De nos jours, à l’âge des enfants en bas âge, il est de plus en plus fréquent de consulter un médecin avec le problème du retard de développement de l’enfant. Les parents remarquent que le bébé ne ressemble pas à leurs pairs en termes psycho-émotionnels. Selon les statistiques, chez un cinquième des enfants, la ZPRR est diagnostiquée - un retard mental.

Qu'est-ce que ZPRR?

Un retard dans le développement psychoverbal est une violation du développement mental normal, caractérisé par des problèmes d'élocution, de pensée, de mémoire, d'attention, d'émotions, de comportement et de mouvements. Un enfant a souvent des sautes d'humeur. Aucun des signes ci-dessus ne prévaut - ils apparaissent tous également.

Un enfant présentant une telle pathologie apprend mal, n’assimile pas de nouvelles informations, n’est pas capable de pensée abstraite et ne sait pas parler, n’exécute que des actions logiques et n’applique pas ses connaissances à la pratique quotidienne. Les enfants ont des problèmes d'imagination, de mémoire, d'attention.

ZPRR est une conséquence du développement retardé de la parole. Les parents peuvent remarquer qu'avant, l'enfant ne souffrait que de paroles, qui ne correspondaient pas aux normes d'âge et qui étaient à la traîne depuis plusieurs années. Dans le même temps, l'intelligence, les émotions et tous les autres indicateurs restent normaux. Les enfants comprennent le discours qui leur est adressé, y réagissent. Cependant, ils parlent rarement, peu et sans désir, sans utiliser de mots pour communiquer.

Signes et symptômes associés de la maladie

Un retard de la parole et du développement mental s'accompagne des symptômes suivants:

  • sautes d'humeur fréquentes;
  • troubles de la coordination;
  • état mental instable;
  • comportement agressif;
  • trouble de l'attention;
  • activité accrue;
  • insociable;
  • mauvaise reconnaissance de la parole;
  • manque de réponse à la source sonore;
  • perturbation de la pensée logique;
  • manque de tentatives de parler de manière indépendante;
  • difficultés à rédiger des phrases;
  • la prévalence de la mémoire visuelle;
  • mauvaise prononciation des sons;
  • déficience auditive;
  • comportement stéréotypé;
  • l'immaturité du développement mental.

Un retard important de la parole et du développement mental dans la plupart des cas est diagnostiqué à l'âge de 3 à 5 ans. Cela est dû au fait que les enfants de cette période devraient commencer à interagir activement avec les autres et à s'adapter à la société.

Pourquoi un enfant développe-t-il la ZPRR?

Le développement inapproprié de l'appareil de psycho-élocution n'est pas une maladie indépendante. Ceci est une conséquence de pathologies du cerveau et de la moelle épinière.

Facteurs provoquant la ZPRR:

  1. Maladies subies par la mère pendant la grossesse. Un développement inapproprié contribue aux maladies infectieuses, aux intoxications et aux blessures.
  2. Hypoxie du foetus. Dans l'utérus, l'enfant peut être privé d'oxygène, ce qui entraîne l'apparition de pathologies du développement.
  3. Problèmes pendant l'accouchement - trop rapide, naissance prématurée, enchevêtrement du cordon ombilical autour du cou, lésion de la vertèbre cervicale, etc.
  4. Maladies infectieuses graves subies par un enfant.
  5. Blessures subies dans la petite enfance.
  6. Mutations génétiques et chromosomiques affectant la fonction cérébrale.
  7. Mauvaises méthodes pour élever un enfant. Hyper-drogue ou attitude irresponsable mène au GPRR.
  8. Traumatisme psychologique grave.

Les maladies suivantes peuvent causer un retard de développement:

  • pathologies congénitales du système nerveux central (moelle épinière et cerveau);
  • l'épilepsie;
  • l'ischémie;
  • l'hydrocéphalie;
  • ICP;
  • infirmité motrice cérébrale;
  • tumeurs cérébrales;
  • problèmes de vaisseaux sanguins.

ZPRR avec des éléments de l'autisme

Parfois, le retard de développement est accompagné de caractéristiques autistiques, ce type de maladie survient à la suite d'une perturbation du système nerveux central, de pathologies du cerveau ou de la moelle épinière, des effets d'infections. Symptômes ZPRR avec des éléments de l'autisme:

  • crises de colère fréquentes;
  • manque de réponse aux stimuli;
  • mouvements léthargiques;
  • indifférence envers les proches;
  • aucune tentative de parler.

Chez les enfants âgés de 3 à 5 ans, les signes d'autisme deviennent plus prononcés:

  • l'enfant ne contacte pas les gens, évite la communication (ne sourit même pas aux parents);
  • les enfants ne regardent pas dans les yeux;
  • petit vocabulaire;
  • manifestations fréquentes d'agression, qui peuvent être dirigées contre lui-même;
  • répétition des mêmes mouvements rythmiques;
  • défaut d'accepter le changement;
  • difficulté à s'endormir et à dormir.

Cette complication de la maladie doit commencer à être traitée le plus tôt possible. Une telle combinaison de pathologies n'est sujette qu'à un traitement complexe, des cours avec plusieurs spécialistes sont requis en même temps.

Diagnostic de la maladie

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de diagnostiquer correctement. Les médecins utilisent les méthodes de diagnostic suivantes:

  1. Une consultation d'un audiologiste, s'il y a des symptômes de retard de développement de la parole (il est recommandé de lire: comment le Dr Komarovsky vous conseille-t-il de traiter les retards de développement de la parole?).
  2. Déterminer le niveau de développement des normes d'âge de l'enfant. Il s'avère à l'aide de tests spéciaux.
  3. Conversation avec les parents pour savoir à quel point un enfant est sociable, en quoi cela concerne les parents, s'il fait souvent des demandes, etc. ZPRR se confond facilement avec les maladies de l'appareil auditif, mais l'enfant est facile à contacter.
  4. Détection des violations des mouvements ciblés des muscles du visage, ce qui peut entraîner des problèmes d'audition. Le médecin évalue la capacité de l’enfant à comprendre et à reproduire la parole.
  5. Définition des caractéristiques de l'environnement dans lequel l'enfant grandit.

Traitement du retard mental et de la parole

Le traitement doit être commencé le plus tôt possible. Par exemple, un neurologue peut prescrire des médicaments âgés de moins de 3 ans. La défectologue commence à travailler avec l'enfant à partir de 2 ans. Orthophoniste connecte dans 4-5 ans.

En commençant par un traitement médical, les médecins associent progressivement des exercices pour le développement de la mémoire, la motricité fine, la réflexion sur l’enfant et la prévention du développement ultérieur de la maladie. En travaillant avec un orthophoniste, le bébé apprend à prononcer des sons et des mots. Un résultat positif de la thérapie n’est possible qu’avec une approche intégrée.

Méthodes de base

La tactique de traitement est individuelle pour chaque patient, elle dépend en grande partie des causes de la pathologie:

  1. Réflexologie - l'impact sur les zones du cerveau biologiquement actives avec de faibles impulsions électriques. Le médecin choisit les points du cerveau responsables du développement de l'appareil vocal, stimulant ainsi la restauration du système nerveux. La réflexologie est la plus efficace dans le cas de l'hydrocéphalie. Il est utilisé à l'âge de six mois.
  2. L'usage de drogues
  3. Cours avec un orthophoniste pour la correction de l'articulation.
  4. Travailler avec un psychologue et un psychothérapeute.
  5. Traitement de l'autonévrite - l'introduction de nootropics dans le cerveau.
  6. Microchirurgie - chirurgie dans les zones du cerveau qui contrôlent la parole.

Méthodes supplémentaires

Des méthodes de traitement supplémentaires contribuent également à une récupération rapide:

  1. Visite chez un psychologue pour éliminer les traumatismes psychologiques ou découvrir les raisons du comportement agressif d’un enfant.
  2. Zoothérapie Les enfants jouent avec les chevaux et les dauphins et reçoivent des émotions positives. Il est scientifiquement prouvé que ces animaux ont un effet positif sur l'enfant.
  3. Thérapie avec de la musique classique.
  4. Jeux éducatifs - puzzles, divertissement mobile.
  5. Ostéopathie Un spécialiste aide à restaurer le système nerveux en agissant sur des points particuliers du corps.

ZPRR: traitement des troubles psychoverbal retardés chez des enfants d'âges différents

ZPRR - quel est le diagnostic? C'est un écart significatif par rapport aux normes d'âge du développement mental et du développement de la parole.

Retard du développement psychoverbal chez les enfants - c'est ainsi que sonne l'interprétation de ZPRR.

Caractéristiques de développement retardées ou individuelles

La gravité de ce problème réside dans le fait qu’il n’est pas possible de diagnostiquer avec précision la ZPRR à un stade précoce. Chaque enfant est individuel et se développe dans son propre, en raison de nombreux facteurs, le rythme.

Mais souvent les parents manquent le moment et attendent que tout soit résolu par eux-mêmes.

Quel est le moyen de sortir? Que faut-il rechercher pour comprendre à temps que l'enfant a un diagnostic de ZPRR et qu'il est nécessaire de tirer la sonnette d'alarme?

La recommandation à ce stade est l'observation.

Normes de développement psycho-oral des enfants

Les caractéristiques du développement psychoverbal par âge sont données ci-dessous.

De 0 à 1 an.

La liste proposée est une recommandation. Et si votre bébé d'un an n'a pas 10 dans son arsenal, mais 8 mots, ce n'est pas une raison pour paniquer!

Symptômes et signes de la ZPRR

Quelle est cette maladie ZPRR? Notez si:

  • à 4 mois, l'enfant ne répond pas à la tentative de communication, ne sourit pas;
  • à l'âge de 8 mois, il ne s'embarrasse pas d'un monosyllabe pa-pa, ba-ba;
  • à la première année, émotionnellement inactif, répète 2-3 mots;
  • à l'âge d'un an et demi, il ne connaît pas son nom et ne répond pas aux demandes qui lui sont adressées;
  • à l'âge de 2 ans, il ne répond plus aux questions avec les mots «oui» ou «non», prend sa retraite, ne peut pas se concentrer sur la visualisation d'images, il a un petit vocabulaire;
  • pendant trois ans, son discours n’est pas assez clair;
  • il ne peut pas construire de phrases;
  • parle très vite, ou au contraire lentement.

Le retard du développement psycho-oral chez les enfants de 3 ans peut également s'exprimer par le fait que l'enfant "reflète", répète les mots qui lui sont adressés.

En outre, vous devez porter une attention particulière aux violations de la psyché du bébé:

Il peut exister une stéréotypie lorsqu'un enfant répète sans cesse et à plusieurs reprises le même mot ou effectue des mouvements rythmiques stéréotypés. Par exemple, se balancer, agitant ses bras.

C'est une occasion! Pour agir!

La médecine officielle affirme que l'efficacité du traitement d'une maladie telle que la ZPRR dépend directement du moment où elle a commencé.

Si vous remarquez les symptômes de DSSR au bout de 2 ou 3 ans, plus tôt vous commencerez à travailler avec ce problème, plus vous pourrez espérer un résultat.

Il arrive que le diagnostic de ZPRR soit établi dans 5 ans, alors que de nombreux facteurs favorables à la guérison ont déjà été omis. Qu'est-ce que ZPRR dans ce cas et y a-t-il un espoir de rétablissement? Nous parlons ici d'un retard approximatif du développement psychoverbal. Les chances de guérir un peu, mais elles le sont.

Dans une telle situation, la même règle s'applique: n'attendez pas, mais agissez, aidez, travaillez ensemble sur un problème et non le désespoir.

Il convient de noter que si les enfants ont une psyché sans pathologies et que seule la parole est perturbée, il se produit alors une ZRR - développement retardé de la parole. Dans ce cas, l'enfant comprend tout, réagit correctement mais évite la communication.

Causes de la maladie

Quelles sont les causes de cette maladie ZPRR? La médecine officielle se réfère à eux:

  • troubles du cerveau et du système nerveux central;
  • la santé de la mère pendant la grossesse: blessures, empoisonnements, infections peuvent provoquer une violation du développement psycho-vocal de l'enfant à un âge précoce;
  • pendant l'accouchement: traumatisme à la naissance, enchevêtrement de l'enfant par le cordon ombilical, hypoxie fœtale;
  • prédisposition génétique.

Ces facteurs peuvent être les causes de maladies qui provoquent les troubles psycho-verbaux suivants chez les enfants:

Il est nécessaire de comprendre que la ZPRR sur un fond organique résiduel est une conséquence; il est donc nécessaire de traiter la maladie sous-jacente.

Un diagnostic opportun augmentera les chances de guérison.

Diagnostic et examen complet

Pour confirmer ou exclure le diagnostic de ZPRR, vous avez besoin d’un examen complet.

L'enfant doit être examiné par les spécialistes suivants afin d'analyser les symptômes et, si nécessaire, de prescrire un traitement:

  • Un pédiatre évalue l’état général et prescrit le traitement des maladies somatiques.
  • Un neurologue identifie des anomalies dans le système nerveux et réalise un diagnostic instrumental du cerveau.
  • Orthophoniste prend des mesures pour améliorer les performances de l'appareil vocal.
  • Le psychologue analyse l’état de l’enfant à l’aide de tests spéciaux.
  • Le défectologue effectue la correction de la parole et développe l'attention, la mémoire, la pensée, la motricité fine et large.

Lorsque le diagnostic a été posé et que la question «Comment traiter?» A été posée, une grande responsabilité incombe aux parents. Suivant les recommandations des médecins, ceux-ci doivent s’engager avec patience et persévérance avec l’enfant afin de travailler ensemble pour vaincre la maladie.

Aide avec ZPRR

Lors de la confirmation du diagnostic de "retard de développement psychoverbal", un traitement est prescrit.

Elle repose sur des procédures de physiothérapie, notamment la magnétothérapie: elle active le travail du cortex cérébral. Des cours avec un orthophoniste et un psychologue pour enfants sont également prévus.

Le traitement de la toxicomanie existe également, mais dans le régime général, sa part est minime.

Comme des mesures supplémentaires peuvent être assignées:

  • physiothérapie,
  • art thérapie
  • thérapie manuelle.

Il est nécessaire d'observer les recommandations sur l'organisation du régime quotidien

  • nutrition équilibrée
  • marche au grand air
  • jeux actifs
  • communication avec les pairs.

Plus important encore, l'enfant doit ressentir le soutien émotionnel de ses proches. Parce que c’est une force réelle qui l’aidera à faire face aux violations et à retrouver la santé.

Traitement supplémentaire pour RRD

Je voudrais attirer l'attention sur les traitements alternatifs. C'est l'hippothérapie, la thérapie par les dauphins, la musicothérapie. Peut-être que quelqu'un les considérera comme une perte de temps. Et en vain.

Hippothérapie - L’équitation thérapeutique, outre l’aspect purement physique de l’impact sur le corps, joue un rôle psycho-émotionnel inestimable. L'enfant apprend à ressentir, à vivre l'âme. Cela l’aide à se détendre, à s’ouvrir au monde, à ne pas avoir peur de lui.

Thérapie avec les dauphins - communication avec les dauphins, qui a un puissant effet curatif Être dans l'eau aide à se détendre, enlève les pinces musculaires. Les dauphins ont une bonne disposition et aiment beaucoup les enfants. De plus, les sons qu'ils émettent affectent le corps humain au niveau cellulaire, le renouvelant et le cicatrisant.

Musicothérapie - traitement de la musique. Ce type de thérapie affecte les émotions d’une personne et harmonise son état psycho-émotionnel. De ce fait, l’enfant devient équilibré, il a confiance en lui-même, il résiste aux situations stressantes.

Prédictions pour la récupération lorsque ZPRR

Un pronostic favorable pour le diagnostic de ZPRR est influencé par de nombreux facteurs. Parmi eux se trouve le moment de commencer le traitement.

Mais nous devons nous rappeler que la ZPRR - ce n'est pas une phrase. Peu importe la difficulté de la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous devez croire en une issue heureuse. Dans le même temps, faire tout ce qui est possible. Et donnez à votre enfant la force de surmonter la période difficile de sa vie. Et cette force est dans ton amour!

ZPRR - qu'est-ce que c'est? Traitement des enfants avec un diagnostic de "ZPRR"

Il semblerait qu'à l'ère des technologies modernes, nos enfants soient plus intelligents et plus développés que nous. Malheureusement, chaque année, de plus en plus de parents consultent des médecins pour leur expliquer le retard de développement émotionnel et mental de leurs enfants par rapport à leurs pairs. Selon les statistiques, 20% des enfants se voient diagnostiquer un développement psychoverbal tardif (ZPRR). Qu'est-ce que c'est, est-il possible de vaincre ce diagnostic, nous comprendrons plus loin.

ZPR et ZRR - quelle est la différence

Un bon nombre de parents ne prêtent pas une attention particulière au fait que leur enfant ne parle qu'en mots quand ses pairs parlent en phrases entières. Ils croient que tout a son heure et leur bébé va bientôt parler.

Dans les milieux médicaux, deux diagnostics vont le plus souvent de pair et sont étroitement liés: il s'agit du retard de développement de la parole (REM) et du retard mental (MAD). Si des symptômes des deux sont observés, alors ZPRR est diagnostiqué. Quel est ce diagnostic et comment y faire face?

Si le développement de la parole est retardé, l'enfant peut répondre à toutes les demandes des parents, comprendre ce qu'on lui dit, mais il ne s'empresse pas de parler et parle peu et à contrecoeur. Le développement émotionnel et mental reste normal.

Le retard de développement psychoverbal implique non seulement des problèmes d'élocution, mais aussi un retard mental.

Jusqu'à 4 ans, le diagnostic de ZPRR est assez rare, mais chez les enfants de plus de 5 ans, la majorité est diagnostiquée avec un retard dans le langage, mais aussi en termes psychiques. Cela est dû au fait qu’à cet âge, l’enfant explore activement le monde, communique avec ses parents et ses pairs et, s’il en souffre, entraîne une inhibition du développement mental.

C’est pourquoi, si le pédiatre diagnostique l’enfant ZRR, les parents ne doivent pas s’attendre à ce que tout se normalise, car une communication difficile avec l’aide des autres entraînera certainement une violation de la formation de la sphère émotionnelle-volontaire.

Certains parents ont recours à l'aide de défectologues, mais avec un tel diagnostic, une assistance médicale est également nécessaire, car le temps perdu est lourd de graves problèmes de développement. Le traitement de la ZPRR chez les enfants doit commencer le plus tôt possible.

Caractéristiques individuelles du développement ou du retard?

Pour ne pas se tromper avec le diagnostic, il est nécessaire de savoir où se situe la caractéristique individuelle du développement et où il est déjà question de retard. Chaque bébé se développe à son rythme, les normes de développement sont donc assez flexibles. Par exemple, la prononciation de 10 mots est considérée comme la norme pour les enfants d'un an, mais cela ne signifie pas que si votre enfant ne parle que 7 ans, il devrait déjà retarder le développement de la parole. Il est même affecté par le genre: ce n’est un secret pour personne que les garçons sont toujours un peu en retard sur les filles dans leur développement.

Ceci s'explique facilement si vous regardez la physiologie. La parole peut être correctement formée par le travail coordonné des deux hémisphères, qui sont interconnectés par un faisceau de fibres nerveuses - le corps calleux. Chez les garçons, ce paquet est beaucoup plus mince, de sorte que la connexion entre les hémisphères se développe plus lentement, ce qui conduit à un développement ultérieur de la parole. Les garçons ont juste plus de difficulté à transformer leurs pensées en mots, mais cela ne signifie pas qu'ils ne comprennent pas.

S'il n'y a pas de pathologies dans le développement de structures cérébrales ou d'anomalies mentales, alors, avec le temps, tout reviendra à la normale et le futur homme ne parlera pas plus mal que les filles. Mais les mamans des garçons ne devraient pas laisser la situation suivre leur cours, surtout s’il ya un fort décalage, car le pourcentage de RCPG est assez élevé chez les garçons.

Beaucoup de mères sont intéressées, quand est le RRR à quelle heure les enfants commencent-ils à parler? Une seule chose peut être dite, si le discours «enfantin», la prononciation incomplète des mots, est considéré comme la norme avant deux ans et demi, puis après cet âge, l’enfant doit reformuler ses mots en phrases simples. En l’absence de telles tentatives, cela vaut la peine de sonner l’alarme et de contacter des spécialistes. Pour les parents, il n'est pas du tout clair si un diagnostic de ZPRR est posé, que faire, mais surtout, ne paniquez pas. La thérapie, commencée à l'heure, donne de bons résultats.

Signes de retard de développement psycho-verbale

Si ZPRR (ce que nous avons, nous l'avons déjà découvert) est provoqué par des déviations héréditaires, alors il commencera à se manifester assez tôt. Pour les parents, vous pouvez nommer les signes suivants par lesquels vous pouvez reconnaître un écart par rapport à la norme:

  • Un bébé de 4 mois ne réagit pas émotionnellement à l'approche des autochtones, ne sourit pas.
  • Si dans 8-9 mois, il n'y a pratiquement pas de babillage, et à l'âge de un an, l'enfant émet peu de sons, silencieux et silencieux.

Les parents doivent se rappeler que le traitement de la ZPRR a plus de succès, plus tôt il est commencé.

Symptômes associés

Chez les enfants présentant des déviations dans le développement mental et de la parole, en plus des symptômes énumérés, les symptômes suivants peuvent également être observés:

  • Augmentation de la salivation.
  • Bouche ouverte.
  • Hyperactivité
  • Attention réduite.
  • Il peut y avoir une réaction agressive.
  • Bébé rapidement fatigué pendant les cours.
  • La mémoire est mauvaise.
  • L'imagination n'est pas développée du tout, il est difficile pour un enfant d'inventer quelque chose lui-même.
  • Faible implication émotionnelle.
  • Il est difficile de communiquer avec des pairs.
  • Le développement physique peut également prendre du retard, souvent ces bébés ont un diagnostic de paralysie cérébrale.

Le développement psychoverbal tardif se manifeste par divers changements organiques. Si un électroencéphalogramme est effectué sur un tel bébé, des violations peuvent être détectées dans l'hémisphère gauche, qui est responsable de la formation de la parole. Plus les commentaires des parents le confirment, plus les problèmes de développement mental et mental s’aggravent, plus on ne prête pas attention à la ZPRR.

Causes du retard de développement

Pour que le traitement ZPRR soit plus efficace, il est très important d'identifier les raisons qui ont provoqué de tels écarts. Le retard de la parole ou du développement mental, en règle générale, intervient dans le contexte de pathologies du développement du cerveau et de l'ensemble du système nerveux. Les facteurs provocants incluent:

    Maladies infectieuses pendant la grossesse.

Vous pouvez également énumérer certaines maladies pouvant provoquer la ZPRR, ce qui est probablement déjà clair pour tout le monde.

  • Pathologies congénitales du système nerveux central et troubles métaboliques de celui-ci.
  • Épilepsie et autres pathologies mentales.
  • L'hydrocéphalie.
  • Ischémie du cerveau.
  • Haute pression intracrânienne.
  • Paralysie cérébrale.
  • Tumeurs dans le cerveau.
  • Changements pathologiques dans les vaisseaux du cerveau.
  • Leucodystrophie.
  • Violation de la dynamique de la liqueur.

Compte tenu de la vaste liste de facteurs provoquants et de maladies, il est important de noter que le traitement du ZPRR, les examens le confirment, ne sera efficace que lorsque les causes de tels écarts seront éliminées.

Il est important de garder à l'esprit que la présence dans la famille de personnes souffrant de telles déviations augmente la probabilité de développement de la ZPRR chez un bébé.

Trait autistique ZPRR

Les troubles du système nerveux, la pathologie du développement du cerveau, l’impact d’agents infectieux peuvent conduire non seulement à un retard de la parole et de la psyché, mais également à la formation de signes de l’autisme. Vous pouvez le reconnaître dès la petite enfance pour certains symptômes:

  • L'enfant pleure souvent beaucoup, réagit violemment aux couches mouillées, un son fort.
  • Le bébé ne répond pas aux stimuli forts, par exemple aux injections.
  • Pas de revitalisation motrice active.
  • Indifférence absolue pour le traitement des proches, leurs soins.
  • Pas de babillage.

Plus le bébé grandit, plus les caractéristiques de l'autisme apparaissent.

ZPRR présentant des symptômes de caractéristiques autistiques à un âge plus avancé présente les caractéristiques suivantes:

  • L'enfant ne communique pas émotionnellement avec les autres, il ne sourit même pas à ses parents.
  • Ces bébés essaient de ne pas regarder dans les yeux.
  • Petit vocabulaire.
  • Fait souvent preuve d'agressivité, surtout s'il est mécontent de quelque chose. Il peut le diriger vers lui-même, c'est-à-dire se mordre, battre.

La ZPRR présentant des caractéristiques autistes chez un enfant se manifeste également par un manque de compréhension du discours qui lui est adressé. Si les signes énumérés ont lieu, vous ne devriez pas tarder à faire appel à des experts. Il est nécessaire de traiter simultanément ZPRR et l'autisme chez plusieurs experts.

Diagnostic pour identifier les causes de la parole et de l'arriération mentale

Pour débuter une thérapie efficace, il est important d’en identifier les causes et, pour cela, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic détaillé comprenant:

  1. Examen par un audiologiste, surtout s'il y a suspicion de retard du langage.
  2. Pour évaluer la correspondance développementale d'un certain âge, divers tests, l'échelle du développement précoce de la parole et l'échelle de Bailey pour les nourrissons sont utilisés.
  3. Une conversation est organisée avec les parents, au cours de laquelle le spécialiste découvre comment l'enfant communique avec lui, comment il exprime ses demandes et ses souhaits et informe de ses besoins. Ceci est très important, car s’il ya simplement des problèmes d’audition, l’enfant peut exprimer ses besoins.
  4. Le médecin vérifie la présence d'une apraxie des muscles faciaux, ce qui peut entraîner des difficultés pour avaler et faire bouger la langue. Le spécialiste compare la façon dont l'enfant comprend la parole et la reproduit.
  5. Assurez-vous de connaître les caractéristiques de l'environnement dans lequel le bébé grandit et se développe.

Le neurologue, l’orthophoniste, le psychiatre, peuvent être tenus de clarifier les causes des retards de développement, et le psychologue peut avoir besoin d’aide. Les parents doivent également comprendre que, dans presque 100% des cas, le traitement par ZPRR est impossible sans prescription de médicaments.

À partir de quel âge pour commencer le traitement

Tous les experts diront à l’unanimité que le plus tôt sera le mieux. Un neurologue est le plus susceptible de prescrire des médicaments à partir de l'âge d'un an, en particulier dans les cas où il existe des pathologies pouvant entraîner un retard de la parole et du développement mental.

Le défectologue recommandera de commencer les cours à partir de 2 ans. Des techniques spécialement développées aident à développer l'attention, la mémoire, la motricité fine et la réflexion d'un enfant.

L’orthophoniste commence à travailler avec l’enfant, en règle générale, à partir de 4 ou 5 ans. Il enseigne comment faire des phrases, prononcer des sons.

Traitement de la parole et du retard mental

Tout spécialiste dira que le traitement de la ZPRR devrait être complet et qu'il devrait commencer dès que possible. Si l'écart avec la norme est faible, il est alors possible d'obtenir d'excellents résultats dans presque 100% des cas. L'enfant a toutes les chances d'étudier dans une école secondaire ordinaire et de communiquer normalement avec ses pairs.

Actuellement, les experts savent comment traiter la ZPRR. On utilise généralement les méthodes suivantes:

  1. Traitement médicamenteux.
  2. Réflexologie.
  3. Cours avec orthophoniste.
  4. Travailler avec un psychologue et un psychothérapeute.
  5. Thérapie stimulante.

Utiliser une seule direction en thérapie ne donnera pas le résultat souhaité. Par conséquent, un spécialiste compétent établit toujours un plan de traitement thérapeutique qui prend nécessairement en compte les caractéristiques de chaque bébé, la gravité de la pathologie et les maladies concomitantes.

Certains parents agissent imprudemment lorsqu'ils refusent de donner les médicaments prescrits au bébé, convaincus qu'ils ne leur apporteraient aucun avantage. Mais il a déjà été prouvé que les méthodes thérapeutiques donneraient des résultats positifs dans le traitement de la RRD uniquement en combinaison. À propos, l'invalidité en cas de ZPRR n'est d'ailleurs pas autorisée, à moins qu'il n'y ait pas de pathologies graves concomitantes, par exemple l'infirmité motrice cérébrale, l'hydrocéphalie.

Les médicaments ne devraient être prescrits que par un neurologue qui le fait après un ensemble d'examens et prescrit un schéma thérapeutique individuel. Le plus souvent, les médecins prescrivent des médicaments nootropes qui affectent directement le système nerveux central, améliorent la mémoire et stimulent l'activité mentale. Les nootropiques protègent également le cerveau de l'hypoxie et de l'exposition à des substances toxiques. Ces médicaments affectent les fonctions intégratives et cognitives du cerveau - mémoire, attention, pensée, parole, fonctions émotionnelles-volitives, perception de l'information.

Actuellement, pour les enfants avec un retard dans le développement mental et de la parole, ils prescrivent:

  • "Piracetam".
  • "Encephabol."
  • Pikamilon, Phenibut.
  • Médicaments améliorant les processus cholinergiques dans le tissu cérébral: Cerebrolysin, Ceraxon, Gliatilin.
  • Neuropeptides: Actovegin, Cortexin.
  • Agents cérébrovasculaires: Vinpocetine, Tsinnarizin.

Il convient de garder à l’esprit que, en cas d’excitabilité accrue, il est nécessaire de choisir les moyens n’ayant pas d’effet stimulant ou de combiner le médicament à l’utilisation de sédatifs.

Réflexologie

Cette méthode de traitement repose sur l’utilisation d’impulsions électriques ultra-petites sur les zones neuro-réflexes du cerveau. Cette méthode vous permet de restaurer le système nerveux dans les zones où il y a violation. Avec un retard dans le développement de la parole, l’impact se situe dans les zones associées à la parole.

Selon les experts, cette méthode donne de bons résultats en présence d'hydrocéphalie. La réflexothérapie par microcourants est autorisée chez les bébés à partir de 6 mois.

Travailler avec un orthophoniste et un pathologiste

Les cours avec un anatomopathologiste ne doivent pas commencer avant l'âge de 2 ans. Le spécialiste dirige des cours qui aident à développer la mémoire, l’attention, la réflexion et la motricité fine du bébé. Les orthophonistes commencent leur travail à partir de 4-5 ans. Leur tâche est d'apprendre à l'enfant à faire des suggestions, une articulation correcte. En tant que méthode de traitement supplémentaire pouvant être appelée massage orthophonique, qui stimule les muscles faciaux et masticateurs du visage, l'enfant devient plus facile à prononcer les sons.

Les parents se trompent, croyant que seul un orthophoniste et un pathologiste peut aider à résoudre tous les problèmes d'élocution. Les travaux préliminaires avec un enfant sont très importants et simplement nécessaires. S'il existe un diagnostic de ZPRR, il est trop tard pour commencer le traitement à l'âge de 5 ans.

Méthodes supplémentaires de correction

En plus du traitement médicamenteux et des cours avec un orthophoniste et un anatomopathologiste, il existe d'autres méthodes thérapeutiques qui aident à faire face aux conséquences du développement tardif de la parole et de la psyché:

  1. Cours avec un psychologue. Ce travail est tout simplement nécessaire si les problèmes d'élocution et de mentalité sont associés à un traumatisme psychologique, une situation défavorable dans la famille.
  2. Méthodes alternatives:
  • Thérapie Ippo et Dauphin.
  • Musicothérapie.
  • Exercices éducatifs, par exemple, collecter des énigmes, des jeux de plein air.

3. Ostéopathie. Le travail d'un chiropraticien vise à équilibrer le travail du système nerveux et de la psyché en agissant sur des points particuliers du corps.

Il est très important que non seulement les spécialistes s’occupent de l’enfant, mais aussi que les parents y consacrent beaucoup de temps. Avec un bébé, vous devez sculpter beaucoup de pâte à modeler, créer un simulateur pour la fixation de boutons, dessiner, en particulier les peintures au doigt, les perles de ficelle sur une ficelle. Tous ces exercices simples vous permettent d’entraîner la motricité fine des mains et, partant, de stimuler le développement de centres de la parole dans le cerveau.

Traitement de la parole tardive et développement mental à l'étranger

Il est très important que les parents de ces enfants trouvent un spécialiste qui, après le diagnostic, choisira un traitement efficace comportant diverses méthodes. Il arrive souvent que les mères ne puissent pas trouver un tel médecin dans notre pays pour faire appel à des experts étrangers. La demande est le traitement de ZPRR en Israël. Bien sûr, pour beaucoup de parents, une telle thérapie coûte trop cher, mais ceux qui en ont les moyens ne manquent pas une telle occasion.

Les parents s'adressent également à des spécialistes étrangers dans les cas où les médecins locaux ne peuvent pas aider à faire face aux conséquences de la RRD. Les cliniques à l’étranger ont les meilleurs spécialistes, elles sont équipées des méthodes de traitement les plus modernes, ce qui fait que même les cas difficiles peuvent être ajustés.

En règle générale, après un tel traitement, les enfants peuvent étudier dans une école ordinaire et n’éprouvent plus de difficultés de communication. Les symptômes de ZPRR reculent, les avis des parents le confirment.

Nous devons rendre hommage au fait qu’à présent et dans certaines cliniques de Moscou, ils commencent à utiliser les méthodes de traitement les plus récentes pour le développement psycho-oral tardif. Les parents ont donc l’espoir de pouvoir aider leurs enfants.

En conclusion, nous pouvons dire que le diagnostic de ZPRR - ce n'est pas une phrase. Bien entendu, les parents auront besoin de beaucoup d’efforts, de patience et du strict respect de toutes les recommandations du médecin. Les mesures correctives ne doivent pas être arrêtées, peu importe combien on veut le faire. Le gamin protestera souvent contre les classes, sera capricieux, mais vous devrez vous débrouiller seul et diversifier les classes, le résultat sera alors nécessaire. La chose principale - l'amour et la patience.

Développement psychoverbal retardé (CRA) chez les enfants

L'ARC apparaît comme une violation du taux normal de développement mental de l'enfant. Il s'agit d'un ensemble de perturbations de la parole, de la pensée, de la mémoire, de l'attention, des émotions, des compétences comportementales ordinaires et des fonctions motrices.

Retard du développement psychoverbal chez les enfants (ZPRR) - une violation du taux normal de développement mental de l'enfant. La pathologie comprend un ensemble de troubles de la parole, de la pensée, de la mémoire, de l'attention, des émotions, des compétences comportementales ordinaires et des fonctions motrices. Chez les enfants, il y a un changement d'humeur souvent déraisonnable. Toutes les violations du développement psycho-émotionnel se manifestent dans la même mesure, aucune d’elles n’est prédominante.

L'enfant acquiert difficilement de nouvelles compétences, ne peut pas abstraite penser, parler, effectuer des actions simples et logiques, ni utiliser les connaissances et les compétences existantes dans la vie quotidienne. Les enfants souffrent d'imagination, de mémorisation, d'attention se disperse.

Si le diagnostic de retard de développement de la parole est diagnostiqué chez l'enfant, toutes les fonctions mentales de base, à l'exception de la parole, restent intactes. Le principal signe de retard dans le développement de la parole est un écart entre le niveau de parole et les normes d'âge. Les capacités d'élocution sont en retard par rapport à la norme de plusieurs âges, bien que l'activité mentale, l'intellect et les émotions soient normaux. L'enfant comprend le discours, y répond adéquatement, exécute des instructions en une ou deux étapes, mais il parle lui-même peu et à contrecœur, sans utiliser la parole comme outil de communication. Sans action corrective, l'enfant ayant grandi devient insociable et sans contact.

Causes de ZPRR chez les enfants

La perturbation de la parole et des zones motrices du cerveau entraîne des troubles de la parole, des capacités intellectuelles et des fonctions motrices. ZPRR chez l'enfant peut se développer pour les raisons suivantes:

  • Augmentation de la pression intracrânienne, qui peut être une conséquence de vaccinations mal effectuées, de maladies infectieuses.
  • Blessure à la naissance, période anhydre prolongée, hypoxie fœtale.
  • Prédisposition génétique.
  • Abandon trop précoce de l'allaitement.
  • Facteurs sociaux, le manque de pratique de la parole dans la famille lors de la formation des zones de la parole du cerveau chez le bébé.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal, audition, allergie, inflammation des végétations adénoïdes, otite, lésion cérébrale traumatique, subies au début de l'enfance.
  • Anomalies de la structure ou lésions de la colonne cervicale pendant le travail, césarienne.

On peut suspecter un retard du développement psychoverbal chez les enfants si les symptômes suivants se manifestent:

  • effectue à peine des tâches élémentaires sur instructions verbales sans recourir à une assistance visuelle ou à des gestes;
  • le développement de la parole chez un enfant ne répond pas aux normes d'âge;
  • ne peut pas concentrer son attention pendant le jeu, lui lire des livres, regarder des dessins animés, écouter des chansons et des poèmes pour enfants;
  • pauvre vocabulaire, il comprend mal le sens de mots simples;
  • ne peut pas jouer avec ses pairs dans les jeux, particuliers à son âge.

Une attention particulière devrait être accordée à la situation dans laquelle l'enfant refuse de communiquer avec ses pairs, les enfants plus âgés et les adultes. Les causes possibles de ces troubles sont des manifestations autistiques ou un retard mental.

Si vous ne prêtez pas attention à ZRR à temps, avec le temps, vers 5-6 ans, la maladie évoluera en un sous-développement général de la parole, plus difficile à corriger.

Diagnostic et examen

Le diagnostic du retard de développement de la parole est réalisé par les spécialistes suivants:

  • Un neurologue aidera à traiter les maladies du système nerveux sous-tendant le défaut.
  • Un pédiatre diagnostique et traite des maladies somatiques pouvant contribuer à un retard de la parole.
  • La défectologue travaille avec les enfants pour corriger la parole et développer des fonctions mentales supérieures depuis l'âge de trois ans. Les cours sont destinés au développement de la parole, de la pensée, de la mémoire, de l'attention, de la motricité fine et large.
  • L'orthophoniste aidera à stimuler le développement de la parole, à maîtriser la respiration correcte de la parole, à articuler des sons, à gérer son langage, à formuler des pensées, des énoncés, à apprendre le vocabulaire et les formes grammaticales. Les cours peuvent commencer entre 3 et 3,5 ans.
  • L'enseignant psychologue établit le diagnostic de la maladie de l'intestin chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire ou chez les enfants d'âge préscolaire sur la base de tests spéciaux.

Un neurologue peut prescrire une IRM, une électroencéphalographie, une tomodensitométrie, une neurosonographie pour exclure la lésion cérébrale.

Établissez indépendamment un diagnostic primaire de problèmes d'élocution d'un bébé de 3,5 à 4,5 ans en l'observant et en effectuant des tests simples:

  1. Pour savoir si un enfant comprend le sens des mots, vous pouvez prononcer le nom des objets situés dans l'environnement immédiat, sans les regarder, et leur proposer de les montrer.
  2. Pour déterminer la compréhension des significations des adjectifs, vous devez montrer deux objets identiques de couleurs différentes, demandez: «Où est le rouge (la balle)? Où est le bleu?
  3. Pour savoir si l'enfant comprend les verbes, vous pouvez montrer 2 ou 3 images où le même personnage effectue différentes actions, demandez: «Où (l'oiseau) vole, mord, s'assoit?».
  4. Pour déterminer la compréhension des valeurs des prépositions, suggérez à l'enfant de poser un jouet ou un crayon sur la boîte, dans la boîte, derrière la boîte, devant la boîte, sous la boîte.
  5. Pour savoir si un enfant utilise correctement les catégories grammaticales, il lui est demandé de nommer un mot pluriel (il s’agit d’une main, et c’est... des mains), de créer une forme diminutive d’un nom (le géant a des jambes et le nain... des jambes) et le chien... s'est enfui).
  6. Pour déterminer l’état du langage parlé, suggérez de terminer la phrase sur l’objet représenté sur la photo (la fille… a acheté du pain au magasin, le garçon… rentre chez lui à bicyclette).
  7. Pour déterminer leur aptitude à garder des mots, ils suggèrent de répéter des mots de 3 à 4 syllabes pour adultes: samovar, marteau, policier, excavateur, pissenlit, couru, etc.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement du retard de développement de la parole chez les enfants peut s'effectuer en ambulatoire, en mode d'hospitalisation partielle ou dans des conditions d'observation permanente à l'hôpital, sans restriction de mouvement dans le service.

Conformément à la raison pour laquelle le développement mental retardé s'est développé chez les enfants, la maladie principale est nécessairement traitée. Différents groupes de médicaments sont utilisés: nootropes, vitamines, vasculaires, sédatifs, psychostimulants, adaptogènes.

Si le diagnostic de ZPRR est établi, le traitement doit être complexe. Vous ne pouvez pas donner la préférence à un seul médicament, car dans ce cas, il n’y aura pas d’effet thérapeutique sur toutes les structures nerveuses.

  • Nootropes: Fenotropil, Nootropil, Semax, Pantogam, Tanakan, Gliatilin, Encephabol, Glycine, Acide glutamique, Biotredin, Cortexin. Ces médicaments activent la fonction cérébrale, stimulent la mémorisation, l'activité cognitive et mentale chez les personnes mentalement inertes, améliorent la résistance des cellules cérébrales à la privation d'oxygène, apaisent et améliorent l'humeur, si nécessaire, préviennent les convulsions et les troubles du comportement. Posséder des propriétés de désintoxication.
  • Complexes vitaminiques: Neuromultivite, Milgamma et vitamines: biotine, thiamine, acide nicotinique, cyanocobalamine ou multivitamines contenant les groupes B, E, C, PP, acide folique et oligo-éléments. Sans vitamines et oligo-éléments dans le corps, les processus de la vie normale sont impossibles.
  • Vasculaire: Vinpocetine, Cavinton, Detralex, Instenon, Vazobral, Cinnarizin, Nicergolin, Memplant. Ces médicaments améliorent la circulation cérébrale, le débit sanguin artériel et le débit sanguin veineux du cerveau, l'absorption d'oxygène et de nutriments par le cerveau, normalisent le tonus vasculaire de la tête et du cou.
  • Lorsque la désinhibition psychovasculaire, les chocs émotionnels sont nécessaires au corps pour normaliser les processus métaboliques dans le système nerveux. Des médicaments apaisants sont utilisés à cette fin: Agripaume, Novo-Passit, Persen, Bromure de Potassium, Valériane et des teintures de mélisse, de pivoine et de millepertuis.
  • Psychostimulants - médicaments en vente libre: Adaptol, Cerebrolysin, Actovegin, Phenibut, Chavanprash. Activer l'activité mentale et dans une moindre mesure l'activité physique. Accélérer la réflexion, réduire la fatigue, la somnolence et la léthargie, augmenter la capacité de concentration, de concentration, de convivialité.
  • Adaptogènes: ginseng, éleuthérocoque, schizandra, radiol, gelée royale, aloès, sapin, leuzea, cynorhodon. En plus de ceux-ci, d'autres médicaments: lécithine, Dibazol, acide succinique, Mumiyo, Pantocrinum, Melaxen, Arginine. Les adaptogènes artificiels et artificiels doivent être utilisés exclusivement sur ordonnance du médecin, car ils ont de nombreux effets supplémentaires. Par exemple, le dibazol réduit la pression artérielle et Melaxen est un somnifère.

Les médicaments biologiquement actifs tonifient le système nerveux, augmentent la résistance du corps aux effets indésirables externes, améliorent l'humeur, améliorent la performance, augmentent l'appétit. L'action se développe progressivement.

Si l'hydrocéphalie retarde le développement de la parole chez les enfants, il se produira un mal de tête, des nausées et des vomissements. Il faudra la nomination d'analgésiques, d'antiémétiques, de diurétiques.

Traitement non médicamenteux

Une condition préalable à la réussite du traitement est la connexion de méthodes non médicamenteuses, notamment:

  • cours avec un orthophoniste;
  • massage
  • Thérapie d'exercice;
  • cours avec un psychologue;
  • séances de psychothérapie individuelle de courte durée d'une heure, deux fois par semaine après 3, 6, 12 mois;
  • thérapie par les dauphins;
  • ergothérapie;
  • hippothérapie;
  • l'acupuncture;
  • thérapie magnétique.

Pour que le traitement soit efficace, une relation de confiance, une compréhension mutuelle et un contact approprié doivent être établis entre l'enfant et le spécialiste. Vous pouvez connecter la psychothérapie familiale et comportementale.

Pour le développement de la parole, les exercices et tâches suivants sont utilisés:

  • Apprendre à un enfant à parler de l'image dans l'image. Souvent, vous n'avez pas besoin de changer les images. Il est conseillé d’augmenter progressivement le vocabulaire en décrivant le même tableau.
  • Raconter avec émotion une histoire à un enfant, l'amenant à vouloir vous imiter.
  • Lisez une courte histoire intéressante et demandez à raconter.
  • Enseignez des poèmes, des chansons, des chansons ensemble.
  • Autant que possible pour communiquer avec le bébé, tout en essayant de ne pas comprendre ses gestes, et insistez pour prononcer les sons, les syllabes et les mots.
  • Montrez des images à l'enfant, demandez-lui de les disposer et de créer une histoire.
  • Enrichir constamment le vocabulaire du bébé.
  • Apprendre à parler dans un monologue et à l'avenir - maintenir un dialogue.
  • Essayez de décrire, de comparer, d’apprendre à résumer des événements et des phénomènes naturels.

L'une des conditions les plus élémentaires pour réussir est que l'enfant soit intéressé à jouer et à apprendre. Dans les classes mixtes, la situation devrait être bienveillante.

Les enfants atteints d'ARC retiennent mal l'attention, perdent rapidement tout intérêt pour la tâche, sont distraits et ne peuvent souvent pas mener le jeu à son terme. Cela affecte le développement de la parole, vous devez donc faire preuve de tact et de patience. La durée des cours devrait augmenter progressivement.

Plusieurs exercices de devoirs pour la correction de ZRR:

  1. Devinez qui. Cachez les jouets ou les images d'animaux et suggérez de les rechercher tout en imitant leur voix.
  2. Devinez le jouet. Répartissez les jouets autour de la pièce et suggérez de trouver l'un d'eux, en ne nommant que ses signes.
  3. Parties du tout. Pour montrer une image ou un jouet, appelez des parties d'un objet (nez, yeux, oreilles, tête, cou, bras, jambes, torse, queue), suggérez de le répéter à l'âge adulte.
  4. Lequel Considérez cinq jouets ou articles ménagers familiers. Devinez-les et sortez-les de la boîte ou du sac, puis demandez à l'enfant de les décrire, en nommant la couleur, la forme, la surface, le goût, etc.
  5. Appelez ça affectueusement. Montrez une image avec un gros objet, suggérez d'appeler affectueusement le même petit objet.
  6. Ce qui manque Montrez des images d’éléments avec des parties manquantes (une balle sans fil, une fleur sans tige, une boîte sans bâton).
  7. Ce qui n'est pas devenu. Montrez les trois premiers jouets, puis plus, suggérez à l’enfant de fermer les yeux, d’en retirer un, puis d’appeler la disparue, de se rappeler sa position, de revenir à la place, puis de changer de rôle.

Moyens de prévenir les violations

En influençant les causes du retard de développement de la parole, il est possible de mener efficacement une prévention, un traitement et de réduire l’incidence.

Les principales mesures préventives comprennent:

  • respect du sommeil et de l'éveil;
  • organisation conjointe de vacances en famille et d’événements où une attention particulière est accordée aux enfants;
  • début précoce des cours avec un orthophoniste individuellement ou dans des groupes de correction spéciaux;
  • lecture de littérature pour enfants, étude conjointe de poèmes pour enfants, promenades, voyages;
  • une alimentation équilibrée qui élimine ou réduit le pain, les biscuits, les œufs, le lait, le miel, les sucreries, les pommes de terre, les betteraves, les craquelins, le poulet, les crevettes, le chocolat, les fruits exotiques et les baies de l’alimentation du bébé;
  • psychothérapie en groupe.

Un indicateur de l'efficacité du traitement est la correspondance de la parole et du développement mental avec la norme d'âge.

Conseils aux parents patients et attentifs sur ce qu'il faut faire pour les enfants atteints d'ARC:

  • Effectuer régulièrement des examens médicaux avec la participation d'un neurologue, pédiatre, orthophoniste, oto-rhino-laryngologiste, orthopédiste, ophtalmologiste.
  • Développez la compréhension du langage chez un bébé en utilisant des instructions simples telles que «Donne-moi un livre», «Prends une tasse de la table et amène-la à la grand-mère de l'eau».
  • Vous devez lire, chanter, parler avec le bébé, exprimer toutes vos actions et les événements qui l’entourent et essayer de l’appeler pour un dialogue.
  • Sans attendre que l'enfant parle, il est nécessaire de développer les capacités sensorielles du bébé pour apprendre à distinguer les objets par la taille, la forme, la couleur et à développer la motricité fine de la main.

La vidéo ci-dessous montre comment apprendre à un enfant les formes et les couleurs:

Les erreurs les plus fréquentes des parents, à l'origine du problème

Les parents doivent avoir l'acceptation émotionnelle inconditionnelle de l'enfant, malgré les particularités des enfants atteints d'ARC. En répondant aux besoins de sécurité, d'amour et de soins, naît une proximité émotionnelle avec les membres de la famille. Dans ce contexte, on souhaite être en compagnie d'autres personnes et créer des relations chaleureuses et de confiance. Il faut faire attention non seulement à la santé et à la nutrition, mais aussi à l'humeur, aux besoins et au contact avec le bébé.

Vous ne devriez pas attendre quatre ou cinq ans avant de vous adresser à un orthophoniste pour régler les sons. La correction du développement retardé de la parole devrait être traitée à un âge plus précoce, et elle est effectuée de manière quelque peu différente de la correction d'une prononciation incorrecte. L'absence de mesures correctives mènera au fait que le retard de la parole deviendra un sous-développement général de la parole, ce qui entraînera un retard dans le développement de l'enfant et une baisse constante de l'intelligence.

Certains parents ne veulent pas aller à ces cours, ne réalisant pas que non seulement des cours avec des orthophonistes et un traitement de la toxicomanie, mais aussi des programmes correctionnels, un environnement psychothérapeutique bien construit aidera à résoudre / résoudre le problème.

Les enfants atteints d'ARC ont besoin d'un traitement qui commence par l'intégration des attitudes correctes dans la stratégie de communication de leurs parents. Un comportement parental incorrect dans de tels cas aggrave l'environnement déjà défavorable pour le développement du bébé. Nous devons nous rappeler que l'enfant ne devrait pas être affecté par des crises familiales et liées à l'âge. L'enfant tend la main aux adultes et ressemble davantage au parent avec lequel il communique plus intensément et qu'il imite.

ZPRR chez l'enfant: qu'est-ce que c'est, le diagnostic et les méthodes de traitement

Les questions relatives à la maladie associée au retard du développement psychoverbal chez les enfants sont de plus en plus pertinentes. Vous ne pouvez pas éviter de résoudre ce problème, en particulier les parents dont les enfants sont sujets à cette maladie. Ils devraient être les premiers à sonner l'alarme et à faire appel à un médecin.

Causes de retard de développement psychoverbal

Selon les statistiques, le nombre de DPR a récemment été multiplié par dix. Essayons de savoir pourquoi il y a une augmentation de la croissance des maladies avec un tel diagnostic et, tout d'abord, cherchons les raisons de son apparition:

  1. Problèmes de santé de la mère pendant la grossesse, à savoir: infection, empoisonnement, chutes et blessures.
  2. Manque d'oxygène pour le fœtus.
  3. Problème d'accouchement entraînant une blessure (encéphalopathie périnatale, troubles du système nerveux central, etc.).
  4. Infections sévères chez un enfant en bas âge pouvant entraîner des lésions cérébrales.
  5. Perturbation de la structure du cerveau, résultant de maladies génétiques.
  6. Transféré dans la petite enfance traumatisme psychologique grave.
  7. Absence ou éducation inappropriée de l'enfant en raison de la situation défavorable de la famille.

Cette maladie ne peut pas survenir à titre indépendant, un tel résultat est obtenu uniquement après avoir souffert de maladies qui affectent les dommages causés au cerveau et au système nerveux central. Ces maladies de l'enfant incluent: diverses maladies mentales, l'hydrocéphalie, une tumeur au cerveau, une maladie vasculaire cérébrale, etc. Nous voyons donc que la ZPRR est une conséquence de la maladie du cerveau.

Symptômes permettant de déterminer le retard du développement psychoverbal

Les premiers symptômes de la ZPRR peuvent être déterminés à un stade précoce du développement de l'enfant:

  1. À 4 mois, il ne réagit pas ou tardivement au contact avec ses parents.
  2. Dans 8 - 9 mois, il ne murmure pas, répétant les sons individuels.
  3. À 1 an, l'enfant se comporte très doucement et ne produit presque aucun son.
  4. À 1,5 ans, il ne dit pas les mots les plus simples (maman, papa) et ne peut pas mâcher.
  5. A 2 ans, il a un vocabulaire très pauvre et maîtrise très peu les mots nouveaux.
  6. À l'âge de 3 ans, un enfant ne peut pas faire de phrases simples, ne comprend pas le but des objets. Son discours est soit trop rapide, avec des fins de déglutition, soit très lent. Un tel enfant comprend lentement, son imagination ne fonctionne pas et il exprime à peine ses émotions.

En outre, un enfant chez qui un diagnostic de ZPRR a été diagnostiqué a un faible développement physique et, avec ce qui précède, tout cela entraîne des complications dans la communication avec les autres enfants. Par conséquent, un tel enfant essaie d'éviter et d'éviter tout le monde. Les signes de RRD se manifestent également dans la structure des formations organiques. En utilisant l'électroencéphalographie, des modifications ont été trouvées dans l'hémisphère gauche du cerveau, responsable de la dynamique de la parole. Cela conduit finalement au lent développement mental et mental des enfants et, avec l'âge, ils ne sont pas prêts à recevoir et à traiter de nouvelles informations.

Signes d'autisme dans ZPRR

Très souvent, dans le retard du développement psycho-verbal, on voit des signes d'autisme, c'est-à-dire qu'il y a simplement un trouble du développement général avec un manque de communication et d'émotions. Ceci est exprimé dans le comportement suivant de l'enfant:

  1. Le manque d'action émotionnelle dans les relations avec les autres, de même qu'il ne prend pas contact avec les parents.
  2. L'apparition de troubles de l'humeur inexpliqués et même d'agression pouvant entraîner des blessures.
  3. La monotonie des actions dans son comportement est particulière à cet enfant. Cela se traduit par un balancement sur une chaise, une disposition monotone de jouets en rangée, etc.
  4. Un tel enfant ne comprend généralement pas le but de certains de ses jouets et est joué par eux à sa guise.
  5. Il essaie d'éviter la compagnie d'enfants parce qu'il ne sait pas comment se comporter.
  6. Parfois, il ne comprend pas ce que dit la personne qui lui parle.

D'où la conclusion suggère que plusieurs spécialistes devraient participer au traitement du patient avec PIDR, et toujours avec un psychologue.

Traitement ZPRR

Pour que le traitement par ZPRR soit efficace, il est nécessaire d’établir les causes de cette maladie, c’est-à-dire de diagnostiquer un patient en faisant appel à un certain nombre de spécialistes en psychologie, neurologie et orthophonie. Pour cela, vous devrez organiser un certain nombre d'activités:

Tout d'abord, un entretien avec les parents du patient est réalisé, car personne ne peut décrire le comportement de son enfant mieux que lui.

  1. En cas de doute sur le fait que la parole de l’enfant est lente, il est nécessaire de vérifier avec l’audiologiste.
  2. Pour savoir si un patient est en conformité avec son niveau de développement, il est nécessaire de le tester selon différentes méthodes et directions.
  3. Le spécialiste détermine le développement des muscles du visage et du larynx - cela peut aussi expliquer le ralentissement de la parole. Et établit également le degré de compréhension de la parole parlée par les patients et de sa reproduction.
  4. L'établissement de l'atmosphère qui entoure l'enfant et son influence sur son développement jouent un rôle majeur.
  5. La rapidité de ces mesures joue un rôle important: plus le diagnostic correct de retard est établi rapidement, plus le traitement sera efficace.

Après le diagnostic, le diagnostic est fait et le traitement commence directement. Le traitement doit nécessairement être effectué de manière exhaustive avec la participation des professionnels de la santé et des parents eux-mêmes. Lors du traitement de ZPRR, une technique particulière est suivie, à laquelle adhèrent tous les participants.

Une de ces méthodes est la réflexothérapie par microcourants, basée sur l'influence de petits courants sur certaines parties du cerveau pour restaurer le travail du système nerveux central. Pour le traitement du travailleur médical ZPRR, cette méthode affecte le cerveau directement responsable des fonctions de la parole. Le traitement par cette méthode est reconnu comme très efficace et est autorisé pour les enfants à partir de 6 mois.

Les cours dirigés par des spécialistes en orthophonie sont tout aussi importants. Les cours de défectologie deviennent plus efficaces s'ils débutent avec des enfants de deux ans et que, à partir de 4 ou 5 ans, ils commencent à dispenser des cours d'orthophonie. Ces cours permettent à l'enfant d'apprendre à prononcer des mots correctement, à faire des phrases et à compléter des textes.

La consommation de drogues joue également un rôle important dans le processus de traitement. Les spécialistes en neurologie et en neuropathologie après les séances de tomographie conduisent à prescrire des médicaments en fonction d'une approche individuelle pour chaque patient. Parmi les substances nootropes sont généralement écrites: "Actovegin", "Cortexin", "Piracetam", etc. Et aussi l'utilisation de complexes multivitamines est obligatoire, cela peut inclure: "Neuromultivit", "Biotine", "Thiamine", "Cyanocobalamine", etc.

Outre les méthodes de traitement du développement psychoverbal chez les enfants décrites ci-dessus, des séances supplémentaires sont organisées avec un psychologue. Le but de son enquête est d’identifier les traumatismes psychologiques, l’atmosphère qui entoure l’enfant et l’utilisation de méthodes pour résoudre ces problèmes.

Un rôle important dans le traitement est donné aux parents du patient. Sur leurs épaules, des tâches liées au développement général de leur enfant. Il peut être donné à une école de musique afin qu'un enfant puisse développer son oreille, jouer à divers jeux éducatifs avec lui, par exemple, assembler des puzzles. Il est très important que les parents donnent régulièrement des cours à leurs enfants, et non de temps en temps.

Traitement de la ZPRR dans d'autres pays et à Moscou

Si, après tout, le traitement n'apporte aucun résultat positif, vous pouvez faire appel à des experts étrangers. De bons spécialistes et les derniers équipements peuvent être trouvés en Israël. Selon de nombreux parents, le traitement dans ce pays a souvent été couronné de succès. De bons résultats ont récemment été obtenus par les médecins chinois. De plus, le traitement en Chine sera beaucoup moins cher.

Des résultats positifs ont commencé à chercher et nos spécialistes dans certaines cliniques à Moscou. Il s'agit notamment de la clinique de neurologie restauratrice de la rue Marshal Vasilevsky. Le processus complet du diagnostic aux méthodes de traitement ZPRR dispose d'un centre médical "CORTEX" situé sur la route de Yaroslavl.

En conclusion, je voudrais noter que le succès du traitement de la ZPRR repose entièrement sur les parents de l’enfant. Ils doivent donc faire preuve de persévérance et de patience à l’égard de leur progéniture pour aboutir à des résultats probants.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie