Il y a souvent des situations où une personne a honte de sa soif d'alcool, alors elle ne demande pas l'aide de spécialistes et tente de lutter seule contre la dépendance. Un tel traitement de l'alcoolisme ne sera possible que si le patient le souhaite lui-même - sinon, tout ne deviendra qu'une pause temporaire entre les fortes consommations d'alcool.

Recommandations narcologue

Conseils du narcologue qui aidera à déduire la personne d'une frénésie:

  • Vous ne pouvez pas retirer rapidement une personne de la frénésie: épilepsie et complications graves du système cardiovasculaire peuvent survenir. La gueule de bois alcoolique est plus difficile.
  • Il n'est pas nécessaire d'arranger un scandale relatif relatif à sa consommation excessive d'alcool. À ce moment-là, il n'a besoin que du soutien de ses proches, de leur aide, et non de reproches et de querelles. Un tel comportement des personnes proches peut être une raison pour une nouvelle frénésie.
  • Si vous avez des douleurs au cœur, à l'abdomen ou à la poitrine, vous ne pouvez pas prendre de comprimés vous-même. En raison de la présence d'alcool dans le corps, le médicament peut réagir avec lui, entraînant un empoisonnement du corps. En cas de douleur quelconque, une ambulance doit être appelée de toute urgence.

Sortir de la consommation excessive d'alcool en une journée - est-ce possible?

Les narcologues ont découvert que l'abandon de la consommation excessive d'alcool en une journée était un mythe. Dans tous les cas, une personne restera des manifestations de la gueule de bois, l'intoxication du corps avec des substances toxiques.

En outre, le risque de fièvre, de psychose alcoolique, d'hallucinations, d'attaques de panique et d'autres troubles mentaux augmente. Si de telles «complications» se produisent après qu'une personne soit sortie d'une crise de boulimie, elle aura besoin d'une assistance médicale qualifiée et d'un traitement en hospitalisation. En outre, les conséquences d'un tel retrait d'une frénésie prolongée peuvent être une invalidité du patient, un handicap.

Arrêtez vous-même

Pour une consommation excessive d’alcool, vous devez suivre quelques recommandations qui aideront à améliorer l’état du patient.

Réduction de la dose d'alcool

Certains narcologues pensent qu’il est impossible de réduire progressivement la dose d’alcool absorbée à la sortie de la frénésie. Ils préconisent un arrêt brutal de la consommation d'alcool. Une telle théorie a peu de partisans.

Les scientifiques ont prouvé qu'avec un rejet marqué de l'alcool dans 90% des cas, on observait l'apparition de delirium tremens.

Sortir de la frénésie devrait être fait correctement: il est nécessaire de réduire la quantité d'alcool consommée. Le retrait de la consommation occasionnelle excessive d’alcool est prévu pour une durée maximale de 3 jours: le dernier jour, la quantité d’alcool consommée doit être réduite à zéro.

Au lieu de réduire la dose d'alcool, vous pouvez également le diluer avec de l'eau. La nuance est que chaque boisson ne peut pas être diluée. Dans ce cas, le seul moyen de sortir est de réduire la quantité d'alcool prise et la fréquence de consommation.

Il est nécessaire de sortir de la frénésie à l'aide de l'alcool, ce qu'il a commencé. En aucun cas, ne peut pas changer la boisson, car de telles mesures peuvent conduire à une nouvelle frénésie.

Désintoxication du corps pour se débarrasser de la gueule de bois

Pour une sortie réussie et plus rapide de la frénésie, les narcologues recommandent une détoxification indépendante du corps.

Pour procéder à la désintoxication, le patient doit boire beaucoup de liquide. Autorisé à recevoir de l'eau minérale sans gaz, des boissons aux fruits, des compotes, du thé sucré au citron ou au miel, du lait et d'autres produits laitiers acides.

Drogues pour sortir de la frénésie

  • Pour sortir rapidement de la consommation excessive d'alcool sans l'aide de médecins, il est recommandé de commencer à prendre des médicaments qui peuvent nettoyer le corps de l'alcool dès le premier jour. Le charbon actif convient bien à cette fin. Il est nécessaire de le prendre sur 9 à 10 comprimés (à la fois) pendant au plus trois jours une fois par jour. L'utilisation de cet outil plus longtemps n'est pas recommandée, car après l'élimination de l'alcool du corps, la production d'oligo-éléments et de vitamines sera effectuée. Cela entraînera un déséquilibre du corps et une détérioration générale de l’état du patient.
  • Si l'effet adsorbant du médicament est nécessaire pour une consommation plus longue (jusqu'à 5 jours), il est recommandé de prendre "Polyphepan". Il est pris dans une cuillère à soupe 3-4 fois par jour. Le médicament a une action similaire à celle du charbon actif, mais dans ce cas, l’élimination des nutriments de l’organisme commencera plus tard.
  • Vous pouvez prendre des médicaments tels que Enterosgel et Polysorb-MP.

2 heures après la prise des sorbants, vous devez aller aux toilettes. Si ce n'est pas fait, les substances nocives seront libérées dans le corps: dans ce cas, le médicament n'aura aucun effet.

Remarque: la prise d'autres médicaments doit être effectuée 2 à 3 heures après les sorbants. Sinon, l'agent adsorbant absorbera le médicament pris et n'en tirera aucun bénéfice.

Remèdes populaires pour boire

Les meilleurs remèdes populaires pour la frénésie alcoolique sont:

  • Le matin, on donne au patient quelque chose d'aigre (par exemple du jus de pomme).
  • Supprimer les symptômes d'une gueule de bois peut mariner la choucroute (100 g toutes les 2 heures).
  • Dans un litre d'eau, le soda et le sel sont dilués. Vous pouvez donc provoquer des vomissements et nettoyer l'estomac.
  • Le miel peut être ajouté au thé ou au lait. Ce remède soulage les maux de tête et les tremblements dans les mains avec une gueule de bois.
  • L'eau minérale doit être bue en grande quantité. On y ajoute souvent du citron pour qu'une personne se rétablisse rapidement.
  • Le millepertuis, la menthe, l'achillée et l'absinthe sont mélangés dans des proportions égales et de l'eau bouillante versée. Puis l'infusion laisse un peu de temps pour se tenir debout. Plus tard, il est pris à 7-8 verres par jour pour nettoyer le corps des résidus d’alcool.

Combattez les conséquences de la frénésie

Quand une personne quitte le combat seule, elle doit faire face à de nombreuses manifestations de sa dépendance. Il a souvent mal à la tête, des nausées, des vomissements, des vertiges, des articulations douloureuses et ne sait pas comment y faire face. Si vous ne supprimez pas ces symptômes, une personne peut "casser" et recommencer le combat.

L'insomnie

Lorsque vous quittez le combat, le patient éprouve de graves problèmes de sommeil. Habituellement, après une insomnie prolongée, une psychose se développe, c'est pourquoi il est recommandé de prendre des hypnotiques pour les troubles du sommeil.

La plupart des médicaments ayant cet effet sont vendus sur ordonnance. En outre, l'effet du médicament ne se produit pas immédiatement, ce qui devient souvent la cause d'un surdosage. Une personne qui sort d'une frénésie est physiquement très mauvaise, elle veut s'endormir. Mais l'effet de la drogue ne vient pas immédiatement, et il prend quelques comprimés de plus.

Le symptôme principal d'une overdose d'un somnifère est, assez curieusement, d'insomnie. Malgré la fatigue musculaire, la faiblesse du corps et une sensation d’indisposition, une personne ne peut pas s’endormir. Pour éviter cela, il est recommandé d'utiliser un somnifère fabriqué à partir d'ingrédients naturels. Donormil est l'un de ces médicaments. Il doit être pris en suivant scrupuleusement les instructions, en l’absence de contre-indications et, si possible, sous le contrôle de proches.

Important: lorsque vous quittez la frénésie, il est strictement interdit de prendre des médicaments pour le cœur ("Corvalol", "Valokardin") et "Fénozépam". Leur utilisation peut mener au coma ou même à la mort.

Maux de tête et douleurs articulaires

En quittant le combat, il peut se produire une sorte de panne, dont les principaux symptômes sont les maux de tête, les articulations douloureuses. No-shpa et Analgin font du bon travail avec ces manifestations de la maladie. Prenez-les 2-3 jours pour deux comprimés. Pour plus d'effet et des effets rapides sur le corps, il est recommandé de les mastiquer, mais le goût de ces médicaments laisse beaucoup à désirer.

Vomissements et vertiges

Lors du nettoyage du corps à l'aide d'un liquide, des vomissements peuvent survenir. Habituellement, il est associé à de graves vertiges.

Bien sûr, des vomissements fréquents ralentissent le processus de détoxification du corps, car le liquide accepté n'a pas le temps de digérer. Dans ce cas, les experts recommandent de prendre un comprimé du médicament appelé «Zeercal». Il devrait être pris sans eau ou avec une quantité minimale. S'il n'y avait plus de besoin émétique après 15 à 20 minutes, vous devez prendre une autre pilule du médicament.

Si les symptômes réapparaissent le lendemain, vous devez prendre à nouveau deux comprimés de «Cerucal» avec une pause de 15 à 20 minutes.

«Diables bleus»

Les «diables bleus» sont une maladie qui peut survenir chez une personne qui a passé 3 à 4 jours sans alcool. La manifestation d'un tel état devient immédiatement perceptible de l'extérieur: le patient est dans un état d'excitation, court dans la pièce, se cache de quelqu'un. Il peut y avoir un autre côté à l’étrangeté du comportement du patient: il regarde dans le vide, parle à des personnes inexistantes, s’arrête complètement de dormir.

L'apparition de tels symptômes peut également indiquer la présence d'une psychose alcoolique aiguë. Les deux maladies sont nocives pour le patient: dans 15% des cas, la mort se produit, près de 40% perdent la raison. Les patients restants peuvent avoir une rechute de fièvre ou de psychose en prenant de l’alcool. De plus, le patient devient dangereux pour ses proches.

Façons de sortir un être cher de la frénésie

Beaucoup de gens essaient d'aider un proche alcoolique à faire face à la dépendance, à le sortir de la frénésie à la maison. Parfois, vous devez le faire à l'insu du patient. Quelques conseils pratiques peuvent aider:

  1. Le premier est une désintoxication du corps. Le patient le prendra comme un soulagement de la gueule de bois, alors que son corps est débarrassé de ses toxines.
  2. Il est également recommandé de faire un lavement. Cela permettra d'éliminer les toxines et les poisons contenus dans les matières fécales.
  3. Dans le temps qui suit, il est impossible de laisser un alcoolique seul. Il doit donner autant de produits naturels que possible: fruits et légumes. Vous pouvez faire cuire des soupes et des bouillons - cela améliorera les performances du tractus gastro-intestinal.
  4. En cas de comportement alarmant du patient, vous devez appeler rapidement une ambulance.

Comment sortir de la frénésie

Booze n'est pas une gueule de bois banale. Avec le syndrome de la gueule de bois chez l'homme, il y a généralement un sentiment de dégoût de l'alcool. Un alcoolique ivre a besoin de nouvelles doses d'alcool pour améliorer sa santé «après hier». La publicité omniprésente impose aux gens l'idée qu'il est possible de se retirer de la frénésie en une journée. Mais ce n'est pas. S'abstenir de boire de l'alcool est un processus long et pénible pour un alcoolique.

Est-il possible de s'en sortir soi-même ou sans l'aide de spécialistes, c'est impossible? Tout dépend de nombreux facteurs: le désir du buveur, la durée de la consommation excessive d'alcool, la quantité et la qualité de l'alcool consommé, la présence de maladies concomitantes et les blessures à la tête. Sortir de la consommation excessive d'alcool à la maison ne sera efficace que si l'alcoolique bénéficie du soutien de parents et de personnes proches.

Aidez vos parents et amis

Il est difficile de surestimer le rôle qui consiste à aider les parents et les amis à éliminer les ivrognes de la frénésie. Boire à l'homme lui-même pour sortir de la frénésie est presque impossible si son cercle intime ne participe pas à ce processus.

Un ivrogne qui décide d'arrêter de boire devrait être traité comme un malade qui a besoin de soins et d'attention. Pour faciliter la transition vers un mode de vie sobre, son environnement immédiat doit suivre quelques règles:

  • créer une atmosphère psychologique calme dans la maison;
  • retirer tout l'alcool de votre maison;
  • éviter les entreprises de boisson;
  • refuser d'assister à des spectacles où de l'alcool est présent;
  • adhérer au bon mode de la journée;
  • boire beaucoup de liquide (eau, thé, infusions aux herbes);
  • manger des aliments légers et sains;
  • faciliter l'état du patient avec l'aide de médicaments et de remèdes populaires;
  • combattre la dépression, par exemple, regarder des programmes et des films positifs, communiquer avec les animaux.

En aucun cas, vous n'avez pas besoin de châtier une personne qui boit et de faire appel à sa conscience lorsqu'il est en état d'ébriété ou qu'il se sent mal après la consommation d'hier. Il est préférable de laisser les conférences jusqu’à des temps sobres. Les scandales à la maison peuvent provoquer une protestation et une réaction chez un alcoolique: s’il est considéré comme une personne perdue, il se comportera de la sorte.

Arrêtez de boire immédiatement ou progressivement

Quant à savoir s’il est nécessaire d’arrêter de boire immédiatement ou d’abandonner progressivement la consommation excessive, même les opinions des narcologues en exercice sont différentes. Certains d'entre eux défendent le point de vue selon lequel vous devriez cesser de boire tout de suite, comme on dit, pour sortir de l'ivresse "à sec". Ils croient qu'essayer de réduire la dose d'un alcoolique mènera à une deuxième hyperphagie.

Les partisans d’une diminution progressive de la consommation d’alcool insistent sur le fait qu’un arrêt brutal de la consommation d’alcool dans le corps provoque un supplice physique et psychologique chez le patient, ce qui l’empêche catégoriquement de cesser de boire. En outre, dans les cas de sevrage brutal d'alcool, l'incidence de delirium tremens et de troubles des organes internes (foie, pancréas, reins, cœur) augmente.

Les narcologues, souhaitant une sortie progressive de la frénésie, recommandent de réduire systématiquement la quantité d'alcool éthylique pénétrant dans le corps pendant trois jours. Cela peut être fait de différentes manières: en diluant une liqueur forte, en augmentant les intervalles de consommation, en réduisant la quantité d'alcool consommée par jour. Il n'est pas recommandé de changer le type d'alcool: si le patient boit de la vodka, il doit également finir de boire trop avec de la vodka. Le passage à un autre type de boisson, par exemple le vin ou la bière, peut entraîner une nouvelle avidité.

Sans le désir personnel d'un ivrogne, déloger d'une frénésie est impossible. L'alcoolique lui-même doit choisir la sortie en fonction de son expérience personnelle. Imposer son point de vue lui est inutile: cela entraînera une réaction opposée.

Procédure à domicile

Commencez par un besoin excessif le matin. Dans le contexte de l'abus d'alcool, l'équilibre acide-base des fluides biologiques du corps d'un alcoolique va se mélanger dans le côté acide. Par conséquent, pour rétablir le pH, il est recommandé d’utiliser des boissons alcalinisantes: eau minérale alcaline non gazeuse, jus sucré, thé noir ou vert au miel. La consommation d'alcool doit être abondante: elle favorise la fluidification du sang et a un effet détoxifiant. Si une personne se sent malade le matin, on peut lui proposer une infusion de menthe.

Les vomissements le premier jour après la consommation excessive ne doivent pas être arrêtés: c'est ainsi que le corps est nettoyé des produits toxiques de la décomposition de l'alcool. Les boissons alcalines après les vomissements ne peuvent pas être données, car avec les vomissements, l'acide est excrété par l'organisme et le pH est décalé du côté alcalin. Par conséquent, après les vomissements, une boisson acidifiée (jus acidulés, eau citronnée) est nécessaire. Si les vomissements deviennent invincibles (plus de 10 à 12 fois par jour), la personne a besoin de soins médicaux d'urgence.

Le premier jour, on montre au patient le repos au lit. Selon la façon dont vous vous sentez le soir, vous pouvez faire une petite promenade jusqu'au parc le plus proche. Dans le même temps, il est nécessaire d'éviter les lieux publics avec de nombreux établissements de divertissement et de restauration.

Le premier jour, les aliments doivent être liquides mais nutritifs. La meilleure option serait un bouillon de poulet avec du pain grillé. Dès le deuxième jour, vous devez diversifier votre régime alimentaire, mais les aliments gras ne sont toujours pas recommandés. Manger normalement après avoir quitté le combat ne devrait pas être plus tôt que le septième ou le dixième jour.

Le soir du premier jour, il sera utile de prendre un bain chaud (mais pas chaud!) Avec du sel marin, de la décoction d'herbes médicinales (camomille, calendula, millepertuis, sauge) ou des huiles essentielles (menthe, romarin, eucalyptus). Au lieu d'un bain, vous pouvez prendre une douche chaude avant de vous coucher. Une douche de contraste dans les premiers jours après une boisson prolongée n'est pas recommandée. Les vaisseaux n’ayant pas encore commencé à réagir de manière adéquate aux changements brusques des conditions environnementales, une telle douche peut provoquer une forte augmentation de la pression artérielle.

Après la consommation excessive, il est nécessaire de normaliser le sommeil de la personne. Il est nécessaire d'observer strictement le sommeil et l'éveil. Vous devez aller vous coucher à 9 heures-10 heures du soir et vous lever à 7 heures-8 heures du matin. Au coucher, il est conseillé de boire du thé chaud avec de la mélisse, de la menthe ou d'autres herbes sédatives. Les amateurs de produits laitiers peuvent remplacer le thé par du lait chaud par du miel. Au coucher, il n'est pas recommandé de regarder des émissions de télévision ou des films. En cas de problème d'endormissement, vous pouvez utiliser des fonds à base de plantes (Persen, Novopassit, Nervotonik), qui ont des effets sédatifs et hypnotiques légers.

Drogues pour sortir de la frénésie

Sans drogue, il est difficile de sortir de la frénésie à la maison. Les médicaments servent à soulager le bien-être d’une personne, à atténuer les signes d’intoxication, à améliorer le fonctionnement des organes internes et à éliminer les carences en vitamines et en minéraux.

Pour renforcer l’effet de détoxification des boissons, il est nécessaire de prendre du charbon actif (1 comprimé par 10 kg de poids) ou d’autres entérosorbants (Smektu, Enterosgel). La phytothérapie Poliphepan convient à une utilisation à long terme (1 g par 1 kg de poids corporel par jour pour 4 à 5 doses).

Pour soulager la condition physique du patient, vous pouvez prendre des médicaments symptomatiques: pour les maux de tête - Aspirine, Citramon, Paracétamol, avec palpitations cardiaques - Atenolol, Concor, avec douleurs abdominales spasmodiques - Sans spa, Papaverine.

Pour protéger le foie des effets toxiques des métabolites de l'alcool, vous devez prendre Essentiale ou un autre médicament anti-hépatoprotecteur (Antral, Glutargin). Pour faciliter le travail du pancréas, il est nécessaire de boire des préparations enzymatiques (pancréatine, Mezim, Festal).

Pour améliorer la circulation cérébrale, il est recommandé de dissoudre Glycine (jusqu'à 10 comprimés par jour). Ce médicament améliore l'humeur, restaure l'activité mentale et protège également les cellules du cerveau des effets toxiques des métabolites de l'alcool.

Normaliser l'équilibre électrolytique dans le corps et supprimer les tremblements dans le corps d'un alcoolique aide à recevoir des médicaments contenant des macro-éléments - magnésium et potassium (Asparkam, Panangin).

Sous l'influence de l'alcool, les vitamines du groupe B et de l'acide ascorbique sont activement détruites. Pour restaurer leur déficience dans le corps d'un buveur, il est nécessaire de prendre des médicaments contenant ces vitamines à des doses de choc. Il ne faut pas avoir peur du surdosage: ces vitamines sont solubles dans l’eau et leur excès est rapidement excrété dans les urines.

En prenant des vitamines du groupe B, en particulier des vitamines B1 (thiamine) et B6 (pyridoxine), la fonction cérébrale s'améliore et l'utilisation des métabolites de l'alcool éthylique s'accélère. L'acide ascorbique est impliqué dans de nombreux processus métaboliques dans le corps et possède des propriétés antioxydantes, améliorant ainsi rapidement la santé du patient.

Pour récupérer après une frénésie alimentaire, il est recommandé de boire un traitement composé d'un complexe vitamino-minéral, d'un hépatoprotecteur et d'un agent immunomodulateur.

Remèdes populaires pour la frénésie

L'alcoolisme ivre existe autant de temps que l'alcool est connu. Pendant de nombreux siècles, la médecine traditionnelle a accumulé dans son arsenal une grande variété de recettes qui aident une personne qui boit à se sortir de la consommation excessive. Ils sont préparés avec des aliments simples et des herbes médicinales. Des fonds basés sur eux aident à se sortir de la frénésie, à soulager la maladie, à restaurer la force de son corps et à réduire les fringales d'alcool.

Recette au kéfir

Le lendemain matin, mélangez 2 verres de kéfir avec une demi-cuillère à café de sel et 2 cuillères à café de sucre. Au lieu de kéfir, vous pouvez prendre du yogourt fait maison. Tous les ingrédients se mélangent et donnent un verre à une personne.

Recette au miel

Deux cuillères à soupe de miel doivent être ajoutées à un verre de lait ou de thé vert, bien mélanger et boire une cuillère à thé pendant la journée.

Recette d'avoine

Faites bouillir 1,5 kg d'avoine, versez trois litres d'eau à feu doux pendant une demi-heure, versez le bouillon dans un thermos, versez 100 g de fleurs de calendula broyées. Insister dans un thermos pendant 12 heures. Buvez chaudement avant les repas dans un seul verre.

Recette Collection Herb

Pour cela, il est nécessaire de prendre 2 parties de menthe, millepertuis, achillée millefeuille, absinthe et une partie de racine de calamus, angélique, fruits de genièvre, herbes d'absinthe, hacher, mélanger. 10 cuillères à soupe de la collection, vous devez verser 2 litres d'eau bouillante, couvrir, envelopper et insister pour refroidir. Au cours de la journée, vous devez boire toute la perfusion.

Quand demander de l'aide

Quitter le combat par eux-mêmes ne peut pas dans tous les cas. La conclusion garantie de l'ivresse prolongée ne peut être faite que par des spécialistes expérimentés en traitement de la toxicomanie, y compris ceux qui quittent la maison. Dans certains cas, le patient nécessite des soins d'urgence dans un hôpital. Sans soins médicaux hospitaliers qualifiés ne peuvent pas faire si:

  • l'alcool a duré plus de deux semaines;
  • des troubles mentaux sont observés;
  • crise d'épilepsie;
  • il y a une douleur dans le coeur ou une arythmie;
  • il y a une augmentation persistante de la pression artérielle;
  • le patient se plaint de vision brouillée, de battements ou de maux de tête pressants;
  • il y avait des problèmes avec les organes digestifs (exacerbation de gastrite ou d'ulcère peptique, pancréatite, douleurs dans le foie).

Ces conditions peuvent mettre la vie en danger. Par conséquent, quand elles apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Souvent, une solution indépendante à une crise de frénésie aboutit à un échec: quelques jours ou semaines de modes de vie sobres se terminent par une panne et une autre fugue. La nervosité, le manque de compréhension mutuelle avec les êtres chers, le sentiment de malaise sont poussés vers cet ivrogne. C'est une véritable dépression difficile à gérer par vous-même. Dans le contexte de la dépression post-alcoolique, un alcoolique peut avoir des pensées suicidaires. Par conséquent, les proches doivent surveiller attentivement les changements de son comportement et de son humeur. Si la personne qui a quitté la frénésie est déprimée pendant une longue période, consultez un spécialiste (psychologue ou psychothérapeute).

Après quelques semaines après avoir bu avec un alcoolique, vous pouvez commencer à parler du traitement de l'alcoolisme. Actuellement, il existe de nombreuses méthodes (psychothérapeutiques et médicamenteuses) qui permettent de soulager efficacement les personnes dépendantes de la dépendance à l'alcool.

Sortir de la frénésie à la maison seul sans aide extérieure.

La consommation prolongée d'alcool entraîne l'apparition d'une intoxication aiguë à l'alcool, dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie. L'alcool survient lorsque vous buvez des boissons alcoolisées quotidiennement - plus de 50 ml. Si le temps ne s'arrête pas, alors le syndrome de sevrage se développe. Vous pouvez vous libérer de la consommation excessive d’alcool non seulement avec l’aide de narcologues, mais aussi de votre propre chef: l’essentiel dans ce secteur est le désir et le respect des recommandations standard.

Arrêtez de boire immédiatement ou réduisez progressivement la dose

Ne présumez pas que vous pouvez vous en sortir pendant un jour. Le processus est long et généralement douloureux. Vous pouvez rapidement récupérer vous-même si la consommation d'alcool n'a pas duré plus de 2 jours.

Le syndrome de sevrage est différent de la gueule de bois habituelle. De fortes doses d'alcool éthylique perturbent les processus métaboliques, affectant négativement tous les organes et systèmes internes.

Options hors de la frénésie:

Les narcologues pratiquant pensent que sortir de la frénésie devrait être brutal, c'est-à-dire "sec". Selon eux, la réduction de la dose peut entraîner des perturbations et des conséquences plus graves. Si vous êtes suspendu à une bière, l'alcoolisme de la bière peut se développer.

Les partisans d’une sortie en douceur du combat affirment qu’un abandon brutal de l’alcool engendre des souffrances psychologiques et physiques qui aggravent la situation. L'abolition complète de l'alcool éthylique conduit souvent au delirium tremens, il est donc nécessaire de procéder au traitement correctement.

Une approche intégrée vous permet de faire face au syndrome de sevrage presque sans douleur. En règle générale, il est beaucoup plus difficile pour les femmes de sortir de la frénésie qui est associée à une distorsion assez rapide de la sphère morale et personnelle.

Conseil du narcologue

Les partisans d’un refus progressif de l’alcool soutiennent que l’on peut se sortir de la frénésie en seulement 3 jours, réduisant ainsi progressivement la quantité d’alcool consommé. Pour ce faire, il est recommandé de diluer les boissons fortes, de réduire le volume quotidien ou d’augmenter les intervalles entre les utilisations.

Il n'est pas recommandé de changer le type de boisson alcoolisée. Si l'alcool a été commencé avec de la vodka, alors il devrait se terminer au même degré.

Il est important d'organiser une nutrition adéquate. Des produits utiles aident à éliminer les dysfonctionnements internes et à améliorer le bien-être. Un jour pour faire face au problème ne fonctionne pas, car l'alcool éthylique provoque des lésions non seulement aux organes internes, mais aussi au système nerveux.

Dans la période de récupération devrait prendre en compte l'aspect psychologique. La motivation aide à surmonter la dépendance qui détruit l'esprit et le corps. Sans conviction, la majorité abandonne et entre à nouveau dans la frénésie, qui est souvent plus prolongée. Il convient de rappeler que, dans presque tous les cas, les perturbations sont dues à une pression psychologique négative - reproches de proches, suggestions de compagnons d’alcool.

Les avis

Mon mari occupe un poste de direction et il boit périodiquement après la conclusion de transactions sérieuses. Il ne peut pas se permettre d'être absent, mais son statut ne lui permet pas de suivre un traitement pour toxicomanie. Pendant 20 ans de mon mariage, j'ai trouvé un moyen de sortir de la consommation excessive d'alcool - l'alcool est progressivement réduit. Je prends une cuillère à soupe de vodka le jour suivant toutes les heures, tous les deux jours, toutes les trois ou quatre heures. Lundi, il est debout et mardi, il ne se souvient même pas du problème.

Ekaterina Stepanovna (44 ans, Izhevsk)

Je ne vois rien de terrible à l'idée de renoncer à l'alcool immédiatement après une longue frénésie. Vous aurez mal à la tête, même avec l’abandon progressif de la vodka, c’est mieux maintenant. Aucun conseil personnel d'anciens alcooliques pour réduire la dose ne fonctionne pas, je le sais par moi-même. Si je bois longtemps, des jus de tomates ou de cerises, beaucoup d’eau minérale et du charbon actif m'aident à sortir de la frénésie. Je prends un bain chaud, même si les médecins ne le conseillent pas.

Igor (37 ans, Nijni-Novgorod)

Nous nous en sortons dans 3 jours

À la maison, la méthode la plus efficace consiste à utiliser la méthode des "trois jours". Il est efficace dans l’utilisation de l’alcool pendant 3-4 jours, mais pas plus.

Devrait distinguer l'alcool de la gueule de bois habituelle. Dans le premier cas, les symptômes suivants se produisent:

  • Irrésistible soif d'alcool.
  • Maux de tête et courbatures.
  • Frissons dans les mains, la langue et les paupières.
  • Augmentation de la température et de la transpiration.
  • Pouls rapide et insomnie.
  • Irritabilité, dépression et agressivité.

La gueule de bois est caractérisée par la faiblesse et le malaise. La consommation d'alcool n'apporte pas de soulagement, mais ne fait qu'aggraver l'inconfort physique.

Le programme «trois jours» pour cesser de consommer de l'alcool est une méthode efficace pour éliminer l'éthanol du corps, lutter contre la déshydratation et restaurer le fonctionnement des organes internes. Le résultat dépend directement du respect des recommandations et du désir du toxicomane Il est nécessaire d’aborder le problème de manière globale: éliminer l’alcool, prendre des médicaments, bien manger et mener une vie active.

Premier jour

Le premier jour sans l'aide d'un médecin, l'abandon de l'alcool n'est pas facile, il y a une forte probabilité de panne. Faire face à un désir irrésistible d'utilisation ne sera pas facile, car il existe des symptômes tels que maux de tête, vertiges, nausées et transpiration.

Pour améliorer la santé globale lorsque vous quittez un abreuvoir intensif, vous devez:

  1. Buvez plus de liquides (eau minérale ou purifiée).
  2. Prenez de l'aspirine (1 tab.) Et du charbon actif (1 tab. Par 10 kg de poids).

L'aspirine soulagera les maux de tête et le charbon actif éliminera les toxines et les substances nocives. Après avoir amélioré votre bien-être général, vous devriez essayer de dormir, ce qui est nécessaire pour la récupération. Pour ce faire, il est recommandé de boire un bouillon de camomille ou de menthe poivrée.

Deuxième jour

Le matin du deuxième jour, vous devriez boire du thé fort et sucré. Le glucose aura un effet positif sur le travail du cœur, du système vasculaire et donnera de l’énergie. L'alcool et le café à boire dans tous les cas impossible. Les produits à base de lait aigre peuvent être utilisés pour lutter contre les nausées et la faim.

Vous ne pouvez pas manger avant le soir du deuxième jour. Il est préférable d'utiliser des plats tels que le bouillon de poulet et la poitrine de poulet bouillie avec de la bouillie de sarrasin.

Le troisième jour

Le troisième jour, vous pouvez commencer à manger pleinement. Assurez-vous de boire des produits à base de lait fermenté pour que le système digestif fonctionne correctement et les nutriments sont complètement digérés.

Il est recommandé de prendre des médicaments contenant du magnésium, du potassium, de l'acide ascorbique et des vitamines du groupe B. L'eau minérale avec jus de citron, décoction d'églantier et jus de tomate soulage de manière fiable le syndrome de sevrage. En l'absence de sommeil et de nervosité excessive, vous pouvez prendre un sédatif, tel que le phénazépam.

Lorsque vous quittez le combat, aidez-vous à faire face aux maux de tête en marchant. Cela est dû au fait que pendant le mouvement, la circulation sanguine augmente, l'activité cardiaque s'améliore et le tonus vasculaire augmente.

Après une frénésie de plus d'une semaine

Une longue consommation d'alcool (plus de 7 jours) nécessite de prendre des mesures drastiques. Dans ce cas, les médicaments adsorbants simples et l'évaporation ne peuvent pas faire. Dans l’idéal, prokapat bien sûr, les médicaments polyioniques, les solutions salines et hemodez. À la maison, le recours à de telles procédures est inacceptable, car vous pourriez avoir besoin de soins médicaux d’urgence.

Pour couper et éliminer les toxines, vous pouvez utiliser des médicaments sans danger - un ensemble de médicaments. Le métronidazole (500 mg) et le furosémide (tableau 1) peuvent être pris pour éliminer les symptômes désagréables. Pour éliminer les maux de tête - Alkozeltser et Paracetamol. Si vous avez des problèmes cardiaques, Corvalol ou Validol.

Avec une consommation hebdomadaire d'alcool, il est impossible de se passer d'effets psychologiques sur un toxicomane. Pour commencer, les contacts avec des compagnons de beuverie sont exclus. En aucun cas, vous ne pouvez avoir pitié de lui et le laisser seul. Après 2-3 jours, la soif d'alcool disparaîtra, mais la conclusion de la frénésie ne s'arrête pas là, car il reste encore beaucoup de procédures de récupération.

Nous nettoyons le corps

Après une longue frénésie, des procédures de récupération sont nécessaires. La première étape consiste à prendre des mesures pour nettoyer les organes internes des produits de désintégration de l'alcool éthylique (aldéhydes) à l'aide de charbon actif (1 tab. Par 10 kg de poids).

Après avoir bu de l'alcool nécessitant un nettoyage:

  • Le cœur pompe le sang épais, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle.
  • Tractus gastro-intestinal - sous l'action de l'alcool éthylique, la membrane muqueuse de l'estomac est détruite, ce qui entraîne une gastrite et des ulcères.
  • Le cerveau Le manque d'oxygène et de protéines, qui entraîne une altération de la mémoire, peut être comblé en mangeant du bouillon de poulet et des produits laitiers.
  • Du foie Les hépatocytes détruits nécessitent l'utilisation d'agents réducteurs et détoxifiants - chardon-Marie, renouée, artichaut et millepertuis.

Pour normaliser l'activité cardiaque et améliorer l'état général après une consommation excessive, vous devez prendre Caposide et boire plus de liquides. Diurétiques efficaces - Diakarbe, Triampur. De tachycardie, prenez Corinfar. Pour restaurer le potassium, on utilise du miel naturel, des abricots secs, des oranges et des bananes. Pour restaurer les fonctions naturelles du système digestif, vous devez commencer à boire des kissels et des produits laitiers. Aide bien la saumure ou l’eau citronnée, rétablissant l’équilibre acide et régénérant le foie.

Pour un rétablissement complet après une frénésie alimentaire, au moins une semaine après avoir surmonté la phase aiguë du syndrome de sevrage. Pendant un mois, l'asthénie dure (détérioration de la performance des organes internes).

Des médicaments pour aider

Lorsque vous quittez votre régime dès le premier jour, vous devez prendre vos médicaments selon le schéma suivant:

  1. Prendre des médicaments: charbon actif (5 à 7 comprimés) et un sachet d’Enterosgel ou de Polyphepan. Les médicaments élimineront les restes d'alcool éthylique et faciliteront le travail du foie.
  2. Après 1,5 à 2 heures, buvez Essentiale et Mezim pour restaurer le foie et accélérer le métabolisme. Au bout de 4 heures, prenez à nouveau un nouveau lot de sorbants.

Avec une frénésie, No-shpa aidera avec les médicaments avec des tremblements, et Analgin soulagera les maux de tête. Ces médicaments ne peuvent être bus plus de 2 fois par jour.

En aucun cas, ne peuvent pas boire Corvalol ou Valocordin en quittant la frénésie, car ils augmentent les risques d'accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Parmi les médicaments approuvés qui normalisent l'activité du système cardiovasculaire, il convient de distinguer le capozide et le glycérol.

Pour restaurer l'activité du système nerveux central, Phenibut, un médicament nootropique aux propriétés tranquillisantes, est prescrit après la fin du combat. Il est recommandé de prendre après l'élimination du syndrome de sevrage aigu.

Restaurez un sommeil sain

Le manque de sommeil après une frénésie est associé à une violation du niveau psychologique. Pour le normaliser, il faut prendre des médicaments psychotropes (tels que prescrits par un médecin), des sédatifs et des médicaments vasculaires.

Afin de restaurer le sommeil lorsque vous laissez une frénésie à la maison, il est recommandé:

  • Préparer des préparations à base de plantes avec de la menthe poivrée, l’air de mère, le chasseur et boire chaud.
  • Buvez une boisson à la citrouille avant de vous coucher (hachez finement les graines et versez 150 ml d’eau, versez la pulpe en poudre, ajoutez 1 c. À thé de miel).

Elenium, Donormil et Aozolam aident à faire face à l'insomnie. Les plus bénins sont les médicaments développés à base d'herbes médicinales, par exemple Grandaxin, Novo-Passit.

Quoi ne pas faire

Lorsque vous quittez la frénésie ne peut pas:

  1. Visiter le bain et le sauna - perte de conscience possible et même la mort en raison de l’hypotension artérielle.
  2. Prendre une douche de contraste a un effet négatif sur le système cardiovasculaire et peut provoquer un vasospasme.
  3. Exercice excessif - le travail en mode alvéolaire met le cœur à rude épreuve.
  4. Longues marches - le rythme cardiaque rapide s'accompagne d'une charge supplémentaire, ce qui constitue un grave danger.
  5. Jouer à des jeux informatiques - leurs effets sur la psyché peuvent également entraîner une dépendance, dont le développement après une consommation excessive d'alcool est doublement susceptible.

Vous pouvez cesser de vous gaver. Cela ne prend pas plus de 3 jours. L'essentiel - le désir des alcooliques et l'aide de parents ou de proches. Trouvez la motivation (rétablissement des relations, reprise du travail, trêve familiale, etc.) et suivez les conseils d’experts. Si vous parvenez à vaincre le premier jour sans boire une seule goutte d’alcool, il sera alors beaucoup plus facile de faire face à la dépendance.

Comment se sortir de la boulimie sans médecin: aide rapide à la maison

L’abus prolongé d’alcool entraîne une intoxication aiguë, dangereuse pour la santé et la vie des personnes. Par conséquent, il est important de savoir comment sortir de la frénésie chez soi pendant longtemps pour renoncer à l'alcool, pour récupérer, pour retrouver la joie d'être sobre. Le syndrome de sevrage n’est pas seulement un problème physiologique, il est aussi de nature psychologique. Par conséquent, le traitement doit être complet et toucher tous les domaines de la vie d’un alcoolique.

Qu'est-ce que l'alcool?

L'ingestion prolongée de fortes doses d'éthanol est considérée comme un état d'ébriété. Sans motivation, l'aide d'un médecin et le désir sincère d'un alcoolique d'arrêter de boire sont difficiles à traiter efficacement, cela peut devenir chronique. L'alcoolisme se compose de quatre étapes et la consommation excessive d'alcool est plus caractéristique des grades 3 et 4. Pour retirer les restes d'alcool éthylique du flux sanguin systémique, il est nécessaire de demander conseil à un narcologue, de reconnaître le problème et de suivre un traitement intensif.

La différence entre le syndrome d'abstinence et la gueule de bois

Après un festin bruyant, ne vous considérez pas comme un alcoolique ivre si vous avez mal à la tête le lendemain matin. Ceci est un signe clair de la gueule de bois, qui est temporaire, susceptible d'un traitement réussi avec des analgésiques internes, des antispasmodiques. En ce qui concerne le syndrome d’abstinence, il existe une certaine différence: l’état pathologique consiste en un inconfort interne, des sensations douloureuses et déprimantes en l’absence d’une nouvelle dose d’alcool. Une personne s’arrête chez un toxicomane qui ne représente plus sa vie sans alcool.

Si le syndrome de sevrage apparaît après une seule ivresse, il s’agit d’une maladie interne grave qui évolue progressivement. Une personne n'est pas au courant, mais l'environnement immédiat doit clairement en prendre conscience et prendre toutes les mesures nécessaires. Lorsque le syndrome de sevrage se forme après le premier verre et que la personne entre dans un état dangereux de forte consommation d'alcool, le problème prend une ampleur considérable. Dans un tel tableau clinique, il est évidemment impossible de se passer de traitement supplémentaire avec des méthodes officielles et alternatives, mais vous ne pouvez agir que sur la recommandation d'un spécialiste.

Est-il possible de sortir de la frénésie

Dans des conditions douloureuses après avoir bu de l'alcool, une personne réalise que boire est mauvais et s'adapte mentalement à une vie sobre. Dans le cas de l'alcoolisme chronique, cela n'est pas facile, car l'éthanol continue à absorber la circulation systémique à haute concentration. Des proches vigilants et un traitement rapide dans un dispensaire narcologique viennent à la rescousse. Vous pouvez vous en sortir vous-même, mais cela nécessite une bonne motivation (en d'autres termes, vous devez trouver votre propre avantage).

Motivation personnelle

Si un buveur n'est pas capable d'abandonner complètement la consommation de boissons alcoolisées, il doit être motivé de manière appropriée. Sinon, la dépendance aux substances toxiques continuera de nuire à la qualité de la vie, décomposera la personnalité autrefois holistique. Afin de réaliser un changement radical dans l'esprit d'un alcoolique, il est nécessaire d'impliquer de tels projets, rêves et aspirations:

  • le désir de sauver la famille et le respect des êtres chers;
  • désir persistant de rétablir leur réputation dans la société;
  • plans de nouveaux travaux prometteurs;
  • désir de fonder une famille, une progéniture en bonne santé;
  • le désir de prouver aux masses que l'alcoolique vaut encore quelque chose;
  • le désir de gravir les échelons de carrière pour s'épanouir personnellement;
  • panique, peur de la mort, maladies incurables.

Quels facteurs influencent le succès de la procédure

Un désir ne suffit pas pour sortir rapidement et efficacement de cet état sans l'aide supplémentaire du médecin, il est nécessaire d'évaluer de manière réaliste le tableau clinique prédominant, compte tenu de l'humeur interne de la personne dépendante à cesser de boire. Voici les principaux facteurs qui peuvent jouer un rôle décisif dans la vie d'un alcoolique ivre:

  • la durée d'exposition à l'éthanol (plus vous buvez, plus il est difficile de guérir et d'éliminer les produits d'intoxication du sang);
  • des doses quotidiennes d'éthanol (plus il y a d'alcool, plus les complications d'un alcoolique ivre sont graves);
  • la présence de maladies chroniques sur le fond du syndrome de sevrage (une rechute de la maladie sous-jacente progresse sous l'influence de l'éthanol et il est difficile de prévoir les conséquences pour la santé des médecins);
  • blessures antérieures à la tête (dans ce cas, on parle d'une commotion cérébrale avec perte de conscience ou amnésie à court terme);
  • la qualité des boissons alcoolisées consommées (les produits de qualité médiocre augmentent considérablement le risque de décès).

Comment sortir de la frénésie

Pour éliminer efficacement l'acétaldéhyde du sang et de l'estomac, il est nécessaire d'agir immédiatement et sans intervention médicale, il est possible de garantir une dynamique positive stable à la maison. Si le combat ne dure pas plus de 2 jours, il est important de respecter clairement la séquence d'actions suivante:

  1. Arrêtez immédiatement le flux d'éthanol dans le corps, c'est-à-dire, d'abandonner la consommation de boissons alcoolisées.
  2. Le matin, il est nécessaire de prendre dans un premier temps 1, 5 l d’eau, puis de boire 2 à 3 comprimés de charbon actif (un autre sorbant). Les préparations pour le foie et l'estomac deviennent un traitement auxiliaire avec des symptômes visibles.
  3. Après cela, il est nécessaire de boire un bouillon riche en graisses et de prendre une douche pour revigorer et stimuler la circulation systémique.
  4. Pendant la journée et la soirée, il est important de répéter ces procédures, en commençant par la consommation de sorbants et en terminant par des séances avec de l'eau chaude et froide.
  5. Pendant la journée, il est recommandé d'utiliser des jus naturels et des boissons aux fruits de baies, une activité physique accrue en l'absence de fatigue chronique.

Si la question de savoir comment sortir de la frénésie sans médecin s’applique à une intoxication alcoolique plus longue que 2 à 3 jours, la première chose à faire est de provoquer des vomissements artificiels. Il est important que l’estomac ne puisse plus adsorber d’éthanol et s’étendre ensuite dans le système circulatoire. Après l'introduction des résidus de toxines à absorber à l'intérieur des absorbants, en fonction de la catégorie de poids. À l'avenir, effectuer un traitement symptomatique à la maison.

Ce qui est nécessaire pour le traitement

Avant de quitter le combat sans médecin, vous devez reconnaître le problème de santé. Ensuite, agissez selon un schéma bien établi: faites d'abord vomir, puis prenez des sorbants, conduisez un traitement symptomatique. Dans un tel tableau clinique, la prise de médicaments individuels appartenant à plusieurs groupes pharmacologiques est non seulement nécessaire, mais également la correction individuelle de la nutrition, du mode de vie habituel et des mauvaises habitudes. Voici ce qui est nécessaire pour un traitement efficace de l'hypertrophie sans la présence du médecin traitant:

  1. Médicaments. Le but principal de la thérapie, comment se sortir d’une longue journée sans médecin, est d’arrêter les effets de l’éthanol sur les reins, le cœur et d’autres organes importants; accélérer l'élimination des substances toxiques du corps et aider à restaurer les ressources organiques. Les représentants de ces groupes pharmacologiques sont les bienvenus:
  • entérosorbants nécessaires pour restaurer la muqueuse gastrique blessée par l’éthanol et stimuler la motilité intestinale: Polysorb-MP, Enterosgel, Polyphepanum, charbon actif;
  • antiémétiques et solutions salines pour l'élimination des produits d'intoxication: Reglan, Regidron;
  • médicaments cardiaques pour stabiliser la pression artérielle, lutter contre l'arythmie et la tachycardie, assurer un effet à long terme sans récidive du myocarde et du système cardiovasculaire: Corvalol, Validol, Valocordin, Valériane sous forme de décoction ou de teinture;
  • antispasmodiques et analgésiques oraux pour l'élimination des migraines aiguës, accès de douleur d'étiologie inconnue, soulagement du bien-être général: No-spa, Analgin, Ibuprofen, No-salpine;
  • les diurétiques à l'intérieur sont nécessaires à l'élimination productive des résidus d'éthanol du corps d'une personne qui boit, à la normalisation des reins et des reins: Furosémide, décoction de dogrose;
  • sédatifs et tranquillisants pour calmer et détendre le système nerveux, éliminer l'envie d'alcool, lutter contre les états dépressifs: Fenazépam, métronidazole, tiapride, diazépam, aminalon;
  • complexes multivitaminiques avec un traitement complet pour un soulagement rapide de la tension musculaire et émotionnelle, ainsi que pour le renforcement de l'immunité locale, par exemple, Pikovit, AlfaVit, Duovit;
  • solutions d'injection pour l'introduction de goutte à goutte, pour rétablir l'équilibre eau-sel, pour débarrasser la ressource organique des produits de l'intoxication, les symptômes de l'hyperphagie prolongée.
  1. Produits qui favorisent la détoxification du corps. Pour vous aider à sortir de la frénésie, vous devez changer le menu d'un buveur, l'enrichir de précieuses sources d'eau, de vitamines, de minéraux et d'oligo-éléments. De tels ajustements accélèrent le processus d'élimination du syndrome d'abstinence: ils se traduisent par un effet tonique et tonique. Bien prouvé cette nourriture:
  • agrumes riches en acide acétylsalicylique pour éliminer les toxines et les radicaux libres;
  • baies acides ou torses de baies pour augmenter la perméabilité des parois vasculaires et renforcer les vaisseaux eux-mêmes, augmenter l'appétit;
  • produits laitiers dégraissés qui, lorsqu'ils boivent, éliminent les substances nocives et toxiques du corps;
  • bouillon de bœuf ou de poulet pour tonifier tout le corps, réduisant ainsi la sévérité des signes d'intoxication à l'alcool;
  • eau minérale ou saumure, qui non seulement désaltère avec les symptômes de la gueule de bois, mais possède également des propriétés bactéricides;
  • gruau léger, ne pas surcharger la digestion systémique, normaliser la motilité intestinale.

Comment faire face à une courte frénésie - la méthode de trois jours

Si le patient décide finalement de cesser de boire et qu'il y a suffisamment de volonté en raison des particularités de son personnage, vous pouvez utiliser une méthode efficace pour vous débarrasser de la dépendance aux substances toxiques: «trois jours». Cette technique est appropriée dans les premiers stades de l'alcoolisme, si nous parlons d'un état d'ivresse court. Vous pouvez le mettre en œuvre à la maison, l’essentiel est de respecter la séquence d’actions proposée, la chronologie des étapes requises, un tracé de massage.

Premier jour

La première étape consiste à abandonner complètement les boissons alcoolisées et à éliminer leur présence à la maison. Il est nécessaire de vérifier soigneusement qu'il ne reste plus une goutte d'alcool. À ce stade, la tâche principale du patient est d’abandonner son apaisement après le réveil du matin, de faire preuve de volonté et de vouloir arrêter de boire pour toujours. Ce sera difficile car vous pourriez ressentir des symptômes tels que vertiges, transpiration excessive, frissons internes, chutes de température, douleur à la tête, confusion. De tels symptômes sont alités.

Pour normaliser son état général, un alcoolique a besoin de dormir et de boire plus, d'abandonner complètement son stress physique et émotionnel, de détourner ses pensées de l'alcool. Pour accélérer la dynamique positive, il est nécessaire de prendre des sorbants comme Enterosgel et du charbon actif. Il est important d’éliminer efficacement les toxines, de soulager la douleur, d’apaiser et de détendre le système nerveux. Vous devez boire 1,5 litre d'eau et prendre 2 à 3 tablettes de charbon actif, consommer un bouillon gras et dormir.

Deuxième jour - élimination intensive des toxines

Le lendemain d'un alcoolique devrait commencer par une tasse de thé fort et doux, car le flux de glucose dans le corps affecte favorablement le travail du système cardiovasculaire et fournit une ressource organique avec l'énergie nécessaire. Ne buvez pas de café et ne fumez en aucun cas, car la caféine et la nicotine ont des effets néfastes sur l'état des parois vasculaires.

En outre, après un long combat, veillez à utiliser davantage de liquide, par exemple du bouillon de poulet, des tisanes, des boissons aux fruits de baies. Par nécessité, pour neutraliser l'action des toxines, il n'est pas difficile de prendre des absorbants, une douche de contraste et de se reposer davantage. Dans le régime médical, introduisez progressivement des produits à base de lait fermenté, de la bouillie maigre, des vitamines naturelles.

Troisième jour - restauration des fonctions corporelles

L'apport recommandé de fluide dans le corps - 2 à 3 litres, mais il ne s'agit pas que d'eau. Décoctions aux herbes, boissons aux fruits de baies et jus naturels riches en vitamine C bienvenus. L’appétit du patient augmente de manière significative, les signes de fièvre et d’intoxication alcoolique disparaissent. Pour accélérer le processus naturel de récupération, vous pouvez non seulement augmenter l'activité physique, mais aussi suivre un régime thérapeutique. Pour restaurer les fonctions du foie, l'administration orale d'hépatoprotecteurs est nécessaire, en option, Gepabene, Essentiale Forte.

Que faire en cas de frénésie 7 jours ou plus

Le patient pendant un long combat ne peut pas être surchargé de travail, il est tenu de respecter strictement le repos au lit. Il ne sera pas facile de rétablir le bien-être général à la maison, mais il est presque impossible de résoudre le problème principal de comment sortir de la consommation excessive d'alcool sans consulter un médecin. On peut administrer de l’alcool à de l’ammoniac, qui a été préalablement dilué dans de l’eau. La deuxième option pour une récupération sans douleur consiste à manger une soupe acide ou un citron entier. Vous pouvez manger un œuf cru ou boire du lait avec du miel. Bonne aide carte jaune à l'arrière de la tête ou une douche de contraste.

L’objectif principal est d’éviter des conséquences dangereuses pour la santé et l’hospitalisation dans un tel tableau clinique (avec des prises hebdomadaires), afin de rétablir une fonction hépatique normale. Il est possible d'attirer des médicaments sous forme de perfusions pour l'exécution de compte-gouttes (le médicament est montré très lentement, en tombant). Lorsque l'on répond à la question de savoir comment se sortir de la consommation excessive d'alcool sans médecin, des difficultés surgissent immédiatement, car loin de tout peut mettre un tel système à la maison.

Réduire progressivement la dose d'alcool

Les médecins rapportent que si vous quittez rapidement un patient, l'état de dépression profonde peut dépasser. Mais ce n’est pas la pire des complications, car, outre l’équilibre mental, la santé physique est également gravement altérée. Parmi les conséquences potentielles de l'élimination brutale de l'éthanol, les médecins distinguent ces symptômes désagréables:

  • delirium tremens;
  • troubles du système cardiovasculaire;
  • hallucinations visuelles et auditives;
  • instabilité émotionnelle;
  • lésions cérébrales étendues;
  • tendance à l'agression (amertume envers le monde entier);
  • symptômes d'angine de poitrine, d'arythmie, de tachycardie;
  • plaintes de vue d'atterrissage;
  • crise cardiaque étendue, accident vasculaire cérébral;
  • tremblements et convulsions des membres;
  • symptômes de sevrage (dans les tableaux cliniques négligés);
  • pathologie pancréatique, pancréatite.

Toxines neutralisantes

Avant de quitter la frénésie sans médecin, vous devez réfléchir à quelques reprises. Le corps est dans un état d’intoxication aiguë, le retard dans ce domaine peut donc coûter la vie. La pharmacie propose de nombreux médicaments, mais seul le spécialiste le plus expérimenté est en mesure de vous prescrire le médicament le plus efficace et le plus sûr. Vous trouverez ci-dessous les médicaments utilisés dans la lutte contre le syndrome de la gueule de bois qui peuvent neutraliser les effets des toxines sur l'organisme:

  1. Charbon actif. Interférer avec l'absorption d'éthanol par le tube digestif.
  2. Glycine. Restaure les cellules nerveuses blessées et empêche la destruction de la santé.
  3. Acide succinique (sous forme de comprimés). Un élément important du métabolisme énergétique est nécessaire pour accélérer le processus de purification.
  4. Alcazeltzer. Les pilules effervescentes dans la lutte contre l'intoxication aiguë du corps sont vendues dans toutes les pharmacies.
  5. Aspirine ou Paracétamol. Accélère l'élimination des toxines du corps, a un effet positif sur l'immunité locale, fluidifie le sang.
  6. Enterosgel En outre, il a des propriétés hépatoprotectrices, a un effet systémique sur le corps.

Médicaments

Il est important de ne pas oublier l'aide d'un médicament. La première étape consiste à lire attentivement les instructions d'utilisation de chaque médicament afin d'exclure les éventuelles contre-indications médicales:

  1. Limontar. Il est nécessaire de dissoudre 1 comprimé dans un verre d'eau, ajoutez du bicarbonate de soude à la pointe du couteau. Il est conseillé de prendre avant le repas et la question de savoir comment sortir de la frénésie sera décidée après 2 à 3 jours.
  2. Glycine. Il est important de prendre de telles petites pilules une à quatre fois par jour afin de reprendre rapidement conscience et d'éliminer les convulsions nerveuses. Vous pouvez obtenir le médicament à la pharmacie sans ordonnance.
  3. Afobazole. Il s’agit d’un dépresseur dont la dose quotidienne maximale est de 5 comprimés (il traite même avec succès la psychose). Il est conseillé de prendre des comprimés entre les repas, vous pouvez compléter votre traitement avec un bain relaxant ou une douche de contraste.
  4. Donormil Lorsqu’on résout un problème, comment remédier rapidement à la frénésie sans médecin, ce remède n’est pas approprié, car la pharmacie est strictement prescrite. Il y a des contre-indications, des effets secondaires.
  5. Anaprilin. Ce médicament est nécessaire si l’indice de pression artérielle dépasse 150 mm. Hg Art. et le pouls de 90 battements. en quelques minutes Le médicament n'est pas compatible avec l'alcool et n'augmente donc que les symptômes d'intoxication aiguë du corps.
  6. Engilok. Ceci est un analogue complet du médicament ci-dessus, qui peut être acheté sans ordonnance. Pour réguler la pression artérielle, vous devez boire 1 comprimé trois fois par jour.
  7. Cavinton Un tel médicament convient aux pics de tension artérielle et aux bouffées de chaleur du visage. Les médecins recommandent de prendre des pilules avant un festin bruyant afin de réduire considérablement l'intensité de la gueule de bois.
  8. Hépabène C'est un hépatoprotecteur capable de restaurer une fonction hépatique altérée. Le médicament est pas nocif, peut participer à la discussion sur le sujet, comment sortir de la frénésie sans médecin.
  9. Essentiale Forte (Essliver Forte). Un autre hépatoprotecteur d’origine végétale, nécessaire pour soutenir les fonctions du foie. Capable de séparer l'éthanol, facilite le travail du "filtre humain".
  10. Phenibut. Un moyen avec une activité anxiolytique sous forme de comprimés pour administration orale. La dose recommandée - 1 comprimé trois fois par jour pendant 10 à 14 jours, en fonction des indications médicales.

Méthodes populaires de traitement de l'intoxication alcoolique

Les méthodes de médecine alternative fournissent également une dynamique positive constante lors de la consommation prolongée d'alcool intense. Il est nécessaire de les utiliser en association avec les préparations officielles, mais après avoir lavé l'estomac en évitant les troubles digestifs. C'est un bon moyen de récupérer plus rapidement, en réduisant considérablement la liste des complications potentielles pour la santé. Vous trouverez ci-dessous les recettes de santé éprouvées:

  1. Calendula. Il est nécessaire de préparer une décoction de la recette classique - 1 c. l matières premières pour 1 cuillère à soupe. eau bouillante. Insister, filtrer, utiliser à la place du thé. Le calendula peut être remplacé par la camomille en pharmacie, possède également des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.
  2. Motherwort root. Broyer les matières premières séchées, puis en une cuillère à soupe. l poudre versez 1 c. Faire bouillir de l'eau et faire bouillir à feu moyen pendant 15 à 20 minutes. Insistez, forcez, prenez oralement une troisième tasse trois fois par jour jusqu'à ce que le syndrome d'abstinence disparaisse complètement.
  3. Tagetes Besoin 1 c. les matières premières broyées versent 0,5 litre d'eau bouillante pendant 10 minutes. Utilisez une composition filtrée et légèrement refroidie à la place du thé, supprimant ainsi les réflexes nauséeux intolérables.
  4. Il est recommandé de manger un citron entier, après l'avoir divisé en tranches. La vitamine C rétablit rapidement le tonus vasculaire et a un effet positif sur le débit sanguin systémique et l'immunité locale. Vous pouvez remplacer les citrons avec du jus de carotte ou de pomme, ce qui est bon même pour accrocher.

Normalisation du pouvoir

Il est important de savoir comment se sortir de la consommation excessive d'alcool sans consulter un médecin afin de mettre ces connaissances en pratique si nécessaire. Par exemple, vous pouvez diluer la glycérine avec de l’eau et l’apporter à l’intérieur ou utiliser l’aide d’ammoniac. De plus, il est important de revoir radicalement le régime quotidien d'un alcoolique, de procéder à certains ajustements. Vous trouverez ci-dessous de précieuses recommandations sur un sujet donné:

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie