Adolescents à faible estime de soi.

En grandissant, une personne traverse plusieurs étapes de sa formation personnelle: enfance, enfance, adolescence, jeunesse. Chacune de ces périodes est unique et, à sa manière, significative pour la formation de la personnalité.

Mais les enseignants et les psychologues identifient les adolescents comme la période principale, car c’est à cet âge, entre 12 et 16 ans, que la personne est confrontée à des tâches de développement personnel qu’elle rencontre souvent avec des difficultés considérables. Quelles sont ces tâches? Si nous ne traitons pas des processus de maturité biologique, qui en eux-mêmes sont source de nombreuses difficultés et nécessitent une attention particulière, nous devons d’abord prendre conscience de nous-mêmes dans un groupe, dans une famille, de l’évaluation de soi en tant qu’individu. Cette conscience s'appelle autrement estime de soi. Voici la définition de l’auto-évaluation donnée par le «Dictionnaire psychologique»: «L’auto-évaluation est un élément de la conscience de soi, qui comprend, avec la connaissance de soi, l’évaluation par une personne de ses caractéristiques physiques, de ses capacités, de ses qualités morales et de ses actions».

L'estime de soi se forme à la fois dans le processus d'activité d'un adolescent et dans le processus d'interaction interpersonnelle. Il en existe trois types:

1. Estime de soi suffisante lorsqu'un adolescent s'autoévalue de manière réaliste;

2. Trop cher quand un adolescent se surestime;

3. Faible estime de soi insuffisante lorsqu'un adolescent ne s'autoévalue pas suffisamment.

La faible estime de soi découle de l'instabilité psychologique de l'adolescent aux effets de divers sujets de communication interpersonnelle sur lui. En d'autres termes, un adolescent change d'avis sur lui-même en fonction de la situation de communication, de l'attitude des autres à son égard. Et la famille et les camarades de classe ont le plus d'influence sur l'estime de soi d'un adolescent: un adolescent sans estime de soi est anxieux, craint les contacts sociaux généralisés, montre des signes d'égocentrisme et a du mal à se sortir de situations difficiles. Son comportement est souvent caractérisé par un état dépressif, mais certains chercheurs notent qu'un adolescent en état de dépression a une faible estime de soi et d'autres, qu'une faible estime de soi entraîne de telles conséquences dégradantes pour l'individu en tant qu'état dépressif.

Qui ou quoi peut influencer l'estime de soi d'un adolescent? A huit ans, c'est:

• adoption en groupe,

• comportement à l'école.

À l'adolescence, il ne restera plus que deux critères, le comportement et les résultats scolaires, qui influenceront l'évaluation de l'adolescent au sein de la famille, tandis que les trois autres critères formeront l'estime de soi de l'adolescent qui a du sens pour lui. Sur la base d'une relation symétrique basée sur un style d'éducation démocratique, il n'y a généralement pas d'adolescents ayant une faible estime de soi. Dans la même famille, l'enfant est soumis à des exigences excessives à l'école, dans le sport et dans la créativité. Dans le même temps, leurs capacités et leur communication sont construites dans un style autoritaire, où la grossièreté est courante, inventant des blagues et des surnoms offensants, avoir une faible estime de soi chez un adolescent n’est pas surprenant. augmenter en raison du fait que pris dans ce groupe. Il peut s’agir de fumer, de boire de l’alcool, de suivre un style de vêtement et de comportement particulier (groupes informels: Goths, emo, etc.). Il est important qu'un adolescent se sente accepté par le groupe afin que son estime de soi augmente.

Que recommander aux parents de développer une estime de soi adéquate chez un adolescent?

1. Essayez de comprendre que la vie de l’enfant lui appartient, ne lui demandez pas la perfection en tout, évitez le perfectionnisme.

2. Formez une vision réaliste de la vie: n'humiliez pas, ne louez pas trop l'enfant.

3. Recherchez les clés de la compréhension avec vos enfants et parlez-leur souvent de ce qui est important pour eux. Partagez votre expérience de vie.

4. Choisissez diligemment le style de communication avec l'enfant, évitez les déclarations ironiques et franchement moqueuses à son sujet.

5. N'ayez pas peur de confesser à vos enfants pour vos erreurs, demandez pardon, si vous avez tort, faites confiance à vos enfants.

Que faire si, malgré tout, il manque quelque chose et que l'estime de soi de l'enfant est clairement sous-estimée, que son comportement a changé, comment l'aider?

Ecrivez avec l'adolescent 5 à 7 phrases dans lesquelles, dans une formulation positive, il parlera de lui-même, par exemple: «Je suis doué pour le patin à roues alignées» ou «J'arrive toujours à l'heure». Trouvez avec votre enfant le meilleur de ce qu’il a en lui, convainquez-le de son originalité et de sa nécessité. Lisez cette liste plus souvent, ajoutez-y de nouveaux éléments et vous ne remarquerez pas vous-même comment son estime de soi va commencer à augmenter, et par là même son attitude envers la vie.

Augmenter l'estime de soi: conseils pour les adolescents et leurs parents

L'adolescence est une période difficile pour un enfant et ses parents. Il est temps de réévaluer les valeurs et de détruire certains stéréotypes. En ce moment, il est très important d'aider l'enfant à bien évaluer sa personnalité.

Le contenu

Les parents devraient faire beaucoup d’efforts pour que la transition de leur enfant du monde des enfants à un adulte se passe sans encombre. Comment élever l'adolescent estime de soi, cet article va dire.

Est-ce que l'enfant a confiance en lui-même - les signes déterminants pour les parents ↑

L'enfance passe, l'enfant commence à se familiariser avec le monde des adultes, où tout n'est pas toujours lisse et beau. Pendant cette période, l’enfant évalue son identité. Il est influencé non seulement par les parents, mais aussi par les pairs, les camarades de classe et les amis d'un adolescent.

Diminution de l'estime de soi chez un adolescent est le résultat de critiques excessives. Il doute de l'importance de sa propre personnalité, ne croit pas en lui-même, hésite et est en tension constante.

La principale difficulté pour les parents à l’heure actuelle est la reconnaissance d’une faible estime de soi chez les adolescents. Beaucoup d'enfants cachent soigneusement toutes leurs expériences aux adultes. Bien sûr, un parent attentif sera en mesure de savoir si tout va bien pour l’estime de soi de son enfant.

Pour clarifier la situation, les adultes doivent se familiariser avec plusieurs signes indiquant une faible évaluation de la personnalité de l'adolescent:

  • un adolescent a peu de contact avec ses pairs à cause de la peur d'être ridiculisé;
  • l'enfant panique, est très angoissé;
  • l'opinion des autres pour un adolescent est d'une grande importance;
  • un adolescent ne veut pas apprendre quelque chose de nouveau, car il a peur de l'échec;
  • un enfant avec une faible estime de soi semble être un modèle parmi ses pairs;
  • n'importe quel adolescent explique son succès avec de la chance au hasard;
  • l'enfant refuse catégoriquement de participer aux activités de l'école;
  • un adolescent ne veut pas sortir avec des amis, il vaut mieux qu'il passe son temps libre seul;
  • l'enfant cache ses angoisses, ses sentiments, ses succès ou ses échecs aux adultes, ne veut rien dire à ses parents.

Si vous voyez un ou deux signes de tout ce qui précède chez votre enfant, il n'y a aucune raison de paniquer. Juste regarder un peu de temps pour cela. L'aide d'un adolescent est nécessaire lorsqu'il présente trois signes (ou plus) de faible estime de soi.

Comment augmenter l'estime de soi et la confiance en soi chez un enfant? Découvrez ici.

Les parents doivent comprendre que la réponse tardive aux premiers signes de faible estime de soi d'un adolescent peut avoir des conséquences graves lorsque l'enfant doit consulter un psychologue pour enfants.

Pour gérer correctement une faible estime de soi chez une adolescente, vous devez connaître les raisons qui l'ont provoquée. L'évaluation de la personnalité de l'enfant diminue sous l'influence de tels facteurs:

  • éducation inappropriée, critiques constantes de la part des parents;
  • faible autorité de l'enfant entre amis et pairs;
  • mauvais résultats scolaires, attitude négative des enseignants;
  • caractéristiques de la personnalité d'un adolescent;
  • l'apparition de l'enfant, ses facteurs physiologiques (surcharge pondérale, port de lunettes, désordre).

Comment aider un adolescent à améliorer sa perception de soi ↑

Donc, si vous avez remarqué une tendance à une faible estime de soi chez votre progéniture, essayez de corriger la situation vous-même. Les parents doivent comprendre que leur influence sur l’évaluation de la personnalité de l’enfant est énorme.

Si les proches ne voient pas les mérites d'un adolescent, ils le critiquent et le réprimandent constamment - il devient retiré, timide, insociable.

Et au contraire, lorsque les parents soutiennent constamment un adolescent, lui sont attentifs, font attention à son succès, approuvent de bonnes actions - l’adolescent sent sa signification personnelle, son estime de soi redevient normale.

En âge de transition, ses amis et ses pairs ont une certaine influence sur l'évaluation de la personnalité de l'enfant. Les parents devraient en tenir compte et ne ménager aucun effort pour que la formation de l'estime de soi chez l'adolescent se déroule de manière positive.

Pour aider votre enfant à améliorer son estime de soi, les adultes doivent suivre ces directives:

  • Ne critiquez jamais l’apparence de l’enfant, mais veillez à l’aider à résoudre ses problèmes: si un adolescent a un excès de poids, les parents devraient le motiver à faire du sport ensemble, quand l’enfant a de l’acné au visage, il doit l’aider à trouver le moyen de prendre soin de lui la peau;
  • les parents doivent respecter leur enfant, écouter son opinion, ne pas l'humilier et parler à l'adolescent de la même manière;
  • l'adolescent doit être constamment loué, mais seulement dans le cas et de manière constructive;
  • Ne comparez pas votre enfant avec d’autres enfants, donnez quelques-uns de ses amis comme exemple;
  • l'apparence de l'adolescent doit être surveillée de près: l'enfant doit porter des vêtements propres, choisir son style de tenue, les parents doivent lui apprendre à bien combiner les éléments du vêtement;
  • les adultes doivent aider un adolescent à réussir dans certaines affaires, développer correctement ses capacités et ses talents cachés;
  • un adolescent devrait pouvoir dire «non», cela l'aidera à consolider sa position dans la société et à renforcer son estime de soi.

En psychologie, il existe des exercices spéciaux et des techniques qui aident à améliorer l'estime de soi d'un adolescent:

  1. Autotraining. Un adolescent doit se convaincre qu'il est digne du respect des autres. Pour ce faire, vous pouvez imprimer un texte de louange sur un grand papier à dessin et le suspendre au mur de la chambre de bébé. L'adolescent doit répéter ces mots tous les jours, le matin devant le miroir et le soir avant de se coucher.
  2. La communication est bonne. Un adolescent peu sûr devrait communiquer autant que possible avec des personnes positives et joyeuses. Il a besoin de rencontrer plus souvent des amis qui l'aiment et l'apprécient pour ce qu'il est vraiment. Mais les personnes égoïstes et arrogantes entourées d'un adolescent ne devraient pas l'être.
  3. Réaction à la louange. Il faut apprendre à l'enfant à bien percevoir les éloges et les compliments qui lui sont adressés. À tous ses éloges, il vaut mieux qu'il réponde par un court merci, mais ne nie jamais les éloges qui ont été tenus.
  4. Aide les autres. Ramenez à la normale l'estime de soi d'un adolescent en assistant à divers événements de charité avec lui. En aidant les autres, l'enfant sent son importance pour la société, son estime de soi augmente.
  5. Combattre les peurs. À l'adolescence, un enfant a beaucoup de peurs. En gros, il a peur de paraître ridicule et ridicule aux yeux des autres. Les parents doivent aider une fille ou un garçon à se rendre compte que paraître ridicule n’est pas si effrayant. Et la meilleure façon de le faire est de créer un modèle de jeu de la situation dans laquelle l'enfant devra faire face à sa peur. Par exemple, vous pouvez proposer à un adolescent de participer à une performance humoristique, vêtu d’un costume ridicule et ridicule.

Comment élever soi-même l'adolescent estime de soi ↑

Fille

  1. Choisis ton style Ne suivez pas aveuglément les tendances de la mode et ne réapprovisionnez pas votre garde-robe avec des choses que vous ne correspondez pas. Vous devez avoir votre propre style de vêtements. Ce sera unique et donnera certainement confiance.
  2. Faites attention à vos intérêts. Si une adolescente veut danser, alors ce désir doit être réalisé. Maintenant, de nombreuses écoles ont des cercles de danse spéciaux où vous pouvez apprendre un nouveau sport, des mouvements de danse, des techniques de peinture.
  3. Surveillez l'hygiène personnelle. Pour que votre estime de soi soit à un niveau élevé, vous devez surveiller régulièrement votre hygiène personnelle, prendre soin de votre corps. Se brosser les dents tous les jours, me brosser la tête régulièrement et se brosser les cheveux.
  4. Portez des vêtements soignés et propres. Les vêtements que vous portez nécessitent des soins réguliers. Il est nécessaire de les effacer jusqu’à la pollution, d’éliminer les taches, de lisser les taches froissées. Les vêtements doivent vous convenir, ne gênez pas les mouvements.
  5. Faire du sport. Des activités sportives régulières aident la fille à se forger une silhouette, à se sentir énergique et en bonne santé. Choisissez un sport optimal pour vous-même (courir, sauter, s'accroupir, nager) et pratiquez-le régulièrement.
  6. Faites votre régime alimentaire équilibré. Une bonne nutrition vous aidera à vous sentir en bonne santé, à améliorer votre humeur et à donner plus d'énergie.
  7. L'auto-formation vous aidera à devenir plus confiant. Chaque matin, prononcez les mots magiques devant un miroir: «Je suis belle, je suis attirante, je m'aime et ceux qui m'entourent m'aiment». Si vous vous rappelez quotidiennement ces choses réelles, vous pourrez bientôt croire en ce que vous dites et améliorer votre estime de soi.

Comment l’estime de soi d’une femme peut-elle affecter sa réussite? Apprenez de l'article.

Sur les types d'estime de soi, lisez ici.

Le mec

  1. Atteindre vos objectifs. Les adolescents rêvent d’être meilleurs et plus performants que leurs pairs. Pour ce faire, ils n'ont pas besoin de pouvoir se battre. Après tout, on peut réussir en faisant quelque chose de valable et d’important. Par exemple, apprenez à améliorer votre corps en faisant de l'exercice régulièrement. Essayez de bien étudier, obtenez de bonnes notes dans les matières. Toute réalisation est votre raison d'être fier!
  2. Développer un sens des responsabilités. Etre capable de répondre pour vos mots est une caractéristique intéressante pour tout type. Un sens des responsabilités vous aidera à faire face à de nombreux problèmes et difficultés.
  3. Devenir volontaire Vous pouvez augmenter votre estime de soi en aidant les personnes dans le besoin. Participez à des activités de bénévolat, aidez simplement un vieux voisin (voisin) ou des animaux errants. De telles petites actions nobles vous aideront à sentir votre signification.
  4. Trouvez-vous de bons amis. Il est beaucoup plus facile de gérer les difficultés s’il ya des amis fidèles et fiables à proximité. Eh bien, s'ils ont les mêmes intérêts que vous. Ne soyez pas amis avec ceux qui réduisent votre estime de soi, pense mal de vous.
  5. Soyez assertif. Pour acquérir de la confiance en soi et augmenter l'estime de soi, vous devez apprendre à suivre vos désirs et à ne pas laisser les autres vous entourer. N'ayez pas peur d'exprimer votre opinion en présence de vos camarades de classe et de vos pairs. Vous ne devriez pas ressentir de culpabilité lorsque vous refusez que quelqu'un réponde à une demande.
  6. Essayez de dormir suffisamment. Le manque de sommeil à l'adolescence peut nuire à votre santé les années plus matures. De plus, le manque de sommeil affectera votre estime de soi. Dans la journée, vous devez prévoir au moins 8 heures pour dormir.
  7. Ne pas aspirer à la perfection. L'idéal est un concept conventionnel, qui en réalité ne veut rien dire. En essayant d’être parfait, vous éprouverez plus de frustration, ce qui ne contribue en aucune façon à accroître l’estime de soi.

Un adolescent qui sait évaluer correctement ses caractéristiques personnelles réussira mieux dans la vie. La confiance en soi l'aidera à l'avenir à nouer des relations avec de bonnes personnes, à éviter les mauvaises entreprises et à atteindre tous ses objectifs.

À l'adolescence, l'enfant doit recevoir le soutien nécessaire des adultes (parents et enseignants) pour pouvoir passer avec succès de l'enfance à l'âge adulte.

Vidéo: Comment augmenter l'estime de soi

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus ou Twitter.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide des boutons du panneau à gauche. Merci beaucoup

Complexe d'infériorité (faible estime de soi) chez les enfants et les adolescents. Signes et causes de son apparition

Le complexe d'infériorité interfère avec le développement harmonieux de la personnalité. Il se produit dans l'enfance et reste souvent pour la vie. De plus, apparemment, ce n’est pas toujours perceptible. Comment reconnaître une faible estime de soi et un complexe d'infériorité? Quel est leur danger pour l'enfant?

Une faible estime de soi ou un complexe d'infériorité est un sentiment constant, obsessionnel, pire que les autres, accompagné d'un doute constant et d'une confiance en soi.

L’estime de soi des enfants a une incidence sur la manière dont un enfant peut communiquer, comment il réagit aux critiques, comment il se comporte dans une situation de conflit, dans quelle mesure il cherche à communiquer et quels amis il choisit.

Signes de faible estime de soi chez les enfants et les adolescents:

  • Apparence - peut être bâclé, négligent.
  • Timbre de voix silencieuse, discours brouillé, intonation ingrate, l'habitude de s'excuser sans raison apparente de leurs actions.
  • Critiques excessives à vous-même et à vos actions, auto-flagellation.
  • Il y a souvent une expression de souffrance sur le visage: en parlant, les enfants avec un complexe d'infériorité évitent généralement de regarder leur interlocuteur; excès de mou (désir d'être imperceptible); asseyez-vous sur le bord même de la chaise, en tordant les jambes (protection des autres) ou en les cachant sous la chaise.
  • Manque de communication, motivation, plaintes constantes de malaises, de problèmes. Le plus souvent, les enfants et les adolescents en situation de précarité sont des introvertis (les émotions, les sentiments sont dirigés vers l'intérieur et non dans le monde extérieur).
  • Agressivité excessive. Impolitesse envers les autres en tant que protection du monde extérieur, l'incrédulité de soi suscite la méfiance envers les autres.
  • Une réaction douloureuse à la critique, des pleurs.
  • La confiance en soi externe excessive dans le comportement, assez curieusement, parle de faible estime de soi, accompagnée d'un désir de "se démarquer de la foule" (vêtements inhabituels ou comportement avec une prétention à "l'originalité"). Surtout fortement manifesté à l'adolescence.
  • Le désir d'être le premier toujours et partout. L'adolescent vit dans un stress constant, il doit prouver à lui-même et à son entourage qu'il est le meilleur. Une personne confiante et aimante n'a pas besoin de prouver son «exclusivité».

Ces signes peuvent être observés individuellement ou selon différentes combinaisons.

Pourquoi un enfant a-t-il une faible estime de soi? Raisons principales:

  • Facteur héréditaire. Caractéristiques du développement physique (présence d'une maladie, le handicap contribue à la formation d'un complexe d'infériorité), tempérament (par exemple, les personnes sanguines sont le plus souvent sociables, sujettes au leadership, mélancoliques très impressionnables, ressentent vivement les autres et leurs sentiments), capacités mentales (chez les enfants handicapés mentaux) ou un retard mental, un complexe d'infériorité peut être particulièrement prononcé).
  • L'éducation Hyper-drogue - soins excessifs et intrusifs ou hypo-sécrétion - absence de relations chaleureuses et de confiance entre l'enfant et les parents. Même des parents aimants, qui ne sont pas sûrs d'eux-mêmes, peuvent difficilement élever un enfant actif et confiant. Après tout, comment pouvez-vous enseigner que vous ne savez pas comment?
  • Contacts sociaux - relations en dehors de la famille avec des camarades de classe, des enseignants, des amis, des connaissances. Les enfants, en particulier à l'adolescence, sont caractérisés par «l'esprit de collectivisme», il est important qu'ils ne soient pas pires que les autres (à leur avis), harcelant souvent leurs camarades de classe en raison de l'apparence, le développement physique ou mental de l'enfant a un effet extrêmement négatif sur le personnage - adolescent ou autonome ou devient agressif.

Niveau d'incohérence d'estime de soi

Le niveau d'estime de soi peut changer: il existe de nombreuses façons de se débarrasser du complexe d'infériorité et de devenir une personne confiante. Vous pouvez lire plus dans l'article Comment devenir confiant?. Parmi les personnages célèbres qui ont réussi, nombreux sont ceux qui, dans leur enfance, avaient une faible estime de soi, mais ont réussi à s'en sortir. Le niveau d'estime de soi peut diminuer en raison d'échecs graves, de situations de stress prolongées, de problèmes de communication avec les parents, etc.

Qui souffre plus souvent d'un complexe d'infériorité?

Le complexe d'infériorité concerne les enfants élevés sans parents, les enfants non désirés - ils sentent déjà dans leur enfance qu'ils sont inutiles dans le monde. Ils n'ont ni soutien ni soutien sous la forme de parents, ils se sentent imparfaits et ne savent pas comment s'aimer eux-mêmes, se voient comme un obstacle et non comme une personne libre.

Le danger d'un complexe d'infériorité

Un complexe d'infériorité interfère non seulement avec le développement personnel, mais peut aussi évoluer en dépression, névrose prolongée, surtout si elle est aggravée par un sentiment de culpabilité irrationnel (inexplicable, subconscient). De plus, si un enfant ou un adolescent a une faible estime de soi, il peut avoir des craintes, des phobies et d’autres états obsessionnels, et des maladies psychosomatiques peuvent survenir (maladies physiologiques sur fond de facteurs mentaux). Des spécialistes (psychologues, psychiatres, psychoneurologues) aideront à faire face à la forme grave de ce complexe.

Photo: Ekaterina Pashkova.

Merci pour votre note. Si tu veux ton nom
est devenu connu de l'auteur, connectez-vous en tant qu'utilisateur
et cliquez sur Merci encore. Votre nom apparaîtra sur cette page.

Avoir un avis?
Laisser un commentaire

Avez-vous aimé le matériel?
Voulez-vous lire plus tard?
Économisez sur votre mur et
partager avec des amis

Vous pouvez placer sur votre site l'annonce de l'article en référence à son texte intégral.

Comment augmenter l'estime de soi des adolescents

Bonjour tout le monde! L’adolescence est une période très difficile dans la vie d’une personne. Il n'est plus un enfant mais reste loin d'être adulte. La personne n'est pas encore capable de se contrôler, contrairement aux personnes âgées, mais même sa spontanéité enfantine ne le peut pas non plus. En règle générale, une personne à ce stade n'est pas en mesure de déterminer de manière indépendante ce qui lui arrive. Cela dépend beaucoup des parents d'un adolescent. Ils sont la principale source de réduction ou d’augmentation de son estime de soi. L'enfant leur fait confiance, les admire, passe toute sa vie pour eux. Par conséquent, quand il entend les critiques de ses proches, a fortiori exprimé de manière grossière, il se sent rejeté et mal aimé. Aujourd'hui, je veux parler de la façon d'accroître l'adolescent qui a l'estime de soi.

Les raisons de la baisse de l'estime de soi adolescent

La psyché humaine en cette période est extrêmement sensible. À ce moment-là, les fondements de sa personnalité viennent d'être posés et il est très facile de les secouer. À l’avenir, il sera très difficile de s’adapter à un tel individu.

Une faible estime de soi est la représentation d'un adolescent en tant que personne en faillite. Il est constamment inquiet de ce que les autres vont penser de lui, craint de créer des liens sociaux, de créer une nouvelle entreprise. Certains jeunes qui ne se sentent pas soutenus par leurs parents ou leurs amis peuvent même tomber dans une dépression qui se termine souvent par une tentative de suicide.

Les raisons de la faible estime de soi chez un adolescent peuvent être:

  • changé d'apparence;
  • des lunettes;
  • critique parentale constante;
  • manque de soin;
  • difficulté à se faire des amis;
  • retard d'apprentissage;
  • confections artistiques non identifiées;
  • la solitude;
  • parents buveurs;
  • incapacité d'être seul et d'autres

Il faut comprendre que le déclin de l'estime de soi à ce moment-là - le processus est presque normal. C'est un phénomène temporaire, il est donc conseillé de donner un coup de main à un adolescent le plus tôt possible pour l'aider à traverser une telle étape plus rapidement. C'est assez simple s'il y a de l'amour dans la famille. Mais en même temps, c’est un travail mental quotidien pour les parents, dans lequel ils n’ont pas le droit de trébucher.

Très souvent, des comparaisons infinies peu flatteuses avec des adultes et des personnes bien établies sont à l'origine de la perte d'estime de soi chez les adolescents. Le jeune homme est incapable d’atteindre son niveau et de ce fait, son estime de soi en souffre énormément.

Les parents et les enseignants ne font pas moins de mal en comparant les enfants entre eux. C'est un chemin délibérément non constructif. Si, par exemple, Vasya pense bien, cela ne veut pas dire que Petya est un perdant, car il dessine à son tour. Toutes les personnes sont différentes et chacune a des mérites particuliers. Mais l'enfant n'est pas encore capable de comprendre cela et il a l'illusion d'être médiocre.

Tout d'abord, son estime de soi en souffre. Sa distorsion est le résultat d’actions inappropriées de la part de la famille, des enseignants et d’autres mentors. S'ils sont trop critiques, dites constamment à l'enfant qu'il n'est bon à rien ou qu'il n'a aucun talent, alors la jeune créature y croit fermement.

L'adolescent cessera de faire quoi que ce soit pour corriger cet état de choses. Il n’a tout simplement pas assez de volonté et de confiance en lui-même. Très probablement, il s’enfermera complètement ou s’attachera à une entreprise douteuse qui ne le jugera pas trop sévèrement ou, pire, n’approuvera en aucune manière chaque cigarette qu’il fume ou boit une bouteille de bière.

L’estime de soi d’un adolescent dépend en grande partie de ses caractéristiques personnelles et de l’attitude des autres. À ce stade, un individu est régi par un contexte hormonal modifié, une restructuration du système musculo-squelettique, des modifications de la psyché.

Souvent, à ce moment, l’objet de l’attention du sexe opposé apparaît et il est très important que ce premier amour soit réciproque. Avec un manque total d'intérêt de la part de l'élu ou de l'élu, l'estime de soi de l'adolescent tombe encore plus bas et cela peut déjà affecter toute la vie adulte d'une personne.

Comment augmenter l'estime de soi des adolescents

Ce sont les parents les plus âgés qui sont les premiers à faire face aux problèmes de leur enfant. Au début, ils ne comprennent pas ce qui s'est passé. Hier, tout allait bien, mais aujourd'hui, l'adolescent ne l'était pas du tout. Tout le monde ne réalise pas que c'est de sa faute si une personne a développé une faible estime de soi. Pendant une telle période, il est plutôt impoli de lui parler, d’ignorer ses réalisations, de rire de ses rêves, et il se sentira déjà humilié.

Remarquer qu'un adolescent souffre beaucoup pour ses parents n'est pas si difficile. Il y a certains signes:

  • Il n'a pas d'amis, personne ne l'appelle ni ne vient lui rendre visite.
  • Il est souvent en retard dans ses études.
  • L'adolescent est fermé et passe beaucoup de temps dans sa chambre à lire des romans d'aventures ou à regarder des films d'action à la télévision. Pire encore, si la source de communication pour lui sera les réseaux sociaux. Pour le jeune homme, il y a beaucoup de dangers, allant des pédophiles à ceux des trafiquants de drogue.
  • L'adolescent n'est pas fier de son succès et n'accepte pas l'approbation des autres. Dans les cas difficiles, cela peut repousser l’amour des parents ou les suggestions d’amitié de leurs camarades.
  • Les filles pleurent souvent quand elles ferment dans leur chambre et les garçons deviennent trop agressifs et peuvent même torturer des animaux.
  • Les adolescents ne partagent rien avec leurs parents, leur cachent leurs succès et leurs échecs, évitent de communiquer avec les autres.

Élever l'estime de soi d'un jeune homme à un niveau adéquat est tout simplement nécessaire. C'est la responsabilité des parents. S'il ne le fait pas à temps, il restera incertain pour le reste de sa vie, il lui sera difficile de nouer des relations avec le sexe opposé et de gravir les échelons de sa carrière.

Par conséquent, les parents sont obligés de faire preuve de tout leur amour et de tout leur soin pour aider l'adolescent à croire en lui-même. À cet âge, c'est encore assez facile pour lui. Corriger l'estime de soi d'un adulte sera beaucoup plus difficile.

Les parents responsables feront sans aucun doute tout ce qui est en leur pouvoir pour permettre à l’enfant de se tenir debout et debout. C'est assez simple. Assez:

  • plus souvent louer un adolescent;
  • soutiens-le;
  • ne pas critiquer le visage, le corps et la posture du jeune homme;
  • aider à se débarrasser des imperfections cutanées jeunes;
  • lui acheter des vêtements décents (pas nécessairement des vêtements coûteux);
  • invite tes camarades à venir plus souvent;
  • ne lui impose pas ton opinion;
  • ne pas se moquer des rêves les plus naïfs d'un adolescent;
  • parlez plus souvent de votre amour pour lui;
  • traitez votre enfant avec respect;
  • ne pas lui demander l'impossible;
  • ne faites pas de comparaisons peu flatteuses avec d’autres personnes;
  • calme face aux échecs temporaires à l'école;
  • s'intéresser à la vie quotidienne d'un adolescent;
  • renforcer sa foi en lui-même;
  • admirer son succès;
  • faire parler franchement un jeune homme;
  • parler de leurs erreurs de jeunesse;
  • ne vous disputez pas avec l'enfant pour rien;
  • lui permettre de refuser des demandes pour des motifs valables;
  • ne pas forcer un adolescent à faire quelque chose au-delà de son pouvoir ou ne générant pas d'avantages particuliers;
  • exercer le contrôle parental par des moyens discrets;
  • être un modèle pour votre enfant;
  • accepter discrètement son refus de participer à des activités familiales pour une bonne raison, etc.

Ce travail n'est pas pour un jour. Suivez toutes ces recommandations à tout moment. En tout état de cause, jusqu'à ce que les parents s'aperçoivent que l'adolescent est devenu plus confiant, il a élaboré des plans de vie durables et ne risque pas de le faire s'engager dans de mauvaises recherches.

Comment une personne peut-elle s'aider

L'adolescent devrait comprendre que toutes les autres personnes ne sont ni meilleures ni pires que lui. Il doit comprendre que ses passions ne gênent personne et ont le droit d'exister, même si elles sont loin d'être parfaites. Aucun des étudiants n'est obligé d'être le premier dans les cours d'éducation physique ou il est préférable de connaître les noms géographiques. Vous devez vous permettre le droit de faire une erreur.

Un adolescent n'a pas besoin de se concentrer sur son apparence. C'est tout à fait normal pour une personne de cet âge.

Pas mal pour élever votre estime de soi, trouver sur Internet des photos de stars de la pop et de films dans sa jeunesse et les regarder. Très probablement, ces beautés et beautés ne brillent rien de spécial. Un adolescent espère qu'avec le temps et certains efforts, il est tout à fait possible de changer pour le mieux.

Un jeune doit se permettre d’être fier de son succès éducatif, créatif et humain. N'hésitez pas à faire de bonnes actions: déplacez le vieil homme sur la route, nourrissez un animal errant, aidez celui qui est tombé dans la rue à l'aider.

Les critiques envers un adolescent plus âgé doivent être prises avec calme. Ce n'est pas une insulte. Elle est désagréable, mais vous devez être capable de la supporter. Pour ce faire, vous devez moins condamner les autres vous-même et essayer de leur trouver des caractéristiques positives.

Il est très important pour un jeune d’apprendre à refuser les autres. Volonté constante de consentir - c’est l’un des signes brillants d’une faible estime de soi. Bientôt, les personnes environnantes cessent de compter avec une telle personne et s'assoient simplement sur son cou. Tout cela n'élève pas son opinion sur elle-même.

À l'adolescence, il n'est pas mauvais d'avoir sous les yeux l'image de cette personne à qui vous voudriez ressembler dans le futur et de l'approcher progressivement. Vous ne devriez pas copier son apparence, il est préférable de regarder ses meilleures caractéristiques individuelles.

Adolescent, il est souhaitable de choisir un passe-temps. Il doit correspondre à son inclination naturelle. Ce passe-temps peut être sportif, créatif ou technique. Il vaut la peine d'essayer d'apprendre une nouvelle langue étrangère complexe. À mesure que le succès de l'estime de soi d'une personne grandira de lui-même. Ces cours sont également utiles dans la mesure où ils vous permettent de suivre une orientation professionnelle et même peut-être même de faire les premiers pas de votre future carrière.

Ne perds pas de temps. Les jeux informatiques, les réseaux sociaux ou l'observation de militants ne contribueront pas au développement de la personnalité d'un adolescent. Il vaut mieux ne pas passer trop de temps seul, mais vous ne devriez pas être constamment parmi les gens non plus.

Un jeune homme ne doit pas avoir peur de nouvelles connaissances avec de jeunes hommes ou de jeunes filles, ne pas rejeter les compliments qu'ils ont faits ou refuser les invitations d'amis. En compagnie de camarades bien disposés, il grandit rapidement dans les yeux.

L'un des critères les plus fondamentaux pour la normalisation de l'estime de soi des adolescents devient une attitude amicale envers leur apparence. Pour cela, il est préférable de prendre soin de vous tous les jours, d’être bien rangé, de vous débarrasser de l’acné des jeunes et de faire de l’exercice physique. Vous ne devriez pas non plus vous moquer de l'apparence de quelqu'un d'autre.

Si la remarque de quelqu'un fait encore mal à un adolescent, il est préférable d'aller immédiatement vers le miroir et de s'assurer que la hargne ne s'appuie sur rien. Et s'il y a un élément de vérité, alors il faut comprendre qu'il est tout à fait possible de rectifier la situation. À un si jeune âge, il est très facile de changer d’apparence pour le meilleur.

Un autre indicateur très important de la pleine stabilisation de l'estime de soi de l'adolescent est l'absence de toute envie. Si un camarade de classe a un iPhone coûteux, vous pouvez simplement lui demander de le consulter ou de jouer à un jeu de jeux informatiques avec un ami. Ne croyez pas que la vie a échoué parce que les parents ne sont pas en mesure de faire un cadeau aussi coûteux à leur enfant.

Plus d'articles intéressants:

Il est préférable pour un adolescent de se motiver pour étudier, se préparer pour un établissement d’enseignement supérieur ou pour développer une profession afin de pouvoir gagner sa vie. Rien n'apportera autant de plaisir et ne suscitera pas une estime de soi aussi élevée, car le premier gagne de l'argent de manière totalement indépendante.

Ainsi, jour après jour, avec l'aide de parents, d'amis et d'un adolescent, vous pouvez augmenter considérablement votre estime de soi. Ceci est très important, car il deviendra la base d'une personnalité mature pour le reste de sa vie. S'engager dans ce processus de devenir une personne devrait être très responsable.

Les raisons de la faible estime de soi chez les enfants, comment l'améliorer

L’estime de soi est très importante pour la formation de la personnalité. S'il est objectif et qu'une personne de son enfance est capable d'évaluer de manière réaliste son potentiel et sa place dans la société, il s'agit de la principale étape vers une vie réussie. Au départ, les enfants ont un sens impeccable de la perception d'eux-mêmes, mais au fil du temps, ils subissent de nombreux changements en raison de l'influence des parents et de leur entourage.

Une faible estime de soi chez les enfants et les adolescents a un impact négatif sur leur adaptation à la société et devient la cause de malentendus au sein de la famille et de l'équipe. L'enfant ressent un doute constant sur lui-même, ce qui contribue à la formation d'un complexe d'infériorité.

L’estime de soi est formée sous l’influence de facteurs internes et externes, notamment les réalisations personnelles, l’apparence, le poids, le statut social des parents et l’évaluation des personnes qui l’entourent. Il existe un certain nombre de signes permettant d'identifier une faible estime de soi, en fonction des caractéristiques individuelles d'une personne et de son comportement en général:

  1. 1. L’enfant essaie toujours de s’asseoir sur le bord, croise les jambes, c’est-à-dire se ferme délibérément aux personnes qui l’entourent.
  2. 2. Souvent, les enfants et les adolescents qui ne sont pas sûrs d’eux-mêmes sont des introvertis, c’est-à-dire qu’ils dirigent leurs émotions vers l’intérieur.
  3. 3. Il y a de l'agressivité dans la communication avec les gens, le manque de confiance en sa propre force crée une méfiance envers les autres.
  4. 4. Réaction douloureuse à toute manifestation de critique exprimée en larmes excessives.
  5. 5. À l'adolescence, une faible estime de soi se traduit par une confiance en soi excessive due au désir de se distinguer de la foule par son originalité.
  6. 6. Désir obsessionnel d'être le premier. Les personnes qui ont confiance en elles n'ont pas besoin de prouver leur individualité et leur supériorité.
  7. 7. Apparence désordonnée, l'enfant ne se soucie pas de son apparence.
  8. 8. Discours sobre et avoir l'habitude de s'excuser constamment sans raison apparente.
  9. 9. Auto-flagellation constante et auto-critique accrue de leurs actions.
  10. 10. Le hooliganisme, en humiliant les autres enfants, amène les individus instables à renforcer leur estime de soi.

Les enfants ayant une faible estime de soi se comparent toujours aux autres et sont toujours favorables à ces derniers. Dans ce contexte, ils s'interdisent de se réjouir car ils sont convaincus qu'ils ne méritent pas le bonheur à cause de leur infériorité. Dans ce cas, les enfants se sentent seuls et ne participent pas à des jeux ou à d'autres activités communs avec leurs pairs. Par conséquent, en cas de conflit, ils ne trouvent pas de soutien dans l'équipe.

Les signes caractéristiques de doute de soi peuvent survenir chez les enfants selon diverses combinaisons ou séparément.

Les experts estiment que la faible estime de soi chez les enfants dépend de l'hérédité, de l'éducation et de l'environnement.

À l’âge de 7 ans, l’estime de soi se développe sous l’influence des parents et des enseignants. Ainsi, plus les enfants ressentent les soins, l’attention et l’amour de la famille, plus ils ont confiance en l’équipe. Mais à partir de 12 ans, l'estime de soi commence à prendre forme, en fonction de l'attitude de ses camarades de classe et de la communication avec eux.

Chaque personne est individuelle, mais parfois à cause de son hérédité, elle se sent inférieure: maladie congénitale, handicap, type de tempérament, capacités mentales. Tout cela est capable de former un complexe d'insolvabilité à l'arrière-plan des pairs. Parfois, la cause de la faible estime de soi est un excès de poids ou une prédisposition à la complétude, ce qui a un impact négatif sur la conscience et donne lieu à un sentiment d’infériorité chez les enfants.

Les coûts de l'éducation, qui contribuent à l'apparition d'une faible estime de soi, peuvent être exprimés à la fois par le soin excessif des parents et par l'absence de relations familiales confiantes, ce qui explique pourquoi les enfants se rapprochent et se considèrent comme la cause de l'aversion des adultes. Souvent, les parents, comparant leurs enfants à d’autres enfants, soulignent que leurs performances ne sont pas aussi bonnes que celles de leurs camarades de classe, etc. La confiance en soi de l’enfant commence à naître. En règle générale, les hommes et les femmes ainsi élevés ne peuvent pas donner confiance à leurs enfants car ils ne comprennent pas ce dont il s'agit.

Les contacts sociaux des enfants en dehors de la famille avec des pairs, des enseignants et des connaissances sont également capables de nuire à l'estime de soi. L'humiliation des camarades de classe, l'intimidation de la part des enseignants conduisent à la dépression et provoquent le doute de soi. L’opinion de l’enseignant est particulièrement importante pour les enfants du primaire et du secondaire, lorsque ceux-ci perçoivent ses paroles comme un truisme.

Le plus souvent, les enfants et les adolescents privés de protection parentale en raison des circonstances prévalent sont soumis à une faible estime de soi. Dès leur plus tendre enfance, ils se considèrent imparfaits et ne se perçoivent pas comme une personne à part entière, considérant leur existence comme un obstacle pour leur entourage dans le contexte d'un sentiment d'absence de défense et du manque de soutien de leurs proches.

Une faible estime de soi est un sérieux obstacle à la réalisation des objectifs et au développement ultérieur de la personne. Son danger réside dans le fait que les enfants en manque de sécurité éprouvent constamment des sentiments de peur, de culpabilité et leur propre infériorité, s'éloignant ainsi progressivement des personnes qui les entourent. En conséquence, déjà à l'âge adulte, une personne ressent son inhibition émotionnelle et corporelle et est gênée d'exprimer son opinion aux autres.

Entourer inconsciemment percevoir une personne en fonction de son estime de soi. En conséquence, plus il est bas - plus le ratio est mauvais.

Surtout exacerbée par le sentiment de faible estime de soi à l'adolescence dans le contexte du développement de complexes fictifs et de manques. Si cela ne s'arrête pas à temps et n'explique pas à son fils ou à sa fille comment évaluer correctement leurs données et leurs capacités, l'empreinte négative peut rester à vie. Pendant une telle période, les parents devraient être particulièrement attentifs afin de reconnaître le problème à temps et d'aider l'enfant à se débarrasser des complexes internes.

Les psychologues recommandent de suivre les règles suivantes lorsqu'ils traitent avec des enfants afin d'accroître leur estime de soi:

  1. 1. Exclure les critiques déraisonnables lors de la communication. Pour signaler un enfant à une erreur, la critique doit viser précisément ses actes.
  2. 2. Reconnaissance de l’identité de l’enfant. Les enfants devraient avoir la possibilité de prendre des décisions en toute indépendance, d'exprimer leurs opinions et d'avoir des intérêts personnels.
  3. 3. Éloge régulière. Les enfants ont besoin d'approbation constante de leurs réalisations. Ils doivent donc être félicités aussi souvent que possible - cela leur donnera confiance en leur propre force et renforcera le sens de leur importance dans la famille. Si un élève ne réussit pas dans quelque chose, ne le grondez pas, il est préférable de l'aider et d'essayer de développer ses talents dans un autre domaine.
  4. 4. Assistance à la réalisation de soi. Parfois, à l'école, les enfants ne peuvent pas se réaliser, car ils ne tombent pas dans les stéréotypes de ce groupe. Les parents devraient proposer à leurs enfants de fréquenter n’importe quelle section sportive ou club pour qu’ils puissent rencontrer de nouvelles personnes et se réaliser dans une autre équipe en fonction de leurs intérêts. Dans le même temps, l'adolescent devrait choisir lui-même la leçon.
  5. 5. Enseignez en disant «non» lorsque cela est nécessaire. Les enfants ayant une faible estime de soi ne savent pas comment nier les autres, car ils veulent sentir leur importance. Mais parfois, ils sont simplement utilisés à des fins égoïstes, ce qui n’a rien à voir avec le respect. Il est nécessaire d'apprendre à l'enfant à dire "non" dans de telles situations et d'aider à identifier les détracteurs en discutant avec lui d'un cas particulier.
  6. 6. Soutenir et respecter.

Si le problème de faible estime de soi persiste longtemps chez un adolescent, un psychologue ou un psychothérapeute aidera à éliminer les incertitudes. Le manque d'ajustement du comportement en temps opportun peut entraîner une aggravation du complexe d'infériorité et se transformer en dépression ou en névrose.

Causes et signes de faible estime de soi chez les adolescents

Comment augmenter l'estime de soi chez un adolescent?

L'adolescence est très difficile non seulement physiquement (à cause de la puberté), mais aussi psychologiquement, car les enfants de cet âge sont très vulnérables et tout échec peut les rendre incertains dans leurs capacités ou développer des complexes. Ceci est grandement influencé par l'estime de soi, qui peut être adéquate (l'enfant se perçoit tel qu'il est) et inadéquate (surévalué ou sous-estimé). Cela peut grandement affecter son destin. Les parents devraient donc connaître les particularités de la formation de l'estime de soi chez les adolescents afin de la corriger à temps.

Dans cet article, nous examinerons: ce qui affecte l’estime de soi des adolescents, comment comprendre qu’elle est sous-estimée et quel type de correction est possible.

Formation d'adolescent estime de soi

À cet âge, une situation plus stable et plus consciente commence à se dessiner qu’au jeune âge de l’école. Les facteurs qui affectent ce processus incluent:

  • relations avec les parents et les autres membres de la famille;
  • position (autorité) entre pairs et amis;
  • succès de l'apprentissage et attitudes des enseignants;
  • données physiologiques (apparence) et succès (force, endurance, agilité), ainsi que réalisations personnelles dans le sport ou la danse;
  • caractéristiques de caractère.

Causes et signes de faible estime de soi chez les adolescents

La formation de la famille et le style de communication avec les parents sont la principale raison de la formation d’une faible estime de soi chez les adolescents. Si un enfant est constamment critiqué ou critiqué, il a une très mauvaise opinion de lui-même et de ses capacités. En outre, l'insuffisance de l'évaluation de leurs capacités s'explique par les opinions des autres personnes, qui donneront l'impulsion à un enfant indécis ou suggestible.

Les signes d'une estime de soi trop faible incluent:

  • réticence à contacter des pairs, refus d'assister à des manifestations de masse et à des marches;
  • l'apparition d'une anxiété accrue, la panique;
  • confiance que rien ne fonctionnera, et si cela fonctionne, alors c'est un accident;
  • refus de parler en public à l'école ou lors d'événements familiaux;
  • la dépendance à l'opinion des autres;
  • imitation de leurs camarades de classe ou des images d'écran;
  • réticences, réticence à partager vos pensées, hypothèses, problèmes et événements (à l'école ou dans la rue).

Après avoir déterminé le faible niveau d'estime de soi de leur adolescent, les parents commencent immédiatement à chercher des moyens de l'élever.

Comment augmenter l'estime de soi d'un adolescent?

Pour aider votre adolescent à acquérir une estime de soi adéquate, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  • Ne parlez pas négativement de l’apparence de votre enfant, mieux l’aider: prenez des moyens spéciaux pour traiter les problèmes (acné, surcharge pondérale, odeur désagréable);
  • quand vous faites un commentaire, ne critiquez pas l'enfant lui-même, mais parlez seulement de son comportement ou de ses actes;
  • Louez régulièrement, mais seulement de manière constructive, c'est-à-dire quelque chose qui n'est pas son devoir ou sa routine;
  • ne comparez pas les progrès de votre enfant avec ceux d’autres enfants;
  • respectez l'adolescent: demandez et écoutez son opinion, considérez-le sur un pied d'égalité et n'altérez en aucun cas sa dignité;
  • fournir financièrement, dans la mesure du possible, tout le nécessaire: téléphone, ordinateur personnel, vêtements;
  • surveillez l’apparence afin qu’elle ne soit pas sale et déguenillée, aidez également à choisir le style de vêtements et apprenez à bien combiner les choses;
  • aider à atteindre quelque chose par eux-mêmes, développer leurs capacités, mais l’essentiel est de les définir;
  • vous apprendra à refuser, les autres personnes ne pourront pas l'utiliser à leurs propres fins et les respecteront davantage, ce qui augmentera leur estime de soi.

En connaissant les principes de base pour améliorer l'estime de soi chez les adolescents, vous serez en mesure de développer une personne confiante et prospère à l'avenir.

Faible estime de soi chez les adolescents et méthodes pour la surmonter

Borislava Bilavskaya

Faisant l'expérience d'une période de transition à l'adolescence, nous ne pensons pas que nous devrons à nouveau surmonter ces difficultés - devenir déjà des adultes, avec nos enfants. C'est une période difficile pour les adolescents et les parents. Naturellement, nous voulons aider nos enfants, plus facilement.

L'un des principaux problèmes à l'adolescence est la faible estime de soi. Un adulte n’est souvent pas capable de s’évaluer objectivement lui-même et ses capacités, de quoi parler d’un adolescent. Les enfants peuvent trouver un tas de failles fictives en eux-mêmes, et s’il ya un problème réel, l’estime de soi tombe en dessous de zéro. Cela forme un complexe d'infériorité et peut affecter davantage la vie de votre enfant. L'essentiel pour les parents est d'apprendre à un adolescent à bien évaluer ses données, à croire en lui-même. C’est une tâche très difficile, car l’état psychologique de l’adolescent est très instable, l’autorité des parents n’est plus aussi catégorique qu’à un âge plus jeune et les opinions de ceux qui les entourent jouent un rôle dominant, en particulier l’avis de leurs pairs.

Les adolescents ont tendance à se replier sur eux-mêmes, à cacher leurs expériences. Les parents doivent donc être particulièrement attentifs au problème à temps. Les principes de base du comportement parental sont particulièrement pertinents.

Tout d'abord, soyez prudent avec la critique. Vous ne pouvez jamais critiquer l'enfant lui-même, son apparence et ses capacités. Chaque mot bat un adolescent littéralement «vivant» et peut être imprimé en permanence sur son psychisme. Si nécessaire, critiquez exclusivement ses actions et ses actions, et uniquement de manière constructive.

Deuxièmement, ne lésinez pas sur les éloges. N'ayez pas peur de louer, encouragez l'enfant à prendre des mesures positives, qu'il s'agisse de nettoyer la pièce, de réussir à l'école, d'observer intelligemment ou de bien se comporter. Même si l'adolescent ne réagit pas extérieurement, assurez-vous qu'il l'appréciera vraiment.

Troisièmement, aucune critique d'apparence. L'adolescent et sans votre aide trouvera dans son reflet dans le miroir un million de défauts - après tout, pendant cette période, il a déjà une estime de soi trop faible. Les goûts dans les vêtements et le maquillage de différentes générations ne coïncident pas toujours, il n'est pas nécessaire de créer un problème à partir d'une question aussi passagère. Et avec les effets de l'ajustement hormonal du corps sous forme d'acné, de cheveux gras, d'excès ou de perte de poids, aidez mieux à combattre, en fournissant à votre enfant une alimentation saine et des produits de soin du visage et du corps.

Quatrièmement, pas de comparaison. Votre enfant est unique. Pas besoin de comparer avec les autres, de mettre quelqu'un dans son exemple. Oubliez la phrase "Me voici à votre âge..." ou "Et Vova a reçu pour ce niveau de contrôle supérieur à vous..." et d'autres comme ça. Cela ne mènera à rien de bon, mais seulement à l'amertume de l'adolescent et à l'abaissement de l'estime de soi déjà faible.

Même les parents attentifs et sensibles ont parfois du mal à remarquer les changements dans le comportement d'un adolescent à temps et, en conséquence, à s'attaquer au problème en conséquence. Par conséquent, les psychologues ont compilé une liste de questions auxquelles il faut répondre.

  1. Votre enfant montre-t-il souvent de l’anxiété, de la panique?
  2. L'enfant ne veut pas communiquer parce qu'il a peur de la critique et du ridicule?
  3. Dans quelle mesure l'opinion de votre enfant dépend-elle de celle des autres?
  4. Y a-t-il des camarades parmi les environnements qu’il imite?
  5. Est-ce que l'enfant vous parle de ses problèmes, de ses expériences, partage ses plans?
  6. L'enfant s'efforce-t-il d'éviter l'attention lors des réunions de parents?
  7. L'enfant préfère-t-il passer du temps seul ou dans une entreprise bruyante?
  8. L'enfant refuse-t-il de prendre part à l'initiative scolaire et à d'autres événements similaires?
  9. Un enfant considère-t-il qu'un résultat positif est son mérite ou sa coïncidence dans tous les cas?

Si vous avez répondu positivement à trois questions ou plus, votre enfant a vraiment besoin d'aide. Pas besoin de savoir qui est à blâmer, il vous suffit d'agir pour résoudre le problème. N'oubliez pas qu'à cet âge, les adolescents sont très vulnérables. Dans les cas particulièrement difficiles, il ne faut pas compter sur le fait que le problème va se résoudre tout seul. Il est préférable de faire appel à une aide qualifiée d'un psychologue pour enfants.

De leur côté, les parents devraient s’efforcer d’être un exemple pour leur enfant. À cet âge, il ne vous considère plus comme le meilleur simplement parce que vous êtes ses parents. Le respect et l'amour des adolescents doivent être mérités, ne vous laissez pas offenser.

Essayez d'empêcher votre enfant d'avoir l'air pire que ses pairs. Pour un adolescent, les vêtements à la mode et la coiffure sont très importants - les "blagues" idiotes d'amis peuvent vraiment gâcher la vie d'un enfant, en faire un paria. Ne cédez pas à tous les caprices d'un adolescent, mais ne sous-estimez pas ce problème.

Aidez votre enfant à obtenir des résultats. Encouragez ses activités, en particulier celles dans lesquelles il peut réussir. Laissez-le participer à des compétitions et assister à des classes de maître, cela aidera l'adolescent à prendre confiance en ses capacités.

Ne pas économiser sur le progrès. Maintenant, pour chaque enfant, il est presque nécessaire d'avoir un ordinateur, un téléphone mobile moderne et d'autres appareils. Ne pensez pas que si vous utilisez votre téléphone pendant cinq ans, votre enfant n'hésitera pas à utiliser un modèle obsolète devant ses pairs. Des vêtements tels que des vêtements à la mode permettent à un adolescent de se sentir plus confiant dans l’équipe et leur absence est un moyen direct d’abaisser l’estime de soi et de créer des complexes.

Et surtout, apprenez à respecter votre enfant. Il est, s'il n'est pas encore complètement formé, mais une personnalité unique et indépendante. Il a ses propres intérêts, sa propre opinion. Et nous devons respecter cela, même si ce n’est pas toujours le cas. Lorsqu'il y a de l'amour et du respect entre les enfants et leurs parents, ils sont capables de surmonter toutes les difficultés de l'adolescence. Et pas seulement.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie