Le type coincé est un type de personnalité accentué. La fermeté pathologique de l'affect est à la base de l'accentuation de la personnalité de type bloqué et paranoïaque. Les sentiments susceptibles de provoquer de fortes réactions s'atténuent normalement après les réactions «libérées». La situation est différente chez une personne coincée: l'effet de l'affect s'arrête beaucoup plus lentement et il suffit de revenir en pensant à ce qui s'est passé, car les émotions qui accompagnent le stress s'animent immédiatement. L'effet d'une telle personne dure très longtemps, bien qu'aucune nouvelle expérience ne l'active.

L'effet secondaire pathologique est principalement chargé d'affects égoïstes, car ce sont eux qui ont un pouvoir spécial. Par conséquent, le collage de l'affect se manifeste le plus clairement lorsque les intérêts personnels de la personne accentuée sont affectés. Dans ces cas, l’affect est une réponse à l’orgueil blessé, à l’orgueil blessé, ainsi qu’à diverses formes de répression, bien que le préjudice moral puisse être insignifiant. En règle générale, les personnalités bloquées n'oublient jamais d'insulter leurs intérêts personnels. Ils sont donc souvent décrits comme des personnes vindicatives ou vindicatives. En outre, ils sont appelés personnes sensibles, extrêmement sensibles et vulnérables. Les insultes dans de tels cas concernent principalement l'amour de soi, la sphère de la fierté blessée, l'honneur.

Les caractéristiques de brouillage affectent non seulement lorsque la personnalité accentuée est endommagée, mais également si elle réussit. Ici, on observe souvent des manifestations d'arrogance, d'arrogance. L'ambition est particulièrement caractéristique, brillante chez les personnes qui ont une passion excessive: l'ambition est accompagnée par la confiance en soi et il y a toujours peu d'incitations pour ces personnes.

Étant donné que l’interférence avec les désirs égoïstes provient des personnes qui les entourent, avec un degré élevé de blocage, c’est-à-dire parmi les personnalités paranoïaques, il existe une caractéristique comme la suspicion. Avec des échecs de longue durée dans la vie, la suspicion se transforme en un trait de caractère permanent et extrêmement concentré.

En outre, la caractéristique la plus caractéristique des visages collés est leur entêtement et ce que l’on appelle "die-hard". Lorsqu'ils atteignent leurs objectifs personnels, ces personnes sont habituellement têtues et cohérentes, elles sont rarement gênées par une réaction indésirable, le scepticisme et l'incrédulité des autres. Ils se distinguent par une faible auto-suggestibilité et une suggestibilité pratiquement «zéro» de l'extérieur. Ils maintiennent toujours un haut niveau d'efficacité, mais en même temps, toutes leurs actions sont motivées par des émotions.

Sur le plan professionnel et comportemental, un type de personnalité bloqué est caractérisé par les qualités suivantes: vulnérabilité émotionnelle; incapacité à distraire des émotions négatives; sensibilité; l'égocentrisme; rancune; ambition; arrogance; arrogance; suspicion hypertrophiée; la persévérance; la persévérance; la capacité à ne pas perdre de productivité dans un environnement défavorable; manque de suggestibilité.

Coller le type de personnalité par accentuation de la théorie de Leonhard

Je suis heureux de vous accueillir, chers lecteurs du blog! Récemment, j'ai appris l'existence d'un tel concept de type de personnalité bloquée. Dans cette affaire, Alina Zhuravin m'a aidé à comprendre. Elle est psychologue professionnelle et thérapeute en gestalt. Je ne parlerai pas longtemps, étudions ensemble ce que c'est.

Description

A partir du nom même, il n’est pas difficile de deviner la caractéristique principale de telles personnes, à savoir la capacité de s’attarder longtemps lors d’un événement ou d’un sentiment. Cela s'appelle aussi affective-stagnante, car les expériences d'une intensité hors échelle sont généralement de courte durée, mais pas dans ce cas. Les pensées défilent constamment dans ma tête, ce qui donne une nouvelle vague de sentiments.

Pour être plus clair, laissez-moi vous donner un exemple: si une personne avec un type de personnage différent se fâche et ne donne pas l’occasion de manifester cette colère, alors quelle que soit sa force, elle se transformera en irritation ou en ressentiment, en regret, voire en tristesse. Mais rester coincé, se souvenir de cette situation, ressent à nouveau la même agression, comme si tout venait de se passer.

Par conséquent, si même par hasard offenser une telle personne, vous pouvez être sûr qu'il se vengera certainement, mais il ne ressentira aucun soulagement. Il ne pourra pas lâcher prise et pardonner, alors il se souviendra de cet incident jusqu'à la fin de ses jours. Ce type d'accentuation n'aime pas l'injustice, mais seulement par rapport à lui-même. Par conséquent, si quelqu'un empiète sur son orgueil ou son orgueil, le malheur ne peut être évité.

Il est aussi appelé vindicatif et susceptible.

Parce qu'il est très vulnérable, malgré toute la puissance des affects. Et si nous considérons objectivement une situation, toute autre personne ne verra pas les raisons de telles réactions, mais pour une personne affective, elle aura du poids. Il est insatiable en termes de récompenses, éloge, sentiment de saturation dans ces sujets ne éprouve pas.

Plus d'autres espèces sont sujettes à la paranoïa. Depuis le contrôle constant du comportement des autres personnes envers eux-mêmes conduit à la suspicion, qui menace juste à temps de se transformer en psychose.

Un type collant est également sujet à la jalousie, en particulier dans les couples où un autre partenaire se permet de flirter et flirter. Dans ce cas, il n'y aura aucune confiance en lui et toutes les tentatives pour prouver sa loyauté seront vaines.

Ces personnes aiment la clarté, alors tout est divisé en «blanc» et «noir», «bon» et «mauvais»… En raison de cette scission, il leur est difficile de s'adapter à tout changement. Certes, à leur avis, il ne peut s'agir que d'un seul côté, même si en réalité, si vous regardez la situation, chaque participant au conflit peut en être victime. Il est important de pouvoir entendre l’autre et de trouver un compromis sans prouver le vôtre de façon persistante.

Que faire

Un travail en profondeur sur soi-même, la prise de conscience de ses difficultés et la correction des types de réaction à tout stimulus peuvent aider. C'est-à-dire qu'il est important d'apprendre à tester vos fantasmes et vos expériences avec la réalité, en demandant au soi-disant contrevenant, dans quel but il a commis un acte et s'il a réellement l'intention de blesser, de causer des dommages.

Selon Leongard, l'accentuation affective du personnage est capable d'atteindre un énorme succès et d'atteindre ses objectifs, ne serait-ce que parce que, croyant en son idée, il est prêt à aller de l'avant, surtout s'il est nécessaire de prouver sa loyauté. Par conséquent, en fonction de la prédominance de l'ambition ou de la suspicion, cela dépend de la manière dont sa vie sera organisée. Après tout, il y a des cas où, sur la base de la jalousie et du ressentiment, de telles personnes ont commis des crimes, détruisant leurs "ennemis".

Et aujourd'hui, chers lecteurs! Abonnez-vous au blog pour vous tenir au courant des nouvelles informations intéressantes. Prends soin de toi!

Le coincer en psychologie

Une personne coincée est l’un des types de personnalité, évalué par son style de communication avec les personnes qui l’entourent. La personne du type coincée n’est pas trop sociable, aime lire avec la moralisation des autres, a un certain degré de contrariété. Le sentiment accru d'injustice, de sensibilité et de suspicion crée les conditions pour le développement de conflits fréquents entre une telle personne et d'autres.

La théorie de l’accentuation (identification des points faibles du caractère d’une personne) qualifie une personnalité de type bloquée de personnalité conflictuelle, tandis que la psychiatrie qualifie ce type de personnalité de bloqué de type paronique avec une tendance aux états d’affect persistant. Une forte excitation, générant un état affectif, décline généralement, mais dans le cas d'un type de personnalité bloquée avec un seul souvenir des raisons qui l'ont provoquée, elle peut revenir à la personne et la maintenir dans un état de stress, lui causer une nouvelle vague d'expériences.

Les personnes ayant un type de personnalité bloqué ne réagissent pas toujours immédiatement à une insulte; souvent, leurs expériences sont cachées, mais elles arrivent soudainement selon le principe de la «dernière goutte» qui accable leur patience. Une telle manifestation soudaine de la réaction peut causer la confusion parmi d’autres, puisqu’elle est émotionnellement plus forte que la réaction sur laquelle les autres comptent.

Le vieillissement d'un état affectif se produit généralement lorsque l'estime de soi d'une personne et ses intérêts personnels sont affectés. Les individus coincés n'oublient pas les insultes qui les caractérisent comme des personnes vindicatives, enclines à se venger. Le plus souvent, les actions des personnes caractérisées par un type de personnalité bloqué sont motivées par des émotions et leur obstination caractéristique leur permet de persévérer dans la poursuite de leur objectif.

Les personnes ayant un type de personnalité bloqué sont émotionnellement vulnérables et ne peuvent pas être distraites par des émotions négatives, mais cela ne les empêche pas de disposer d'une capacité de travail élevée et d'être des personnes assez performantes dans leur domaine professionnel.

Coincé en psychologie

  • Confiture comme un type d'accentuation de la personnalité
  • Type d'accentuation coincé
  • Manifestation dans les réalités modernes
  • Adaptation pathologique à la blessure
  • Surmonter la crise
  • Collage et difficulté à déplacer l'attention
  • En termes de compréhension du monde
  • Comment faire pour rester coincé

Le mot "coincé" dans la langue russe a une connotation négative. Vous pouvez rester coincé non seulement physiquement (dans une forêt, dans un marais, dans une congère), mais aussi psychologiquement: «rester coincé dans ses intérêts, dans son âge». Le terme a été inventé par Freud. Qu'est-ce que c'est et comment y faire face?

Comme le pensait Freud, et qui est devenu l’un des principes de la psychologie générale, rester bloqué à une phase particulière du développement de la psyché entraîne l’apparition de phénomènes négatifs: névroses et complexes.

Selon la théorie de Freud, un enfant est fixé à l'une des étapes du développement associées au plaisir. Le psychotraumatisme survenu pendant cette période laisse une empreinte forte sur la personnalité:

  • être coincé dans la phase orale aidera à faire en sorte qu’en tant qu’adulte, il attend le soutien et l’approbation des autres;
  • dans la phase anale, cela conduira probablement au perfectionnisme ou à une impulsivité accrue;
  • au stade phallique - conduira, selon la théorie de Freud, à une attention accrue portée à son corps, souvent exprimée dans le vêtement défiant. Dans le même temps, les femmes s’efforceront de séduire tout le monde autour de elles sans distinction, tandis que les hommes prouveront leur valeur par des victoires remportées au lit.

Aujourd'hui, les théories de Freud sont interprétées très largement. Cependant, à l'accueil d'un psychologue, les patients parlent souvent d'eux-mêmes, ce qui les incite à croire en la psychanalyse.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Igor a 28 ans, il s'est plaint à un psychologue de se quereller avec sa femme tout le temps. La raison de la querelle était que, selon Igor, sa femme avait mal élevé sa fille et l'avait trop autorisée. Au cours d'un cours avec un psychologue, Igor a rappelé que, dans son enfance, ses parents ne lui permettaient pas de se livrer à des activités agréables, car ils les considéraient nuisibles. Il n'a même pas été autorisé à garder des jouets qui ont été donnés à d'autres enfants. À la suite de ses études, Igor s'est rendu compte qu'il essayait de priver sa fille des joies de la vie tout comme ses parents essayaient de le priver de cela. Igor a changé de tactique de comportement et a cessé de se quereller avec sa femme.

Confiture comme un type d'accentuation de la personnalité

La théorie de l’accentuation est une définition des points faibles du caractère d’une personne. Karl Leonhard, le célèbre psychiatre allemand, pensait que l'accentuation était propre à un grand nombre de personnes et pouvait, dans certaines circonstances, conduire à des dépressions nerveuses sur un sol «répétitif» (par exemple, une personne commence à être excitée lors d'un examen, lorsqu'elle communique avec des fonctionnaires). La personnalité accentuée est révélée à l'aide de tests spéciaux.

Cependant, le caractère accentué en soi ne signifie pas pathologie. Des différences entre les uns et les autres sont formulées dans les travaux de Julius Gippenreiter:

  • L'accentuation ne se manifeste pas constamment, mais uniquement dans des conditions spéciales (par exemple, à l'école, dans un hôpital);
  • Ne conduit pas à l'inadaptation sociale, ou il est court. Dans ce cas, la raison des conflits ou des pannes n’est pas l’ensemble des problèmes et difficultés (par exemple, une personne ne discute qu'avec des vendeurs dans un magasin ou n’organise des scandales qu’en présence d’une famille);
  • Se manifester de manière particulièrement aiguë à l'adolescence, avec l'accentuation du temps disparaît (par exemple, dans l'enfance, un adolescent se bat, puis, à l'âge adulte, devient un bon entraîneur de boxe).

Si vous connaissez de tels points faibles, vous pouvez éviter des charges trop lourdes et des difficultés partout: au travail, en famille.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Anne a 25 ans. Elle se dispute souvent avec des collègues et à cette occasion s'est tournée vers un psychologue. Le spécialiste lui a posé des questions sur son enfance. Il s'est avéré que la mère d'Anna obligeait toujours sa fille à maintenir un ordre très strict dans la pièce. En conséquence, Anna est devenue très pédante et elle est très contrariée par des personnes qui ne respectent pas strictement l'ordre imparti. Anna a participé aux exercices avec la psychologue, ce qui l'a libérée de la nécessité de surveiller constamment l'ordre sur les lieux de travail des autres. En conséquence, ses relations avec ses collègues se sont améliorées.

Type d'accentuation coincé

Une personne avec un type d'accentuation coincé ne peut pas oublier les insultes et tente constamment de régler ses comptes avec ses «contrevenants». Il est insoluble dans la vie quotidienne et dans les activités professionnelles et, de plus, il déchaîne les conflits. Les caractéristiques positives d'un caractère «collant» incluent une soif accrue de justice, d'intégrité et de convictions fermes (cela est bon pour les professions «avocat», «avocat»). Les qualités répulsives sont la suspicion, la susceptibilité, le conflit.

En général, la suspicion est le trait dominant, définissant un caractère «bloqué». Le soupçon est basé sur la peur: tromperie, humiliation, perte. Lorsque des étrangers éprouvent un grief ou un autre sentiment fort, ils ne perdent pas leur sens des sensations avec le temps: le sentiment d'infériorité peut même augmenter, leurs sentiments "frappent douloureusement l'âme". La rancune dans ce cas s’explique non pas par une intention malveillante, mais par la stabilité des expériences, leur faible capacité de mouvement.

Manifestation dans les réalités modernes

Un des traits caractéristiques des personnes bloquées est une particularité, dans ses manifestations extrêmes: atteindre la pathologie, la persistance de certaines émotions et affects. Les événements qui ont provoqué des émotions négatives ont disparu depuis longtemps, mais les émotions d’une telle personne restent très longues. Si soudainement il se révélait que quelque chose portait atteinte aux intérêts de tels individus - ils ne l'oublieront jamais. Par conséquent, ils sont souvent appelés vengeurs et vindicatifs.

Habituellement, ces personnes sont très facilement offensées, elles sont facilement touchées. La persistance des affects conduit à un développement excessif d'ambition et d'arrogance. Souvent, ils sont complètement absorbés par les pensées associées à la "mauvaise attitude" envers eux, à la "malhonnêteté" des autres, conduisant parfois à la formation "d'idées précieuses".

Par exemple, une personne peut être poursuivie par l’idée que sa femme le trompe. En même temps, il n’a pas de faits de trahison, mais il ne reste pas sur ses soupçons. Cependant, tout n'est pas si grave: le rôle qui fait appel à de telles personnes est le rôle d'un combattant de la justice. L’ambition peut bien devenir un moment positif, le moteur qui conduit au travail et au succès créatif.

Bien que les individus bloqués ne puissent pas détourner leurs émotions négatives, ils se distinguent par une grande capacité de travail et réussissent souvent, par exemple dans le domaine juridique.

Adaptation pathologique à la blessure

Le terme «bloqué» est souvent utilisé lorsqu'il s'agit d'un trouble post-traumatique. Le stress post-traumatique est une réaction naturelle à une blessure par choc, généralement associée à une menace pour la vie ou la vie de personnes importantes. Il est très difficile de survivre à ce type de stress: le corps comprend des mécanismes de défense et il arrive souvent que la réaction de stress soit retardée et qu'un stress post-traumatique survienne (parfois appelé syndrome «afghan» ou «tchétchène») - trouble de stress qui survient après une blessure et dure parfois plus d'un an.. Cette «mauvaise» adaptation aux blessures par choc est également appelée bourrage.

Que se passe-t-il dans cet état? Une anxiété permanente, une fatigue chronique, une dépression et une maladie se développent. La pensée d’une personne ne peut pas sortir du cercle vicieux, renvoyer des événements stressants, des attentes non réalisées encore et encore. Avec un tel «coincé» dans une personne, le contact avec la réalité est brisé, il ne peut pas penser correctement, mais seulement des contacts avec sa blessure, avec ses expériences. Et il est tout simplement impossible pour une personne de faire face à une telle situation, de sortir, de la regarder de côté. Au fil du temps, cet état commence à être perçu comme naturel et habituel, une personne le considère comme normal. Si, en même temps, il reste sans l'aide de médecins, son état s'aggrave tellement que des maladies psychiatriques et une détérioration grave de la qualité de la vie apparaissent. Pour sortir de cet état, la médecine des catastrophes et la psychothérapie proposent des plans de traitement spéciaux, comprenant l'analyse des mécanismes de protection conduisant à la destruction, l'accumulation de ressources, le travail avec la psychosomatique.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Sergey s'est tourné vers un psychologue. Il a 29 ans. Il s'est plaint d'irritabilité excessive. Le psychologue a commencé à l'interroger. Il s'est avéré qu'à l'âge de 10 ans, Sergey avait eu un accident: il conduisait dans un minibus qui est entré en collision avec un camion poubelle. Ensuite, Sergey a découvert que le chauffeur du camion était ivre. Cette circonstance lui en veut encore: à son avis, les gens permettent constamment la négligence criminelle et Sergey essaie de la régler. En collaboration avec le psychologue, ils ont élaboré un plan pour une vie plus paisible, qui ne nécessite pas de tension constante ni de lutte avec des "ennemis". Sergey est devenu plus facile.

Surmonter la crise

Le terme à l’étude est largement utilisé dans ses articles et conférences du psychologue de la famille populaire Pavel Zygmantovich. Ce terme fait référence à une situation dans laquelle une personne est confrontée à une crise et ne peut pas la surmonter. Il y a un «blocage», arrêtant le développement psychologique d'une personne à cet âge psychologique dans lequel la crise s'est produite, ne lui permettant pas de se développer davantage.

Cela ne veut pas dire qu'un tel état s'est produit pour toujours: il est fréquent que l'actualité ou les crises suivantes poussent une personne à sortir de l'embouteillage et que celui-ci, peut-être contre son gré, soit obligé d'aller de l'avant. Mais les situations actuelles devraient être graves, voire extrêmes, par exemple catastrophes naturelles, opérations militaires, etc. Il peut y avoir beaucoup de «confitures», chaque crise provoquant un phénomène distinct chez une personne. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte le fait que le concept même de croissance et de développement humain présuppose ce passage à travers une série de crises, de sorte que de tels «embouteillages» sont inévitables.

Collage et difficulté à déplacer l'attention

Une autre interprétation répandue du terme en psychologie pratique populaire. Le brouillage est un problème avec un monologue interne: un état psychologique dans lequel des situations troublantes, des évaluations de risques, des conséquences, des débats avec soi-même et l’incapacité de prendre une décision finale me reviennent à l’esprit.

Ou le même bloqué, mais concernant un événement qui s'est déjà produit, tout en faisant défiler les pensées sur le fait que la décision a été prise mal et sur ce qui serait bien s'il était différent. Ces conditions sont très épuisantes et réduisent l'activité, par conséquent, sont considérées comme négatives.

Il existe des techniques psychologiques efficaces pour vous aider à rester coincé. Si un événement qui s'est déjà passé dans votre tête est en train de défiler, de décisions sur lesquelles vous n'avez plus besoin de prendre, il suffit de planifier vous-même un certain temps pour une telle expérience, en le marquant sur le calendrier. C'est littéralement ceci: aujourd'hui, de 22h30 à 23h00, je m'inquiète pour mon entrevue infructueuse. En règle générale, lorsque «l'heure de X» arrive, vous ne voulez plus trop vous inquiéter.

Si le terme «bloqué» fait référence au choix qui doit être fait maintenant, il existe une technique pratiquée par les samouraïs japonais: si la décision ne peut pas être prise en 7 respirations, le samouraï n'est pas prêt. Donc, nous comptons jusqu'à sept et... ou décider ou laisser le choix de côté.

En termes de compréhension du monde

Une autre interprétation peut être trouvée dans Richard Bendler, un psychologue américain, l'un des fondateurs de la PNL. Selon lui, il y a une confusion dans une certaine manière de comprendre le monde, alors que d'autres moyens ne sont pas disponibles pour une raison quelconque. Ce phénomène est la cause principale de conditions douloureuses telles que:

  • gravité accrue;
  • la propre justice;
  • prise de conscience de son importance.

Si quelque chose gagne trop d’importance, tout le reste perd cette importance. L’importance est donc un moyen de justifier le comportement et la qualité de chacun. Par conséquent, avec le sentiment d’avoir raison, il faut parfois se battre.

Comment faire pour rester coincé

Les psychologues recommandent les choses suivantes aux personnes constamment «bloquées» psychologiquement:

  1. Communiquez constamment avec de nouvelles personnes: posez-leur autant de questions que possible sur leur vie. Comparez leur comportement avec le vôtre.
  2. Discuter avec des enfants. Cela vous donnera l'occasion d'apprendre une vision du monde impartiale.
  3. Tomber amoureux ou tout simplement vous permettre de vivre des émotions. Cela vous libérera et vous donnera l'occasion, comme le disent les psychologues, de «ventiler» vos sentiments.
  4. Lire plus et absorber de nouvelles informations. Cela permettra à votre cerveau d'exercer constamment.
  5. Faites de l'exercice physique. Le corps flexible vous permet de penser de manière flexible.
  6. Essayez de penser positivement et de trouver une excuse pour les actions des gens.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Eugene travaille comme enseignant à l'école. Il a 39 ans. Il commença à remarquer derrière lui qu'il était devenu plus vindicatif, faisant constamment défiler dans sa tête ce que lui avait dit le chef d'établissement. En consultation avec un psychologue, Eugène a admis qu’il n’avait pas assez de repos, car il travaillait beaucoup: son objectif était de gagner un concours entre enseignants. Avec le psychologue, il s'est rendu compte que la fatigue accumulée venait de conduire à rester coincé dans la vie. Les nouvelles installations lui ont permis d'abandonner des objectifs excessifs.

Auteur: Rodion Chepalov (psychologue praticien, coach)

Type de colle: caractéristique de tels individus

Un type collant est un type d'accentuation de la personnalité qui se caractérise par une résistance excessive de l'affect.

Dans notre vie, tout est organisé pour que les sentiments fortement émotionnels disparaissent progressivement. La raison de ceci: ils ont reçu la volonté, ils ont éclaboussé et il y a eu une décharge. Dans une personnalité bloquée, l'ensemble du processus se déroule différemment. L’effet de l’affect, semble-t-il, ne finit jamais: c’est seulement mental de revenir à la situation, et l’émotion émotionnelle fait rage à nouveau. Malgré de nouvelles expériences ou des stimuli généraux, il (l’affect mentionné) n’est ni nourri ni soutenu.

Qu'est-ce qui fait le plus mal?

En principe, il n'y a pas de particularités: les griefs personnels sont perçus avec la plus grande douleur. Mais, en tant que caractéristique, des effets égoïstes peuvent être appelés. Le véritable préjudice moral dans ce cas peut être maigre.

De la part d'un collègue ou de l'environnement, ils ne le remplaceront même pas. Mais une personne avec une telle accentuation considérera l'incident comme une vulnérabilité à ses mérites et un sentiment de fierté. Et il s'en souviendra longtemps. Par conséquent, les personnes avec un type de caractère accentué accentué peuvent être considérées comme vindicatives et vindicatives.

Ils sont aussi souvent décrits comme extrêmement susceptibles et ont donc des problèmes de communication.

On peut se rappeler un exemple frappant lorsque, lors d’une soirée littéraire, le conférencier a parlé de la vie du célèbre poète. Naturellement, de nouveaux faits et données intéressants sur la vie personnelle de ce poète ont été révélés. Et certaines personnes, ne se limitant pas à elles-mêmes, ont lentement partagé leurs impressions sur le nouveau entendu. Littéralement après le quatrième cas d'une telle «distraction» d'écouter son rapport, le conférencier a fermé le livre et a déclaré que «si sa richesse en connaissances n'intéresse personne, il ne perdra pas son temps».

La plupart des personnes présentes ont simplement été émerveillées par cette réaction. La femme qui dirigeait la soirée et connaissait ses traits, l’arrêta à peine et persuada de compléter le rapport.

La prochaine fois que ce conférencier a été rencontré par hasard après une quinzaine de jours, lors d’une réunion tout à fait différente, et lorsqu’on l’a interrogé sur ses affaires, il a commencé par raconter «le cas de manque de respect le plus terrible qui soit pour lui et le grand poète, à qui il a eu l’honneur de rendre compte. Et cela a été dit par un jeune homme qui (du point de vue de la physiologie) était dans l'âge le plus actif et le plus apte à l'emploi. Notez également que le sujet de cette conférence n’a pas été abordé. C’était juste une réaction purement affective face au sentiment d’orgueil blessé.

Trop bon n'est pas bon non plus.

Hélas, les fonctionnalités de collage affectent même si elles réussissent. Le principal et principal point est l'ambition. Par conséquent, lorsque tout se passe et se développe de la meilleure façon possible, des sentiments d'arrogance et de confiance en soi peuvent apparaître. Il y a toujours peu de récompenses et grâce à de telles personnes, ou elles ne sont pas exprimées «de la sorte».

Je vous soupçonne tous!

Étant donné que l'ambition oblige toujours une personne à progresser vers l'objectif de réussite qu'elle chérit, d'autres personnalités peuvent constituer des obstacles. Et pas toujours parce que des ennemis ouverts.

Les collègues qui réclament le même lieu ou qui augmentent le salaire en souriant et lui donnent un coup de main en le saluant le font mal comprendre. Et ainsi se développe un autre trait dominant: la suspicion excessive.

Dans le cas de séries d'échecs ou si nous traitons également avec un type paranoïaque, la suspicion peut être tout simplement écrasante.

En temps de guerre, tous les moyens sont bons

Ce type de personnalité se caractérise également par l’obstination et par un concept tel que «j’ai toujours raison». Sa suggestibilité extérieure est très faible et s’il peut écouter quelqu'un, il est clairement son chef reconnu, dont il dépend financièrement. Cependant, ils sont souvent en désaccord même avec lui. Mais malgré cela, est capable de réaliser de grands succès.

Premièrement, il a vraiment une persévérance et une efficacité enviables. Deuxièmement, il est vraiment exigeant et est prêt à déployer tous les efforts possibles pour s’améliorer. Troisièmement, il est également prêt à "déchirer trois peaux" d’autres, même de collègues, qui ne lui obéissent pas officiellement. Ceci est souvent apprécié par l'employeur.

Amour et amitie

Il est difficile de plaire au type de personnalité coincé, son cercle est donc extrêmement limité. Et juste le moindre "scintillement" que vous ne remarquerez même pas, mais qui vous effacera définitivement de ce cercle fermé. En principe, une telle personne est très conflictuelle. Mais ces conflits sont perçus par lui autant comme une variante de la protection. Certes, les autres ne le perçoivent pas toujours ainsi, car la réponse en termes de force ne correspond clairement pas à l'infraction ou au dommage causé.

Dans le cas des relations familiales, l'expression la plus fréquente d'une telle personne serait «pas le cas». Ils avaient l'air comme ça, ne l'avaient pas fait, ne l'avaient pas dit, ne l'avaient pas classé de la bonne manière ou ne l'avaient pas déposée. En outre, du fait qu’il est facilement vulnérable et vulnérable, une telle personne peut être extrêmement jalouse. De plus, cette jalousie ne provient pas des actions réelles d’un partenaire, mais de sa perception d’actions, voire de certains «échos» et «préalables».

Comme nous le savons déjà, le principe fondamental est la fierté violée avec laquelle une telle personne a des problèmes. Et pas les actions réelles du partenaire. Par conséquent, il n'est pas facile de convaincre votre partenaire de son innocence. Plus il se justifie, plus il est suspecté. À propos, la jalousie peut se produire non seulement au niveau des relations personnelles. Ce type de personnalité peut être jaloux du travail, qui, à son avis, est plus intéressant pour un partenaire que pour lui. Ou au succès.

Bien qu'il soit impossible de tirer une seule image universelle de son comportement. Comme nous l'avons mentionné précédemment, une personne réussit peut être plus tolérante envers ses proches. De plus, le bagage de sa connaissance ne peut laisser indifférent beaucoup de gens.

Si une telle personne reste sans valeur et ne peut pas du tout être réalisée, elle est capable de se plaindre jour après jour pendant des heures et du jour au lendemain, sans faire de commentaires flatteurs sur ceux qui l'entourent.

Que faire avec tout ça?

Comment sortir de l'état bloqué? Si cette question vous intéresse, alors ce sujet ne vous concerne certainement pas! Parfois, vous pouvez rencontrer à la réception des clients qui se font eux-mêmes tel, un diagnostic ou une étiquette. En même temps, leur histoire commence par un bouleversement émotionnel très fort, à partir duquel ils ne peuvent pas récupérer aussi longtemps que (!) Deux semaines. Par conséquent, je m'empresse de rassurer ces clients: vos problèmes sont très complexes et doivent être résolus à la réception d'un psychologue. Mais, c'est complètement différent et n'a rien à voir avec le type bloqué.

À propos, si votre mari vous laissait avec des dettes et deux enfants, émigré en toute sécurité à la jeune maîtresse. Et vous, l'ayant rencontré un an plus tard, êtes prêt à le battre - même si ce n'est pas bloqué! Parce que les enfants affamés chaque jour et les paiements tous les mois sont des suppléments affectifs supplémentaires, et, comme on s'en souvient dans le texte, le type bloqué a un effet qui reste sans eux.

De quoi les gens peuvent-ils se plaindre d'avoir une telle accentuation? Bien sûr, à l'incompréhension et à la cruauté du monde. Le travail psychologique dans ce cas est possible. Mais ce sera long et difficile.

Premièrement, d’un côté, le psychologue ne doit pas sortir du cercle de confiance, de l’autre - il ne doit pas seulement écouter les plaintes, mais, troisièmement, garder une distance suffisante pour ne pas se laisser entraîner dans le cercle le plus proche. Dans ce cas, une telle personne peut simplement commencer à substituer à son avis la capacité professionnelle d'écouter et d'accepter sa position avec un intérêt personnel. Après tout, il veut toujours trouver une personne qui le comprend et l'apprécie.

Bien entendu, la gravité de l’accentuation peut être différente. Et, comme nous l’avons déjà noté, ces personnes elles-mêmes voudront peut-être réduire leurs réactions émotionnelles qui les épuisent. Par conséquent, vous pouvez progressivement apprendre à une personne que le monde entier n'allait pas l'insulter. De cette façon, il apprendra une réponse plus adéquate.

Mais, si cette accentuation domine et est prononcée, alors la personne, très probablement, ne restera pas longtemps en thérapie et cherchera sa place dans la vie avec ses attitudes et ses défauts.

Bien que nous ayons tous des défauts. Par conséquent, bien sûr, je ne voudrais pas exposer des personnalités avec une telle accentuation aussi directe et négative. Tous sont différents et beaucoup d'entre eux peuvent devenir chers à notre cœur, simplement avec leur propre perception.

Auteur de l'article: Galina Lapshun, maîtrise en psychologie, catégorie de psychologue I

Individus coincés

La base d'une accentuation de personnalité figée, paranoïaque, est la fermeté pathologique de l'affect.

Les sentiments qui peuvent provoquer de fortes réactions disparaissent généralement après les réactions «donnez libre»: la colère d'une personne en colère s'éteint si vous pouvez punir la personne qui l'énerve ou la blesse; la peur des passes timides, si vous éliminez la source de la peur. Dans les cas où une réaction adéquate n’a pas eu lieu pour une raison quelconque, l’effet cesse beaucoup plus lentement, mais quand même, si la personne aborde mentalement d’autres sujets, alors l’effet disparaît au bout d’un certain temps. Même si une personne en colère ne peut pas réagir à une situation désagréable, que ce soit en paroles ou en actes, il est néanmoins possible que le lendemain, elle ne ressentira pas une vive irritation contre le coupable; une personne craintive qui n'a pas réussi à s'échapper d'une situation effrayante, se sent toujours soulagée de la peur au bout d'un moment. La situation est différente chez une personne coincée: l'effet de l'affect s'arrête beaucoup plus lentement et il suffit de revenir en pensant à ce qui s'est passé, car les émotions qui accompagnent le stress s'animent immédiatement. L'effet d'une telle personne dure très longtemps, bien qu'aucune nouvelle expérience ne l'active.

Comme déjà mentionné, les affects égoïstes sont chargés d'effets secondaires pathologiques, car ce sont eux qui ont le pouvoir spécial. C'est pourquoi le blocage de l'affect est plus prononcé lorsque les intérêts personnels de la personne accentuée sont affectés. Dans ces cas, l’affect est une réponse à l’orgueil blessé, à l’orgueil blessé, ainsi qu’à diverses formes de répression, bien que le préjudice moral puisse être insignifiant. En règle générale, les personnalités bloquées n'oublient jamais d'insulter leurs intérêts personnels. Ils sont donc souvent décrits comme des personnes vindicatives ou vindicatives. En outre, ils sont appelés personnes sensibles, extrêmement sensibles et vulnérables. Les insultes dans de tels cas concernent principalement l'amour de soi, la sphère de la fierté et de l'honneur.

Cependant, les dommages causés aux intérêts d'un autre régime, tels que la soif de biens matériels, la passion de l'acquisition, sont également douloureusement perçus par les personnes marquées par une persistance excessive d'affect. Le sentiment d’indignation causé par l’injustice sociale dans la personnalité du type bloqué s’observe plus faiblement que ne l’affecte au niveau des impulsions égoïstes. Et si parmi les représentants de ce type, il y a parfois des combattants de la justice civile, ce n'est que dans la mesure où ces personnes se défendent elles-mêmes la justice; Avec un résumé, ils essaient seulement de donner plus de poids à leurs revendications personnelles.

Les caractéristiques de brouillage affectent non seulement lorsque la personnalité accentuée est endommagée, mais également si elle réussit. Ici, nous observons souvent des manifestations d’arrogance, d’arrogance. L'ambition est particulièrement caractéristique, une caractéristique claire chez les personnes ayant une persistance excessive d'affect: l'ambition est accompagnée par la confiance en soi et il y a toujours peu d'incitations pour ces personnes.

Étant donné que l’interférence avec les désirs égoïstes provient des personnes qui les entourent, avec un degré élevé de blocage, c’est-à-dire parmi les personnalités paranoïaques, il existe une caractéristique comme la suspicion. Une personne qui est douloureusement sensible, souffre constamment d'une «mauvaise attitude» imaginaire envers elle-même, perd de la même manière sa confiance dans les gens, tout comme une personne dont la méfiance est objectivement justifiée. Après tout, la suspicion est tout à fait raisonnable, par exemple un homme jaloux qui est vraiment trompé. Mais si le soupçon justifié ne va pas au-delà de ce cas, le soupçon d'une personne coincée est englobant, car une suspicion douloureuse est générée non par certaines circonstances extérieures, mais enracinée dans le psychisme de la personne elle-même. Par conséquent, la suspicion en tant que propriété de la psyché ne peut être exprimée que s'il existe un climat général de méfiance qui s'étend à tous les domaines et à toutes les relations.

La répétition de plusieurs cas du même type pourrait déclencher le début du développement paranoïaque, mais il serait faux d'expliquer ce dernier uniquement en résumant ces cas.

Si une personne se sent constamment la cible de propos offensants, par exemple de la part de son chef, sa haine ne cessera de grandir et, d'autre part, les réactions à un stimulus systématique s'atténueront, c'est-à-dire il y aura un affaiblissement progressif de l'affect. Un tel résultat est généralement observé dans les cas où il est impossible d'entrer dans la lutte contre le délinquant, mais de telles situations ne donnent pas un développement paranoïaque.

L'augmentation constante de l'affect est causée par l'apparition de la longue succession de succès et d'échecs décrits ci-dessus. Imaginons qu'il soit possible de réagir correctement à l'infraction, mais ce succès ne sera que partiel, car bientôt une nouvelle attaque de la part du délinquant la suivra. Un tel changement continu de satisfaction et de nouvelles lésions entraîne l'émergence d'un affect paranoïaque. Un développement similaire peut avoir lieu - avec les conditions préalables décrites - même chez les personnes non distinguées par le blocage de l'affect. Par exemple, dans la «lutte» de la belle-fille avec sa belle-mère, il existe souvent une telle situation dans la vie de tous les jours, le développement de réactions typiquement paranoïaques est possible. Dans ce cas, l'affect lui-même est infiniment plus fort que l'occasion qui l'a provoqué.

Un danger particulièrement grand lorsque les effets de "balancement" décrits ci-dessus sont impliqués, avec une tendance à la résistance. Dans ce cas, la poussée dans le sens opposé ne permet pas une réduction suffisante de la force de l'affect.

Les affections qui atteignent une grande force et ont tendance à rester coincées absorbent progressivement les pensées du patient, ce qui conduit à l'émergence d'idées superflues, voire délirantes, paranoïaques.

En dehors du domaine de la psychiatrie de ce type de développement d'un ordre presque délirant, nous observons tout d'abord le lien avec la jalousie. Dans le domaine de l'érotisme, plus que dans tous les autres, une personne oscille constamment entre espoir et appréhension, raison pour laquelle l'affect se renforce. Cela est aggravé par le fait que les démonstrations d'amour sont généralement tenues secrètes. Il est donc parfois difficile de juger s'il y a ou non trahison. Ajoutez à cela que les femmes coquettes taquinent souvent un partenaire au comportement ambivalent qui le tourmente de jalousie, car on sait que l'amour grandit avec la jalousie.

Avec un tel changement de sentiments, la souffrance à la pensée de la possible infidélité de la bien-aimée atteint son apogée, mais il est immédiatement confronté au sentiment de bonheur palpitant associé à l’espoir qu’elle est peut-être vraie. Dans un autre article, j'ai décrit ce processus en détail, ce qui conduit à un "amour rempli de haine". La jalousie peut atteindre non seulement un homme, mais aussi une femme. Il est vrai que la jalousie des femmes n’atteint généralement pas une finale aussi dangereuse que celle des hommes, car ces derniers s'aperçoivent qu'ils ont été «trahis», pas seulement érotiquement. Ils ont beaucoup plus de fierté que les femmes.

En plus de la sphère érotique, une personne peut également être «déchirée» par un litige. Ils épuisent sans pitié l'agitation qui semble se balancer, grimpant maintenant au sommet et s'effondrant rapidement. En fin de compte, l'affect atteint le point le plus élevé et capture donc les pensées qu'il n'y a pas de place pour la prudence. Toute la «voie» du litige est parsemée d'affects puissants et la personne est constamment à la merci de conclusions contradictoires: soit il est désespéré qu'il perde le processus, il est plein d'espoir qu'il gagnera encore. Même si cela ne va pas à l'extrême, un esprit paranoïaque peut simplement se reposer contre lui-même, se considérant juste, même si les faits montrent le contraire. Dans de tels cas, nous avons affaire à un individu insoluble, ne tolérant aucune objection et insistant obstinément pour lui-même. Les caractéristiques prédominantes de l’intractabilité se manifestent souvent chez l’homme et dans la vie quotidienne.

Avec le développement paranoïaque expansif de la maladie au premier plan est également affecté. Pour une personne qui s'est fixé un grand objectif et qui «trépasse» constamment entre succès et fiasco, cet objectif commence à susciter un attrait magique qui ne tolère pas une évaluation critique objective. Au cours du développement d'une telle psychose, par exemple, une personne peut prétendre être un inventeur majeur, bien que rien ne l'indique objectivement. Puisque de telles sensations irisées manifestent une tendance à la persistance, puisqu’une personne plonge généralement facilement dans des rêves optimistes, il faut s’attendre à une trajectoire expansive de développement de l’accentuation plus que perceptuelle (délire de persécution). Cependant, lorsque les sens de l'arc-en-ciel l'emportent, l'activité nécessaire au maintien constant des chutes et des élévations décrites diminue brusquement, et leur modification constitue le mécanisme principal du développement pathologique.

Les idées résultant d'un développement paranoïaque ne sont souvent pas délirantes, mais elles doivent être classées comme surévaluées (suggéré par Wernicke), c'est-à-dire mentalité accablante de l'homme. Par exemple, une personne peut être tellement dépassée par les pensées de son infériorité, qui sont apparues sur son sol de jalousie, ou par son idée d'accomplissements grandioses que tous les autres intérêts et objectifs pour elle n'existent pas. Ce comportement révèle une caractéristique telle que la personnalité obstinée paranoïaque.

Nous nous sommes déjà arrêtés sur le processus de développement mental de ces états, décrivant des individus accentués du type anankastique. Ces derniers, par exemple, pensent à leur grave maladie ou à l’idée obsédante qu’il manque quelque chose d’important. Ce sont en fait les mêmes idées surévaluées, bien que les psychiatres ne les appellent jamais. La similitude du développement paranoïaque et anancastique est encore plus frappante dans les cas où la peur est potentialisée chez les personnalités bloquées. La peur peut être la base du développement à la fois ananastique et paranoïaque. Avec des fluctuations entre l'espoir de guérison et la peur de mourir, la peur s'empare à un degré plus ou moins grand, même de ceux qui restent coincés. En conséquence, l’image du développement hypocondriaque apparaît chez des personnalités accentuées de type pédant et collé, à peu près les mêmes, bien qu’elles soient beaucoup moins communes dans le dernier cas.

Le type de personnalité bloquée est intéressant en ce sens qu’il recèle également les possibilités d’un développement positif et négatif du caractère. Comme on le sait, une personne ne peut gagner le respect et l’autorité que si elle obtient en quelque sorte des résultats positifs, en se détachant des antécédents des autres. Par conséquent, chaque personne ambitieuse cherche à atteindre des performances élevées dans tout type d’activité.

Les crises, cependant, peuvent se passer de cela, elles sont souvent satisfaites d'elles-mêmes sans raison apparente. L'explication est simple: à travers le refoulement, l'hystérie peut démontrer subjectivement ce prestige qu'elles ne possèdent pas objectivement.

Les personnalités paranoïaques qui n’ont pas tendance à se faire des suggestions doivent gagner la reconnaissance des autres afin d’avoir des raisons d’être fières d’eux-mêmes. Ainsi, l'ambition peut devenir un moteur important vers un travail excellent ou une performance créative. Mais l'ambition peut aussi être un facteur négatif, par exemple lorsqu'un homme ambitieux réprime et pousse sans cérémonie son collègue, dans lequel il voit un concurrent. En pareil cas, l'ambitieux rencontre généralement un tollé général et la solution peut être double: soit il reprend ses esprits et essaie de nouveau de se faire reconnaître par son travail, soit son second trait victorieux - sa suspicion et son hostilité.

Dans les exemples ci-dessous, nous verrons comment une confiture peut affecter le comportement d’une personne de manière positive ou négative. Dans la première personne interrogée, décrite précédemment par Zaiga dans notre travail collectif, jusqu'à 60 ans, les caractéristiques positives de l'accentuation prévalaient et, avec elles, l'attitude positive vis-à-vis de la vie. Plus tard, la situation a radicalement changé: la suspicion, pas l'ambition, a commencé à prévaloir. C’est la suspicion qui a poussé le patient dans une lutte stérile avec l’environnement et les autres.

Cette situation n’est pas rare: les jeunes gens coincés dans leur enfance se distinguent par des réalisations remarquables dans divers domaines, car ils cherchent sincèrement et avec enthousiasme la satisfaction de réaliser leurs projets ambitieux. Avec l’âge, il peut être difficile de battre les autres et une personne coincée caractérisée par une persistance excessive d’affect l'âge ne ressent plus sa satisfaction antérieure de ses activités. La reconnaissance de ses réalisations devient maintenant très modérée et il existe une volonté paranoïaque de rejeter la responsabilité de la situation sur les autres, sur ceux qui sont supposés être hostiles à elle. Au fil du temps, une telle personne devient finalement une voie négative préjudiciable à la société.

Stuck Life - Psychologie

9 raisons pour lesquelles vous êtes coincé au même endroit

La vie change constamment. Et si vous êtes coincé au même endroit, c'est également votre choix.

Mais c'est un choix, pas une chance, qui décide de votre destin. Le voyage peut être long, mais il est toujours ouvert pour vous. L'ancien philosophe chinois Lao Tzu a déclaré: "Même un voyage de mille kilomètres commence par le premier pas".

Si vous n'aimez pas la façon dont vous allez, vous avez toujours la possibilité de le changer. En fait, vous devez changer la trajectoire du mouvement pour lui-même. Mais au départ, vous ne pouvez faire qu'un pas en avant.

En d’autres termes, pour vivre les moments les plus difficiles de votre vie, vous devez réapprendre à avancer.

Si vous êtes coincé au même endroit aujourd'hui, cela signifie que vous ne bougez pas. Et très probablement c'est parce que...

1. Vous ne prenez pas la responsabilité de la situation

Trop de gens ont l'habitude de blâmer le destin ou la malchance pour leurs erreurs et leurs situations.

Et rares sont ceux qui admettent que la situation dans laquelle ils se trouvent est le résultat de leur choix. Dans la vie, c'est le fondement qui doit être corrigé pour continuer à grandir.

Vous devez accepter la situation, en assumer la responsabilité, apprendre une leçon, faire les ajustements nécessaires et aller de l'avant.

2. Vous avez succombé à vos peurs

Si vous accomplissez de grandes choses et atteignez vos objectifs, vous rencontrerez certainement des situations qui vous feront peur et vous gêneront.

Et dans ce cas, que faire? Passez à autre chose sans perdre son enthousiasme. Rappelez-vous, la peur que nous permettons parfois de contrôler notre vie est vraiment terrifiante et totalement inutile.

Surtout en considérant un fait très important: la peur n’est que le produit de notre imagination.

3. Vous continuez à ignorer votre but.

Que vous recherchiez, que vous le réalisiez ou non, c'est le sentiment que vous êtes en vie et que vous vivez votre vie à votre façon. Vous n'êtes pas obligé de satisfaire tout le monde.

Vous devez juste trouver quelque chose en quoi vous croyez, quelque chose qui va vous renforcer et vous aider à aller de l'avant, indépendamment des actions et des opinions des autres.

Mieux vaut vivre imparfaitement sa propre vie que de vivre un semblant de vie parfaite.

4. Vous êtes habitué au négatif

Ce n'est pas comment vous voyez les choses, mais ce que vous voyez. Le plus gros obstacle que vous devez surmonter est la barrière qui existe dans votre tête. Si vous ne contrôlez pas votre façon de penser, elle vous contrôlera. Les pensées négatives sont comme une mauvaise herbe.

Si vous ne vous débarrassez pas complètement des racines, elles germeront encore et encore. Alors, prenez le destin entre vos mains. Croyez en vous-même. Ne faites pas attention à ceux qui vous privent de confiance en vous. Évitez les personnes, les lieux, les choses et les habitudes qui contribuent au négatif de votre vie.

N'abandonnez pas et ne laissez pas le négatif vous prendre.

5. Vous n'appréciez pas ce que vous avez

Arrêtez-vous une minute. Respirez lentement et profondément. Maintenant expirez. Sentez la beauté de votre souffle. Et dites: "Merci!".

Vous vous êtes peut-être réveillé aujourd'hui avec un mal de tête ou des maux de dents, mais vous vous êtes réveillé. Vous avez eu des jours et mieux que cela, mais ils étaient pires.

Aujourd'hui, vous n'avez pas tout ce que vous voulez, mais il y a tout pour aller de l'avant. La vie est imparfaite, mais définitivement belle.

6. Vous êtes hanté par la pensée des temps qui ne vous reviendront plus.

Aujourd'hui, ce ne sera pas mieux si vous continuez à penser et à vous inquiéter pour hier. Peu importe si cela pourrait arriver ou était censé être. Ce jour est ici et maintenant pour vous de vivre.

Il est normal que maintenant vous n’ayez pas toutes les réponses. En fait, vous ne les reconnaîtrez jamais.

Continuez simplement à vivre, concentrez-vous sur le présent, faites de votre mieux et faites confiance au développement des événements.

L'illumination n'est pas l'accumulation de connaissances, mais une compréhension totale de qui vous êtes. La vraie richesse n'a rien à voir avec des choses matérielles. C'est un rejet de l'abondance, pour lequel il n'y a pas de limite.

Ce que vous recherchez n’est pas quelque part, c’est ici et maintenant, à côté de vous. Plus vous chercherez le bonheur en dehors de vous, plus longtemps il vous cachera.

Calme-toi, souviens-toi de tes désirs les plus chers, laisse-les se réaliser.

8. Vous continuez à rechercher la solution de facilité.

Un jour, vous regarderez en arrière et vous vous rendrez compte que pour obtenir toutes les choses les plus précieuses que vous ayez aujourd'hui, vous deviez tout mettre en oeuvre. Cela devrait être le cas, car des tâches complexes préparent souvent les gens ordinaires à un succès extrême. Chaque combat est donné pour expérimenter ou apprendre une leçon. Le grand voyage ne sera jamais facile.

9. Vous devez abandonner la situation et aller de l'avant.

Parfois, le seul choix que vous avez est d'être fort et d'aller de l'avant. Il y a des choses dans la vie auxquelles on ne peut jamais s'habituer complètement. La meilleure chose à faire est de le parcourir calmement. Mais c'est tout à fait normal. Se battre pour l'avenir en vaut la chandelle. Il y a encore beaucoup de beauté.

Source de l'image: shutterstock.com

Comment changer de vie quand on se sent «coincé dans le bourbier»

Il est facile de parler de la façon de changer de vie lorsque vous êtes au stade de la croissance. Et comment le changer si vous vous sentez "coincé dans le bourbier"? Lorsque vous éprouvez du stress, de l'épuisement émotionnel et de l'apathie. Ça fait du bien, mais vous êtes dans une impasse.

La réponse courte est: ressaisis-toi et n'abandonne pas. La réponse longue est un peu plus compliquée et nécessite des efforts personnels.

Le problème ne réside pas dans la situation dans laquelle vous vous trouvez, mais dans la façon dont vous réagissez - et c’est exactement ce dont vous avez besoin pour bien commencer. Le remède principal n'est pas de vous donner émotionnellement déconnecté, mais d'essayer de répondre à tout avec une «action positive.

Tout au long de la vie, nous éprouvons et observons tellement de négativité que l'expression «action positive» peut parfois sembler être une blague ridicule (ou mauvaise). Comment nos actions peuvent-elles avoir un impact positif sur ce monde immense, en constante mutation et souvent difficile? Lorsque nous ne trouvons pas de réponses, nous arrêtons de chercher des solutions.

La vérité est que, même si l'action vous semble désespérée, l'inaction et l'apathie sont encore pires. La réponse à la question de savoir comment changer de vie lorsque vous êtes «coincé» est de poser différentes questions: «Que puis-je faire pour créer quelque chose de bon?» Ou «À qui puis-je appeler maintenant pour communiquer de manière positive ?

Les outils dont vous avez besoin pour changer votre vie quand vous vous sentez coincé sont l'amour, l'honnêteté et la réactivité. En fait, il existe trois moyens de guérir le négatif par des actions positives. Concentrez-vous sur ces compétences.

1. S'aimer d'abord

L'amour est l'outil le plus puissant qui transforme le monde. Essayez, même si votre cœur est brisé, vous avez perdu tout intérêt pour la vie et vous vous sentez seul et inutile. Voyez à quelle vitesse vous pouvez passer du négatif à l'amour.

Quiconque a suivi ce chemin sait que ce n’est pas un défi de vie facile, mais que c’est aussi le plus efficace. La première chose à faire est de cultiver l'amour en soi. Détruisez les barrières internes, éliminez le rejet et le rejet.

Acceptez-vous pour qui vous êtes.

Être honnête est digne de confiance. Cela nécessite une obligation de parler et de reconnaître la vérité, ainsi que d'agir directement et ouvertement. Lorsque vous avez votre vérité, vous avez également le respect et l'amour.

La vérité ne fait pas de mauvaises actions. Un exemple courant en est que si vous agissez contre votre volonté et que vous reconnaissez le double standard, vous ne vivez pas votre vérité et ne permettez pas aux autres de vivre.

Commencez à regarder votre propre vie honnêtement!

3. Soyez sensible à vous-même et aux autres.

Être réceptif, c'est ouvrir son cœur aux autres. L'empathie, par essence, est une qualité de guérison. L'une des meilleures façons de pratiquer la réactivité est d'apprendre à écouter votre propre douleur et souffrance.

Lorsque vous vous entendez, vous pouvez entendre et ressentir les autres, mais ce désir doit être honnête et sincère.

Si vous voulez influencer le monde, chaque fois que vous vous sentez bouleversé, blessé ou offensé, arrêtez-vous et essayez de comprendre les motivations d'une autre personne.

Alors, pour changer votre vie quand vous vous sentez «coincé dans le bourbier», apprenez à effectuer des actions positives dans le monde. Concentrez-vous sur le fait d'être une meilleure personne et partagez-la avec les autres En fait, ces compétences nécessaires sont disponibles pour chacun de nous.

Coincé en psychologie

Le mot "coincé" dans la langue russe a une connotation négative. Vous pouvez rester coincé non seulement physiquement (dans une forêt, dans un marais, dans une congère), mais aussi psychologiquement: «rester coincé dans ses intérêts, dans son âge». Le terme a été inventé par Freud. Qu'est-ce que c'est et comment y faire face?

Comme le pensait Freud, et qui est devenu l’un des principes de la psychologie générale, rester bloqué à une phase particulière du développement de la psyché entraîne l’apparition de phénomènes négatifs: névroses et complexes.

Selon la théorie de Freud, un enfant est fixé à l'une des étapes du développement associées au plaisir. Le psychotraumatisme survenu pendant cette période laisse une empreinte forte sur la personnalité:

  • être coincé dans la phase orale aidera à faire en sorte qu’en tant qu’adulte, il attend le soutien et l’approbation des autres;
  • dans la phase anale, cela conduira probablement au perfectionnisme ou à une impulsivité accrue;
  • au stade phallique - conduira, selon la théorie de Freud, à une attention accrue portée à son corps, souvent exprimée dans le vêtement défiant. Dans le même temps, les femmes s’efforceront de séduire tout le monde autour de elles sans distinction, tandis que les hommes prouveront leur valeur par des victoires remportées au lit.

Aujourd'hui, les théories de Freud sont interprétées très largement. Cependant, à l'accueil d'un psychologue, les patients parlent souvent d'eux-mêmes, ce qui les incite à croire en la psychanalyse.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Igor a 28 ans, il s'est plaint à un psychologue de se quereller avec sa femme tout le temps. La raison de la querelle était que, selon Igor, sa femme avait mal élevé sa fille et l'avait trop autorisée.

Au cours d'un cours avec un psychologue, Igor a rappelé que, dans son enfance, ses parents ne lui permettaient pas de se livrer à des activités agréables, car ils les considéraient nuisibles. Il n'a même pas été autorisé à garder des jouets qui ont été donnés à d'autres enfants.

À la suite de ses études, Igor s'est rendu compte qu'il essayait de priver sa fille des joies de la vie tout comme ses parents essayaient de le priver de cela. Igor a changé de tactique de comportement et a cessé de se quereller avec sa femme.

Confiture comme un type d'accentuation de la personnalité

La théorie de l’accentuation est une définition des points faibles du caractère d’une personne.

Karl Leonhard, le célèbre psychiatre allemand, pensait que l'accentuation était propre à un grand nombre de personnes et pouvait, dans certaines circonstances, conduire à des dépressions nerveuses sur un sol «répétitif» (par exemple, une personne commence à être excitée lors d'un examen, lorsqu'elle communique avec des fonctionnaires). La personnalité accentuée est révélée à l'aide de tests spéciaux.

Cependant, le caractère accentué en soi ne signifie pas pathologie. Des différences entre les uns et les autres sont formulées dans les travaux de Julius Gippenreiter:

  • L'accentuation ne se manifeste pas constamment, mais uniquement dans des conditions spéciales (par exemple, à l'école, dans un hôpital);
  • Ne conduit pas à l'inadaptation sociale, ou il est court. Dans ce cas, la raison des conflits ou des pannes n’est pas l’ensemble des problèmes et difficultés (par exemple, une personne ne discute qu'avec des vendeurs dans un magasin ou n’organise des scandales qu’en présence d’une famille);
  • Se manifester de manière particulièrement aiguë à l'adolescence, avec l'accentuation du temps disparaît (par exemple, dans l'enfance, un adolescent se bat, puis, à l'âge adulte, devient un bon entraîneur de boxe).

Si vous connaissez de tels points faibles, vous pouvez éviter des charges trop lourdes et des difficultés partout: au travail, en famille.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Anne a 25 ans. Elle se dispute souvent avec des collègues et à cette occasion s'est tournée vers un psychologue. Le spécialiste lui a posé des questions sur son enfance. Il s'est avéré que la mère d'Anna obligeait toujours sa fille à maintenir un ordre très strict dans la pièce.

En conséquence, Anna est devenue très pédante et elle est très contrariée par des personnes qui ne respectent pas strictement l'ordre imparti. Anna a participé aux exercices avec la psychologue, ce qui l'a libérée de la nécessité de surveiller constamment l'ordre sur les lieux de travail des autres.

En conséquence, ses relations avec ses collègues se sont améliorées.

Type d'accentuation coincé

Une personne avec un type d'accentuation coincé ne peut pas oublier les insultes et tente constamment de régler ses comptes avec ses «contrevenants». Il est insoluble dans la vie quotidienne et dans les activités professionnelles et, de plus, il déchaîne les conflits.

Les caractéristiques positives d'un caractère «collant» incluent une soif accrue de justice, d'intégrité et de convictions fermes (cela est bon pour les professions «avocat», «avocat»).

Les qualités répulsives sont la suspicion, la susceptibilité, le conflit.

En général, la suspicion est le trait dominant, définissant un caractère «bloqué». Le soupçon est basé sur la peur: tromperie, humiliation, perte.

Lorsque des étrangers éprouvent un grief ou un autre sentiment fort, ils ne perdent pas leur sens des sensations avec le temps: le sentiment d'infériorité peut même augmenter, leurs sentiments "frappent douloureusement l'âme".

La rancune dans ce cas s’explique non pas par une intention malveillante, mais par la stabilité des expériences, leur faible capacité de mouvement.

Manifestation dans les réalités modernes

Un des traits caractéristiques des personnes bloquées est une particularité, dans ses manifestations extrêmes: atteindre la pathologie, la persistance de certaines émotions et affects.

Les événements qui ont provoqué des émotions négatives ont disparu depuis longtemps, mais les émotions d’une telle personne restent très longues.

Si soudainement il se révélait que quelque chose portait atteinte aux intérêts de tels individus - ils ne l'oublieront jamais. Par conséquent, ils sont souvent appelés vengeurs et vindicatifs.

Habituellement, ces personnes sont très facilement offensées, elles sont facilement touchées. La persistance des affects conduit à un développement excessif d'ambition et d'arrogance. Souvent, ils sont complètement absorbés par les pensées associées à la "mauvaise attitude" envers eux, à la "malhonnêteté" des autres, conduisant parfois à la formation "d'idées précieuses".

Par exemple, une personne peut être poursuivie par l’idée que sa femme le trompe. En même temps, il n’a pas de faits de trahison, mais il ne reste pas sur ses soupçons. Cependant, tout n'est pas si grave: le rôle qui fait appel à de telles personnes est le rôle d'un combattant de la justice. L’ambition peut bien devenir un moment positif, le moteur qui conduit au travail et au succès créatif.

Bien que les individus bloqués ne puissent pas détourner leurs émotions négatives, ils se distinguent par une grande capacité de travail et réussissent souvent, par exemple dans le domaine juridique.

Adaptation pathologique à la blessure

Le terme «bloqué» est souvent utilisé lorsqu'il s'agit d'un trouble post-traumatique. Le stress post-traumatique est une réaction naturelle à une blessure par choc, généralement associée à une menace pour la vie ou la vie de personnes importantes.

Il est très difficile de survivre à ce type de stress: le corps comprend des mécanismes de défense et il arrive souvent que la réaction de stress soit retardée et qu'un stress post-traumatique survienne (parfois appelé syndrome «afghan» ou «tchétchène») - trouble de stress qui survient après une blessure et dure parfois plus d'un an..

Cette «mauvaise» adaptation aux blessures par choc est également appelée bourrage.

Que se passe-t-il dans cet état? Une anxiété permanente, une fatigue chronique, une dépression et une maladie se développent. La pensée d’une personne ne peut pas sortir du cercle vicieux, renvoyer des événements stressants, des attentes non réalisées encore et encore.

Avec un tel «coincé» dans une personne, le contact avec la réalité est brisé, il ne peut pas penser correctement, mais seulement des contacts avec sa blessure, avec ses expériences. Et il est tout simplement impossible pour une personne de faire face à une telle situation, de sortir, de la regarder de côté.

Au fil du temps, cet état commence à être perçu comme naturel et habituel, une personne le considère comme normal. Si, en même temps, il reste sans l'aide de médecins, son état s'aggrave tellement que des maladies psychiatriques et une détérioration grave de la qualité de la vie apparaissent.

Pour sortir de cet état, la médecine des catastrophes et la psychothérapie proposent des plans de traitement spéciaux, comprenant l'analyse des mécanismes de protection conduisant à la destruction, l'accumulation de ressources, le travail avec la psychosomatique.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Sergey s'est tourné vers un psychologue. Il a 29 ans. Il s'est plaint d'irritabilité excessive. Le psychologue a commencé à l'interroger. Il s'est avéré qu'à l'âge de 10 ans, Sergey avait eu un accident: il conduisait dans un minibus qui est entré en collision avec un camion poubelle.

Ensuite, Sergey a découvert que le chauffeur du camion était ivre. Cette circonstance lui en veut encore: à son avis, les gens permettent constamment la négligence criminelle et Sergey essaie de la régler.

En collaboration avec le psychologue, ils ont élaboré un plan pour une vie plus paisible, qui ne nécessite pas de tension constante ni de lutte avec des "ennemis". Sergey est devenu plus facile.

Surmonter la crise

Le terme à l’étude est largement utilisé dans ses articles et conférences du psychologue de la famille populaire Pavel Zygmantovich.

Ce terme fait référence à une situation dans laquelle une personne est confrontée à une crise et ne peut pas la surmonter.

Il y a un «blocage», arrêtant le développement psychologique d'une personne à cet âge psychologique dans lequel la crise s'est produite, ne lui permettant pas de se développer davantage.

Cela ne veut pas dire qu'un tel état s'est produit pour toujours: il est fréquent que l'actualité ou les crises suivantes poussent une personne à sortir de l'embouteillage et que celui-ci, peut-être contre son gré, soit obligé d'aller de l'avant.

Mais les situations actuelles devraient être graves, voire extrêmes, par exemple catastrophes naturelles, opérations militaires, etc. Il peut y avoir beaucoup de «confitures», chaque crise provoquant un phénomène distinct chez une personne.

Cependant, il est nécessaire de prendre en compte le fait que le concept même de croissance et de développement humain présuppose ce passage à travers une série de crises, de sorte que de tels «embouteillages» sont inévitables.

Collage et difficulté à déplacer l'attention

Une autre interprétation répandue du terme en psychologie pratique populaire. Le brouillage est un problème avec un monologue interne: un état psychologique dans lequel des situations troublantes, des évaluations de risques, des conséquences, des débats avec soi-même et l’incapacité de prendre une décision finale me reviennent à l’esprit.

Ou le même bloqué, mais concernant un événement qui s'est déjà produit, tout en faisant défiler les pensées sur le fait que la décision a été prise mal et sur ce qui serait bien s'il était différent. Ces conditions sont très épuisantes et réduisent l'activité, par conséquent, sont considérées comme négatives.

Il existe des techniques psychologiques efficaces pour vous aider à rester coincé.

Si un événement qui s'est déjà passé dans votre tête est en train de défiler, de décisions sur lesquelles vous n'avez plus besoin de prendre, il suffit de planifier vous-même un certain temps pour une telle expérience, en le marquant sur le calendrier.

C'est littéralement ceci: aujourd'hui, de 22h30 à 23h00, je m'inquiète pour mon entrevue infructueuse. En règle générale, lorsque «l'heure de X» arrive, vous ne voulez plus trop vous inquiéter.

Si le terme «bloqué» fait référence au choix qui doit être fait maintenant, il existe une technique pratiquée par les samouraïs japonais: si la décision ne peut pas être prise en 7 respirations, le samouraï n'est pas prêt. Donc, nous comptons jusqu'à sept et... ou décider ou laisser le choix de côté.

En termes de compréhension du monde

Une autre interprétation peut être trouvée dans Richard Bendler, un psychologue américain, l'un des fondateurs de la PNL. Selon lui, il y a une confusion dans une certaine manière de comprendre le monde, alors que d'autres moyens ne sont pas disponibles pour une raison quelconque. Ce phénomène est la cause principale de conditions douloureuses telles que:

  • gravité accrue;
  • la propre justice;
  • prise de conscience de son importance.

Si quelque chose gagne trop d’importance, tout le reste perd cette importance. L’importance est donc un moyen de justifier le comportement et la qualité de chacun. Par conséquent, avec le sentiment d’avoir raison, il faut parfois se battre.

Comment faire pour rester coincé

Les psychologues recommandent les choses suivantes aux personnes constamment «bloquées» psychologiquement:

  1. Communiquez constamment avec de nouvelles personnes: posez-leur autant de questions que possible sur leur vie. Comparez leur comportement avec le vôtre.
  2. Discuter avec des enfants. Cela vous donnera l'occasion d'apprendre une vision du monde impartiale.
  3. Tomber amoureux ou tout simplement vous permettre de vivre des émotions. Cela vous libérera et vous donnera l'occasion, comme le disent les psychologues, de «ventiler» vos sentiments.
  4. Lire plus et absorber de nouvelles informations. Cela permettra à votre cerveau d'exercer constamment.
  5. Faites de l'exercice physique. Le corps flexible vous permet de penser de manière flexible.
  6. Essayez de penser positivement et de trouver une excuse pour les actions des gens.

Un exemple tiré de la pratique d'un psychologue

Eugene travaille comme enseignant à l'école. Il a 39 ans. Il commença à remarquer derrière lui qu'il était devenu plus vindicatif, faisant constamment défiler dans sa tête ce que lui avait dit le chef d'établissement.

En consultation avec un psychologue, Eugène a admis qu’il n’avait pas assez de repos, car il travaillait beaucoup: son objectif était de gagner un concours entre enseignants. Avec le psychologue, il s'est rendu compte que la fatigue accumulée venait de conduire à rester coincé dans la vie.

Les nouvelles installations lui ont permis d'abandonner des objectifs excessifs.

Type de personnalité coincé: qu'est-ce que cela signifie en psychologie

Je suis heureux de vous accueillir, chers lecteurs du blog! Récemment, j'ai appris l'existence d'un tel concept de type de personnalité bloquée. Dans cette affaire, Alina Zhuravin m'a aidé à comprendre. Elle est psychologue professionnelle et thérapeute en gestalt. Je ne parlerai pas longtemps, étudions ensemble ce que c'est.

Description

A partir du nom même, il n’est pas difficile de deviner la caractéristique principale de telles personnes, à savoir la capacité de s’attarder longtemps lors d’un événement ou d’un sentiment. Cela s'appelle aussi affective-stagnante, car les expériences d'une intensité hors échelle sont généralement de courte durée, mais pas dans ce cas. Les pensées défilent constamment dans ma tête, ce qui donne une nouvelle vague de sentiments.

Pour être plus clair, laissez-moi vous donner un exemple: si une personne avec un type de personnage différent se fâche et ne donne pas l’occasion de manifester cette colère, alors quelle que soit sa force, elle se transformera en irritation ou en ressentiment, en regret, voire en tristesse. Mais rester coincé, se souvenir de cette situation, ressent à nouveau la même agression, comme si tout venait de se passer.

Par conséquent, si même par hasard offenser une telle personne, vous pouvez être sûr qu'il se vengera certainement, mais il ne ressentira aucun soulagement. Il ne pourra pas lâcher prise et pardonner, alors il se souviendra de cet incident jusqu'à la fin de ses jours. Ce type d'accentuation n'aime pas l'injustice, mais seulement par rapport à lui-même. Par conséquent, si quelqu'un empiète sur son orgueil ou son orgueil, le malheur ne peut être évité.

Il est aussi appelé vindicatif et susceptible.

Parce qu'il est très vulnérable, malgré toute la puissance des affects. Et si nous considérons objectivement une situation, toute autre personne ne verra pas les raisons de telles réactions, mais pour une personne affective, elle aura du poids. Il est insatiable en termes de récompenses, éloge, sentiment de saturation dans ces sujets ne éprouve pas.

Plus d'autres espèces sont sujettes à la paranoïa. Depuis le contrôle constant du comportement des autres personnes envers eux-mêmes conduit à la suspicion, qui menace juste à temps de se transformer en psychose.

Un type collant est également sujet à la jalousie, en particulier dans les couples où un autre partenaire se permet de flirter et flirter. Dans ce cas, il n'y aura aucune confiance en lui et toutes les tentatives pour prouver sa loyauté seront vaines.

Ces personnes aiment la clarté, alors tout est divisé en «blanc» et «noir», «bon» et «mauvais»… En raison de cette scission, il leur est difficile de s'adapter à tout changement.

Certes, à leur avis, il ne peut s'agir que d'un seul côté, même si en réalité, si vous regardez la situation, chaque participant au conflit peut en être victime.

Il est important de pouvoir entendre l’autre et de trouver un compromis sans prouver le vôtre de façon persistante.

Que faire

Un travail en profondeur sur soi-même, la prise de conscience de ses difficultés et la correction des types de réaction à tout stimulus peuvent aider. C'est-à-dire qu'il est important d'apprendre à tester vos fantasmes et vos expériences avec la réalité, en demandant au soi-disant contrevenant, dans quel but il a commis un acte et s'il a réellement l'intention de blesser, de causer des dommages.

Selon Leongard, l'accentuation affective du personnage est capable d'atteindre un énorme succès et d'atteindre ses objectifs, ne serait-ce que parce que, croyant en son idée, il est prêt à aller de l'avant, surtout s'il est nécessaire de prouver sa loyauté. Par conséquent, en fonction de la prédominance de l'ambition ou de la suspicion, cela dépend de la manière dont sa vie sera organisée. Après tout, il y a des cas où, sur la base de la jalousie et du ressentiment, de telles personnes ont commis des crimes, détruisant leurs "ennemis".

Et aujourd'hui, chers lecteurs! Abonnez-vous au blog pour vous tenir au courant des nouvelles informations intéressantes. Prends soin de toi!

Comment ne pas rester coincé dans son enfance, ou ce qui menace d'arrêter la maturité morale. L'article Pratiques féminines. Samopoznanie.ru

Il est souvent nécessaire d'observer quand les adultes se comportent comme des enfants. Ils prennent des décisions immatures, se laissent bouche bée, et un tel comportement enfantin est devenu de plus en plus récent. Les gens ont commencé à quitter le stade de leur enfance et sont restés coincés dans la phase infantile pendant très longtemps, parfois toute leur vie. La transition vers la position d'adulte est retardée. Qu'est-ce qui menace de cesser de grandir?

Il s’agit d’un comportement inapproprié, de cruauté injustifiée, de caprices, de puérilité, d’irresponsabilité dans la prise de décision. La vie est un processus à plusieurs niveaux et il n’est pas toujours possible de s’asseoir à l’état gelé chez un enfant immature.

Être dans cet état est avantageux, à savoir: personne ne prétend, n'est vraiment pas conscient de sa cruauté, de son incompréhensibilité, de son manque de ponctualité, d'un manque d'organisation - tout est comme un enfant.

Vous pouvez vous permettre l'irritabilité, l'hystérie à la limite du chagrin sans retenue à la joie folle, l'apitoiement sur soi hypertrophié. Tout cela se passe dans un contexte d'impuissance sociale, de difficultés de communication avec les collègues, de tendance à manipuler, au problème de l'établissement de relations.

Sous le masque d'un enfant, il est très simple et commode de cacher votre personnalité défaillante, vos mauvaises manières et votre réticence à changer quelque chose dans votre comportement.

Garder dans la position de l'enfant dans certaines situations qui semblent complexes et intraitables est la fonction protectrice de personnalités immatures.

Lorsqu'une décision importante doit être prise, les oncles et les tantes adultes recherchent une protection dans l'état de l'enfance, ce qui signifie que la responsabilité des décisions et des actions est plus sereine et ne les concerne que indirectement.

D'où la confusion totale dans les situations difficiles de la vie, le manque de compréhension de ce qui se passe, le comportement d'un enfant capricieux ou d'un adolescent immature cynique qui ne perçoit que sa propre personne.

Pourquoi les gens ne veulent-ils pas grandir? Parce qu'être dans la position de l'enfant est plus facile et irresponsable.

C'est très pratique, vous pouvez résumer des événements, prendre des décisions responsables, vous pouvez vous réserver le droit de vous comporter comme bon vous semble, sans expliquer votre comportement ni motiver vos actions.

Les décisions prises par des personnalités immatures sont spontanées et non justifiées, tout est comme un enfant égoïste qui vit selon son humeur et son désir. Vous pouvez toujours blâmer les circonstances, l'environnement, le cas.

Les personnes atteintes du syndrome d'immaturité psychologique ont développé une demande accrue pour elles-mêmes, en particulier cette attention est requise de la part de la mère car l'union symbiotique de la mère et du jeune enfant est très étroite.

Il existe une contradiction dans cette alliance: d’un côté, le désir de se soustraire aux soins de la mère, de l’autre - un grand complexe de culpabilité devant elle.

Sur la toile de fond de ce conflit interne, ces personnes ont un très fort sentiment de pitié de soi.

Grandir évite également un grand nombre de peurs. Avant toute situation dangereuse, l'état de l'autruche est activé. Enfouissez votre tête dans le sable, laissez le problème, laissez, peut-être qu'il passera tout seul.

En fin de compte, la décision doit encore être prise et un long délai ne fait qu'intensifier la situation de conflit.

Il s'avère qu'un adulte, dans la position d'un enfant, refusant de résoudre le problème, le repoussant pour une durée indéterminée, contribue à la détérioration de la situation; Nevzroslenie ou aller à l’enfance est dangereux, c’est irresponsable envers eux-mêmes et leurs proches.

Pour préserver votre enfant intérieur, vous devez bien sûr pouvoir vous réjouir sincèrement de manière enfantine, être mobile, émotif, vivant. Pour résoudre des problèmes graves, il vaut mieux être un adulte: sage, calme, équilibré.

Comment éviter la nevzrosleniya en élevant un enfant? Et que faire si vous avez déjà grandi et sentez que votre comportement comporte de nombreux signes d’enfance, une réaction immature à certains moments et un comportement inadéquat des enfants? Une série de programmes vous aidera à comprendre cela.

Type de personnalité coincé

Psychologie >>>> Type de personnalité attendu

Une personne coincée est l’un des types de personnalité, évalué par son style de communication avec son entourage.

La personne du type coincée n’est pas trop sociable, aime lire avec la moralisation des autres, a un certain degré de contrariété.

Le sentiment accru d'injustice, de sensibilité et de suspicion crée les conditions pour le développement de conflits fréquents entre une telle personne et d'autres.

La théorie de l’accentuation (identification des points faibles du caractère d’une personne) qualifie une personnalité de type bloquée de personnalité conflictuelle, tandis que la psychiatrie qualifie ce type de personnalité de bloqué de type paronique avec une tendance aux états d’affect persistant.

Une forte excitation, générant un état affectif, décline généralement, mais dans le cas d'un type de personnalité bloquée avec un seul souvenir des raisons qui l'ont provoquée, elle peut revenir à la personne et la maintenir dans un état de stress, lui causer une nouvelle vague d'expériences.

Les personnes ayant un type de personnalité bloqué ne réagissent pas toujours immédiatement à une insulte; souvent, leurs expériences sont cachées, mais elles arrivent soudainement selon le principe de la «dernière goutte» qui accable leur patience. Une telle manifestation soudaine de la réaction peut causer la confusion parmi d’autres, puisqu’elle est émotionnellement plus forte que la réaction sur laquelle les autres comptent.

Le vieillissement d'un état affectif se produit généralement lorsque l'estime de soi d'une personne et ses intérêts personnels sont affectés.

Les individus coincés n'oublient pas les insultes qui les caractérisent comme des personnes vindicatives, enclines à se venger.

Le plus souvent, les actions des personnes caractérisées par un type de personnalité bloqué sont motivées par des émotions et leur obstination caractéristique leur permet de persévérer dans la poursuite de leur objectif.

Les personnes ayant un type de personnalité bloqué sont émotionnellement vulnérables et ne peuvent pas être distraites par des émotions négatives, mais cela ne les empêche pas de disposer d'une capacité de travail élevée et d'être des personnes assez performantes dans leur domaine professionnel.

Je suis coincé entre deux solutions

Quelle sera la bonne chose à faire? La bonne décision sera prise par vous! Je suis juste en train d'aider, de diriger! Et vous, à la recherche de réponses aux questions, tirerez vous-même des conclusions! Je recommande d'écrire les réponses! Cela aide l’esprit à obtenir la forme, à comprendre la situation.

Vous écrivez: "Il y a deux ans et demi, j'ai rencontré un gars sur Internet, je ne me suis jamais senti comme ça avant."

Question: En quoi votre sentiment était-il spécial? Décrivez en détail. Qu'est-ce qui lui a causé ce sentiment?

Vous écrivez: «Nous étions de différents pays et, plus tard, j'ai emménagé avec lui, laissant derrière eux parents et amis. Je ne le regrettais pas et j'étais heureux. "

Question: Et maintenant tu le regrettes? Pensez-vous que la victime de son côté "jette" parents et amis? Avaient-ils besoin de vous? Ou tu te sens mal sans eux. Êtes-vous habitué à ressentir le soutien de leur part?

Vous écrivez: «… nous étions comme au paradis, mais après deux ans de relations, quelque chose a changé. Tout a commencé avec une hypothèque, lorsque nous avons décidé d’acheter une maison........ toutes les questions d’organisation, y compris les réunions et les documents, étaient sur moi, il jouait sur ordinateur et ne m’aidait en aucune manière. "

Question: Avez-vous décidé d'une hypothèque conjointement? Ou était-ce votre initiative? Qu'est-ce qu'il était censé faire? Avez-vous parlé de qui exerce quelles tâches dans la famille?

Vous: «Il a toujours été très irresponsable, mais auparavant, je n'avais pas fait attention à cela."

Question: Comment savez-vous qu'il était «TOUJOURS» irresponsable, car il n'a vécu avec vous que pendant deux ans et demi? Qu'est-ce que c'est manifesté? Pourquoi n'y avez-vous pas prêté attention? Nous voulions jouer le rôle de nécessaire et de nécessaire pour contrôler la situation?

Vous: «… je ne lui ai rien dit de ce que je ressentais. Et en conséquence, tout ce que je ressentais pour lui était de la malice. "

Question: Et que se passerait-il si vous lui disiez comment vous vous sentez? De quoi aviez-vous peur et qu'avez-vous ressenti exactement? Qu'a-t-il pensé et pensé à ce moment-là à votre avis?

Vous: “… je suis allé me ​​promener avec un collègue. Ce fut une soirée merveilleuse, nous avons marché et parlé. "

Question: Donc, votre petit ami vous a vraiment fait confiance, puisqu'il ne contrôlait pas?

Vous: “.. bu un peu, dansé une danse lente et a marché toute la nuit. J'étais très contente. Il a suggéré que je quitte le gars et j'ai accepté.

Question: Vous en avez donc marre de prendre vous-même des décisions et avez pensé qu'avec ce gars-là, vous serez plus insouciante (uniquement avec ses mots)?

Vous: “… rassemblé des objets le même jour et vécu avec des amis pendant environ un mois pour décider avec qui je veux être exactement. Mais je ne pouvais pas décider. Je suis allé à tapis et suis passé chez un collègue. Il m'a traité et me traite avec beaucoup de respect et il m'aime.

Question: Une fois que vous avez déménagé chez un collègue, la décision est prise! De quoi doutez-vous? Qu'est-ce que cela signifie de t'aimer? Et ton copain ne t'aimait pas avec respect au début d'une relation? Qu'est-ce que l'amour pour toi?

Vous: "... si mal que je ne me suis jamais senti dans ma vie.."

Question: Que pensez-vous de l'ex-petit ami? Vous pensez avoir trahi, pourquoi? Qu'est-ce que cela signifie de trahir?

Vous: «Je ne sais pas qui j'aime, je ne sais pas quoi faire…… je me sens mal mentalement… je me suis presque habituée à la douleur dans mon cœur. Le premier mec m'attend toujours, je peux revenir.

Question: Douleurs au coeur causées par des sentiments de culpabilité. La crise cardiaque de votre ex (probablement aussi due à la culpabilité, à ce qu'il n'ait pas remarqué à quel point c'est dur pour vous!)? Les crampes cardiaques sont soulagées par la respiration.

Prenez une profonde et lente respiration avec votre nez, gonflez votre estomac, retenez votre respiration au prix de 10 puis expirez lentement par la bouche (plus lentement que la respiration), retenez votre respiration au prix de 3 et respirez à nouveau, répétez l'opération pendant trois cycles. Essayez d'imaginer votre ex avec une autre fille.

Comment l'embrasse-t-il et dit-il les mêmes bons mots qu'auparavant? Qu'as-tu ressenti? Si vous êtes indifférent, alors l'amour n'est plus là.

Réfléchis à tes réponses. Sur comment tu comprends le bonheur. Que voulez-vous vraiment: un havre de paix familial, des relations sincères et honnêtes, une solidarité et une responsabilité mutuelles, ou que quelqu'un crée pour vous le monde de vos rêves et que vous ne participiez pas au processus, mais uniquement à un prix?

La décision est à vous Lana. Des succès dans la prise de décision!

L'auteur de la réponse est un psychologue: Kartveli Erica Shalvovna

Évaluez la réponse du psychologue:

La vie avec les parents: bloquée à un certain stade de maturité mentale

- Auteur de l'article: Elena Mikhailovna LeontyevaElena Mikhailovna LeontyevaAnalyse de cas - Le 22 mars 2018 à 21 h 40VIE AVEC LES PARENTS. POURQUOI Les problèmes de cohabitation avec les parents sont une raison fréquente de consulter un psychologue.

Essayons de souligner quelques situations typiques et de les décrire. Dans la mode psychologique moderne, vivre avec les parents équivaut à une séparation incomplète et signifie rester coincé à un certain stade de maturité mentale. L'oiseau doit voler du nid et pointer.

Je suis sûr qu’il existe de nombreuses familles où enfants et parents s’entendent bien, partagent des responsabilités et respectent l’espace de chacun. Je ne connais pas grand-chose de ces familles, mais j'avoue leur existence. Et - oui, ils ne font pas appel à un psychologue à ce sujet.

Et qui fait appel? À en juger par ma pratique personnelle, je peux distinguer trois options typiques:

OPTION A: LA VIE DU ROI

Les enfants adultes vivent avec leurs parents car ils vivent dans une relation co-dépendante et souvent douloureuse. Les relations fondées sur la codification se produisent lorsqu'un enfant remplit une fonction si importante pour les parents qu'ils ne peuvent ni ne veulent le laisser partir.

Par exemple, dans les familles où il y a un père alcoolique, un enfant adulte peut rester longtemps coincé, car sa fonction psychologique est de surveiller la situation, de prendre soin de la mère, de sauver tout le monde dans une situation critique. Très souvent c'est le plus jeune (dernier), ses parents le laissent «pour eux-mêmes».

Il est typique qu'un tel enfant soit obligé de vivre dans une chambre avec l'un des parents lorsque ceux-ci ne vivent plus temporairement ou de façon permanente dans la même chambre ou ne dorment pas dans le même lit. Selon l'expérience, le fait de vivre ensemble n'est pas toujours associé à la mauvaise situation matérielle de la famille. Il existe des options de séparation, mais elles ne sont pas utilisées.

Dans l’enfance, il semblait à un tel enfant qu’il influençait réellement la relation des parents (arrête un père en colère, exige de cesser une querelle, etc.) Oui, les enfants peuvent bien sûr influencer, mais sans exception, exagérer l’ampleur de cette influence. Il leur semble que sans lui tout s'effondrerait littéralement, la mère périrait, le père mourrait, etc. La situation est chronique depuis de nombreuses années.

Et même si un enfant adulte réussit à quitter une telle famille, il sera hanté par un sentiment de culpabilité, d’anxiété, un sentiment d’être un mauvais enfant. Lorsque l'on réalise amèrement qu'il a été utilisé pour servir les intérêts des parents, on entre dans une phase de colère, de déni, de colère envers le psychologue, etc.

La morale / idée / commandement / règle qui veut que servir les parents soit la chose la plus importante dans la vie parce que les parents sont les personnes les plus proches sert de protection contre ces sentiments. Si vous regardez du point de vue de la biologie, alors un tel enfant a peu de chance de créer sa propre famille, il est né pour un autre.

S'il y a des frères plus âgés dans la famille, ils ont généralement des enfants et la continuation de la famille avec le plus jeune enfant n'est pas critique. Cette version de la structure familiale est un écho de la cellule familiale précédente, lorsque la fonctionnalité de chaque membre de la famille était un mode de vie naturel normal. Il n'est pas nécessaire qu'un père alcoolique soit dans une relation de dépendance.

Les mères célibataires, les veuves aussi, accouchent souvent «pour elles-mêmes» et ne laissent pas leurs enfants adultes s'en aller. Ils ne se préoccupent ni de la poursuite de la course, ni du bonheur des enfants, mais uniquement de leurs propres intérêts. Ils ont une peur mortelle d’être abandonnés et empêchent les enfants de se débattre, de manipuler et de paralyser mentalement leur enfant, en organisant avec lui des relations dramatiques malsaines et riches en émotions.

Si nous parlons de la norme, j'oserais alors affirmer qu'au moment de l'histoire humaine, un tel comportement parental n'est pas normatif, les enfants esclaves ne sont plus la norme.

Il est très difficile pour un enfant adulte de se libérer, aussi difficile que de se débarrasser d'une forte toxicomanie.

Je dois admettre quelques réalités désagréables:

1. vos parents ou un parent fait passer vos intérêts avant vos intérêts 2. il est impossible de changer 3. l'indemnisation ne sera jamais au même stade Au stade de l'attente d'une indemnisation, les gens restent bloqués pendant des années, complètement sans espoir, tout comme dans le but d'établir une relation «normale» avec les parents relation, expliquez-leur qu’une telle situation est «anormale», qu’il existe une «relation humaine», etc. C’est un moment difficile pour admettre le désespoir de la situation. Essayez d’expliquer à la vipère que vous ne devez ni mordre ni tonner pour ne pas tonner. Les parents ont une logique différente, elle est simplement dépassée du point de vue de la modernité.

OPTION B: FAMILLE - FORTERESSE

Les enfants adultes vivent avec leurs parents, car avec eux, c'est bon, pratique, sûr et rentable

Il y a une conception différente de la situation. En règle générale, ce sont de bonnes familles fortes, avec un système développé de soutien mutuel, de traditions, etc.

Aucune trace visible d'hypertexte ou de contrôle. Les enfants adultes ont leur propre espace personnel, voix familiale, etc. Tous ensemble vont au chalet, à la grand-mère, etc. Très souvent, les enfants sont des professionnels accomplis, axés sur la réalisation de soi et la réussite sociale.

Fondamentalement, les femmes. Quel est le problème?

En règle générale, un psychologue est abordé avec des difficultés dans les relations personnelles. Trente ans et les perspectives de vie de famille sont brumeuses. Et ce qui est le plus terrible, et pas vraiment envie. En général, c'est difficile à imaginer. La vie a été ajustée, il y a assez d'argent pour beaucoup, la vie avec les parents est confortable - ils nourriront, nourriront et regretteront, et vous ne saurez peut-être pas ce qu'est le MFC.

Une chose intéressante se trouve dans le travail avec un psychologue. Avec une amélioration générale de la vie, il y a une violation marquée de la soi-disant confiance fondamentale dans le monde. Cela se traduit par une totale méfiance vis-à-vis des relations intimes, une expérience extrêmement douloureuse de rejet et d'incertitude.

Dans ce cas, la famille parentale est le seul endroit où vous pouvez vous détendre et vous sentir en sécurité. Quoi qu’il en soit, "leur" ne sera pas abandonné dans l’ennui, ne sera pas rejeté, etc. Parfois, cela est renforcé par l'idéologie de la famille - "vous ne devriez pas faire confiance aux autres".

En règle générale, une telle expérience familiale ne naît pas de rien. Dans l’histoire de la famille, il peut y avoir des déplacements difficiles depuis des lieux familiers, des moments difficiles, des pressions sociales, etc. La famille se transforme en une forteresse.

Il est difficile pour une fille très méfiante de trouver un partenaire correspondant aux idéaux de la confiance familiale. Il va perdre tout le temps. La combinaison d’un sentiment d’insécurité individuel (perspective schizoïde) et d’une forteresse familiale crée une structure très stable, dont il est aussi difficile de sortir que dans la première version.

De manière générale, cette option est aussi un fragment du patriarcat dans lequel la famille doit trouver un époux pour la fille et garantir son innocence, sa dot, etc. Mais personne d'autre ne le fait. Dans les deux cas, vous devrez apprendre à résister aux attaques émotionnelles de la peur et de la culpabilité, si vous décidez de vous rapprocher, dans lesquels une psychothérapie peut vous aider.

En règle générale, si une personne entre en thérapie, la décision est prise, alors c'est une question de temps. Cependant, une autre possibilité doit être étudiée en détail - un choix conscient de soutenir la vie avec les parents, n'étant plus victime des circonstances, mais en choisissant une telle option comme convenant à la vie.

Ensuite, nous parlons de l’élimination de la pression de la norme psychologique - séparation obligatoire des parents.

OPTION B - FAMILLE-INCUBATEUR

Il existe également une situation dans laquelle des enfants adultes fondent leur propre famille et restent avec leurs enfants ou vont chez leurs parents après l’apparition des enfants. Dans les grandes villes, la situation est de moins en moins courante, mais la pratique suit un autre chemin. Mais cela arrive parfois et l'initiateur est généralement une femme de la famille de la forteresse.

Quand elle commence à fonder sa propre famille et ses enfants, l’anxiété et la méfiance ne vont nulle part. Dans certains cas, elles ne font qu’augmenter. Une telle femme ne se sent souvent pas suffisamment compétente en matière de maternité et fait pleinement confiance à sa mère. En général, la mère continue à jouer pour une telle femme le rôle de principale garante de la sécurité toute sa vie, ce sont de meilleures amies.

Il n’ya pas de réaction de jalousie, de compétitivité normative avec la mère pour élever un enfant. La mère sait mieux.

Le mari d'une telle femme ne trouve pas toujours une place dans une telle famille, il devient un peu redondant s'il n'est pas intégré dans le système de subordination à la génération précédente.

S'il la confronte, la famille s'efface, mais la sécurité est plus importante. Une femme avec des enfants risque donc de rester dans l'incubateur.

* première publication sur http://psyhologytoday.ru/public/zhizn-s-roditelyami-zastrevanie-na-opredelennom-etape-psikhicheskogo-vzrosleniya/0 5435 0 Autres articles d'Elena Mikhailovna Leontyeva

Coincé? 8 façons de faire avancer votre vie

Tout le monde éprouve cette sensation périodiquement. Et certains y restent constamment.

C'est un désagréable sentiment d'impuissance, de désespoir et de fatigue qui surgit chaque fois que vous voulez changer quelque chose dans votre vie, mais les circonstances l'empêchent.

Vous frappez votre front contre un mur, mais vous ne pouvez pas bouger d'un pouce. Vous sortez du marais et sa saveur vous aspire. Vous êtes coincé...

Dans de tels moments, je souhaite tellement abandonner, accepter et prétendre que tout se passe comme il se doit. Ne pas abandonner. Il existe des moyens efficaces pour reprendre le contrôle de la situation et prendre son envol.

Décider sur le terrain

Tout d’abord, déterminez où vous en êtes et où vous voulez aller.

Sentez-vous la stagnation et le manque de perspectives dans votre travail? Avez-vous des problèmes dans la vie sociale ou dans les relations avec vos collègues? Peut-être que vos relations familiales sont épuisées et doivent être mises à jour? Décidez quel type de problème provoque des sentiments négatifs en vous et réfléchissez à la façon dont vous pouvez le résoudre. Ne prenez pas à la fois les changements dans tous les domaines, concentrez-vous sur l'essentiel. Cela contribuera à clarifier la situation.

Trouver un remorqueur

Parfois, il y a de telles circonstances qu'il est tout simplement impossible de sortir de l'impasse dans la vie.

Les automobilistes expérimentés savent que si vous êtes vraiment bloqué, vous devez arrêter de pousser sur les gaz (creuser plus profond) et aller chercher le remorqueur.

Dans notre situation, un tel remorqueur peut être un meilleur ami, une famille, un enseignant, un psychothérapeute ou même un coach professionnel. Mettez de côté trop de fierté et n'hésitez pas à demander de l'aide. Vous devez aller de l'avant, non?

Journal intime

Essayez de tenir un journal dans lequel vous enregistrerez les détails de votre parcours.

Ecrivez pourquoi vous vous sentez stagnant dans la vie, quelles sont les opportunités qui s'offrent à vous, ce que vous avez essayé et quels résultats vous avez, de nouvelles idées que vous pouvez essayer, etc.

Posez-vous des questions si pointues que personne d'autre n'oserait, et répondez-y honnêtement. Vous pourriez être surpris de voir à quel point cela peut vous aider.

Méditation

Faites au moins 10 minutes par jour de méditation.

Très souvent, c’est un bon moyen de sortir d’une situation apparemment sans espoir, lorsque toutes les tentatives ont été tentées et que le cerveau a été entraîné en cercle, en passant par des options manifestement défaillantes.

Pendant le processus de méditation, notre esprit se détend, mais le cerveau continue à travailler sur le problème posé dans le sous-cortex, de sorte que vous puissiez obtenir un aperçu soudain du problème qui vous tourmente.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie