le choix de l'isolement social au lieu de la communication;
  • timidité extrême et anxiété dans les situations sociales, si une personne a un fort désir de relations proches;
  • éviter le contact physique en raison de son association avec quelque chose de désagréable, douloureux;
  • sentiment d'inadéquation;
  • extrêmement faible estime de soi et estime de soi;
  • aversion pour vous-même;
  • la suspicion des autres;
  • distanciation émotionnelle des relations intimes;
  • augmentation de la maîtrise de soi;
  • autocritique sur leurs propres lacunes dans la communication avec les autres;
  • problèmes dans les activités professionnelles;
  • un sentiment de solitude et d’inutilité, même lorsque les autres sont des personnes très importantes dans leurs relations avec cette personne;
  • sentiment d'humiliation par rapport au reste;
  • dans les cas particulièrement graves - agoraphobie;
  • fantasmes, comme une forme d'évasion, pour éviter des expériences douloureuses

Raisons

Les causes du trouble d'anxiété ne sont pas complètement comprises. Peut-être sont-ils une combinaison de facteurs sociaux, génétiques et psychologiques. Ainsi, parfois, la cause du trouble, par exemple, réside dans le tempérament d’une personne - un facteur génétique. De nombreux troubles anxieux chez les enfants et les adolescents sont causés par le tempérament, qui repose sur un comportement sobre (timidité, peur et évitement du nouveau). Tout cela constitue une prédisposition génétique héréditaire au développement du trouble de la personnalité anxieux.

Le psychologue américain Theodore Millon a noté par lui-même que de nombreux patients présentant un trouble de la personnalité anxieux présentaient une image différente des symptômes, ce qui les avait amenés à conclure que ce trouble présentait, en plus des caractéristiques communes, plusieurs variétés. Il les appelait des sous-types. Habituellement, l'un des quatre sous-types différents domine le trouble:


  • Phobique (phobique) (avec éléments de dépendance) - lorsque tous les sentiments anxieux du patient sont déplacés par lui vers quelque chose de matériel qu'il commence à éviter. La cause de la peur et de l’anxiété devient une sorte d’objet (ou de situation) horrible et dégoûtant qui les symbolise.
  • Conflict (avec des éléments de négativisme) - le patient a un désordre mental interne, une dissonance; il a peur de dépendre de quelqu'un; instable, inconciliable avec lui-même; timide, confus, souvent fatigué, torturé, en colère, sujet aux rafales d’agression. Dans son âme, il y a une angoisse non résolue.
  • Hypersensible (avec des éléments paranoïaques) - le patient est excessivement prudent et méfiant; parfois panique; intimidé, trop dur, craintif, trop réceptif, excitable, irritable, audacieux et piquant.
  • "Éviter" lui-même (auto-désertant) (avec des éléments de dépression) - le patient bloque ses expériences ou ne permet que partiellement à la prise de conscience; élimine les expériences et les souvenirs douloureux; éloigne les pensées et les désirs jugés inadéquats; détruisant finalement toute sa nature (s'engageant sur la voie du suicide).

Diagnostics

Dans la CIM-10, ce trouble est marqué du code F60.6 - Trouble de la personnalité anxieux (évitant). Il a les critères de diagnostic suivants:


  • sens aigu et persistant de la tension, attentes négatives;
  • se sentir inutile, personnellement peu attrayant, de second ordre avec les autres;
  • craintes excessives d'être critiqué ou rejeté par la société;
  • réticence à interagir avec des personnes sans les garanties qui leur plaisent;
  • mode de vie limité en raison du besoin de sécurité physique;
  • éviter les activités professionnelles et sociales qui nécessitent une interaction personnelle par peur des critiques, de la désapprobation ou du rejet.

Cela inclut également l'hypersensibilité au rejet ou à la critique.

Selon la CIM-10, au moins 4 des symptômes décrits sont nécessaires pour poser un diagnostic de trouble de la personnalité anxieux, mais ils nécessitent également la présence de critères de base pour les troubles de la personnalité (manifestation de ces symptômes dans tous les domaines de la vie, stabilité relative dans le temps, désintégration sociale - éd.)..

Selon le DSM-IV, le patient a généralement tendance à faire preuve de retenue avec un sentiment d'inadéquation, une sensibilité accrue aux évaluations négatives. Ces symptômes devraient apparaître dans la période de maturation, dans diverses situations. En plus de ceux-ci, au moins 7 des critères suivants doivent être présents:


  • éviter les activités professionnelles nécessitant une interaction personnelle par peur des critiques, de la désapprobation et du rejet;
  • réticence à interagir avec les gens sans garantie de leur plaire;
  • retenue dans les relations intimes en raison de la peur d'être ridiculisé;
  • souci de la critique et du rejet dans les situations sociales;
  • éviter le contact personnel en raison d'un sentiment d'inadéquation;
  • se traiter comme une personne socialement inapte, personnellement peu attrayante, par rapport aux autres;
  • désir déraisonnablement bas de prendre des risques et de s'exprimer en quelque chose de nouveau, car un échec peut même réduire l'estime de soi du patient.

Auparavant, ce trouble était considéré comme faisant partie d'une maladie plus courante incluant les symptômes d'anxiété et de troubles de la personnalité limite (une personnalité mixte évitant la frontière).

Des études ont montré que les patients souffrant de troubles de la personnalité anxieux souffrent souvent d'anxiété sociale chronique (phobie sociale), surveillant en permanence leurs réactions internes au moment de l'interaction sociale. Mais, contrairement aux phobiens sociaux, ils surveillent également les réactions des autres personnes avec lesquelles ils interagissent. En conséquence, une forte tension se forme, ce qui provoque une parole confuse et le silence de nombreuses personnes atteintes d'un trouble anxieux de la personnalité - elles sont si occupées à s'observer et à observer les autres, qu'il devient difficile de parler couramment.

Selon le DSM-IV, le trouble de la personnalité anxieux devrait être différencié des troubles de la personnalité dépendants, paranoïaques, schizoïdes et schizotypiques.

Le trouble de la personnalité anxieux est plus fréquent chez les personnes atteintes d’autres troubles anxieux; la distinction entre ce trouble et d’autres troubles varie donc beaucoup en fonction des outils de diagnostic. Des études ont montré qu'environ 10 à 50% des personnes souffrant de troubles paniques et d'agoraphobie sont atteintes d'un trouble de la personnalité anxieuse, et 20 à 40% des personnes souffrant de phobie sociale (trouble d'anxiété sociale). Selon certaines études, plus de 45% des personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisé souffrent d'un trouble anxieux et plus de 56% d'un trouble obsessionnel-compulsif.

Le traitement des troubles anxieux peut inclure l’utilisation d’une grande variété de techniques - formation aux aptitudes sociales, psychothérapie cognitive, augmentation progressive du nombre de contacts sociaux, thérapie de groupe pour la pratique des aptitudes sociales et parfois thérapie médicale. Le point clé du traitement consiste à gagner et à conserver la confiance du patient, car les personnes souffrant de trouble de la personnalité anxieuse commencent souvent à éviter les séances de psychothérapie si elles ne font pas confiance au thérapeute ou craignent le rejet. En premier lieu, la psychothérapie individuelle et la formation aux compétences sociales dans un groupe aident les patients souffrant de trouble de la personnalité anxieux à commencer à protester contre leurs propres attitudes négatives à leur égard.

La formation aux compétences sociales aide les personnes atteintes de ce trouble à se retrouver dans la société, mais dans les cas particulièrement difficiles, avec des sentiments d'inutilité et de fortes craintes de communication, ces méthodes n'apportent pas de changements significatifs. Parfois, les antidépresseurs sont utilisés comme traitement du trouble de la personnalité anxieux.

Selon les informations du DSM-IV, le trouble de la personnalité anxieux survient chez environ 0,1 à 0,5% de l'humanité. Cependant, les données des études épidémiologiques nationales pour 2001-2002 ont montré qu'en Amérique, 0,36% de la population souffrait d'un trouble de ce type - il a été observé chez 10% de tous les patients ayant demandé des soins psychiatriques.

Les références au trouble de la personnalité anxieux peuvent être trouvées dans diverses ressources à partir du début du 20ème siècle, mais pendant longtemps le trouble n'avait pas de nom spécifique. Le psychiatre suisse Eigen Bleuler a décrit des patients présentant des symptômes caractéristiques du trouble de la personnalité anxieux dans son travail intitulé 1911 Demence Praecox: Ou le groupe sur la schizophrénie (groupe sur la démence précoce ou la schizophrénie). Les caractéristiques des troubles anxieux et schizoïdes étaient souvent induites en erreur par les psychiatres ou interprétées comme des symptômes identiques jusqu'à ce que Kretschmer, en 1921, ne donne pas la première description complète du trouble de la personnalité anxieuse, ce qui permet de faire une distinction.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie