L'enfant du premier mois de la vie est profondément endormi la nuit et le jour: son sommeil n'est pas perturbé par des bruits forts, ni par la parole, ni par le bruit de fond. Cependant, à partir du deuxième mois de la vie, la situation pourrait changer radicalement. Certains enfants commencent à avoir peur que le téléphone sonne, à cause du bourdonnement du moulin à café, des pleurs, à entendre le chant du jouet mécanique. Les parents, réalisant que leur enfant a peur des bruits forts, ne peuvent pas en comprendre la raison et ne savent pas quoi faire.

Quand et pourquoi la peur d'un bébé survient-elle?

La peur des sons forts se manifeste chez presque tous les enfants à un stade précoce de leur développement (développement de la naissance à un an). Maman peut remarquer qu'un bébé de deux mois est effrayé par le rire, le bourdonnement d'un aspirateur en état de fonctionnement, une conversation bruyante et d'autres sons durs. Un enfant peut commencer quand un bruit irritant ou pleure, entrant dans l'hystérie.

Pourquoi l'enfant a-t-il encore peur (ou commence-t-il juste à craindre) des bruits forts? Presque toutes les peurs des bébés découlent de la nature même. Une exception est la peur d'un cas particulier vécu par un enfant, par exemple la peur de l'eau après un bain infructueux. La crainte des bruits forts n’est pas due à une mauvaise éducation de l’enfant ni à la surveillance des parents. C'est la réaction du système nerveux naturellement en développement des miettes. De telles peurs de l'enfant sont la peur de se retrouver sans mère, la peur des étrangers.

La peur du bruit et des sons durs est le plus souvent observée chez les bébés pendant une courte période. Une telle peur peut persister pendant un an ou deux. Si l'enfant continue à avoir peur même après cet âge, son système nerveux a peut-être des problèmes qui nécessitent des conseils d'experts. Le temps pendant lequel le bébé éprouve un sentiment de peur en présence de bruit dépend du comportement de ses parents.

Que doivent faire les parents?

Maman et papa ne peuvent souvent pas comprendre quoi faire si le bébé a peur. Certains parents sont capables de crier après l'enfant ou même de le gifler. Cependant, avec un enfant de moins d'un an, ce comportement n'est pas acceptable, il ne peut qu'aggraver la situation et en faire un réel problème pour l'enfant à l'avenir.

Pour apaiser le bébé et le débarrasser progressivement de la peur des bruits forts, les parents devraient:

plus souvent, parlez avec l'enfant calmement et tendrement, en utilisant l'intonation constante et la force de la voix. Eh bien, si une chatte peut entendre les voix des hommes: de cette façon, il apprendra rapidement à percevoir un baryton inhabituel pour lui; avoir entendu un son fort ou fort, le bruit, se comporter, comme d'habitude, de ne pas sauter ni crier, sinon l'enfant considérera qu'il y a vraiment un danger; incluent parfois de belles musiques mélodiques pour bébés; montrer miettes la source du son qui l'a effrayé. Par exemple, considérons un aspirateur qui fredonne ensemble (nous lisons qu'un enfant a peur d'un aspirateur - que faire?), Laissez le téléphone sonner et tenez le téléphone, regardez par la fenêtre la voiture de signalisation; apprendre à un enfant à faire différents sons: calme et fort. Inspiré par le nouveau plaisir, le bébé sera plus calme pour réagir au bruit extérieur. apaisez et détendez-vous les miettes, en lui chantant des chansons douces; ne gardez pas le silence absolu pendant le sommeil de l'enfant. Il est préférable qu’il s’endorme dans un environnement de sons faibles: lorsque le téléviseur est allumé ou lors d’une conversation silencieuse. Dans ce cas, une violation flagrante du silence, par exemple une sonnette, ne fera pas peur ni même ne réveillera le bébé; quand l'enfant a constamment peur des bruits forts, fait une crise de colère à chaque fois avec un bruit soudain, il ne se calme pas bien, il faut le montrer à un neurologue. Un appel opportun au spécialiste de ces enfants aidera à identifier la violation dans le travail du système nerveux des miettes et à trouver un moyen de le calmer. Avec la nomination d'un médecin, vous pouvez appliquer des bains quotidiens avec une collection apaisante.

Regardez la vidéo sur le sujet:

Pour un bébé qui a peur des bruits forts et bruyants, le plus important est le calme des parents et une atmosphère favorable dans la famille. Les adultes doivent comprendre qu’un tel problème chez les enfants de moins de 12 mois n’est pas rare, il ne parle pas de rejet ou d’altération du développement de l’enfant. Pour que le bébé s'habitue plus rapidement au monde bruyant, il est important de l'entourer de sourires, d'apparences tendres, de chants calmes et de paroles calmes.

LIRE AUSSI: Pourquoi un enfant a peur de marcher

Les enfants ont peur des sons. Sons drôles enfants effrayés

»Bébé 4 mois

4 octobre 2010, 17h24

Filles, SOS Quelque part, à partir de 2 mois, la fille a commencé à avoir peur des bruits forts, mais pas de tous - à savoir: toux, éternuement et mixeur. Pour la première fois, c'est le mixeur qui avait peur, cria TAAAAK. plus tard dans la journée, le neurologue augmente l’irritabilité, lui prescrit de la glycine, mais il n’a pas tous les sons. Même dans ma fronde, j'ai bien peur d'essayer de préparer de la mincemeat dans un mixeur. Quelqu'un avait-il cela? Ça va passer ou même pour la vie?

4 octobre 2010, 17h33

Nous avons réussi, bien que nous n’ayions pas peur de tousser, mais nous craignons toujours l’exercice du voisin, mais nous en avons déjà 4,5. En général, le son d’un mixeur n’est pas très différent de celui d’un exercice, je ne me caresse pas non plus les oreilles, alors je pense que pleurer réaction normale chez les enfants. Une autre chose - a dû fermer la porte de la chambre et la porte de la cuisine, et laisser ma fille pendant 5 minutes, ce qui est déjà stressant pour moi)))

4 octobre 2010, 17h46

Et mon fils a peur et fait des exercices et des mélangeurs, etc. (la toux n'a pas peur). Et cela a commencé quand il était encore dans l'estomac. Je n'attache pas beaucoup d'importance, il me semble assez logique

4 octobre 2010, 18h28

Ma fille, à partir de 3 ans, a commencé à trembler et / ou à pleurer à cause des bruits forts. Tout a commencé avec la toux de son mari, puis éternuer. Et jusqu'aux gobelets mal réglés. Ma mère a alors commencé à sonner l'alarme. Ainsi, vous ne devriez pas vous laisser dorloter avec le fait qu'elle est toujours en silence. Enseignez-vous au bruit. J'ai déjà senti intuitivement que tout cela est absurde, que tout va bien pour l'enfant. Donc, il s'est avéré. Nous avons été surveillés par un neurologue exceptionnel possédant 35 ans d'expérience. Cette grand-mère a déclaré que c’était à cet âge (2 à 3 mois) que les enfants commençaient à réagir à l’environnement, c’est-à-dire qu’ils partaient de sons et de mouvements aigus. Et avant cela, souvenez-vous, les filles et les enfants mentent comme des bébés jouets - vous les mettez - ils mentent, vous tremblez, ils dorment. Et presque rien à réagir. Elle a également ajouté que s’il n’y avait pas d’irritabilité, d’hyperactivité, de larmoiement, etc., il s’agissait là de la limite de la norme et devrait disparaître dans quelques mois. Ici nous avons déjà passé Alors ne vous inquiétez pas, c'est tout naturel

4 octobre 2010, 19h13

Mon enfant a aussi peur de tout. Il y avait un cas intéressant: le pédiatre est venu chez nous, nous étions un peu malades, je suis allé à la cuisine chercher une cuillère pour me regarder dans la gorge et le médecin a commencé à jouer le téléphone dans ma poche lorsqu'il écoutait l'enfant. qu'y avait-il, op. crier. pleurer tout droit avec des larmes
Le médecin était si calme, comme un boa constrictor, a déclaré qu'il était normal que votre enfant ne soit pas sourd

4 octobre 2010, 22:41

Répondre au message par Alexes le 4 octobre 2010 à 18h46

Et ça a commencé quand il était encore dans l'estomac

C'est vrai, moi aussi, en quelque sorte, j'ai arrangé un cul dans l'estomac quand j'ai pressé le jus.

La réponse au message de Mirland du 4 octobre 2010 à 20:13

il est normal que votre enfant ne soit pas sourd

5 oct 2010, 06:48

Le mien est le même aussi. Il n'aime pas les jouets musicaux avec des sons durs (téléphones portables jouets, etc.). Les éternuements ont récemment cessé d'avoir peur. Après que j'ai commencé à jouer avec lui, il raconte même maintenant l'oiseau lui-même.

5 oct 2010, 08h29

Je suis aussi très timide. Peur d'éternuer, de grands cris, surtout des sifflements. Je pense que cela est temporaire et passera par lui-même.

7 octobre 2010, 23h02

Les filles, nous avons eu cela dans 4 - 5 mois. Poshli au neurologue, il a nommé une échographie, il s'est avéré que l'augmentation de la pression intracrânienne.

10 octobre 2010, 12h16

C'est vrai, c'est allé chez le médecin. Ce n'est pas naturel quand un enfant réagit si fort, ça lui fait mal ou il est simplement dérangé par des sons sans douleur. Mais eux-mêmes, en tant que tels, ne devraient pas être aussi effrayés.

Pour accéder à la version complète avec des graphiques et la possibilité de répondre à des sujets, cliquez ici.

Et si votre enfant a peur des bruits forts

L'enfant du premier mois de la vie est profondément endormi la nuit et le jour: son sommeil n'est pas perturbé par des bruits forts, ni par la parole, ni par le bruit de fond. Cependant, à partir du deuxième mois de la vie, la situation pourrait changer radicalement. Certains enfants commencent à avoir peur que le téléphone sonne, à cause du bourdonnement du moulin à café, des pleurs, à entendre le chant du jouet mécanique. Les parents, réalisant que leur enfant a peur des bruits forts, ne peuvent pas en comprendre la raison et ne savent pas quoi faire.

Quand et pourquoi la peur d'un bébé survient-elle?

La peur des sons forts se manifeste chez presque tous les enfants à un stade précoce de leur développement (développement de la naissance à un an). Maman peut remarquer qu'un bébé de deux mois est effrayé par le rire, le bourdonnement d'un aspirateur en état de fonctionnement, une conversation bruyante et d'autres sons durs. Un enfant peut commencer quand un bruit irritant ou pleure, entrant dans l'hystérie.

Pourquoi l'enfant a-t-il encore peur (ou commence-t-il juste à craindre) des bruits forts? Presque toutes les peurs des bébés découlent de la nature même. Une exception est la peur d'un cas particulier vécu par un enfant, par exemple la peur de l'eau après un bain infructueux. La crainte des bruits forts n’est pas due à une mauvaise éducation de l’enfant ni à la surveillance des parents. C'est la réaction du système nerveux naturellement en développement des miettes. De telles peurs de l'enfant sont la peur de se retrouver sans mère, la peur des étrangers.

La peur du bruit et des sons durs est le plus souvent observée chez les bébés pendant une courte période. Une telle peur peut persister pendant un an ou deux. Si l'enfant continue à avoir peur même après cet âge, son système nerveux a peut-être des problèmes qui nécessitent des conseils d'experts. Le temps pendant lequel le bébé éprouve un sentiment de peur en présence de bruit dépend du comportement de ses parents.

Que doivent faire les parents?

Maman et papa ne peuvent souvent pas comprendre quoi faire si le bébé a peur. Certains parents sont capables de crier après l'enfant ou même de le gifler. Cependant, avec un enfant de moins d'un an, ce comportement n'est pas acceptable, il ne peut qu'aggraver la situation et en faire un réel problème pour l'enfant à l'avenir.

Pour apaiser le bébé et le débarrasser progressivement de la peur des bruits forts, les parents devraient:

plus souvent, parlez avec l'enfant calmement et tendrement, en utilisant l'intonation constante et la force de la voix. Eh bien, si une chatte peut entendre les voix des hommes: de cette façon, il apprendra rapidement à percevoir un baryton inhabituel pour lui; avoir entendu un son fort ou fort, le bruit, se comporter, comme d'habitude, de ne pas sauter ni crier, sinon l'enfant considérera qu'il y a vraiment un danger; incluent parfois de belles musiques mélodiques pour bébés; montrer miettes la source du son qui l'a effrayé. Par exemple, considérons un aspirateur qui fredonne ensemble (nous lisons qu'un enfant a peur d'un aspirateur, que doit-il faire?), Laissez le téléphone sonner et tenez le téléphone, regardez par la fenêtre la voiture de signalisation; apprendre à un enfant à faire différents sons: calme et fort. Inspiré par le nouveau plaisir, le bébé sera plus calme pour réagir au bruit extérieur. apaisez et détendez-vous les miettes, en lui chantant des chansons douces; ne gardez pas le silence absolu pendant le sommeil de l'enfant. Il est préférable qu’il s’endorme dans un environnement de sons faibles: lorsque le téléviseur est allumé ou lors d’une conversation silencieuse. Dans ce cas, une violation flagrante du silence, par exemple une sonnette, ne fera pas peur ni même ne réveillera le bébé; quand l'enfant a constamment peur des bruits forts, fait une crise de colère à chaque fois avec un bruit soudain, il ne se calme pas bien, il faut le montrer à un neurologue. Un appel opportun au spécialiste de ces enfants aidera à identifier la violation dans le travail du système nerveux des miettes et à trouver un moyen de le calmer. Avec la nomination d'un médecin, vous pouvez appliquer des bains quotidiens avec une collection apaisante.

Regardez la vidéo sur le sujet:

Pour un bébé qui a peur des bruits forts et bruyants, le plus important est le calme des parents et une atmosphère favorable dans la famille. Les adultes doivent comprendre qu’un tel problème chez les enfants de moins de 12 mois n’est pas rare, il ne parle pas de rejet ou d’altération du développement de l’enfant. Pour que le bébé s'habitue plus rapidement au monde bruyant, il est important de l'entourer de sourires, d'apparences tendres, de chants calmes et de paroles calmes.

Les enfants ont peur des sons. Sons drôles enfants effrayés

L'enfant a peur des sons forts

Que faire quand un enfant a peur des sons forts? Pourquoi cela arrive-t-il au bébé?

Le nouveau-né dort suffisamment bien le jour et la nuit, les sons, les voix et les bruits de fond ne l’interférent pas, mais après le deuxième mois de vie, la situation peut changer radicalement. L'enfant a peur des bruits forts: il se réveille après un appel sur son portable, est effrayé par les éternuements, le rugissement d'un aspirateur, d'un sèche-cheveux, d'un moulin à café, de jouets à remous bourdonnants. Les parents sont horrifiés par le comportement du bébé, ils essaient de comprendre ce qui provoque une telle peur et comment s'en débarrasser.

Pourquoi l'enfant a-t-il peur des sons forts?

Jusqu'à l'âge d'un an, les peurs des bébés sont instinctives, c'est-à-dire qu'elles sont inhérentes à la nature et ne résultent pas de l'expérience d'un enfant. Les exceptions, bien sûr, sont, par exemple, la peur de l'eau, provoquée par un bain infructueux. Quand un enfant a 7 mois, il craint les sons forts, la raison n’est pas due à une mauvaise éducation ou à une mauvaise surveillance de la part des parents, mais à un système nerveux en développement normal du bébé. En plus des sons, un enfant de la première année peut avoir peur lorsque la mère n’est pas là et les adultes d’autres personnes. Les phobies disparaissent progressivement: certaines disparaissent sans laisser de trace à la fin de la première année, d'autres jusqu'à trois ans. Rarement, la peur des étrangers et les sons forts persistent jusqu'à 5 ou 6 ans. Dans ce cas, les parents consultent les médecins.

Quand un enfant a peur des sons forts

Après que le bébé a 2 ou 3 mois, certaines mères commencent à remarquer que le bébé tremble avec des bruits forts et durs. Il est effrayé non seulement par les cris et le bruit de l'aspirateur, mais même par les jouets mécaniques, la toux, le son d'un avion volant. Souvent, la peur ne se limite pas à un frisson, le bébé devient hystérique, en pleurant.

Les adultes seront en mesure de redresser la situation à l'aide d'une voix calme et de mouvements doux. Maman serre le bébé qui pleure sur sa poitrine, la caresse en arrière et lui parle tendrement, lui expliquant la nature de ce qui l’effraie. Les enfants plus âgés qui ont peur d'un aspirateur, par exemple, peuvent être prévenus à l'avance, le bruit ne sera pas une surprise et ne fera pas peur à l'enfant.

Lorsqu'un enfant en promenade a peur de quelque chose d'inconnu qu'il voit pour la première fois, il doit montrer la raison de sa frayeur. Sortez l'enfant de la poussette d'élite, de la croix d'argent balmoral ou de toute autre chose, rapprochez-le, calmez-le et observez la cause des larmes avec lui. Lorsque cela est possible, les bébés qui ont peur des bruits forts sont désirables de se protéger des sources de peur.

Les enfants trop excitants, hystériques avec des sons durs et peu apaisants, ont besoin des conseils d’un neuropathologiste. Les parents ne devraient pas considérer le renvoi à ce médecin comme un défi et laisser entendre que leur enfant est mentalement "anormal". Faire appel à cela aidera à mieux comprendre la structure du système nerveux du bébé, le médecin vous dira comment lisser l'état excité du tout-petit. Peut-être suffit-il d'avoir un bon régime de jour, un bain avec une collection apaisante et la berceuse de ma mère pour la nuit, de sorte que le tout-petit percevra plus calmement les sons environnants.

Si l'enfant a peur des sons forts, les parents ne doivent pas paniquer. Une telle phobie chez les enfants jusqu'à l'âge d'un an n'est pas rare. Mot calme, gentil, sourire de maman, la conversation aidera le tout-petit à survivre à une période difficile et à s’habituer au monde bruyant des adultes.

Sources: http://forum.materinstvo.ru/lofiversion/index.php/t1198602.html, http://razvitie-krohi.ru/razvitie-rebenka-do-goda/chto-delat-esli-vash-rebenok- boitsya-gromkih-zvukov.html, http://www.rebenokdogoda.ru/rebenok-boitsya-gromkix-zvukov.html

Pas encore de commentaires!

Que faire quand un enfant a peur des sons forts? Pourquoi cela arrive-t-il au bébé?

Le nouveau-né dort suffisamment bien le jour et la nuit, les sons, les voix et les bruits de fond ne l’interférent pas, mais après le deuxième mois de vie, la situation peut changer radicalement. L'enfant a peur des bruits forts: il se réveille après un appel sur son portable, est effrayé par les éternuements, le rugissement d'un aspirateur, d'un sèche-cheveux, d'un moulin à café, de jouets à remous bourdonnants. Les parents sont horrifiés par le comportement du bébé, ils essaient de comprendre ce qui provoque une telle peur et comment s'en débarrasser.

Pourquoi l'enfant a-t-il peur des sons forts?

Jusqu'à l'âge d'un an, les peurs des bébés sont instinctives, c'est-à-dire qu'elles sont inhérentes à la nature et ne résultent pas de l'expérience d'un enfant. Les exceptions, bien sûr, sont, par exemple, la peur de l'eau, provoquée par un bain infructueux. Quand un enfant a 7 mois, il craint les sons forts, la raison n’est pas due à une mauvaise éducation ou à une mauvaise surveillance de la part des parents, mais à un système nerveux en développement normal du bébé. En plus des sons, un enfant de la première année peut avoir peur lorsque la mère n’est pas là et les adultes d’autres personnes. Les phobies disparaissent progressivement: certaines disparaissent sans laisser de trace à la fin de la première année, d'autres jusqu'à trois ans. Rarement, la peur des étrangers et les sons forts persistent jusqu'à 5 ou 6 ans. Dans ce cas, les parents consultent les médecins.

Quand un enfant a peur des sons forts

Après que le bébé a 2 ou 3 mois, certaines mères commencent à remarquer que le bébé tremble avec des bruits forts et durs. Il est effrayé non seulement par les cris et le bruit de l'aspirateur, mais même par les jouets mécaniques, la toux, le son d'un avion volant. Souvent, la peur ne se limite pas à un frisson, le bébé devient hystérique, en pleurant.

Les adultes seront en mesure de redresser la situation à l'aide d'une voix calme et de mouvements doux. Maman serre le bébé qui pleure sur sa poitrine, la caresse en arrière et lui parle tendrement, lui expliquant la nature de ce qui l’effraie. Les enfants plus âgés qui ont peur d'un aspirateur, par exemple, peuvent être prévenus à l'avance, le bruit ne sera pas une surprise et ne fera pas peur à l'enfant.

Lorsqu'un enfant en promenade a peur de quelque chose d'inconnu qu'il voit pour la première fois, il doit montrer la raison de sa frayeur. Sortez l'enfant de la poussette d'élite, de la croix d'argent balmoral ou de toute autre chose, rapprochez-le, calmez-le et observez la cause des larmes avec lui. Lorsque cela est possible, les bébés qui ont peur des bruits forts sont désirables de se protéger des sources de peur.

Les enfants trop excitants, hystériques avec des sons durs et peu apaisants, ont besoin des conseils d’un neuropathologiste. Les parents ne devraient pas considérer le renvoi à ce médecin comme un défi et laisser entendre que leur enfant est mentalement "anormal". Faire appel à cela aidera à mieux comprendre la structure du système nerveux du bébé, le médecin vous dira comment lisser l'état excité du tout-petit. Peut-être suffit-il d'avoir un bon régime de jour, un bain avec une collection apaisante et la berceuse de ma mère pour la nuit, de sorte que le tout-petit percevra plus calmement les sons environnants.

Si l'enfant a peur des sons forts, les parents ne doivent pas paniquer. Une telle phobie chez les enfants jusqu'à l'âge d'un an n'est pas rare. Mot calme, gentil, sourire de maman, la conversation aidera le tout-petit à survivre à une période difficile et à s’habituer au monde bruyant des adultes.

Diagnostic, causes et traitement de la phonophobie

La phonophobie est une peur pathologique des sons, dont l'exposition à court ou à long terme peut provoquer des attaques de panique. Il est courant pour une personne d’être effrayée par des bruits forts, de commencer et de se tourner du côté du bruit. Cette réaction fait référence à des réflexes de protection inconditionnels. Il se forme dès les premiers jours de la vie, même un nouveau-né, effrayé, se bloque, écartant les bras et les jambes sur le côté, en réponse à un son puissant (le réflexe de Moro). La peur des sons est naturelle si elle ne se transforme pas en une peur irrationnelle et incontrôlable du moindre bruit, totalement inoffensif.

La phobie est également connue sous d'autres noms: ligirophobie et phobie acoustique. Habituellement, ces termes sont utilisés de manière interchangeable. Mais, si vous regardez, il y a de petites différences. La phonophobie en traduction signifie littéralement la peur du son. La phobie acoustique se traduit par une peur associée à l'audition. En fait, ils sont synonymes. La ligirophobie est la peur des sons forts et des appareils qui peuvent les produire.

Causes de l'apparition d'épisodes de peur du bruit

La conversation sur les tonalités élevées, le discours bruyant, la musique forte dans la pièce provoquent de l'anxiété chez le phobique et le poussent à chercher un endroit sûr. Le phonophobe perçoit une personne avec une voix forte comme un agresseur possible, ce qui provoque un sentiment d'impuissance devant elle. En sa présence, un fort sentiment d'inconfort se développe, qui se développe progressivement en hystérique.

Des sons soudains et inattendus déclenchent le plus souvent une attaque de panique. Par exemple, écouter un CD qui commence par une minute de silence, puis soudainement, la musique commence, peut déclencher une frayeur.

Ligi-phob connaît une tension alarmante à côté des appareils pouvant émettre des bruits forts. Par exemple, réveil, haut-parleurs d'ordinateur, alarme incendie, haut-parleur. Il est également insupportable pour le patient de regarder quelqu'un gonfler un certain nombre de balles. Des manifestations psychologiques et végétatives en réponse à une panique peuvent se développer, même si la balle n'éclate pas.

La phobie acoustique n'est pas toujours le résultat d'un trouble phobique de l'anxiété. Compte tenu de cela, avec le développement inattendu de la peur du bruit, il est nécessaire de diagnostiquer et de clarifier la cause de la maladie. Une réaction accrue à des sons inattendus peut apparaître chez les personnes atteintes de lésions cérébrales traumatiques, de lésions cérébrales infectieuses, de migraines, de céphalées de tension et, bien sûr, de la gueule de bois. Des sons aigus et forts provoquant l'aggravation d'autres symptômes de la maladie - mal de tête, convulsions, vomissements. Dans ce cas, il est nécessaire d’assurer au patient une isolation maximale du bruit extérieur.

Ne confondez pas la phonophobie avec l'hyperacousie (ouïe anormalement aiguë). L'hyperacousie rend la perception de tous les sons tranchante, provoquant des sensations douloureuses. Les sons relativement faibles sont perçus comme trop intenses. Causée par la paralysie d'un des muscles auditifs due à une lésion du nerf facial.

Symptômes symptômes

Les personnes qui souffrent de la peur du bruit doivent limiter leur séjour dans des lieux publics. Les formes sévères de phobies nuisent considérablement à la qualité de vie des patients. Ils ont peur de sortir. Visiter des centres commerciaux, des concerts, des restaurants devient impossible. Nous devons abandonner certaines professions dans lesquelles il existe un risque de présence constante de bruit ou de bruits durs périodiques. Les vols en avion et les voyages dans un flux dense de voitures en bourdonnement sont une souffrance insupportable. Parfois, une maladie oblige le phonophobe à s’isoler complètement à la maison. Restant dans l'appartement, il peut contrôler les sons environnants.

La phobie acoustique, comme tous les troubles anxieux-phobiques, présente un certain nombre de signes caractéristiques. Se développe habituellement sur le fond d'épuisement du système nerveux humain. Le stress chronique, l'irritabilité et la méfiance du caractère sont des terrains fertiles pour la formation de la peur du bruit et des sons forts.

  • Le principe de l'évitement. Le patient a tendance à ne pas tomber dans une situation où vous pouvez entendre un son fort. Il est à noter qu'une personne souffrant de cette phobie, avant de commencer à travailler avec une technique quelconque, a tendance à désactiver le son de ses haut-parleurs.
  • Pendant une attaque, une peur irrationnelle incontrôlable, un désir de se cacher d’un son puissant, un sentiment de catastrophe imminente, un sentiment de peur pour la santé et la vie, la peur de perdre la tête, apparaissent. Augmente la peur panique que d'autres remarquent une attaque, un sentiment de honte et d'humiliation à cause de cela.
  • À long terme, sans traitement, la peur des bruits forts entraîne le développement de la dépression, l'épuisement nerveux et, dans certains cas, le développement de dépendances (alcoolisme, toxicomanie).

Après exposition à un agent irritant (son dur, bruit intrusif), une certaine réaction corporelle se produit en raison de l'excitation automatique du système nerveux autonome et de la poussée d'adrénaline:

  • battement de coeur
  • essoufflement
  • convulsions
  • nausée, vomissements,
  • transpiration accrue
  • vertiges, perte de conscience possible.

Caractérisé par la restauration rapide du fond émotionnel normal, après la disparition du bruit. Le patient se calme, les symptômes physiologiques disparaissent. Seule la peur de la répétition du bruit et de l'attaque oblige le phonophobe à quitter l'endroit dangereux pour lui.

Il y a une manifestation paradoxale de la phonophobie - la peur des sons faibles. Il accompagne souvent des troubles mentaux plus profonds, parfois avec des idées délirantes. Un son calme provoque un stress émotionnel intense associé à l'attente d'une situation douloureuse pour une personne. Ce sont généralement des peurs farfelues, mais il existe une fixation pathologique après un événement effrayant. Par exemple, la psychose d'après-guerre incite les gens à écouter attentivement et à rechercher les sons associés aux bombardements.

La phobie acoustique grave est une peur du son d'une voix. Formé chez les personnes ayant une enfance difficile. L'humiliation et l'humiliation subies à un jeune âge, l'habitude de n'entendre que des mots négatifs dans votre discours, provoquent une peur persistante. Également affecté par de bruyantes querelles de parents en présence d'un enfant. Le son du discours de ces enfants est associé à un autre lot d'humiliation ou de violence. Souvent, dans de tels cas, une peur supplémentaire de leur propre voix se développe. L'enfant s'habitue à se cacher et à se taire afin de ne pas provoquer un autre acte d'agression dans sa direction. En tant qu'adultes, ces enfants ne peuvent pas communiquer avec leur entourage et ont souvent peur de leur propre voix. Ils ont des troubles de la parole caractéristiques: il leur est facile de construire une phrase mentalement, mais il est impossible de la prononcer, ils confondent ou oublient les mots.

Traitement de la phobie

Avec une forme légère de phonophobie, une personne est capable de faire face à elle-même. Cela nécessite seulement une prise de conscience de leurs problèmes et un grand désir de se débarrasser de la peur des bruits forts. L'auto-entraînement, les exercices de relaxation, les exercices de respiration vous permettent de contrôler vos sens et de vaincre la peur.

Les phobies modérées et graves nécessitent l’aide de psychologues et psychiatres compétents. Un traitement opportun basé sur une combinaison de diverses techniques psychothérapeutiques entraîne une rémission durable.

  • Traitement de la toxicomanie. Sous la supervision d'un psychothérapeute, les médicaments à effet calmant et antidépresseur sont sélectionnés individuellement. Dans les cas bénins, il est recommandé au patient de prendre un sédatif avant de se rendre dans un endroit bruyant. Le retrait des médicaments doit être effectué progressivement, également sous la surveillance d'un médecin, car le développement du syndrome de sevrage est possible.
  • Traitement psychothérapeutique. Envoyé directement à la cause de la maladie - une psyché instable. La phonophobie est traitée avec succès par des techniques de programmation hypnotique et neurolinguistique. Ces méthodes peuvent affecter les attitudes négatives inconscientes, bien qu'elles ne soient pas populaires chez les patients en raison de la peur d'être entièrement sous le contrôle d'une autre personne. La méthode de thérapie cognitivo-comportementale aide à développer les compétences du patient pour réagir de manière adéquate à la situation qui l'effraie.

Le traitement de cette phobie est obligatoire car il réduit considérablement la qualité de vie du patient et ne permet pas une pleine participation à la société.

Comment se débarrasser de la peur des sons forts

Contenu de l'article:

  1. Les causes
  2. Danger pour phonophobe
  3. Les manifestations
  4. Personnes célèbres
  5. Des moyens de se battre
    • Traitement de la toxicomanie
    • Psychothérapie

La phonophobie est une pathologie dans laquelle les personnes ayant une manie similaire ont peur des sons d'un caractère aigu ou d'une tonalité accrue. Dans certains cas, le concept exprimé est remplacé par des termes sous la forme de phobie acoustique et de liguro-phobie. L'essence de la question change peu, car dans les trois cas, les gens sont dominés par la peur de ce qu'ils entendent directement.

Causes de la phonophobie

Dans certains cas, il est préférable de rechercher les origines du problème que de le détruire courageusement, puis de le détruire de la manière la plus héroïque qui soit. Les raisons de la formation de la phonophobie chez l'homme sont tellement évidentes qu'elles ressemblent à ceci:

    Peur dans l'enfance. La peur des sons forts se produit généralement lorsqu'un enfant est blessé, lorsque son esprit n'est pas prêt pour la forte explosion ou l'explosion qu'il a entendue. À l'avenir, il peut oublier le léger stress subi, mais dans la plupart des cas, il développe encore une phonophobie.

Événement tragique dans le passé. Une telle peur survient généralement lorsqu'une personne devient témoin d'une catastrophe, que ce soit sur la route ou dans les airs. Les tragédies exprimées sont accompagnées sans ambiguïté d'un accident et d'une explosion, qui ne plairont pas à tous les témoins.

Gitans de malédiction. Certains psychologues soutiennent que ce fait est considéré comme une raison assez importante du développement de la phonophobie. Les femmes d'une nationalité donnée peuvent parfois se comporter de façon quelque peu obsessionnelle lorsqu'elles proposent aux passantes de prédire leur destin. En cas de refus d'une victime potentielle, ils peuvent assez violemment exprimer leur indignation à ce sujet. Après un tel cas, les personnes trop impressionnables ont peur des personnalités bruyantes ou des personnes avec une voix forte.

Appareils ménagers. Certaines des choses exprimées sont capables de faire des bruits désagréables à l'oreille. La peur des sons forts chez un enfant peut surgir précisément pour cette raison. Ils ont particulièrement peur du réveil et de l'aspirateur, qui sont présents dans presque toutes les maisons. Le hachoir à viande devient également une source de peur. Cuisiner et nettoyer avec de tels enfants ne fonctionneront tout simplement pas, ils ont une crise de colère violente.

Peur des catastrophes naturelles. Orage, tornade, blizzard - tous ces phénomènes naturels sont accompagnés de sons assez forts. Déjà par eux-mêmes, ils provoquent la peur ou l'horreur pure et simple chez beaucoup de gens. Les phonophobes n'ont peut-être pas peur de la foudre, mais le tonnerre les conduit à la stupeur.

  • Films d'horreur. Tout le monde sait que ces produits de cinéma sont initialement commercialisés afin de terroriser les gens et de leur chatouiller les nerfs. La caractéristique principale de ces films est un son net au moment le plus inattendu pour le public. Quelqu'un le perçoit calmement, mais des personnalités excessivement émotionnelles deviennent des phonophobes.

  • Quel est le danger pour phonophobe

    Dans ce cas, il convient de suivre la méthode du meilleur au pire, montrant ainsi la pathologie croissante chez une personne ayant un problème exprimé, de la simple peur de quelque chose d'incompréhensible à la terreur franche devant un fait véritablement paradoxal.

    Cela contribuera au soi-disant effet du "compte à rebours", qui montre clairement ce que les phonophobes craignent le plus:

      Des ballons. Une crainte semblable survient toujours chez un enfant qui a sans succès gonflé un autre attribut de vacances, et il a éclaté avec un son assourdissant. Dans le même temps, la phonophobie commence à être accompagnée d'un concept tel que la globophobie (peur des ballons). Cependant, un pourcentage assez faible de la population souffre de ce type de maladie. Par conséquent, compte tenu du problème qui a été exprimé, il n’a aucun sens de le prendre au sérieux. Dans la vraie vie, vous pouvez facilement éviter le contact avec des ballons si vous n'assistez pas à des fêtes d'enfants. Il convient également de rappeler que parmi les phobies les plus ridicules se présentant sous la forme d’un hippopotomonstroeskipedalophobia (peur des mots longs), l’anatidafobiya (un canard guette tout le monde - et c’est un «fait») ou de la génophobie (peur d’un genou dénudé) prend une place assez modeste.

    Jouets pour enfants. L’industrie moderne de fourniture de biens pour enfants tente en aucune manière d’attirer l’attention de la jeune génération sur ses produits. Au mieux, cela se limite à la présentation de produits de couleur vive, afin d'intéresser le bébé en tant qu'extorsionniste potentiel des parents de la chose chérie. Cependant, certains jouets produisent des sons plutôt durs et agressifs qui peuvent effrayer un petit client. Cette pathologie peut en outre disparaître complètement lorsqu'une personne devient une personne mature. Cependant, les psychologues disent qu'avec toutes les réponses adéquates aux autres agresseurs de bruit, les adultes peuvent déjà avoir peur des jouets qui font des sons désagréables.

    Voix forte. Dans ce cas, rappelez-vous immédiatement le film d'animation "Wow, le poisson qui parle!", Où le bien a été rendu au complet. Cependant, ce chef-d'œuvre de Robert Sahakyants implique une certaine psychologie cachée dans son intrigue. Le soi-disant Good Eh-eh s’avère être un véritable monstre qui, après de jolis discours, commence soudainement à tendre ses cordes vocales de manière menaçante. Les enfants sont très sensibles à ce genre de choses et peuvent à l'avenir devenir des phonophobes à la moindre augmentation de timbre de la part de leur interlocuteur.

    Enregistrement audio agressif. La direction dans le style de speed metal est bien perçue uniquement par leurs fans, qui perçoivent avec enthousiasme une telle créativité. Un phonophobe prononcé peut réagir de manière agressive même à une chanson pour enfants dans le style «Antoshka, Antoshka, allons chercher de la pomme de terre» de la série de dessins animés «Merry Go Round». La peur des voix claires et des sons durs peut rendre les phonophobes des personnes impressionnables.

    Une bouteille de champagne Dans ce cas, vous devez immédiatement annoncer le fait qu’une telle phobie ne se produit pas sur un terrain plat. L'ouverture de la boisson, qui a été préférée à l'époque par les aristocrates, répondra avec calme à la plupart des gens. Cependant, la pierre usant l'eau, la peur des sons inattendus qui se formaient dans l'enfance peuvent se transformer en phonophobie avec le temps.

    Avion volant Après une certaine phase de peur du son, une phonophobie de ce type peut se développer. Dans le même temps, un fragment du film «Kin» est rappelé, alors que, parallèlement au stade situé à proximité, les avions volaient avec une constance et un rugissement enviables. Une telle atmosphère peut même déséquilibrer une personne adéquate, la rendant phonophobie.

    Horreur sur les routes. Certaines personnes ont commencé à avoir peur de tout ce qui concerne les voyages sur la piste après avoir visionné des films dans le style de "Duel", où, selon le scénario de Steven Spielberg, se déroulait une mystérieuse course d'essence-citerne avec des sons persistants derrière une voiture. Le film "Jeepers Creepers" n’a pas non plus ajouté un côté positif aux personnages trop impressionnables, car la mélodie récurrente de l’histoire maniaque est en train de provoquer de la phonophobie pour ceux qui veulent voyager avec leur propre moyen de transport.

    Peur des oiseaux. Dans une telle situation, le film d’Alfred Hitchcock est immédiatement rappelé, ce qui, au son de phonophobes, évoque un sentiment d’agression. Les effets visuels de ce chef-d'œuvre ont même été nominés pour un Oscar, ce qui ne pouvait plaire à aucun fonophobe. Il rappelle également le "Resident Evil", où les oiseaux ne se comportaient pas de la meilleure façon. Les sinistres corbeaux font que beaucoup de gens s’associent au cimetière. Par conséquent, les phonophobes ne tolèrent pas les sons que cet oiseau émet.

    Orage Une telle émeute de la nature ne ravit que lors de la lecture d'un poème de F. I. Tyutchev vers le début du mois de mai. En fait, le grondement assourdissant du tonnerre procure peu de plaisir à l'oreille humaine. Les orages sont tellement stressants pour les phonophobes qu’ils essaient de s’abriter dans des pièces où les décharges électriques célestes ne sont pas entendues.

    Effets pyrotechniques. Une action similaire semble assez impressionnante, mais tout le monde ne vient pas au plaisir de ce qu'il a vu et entendu. Plus d'orages, les phonophobes craignent précisément de tels moments dans les films. Ils ne sont pas impressionnés par les flashs, les crashs et les nombreuses perturbations de l'écran. Ils éteignent simplement la télévision ou quittent le cinéma.

  • Actes de terrorisme. La primauté dans la candidature mentionnée gagnera définitivement le facteur de vie exprimé. Il convient de noter que la quasi-totalité des habitants de la planète ont peur des actes terroristes. Les fonophobes n'ont pas seulement peur des actes d'agression des criminels, mais aussi des explosions produites par les soi-disant kamikazes. Les mêmes phobies sont soumises aux personnes qui ont survécu à la guerre ou qui y ont participé. Même un couvercle sur un pot préservé peut les élever à l'hystérie. S'il y a un terrain d'entraînement militaire à proximité, ils ne peuvent que rêver d'une vie tranquille.

  • Dans la plupart des cas, une personne ne peut pas éviter les facteurs énoncés, car ils peuvent survenir à tout moment et avec chacun de nous. Il est donc nécessaire de lutter contre la phonophobie, qui provoque parfois des sensations extrêmement désagréables.

    Manifestations de la phonophobie chez l'homme

    Une personne qui a peur des sons forts se dégage de sa tête, car elle se comporte comme suit:

      Agression panique. Beaucoup de phonophobes ont honte de leur faiblesse, car ils ont peur d'apparaître comme des personnalités pathétiques aux yeux des autres. S'ils ne peuvent pas contenir leurs émotions, ils utilisent des tactiques consistant à dire que la meilleure défense est l'attaque.

    Éviter les lieux publics. Ce principe devient le credo de la vie des phonophobes, car sinon ils ne pourraient pas exister dans la société. Pour eux, chaque passage pour piétons et chaque place semblent être un endroit idéal pour commettre un acte terroriste.

    Refus de voyager. Même les personnes les plus proches de lui ne forceront pas un avion ou un train de fonofoba. Il est prêt à traverser l'océan avec l'aide de ses propres forces et à faire le tour du monde en vélo, mais il n'utilisera pas le mode de mouvement sonné.

    Fenêtres insonorisées dans la maison. Ce facteur ne signifie pas la présence chez une personne d'une pathologie mentale telle que la phonophobie. Certaines personnes aiment peut-être passer leur temps libre dans le silence et le confort. Cependant, le phonophobe est prêt à installer deux fenêtres insonorisées, et il est préférable de les installer au mur en général pour des raisons de fiabilité.

    Un certain cercle d'amis. Les personnes qui ont peur des sons forts essaient de communiquer exclusivement avec les mêmes phonophobes. Cependant, ils sont complètement satisfaits de connaissances flegmatiques qui aiment rester silencieuses et ne rident pas avec un rire fervent et sans lui.

    Rejet de certains films. Comme déjà mentionné, un véritable phonophobe ne risquerait pas l'état de son système nerveux en regardant des chefs-d'œuvre de film. À la simple mention de films en cas de catastrophe ou d'horreur, il tombe littéralement malade.

  • L'absence d'objets quotidiens qui émettent des sons forts dans la maison. Les phonophobes préféreront le balai habituel à la place d'un aspirateur. Et dans leur cuisine, vous pouvez souvent trouver un hachoir à viande manuel.

  • Personnes célèbres-fonofoby

    Même les stars du monde ne sont pas à l'aise quand elles entendent des sons forts. Parmi les phonophobes célèbres figurent les personnalités suivantes:

      Octave Auguste. Les historiens affirment que la célèbre personne emportait toujours et partout un petit morceau de peau de phoque, car elle considérait cet objet comme un moyen fiable de se manifester sous la forme d'un orage. Sa phobie a atteint des proportions telles que, sur les ordres de l'empereur, un temple a été construit dans un laps de temps relativement court, ce qui a fait l'éloge de Jupiter le Tonnerre. Selon de nombreuses versions, l'intrépide Octave Auguste était frappé par la vue de l'esclave qui marchait à côté de lui depuis la mort. Cependant, c’est ce facteur qui a rendu le dirigeant romain tellement horrifié, même par des bruits forts, qu’il s’est caché dans un abri souterrain pendant un orage.

    Madonna Le sex-symbol scandaleux, qui provoque constamment l'opinion publique, a cependant peur des bruits forts. Le chanteur a une brontophobie prononcée quand les gens viennent paniquer du tonnerre. Cette réaction d'une personne qui frissonne à chaque éclair est assez courante. En conséquence, Madonna rejoint les rangs des célébrités phonophobes.

    Sheryl Crowe. Une chanteuse talentueuse et une beauté reconnue a très peur des hauteurs. Cependant, ses peurs du monde extérieur ne s'arrêtent pas là. Une fois au cours d’une interview, Cheryl a admis qu’elle avait commencé à paniquer en entendant des bruits forts. Les psychologues sont émerveillés par cette manifestation de la phobie, car la chanteuse a elle-même une voix plutôt forte.

  • Lera Kudryavtseva. La peur des bruits forts chez une personne se forme généralement dans la petite enfance. Le célèbre dirigeant, âgé de sept ans, a connu toutes les horreurs de la violence de l’élément. Après avoir subi un stress sous la forme d'un orage, elle est devenue un phonophobe, sur lequel ses amis se sont moqués.

  • Façons de combattre la peur des sons forts

    Dans certains cas, il vaut mieux laisser la situation incontrôlable que l’aggraver par de mauvaises actions. Cependant, lorsque la phonophobie n'est pas recommandée, faites de même.

    Traitement de la phonophobie

    Dans ce cas, rappelez-vous immédiatement que le zèle excessif n’est bon que s’il ne s’agit pas d’auto-traitement. Après avoir consulté un médecin, le traitement peut être le suivant:

      Tranquillisants De tels remèdes psychotropes sont recommandés pour une utilisation en cas d'anxiété et de peur résultant d'une situation particulière. Habituellement, dans ce cas, le spécialiste prescrit des médicaments tels que le phénazépam, le midazolam, l’hydroxysine et le Buspiron, qui apaisent le phonophobe lors de la prochaine attaque de panique.

    Antidépresseurs Avec une anxiété accrue due au manque de sons forts, le médecin peut prescrire les substances psychotropes exprimées. Le traitement de la phonophobie de cette manière se fait habituellement avec de la venlafaxine, de la duloxétine, du milnacipran et du bupropion.

  • Préparations sédatives. La base de ces médicaments est dans la plupart des cas des plantes, vous devriez donc d'abord être examiné par un allergologue. S'il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation de ces fonds, vous pouvez essayer d'utiliser l'infusion de pivoine, de valériane ordinaire ou d'Agripaume.

  • Psychothérapie face à la peur des sons forts

    Les spécialistes veillent toujours sur les intérêts de leurs patients. Par conséquent, les patients atteints de phonophobie suivent le traitement suivant:

      Programmation neuro-linguistique. La communauté académique refuse catégoriquement de reconnaître la méthode éprouvée d’influencer la psyché humaine. Cependant, en tant que médecine alternative, elle n’a pas d’égal, car elle donne d’excellents résultats. Au cours de ce traitement, appelé magie thérapeutique, le comportement verbal et non verbal du phonophobe est corrigé. Certains sceptiques estiment qu'une telle restructuration de la conscience est dangereuse, car de nouvelles communautés religieuses de nature douteuse s'y sont activement intéressées.

    L'hypnose. Beaucoup de gens ont été surpris par le mot exprimé, parce qu'ils ne veulent pas entrer dans un état de transe pour plusieurs raisons. Certaines personnes particulièrement suspectes se souviennent immédiatement des séances de Kashpirovsky et de Chumak. Si nous ignorons la question de leur possible charlatanisme, un spécialiste compétent pourra alors, dans un laps de temps assez court, se débarrasser de l'arrière-plan de ses craintes de sons forts.

  • Thérapie par le son. Cette technique, de même que la programmation neurolinguistique, est une méthode non conventionnelle pour résoudre le problème exprimé. Dans le traitement de la phonophobie dans certains cas en utilisant la méthode de contraste. Après une mélodie calme, une résonance sonore est créée, qui entre ensuite dans le flux fluide d'une composition musicale.

  • Comment se débarrasser de la peur des sons forts - voir la vidéo:

    Torsion des sons sévères chez les adultes

    Diagnostic, causes et traitement de la phonophobie

    La phonophobie est une peur pathologique des sons, dont l'exposition à court ou à long terme peut provoquer des attaques de panique. Il est courant pour une personne d’être effrayée par des bruits forts, de commencer et de se tourner du côté du bruit.

    Table des matières:

    Cette réaction fait référence à des réflexes de protection inconditionnels. Il se forme dès les premiers jours de la vie, même un nouveau-né, effrayé, se bloque, écartant les bras et les jambes sur le côté, en réponse à un son puissant (le réflexe de Moro). La peur des sons est naturelle si elle ne se transforme pas en une peur irrationnelle et incontrôlable du moindre bruit, totalement inoffensif.

    La phobie est également connue sous d'autres noms: ligirophobie et phobie acoustique. Habituellement, ces termes sont utilisés de manière interchangeable. Mais, si vous regardez, il y a de petites différences. La phonophobie en traduction signifie littéralement la peur du son. La phobie acoustique se traduit par une peur associée à l'audition. En fait, ils sont synonymes. La ligirophobie est la peur des sons forts et des appareils qui peuvent les produire.

    Causes de l'apparition d'épisodes de peur du bruit

    La conversation sur les tonalités élevées, le discours bruyant, la musique forte dans la pièce provoquent de l'anxiété chez le phobique et le poussent à chercher un endroit sûr. Le phonophobe perçoit une personne avec une voix forte comme un agresseur possible, ce qui provoque un sentiment d'impuissance devant elle. En sa présence, un fort sentiment d'inconfort se développe, qui se développe progressivement en hystérique.

    Des sons soudains et inattendus déclenchent le plus souvent une attaque de panique. Par exemple, écouter un CD qui commence par une minute de silence, puis soudainement, la musique commence, peut déclencher une frayeur.

    La phobie acoustique n'est pas toujours le résultat d'un trouble phobique de l'anxiété. Compte tenu de cela, avec le développement inattendu de la peur du bruit, il est nécessaire de diagnostiquer et de clarifier la cause de la maladie. Une réaction accrue à des sons inattendus peut apparaître chez les personnes atteintes de lésions cérébrales traumatiques, de lésions cérébrales infectieuses, de migraines, de céphalées de tension et, bien sûr, de la gueule de bois. Des sons aigus et forts provoquant l'aggravation d'autres symptômes de la maladie - mal de tête, convulsions, vomissements. Dans ce cas, il est nécessaire d’assurer au patient une isolation maximale du bruit extérieur.

    Ne confondez pas la phonophobie avec l'hyperacousie (ouïe anormalement aiguë). L'hyperacousie rend la perception de tous les sons tranchante, provoquant des sensations douloureuses. Les sons relativement faibles sont perçus comme trop intenses. Causée par la paralysie d'un des muscles auditifs due à une lésion du nerf facial.

    Symptômes symptômes

    Les personnes qui souffrent de la peur du bruit doivent limiter leur séjour dans des lieux publics. Les formes sévères de phobies nuisent considérablement à la qualité de vie des patients. Ils ont peur de sortir. Visiter des centres commerciaux, des concerts, des restaurants devient impossible. Nous devons abandonner certaines professions dans lesquelles il existe un risque de présence constante de bruit ou de bruits durs périodiques. Les vols en avion et les voyages dans un flux dense de voitures en bourdonnement sont une souffrance insupportable. Parfois, une maladie oblige le phonophobe à s’isoler complètement à la maison. Restant dans l'appartement, il peut contrôler les sons environnants.

    La phobie acoustique, comme tous les troubles anxieux-phobiques, présente un certain nombre de signes caractéristiques. Se développe habituellement sur le fond d'épuisement du système nerveux humain. Le stress chronique, l'irritabilité et la méfiance du caractère sont des terrains fertiles pour la formation de la peur du bruit et des sons forts.

    • Le principe de l'évitement. Le patient a tendance à ne pas tomber dans une situation où vous pouvez entendre un son fort. Il est à noter qu'une personne souffrant de cette phobie, avant de commencer à travailler avec une technique quelconque, a tendance à désactiver le son de ses haut-parleurs.
    • Pendant une attaque, une peur irrationnelle incontrôlable, un désir de se cacher d’un son puissant, un sentiment de catastrophe imminente, un sentiment de peur pour la santé et la vie, la peur de perdre la tête, apparaissent. Augmente la peur panique que d'autres remarquent une attaque, un sentiment de honte et d'humiliation à cause de cela.
    • À long terme, sans traitement, la peur des bruits forts entraîne le développement de la dépression, l'épuisement nerveux et, dans certains cas, le développement de dépendances (alcoolisme, toxicomanie).

    Après exposition à un agent irritant (son dur, bruit intrusif), une certaine réaction corporelle se produit en raison de l'excitation automatique du système nerveux autonome et de la poussée d'adrénaline:

    • battement de coeur
    • essoufflement
    • convulsions
    • nausée, vomissements,
    • transpiration accrue
    • vertiges, perte de conscience possible.

    Caractérisé par la restauration rapide du fond émotionnel normal, après la disparition du bruit. Le patient se calme, les symptômes physiologiques disparaissent. Seule la peur de la répétition du bruit et de l'attaque oblige le phonophobe à quitter l'endroit dangereux pour lui.

    Il y a une manifestation paradoxale de la phonophobie - la peur des sons faibles. Il accompagne souvent des troubles mentaux plus profonds, parfois avec des idées délirantes. Un son calme provoque un stress émotionnel intense associé à l'attente d'une situation douloureuse pour une personne. Ce sont généralement des peurs farfelues, mais il existe une fixation pathologique après un événement effrayant. Par exemple, la psychose d'après-guerre incite les gens à écouter attentivement et à rechercher les sons associés aux bombardements.

    La phobie acoustique grave est une peur du son d'une voix. Formé chez les personnes ayant une enfance difficile. L'humiliation et l'humiliation subies à un jeune âge, l'habitude de n'entendre que des mots négatifs dans votre discours, provoquent une peur persistante. Également affecté par de bruyantes querelles de parents en présence d'un enfant. Le son du discours de ces enfants est associé à un autre lot d'humiliation ou de violence. Souvent, dans de tels cas, une peur supplémentaire de leur propre voix se développe. L'enfant s'habitue à se cacher et à se taire afin de ne pas provoquer un autre acte d'agression dans sa direction. En tant qu'adultes, ces enfants ne peuvent pas communiquer avec leur entourage et ont souvent peur de leur propre voix. Ils ont des troubles de la parole caractéristiques: il leur est facile de construire une phrase mentalement, mais il est impossible de la prononcer, ils confondent ou oublient les mots.

    Traitement de la phobie

    Avec une forme légère de phonophobie, une personne est capable de faire face à elle-même. Cela nécessite seulement une prise de conscience de leurs problèmes et un grand désir de se débarrasser de la peur des bruits forts. L'auto-entraînement, les exercices de relaxation, les exercices de respiration vous permettent de contrôler vos sens et de vaincre la peur.

    Les phobies modérées et graves nécessitent l’aide de psychologues et psychiatres compétents. Un traitement opportun basé sur une combinaison de diverses techniques psychothérapeutiques entraîne une rémission durable.

    • Traitement de la toxicomanie. Sous la supervision d'un psychothérapeute, les médicaments à effet calmant et antidépresseur sont sélectionnés individuellement. Dans les cas bénins, il est recommandé au patient de prendre un sédatif avant de se rendre dans un endroit bruyant. Le retrait des médicaments doit être effectué progressivement, également sous la surveillance d'un médecin, car le développement du syndrome de sevrage est possible.
    • Traitement psychothérapeutique. Envoyé directement à la cause de la maladie - une psyché instable. La phonophobie est traitée avec succès par des techniques de programmation hypnotique et neurolinguistique. Ces méthodes peuvent affecter les attitudes négatives inconscientes, bien qu'elles ne soient pas populaires chez les patients en raison de la peur d'être entièrement sous le contrôle d'une autre personne. La méthode de thérapie cognitivo-comportementale aide à développer les compétences du patient pour réagir de manière adéquate à la situation qui l'effraie.

    Le traitement de cette phobie est obligatoire car il réduit considérablement la qualité de vie du patient et ne permet pas une pleine participation à la société.

    Que faire si vous êtes constamment effrayé et surpris? Des raisons?

    J'ai appelé le téléphone de manière inattendue, par exemple, j'avais peur.

    Ou quelqu'un a appelé, frissonné à nouveau.

    Comment se débarrasser de cette habitude shugannom man?

    Très probablement, le problème est dans le système nerveux. Je pense que dans ce cas, vous devez boire des herbes apaisantes (par exemple, une collection d'herbes apaisante, vendue en pharmacie) ou un bada avec un effet apaisant, un complexe de vitamines (les bonnes vitamines pour une femme testée sur elle-même sont parfaites, ainsi qu'une beauté vitrum ), assurez-vous que le complexe vitaminé est nécessairement du magnésium. Il a un effet positif sur le cœur et le système nerveux.

    Vous pouvez essayer l'homéopathie - il est vendu sans ordonnance du médecin, mais efficace. Par exemple, tenoten. Et pour le prix est disponible, et le goût des pilules normales qui doivent s'entasser.

    En outre, la cause peut être une surprise, car vous êtes dans un état confortable et détendu. Ceci est une réaction naturelle du corps, alors ne vous inquiétez pas.

    Très probablement, chez une personne aussi timide, les nerfs ne sont pas tout à fait en ordre, épuisement nerveux, stress, manque de sommeil, fatigue intense.

    Le neurologue est engagé dans le traitement des maladies nerveuses, il peut être nécessaire de suivre un cours de physiothérapie et de thérapie physique. Il est préférable de prendre des vacances pour quelques semaines, de changer la situation, il est hautement souhaitable d'être soigné et de retrouver sa santé dans un sanatorium spécialisé, tel qu'une station balnéaire.

    Parmi les remèdes populaires, il vaut la peine d'essayer de prendre des bains apaisants et relaxants la nuit avec de l'hydrocéphale, de la menthe, de la valériane, des huiles aromatiques, du sel marin.

    Très probablement - il s’agit d’une réaction à un type de stress éprouvé. Peut-être que c'est même un stress chronique)) Le système nerveux est constamment sous stress, une personne ne peut pas se détendre normalement. Et dans le cas de "bruissements incompréhensibles" rapidement mobilisés pour "repousser l'attaque". En conséquence, chaque frémissement nous fait frémir.

    bonne réaction signifie)) n'écoutez pas ceux qui vous disent que tout cela est dû au fait que vous avez peur

    frémir aux sons

    Je sursaute / saute / je suis juste très stressé par la majorité des sons: un stylo est tombé, un collègue est venu, a demandé à un collègue, a demandé quelque chose, quelqu'un éternue, a appelé, etc. Ce qui n'est pas toujours, c'est un son inattendu. Parfois, vous savez ce qui va arriver maintenant, mais tout de même. La dernière était: au travail, j'ai poussé la tasse sur la table - elle a sonné - j'ai commencé.

    Ici, on pourrait penser que tout le monde est comme ça, mais d'autres personnes le remarquent, ils disent que j'ai les yeux de chat effrayés))) ou là: "Je suis désolé, je t'ai fait peur - tout va bien, je suis toujours comme ça." L'ancien martyr a demandé: "Vous ont-ils fait mal comme un enfant?" Mais je ne sais pas, peut-être qu'ils ont mal. J'ai essayé de me suivre, remarqué que j'avais une tension interne constante, je suis rarement dans un état de relaxation totale.

    Qu'est-ce que c'est un sédatif peut-il boire? ou à un neurologue? Honnêtement, je suis drôle au médecin avec un tel aller ((

    Je ne vois aucune raison de m'inquiéter - simplement un système nerveux labile (mobile, instable, facilement excitable). Si rien d'autre ne vous dérange, alors ne vous attardez pas dessus. Eh bien, vous pouvez avoir une certaine anxiété, mais en tant que trait de personnalité.

    vous pouvez aller chez un neuropathologiste, pourquoi vous moquez-vous d’une chose, même s’il rit, tout le monde a besoin de se décharger). Peut déterminer que vous avez des réflexes élevés. Je serai heureux de ce que les patients conscients rencontrent, ils viennent eux-mêmes, ils évaluent eux-mêmes les plaintes de manière critique.

    «Système nerveux simplement labile (mobile, instable, facilement excitable)» - et quels sont les avantages / inconvénients d’une telle NA?

    De plus, vous pouvez réagir rapidement à l'évolution de la situation, apprendre rapidement de nouvelles informations et mobiliser rapidement vos forces, même pour une courte période. Ressentez légèrement les changements subtils, par exemple dans l’humeur de vos proches ou de vos partenaires commerciaux. Si quelque chose de ce qui précède n'est pas développé, cela vaut la peine d'être développé, vous avez le potentiel. Dans le processus d'évolution, il y avait de nombreuses raisons de garder ce type d'AN, car il était possible de survivre non seulement en se lançant dans un combat (avec un ennemi, une bête, un arbre effondré), mais il était parfois essentiel de pouvoir rebondir rapidement ou de s'échapper. Les avantages historiques sont particulièrement évidents.

    D'autres peuvent avoir l'impression que vous réagissez avant même que quelque chose ne se produise.

    Le PS est constamment en état de vigilance absolue - vous dormez bien, souvent le pouls monte, vous vivez des situations difficiles (même si vous comprenez que ce n'est pas grave). Certainement, à de tels moments, divers troubles du système autonome doigts, sensation de froideur dans les membres, nausée et autres bouquets (ceci est dû à la libération d'hormones dans le sang.) Lors d'examens très nerveux?

    Vous pouvez rapidement vous impliquer dans le travail, mais vous pouvez être facilement distrait, parfois il se manifeste par une sensation de fatigue, une difficulté à se concentrer. (c'est un signe d'asthénie (faiblesse), mais vous l'avez en raison de la tension constante de l'Assemblée nationale)

    vous ne tolérez pas la douleur.

    Les gens autour de vous peuvent vous reprocher d'avoir réagi trop fortement pour des raisons mineures.

    À mon avis, il est très difficile de vivre dans une tension interne constante - comme si vous aviez toujours peur de quelque chose? Qu'est-ce qui t'a fait peur dans ton enfance?

    Eh bien, premièrement, je pense que vous n'êtes pas un homme, mais

    Et deuxièmement, comment avez-vous été stressé ces derniers temps, comme le travail, la vie, quels événements?

    Dites-moi, s'il vous plaît, mais sur un son très fort inattendu (un signal de voiture sous votre oreille ou quelque chose d'aussi désagréable), avez-vous une réaction plus forte ou est-ce plus ou moins la même chose?

    généralement plus fort mais pas toujours

    J'ai cela depuis l'enfance. Il y a eu plusieurs cas où, à partir d'un son inattendu, j'ai sauté par derrière, me suis retourné et j'ai battu sans regarder, principalement en hurlant, en frissonnant. et ceci est le mien automatiquement. Je ne peux pas regarder l'ouverture du champagne (la première chose dont je me souvienne), je louche immédiatement et commence à me tirer de l'intérieur. personne ne semblait avoir peur, je pense que je suis né comme ça, d’une façon ou d’une autre ça ne me gêne pas beaucoup ce n'est pas un son.)

    Pourquoi faire quelque chose avec ça?

    J'ai très peur des sons durs dans la rue. Très. D'un bip sonore aigu, le coton d'un moteur, juste le son d'une machine en mouvement, je frémis, sautant presque de deux pieds. J'ai très peur qu'une voiture ou une bicyclette tombe sur le trottoir par l'arrière. Je n'aurai pas le temps de réagir ni de rebondir, ils me renverseront et, pour une raison quelconque, les sons forts sont associés à une explosion.

    Mais mes réactions ne dérangent personne. Je ne crie pas, ne tombe pas sur l'asphalte et ne monte pas dans la mêlée. Par conséquent, je ne vois aucun problème en eux. Les gens qui conduisent des vélos sur le trottoir sans ralentir ni contourner les embouteillages ne s’inquiètent pas, et pourquoi devrais-je considérer mes réactions comme quelque chose de honteux?

    Je dirais que les mots sur un chat effrayé - la grossièreté et la nécessité de réagir de manière appropriée. Les personnes normales sont celles qui s'excusent, créent une situation accidentellement embarrassante et continuent de communiquer sans se rendre compte de leur vulnérabilité.

    une chose est une tonalité dans la rue, une autre est un stylo tombé ou un jingle de coupe)))

    Je ne comprends pas où tant de sourires signifient rire. C’est une condition douloureuse, toujours effrayante de choses qui ne sont objectivement pas dangereuses, et naturellement de la sympathie, pas du ridicule. Il semble que ce soit une sorte de tradition nationale - pour guérir les maladies en ignorant et en ridiculisant, j'ai moi-même du mal à apprendre à me traiter avec respect.

    Aller chez le neurologue ne pas interférer, il est souhaitable de faire un électroencéphalogramme.

    C'est ce qu'on appelle l'angoisse, état assez épuisant. Vous écrivez que vous y êtes constamment. Ce n'est que récemment ou cela a toujours été le cas? Pensez-vous que vous avez des raisons objectives de vous sentir de cette façon? Y a-t-il quelque chose que vous craignez? S'il y en a et vous savez quoi, vous pouvez boire vous-même des sédatifs. Sinon, allez chez un psychologue ou un psychothérapeute, il vous aidera à le savoir. Il est possible que vous n’ayez besoin que d’une seule consultation. Timide n'est pas nécessaire - il est assez commun, mais maladie très nuisible. Si vous fermez les yeux sur lui, il ne contribuera pas à votre santé, c'est certain.

    J'ai un problème similaire, ils en ont également discuté ici (vous pouvez rechercher des publications en mon nom).

    Voici le lien sous la serrure, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas faire de commentaires. Peut-être avez-vous besoin de quelque chose à partir de là. Lien d'entrée: fatigué d'avoir peur

    Oui, oui, j'ai lu, mais à partir de ceci «je ressens une grande frayeur: mon cœur est dans mes talons, je saute littéralement sur place, parfois je peux crier fort« aaaa », des larmes dans mes yeux peuvent guérir. Au bout d’une seconde, j’avais l’impression d’être en danger, bien que, dans mon esprit, je comprenne qu’il n’y avait pas de danger, je n’avais qu’à rebondir. Le cerveau n'a pas peur, pour une raison quelconque, mon corps réagit de manière inadéquate (

    J'ai une fonctionnalité similaire, mais je saute encore presque de touches inattendues (par exemple, j'ai travaillé au casque, puis un collègue est venu et m'a touché l'épaule pour attirer l'attention). Je me suis habitué à penser que vous ne pouvez pas vous en débarrasser, vous ne pouvez que vous persuader à chaque fois en tant que petit enfant: ils disent, ne vous inquiétez pas, c'est bon, c'est juste un livre tombé / Macha est venue / etc.

    Et comment vous sentez-vous et où exactement dans le corps ressentez-vous une «tension interne permanente»?

    Et à propos de la tension interne constante, pouvez-vous en dire plus? Comment ça se sent dans le corps? Quelles pensées sont accompagnées? Des sentiments?

    Et une autre question: pourquoi est-ce si drôle de demander de l'aide?

    Aller à la prise de vue, tirez de la machine.

    J'ai le même problème, en tant qu'enfant, on m'a taquiné à cause de cela, puis je me suis arrêté et j'ai cessé de le sentir comme un problème)

    mais toujours rester à l'écoute)

    Je suis d'accord avec l'adarac respecté, si vous l'avez depuis la naissance, alors c'est possible, simple. un tel système nerveux (même si cela ne vous plaira probablement pas), et si cela a commencé il y a un an ou deux, il est préférable (à mon avis) de faire quelque chose à ce sujet. La chose est très peu rentable.

    le plus souvent au travail ou à la maison aussi?

    plus souvent au travail. Eh bien, je passe essentiellement plus de temps au travail

    Comme vous l'avez décrit, j'ai eu exactement de telles réactions avec l'hyperthyroïdie. Mes animaux malicieux ont même aimé me faire une blague et voir comment j'ai sauté :). Un médecin m'a même dit que je tremblais étrangement à ce niveau d'hormones). Après le choix de la thérapie et la normalisation des hormones, tout s’est passé.

    frémir aux sons

    Je sursaute / saute / je suis juste très stressé par la majorité des sons: un stylo est tombé, un collègue est venu, a demandé à un collègue, a demandé quelque chose, quelqu'un éternue, a appelé, etc. Ce qui n'est pas toujours, c'est un son inattendu. Parfois, vous savez ce qui va arriver maintenant, mais tout de même. La dernière était: au travail, j'ai poussé la tasse sur la table - elle a sonné - j'ai commencé.

    Ici, on pourrait penser que tout le monde est comme ça, mais d'autres personnes le remarquent, ils disent que j'ai les yeux de chat effrayés))) ou là: "je suis désolé, je t'ai fait peur - tout va bien, je suis toujours comme ça". L'ancien mch a demandé "avez-vous été blessé dans votre enfance?" mais je ne sais pas, peut-être qu'ils ont mal. J'ai essayé de me suivre, remarqué que j'avais une tension interne constante, je suis rarement dans un état de relaxation totale.

    Qu'est-ce que c'est un sédatif peut-il boire? ou à un neurologue? Honnêtement, je suis drôle au médecin avec un tel aller ((

    • Ajouter un commentaire
    • 23 commentaires

    Choose language Version actuelle v.219

    J'ai peur des sons durs, je frémis, peut-être ceci...

    J'ai peur des sons durs, je frémis, peut-être que personne ne le remarque, mais il me semble qu'ils le voient tous, j'ai un tel inconfort que l'horreur est simple: les membres deviennent froids et humides, la contraction thoracique, les tremblements corporels, la raideur des mouvements, et ce qui est le plus désagréable au moment d’un son dur, commence presque toujours par un bref tremblement de la tête, et ceci est plus prononcé quand il y a une foule de gens, la même chose se produit lorsque je contacte des gens, c’est-à-dire lorsque «des miracles» commencent à me regarder avec le corps, télé, dr Eh bien, que j'ITD décrit ci-dessus (je mets un diagnostic: syndrome IBS razdrazhonnoy intestin VSD- dystonie végétative).

    On peut supposer que le développement aigu et la manifestation du syndrome anxiogène-névrotique est une rupture de l'activité nerveuse supérieure. Il est nécessaire de consulter un psychiatre psychothérapeute.

    Tous droits réservés.

    Toute utilisation de matériel est autorisée uniquement avec le consentement écrit de l'éditeur.

    Torsion des sons sévères chez les adultes

    Forums de communication levirtual

    Mon problème est la peur excessive. Je pars de bruits inattendus, de contacts par l'arrière, etc. Le seuil de déclenchement est flottant. C'est à dire réflexe congénital (semble être un quatre-hilar) qui est allé au-delà. C'est précisément parce que ce réflexe inné ne peut même pas imaginer comment le combattre. C'est comme vous entraîner à ne pas éloigner votre main du feu. Est-ce possible?

    Dans une certaine mesure, cela est déjà devenu complexe, car la réaction habituelle des autres est une moquerie. Dans une certaine mesure, obsession, car il est impossible de deviner où et ce que le prochain moment va frapper, cligner des yeux, etc. Par conséquent, une attente constante de l’événement, une vigilance excessive qui abaisse le seuil.

    Dites-moi où, dans les livres de Levi ou peut-être d’autres, il existe des situations similaires avec des recommandations. Peut-être qu'il y a des gens avec un problème similaire? Peut-être qu'ils l'ont déjà décidé..

    C'est précisément parce que ce réflexe inné ne peut même pas imaginer comment le combattre.

    Et pourquoi es-tu si sûr? Peut-être que la source de la peur est plus réelle? Avez-vous analysé?

    Moi aussi, par exemple, je n'aime pas vraiment quand ils me font peur de dos. Je peux répondre très grossièrement. Ne pas complexe. Vous avez le droit de craindre.

    V. Levi a un livre intitulé Maîtriser la peur. Je ne me souviens pas s’il ya précisément peur, mais je pense que le principe général de «l’apprivoisement» sera utile. Il convient de regarder dans le livre "Plus près du corps".

    J'ai également peur des sons aigus et forts, des apparences et des contacts inattendus. Littéralement aux larmes. C'est-à-dire surpris, maudit et pleuré.

    De plus, elle n'a jamais considéré que c'était quelque chose de spécial et vous devriez poser des questions à ce sujet.

    Mari, quand il apparaît dans la cuisine, où je me trouve devant le réchaud et le visage, et mon dos (et il marche pieds nus), crie maintenant de loin: «Écureuil, je vais chez vous.» C'est drôle, bien sûr.

    Mais il était déjà fatigué de balayer les fragments des assiettes, quand j'ai commencé et laissé tomber la vaisselle quand elle est apparue et m'a touché de façon inattendue.

    Y a-t-il d'autres situations dans lesquelles vous réagissez de manière imprévisible et nerveuse?

    Je m'ennuie d'être moi-même, je m'écris

    Je n’ai que cela depuis plusieurs années, et maintenant je l’ai toujours (bien que je m'en débarrasse surtout), mais mon effroi excessif a été causé par la situation réelle, qui ne s'est terminée que divinement, qu'elle s'est terminée avec succès.

    Sheri: comment vous en débarrassez-vous? [/ Citation]

    Sheri: comment t'en débarrasses-tu?

    Vous savez, au début, j'ai essayé d'éviter les situations qui causent de telles craintes. Deuxièmement, tous mes proches savaient que cela me faisait peur et essayaient par tous les moyens de ne pas provoquer des situations qui me faisaient peur (à propos, l’un des moyens est d’avertir de votre comparution dans la pièce où vous êtes assis), ainsi que de me laisser accompagner. où j'ai ces craintes se produisent le plus souvent.

    Troisièmement, l'auto-suggestion. Si je sens que le sentiment de peur grandit en moi, je me dis simplement: «Il n'y a rien de terrible en cela." Parfois, il est utile de prier si vous croyez en Dieu. (ceci est d'ailleurs une auto-suggestion).

    En fait, tout dépend de la cause de la peur. ça vaut peut-être la peine de creuser, de chercher. tu n'as pas toujours été comme ça?

    J’ai peu d’idée que je puisse avertir tout le monde au travail, par exemple, je ne peux pas empêcher les gens d’éternuer, de tousser, de faire tomber des objets - et c’est tous mes irritants. Et deuxièmement, c’est toujours complexe et l’une de ses propriétés est qu’une personne ne peut pas en parler librement… C’est comme ça que tout est triste.

    Eh bien, pas aux larmes. Mais il me semble que tout le monde frémit. Et chez tout le monde, quelque chose à l'intérieur est comprimé par surprise. Certains peuvent simplement se détendre et rire à la fois, mais je vais d'abord me détendre, pleurer, puis me calmer.

    Et je ne peux pas appeler ça de la peur. Il n'y a presque aucune peur nulle part. Juste une telle réaction à l'inattendu.

    Eh bien, pas aux larmes. Mais il me semble que tout le monde frémit. Et chez tout le monde, quelque chose à l'intérieur est comprimé par surprise. Certains peuvent simplement se détendre et rire à la fois, mais je vais d'abord me détendre, pleurer, puis me calmer.

    Hier encore, je me suis retrouvé dans une situation stupide: je marchais du travail, je traversais la route - et tout à coup, j'ai vu une voiture étrangère se précipiter au coin de la rue. Je me suis arrêté - je comprends que je n’ai pas le temps de traverser la route. Comment la stupeur a attaqué. La voiture s’est également arrêtée, juste devant moi - et je vois que c’est la voiture de notre chef au volant de notre chauffeur. C'est lui qui a décidé de "plaisanter" avec moi ce qui était avec moi. Entré à lui de côté, a crié, à gauche. Je pars, je sens - les larmes étouffent. Dans mon esprit, je comprends qu’il ne m’aurait pas touché de toute façon, mais quelque chose me semblait si moche. Si sans défense. Le chauffeur, à son crédit, a appelé dans la soirée, s'est excusé (et j'avais déjà fait des plans pour lui "venger"). Mais le sentiment de moche demeure - comment pouvez-vous "plaisanter"? Et pourtant - c'est dommage qu'il ait vu ma vraie frayeur, et je n'aime pas afficher ce sentiment - je suis comme une «dame de fer» cool Et là, j'ai eu peur.

    Dans cette situation, j'ai réalisé à quel point je ressentais la vulnérabilité. Chers membres du forum, comment puis-je cultiver le sentiment que je suis «sous protection» (que personne ne soit vraiment pour me défendre, au moins en quelque sorte, pour se défendre, ou quoi?)? Désolé pour la confusion, mais j'espère que vous comprenez ce que je veux dire. Merci d'avance!

    Bonjour, Tatian! Une question intéressante, ils n'ont jamais demandé. Il me semble que le sentiment de "sous protection" est dans une certaine mesure une auto-duperie, une illusion. Il y a des gens qui comptent sur tout pour Dieu - il leur donne le sentiment: il a pris l'icône dans la voiture, et en avant. Il y a des fatalistes - "quoi être, cela ne peut être évité". Cela aide aussi beaucoup - se détendre et ne pas se contracter, vous ne changerez rien. Pour moi, c'est une question de confiance dans le monde et les gens. Je m'assieds à la porte, par exemple. En quelque sorte, je suis convaincu que rien de grave ne se passera En général, je ne vais vraiment pas vous répondre, il sera intéressant d'écouter quelqu'un d'autre

    J'y ai réfléchi - et en fait, j'ai une confiance «tordue» dans le monde. D'un côté, et je n'ai pas peur de marcher seul la nuit en ville, et plusieurs fois, la voiture pourrait vraiment me renverser - ne vous en faites pas, il n'y a pas de peur du tout (il n'y a pas de saules en défense OVER). Mais j'ai peur de passer la nuit seul à la maison - je dors avec la lumière et la télévision. L'été est donc un autre test pour moi (mon fils part en vacances). Je comprends que, dans l’ensemble, le problème est exagéré: à la maison, je suis protégé. Ne t'en fais pas J'ai toujours peur du noir. Donc, je fais confiance au monde «ici», mais pas «là». Commencez juste par lire, à propos de la domestication de la peur. J'espère que ça aide - je suis toujours un lâche

    Mais le fait que j’ai eu peur des larmes hier ne me plaisait pas: eh bien, s’il y avait la voiture de quelqu'un d’autre, c’était vraiment un accident qui menaçait, sinon elle a fondu en larmes à cause de quelques «farces» de mu. ka, c’était dommage qu’il n’y ait personne pour me protéger et donner à ce «détraqué» un ajustement digne de Mordasov, afin de plaisanter pour toujours, la chasse était partie.

    Et la télévision donne une idée de la présence de quelqu'un à proximité, mais la lumière ne vous permet pas de vous immerger?

    Lieu: Eretz sur Zaphone

    Mon problème est la peur excessive. Je pars de bruits inattendus, de contacts par l'arrière, etc.

    Si cette condition interfère souvent, essayez de la surprendre artificiellement. Convenez d'avance que ce n'était pas pour vous soudainement. Demandez de toucher doucement votre épaule, votre dos et dites doucement par derrière, puis touchez progressivement et parlez plus fort afin de vous y habituer.Faire assez souvent l'exercice et le réflexe réflexe sera plus petit ou passera.

    Avant de développer un sentiment de sécurité, voyez quelles réactions de défense naturelles vous avez. Ici ont peur et. (tension cardiaque, étranglé ou martelé, deuxième opacification des yeux, etc.)

    La principale chose à faire pour développer un sentiment de sécurité devrait être dans un état calme et lucide, et non au moment du stress. Les affections et les méditations me rappellent le souvenir de moments de ma vie où j'ai vécu la sécurité (ils se comptent sur les doigts). Mais ce n'est pas tout.

    Je m'ennuie d'être moi-même, je m'écris

    Je me souviens que mon chien - un brave teckel de chasse - tremblait également de partout. Et puis - ou HAVGAVGAVGAVGAV!, Ou - se précipite vers son lieu d'origine. Eh bien, au moins il suffit de tout tirer.

    Pour essayer quelque chose, pour commencer, après un son dur, jurez simplement (enfin, pas nécessairement la même obscénité! Et il n'est pas nécessaire de maudire aussi!) Ou de crier? Et là - "nous verrons".

    Je m'engage à rendre compte des résultats!

    Je viens de lire la maîtrise de la peur de Levi. On pensait que la peur des ténèbres pouvait être due au fait que dans mon enfance, les adultes pouvaient me faire peur avec toutes sortes de "babaykami" si je ne voulais pas dormir (j'ai remarqué une telle tendance à élever des enfants dans notre famille). En conséquence, le temps a passé, mais la peur dans le subconscient est restée.

    Je m'ennuie d'être moi-même, je m'écris

    Êtes-vous sûr qu'il s'agit d'un réflexe congénital? Je suppose qu’une fois dans une situation dont vous ne vous souvenez peut-être pas maintenant, vous avez surpris, en vous moquant des autres ou quelque chose du genre et en pensant, que c’est moche et stupide de l’extérieur, et peut-être et honteux d'une telle réaction. Après cela, ils se sont occupés de ce problème et ont commencé à éprouver des tensions en prévision d'une situation effrayante pour vous. Mais la situation effrayante s’est avérée être moins la situation que la peur de la surprise et l’attente d’une réaction négative des autres. Cette peur provoque de l'anxiété, de la tension et, par conséquent, votre sursaut le long du chemin réflexe conditionné. Rappelez-vous des leçons de biologie sur le réflexe conditionné chez le chien de Pavlov? S'il n'y avait aucune tension, aucune attente de peur, aucune attente d'une évaluation négative, il est tout à fait possible que votre soi-disant «réflexe inné» ne se manifeste pas ou ne se manifeste pas dans les limites de la normale. Après avoir étudié vous-même et votre peur, vous allez certainement vous en débarrasser.

    Vous n'êtes pas en mesure de répondre aux messages.

    Vous n'êtes pas en mesure de modifier vos messages.

    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages.

    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages

    Peur des bruits forts

    La peur des sons forts est un état de sensibilité si particulier lorsque, lorsque vous entendez des sons forts ou soudains, vous ressentez une gêne, des sensations désagréables et douloureuses. En d'autres termes, c'est l'intolérance des sons. En même temps, il existe un certain seuil de volume pour lequel la perception acoustique est normale. Le malaise causé par le dépassement de ce seuil ne s'applique pas à la pathologie, mais constitue une réaction humaine normale.

    Causes et facteurs

    Le plus souvent, la peur des sons forts se développe dans la pathologie de l'organe de l'audition. Lorsque l'aide auditive devient sensible à tout stimulus externe, y compris le son. Mais les départements responsables de la perception et du traitement des informations auditives ou des nerfs crâniens peuvent craindre les sons durs et les lésions cérébrales. Cette condition s'appelle l'hyperacousie. En psychologie, la peur des sons forts est appelée phobie acoustique, ou phonophobie, ou ligurophobie.

    Chez une personne en bonne santé, la peur des sons forts peut survenir après un long séjour en silence, avec des sons excessivement forts.

    Classification et caractéristiques

    La peur des sons forts peut s'accompagner des manifestations suivantes:

    • peur des voix, y compris la sienne propre;
    • peur des appareils pouvant émettre des sons forts (haut-parleurs, écouteurs, sirènes);
    • maux de tête;
    • intolérance partielle ou totale des sons;
    • anxiété face à la menace de sons forts ou soudains;
    • étourdissements et crampes musculaires avec des bruits forts;
    • éviter les événements avec des sons forts (concerts, défilés, processions, carnavals);
    • peur de visiter des endroits où le niveau de bruit et les sons ne peuvent pas être contrôlés (clubs, théâtres, cinémas, bars, restaurants);
    • hostilité envers les enfants et les chiens, sources les plus fréquentes de sons durs;
    • rétrécissement de l'activité sociale dans un espace calme;
    • transpiration accrue;
    • des nausées;
    • des vertiges;
    • bouche sèche;
    • une augmentation de la fréquence cardiaque et des mouvements respiratoires;
    • changements de la pression artérielle;
    • stress interne, anxiété, peur;
    • assombrissement de la conscience, sentiment d'isolement de la réalité;
    • la panique;
    • peau pâle;
    • trouble de l'équilibre et de la coordination.

    Quelles maladies apparaissent

    La peur des sons forts peut survenir avec les maladies suivantes:

    • pathologie de l'oreille (otite);
    • caractéristiques de la structure de l'organe de l'ouïe;
    • blessure à l'oreille;
    • chirurgie à l'oreille;
    • tumeurs de l'oreille et du cerveau;
    • la migraine;
    • maladies infectieuses (grippe, méningite, rubéole, rougeole, botulisme, rage);
    • processus pathologiques dans le système nerveux central (méningite, abcès);
    • syndrome de fatigue;
    • troubles mentaux (psychose, dépression, panique, troubles anxieux).

    Quels médecins doivent contacter

    Si vous craignez les sons forts, vous devez tout d’abord contacter un oto-rhino-laryngologiste (spécialiste ORL). Lors de la consultation ultérieure du neurologue, de l'infectiologue, de l'oncologue, du psychothérapeute, du traumatologue, il peut être nécessaire.

    Choisissez vos symptômes d'inquiétude, répondez aux questions. Découvrez la gravité de votre problème et si vous avez besoin de consulter un médecin.

    Avant d'utiliser les informations fournies par le site medportal.org, veuillez lire les termes du contrat d'utilisation.

    Accord d'utilisateur

    Le site medportal.org fournit des services soumis aux conditions décrites dans ce document. En commençant à utiliser le site Web, vous confirmez que vous avez lu les termes du présent contrat d'utilisation avant d'utiliser le site et acceptez tous les termes du présent contrat. Veuillez ne pas utiliser le site si vous n'acceptez pas ces conditions.

    Toutes les informations affichées sur le site sont fournies à titre indicatif uniquement; les informations provenant de sources ouvertes constituent une référence et ne constituent pas une publicité. Le site medportal.org fournit des services permettant à l'utilisateur de rechercher des médicaments dans les données obtenues des pharmacies dans le cadre d'un accord entre les pharmacies et medportal.org. Pour faciliter l'utilisation des données du site sur les médicaments, les compléments alimentaires sont systématisés et mis sous une seule orthographe.

    Le site medportal.org fournit des services qui permettent à l'utilisateur de rechercher des cliniques et autres informations médicales.

    Les informations placées dans les résultats de la recherche ne constituent pas une offre publique. L'administration du site medportal.org ne garantit pas l'exactitude, la complétude et / ou la pertinence des données affichées. Administration du site medportal.org n'est pas responsable des dommages ou préjudices que vous pourriez avoir causés d'un accès ou l'impossibilité d'accéder au site ou de l'utilisation ou de l'impossibilité d'utiliser ce site.

    En acceptant les termes de cet accord, vous comprenez et acceptez pleinement que:

    L'information sur le site est pour la référence seulement.

    L'administration du site medportal.org ne garantit pas l'absence d'erreurs et de divergences concernant ce qui est déclaré sur le site, ni la disponibilité réelle des produits et des prix des produits en pharmacie.

    L'utilisateur s'engage à clarifier les informations qui l'intéressent par un appel téléphonique à la pharmacie ou à utiliser les informations fournies à sa discrétion.

    L'administration du site medportal.org ne garantit pas l'absence d'erreurs et de divergences concernant l'horaire de travail des cliniques, leurs coordonnées - numéros de téléphone et adresses.

    Ni l'Administration de medportal.org, ni aucune autre partie impliquée dans le processus de fourniture d'informations, ne peut être tenue responsable des dommages ou préjudices que vous pourriez avoir causés du fait que vous avez pleinement exploité les informations contenues sur ce site.

    L'administration du site medportal.org s'engage et s'engage à déployer des efforts supplémentaires pour minimiser les divergences et les erreurs dans les informations fournies.

    L'administration du site medportal.org ne garantit pas l'absence d'échecs techniques, y compris en ce qui concerne le fonctionnement du logiciel. L'administration du site medportal.org s'engage dans les meilleurs délais à tout mettre en œuvre pour éliminer les défaillances et les erreurs éventuelles.

    L'utilisateur est averti que l'administration du site medportal.org n'est pas responsable de la visite et de l'utilisation de ressources externes, dont les liens peuvent être contenus sur le site, n'approuvent pas leur contenu et ne sont pas responsables de leur disponibilité.

    L'administration du site medportal.org se réserve le droit de suspendre le site, de modifier partiellement ou totalement son contenu, de modifier le contrat d'utilisation. Ces modifications sont effectuées uniquement à la discrétion de l'Administration, sans notification préalable à l'utilisateur.

    Vous reconnaissez que vous avez lu les termes de cet accord d'utilisateur et acceptez tous les termes de cet accord dans leur intégralité.

    Les informations publicitaires sur lesquelles l'emplacement sur le site a un accord correspondant avec l'annonceur sont marquées "en tant que publicité".

    Comment se débarrasser de la peur des sons forts

    • Exomin de crème de champignon de pied
    • Capsules parasitaires vetoxiques
    • Sustalife complexe pour restaurer les articulations

    La phonophobie est une pathologie dans laquelle les personnes ayant une manie similaire ont peur des sons d'un caractère aigu ou d'une tonalité accrue. Dans certains cas, le concept exprimé est remplacé par des termes sous la forme de phobie acoustique et de liguro-phobie. L'essence de la question change peu, car dans les trois cas, les gens sont dominés par la peur de ce qu'ils entendent directement.

    Causes de la phonophobie

    Dans certains cas, il est préférable de rechercher les origines du problème que de le détruire courageusement, puis de le détruire de la manière la plus héroïque qui soit. Les raisons de la formation de la phonophobie chez l'homme sont tellement évidentes qu'elles ressemblent à ceci:

    • Peur dans l'enfance. La peur des sons forts se produit généralement lorsqu'un enfant est blessé, lorsque son esprit n'est pas prêt pour la forte explosion ou l'explosion qu'il a entendue. À l'avenir, il peut oublier le léger stress subi, mais dans la plupart des cas, il développe encore une phonophobie.

    Quel est le danger pour phonophobe

    Dans ce cas, il convient de suivre la méthode du meilleur au pire, montrant ainsi la pathologie croissante chez une personne ayant un problème exprimé, de la simple peur de quelque chose d'incompréhensible à la terreur franche devant un fait véritablement paradoxal.

    • Des ballons. Une crainte semblable survient toujours chez un enfant qui a sans succès gonflé un autre attribut de vacances, et il a éclaté avec un son assourdissant. Dans le même temps, la phonophobie commence à être accompagnée d'un concept tel que la globophobie (peur des ballons). Cependant, un pourcentage assez faible de la population souffre de ce type de maladie. Par conséquent, compte tenu du problème qui a été exprimé, il n’a aucun sens de le prendre au sérieux. Dans la vraie vie, vous pouvez facilement éviter le contact avec des ballons si vous n'assistez pas à des fêtes d'enfants. Il convient également de rappeler que parmi les phobies les plus ridicules se présentant sous la forme d’un hippopotomonstroeskipedalophobia (peur des mots longs), l’anatidafobiya (un canard guette tout le monde - et c’est un «fait») ou de la génophobie (peur d’un genou dénudé) prend une place assez modeste.

    Dans la plupart des cas, une personne ne peut pas éviter les facteurs énoncés, car ils peuvent survenir à tout moment et avec chacun de nous. Il est donc nécessaire de lutter contre la phonophobie, qui provoque parfois des sensations extrêmement désagréables.

    Manifestations de la phonophobie chez l'homme

    Une personne qui a peur des sons forts se dégage de sa tête, car elle se comporte comme suit:

    • Agression panique. Beaucoup de phonophobes ont honte de leur faiblesse, car ils ont peur d'apparaître comme des personnalités pathétiques aux yeux des autres. S'ils ne peuvent pas contenir leurs émotions, ils utilisent des tactiques consistant à dire que la meilleure défense est l'attaque.

    Personnes célèbres-fonofoby

    Même les stars du monde ne sont pas à l'aise quand elles entendent des sons forts. Parmi les phonophobes célèbres figurent les personnalités suivantes:

    1. Octave Auguste. Les historiens affirment que la célèbre personne emportait toujours et partout un petit morceau de peau de phoque, car elle considérait cet objet comme un moyen fiable de se manifester sous la forme d'un orage. Sa phobie a atteint des proportions telles que, sur les ordres de l'empereur, un temple a été construit dans un laps de temps relativement court, ce qui a fait l'éloge de Jupiter le Tonnerre. Selon de nombreuses versions, l'intrépide Octave Auguste était frappé par la vue de l'esclave qui marchait à côté de lui depuis la mort. Cependant, c’est ce facteur qui a rendu le dirigeant romain tellement horrifié, même par des bruits forts, qu’il s’est caché dans un abri souterrain pendant un orage.
    • Lire la critique du remède complexe pour les hémorroïdes Proctonol
    • Comment perdre du poids de 20 kg - Avis authentiques sur Guarchibao

    Façons de combattre la peur des sons forts

    Traitement de la phonophobie

    Dans ce cas, rappelez-vous immédiatement que le zèle excessif n’est bon que s’il ne s’agit pas d’auto-traitement. Après avoir consulté un médecin, le traitement peut être le suivant:

    • Tranquillisants De tels remèdes psychotropes sont recommandés pour une utilisation en cas d'anxiété et de peur résultant d'une situation particulière. Habituellement, dans ce cas, le spécialiste prescrit des médicaments tels que le phénazépam, le midazolam, l’hydroxysine et le Buspiron, qui apaisent le phonophobe lors de la prochaine attaque de panique.

    Psychothérapie face à la peur des sons forts

    Les spécialistes veillent toujours sur les intérêts de leurs patients. Par conséquent, les patients atteints de phonophobie suivent le traitement suivant:

    1. Programmation neuro-linguistique. La communauté académique refuse catégoriquement de reconnaître la méthode éprouvée d’influencer la psyché humaine. Cependant, en tant que médecine alternative, elle n’a pas d’égal, car elle donne d’excellents résultats. Au cours de ce traitement, appelé magie thérapeutique, le comportement verbal et non verbal du phonophobe est corrigé. Certains sceptiques estiment qu'une telle restructuration de la conscience est dangereuse, car de nouvelles communautés religieuses de nature douteuse s'y sont activement intéressées.

    Comment se débarrasser de la peur des sons forts - voir la vidéo:

    La phonophobie n’est clairement pas une maladie dangereuse pouvant conduire à une tentative de suicide. Cependant, il ne vaut pas la peine de le traiter avec condescendance, car tout stress transféré porte un coup dur à la psyché humaine. Les cellules nerveuses ne sont pas restaurées, il est donc urgent de se débarrasser de la crainte des bruits forts.

    Je me contracte aux sons aigus.

    Dernières questions au psychiatre

    Date de la question: aujourd'hui, 20h16 | Réponses: 0

    Date de la question: aujourd'hui, 20h11 | Réponses: 0

    Date de la question: aujourd'hui, 12h05 | Réponses: 0

    Date de la question: aujourd'hui, 10h55 | Réponses: 0

    Date d'édition: 02/04/2018, 14:44 | Réponses: 1

    Date d'édition: 02/04/2018, 13:03 | Réponses: 1

    Date d'édition: 02/03/2018, 17:14 | Réponses: 1

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie