Chaque personne sait de première main ce qu'est le stress. Le fait même de la naissance - stress pour le nouveau-né. À l'avenir, cet état se répète plus d'une fois, car des stimuli externes sont présents dans la vie de chaque personne. Les habitants des villes se lassent de l'agitation, du trafic et des embouteillages. Les gens en ont assez d'un emploi permanent et d'une liste de responsabilités envers la famille, la société et leurs collègues. Qu'est ce que le stress? Voyons voir.

Quel est le stress

Le terme "stress" a été introduit, ou plutôt emprunté à la science de la résistance aux matériaux en 1936, par le physiologiste canadien Hans Selye. Au départ, c'était un terme technique pour le stress, la pression et la pression. Hans Selye a décidé que cela s'appliquait à l'homme. Ensuite, le stress était considéré comme une réponse adaptative du corps dans des conditions extrêmes (températures élevées, maladies, blessures, etc.). Aujourd'hui, le problème du stress est considéré plus largement, la liste des facteurs de stress comprend des éléments socio-psychologiques, tels que des conflits, des surprises.

Le stress est une forme particulière d’expérience de sentiments et d’émotions. Selon les caractéristiques psychologiques, le stress est proche de l'affecter et sa durée varie selon l'humeur. C'est un état mental, la réponse de l'organisme aux conditions environnementales et aux exigences mises de l'avant par le médium à l'individu. Du mot anglais "stress" est traduit par "stress". En psychologie, le stress est généralement considéré comme une période d'adaptation humaine.

Selon la manière dont une personne évalue les conditions existantes, le stress a un effet désorganisant ou mobilisateur. Cependant, dans tous les cas, le danger d'épuisement de l'organisme demeure, car au moment du stress, tous les systèmes fonctionnent à la limite. Voici comment cela se passe:

  1. L'adrénaline monte, elle stimule la production de cortisol, grâce à laquelle de l'énergie supplémentaire s'accumule, la force et l'endurance augmentent. L'homme connaît une poussée d'énergie.
  2. Plus le premier stade de l'excitation dure longtemps, plus l'adrénaline et le cortisol s'accumulent. Peu à peu, elles remplacent la sératonine et la dopamine et ces hormones sont responsables de la bonne humeur, de la joie de vivre et de la confiance en soi (calme). En conséquence, l'humeur se dégrade, l'anxiété est notée. En outre, un excès de cortisol provoque une diminution de l'immunité et le développement de maladies. Une personne est souvent malade.
  3. L'attention diminue progressivement, la fatigue et l'irritation s'accumulent. Tenter de vous revigorer avec du café, des boissons énergisantes, des sports ou des pilules ne fait qu'aggraver les choses.
  4. L'équilibre hormonal est tellement perturbé que tout décolle. La résistance au stress tombe enfin.

Du point de vue de la perception de la personnalité elle-même, le stress passe par 3 étapes:

  1. Anxiété associée à des circonstances spécifiques. Accompagné, d'abord par l'effondrement des forces, puis par la lutte active contre de nouvelles conditions.
  2. Adaptation à des conditions auparavant effrayantes, fonctionnement maximal des systèmes corporels.
  3. Le stade d'épuisement, qui se manifeste par l'échec des mécanismes de défense et la désorientation de la vie. L'inquiétude et un certain nombre d'autres émotions et sentiments négatifs surgissent à nouveau.

En quantité modérée, le stress est bénéfique (bouleversement émotionnel). Cela augmente l'attention et la motivation, l'intérêt, active la réflexion. Mais en grande quantité, le stress entraîne inévitablement une baisse de productivité. En outre, un impact négatif sur la santé, stimule la maladie. Quelle que soit la nature du stress, la réponse du corps au niveau biologique est la même: augmentation de l’activité du cortex surrénalien (due aux changements hormonaux décrits ci-dessus), atrophie des ganglions lymphatiques et du thymus et apparition d’ulcères dans le tractus gastro-intestinal. Il est évident que de tels changements sont souvent répétés néfastes pour la santé, il n’est donc pas étonnant qu’ils disent que toutes les maladies sont d'origine nerveuse.

Conditions de stress

Vous pouvez parler de stress quand:

  • le sujet perçoit la situation comme extrême;
  • la situation est perçue comme une demande dépassant les capacités et les capacités de l'individu;
  • une personne ressent une différence significative entre les coûts pour répondre aux exigences et la satisfaction à l’égard des résultats.

Types de stress

Vous pourriez être surpris, mais le stress peut être enrichissant. Précurseurs du stress - les émotions, comme vous le savez, sont positives et négatives. À cet égard, le stress peut être agréable ou désagréable. Par exemple, une surprise (surprise) peut être agréable et désagréable, mais au niveau biologique, elle est identique.

Le stress désagréable et dangereux est appelé détresse. Le stress positif s'appelle eustress. Leurs caractéristiques:

  • Quand une personne de confiance vit des émotions positives, elle a confiance en elle et est prête à faire face à la situation et aux émotions qui l’accompagnent. Eustress réveille une personne, la fait avancer. C'est de l'émotion positive et de la joie.
  • Détresse - le résultat d'une surtension critique. Il interfère avec le développement humain et provoque une détérioration de la santé.

De plus, le stress est de courte durée, aigu et chronique. Court terme sont généralement utiles. Le stress aigu est limité par le choc, c’est un choc inattendu et grave. Stress chronique - l'impact de divers stressogenov mineurs sur une longue période.

Un exemple de stress positif, à court terme et bénéfique est la concurrence et la performance en public. Un exemple de détresse (stress dangereux et prolongé) est le psychotraumatisme, par exemple, le décès d'un être cher.

Les domaines d’occurrence sont les types de stress suivants:

  • stress intrapersonnel (attentes non satisfaites, absence de sens et de volonté des actions, besoins non satisfaits, souvenirs douloureux, etc.);
  • stress interpersonnel (problèmes de relations interpersonnelles, critique et évaluation, conflits);
  • stress financier (incapacité de payer le loyer, retard du salaire, manque de fonds, etc.);
  • stress personnel (difficultés associées à l'exercice de rôles sociaux, à la conformité et au non-respect des tâches);
  • stress familial (toutes les difficultés liées à la famille, les relations intergénérationnelles, les crises et conflits familiaux, l'accomplissement des rôles conjugaux, etc.);
  • stress environnemental (conditions environnementales défavorables);
  • stress social (problèmes liés à la société ou à la catégorie de personnes à laquelle appartient la personne);
  • stress au travail (problèmes sur le lieu de travail).

De plus, le stress est physiologique et psychologique. Le stress physiologique est une réaction à des conditions environnementales défavorables. En fait, c'est le stress environnemental. Le stress physiologique est:

  • produit chimique (influence des substances, manque d'oxygène, faim);
  • biologique (maladie);
  • physique (sport professionnel et fortes charges);
  • mécanique (dommages au corps, violation de l'intégrité de la couverture).

Le stress psychologique survient dans la sphère sociale, dans l'interaction de l'homme avec la société. Les types de stress psychologiques comprennent les problèmes intrapersonnel, interpersonnel, personnel, professionnel et informationnel.

Nous n'avons pas mentionné la dernière espèce, faisons attention. Le stress lié à l'information entraîne une surcharge d'information. Chaque jour, les gens sont obligés de traiter de grandes quantités d’informations, le groupe à risque accru étant celui dont la profession consiste à rechercher, traiter et enregistrer des informations (étudiants, comptables, enseignants, journalistes). La télévision, Internet, la formation professionnelle et l'accomplissement des tâches obligent non seulement à recevoir des informations, mais aussi à les analyser, à les assimiler, à résoudre des problèmes. Le flux d'informations aveugle provoque de la fatigue, de la confusion, une réduction de la concentration, une distraction des objectifs des activités et des devoirs professionnels. La surcharge dans la deuxième partie de la journée avant de se coucher est particulièrement dangereuse. Les problèmes de sommeil sont une conséquence fréquente de la surcharge d'informations.

Causes du stress

Les causes du stress sont nouvelles et inhabituelles pour les conditions de vie individuelles. Il est évident qu'il est impossible d'énumérer tous les facteurs de stress, ils sont subjectifs, ils dépendent des normes habituelles pour une personne donnée. La situation économique instable dans le pays et l'absence du produit souhaité dans le magasin peuvent causer du stress.

Ce qui sera stressant dépend du tempérament de la personne, du caractère, de l'expérience personnelle et d'autres caractéristiques individuelles et personnelles. Par exemple, un enfant issu d'une famille dysfonctionnelle réagira sereinement devant les jurons et les combats à l'avenir, plutôt qu'une personne qui n'a jamais été confrontée à un tel traitement.

La cause du stress chez un adulte est plus souvent des difficultés au travail. Parmi les facteurs de stress au travail, on distingue:

  • Facteurs organisationnels: surcharge ou faible emploi, exigences conflictuelles (conflit de rôles), incertitude des exigences, travail sans intérêt, conditions de travail extrêmes ou défavorables, organisation insuffisante du processus.
  • Facteurs organisationnels et personnels: la peur des erreurs et des licenciements, la peur de perdre votre emploi et votre «moi».
  • Facteurs d'organisation et de production: climat psychologique défavorable dans l'équipe, conflits, manque de soutien social.

Les facteurs de stress personnels comprennent:

Stress - réponse à l'exigence. Peu importe la nature (positive ou négative), il y a une restructuration du corps. Déplacements biochimiques - la réaction de défense développée par l'évolution. En fait, ce sont ces changements biochimiques qui provoquent les sentiments et les émotions ressentis au moment du stress. Nous ne nous inquiétons pas du stress, mais de ses conséquences - des émotions qui ne se dissipent pas.

Signes de stress

Les signes de stress comprennent:

  • anxiété et tension;
  • un sentiment d'impossibilité de surmonter la situation actuelle;
  • problèmes de sommeil;
  • fatigue et apathie;
  • la léthargie;
  • la passivité;
  • irritabilité;
  • tempérament rapide;
  • réactions inadéquates;
  • dépression
  • mélancolie;
  • insatisfaction envers vous-même, le travail, les autres, le monde entier.

Effets du stress

Le stress rend une personne nerveuse, agitée. L'énergie accumulée demande la libération, mais rester insatisfaite détruit la personne de l'intérieur. Toutes les complications psychologiques sont dues à la stagnation de l'énergie physique. Après tout, il est interdit à une personne en tant qu'être social de rejeter ouvertement son négatif, nous ne pouvons pas agir comme des animaux dans une situation de stress: se battre, fuir. Bien que certains puissent se le permettre, d'autres situations nécessitent un tel comportement. Mais, par exemple, les problèmes avec un employé de bureau sont difficiles à résoudre de cette façon. Cette tension et s'accumule.

Donc, le stress peut causer:

  • maladies cardiovasculaires;
  • maladies catarrhales et immunité altérée;
  • les allergies;
  • névrose;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • autres maladies psychosomatiques;
  • maladies et troubles du système génito-urinaire;
  • douleur et inconfort dans les muscles et les articulations;
  • densité osseuse réduite;
  • baisse d'activité et d'invalidité.

Les spécialistes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) suggèrent que d'ici 2020, la dépression (le principal risque de stress) prendra la première place en popularité, en contournant les maladies infectieuses et cardiovasculaires. En outre, l'OMS note que 45% des maladies sont déjà causées par le stress.

Mais c’est un stress chronique dangereux et un stress au stade de la détresse. À doses modérées, le stress agit comme un durcissement de la psyché, augmente la stabilité du corps. Mais cela ne signifie pas que vous devez organiser spécifiquement de telles "activités de modération".

Postface

Au moment du stress, notre corps est prêt pour deux options: combattre ou courir. Ceci est dicté par la partie animale de nous, le stress biologique du corps. Bien sûr, dans la vie, les gens ne fuient pas toujours littéralement ou n'attaquent pas sous pression (bien que cela ne soit pas rare). Le plus souvent, cela se comprend dans l'abstrait: vol, par exemple, signifie sombrer dans l'ivresse ou la dépression.

Il faut comprendre que le stress ne peut être évité. Il s'agit d'une variante de la réponse réflexe du corps à des circonstances difficiles ou désagréables (défavorables). Développer une personne active toute sa vie devra faire face à une nouvelle et inconnue, inhabituelle, effrayante. Et le corps répondra avec des changements hormonaux appropriés, se défendra par réflexe.

N'oubliez pas que le stress est une réaction à notre attitude face à la situation, à la perception de ce qui s'est passé. Nous ne réagissons pas au fait, mais à ce que cela signifie pour nous. Si le stress ne peut être évité, il est nécessaire de travailler sur une résistance croissante au stress. C'est une propriété importante qui vous permet de vous déplacer sur le chemin de la vie. Plus à ce sujet dans l'article "La résistance au stress est: définition, niveaux, augmentation."

Tout sur le concept de stress en psychologie

Chaque personne était irritée et se sentait faible. Une telle réaction aux émotions négatives s'appelle le stress.

Etat caractéristique

Le concept et la nature du stress sont qu’il est conçu pour protéger le corps contre diverses influences négatives. Lorsqu'une personne entre dans une situation extrême, ses réactions physiologiques et psychologiques sont activées pour surmonter les difficultés.

Raisons

Le stress dans la vie se produit pour les raisons suivantes:

  • souci de changer d'emploi;
  • être en retard pour un train ou un vol;
  • mauvaise situation financière;
  • manque de temps pour effectuer des tâches importantes;
  • mort de parents;
  • se sentir mal;
  • besoin d'insatisfaction, etc.

La valeur du stress pour le corps humain est évaluée différemment. Certains psychologues disent qu'il est parfois nécessaire de revigorer et de faire l'expérience de l'adrénaline. Mais s'il y a trop de facteurs de stress et qu'une personne est stressée plus de 2 fois par semaine, les conséquences seront négatives.

Les symptômes

Le stress dans la vie d'une personne est différent. Ses caractéristiques dépendent des sources primaires, mais leurs symptômes sont similaires. L'essence du stress se manifeste par ces symptômes:

  • troubles de la mémoire;
  • se sentir mal;
  • incapacité à se concentrer;
  • sentiment obsessionnel de fatigue;
  • erreurs systématiques;
  • entêtement excessif;
  • crises d'agression;
  • discours trop rapide ou lent;
  • sur l'excitation;
  • anxiété accrue;
  • perte du sens de l'humour et attitude positive;
  • sensation de faim;
  • l'insomnie;
  • diminution de l'activité sociale, etc.

Si vous ne commencez pas le traitement à temps, l'effet du stress sur le corps peut devenir négatif.

Les maladies mentales vont commencer à se développer activement: névrose, épilepsie, troubles phobiques. L'essence du stress est telle que d'autres maladies peuvent apparaître: arthrite, tachycardie, gastrite, muguet. Les pannes nerveuses, les attaques de panique, les pensées suicidaires obsessionnelles deviendront également courantes.

Les étapes

L'impact du stress sur le corps humain dépend de son stade de résidence. Ils se distinguent par 3: le stade d'anxiété, de résistance et d'épuisement.

Théories de base

Des théories spéciales aideront à mieux comprendre la nature du stress, chacune expliquant comment l’idée de ce stress s’est développée.

G. Selye

Hans Selye identifie 3 étapes du développement du stress:

  1. Alart-stage. L'homme est dans la tension et la vigilance. La mobilisation des ressources d'adaptation du corps se produit. Les maladies psychosomatiques se développent activement - ulcère, migraine, colite, gastrite.
  2. Stade de résistance. Caractéristique - les signes d'anxiété sont complètement perdus. Il y a un sentiment d'harmonie, mais c'est toujours trompeur. Il y a une dépense équilibrée en ressources d'adaptation.
  3. Stade d'épuisement. L'homme se sent vide. L'énergie est faible. Je ne veux rien faire. Dans ce cas, vous devez vous reposer et bien dormir.

Hans Selye, dans sa théorie du stress, compare l’état psychologique de l’individu aux étapes de la vie humaine. La phase Alart est une enfance, puisqu'un enfant plein d'énergie réagit activement aux stimuli. Le stade de résistance est la maturité, une période où la résistance du corps augmente. Le stade d'épuisement est assimilé à la vieillesse, lorsqu'il n'y a pratiquement pas de résistance, la réaction aux stimuli disparaît.

W. Cannon

Cette théorie affirme qu'en raison de l'autorégulation, la stabilité de l'organisme est maintenue. Le corps lui-même décide quand il est nécessaire d'activer des canaux de protection afin de s'adapter aux changements de l'environnement externe. Tout est fait sur le corps le moins possible dans un état stressant.

I. Pavlov

Le scientifique a expliqué que l'activité nerveuse change dans des conditions de stress accru. Enregistré 2 états d'une personne au moment du stress - inhibition ou hyperactivité. La réaction d'inhibition est décrite par une diminution de l'activité, une perturbation de l'activité réflexe. En cas de surexcitation, on observe une anxiété et une montée excessive d'adrénaline. Pavlov a prouvé que les deux conditions sont destructives et néfastes pour l'homme.

L. Orbeli

Orbeli soutient que dans des conditions de stress, les propriétés et les capacités fonctionnelles des tissus changent, car le corps doit augmenter le niveau de réactivité dans une situation donnée. Cela affecte généralement que le métabolisme dans les tissus, et les mécanismes endocriniens ne sont pas affectés.

E. Gellgorn

Cette théorie du stress confirme que pendant le stress, une personne peut éprouver des émotions négatives ou positives. Leur nature dépend directement du système végétatif. Il y a 2 départements: parasympathique et sympathique. La division sympathique engendre des émotions positives, de l'excitation, de la joie, une poussée de force apparaît. Effet parasympathique relativement négatif sur le système nerveux humain. Provoque une sensation de relaxation, aggrave l'état dépressif.

R. Lazarus

Lazare croyait que les émotions sont responsables de l'adaptation de l'homme aux conditions extérieures. Caractéristiques de sa théorie:

  • la qualité et l'intensité des réactions émotionnelles dépendent des processus cognitifs;
  • stress psychologique et nerveux - processus et réaction;
  • Le monde extérieur est estimé par une personne sur la base de ses connaissances, croyances et valeurs.

Selon la théorie de Lazarus, les manifestations les plus fréquentes des émotions d’une personne (cognition, principes) déterminent la nature du stress et du comportement dans n’importe quelle situation.

En psychologie, il est de coutume de diviser le stress en deux types: l'eustress et la détresse. Ils diffèrent par la nature de l'impact.

Eustresse

Les caractéristiques d'un tel stress sont que, dans une petite quantité, il est utile. Une personne devient plus active, car il y aura plus d'énergie, il y aura de la force pour travailler dans un état stressant. La nervosité est ressentie à cause de l'excitation avant l'événement à venir, mais la personne croit en elle-même et est d'humeur positive. Le processus produit de l'adrénaline, ce qui charge une personne en énergie. Apparaît en raison d'une agitation légère et agréable, d'une joie ou d'un bonheur fort.

La détresse

Détresse - stress nocif qui affecte négativement le corps humain. Ils peuvent provoquer une dépression ou des troubles mentaux. Se produire en raison de la surtension, rendre une personne irritée. Causer un manque d'énergie, des émotions positives, des troubles du sommeil, une sensation de malaise. Il existe 4 types de détresse. Ils diffèrent par leurs causes, leurs symptômes et leurs conséquences. Types de détresse:

Le stress en psychologie est divisé en 2 autres types de détresse, qui sont très similaires. C’est un stress d’information et de gestion. Lorsque le désordre informationnel survient en raison de l’absence de la quantité d’informations nécessaire pour prendre une décision importante. Un tel sentiment peut également se produire lorsqu'une personne ne possède pas la quantité souhaitée de connaissances dans le domaine souhaité. Le stress informationnel ne diffère de la gestion que par le degré de responsabilité de la prise de décision. Avec le management, c'est beaucoup plus, puisque le destin de ses pupilles dépend des actions du manager.

Trouble du traitement

Au stade initial du stress, un sommeil sain sera le meilleur traitement. Pour un adulte, il devrait durer au moins 7 heures, pour les enfants, la durée optimale est de 9 heures. Autres recommandations:

  • faire de l'exercice régulièrement pour s'assurer qu'il y a au moins un minimum d'exercice;
  • si la journée a été dure, prenez un bain chaud et mettez de la musique douce;
  • apprenez les techniques de respiration et les bases de la méditation afin de vous détendre rapidement et de normaliser votre état psychologique en cas de situation stressante;
  • ventiler la pièce avant d'aller se coucher;
  • arrangez-vous pour l'aromathérapie en respirant les arômes agréables de mélisse, de menthe ou de camomille.

Étant nerveux, il est important de manger normalement. En essayant de saisir le stress, une personne prend rapidement du poids. Les processus digestifs sont altérés, le régime alimentaire se détériore, conditions idéales pour le développement de maladies gastro-intestinales. Il est recommandé de boire des infusions à base de plantes. Les meilleurs ingrédients sont la camomille, le thym, l'origan, la sauge, la menthe, la mélisse. Ils soulagent la tension et le surmenage, vous permettent de vous endormir rapidement et de bien dormir. Si des symptômes persistants de stress ont été identifiés, vous devez absolument consulter un médecin. Il diagnostiquera, prescrira un traitement et aidera à mener une vie normale. La pire chose qu'un patient puisse faire est de s'auto-traiter, ce qui peut aggraver la situation.

Conclusion

L’épuisement psychologique, moral et physique du corps, dû à des problèmes de santé, à une mauvaise santé, au manque de sommeil, à la nervosité, est appelé stress. Une personne traverse 3 étapes du désordre - anxiété, résistance et épuisement, la dernière desquelles l'absence de traitement peut avoir une issue fatale. Après avoir remarqué les symptômes de tout type de stress, vous devriez contacter un psychologue et commencer immédiatement le traitement.

Tout sur le stress

Le stress est la réponse de la psyché humaine aux émotions fortes qu'il ressent, qui peuvent être à la fois négatives et positives, ainsi qu'à la surmenage qui leur est associé. On pense que le stress devrait dans une faible mesure être omniprésent dans la vie de toute personne car, au moment du stress, de l’adrénaline est produite, ce qui est nécessaire pour résoudre le problème. Cela permet d'aller de l'avant et de s'améliorer.

Mais si le stress est trop important, la personne commence à trop se fatiguer, à perdre de la force et à trouver une solution aux problèmes de tous les jours. La tension accumulée entraîne un stress chronique dangereux en ce qu’il provoque divers troubles du système et des organes qui nuisent à la santé.

Les hommes et les femmes, quel que soit leur âge, leur appartenance ethnique, leur statut social et leurs possibilités financières peuvent être également affectés par le stress.

Causes du stress

Les raisons pour lesquelles le stress survient peuvent être à la fois internes et externes. Les premières sont les maladies aiguës ou chroniques qui affaiblissent le corps, et les maladies externes sont la perte de quelque chose ou de quelqu'un de significatif, en particulier la mort d'un être cher, la perte de travail, le changement de résidence, etc. Une tension nerveuse chronique peut être la cause d'un stress intense. qui s’accumule à la suite de conflits non résolus avec des êtres chers ou des collègues de travail.

Les causes de stress dont peuvent souffrir les enfants sont les suivantes:

  • charges d'étude trop importantes;
  • des conflits avec des proches ou l'absence d'un être cher capable de les écouter et de les comprendre;
  • la nécessité de se livrer à un passe-temps que les parents ont imposé;
  • changement de résidence ou d'établissement d'enseignement;
  • problèmes de communication avec les pairs;
  • changement climatique;
  • des films ou des jeux informatiques montrant des scènes franches;
  • perte d'un animal de compagnie;
  • rester à l'hôpital, dans un sanatorium sans la présence des parents;
  • environnement familial psychologique médiocre.

En fait, tout événement qui arrive à une personne peut être stressant pour elle. Mais la réaction de chaque individu envers eux est strictement subjective et dépend de la force de son système nerveux. Pour certaines personnes, les bouleversements psycho-émotionnels peuvent être à l'origine de la formation de pathologies psychosomatiques graves, alors que pour d'autres, ils passeront inaperçus ou deviendront un bon stimulant pour l'amélioration de soi.

La résistance au stress dépend dans une large mesure de la stabilité du psychisme humain face à l'action de circonstances défavorables sur celui-ci, qui dépend à son tour du type de système nerveux (qu'il soit du type fort ou faible, équilibré ou non équilibré) et de l'expérience de vie globale qui aide à résister au stress..

La probabilité de stress est beaucoup plus élevée pour ceux qui:

  • épuisé après un travail épuisant ou après une maladie;
  • ne ressent pas le soutien de ses proches;
  • franchi le cap des 50 ans;
  • moralement pas prêt pour cette situation;
  • a la maladie mentale.

Chez ces personnes, le stress se développe plus rapidement et manifeste des symptômes plus intenses, et nécessite donc un traitement obligatoire.

Comment se forme le stress

En situation de stress, les systèmes nerveux, hormonal et cardiovasculaire sont simultanément impliqués. Le stress est une épreuve pour le corps et il nuit à la santé (baisse de l’immunité, apparition de maladies chroniques, développement de la dépression).

Au niveau physique, les effets du stress sont les suivants. Après que les facteurs psycho-traumatiques agissent sur le psychisme humain, dont la force dépasse les ressources internes disponibles pour le corps (résistance dite au stress), les réactions suivantes commencent à se développer:

  • le cortex surrénalien produit du cortisol;
  • leur couche interne libère 2 hormones norépinéphrine et adrénaline dans le sang;
  • les muqueuses de l’estomac et le duodénum sont endommagés; des ulcères apparaissent sur celles-ci;
  • le taux de glucose augmente, ce qui entraîne une diminution de la sensibilité des tissus à l'insuline, ce qui entraîne l'apparition d'un diabète de type 2;
  • le sodium est retardé et, par conséquent, le liquide dans les tissus et le potassium, qui est nécessaire pour le tissu nerveux et cardiaque normal, sont au contraire éliminés plus rapidement;
  • la dégradation des cellules dans lesquelles du glucose est formé;
  • augmente la teneur en lipides dans le tissu constituant le tissu sous-cutané;
  • rythme et rythme cardiaque perturbés;
  • la pression augmente.

La santé humaine en pâtit, l’immunité diminue, divers troubles de la fonctionnalité des organes internes se développent. Ce sont les effets négatifs du stress puissant, qui ne passe pas inaperçu du corps.

Types de stress

Le terme stress est la réponse physiologique de l'organisme lorsque l'influence de facteurs externes sur la psyché entraîne l'action active des glandes surrénales. Le stress peut également résulter des effets de facteurs négatifs (dans ce cas, ce type de stress est appelé détresse) et de l’influence du positif (le nom de ce type est eustress). Les émotions positives, aussi puissantes soient-elles, n’ont pas d’impact négatif sur la santé humaine, ce qui n’est pas le cas des émotions négatives. Ce sont eux qui causent toutes sortes de problèmes de santé mentale et physique.

Selon l'origine, le stress causé par les émotions négatives peut être psychologique ou neuro-psychologique. Ce type séparé, à son tour, peut être divisé en 2 types: stress psychoémotionnel, se développant sur la base de la colère, ressentiment fort ou haine, et informationnel, résultant de l'excès de toutes sortes d'informations. Ce type de stress est dans la plupart des cas présent chez ceux dont l'occupation est associée au traitement d'une quantité énorme d'informations. Il se produit également et le stress physique, qui est généralement divisé en 4 types:

  • le léger stress qui survient chez une personne en raison d'un séjour forcé de longue durée dans un lieu éclairé, par exemple dans les conditions du nord (jours polaires);
  • douloureux, se développant après une blessure grave ou une blessure;
  • nourriture - le résultat du jeûne ou, inversement, de la nourriture avec une nourriture qui n'aime pas les gens;
  • température, formé avec une exposition prolongée à une personne de basse ou haute température.

Un autre type de stress négatif résulte de la recherche d'une personne dans des situations extrêmes (inondations, combats, catastrophes, ouragans, etc.). Ce type est causé par des sentiments forts dans votre vie ou dans la vie de vos proches. Il est si puissant qu'il laisse souvent une empreinte sur toutes les années restantes d'une personne.

Stage Stress

On croit que le stress passe par 3 étapes. La rapidité de leur développement et de leurs changements dépend de la force avec laquelle le stress agit sur la sphère mentale d'une personne et de son état actuel. Les étapes comprennent:

  • Stade inquiet. Quand cela arrive, une personne ne peut pas contrôler ses pensées et ses actions, son comportement change dans le sens opposé et devient extrêmement différent de ce qu'il était auparavant.
  • Stade résistant. À ce stade, les ressources vitales du corps s’accumulent et se mobilisent pour lutter contre le stress. Cela est nécessaire pour que la personne puisse trouver la bonne solution et prendre les mesures nécessaires pour sortir de cette situation.
  • Stade d'épuisement. Cette étape remplace la précédente et se développe à la suite d'un stress prolongé, dû au fait que le corps n'est plus en mesure de supporter la charge. C'est à ce stade que les organes viscéraux sont endommagés.

Selon une classification plus moderne, on note 4 stades de stress:

  • Mobilisation ou attention accrue et activité physique d'une personne. À ce stade, les forces internes de la personne sont dépensées avec précaution et, si le processus s’arrête pendant cette période, le stress n’endommage pas le corps mais le durcit.
  • L'émergence d'émotions négatives fortes: rage, colère et agressivité, dont le corps a besoin pour atteindre son objectif.
  • L’émergence d’émotions négatives de type passif. Ils résultent du gaspillage d'énergie gaspillé par le corps au stade précédent, ce qui épuise considérablement le corps. Une personne devient apathique, n'espère plus que sa propre force sera capable de sortir de cette situation. En raison du pessimisme, une dépression peut survenir.
  • La dernière étape est la démoralisation absolue. Cette étape commence lorsque le facteur de stress affecte la psyché humaine constamment et ne réduit pas son intensité. Le patient est réconcilié avec le fait que rien ne peut être fait, est rendu indifférent et ne veut résoudre aucun problème. Peut refuser un traitement.

La dernière étape peut durer longtemps et être la cause du déclin complet des capacités psycho-physiques de l'organisme.

Symptômes de stress

Les symptômes de stress aigu n'apparaissent que peu de temps après la survenue de la situation stressante. Ce sont des symptômes tels que la confusion, la désorientation dans les événements actuels. En raison de ces conditions difficiles, une personne peut commettre des actes inhabituels et stupides qui paraissent trop inadéquats pour des personnes extérieures.

Idées folles, parler à vous-même est un autre symptôme du stress aigu. Mais cela ne dure pas longtemps et se termine abruptement comme il a commencé. Une personne en état de stress aigu peut ne pas comprendre ce qu'on lui dit. Il peut tomber dans un état de stupeur et ne pas être prêt à répondre à la demande la plus simple ou à la rendre fausse.

L'inhibition de la parole et du mouvement sont également des symptômes de stress aigu. Une telle condition peut être si grave que le patient gèle simplement dans la même position et ne réagit quasiment pas. Parfois, la réaction opposée est possible: une personne devient agitée, parle beaucoup. Il peut vouloir se faire du mal ou fuir.

Les symptômes de stress aigu peuvent également être une peau rougie ou pâle, des pupilles dilatées, des nausées, des vomissements, une diarrhée, une chute brutale de la pression artérielle. Si les symptômes ci-dessus apparaissent plus de 1 à 2 jours, il est urgent de consulter un médecin afin de déterminer la cause réelle du stress et de choisir un traitement approprié.

Même après le moment où le stress aigu est passé, la tension et les souvenirs de lui peuvent perturber une personne pendant un certain temps. Il peut être dérangé de sommeil, d'appétit, pendant longtemps pour perdre le désir de faire quoi que ce soit. Il peut vivre et travailler, comme on dit, sur "l'automate".

Traitement et prévention du stress

Il ne faut pas oublier que les conséquences du stress peuvent être à la fois insignifiantes et graves, car plus tôt une personne recevra un traitement qualifié, plus vite elle retrouvera sa vie antérieure.

Le traitement de tout type de stress, ainsi que sa prévention, peuvent être effectués à l'aide de ces méthodes:

  • traitement psychologique (thérapie rationnelle, méditation, auto-formation);
  • traitement physique (exercice et massage);
  • traitement physiologique (traitements à l'eau, sauna, durcissement);
  • traitement biochimique (médicaments, herbes).

Le traitement qui sera choisi dépend de l'individu et de la gravité de son état.

La prévention du stress est bien connue - il s’agit d’un mode de vie sain, d’une alimentation équilibrée, d’un stress mental et physique modéré, d’un bon sommeil et d’un air pur. Abandonner les mauvaises habitudes est également considéré comme une bonne prévention du stress.

Voyager, rencontrer des amis, assister à des événements culturels est un autre moyen de prévenir le stress. Ils aideront à soulager rapidement la fatigue et à recharger vos forces vitales. Le passe-temps favori, l’occupation qui procure du plaisir, peut également être qualifié d’excellente prévention de l’apparence de stress. Mais la meilleure prévention des conditions stressantes est la gaieté, une attitude optimiste face à la vie, une attitude positive, ainsi que la capacité de se détendre, de se débarrasser des émotions négatives et d’accumuler des émotions positives.

Si le stress fait souvent partie de votre vie et que vous ne savez pas comment vous en débarrasser vous-même, contactez le Centre de psychologie d'Héraclius Pozharisky. Il consultera et vous donnera la meilleure option de traitement.

Stress et conditions de stress. Causes, étapes, ce qui se passe dans le corps, effets positifs et négatifs, méthodes de lutte et augmentation de la résistance au stress

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Le stress est un terme qui signifie littéralement pression ou tension. Il comprend la condition humaine, qui se produit en réponse à l’impact de facteurs défavorables, appelés facteurs de stress. Ils peuvent être physiques (travail dur, traumatisme) ou mentaux (peur, déception).

La prévalence du stress est très élevée. Dans les pays développés, 70% de la population est soumise à un stress constant. Plus de 90% souffrent de stress plusieurs fois par mois. C'est un indicateur très alarmant, compte tenu de la dangerosité potentielle des effets du stress.

Faire face au stress nécessite des coûts énergétiques élevés. Par conséquent, une exposition prolongée à des facteurs de stress provoque une faiblesse, une apathie, un sentiment de manque de force. Le développement de 80% des maladies connues de la science est également associé au stress.

Types de stress

État pré-stress - anxiété, tension nerveuse qui se produit lorsque des facteurs de stress affectent une personne. Pendant cette période, il peut prendre des mesures pour prévenir le stress.

Eustress - stress utile. Cela peut être le stress causé par de fortes émotions positives. Eustress est également un stress modéré qui mobilise les réserves, ce qui l’oblige à traiter plus efficacement le problème. Ce type de stress inclut toutes les réactions du corps, qui permettent une adaptation urgente d'une personne à de nouvelles conditions. Cela vous permet d’éviter des situations désagréables, de vous battre ou de vous adapter. Ainsi, l'eustress est un mécanisme qui assure la survie de l'homme.

Détresse - stress destructeur nuisible, que le corps ne peut pas gérer. Ce type de stress est provoqué par de fortes émotions négatives ou des facteurs physiques (traumatisme, maladie, surmenage) qui affectent une longue période. La détresse mine la force et empêche une personne de résoudre efficacement un problème qui cause le stress, mais aussi de mener une vie bien remplie.

Stress émotionnel - les émotions qui accompagnent le stress: anxiété, peur, colère, tristesse. Le plus souvent, ce sont eux, et non la situation elle-même, qui provoquent des changements négatifs dans le corps.

La durée d'exposition au stress peut être divisée en deux types:

Stress aigu - la situation stressante a duré peu de temps. La plupart des gens reviennent rapidement à la normale après une brève secousse émotionnelle. Cependant, si le choc était fort, un dysfonctionnement de l'AN, tel que l'énurésie, le bégaiement, les tics, est possible.

Stress chronique - Les facteurs de stress affectent une personne pendant une longue période. Cette situation est moins favorable et dangereuse développement de maladies du système cardiovasculaire et exacerbation de maladies chroniques existantes.

Quelles sont les phases de stress?

La phase d'anxiété est un état d'incertitude et de peur due à une situation désagréable à venir. Sa signification biologique est de «préparer des armes» pour faire face aux problèmes éventuels.

La phase de résistance est la période de mobilisation des forces. Une phase dans laquelle il y a une augmentation de l'activité cérébrale et de la force musculaire. Cette phase peut avoir deux options de résolution. Au mieux, l'organisme s'adapte aux nouvelles conditions de la vie. Dans le pire des cas, la personne continue de subir du stress et passe à la phase suivante.

La phase d'épuisement est la période où une personne sent que les forces s'épuisent. A ce stade, les ressources du corps sont épuisées. Si aucun moyen de sortir d'une situation difficile n'est trouvé, des maladies somatiques et des changements psychologiques se développent.

Qu'est-ce qui cause le stress?

Les causes de stress peuvent être très diverses.

Causes physiques du stress

Causes mentales du stress

Interne

Externe

Travail physique insupportable

Pollution de l'environnement

Incohérence des attentes de la réalité

Un conflit interne est une contradiction entre «vouloir» et «besoin»

Faible ou haute estime de soi

Des difficultés à prendre des décisions

Manque de respect, reconnaissance

Problème de temps, sentiment de manque de temps

Menace sur la vie et la santé

Attaque homme ou animal

Conflits dans la famille ou en équipe

Catastrophes naturelles ou d'origine humaine

La maladie ou la mort d'un être cher

Mariage ou divorce

Trahison proche

Emplois, licenciement, retraite

Perte d'argent ou de biens

Il convient de noter que la réaction de l'organisme ne dépend pas de la cause du stress. La fracture de la main et le corps réagissent de la même manière au divorce - en libérant des hormones du stress. Ses conséquences dépendront de l’importance de la situation pour une personne et de la durée de son influence.

De quoi dépend la sensibilité au stress?

Le même impact peut être évalué différemment par les personnes. La même situation (par exemple, la perte d'un certain montant), une personne va causer un stress intense, et l'autre juste ennui. Tout dépend de quelle valeur une personne trahit une situation donnée. La force du système nerveux, l'expérience de vie, l'éducation, les principes, la position de vie, l'évaluation morale, etc. jouent un rôle important.

Le stress est plus susceptible aux individus qui se caractérisent par l'anxiété, l'irritabilité, le manque d'équilibre et une tendance à l'hypochondrie et à la dépression.

L’un des facteurs les plus importants est l’état actuel du système nerveux. Pendant les périodes de surmenage et de maladie, la capacité d'une personne à évaluer correctement la situation diminue et des impacts relativement faibles peuvent causer un stress important.

Des études récentes menées par des psychologues ont montré que les personnes ayant les niveaux de cortisol les plus bas sont moins susceptibles au stress. En règle générale, ils sont plus difficiles à froisser. Et dans les situations stressantes, ils ne perdent pas la maîtrise de soi, ce qui leur permet de réussir de manière significative.

Signes de faible tolérance au stress et de forte susceptibilité au stress:

  • Vous ne pouvez pas vous détendre après une dure journée;
  • Vous éprouvez de l'anxiété après un conflit mineur;
  • Vous faites défiler à plusieurs reprises une situation désagréable dans votre tête;
  • Vous pouvez quitter le poste car vous craignez de ne pas y faire face.
  • Vous avez perturbé votre sommeil à cause de l'excitation éprouvée;
  • Les troubles entraînent une détérioration marquée de la santé (maux de tête, mains tremblantes, battements de coeur rapides, sensation de chaleur)

Si vous avez répondu oui à la plupart des questions, cela signifie que vous devez augmenter la résistance au stress.

Quels sont les signes comportementaux de stress?

Comment reconnaître le stress par le comportement? Le stress modifie le comportement d’une personne d’une certaine manière. Bien que ses manifestations dépendent en grande partie du caractère et de l'expérience de vie d'une personne, il existe un certain nombre de signes communs.

  • Trop manger Bien que parfois il y a une perte d'appétit.
  • L'insomnie. Sommeil superficiel avec réveils fréquents.
  • Ralenti ou agitation.
  • Irritabilité. Peut manifester des pleurs, des grognements, des coups sans fondement.
  • Fermeture, en évitant la communication.
  • Refus de travailler. La raison ne réside pas dans la paresse, mais dans la réduction de la motivation, de la volonté et du manque de force.

Signes externes de stress associés à une tension excessive de groupes musculaires individuels. Ceux-ci comprennent:

  • Lèvres pincées;
  • Tension musculaire masticatoire;
  • Épaules surélevées "serrées";
  • Stoop

Que se passe-t-il dans le corps d'une personne en période de stress?

Mécanismes pathogéniques du stress - une situation stressante (stresseur) est perçue par le cortex cérébral comme une menace. En outre, l'excitation traverse la chaîne de neurones de l'hypothalamus et de l'hypophyse. Les cellules hypophysaires produisent une hormone adrénocorticotrope qui active le cortex surrénalien. Les glandes surrénales en grande quantité émettent des hormones de stress dans le sang - l'adrénaline et le cortisol, qui sont conçues pour fournir une adaptation dans une situation stressante. Cependant, si le corps est trop longtemps sous leur influence, si il y est très sensible ou si des hormones sont produites en excès, cela peut entraîner le développement de maladies.

Les émotions activent le système nerveux autonome, ou plutôt sa section sympathique. Ce mécanisme biologique est conçu pour rendre le corps plus fort et plus durable pendant une courte période, afin de l’accorder à une activité vigoureuse. Cependant, une stimulation prolongée du système nerveux autonome provoque un vasospasme et un dysfonctionnement des organes sans circulation sanguine. D'où la violation des fonctions des organes, la douleur, les crampes.

Effets positifs du stress

Les effets positifs du stress sont associés à l'exposition au corps de toutes les hormones du stress, l'adrénaline et le cortisol. Leur signification biologique est d'assurer la survie humaine dans une situation critique.

Effets positifs de l'adrénaline

Effets positifs du cortisol

L'émergence de la peur, l'anxiété, l'anxiété. Ces émotions avertissent une personne d'un danger possible. Ils fournissent une occasion de se préparer au combat, de fuir ou de se cacher.

Respiration rapide - Cela garantit que le sang est saturé en oxygène.

Accélération du rythme cardiaque et augmentation de la pression artérielle - le cœur alimente mieux le corps en sang pour qu'il fonctionne efficacement.

Stimulation des capacités mentales en améliorant l'apport de sang artériel au cerveau.

Renforcer la force musculaire en améliorant la circulation sanguine des muscles et en augmentant leur tonus. Cela aide à réaliser l'instinct "se battre ou courir".

Une poussée d'énergie due à l'activation des processus métaboliques. Cela permet à une personne de ressentir une poussée de force, si auparavant elle était fatiguée. Une personne fait preuve de courage, de détermination ou d'agression.

Augmentation de la glycémie, ce qui fournit aux cellules une nutrition et de l'énergie supplémentaires.

Réduction du flux sanguin dans les organes internes et la peau. Cet effet peut réduire les saignements lors d'une éventuelle blessure.

Une poussée de vitalité et de force due à l'accélération du métabolisme: augmentation de la dégradation du glucose sanguin et des protéines en acides aminés.

Suppression de la réponse inflammatoire.

L'accélération de la coagulation du sang en augmentant le nombre de plaquettes, aide à arrêter le saignement.

Activité réduite des fonctions secondaires. Le corps économise de l'énergie afin de le diriger contre le stress. Par exemple, la formation de cellules immunitaires est réduite, l'activité des glandes endocrines est supprimée et la motilité intestinale est réduite.

Réduire le risque de réactions allergiques. Ceci est facilité par l'effet dépresseur du cortisol sur le système immunitaire.

Blocage de la production de dopamine et de sérotonine - des «hormones du bonheur», qui contribuent à la relaxation, ce qui peut avoir des conséquences critiques dans une situation dangereuse.

Augmentation de la sensibilité à l'adrénaline. Cela améliore ses effets: augmentation du rythme cardiaque, augmentation de la pression, augmentation du flux sanguin vers les muscles squelettiques et le cœur.

Il convient de noter que l'effet positif des hormones est noté avec leurs effets à court terme sur le corps. Par conséquent, un stress modéré à court terme peut être bénéfique pour le corps. Il se mobilise, force à rassembler ses forces pour trouver la meilleure solution. Le stress enrichit l'expérience de la vie et à l'avenir, une personne se sent confiante dans de telles situations. Le stress augmente la capacité d'adaptation et contribue d'une certaine manière au développement de l'individu. Cependant, il est important que la situation stressante soit résolue avant que les ressources du corps ne soient épuisées et que des changements négatifs ne commencent.

Les effets négatifs du stress

Les effets négatifs du stress sur la psyché sont dus à l'action prolongée des hormones du stress et à la surcharge du système nerveux.

  • La concentration de l'attention diminue, ce qui conduit à une altération de la mémoire;
  • Apparition de méchanceté et de manque de compréhension, ce qui augmente le risque de prendre des décisions téméraires;
  • Les performances médiocres et la fatigue peuvent être dues à des connexions neuronales altérées dans le cortex cérébral;
  • Les émotions négatives prévalent - insatisfaction générale à l'égard de la position, du travail, du partenaire, de l'apparence, ce qui augmente le risque de développer une dépression;
  • Irritabilité et agressivité, qui compliquent les interactions avec les autres et retardent la résolution d'une situation de conflit;
  • Le désir de soulager la maladie à l'aide d'alcool, d'antidépresseurs, de stupéfiants;
  • Diminution de l'estime de soi, manque de confiance en soi;
  • Problèmes de vie sexuelle et familiale;
  • Dépression nerveuse - perte partielle du contrôle de vos émotions et de vos actions.

Les effets négatifs du stress sur le corps

1. Du système nerveux. Sous l'influence de l'adrénaline et du cortisol, la destruction des neurones est accélérée, le travail bien établi de diverses parties du système nerveux est perturbé:

  • Stimulation excessive du système nerveux. Une stimulation prolongée du système nerveux central conduit à la fatigue. Comme d'autres organes, le système nerveux ne peut pas fonctionner longtemps dans un mode intensément inhabituel. Cela conduit inévitablement à divers échecs. Les signes de surmenage sont somnolence, apathie, pensées dépressives, soif de sucreries.
  • Les maux de tête peuvent être associés à une perturbation des vaisseaux sanguins du cerveau et à une détérioration du flux sanguin.
  • Bégaiement, énurésie (incontinence urinaire), tics (contractions incontrôlées de muscles individuels). Ils se produisent peut-être lorsque les connexions neuronales entre les cellules nerveuses du cerveau sont brisées.
  • Excitation du système nerveux. L'excitation du système nerveux sympathique conduit à un dysfonctionnement des organes internes.

2. Du système immunitaire. Les changements sont associés à une augmentation des niveaux d'hormones glucocorticoïdes qui inhibent le travail du système immunitaire. La susceptibilité à diverses infections augmente.

  • La production d'anticorps et l'activité des cellules immunitaires sont réduites. En conséquence, la sensibilité aux virus et aux bactéries augmente. Il y a un risque croissant de contracter des infections virales ou bactériennes. Augmente également le risque d'auto-infection - la propagation de bactéries à partir de foyers d'inflammation (sinus maxillaires enflammés, amygdales palatines) vers d'autres organes.
  • La protection immunitaire contre l'apparition de cellules cancéreuses diminue, le risque de développement en oncologie augmente.

3. Du système endocrinien. Le stress a un impact significatif sur le travail de toutes les glandes hormonales. Cela peut entraîner à la fois une augmentation de la synthèse et une forte diminution de la production d'hormones.

  • Échec du cycle menstruel. Un stress important peut perturber les ovaires, ce qui se manifeste par un retard et une douleur pendant la menstruation. Les problèmes avec le cycle peuvent continuer jusqu'à ce que la situation soit complètement normalisée.
  • Diminution de la synthèse de la testostérone, qui se manifeste par une diminution de la puissance.
  • Ralentissement. Un stress important chez un enfant peut réduire la production d'hormone de croissance et retarder son développement physique.
  • Diminution de la synthèse de triiodothyronine T3 avec des valeurs normales de thyroxine T4. Accompagné d'une fatigue accrue, d'une faiblesse musculaire, d'une diminution de la température, d'un gonflement du visage et des extrémités.
  • Prolactine réduite. Chez les femmes qui allaitent, un stress prolongé peut entraîner une diminution de la production de lait maternel, pouvant aller jusqu'à l'arrêt complet de la lactation.
  • La perturbation du pancréas, responsable de la synthèse de l'insuline, provoque le diabète.

4. Du système cardiovasculaire. L'adrénaline et le cortisol augmentent le rythme cardiaque et contractent les vaisseaux sanguins, ce qui a de nombreux effets négatifs.

  • La pression artérielle augmente, ce qui augmente le risque d'hypertension.
  • La charge sur le cœur augmente et la quantité de sang pompé par minute est multipliée par trois. En combinaison avec l'hypertension artérielle, cela augmente le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.
  • Le rythme cardiaque accélère et augmente le risque de troubles du rythme cardiaque (arythmie, tachycardie).
  • Le risque de formation de caillots sanguins augmente en raison d'une augmentation du nombre de plaquettes.
  • La perméabilité du sang et des vaisseaux lymphatiques augmente, leur tonus diminue. Le métabolisme et les toxines s'accumulent dans l'espace intercellulaire. Le gonflement du tissu augmente. Les cellules manquent d'oxygène et de nutriments.

5. Du côté du système digestif, la perturbation du système nerveux autonome provoque des spasmes et des troubles circulatoires dans diverses parties du tractus gastro-intestinal. Il peut avoir diverses manifestations:

  • Sensation de coma dans la gorge;
  • Difficulté à avaler en raison d'un spasme de l'œsophage;
  • Douleur dans l'estomac et diverses parties de l'intestin causée par un spasme;
  • Constipation ou diarrhée associée à un péristaltisme altéré et à la libération d'enzymes digestives;
  • Le développement de l'ulcère peptique;
  • Perturbation des glandes digestives, provoquant une gastrite, une dyskinésie biliaire et d'autres troubles fonctionnels du système digestif.

6. Du côté du système musculo-squelettique, un stress prolongé provoque des spasmes musculaires et une détérioration de la circulation sanguine dans les os et les tissus musculaires.

  • Spasmes musculaires, principalement dans la région de la colonne cervico-thoracique. En combinaison avec l'ostéochondrose, cela peut entraîner une compression des racines des nerfs rachidiens - une radiculopathie survient. Cette affection se manifeste par des douleurs au cou, aux membres et à la poitrine. Il peut également causer des douleurs dans les organes internes - le cœur, le foie.
  • Fragilité des os - causée par une diminution du calcium dans le tissu osseux.
  • Diminution de la masse musculaire - les hormones de stress augmentent la dégradation des cellules musculaires. En cas de stress prolongé, le corps les utilise comme source d’acides aminés de secours.

7. de la peau

  • L'acné. Le stress augmente la production de sébum. Les follicules pileux obstrués deviennent enflammés en raison d'une immunité réduite.
  • Les troubles du système nerveux et immunitaire provoquent une neurodermatite et un psoriasis.

Nous soulignons que les stress épisodiques à court terme ne causent pas de dommages graves à la santé, car les changements qu’ils provoquent sont réversibles. Les maladies se développent avec le temps si une personne continue à vivre une situation stressante.

Quels sont les moyens de réagir au stress?

Il existe trois stratégies de réponse au stress:

Lapin - une réaction passive à une situation stressante. Le stress empêche de penser rationnellement et d'agir activement. L'homme se cache des problèmes, car il n'a pas la force de faire face à la situation traumatique.

Lion - stress utilise toutes les réserves du corps pendant une courte période. La personne réagit violemment et émotionnellement à la situation, faisant une "percée" pour sa solution. Cette stratégie a ses inconvénients. Les actions sont souvent inconsidérées et trop émotives. Si la situation ne peut pas être résolue rapidement, les forces sont épuisées.

Ox - une personne utilise rationnellement ses ressources mentales et mentales pour pouvoir vivre et travailler longtemps sous le stress. Cette stratégie est la plus justifiée en termes de neurophysiologie et la plus productive.

Techniques de gestion du stress

Il existe 4 stratégies principales pour faire face au stress.

Sensibiliser. Dans une situation difficile, il est important de réduire le niveau d'incertitude car il est important de disposer d'informations fiables. Le "vécu" préliminaire d’une situation éliminera l’effet de surprise et vous permettra d’agir plus efficacement. Par exemple, avant de vous rendre dans une ville inconnue, réfléchissez à ce que vous allez faire et à ce que vous voulez visiter. Découvrez les adresses des hôtels, attractions, restaurants, lire les commentaires à leur sujet. Cela vous aidera à vous inquiéter moins avant de voyager.

Analyse globale de la situation, rationalisation. Évaluez votre force et vos ressources. Considérez les difficultés que vous rencontrerez. Si possible, préparez-vous pour eux. Transférer l'attention du résultat à l'action. Par exemple, l'analyse de la collecte d'informations sur une entreprise et la préparation aux questions les plus fréquentes permettront de réduire les craintes d'une interview.

Réduire l'importance d'une situation stressante. Les émotions font qu'il est difficile de considérer l'essence et de trouver la solution évidente. Imaginez à quel point cette situation peut sembler aux étrangers pour qui cet événement est habituel et sans importance. Essayez de penser à cet événement sans émotion, en réduisant délibérément sa signification. Imaginez comment vous vous souviendrez d'une situation stressante dans un mois ou un an.

Augmentation des effets négatifs potentiels. Imaginez le pire des cas. En règle générale, les gens chassent cette pensée d'eux-mêmes, ce qui la rend intrusive, et elle revient encore et encore. Réalisez que la probabilité d'une catastrophe est extrêmement faible, mais même si cela se produisait, il y aurait un moyen de sortir.

Installation pour le meilleur. Rappelez-vous constamment que tout ira bien. Les problèmes et les expériences ne peuvent pas durer éternellement. Il est nécessaire de rassembler ses forces et de faire tout son possible pour réussir.

Il est nécessaire de signaler que, pendant les périodes de stress prolongées, la tentation de résoudre les problèmes de manière irrationnelle à l'aide de pratiques occultes, de sectes religieuses, de guérisseurs, etc., augmente. Une telle approche peut conduire à de nouveaux problèmes plus complexes. Par conséquent, s’il n’est pas possible de trouver de façon indépendante un moyen de sortir et des situations, il est conseillé de contacter un spécialiste qualifié, un psychologue, un avocat.

Comment vous aider pendant le stress?

Diverses méthodes d'autorégulation sous stress aideront à calmer et à minimiser l'influence des émotions négatives.

L'autotraining est une méthode psychothérapeutique visant à rétablir l'équilibre perdu du fait du stress. L'entraînement autogène est basé sur la relaxation musculaire et l'auto-hypnose. Ces actions réduisent l'activité du cortex cérébral et activent la division parasympathique du système nerveux autonome. Cela vous permet de neutraliser l’effet d’une excitation prolongée de la division sympathique. Pour effectuer l'exercice, vous devez vous asseoir dans une position confortable et relâcher consciemment les muscles, en particulier le visage et la ceinture scapulaire. Ensuite, passez à la répétition des formules d’entraînement autogène. Par exemple: «Je suis calme. Mon système nerveux se calme et gagne en force. Les problèmes ne me dérangent pas. Ils sont perçus comme touchant le vent. Chaque jour je deviens plus fort. "

La relaxation musculaire est une technique de relaxation des muscles squelettiques. La technique est basée sur l'affirmation que le tonus des muscles et du système nerveux sont liés. Par conséquent, si nous parvenons à détendre les muscles, la tension dans le système nerveux diminuera. Lorsque la relaxation musculaire est nécessaire, tendez fortement le muscle, puis relâchez-le autant que possible. Avec les muscles travaillent dans un certain ordre:

  • main dominante des doigts à l'épaule (droite pour les droitiers, gauche pour les gauchers)
  • main non dominante des doigts à l'épaule
  • le visage
  • le cou
  • le dos
  • le ventre
  • jambe dominante de la hanche au pied
  • jambe non dominante de la hanche au pied

Gymnastique respiratoire. Les exercices de respiration pour soulager le stress vous permettent de reprendre le contrôle de vos émotions et de votre corps, de réduire la tension musculaire et le rythme cardiaque.

  • Souffle de l'estomac. Tout en inspirant, gonflez lentement l'abdomen, puis aspirez de l'air dans les parties médiane et supérieure des poumons. À l'expiration - libérez l'air de la poitrine, puis aspirez légèrement dans l'estomac.
  • Souffle au détriment de 12. En prenant une respiration, vous devez compter lentement de 1 à 4. Pause - au prix de 5-8. Expirez au prix de 9-12. Ainsi, les mouvements respiratoires et la pause entre eux ont la même durée.

Thérapie auto-rationnelle. Il est basé sur des postulats (principes) qui aident à changer l’attitude face à une situation de stress et réduisent la gravité des réactions végétatives. Pour réduire le niveau de stress, il est recommandé à une personne de travailler avec ses croyances et ses pensées en utilisant des formules cognitives bien connues. Par exemple:

  • Qu'est-ce que cette situation m'apprend? Quelle leçon puis-je apprendre?
  • "Seigneur, donne-moi la force, change ce qui est en mon pouvoir, donne la tranquillité d'esprit pour accepter ce que je ne peux pas influencer et la sagesse de distinguer l'un de l'autre."
  • Il faut vivre «ici et maintenant» ou «lavez votre tasse, pensez à la tasse».
  • "Tout passe et ça passe" ou "La vie est comme un zèbre."

Les exercices recommandent de pratiquer quotidiennement pendant 10 à 20 minutes par jour. Après un mois, la fréquence est réduite progressivement à 2 fois par semaine.

Les médicaments et suppléments stimulant la nutrition des cellules constituent un complément efficace à l'exercice. Par exemple, le médicament Mildronat: il optimise les processus métaboliques intracellulaires, vous permettant de maintenir la puissance des neurones au niveau requis, même lorsque l'oxygène ne suffit pas, par exemple, en situation de stress. Protégées contre la famine, les cellules cérébrales fonctionnent de manière beaucoup plus efficace, la construction de connexions neuronales s’accélère, ce qui aide l’organisme à faire face au stress.

Psychothérapie sous stress

La psychothérapie sous stress a plus de 800 méthodes. Les plus courants sont:

Psychothérapie rationnelle. Le psychothérapeute enseigne au patient à changer d'attitude face aux événements passionnants, à changer les mauvais paramètres. L'impact principal concerne la logique et les valeurs personnelles d'une personne. Le spécialiste aide à maîtriser les méthodes de formation autogène, d'auto-hypnose et d'autres méthodes d'auto-assistance en situation de stress.

Psychothérapie suggestive. Le patient est inspiré par l'installation correcte, l'impact principal est dirigé sur le subconscient humain. Les suggestions peuvent être maintenues dans un état de relaxation ou d'hypnose, lorsqu'une personne se trouve entre l'état de veille et le sommeil.

Psychanalyse sous stress. Vise à extraire du subconscient les traumatismes mentaux qui ont causé le stress. Parler de ces situations peut réduire leur impact sur la personne.

Indications de psychothérapie sous stress:

  • le stress perturbe le mode de vie habituel, rendant impossible le travail, maintient le contact avec les gens;
  • perte partielle du contrôle de ses propres émotions et actions dans le contexte d'expériences émotionnelles;
  • la formation de caractéristiques personnelles - méfiance, anxiété, querelle, égocentrisme;
  • l'incapacité d'une personne à trouver de manière autonome un moyen de sortir d'une situation stressante, de faire face aux émotions;
  • détérioration de la condition physique sur fond de stress, développement de maladies psychosomatiques;
  • signes de névrose et de dépression;
  • trouble post-traumatique.

La psychothérapie contre le stress est une méthode efficace qui permet de revenir à une vie à part entière, qu'il soit possible de résoudre la situation ou de vivre sous son influence.

Comment se remettre du stress?

Une fois la situation stressante résolue, il est nécessaire de rétablir la force physique et mentale. Les principes d'un mode de vie sain peuvent aider.

Changement de décor. Un voyage hors de la ville, à la campagne une autre ville. Les nouvelles expériences et les promenades au grand air créent de nouveaux foyers d'excitation dans le cortex cérébral, bloquant les souvenirs du stress vécu.

L'attention de commutation. L'objet peut servir de livres, de films, de performances. Les émotions positives activent l'activité cérébrale. Ainsi, ils empêchent le développement de la dépression.

Sommeil complet. Consacrez autant de temps que nécessaire à votre corps. Pour ce faire, vous devez vous coucher pendant quelques jours à 22 ans et ne vous levez pas au réveil.

Nutrition rationnelle. La viande, le poisson et les fruits de mer, le fromage cottage et les œufs devraient être présents dans l'alimentation - ces aliments contiennent des protéines pour renforcer le système immunitaire. Les fruits et légumes frais sont des sources importantes de vitamines et de fibres. Une quantité raisonnable de bonbon (jusqu'à 50 g par jour) aidera le cerveau à restaurer les ressources énergétiques. Les repas doivent être complets, mais pas trop abondants.

Exercice régulier. La gymnastique, le yoga, les étirements, le pilates et d'autres exercices visant à étirer les muscles sont particulièrement utiles pour soulager les spasmes musculaires causés par le stress. Ils améliorent également la circulation sanguine, ce qui a un effet positif sur l'état du système nerveux.

Communication Communiquez avec des personnes positives qui vous réclament de la bonne humeur. Les réunions personnelles sont préférables, mais un appel téléphonique ou une discussion en ligne suffiront. S'il n'y a pas une telle possibilité ou envie, alors trouvez un endroit dans une atmosphère calme parmi les gens - un café ou une salle de lecture pour la bibliothèque. Communiquer avec les animaux de compagnie aide également à rétablir l'équilibre perdu.

Visitez le spa, les bains et les saunas. De telles procédures aident à détendre les muscles et à soulager la tension nerveuse. Ils peuvent aider à se débarrasser des pensées tristes et à accorder de manière positive.

Massages, bains, bains de soleil, baignades dans des étangs. Ces procédures ont un effet calmant et tonique, aidant à restaurer la force perdue. Si vous le souhaitez, certaines procédures peuvent être effectuées à la maison, par exemple des bains au sel de mer ou à l'extrait de résineux, un auto-massage ou une aromathérapie.

Techniques pour améliorer la résistance au stress

La résistance au stress est un ensemble de traits de personnalité qui vous permet de supporter le stress avec le moins de risques pour la santé. La résistance au stress peut être une caractéristique congénitale du système nerveux, mais elle peut également être développée.

Augmenter l'estime de soi. La dépendance est prouvée - plus le niveau d'estime de soi est élevé, plus la résistance au stress est élevée. Les psychologues conseillent: adopter un comportement confiant, communiquer, bouger, agir comme une personne confiante. Avec le temps, le comportement deviendra une confiance en soi intérieure.

Méditation Une méditation régulière plusieurs fois par semaine pendant 10 minutes réduit le niveau d'anxiété et le degré de réaction aux situations stressantes. Cela réduit également le niveau d'agression, ce qui contribue à une communication constructive dans une situation stressante.

Responsabilité Lorsqu'une personne quitte la position de la victime et assume la responsabilité de ce qui se passe, elle devient moins vulnérable aux influences extérieures.

Intérêt pour le changement. Il est naturel qu'une personne ait peur des changements, aussi la surprise et les nouvelles circonstances provoquent-elles souvent du stress. Il est important de créer une installation qui permettra de percevoir les changements comme de nouvelles opportunités. Demandez-vous: «à quoi une nouvelle situation ou des changements de vie peuvent-ils m'apporter?

La poursuite des réalisations. Les personnes qui s’efforcent d’atteindre des objectifs risquent moins d’être stressées que celles qui essaient d’éviter les échecs. Par conséquent, pour améliorer la tolérance au stress, il est important de planifier la vie, en se fixant des objectifs à court terme et mondiaux. L'orientation vers le résultat aide à ne pas prêter attention aux problèmes mineurs survenant sur le chemin de l'objectif.

Gestion du temps La répartition correcte du temps élimine les problèmes de temps - l'un des principaux facteurs de stress. Pour lutter contre le manque de temps, il est pratique d’utiliser la matrice d’Eisenhower. Il repose sur la division de toutes les affaires quotidiennes en 4 catégories: important et urgent, important non urgent, non important urgent, non important et non urgent.

Le stress fait partie intégrante de la vie d’une personne. Ils ne peuvent pas être complètement exclus, mais il est possible de réduire leur impact sur la santé. Pour ce faire, il est nécessaire d’accroître consciemment la tolérance au stress et d’éviter, dans les meilleurs délais, les stress prolongés, en commençant la lutte contre les émotions négatives.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie