Le syndrome de la tête qui explose est une parasomnie rare, un état paroxystique. Les attaques de ce syndrome peuvent survenir lorsque vous vous endormez, pendant votre sommeil ou au réveil.

Cet état se caractérise par l'apparition dans la tête de bruits forts, tels qu'une explosion, un bruit ou un choc.

Cette parasomnie a été décrite pour la première fois en 1876 par Silas Weir Mitchell, neuropathologiste américain. Et seulement en 2005, il a été inscrit à la Classification internationale des troubles du sommeil.

À la recherche de la vraie cause

Le syndrome d'une tête en train d'exploser est peu étudié, mais il existe diverses hypothèses quant à la nature de sa survenue. Le suivi des patients pendant le sommeil nous a permis de formuler une théorie selon laquelle le syndrome est associé à des anomalies cérébrales.

Le désordre résulte de la perturbation des processus naturels d'inhibition et d'éveil qui se produisent dans la formation en réseau.

Avant d'entrer dans l'état de sommeil, diverses parties du cerveau sont éteintes progressivement. À différentes étapes de ce processus, les neurones auditifs, moteurs et visuels sont coupés.

En outre, des explosions et des éclairs dans la tête peuvent être causés par le fait que les neurones auditifs sont activés au lieu de s'éteindre. Ce processus peut conduire à des hallucinations auditives nettes et fortes.

De même, chez les patients atteints de ce syndrome, la formation de réticules (la zone du cerveau responsable de l'activation du cortex cérébral et des réflexes) est retardée. Lorsque cela se produit, la suppression des ondes alpha produites par le cerveau, responsables de l'endormissement.

Les causes possibles de la maladie comprennent:

  • crampes mineures qui affectent le lobe temporal du cerveau;
  • fortes perturbations de la structure de l'oreille moyenne;
  • stress et anxiété;
  • privation de sommeil;
  • blessure à l'oreille;
  • l'élimination des antidépresseurs (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine);
  • annulation des benzodiazépines;
  • fatigue chronique;
  • autres troubles du sommeil;
  • troubles du système nerveux;
  • consommation excessive d'alcool et de drogues;
  • troubles mentaux;
  • pathologies chroniques des organes internes.

Le plus enclin à la survenue de troubles de la femme.

Caractéristiques du tableau clinique

Pendant le sommeil ou en train de m'endormir, il y a soudain des sons forts, des bruits, des clignotements et des sons d'explosion près de la tête. Dans certains cas, ces sensations se produisent pendant la période de réveil.

Les hallucinations sonores ne sont pas accompagnées de douleur. L'éveil des sons forts se produit avec un sentiment de peur et est souvent accompagné d'une paralysie endormie.

Lors d'une attaque, les signes suivants peuvent apparaître:

  • les sons d'une forte explosion, qui semble se casser la tête, le son des cordes, le son d'un ballon qui éclate, le son d'une cloche, un cri, un coup, un coup;
  • crampes, contractions musculaires;
  • attaque de panique pendant une attaque;
  • sensation de flashs lumineux.

L'attaque dans le syndrome de la tête qui explose est plutôt transitoire et ne dure pas plus de quelques secondes. Cela peut se produire une fois pendant la nuit et plusieurs attaques en une nuit. Ils peuvent se produire toutes les nuits, une fois par semaine ou par mois, ou bien il ne peut y avoir qu'un seul épisode de crise au cours de la vie.

Se sentir pendant une attaque peut faire croire à une personne qu'il y a eu une hémorragie cérébrale ou un accident vasculaire cérébral.

Diagnostic et différenciation des autres troubles

Pour identifier le syndrome d'une tête en train d'exploser, il n'est souvent pas nécessaire de procéder à un examen détaillé. Le diagnostic peut être un neurologue ou un spécialiste du sommeil (spécialiste des troubles du sommeil) après l'entretien et l'anamnèse.

Avec des troubles du sommeil importants, il est possible de mener une étude comme la polysomnographie. Dans une étude polysomnographique, les ondes cérébrales, la fonction respiratoire et les rythmes cardiaques sont étudiés pendant le sommeil. Également pendant la procédure, divers mouvements des membres pendant le sommeil sont enregistrés.

La polysomnographie révèle un lien entre la sensation d'hallucinations sonores dans la tête et d'autres troubles possibles du sommeil.

Dans certains cas, le syndrome de l’explosion de la tête peut être accompagné de maux de tête. Par conséquent, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel avec d'autres syndromes pour lesquels la présence d'un mal de tête est caractéristique.

En cas de difficultés pour poser un diagnostic précis, un diagnostic différentiel est réalisé avec l'épilepsie et des pathologies cérébrales organiques. À cette fin, les méthodes de recherche suivantes sont utilisées:

Assistance médicale

Le syndrome de la tête explosive est un phénomène relativement nouveau en médecine et il n’existe pas de schéma thérapeutique unique.

Pour le traitement du syndrome peut être appliqué un traitement médicamenteux. Souvent, les patients se voient prescrire de tels médicaments:

Si le syndrome provoque d'autres troubles du sommeil (insomnie, par exemple), des préparations antagonistes du calcium doivent être prises. Dans certains cas, les bloqueurs des canaux calciques peuvent entraîner une cessation complète des attaques du syndrome, mais la diminution la plus probable de la fréquence des attaques.

Dans le traitement de ce trouble du sommeil, il est possible d'appliquer les méthodes de physiothérapie: acupuncture, massage, électrique.

Prévention des rechutes

Les recommandations pour prévenir la répétition d'explosions nocturnes de la tête sont assez simples et applicables à de nombreux troubles du sommeil:

  1. Normaliser les habitudes de sommeil. Normalement, la durée du sommeil devrait être d’au moins 6 à 8 heures.
  2. Réduction de la tension et du stress. S'il est impossible d'exclure ces facteurs de la vie quotidienne, il est nécessaire de maîtriser les techniques et méthodes de gestion du stress et de la relaxation. De telles méthodes incluent l'auto-entraînement et le yoga.
  3. Normalisation du régime. Il n'est pas recommandé de manger des aliments lourds avant d'aller au lit. De plus, pendant cette période, il ne faut pas boire de thé fort, de café, de boissons énergisantes, ni manger des mets sucrés, salés ou épicés.
  4. Mode de vie actif et sport. Normaliser le sommeil vous aidera à marcher au grand air, à faire du vélo, du fitness et de la natation.
  5. Abandonnez les mauvaises habitudes. La consommation d'alcool et le tabagisme nuisent à la qualité du sommeil.

Cette section a été créée pour prendre soin de ceux qui ont besoin d’un spécialiste qualifié, sans perturber le rythme habituel de leur vie.

La question des phénomènes incompréhensibles dans la tête: onde de foudre, ondulée, sans douleur. Il n’y en avait pas auparavant, deux fois aujourd’hui (je vous ai envoyé une lettre, mais apparemment je n’ai pas indiqué l’adresse exacte)

Je l'avais l'autre jour, comme si la balle m'avait éclaté dans la tête! Je me suis presque endormi, mais le ballon a éclaté et je me suis éloigné du sommeil, mais je ne bougeais pas et n'ouvris pas les yeux parce que j'avais peur.

Je me suis récemment cogné plusieurs fois dans ma tête)).
Je me suis couchée très fatiguée, mais je ne pouvais pas dormir. Dans ma tête, les pensées couraient comme des folles sans s'arrêter dans trois courants (trois ou quatre directions de pensée en même temps, pensée claire). les voix de personnes que je n’avais pas vues depuis longtemps étaient clairement entendues, leurs paroles étaient faciles à distinguer. J'ai clairement distingué tout et c'était même intéressant pour moi. Le chaos dans la tête grandissait (pensées et voix). alors kaaak bahnet! Le son de la décharge lors du court-circuit d'un puissant condensateur !! (une forte détonation en un quart de seconde). Comme une explosion de petards Et un éclair de lumière blanche sur toute la tête (à peine un quart de seconde) - et le silence... après l'explosion, il n'y avait pas une seule pensée dans la tête, pas de voix, une obscurité totale dans la tête, une conscience claire, mais aucune pensée, juste une observation. Après 3-5 minutes et s'endormir. Si vous ne pouvez pas vous endormir et que les pensées reviennent, l'explosion se répète au bout d'un moment et le sentier se répète, puis le rêve. Ce phénomène pour une raison quelconque ne me fait pas peur. Je comprends que je suis fatigué après une journée bien remplie et que ce chaos dans ma tête m’amuse même, que je le regarde mentalement et que, pour une raison quelconque, les flashs ne sont pas une surprise pour moi, même s’ils sont attendus. Cela arrive très, très rare. Je suis toujours un amateur de café, ne va jamais l'estomac vide, la fatigue est mon état habituel. Bahay pas souvent - 1-2 fois par an. J'ai 35 ans, je ne suis pas marié (peut-être à cause de ça et bah))))). Avant les explosions ne buvaient pas d'alcool. En principe, pas peur, même cool. Pour moi, c'est assez attendu avec ma fatigue.

hmmm... J'ai lu cet article et je suis prêt à partager mon expérience... J'ai lu une fois un ésotérique peu de temps après, il y avait une sorte de bruit dans ma tête pendant le sommeil, ce n'était pas long, mais j'ai trouvé une raison similaire sur l'un des forums... ce phénomène a reçu le nom de Transition Quantique... ce sujet et le sujet ésotérique sont très intéressant)) il y a quelque chose à méditer, bonne chance à tous!

Comment guérir votre tête de la nuit "explosions"

La plupart des phénomènes surnaturels, rumeurs et mythes sont apparus pour une raison simple: le syndrome de la tête qui explose a affecté le narrateur. Contrairement à l'opinion initiale, il ne s'agit pas d'un phénomène étrange, car les scientifiques ont une connaissance plutôt superficielle de ce trouble du sommeil. Il n’a été ajouté à la liste des maladies du sommeil qu’en 2005, bien que la parasomnie ait été ouverte plus tôt. L'attaque dépasse le patient à tout moment du sommeil, ainsi qu'au réveil. Les accidents vasculaires cérébraux fréquents et fréquents placent souvent une personne sur un lit d'hôpital avec un soupçon d'AVC, de crise cardiaque ou d'hémorragie méningée.

Mécanisme du syndrome

Les attaques sont dues à un dysfonctionnement du cerveau. Il en est ressorti dans l'étude de patients dormant avec une telle maladie. "Explosion" viole la zone de sommeil confortable d'une personne si les mécanismes naturels de la formation réticulaire sont déviés de la norme. Plongée dans une nuit de sommeil sain, la conscience ne ferme pas instantanément, mais par étapes. La vitesse du processus dépend du niveau d'excitation du cerveau avant de s'endormir. Les cellules nerveuses auditives, visuelles et motrices électriquement excitables sont progressivement éteintes.

Mais des explosions et des convulsions se produisent en raison de la suspension dans la cessation de l'activité du cerveau. Le freinage atténue les ondes qui contrôlent l'état d'endormissement. Il se produit alors dans la zone de la tête un éclair de neurones énergétiques chargés d'analyser le son provenant de l'environnement extérieur. L'hyperactivité des cellules neuronales se manifeste dans le corps humain sous forme de tir puissant et puissant lors d'une plongée plongée dans le sommeil, et dure quelques secondes.

De plus, chez les personnes malades dont la tête «explose» la nuit, les réactions et les réflexes de la partie du cerveau activant les hémisphères cérébraux sont inhibés.

Les symptômes

Un trouble du sommeil dans lequel la tête ressent une explosion ou le son de cloches fortes peut être confondu avec d'autres syndromes. Ils sont également accompagnés de douleur. Mais la parasomnie est différente dans cette nuit, les bosses ne durent que quelques secondes et elles sont généralement indolores. Une personne peut subir une «explosion» à tout moment de la nuit: au début du sommeil, pendant le sommeil profond et même au réveil. La maladie se caractérise par des manifestations telles que:

  • tir léger mais fort;
  • le son d'un ballon qui éclate dans votre tête;
  • cri déchirant;
  • rebondir;
  • crises convulsives;
  • vibration musculaire ou frisson;
  • assourdissant des instruments de musique;
  • la peur après avoir interrompu le sommeil.

Parfois, les patients ressentent une sensation hallucinatoire: la tête est comme remplie de flashs de lumière vive devant les yeux. La maladie est également caractérisée par une paralysie du sommeil. Les symptômes du trouble carotidien ressemblent aux sentiments ressentis par des personnes qui auraient survécu à un enlèvement par des extraterrestres ou à des effets sur l’esprit des forces obscures.

Le Moyen Âge a attribué ce syndrome à une intimité avec des démons et, au fil du temps, des personnes à l'imagination riche ont sincèrement assuré qu'au cours de la période où elles ont été atteintes, elles ont été implantées dans le cerveau avec un appareil indéfini. L’histoire est attribuée au fait qu’une explosion de la tête rend visite à une personne irrégulièrement. Quelqu'un peut en faire l'expérience une seule fois dans leur vie et l'autre est sujet à des attaques de panique nocturnes toutes les nuits ou tous les mois.

Causes et risques

Les causes de la maladie sont associées au stress, à la tension et au surmenage. Les femmes sont en outre plus susceptibles de souffrir du syndrome de l’explosion de la tête que les hommes, quel que soit leur âge. Auparavant, on pensait que les explosions dans la tête lorsque l'on s'endormait étaient inhérentes aux personnes âgées, mais cette affirmation s'est avérée fausse. Bien que la plupart des manuels de médecine traitant des troubles du sommeil ne mentionnent pas cette maladie, la parasomnie a été enregistrée même chez les enfants de moins de dix ans. Parmi les principaux facteurs provoquant l'apparition d'une maladie nocturne, les suivants ont un effet particulièrement puissant:

  • surmenage prolongé (un stress émotionnel excessif sur le lieu de travail ou des conflits domestiques réguliers peuvent entraîner la libération de symptômes négatifs sous la forme de crises de la tête de nuit);
  • autres maladies du sommeil;
  • pathologies des organes internes, souvent des prothèses auditives ou des lobes temporaux;
  • degré d'anxiété élevé chez l'homme;
  • micro crampes cérébrales;
  • problèmes de système nerveux;
  • l'arrêt des médicaments du groupe des benzodiazépines, ainsi que des médicaments psychotropes pour la dépression;
  • nombreuses heures d'utilisation de divers gadgets et appareils électriques;
  • troubles mentaux;
  • toxicomanie, dépendance aux boissons alcoolisées et aux drogues hallucinogènes;
  • fatigue sévère;
  • dommages et blessures aux organes auditifs.

La raison exacte pour laquelle la tête est déchirée la nuit, les experts ne peuvent pas encore établir, car le malaise peu étudié. S'il existe une probabilité de ce syndrome, vous devez contacter votre neurologue ou votre somnologue pour confirmer le diagnostic.

Assistance médicale

Si le syndrome d'une tête en train d'exploser nuit à la qualité de la vie, il est important de prendre des mesures pour l'éliminer. Le traitement de la maladie est rendu difficile par le fait triste: étant donné qu’il s’agit d’une nouvelle pathologie, les spécialistes ne peuvent pas fournir de schéma général sur la façon de guérir de telles attaques.

Dans chaque cas, un «boom» dans la tête apparaît pour des raisons très différentes, permettant de déterminer quelles méthodes auxiliaires de cognition sont nécessaires. La polysomnographie est l’une des méthodes permettant de diagnostiquer les troubles graves du sommeil. Grâce à cette recherche en médecine, il est possible de découvrir exactement le motif de la disharmonie du repos nocturne. La polysomnographie capture l'activité musculaire la nuit et établit également un lien entre un repos nocturne de mauvaise qualité et l'illusion auditive ressentie par la tête.

Les cas où une explosion cérébrale nocturne a commencé à tourmenter une catégorie de personnes qui ne passaient pas assez de temps à dormir en raison de leur forte activité professionnelle ont été enregistrés à plusieurs reprises. La fatigue physique et émotionnelle s'est manifestée par des éclairs de mal de tête à court terme. Si une personne souffrant de sommeil nocturne a moins de huit heures par jour, le besoin de se rendre à l'hôpital est alors réduit. Il suffit de normaliser votre rythme de sommeil et les crises s'évanouiront.

Si le diagnostic est posé correctement et que la personne est complètement atteinte de la pathologie de l’explosion de la tête, les médecins prescrivent ce type de médicaments:

  • somnifères à partir d'ingrédients à base de plantes;
  • antidépresseurs et stimulants équilibrés;
  • les substances qui réduisent la demande en oxygène des tissus et des organes, tout en améliorant son utilisation par l'organisme;
  • remèdes homéopathiques.

Neuroson, massage, acupuncture sont parfois associés au complexe pour se débarrasser de la maladie du sommeil et de la paralysie du sommeil qui l’accompagne.

Parmi les moyens disponibles à tout le monde, vous pouvez choisir des sports, du yoga, marcher au grand air et limiter l’état interne des stimuli externes.

Prévention des rechutes

Afin d'éviter le syndrome de la tête qui explose, il est recommandé de respecter un certain nombre de règles:

  • se coucher à l'heure et de préférence à la même heure tous les jours. Sur un rêve d'allouer de six à neuf heures par jour;
  • bien manger La nutrition joue un rôle de premier plan dans les activités vitales et les aliments sains saturent le corps de vitamines et de minéraux qui non seulement apportent beauté et santé, mais aident également à éviter le développement de nombreuses maladies, notamment les crises nocturnes;
  • afin de guérir complètement un individu d'un trouble du sommeil, la tête doit être tenue à l'écart des incidents stressants. Si l’atmosphère de travail ou les tensions à la maison ne permettent pas d’éliminer les irritants, il est nécessaire d’apprendre des techniques de relaxation utilisant le yoga ou l’autoformation.
  • faire du sport. Un mode de vie actif aide les gens à bien des égards: soyez toujours de bonne humeur, ayez une excellente silhouette et un corps en bonne santé, diversifiez les jours gris, éliminez le négatif accumulé. Si l'état du corps est favorable, il n'y aura aucune raison pour la manifestation des éclairs nocturnes;
  • Ne buvez pas de café la nuit. Ainsi que du thé fort, de l'alcool et de l'énergie. Toutes ces boissons ont un impact négatif sur la santé et la qualité du repos nocturne.
  • prenez la panacée de docteur prescrite. Si une explosion cérébrale nocturne entraîne une insomnie, le traitement sur ordonnance ne peut être négligé. Les antihypoxants et les médicaments homéopathiques éliminent le problème de l'endormissement.

Pour que le cerveau ne succombe pas aux attaques nocturnes, vous devez au moins vous reposer complètement. Après une série d’expériences, les scientifiques ont découvert que la plupart des rechutes disparaissent après la relaxation.

Hallucinations auditives en s'endormant

Les hallucinations auditives sont appelées perceptions, dont l'apparition se produit sans la participation d'un objet étranger. Des hallucinations auditives peuvent souvent se produire pendant la période où une personne commence à s'endormir. Il semblerait, même un instant, et un doux rêve agréable vous permettra d’oublier et de prendre une pause des soucis quotidiens. Mais ce n'était pas là. De manière tout à fait inattendue, le patient entend des sons qui le mènent à la perplexité. Parfois, ce sont des voix de personnes familières qui appellent, proposent de faire quelque chose ou commencent à critiquer, à insulter, bien qu’elles louent parfois. Il existe de nombreuses situations dans lesquelles une personne entend des menaces immédiates à son adresse.

Les hallucinations auditives de ce type sont appelées hypnagogiques. Elles se font sentir lorsqu'une personne s'endort et les yeux fermés. Ce phénomène sert souvent de présage du delirium tremens. Le danger particulier de telles hallucinations auditives réside dans le fait que, dans la plupart des cas, les patients ne peuvent pas résister à «l'ordre» donné à un inconnu appartenant à une voix. Les hallucinations auditives au moment de s'endormir se produisent généralement en cas de silence absolu, c'est-à-dire lorsque le patient est seul et en l'absence de distractions diverses. Il convient de noter que cette affection est souvent observée chez des patients atteints de schizophrénie ou d'hallucinose alcoolique.

Il est connu que les hallucinations auditives les plus dramatiques se produisent chez les patients immédiatement avant de s'endormir ou pendant un court repos, lorsqu'une personne se couche pour se reposer au milieu de la journée. Il est prouvé depuis longtemps que les hallucinations auditives sont une erreur, une sorte d’erreur de perception. Malheureusement, les fonctions cérébrales ne sont pas complètement comprises et ont beaucoup de secrets. Par conséquent, une grande partie de ce qui se passe semble mystérieux, voire mystique. Les hallucinations auditives qui se produisent au seuil du sommeil et de l’éveil sont perçues par beaucoup comme des voix prophétiques «venant d’en haut», portant une certaine signification cachée qui doit être élucidée.

Causes des hallucinations auditives lorsqu’on s’endort

Dans ce cas, si des hallucinations auditives dérangeant une personne s’endormant sont observées chez des patients atteints de schizophrénie, les scientifiques en donnent une explication très réelle. La raison en est que les ondes gamma, qui sont normalement responsables d'une perception adéquate de ce qui se passe dans le monde environnant, sont totalement absentes chez les patients schizophrènes ou sont trop faibles. Si ces ondes gamma sont artificiellement améliorées, cette condition peut être corrigée efficacement. Lorsque le cerveau d’une personne fonctionne, différents types d’ondes sont libérés, qui sont enregistrés par un appareil spécial. On sait que les ondes delta se produisent lorsqu'une personne s'endort. Les ondes alpha sont observées dans la phase silencieuse. S'il y a des ondes bêta, le cerveau travaille activement. Quant aux ondes gamma, elles sont enregistrées lorsque l’imagination fonctionne.

Actuellement, les chercheurs ont développé une technique permettant de capturer des ondes gamma. Sur cette base, les chercheurs ont comparé l'activité gamma-cérébrale de patients présentant un diagnostic de schizophrénie et la même performance chez des personnes en bonne santé. Ainsi, on a appris que dans la schizophrénie, la fréquence des ondes gamma avait un niveau inférieur. Par conséquent, on suppose que la connexion entre les cellules nerveuses chez les schizophrènes est affaiblie. Plus les signes de la maladie sont prononcés, plus l'activité gamma du cerveau est faible.

Les crises d’épilepsie peuvent également être à l’origine des hallucinations auditives pendant le sommeil. Par exemple, la patiente a raconté comment, s'endormant déjà, elle avait entendu une voix l'appeler ainsi, et elle s'est donc réveillée. Ces hallucinations auditives accompagnaient le début du sommeil du patient et disparaissaient en cas de crises épileptiques. Les scientifiques pensent que les hallucinations auditives sont causées par des changements neurodynamiques dans le système nerveux, qui peuvent se produire plusieurs mois, voire des années avant l’apparition d’une épilepsie typique. Ce sont des symptômes non spécifiques tels que des hallucinations auditives avant l'heure du coucher qui peuvent être un signe du développement de l'épilepsie. Mais généralement, les gens ne prêtent pas une attention sérieuse à ces phénomènes, car ils n’affectent pratiquement pas la capacité de travail.

Traitement des hallucinations auditives au moment de s'endormir

Lors du traitement, les spécialistes tiennent toujours compte du fait que l’attitude du patient lui-même à l’égard des hallucinations auditives qui se produisent lorsqu’il s’endort peut être critique et inversement. Beaucoup de patients sont conscients que tous ces sons et voix ne vivent que dans leur imagination. Mais certaines personnes sont convaincues que des phénomènes similaires se produisent dans la réalité. Les épisodes d'hallucinations sont particulièrement réalistes et peuvent faire entendre la voix de proches, ce qui est peut-être proche à l'heure actuelle. Il s'adresse au patient à l'aide de certaines questions et de certains monologues.

Au cas où le patient ne pourrait pas évaluer son état de manière indépendante, les proches devraient faire preuve de persévérance et amener le patient chez le médecin. Dans de tels cas, un examen approfondi avec un psychiatre ou un neurologue. La première étape est que les proches créent des conditions dans lesquelles le patient sera en sécurité et ne commette pas d'actes ou actes traumatisants. Afin de fournir les bonnes méthodes de soins aux patients, il est nécessaire de clarifier la nature des hallucinations auditives survenant avant l'heure du coucher.

L'enquête comprend des procédures qui peuvent être nécessaires si certaines maladies sont suspectées. Compte tenu de la maladie sous-jacente, le traitement des hallucinations auditives est toujours effectué selon un schéma individuel. Si l'état est aigu, une hospitalisation peut être nécessaire. Avec des hallucinations persistantes, le médecin prescrit des sédatifs, des antipsychotiques, des tranquillisants et un traitement de désintoxication.

Qu'est-ce qui a provoqué le sentiment de «tête qui explose»: causes, diagnostic, traitement

Un trouble inhabituel, appelé «syndrome de la tête qui explose», a été signalé pour la première fois par les médecins à la fin du XIXe siècle. Puis Silas Mitchell, un médecin américain, a parlé de l'incident avec deux hommes qui avaient entendu des volées de canons et d'autres bruits forts dans un rêve, dont ils se sont réveillés.

Qu'est-ce qui a provoqué "l'explosion de la tête", quel est ce syndrome

Un CSG est une condition dans laquelle un patient qui est profondément endormi ou juste avant son réveil entend un son fort. Un cri, une sonnette de porte, une explosion - n'importe quoi, le principal, c'est que c'est très fort. Ceci est accompagné d'un sentiment que la tête se déchire littéralement d'elle. Souvent, une explosion de la tête est accompagnée d'un éclair, les muscles se contractent. Beaucoup ont une attaque de panique en parallèle.

La personne ne ressent pas la douleur, son état ne dure que quelques secondes et disparaît sans laisser de trace au réveil du patient. Les attaques peuvent être ponctuelles et être une série - pour une nuit ou plusieurs de suite. Certaines personnes éprouvent ce sentiment désagréable une fois dans leur vie, et certaines en souffrent régulièrement. S'il existe une série de crises pouvant durer plusieurs mois, le syndrome ne réapparaît pas.

Le phénomène appartient à la catégorie des parasites, c'est-à-dire ceux qui se produisent pendant le sommeil. Parfois, les cas de sa manifestation sont si vifs que la personne se tourne vers le médecin. soupçonner un accident vasculaire cérébral ou une autre catastrophe vasculaire.

Pourquoi frappe à la tête: les raisons

Les raisons pour frapper à la tête sont la vieille fatigue et la tension nerveuse, ainsi que le stress, qui sont en fait les trois caractéristiques principales de la vie moderne. En raison d'hallucinations ou d'épilepsie, ce trouble parasonomique n'a pas. Les informations sur la pathologie n'ont pas encore été recueillies en quantité suffisante pour la décrire, car elles sont assez rares. Ce fait a été noté dans son rapport à la réunion du somnologue Philip King de la Australian Sleep Association.

Et bien qu’il n’existe pas encore de données statistiques précises, il est provisoirement noté que les femmes en souffrent le plus souvent et que cela ne dépend pratiquement pas de l’âge. Parfois, les enfants de moins de dix ans souffrent de ce syndrome.

En outre, le groupe à risque comprend les personnes souffrant de troubles du sommeil d'un autre type ou d'anomalies des organes internes. Il se manifeste également plus souvent chez ceux qui sont dépendants de l'alcool ou de drogues, d'un trouble nerveux ou psychologique.

Les causes des coups à la tête ne sont pas entièrement comprises, mais il s’agit d’un cas médical intéressant qui fait l’objet d’une étude approfondie.

Frapper à la tête: le mécanisme de l'apparence

Comme ce syndrome est mal compris, aucune des hypothèses sur son fonctionnement n’est confirmée. Il existe maintenant certaines des théories les plus courantes. Le plus convaincant basé sur des observations sur ceux qui souffrent de ce trouble. Les observations ont été faites la nuit et ont montré que le point de violation est la réunion des nerfs, appelée formation en réseau. Dans ce processus traite à la fois le freinage, et l'excitation sont brisées. Cette formation réticulaire est située dans la partie centrale du tronc cérébral.

Quand une personne s'endort, son cerveau entre progressivement dans une phase de sommeil. Ce processus dépend de l'état de la personne qui se couche. Chez un patient souffrant d'un trouble de la «tête qui explose», le rythme de la partie du cerveau responsable du sommeil et de la veille est perturbé. Pour cette raison, certaines zones du cerveau sont "désactivées" avec un retard.

Cela a pour effet de supprimer les ondes alpha endormies et, au contraire, les zones cérébrales responsables du traitement des signaux audio se caractérisent par une poussée d'activité. De ce fait, une sensation désagréable d’explosion apparaît: au moment de s’endormir, un «coup» de tous les neurones est obtenu en même temps.

Mais il existe d'autres versions - sur le mouvement soudain du liquide céphalorachidien dans la région de la trompe d'Eustache ou de l'oreille moyenne, sur les convulsions partielles dans le lobe cérébral, sur l'abolition des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine.

Devrais-je consulter un médecin si je soupçonne que ma tête explose?

Se précipiter chez le médecin immédiatement après le test de l'inconfort décrit ci-dessus, pas nécessairement. Mais il est nécessaire d’organiser des vacances imprévues avec un sommeil et un repos en bonne santé. Habituellement, cela suffit pour que les symptômes palpitants disparaissent.

Les bruits durs qu'une personne «entend» dans un rêve interfèrent rarement avec elle. Le seul inconvénient possible est le réveil, mais il est presque toujours suivi d'un instant de sommeil. Sans se concentrer sur le problème, vous pouvez rapidement l’oublier.

Une autre chose - ce sont des situations où la pathologie affecte négativement la qualité de la vie en raison du fait qu'une personne est privée de sommeil complet. Si cela devient un autre élément stressant, vous devez contacter les experts. Le premier sur la liste de visite est un neurologue, qui identifie les comorbidités, le cas échéant. Il vérifiera également le système vasculaire cérébral. Ceci est sûrement suivi d'un appel au somnologue.

Diagnostic et traitement des explosions dans la tête

Pour comprendre ce qui se passe, le médecin doit savoir quand le patient a ressenti les explosions pour la première fois, à quelle fréquence elles se manifestent et combien de temps elles durent. Avant une visite chez le médecin, il convient de préparer des informations sur les maladies chroniques et autres troubles du sommeil, le cas échéant. Il est également nécessaire de fournir des antécédents familiaux de problèmes de "sommeil", ce qui est important.

Si les symptômes sont très prononcés, le médecin suggérera certainement une étude polysomorphique, lors de l'enregistrement du rythme cardiaque et des ondes cérébrales pendant le sommeil. Plus d'experts suivent les mouvements des membres.

Après avoir conclu que le patient souffre du syndrome de l’explosion de la tête, le médecin donnera certaines recommandations. Il n'existe actuellement aucune méthode claire pour traiter ce trouble, mais les spécialistes savent comment normaliser l'état du patient.

Tout d'abord, cela contribue à la régulation du temps de sommeil - vous devez dormir six à huit heures. Vous devez également mettre en ordre le mode de travail et de repos, cela vous aidera à éviter la fatigue et la tension nerveuse. Combattre le stress est nécessaire, on prescrit donc au patient du yoga, de la marche et de la natation.

Procédures obligatoires - massage, acupuncture et électrique. Ils prescrivent aussi souvent des médicaments qui régulent en douceur la phase de sommeil et rendent le sommeil plus sain et plus calme. Le médicament prescrit par le médecin dépend des indicateurs individuels du patient.

Le schéma d'alimentation est très important. Une personne atteinte du syndrome de l’explosion de la tête doit limiter la consommation de café, de boissons énergisantes et de thé ainsi que refuser les aliments trop lourds, en particulier avant de se coucher. Épicé, salé et sucré ne sont pas complètement interdits, mais ils devraient être évités.

Les bloqueurs des canaux calciques sont prescrits lorsque la maladie cause l'insomnie. Ces médicaments se sont révélés très efficaces: ils réduisent la fréquence des attaques et, avec le temps, les symptômes peuvent disparaître complètement.

Il est très important d'écouter les signaux donnés par le corps et, mieux encore, de ne pas le soumettre à leur soumission, ce qui permettra au corps de se détendre complètement. Prenez soin de votre corps et soyez en bonne santé!

Syndrome de la tête qui explose («boom!»)

Le syndrome de la tête explosive est un trouble du sommeil rare et rare décrit en détail dans la littérature médicale. La pathologie a été décrite pour la première fois par un médecin américain, Silas Weir Mitchell, en 1876, lorsqu’il a examiné deux hommes qui souffraient de fortes cloches dans un rêve ou de coups de feu, ce qui les a réveillés.

En fait, ce n'est pas aussi rare que cela puisse paraître. Professeur agrégé de psychologie à la Washington State University, Bill Sharpless a mené une enquête auprès de 211 étudiants. Il s'est avéré qu'environ 18% des personnes interrogées étaient atteintes de cette maladie.

Qu'est-ce que le syndrome de la tête qui explose ou ce qui peut exploser dans la tête

L'ASC survient au moment du changement d'étape du sommeil. Le syndrome de l’explosion de la tête se caractérise par un fort bruit ou un son fort que la personne ressent directement en train de s’endormir dans la tête ou pendant son sommeil. Pour certains, un épisode d'explosion s'est produit lors d'un réveil. Les gens décrivent ce qui se passe comme une forte explosion dans un rêve dont la tête semblait éclater en éclats, comme si une balle me sautait à la tête, comme si des cordes me touchaient la tête. Cela peut être le son d'un coup de feu, un coup à la porte, un cri ou une cloche. Beaucoup de gens ressentent un éclair dans la tête lors de bruits, de contractions musculaires, d'attaques de panique. Aucune douleur quand cela se produit. La sensation est très transitoire, ne dure que quelques secondes, disparaît complètement une fois pleinement réveillé.

Les attaques peuvent être répétées chez un patient à la fois et en série pendant une ou plusieurs nuits consécutives. Quelqu'un a une explosion dans la tête une seule fois dans sa vie (on s'en souvient pour toujours) et quelqu'un peut avoir quelque chose à exploser plusieurs fois au cours de la nuit. Habituellement, après une série d'attaques pendant une longue période - jusqu'à plusieurs mois, elles ne se reproduisent plus.

Les neurologues et les psychiatres se réfèrent à une variété de parasomnies (le nom de troubles du sommeil). Les parasomnies incluent les réactions comportementales indésirables qui se produisent pendant le sommeil. Parfois, le syndrome se manifeste si vivement qu'une personne est obligée de consulter un médecin, souvent avec le soupçon d'une catastrophe vasculaire (accident vasculaire cérébral, etc.).

Causes et risques

On pense que ce syndrome apparaît à la suite d'une fatigue prolongée, du stress et de la tension. C'est-à-dire qu'il est caractéristique du temps présent. Selon de nombreux experts, l’apparition du syndrome n’est pas liée à l’épilepsie ni aux hallucinations.

Le Dr Philip King, qui travaille au service de neurologie du Westmead Hospital à Sydney, a présenté un rapport sur ce syndrome lors d'une réunion de l'Australian Sleep Association, qui s'est tenue à Cairns en 1992. Dans un rapport, il a souligné l'absence de description du syndrome dans les manuels sur les troubles du sommeil cette pathologie n'est pas particulièrement répandue et les informations la concernant ne sont tout simplement pas collectées.

Les données statistiques sur cette pathologie n'ont pas encore été collectées. Cependant, on peut affirmer que le désordre survient plus souvent chez les femmes de tout groupe d'âge. Il existe des descriptions des manifestations cliniques du syndrome chez les enfants de moins de 10 ans.

En outre, la maladie se développe souvent chez les personnes souffrant de:

  • un autre trouble du sommeil;
  • maladies chroniques des organes internes;
  • troubles du système nerveux;
  • troubles mentaux;
  • abuser de l'alcool ou des substances narcotiques.

Mécanisme du syndrome

Il y a plusieurs hypothèses pour l'apparition du syndrome, mais elles sont toutes plutôt superficielles et le syndrome lui-même est mal compris. La théorie la plus convaincante a été développée à la suite de l'observation de patients souffrant de ce symptôme pendant la nuit. Les chercheurs du phénomène suggèrent que le trouble est associé à une altération des processus d'excitation et d'inhibition dans la formation en réseau - dans l'ensemble des structures nerveuses situées dans les parties centrales du tronc cérébral.

Pendant le sommeil, le cerveau s'éteint progressivement, en fonction du degré d'excitation avant le coucher. Avec le développement du syndrome de l’explosion de la tête, une perturbation du rythme du cerveau se produit dans la formation rectale ou réticulaire du cerveau, ce qui contrôle l’éveil et le sommeil, entraînant un retard de la désactivation de certaines parties du cerveau.

Le retard supprime les ondes alpha du cerveau responsables de l'état d'endormissement et, dans les zones cérébrales responsables du traitement des signaux sonores, l'activité neuronale est subite. En même temps, les neurones qui tirent immédiatement donnent l'impression d'une explosion dans la tête juste au moment où une personne s'endort.

Des raisons encore possibles incluent des mouvements brusques du liquide céphalo-rachidien dans l'oreille moyenne ou dans la trompe d'Eustache, peut-être des crises partielles rapides du lobe temporal. Le syndrome peut être associé au sevrage de benzodiazépines ou d'inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

Dois-je consulter un médecin?

Habituellement, pour déterminer s’il ya une maladie pour vous-même, il suffit de vous poser 3 questions:

  1. A quelle heure apparaissent les symptômes? Si juste avant de m'endormir ou même pendant le sommeil, cela indique ce syndrome.
  2. Y a-t-il de la douleur? Sinon, c'est aussi symptomatique.
  3. Se réveiller avec un sentiment d'anxiété et de peur? Si oui, et qu'une personne se réveille avec un sentiment d'anxiété, alors on peut dire avec beaucoup de confiance qu'il s'agit d'un syndrome de «tête qui explose».

Habituellement, après un repos complet ou même des vacances, les symptômes disparaissent. Il arrive souvent que les sons durs dans un rêve ne causent aucun inconvénient à une personne, si ce n’est se réveiller rapidement et s’endormir un instant, et si vous ne concentrez pas son attention sur ce problème, il se peut qu’une personne ne se souvienne pas de tels phénomènes.

Cependant, si la pathologie nuit à la qualité de la vie, nuit au sommeil ou provoque du stress, vous devriez consulter un médecin - un neurologue d’abord pour identifier les maladies comorbides possibles et vérifier le fonctionnement du système vasculaire du cerveau, puis un spécialiste du sommeil.

Diagnostics

Pour faire une anamnèse, le médecin devra être informé de la première apparition de ces sensations, de la manière dont elles se manifestent souvent et de leur durée. Indiquez également au médecin les maladies reportées et chroniques avec lesquelles vous êtes actuellement inscrit (e). Il est nécessaire de préparer à l'avance et d'informer le médecin de vos troubles du sommeil et de leur nature actuelle (insomnie, par exemple). Demandez à l'avance à vos proches si l'un de leurs proches souffrait de problèmes de sommeil afin d'établir une prédisposition héréditaire.

En fonction de la gravité des symptômes, le médecin peut vous prescrire une procédure d'étude du sommeil nocturne - la polysomnographie. Une étude polysomnographique est l'enregistrement des ondes cérébrales, de la respiration et du travail du cœur pendant le sommeil. Également enregistré les mouvements des bras et des jambes pendant le sommeil. Grâce à la recherche, il est possible d'identifier d'autres troubles du sommeil et d'établir si le syndrome ne leur est pas associé.

Traitement

Les méthodes de traitement de ce syndrome n'ont pas encore été développées. Comment les patients atteints de ce syndrome sont-ils traités:

  1. Réglez le temps de sommeil, qui devrait durer au moins 6 à 8 heures.
  2. Il est nécessaire d'éviter le stress et les tensions. Mettez de l'ordre dans le mode de travail et de repos. Pour apprendre des techniques de relaxation relaxantes - faites du yoga, entraînez-vous automatiquement. Il est nécessaire d'entrer dans la routine quotidienne de la randonnée légère ou du vélo, de la natation.
  3. Nommé électrique, massage et acupuncture.
  4. La thérapie médicamenteuse est réalisée avec des préparations homéopathiques sédatives et des phytopreparations, ce qui signifie normaliser la phase d'endormissement, des antihypoxants (par exemple, la cytoflavine).
  5. Il est nécessaire de réviser le régime alimentaire - ne pas manger d'aliments lourds la nuit. Évitez également les épices, le salé, les sucreries avant le coucher, n'abusez pas du café, du thé, des boissons énergisantes.
  6. Si le syndrome provoque une insomnie, des inhibiteurs des canaux calciques sont prescrits: nifédipine ou flunarizine, clomipramine, topiramate. Ces médicaments sont efficaces et réduisent la fréquence des attaques, parfois jusqu'à la disparition des symptômes.

Références:

  • Stephen Juan étrangeté de notre corps. Traducteur: / Anna A. Davydova / Moscou 2010.
  • A.N. Puchkova, génétique du sommeil et rythmes biologiques quotidiens de l'homme: idées modernes, pharmacothérapie efficace. 35/2017
  • Kovalzon V.M., Dolgikh V.V. Régulation du cycle veille-sommeil. JOURNAL NEUROLOGIQUE, N ° 6, 2016, p. 316-322
  • Accueil
  • Maladies du sommeil
  • Parasomnies

Causes des hallucinations auditives pendant l'endormissement et thérapies

Les hallucinations auditives endormies sont considérées comme un symptôme courant des maladies mentales et somatiques. Ces hallucinations sont appelées hypnagogiques. Un malade dans cet état entend des voix inexistantes, des sons, des bruissements, ses propres pensées. Dans le cas où de tels symptômes commencent tout juste à apparaître, il est important qu'une personne voie un spécialiste à temps.

La cause des hallucinations est souvent la pathologie du système nerveux central. En psychiatrie, les sons de la tête sont attribués à plusieurs maladies à la fois - schizophrénie, syndromes hallucinatoires-délirants, trouble affectif bipolaire, états dépressifs.

Types d'illusions auditives

Les hallucinations auditives sont:

  1. Les vrais - une personne qui voit de telles illusions est sûre d’exister dans la réalité. De tels bruits rendent difficile de s'endormir.
  2. Faux - bruit à l'intérieur de la tête ou d'autres parties du corps. De telles illusions sont considérées comme les plus dangereuses pour un malade. Les pseudo-hallucinations ne dépendent pas de la volonté humaine, sont caractérisées par l'obsession, la violence et la complétude.
  3. Impératif - des cris aigus, des ordres, peuvent être dangereux à la fois pour la personne elle-même et pour son environnement.
  4. Menace - le genre d'illusions dans un rêve, quand le patient peut entendre des menaces à lui-même et à ses proches.
  5. Contraste (antagoniste) - un dialogue dans la tête, une sorte de différend entre deux parties.
  6. Tactile - exprimé en touches inexistantes. Le patient décrit la situation comme suit: "Je me réveille parce que des insectes rampent sur la peau."
  7. Inspiré - déception de sentiments, par exemple, sous l'action de l'hypnose.
  8. Hallucinations fonctionnelles - la présence d'un stimulus qui affecte les sens.

Causes des hallucinations

À un stade précoce, l'apparition périodique du bruit peut être due au surmenage, à l'épuisement nerveux ou physique. Par exemple, chez une personne en bonne santé, des situations de stress au travail et dans la famille peuvent être la cause de tels phénomènes.

Des cas plus fréquents d'hallucinations peuvent indiquer la présence de problèmes mentaux. La cause des illusions peut être une forte fièvre, des maladies de l’oreille, des tumeurs, des médicaments psychotropes, le delirium tremens.

Symptômes d'hallucinations qui ne sont pas le résultat d'un trouble mental

En plus des hallucinations, pour lesquelles la science a déjà trouvé des explications, il existe aussi des illusions dont les causes sont encore floues. Par exemple, les scientifiques n'ont pas expliqué l'apparition d'illusions avant le coucher chez les petits enfants.

Parfois, de telles visions visitent de manière inattendue une personne âgée qui n’a pas d’anomalie mentale, ce qui n’a aucune explication scientifique.

Diagnostics

Les illusions permanentes ne sont pas une maladie - elles ne sont que le symptôme d’une maladie qui débute. Tout d'abord, le médecin communique avec le patient et reçoit une description de ce qu'il se passe. Selon l’état du patient, il peut être difficile de fournir les informations nécessaires à ce stade. S'il n'est pas possible d'obtenir des informations du patient, le médecin peut interroger les proches.

Un certain nombre de tests sont attribués sans faute, tels que l'examen de l'urine, du sang, de la moelle épinière. Si le patient utilise un appareil auditif, il sera nécessaire de rechercher les éventuels défauts.

Le comportement humain peut donner à penser à la présence d'hallucinations acoustiques. Par exemple, si le patient ne répond pas immédiatement aux questions qui lui sont posées ou comme s'il écoutait quelque chose. Pour obtenir des informations auprès du patient, il est important d’établir le bon contact, dans lequel la confiance entre le médecin et le patient peut être instaurée.

On observe souvent des hallucinations lorsqu’on s’endort chez les femmes et les adolescents. En vieillissant, ils rendent de moins en moins visite à une personne. Une exception peut être uniquement les cas où ils sont causés par des problèmes de santé.

Méthodes de thérapie

La réception des médicaments choisis par le médecin, si le patient a révélé des troubles hallucinatoires, est susceptible d'être permanente. Le traitement est sélectionné uniquement par un médecin et individuellement pour chaque patient. Un médicament antipsychotique peut être prescrit par un médecin pour une utilisation régulière. Pour les patients dont les symptômes sont apparus à la suite d'un traitement médicamenteux, un ajustement de la dose utilisée est effectué. Après réexamen, il est possible d’utiliser des médicaments analogues.

Une personne qui se soucie de sa santé ne doit pas oublier que la clé d'un sommeil réparateur est de suivre quelques règles simples. Le régime quotidien, une période de repos suffisante et un mode de vie sain vous permettront d’ajuster votre corps pour un sommeil correct et sain. Savoir quelles phases du sommeil affectent la santé d’une personne l’aidera à se sentir beaucoup mieux. Si vous ressentez des symptômes avant-coureurs, il est préférable de consulter immédiatement un médecin pour un examen et un traitement.

Syndrome de la tête qui explose - Causes, symptômes et traitement

Le syndrome de la tête qui explose est appelé trouble grave du sommeil, ce qui est assez rare. Il se manifeste par de forts acouphènes, constatés pendant ou après le sommeil. Si vous êtes intéressé par l'histoire, la maladie n'a été observée qu'au 19ème siècle, alors qu'elle a été classée comme type de trouble du sommeil seulement en 2005. Un tel problème apparaît sur le fond d'un certain nombre de facteurs non liés, ce qui explique pourquoi le diagnostic et le traitement d'une telle maladie peuvent être difficiles.

Causes de désordre

Jusqu'à présent, aucune cause claire de la maladie n'a été identifiée. Les experts en médecine identifient uniquement un certain nombre de facteurs qui contribuent à l’apparition du problème. Ceux-ci incluent les points suivants:

  1. Chez l'homme, l'activité épileptique est notée.
  2. L'abolition de médicaments tels que les antidépresseurs, les benzodiazépines.
  3. Violations graves du dispositif de l'oreille moyenne.
  4. L'état de dépression, de dépression émotionnelle. Cela devrait également inclure le stress chronique, l'anxiété.
  5. Troubles du sommeil
  6. La présence d'une maladie mentale est également un facteur pouvant servir de base à la survenue d'épidémies dans la tête.
  7. Usage systématique de drogues, alcool.
  8. Sérieux effort physique.
  9. Dysfonctionnements du système nerveux.
  10. Ce trouble apparaît dans le cas où une personne ne dort pas pendant une longue période. Cela fait référence au manque de sommeil ou à l'absence totale de sommeil.
  11. Maladies des organes internes sous une forme chronique.

Une telle maladie peut se manifester contre tout problème psychologique lié au travail ou à la vie personnelle. Étant donné que la nature de la maladie n’a pas encore été complètement étudiée, la cause de l’apparition dans chaque cas particulier peut différer. C'est pourquoi le spécialiste devrait examiner complètement le patient. L'état du corps est soigneusement vérifié et des méthodes auxiliaires peuvent être appliquées.

Comment comprendre s'il y a un trouble?

Le syndrome de la tête qui explose en rêve est difficile à ne pas remarquer, il a des manifestations claires. Ce sont des sons forts et forts, divers acouphènes qui apparaissent pendant le sommeil et parfois au moment de s’endormir. Parfois, les acouphènes apparaissent au moment du réveil. Mais cela ne devrait pas être douloureux. La saturation des sons est excessivement élevée, de sorte qu'une personne ayant de telles sensations est dans un état de soi-disant paralysie du sommeil. En plus des sensations de bourdonnement, il peut y avoir de la peur, de l'anxiété.

Les symptômes

  • les sons les plus souvent constatés, coups de feu, coups, coups de sifflet, sensation d'explosion de la tête;
  • attaques de panique au réveil, c’est un symptôme optionnel, mais on le trouve souvent chez les patients;
  • tic-tac nerveux ou saccadé des muscles individuels, ce sont des crampes particulières;
  • l'apparition de flashs brillants avec les yeux fermés, ce symptôme ne se produit pas chez tous les patients.

Si vous présentez les symptômes mentionnés ci-dessus, c’est une raison claire de consulter un médecin. Il vaut la peine de dire que les explosions dans la tête lorsque vous vous endormez peuvent se poursuivre pendant une durée inégale. Cela pourrait être juste quelques secondes. Les crises peuvent aussi être jetables et peuvent apparaître plusieurs fois pendant la nuit. S'il y a beaucoup d'attaques, la qualité du sommeil diminue considérablement, la personne ne peut pas dormir. Certaines crises apparaissent une fois par mois, d'autres tous les jours.

En ce qui concerne le médecin, il est nécessaire d’exclure d’autres causes pouvant être à l’origine de symptômes similaires. Les mêmes symptômes se produisent dans les situations suivantes:

  • troubles du sommeil de nature différente;
  • troubles du système nerveux, organes internes;
  • consommation excessive d'alcool, de drogues;
  • trouble mental;
  • prendre certains médicaments.

Qu'est-ce que vous devez savoir sur le diagnostic?

Le neurologue est en mesure d'identifier ce syndrome et le somnologue peut également traiter ce problème. Ce dernier est spécialisé dans les problèmes de sommeil. Afin de suspecter la présence d'une telle affection, il est nécessaire de mener une enquête sur le patient. Le spécialiste devrait poser des questions sur le déroulement du sommeil du patient.

Il existe une procédure telle que la polysomnographie, qui est nécessaire pour étudier l'activité du cerveau, la respiration et le travail du cœur pendant la nuit. Ce test vous permet de détecter des problèmes d'excitation de certaines parties du système nerveux, d'étudier les déviations du cœur, des poumons. Si des maladies organiques du système nerveux central sont détectées, le diagnostic est établi par neuroimagerie. Suspectant des lésions organiques du cerveau, les experts ont recours à l'informatique et à l'imagerie par résonance magnétique. Dans les cas moins graves, une dopplerographie des veines et des artères du cerveau est réalisée.

A propos du traitement

Immédiatement, je dois dire qu’il n’existe pas de scénario unique pour le traitement de cette maladie. Le traitement du syndrome de la tête qui explose est effectué individuellement, sa solution nécessitant de prendre en compte les particularités de l'état du patient. Dans la plupart des cas, les experts ont recours à des groupes de drogues tels que:

  1. Des médicaments hypnotiques à base d'ingrédients naturels.
  2. Antidépresseurs tricycliques.
  3. Antioxydants
  4. Les médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau. Ils contribuent à la normalisation des processus métaboliques dans les neurones.

La psychothérapie peut être utilisée comme traitement, elle a un effet positif sur l’état du corps. Cela est dû au fait que le sentiment que la tête explose peut apparaître en raison d'un stress chronique. Dans tous les cas, le problème nécessite un appel aux professionnels. Un neurologue et un somnologue peuvent déterminer si un patient a besoin d'une psychothérapie. Le médecin sera en mesure d'identifier les causes de l'apparition de la maladie, de choisir les meilleures méthodes de traitement. Cela peut être un traitement médicamenteux ou non médicamenteux.

Il n'est pas recommandé de suivre un traitement indépendamment, le fait est que des effets secondaires peuvent apparaître. C'est notamment le cas lorsque des médicaments sont utilisés ou que la maladie commence à progresser. Il se peut que la maladie entraîne d'autres problèmes liés au sommeil, notamment l'insomnie chronique. Dans ce cas, les experts prescrivent des analogues du calcium. Il arrive souvent que les bloqueurs de calcium aident à éliminer complètement les attaques ou à en réduire la fréquence. En outre, avec cette maladie, il est autorisé à utiliser le massage, l'électricité et l'acupuncture.

Que devrais-je dire au médecin?

Pour que le médecin puisse poser le bon diagnostic, prescrire le bon traitement, il est nécessaire de communiquer les particularités de ses sentiments et de son état. Pour commencer, il convient de mentionner la date d'apparition des premiers symptômes de la maladie, à savoir la sensation d'un son fort dans la tête. Il est important de dire à quelle fréquence il y a des attaques, quelle est leur durée. En outre, le médecin devra avoir des antécédents de votre maladie. Dites au médecin exactement quels médicaments vous prenez actuellement.

Si vous avez déjà eu des troubles du sommeil, vous devez en informer un spécialiste à la réception. Vous savez peut-être que vos proches avaient des troubles du sommeil similaires. Le médecin peut vous conseiller de tenir un journal de votre sommeil pendant deux semaines. Cela aidera le spécialiste à examiner votre mode plus en détail et à évaluer la situation.

Résumer

La pratique montre qu'avec un problème similaire, vous pouvez faire face si le diagnostic est établi correctement et utiliser un traitement approprié. Cette condition n'a pas de conséquences graves, mais aggrave le sommeil. Il est clair que la maladie peut causer une gêne, mais le plus souvent, les crises sont remplacées par un sommeil instantané. Les spécialistes qui traitent de tels problèmes conseillent aux patients d'éviter tout effort physique intense et le stress, de se reposer aussi souvent que possible. Dans le cas où la maladie ne permet pas de dormir suffisamment, entraîne de graves problèmes de sommeil, provoque des attaques de panique, il est alors nécessaire de consulter un médecin. Il serait préférable d'aller consulter un neuropathologiste pour un examen complet. Il sera donc possible d'identifier la cause et les pathologies associées.

Il est nécessaire de suivre les principales recommandations des experts. Il s’agit en particulier de respecter un modèle de sommeil sain, car une personne doit dormir pendant 7 à 8 heures. Vous devez également éviter les situations stressantes, revoir la nutrition, commencer à bouger plus, éliminer les mauvaises habitudes. Le traitement médicamenteux ne doit en aucun cas être une décision indépendante. Si vous appelez à l’aide rapidement, vous pourrez rapidement résoudre le problème existant et le supprimer. Ne désespérez pas et ayez peur de cet état. Essayez de trouver la cause de telles conditions avec votre médecin et suivez les recommandations d'un spécialiste.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie